Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

[B/OFFICIELLE/KIRI] PATROUILLE MARITIME

Aller à la page : Précédent  1, 2

Jeu 7 Mar 2019 - 8:47
Ma méfiance doubla. La voix de la femme était tout à fait naturelle, mais ses mimiques gestuelles montraient une hésitation trahissant la présence de mensonges dans ses paroles. Elle pouvait berner le vieil et les villageois, mais elle ne pouvait pas berner mon regard. Mais la question que je me posais toujours, c'était dans quel but ? Que cherchait-elle à cacher ?

Et une autre petite chose m’intriguait encore. Le vieil homme semblait savoir beaucoup de choses sur l’organisation du village et il semblait également très proche du chef. Il se permettait de parler en son nom et même d'aller contre son sens et de nous donner des informations confidentielles. Je me demandais quel rôle il tenait au sein du village.

J’avais cru, dans un premier temps, qu’il n’était qu’un simple villageois lambda qui travaillait au port et qui s’était proposé par hasard pour accompagner Fuki jusqu’au manoir. Mais il avait l’air de jouer un rôle plus important. Enfin, il fallait dire que j'avais loupé la rencontre et que je n'avais pas entendu toute la conversation qu'il avait tenu avec Fuki. En tout cas, chose certaine, ce dernier semblait bien plus sincère que le soit-disant chef.

On venait de découvrir une information plutôt intéressante de la part du vieil homme. Ainsi, il y avait un second qui travaillait derrière le chef et qui s’occupait de toutes les affaires internes au village. Peut-être que celui-ci serait également intéressant à interroger. Je laissai ma coéquipière parler et je laissai le vieil homme lui répondre et l’y conduire - ou non. Mais pour ma part, j’avais encore des mots à échanger avec la chef de village. Je me retournai de nouveau vers celle-ci.

« Vous n’me dites pas tout, pas vrai ? Ce village.. Il a besoin d’aide, n’est-ce pas ? »

Je repris un air sérieux, dur et froid.

« Cessez d’mentir. Malheureusement pour vous, j'peux lire entre les lignes. Cette fois-ci, répondez avec sincérité : que s'passe-t-il dans c'village ? Que cherchez-vous à cacher ? »

Chose sûre, elle n'était pas aussi ignorante qu'elle le laissait croire, elle savait quelque chose de son village. Mais quel intérêt avait-elle de faire ça ? Je la fixais du regard, sans bouger d’un pouce.
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Ven 8 Mar 2019 - 14:11
Ni une, ni deux, Atsumi prit la décision de s'engouffrer dans le tunnel arrière, en direction du fond de la montagne, la laissant marcher quelques dizaines de secondes aux aguets au sein d'un tournant à voie unique menant à une salle. A l'intérieur de celle-ci, de la paperasse à nouveau, des affaires, un grand lit, un bureau, tout ce qui pourrait constituer une mine d'information importante, comme à une simple chambre sans intérêt. Cependant, la première option était la plus plausible et il ne fallut pas longtemps avant que la Chûnin de la Brume ne découvre un amas de dossiers sur le village, ainsi que certains répertoriant des noms et descriptions d'hommes et de femmes ayant passé une durée précise au port des Louettes. Difficile de comprendre quel type d'économie souterraine avait vu le jour en ces lieux. Toute cette paperasse étant plutôt bien classée, il fut facile et ne prit presque pas de temps à Atsumi pour comprendre le contenu global des papiers.

Mais alors que les secondes filaient et que l'homme qu'elle avait perdu de vue semblait avoir prit une direction tout autre, laissant cette pièce vide, un bruit d'explosion se fit entendre puis se mit à résonner au milieu des couloirs, ainsi qu'une vague de poussière. Une explosion avait retentit et les tunnels y avaient résisté, l'origine ? l'opposé de la direction prise par Atsumi.


Retourner en arrière en prenant le maximum de dossiers avec soi.Le tunnel de droite s'est écroulé, seul celui de gauche reste empruntable. De plus, impossible de prendre la totalité des dossiers avec soi sans technique.

Prendre d'avantage de temps pour analyser l'ensemble des informations

Tenter autre chose



~
Face à la violence des mots que la Cheffe se prit en pleine tête, celle-ci ne pouvait plus parler, n'arrivant pas à trouver quoique ce soit à répondre. Celle-ci aurait-elle pu même anticiper qu'une journée pareille puisse arriver ? Après tant de temps dans un confort aveugle à gérer l'une des villes les plus calmes de l'archipel...

Ce fut le vieil homme qui reprit la parole, le visage empli d'un mélange de honte et de colère, alors même qu'il arrivait à garder son calme. Ces mots partirent eux aussi en direction de la Cheffe officielle.



Vous auriez pu vous rendre compte que la supercherie de votre bras droit ne tiendrait pas éternellement.

Se tournant cette fois vers les kirijins, l'homme ne pu que se montrer le plus honnête possible. Il était facile de le constater dans ses agissements et sa façon d'être et de répondre, il était excité de voir les choses sur le point d'enfin peut-être changer, que toute la folie liée à la gestion du village cesse.

Je n'ai pas vu le second de la journée. A vrai dire, on le voit peu au village la journée, et pourtant, il était présent la plupart des soirs à la taverne. C'est un mystère que je n'ai jamais pu résoudre. Lui même dit simplement que ce n'est qu'une question de timing, mais j'ai du mal à y croire.

Mais alors que le vieil homme finissait sa phrase, le sol se mit à trembler, laissant entendre un bruit sourd lointain venant... d'en dessous ? Une légère vague de poussière se mit à sortir d'une des portes de la salle, au fond de celle-ci, s'imiscant par les jours et trous du bois vieilli par le temps dont elle était constituée. Un large cadenas retenait la poignée de la porte.

Après le choc, le vieil homme ne pu que réagir aussi vite.


Qu'est-ce que... Cette porte est condamnée depuis des dizaines d'années. Comment quelque chose peut-il venir de derrière...

Laissant un instant court de pause, le vieil homme tourna le regard au hasard vers l'un des deux kirijins, Fuki, avant de préciser la réponse à une question que tout deux pourraient se poser. Inutile de les laisser davantage dans le flou.

C'est la porte qui mène aux souterrains de la ville qui ont été condamnés il y a bien longtemps... par sécurité.

Il ne fallut que cette explosion pour que la Cheffe se mette à blémir. A partir de maintenant, il n'y aurait plus rien à cacher. Elle-même sembait assez surprise d'entendre un pareil choc semblable à une explosion lointaine.

Essayer de défoncer la porte pour s'engouffrer dans les souterrains.Le cadenas est lourd et large, mais assez vieilli pour pouvoir être brisé par un coup puissant d'arme.

Interroger davantage la Cheffe de la ville.

Tenter autre chose

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 8 Mar 2019 - 17:32
La tête que tirait la cheffe du village était un délice pour Fuki autant allier. Si ca lui apprenait quelques tant mieux sinon tant pis. La kunoichi n'en avait que faire au fond, la seule chose qui comptait pour elle c'était la mission et avoir un vrai chef l'aurait surement facilité. L'intervention de l'ancien la fit sourire. Donc lui savait tout et avait tenter d'être un conseiller sur qui on pouvait compter.

Celui-ci aida ensuite les deux kirijin. Elle lança un regard à Hono, visiblement ils n'avaient pas tout perdu en venant ici tout les deux bonne nouvelle.


-La taverne! Je savais bien que j'aurais du y aller dès le début, les tavernes sont des mines d'informations! Mais un bras droit aussi absent ça sens le coup fourrer.

Faisant sa reflexion pendant que l'informateur parlait, elle fut également interrompue par le tremblement et le bruit sourd. Et tout de suite on vit ses yeux briller, le fait qu'il se passe quelques chose semblant la rendre bien plus vive.

-Une explosion~j'aime les explosions

Dit'elle en s'approchant de la porte désigné. Evidement une porte condamnée et personne ne se posait de question..à quelle point les gens du village sont naif pensa t'elle. Puis elle se rappela qu'elle suivait des ordre sans poser trops de question non plus... Voyant le cadena elle sourit et dégaina sa claymore.

-Hono, j'ouvre tu me couvre ok?

Sans attendre de réponse la Kunoichi frappa de sa lame sur le cadena, un coup vif et puissant, capacle de trancher en deux un être humain à s'en pas douter, le plus impressionnant étant que la Kunoichi bien que musclée n'est guerre plus grande que son arme et la manie pourtant avec une aisance affolante. Puis elle ouvrit la porte si le cadena avait ceder, se demandant se qu'il y avait derrière.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5010-akairu-fuki-kunoichi-valeureuse-end http://www.ascentofshinobi.com/t5024-le-journal-d-une-forgeronne-perdue#39359

Ven 8 Mar 2019 - 22:49
En effet, il était loin d’être un simple villageois. Il en savait tout autant que la femme sur la situation du village. Ils s’étaient tous les deux alliés pour nous berner et cacher un certain chaos de la gestion du village. Mais le petit vieux semblait s’être résigné à nous révéler la vérité, comme quoi le soi-disant bras droit était toujours absent.

En effet c’était louche. Comment faisait-il pour gérer son travail s’il était absent ? Que faisait-il pendant ces moments d’absence ? Et pourquoi ne pas le renvoyer pour trouver un nouveau bras droit ? Par exemple le vieil homme qui, malgré son âge, semblait presque plus au courant que quiconque sur la situation du village.

Mais un tremblement de terre coupa court à la discussion. À ce même instant, j’eus un léger sourire qui vint se tracer sur mes lèvres. Oui. La situation semblait enfin commencer à bouger. Il m’était difficile de cacher le sentiment d’excitation qui montait en moi, et il semblerait que ma partenaire et moi, nous partagions la même idée.

Il y avait de sérieuses questions à se poser sur l’organisation et la gestion de la ville, mais avant de se pencher là-dessus, il y avait un autre problème bien plus urgent à régler. Les souterrains. Peut-être que celui-ci avait un lien avec l’absence du soit-disant bras droit ?

« Oh.. Des souterrains. J’suis curieux d’savoir c’qui aurait pu provoquer un tel tremblement. D’autant plus si la porte d’entrée a été condamnée depuis plus d'une dizaine d’années.. J’me demande bien pour quelles raisons d’ailleurs elle a été condamnée.. Vous n’y voyez aucun inconvénient à c'qu’on y jette un coup d’œil, mh ? »

Je lançai un regard en direction de la chef de la ville. Toutefois, cette dernière semblait autant surprise que nous. La situation n’était plus de son contrôle, il semblerait qu'elle n’allait rien pouvoir nous dire de plus. J’effectuai un sourire en direction de ma partenaire avec son sabre qui faisait presque sa taille entre ses mains.

« Vas-y Fuki ! T’inquiète, défonce le cadena ! »

De mon côté, me trouvant à environ trois pas de la jeune fille, j’effectuai un mudra avec ma main gauche de sorte à concentrer mon chakra au niveau de mon odorat. Je me concentrai dessus pour tenter de repérer une quelconque présence derrière la porte. J’étais sur mes gardes, prêt à réagir en cas de danger - pourvu que la source de ce tremblement ne soit pas échappée...



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Dim 10 Mar 2019 - 20:49
Il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour enfin arriver au bout du tunnel qu'elle avait emprunté. SI elle fut au préalable assez déçue de tomber sur ce qui ressemblait à une chambre, ses pupilles s'agrandirent quand elle aperçut un tas de documents classés sur le bureau.

Refermant la porte derrière elle, elle s’assit devant le bureau, et fouilla méthodiquement. Elle fut surprise de l'organisation avec lesquels étaient triés les dossiers, mais cela accélérait son travail en grande partie. Elle fut donc ravie de découvrir des tas d'informations qui mettaient en évidence l'existence d'une organisation sous-jacente au village.

Mais alors qu'elle s'attelait à une lecture des plus passionnante, un bruit d'explosion la tira de sa découverte. Ni une ni deux, elle se leva de la chaise, et regarda les papiers quelques temps. Se précipitant tout en essayant de faire les choses délicatement, elle plia le plus de papiers possibles. Elle prit un peu de tout, mais appuya d'avantage sur les formulaires contenant des noms. Elle s’apprêtait à remplir l'ensemble de ses sacoches présente le long de son buste, mais son henge l'en empêcha. Après un haussement d'épaules, elle leva donc le jutsu, et bourra toutes ses poches de documents, avant de sortir de la pièce et de s'engouffrer dans le tunnel avec prudence, se dirigeant petit à petit vers l'origine du bruit.

La poussière flottait encore dans le lieu étouffant et sombre, rendant l’atmosphère encore plus insoutenable, mais cela lui procurait un avantage : la vision était désormais altérée sur une belle distance dans les souterrains.

Le bruit avait du retentir dans toute la ville. Qu'allait faire les genins ? Leur priorité était de retrouver la blonde à présent, ladite blonde étant également en train de se demander comment ils allaient réussir à se voir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787

Mar 12 Mar 2019 - 0:17
Atsumi, libérée de sa technique de transformation, pu prendre avec elle une bonne pile de documents, un moyen de sécuriser les informations dans le cas où les tunnels viendraient à s'effondrer pour de bon, mais surtout, elle revenait maintenant sur ses pas, allant à pas léger dans la direction du bruit qui avait retentit. L'une des deux voies précédentes étant maintenant condamnée par un éboulement, celle-ci progressa un bon moment à travers le tunnel avant d'arriver à quelques mètres d'une voix.


C'est toi ? Tu en as mis du temps avant d'arriver...

La voix semblait s'affaiblir à mesure que les mots sortaient de sa bouche. Pour la Chûnin, il fut facile d'apercevoir un homme assis, adossé au mur du tunnel, le corps baigné de sang, son propre fluide dont l'origine provenait d'une large entaille sur le torse ainsi que d'une chaîne de métal en partie enfoncée dans l'arrière du crâne.

S'en est fini de moi. C'était bel et bien la brute évadée de nos cellules qui s'était emparé des explosifs. Je n'ai rien pu faire contre lui... C'est ta faute... Tout n'est rien que ta propre faute...

L'homme, dont le visage n'était presque plus reconnaissable, empli de sang, fini par cracher une bonne dose de sang avant de se mettre à convulser plusieurs secondes, juste avant de glisser quelques mots et de rendre son dernier souffle.

Prend ma forme à tout prix. Il ne faut pas que les gens se rendent compte de ma mort. On ne doit pas perdre le contrôle du village.

Dans un dernier effort, l'homme leva le regard vers Atsumi pour se rendre compte qu'elle n'était guère celui qu'il pensait. Une expression finale qui ne pu se détacher de son visage mortifié.

A ce même moment, un cri se mit à résonner au sein des couloirs. La personne responsable de tout ça n'était plus très loin..


Continuer au sein du couloir.

Fouiller l'homme

Tenter autre chose



~
De leur côté, Fuki et Hono réussirent sans soucis à détruire le cadenas de la porte, la force utilisée par la femme disposant d'une puissance suffisante pour largement ouvrir le passage dans un choc retentissant. Visiblement, la porte ne serait plus utilisable. Tandis que derrière celle-ci, le duo peut apercevoir un escalier vieilli par les années, chacune des dalles étant d'une forme différente et d'une solidité indépendante.



Ne m'en voulez pas. Mais, je ne suis pas un combattant. Je vais rester avec la Cheffe et m'assurer qu'elle ne quitte pas l'endroit.

Le vieil homme venait de parler, lançant d'une manière singulière aux kirijins qu'il était tout de même pris d'une peur difficile à cacher. Son âge ne lui permettait plus grand chose malheureusement. Et pour cause, son choix était le bon, car à mesure qu'il était possible pour les kirijins de franchir les quelques pas de l'escalier menant vers les souterrains, Hono pouvait détecter une présence s'approcher, celle d'un chakra amplifié par des années de guerre et de combats.


AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARGH !

Le cri était proche, provenant de la présence en question. A vrai dire, il était dans la salle se situant en bas même de l'escalier.

Et alors que Fuki et Hono arrivèrent à l'entrée de la salle dont la largeur pouvait surprendre tant elle était enfoncée sous terre, l'homme se manifesta, laissant apparaître un personnage musclé, au torse nu, dont le regard ne présageait rien de bon. Sur ses mains... Du sang, fraîchement ôté à son propriétaire, celui d'une autre personne qu'il n'était pas possible d'apercevoir dans la pièce.



Encore des insectes ? Vous ne me renverrez pas une nouvelle fois dans une cellule. Cette fois, je suis libre.

L'homme était grand, habillé d'un pantalon en voile bleu, et tenait dans sa main de nombreuses chaînes de métal ornées de piques. Sa voix et le ton l'accompagnant laissait paraître une envie d'en découdre... Celle d'un homme hanté par des années d'enfermement... Des années perdues derrière les barreaux de la plus grande des cellules du monde.

Sa première action ? Attaquer. Fort.

Sa cible ? Hono, décision d'un homme aux pensées primaires et la pensée singulière, visant à attaquer celui qui semblait être le plus dangereux... Peut-être à tord.

Citation :
Chaines multiples [C]
Liens ─ Simple ─ Offensive
L'utilisateur fait jaillir de la paume de ses mains une dizaine de chaînes fonçant à vive allure sur sa cible.


Se défendre et riposterUn combat démarre

Fuir


Une seule technique par tour autorisée pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 12 Mar 2019 - 1:39
À mesure que l’on s’enfonçait dans les souterrains, je sentais une odeur de sang frais qui devenait de plus en plus distincte. Et mêlée à cette odeur, je sentais également la présence d’une personne qui n’était plus très loin. Avant de pénétrer dans ce qui semblait être une grande salle souterraine, je vins placer ma main devant Fuki pour la mettre en garde de ce que je percevais.

« Fais gaffe.. Il y a quelqu’un.. Et ce quelqu’un est plutôt sanguinaire. »

Un personnage aux allures délabrées apparut devant nous. C'était plutôt une bonne chose que le petit vieux ne nous avait pas suivi plus loin. Cela aurait fait un boulet de plus à protéger, au moins là on était libre de nos mouvements. Même si je sentais que les choses allaient se corser.

« Yo.. »

Il semblait être un prisonnier qui venait de s’échapper de sa prison et qui était en manque de sang. J’étirai un léger sourire, sentant un sentiment de palpitation monter moi sous les effets de cette même odeur de sang qui agissait sur mon cerveau comme de l’adrénaline. C'était mon côté carnassier qui ressortait.

Aucune présentation. Aucun prélude. Il lança immédiatement ses chaînes dans notre direction - ou plus précisément dans ma direction. De manière instinctive, je repoussai Fuki à gauche et je me changeai partiellement en flammes (juste le buste) de sorte à laisser les chaîner passer à travers mon corps. Je remarquai que c’était le même genre de technique que Sabaru, à la seule différence que ses chaînes possédaient une esthétique légèrement différente de mon partenaire. Étaient-ils d'un même clan ? Quoique, existait-il vraiment un clan pour cette capacité spéciale ?

J’avais envie de le questionner. Comment se faisait-il qu’il était ici ? Ces souterrains n’étaient-ils pas supposés être désertiques ? Qui l’avait fait prisonnier ? Pourquoi l’avait-on fait prisonnier ? Et à qui appartenait tout ce sang ? Toutefois, ces questions allaient devoir attendre. D’une, parce que je ne pensais plus vraiment à ça, de deux, car notre adversaire ne semblait pas non plus avoir la tête à ça.

« Si j'te dis.. "Rends-toi et parlons tranquillement - j'peux p'têt te laisser partir si tu coopères" tu n'm'écouteras pas, hein.. »

J'avais comme le sentiment que j'allais d'abord devoir le battre pour espérer tirer une quelconque réponse ou information de sa part..

HRP:
 


Dernière édition par Mamoru Honō le Dim 17 Mar 2019 - 22:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Jeu 14 Mar 2019 - 17:52
Derrière la porte rien pour le moment. Mais il allait falloir s'y engager pour tirer l'affaire au clair. L'ancien s'excusa de ne pas les accompagner. D'un signe de main elle tenta de lui faire comprendre que c’était très bien ainsi. Elle s'engouffre dans le souterrain suivit pas Hono, gardant l'arme en main prête au combat. L'excitation par anticipation était palpable, la kirijin affichait un sourire carnassier. Et même si elle n'avait pas un odorat développer, elle remarqua l'odeur caractéristique du sang quelques temps âpres Hono. Quand celui-ci le mit en garde, elle attrapa deux dans sa main gauche, celle ne tenant pas son arme.. La première chose à faire était de juger les capacités de l'ennemie avant de foncer dans le tas..enfin dans le cas de Fuki l'idée était plus de tirer dans une direction pour l'obliger à allez dans l'autre tout en fonçant dans le tas. Mais pour l'heure tout cela n'était que prévisionnel.

Lorsqu'ils entrairent dans la pièce, ils découvrirent son occupant. Il se voulait impressionnant mais cela ne faisait que renforcer l'envie de se battre de l'héritière des Shimazus. Le sang bouillant dans son corps. Ce derniers les identifia comme des insectes ,Fuki sourit et s’apprêta à engager l'assaut quand il attaqua , Hono la poussa de l'attaque ce qui eu le dont de l’énervée. Elle savait se défendre seule, elle n'avait pas besoin de lui...enfin, elle fut à peine déséquilibrée et elle lança ses Kunais pour tester l'adversaires, voir si il privilégie la defenses ou l'esquive pour commencer.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5010-akairu-fuki-kunoichi-valeureuse-end http://www.ascentofshinobi.com/t5024-le-journal-d-une-forgeronne-perdue#39359

Jeu 14 Mar 2019 - 20:23
Progressant avec prudence dans les étroits tunnels à l'atmosphère rendue étouffante par le lever de poussière, la blonde finit enfin par atteindre le lieu où toute cette agitation s'était produite.

A mesure qu'elle approchait, elle pouvait identifier la forme d'une silhouette au sol. Elle fini par découvrir l'homme qu'elle traquait, baignant dans une marre de sang. Il s'adressa à elle immédiatement, pensant s'adresser à son acolyte qui devait à l'heure actuelle être encore dans la benne, sonné.

Elle nota chacune de ses paroles dans sa tête. La blonde savait de toute façon qu'elle ne pouvait rien faire pour lui : se spécialisant dans les assassinats éclairs, elle savait reconnaître une blessure mortelle quand elle en voyait une. L'homme rendit donc l'âme, une ultime expression de stupeur gravée dans son visage.

Elle regarda encore le corps pendant quelque secondes, et elle tourna les talons.

Notre espionne savait désormais qu'elle avait un problème plus grand sur le dos : Une réelle menace, un prisonnier évadé, avec visiblement la rage de vaincre.

Un cri relativement proche résonna dans tout le réseau de tunnel. Sans perdre plus de temps, la blonde se mit en route immédiatement. Si les informations qu'elle possédait étaient exactes, elle était potentiellement la force shinobi la plus élevée sur l’île, et connaissant son propre niveau, elle savait que cela n'était pas nécessairement une bonne chose.

Revêtant encore une fois son camouflage sensoriel, elle déploya la plus grande vitesse de sprint dont elle était capable pour rejoindre le lieu.

Il y avait de l'agitation, du bruit. Il était tombé sur d'autres personnes ? Difficile de penser le contraire. Néanmoins, cela signifiait qu'elle pouvait pleinement profiter de l'effet de surprise pour porter un unique et puissant coup incapacitant.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787

Dim 17 Mar 2019 - 22:21
Une attaque de chaînes dirigée dans la direction de celui qui était entré en premier dans la salle, Hono ne perdit pas de temps pour se défendre, transformant son corps en flamme grâce à sa maîtrise innée de l’élément.

Mais les mots envoyés à destination du prisonnier semblèrent l’apaiser un court instant. Sûrement pas au point de stopper le combat, mais bel et bien assez pour que son expression faciale enragée devienne moins prononcée.



C’est encore une ruse pour m’enfermer durant des années. Vous ne m’aurez pas.

A ces mots, des kunais fusèrent dans sa direction, juste avant d’être bloqués, renvoyés sur les côtés alors que les chaînes tournoyantes semblaient former un bouclier sommaire dans l’application qui en était faite.

Citation :
Bouclier de mailles [B]
Liens – Simple – Défensive
L’utilisateur invoque une chaine et la fait tournoyer devant lui afin de se protéger des attaques à distances.

Se protéger n’avait pas été dur, aussi aisé que de remplir sa bouche de chakra katon avant de souffler dans la direction de Fuki pour la blesser. Celle-ci venait juste de provoquer à nouveau une colère grandissante. Impossible que le duo soit réellement extérieurs à tout ce qu’il se tramait dans les souterrains du village.

Citation :
Lance Flamme [B]
Katon – Simple – Offensive
L’utilisateur concentre du chakra katon dans sa bouche avant d’en faire jaillir un jet puissant de flamme allant vers sa cible.

Mais le combat ne faisait que commencer et alors même que la technique fusait vers la femme du groupe, une autre pris place dans la pièce, camouflée du regard de tous. Prête à pouvoir pour la suite.

Atsumi arrive juste au moment de l’attaque contre Fuki. La précipitation lui impose une seule technique pour le tour si elle essaie de protéger son équipière, sinon, deux techniques autorisées en n’intervenant pas contre le jet de flamme. Deux techniques chacune autorisées dans tous les cas pour Hono et Fuki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 18 Mar 2019 - 16:44
La kirijin note que l'adversaire fait preuve d'hésitation à la proposition de Hono. Ce qui la surprend un peu, elle pensait être tomber sur un adversaire coriace , surement celui qui contrôle cette ville dans l'ombre. Mais visiblement non, si l'on fait attention à ses dires visiblement il à été retenue ici contre son gré, ce qui est plutôt triste en soit car elle se battait donc contre une victime..d'un autre côté il les avait agresser d'entrée de jeux et ne leur avait pas laisser le temps de discuter.

L'hésitation de leurs adversaire ne duras pas longtemps car il sembla s'énerver à nouveau en déviant les projectiles avec ses chaines...Bien, sa défense était solide et il semble donc du genre à bloquer et contre-attaquer plutôt qu'as jouer la sauterelle. Fuki se mit en position, prête à guetter une ouverture pour le charger mais ce qui arriva ne lui en laissa pas l'occasion. Une langue de feu fut lancer dans sa direction, elle parvint à l'esquiver de justesse mais du lâcher son arme qui passait dans la flamme malgré l'esquive, la poigner allait devenir brûlante, il valait mieux lâcher l'arme inutilisable pour l'instant.


-Saleté! tu veux jouer à cela? On peu être deux! Hono dégomme le si il esquive! !

Composant ses mundras rapidement tout en esquivant elle lacha sa techniques dès qu'elle s'imobilisa.

-Bouffe ça si t'en est capable! Dragon elémentaire Celeste!

Un dragon pris forme, son corps composer de mini cyclone, la bête sembla hurler, avant de foncer vers la cible rapidement en émétant un son terrifiant en fendant l'air. Fuki sourit, espérant reduire son adversaire en miette avec cette technique...ou la grotte ..à voir.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5010-akairu-fuki-kunoichi-valeureuse-end http://www.ascentofshinobi.com/t5024-le-journal-d-une-forgeronne-perdue#39359

Lun 18 Mar 2019 - 22:25
« « Une ruse pour t'enfermer à nouveau » hein.. C'était plus une formule de politesse histoire d'te laisser une dernière chance. En fonction de c'que t'aurais à m'dire, j'pourrais effectivement te laisser partir.. Enfin, si tu m'dis rien, c'est sûr que.. Et c'n'est pas non nous fonçant dessus que t'vas réussir à t'enfuir, t'sais... »

Qu'importe son choix, combat ou pas, je comptais le neutraliser et tirer des informations de lui. Après, ce que j'allais en faire de lui, je ne savais pas encore. Je n'avais pas vraiment réfléchis que j'avais sorti cette phrase. Je l'avais prononcé uniquement parce qu'elle collait au thème et que c'était un grand cliché. Je n'avais pas grand chose à faire de lui. Même si quelque part, je le comprenais un peu.

Il me rappelait l'époque où tout mon clan avait été annihilé. On leur avait laissé une chance de se rendre, mais aucun n'avait saisis cette chance et tous avaient décidé de se battre. Et si j'étais à sa place, je ferais sans doute exactement la même chose. Je me battrai jusqu'au bout et je savourerai le plaisir de l'action jusqu'au bout.

On se ressemblait un peu et il avait également la même affinité que moi. On pouvait presque être frère.. Toutefois, je n'éprouvais aucune forme de compassion ou d'empathie à son égard comme je n'en n'éprouvais aucun à l'égard de mon clan - étant moi l'instigateur de leur anéantissement. J'étais très heureux qu'il choisisse de se battre car c'était ce que je voulais. J'aimais affronter des adversaires puissants et déterminés.

« Haha, t'inquiète Fuki, j'le dégomme.. » Terminais-je à voix basse.

Je profitai de la distraction offerte par la jeune fille et son dragon céleste pour effectuer une série de mudras et entamer une course en direction de notre adversaire. Je gardais une distance suffisante pour éviter de me faire toucher par le vent tout en ayant une bonne portée sur le manieur de chaînes. Aussitôt, je gonflai mes poumons et je crachai une grosse boule de flamme sur le côté vers lui.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

[B/OFFICIELLE/KIRI] PATROUILLE MARITIME

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: