Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

[A/Contrat] Le Convoi et les Voleurs.

Aller à la page : Précédent  1, 2

Jeu 14 Mar 2019 - 16:57

Le Convoi et les Voleurs.


L’apocalypse est d’une douceur incroyable, en réalité. Quand on ne le connaît que comme un mot, il réjouit les oreilles. Il est lointain, inconnu, impalpable. C’est juste un concept, là, dont on ne fait que parler … Tant qu’on ne le vit pas, on ne peut que le craindre sans le craindre, parce que, finalement, c’est juste un concept. Beaucoup parlent de faire déferler l’apocalypse, ici, ou ailleurs … Mais certains ont-ils réellement vécu la fin de tout ? La disparition de leur univers ? Le cœur de Chiaki s’accélère. Ici, maintenant, voilà la fin de son monde. La destruction de ses propres conceptions. La brune regarde partout autour d’elle. Cette demoiselle manipulatrice d’argile fait preuve d’une ingéniosité incroyable, qui la laisse bouche-bée. L’oiseau d’argile qui fonce à pleine vitesse sur eux … Mais aussi et surtout ce marécage. Une manipulatrice du Doton, ça lui arrache un sourire amer. Chiaki connaît bien trop cette affinité, voilà qu’elle se retourne contre elle. Ah … Quelle plaie. L’apocalypse, c’est pas drôle.

La Chûnin concentre du chakra dans ses jambes et pousse vers l’avant à deux reprises, ce qui lui permet de sortir du marécage. Pour l’heure, son plan principal est de mettre un terme aux agissements des gens dangereux. S’ils cessent de les attaquer, alors tout ira bien. S’ils continuent de les canarder, cela sera déjà bien plus compliqué. Chiaki compose rapidement des mudras et regarde les personnes face à elle, un gigantesque sourire sur les lèvres. Peu importe leur nombre, peu importe leur puissance. Elle se battra quoi qu’il arrive, sans lâcher prise, sans laisser de place. Une bataille jusqu’au bout, pas plus. Ses mains déposées sur le sol, un gigantesque craquement retentit, suivi de nombreux plus petits bruits. Des bruits menaçants, terrifiants … Et une crevasse se forme dans le sol. Un séisme. Ni plus, ni moins. Peu importe que cela les tue ou non, Chiaki ne s’attend pas à ce que cela fasse cet effet, mais … peut-être que ça suffira à les arrêter un instant. En attendant, la brune se remet en position. La bataille ne fait que commencer.

Plus loin, parmi la civilisation, où il reste encore deux copies de Chiaki dans la nature, beaucoup de mouvement. La brune court partout, à la recherche d’une solution. Les clones pointent le convoi du doigt à l’intention de Ryû, mais ils lui montrent également la présence des inconnus, au loin. Elle ne sait pas ce qui est arrivé aux deux personnes à qui Akina avait envoyé les créations d’encre, mais peu importe, il faut tout de même vérifier ce qui s’y passe. L’offensive n’est pas venue de nulle part. La situation est plus complexe, maintenant.

« Il faut s’occuper d’eux. Et d’eux. »

Une situation bien trop complexe, mais les clones ne se laissent pas abattre. Ils reviennent tous les deux jusqu’au convoi, qu’ils tentent d’aider tant bien que mal. L’une des deux Chiaki se précipite jusqu’à Akina, qui apparaît au-delà du reste, suspendue à un kunai. La brune lui tend la main pour l’aider à remonter, tandis que l’autre se débat de son mieux pour aider les membres du convoi, dans un désespoir grandissant.

Non, l’apocalypse, qu’importe ce qu’on vous en dit … Ce n’est vraiment pas drôle.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4648-sentetsu-chiaki-100 http://www.ascentofshinobi.com/t5326-kumo-equipe-11-seikaku http://www.ascentofshinobi.com/t5633-chiaki-dossier-de-la-chirurgienne http://www.ascentofshinobi.com/u883

Jeu 14 Mar 2019 - 22:33
Les évènements se produisaient assez rapidement. Un peu chaotique, comme situation, mais Ryû avait, comme qui dirait, un bon bagage en matière de panique, et savait réfléchir posément malgré tout. Avoir trois voix dans la tête pratiquement en permanence était un bon moyen de travailler sa concentration en toutes situations. De l'arrière du convoi, le Nozomi put constater de l'arrivée des ennemis par les airs, et des agissements très impressionnants de ses alliées. Il était maintenant temps pour lui d'agir, constatant que Chiaki lançait un jutsu, il jeta un regard explicite à son clone qui se tenait toujours embusqué. Ce dernier surgit alors, non loin de ses ennemis, alors que le séisme de la brune commençait à agir, il effectua des mudras et posa ses mains au sol. Devant lui, de chaque côté de l'ensemble des ennemis, qui n'étaient plus deux mais cinq, car la jeune femme avait, semble-t-il, créé plusieurs clones. Les blocs de terre visaient l'homme, il restait donc la femme à attaquer, pour ne pas la laisser seulement face à la technique de la Chûnin.

Derrière, l'original dû bondir deux fois pour se sortir de la boue, sans quoi il aurait été coincé comme Akina... Le jeune homme n'était pas très loin de la Suzuri, pour tenter de la protéger en cas d'attaque pendant qu'elle était coincée. Il pourrait bien l'aider, mais cela le rendrait vulnérable, si les deux survivaient à l’enchaînement de techniques mélangeant bois et terre... Alors autant rester sur le qui-vive.

Ailleurs, deux clones poursuivaient toujours la trace des autres ennemis, un sous terre qui finit par ressortir, mais il n'y avait personne... Néanmoins, les deux clones se séparèrent, constatant de quelques traces de sang, et également de ... traces de sabots qui s'éloignaient... Difficile de dire si ceci était un piège, mais des techniques Suzuri étaient arrivées par ici, peut être que ces ennemis étaient en déroute ? Les doubles restèrent dans les environs, pour guetter un éventuel retour, mais l'un des deux retournerait bientôt à la terre pour faire un rapport sur cette situation là...

résumé:
 



_________________
Couleur des dialogues : Hatsu Nibanme Hinoe Yokka Pensées


Dernière édition par Nozomi Ryû le Ven 15 Mar 2019 - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Ven 15 Mar 2019 - 13:30
Le convoi et les voleurs
Contrat pour Hi no Kuni vs Kumo
C’était un calme si factice qui s’emparait de la Hannya, elle qui faisait glisser ses yeux sombres aussi bien à droite qu’à gauche. Alors que l’étrange masse noire et bourdonnante, étrangère, avait été interceptée par ce dôme de métal tandis que son propre oiseau rencontra un jutsu des plus particuliers –presque autant que son propre héritage-. L’oiseau détruit, ce fut en petits résidus d’argile explosive qui tombèrent qu’il subsista dans l’idée de la brune. Grimaçant d’agacement, deux des quatre Tomoe, dont la vraie, tapèrent du pied d’énervement. Expressives jeunes femmes qui se canalisèrent de nouveau lorsqu’elle vit les mouvements rapides de ses deux autres adversaires pour se sortir de son piège vaseux, qui engloutissaient autant le convoi que l’une des leur, quoiqu’intelligente elle avait eu l’idée de ralentir sa lente chute dans les limbes marécageuses.

Un long soupir s’extirpa aussitôt de ses lèvres quand elle vit cette Kunoichi faire front. « Tanuki, sois sur tes gardes, on a pas… » La cadette des Tsukimono n’eut le temps de finir sa phrase que le sol se mit à gronder, à se fissurer, la panique s’emparant quelque peu de son estomac : Si elle ne réagissait pas, elle finirait six pieds sous terre ! Elle sortit rapidement un parchemin qu’elle donna à l’un de ses trois clones pour qu’elle l’ouvre et le tienne au sol, il ne fallait surtout pas qu’il lui échappe, il était là sa seule chance. La vraie Chôkoku enchaîna aussi vite les mudras en même temps, elle n’eut le temps de s’occuper de ses deux autres clones qui s’engouffrèrent dans un canyon qui commençait à se former. « Allez… » La série finie, elle apposa sa main sur le parchemin qu’elle fit mettre à terre, sous ses pieds. « Kuchiyose no jutsu ! »


Une grosse bourrasque de vent se forma tout autour et tandis que la fissure qui avait emporté les deux clones s’agrandissait, ce fut l’énorme tête de Tegowai, varan absolument gigantesque, et au creux de son cou, accrochées à ses écailles, Tomoe et son double, encore désorientées mais sauves. « Eh bien… Ca fait un moment petite Chôkoku… Que me vaut cette convocation soudaine ? La Bête ressortit de la crevasse, lui qui y vivait les connaissait par cœur, mais celle-ci lui semblait si hostile, inhabituelle. Il sauva alors les deux silhouettes qui étaient sur lui du vide par la même occasion. Écrasant et rasant de son poids, de sa queue les arbres derrière, il se plaça sur ses pattes arrière à une cinquantaine de mètres du marécage. « PAS LE TEMPS DE DISCUTER TEGOWAI ! » La colère de la Chôkoku s’exhiba subitement, elle qui n’avait même plus son camarade à ses côtés.

« Par pitié, Kô, j’espère que tu es derrière… La mission d’abord. » Elle reprit une poignée d’argile pour former un nouvel oiseau, celui-ci espérant qu’il puisse utiliser toute sa puissance. Elle lui fit faire un tour dans le ciel d’abord pour venir s’écraser directement comme le précédent sur le convoi toujours englouti. Ce fut d’un goût amer qu’elle ordonna à son clone de sauter. La jumelle d’argile s’exécuta et fonça directement sur le convoi depuis le dos de l’invocation. La vraie Tomoe toujours « à l’abri » sur l’immense varan –du moins elle s’y sentait plus en sécurité- composa un simple mudra de l’une de ses mains et prépara immédiatement l’explosion. « J’espère que ce n’est pas pas pour aujourd’hui le combat pour toi, Tegowaï, il faut que tu m’éloignes d’ici… Et si tu vois un blond te faire signes.. Ou pas… Embarques le, sans le manger s’il te plaît. » Le sifflement du gros reptile démontra son mécontentement mais il obéit sans revendication supplémentaire.

Hannya-Tsuki se tourna vers ses ennemis alors que le premier pas du grand varan se fit sentir et elle… N’attendrait pas cette fois, elle ferait tout exploser. Son clone, le nouvel oiseau, les débris d’argile tombés précédemment, et son tout premier clone inerte qui avait été arrêté par la kumojine. Elle prit le temps de leur crier, quand bien même ils ne l'entendraient peut-être pas : « Les demandes de Hi no Kuni sont intéressantes tout de même ! Avec les remerciements de Tsukimono, chers kumojins ! » Elle se tut et garda fermement son mudra. Peut être trop sûre d'elle, de ses capacités, elle avait toute confiance en son marécage encore dévorant et les explosions accumulées qu'elle laissait là, alors qu'elle s'éloignait.

Que tout explose !

☾ anesidora


Spoiler:
 

_________________
般若 Hannya~Tsuki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u880

Ven 15 Mar 2019 - 17:38




[A/CONTRAT] LE CONVOI ET LES VOLEURS
Hi no Kuni Pays du Feu

Tout semblait parfait, nous étions si bien coodonné avec ma partenaire que j'étais persuadé de voir le convoi exploser sous son oiseau d'argile. Malheureusement c'était sans compter sur les réflexes extraordinaires des Kumojins. Que ce soit la défense, les esquives ou les contre attaques, je ne m'attendais pas à un tel répondant venant des shinobi en face de nous. Cela dit, si ce convoi est si important, j'aurais dû m'y attendre, les défenseurs seraient forcément au niveau. Cette fois-ci, je m'y étais préparé et c'est pour cela que j'avais créé une immense quantité de sable à mes pieds, pour agir en conséquences des actes de nos adversaires.

Celle qui m'impressionne le plus reste la brune à la très longue chevelure qui semble être la chef des trois personnes qui nous font face. Après son esquive du marécage de Tomoe elle fait une technique que je n'avais encore jamais vu aujourd'hui. Tel Moïse qui coupa la mer en deux, elle posa les mains au sol pour créer un séisme qui laisse une gigantesque crevasse se créer à nos pieds. Si je ne réagis pas tout de suite, je vais forcément tomber, mais je ne peux m'empêcher de penser à ce qui va arriver à ma partenaire. Je dois faire un choix, la sauver elle et me sacrifier ou ne penser qu'à la mission et survivre tout en trouvant une solution pour détruire le convoi. Pas vraiment le temps de réfléchir plus longtemps je m'apprête à faire une série de mudra pour créer une plate-forme de sable sous les pieds de ma partenaire pendant que je me sens tomber. Ce n'est qu'à ce moment que je vois deux blocs de terre se diriger vers moi pour m'écraser. Quel manque de complicité pour nos adversaires, comment comptait-il me toucher avec sa technique alors que je commence ma chute libre dans une crevasse créée par sa partenaire ? Grande question à laquelle je ne saurais répondre.

Pendant ma chute, je peux voir beaucoup de sable tomber avec moi, forcément puisque la Kumojin à aussi créer un trou sous mes pieds. Il n'est pas trop tard pour sauver ma coéquipière, pourtant je l'entends pas paniquer, au contraire je vois en regardant dans sa direction qu'elle prépare quelque chose. Elle ne semble pas avoir besoin de moi, alors je commence une série de mudra pour manipuler du sable autour de moi et me créer une plate-forme qui m'empêche de tomber plus bas. Dans le même temps je vois une créature gigantesque apparaître, un varan, une invocation pour être plus exacte. Elle avait encore plus d'un tour dans son sac cette Tomoe, décidément, elle ne fait pas partie de Tsukimono pour aucune raison.

Malgré ma petite chute qui me fait subir des petites blessures à la réception, je ne me laisse pas abattre et je remonte à la surface sans perdre de temps, je ne voudrais pas me prendre des chutes de pierres dans la tronche. La colère monte en moi, je ne veux pas essuyer une défaite aujourd'hui, j'ai encore mes preuves à faire. Je fais une petite série de mudra et le sable de ma gourde forme une pluie qui se dirige droit vers celle qui a fait le tremblement de terre. Il faut que je la gêne un minimum pendant que ma partenaire s'occupe que d'une chose, le convoi. Je sens qu'il me reste peu de force, je vais bientôt fini dans le coma si je continue comme ça. Peu importe, je suis prêt à mourir si cela peut sauver Tomoe, je me concentre pour aller chercher dans mes dernières réserve de chakra tout en fermant les yeux. Dans les airs, j'entends les grosses explosions de la Chôkoku ce qui me fait ouvrir les yeux et après une série de mudra très rapide les gens au sol peuvent sentir la terre trembler. Une immense quantité de sable sorte de la crevasse et s'allie à celui encore à la surface pour former un énorme tsunami qui se dirige droit vers les adversaires et le convoi.

Malheureusement, je suis dans l'incapacité de voir si nous avons réussi ou pas, je sens mes forces me quitter, ma plate-forme qui commence à se dissoudre sous mes pieds. Alors c'est comme ça que sera ma fin ? Mort par manque de chakra et d'une chute libre ? Je ne sais pas vraiment car mes yeux se ferment tout seul pendant que mon corps commence à tomber, je suis incapable de faire le moindre mouvement, j'arrive à peine à rester conscient. Je sens mon corps atterrir, mais comment est-ce possible, j'aurais dû tomber dans la crevasse et mourir à l'intérieur. C'était sans compter sur le varan de Tomoe qui m'a repéré et récupérer dans sa gueule, mais ça je ne le sais pas puisque je m'évanouis directement.





Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639

Dim 17 Mar 2019 - 21:06
Tirer à l’aveugle a ses avantages, permettant par exemple de ne pas révéler sa présence à d’éventuels adversaires. Mais le problème, c’est qu’il est compliqué de savoir si on a fait mouche. Enfin, vu comment le dragon de Kikaichuus est compact, lui faire toucher le convoi aurait forcément provoqué un certain vacarme… mais seul un bruit métallique raisonne entre les arbres. Pas le genre de bruit que ferait un convoi, à moins que ce dernier ne soit recouvert d’une épaisse protection en métal… mais cette information a au moins le mérite de lui confirmer qu’il y avait bel et bien quelque chose à protéger à cet endroit. L’Aburame n’a pas le temps de niaiser alors qu’il aperçoit au loin le sol devenir une sorte de marécage. Son premier réflexe est de se servir de son chakra pour s’accrocher à l’un des nombreux arbres qui l’entoure. Même si cette action s’avère finalement peu utile puisque le marécage cesse sa progression bien avant d’atteindre la position du Hijin.

Mais le son d’impact métalique qui a résonné précédemment n’est rien comparé au brouhaha suivant, accompagné d’une puissance secousse qui manque de faire perdre l’équilibre à l’Aburame. Pour causer un tel effet à une telle distance, le jutsu employé doit vraiment être redoutable. Le combat continu autour du convoi, et de puissants utilisateurs du Doton sont à l’œuvre. Heureusement que Netoi est éloigné de l’action, il n’aurait probablement pas pu faire grand-chose s’il avait été confronté à cette technique de plus prêt. Est-ce que le convoi peut réellement survivre à un tel déballage de puissance ?

Il serait fou pour l’Aburame de tenter de répondre à cette question en s’approchant encore plus de l’action. Il voit bien qu’il est dépassé, et de loin. Foutu pour foutu, le roux compose furieusement une nouvelle série de mudrâs, tandis que les Kikaichuus percent sa peau avant de se rassembler en deux masses distinctes. Ce n’est pas une, mais bien deux têtes de dragons qui foncent en direction de l’emplacement précédemment détecté comme celui du convoi. Si ça touche, tant mieux. Si ça ne touche pas, tant pis, il aura fait de son mieux. Alors qu’il laisse ses deux créations serpenter à travers les arbres en direction de la cible, il commence à tourner le dos pour fuir la zone, lorsqu’une nouvelle explosion se fait entendre.

-Pfiou, ce n’est pas le moment de traîner ici.

Cette nouvelle péripétie ne fait que confirmer l’urgence de quitter les lieux. Lors de sa fuite, Netoi compose une nouvelle série de mudrâs pour libérer des insectes sur son passage, qui viendront le rejoindre plus tard et l’informer si quelqu’un tente de poursuivre l’Aburame. Il n’a été la cible de personne jusqu’ici mais on n’est jamais trop prudent.

Résumé :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4827-ame-netoi-dc#37520 http://www.ascentofshinobi.com/u607

Lun 18 Mar 2019 - 22:04
Asahi dans mes bras, je me retourne pour regarder vers l'endroit où devrait normalement se situer le convoi. Je n'y vois pas grand chose avec les arbres et la distance, sans parler de mon mur de bois qui me protège, mais aux bruits ainsi qu'avec ce que je peux apercevoir je sais que ça barde. J'ai bien fait de ne pas rester dans la zone. Ou peut-être l'aurais-je dû... Je reporte mon attention sur la jeune femme présente dans mes bras. Elle est dans un sale état.

« Me laisse pas, s'il te plaît... Tiens bon... »

Mes pas se font de plus en plus difficiles. Je n'ai pas assez de force pour continuer à la porter longtemps afin de l'éloigner de la zone. Mais pourtant, il le faut. Alors je prends sur moi, et continue coûte que coûte. Et bientôt un bruit attire mon attention. Un bruit familier.

« Tempête ! »

Je crois que je n'ai jamais été aussi ravie de revoir ce cheval. Arrivé à notre hauteur, il renifle la rônin, avant de souffler des naseaux.

« Aide-moi à la sortir de là. »

Il hennit doucement, comprenant la gravité de la situation. Et je monte sur son dos, difficilement, puisque je n'ai pas vraiment les mains libres. Mais finalement nous sommes toutes les deux grimpées et je fais signe à l'équidé d'avancer pour qu'on parte d'ici. Loin de toutes ces conneries. Dire qu'on ne devait pas faire de blessés ! Il n'en était visiblement pas pareil de l'autre côté. C'est qu'une cargaison d'armes, sérieux ! L'état de la jeune femme m'inquiète fortement, et je descend mon regard vers elle tandis que Tempête nous conduit ailleurs. Où ? Je n'en ai aucune idée, mais loin de là c'est certain. Et alors que je comprends que je n'aurais pas le temps de l'emmener voir un médecin, je caresse doucement la joue d'Asahi dont le souffle se fait de plus en plus difficile tandis que mes yeux s'inondent une nouvelle fois.

« Merci pour tout. »

Et surtout de m'avoir protégée. Même si je ne pense pas le mériter. Un dernier regard, et elle s’éteint. Ma main remonte alors pour fermer ses paupières, et je la serre dans mes bras sans pouvoir m'arrêter de sangloter.

Saletés de Kumojins... Ils me le paieront !


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5043-errer-seule-c-est-bien-avec-d-autres-c-est-mieux-termine#39513 http://www.ascentofshinobi.com/u729

Hier à 18:48

Le Convoi et les Voleurs.


It’s the moment of truth and the moment to lie,
The moment to live and the moment to die.

Le séisme fait son effet. Ils tombent, se retrouvent dans une situation critique. L’espoir grimpe, éclot, donne l’impression à Chiaki que cette situation chaotique va prendre fin et qu’ils pourront s’en sortir ainsi. Une mission accomplie, un convoi mené à bon port, une histoire qui se termine. C’est sans compter sur les dernières forces de tout un chacun. Si son attaque porte ses fruits, celle de ses adversaires ne manque pas de faire leur effet elle aussi. D’abord, la grande quantité de sable apparue précédemment est réutilisée à très bon escient. Un tsunami de sable, rien que ça. Chiaki regarde l’offensive arriver dans sa direction à une vitesse terrifiante. Non, non, elle ne peut pas laisser ça. Son clone explose rapidement, balayé par les quelques grains de sable qui arrivent. Ni une, ni deux, la brune ne réfléchit plus. Il faut agir.

Chiaki concentre du chakra dans ses jambes et charge à pleine vitesse en direction d’Akina, sa position lui ayant été donnée par la disparition de son double. Maintenant arrivée auprès de sa partenaire, la Chûnin ne réfléchit pas davantage. Tant pis pour le convoi, de toute façon, il est condamné. Elle ne pourra pas sauver tant de choses avec ses seuls bras. Autant préserver les vies kumojines. L’instinct de médecin avant celui du ninja. Chiaki saisit Akina et la serre contre elle, puis repart en concentrant une nouvelle fois du chakra dans ses jambes. Une seule impulsion ne suffira pas, Chiaki décide de réitérer le mouvement. Les voilà dépêtrées, loin de tout. Sauvées.

Un bruit retentissant attire l’attention de la Chûnin qui, pourtant, ne se retourne pas. Un sourire apparaît sur ses lèvres. Ces gens sont de nouveaux ennemis, à marquer sur le Bingo Book. Des figures qu’il ne faut pas oublier, dont il faudra se souvenir à jamais, pour les traquer, les retrouver, les tuer. Leur faire payer l’échec de cette mission. Mais il faut l’avouer … Ces adversaires ont été ingénieux. La perte de ce convoi est une tristesse, une blessure sur l’ego des ninjas, mais aussi la découverte de nouvelles personnes aussi intéressantes que violentes. Chiaki soupire doucement. À une prochaine fois, jolie brune. Et la prochaine fois, la Chûnin l’espère aussi frénétique que celle-ci.

Les prunelles émeraudes se déposent sur Akina, que Chiaki a lâchée une fois sortie du tsunami.

« Désolée Akina … On n’aura pas pu esquiver le sang. Et cette mission est un échec. »

Triste vérité d’une situation piteuse et irrémédiable. Chiaki s’avoue vaincue. C’était une belle bataille.

Résumé:
 
Résultats:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4648-sentetsu-chiaki-100 http://www.ascentofshinobi.com/t5326-kumo-equipe-11-seikaku http://www.ascentofshinobi.com/t5633-chiaki-dossier-de-la-chirurgienne http://www.ascentofshinobi.com/u883

Hier à 22:08
Le chaos était total. Le bouquet final, qui semblait avoir vidé les réserves de chakra des adversaires, prenant la fuite après cela. Chiaki surgit de nulle part pour sauver Akina, et Ryû ne resta pas plus longtemps ici, voyant un énorme tsunami surgir, engloutissant tout sur son passage... Suivant les traces de la brune, il effectua un premier, long, bond, puis un second, pour se retrouver assez loin des détonations et du tumulte qui ne manqua pas de détruire son seul clone encore présent. Au même instant, l'un des clones un peu plus loin se détruisit de lui-même, ramenant les informations au bleu, qui avait rejoint ses camarades. Dans sa tête, une voix assez désagréable jubilait de ce bazar... La possible mort de l'un des assaillants du côté des clones n'était pas si réjouissant que cela, finalement, pour Hatsu. La mort ne le dérangeait pas, qui plus est concernant des personnes voulant la sienne, mais ... qui étaient ces gens, finalement ? Peut-être des ninjas qui n'avaient pas eu la même chance que les trois Kumojin ? Obligés d'accepter des contrats honteux et de tuer d'autres personnes pour subsister ? Ou alors ils étaient des déserteurs, ou de simples criminels sans foi ni loi...

Dans sa tête trottait tout de même l'idée que le duo venu des airs, le seul observé directement, était impressionnant. L'un maniait le Sunaton, l'autre une espèce de matière explosive qu'elle pouvait manipuler à sa guise, en des créations fabuleuses, ainsi que mortelles. Oui, ces personnes se targuant d'être de ... Tsukimono ? Une bribe entendue par le clone du Nozomi, impossible de dire si il s'agissait de ça précisément, mais il fallait le remonter. Le bleu s'approcha un peu plus, et fit son rapport, avec un air qui montrait sa déception... Un échec cuisant.

"Mes clones qui sont allés vers le duo, sur la gauche du convoi, m'ont permis de découvrir qu'une personne a été très grièvement blessée, mais aucun cadavre n'a été vu... Il est possible que l'un soit mort et ait été ramené par son allié, ou une blessure assez grave... Quoi qu'il en soit, la source de ce sang n'est pas établie, nous ne sommes pas forcément responsables..."

Un peu dépit apparut sur son visage, alors que Yokka ne cessait de répéter que la petite Suzuri n'avait pas raté sa cible. Le numéro un ne savait pas quoi dire, il préférait ne pas dévoiler la possible vérité, surtout que tous pouvaient l'imaginer. Il continua donc...

"Mon autre clone, proche de la femme brune, l'a entendu parler de quelque chose appelé "Tsukimono", avant de partir. Il n'a pas pu comprendre le reste, et est mort ensuite..."

Il ne rajouta pas un mot, ne statuant pas sur l'échec qui était assez évident pour tous...


_________________
Couleur des dialogues : Hatsu Nibanme Hinoe Yokka Pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

[A/Contrat] Le Convoi et les Voleurs.

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hi no Kuni, Pays du Feu
Sauter vers: