Soutenez le forum !
1234
Partagez

Professeur Doton [Abutops]


Professeur Doton [Abutops] Empty
Dim 10 Fév 2019 - 23:02
Spoiler:
 

La représentante du clan Hyûga était à son bureau à l'Académie, dans une pièce tout en pierre spécialement adaptée à son affinité. Cela lui rappelait son dojo, en un peu moins bien. On toqua à sa porte.

Entrez !

Elle leva la tête pour regarder qui était son visiteur. Elle eut une moue surprise. Elle s'attendait à un inconnu, ou à un académicien cherchant à améliorer son ninjutsu. La princesse avait tord sur toute la ligne. L'homme en face d'elle était un géant qu'elle connaissait déjà.

C'était même un membre de son équipe.

Oh, bonjour Abuto-san. Je ne pensais pas te croiser ici.

En effet, Toph n'était pas aussi souvent à l'Académie qu'à son dojo Jishin. Néanmoins, elle commençait à s'y rendre régulièrement, et donnait des cours à qui le voulait. L'Académie disposait d'une réputation et d'une renommée que son dojo n'avait pas. Et en outre, le public cible était différent.

Elle regarda amicalement le manipulateur de lianes noires lui faire face. Puis, elle lui demanda tout aussi gentiment.

Je peux t'aider en quelque chose ?

Toph pensait se rappeler que son élève ne maitrisait pas le doton. Toutefois, l'absence de cette affinité n'avait jamais empêché la Hyûga d'apprendre à d'autres shinobis de ses techniques - le principe était souvent de transposer une technique existante avec les éléments disponibles. S'il était en ces lieux, c'était probablement pour cela.

Et un élève qui cherchait à faire des devoirs supplémentaires, n'était-ce pas le rêve de tout professeur ?

_________________
Professeur Doton [Abutops] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Professeur Doton [Abutops] Empty
Lun 11 Fév 2019 - 0:40
Surement ne s’imaginait-il pas revenir si vite sur les bancs de l'académie ninja, bien que son séjour en ces lieux fussent assez court, une poignée de mois à peine. Ce n’était certainement pas le même contexte, loin de l’esprit de camaraderie et de la candeur enfantine régnant dans cette zone du village. Le colosse s’imprégna profondément de cette ambiance l’espace d’une inspiration marquante, l’air de relâcher une certaine tension face à la brise rafraîchissante qui caressait la peau dénudé de son torse libre de toute forme de vêtement.

Même si les raisons qui l’amenaient ici concernaient encore et toujours son ascension dans l’univers ninja, se retrouver au cœur de ce paysage constituait une forme de pause, sans compter le personnel familier vers lequel on l’avait orienté. En effet, alors que notre homme souhaiter développer l’aspect défensif de son style de combat, l’enseignant fétiche dans ce domaine ne s’avérait être autre que Toph, professeur de Doton à l’académie. Décidément, elle compilait titre sur titre, suffisamment pour attirer le respect de son nouvel élève.

« Princesse Toph. Bonjour. »

Un élève plutôt motivé dont les salutations résonnèrent comme un encensement amusé vis-à-vis de son grade et sa renommé, tel un gardien aux service d’une figure importante de la société. Il entra ainsi, le regard interpellé par la structure même du bureau. La roche prédominait à l’image de son Dojo précédemment visité à l'occasion d’une première réunion d’équipe, avec une architecture plus traditionnelle mais toujours aussi identitaire. Cela le mettait déjà à l’aise, une bonne chose.

« Un Dojo, un bureau à l’académie, un titre de professeur et une renommé. Tu me surprends de jour en jour. » Dit-il, ses yeux faisant le tour de la salle avant de lui rendre le même regard amical. « Je pense que oui. »

Une fois l'entrebâillement de la porte traversée, la silhouette du ninja s'ancra juste derrière les chaises, ne souhaitant pas prendre place immédiatement sur ces dernières au vue de sa requête et de sa nature. Il jouit ainsi d’une plus grande liberté d’expression gestuelle, notamment de la tête et des bras qui illustraient souvent ses propos dans une dynamique professionnelle et maîtrisée.

« Ces derniers temps, j’ai eu l’occasion de tester mes capacités auprès d’autres combattants, parfois bien plus fort que moi. Mais il en ressort que j’ai de grosse lacunes en termes défensifs. » Une légère pause entrelaça le rythme de ces paroles, son regard s’affinant un instant pour captiver son interlocuteur. « Alors, j’ai eu recours à l’académie, pour trouver un professeur qui puisse m’aider à ce sujet. Il s'avère que ce soit tombé sur toi. Ton Doton doit surement posséder cette qualité, je me trompe ? »

Abuto espérait qu’elle puisse lui apporter une solution, malgré la quantité de travail reflétée par la paperasse qui jonchait son bureau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5577-nouvelle-equipe-nouveau-depart-equipe-2-au-dojo http://www.ascentofshinobi.com/t5799-mugirawa-abuto-carnet-de-route#47092

Professeur Doton [Abutops] Empty
Lun 11 Fév 2019 - 23:45
Les paroles du Mugirawa firent une réminescence à Toph. Elle se rappela de son cousin, Nao - imbu de sa personne. Et un autre, Tenshi, qui se proclamait prince alors qu'il n'était qu'un adopté. Ni l'un ni l'autre n'étaient des modèles à suivre. Elle sortie de sa rêverie et dit simplement.

Laisses les princesses dans leur palais de marbres roses, Abuto-san. Entre nous, il n'y a pas de raison de titres. A la rigueur, un sensei lorsque que je suis en fonction à l'Académie.

Toph se concentra ensuite sur la requête d'Abuto. Elle acquiesça avec un sourire béant quand il expliqua qu'il avait déjà plusieurs affrontement sous sa ceinture - Toph appréciait elle-même faire des duels réguliers et elle avait presque affronté tout Iwa en son temps.

Elle se leva de son bureau et le contourna pour faire face à son élève du jour.

La défense est la spécialité des experts en doton. Notre affinité est tellement orientée dans cette direction que cela en est presque naturel pour nous. La pierre peut écraser ou trembler, mais avant tout elle soutient et protège. Tu fais bien de venir ici. J'ai moi-même appris à de nombreux élèves cette technique-ci..." Toph composa des mudras et frappa le sol - un mur aux mêmes propriétés que la pierre du sol en surgit. Solide. Impérieux. Toph continua son discours. "et aucun d'entre eux ne maitrisait pourtant le doton.

Elle frappa le sol du pied, et le mur explosa sous l'effet d'une technique de projection propre de son clan Hyûga. Mélangé à son doton, forcément. Elle regarda un instant les gros morceaux de pierre au sol, et se décida à demander à un élève de ranger tout ceci en punition pour une raison lambda qu'elle inventerait sur le moment même. Ses yeux revinrent se fixer sur ceux d'Abuto - un élève aussi ambitieux qu'elle l'avait été en son temps.

Es-tu intéressé ? Je pense que tu pourrais aisément répliquer cela avec tes fils noirs.

Ce genre de techniques étaient la base du combat à distance, et la princesse Hyûga se faisait un plaisir de l'apprendre aux jeunes cailloux. Ou au plus vieux cailloux - car en fait, Abuto avait quand même une bonne décennie d'avance sur elle.
Spoiler:
 

_________________
Professeur Doton [Abutops] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Professeur Doton [Abutops] Empty
Mar 12 Fév 2019 - 23:44
Le caractère de Toph s’avérait finalement des plus plaisant, une certaine confiance s’installant même pour sa part. Elle avait l’art de ne pas mettre mal à l’aise, ni de titiller sur des facteurs capables de créer des tensions inutiles. Le fait de ne pas utiliser de titre lui convenait d’autant plus, lui même n’ayant pas l’habitude d’en employer sur le long terme. Au grès de cette complicité naissante, le Genin démontra une concentration particulière devant les explications détaillées du professeur qui de toute évidence maîtrisait son sujet à la perfection.

L’art du Doton ne lui était pas totalement inconnu même si aucune de ses joutes n’avait impliqué leurs utilisations, en dehors du Mokuton du jeune Natsuki, similaires en certains points. Ses péripéties concernant l’art de la roche remontait à une période reculée, lors d’expéditions en pleins champs de batailles accompagnés de mercenaires destinés à les protéger le temps d’une mission. La mort lui paraissait comme une vieille amie, parfois traduite par des sauvetages in extremis.

« Attends, tu comptes vraiment lancer ça … » Ici ?

Il ne s’y attendait pas. La démonstration arriva avec un tel naturel et un tel enchaînement que la question de notre homme s’interrompit net, se concluant seulement dans ses pensées. Malgré la taille du bureau, la technique s’avérait si bien maîtrisée qu’aucun dégât ne put être signalé. L'intérêt d’un dojo et d’un bureau composé uniquement de roche prenait maintenant tout son sens, notamment en cas de danger ou attaque imprévue. Après tout, nul ne pouvait dissocier Iwa de cet affinité.

« Hmm … C’est solide. » Dit-il en toquant de sa main sur le mur afin d’en tâter la consistance. « Tu as donc déjà transposé cette technique dans d’autres types de maîtrises ? C’est encore mieux pour moi. »

On ne pouvait pas rêver mieux pour le coup, même si ce genre d’apprentissage devait être plutôt basique. Cependant, elle l’interpella une nouvelle fois par la destruction quasi immédiate du mur, sur quoi Abuto adopta un subtile pas de recule, d'à peine quelques centimètre. Il ne comprenait pas forcément ce qui venait de se passer, seulement l’effondrement très rapide de la structure par une force injaugeable. Sa prudence s’estompa assez vite face à la proposition de son chef d’équipe, ignorant l’intervention de l'élève malgré l’ingéniosité de cette punition.

« Oui, cela m'intéresse. Vraiment. » Il hocha légèrement la tête avec un regard plein de conviction. « En réalité, c’est le système de classification des techniques qui m’est encore vague, ou plutôt j’essaye de m’y habituer. Avant d’être soldat, c’était plus simple, plus instinctif. Je ne me posais pas vraiment la question. Jusque là, seul cette défense me suffisait. »

L’adepte du Jiongu s'exécuta progressivement, l’urgence n’étant pas de mise, pour faire jaillir des fils de son corps et former un mur protecteur qui s'apprêtait grossièrement à ce genre de défense.

« Dans la forme, je ne pars pas de zéro pour cet apprentissage. Il me faut une défense de rang supérieur. Le problème, c’est de jauger la tranche d’intensité et de résistance pour en faire une meilleur défense. En ce sens, ta technique me semble être une bonne base. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5577-nouvelle-equipe-nouveau-depart-equipe-2-au-dojo http://www.ascentofshinobi.com/t5799-mugirawa-abuto-carnet-de-route#47092

Professeur Doton [Abutops] Empty
Mer 13 Fév 2019 - 23:06
Toph écouta et observa Abuto. Il semblait être surpris qu'elle commence l'enseignement dans son propre bureau, ce qui l'a fit rire. Elle n'était pas si orthodoxe que cela. Elle aimait faire fi de ce genre d'attente, et son apprentissage samourai du Bushido n'avait pas amputé cette partie de sa personnalité. Abuto était intéressé. Il montra alors une technique qu'il disposait déjà, comme point de départ. Une technique qui utilisait ses étranges fils noirs sous forme d'un maillage.

Toph regarda la technique et hocha de la tête.

Tu sais ce qu'on dit ? Le meilleur moyen, c'est de tester soi-même...

Mouvement vif. Eclat métallique. La lame sort du fourreau et y rentre de-nouveau. Elle n'a pas rencontré la chair ni le sang, mais les fils présentés ont été tranchés sous son mordant. La technique un nom célèbre. Iai. Toph opina de la tête. La défense avait été solide, mais elle pouvait voir en quoi cela était insuffisant pour le genin, surtout par rapport à ses murs dotons.

c'est... une bonne défense élémentaire. Le maillage n'en fait pas une défense optimale contre des attaques perçantes, mais c'est un détail.

Toph composa des mudras et posa ses mains au sol. Le mur doton érigé était solide - nettement plus que son maillage. A vrai dire, la Hyûga ne pourrait probablement pas le briser avec la même technique sans risquer de rompre son sabre. C'était l'objectif d'Abuto, aussi le professeur le laissa à sa vue.

L'important, quand on fait un mur doton, c'est de concentrer son chakra jusqu'à le rendre tangible et en faire sortir un volume conséquent. Si tu augmentes la densité et le volume, ta défense sera similaire. Commençons par le volume.

Un arc argenté dans l'esprit. Un croissant de métal qui sort du fourreau avant d'y revenir. Le iai est un outil que Toph à peiné avant de maitriser. Mais maintenant qu'elle sait s'en servir, elle n'hésite plus. Les derniers tentacules tombent au sol. Inertes. Tranchés. Ses doigts tapotent sur son manche dans un petit bruit sourd.

Produis moi suffisamment de tes tentacules pour que je n'arrives plus à tous te les trancher.

Et Toph repris son élagage. Sa lame scintilla avant de retomber dans la masse noirâtre et d'en trancher plusieurs membres. Et encore. Et encore. Et encore. Son bras était infatiguable - elle s'était entrainée de nombreuses heures à brandir son daisho dans le vide. Si elle sentait une petite résistance, ce n'était encore rien pour l'acier de ses lames.
Spoiler:
 

_________________
Professeur Doton [Abutops] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Professeur Doton [Abutops] Empty
Jeu 14 Fév 2019 - 1:13
Impossible de ne pas sentir le glas mortel du sabre aux abords de sa chair, son tranchant suffisamment proche pour émaner le froid glacial propre à la lame. Le ninja en apprentissage n’avait clairement pas eu le temps de voir venir le coup, du moins pas dans ce contexte si ce ne fusse le contenue de ses paroles augurant une attaque imminente. La défense de lianes noires céda bien facilement comparée aux applications antérieures de celles-ci, si bien qu’une moue de contrariété apparu sur son faciès, sans oublier l’étonnement. En clair, ça ne risquait pas de le sauver à l’avenir, pas en l’état.

L’analyse de son professeur le conforta irrémédiablement dans cette pensée, précise et perspicace. Il comprenait maintenant l’utilité de la liste transmit à son égard avant sa venue ici concernant la liste des enseignants potentiels. Peut-être songeait-il à en consulter d’autres à l’avenir, si cet apprentissage se soldait par une réussite.

« Très bien, donc pour résumer, volume et densité … Je suis prêt. »

L’homme à la chevelure d’ébène déploya toute sa concentration dans cette séance de boucherie sans omettre le support invoqué comme modèle pour le développement de sa propre défense. Son regard oscillait entre cette paroi épaisse, construite avec soin et les coups enchainés de la Kunoichi dont le rythme imposait une pression constante. Il ne pouvait pas se permettre de relâcher la tension en termes de rapidité dans la formation de ses fils, tant celles-ci tombaient au fur et à mesure des tranches, le laissant par la même occasion dénuée de protection.

La première étape consistait à augmenter le volume. Un problème qui n’en était pas réellement un à vrai dire, la manipulation venant de son corps à proprement parler, l’acte s’avérait assez naturel, juste plus important en termes de ressources. Par contre, réaliser cette prouesse dans ce timing serré exigea un certain temps. L’épaisseur de sa protection augmenta progressivement au fil des essaies, quitte à s’aider au début de ses mains comme point secondaire d’apparition de fils pour s’habituer à la vitesse. Sortir une défense était une chose, le former au moment nécessaire une autre.

L’horloge défilait durant cette petite période …

Une fois stabilisé, Abuto cessa de s’aider de ses mains pour alimenter le mur malgré la fatigue éprouvante qui commençait à s’installer sur la peau de son visage en de petites goutes de sueurs. Lui-même profitait de ce gain d’autonomie pour un petit moment de réflexion concernant la différence entre le Jiongu et le Doton. Au final, si la chef d’équipe avait su détailler les spécificités de la résistance de la pierre, elle ne risquait pas de deviner certains détails plus intimes quant à l’utilisation du Jiongu.

« Heuf … Voilà, pour la quantité ce n’est pas souvent ce qui me pose le plus de problème … Mais ce n’est pas suffisant. » Un halètement fugace marqua la fatigue naissante dans son souffle avant de reprendre. « Le Jiongu ne doit pas être une capacité très commune à Iwa d’après mon expérience. En résumé, mes fils font partie de mon corps, ils sont un peu comme une extension, mais surtout peuvent déployer de la tension et de la force un peu comme des muscles disons. Plus la tension est grande, plus c’est efficace. La densité est toujours la partie la plus complexe, du moins pour moi. »

Le soldat soufflât un bon coup, comme dépossédé d’idée immédiate pour trouver un exemple de consolidation niveau densité.

« Par exemple, ma technique la plus efficace est une constriction puissante. C’est en partie sur ce principe que j’ai créé ce maillage. Rapidement, certes. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5577-nouvelle-equipe-nouveau-depart-equipe-2-au-dojo http://www.ascentofshinobi.com/t5799-mugirawa-abuto-carnet-de-route#47092

Professeur Doton [Abutops] Empty
Ven 15 Fév 2019 - 23:32
Bien, tu peux un peu te reposer.

Toph était contente des progrès du genin. En peu de temps, il s'était poussé dans ses derniers retranchements et avait maintenu une quantité incroyable de fils sortant de lui. Toph était véritablement impressionnée du volume qu'il cachait ainsi dans son corps. Elle ne l'en aurait pas cru capable. C'était intéressant pour la suite.

Abuto lui expliqua qu'il pouvait difficilement améliorer sa densité de fils. Il fallait les voir comme des fibres musculaires, selon lui. Toph pensait que cela pouvait quand même être faisable, mais opina de la tête et observa son disciple. Il était à bout de souffle de cet effort. Il fallait le faire souffler, tout en l'emmenant à réfléchir à une piste d'amélioration intéressante. Et la Hyûga avait justement un embryon d'idée.

Hum... si la densité est un problème, alors gardons-là telle qu'elle est, dans un premier temps. Je pense que tu pourrais sans doute mettre plus de tension dans ces fils et donc les renforcer. Un muscle tendu est plus solide qu'un muscle inactifs. Mais complexifions le maillage d'abord. As-tu déjà étudié les formes des toiles d'araignées ? Et surtout... Leur solidité ?

Toph n'avait à proprement parlé jamais étudié cela directement. Néanmoins, elle avait déjà observé le phénomène d'une mouche qui fonçait dans une toile d'araignée et qui ne la brisait pas. Sans être aussi solide qu'un mur doton, la toile d'araignée avait une robustesse qui lui était propre.

L'astuce est de ne pas complexifier cela de manière chaotique. Je vais t'expliquer quelques trucs que j'ai glané en cours d'architecture sur la répartition des forces dans des poutres. Cela pourrait te donner des idées.

Et Toph fit une petite explication sur son tableau noir avec de la craie blanche sur des répartitions de forces, de calcul de moment de force pour aider son jeune disciple à tirer le meilleur partit de ses capacités et, surtout, pour le laisser souffler. Un peu de réflexion intellectuel lui permettrait de récupérer son chakra, et s'il devait travailler sur une structure, cela ne lui prendrait pas autant de ressource de chakra.

Après, il sera toujours temps de renforcer ses fils en tant que tel.

_________________
Professeur Doton [Abutops] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Professeur Doton [Abutops] Empty
Lun 18 Fév 2019 - 13:58
Malgré ses efforts pour ne pas dire stop ou lâcher une plainte quant à sa fatigue, la Kunoichi n’eut aucun mal à le reconnaître de par son corps à bout, incapable de retenir l’essoufflement lié à la dépense de chakra conséquente. Ainsi, la pause introduite subtilement par ces explications s’avérait des plus appréciables, permettant au au shinobi novice de se ressaisir et reprendre une posture plus droite, à l’écoute du moindre détail. Certains de ces idées lui paraissaient totalement nouvelles, ou plutôt, peu de situation avaient exigé de s’attarder spécialement dessus avec la quantité de travail qu’impliquait l'artisanat.

Le peu de renseignement transmis à Toph lui venait essentiellement de son ancien mentor, le même qui durant de bonnes années enseigna les bases de sa capacité spéciale et du chakra en général. De simples connaissances théoriques et intimes donc, un expert plus qualifié dans le domaine pouvant surement contredire certaines de ses affirmations. Il savait néanmoins que ses fils disposaient d’une étonnante faculté à à se tendre et appliquer des pressions importantes, au point de les rendre très solides dans de certaines circonstances. L’évocation des toiles d'araignées le fit d’ailleurs tiquer, puisque cette petite bestiole l’inspira jadis en grande partie pour la réalisation de sa forme filaire - Cauchemar …

« C’est idiot mais, je ne les ai jamais vraiment étudié en tant que tel. Pourtant ça à l’air tellement évident ...Je n’y avais jamais vraiment pensé. »

Abuto ne perdit pas un seul instant avant de s’adosser sur le mur de pierre invoqué tout à l’heure comme exemple pour sa prochaine technique, puis sortit de sa poche son calepin fétiche accompagné d’un stylo. Les yeux rivés sur le tableau noir et la craie voguant dessus sur un rythme effréné, il accompagna les étapes de plusieurs hochements de têtes, le tout porteur d’une complexité très technique. Les araignées parvenaient à accomplir des prouesses miraculeuses, dont la magie se transformait en une science concrète lorsque l’on y appliquait des formules mathématiques. D’un rien, cette espèce se montrait capable d’attraper des proies plus grandes et rapides qu’elles, avec très peu de moyens à leur disposition. Mais ce n’était pas tout, cela leur servant aussi de défense face à la puissance du vent et la pression colossale exercée sur ces toiles d’apparences ridicules en termes de tailles et densité. Une compilation de données extrêmement utiles pour notre homme, plus encore pour d’éventuels jutsus offensifs à développer par la suite.

Un temps après …

« Je comprend maintenant la différence entre être un ninja et un simple guerrier. Tes connaissances au niveau de l’architecture et des forces sont vraiment impressionnantes … Et ça va m’être utile dans bien d’autres domaines, maintenant que j’y pense. Cela m’était jamais venu à l’esprit, mais j’utilisais déjà des principes proches des araignées et leurs toiles, pas pour la défense par contre. »

Le ninja s’écarta légèrement de son point d’appui entièrement de roche tout en se transformant progressivement en une créature sombre et ténébreuse, couvert d’une enveloppe fibreuse. Fort de son gabarit grandement renforcé, il s'exécuta à déployer une de ses technique les plus puissantes sur le mur en question, afin de l’étreindre via ses fils. Ceux-ci s'entremêlaient en tournoyant pour former des fils largement plus épais à la manière d’un embout de foreuse ou d’un câble électrique, le tout suffisant à entourer et faire pression sur la roche. Ces sortes d’épaisses lianes serpentueuse appliquèrent une force de constriction importante, incapables de briser d’un seul coup la paroi sous leur emprise mais y laissant peu à peu des séquelles visibles et palpables. Le guerrier se retira ensuite de cette position et reprit sa forme normal, n’ayant pas pour objectif de s’attarder sur le potentiel maximal de son jutsu sur le temps.

« Voici une de mes techniques maîtresses, si ce n’est la seule pour l’instant. Une fois entremêlés entre eux, je peux rendre mes fils plus consistant, plus épais et surtout leur permettre de décupler leur tension mutuelle. Si je combine ça à tes explications, je pense pouvoir atteindre un résultat convenable. Qu’en penses-tu ? Je suis prêt à reprendre l'entraînement. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5577-nouvelle-equipe-nouveau-depart-equipe-2-au-dojo http://www.ascentofshinobi.com/t5799-mugirawa-abuto-carnet-de-route#47092

Professeur Doton [Abutops] Empty
Lun 18 Fév 2019 - 22:37
Abuto était un élève attentif. Là où d'autres se seraient endormis durant ses explications de calcul de portance, lui suivait avec attention, posait des questions et prenait des notes sur son calepin. Il semblait particulièrement intéressé par la synergie avec les petites araignées - pour une raison inconnue à Toph. Il fit également des compliments à Toph, en louant ses capacités intellectuelles qui amélioraient ses capacités de kunoichi.

La Hyûga ignora ses compliments - ce n'était pas quelque chose dont elle était véritablement fière et dont elle s'attendait à un tel traitement de faveur. Elle avait d'autres cordes à son arc. Abuto, pour sa part, décida de montrer sa technique la plus solide du moment - signe que son chakra était revenu à un niveau tolérable.

La solidité est pas mal, et je pense que tu peux garder une partie du concept, étendre les fils devant toi, et les tresser pour augmenter la solidité tout en augmentant leur nombre et leur solidité.

La professeur se décida de tester directement une des dernières variables de cette optimisation sous contraintes.

Essaie de contracter le plus possible un de tes fils.

Puis Toph testa le résultat. D'abord à mains nue, puis avec un kunai. Enfin, elle dut couper cela avec son sabre pour arriver à s'en défaire.

Hum, assez solide. Je pense qu'avec les motifs qu'on a mit au point, avec une densité accrue, et une bonne dose de chakra, on devrait arriver à un résultat aussi solide - si pas plus - que mon mur doton.

Toph en profita pour composer des mudras, et pour la troisième fois d'affilée, elle éleva un mur de pierre devant son disciple. Elle voulait lui montrer une dernière fois un exemple concret de la roche solide. Elle frappa de son poing la surface rocailleuse. Et se mit à lui donner ce qui allait certainement être son dernier enseignement à son élève.

Pour t'aider, imagine que tes fils sont du roc. Immobiles. Inamovibles. Eternels. Seul le temps peut les effacer. Les années passent, mais ils subsistent. Ils endurent tout. Tu en tresses un véritable mur. Un rempart. Une muraille. Ta construction est solide, inattaquable. Elle résiste à tout.

La voix lente de Toph essaie de guider son élève jusqu'à transposer l'idée même du mur doton sur sa technique par autosuggestion. Cela faisait en général des merveilles pour aider ses élèves à atteindre leur objectif. Cela permettait d'outrepasser les problèmes de limitation personnel.

Et puis, cela lui permettait de placer une fois de plus son mur doton. Il fallait que son disciple s'en inspire un minimum quand même.

_________________
Professeur Doton [Abutops] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Professeur Doton [Abutops] Empty
Mar 19 Fév 2019 - 0:52
Le temps passait à une allure rapide, peut-être trop même pour cette visite qui se transforma instantanément en un apprentissage intensif. L’homme à la chevelure d'ébène n’était pas épargné par la jeunesse de son professeur qui maintenait à un rythme soutenue contrairement à ses propres réserves de chakra et d’endurance. Ces derniers s’amenuisaient au fur et à mesure en dépit des moments de repos, suffisamment pour contraindre l’air serein et confiant que l’artisan arborait en début de rencontre. Impossible de tenir aussi facilement la durée, alors que son enseignant invoquait de nouveau un mur de pierre avec une facilité déconcertante. Au moins le test concernant la solidité de ses fils contractés augurait une suite encourageante.

En ce sens, Abuto puisa dans ses plus profondes ressources pour assurer sa mine sérieuse et attentive, essayant tant bien que mal de faire corroborer la partie théorique avec la partie pratique. Il tenta de réaliser l’architecture imaginée plus vite que la musique, conformément à ses habitudes hâtives et instinctives, comme si l’idée de réussir du premier coup paraissait crédible. Malheureusement l'échec fut cuisant, à en croire cet amas de fils renforcé qui ne prit pas vraiment les allures d’un mur, davantage comparable à un méli-mélo de lianes noires entremêlées sans réelle cohérence. L’image ancrée dans son esprit semblait encore trop lointain, brouillé par d'innombrables pensées encombrant la clarté de son exécution.

Comme d’habitude, tu vas trop vite, Tch ! Bon, c’est pas trop mon délire, mais il vaut mieux suivre la méthode de Toph … Déjà, ne plus réfléchir avec logique, se vider l’esprit et visualiser …

Après une petite pause de résiliation, ses paupières s’abaissèrent lentement au grès d’un souffle léger et constant, dans un calme absolue. Ce n’était pas trop son genre de méditer, de s’éloigner de ses sensations palpables et immédiats pour des concepts plus abstrait, moins intuitifs. Il dut cependant s’y résoudre et débuta par la construction d’une image mentale reflétant les paroles fugaces de Toph, dont la teneur s'évaporait paisiblement au profit d’une concentration renforcée. Ses deux mains se mirent subitement à bouger jusqu’à entourer sans aucune forme de contact la zone où le mur de protection filaire devait apparaître.

Du roc. Et voici que la matière noir s’enroula sur elle même, encore et encore jusqu’à atteindre la tension idéale. Immobile et inamovible. Ces mêmes lianes épaisses s’entrecroisèrent dans des motifs précédemment étudiés, l’ensemble évoquant peu à peu l’aspect d’un mur. Éternel. La quantité augmenta à la manière d’un tissage couche par couche afin de résister au temps et aux épreuves. Un Rempart, une Muraille. D’un seul coup, l’ensemble du complexe encore lâche se contracta avec une brutalité sans précédent, tel une unité indissociable, indivisible. Toutes ces sensations, toutes ces étapes furent vécu directement par l’artisan malgré ses yeux fermés, puisque chacun de ces fibres faisaient parties de son corps en un sens. Il put ainsi imprimer le procédé pour la reproduire dans les minutes à venir.

Au gong final, ses paupières se levèrent, histoire de se conforter à la réalité de son exploit.

« C’est … Comment dire … J’ai réussi, non ? C’était un peu étrange mais … Ta technique m’a aidé. Je ne connaissais pas. Plutôt pas mal … Mais quant à la solidité de ce que je viens de produire ? »

La connaissant, le test ne risquait pas de tarder. D'où son effort pour maintenir la technique malgré la fatigue, en attendant une réaction de Toph.


Dernière édition par Mugirawa Abuto le Mer 20 Fév 2019 - 23:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5577-nouvelle-equipe-nouveau-depart-equipe-2-au-dojo http://www.ascentofshinobi.com/t5799-mugirawa-abuto-carnet-de-route#47092

Professeur Doton [Abutops] Empty
Mer 20 Fév 2019 - 22:01
Abuto ne fit pas un résultat stable du premier coup. Sa première création était même inefficace au possible et fit faire une grimace à la Hyûga. Cela ressemblait plus à un amas de serpents qu'à une véritable défense. Puis il se concentra, suivant le conseil de la professeur doton et fit une technique solide devant lui. C'était... nettement plus prometteur.

Toph n'était pas directement au corps-à-corps, elle était distante de quelques mètres. Lorsqu'elle dégaina, ce ne fut pas pour trancher directement sa protection, mais pour projeter un croissant de chakra acéré. Une technique samourai, d'un rang adapté à ce qu'Abuto devait viser au niveau de sa défense. Le croissant de chakra traversa la défense, mais se dissipa avant d'atteindre le shinobi, signe que la technique avait dépensée toute son énergie. C'était un excellent signe et Toph acquiesçait ce résultat.

... Excellente défense, Abuto. Il te faudra un peu peaufiner cela de ton côté avant de pouvoir l'utiliser en condition réelle, mais je suis très contente du résultat. Tu as bien intégré mon enseignement. N'oublie pas ce que tu as appris ici, aujourd'hui.

Elle tenta de lui tapoter la tête, mais ce fut physiologiquement impossible à cause de la différence... de taille. La Hyûga dut se contenter de lui tapoter entre les deux omoplates. Il avait véritablement bien travaillé, et encore mieux, il avait compris sa théorie avant de la mettre en pratique. Il était de ces shinobis qui ne fonçaient pas tête baissée vers un problème mais qui s'adaptait à l'adversité. C'était certainement une excellente recrue. Peut-être même qu'il serait capable de distraire Toph.

Je crois qu'il est bientôt l'heure pour toi de m'affronter dans un petit match amical. Fu fu fu... Il faudra s'organiser cela très bientôt.

Ses yeux pétillaient de malice. Son intérêt était piqué par les compétences de son disciple, surtout après cette démonstration. Elle voulait tester cela en situation réelle. La Hyûga comptait lui laisser encore un peu de temps pour s'y préparer, mais elle n'attendrait pas éternellement. Très bientôt, elle croquerait au fruit défendu lui lancerait un défi pour tester ses capacités et ses réactions faces à des attaques non-conventionnelles.
Spoiler:
 

_________________
Professeur Doton [Abutops] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Professeur Doton [Abutops] Empty
Mer 20 Fév 2019 - 23:49
Ces heures brassées à coupler études physiques et mathématiques à une répétition inlassable ne participait pas qu’à renflouer son panel de jutsu mais aussi à consolider les liens de l’équipe. Les deux soldats communiquaient de mieux en mieux sans avoir recours aux consignes directs, brisant par la même occasion la glace entre professeur et élève. Ainsi comme espéré, Toph enchaîna directement sur un essaie destiné à éprouver la résistance de ce mur. Au final, faire jaillir un mur de pierre de sol plus solide en fonction de l’intensité souhaitée s’avérait similaire, avec la nécessité de compacter davantage de matière dans un espace restreint. Le Jiongu lui demandait simplement une étape supplémentaire pour donner à l’objet de base une consistance capable de l’égaler, un peu à la façon d’une cotte de maille.

Le fabriquant d’armure se préserva tout de même d’une réjouissance trop rapide, puisque l'énergie lui manquait pour rendre à cette défense son plein potentiel. La preuve, l’attaque menée par Toph parvint tout de même à entamer cette barrière, indicateur de futures répétitions à réaliser une fois toutes ses réserves recouvertes, seul ou avec d’autres Shinobi. Le concept et le jutsu en lui même paraissait acquis. Le soulagement fut visible sur son visage au moment où il relâcha toute activité chakratique suite aux compliments de la Kunoïchi, le corps de nouveaux adossé contre la paroi rocheuse, d’une posture plus détendue, bras croisés.

« Hmm. Je n’ai plus beaucoup de réserve de toute manière. Je n’y manquerai pas. Merci. »

Un haussement de sourcil orna son visage suivit d’un sourire entouré de sa barbe naissante lorsque son interlocutrice lui tapota l’épaule, visiblement gêné par la différence physiologique qui les séparait. Il .. n’aurait surement pas été à l’aise dans le cas contraire, cette tape sur l’épaule définissant mieux leur complicité mutuelle. Abuto se contenta d’un hochement de tête en guise de réponse, semblable à celui effectué lors de leurs premières salutation durant la rencontre d’équipe. Par contre, la demande de duel lui décocha une expression pleine d’intrigue, avec le retour de souvenirs spontanés quant à l’évocation de cette proposition.

« Un duel hein ? Je ne suis pas contre. En réalité, j’ai déjà pris une sacré dérouillée d’une dénommé Nagamasa Hisa. Elle semblait te connaître quand je lui ai évoqué le numéro de notre équipe. Maintenant que les souvenirs me reviennent … Elle a utilisé une technique semblable à la tienne, avec le sabre. Le sien était en bois heureusement, sinon mon torse ne s’en serait pas remis. »

Le Genin porta ses doigts aux niveau du menton pour frotter sa barbe, les yeux plongés dans ses images et sensations de son combat.

« Tu la connais ? Je ne sais pas laquelle d’entre vous est la plus puissante, mais je m’y prépare déjà. Ce duel peut faire office d’une fausse revanche, surtout si tu maîtrises les mêmes techniques qu’elle. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5577-nouvelle-equipe-nouveau-depart-equipe-2-au-dojo http://www.ascentofshinobi.com/t5799-mugirawa-abuto-carnet-de-route#47092

Professeur Doton [Abutops] Empty
Ven 22 Fév 2019 - 11:31
Tu sembles bien curieux de voir ce que donnerait un combat de gamines. Pervers !

Elle lui donna un coup de poing dans le ventre sans y mettre beaucoup de force ni quoi que ce soit. Son disciple était fatigué, selon se propres dires. Cela ne servait pas de lui briser une côte en plus. C'était presque un réflexe de sa part. Un instinct. Après la frappe, elle regarda son poing, pensant à sa promesse de ne plus jamais utiliser de taijutsu.

... Bah cela ne comptait pas vraiment ici. Elle haussa ses épaules. Puis elle répondit à Abuto.

Je connais bien Hisa. C'est une amie et mon mentor sur le chemin samourai. Elle fait partie du clan Nagamasa. Certains découvrent le bushido, elle est née dedans.

Son oncle Koda également, même si Toph avait appris récemment sa mort. L'enterrement était prévu d'ici peu. La Hyûga serait probablement invité par Hisa qui manquait cruellement de paires de son âge. Elle devait bien être triste, la pauvre. Il faudrait lui trouver de quoi lui remonter le moral. Se refocalisant sur la question implicite d'Abuto, Toph réfléchit.

... Elle pensait véritablement être capable de battre n'importe qui dans le village, moyennant préparation. Etsuko serait sans doute la plus dangereuse, mais Tenzin était le plus coriace. Et elle ne voulait pas mettre sa vie en danger juste pour se prouver supérieure. Hisa était sans doute pareil que la Hyûga dans cette vision - l'art samourai était celui de tuer ses adversaires au sabre. Cela ne se prêtait que peu et rarement aux duels.

En terme offensif au sabre, la samourai était certainement plus expérimentée. En terme défensif ? Entre le kaiten, ses projections Hyûga, son doton... Toph était certainement plus solide. En sensorialité, elle avait également fait d'énorme progrès et comme l'avait démontré son dernier duel contre Tenzin, le Byakugan était un gros avantage - bien que couteux en chakra. A distance... Hisa n'avait certainement pas l'amplitude du receuil de technique de Toph. Ce n'était pas pour rien que la Hyûga avait sa renommée actuelle de fière combattante. Proche d'un nouveau plateau de puissance, elle titubait dans la cour des grands et tôt ou tard se ferait un nom dans tout le Yuukan.

Hisa certainement aussi, mais avec un retard de six mois. Elle n'avait que treize ans, après tout.

Au niveau puissance, je ne peux pas dire. C'est difficile de déterminer la puissance brute de quelqu'un sans l'affronter régulièrement ou faire équipe avec lui. De ce que j'ai vu, elle est plus spécialisée dans le corps-à-corps que moi, mon kenjutsu est encore jeune. Crois-le ou non, je ne m'y entraine que depuis la moitiée d'une année. Néanmoins, je pense avoir plus de polyvalence dans différents domaines. Mon ninjutsu est suffisamment réputé pour obtenir ma place à l'Académie. Au final, nous ne nous sommes pas vraiment affronté elle et moi, c'est dur à dire, mais je prends en compte ta remarque, j'essaierai d'organiser cela avec elle d'ici peu.

Toph aurait pu en dire plus sur ses capacités - et en temps normal elle partageait volontier ces informations. Néanmoins, elle était véritablement intéressée par affronter Abuto à la dure, et lui faire voir de lui-même ce qu'elle pouvait faire. S'il pouvait rester sur ses conceptions des Hyûgas classiques, cela l'arrangerait. La surprise n'en serait que plus belle. Et c'était le genre de surprise qu'il fallait mieux avoir à domicile qu'en situation de guerre à Tetsu, par exemple. Au plus rapide elle pouvait lui retirer les stéréotypes de sa tête, au mieux.

Un duel pour jauger ses capacités. Evidemment, sa mission à Tetsu se rapprochait. Il faudrait faire cela avant.

Je pars fin de la semaine prochaine en mission en-dehors de Tsuchi. Il faudra faire cela avant. Mettons... vendredi ? Rendez-vous à mon dojo. Tu connais le chemin.

_________________
Professeur Doton [Abutops] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Professeur Doton [Abutops] Empty
Sam 23 Fév 2019 - 2:18
Abuto, un pervers ? Il était certes loin d’être insensible aux attraits de la gentes féminine, surtout si ces prétendantes parvenaient à éveiller ses pulsions animales via des courbes et des formes séductrices. Mais de là à lorgner sur des gamines de douze à quatorze ans … Une idée un peu trop saugrenue. En ce sens, la remarque de Toph passa plutôt pour une boutade quant à sa condition de Genin qui ne l’avantageait pas vraiment niveau rencontres de son âge. Ce fut d’ailleurs sur le petit coup de poing de Toph qu’il eu cette petite réflexion, sur le fait de s’informer un peu et aller faire connaissances avec quelques jolies jeunes femmes. Entre deux entraînements, ça ne pouvait pas faire de mal.

« Haha, non, ce n’est pas vraiment mon délire. Il doit bien y avoir quelques Kunoïchi de mon âge dans ce village. »

Ainsi donc maîtrisait-t-elle les mêmes arts Samouraï que sa précédente partenaire d'entraînement. Impossible d’oublier le coup magistrale qu’elle lui avait asséné directement sur le torse, d’une puissance et d’une vélocité incroyable. Si jamais son Senseï s’avérait capable d'exécuter les mêmes enchaînements, ça risquait de vite devenir compliqué pour leur prochain duel, même si certaines stratégies pour les contrer émergeaient dans son esprit. Le corps à corps représentait pour lui un certain avantage à double tranchant, notamment si ses opposants parvenait à jongler entre le corps à corps et la mis distance sans difficulté, à la manière d’Hisa.

D'après les explications de Toph, ce serait encore plus compliqué là concernant. En effet, celle-ci se disait plus polyvalente encore et surtout calé en Ninjutsu comparé aux techniques de sabres. Si déjà le coup de tout à l’heure suffisait à exprimer l’étendu de ses capacités dans ce domaine, son association avec la maîtrise avancé du Doton ne lui laissait que peu de chances, d’autant plus au cœur de son dojo. L’architecture de la zone de combat allait beaucoup trop servir ses techniques, à l’instar du jeune Juhi qui pu utiliser des jutsus Mokuton depuis les parois de cette salle.

Pour tout dire, Abuto ne connaissait pas grand choses aux Hyuga, ni de leurs capacités en dehors de ses yeux étranges qu’elle déploya la dernière fois. Aller se renseigner sur le sujet n’était pas une mauvaise idée … Cependant le temps risquait de manquer à en croire l’annonce de la Kunoïchi.

« Tu pars ? Hmm … Si je n’ai pas de mission entre temps, ce sera bon. Mais pas dans ton dojo, les hauts plateaux, c’est mieux. L’architecture de ton Dojo ne m’a pas échappé la dernière fois, contre Natsuki. Tu y es beaucoup trop à ton avantage. »

Dit-il en se levant, un sourire en coin accompagné d’un clin d’oeil quant à ses paroles. Il avait déjà perdu contre Hisa et risquait surement la défaite contre elle aussi. Mais il était trop malin pour se laisse prendre au dépourvu sur son terrain.

« On se dit à Vendredi alors, sauf si l’on ne se recroise pas d’ici là. Bon courage pour le voyage. Fait attention à toi et merci pour l’apprentissage, ça me sera vital. »

Le grand gaillard clôtura ainsi la discussion avant de quitter la salle vue l’heure tardive, partant avec l’invitation pour le duel comme compagnie.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5577-nouvelle-equipe-nouveau-depart-equipe-2-au-dojo http://www.ascentofshinobi.com/t5799-mugirawa-abuto-carnet-de-route#47092

Professeur Doton [Abutops]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: