Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

[B/OFFICIELLE/KIRI] PATROUILLE MARITIME


Lun 11 Fév 2019 - 0:04
Suite aux évènements récents avec l’évasion des prisonniers du Pays de l’Oubli et l’apparition des fanatiques, on commençait à avoir besoin de plus en plus de main d’œuvre pour maintenir l’ordre au sein du village.

Quelque part, cette situation d’alerte me plaisait bien. Cette atmosphère inquiétante qui régnait à travers le monde. Ce danger constant qui menaçait le pays. J’aimais la manière dont se dessinait cette scène de théâtre d’une possible future tragédie.

Étirant un sourire, je remis mon chapeau en place et je pris la route en direction du port de Naragasa.

À force de venir ici, que ce soit pour des missions ou que ce soit pour des affaires personnelles, je commençais à connaître par cœur le moindre recoin de ce port ainsi que chaque personne qui s’y trouvait - personne honnête comme malhonnête. J’avais aujourd’hui rendez-vous avec mon équipe devant l’entrée. Pour cette mission, je devais collaborer avec deux jeunes femmes - comme quoi j’étais bien entouré - dont une que je connaissais déjà..

« Hayame Atsumi. »

Je crépitais d'impatience à l'idée de la revoir. Je l’avais rencontré en dehors des murs du village. Elle avait un joli visage et une belle chevelure dorée. Elle avait aussi des capacités de combat très intéressantes. J’étais impatient de pouvoir passer à nouveau du temps avec elle sur une mission trépignante. Quant à l’autre personne, je ne connaissais pas son nom. J’allais devoir attendre quelques minutes avant de pouvoir découvrir de qui il s’agissait. D'ailleurs, elles ne devraient plus tarder à arriver.

« Oh ! Que des têtes familières. Yo la compagnie ! On va pouvoir bosser ensemble pour cette mission ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Lun 11 Fév 2019 - 18:52
Le chaos n'était pas loin, et même si l'idée plaisait beaucoup à la kirijin elle connaissait aussi ses obligations. Son choix avait été fait en rentrant chez les shinobis, elle lutterais pour l'ordre et la suprématie de son village, même si elle trouve que celui-ci est devenu beaucoup trop doux par rapport à ce qu'il avait été. Convaincue que les puissants ne le deviennent vraiment que dans un environnement dangereux et hostile, elle trouve que ses temps de paix empêche les Hommes d'atteindre le summun de leur puissances.

Enfin, son avis comptait peu voir pas du tout pour l'instant, elle attendras d'atteindre un poste assez important pour défendre son point de vue, pour l'heure elle se dirige vers le port comme le spécifie sa mission. Sa première mission de rang supérieur, elle se doutait qu'elle n'avait que peu de chance de voir un peu d'action, après tout le but de la mission est de patrouiller et de choisir un lieu défendable pour poster un groupe de surveillance. Cependant elle est prévoyante, aussi trimbale t'elle la majorité de son attirail de guerre dont son épée sur le dos. Toujours par prévoyance avait'elle choisis de ne pas porter sa veste malgré la pluie, elle demande trop de temps à enlever en cas d'urgence et voir le vêtement servir de prise à l'adversaire aurait été malheureux.

Elle arriva à l'heure prévue au port, se demandant avec qui elle ferrait équipe. Les deux noms qu'on lui à donner ne lui disait rien, elle était même surprise que la mission ne soit pas avec les membres de son équipe habituel. Dommage, Koba aurait été de bonne compagnie pour cette mission. Quand aux deux Kaguya...elle aurait fait avec. De toute façon elle s'y était résignée. La clope au bec, et complètement trempée; heureusement elle avait attachée sa longue chevelure sinon cela aurait été un désastre, quoi que son haut... évitons de commenter; elle finit par arriver au point de rendez vous, elle distingua une femme qu'elle ne connaissait pas et.... un emmerdeur.... Retenant un soupire abatement elle salua ses deux équipiers, de manière moins enthousiaste que prévue cependant.


-Yo..donc nous somme tous là? On passe direct à la mission ou on fait les présentations?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5010-akairu-fuki-kunoichi-valeureuse-end http://www.ascentofshinobi.com/t5024-le-journal-d-une-forgeronne-perdue#39359

Mer 13 Fév 2019 - 12:17
Une fois n'était pas coutume, Atsumi effectuait une mission de plus à l'intérieur du village. Si elle s'habituait à cette tranquille routine, il était évident à ses yeux que la situation n'était que temporaire. Elle reprendrait ses anciennes activités dès que sa santé le lui permettrait, et c'était en bonne voie, les médecins étaient optimistes.

Cependant, pour le moment, elle était à la tête d'une mission orientée sur la défense du village. Suite aux attaques essuyées par le village depuis quelques mois maintenant, il était en effet désespérément urgent de s’intéresser à la façon dont on allait et venait de le village.

Vêtue d'un imperméable kaki lui arrivant jusqu'aux genoux et qui recouvrait sa tenue habituelle, la blonde quitta sa maison relativement près du point de rendez-vous pour retrouver son équipe du jour. Évidemment, elle avait prit soin de se renseigner très brièvement sur les deux genins qui l'accompagnaient, bien qu'un des noms lui était déjà familier …

De sa démarche élégante et souple, elle arriva finalement au port Nagamasa à l'heure, mais en dernière. Ses deux coéquipiers l'attendaient déjà sous la pluie. Sale temps pour une mission maritime, quoique elle espérait que cela refroidirait les ardeurs de notre cher torche humaine.

« Mamoru Hono. Tu me vois ravie de te recroiser. » dit-elle, explicitement sarcastique.

« Quant à toi Akairu Fuki, je le suis également. » dit-elle, cette fois bien plus sincère.

Un bateau avait en toute logique été dépêché pour la mission, avec quelqu'un pour le diriger, bien que notre blonde connaissait les grandes bases de la navigation. Il était inutile de gacher son chakra à parcourir la mer à pied.

« On avance, le temps n'est pas à l'oisiveté, inutile de rester statique pour les présentations » dit-elle avec un un grand sourire tout en engageant le pas vers le port. « Mon nom est Hayame Atsumi, je suis la chunin à la tête de cette mission. Taijutsu, sensorialité, et un peu de Doton dernièrement. »

Voilà, il n'y avait pas spécialement besoin de savoir plus. Ceux qui connaissaient Atsumi savaient tous que son professionnalisme était admirable en mission, ce qui ne l'empêchait pas d'être quelqu'un de tout à fait fréquentable en temps normal. Elle s'arrêta donc là, suggérant ainsi que les deux autres devaient poursuivre. Pendant qu'ils discutaient, l'ombre d'un petit bateau devant lequel un homme d'une cinquantaine d'année attendait se dessina petit à petit parmi les autres. Voilà donc le bateau loué par le village. Elle présenta l'ordre de mission tamponné de la main de Watanabe Shiori au propriétaire, faisant office de bon de commande.

« Embarquons, il pleut encore mais la mer n'est pas trop agitée. N'attendons pas que nos eaux soient moins clémentes. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787

Mer 13 Fév 2019 - 23:25
Quel sacartisme à mon égard ! Enfin, je n'allais pas me vexer pour si peu. Je me contentai de hausser les épaules et de suivre la jeune femme.

Nom. Prénom. Capacités de combat. Une présentation somme toute simple et efficace. Je n'en n'attendais pas moins de la part de notre chef d'équipe. C'était une des raisons pour laquelle je l'aimais bien - et plus que les autres chûnins. Elle nous épargnait tous les discours inutilement longs et barbants pour aborder directement le sujet principal. Lorsque vint mon tour de me présenter, je fis de même : je me contentai d'évoquer le strict minimum nécessaire.

« Mamoru Hono, élémentaire flamme et combattant au corps-à-corps et à distance. J'possède aussi des notions en sensorialité, mais elles sont très faibles et inutiles pour cette mission. Akairu fuki, hein ? Enchanté ! »

Je lançai un sourire en direction de ma coéquipière en question. Cette présentation était d'avantage à sa destination qu'à celle de la jeune femme qui connaissait déjà les caractéristiques et les points importants de mon dossier. Quoique, Fuki n'était pas entièrement ignorante à mon sujet non plus. Nous nous étions déjà rencontrés une fois au centre-ville même si ce fut très bref.

Je découvrais son prénom pour la première fois. Nous avions été interrompus par l'arrivée des gardes, nous n'avions même pas eu le temps d'échanger notre identité. J'étais relativement surpris de découvrir que j'allais effectuer la mission en sa compagnie, mais quand j'y repensais, elle abordait déjà fièrement l'emblème du village - preuve qu'elle était une shinobi de Kiri. Je l'aimais bien depuis lors. C'était une petite brute, une de ces espèces qui devenaient de plus en plus rares de nos jours..

Suivant les ordres de la chûnin, nous embarquâmes sur le bateau afin d'aller surveiller les eaux côtières de l'Archipel. Ça en avait pas l'air, mais c'était une grande archipel de plusieurs kilomètres de long. Choisir un bateau était la meilleure solution pour nous épargner de longues heures de marche. En plus de pouvoir nous reposer dedans, nous allions pouvoir profiter du paysage car il nous fallait également repérer un lieu où poster des gardes-côtes.

Je m'installai sur le côté du bateau, dans une posture nonchalante avec les bras par-dessus la rambarde, et je me mis à observer l'état des côtes. En apparence je paraissais rêveur, mais en réalité je le faisais avec sérieux. Si cela pouvait nous éviter de refaire un dernier tour après la mission juste pour trouver un emplacement, autant le faire bien dés le début et rentrer plus tôt chez soi.

« D'ailleurs, allons-nous nous séparer pour sécuriser la zone ? Ou allons-nous rester dans le même bateau ? Quels sont les plans ? »

 
Task:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Jeu 14 Fév 2019 - 15:04
Les présentations furent rapidement expédier alors qu'on se dirigeait vers le navire. Chacun donnant son nom, son grade et ses spécialités au combat.Au moins c'était clair, Fuki se trouvait dans une equipe spécialisé dans les combat à courte portée même si chacun devait avoir une ou deux techniques à distance en cas de besoin d'après ce qu'elle à compris. Pas très polyvalent tout cela, sauf sur le plan élémentaire, feu, vent et terre, cela devrait les aider à prendre le pas sur la plupart des problèmes rencontrer.

Elle nota également que les deux autres semblent du genre à allez droit au but comme elle.Une bonne chose, ils ne perdraient pas de temps comme cela.Les bras croiser derrière la tête elle prit quelques secondes pour voir quoi dire, et au final elle préféras ne rien cacher, comme cela en cas de problèmes la responsable saurait exactement les forces dont elle dispose.


-Akairu Fuki, Genin, Kenjustu et Ninjustu Futon, mais même la je reste plutôt en courte portée.En cas de besoin laissez moi prendre les coups, en tant que Shimazu je sais gérer mes blessures et même le poison.

Voila clair et précis, Fuki remarqua également le sourire que lui adressa Hono, elle préféras simplement l'ignorer, elle ne le connaissait pas vraiment et la seule chose qu'elle savait de lui c'était qu'il était un casse-couille vu qu'il l'as emmerder la dernière fois qu'ils se sont croiser. Au moins cette fois elle avait du tabac pour passer le temps.

Montant sur le navire, elle prit place à l'avant, s'asseyant sur le bastingage en tailleur, ne craignant pas de tomber à l'eau. Elle observait les cotes remplissant sa mission avec sérieux, la kirijin voulant faire ses preuves une fois de plus. Méticuleuse et perfectionniste rien ne pourrait la distraire de la mission. Le résultat avant tout, et un résultat parfait si possible, tel est son credo. Même si elle avait amenée une flasque de Sake, elle ne comptait pas y toucher, mais pour rien au monde elle serait venue sans. Quand on vit dans le risque mieux vaut prévenir toutes les possibilités.

La question que posa Hono l'interpella, elle décida de donner son avis, même si dans tout les cas la chef déciderais.


-Bonne question c'est 50/50 soit y as rien et on gagne du temps à se disperser, soit y as quelques chose et on est mal si on est diviser. A Hayame-sensei de trancher.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5010-akairu-fuki-kunoichi-valeureuse-end http://www.ascentofshinobi.com/t5024-le-journal-d-une-forgeronne-perdue#39359

Jeu 14 Fév 2019 - 19:25
Atsumi prit place sur la bateau et se placa sur le coté où Hono n'était pas. Elle faisait relativement peu attention à ses deux coéquipiers. Ils n'avaient de toute façon besoin que de leurs yeux pour un bon moment avant qu'ils ne terminent leur surveillance.

Les interrogations des genins ne lui étaient pour ainsi dire pas même parvenues. La réponse était évidente, vu la situation. Cependant, elle n'était pas agacée par cette erreur, ils étaient après tout des shinobis en formation, c'était au cours de la pratique que l'esprit s'affinait.

Ainsi, lorsqu'on lui demanda son avis, la blonde se contenta de décoller les yeux de l'horizon, prenant soin de parler fort pour être audible : Le bruit de la pluie sur la mer était certes très agréable, mais apportait une certaine difficulté à se faire entendre.

« Se séparer n'aurait que pour seule utilité d'effectuer notre tache plus rapidement, mais nous fait prendre un risque à tous. Or, le temps ne presse pas, inutile donc de s'exposer à des menaces inutiles. De toute façon, le village ne nous a mit à disposition qu'un seul bateau, alors la réponse était toute faite au final. Il faut oujours préviligier la sécurité et minimiser les prises de risques lorsque c'est possible »

Ceci étant dit, elle retourna à ses observations. La pluie et le léger remous donnait à cette mission un aspect relaxant auquel elle ne s'attendait pas. Il s'agissait de bien surveiller les côtes, vérifier les endroits particulièrement exposés ainsi que parfois très dissimulés. Il y allait il avoir quoi que ce soit à signaler ? Malgré quelques angles morts et endroit inaccessibles, les abords du village étaient plutôt surs d'une manière générale.

Cependant, il fallait également penser à trouver un endroit pour les gardes-cotes. Le bâtiment devait donc être suffisamment éloigné pour avoir un rôle préventif, mais suffisamment près pour permettre de relayer les informations et être défendu de manière efficace, en plus d'être accessible pour sa construction …

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787

Sam 16 Fév 2019 - 17:45
Embarquée sur le bateau, l'équipe de kirijin se retrouve prise au sein d'un équipage sommaire de marins déployés pour l'occasion. Loin d'être d'une grande aide au combat, ceux-ci sont parfaitement au fait de l'agencement des alentours de l'île centrale et ne manquent pas de le faire savoir en discutant à voix hautes des diverses rumeurs actuelles, sans vraiment que leur volume sonore ne paraisse dérangeant, plutôt même semblait-il lointain.

A bord du bâtiment naval, le capitaine dépêché pour l'occasion s'approcha du groupe de kirijins.



Nous sommes à vos ordres. Où devrons-nous vous emmener pour la patrouille ?

Après ces mots, l'homme, qui portait un badge brodé sur son uniforme sali par le temps, se présenta comme s'appelant Taiko. Les cheveux poivre et sel, la cinquantaine d'années, il ne dégageait aucune forme d'autorité. A vrai dire, il était au service du village et était payé, lui et son équipage, en ce jour pour servir l'équipe de shinobi.

Ce fut dans d'un geste simple et rapide que celui-ci sortit une carte des côtes de la Brume, détaillant les endroits gardés et sécurisés, il était possible d'y apercevoir trois lieux principaux sur chacun desquels étaient attachés une note de papier grisé, au crayon à papier, des mots presque effacés par des tâches d'empreintes de doigts, laissant tout de même le loisir d'en lire la signification.

Se diriger vers la crique des maures.Calme mais souvent squattée par divers groupes étrangers.

Se diriger vers l'orée de glace.Appelée ainsi par la présence en masse de coquilles et de perles au fond de l'eau, laissant paraître une eau turquoise dont la brillance est accentuée en temps ensoleillé. Souvent sujette à la pêche illégale.

Se diriger vers le port des LouettesPort d'un village de marchand, parfois délaissé par la garde, mais néanmoins calme et paisible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 17 Fév 2019 - 16:29
Regardant distraitement l'horizon tandis que l’équipage s'agitait derrière elle, Atsumi prit une profonde inspiration, et soupira longuement. Combien de temps encore allait-elle devoir se cantonner à des missions de la sorte ? Il ne fallait pas se méprendre, la blonde était ravie de rendre service à son village, mais depuis le temps qu'elle souhaitant s'investir d'avantage dans la branche diplomatique … Enfin, elle avait d'autres chats à fouetter pour le moment.

S'adressant à son groupe, le capitaine du navire vint aux nouvelles pour prendre direction de la prochaine destination. Leurs présentant une carte, Atsumi se leva de son point d’observation et déroula le parchemin détaillé. Pendant de longues minutes de silence, elle réfléchi, les yeux rivés sur la carte, ne bougeant pas d'un pouce et ne prononcent aucun mots.

Finalement, elle tendis le parchemin au deux genins derrière elle sans même se retourner

« Si la décision vous revenait, que choisiriez vous ? Mon choix est fait, ce n'es qu'une simple curiosité. Cap sur le port des Louettes ! » dit-elle, la dernière phrase s'adressant bien évidemment au cinquantenaire.

Ceci étant fait elle se rapprocha des genins, et après avoir écouté leur réponse, justifia la sienne.

« Ce n'est pas parce qu'aucune activité illicite n'est reportée que l'endroit est foncièrement sans danger. Tous les criminels ne sont pas de vulgaires agitateurs … Rien ne nous dit qu'une organisation n'y est pas tapie, par exemple. Après tout, certaines batailles se gagnent en silence ... »

Ça, elle en était convaincue. La discrétion, elle en connaissait un rayon.

Suite à cela, elle reprit place à son ancien post d’observation, retirant la capuche de son imperméable, car la pluie commençait à se calmer, sans pour autant laisser place à un ciel dégagé. Elle avala ensuite une pilule et bu un peu d'eau.

Choix:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787

Dim 17 Fév 2019 - 17:29
« Si la décision m'revenait, qu'est-ce que je choisirais ? Mh.. J'aurais sans doute dit la crique des Maures ou le port des Louettes.. »

Le point commun entre ces trois lieux, c'était leur calme. Mais c'était un leurre. C'était justement dans ce genre de lieu où régnaient le calme et la tranquillité que se cachaient les criminels les plus importants. Ils se faisaient discrets le temps de la tempête et préparaient dans le dos leur prochain plan d'attaque ! Il nous fallait donc choisir entre ces trois lieux.

Le deuxième lieu était le plus inintéressant. Les perles et les coquillages, on pouvait en trouver dans chaque stand du port de Naragasa. Certes, quelques pêcheurs illégaux se terraient dans l'orée de glace, mais ce n'était que des pêcheurs et des marins. Je connaissais moi-même quelques pêcheurs illégaux qui ne faisaient rien d'autre que du trafic du commerce maritime afin d'empocher quelques sous de plus. Étant une équipe assez importante avec une chunin à la tête, nous n'étions pas venu pour chasser de simples trafiquants, mais bien pour traquer de gros poissons.

Par exemple dans le premier lieu, on pouvait trouver divers groupes étrangers, c'était donc le lieu le plus probable pour qu'un dangereux criminel échappé de la prison ne s'y trouve. Comme cacher un arbre dans une forêt, il était facile pour un inconnu de se faufiler parmi la foule et de se fondre dans la masse. Si j'étais un prisonnier échappé de Wasure, j'irais sans doute me cacher là-bas le temps que la situation du village ne se détende et que le calme ne revienne.

Quant au troisième lieu, il manquait de gardes sur place, c'était donc le lieux le plus à risques. Il suffisait d'un trop grand nombre d'intrus pour rendre la situation ingérable pour les forces de l'ordre présentes sur place. Si j'étais un groupe de criminels, je choisirais le port des Louettes pour semer la zizanie avec mes copains. Le manque de main d'œuvre était un véritable danger, surtout si les criminels étaient au courant de cette faille et de cette faiblesse dans les dispositions.

Mais la chunin avait déjà effectué son choix. C'était elle la chef d'équipe, c'était à elle de prendre les décisions et elle avait choisi la troisième option. Sa question était donc inutile. Peu importe ce que l'on pouvait dire, cela ne changerait rien à notre destination. Elle ne faisait qu'analyser notre réflexion. Pour ma part, je trouvais cette pratique ennuyante, mais si ça l'amusait de nous tester, alors qu'elle le fasse. Je restais attentif et vigilant dans mon observation derrière mon air nonchalant. Notre objectif premier était de traquer les crapules qui se cachaient dans l'ombre. Peut-être allions-nous avoir le droit à un peu de combat ?



 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Dim 17 Fév 2019 - 20:16
La kirijin écoutait distraitement les marins, n'ayant que peu l'habitude d'être dans des environnement de travail où la communication est importante, à la forge chacun travail de son côté faisant son travail de manière mécanique bien que méticuleusement, veillant contre les imperfection. de toute manière l'environnement de la forge étant bruyant il est très difficile d'y communiquer. Aussi a blonde aux mèches rouges était'elle de nature solitaire, du moins dans le milieu professionnel. C'est aussi pour cela qu'elle s'est exilé à l'avant fumant en surveillant l'horizon en silence, scrutant à la recherche du moindre signe d'activité inhabituel. Même si pour elle ils sont encore trop prêt du village pour voir quoique ce soit d’inquiétant.

Son épée la démangeait du moins, elle avait hâte d'en finir en priant presque pour tomber sur quelques chose à combattre. Une bête marine ou un groupe de brigand rien que pour se dérouiller un peu. Elle n'aimait pas l’inactivité, ou plutôt être immobile. D'ailleurs sa jambe qui pend dans le vide viens régulièrement taper la coque du bateau, sans véritable force cependant, de crainte d'endommager le navire. Quand le capitaine vint présenter la carte, l'épéiste se lever et fit un salto arrière et enchaîna quelques acrobatie. Non pas pour se la peter ou autre, simplement pour rester "chaude" en cas d'attaque. Elle s'était échauffer en venant au lieu de rendez-vous et ne voulait pas l'avoir fait pour rien, et qu'importe si elle passait pour une idiote elle n'avait que faire de l’impression qu'elle renvoyait au autres.De plus, il faisait frais en mer et pour une fille de la forge le froid n'est pas le meilleur des amis, loin s'en faut.

Elle regarda la carte quand vint son tour de la scruter et prit en compte les annotations. Puis dit son avis.


-Le port des Louettes, un endroit facile d'acces vu que c'est un port et peu défendue. Un endroit parfait pour débarquer en tout sécurités. Ou alors l'orée des glaces, si la pêches illégal y est présent les bâtiments ennemis peuvent se faire passer pour ses derniers. Cependant je ne pense pas que la crique des Maures soit un lieu d'invasions, les peuplades qui y squatte défendrons surement leurs place de plus on sait qu'il y as une concentration d'étranger ici, je doute donc que l'endroit soit sans surveillance aucune même si elle est mineure.

Elle avait expliquer son raisonnement contrairement à Honõ, mais justement car elle espérait un commentaire dessus, si la mission était sérieuse la chunin leurs avait demander leur avis, et ceux même si la décision était déjà prise, preuve qu'elle voulait soit en savoir plus sur eux, soit les éduquer, et la genin savait que si ils avaient des grades avec eux c'était aussi pour apprendre d'eux, aussi en profitait'elle.

Elle profita d'ailleurs de l'enseignement de cette dernière bien vite, son instinct avait donc été le bon, enfin si la chunin avait raison mais par défaut elle considérait que c'était le cas. Elle avait plus d'experience et cela appelait le respect, du moins dans son éducation. Ce après quoi ils se dispersaient à nouveau, Fuki reprenant sa place à la poupe, les jambes pendant dans le vide.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5010-akairu-fuki-kunoichi-valeureuse-end http://www.ascentofshinobi.com/t5024-le-journal-d-une-forgeronne-perdue#39359

Dim 17 Fév 2019 - 23:08
Ce fut assez rapidement que le groupe de kirijin ordonna aux matelots de prendre la direction du port des Louettes, destination connue pour être calme, ayant été délaissé à de nombreuses reprises. Beaucoup de rapports rapportaient que rien de spécial ne s’y passait, la vie y était paisible, mais aussi était-il facile de fausser des informations.

Après plusieurs dizaines de minute, presque une heure de trajet, le navire traversa la mer sans rencontrer aucun problème pour venir s’amarrer à l’un des pontons du village. Sur place, peu de bâtiments navals se trouvaient à quai, une majorité de barques et tout petits navires marchands.

Alors que Taiko, le capitaine du navire, annonçait que la destination était atteinte, il est possible pour les kirijins d’apercevoir des gens les regarder avec le sourire, saluant des forces armées en place sur l’île centrale, tandis que, plus loin, pouvait se faire distinguer quelques hommes aux yeux plissés, comme inquiet s de l’arrivée de la Brume dans le port des Louettes, réputé pour son calme.

Plusieurs choix s’offrent maintenant au collectif kirijin, la patrouille pouvait maintenant réellement démarrer, d’autant plus qu’il était stipulé dans la mission qu’il fallait trouver un lieu spécifique pour y organiser d’autres patrouilles. Celle-ci n’était que la première d’un grand nombre.


S’adresser aux habitants qui vous saluent.

Avancer dans le port.Patrouiller les environs

S’aventurer dans la ville.Quitter le port

Tenter autre chose.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 20 Fév 2019 - 16:30
Le reste du trajet se passa sans encombres, elle écouta chacun des deux genins, et d'un signe de tête, approuva leurs décisions respectives. Elle apprécia que Fuki motiva sa décision, même si en réalité elle n'en attendait pas plus de Hono.

Le bateau amarra tranquillement, et petit à petit une petite foule alertée par le drapeau du village sur le navire s'étaient rassemblée sur le port.

Sachant qu'elle allait être visible, la blonde se cacha de la vue de tous derrière la cabine de l'équipage.

Hmm, il aurait été plus discret de retirer cet étendard, mais je ne suis pas seule, difficile de faire de l'infiltration comme d'habitude.

Bon, pourquoi pas après tout, si la ville était aussi paisible qu'on le disait, il y a avait motif à s'inquiéter, alors peut être que ces habitants étaient simplement méfiants ?

Intimant aux genins de se rapprocher d'un signe de main, elle annonça les instructions tandis que le capitaine manœuvrait pour amarrer correctement le bateau ?

« Écoutez moi bien. Si une réelle menace plane sur cette ville, elle est très discrète et bien organisée. Je pense que nous devons partir du principe que quelque chose se trame ici, nous n'avons rien à perdre. Le mot d'ordre est discrétion, et c'est pour cela que nous devons nous séparer un petit peu dans ce cas de figure. Le risque que nous prennons en nous exposant est plus grand que celui que nous allons prendre en patrouillant à deux équipes. »
dit-elle, très calme.

Elle hésita un instant, regardant le plancher usagé du pont. Même pour une stratège pour Atsumi, un temps de reflexion était nécéssaire pour être sûre de faire les choses comme elle le souhaitait.

« Vous allez en premier temps discuter un peu avec les habitants sur le port, ils ont certainement des questions. Puis, vous irez vous promener en ville pour interroger du monde avec les questions basiques : Est-ce qu'il y a des incidents à répertorier ? Jugez vous le taux de criminalité satisfaisant ? ... Je ne vous fais pas un dessin, vous voyez de quel genre de questions je veux parler. Et n'oubliez pas de bien mettre vos bandeaux en évidence.» dit-elle, montrant le sien attaché à la lanière de cuir sur son buste.

« De mon coté, je vais mener une approche un peu plus furtive. Peut-être que je trouverais quelque chose sur le port ? Tous ces bâtiments peu fréquentés pourraient cacher quelque chose … Voici vos oreillettes. Je ne porterais pas de micro pour être bien discrète, si j’ai l'occasion de le brancher, je le ferrais. Contactez moi en cas d'urgence et ne vous éloignez pas trop. Si jamais cela tourne trop au vinaigre et que je ne répond pas, tu sais quoi faire pour m'alerter Hono, comme la dernière fois ….»
dit-elle, distribuant à chacun un dispositif.

Ceci étant fait, elle s'éloigna un instant et retira quelques pièces de son équipement qui faisaient un peu trop « Shinobi » à son goût. Pour finir, elle laissa son bandeau frontal sur son navire, et installa son oreillette sur son oreille droite, avant de ramener ses cheveux vers l'avant pour dissimuler le tout. Elle composa ensuite quelques mudras, et se camoufla progressivement.

« Allons-y, et pas de désordre surtout ! »
dit-elle avec un sourire, en posant une main sur les épaules respectives de ses coéquipiers du jour, apposant une poigne bien plus ferme sur celle d'Hono.

Ceci étant dit, la blonde descendit du bateau, et se sépara des genins comme si elle ne les connaissait pas, redevenant visible dans une ruelle sombre à quelques mètres seulement. S'engageant dans le port de sa démarche élégante, elle cherchait les boutiques les plus éloignées et délabrées possibles.

Spoiler:
 

Spoiler 2:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787

Mer 20 Fév 2019 - 22:21
« Bien évidement ! Aucun désordre. »

J'étirai un large sourire en direction de la chunin tout en la saluant de la main alors qu'elle s'apprêtait à sauter du bateau pour aller fouiller le port. Cela me faisait légèrement rire de la voir toujours aussi méfiante à mon égard. Et pourtant, elle m'avait déjà vu à l'œuvre et avait connaissance de mes capacités, elle savait parfaitement que je pouvais bien faire si je le voulais bien. Enfin, ce n'était pas de ma faute si elle avait du mal à faire confiance.

Désormais, la manœuvre nous revenait, nous allions devoir nous débrouiller le temps de son absence et tenter de régler les choses si un quelconque problème venait à surgir. Quelque part, ce n'était pas plus mal d'avoir un peu de liberté. Calmement, suivi de ma deuxième partenaire, nous descendîmes du bateau pour rejoindre la terre ferme. Tout semblait calme aux premiers abords - comme nous l'avait décrit le capitaine du navire. Toutefois je constatai dés le premier coup d'œil deux types de regards qui se posaient sur nous. Un plus accueillant. Un plus méfiant.

Je me retournai vers ma coéquipière avec un léger sourire au coin de la lèvre.

« Bon ! ..Séparons-nous pour interroger tous ces habitants ! »

Je la regarde puis sur ces dernières paroles, je m'avançai tranquillement vers le fond du port, ignorant toute la foule stupide et crétine qui nous souriait comme des imbéciles, pour me diriger vers là où se trouvaient les hommes au regard méfiant. Allaient-ils avoir des choses intéressantes à me raconter ? Je lançai deux trois regards aux environs pour inspecter les lieux, puis je me rapprochai d'eux avec une démarche des plus naturelles et je vins les saluer avec un air tout à fait amical - enfin, amical ou méfiant selon les points de vue.

« Yo ! J'suis Shinobi de Kiri actuellement en mission ici pour patrouiller les environs - histoire d'assurer la sécurité aux habitants. Le village nous envoie suite aux derniers évènements qui ont bouleversé le Yukan. Vous semblez avoir un peu d'temps, j'pourrais vous poser quelques questions ? J'aurais b'soin d'recueillir vos avis - c'que vous pensez d'la garde et d'la sécurité et surveillance des lieux, ainsi qu'également le taux de criminalité et de potentiels évènements suspects.. »

Je les regardais, sans pression, plongeant simplement mon regard dans le leur à la recherche d'une trace de vérité. Derrière mon petit air imbécile et aimable, j'étais méfiant quant à leur parole. J'observais leurs gestes, j'écoutais leur voix, je tentais de déceler de quelconques mensonges ou de potentielles tentatives à cacher une vérité.

« Un évènement récent qui paraîtrait suspect ? Que pensez-vous de la sécurité ici ? Le calme est toujours aussi omniprésent partout dans la ville ? »

 
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Hier à 21:41
Le trajet duras quelques temps encore, Fuki avait ne trouva rien a signaler et visiblement ils ne rencontrèrent rien d'anormal durant leur voyage. L'escale arriva rapidement et leurs chef se dissimula, comprenant qu'elle avait un plan, l'escrimeuse vint prendre les directives. De manières moins démonstratives que précédemment cependant.Les bras derrières la tête elle écouta ce que la chunin avait à dire.

Le plan était simple, mais plutôt efficaces. Se mêler à la foule, poser des questions, elle savait déjà ce qu'elle ferrait, le meilleur endroit pour jauger de la situation d'une ville c'est son endroit de prédilection. Elle acquiesça donc en silence non sans s'allumer une nouvelle cigarette, son paquet ayant été bien entamer pendant le trajet. La forgeronne avait quelque peu du mal avec l'air pur, et en mer il l'était bien trop à son goût. a sa demande elle sortit son bandeau de sa poche et le passa autour de son cou comme un collier. Elle mit ensuite l'oreillette en place toujours en silence visiblement concentrée. Certaines de ses connaissances n'y croiraient pas si on leurs disait à quel point elle semblait prendre la situation au sérieux.

Puis quand le signal fut donner elle descendit du bateau en direction des villageois, Hono lui faussa rapidement compagnie, elle leva un sourcille surprise, elle avait pourtant compris que leur chef s'infiltrait pendant que eux deux faisaient diversion ensemble enfin...elle était capable de se débrouillée seule et n'avait pas envie de lui courir après. Elle s'approcha alors des villageois en souriant, esperant se montrée amicale de cette manière.


-Salut, nous sommes venu renforcer les patrouilles du coin. Nous allons stationner ici un moment. Des rumeurs sont arriver au village comme quoi vous auriez un problèmes de criminalité, donc si vous voulez qu'on régle les problemes, c'est l'occasion. Je vous écoutes.

Meler du faux et du vrai, le meilleur moyen de construire un mensonge solide. De plus, en y allant franchement de cette manière, elle laissait entendre que les shinobis de Kiri pensaient avoir un soutien totale des populations alentour et qu'elle prenait leurs dire pour argent comptant. Bref, une bonne tactique pour que les vrai fauteur de troubles sous estimes le groupe envoyer en patrouille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5010-akairu-fuki-kunoichi-valeureuse-end http://www.ascentofshinobi.com/t5024-le-journal-d-une-forgeronne-perdue#39359

[B/OFFICIELLE/KIRI] PATROUILLE MARITIME

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: