Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Hymne au combat — ft. Meikyû Arata


Hymne au combat — ft. Meikyû Arata Empty
Jeu 14 Fév 2019 - 12:02


Hymne au combat
ft. Meikyû Arata

nota bene: l'ost représente l'ambiance du rp ou l'état d'esprit d'aditya lors de ce post

______Aditya enserra ses mèches dorées d’un anneau de tissu, les retenant lâchement sur le bas de sa nuque. Une nouvelle fois, il mit les pieds dans le Grand Dojo, un environnement qui lui était complètement inconnu il y a que quelques lunes de cela. Akairu Fuki, une jeune femme qui lui apprenait à maîtriser la force de ses poings au corps à corps en ces mêmes lieux, avait lourdement sous-entendu qu’il se devait d’explorer de nouveaux horizons – autrement dit de manière plus crûe, qu’il devait « se muscler et se prendre quelques baffes ! ». Aditya délaissa un soupir d’exaspération à cette pensée, d’humeur magnanime. Bien qu’elle n’eût pas tort, il se sentait assez mal à l’aise à cette idée ; ça n’était pas vraiment son genre, de se soucier ainsi de ses prouesses physiques. Il préférait de loin les bénéfices du mental.

______Néanmoins, tergiverser ainsi ne mènerait à rien, Aditya en était conscient. Il lui faudrait trouver un partenaire d’entrainement, afin de se confronter aux conditions réelles d’un combat où aucun cadeau n’était fait à l’autre. Non pas que les moments passés en compagnie de son équipe ne remplissaient pas leur rôle instructeur, au contraire, il y avait trouvé un intérêt certain. Cependant, l’humeur était à la camaraderie et à l’entraide, et avec l’écart considérable qui s’était creusé entre lui et Reikan – sa partenaire – à cause de son absence d’enseignement dans l’enfance sur les arts ninjas, combattre à ses côtés relevait plus de la lutte d’une fourmi contre un chat que d’une égalité espérée.

______Ses yeux parcoururent l’étendue de la zone principale, recouverte par endroits d’épaisses couches de sables. Après ses visites récurrentes, il comprit qu’elles avaient bel et bien un intérêt : amortir les chutes des combattants trop téméraires. Et il fallu dire que ces points sableux avaient été d’une aide toute particulière pour lui, lorsqu’à cause d’un mauvais mouvement, la maladresse l’avait emporté. De nombreux poteaux de bois trônaient de part et d’autre, en compagnie d’attirails tous plus surprenant les uns que les autres, mais qui trouveraient sûrement une utilité dans l’œil d’un habitué. La plupart des personnes présentes s’étaient enfermée dans le mutisme ou avaient formé des duos d’entraînement. Aditya soupira de nouveau.

______Cela allait s’avérer plus compliqué que prévu.





_________________





Dernière édition par Aditya le Jeu 14 Fév 2019 - 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese

Hymne au combat — ft. Meikyû Arata Empty
Jeu 14 Fév 2019 - 13:40
Le lever du soleil quelle magnifique façon de commencer la journée. Accroupit sur le toit d'un des plus hauts bâtiment de tout Kirigakure no sato les yeux fixés sur l'horizon. Le genin observait cette gigantesque boule de gaz enflammée naître à nouveau du bleu profond des océans entourant Mizu no kuni, comme elle l'avait fait hier. Derrière la grande étendue d'eau, le feu du soleil se découpait pour inonder les eaux calmes de Mizu de sa lumière. Ce n'est pas tous les matins qu'il pouvait admirer ce spectacle le village étends régulièrement plongé dans un brouillard d'eau surtout le matin, mais c'est aussi une des raisons pour lesquelles il se levait si tôt chaque matin. Ainsi, le genin pouvait apprécier la météo et selon le temps qu'il faisait décidait de s'offrir ce spectacle ou non. Arata avait toujours beaucoup aimé le soleil bien qu'il n'impose pas sa présence autant qu'il l'aurait souhaité, mais il appréciait toujours cette énergie qui en émanait. Peut-être était-ce une forme de nostalgie inconsciente ? Lui qui était né du désert de Kaze no kuni.
Le jeune homme sortait d'une bonne heure de méditation, toujours ou presque debout avant le lever du soleil. Il utilisait ce temps calme au village pour méditer ainsi qu'effectuer une gymnastique du corps et de l'esprit. Elle permettait de se concentrer, de s'entretenir et de se préparer à la journée pour bien éveiller son corps. Parfois ici sur les toits d'autres fois dans les marais qui l'avaient vu grandir ou encore chez lui au milieu du calme de son foyer.

Une fois les derniers rayons émergés de derrière l'horizon aqueux des terres de l'eau, le Meikyū entreprit de descendre prendre un petit déjeuner. Celui-ci fut copieux, mais équilibré des fruits notamment, un peu de fromage et des fèves accompagnées de céréales diverses. Impossible pour le genin de partir pour sa journée sans manger correctement et il devait faire le plein d'énergie. Aujourd'hui, il comptait bien s'entraîner durement. Le jeune homme avait prévu de se rendre au Grand Dojo après un footing de moyenne distance autour du village. La course à pied lui ferait un très bon échauffement et ensuite, son taïjutsu serait à l'honneur par cette belle journée.

Au Grand Dojo, il put constater que bons nombres d'athlètes étaient présents aujourd'hui, Rinon manquait à l'appel dommage il aurait aimé finir sa séance d'entraînement sur un petit combat. D'autres sauraient sans doute lui donner de quoi finir l'entraînement en beauté, en attendant il allait s'entraîner au pilori. Bien échauffé après son footing matinal, le genin continua par quelques assouplissements de rigueur avant un combat dantesque face à ce rondin de bois plus traître qu'il n'y paraissait. Enfin, il commença.

Arata enchaînait aisément les mouvements de taïjutsu d'abord lent comme une danse, puis plus rapidement avec beaucoup de maîtrise, il se concentrait sur sa technique, son équilibre puis sa précision. Le taijutsu était de plus en plus son point fort, il avait le corps taillé pour cela. Le genin était petit, fin et athlétique. La taille du garçon lui conférait un centre de gravité assez bas et un bon équilibre. Des membres courts donc des muscles courts ce qui rendait ses mouvements moins allongés et donc le rendait plus vif. Sa corpulence fine et athlétique, lui octroyait force et agilité. Une belle alliance de ses qualités physiques le rendrait donc très complet dans l'art du combat rapproché dans un futur proche. Il avait toujours été de nature à vouloir combler ses points faibles, mais savoir entretenir ses points forts était au moins aussi important...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord

Hymne au combat — ft. Meikyû Arata Empty
Jeu 14 Fév 2019 - 14:37
______Plus il s’avançait dans la salle, plus il lui étai difficile de ne pas remarquer le jeune homme qui trônait en son centre, près du pilori. Bien qu’il ne soit pas très haut en taille, sa détermination était palpable dans chacun de ses mouvements. S’il ne semblait pas être plus vieux qu’une quinzaine d’année, il avait d’ores et déjà acquis une aisance certaine dans ses mouvements. Il se rapprocha lui aussi, se questionnant sur mille et une manières de pouvoir accroître son niveau dans le domaine, bien décidé à dompter ses doutes à ce sujet.

______Une fois face à face avec un poteau de bois, son poing vint frapper la cible en tissu en son centre qui amortissait parfaitement le choc rencontré par ses phalanges. Ils furent réitérés, avec une presque sauvagerie qui étonnait leur créateur. La rage que provoquait son incompétence remontait au fur et à mesure que ses pensées ne se perdaient dans la tempestuosité de ses gestes. Ses poings s’envolèrent vers leur objectif sans qu’aucune logique ne les retienne, étrangement, comme s’il appliquait les conseils de l’Akairu de manière inconsciente. Le calme qui l’accompagnait d’ordinaire lorsqu’il arpentait les chemins pavés des sanctuaires shintos semblait l’avoir quitté, désormais éminemment remplacé par une frustration immense qu’il se devait d’extérioriser.

______Après un énième coup, son poing resta un moment contre l’avenante caresse du tissu, signifiant son retour de la raison. Il vint poser son front sur son pouce recroquevillé en tentant de calmer sa respiration erratique. Aditya sentait la sueur qui attirait ses mèches blondes à sa peau se refroidir en fine pellicule, et même si au fond de lui il bouillonnait d’une colère sourde envers lui-même, il relâcha un soupir comme une expiation. Il glissa un faible regard autour de lui, constatant que le monde avait continué sa rotation sans se préoccuper de ses états d’âme, qui ne s’étaient que bien trop retranscrits dans ses gestes. Un sentiment de soulagement l’envahit. La jeune femme avait raison. Faire usage de son corps était une manière certes différente de vider son esprit, mais tout aussi efficace que ne pouvait l’être la méditation. Il se sentait de nouveau prêt.

______Son regard se posa de nouveau sur l’adolescent à quelques pas de lui qui n’avait cessé depuis lors de parfaire l’échauffement de ses muscles. Depuis son entrée, il ne semblait s’être entiché d’aucun partenaire, préférant la solitude comme seule compagnie. Peut-être accepterait-il de se joindre à lui, si tant-il eût osé le lui demander.

______Aditya délaissa le pilori d’entraînement pour se rapprocher de lui, et alors que l’une de ses manches venait éponger son front, il lui adressa quelques mots empreints d’apathie.

____________« Puis-je me joindre à toi ? », se rendant compte de la tournure impromptue qu'avait prit sa requête, il tâcha de la préciser. « Navré de te déranger. J'ai simplement remarqué que tout comme moi, tu étais seul de ton côté. Peut-être qu'un entraînement commun nous bénéficierait à tous deux, si le cœur t'en dis. »


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese

Hymne au combat — ft. Meikyû Arata Empty
Jeu 14 Fév 2019 - 16:48
Le corps du jeune Meikyū commençait à être vraiment chaud encore quelques mouvements et enchaînements puis il pourrait se mettre en quête d'un partenaire. En espérant qu'il resterait un combattant pour l'accompagner dans sa séance.
Devant son pilori de bois, Arata combattait l'invisible l'ennemi de bois était certes monté sur roulement et pivotait pour donner l'illusion d'un adversaire qui répond aux attaques. Cependant, les assauts de l'objet inanimé né de la forêt était prévisible avec le temps. A force de s'entraîner sur les piloris du Grand Dojo le genin s'était familiarisé avec leur mouvement et l'exercice n'était plus que routine. Non, il lui fallait vraiment un adversaire maintenant...

Le Meikyū commença à parcourir du regard la salle beaucoup de combattant était déjà par deux et certains étaient connus pour refuser systématiquement des partenaires. Par exemple, au fond face à un des plus gros pilori du dojo un homme à la carrure impressionnante et porteur d'un bisento immense frappait avec vigueur son opposant fait de bois. Le shinobi se nommait Buichi Mori. Arata sourit en pensée à l'évocation de son nom et surtout de sa rencontre avec le titan, l'homme n'avait peut-être que quelques années de plus qu'Arata vingt-trois ou vingt-quatre ans. Pourtant, il faisait non pas une tête de plus que lui, mais au moins un corps de plus que lui. Son prénom Buichi signifiait puissant/fort à croire que ses parents savaient exactement ce qu'il deviendrait plus tard. Il faisait partie de ses hommes que l'on surnommait les gladiateurs spécialistes du bukijutsu avec leurs armes fétiches. Et un jour Arata avait tenté de l'approcher pour lui demander conseil et entraide, Buichi lui avait répondu que les crevettes n'avaient rien à faire au dojo avec une voix sortie tout droit des profondeurs caverneuses de la terre. Le genin n'avait plus jamais osé lui adresser la parole, mais il sentait parfois le regard du colosse sur lui quand il s'entraînait.

Plus loin, Chami et Chachami les jumelles s'entraînaient chacune de leur côté aucune n'avait jamais voulu s'entraîner avec Arata. Elle riait toujours de manière aigu avant de répondre gentiment non à leur cadet. Puis le membre du clan Meikyū remarqua une jeune personne qu'il n'avait encore jamais vu dans le coin, de dos il s'imagina une jeune femme aux longs cheveux d'or. Il rougit depuis son premier baiser avec Itomo, les femmes lui faisaient un autre effet qu'à l'accoutumer. La personne se retourna et il se remit bien vite sur son pilori, il s'était complètement trompé la jeune femme était un homme. Un homme aux traits féminins certes, mais la confusion le gênait terriblement. Encore plus lorsque deux minutes plus tard le jeune homme vint l'aborder.

A la première question Arata ne répondit pas, surpris et toujours gêné par son erreur d'il y a quelques minutes. Un entraînement commun, c'était justement ce qu'il cherchait, mais perturbé comme il était à l'instant, les mots eurent du mal à sortir:

Bon bah... euh... d'accord. Désolé, j'étais concentré sur ma séance, se reprit-il. Je me nomme Arata, Meikyū Arata, je serais ravi d'un échange amical pour parfaire nos techniques. Et ton nom est ?

Une fois les banalités d'usage échanger, Arata proposa d'un geste de la main un carré de dojo non utilisé pour leur affrontement, il salua respectueusement et prépara sa garde. A geste lent et contrôlé toujours dans l'esprit de parfaire ses mouvements, son équilibre et sa technique. Il fit glisser au sol ses pieds qui raclèrent la surface du dojo puis ses bras s’entremêlèrent dans une danse envoûtante. Son corps fini en position de garde, main droite en hauteur et paume vers l'intérieur puis main gauche au niveau de l'abdomen tendu doigt vers le bas paume vers l'extérieur. Les jambes repliées légèrement, la droite en avant la gauche en appuie arrière.
D'un geste vif, il attrapa un kunaï dans sa besace accroché à la ceinture à la préhension de l'arme il manipula son chakra à l'aide d'un mudra pour apposé sur le kunaï un sceau. En un mouvement le kunaï fonça sur sa cible en l’occurrence son adversaire à longue chevelure. Relâchant le chakra contenu dans le sceau au moment de l'impact, le sceau explosa...

INFO:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord

Hymne au combat — ft. Meikyû Arata Empty
Jeu 14 Fév 2019 - 19:05
______Il plissa légèrement les paupières en voyant la réaction inopinée de l’adolescent, se demandant à quoi il pouvait bien penser. L’avait-il froissé en lui faisant une telle requête ? C’est ce qu’il pensât en premier lieu, mais ce doute fut bien vite dissipé par une réponse équivoque. Aussi lorsqu’il lui demanda son nom après s’être lui-même présenté, le blond lui rétorqua sur le même ton que plus tôt.

____________« Aditya. », glissa-t-il avant de le suivre vers l’espace demeuré vierge de tout affrontement – espace qu’ils allaient visiblement inaugurer.

______D’un côté, il devait avouer qu’il appréhendait. C’était l’un de ses premiers combats en condition réelles. Il se sentait comme un poisson habitué à une marre que l’on venait de lâcher dans l’immensité de l’océan. Aussi lorsqu’il le vit dégainer instantanément un kunai de sa pochette et former un mûdra – chose qu’il ne comprit pas tout d’abord, puisqu’il ne lui semblait pas qu’une quelconque technique en ait découlé – il porta lui-même sa main à sa cuisse où reposait un étui similaire, seulement doté de cinq exemplaires. Il fit glisser son index dans un des anneaux d’acier, soulevant l’un des projectiles. Il enferma le manche dans une prise solide avant de l’envoyer à l’encontre de son homologue menaçant. Il haussa les sourcils en voyant que l’arme lancée par Arata explosa à mi-distance, coupée dans son avancée par l’entrechoquement des lames. …Comment ? Il n’y avait pourtant pas de note explosive à son attache…. Instinctivement, il porta ses bras devant son visage pour se protéger de la poussière cendrée.

______Néanmoins, il réalisa qu’il ne pouvait pas laisser son adversaire du jour mener la danse indéfiniment. Après tout, ils s’étaient mit d’accord sur des conditions réelles ; autrement dit, chacun d’entre eux devait donner le meilleur de lui-même pour faire honneur à l’autre. Alors que la fumée se dissipait, il profita de la brève couverture qu’elle lui conférait pour fuser vers Arata, joignant ses paumes avec le signe incantatoire du serpent. Une fois arrivé devant lui, le jeune homme enchaîna une série de coup de poing à son encontre, visant tantôt le torse, puis le visage… jusqu’à ce qu’alors qu’il fût assez proche de lui, une volée de piques de bois sortit de son poing lors du dernier coup, presque à bout portant.

Récapitulatif:
 


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese

Hymne au combat — ft. Meikyû Arata Empty
Ven 15 Fév 2019 - 14:14
Comme il s'y attendait sa légère attaque ne fonctionna pas, son kunaï explosa effectivement comme prévu, mais c'est contre le propre projectile du dénommé Aditya qu'il buta. La technique n'était pas vraiment dans le but de blesser son adversaire, elle consistait surtout à le tester. Apprendre à connaître son adversaire était primordial pour un combattant et le partenaire du jour avait bien réagi et même très vite. Il savait se servir de sa tête, non seulement le sceau explosif ne l'avait pas atteint, mais il profita de la fumée en résultant pour tenter de surprendre sa cible.
La technique manquait d'originalité, mais les meilleures choses dans la vie sont les plus simples et les meilleures techniques sont parfois les plus prévisibles. Surprendre par le prévisible, c'était quelque chose de difficile à réaliser, mais de terriblement efficace. C'est pourtant vrai, les combats shinobis se veulent toujours surprenant c'est à celui qui inventera le stratagème le plus compliqué, mais sortir d'un simple nuage après une explosion était tout aussi stratégique. Bon, il faut admettre qu'Arata s'y attendait un peu, il savait que son explosion obstruerait son champ de vision quelques secondes. Il s'attendait donc à son emploi par son adversaire et heureusement il était en garde.

Aditya avait prit le parti d'attaquer au corps à corps donc c'était un utilisateur de taïjutsu, intéressant. La série de coup était au premier abord plutôt simple, mais les intentions de l'ennemi étaient ailleurs et Arata allait vite s'en rendre compte. Alors qu'il parait chacun des coups de poings de son adversaire le Meikyū ne s'attendait pas à la finalisation de cette série. Son opposant créa chakratiquement une volée de pieux de bois qui vinrent se ficher dans l'avant-bras d'Arata. Le genin était trop limite pour esquiver une pareille attaque quasiment à bout portant, il avait donc par réflexe opter pour l'option du bras en opposition. Les pieux avaient donc ouvert des plaies et meurtris sa chair. Cependant, le genin n'allait pas laisser la douleur le paralyser, ni le sang le perturber blessé, mais pas infirme.

Aditya avait peut-être fait mouche avec sa technique, mais il était toujours à portée d'Arata et il n'est jamais bon d'être à portée d'un adversaire capable d'utiliser un taïjutsu efficace. Le pied d'Arata fendit l'air en direction de l'épaule dénudé de son partenaire d'entraînement et percuta. Parer ou bien encaisser peu importait, le genin n'en avait pas fini il apposa un sceau de la main sur la même épaule visée plutôt par son coup de latte. C'est afin de couvrir sa retraite que dans un même temps et de son autre main, il décrocha un pieux de bois de son bras pour l'envoyer vers son adversaire avec force tandis qu'il bondissait en arrière pour s'éloigner d'Aditya.

Arata regardait son rival dans ce combat, nul besoin de mot, il savait que son adversaire l'avait surpris avec son mokuton. Boucle d'or était-il un shinobi originaire d'Hayashi ? Si c'était le cas le combat allait être très intéressant. Esquiver ce genre d'attaque comme celle subit à distance serait plus aisé qu'à bout portant, Arata restait sur ses gardes. Le temps calme lui permit tout de même d'activer le sceau du renouveau en toute discrétion...

INFO:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord

Hymne au combat — ft. Meikyû Arata Empty
Sam 16 Fév 2019 - 15:17
______Il eut un mouvement de recul, bien qu’imperceptible, lorsque la volée de pieux transperça le bras de son vis-à-vis. Non pas par crainte, ni par dégoût à la vue du sang qui s’échappait par coulées légère sur sa peau, mais par une réelle surprise. Il ne s’attendait tout simplement pas à ce qu’il réussisse un mouvement tel que celui-ci, qui alliait deux domaines qu’il s’évertuait à travailler la précision : la maîtrise de son corps, et de son affinité pour le moins surprenante aux yeux des natifs de la brume.

______Aussi proche de lui, il n’avait qu’une option, poursuivre un combat au corps à corps en se basant sur la force de ses poings et de ses techniques. Néanmoins, cela l’exposait inévitablement à recevoir des démonstrations de force de la part d’Arata, chose qu’il craignait en partie à cause de son observation de plus tôt ; il avait remarqué son aisance naturelle, chose qui le desservirait très certainement dans le futur. Comparé à lui, ses mouvements étaient parfois gauches, sans aucune once de finesse et… plus que prévisibles, il devait l’admettre. Mais c’était précisément la raison pour laquelle il s’était lancé dans cet affrontement : percevoir ses faiblesses, les affiner, et les transformer au bout du compte en réactions instinctives.

______Le coup d’Arata le frappa de plein fouet à l’épaule, demeurée à découvert en l’absence de toute garde – concentré sur l’attaque, il n’avait pas pensé à jouer sur le plan défensif dans le même temps. Il retint une insulte envers lui-même, alors que le choc le repoussait en arrière, mais demeurant tout de même assez proche pour que son adversaire en profite et… n’appose simplement sa main sur l’épaule préalablement touché. Aucun coup, aucune coupure. Juste… un frôlement, assez persistant pour qu’il laisse planer un doute dans l’esprit d’Aditya.

______Instinctivement, il porta un regard vers son membre touché alors que son vis-à-vis choisissait de jouer sur la distance en battant en retraite. Il y vit inscrit, à la manière d’une marque au fer, les kanji « Bakuhatsu », laissant aisément deviner la nature de la chose. Un fuinjutsu, très certainement. Il n’y avait que cette branche qui permettait de laisser des traces de cette nature. Et cela ne rassura Aditya en rien, au contraire : s’il n’avait pas encore explosé, cela voulait dire qu’il avait soit été créé pour fonctionner à retardement, soit à activation volontaire. Cela expliquait également comment le kunaï qu’il avait lancé plus tôt avait pu exploser sans note rattaché. En somme… Arata disposait d’une arme qui rendait tout contact au corps à corps particulièrement risqué pour le blond. Il s’abaissa vers le sol pour récupérer l’arme qu’il avait lancé plus tôt, afin de contrer le pieu qu’il envoyait vers lui. Il lui faudrait jouer de prudence, à l’avenir. Plus encore, il devrait se montrer alerte à tout mûdra formulé, car il pourrait, à tout moment, être source d’activation pour le sceau apposé.

______Seulement… Le brun ne se risquerait sûrement pas à l’utiliser s’il n’y avait qu’une chance infime qu’il soit pris par l’explosion, lui aussi. D’un côté, rester au corps à corps était la meilleure défense qu’il pouvait utiliser contre ce coup d’éclat.

______Une nouvelle fois, il fonça vers Arata pour revenir au corps à corps, profitant de son ascension pour former des signes incantatoires. Une fois devant lui, son poing droit tenta de percer sa défense en visant son visage, tandis que son double frappa son bras meurtris. Après un autre échange de coup, une poutre de bois sortit de son avant-bras, agissant d’elle-même pour heurter un endroit qui n’avait jusqu’alors, pas été sollicité par les coups du blond : la tempe du jeune homme. Aditya prit un peu de recul tout en restant à hauteur de bras pour empêcher une possible activation de ce sceau explosif. Donnant l’air de mâcher un petit objet dans sa bouche, le doute ne s’installa pas longtemps avant qu’il ne recrache trois projectiles de bois vers Arata : des senbons.

Récapitulatif:
 


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese

Hymne au combat — ft. Meikyû Arata Empty
Dim 17 Fév 2019 - 18:19
Etant donné le regard d'Aditya, le jeune genin ne douta pas de l'impact psychologique produit sur son adversaire à la vue du sceau explosif marquant son épaule. Ce type de tracé fuinjutsu était basique et de faible puissance, mais placé là où il l'était les conséquences pouvaient être plutôt handicapante. Faire exploser le sceau bakuhatsu sur l'articulation de son opposant l'handicaperait nécessairement pour la suite du combat, mais Arata souhaitait en voir plus. Il appréciait l'affrontement, car son adversaire n'était pas sans talent. Le taïjutsu n'était peut-être pas son atout primaire, certains diront que ses gestes sont encore hésitants et gauches. Pourtant, il était surprenant et particulièrement intelligent, il décryptait et analysait la situation un peu comme Arata avait l'habitude de le faire. C'était un shinobi capable d'user de stratégie, il réfléchissait à ses actes et n'était pas guidé par l'envie de vaincre rapidement. Il cherchait autant à affaiblir le Meikyū qu'à se préserver des assauts de celui-ci.
D'ailleurs l'utilisateur de mokuton allait donner raison aux interprétations du genin. Aditya décida d'opter pour le corps à corps à nouveau, sans doute pour prévenir l'explosion articulaire qui menaçait.

L'ennemi fonça sur le membre du clan des sceaux tout en effectuant à l'aide de ses mains des signes incantatoires obscures aux yeux d'Arata. Pour ne pas changer, il ne tenta pas de technique grandiloquente. Une fois sur sa cible il se contenta de quelques enchaînements taïjutsu basique et académique. Un premier coup de poing direction la tronche, paré aisément d'un revers de bras, son autre poing en revanche bien que porté sur l'avant-bras fut reçu avec plus de douleur. Le coquin avait frappé sur la blessure de son mokuton. Enfonçant un peu plus les pieux de bois restants. Arata grimaça, mais ne flancha pas, concentré sur les parades et surtout sur la futur offensive imminente de son adversaire.
Il tenta un coup surprise comme pour sa première tentative d'attaque, hors il avait raison un premier succès pouvait ouvrir la voie au second. Malheureusement pour lui, Arata n'était pas un ninja que l'on réussissait à berner deux fois. Le genin s'attendait à une attaque rapide et surprenante ainsi ses sens étaient bien plus aux aguets que lors de la première attaque. Il n'irait pas jusqu'à dire qu'il vit venir l'attaque, mais disons plutôt que se tenant prêt il eut le bon réflexe. D'un simple changement d'équilibre et de placement de jambe, il réussit par réflexe à esquiver la poutre mokuton qui sortait du bras d'Aditya pour venir le frapper. Un pas de côté avait suffit, mais boucle d'or n'avait pas terminé.

L'adversaire du Meikyū s'était légèrement écarté tout en restant proche, Arata l'interpréta comme un signe de recul pour mieux attaquer. Toute façon le genin partait du postulat qui voulait qu'Aditya reste en contact pour éviter l'activation de son sceau. Un mouvement de bouche, du ninjutsu un cracha de quoi... du katon... du suiton... Arata avait trop de fois vu des shinobis utilisés leur bouche pour cracher un chakra élémentaire. Il savait que quelque chose allait lui être soufflé à la gueule.
Tant pis, un risque est un risque et il n'allait pas laisser Aditya mener la danse en si bon chemin. Plutôt que de tenter une nouvelle esquive Arata s'avança au-devant du danger avec son bras blessé en guise de bouclier. Deux projectiles douloureux se fichèrent dans sa chair, un autre siffla à son oreille. Dans le même mouvement Arata qui s'était rapproché de son opposant fit mine de porter un coup de poing rageur dans sa direction. Au niveau du visage plus précisément, mais au dernier moment bifurqua pour chopper le bras d'Aditya. D'un second geste vif de son bras non-blessé, il signa pour apposer un sceau sur le bras nu et déjà marqué au niveau de l'épaule de sa cible. Il avait visé le coude, mais sans prendre ne serait ce que le temps de voir si son geste fut efficace, le genin retira un nouveau pieux mokuton de son bras. C'est d'un revers de manche qu'il se baissa au sol en tournant les talons pour planter le pieux dans la chair de la cuisse gauche d'Aditya. Avant d'effectuer une roulade avant au sol pour remettre de la distance entre eux, se relevant face à son adversaire...

Rapidement, il retira le dernier pieux ainsi que ce qui semblait être des senbons mokuton c'est donc ceci que le blondinet avait recraché depuis sa bouche. Il se remit à signer avant de passer sa main droite sur ses blessures qui se refermèrent progressivement. Laissant derrière elles quelques ronds de sang séchés sur la peau du genin. Arata regarda dans les yeux son camarade d'un air de défi... le Meikyū sourit...
INFO:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord

Hymne au combat — ft. Meikyû Arata Empty
Lun 18 Fév 2019 - 12:44
______Aditya eut un mouvement de recul en voyant le corps d’Arata fuser vers lui à une telle vitesse, si bien que son poing n’eut qu’effleuré son menton. Mais en réalité, l’objectif du brun fut tout autre ; sa main se dirigeait dangereusement vers son coude, et il ne lui fallut pas plus pour supposer qu’il allait retenter l’expérience de plus tôt, désormais tracée sur son épaule. Un sentiment de panique l’envahit instantanément alors qu’il craignit de se voir apposé un nouveau sceau explosif qui, s’il réussissait à l’activer, entacherait sévèrement ses mouvements à venir. Sa prise se raffermit sur le kunaï qu’il avait ramassé plus tôt, ramenant la lame en barrière pour venir trancher la paume d’Arata sur toute la longueur. Il entendit les battements de son cœur étouffer ses oreilles, tant l’intensité du combat ne laissait à aucun d’entre eux un moment de répit, si bien qu’il ne put empêcher son propre pieu de bois ficher sa chair. Il refreina un râle de douleur en y portant la main, son corps vacillant quelques secondes sous la surprise qu’avait entrainé l’assaut de son adversaire du jour. Il releva un regard vers lui alors qu’il mettait de la distance entre eux, laissant Aditya être le témoin privilégié des effets de ce nouveau tour de force.

____________« …Jolie technique », glissa-t-il avec un sourire carnassier entre deux soupirs teintées d’adrénaline.

______Mais Aditya ne pouvait laisser plus longtemps cette distance entre eux, toujours porté par cette appréhension qu’il n’active le sceau explosif sur son épaule. Il fusa à nouveau vers lui en liant ses doigts en un signe incantatoire, laissant à son adversaire l’impression qu’il allait réitérer les mêmes schémas que plus tôt en combattant au corps à corps. Mais ce ne fut pas une technique élémentaire qui fut convoquée par ces mudra… mais une illusion. A la place d’une volée de pieu habituelle, ou d’une poutre téméraire qui viendrait le frapper à un endroit où il serait à découvert, ce fut un bruit sourd qui retentit dans l’esprit d’Arata, visant à le déstabiliser pour les assauts à venir. Aditya profita de cet instant d’accalmie pour venir faucher ses chevilles, veillant à prendre appuis sur sa jambe saine, évitant de redoubler d’intensité les soubresauts douloureux qui parcourraient ses nerfs.

______Ses doigts entourèrent fermement le pieu de bois qui s’était fiché dans sa cuisse pour l’en retirer, augmentant l’espace d’un instant l’écoulement de sang qui se dégageait de sa plaie – tant pis, il s'occuperait de cela plus tard. Sans attendre une réplique de la part de son adversaire, il planta l’épieu au centre de la paume qu’il avait utilisé pour guérir ses blessures de plus tôt simplement en les survolant. Le blond ignorait s’il était capable de telles prouesses avec n’importe quel membre de son corps, mais il lui fallait être prévoyant : le sceau apposé sur la paume du brun ne se retrouvait en paire sur aucun autre de ses membres. S’il avait vu juste… alors il pourrait le priver de son plus grand avantage dans ce combat, et désormais, combattre à force égale.

______Il porta son autre main à sa sacoche, arrachant de son nid une note explosive qu’il déposa du bout des doigts sous son corps, dans une discrétion singulière. Si son acte avait été correctement exécuté, le piège qui se refermerait sur Arata serait des plus flamboyants. Le blond décida de lui-même de mettre de la distance entre eux, quitte à devoir mettre en péril sa défense vis-à-vis de la bombe à retardement à son épaule. Il ne pouvait risquer d’être prit entre deux feux. Aditya forma un dernier mûdra pendant sa fuite effrénée, transformant drastiquement l’apparence de son avant-bras droit devant lui pour se protéger d’une quelconque répartie de la part du brun. Et alors que ses pieds freinait son avancée, il releva ses doigts maintenus en signe du tigre, signifiant l’activation de la note explosive.

______Un nuage de cendres se répandit dans le Dojo, affublé d’éphémères explosions rougeoyantes.

Récapitulatif:
 


_________________





Dernière édition par Aditya le Dim 24 Fév 2019 - 13:48, édité 5 fois (Raison : J'ai écrasé cette réponse en voulant récupéré le code du récap pour la réponse d'après. Du coup je l'ai réécrite, désolée des nombreux édit!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese

Hymne au combat — ft. Meikyû Arata Empty
Mer 20 Fév 2019 - 21:09
Ouhou, le combat était littéralement palpitant, les deux participants avaient des ressources différentes, mais qui se valait clairement. Le style d'Arata plus brute de décoffrage, mais non dénué de stratégie et celui d'Aditya plus couteau suisse avec une pointe d'intelligence. Clairement, l'affrontement était celui qui plaisait le plus au Meikyū depuis plusieurs mois, peu importe le résultat le combat était déjà source d'évolution pour l'un comme pour l'autre. Pourtant, Arata tenait encore à l'emporter car s'il l'emportait Aditya voudrait à nouveau l'affronter pour égaliser le score alors que s'il perdait peut-être que son adversaire se désintéresserait de lui.
L'idée révulsait le genin, il ne se sentait jamais aussi proche des gens que lorsqu'il les affrontait et aujourd'hui en cet instant Aditya était plus proche de lui que n'importe qui à Kiri. En face du membre du clan des sceaux se trouvait son opposant à la chevelure d'or, celui-ci souriait à Arata en réponse à son propre sourire. Le combat lui plaisait sans doute autant qu'à lui et le genin se réjouissait à cette idée.

Le shinobi aux airs de Rapunzel avait donc été blessé par sa seconde tentative et le pieux de bois était bien fiché dans sa cuisse. Une légère coulée de sang tachait son vêtement, mais l'acharné fonça tout de même sur le Meikyū malgré la blessure handicapante à la jambe. Encore une fois, Aditya semblait vouloir procéder de la même manière et attaquer sa cible au corps à corps, avait-il encore de quoi surprendre Arata ? Sans doute, il n'était pas le dernier des imbéciles et la pupille de Kiri commençait à se méfier des plans tordus du blondin.
Voyant son partenaire d'entraînement lui foncer dessus Arata plongea ses mains dans ses sacoches pour attraper un bout de fer dans chacune. En garde il accueillit son camarade. Au bout de ses doigts dans chaque main, un fil d'acier. Arata utilisa son taïjutsu pour parer les différents coups de son adversaire, à chaque parade il faisait tourner ses poignets en rond autour des attaques d'Aditya. De telle sorte qu'il entoura sans forcer les membres supérieurs de son adversaire.

Un bruit sourd et puissant retenti désorientant Arata, il ne savait plus vraiment où il était, mais tenait toujours dans ses mains les fils d'acier. Il sentit qu'on lui fauchait les jambes, ses pieds se dérobèrent du sol. Il vit des mèches blondes volés et le plafond devant ses yeux, il sentait le sol non loin il allait le percuter. Privé d'appuie Arata ne pensait qu'à une chose s'éloigner de ce piège à rat, il fit la seule chose qu'il put faire impulsa du chakra dans sa jambe droite pour donner un coup de talon puissant sur le sol. Le corps à l'horizontal au-dessus du sol, il fut propulser en tournoyant sur lui-même. Les fils d'acier toujours en main.
Pourtant, le genin ne put éviter le souffle d'une explosion proche de lui qui le souffla violemment, la réception fut rude. Et une douleur vive frappait sa main droite, d'un regard il remarqua un morceau de bois planté au centre de celle-ci. Aditya l'avait bien eu, il venait de couper la source de son pouvoir ancestral. Fini la régénération cellulaire.

Le Meikyū n'avait pas dit son dernier mot, contusionné par le souffle de l'explosion ainsi que la chute, mais aussi la main saignante. Il resserra sa prise sur les fils d'acier enroulé sur ses doigts pour être sûr de ne pas les lâcher. Aditya s'était visiblement protégé de sa propre explosion, mais il ne se protégerait pas de ça...
Le genin fusa à grande vitesse vers son adversaire, puis tira fermement sur les filins d'acier qui étaient supposés se refermer maintenant sur le corps du blondinet. Après toutes ces parades avec enroulés et sa toupie pour s'en sortir, Arata avait fini par faire passer ses filins partout. Espérant bien immobiliser physiquement son adversaire dans sa vitesse il passa sous les jambes d'Aditya en glissant. Désormais dos à lui les mains biens serrés autour des fils d'acier, il relâcha la pression et les fils pour de sa main valide apposer un sceau explosif de nouveau au niveau du coude de boucle d'or.

Il tenta un coup de pied retourné au ras du sol dans les chevilles d'Aditya dans le but de lui faire perdre l'équilibre puis roula en avant pour mettre de la distance entre eux et rompre les sceaux bakuhatsu. Épaule plus coude, avant de se retourner pour voir s'il avait réussi...

INFO:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord

Hymne au combat — ft. Meikyû Arata Empty
Sam 23 Fév 2019 - 20:08
______Bien avant que son corps d’eût heurté les planches de bois du Grand Dojo, la silhouette d’Aditya fut tout entière engouffrée dans un enchaînement d’explosions, réalisant sa plus grande crainte vis-à-vis de cet affrontement ; l’activation des sceaux d’Arata. Les paupières fermement fermées, il lui fallut un moment pour réaliser ce qui venait de se produire. Son corps glissa de lui-même sur flanc droit tandis qu’une douleur aigüe venait vriller son bras par à-coups réguliers ; une fois la surprise et l’adrénaline dépassée, plus rien ne l’empêchait de ressentir pleinement les conséquences de son inadvertance de plus tôt. Son regard perdu cherchait inlassablement la position de son adversaire à travers le voile crépitant qui l’entourait ; en vain. Il relâcha un râle sourd lorsqu’il tenta de se relever, sa main libre pressant avec force la peau arrachée sur son membre maltraité. Mais sa jambe faillit plier sous son propre poids lorsqu’il réalisa qu’il s’appuyait sur son autre blessure qui bien qu’elle suintât légèrement, n’était pas non plus à négliger.

______Ce fut à ce moment qu’Aditya comprit toute l’ampleur de son incompétence. Il ne doutait pas qu’un enfant élevé dans les arts shinobis n’aurait, au grand jamais, eu à encaisser la totalité d’un assaut comme celui-ci. A vrai dire, il n’aurait sûrement pas été prit dans ce foutu câble d’acier à l’origine. Plus sa prise se resserrait sur son bras meurtri, plus ses pensées ne cessaient de s’empoisonner, bien qu’il demeurât alerte à tout mouvement en dehors de cette fumée. Un simple coup d’œil vers sa blessure lui indiqua l’état de son bras après ces deux explosions. Bien que sa peau soit entamée par endroits, et l’écoulement régulier, il demeurait utilisable, même s’il se devrait de ne pas tout reposer sur son corps à corps. Sa mâchoire se contracta à cette idée : comment allait-il faire ?

______Pertinemment conscient que leur entraînement ne durerait pas plus longtemps, le blond se devait de réagir, et vite. Il n’avait pas dit son dernier mot ; il lui restait encore une carte dans sa manche. Ou plutôt, deux.Seulement, il craignait qu’elle ne soit tout aussi néfaste pour ces lieux que pour son adversaire ; il devait impérativement être certain de sa position avant de tenter quoi que ce soit. Si la fumée couvrait encore sa faiblesse, elle se dissiperait bientôt, et avec elle, toute chance de poursuivre le combat avec l’avantage de la surprise.

______Un sourire trahit son masque d’indifférence, malgré tout. Il ne se serait jamais attendu à un combat de cette ampleur en en faisant la demande à Arata, mais néanmoins, il n’en était pas déçu. Au contraire. Même s’il ne remportait pas la manche au final, il en aurait tout autant appris. Que ses mouvements étaient encore trop gauches pour lui permettre de survivre en conditions réelles, que ses réactions étaient bien loin d’être instinctives, mais surtout, que ses attaques se concentraient bien trop sur un corps à corps pur. Il ne pouvait se permettre de reposer l’entièreté de son style de combat sur quelque chose qu’il ne maîtrisait pas encore. Et bien qu’Arata n’ait démontré que peu de variation pendant leur affrontement, employant souvent la même technique à son image, jamais il n’avait eu l’impression que ce fut pour lui un obstacle. Contrairement à lui, il semblait si à l’aise dans ce qu’il faisait, bien que ce fut d’une simplicité déconcertante. Au fond de lui, il espérait qu’ils pourraient s’entrainer ainsi une nouvelle fois encore. Mais il délaissa ce genre de pensées pour une prochaine fois alors qu’il enroulait les quelques brides de tissus qui pendaient à son épaule pour former une sorte de garrot, remplaçant sa main à la tâche pour réfréner l’écoulement de sang.

______Désireux de poursuivre leur combat, Aditya tenta de joindre ses mains malgré la douleur enivrante qui lui lacérait le coude, particulièrement touché par un sceau explosif. Il cracha une insulte inaudible alors que ses doigts vinrent s’enrouler autour du câble, tirant très légèrement sur ce dernier pour vérifier si oui ou non il était encore tendu. Et à son grand plaisir… il semblerait qu’Arata n’ait pas délaissé sa prise. Un sourire carnassier naquit sur ses lèvres alors qu’il liait ses paumes. Bien que cette technique soit coûteuse en chakra, elle lui accorderait sans aucun doute une emprise sur les mouvements de son adversaire. Et alors que le voile de fumée s’évaporait, et qu’il eut confirmé sa position, une dizaine de lumières rougeoyantes se mirent à flotter dans les airs, à peine plus grandes qu’un poing. Il plissa les yeux en étudiant la réaction de son vis-à-vis avant que seulement quatre d’entre elles ne voient leur apparence modifiée, prenant la forme de boules de feu à tête d’oni qui fusèrent vers Arata. Ne voulant lui laisser de répit à défaut qu’il prenne cela pour du ménagement, le blond joignit de nouveau les mains. Se suivant, le sol du Dojo se déforma, utilisant le bois à proximité pour créer deux troncs d’arbre massifs sous les pieds du brun pour tenter de l’emprisonner dans l’écorce. Alors que les autres lueurs s’évanouissaient dans les airs, l’une d’entre elles, téméraire, rejoignit ses consœurs en se métamorphosant en oni elle aussi, visant à l’attaquer alors qu’il maintenait les signes d’entrave.

Récapitulatif:
 


_________________





Dernière édition par Aditya le Mar 26 Fév 2019 - 17:55, édité 1 fois (Raison : Oubli de la dernière bannière hide)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese

Hymne au combat — ft. Meikyû Arata Empty
Mar 26 Fév 2019 - 16:33
Arata n'était pas mécontent de son enchaînement et lorsqu'il entendit les explosions il sut que ses attaques avaient fait mouche. Deux explosions donc les deux sceaux étaient correctement apposé. Au toucher, toujours ses filins dans les mains, il comprit à la tension de ceux-ci qu'Aditya avait chuter sur le sol du Grand Dojo. Tandis que la fumée se dissipait petit à petit, Arata senti tout de suite les câbles se détendre puis se tendre à nouveau. Aditya vérifiait la position du Meikyū. Non ! Il pouvait encore faire des mudras ?! Pourtant, le binoclard espérait lui avoir neutralisé le bras avec ses bakuhatsu enchaînés.
La stratégie du membre du clan des sceaux n'avaient donc pas suffit à mettre fin à ce combat d'entraînement à l'intensité encore peu connu pour Arata. C'était bien la première fois qu'on le forçait à sortir de ses retranchements, il était presque à cours de chakra. Non pas qu'il est utilisé des techniques très coûteuses en énergie, mais ses déplacements réguliers et son rythme cardiaque accélérant sans arrêt l'avait presque vidé. Il fallait agir et vite, car boucle d'or n'allait sûrement pas en rester-là.

Aditya enchaîna. Des signes incantatoires ? Une technique mokuton ? Son bois allait-il avoir raison d'Arata qui sentait vraiment que ses prochaines techniques seraient les dernières lors de ce combat. Quoi du katon, alors Aditya maîtrisait une autre affinité ? Décidément le ninjutsu permettait un éventail de technique incroyable. Le Meikyū allait devoir se pencher aussi sur le sujet, sans aucun doute il devait ajouter cela à son panel technique. En face de lui Aditya faisait tout de même peine à voir, le bras ensanglanté le corps tremblant. Pourtant, il avait la force de se battre encore et cela forçait l'admiration les boules enflammés du blondin fonçait sur Arata comme des signes annonciateurs de sa propre fin. Suffit, il allait réagir enchaînant les mudras il vit Aditya en faire de même en face. Quoi une seconde technique alliée à la première ? L'un des sceaux préférés de l'utilisateur de fuinjutsu était activé et prêt à l'emploi. Le Yōso no Tōgoku, l'emprisonnent des éléments, un sceau de sa conception. Arata tandis le bras gauche paume face cachée et dos de la main en direction de l'adversaire et de ses lanternes de feu au visage démoniaque.
Soudain, Arata senti ses pieds comme s'enliser tout en restant à la surface du sol et en baissant les yeux il comprit, le blond l'avait complètement piégé. Le bois de son mokuton était en train de l'emprisonner depuis le sol et son étreinte progressait sur son corps. Tant pis, Arata avait sans doute perdu et alors que le feu du gros oni-katon d'Aditya était aspiré et scellé à l'intérieur du Yōso no Tōgoku. Arata récupéra un kunaï ainsi qu'un shuriken dans sa poche de jambe avant que celle-ci ne soit recouverte. Il chargea son kunaï d'un sceau explosif comme il l'avait fait au début du combat puis lança celui-ci comme s'il voulait atteindre Aditya de face. Pourtant, son mouvement fit prendre une trajectoire quasi verticale à un angle de 45°.

Merde, cria Arata l'air déçu. Ça ne se passera pas comme ça, s'exprima-t-il.

Il envoya son shuriken comme pour retenter son coup, mais le shuriken sembla dévié de sa trajectoire pour en un arc-de-cercle qui monta vers le haut. Tandis que le mokuton d'Aditya fini par bloquer le genin dans cette position de lancer sa seconde main formant un simple mudra le long de son corps sous la prison de bois:

Encore manqué, je suis épuisé, ce n'était pas mon jour, sourit le genin.

Pendant ce temps le shuriken dans sa course folle en arc-de-cercle vint frapper le kunaï pour le faire redescendre juste au-dessus de la tête d'Aditya et au moment le plus propice Arata rompit le sceau et libéra le chakra explosif.

Rupture.
INFO:
 

Message:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord

Hymne au combat — ft. Meikyû Arata Empty
Mar 26 Fév 2019 - 21:43
______A bout de souffle, Aditya tentait désespérément de reprendre ce peu d’air qui le maintiendrait debout, sa paume revenant enserrer son bras meurtri par réflexe, rompant de fait les signes qui maintenaient son entrave active. Un rictus déforma les traits de son visage alors qu’une impulsion douloureuse parcourrait ses nerfs mis à vif, d’autant plus avec ce manque de chakra qui drainait son endurance à une vitesse folle. Sa poitrine se soulevait au rythme de ses respirations haletantes, tandis qu’une goute de sueur roulait jusqu’aux angles de sa mâchoire, le regard rivé sur Arata. Il lâcha un rire fin lorsqu’il vit ses sphères démoniaques se faire aspirer en un claquement de doigt. Venant de lui, ça ne l’étonnait pas. Il avait toujours une botte secrète pour se sortir des pires situations.

______Mais ce qu’il n’avait pas prévu, c’est que le brun avait encore du répondant, et qu’il ait pu pensé à envoyer un énième kunai en sa direction. S’il avait remarqué le bref passage de paume sur sa surface – à force, il était habitué à la manière dont il apposait un sceau – il doutait de sa force à pouvoir l’esquiver. Il relâcha le garrot entre ses doigts pour s’enquérir d’un nouveau kunai dans sa sacoche, répétant instinctivement le mouvement qu’il avait fait au début de leur entrainement pour envoyer son arme percuter la sienne – ainsi, la boucle était bouclée. Mais s’il devait reconnaître l’un des nombreux talents de son vis-à-vis… C’était la manière dont il pouvait jouer avec sa maîtrise du bukijutsu pour lui faire perdre ses repères. Son propre kunai faucha le vide, tandis que celui d’Arata, dévié par un shuriken, le fit foncer droit vers lui. Il déclina un sourire satisfait, tentant de convoquer le peu de force qui demeurait dans ses muscles pour bondir en arrière, son bras se recouvrant d’une écorce solide après un signe incantatoire ; Aditya puisait très clairement dans ses dernières réserves pour se protéger.

______Une explosion éclata de nouveau entre eux, embaumant la salle du Dojo dans un doux nuage de poussière, jusqu’à ce que celui-ci s’évapore quelques secondes plus tard. En ne voyant aucun assaut supplémentaire, Aditya laissa un soupir de soulagement franchir ses lèvres. Il sentit son corps vaciller un instant, alors qu’il apposait sa paume contre un pilier de bois, avec une fermeté nouvelle qui l’empêcherait de plier l’échine devant la fatigue qui parcourrait ses membres. Mais avant tout soucieux de son environnement, le blond joignit brièvement les mains pour reformer le sol du Dojo, ne laissant aucune trace de leur affrontement de plus tôt avant de redresser un coup d’œil vers Arata. Il s’approcha alors de lui à pas lents, resserrant par endroits le garrot à son bras dont l’utilité restait discutable quant à l’écoulement de sang.

____________« …Si je m’attendais à un tel combat. », glissa-t-il sur un ton rieur alors qu’il épanchait la sueur qui roulait sur son visage d’un revers de manche. « Je crois qu’un passage à l’hôpital général serait plus que le bienvenu. Mais je ne le regrette pas, c’était… un combat éprouvant, mais plaisant, aussi. J’y ai énormément appris. »

______Il plissa les yeux avant de poursuivre, une lueur de détermination tamisant le fond de ses yeux.

____________« On devrait remettre ça à l’occasion. Si tu n’y vois pas d’inconvénient, évidemment. »

______Au fond, Aditya espérait sincèrement qu’ils accepterait. Ce combat l’avait tellement enrichi, ne serait-ce qu’en lui donnant un point de repère pour une mise en situation, où personne ne lui ferait de cadeaux, où la seule personne qui pourrait faire pencher la balance en sa faveur, ce serait lui, chose non négligeable pour ses missions à venir… Mais aussi grâce au caractère tout à fait singulier de son adversaire. Aditya l’appréciait, lui et sa manière de se battre. Et qui sait, peut-être deviendraient-ils partenaires d’entraînements dans le futur.

____________« Qu’est-ce que tu en dis ? »

Récapitulatif:
 

Nota bene:
 


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese

Hymne au combat — ft. Meikyû Arata Empty
Mer 27 Fév 2019 - 1:34
Dans le même temps où Aditya faisait cesser son mokuton et rendait sa splendeur d'un passé proche au plancher du Grand Dojo, Arata repensait déjà au combat et à tout ce qu'il aurait pu faire pour que l'issue soit tout autre. Son adversaire avait su se protéger jusqu'au bout et bien que lui aussi est su se défendre contre la dernière offensive du blond, il avait quand même été vaincu. La défaite ne le rendait ni amer ni déçu. D'ailleurs ne dit on pas que c'est dans la défaite que l'on apprenait le plus, ainsi au moins Arata gagnait sur ce point, il aurait plus appris lors de ce combat que son partenaire. Cependant, le genin ne pouvait s'empêcher de se dire qu'il aurait pu mieux faire.
Enfin, on ne change pas le passé aujourd'hui il était perdant, demain sera gagnant comme disait l'autre ou pas. Le Meikyū regarda son camarade s'approcher de lui en piteux état et bien que lui ne soit pas aussi affecté en tout cas de visu au niveau physique. Il était dans un état aussi pathétique à l'intérieur. Premièrement, tous ses muscles le faisaient souffrir atrocement. Deuxièmement, ses blessures bien que légère allaient l'handicaper un certain temps, le temps que sa peau se referme complètement et que le sceau reprenne sa forme originelle une fois cicatrisé. En attendant, son sceau du renouveau était inutilisable. Et enfin, son chakra était aux fraises à la limite de la perte de connaissance Arata luttait pour se maintenir debout. Alors, lorsque le mokuton le libéra complètement de son emprise, le binoclard cru qu'il allait s'affaler de fatigue. Pourtant, devant le courage et l'abnégation d'Aditya il tint bon par orgueil, mais aussi par respect. Après un tel combat, Aditya méritait une franche accolade et un soutien jusqu'à l'hôpital.

Arata était heureux d'entendre cela, Aditya semblait avoir vraiment apprécié le combat, mais il souhaitait ardemment un lit à l'hôpital au soulagement du Meikyū.

Je t'aurais bien soigné, mais tu as eu raison de mon sceau du renouveau, répondit-il en riant. J'y ai sans doute plus appris que toi, il me manque vraiment un panel technique que tu as visiblement, le combat était agréable.

Remettre ça, c'était folie, la prochaine fois, tous les deux seraient plus fort et il serait capable de s'entre-tuer pour la simple beauté du combat. D'ailleurs Arata n'avait pas remarquer jusqu'ici, mais autour d'eux le silence régnait. Pléthore de combattant s'était installé autour du Grand Dojo et les observait dans un silence respectueux, ces gens avaient-ils donc suivi le combat ? C'était impressionnant de voir ces dizaines de shinobis pour la plupart plus gradés qu'eux les observer avec respect. Puis les shinobis se levèrent et reprirent l'entraînement comme si de rien était...

Oui, nous remettrons ça quand tu veux mon ami et puis regarde je crois qu'on les a impressionné, dit-il en désignant les kirijins qui repartaient à leurs occupations. Maintenant direction l'hôpital général, souffla de soulagement Arata.

Il prit son camarade par son épaule valide et le soutint autant qu'il tentait de trouver un appuie chez son nouvel ami, ils prirent ensemble la direction de soins bien mérités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord

Hymne au combat — ft. Meikyû Arata

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: