Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Cuits à la vapeur

Imai Nobume
Imai Nobume

Cuits à la vapeur Empty
Sam 9 Fév 2019 - 5:20
J'avançais la tête dans les nuages, tourmenté par mes pensées allant jusqu'à oublier que je me trouvais actuellement à marcher dans le village. Toutefois, une silhouette bien familière apparut brusquement dans mon champs de vision et me ramena immédiatement à la réalité. Relevant la tête, je me retrouvai nez-à-nez face à un colosse aux cheveux d'albâtre.

« Ho.. »

Rien qu'en voyant son visage et son expression impassible, j'avais toujours autant envie de le frapper.

Je tournai légèrement ma tête à droite, je vis l'entrée de source chaude. Le jeune homme semblait équipé pour aller prendre du bon temps dans les eaux thermales. Je n'aimais pas ce genre de lieux où il y avait de l'eau et où on devait se mettre à poil devant tout le monde. Il fallait dire que j'avais un sale corps. Toutefois, voyant le jeune homme qui s'apprêtait à y rentrer, je ne pus m'empêcher de vouloir le suivre, rien que pour le mettre au défit.

« Que dirais-tu d'essayer, mh ? Voir qui peut rester le plus longtemps.. »

Il ne fallut à peine quelques instants pour que nous nous retrouvions à l'intérieur, tous les deux dans l'eau bouillante entrain de méditer les yeux fermés. La plupart des personnes qui passaient aux alentours prenaient la fuite en nous voyant. On avait l'air de deux guerriers seuls au milieu de l'eau entrain d'effectuer un duel au sabre. Quoique, on avait peut-être l'air légèrement trop sérieux pour être sérieux.. Mais personne n'était aux alentours pour juger.

Pour ma part, j'avais le corps couvert de brûlures et de cicatrices ici et là qui faisait que je ressemblais à un puzzle humain recomposé.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 http://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 http://www.ascentofshinobi.com/t8461-imai-nobume#70909
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Cuits à la vapeur Empty
Sam 9 Fév 2019 - 21:13
www

Les vertus de la méditation sur l’âme n’étaient plus à prouver. Mais même si ses effets affectaient également la chair, ils demeuraient inefficaces dans l’existence d’un guerrier. Lorsque l’on consacre la moindre seconde à l’entraînement, les fibres finissent par rompre ; d’où l’utilité des sources chaudes de Kiri vers lesquelles Sesshū se dirigeait.

Ce n’était pas une habitude, un rendez-vous fixé dans le temps, mais la force des choses faisait que le maître du Shikotsumyaku y revenait régulièrement. Tandis que ses clones s’acharnaient à se battre entre eux pour que l’originel ne perde la main, celui-ci se prélassait dans un bassin d’eau chaude, fumante, sous son plus simple appareil, profitant d’une heure de repos bien méritée au milieu du tumulte des responsabilités.

L’augure rejoignit les portes des sources thermales. Il échangea quelques banalités avec le maître de céans, empila des pièces sonnantes et trébuchantes devant son comptoir, et s’octroya ainsi un laisser-passer vers le paradis.

Une voix alerta soudain sa conscience. Il put reconnaître sans mal l’identité de l’évènement perturbateur tout feu tout flamme – celui qui avait déjà gâché l’un de ses précieux rituels quelques jours auparavant, au port Naragasa. Allait-il s’en prendre aux sources chaudes, cette fois-ci ?

Toi.

Le Kaguya dévisagea l’assimilateur de flammes. Bien qu’il n’y eut aucune aigreur dans sa voix, son regard noir transcendait son message. Sesshū avait connu bien meilleur compagnon de relaxation. Le simple fait de côtoyer l’énergumène lui donnait des hauts-le-cœur. Du moins, c’est ce que sa réaction put transmettre.

Le garçon emboîta malgré tout le pas de l’augure et, ensemble, ils rejoignirent l’enceinte des sources thermales. Du fait de l’heure tardive, aucun rat ne déambulait sur le navire. Les deux shinobis étaient seuls – deux adultes majeurs, matures, et responsables, qui s’étaient lancés dans une escarmouche en pleine rue pour un soucis de plat à emporter.

Rien de trop grave ne pouvait arriver ce soir-là… non...

Le Kaguya se dévêtit sans une once de pudeur. À force de vivre au milieu de ses frères et sœurs, on en oublierait presque le principe d’intimité. Sesshū jeta une œillade innocente sur la constitution de son ami ; et discerna sur le chemin un pêle-mêle de brûlures et de cicatrices. Son compagnon de circonstance avait dû connaître des années grises, avant la construction de Kiri. Sur la forme, ils se ressemblaient. L’augure collectionnait les balafres depuis sa tendre enfance, au point d’avoir créé monts et vallées sur la plaine qu’était sa peau. Deux plaies récentes trônaient malgré tout en maître sur ce royaume de sillons, symétriques, sur le haut de son torse, de l’épaule au pectoral.

Un souvenir légué par une certaine métamorphe au parfum d’aventure.

Le maître du Shikotsumya garda une serviette en main et se dirigea vers les sources chaudes. Sans se mouiller la nuque ni sonder la température de l’eau, il immergea le bas de son corps d’une grande enjambée, avant de s’adosser au bord du bassin.

J’accepte le défi. Mais l’eau n’est-elle pas ton point faible ?

Malgré la chaleur corporelle de Hono, il fallait briser définitivement la glace.

Sinon. As-tu eu le temps de méditer sur notre échange ?

_________________

Cuits à la vapeur 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe#67224 http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969 http://www.ascentofshinobi.com/t7859-100-sinaaq-l-homme-qui-n-a-pas-froid-aux-yeux
Imai Nobume
Imai Nobume

Cuits à la vapeur Empty
Dim 10 Fév 2019 - 5:35
Musclé. Balafré. Son corps décrivait bien le personnage qu’il était, un jeune homme qui passait son temps à s’entraîner sans relâche. J’ignorais comment il faisait pour rester aussi sérieux et droit devant tout cet entraînement. Ce n’était pas humain, j’allais finir par croire qu’il était un automate. Enfin, je pouvais parler moi et mes brûlures alors que j’étais supposé être un élémentaire de flammes. Face à sa remarque, je tiquai d'un sourcil.

« Juste pour te faire chier, j'vais rester. Et j’ai beau craindre l’eau, j’ai quand même besoin de me laver une fois par jour pour éviter de puer toute la journée. »

Même si en réalité je me lavais que trois fois par semaine. Il fallait dire que je n’étais pas très propreté. Je vivais dans un petit appartement tout moisi au fond d’une ruelle reculée. Je ne gagnais pas suffisamment d’argent pour me permettre le luxe, mais ça m’allait parfaitement. Je me sentais chez moi, ça ressemblait à là où je vivais avant. Et puis, je ne rentrais que le matin pour dormir et encore.. Parfois je trainais dehors plusieurs jours de suite.

Un temps de silence s’écoula.

« Notre dernier échange ? J'pense que nous avons tous les deux des façons d'penser différentes. Y’a rien à dire de plus là dessus. C’est doute pour ça que j't’aime pas. J'trouve que y’a rien d’amusant dans ta façon à vivre.. Toi, t’amuses-tu au moins ? Pour ma part, c’est tout c’qui m’intéresse. J’ai juste besoin besoin d'm’amuser pour continuer. »

C’était le sens de la vie pour des bandits qui exerçaient ce métier sans raison. C’était comme ça qu’ils se sentaient en vie. C'était comme ça que je me sentais en vie. Je me fichais de la mort, dés l'instant que je m'amusais et j'espérais bien le faire jusqu'au de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 http://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 http://www.ascentofshinobi.com/t8461-imai-nobume#70909
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Cuits à la vapeur Empty
Mar 12 Fév 2019 - 5:49
www

Pour seule réponse, du moins pour l’instant, l’augure porta sa main sur le collier pendu à son cou. La dague cristalline, éthérée, d’obsidienne, aux mille surfaces polies, qui par un unique rai de lumière semblait pouvoir refleter une myriade de reflets, contrastait avec la paleur du Kaguya. L’assimilateur de feu n’eût pu rater le bijou des yeux. Hélas, l’omniprésence du narrateur de cette histoire n’avait su prévoir l’offrande d’une très bonne amie de l’augure quelques jours auparavant, alors que la trame de cette scène cruciale se tissait en parralèle de celle des sources thermales.

Je m’amuse, oui.

Mais Sesshū ne dévoila pas davantage de détails – au cas où un imprévu sortait de la machine pour brusquer le bon déroulement de ses souvenirs. Et puis, le garçon n’était pas son camarade, ni son ami, et encore moins son confident. Il n’était que…

Celui-Dont-Il-Ne-Faut-Pas-Croiser-Le-Chemin.

L’augure prit sur lui pour ne pas jeter davantage d’huile sur le feu. Dans tout binôme, quelle que soit la sphère, intime ou professionnelle, il existe un être plus mature que l’autre. Une femme qui fait l'impasse sur les déboires de son mari ; un supérieur qui tolère les erreurs ponctuelles de son sbire. Étrangement, le Kaguya n’eut pas besoin de se creuser la cervelle trop longtemps pour découvrir leurs rôles respectifs.

Si les affres de ta vie te contentent, nul doute que tu es sur la bonne voie. J’espère seulement que ce voile occultera tes yeux à jamais. Tu risquerais sinon de subir un dur retour à la réalité. Poser un pied hors de sa zone de confort n'est jamais aisé.

Inconsciemment – ou de son gré ? – Sesshū affligeait son compagnon des pires tournures de phrase qu’un sage pût psalmodier. Le bō logé dans son séant gagnait du terrain à chaque virgule ; et il se servait de l’autre extrémité pour aiguillonner la ruche devant lui.

Aaaaah. Oublie ça, tu veux ? Ne désacralisons pas les sources thermales.

Les bras posés sur toute leur longueur contre le bord du bassin, l’augure s’obligea à se détendre, la tête renversée en arrière, la bouche intrinsèquement bée, ses yeux voguant parmi les étoiles. Une posture de méditation idéale pour soulager le corps et l'âme – n'en déplaise aux moines et samouraïs du continent. Après un temps d'hésitation, il se décida enfin à lâcher complètement prise ; et composa un signe incantatoire d'une main pour... pour faire quoi, d'ailleurs ? Sesshū venaient de supprimer ses doppelgänger de la réalité, mais personne n’était au courant de leur existence pour les pleurer.

Je vais t'avouer une chose : j'ai peur de ne pas avoir les épaules assez larges pour accomplir tous les buts que l'on m'a confié. Et ils sont dantesques. C'est pour cela que je parais aussi... stoïque. Je n'ai pas le temps de cueillir le jour. Mais je t'envie, ga...

L'augure se rendit soudain compte qu'il ne connaissait pas le nom de son interlocuteur... spontané. Après toutes ces péripéties, ils n'avaient pas échangé la formule la plus élémentaire du dialogue humain ; la première brique composant les fondations d'une relation ; un échange dérisoire mais pourtant si lourd d'importance.

Kaguya Sesshū. Je m'appelle Kaguya Sesshū.

Et ce disant, il releva la tête pour greffer son regard au faciès du jeune homme.


_________________

Cuits à la vapeur 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe#67224 http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969 http://www.ascentofshinobi.com/t7859-100-sinaaq-l-homme-qui-n-a-pas-froid-aux-yeux
Imai Nobume
Imai Nobume

Cuits à la vapeur Empty
Mar 12 Fév 2019 - 19:52
« C'n’est pas plutôt toi qui possède un voile qui occulte tes yeux ? Que crois-tu parvenir à faire en t’entraînant aussi durement tous les jours ? Qu’espère parvenir à faire en t’entraînant aussi durement tous les jours ?

Et puis, cette ardeur t’a été imposée par ton clan, pas vrai ? Par ton éducation. Par tes obligations. Tu ne crois pas qu’il serait temps de changer ? Ça t'va vraiment de passer une vie entière à répondre aux attentes des autres, à te battre pour des objectifs que t’ont fixés par les autres ?

Enfin, en soit.. J'm'en fous moi, c'est ta life.
»

J'enfonçai un doigt dans le nez, montrant une attitude nonchalante.

« Le jour où tu tomberas, tous tes efforts auront été vains. Tu t'retourneras, tu n’y verras que les devoirs et les obligations qui t’ont été imposés. Pour ma part, j'n’aime juste pas m'mettre la pression ou m'créer des peurs inutiles. Je préfère prendre le temps d'cueillir les jours que d'courir inutilement.

Tu trouves ça gamin, mais moi je t'trouve crétin. - Oui, j't’ai entendu. Pour info, j'crois pas être tellement plus jeune que toi. Si tu m’envies vraiment, fait-le. J’ai choisis ma manière de vivre - à savoir égoïstement - et je l’aime bien.
»

Je lâchai un long soupire, sentant la chaleur de l’eau qui commençait à m’étouffer de plus en plus. C’était une chaleur différente de celle qui s’émanait de mon corps, comme quoi l’eau chaude et le feu ça n’allait pas bien ensemble. ..Pas bien ensemble, hein.

« Et sans doute ce qui nous différencie, c’est l’espoir que nous portons en ce monde… Pour ma part, j’ai perdu tout espoir en monde. Ce monde est juste merdique. On n’y trouve aucune justice, aucun ordre, juste le désordre et le chaos. Tu me diras que j’ai tord, il suffit de regarder le village pour voir que la paix est possible. Mais je te répondrai, Ô combien est-ce éphémère..

Peut-être le comprendras-tu un jour ?
»

Je laissai un instant de silence s’écouler. Il était vrai que nous ne nous étions jamais échangé nos noms - enfin, semblerait-il ? J’avais cru entendre son prénom lorsque nous avions été emmené en prison par les chunins à ce moment-là. Mais nous nous étions jamais présenté l’un à l’autre.

« C’est vieux jeu.. Mamoru Hono. Enchanté, l’Kaguya. »

Ce surnom t’étais désormais attribué à vie. Tu étais dans mon esprit le cliché du Kaguya. Chaque fois que l’on évoquera ce clan je penserai à toi.

« Et sinon, pourquoi ce signe incantatoire ? »

Je passai une main dans mes cheveux avant de me laisser retomber en arrière, le visage un peu plus submergé par l’eau. La petite lumière qui s’émanait du pendentif du jeune homme attira mon attention.

« D’ailleurs, joli pendentif ! Il m’a l’air d'valoir une bonne quantité d'tune.. Un trésor héréditaire ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 http://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 http://www.ascentofshinobi.com/t8461-imai-nobume#70909
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Cuits à la vapeur Empty
Mer 13 Fév 2019 - 17:57
www

Le pauvre enfant de l’os avait fait l’erreur d’entrouvrir son cœur. Et le bandit s’y immisca aussitôt en piétinant de ses grands sabots. Tandis que le garçon – qui semblait être plus vieux qu’il ne paraissait, tant physiquement que mentalement – gesticulait dans tous les sens afin de s’assurer que son interlocuteur regrette son choix, ce dernier se surprit à doucement abandonner foi en l’humanité de l’assimilateur. Sesshū pensait faire la bonne chose en rengainant les armes et tendre la main vers son prochain. Hélas, ça n’avait fait que de jeter de l’huile sur le feu. Ainsi, il écouta lassivement le discours du fauteur de trouble, son oreille butant sur certains mots, écoutant en diagonale. Le Kaguya comprit toutefois à quel point le shinobi tenait à cœur sa liberté, et sa vie au jour le jour ; et fit mine de ne pas avoir entendue sa question rhétorique moralisatrice pour ne pas passer la nuit dernière les barreaux. Il lui fallait être plus mature que ça. Plus mature que lui. Un jour, l’assimilateur comprendrait certainement ses déboires – ou tombera en les ignorant.

Sesshū papillona des yeux lorsque le sujet du médaillon vint sur le tapis. Un léger rictus, qu’il ne put contrôler, habilla ses lèvres malgré la noirceur de ses idées. Lui qui s’imaginait noyer la boule de flammes dans les sources thermales, pensait maintenant à la muse l’ayant contaminé. Le Kaguya fronça les sourcils pour se reprendre, avant d’improviser une réponse à peine suffisante.

On me l’a légué, oui.

Et il embraya aussitôt sur un autre sujet pour ne pas gaspiller sa salive face à l'énergumène et sa compréhension du sacrifice. Le jeu ne valait pas la chandelle.

J’ai dissipé mes clones. J’avais une dernière course à faire.

À dire vrai, il avait toujours une dernière course à faire.

Une technique bien pratique pour se dédoubler et accomplir l’impossible. Une Ombre n’atteint pas son niveau, ni ne clôt sa quantité astronomique de paperasse, seule. L’heure n’est plus aux conseils, mais ça ne coûte rien de t’y intéresser. Enfin, tu verras, hm.

Son regard mort se posa à nouveau sur l’assimilateur. Qu’importe ce qu’il pouvait rétorquer, cela ne pouvait plus surprendre le maître du Shikotsumyaku. Le gouffre entre leurs deux existences était bien trop vaste et profond pour le combler avec de l’attention.

Et le garçon ne méritait pas celle de l’augure.

_________________

Cuits à la vapeur 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe#67224 http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969 http://www.ascentofshinobi.com/t7859-100-sinaaq-l-homme-qui-n-a-pas-froid-aux-yeux
Imai Nobume
Imai Nobume

Cuits à la vapeur Empty
Mer 13 Fév 2019 - 20:11
Il ne semblait pas entrain à me parler de son collier. Tant pis. C'était pas comme si ça me regardait. Toutefois, sa deuxième phrase faillit me faire noyer. Je fis ressurgir brusquement ma tête de l’eau et je me tournai en direction du jeune homme avec un air étonné.

« Décidément, tu me surprendras toujours.. Même quand tu t'reposes, t’es aussi ailleurs entrain d'courir dans tous les sens.. Et par course, qu’est-ce qu’t'entends ? Une course au sens propre du terme à savoir courir autour d’un terrain d’entraînement, ou course au sens figuré du terme à savoir aller faire un tour à la supérette ? »

L’idée de me dire que j’avais affaire juste à une enveloppe vide et que quelque part dans le village se trouvait un deuxième Sesshu entrain de courir corps et âme pour dépasser ses limites, me donna un léger frisson dans le dos. Comment pouvez-vous vous relaxer à côté d'un homme qui, même quand il se reposait, travaillait de l’autre côté ?

« T’devrais vraiment apprendre à te relaxer à cent pour cent sans faire autre chose à côté.. Un jour tu vas exploser, ton cerveau comme ton corps. »

La technique du multiclonage, je connaissais bien. Mon partenaire d’équipe la maîtrisait également, mais il en faisait pas usage à ce point - du moins pas à ma connaissance. Il s’en servait en combat qu’en cas de nécessité. Mine de rien, c'était une technique qui consommait du chakra. Elle permettait de matérialise un deuxième double de soi-même, ce qui n'était pas rien.

Je lâchai un soupire devant ce cas désespéré de bête du travail. Mais néanmoins, c’était amusant de voir qu'on avait pas pas tous les mêmes difficultés. Alors que moi j’avais la difficulté à me mettre à l’entraînement, il y en avait qui avaient la difficulté de se reposer. Drôle de difficulté, mais il fallait croire que ça existait bien des gens trop travailleur.

« Il faudrait qu'l’on s'fasse un entraînement un jour. J’avoue que j’t’aime pas, mais tu es fort. J’pense qu’il y aurait des choses intéressantes à apprendre en entraînement. D’ailleurs, tu maîtrises autre chose que l'manipul’ment des os ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 http://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 http://www.ascentofshinobi.com/t8461-imai-nobume#70909
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Cuits à la vapeur Empty
Jeu 14 Fév 2019 - 15:11
www

Le maître du Shikotsumyaku devait-il remettre sa tête dans la gueule du serpent ? Après que l’assimilateur de feu lui demanda davantage de précisions sur la « course » de son doppelgänger, Sesshū hésitait entre lui répondre au premier degré, ou au cinquième. Il reprit toutefois le contrôle sur les brides de son ressentiment avant d’ouvrir la bouche et, une fois la liste des pour et des contre posée, vint trancher sur le degré de franchise de son témoignage. Peut-être allait-ce être le point de non-retour de leur relation conflictuelle.

La mémoire musculaire compose une bonne moitié du potentiel martial. Un guerrier se doit de répéter les mêmes mouvements des centaines, milliers, millions de fois afin d’éliminer toute erreur d’exécution. J’alloue l’existence de mes clones à ce but ; ainsi, je peux me concentrer sur plusieurs tâches à la fois. C’est le prix à payer pour mériter l’uniforme d’un protecteur. Je ne me laisse aucun répit pour que mes proches puissent éternellement en avoir. Y a-t-il meilleur quotidien ? Certainement. Mais c'est le mien.

Une abnégation sans faille. Un crédo admirable, mais pourtant effroyable. Qui de sain d’esprit pourrait se lancer dans une telle entreprise ? Restait-il une once d’humanité en l’homme, ou les rouages bien huilées de sa machine avaient-elles pris le dessus sur son organisme ? Le nez posé devant l’absurdité de sa vie, le Kaguya commença à tracer des ronds sur la surface de l’eau du bout de son index, puis des dessins plus complexes. Un moyen d’occuper son corps tandis que son esprit grimpait sur les planches.

Bon, j’abuse peut-être de cette technique. Peut-être. Il n’y a pas une journée sans que plusieurs versions de Sesshū se baladent en ville. Mais sois sûr d’une chose : tu as bel et bien le double originel devant toi. En parlant de ça, j’aimerais bien développer une technique de clonage massive… Je parle d’une centaine de doppelgänger.

Le présage invoqua des étoiles dans les pupilles de l’augure. Une armée de cents paires de bras et de jambes prêts à tout pour assouvir les besoin de Sesshū. Une charge de travail mensuelle accomplie en une maigre journée. Celle d’un an, en à peine deux semaines. Les possibilités étaient infinies. Mais sa réserve de chakra ainsi fragmentées en tant de morceaux, le Kaguya serait-il encore lui-même ? Seul l’avenir le lui dirait.

Va pour une escamourche, alors. Je suis un Kaguya. Je ne peux pas refuser ton invitation martiale. Et il me faut trouver une botte secrète pour contrer ta nature assimilatrice, comme celle d’un bon ami à moi. Peut-être connais-tu Hyôsa Ichiryû ? Tu devrais lui proposer une rencontre. Le feu contre la glace. Un combat dantesque grâce auquel tu pourrais apprendre beaucoup sur toi-même.

L’augure laissa la discussion en suspens pour l'aérer, avant de poursuivre.

Quant à mes dons, tu les découvriras bien assez tôt.

_________________

Cuits à la vapeur 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe#67224 http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969 http://www.ascentofshinobi.com/t7859-100-sinaaq-l-homme-qui-n-a-pas-froid-aux-yeux
Imai Nobume
Imai Nobume

Cuits à la vapeur Empty
Ven 15 Fév 2019 - 6:34
« Des centaines, […]

Je reculai un pas en arrière.

[…] des milliers, […]

Je reculai deux pas en arrière.

[…] des millions, […]

Je reculai trois pas en arrière.

« Enfaite, tu viens d’me l’confirmer, t’es juste un masochiste ou un psychopathe du travail - au choix -. Reste loin de moi, tu veux ? »

Je me laissai couvrir par l’eau de sorte à cacher l’expression d’effroi dessiné sur mon visage. Rien que le fait de repenser à ses mots, je sentais des frissons me parcourir tout le long corps. Non pas que j’avais peur de l’entraînement, je connaissais bien le principe de la mémoire musculaire, mais le fait de savoir qu’une personne pouvait allouer son existence entière à l’effort pour le bien des autres, j’en avais des sueurs froides. Enfin, j’exagérais sans doute un peu. Mais j’en avais désormais la certitude, c’était un crétin ou un fou - la limite entre ces deux notions était quasiment inexistante.

« Si je croise un de tes doubles dans la rue, dit lui de faire semblant de ne pas me connaître. Les gens risquent de me regarder bizarrement sinon. « C’est ce qui ce roux avec l’autre fou ? » Or, j’ai pas très envie d’être associé à toi.. »

Enfin, nous l’étions déjà un peu. Certains parlaient de nous comme les deux grosses brutes du village qui s’étaient battus en pleine journée en plein port.. Je finis par lâcher un soupire, reprenant un air plus sérieux.

« En vrai, ça pourrait être intéressant comme technique - le multiclonage massif. Non pas pour l’utiliser stupidement au quotidien comme tu l'fais hein, mais plus pour les situations extrêmes comme par exemple en cas de guerre. Une armée de clones prêts à se battre, ça pourrait être intéressant à développer. »

Mais les clones d’ombre étaient bien trop fragiles. Pour les rendre optimales au combat, il faudrait utiliser une matière consistante comme base – par exemple des os, composant principal du corps humain. Enfin, cela nécessiterait beaucoup d’expériences plus ou moins légales.

« Et ça m’a l’air risqué pour la personne qui en fera l’expérience. Il risque de se faire noyer par ses propres clones et risquerait d’en perdre le contrôle - sans compter la quantité d’énergie nécessaire qui pourrait bien le tuer. »

Ce n’était pas moi qui allait tester. À vrai dire, le voir les yeux pleins d’étoiles avait suffit à me faire prendre peur de cette technique. Ce n’était pas tout de suite que j’allais apprendre le multiclonage..

« Et oui je connais Ichiryû, mais je ne pensais pas que tu le connaissais aussi. C’est amusant à quel point le village peut être petit. Bon, laisse-moi méditer en paix. La personne qui sort le premier paye le repas de l'autre. »

Car j’étais fauché.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 http://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 http://www.ascentofshinobi.com/t8461-imai-nobume#70909
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Cuits à la vapeur Empty
Sam 16 Fév 2019 - 1:40
www

Le garçon proposa alors un concours... de méditation. Si les deux idées semblaient conflictuelles, voire paradoxales, cela ne choqua pas plus le maître du Shikotsumyaku. Au contraire, elle lui plaisait. Il y avait toujours matière à défier quelqu’un, quelque soit le domaine ; et l’art de la méditation lui avait été transmis par feu son grand-père des années auparavant. Ainsi, Sesshū ne risquait rien. Ni la défaite – ni une éventuelle mauvaise surprise sortant de la manche de l’assimilateur de feu. Et pour cause, même les paupières fermées, et l’âme cloîtrée sur elle-même afin d’embrasser l’introspection de tout son saoul, le Kaguya disposait toujours de sa fidèle double-vue.

Je n’ai pas besoin de te rappeler que tu me dois des takosenbei, hm.

Laissant paraître un fin sourire au coin des lèvres, l’augure s’installa confortablement en tailleur dans le bassin et, bercé par les agréables vapeurs, s’enivra d’une grande inspiration. La chaleur lui prit les bronches ; son esprit adopta un état transcendantal. Dès lors, grâce à un troisième œil chimérique lui poussant sur le front, le chakra omniprésent tout autour de lui commença à se matérialiser en divers filins azurés. Il prit alors son compère impulsif pour cible et, analysant l’état de son système chakratique, se demanda s’il y avait une erreur, là, quelque part, justifiant sa personnalité séditieuse. Hélas, il ne trouva rien. Même sa nature d’assimilateur n’était dévoilée. Il n’était qu’un être humain parmi tant d’autres, ni blanc, ni noir – mais gris par nature.


Soudain, une tierce présence se matérialisa près des sources thermales. Une inconnue. Une invitée surprise. Sans déranger sa transe, le Kaguya s'autorisa toutefois une impasse pour prévenir son ami de l'évènement perturbateur, au cas où leur duel exigeait une intimité parfaite pour être valable. Ainsi, il entrouvrit les lèvres et souffla :

Quelqu'un approche.

Nul doute que sa phrase allait dévoiler ses dons de sensorialité à son compagnon. Mais n’était-ce pas le but, dans le fond ? Après tout, comment les cinq sens d’un shinobi pouvaient rivaliser contre le sixième d’un senseur ? Il pouvait déjà abandonner le duel...

_________________

Cuits à la vapeur 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe#67224 http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969 http://www.ascentofshinobi.com/t7859-100-sinaaq-l-homme-qui-n-a-pas-froid-aux-yeux
Imai Nobume
Imai Nobume

Cuits à la vapeur Empty
Sam 16 Fév 2019 - 6:36
Que venais-je d’entendre ?

« Je te dois des takosenbei ou tu me dois des takosenbei ? »

Dans mes souvenirs, je n’avais pas pu manger mes takosenbei par sa faute. Après m’être battu avec lui, on m'avait redirigé dans les geôles sans même me laisser le temps de manger ce que j'avais commandé. J’avais dépensé 250 ryos pour ce takosenbei - 250 ryos que j’avais trouvé sur le sol le matin même !

Je lâchai un soupireIl fallait croire que nous ne serions jamais d’accord. C'était comme si nous étions fait pour être opposé l’un à l’autre. Toutefois, je finis par me résigner et par retourner dans ma méditation. Il était hors de question pour moi de me laisser avoir par ses petites provocations.. Mais sa voix me tira à nouveau de mes pensées.

« Quelqu'un approche.. Qui ça ? »

À ces mots, j’entendis une vieille dame toussoter au loin. Bien que je ne pouvais pas la discerner avec exactitude à cause de la buée qui s’élevait de l’eau, je pouvais apercevoir vaguement l’ombre de sa silhouette. Je lançai un regard dubitatif à mon compagnon.

Nous étions bien à deux dans l’eau. Pourquoi avait-il fallu qu’une tierce personne ne vienne perturber notre tranquillité ? Et surtout, comment avait-il fait pour deviner qu’une tierce personne allait se présenter avant même qu’elle ne pose un pied dans l’eau ?

« D'la sensorialité, hein.. Ainsi, tu maîtrises aussi la sensorialité. »

J’avais également quelques notions dans le domaine, mais pas les mêmes que le jeune homme. Je n'avais rien senti venir. J’étais assez curieux de savoir comment il avait fait..

« C'n’est pas d'la vue. Il y a bien trop d'buée pour que tu puisses l’apercevoir au loin. C'n’est pas d'l’audition. Elle était bien trop silencieuse pour que tu puisses l’entendre arriver.. Qu’est-ce donc ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 http://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 http://www.ascentofshinobi.com/t8461-imai-nobume#70909
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Cuits à la vapeur Empty
Sam 16 Fév 2019 - 7:18
www

Le garçon lisait au travers de la main du Kaguya. Comme l’assimilateur de feu l’avait deviné, l’augure disposait bel et bien d’un sixième sens affûté. C’était la seule raison justifiant le fait qu’il avait pu prévoir l’arrivée de cette vieille dame à trois jambes – canne incluse. Sesshū garda toutefois un faciès de marbre pour vaincre son adversaire.

Tu as gagné : j’ai un très bon odorat. D’ailleurs, tu fais bien de prendre un bain…

Leurs yeux toujours fermés, seuls ceux de la nouvelle arrivée put distinguer le sourire malicieux déformer le visage du maître des os. Voyant les deux gaillards occuper le bain sur toute sa largeur, en parfaite opposition, la femme hésita un instant ; mais haussa finalement les épaules en y immergeant une jambe, puis l’autre. Elle inspecta les deux hommes avec de gros yeux – peu rassurée. Malgré la chaleur ambiante, un frisson parcourt son échine. Ses poils se hérissèrent. Son palpitant s’affola. Une tension palpable se transmettait depuis la surface de l’eau, et la femme s’était installée aux premières loges. Dans quelle histoire s’était-elle fourrée malgré elle ? Agrippant le bord du bassin de ses coudes fripeux, elle était prête à déguerpir en un temps record…

C’était bien de la sensorialité. Ce moment est à marquer d'une pierre blanche : nous venons peut-être de trouver un intérêt commun autre que le combat.

Il existait un monde où les deux compères devenaient les meilleurs amis du monde, liés par le code tacite de la sensorialité. Inconsciemment, Sesshū éprouva du respect pour son homologue. Tout senseur disposait d’un certain degré de sagesse. Si le shinobi avait une affinité avec la lecture des lignes du chakra, nul doute qu’il était destiné à maturer.

Si tu possèdes les bases, je peux t'en apprendre davantage. Enfin, si tu le souhaites, bien évidemment. Je ne veux pas te forcer à empoigner la main de ton rival...

Peut-être était-ce l'effet des sources thermales, mais la tolérance de l'augure s'était... améliorée. Le garçon ne l'insupportait plus. Mieux encore : il eût presque pu le considérer comme étant une bonne compagnie. Restait à voir ce qu'il allait advenir de leur relation.

_________________

Cuits à la vapeur 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe#67224 http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969 http://www.ascentofshinobi.com/t7859-100-sinaaq-l-homme-qui-n-a-pas-froid-aux-yeux
Imai Nobume
Imai Nobume

Cuits à la vapeur Empty
Sam 16 Fév 2019 - 9:05
Il changeait vite d’avis à mon propos.. Mais quelque part, ça m’allait bien. J’étais assez curieux d’en apprendre plus sur la sensorialité ainsi que sur la technique de détection qu’il venait d’utiliser. S’il entrain à me l’enseigner, je ne pouvais que me réjouir.

« Ô, noble Kaguya, apprends-moi ta fabuleuse technique de détection ! »

C'était l'effet qu'avait l'eau chaude sur moi. On ressentait l’ironie dans ma voix. Mais elle possédait une part de véracité. Je n’irais pas jusqu’à sympathiser avec le jeune homme pour si peu, mais je partageais effectivement un intérêt pour ce domaine commun et plus particulièrement pour sa technique. Calmement, je me redressai sur mon rocher de sorte à émerger mon visage de l’eau.

« Plus sérieusement, ouai j’suis intéressé. J'possède les bases de la sensorialité, mais j'ne possède aucune technique. »

Je connaissais les bases du domaine, mais elles dataient de l’époque où j’étais encore un bandit. Par conséquence, je ne savais utiliser que des techniques de bandit, allant de la technique de vol à la tir à la technique de détection de mensonge. Je ne savais rien faire d’autre en dehors de ces deux techniques.

« Mais j’ne pense pas que ce soit ton odorat qui soit plus développé. Entre-nous, j’pense même avoir un meilleur odorat que toi pour mon temps passé dans la nature à chasser le gibier. Ça ne serait pas plutôt une détection chakratique ? »

J’avais connaissance des fameux camouflages visuels et des fameuses détections chakratiques typiques des shinobis, mais je ne savais que les grandes lignes de ces techniques. Apprendre une détection de chakra pourrait bien se révéler utiles à l’avenir.

À l’époque, j’avais appris la sensorialité pour ma survie. Dans un monde où le danger me guettait constamment, c’était une nécessité. Aujourd’hui encore, elle continuait à me servir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 http://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 http://www.ascentofshinobi.com/t8461-imai-nobume#70909
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Cuits à la vapeur Empty
Sam 16 Fév 2019 - 22:29
www

Peut-être n’avait-il pas suffisamment appuyé l’ironie de sa voix, pour que le garçon ne pût la repérer. Pourtant, Sesshū avait trouvé son trait d’esprit amusant. Après la vue et l’ouïe, l’assimilateur de feu avait oublié de mentionner l’odorat ; et le Kaguya s’était empressé de rejoindre cette faille pour détendre l’atmosphère. Mais il ne fallait pas aller trop vite en besogne. Encore quelques minutes avant l’arrivée aux sources thermales, les deux rivaux se vouaient une rancœur incommensurable. Doser l’humour était nécessaire pour ne pas condamner définitivement l’évolution de leur relation.

C’était une détection chakratique, oui. Bien vu.

Le maître du Shikotsumyaku évita de révéler les coulisses de ses pensées. Il valait mieux que le garçon s’arrête sur cette sensation d’avoir… découvert la vérité. Qui d’assez fou pouvait s’amuser à brandir son erreur d’empathie ?

La grand-mère, de son côté, commençait à se détendre. Peut-être était-ce l’effet des sources thermales ; peut-être la complicité apparente des deux hommes l’avait rassurée quant à l’avenir de son bain chaud. Quoi qu’il en soit, l’heure était à l’accalmie. Un terreau idéal pour y faire germer les bourgeons de la sensorialité.

Je vais t’apprendre à maîtriser ton troisième œil. Mais pour ce faire, il te faudra abandonner les deux autres. Plonge-toi dans l’obscurité la plus totale. Si possible, bande-toi les paupières d’un tissu opaque afin de condamner ta vue à double tour.

La troisième roue du carrosse, intriguée par une telle leçon improvisée sur le tas, se prit au jeu. Les yeux fermés, les bras détendus, son corps plein de plis pataugeant dans le bassin frémissant, elle se concentra sur sa respiration et n’eut d’oreilles que pour le professeur. L'augure emboita leurs pas, pour manipuler finement son chakra.

Tout senseur a une affinité particulière pour au moins l'un de ses sens. Mais dans la plupart des cas, celui du toucher prévaut sur les autres. Le chakra émane dans toute chose. Il est ce qui compose la vie, ainsi que chaque matériau de Yuukan, bien qu’en infimes parties. Ressens les vibrations autour de toi. Pose tes deux mains sur la surface de l’eau, et tu verras à quel point elle porte mon aura. Nos auras. Assimile ces remous erratiques, subtils, mais pourtant si bruyants ; et essaie de différencier leurs trois sources. Inconsciemment, tu devrais connaître ta propre signature et pouvoir l'isoler.

Le Kaguya laissa le temps à son apprenti de circonstance d'assimiler la leçon. Selon la sensibilité chakratique de chacun, ce premier pas dans le mysticisme pouvait s'avérer plus ou moins long. Mais Sesshū était certain que le garçon pouvait être prometteur.

_________________

Cuits à la vapeur 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe#67224 http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969 http://www.ascentofshinobi.com/t7859-100-sinaaq-l-homme-qui-n-a-pas-froid-aux-yeux
Imai Nobume
Imai Nobume

Cuits à la vapeur Empty
Lun 18 Fév 2019 - 2:38
Je laissai un instant de silence s’écouler, légèrement dubitatif et perplexe face à ses consignes. Notre environnement nous était déjà propice à cet apprentissage, la buée qui nous entourait perturbait déjà suffisamment la vue. Avions-nous réellement besoin de se bander les yeux

Toutefois, s’il s'agissait d'une condition pour qu’il m’enseigne la technique, j’allais m’y plier. Ce n’était pas grand chose de se bander les yeux. J’étais curieux et j’avais besoin de cette technique de détection.

Je lâchai un soupire, je me retournai en arrière et j’attrapai la petite serviette déposée derrière moi. Je fis deux tours autour de ma tête pour me cacher la vue. Je ne voyais plus rien désormais, j’avais les yeux complètement fermés.

« Et ensuite ? » Demandai-je simplement.

Il se mit à parler et à raconter tout un charabia sur les capacités des senseurs. Je l’écoutais d’une oreille semi attentive pour ne chopper que les mots importants. En simple, il me demandait de me concentrer pour tenter de ressentir la présence de chaque élément qui m’entourait. C'était une consigne bien abstraite, je ne savais pas trop comment la considérer. Je suivis simplement ses directives et me mis en position de méditation, dos droit, tête relevée, mains à la surface de l’eau. Cependant, quelque chose me perturbait dans ce qu’il racontait.

« Mh.. Le chakra émane de toute chose.. »

Cette phrase laissait le doute en moi. Les shinobis n’étaient pas les seuls êtres à posséder du chakra ? C'était d'ailleurs ce qui faisait d'eux des êtres surpuissants. Si on suivait cette logique, la petite grand-mère dans l'eau était également une kunoichi ou du moins, avait la possibilité de le devenir. - Enfin, ce n'était qu'un simple détail.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 http://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 http://www.ascentofshinobi.com/t8461-imai-nobume#70909
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Cuits à la vapeur Empty
Mer 20 Fév 2019 - 4:44
www

Divers courants de pensées circulaient entre les senseurs de tout horizon. Certains jugeaient que chakra était la rare énergie qui séparait les shinobi de la plèbe, et qu’elle n’était trouvable nulle part ailleurs ; d’autres, à l’instar de l’augure, pensaient qu’il fallait également prendre en compte l’énergie naturelle présente en toute chose, bien que négligeable par rapport à la première. Afin de convaincre son élève de son propre point de vue, Sesshū s’enquit à le développer.

Il existe des ermites utilisant non pas leur énergie intérieure, mais celle offerte par la nature, afin de gagner en réflexes et en sensorialité. Peut-être as-tu entendu parler des arbres séculaires de Hayashi no Kuni, qui plus est ? Le monde recèle de mystères. Et si tu approches ton oreille suffisamment près du sol, tu pourras en entendre le souffle.

Certes, un shinobi représentait un phare dans la nuit par rapport à un civil dénué de tout chakra. Mais fallait-il pour autant écarter ces derniers des détections sensorielles ? Avec de la concentration, de la précision, et en occultant les lumières criardes parasites, il y avait moyen de communier avec les fibres même du monde.

Mais tu peux lire le chakra sans pour autant croire en lui.

Après tout, c'était ce que le garçon cherchait avant toute chose. De l'efficacité. Du pragmatisme. La foi et la méditation passaient à la trappe ; et l'augure, malgré elle, avait déjà abandonné ce combat perdu d’avance. Voir ce qui est invisible demandait patience et abnégation – ce dont l'assimilateur de feu manquait cruellement.

Concentre-toi sur ta propre signature chakratique. Sur ton circuit d'énergie vitale. À l’instar du sang qui circule continuellement en toi, tu dois être capable de suivre le flux de ton chakra irriguer chaque pan de ton organisme. Visualise ses excroissances se prolonger depuis les nœuds de ton méridien principal jusqu'au bout de tes doigts.

Sesshū ne demandait pas à son élève de se représenter les huit « portes », ces concentrations de points vitaux que certains suicidaires libéraient pour profiter du véritable potentiel du corps humain au prix de l’intégrité de ce vaisseau d’énergie ; mais c’était bien de ces « nœuds » qu’il parlait. La théorie de la leçon était basique. Mais la pratique...

_________________

Cuits à la vapeur 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe#67224 http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969 http://www.ascentofshinobi.com/t7859-100-sinaaq-l-homme-qui-n-a-pas-froid-aux-yeux
Imai Nobume
Imai Nobume

Cuits à la vapeur Empty
Mer 20 Fév 2019 - 7:06
« Ha ? C’est quoi cette réponse.. »

Quoiqu'il n’avait pas tord, il existait bien des mystères dans ce monde et le premier de ces mystères, c’était l’existence même des shinobis. Ils vivaient et utilisaient le chakra, mais qu’était-ce le chakra, sinon une énergie indéfinissable qui variait de forme d’un individu à l’autre ? Les explications pour l’apprentissage de cette technique de détection étaient abstraites, mais la technique elle-même était également abstraite.

Plutôt que de me batailler pour obtenir une réponse claire et nette sur la fondation de cette technique, sur la fondation du chakra, sur la fondation des shinobis et de ce monde, je préférais me contenter d’accepter cette vérité. - Flemme de philosopher et de chercher les vérités de ce monde, je n’avais pas une tête pour ça.

Je fermai les yeux - quoique déjà fermés à cause du bandeau, et je me mis à méditer. Je marmonnai quelques instants, mais je parvins à reprendre mon calme et méditer. Et aussi étrange que cela puisse paraître, j’éprouvais une certaine aisance à la méditation.

Presque instantanément, j’avais gagné un calme et un silence complet à travers mon corps. Il était vide et traversé par le bruit, les ondes, l’énergie, de ce qui m’entourait. J’étais devenu comme inexistant, ne devenant plus qu’un avec la nature. Ma présence et mon être se fondaient en elle.

Je ne méditais que très rarement. Je n’aimais pas méditer. Toutefois, les rares fois où je le faisais - comme c’était le cas pour apprendre une technique - , on pouvait constater un certain talent pour la pratique comme une sorte de talent inné.

Suivant les consignes que me donnait le jeune homme sur le côté, je tentais de repérer les fameuses méridiennes et sources de chakra.. Il y avait un souffle, par-ci, par-là, mais c’était quelque part toujours un peu trop abstrait. Je reconnaissais l’existence de mes méridiennes et de ma signature chakratique qui était de nature flamme, mais je captais toujours de façon bien trop vague celle de mon environnement. Elles passaient à travers moi, sans que je ne puisse les saisir, où elles étaient et d’où elles provenaient...

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 http://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 http://www.ascentofshinobi.com/t8461-imai-nobume#70909
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Cuits à la vapeur Empty
Ven 22 Fév 2019 - 1:09
www

L’augure se concentra pleinement sur le chakra de son élève. La méditation transcendait les limites physiques et sensorielles du corps humain, et cela se ressentait par la moindre analyse. Nul besoin d’une paire d’yeux mystiques pour décrypter la chose. Sesshū fut agréablement surpris quant à le maitrise innée de son camarade pour l’introspection. Peut-être sa condition d’assimilateur, ergo de boule de chakra instable, l’aidait-elle à mieux lire en lui-même. Le Kaguya saisit cette opportunité, cette facilité d’apprentissage, pour creuser davantage le sujet. Le garçon devait libérer son potentiel.

Nous allons commencer par un premier pas. Maintenant que tu as reconnu la signature de ton propre chakra, tu vas essayer de l’isoler du reste des signaux que le monde t’offre. Un premier senseur, affilié à la vue, se représentera la vague d’informations par une multitude de lumières criardes ; un second, affilié à l’odorat, sera frappé par de puissants effluves. N’essaye pas de les séparer. Concentre-toi sur la source la plus invasive.

En l’état naturel des choses, le Kaguya disposait de la signature chakratique la plus bruyante des sources thermales. Cependant, dans l’optique de tendre une main à son confrère sur le chemin de la sensorialité, l’augure se concentra pour relâcher une fine aura de chakra neutre autour de lui, qui s’imposa rapidement aux alentours, se répandant sur la surface de l’eau telle une chape lourde. La grand-mère, peu habituée au contact du chakra, et par extension sensible à ses effets, commença à ressentir des picotements au bout de ses doigts. Une sensation de chaleur envahit ses muqueuses, de ses lèvres à ses bronches, si bien qu'elle relâcha malgré elle un râle de bien-être. Peut-être était-ce les sources thermales qui la détendirent à ce point. Sa conscience le justifia de la sorte. Et elle ne prit ainsi aucune initiative pour se défaire du chakra tentaculaire de l’augure.

Que perçois-tu ?

Technique enseignable :
 

_________________

Cuits à la vapeur 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe#67224 http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969 http://www.ascentofshinobi.com/t7859-100-sinaaq-l-homme-qui-n-a-pas-froid-aux-yeux
Imai Nobume
Imai Nobume

Cuits à la vapeur Empty
Lun 25 Fév 2019 - 5:52
« Du néant. »

Ok. C’était une blague - mais on était pas loin. Les effluves d'énergie passaient à travers moi, sans que je ne puisse saisir où elles étaient et d’où elles provenaient. Je me sentais vide comme le néant. Le chakra était une chose tellement abstraite qu’il était difficile de parvenir à le ressentir. Contrairement aux cinq autres sens qui étaient innés, la détection par chakra était une capacité à travailler et à développer. Les civils n’y avaient pas accès et même parmi les shinobis, tous ne maîtrisaient pas cette capacité.

Je lâchai un soupire. Calmement les yeux toujours fermés sous mon bandeau et l’esprit toujours plongé dans la médiation, je laissai mon corps entrer de nouveau en raisonance avec la nature, une nouvelle tentative pour parvenir à ressentir le chakra. J'ignorais tous les signaux de mes cinq autres sens de perception. Aucune odeur. Aucune lumière. Aucune sensation. La chaleur de l’eau avait beau continuer de me brûler le corps, je ne le ressentais déjà plus.

Je restai assis un long moment dans cette même posture. Extérieurement, ça pouvait paraître long et ennuyant, mais trop concentré dans mon travail, je ne remarquais même plus le temps s’écouler. Je me concentrai uniquement sur mon chakra et la recherche des autres sources de chakra environnant.

Je ressentais par moment des petites bribes qui apparaissaient puis disparaissaient. Puis à force de creuser, je vis apparaître peu à peu une puissance écrasante de chakra présente dans les lieux. J’étirai un léger sourire, comprenant rapidement qu’il s’agissait du chakra de mon partenaire. En effet, je commençais désormais à percevoir quelque chose.

« Une aura qui s'propage dans l’espace comme une onde. Une aura puissante et vaillante et valeureuse s’accordant typiquement à ta droiture. C’est l'tienne, pas vrai ? »

Je continuais à demeurer immobile de sorte à ne pas perdre le signal.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 http://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 http://www.ascentofshinobi.com/t8461-imai-nobume#70909
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Cuits à la vapeur Empty
Mar 26 Fév 2019 - 19:03
www

L’élève de Sesshū avait accompli un pas de géant sur le chemin de la sensorialité. Les caractéristiques de l’aura du Kaguya, intrinsèques à sa personnalité, avaient été parfaitement relevées par l’assimilateur de feu. Ce n’était pas de l’esbrouffe. Le garçon s’était véritablement lié avec le chakra submergeant sur les sources thermales, et il y essayait de s’en représenter les flux. Fier des prouesses du senseur amateur, l’augure décida de passer à la leçon suivante. Il conserva l’ampleur de propagation de son chakra intangible, mais caricatura toutefois ses traits pour aider Mamoru Honō dans son apprentissage. La sensation de vaillance et de valeur laissait la place à l’héroïsme.

Très bien. Accroche-toi à cette aura. Mémorise-la. Compare-la à la tienne, familière, ton repère, afin de pouvoir reconnaître la mienne entre mille. À l'instar des vagues sur le bout de nos doigts, il n'existe pas deux signatures semblables. Si tu rencontres ce phénomène, quelqu'un doit fausser la lecture de chakra. Ou tu es plongé dans une illusion grossière. D'où l'importance de la sensorialité dans l'arsenal d'un shinobi expert.

La grand-mère, les sens en alerte par la prestation de son professeur de circonstance, se sentit pousser des ailes. À chaque leçon du Kaguya, la dame se prêtait au jeu, ressentant tantôt les ondes sur la surface de l'eau, tantôt le chakra expansif de l'augure, pour finir par ne plus le lâcher de son troisième œil. Elle semblait découvrir son potentiel latent ; celui d’une diseuse de bonne aventure liée aux lignes telluriques présentes sous elle.

Dès lors, le maître du Shikotsumyaku se concentra sur la signature de son chakra pour l'altérer. La simplicité d'un relâchement brut d'énergie n'était rien face à la mutation bien plus complexe de celle-ci. L'aura de Sesshū perdit en amplitude, et adopta peu à peu la nature d'une toute autre personne. Il y avait là les prémices d'un sentiment d'effroi, de menace, glaçant l'échine de la dame jusqu'alors concentrée sur le chakra de l'augure.

Le Kaguya attendit une réaction de la part de son élève.

Technique enseignable :
 



_________________

Cuits à la vapeur 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe#67224 http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969 http://www.ascentofshinobi.com/t7859-100-sinaaq-l-homme-qui-n-a-pas-froid-aux-yeux
Imai Nobume
Imai Nobume

Cuits à la vapeur Empty
Mer 27 Fév 2019 - 9:09
L’augure confirma mes suppositions. Quelque part, cela n’avait pas été bien difficile à deviner. On était pas bien nombreux dans le bassin - trois, et seulement lui et moi pouvions dégager une telle quantité d’énergie. Si ce n’était pas moi, alors c’était lui. Si ce n’était pas lui, alors c’était moi. Et si ce n’était ni lui, ni moi, alors il y avait des questions à se poser sur la véritable nature de cette grand-mère - ahem..

Concentrant mon attention sur les paroles de mon professeur du jour, je gardai les yeux fermés et je tentai de m’accrocher - comme il le disait - à cette fameuse aura qui s’émanait de lui. Celle-ci n’avait ni couleur, ni odeur. Je devais me fier entièrement à mon sixième sens pour pouvoir mémorer sa texture, sa composition et sa forme.

Encore une fois c’était abstrait, mais ça l’était déjà beaucoup moins qu’avant. Une fois que l’on savait détecter la présence de chakra, une fois que l’on se trouvait dans le plan spirituel de monde, il était plus facile de reconnaître la signature chakratique de chaque individu.

Il suffisait de se concentrer et d’effectuer un effort de mémorisation pour graver dans son esprit chaque forme de chakra et attribuer un nom à chacune d’entre elles. Le jeune homme avait raison. C’était une technique fort utile. Elle permettait de savoir lorsque nous étions trompés par un adversaire ou lorsque nous étions prisonniers d’une illusion.

J’inspirai et je soufflai calmement, conservant une concentration à toute épreuve. Je sentis, à ce même instant, une légère modification dans cette signature chakratique. Elle perdit de sa puissance et se modifia d’elle-même comme une mutation..

« Tu viens d'changer ta signature chakratique pour l'rendre plus glaciale et menaçante, right ? »

On passait d'une image de droiture à une image menaçante.. J’avais des capacités pour lire au travers des mensonges et déterminer le ressenti d'une personne. C’était presque la même chose, cela se ressemblait, mais avec le sixième.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 http://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 http://www.ascentofshinobi.com/t8461-imai-nobume#70909
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Cuits à la vapeur Empty
Jeu 28 Fév 2019 - 19:10
www

Tu vises encore juste.

Le changement de nature du chakra de Sesshū avait porté ses fruits. Le senseur néophyte avait repéré la soudaine domination de cette nouvelle aura qui, malgré sa faible ampleur, n’en était pas toutefois devenue subtile. Mais le fait est que l’assimilateur de flammes avait fait la différence entre les deux signatures d’énergie provenant de l’augure, prouvant sa maîtrise de la sensorialité. Que le bandit ait enregistré ces deux sources ou non, cela ne tenait qu’à lui. Dès lors, le maître du Shikotsumyaku passa à la prochaine étape de sa leçon improvisée : se concentrer sur le chakra d’une cible mouvante.

Variante des précédents exercices où l’augure avait demandé à son élève de reconnaître « la source la plus invasive » des sources thermales, Sesshū commença par reprendre une signature normale – du moins, la sienne – et vint expliquer la suite du programme.

Reste concentré sur mon aura. Ne la lâche pas de ton sixième sens.

À mesure que l’augure parlait, l’amplitude de son chakra dégagé s’amenuisa ; jusqu’au moment où aucun artifice n’aidait plus l’assimilateur de flammes à mieux percevoir le chakra de sa cible. L'homme était livré à lui-même. Comme la grand-mère à ses côtés.

Je vais m’enfouir dans le sol et me déplacer – silencieusement. Après dix secondes, tu pointeras du doigt l'endroit que tu penseras être ma cachette. Si tu rates, nous réessayerons. Si tu réussis, nous réessayerons. Une fois cette technique assimilée, je n'aurais plus rien à t'apprendre. Donne-moi le signal, et commençons l'entrainement.

Sesshū malaxa son chakra par le biais de divers signes incantatoires, d'une rapidité d'exécution exemplaire. Lorsque son homologue senseur lui fit signe de débuter l'examen, il plongea aussitôt dans le sol sans en déranger l'intégrité de la surface, et se déplaça en ligne droite jusqu'à un certain point où il attendit la fin du délai. Sous terre, son troisième œil ouvert, l'augure pouvait voir les faits et gestes de son élève. Ainsi, il put aisément confirmer ou infirmer la réponse de ce dernier, sans sortir la tête du sol, ou de l'eau.

Technique enseignable :
 

_________________

Cuits à la vapeur 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe#67224 http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969 http://www.ascentofshinobi.com/t7859-100-sinaaq-l-homme-qui-n-a-pas-froid-aux-yeux
Imai Nobume
Imai Nobume

Cuits à la vapeur Empty
Ven 1 Mar 2019 - 6:03
Je relevai légèrement la tête, surpris de voir l’aura de mon partenaire disparaître de plus en plus. Après deux secondes, l’énergie difforme froide et puissante était devenue une toute petite source de chakra à peine perceptible, présente quelque part dans l’immensité de l’eau. Mais sa voix me donnant les nouvelles consignes confirmait sa présence toujours à côté de moi.

« T’enfouir sous le sol.. Tu sais faire ça ? »

J’étirai un léger sourire amusé, l’imaginant se terrer dans la sol comme une taupe alors que nous étions tous les deux dans un bassin d’eau. Toutefois, gardant mes paupières fermées, j'essayais de ne pas perdre sa trace de chakra et de rester concentré et de me tenir prêt pour la suite de l’entraînement.

« Oké, vas-y ! J’suis prêt. »

À ce même instant, j’entendis un léger bruit perturber mon silence et je sentis de légers cercles circonscrits se dessiner à la surface de l’eau. Il avait bien disparut sous terre. La grand mère qui nous observait dans nos exercices sentit ses deux yeux tomber devant ce tour de magie impressionnant de l’augure.

Je n’avais pas diminué ma concentration, j’étais toujours présent dans le plan spirituel, mais je ressentais par moment de légères sensations du plan réel qui venaient se heurter à moi. Je commençais à parvenir à me balancer d’un plan à l’autre et à fusionner les deux, je commençais à voir, à sentir et quelque part, dans l’immensité, il y avait une petite source de chakra se trouvant aux environs.

Toutefois, bien que je le savais, bien que je le sentais, je n’arrivais pas à déterminer sa position. Elle était bel et bien là, cette source d’énergie était belle et bien présente aux environs, mais comment donner une direction approximative ? Je plissai les yeux, tentant de cloisonner mon sixième sens pour détecter le Kaguya. Brusquement, je sentis une petite source de chakra. Je tendis immédiatement mon bras devant moi.

« Là ! »

Cependant, était-il réellement là ? Ou était-ce un tour de mon imagination qui tentait d’inventer une direction à cette source de chakra sans position ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 http://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 http://www.ascentofshinobi.com/t8461-imai-nobume#70909
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Cuits à la vapeur Empty
Sam 2 Mar 2019 - 20:27
www

Après autant de préparation en amont, le premier essai avait suffi l’assimilateur Katon pour retrouver l’aiguille de Sesshū dans la botte de foin des sources thermales. Même la direction vers laquelle il tendait son doigt était approximative, d’aucuns ne pouvaient lui enlever qu’il avait réussi ce défi haut-la-main. Dès lors, fidèle à ses paroles, l’augure recommença l’exercice une deuxième fois, puis une troisième, et cætera, le temps que son élève maîtrise au mieux les arcanes de la détection. Enfin, le senseur sortit de terre pour se réinstaller à son bord habituel, ses bras s’y accrochant tandis que son corps abandonnait toute prise. Sesshū n’avait plus rien à apprendre à son nouvel homologue. Mais il était heureux d’avoir pu partager cette leçon avec cet ancien ennemi.

Tu devrais t'habituer à méditer plus souvent. Ces sources thermales sont un bon prétexte pour le faire, si tu as besoin d'un lieu dédié à la chose – à défaut de t'asseoir en tailleur sur le sol de ta demeure. Tu augmenteras alors ton énergie spirituelle.

La première impression que lui avait offert le bandit se troquait petit à petit contre une nouvelle image plus urbaine, moins hostile, plus tolérante. Bien qu'il y avait encore un gouffre gigantesque – une ABÎME – les séparant d’une relation amicale, l’augure jaugeait que Mamoru Honō était devenu une connaissance en qui il pouvait, peut-être, si la situation le permettait, lors d'un cas de crise majeur par exemple, avoir confiance.

Les deux guerriers impulsifs étaient partis de loin. De très loin...

J'espère que tu en feras bon usage.

Ce disant, le maître du Shikotsumyaku ferma enfin les yeux, de concert avec un long râle de bien-être. Cette explication n'était pas prévue dans son programme de la journée. À dire vrai, ce détour aux sources thermales avait même été menacé de passer à la trappe.

Le ventre de Sesshū hurla soudain sa détresse en public.

Hm... Que dirais-tu d'aller manger ou boire quelque chose ?

_________________

Cuits à la vapeur 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe#67224 http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969 http://www.ascentofshinobi.com/t7859-100-sinaaq-l-homme-qui-n-a-pas-froid-aux-yeux
Imai Nobume
Imai Nobume

Cuits à la vapeur Empty
Dim 3 Mar 2019 - 4:53
Quelque part, je m’étais légèrement appuyé sur la chance pour donner une direction approximative du jeune homme. En effet, la position de cette faible source de chakra était encore très floue dans mon esprit et je n’avais que quatre choix - devant, derrière, à droite, à gauche. Et j’avais deviné juste en tendant mon doigt devant moi.

L’augure proposa de recommencer l’exercice plusieurs fois. En temps normal, j’aurais refusé. Il n’y avait aucune utilité à recommencer un même exercice plusieurs fois, quand on y arrivait une fois on y arrivait les autres fois. Cependant, cette fois-ci, je partageais le même avis car moi-même je n’étais pas sûr d’y arriver. Je ne savais pas si c’était de la bonne déduction ou juste de la chance.

Recommençant, encore et encore, me concentrant chaque fois un peu plus, ma détermination de la position de la source de chakra commençait à s’affiner de plus en plus. Elle n’était toujours pas précise et demeurait très floue, toutefois, je commençais à la localiser avec de plus en plus de facilité. Chaque fois qu’il changeait de position, il me fallait moins de temps pour réagir et donner une direction.

Après encore plusieurs minutes d’exercice, l’apprentissage touchait enfin à sa fin.

Retirant mon bandeau des yeux, je revis la lumière du jour et je sentis à nouveau la chaleur des sources brûler ma peau. J’avais légèrement la tête qui tournait à cause de l’eau bouillante, je sentais mon corps vaciller de droite à gauche au grés du courant.

« M’habituer à méditer, hein.. »

Quelque part, il n’avait pas tord. Je détestais toujours cette pratique. Néanmoins, si cela permettait vraiment d’augmenter l’énergie spirituelle, peut-être devrais-je essayer ?

« Ha. Je vais pouvoir utiliser cette technique si tu venais à te cacher sous durant un affrontement.. »

Chose tout à fait probable.

« Néanmoins, j’aime pas être redevable. Si un jour t'as besoin d’une technique, j’te l’enseignerai. Et.. Oui, allons boire quelque chose, mh.. J’me demande d’ailleurs combien de verres tu peux tenir.. »

J’étirai un léger sourire provocateur.

Fin


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 http://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 http://www.ascentofshinobi.com/t8461-imai-nobume#70909

Cuits à la vapeur

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: