Soutenez le forum !
1234
Partagez

Fondamental

Mamoru Honō
Mamoru Honō

Fondamental Empty
Mer 13 Fév 2019 - 19:05
Le soleil commençait à se coucher à l'horizon. Les derniers rayons de soleil illuminaient les chemins du port d'une lumière dorée qui tournait doucement vers le rosé. Après une journée bien chargée à courir à droite à gauche derrière les voyous de Naragasa, je me préparais à rentrer chez moi. Enfin, chez moi au centre-ville..

Je n'avais pas vraiment de maison, mais juste un appartement délabré des bas-quartiers qui me servait de « maison ». C'était pourquoi je me rendais souvent au centre-ville pour faire passer le temps. Les auberges et restaurants qui s’y trouvaient étaient bien plus confortables et bien plus animés que mon appartement vide.

Je livrai sous forme de papier cadeaux les dernières crapules que j'avais capturé aux responsables des navires. Puis d’un air nonchalant, ayant terminé ma mission, je pris le chemin en direction du centre-ville. Toutefois, avant même que je n’eus le temps de quitter le port, je tombai nez-à-nez avec une étrange jeune fille.

Je ne la connaissais pas. Peut-être l'avais-je déjà croisé, mais je n'avais plus souvenir de son visage. Une chose sûre, elle semblait me connaître. Mains dans les poches, je me rapprochai d’elle avec méfiance. Je me penchai en avant pour la scruter du regard toujours avec mon air menaçant.

« Un problème ? »

Simple question. Aucune agressivité, mais aucune empathie. Mon visage et ma voix traduisaient la neutralité. Pour les personnes qui me cherchaient des noises, ça suffisait à les offenser. Pour les personnes qui m’approchaient pas curiosité, ça suffisait à les faire reculer. Pour les personnes qui venaient à ma rencontre en toute objectivité, ça suffisait comme première phrase d’accroche.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839
Asayo Shinju
Asayo Shinju

Fondamental Empty
Ven 15 Fév 2019 - 15:20
Shinju recherchait un jeune homme à l'âge incertain voguant dans les eaux troubles de la vingtaine mais dont les caractéristiques physiques étaient vérifiées bien qu'elles avaient tendance à s'enflammer. Au sens propres selon les rumeurs et pas seulement pour décrire un caractère flamboyant et volatile mais comme une transformation ou plutôt assimilation de l'élément feu. Ce qui suffisait à lancer la méduse humaine à sa recherche ou plutôt poursuite puisqu'elle passa la journée à remonter son sillage. Cette boule de feu ne restant pas en place et étant occupée à pêcher des voyous dans les flots du village.

Sauf que la jeune fille ne renonça pas à chaque nouvelle indication des passants qu'elle interpellait qui lui disait l'avoir aperçu tantôt avant qu'il ne file ailleurs. Au moins, il était facile à pister partageant la manie de laisser des traces où il passait comme sa nature profonde le faisait lors de ses manifestations sauvages. Ah ? Vous vous demandez pour quelles raisons la kunoichi aux traits blafards poursuivait cette flammèche ? Pour suivre sa propre propriété et d'éteindre cette incendie ? Ne dit-on pas que l'eau est la némésis du feu ? Mais en réalité cette incarnation humaine de ce fluide vitale ne souhaitait nullement attenter à la flamme de vie du dénommé Mamoru. Bien au contraire elle était emplis d'ondes bienveillantes et emplis de curiosité envers cet être similaire à elle-même et qu'importe que son propre élément soit l'ennemi naturel du sien, elle ne comptait pas appliquer le cycle naturel dans leur relation.

Et elle veillerait personnellement à ne pas le blesser accidentellement surtout lorsqu'elle le trouvera enfin : ce qui ne serait guère tarder. Les dernières témoignages récoltaient qu'il était au port et qu'il avait l'habitude de visiter les établissements s'y trouvant. Ainsi, si celui-ci désirait s'y rendre après avoir remonté son dernier filet de pêche à la vermine, il devrait passer par cette rue. C'est pourquoi les yeux citrines de la jeune fille guettait une silhouette approchant l'image mentale qu'elle avait créé de toutes pièces par les rumeurs.

Finalement, elle cru distinguer la personne qu'elle guettait mais incertaine dû à l'absence du "sourire insolent" sur le visage du passant à l'apparence décontracté sous son chapeau et ayant les mains dans les poches, elle s'approcha... Trop poussée par son excitation mêlée de curiosité, la jeune femme se retrouva très vite à frôler les limites de la bulle d'intimité de l'inconnu. L'observant jusqu'à qu'il ouvre la bouche et lui demande ce qu'elle désirait de manière plate sans faire de vagues basses ou hautes.


*Il a l'air fait de chair et d'os comme moi et n'a rien d'enflammé*songea la jeune femme en tendant sa petite main lisse vers l'homme pour le toucher simplement afin de voir si sa température corporelle serait supérieure à la moyenne et serait donc un signe distinctif de sa nature d'assimilateur Katon comme le serait la pâleur des Hozûki pour leur assimilation suiton. Bien sûr, elle ne se contenta pas de palper la joue de l'homme en restant silencieuse, elle accompagna son geste d'une présentation dite d'une voix douce :

"Bonjour, je suis Asayo Shinju : serais-tu par hasard Mamoru Honō ? C'est vrai que tu peux te rendre tout feu, tout flamme ?"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5000-asayo-shinju-prete-a-etre-deguster http://www.ascentofshinobi.com/t5019-carnet-de-voyage-d-asayo-shinju?highlight=carnet
Mamoru Honō
Mamoru Honō

Fondamental Empty
Ven 15 Fév 2019 - 20:51
Dans ce monde, il y avait vraiment des personnes étranges et je faisais actuellement face à l’une d’entre elles. Sans prévenir et sans aucune phrase d'introduction, la jeune fille se mit à me palper la joue. Durant l’espace d’un court instant, je me sentis totalement perdu dans l’incompréhension de la situation.

Pourquoi faisait-elle ça ? Pourquoi s’était-elle mise à me caresser le visage ? Avais-je l’air d’un chien ? Je la regardais avec deux yeux ronds, sans savoir quoi dire et quoi faire face à ce geste des plus inattendus.

J'avais eu le droit à tout au court de ma misérable existence, mais c'était la première fois que l'on venait me toucher le visage dés la première phrase de rencontre. Après un court instant, je me ressaisis et repoussai violemment sa main sur le côté avant de lui lancer un regard noir et hautain.

« La politesse voudrait qu’l’on évite d's’essuyer sur le visage d’un inconnu à peine après s'être dit bonjour, morveuse. »

Je n’étais pas le mieux placé pour faire une leçon sur la politesse et je n’étais même pas sûr que ce mot n’existait dans mon vocabulaire. Toutefois, je savais qu’on ne devait pas palper un inconnu de la sorte, cela coulait de source - enfin, peut-être pas pour tout le monde. J'avais un regard tout à fait sérieux, laissant comprendre que je n'étais pas là pour m'amuser et que je n'avais rien d'amical.

« Tout feu, tout flamme, hein.. Ouai, on peut dire ça. J'peux me changer en flammes. Et ? Pourquoi c’te question ? Qu’est-ce que tu m'veux ? Ton nom m’dit rien. Soit plus claire dans c’que tu veux.. Si tu m’veux rien, ne reste pas sur mon chemin. »

Serait-elle venue pour se battre ? Il y en avait parfois des petits cons qui venaient me chercher en duel. Ils finissaient bien souvent par le regretter à l'instant d'après. Mais elle n'en n’avait pas l’air. Peut-être cachait-elle bien son jeu derrière ce visage innocent ? Je la fixais avec méfiance. Je venais de terminer ma journée, j'étais épuisé et claqué. Je n'avais pas spécialement envie de me battre, mais s'il le fallait vraiment, j'étais toujours prêt à le faire. Elle ferait mieux de ne pas trop me provoquer.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839
Asayo Shinju
Asayo Shinju

Fondamental Empty
Mer 20 Fév 2019 - 18:21
"Non, non... Je ne m'essuyais pas sur vous, je voulais juste vous toucher pour voir si vous étiez plus chaud que la normale en fait... s'expliqua-t-elle en observant sa main propre et non moite de transpiration n'ayant jamais été sujette à ce soucis. Mais elle rétracta sa main tout de même songeant qu'il ne devait pas aimer le contact ou peut-être sentait-il instinctivement sa nature aqueuse d'où son "morveuse" ?

En tout cas, il venait de confirmer sa propre nature enflammée ravissant davantage la Goutte de Lune qui avait envie de saisir à nouveau sa main pour l'entraîner dans un coin moins exposé aux éléments extérieurs : curiosité des regards et brise marine. Sauf qu'il ne risquait pas de la suivre si simplement dans l'inconnu et même par malheur : fuir sa compagnie. Elle devait apprivoiser le feu ? Ou plutôt attirer son attention ?

Mais comment ? Il lui fallait donc improviser et voir où le courant l'amène et saisir l'embouchure quand elle se présentera en l'embarquant avec elle ?


"En fait, je voulais faire ta connaissance et voir si tu étais vraiment un de mes semblables... Tu es le premier que je vois !" avoua-t-elle en gardant un volume de voix normal mais ne parvenant pas à noyer l'étincelle de ravissement la colorant et ses yeux miroitants à ses mots et à la situation. Elle reprit la parole d'une voix rendue hésitante et incertaine tout en faisant une forme,durant un court instant- partiellement aqueuse à sa gorge pour démontrer sa sincérité et la clarté de ses intentions ...Dis, ça serait possible qu'on discute ?

Ainsi, une eau lumineuse et frémissante de joie se retrouvait à vouloir nouer un lien avec une flamme qui risquait à tout moment de décider de s'éteindre de sa vue par méfiance. C'est pourquoi elle espérait que cette flamme de la connaissance accepterait de lui laisser une chance en restant en sa compagnie...

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5000-asayo-shinju-prete-a-etre-deguster http://www.ascentofshinobi.com/t5019-carnet-de-voyage-d-asayo-shinju?highlight=carnet
Mamoru Honō
Mamoru Honō

Fondamental Empty
Jeu 21 Fév 2019 - 9:38
Dans un premier temps, je ne comprenais pas ce qu’elle voulait dire par être une de mes « semblables ». Je n’avais pas de semblables dans ce monde. Voulait-elle parler du fait d'être également une shinobi ? Ou voulait-elle parler d’être également un bandit ? Toutefois, au moment où elle effectua une faible démonstration de ses capacités, je compris immédiatement. Mes yeux s’écarquillèrent légèrement, laissant entrevoir un brin de surprise apparaître dans mon regard.

« Ho ~ »

En effet, elle était également une assimilatrice et pas n’importe quelle assimilatrice, mais une assimilatrice d’eau. J’avais déjà rencontré Ichiryu qui avait la capacité de se changer en glace, mais c’était la première fois que je rencontrais quelqu’un capable de se changer en un élément primaire comme le mien. Il y avait là toute une différence.

Les manieurs de glace étaient présents en grand nombre dans le pays. Leur clan siégeait au sein de Kiri et un de leurs membres était même devenu Kage dans le village. - Il était toujours vivant, mais actuellement dans une situation un peu plus différente du passé. - Alors que les assimilateurs des éléments primaires se faisaient bien plus rares à travers le continent.

J’ignorais s’il existait un homme pour chaque élément. Avant de rejoindre le village et de m’être posé la question, j’avais longtemps pensé être le seul à pouvoir me changer entièrement en un élément. Le monde regorgeait parfois de bien des mystères. J’étirai un léger sourire, tout à coup intéressé par cette étrange jeune fille.

« Très bien, allons discuter ! »

Toutefois, je lançai quelques regards autour de moi et je remarquai que c'était désertique et vide de stands. Je laissai un court instant de silence s’écouler, le temps de réflexion, avant de me retourner vers la jeune fille.

« Allons en ville, on devrait pouvoir trouver un bar où se poser ! »

Calmement, j’emboîtai le pas. Je profitai du chemin pour des questions.

« Et donc t'es également une shinobi du village ? Quand as-tu rejoins le village ? »


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839
Asayo Shinju
Asayo Shinju

Fondamental Empty
Mar 26 Fév 2019 - 23:15
L'idée du bar n'aurait pas être la première dans sa liste de choix pour une discussion intime : les seules bars qu'elle ait vu étant souvent emplis de chansons paillardes chantés par des marins et pêcheurs enivrés. Enfin, il était possible que les bars se trouvant en ville soient différents de leurs homologues se trouvant aux ports ? Se contenant d’acquiescer, elle le laissa prendre les devants pour les amener vers un bar ayant sa préférence ou ayant déjà accueillit l'homme aux cheveux tirant sur le roux.

"Je te laisse me guider, je ne connais pas les bars de Kiri.

Se plaçant à ses côtés, ils se mirent en route vers l'intérieur du village alors que la jeune femme lunaire observait son vis-à-vis du coin de l’œil : heureuse de cette chance et opportunité. C'était peut-être étrange de dire ça mais la méduse flottait sur son nuage et répondait avec joie à la question qu'Honō et en l'abreuvant de ses propres interrogations tel un flux relâché :

"Je ne suis arrivée à Kiri qu'en fin d'Hiver et toi ? Avant cela, j'étais une ama ou si tu préfères une pêcheuse qui plonge et remonte ses prises dans un panier. Faisais-tu autre chose avant de devenir un ninja ?

Le reste des questions attendront qu'ils se soient installés confortablement : il ne faudrait pas noyer la flamme sous un flot discontinu après tout...

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5000-asayo-shinju-prete-a-etre-deguster http://www.ascentofshinobi.com/t5019-carnet-de-voyage-d-asayo-shinju?highlight=carnet
Mamoru Honō
Mamoru Honō

Fondamental Empty
Jeu 28 Fév 2019 - 20:08
« Une ama, ouai, j'vois l'truc ! Ce sont ces personnes qui font d'la plongée tous les jours au port. T'étais donc très proche d'ton élément, haha.. Mais t'es toujours restée près port du coup ? Tu continues d’y vivre ? Pour ma part, j'suis arrivé à la création du village. Avant d'être shinobi, j'étais un.. Voyageur. Un errant. Un nomade.. Ouai, quelque chose dans l'genre. Ce que j’étais n’a pas vraiment d'nom précis. »

Enfin si - bandit, mais je gardais cette information secrète du public. Je m’étais reconverti professionnellement lors de mon arrivée au village, passant de vilain à shinobi au service de Kiri. J’avais un petit coup de poussière sur tout mon passé sombre. Quelque part dans l’ombre, je conservais quelques mauvaises habitudes d’antan, mais je séparais ma vie privée de ma vie professionnelle. Cela me permettait une vie stable et divertissante.

Calmement, nous nous dirigeâmes jusqu’au centre-ville de Kiri. On pouvait y voir des allées encore animées. Des commerçants et des passants discutaient à chaque coin de rue. Ce n’était pas la même ambiance marchande que celle du port port, c’était une ambiance bien plus tranquille de fin de soirée.

Je lançai un regard en direction du ciel. Le soleil continuait de descendre à l’horizon, mais il ne faisait pas encore nuit. Il était peut-être encore légèrement trop tôt pour les bars et, en y réfléchissant de nouveau, ce n’était peut-être pas l’endroit idéal pour une discussion intime. Alors que je continuais d’avancer dans les petites rues et dans les grandes allées, mon regard se posa sur un modeste petit salon de thé vendant des pâtisseries traditionnelles.

« Mh... »

Les mochis, les daifuku ou encore les wagashi, ce n'était pas trop mon dada. Les pâtes de riz gluant, les desserts colorés, les sucreries à s'en brûler la gorge, je n’étais pas un grand fan. Toutefois, le lieu était plus adapté qu’un bar pour parler au calme. Je me retournai vers ma partenaire.

« Tentée par l'sucré ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839
Asayo Shinju
Asayo Shinju

Fondamental Empty
Jeu 28 Fév 2019 - 21:43
Voyageur ? Nomade ? Errant ? Ces trois mots venaient de rendre davantage étincelants - si cela était vraiment possible- les yeux à la couleur d'ambre. La liste de questions qu'elle avait à lui poser ne faisait que s'allonger telles des perles sur un collier : sa curiosité n'était que plus profonde envers l'homme qui marchait à ses côtés. Qu'avait-il vu lors de ses marches à travers les continents ? Et comment percevait-il son environnement lorsqu'il n'était que flammes ? Mais il n'était pas temps de laisser libre cours à son intérêt mais de le laisser soigneusement mijoter dans une marmite couverte. Là, c'était à elle d'apporter sa part et satisfaire la soif d'Honō
:


"Toujours proche de l'océan mais cela ne veut pas dire que je n'aimerais pas explorer plus profondément les terres et autres places du Yunkan. Déserts, Montagnes, Forêts, Grottes et Plaines : je compte me glisser partout"répondit-elle en tournoyant rapidement sur elle-même et en ajoutant en fixant le ciel crépusculaire : "Que ce sous les rayons mordorés du soleil au Ciel empourpré à son Coucher. Et sous le regard d'un ciel dégagé de sa Mer de Nuages ou non. Sans oublier aussi la Nuit recouvert de son manteau de ténèbres parsemés d'éclats stellaires et celle emplis d'une Lune Rayonnante : je compte tout admirer."

Laissant son camarade enflammé la rattrapé et reprendre de l'avance, elle tapotait d'un air songeur ses lèvres à la recherche de ce qu'elle avait sous le bout de langue mais qui se refusait à traverser l'abri de ses dents de perles pour se découvrir aux oreilles d'étrangers. Réussissant à saisir ce poisson glissant jusque là entre les mailles de sa mémoire, elle continua son énumération des visions qu'elle désirait graver dans sa mémoire : Je souhaite voir la Nature et ses trésors calmes comme ce qu'on nomme Aurore Boréale mais aussi ses...différents visages et émotions : pluie, neige, orage, brume,...

Tempêtes et marées, sans oublier les avalanche ou des éruptions. La mer déchaînée avait toujours fascinée l'Asayo qui observait avec admiration la flexibilité des eaux qui parvenaient à se transformer en crocs et creux pour exprimer son agitation. La crainte face aux phénomènes naturelles ? Cette peur instinctive ? Elle ne s'était jamais réellement éveillée en elle même quand une lame de fond l'avait saisie enfant et entraînée dans son tourbillon : elle n'avait ressenti qu'excitation et curiosité face à ce contact. Et elle aimait aussi jouer dans les courants marins malgré les recommandations à la prudence des aînés de Bunkan et de Nami.

Le monde était si grand et on ne vivait qu'une fois : autant expérimenter le plus de choses avant de rejoindre l'Océan pour s'y fondre. Cette plongée dans les inspirations de la jeune femme au teint et à la constitution proche d'un nuage prit fin en même temps que leur arrêt devant un établissement servant d'autres douceurs ainsi qu'au questionnement du jeune homme :


"Pourquoi pas ? Même si j'aurais crû que tu tendrais plus vers des plats épicés...fut sa réponse amusée alors qu'elle attrapait la main de son camarade pour pénétrer dans le salon de thé.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5000-asayo-shinju-prete-a-etre-deguster http://www.ascentofshinobi.com/t5019-carnet-de-voyage-d-asayo-shinju?highlight=carnet
Mamoru Honō
Mamoru Honō

Fondamental Empty
Sam 2 Mar 2019 - 1:21
Des plats épicés.. .Était-ce la couleur rousse de ma chevelure qui lui donnait cette impression ? Ou était-ce ma nature de feu qui lui faisait croire que j’aimais le piment ? Je ne fis aucune remarque face à sa réflexion. Je me contentai de hausser des épaules, moi-même n'en savant trop rien.

À vrai dire, je n’avais pas de préférence particulière pour la nourriture, que ce soit salée, sucrée ou épicée. La seule chose que j’aimais vraiment c’était l’alcool. Ça avait un goût fort et prononcé qui faisait que j’aimais bien cette boisson plus que tout autre plat. Je pouvais en boire en grande quantité sans m’en lasser et sans en être saoul grâce à ma nature élémentaire. Toutefois, pour une discussion sereine, le salon de thé était un lieu bien mieux adapter pour son ambiance.

Nous nous installâmes dans un coin du salon sur une table à deux, là où personne ne pouvait venir nous déranger. Calmement, je posai ma tête dans le creux de la main, observant la jeune fille. Je lançai un rapide coup d’œil aux diverses propositions de la maison, mais rien de particulier n’avait capté mon attention. Je lui passai rapidement carte.

« Choisis c’que tu veux. Quelque chose comme des dangos ou des mochis me suffira amplement. »

Quant à l’addition.. On verra à la sortie.

Rapidement, une employée vint prendre commande et aussitôt, elle revint avec les pâtisseries commandées. Rapide. Efficace. L’ambiance était incroyablement tranquille. Je n’étais pas mal à l’aise, mais cela me changeait des bars. On avait l'impression d'être dans deux mondes différents. Enfin, un peu de calme ne faisait pas de mal. Je pris mon verre de thé que je portai à mes lèvres pour boire quelques petits gorgées.

« Et donc t’es plutôt du genre aventurière.. Mais tu n’as jamais vraiment voyagé, mh ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839
Asayo Shinju
Asayo Shinju

Fondamental Empty
Lun 11 Mar 2019 - 18:14
S'installant à une table pouvant accueillir un duo de clients, Shinju huma les douces senteurs qui flottaient agréablement dans les lieux.Alors qu'une serveuse les saluait -et à qui elle rendit son salut- et leur tendit un menu que son partenaire pour l'occasion lui délégua en l'invitant à réaliser la commande. Par galanterie ou désintérêt ? Bien qu'il était fort probable que l'employée tendait vers la première pour le fait que le jeune homme était fringuant avec son chapeau et qu'il désirait sûrement faire plaisir à sa compagne. Enfin c'était probablement le cas dans une grande majorité des situations mais pas tout à actuellement. Disant d'une voix basse son acceptation de prendre la barre, les yeux citrines se concentrèrent sur les noms des produits :

"Um~um d'accord..."

Lisant les noms des différents thés qui se présentaient d'abord à sa vue-et en ignorant les prix indiqués- la jeune femme cligna des yeux en n'en reconnaissant pas une grande partie. Bien qu'elle avait déjà bu ou préparer du thé à différentes occasions lors des marchandages dirigés par son Maître Marchand excentrique. Qui si il pourrait, lui dirait de vérifier les prix sur le menu et de ne pas laisser sa curiosité mener la barque... Malheureusement, l'excitation et la joie d'avoir trouvé un congénère à couver fit qu'elle voulait s'assurer que ce moment soit le meilleur possible pour sa petite flamme.

"Rosée de Jade...Gyokuro"souffla doucement la jeune femme en voyant cette appellation retenir son attention et la ravir. Ayant encore en tête les désirs du jeune homme qu'elle avait décidé de couver inconsciemment et avec attention au risque de le gâter, elle décida de ne point se contenter de dangos et mochis mais de se rabattre sur la simplicité :"Serait-il possible d'avoir deux menus des assortiments des pâtisseries avec du Gyokuro ?"

Satisfaite en voyant la tenancière noter sa commande-qui couvrira unlarge panel de douceurs sans délaisser les choix d'Hono mais qui lui permettra de piocher. Shinju après avoir regarder les prix et s'être assurée d'avoir de quoi de régler leur note fit en sorte que l'employée emporte en même temps qu'elle partait préparer les commandes le menu. Pour elle, la somme des ryôs ne la gênait nullement après tout, l'argent devait être dépensé et il ne servait à rien de laisser les pièces prendre la poussière. Ainsi, le dépenser pour prendre soin et nourrir un camarade était une bonne chose. Cela ne voulait pas dire qu'elle n'avait pas conscience de la valeur de l'argent -sa mère et le marchand ayant veillé à lui inculquer ces notions- mais il ne fallait pas vivre pour l'argent et devenir totalement dépendant des ces bouts de métal-obtenables en vendant des prises de pêche. Bien qu'elle en aurait besoin pour épancher sa curiosité culinaire et d'autres pans de cette dernière.

"Je n'ai pas réellement quitter les limites maritimes de l'Archipel de Mizu bien que j'ai déjà pu visiter d'autres îles grâce au Marchand m'ayant pris en stage : Buntan d'où je viens, Aato pour voir de mes yeux des Artisans Uka pour l'élevage, Obon pour ses cultures et surtout Hakari... Je n'ai pas vraiment eu l'occasion de découvrir la pirateKaiba ni la petite Ue... Enfin, le futur me le permettra... Et toi ? Quels Pays as-tu traversé exactement ?"

En tout cas, la jeune femme avait bien l'intention de retourner sur ces îles pour pouvoir les explorer à son rythme et non à celui sujet aux affaires marchandes ainsi que d'autres considérations si l'occasion se présentait.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5000-asayo-shinju-prete-a-etre-deguster http://www.ascentofshinobi.com/t5019-carnet-de-voyage-d-asayo-shinju?highlight=carnet
Mamoru Honō
Mamoru Honō

Fondamental Empty
Mar 12 Mar 2019 - 0:14
C’était amusant. En l'écoutant parler, j’avais l’impression que l’on vivait dans deux mondes différents. Notre vision du pays était totalement opposée. À mes yeux, c'était un lieu froid et sanguinolent. Je voyais du trafic et du détournement d’argent à chaque coin de rue. Mais à ses yeux, c’était une terre chaleureuse et accueillante. Elle voyait une forme de commerce et de développement sur chaque île de l’Archipel.

Je voyais dans son regard une forme de naïveté. Il fallait avouer qu’elle était encore relativement jeune - quoique à son âge je baignais déjà dans le sang. J’étirai un léger sourire. Nous étions tous les deux des assimilateurs, mais nous avions tous les deux eu des vécus et des histoires très différentes.

Elle était restée proche de son élément et elle avait conservée toute son innocence et toute sa sensibilité à l’égard du monde humain. Et moi, j’étais resté proche de mon élément, le feu, le carnage, la destruction, et j’ai conservé ma nature turbulente. Nous n’avions rien en commun comme l’eau et le feu, si ce n’était notre nature primaire mystérieuse et sans fondement.

« Pour répondre à ta question, j’ai traversé plusieurs pays. Genre.. L’Pays du Feu. L'Pays du Vent. L'Pays du Fer. Mais certains étaient juste d’passage - je n’allais pas vraiment à l’intérieur de la ville-même, je n’faisais que passer sur le côté désertique pour me rendre vers un aut' pays. »

Je m’étais présenté en tant que voyageur, alors il était normal pour moi de citer pleins de pays - même si en réalité, en tant que bandit, je passais une grande majorité de mon temps à trafiquer dans les ports du pays de l’eau. Mais il m’arrivait souvent d’effectuer des missions dans des pays voisins afin d’accompagner le trafic de marchandise à bon port. J’étais souvent aussi employé à l’autre bout du continent pour agrandir le réseau.. Enfin bref.

« Mais t’as conscience qu’en étant shinobi, tu n’pourras p’têt pas voyager comme t’aimerais le faire ? En rejoignant le village militaire, tu t’es engagée à une sorte de formation continue qui t’empêche d'quitter Kiri à ton bon vouloir et les fois où tu sortiras du village, ça n’sera p’têt pas exactement pour voyager.. »

Si elle voyait ce que je voulais dire.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839
Asayo Shinju
Asayo Shinju

Fondamental Empty
Ven 3 Mai 2019 - 21:45
Alors que la jeune femme penchait la tête afin de démontrer à son interlocuteur qu'il avait toute son attention ,imaginant déjà la quantité d'informations qu'elle pourrait glaner d'un de ses confrères : agrandissant ainsi son impatience mais satisfaisant sa curiosité. L'Asayo dût se rendre à l'évidence qu'aucune de ces désirs ne seront comblées : en effet, son camarade se montrant une véritable langue de bois. Etait-ce dû à ce que son intuition lui souffla sur ce manque de détails et la manière sibylline dont il avait de parler de ses voyages n'entrant jamais à l'intérieur des villes mais restant à la périphérie et usant de voies désertiques ?

A vrai dire, le fait que son confrère assimilateur pouvait être un ancien brigand -ou actuel -ne la gênait nullement après tout, il existait de tout dans ce monde. Autant des personnes restaient du bon côté de la barrière autant d'autres devaient ou passaient sans hésiter de l'autre côté. Elle savait que sa nature ainsi que son éducation la mettait dans un panier et non dans l'autre mais elle avait envie de connaître et de voir l'envers du décor. L'autre panier : pas forcément de le rejoindre mais elle ne pouvait et ne voulait pas ignorer cette facette du Monde. Le Monde était ainsi et chaque pièce du puzzle qui le composait importait qu'importe que celle-ci soit usé par le temps ou vibrante de jeunesse, sombre ou clair : nous étions tous des morceaux du monde.

Comme l'eau qui composait les océans, la terre les continents, le vent qui secouait le ciel, la foudre qui s'abattait sur les forêts, les enflammant et dont les flammes se laissaient éteindre pour redonner du bois... Clignant des yeux, elle remercia le jeune homme et la serveuse qui finit par amener leur commande pour boire. Elle n'insistera pas auprès de la Flamme qui avait le droit d'avoir ses secrets et parce qu'ils ne se connaissaient pas assez pour qu'elle l'assaille de questions. Bien qu'elle aimerait un jour pouvoir échanger sans flou et ombre avec quelqu'un mais il semblerait que ce n'était pas tout de suite qu'elle trouverait un ou une telle confidente sur qui se reposer. Qu'importe sa nature, elle aurait accepté cet individu pour qui il ou elle était : après tout, l'océan est assez vaste pour tout engloutir ?

Peut-être était-ce une bonne chose qu'elle n'avait pas trouver un remplaçant ou une remplaçante pour Nami, cela lui laisserait le temps de combler d'elle-même le trou qu'elle avait dans sa poitrine. Flamme n'aurait pu accomplir le rôle de phare malgré sa vivacité non car il abritait une part d'obscurité mais car il ne semblait pas fixé et déjà bien amarré : il était dû genre à se mouvoir librement et non prêt à se lier à quiconque. Cette impression se renforça à son interrogation après quelques bouchées silencieuses et gorgées agréables. Le service était excellent les douceurs fondaient agréablement en bouche et les papilles appréciaient ces saveurs sucrées avec des pointes fruitées ou mielleuse. La chaleur du thé n'annulait en rien le soulagement qu'il apportait, désaltérant les chairs et se mêlant bien aux pâtisseries.

Revenant à la question, la jeune femme lunaire se resservit du thé avant d'adresser un sourire en coin à son camarade avant de lui répondre :


"J'ai bien conscience que je risque d'offrir plusieurs années de mon existence à Kiri mais rien ne m'empêchera au bout de mon chemin en tant que Shinobi de devenir une Mizujine et de voyager comme je l'entend..."

Bien que l'eau était plu lisse et malléable que le feu s'adaptant facilement à son environnement celle-ci pouvait être tortueuse et trouverait un moyen de se faufiler pour retrouver sa liberté. Surtout si son récipient ne lui convenait elle trouverait un moyen de le quitter par les failles ou en s'évaporant simplement dans l'air... Il ne fallait pas sous-estimer l'eau qui dort et qui se faisait oublier. Bien que la jeune kunoichi ne visait aucun post important qui pourrait la contraindre solidement et durablement entre les mûrs de Kiri, elle comptait tout de même offrir ce qu'elle pouvait à ce village. Juste pas plus qu'elle n'était prête à sacrifier à moins que celui-ci réussissait à les mériter.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5000-asayo-shinju-prete-a-etre-deguster http://www.ascentofshinobi.com/t5019-carnet-de-voyage-d-asayo-shinju?highlight=carnet

Fondamental

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: