Derniers sujets
Partagez | 

Conclusion de l'Intrigue n°1


Mar 18 Juil 2017 - 11:42
Lors d’une patrouille de routine autour du village, un inconnu semblait faire le guet et observer. Mais c’était un piège, destiné à détourner l’attention de ceux qui faisaient des rondes autour d’Iwa, afin que tout un groupe de mercenaires en profite pour déferler sur la cité. Pour la première fois depuis sa création, le Village caché des Roches était attaqué !

Les raisons de ce raid restèrent plus ou moins inconnues, à l’image de celui qui avait fait diversion et qui ne justifia quasiment rien sur son action. Pourtant, on pouvait y déceler une sorte de rancœur à l’encontre des Iwajins. Mais avec si peu d’indices, difficile d’en conclure quelque-chose de tangible.

Autour de cette bataille, on retiendra la colère soudaine et aveugle de Borukan Akimoto qui semblait avoir été « altéré » par l’ennemi ainsi que la retraite, finalement, des assaillants. La plupart de ces derniers furent d’ailleurs soient tués, soit capturés. Cela donnait bon espoir aux Iwajins d’en savoir plus sur ce qui s’était passé.


Mais malheureusement, plus que les quelques dégâts matériaux ou les rares pertes humaines, Iwa souffrait d’une blessure profonde : celle de son manque d’organisation. Si certains avaient pu croire que la transition du village marchand qu’était Rokkusu en Iwa avait été bien faite, ils se trompaient : il n’était tout simplement pas normal que des mercenaires, ne comptant que quelques shinobis de haute volée dans leurs rangs, aient pu déferler aussi facilement dans le village.

Stabilité et sécurité furent les mots les plus récurrents après l’attaque. Alors que c’était loin d’être une priorité avant, les décisionnaires Iwajins décidèrent de compléter leur hiérarchie ninja. Mais plutôt que de nommer un Tsuchikage, ils décidèrent de former un Triumvirat, composé de Nagamasa Chôgen, Borukan Arikasa et Borukan Bara.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 18 Juil 2017 - 18:07
Non loin du village d’Iwa, juste après le raid des mercenaires…

***

Le petit garçon ne savait pas quoi faire, mais comprit rapidement qu’il ne pouvait de toute façon agir autrement qu’en restant caché. Malheureusement pour lui, il se rendit bien vite compte que l’inconnu avait remarqué sa présence. Et ce dernier souleva rapidement la table sous laquelle Daiki s’était caché.

« La vie ne t’a pas épargné mon garçon. Suis-moi, ou elle continuera à ne te montrer que des mauvaises choses. »

L’homme était un shinobi, et la première chose que le garçon remarqua en le voyant fut le katana qu’il avait à la taille. D’abord hésitant dans sa réponse, il choisit finalement de rester silencieux, mais de s’élancer avec toutes ses forces entre les jambes de l’inconnu, et de s’enfuir. L’homme ne chercha même pas à le rattraper, et Daiki continua d’être seul…


***

Aux côtés d’une jeune femme aux traits fins mais à l’expression sauvage, une masse de terre et de roche apparut. Au début molle et approximative, elle se structura de plus en plus précisément avant de devenir celle d’un jeune homme qui, lui aussi, affichait un état d’esprit féroce. En réalité, Daiki était tout simplement énervé comme rarement il l’avait été avant.

« T’imagines pas à quel point j’ai les boules, ne pas avoir pu foutre une correction à ces enfoirés... »

Il repensait forcément à l’Inuzuka qui était tombée dans son piège, mais également des deux gradés qui l’avaient rejoint. Ah, si seulement il avait pu continuer le combat, il leur aurait mis une véritable branlée, ne cessait-il de se répéter. Mais en ayant pris de la hauteur, les quelques nuages de fumée prenant origine dans la cité d’Iwa le calma un peu. Il se mit même à esquisser un sourire, forcé, mais certain.

« Franchement, on a fait du bon boulot. J’sais pas ce que ça aurait donné si ça avait été Kiri ou Kumo, mais Iwa est franchement désorganisé. J’ai limite d’la peine pour eux ! »

Ohara Daiki croisa les bras, satisfait quelque-peu de l’opération, qui était un succès. Bien entendu que nombre de leur groupe avaient succombé ou s’étaient sans doute fait capturer, mais qu’importe : ils avaient réussi à se faire connaître, et avaient infligé des dommages certains aux structures du village.

« Tu t’es amusé de ton côté ? T’as l’air crevée… »

Plus le temps passait, plus il se satisfaisait de la mission qu’ils avaient menée ici. Il prenait également conscience que tout ce qu’on lui avait promis prenait forme. Sa vengeance, tournée vers les autres et pour les autres, avait pris une autre dimension aujourd’hui.

Il se tourna, et fit un signe de tête aux quelques mercenaires qui avaient réussi à battre en retraite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 18 Juil 2017 - 18:23
« Crois-tu sérieusement que j’en ai quelque-chose à faire, Daiki ? »

Ema, les bras fièrement croisés, attendait du haut des Crocs Rocheux tous les mercenaires de son groupe qui auraient réussi à battre en retraite. Mais bien entendu, c’était surtout l’Ohara, sans doute le plus fort avec elle, qu’elle avait attendu. Maintenant qu’il était là, et que quelques autres avaient fait de même, il allait être temps de conclure leur mission.

Daiki, comme à son habitude, ne faisait que râler. Pourtant, il devait secrètement être fier de ce qui avait été accompli aujourd’hui. Car si c’était sans doute le plus hargneux, c’était également celui qui avait le plus de sentiments vis-à-vis de leur tâche. Il faisait partie de ceux qui possédaient la plus grande rancœur à l’égard des institutions ninjas telles qu’Iwa. Et enfin, il avait participé à une opération d’envergure : un véritable raid sur l’un des trois grands villages ninjas.

« C’est justement parce qu’Iwa était le moins organisé des trois villages que nous l’avons attaqué. Nous n’avions pas les moyens de faire autrement et nous savions que même ici, certains seraient capturés ou tués. Mais cette mission a été un véritable succès. »

Il était vrai que quelques gouttes de sueur et des respirations fortes indiquaient qu’Ema avait donné de son temps mais surtout de son énergie. Fatiguée et n’espérant même pas convaincre quiconque du contraire, elle fit volte-face, toujours les bras croisés.

« Bien sûr que je le suis, l’homme que j’ai manipulé était quand même un puissant Borukan. Enfin… »

Elle regarda les quelques mercenaires qui attendaient leurs instructions. Mais l’heure était pour l’instant destinée à se retirer des frontières d’Iwa. Une longue marche les attendait tous.

« … il est temps de faire notre rapport. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Conclusion de l'Intrigue n°1

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Événements :: Intrigues :: Intrigue n°1 : Premiers déferlements
Sauter vers: