Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2

Aller à la page : 1, 2  Suivant

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Empty
Lun 18 Fév 2019 - 9:01

S’il ne m’était pas possible d’être parfaitement confiante envers la mission qui nous attendait, cela ne m’empêchait pas d’être déterminée à y aller rapidement. Si je n’avais jamais demandé à avoir autant de poids sur mes épaules, il me fallait désormais composer avec. Avec la mort de Koda et la confiance que semblait m’accorder le Kage, je me retrouvais à voir le destin de mon clan être influencé par mes décisions et c’était terrifiant. Retourner sur mes terres natales dans ces conditions pouvaient sembler ironique, mais la volonté des miens de voir la Justice triompher sur les jeux politiques brûlait dans mon cœur.

Le temps des préparations était terminé, il nous fallait maintenant prendre la route en direction de Tetsu. Pour cela, dès lors que nous avions quitté l’académie, j’invoquai Yuusuo en pleine rue.

— C’est l’heure Yuusuo, j’espère que tu es prêt. Je te présente Ashikaga Gabushi, tu connais déjà Toph.

— Ravi de vous voir mesdemoiselles.

Je me tournai alors vers mes deux coéquipières. Nous n’avions pas encore discuté de la mission entre nous, mais je ne voyais pas le défaut que pouvait avoir un moyen de transport pareil.

— Je vous propose d’accepter l’aide de Yuusuo pour ce voyage, cela nous permettra d’atteindre nos objectifs bien plus rapidement sans nous épuiser.

Ce dernier, qui commençait à être dévisagé par les passants du village se rapprocha légèrement

— Aucun animal ne possède l’endurance des shinobis, je ne pourrais pas voler éternellement, mais avec quelques heures de vol, vous devriez déjà gagner un temps important.

La distance entre Iwa et les frontières du pays du fer poussait à disperser n’importe quel voyage sur plusieurs journée. La présence de Yuusuo pouvait nous éviter une telle lenteur. Il y avait naturellement bien d’autres avantages à cette méthode, mais je savais mes équipières capables de les deviner.


Spoiler:
 

_________________
[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 1535023072-ezgif-com-add-text
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Empty
Lun 18 Fév 2019 - 10:48
Le briefing terminé, elles se retrouvaient toutes les trois dehors avec un objectif en tête. Et un pas si facile qui plus est : trouver où se trouve un clan et trouver des alliés potentiels à la cause Iwajin. L'Ashikaga semblait soucieuse à présent, bien loin de l'assurance qu'elle pouvait dégager il y a de ça quelques minutes. Une mission de renseignement discrète allait probablement être un défi, simplement parce qu'elle n'était pas très douée dans ces matières-là. Heureusement elle n'était pas seule et se retrouvait dans cette situation avec deux camarades. Elle se doutait que Hisa et Toph étaient aussi des combattante avant tout mais avec un peu de chance, ma force réunis des trois jeunes filles allaient suffire à remplir la mission.

La Nagamasa avait déjà anticipé leur prochain mouvement et invoqua un magnifique faucon. Elle avait donc fait un pacte d'invocation exactement comme Etsuko et son tigre. D'ailleurs, malgré ses efforts pour trouver son nom, elle n'y parvenait pas. Gabushi espérait secrètement à ne pas rencontrer le fauve une seconde fois pour ne pas l'offusquer et se faire croquer.
Une fois qu'Hisa eut expliqué son plan, l'archère s'inclina devant le majestueux et imposant volatile avant de répondre.


- Enchantée Yuusuo, je vous remercie humblement de l'aide que vous nous apportez.

Elle acquiesça dans la direction d'Hisa en relevant la tête, elle acceptait l'aide bien volontiers. Cela permettrai au groupe de progresser rapidement et d'avoir une certaine zone de confort pour les probables péripéties qu'elles allaient rencontrer au pays du fer. Qui plus est, ses capacités de fille du vent la rendait particulièrement à l'aise dans les airs, peut-être moins que Tenzin qui était plus expérimenté sur le sujet et pratiquait le vol depuis plus longtemps, mais elle se débrouillait.
Ainsi commença le voyage de plusieurs jours vers le pays du fer, aucun doute que tant qu'elles étaient sur le territoire de la terre et de la roche, il n'y allait pas trop avoir de problème. Mais dépasser la frontière exposait à des dangers bien plus grand. C'est avec excitation et appréhension que Gabushi débutait ce voyage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Empty
Lun 18 Fév 2019 - 12:22
Après cette réunion très instructive avec le Tsuchikage, le gang des trois femmes se réunit devant l'académie. Hisa invoqua son kuchyiose, et proposa son aide pour déplacer la troupe plus rapidement au pays de destination. Toph connaissait déjà cette invocation. La dernière fois qu'elles s'étaient croisées...

... C'était à l'entrainement avec Koda-san.

Toph s'inclina devant le faucon géant avant de s'adresser à lui.

Bonjour Yuusuo, je pense que tu seras particulièrement utile pour passer la frontière inaperçu. Le shogun doit s'attendre à des excursions, et bien peu de senseurs peuvent surveiller efficacement le ciel.

Toph réfléchit quelques instants. Il y avait plusieurs choses à déterminer avant de commencer cette mission véritablement. Tout d'abord, le caractère discret de la mission nécessitait quelques précautions. Leur bandeau devrait être caché. Venait ensuite la question de la répartition des rôles dans l'équipe, et de leur couverture. Cela devenait un peu plus compliqué. Mais une chose était certaine, la sensorialité de Toph était problablement la plus développée du lot. Le Byakugan avait cette capacité à être rapidement et aisément opérationnel avec peu d'investissement dans son apprentissage. Depuis la mission avec les brigands du coeur Noir, Toph s'y était entrainé et elle était désormais prête à assumer ce rôle.

Il faudra cacher notre appartenance à Iwa, bien entendu. Une fois au sol, je me chargerai principalement de la surveillance et de la récolte d'informations, si cela vous convient. Notre meilleur couverture serait de faire passer Hisa et moi-même pour tes filles ou servantes, Gabushi-san, en voyage dans le territoire pour une raison que l'on pourra développer. Je prendrai le lead général de part mon grade mais n'hésitez pas à prendre des initiatives pour faire de cette mission un succès.

Son regard se posa sur Hisa - un souvenir fugace de son oncle traversa la tête de Toph qui le chassa aussitôt. La tristesse et le deuil étaient importants à ressentir, sauf en mission. Elle se doutait que cela ne serait pas facile pour la Nagamasa de revenir sur le territoire de ses ancêtres dans ces conditions, sans doute ressentait-elle du stress. Puis ses yeux se posèrent sur Gabushi. Elle semblait plus en confiance en elle depuis quelques temps. Leur dernier affrontement avait révélée une maitrise accrue du kyoujutsu et de son don.

C'était parfait.

Je vous fais entièrement confiance, je n'aurais pu demander meilleures kunoichis pour m'accompagner. Je vous expliquerais en route mes dernières stratégies et technique en combat.

Le compliment était véridique, bien que biaisé dans un certain sens. La Hyûga n'avait fait que peu de missions avec ses accompagnatrices. Elle avait, par contre, extensivement testé leur compétence martiale respective. Toutes les trois étaient douées pour l'utilisation des armes, ce qui faciliterait leur infiltration au sein du pays des Samourai. Déjà les engrenages de Toph réfléchissaient aux différentes combinaisons. Elle voyait Hisa comme la spécialiste du corps-à-corps, Gabushi comme la spécialiste distance et le support de loin. Avec ses compétences moins spécialisée mais polyvalentes dans divers domaines, Toph voyait de nombreuses synergies et selon les situations, elle pourrait aider l'une ou l'autre.

Le Shogun n'avait qu'à bien se tenir.

Car les trois kunoichis s'étaient misent en route.
Spoiler:
 

_________________
[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Empty
Sam 23 Fév 2019 - 15:49
Les crimes commis par le nouveau Shogun n'ont échappé à aucun Iwajin. Même si elle a été tempérée et retardée par l'arrivée du Yondaime Tsuchikage et la montée d'une rébellion finalement matée, l'envie d'agir n'a jamais quitté la Roche. Et voilà enfin que votre trio est envoyé pour accomplir la première étape de ce que certains appelleront une vengeance commune, d'autres une application d'une justice internationale.

Vous connaissez votre mission ainsi que ses objectifs. Le premier, sans doute le plus important, est de découvrir où les Bakuhatsu - nouveaux et principaux alliés du nouveau chef de Tetsu no Kuni - sont désormais affectés. C'est tout un pays qu'il vous faudra fouiller, mais avant ça, encore faudrait-il que vous arriviez au Pays du Fer.

En réalité, il n'y a rien de compliqué pour vous d'aller sur ces terres. Non seulement certaines d'entre vous y sont déjà allées, mais d'autres en sont mêmes originaires. Ce n'est pas votre voyage qui est complexe, puisque vous y êtes presque arrivées mais bien la façon dont vous allez pénétrer chez l'ennemi.

En effet, vous ne savez presque rien de ce qui a pu changer à Tetsu no Kuni. Vous savez que le pays semble redevenu calme et ordonné, mais quid des mesures de sécurité ou de surveillance ? Ont-ils placé des gardes aux frontières ? Où ont-ils affecté les Samouraïs ? Par où passer et surtout comment ? Voilà des questions auxquelles vous devrez réfléchir.

Car en cas d'erreur, votre mission pourrait bien échouer avant même d'avoir commencé.

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Empty
Sam 23 Fév 2019 - 19:33
Avant même notre départ, Toph décida de commencer à discuter des préparations pour cette mission. Si l’expérience que je lui connaissais était suffisante à me convaincre de suivre ses instructions, son grade de chuunin m’ôtait toute réflexion sur la hiérarchie de cette escouade. Ce n’était d’ailleurs pas pour me déplaire, si je savais ma qualité de jugement assez médiocre, me savoir dirigée par une chuunin qui partageait les mêmes valeurs que moi était particulièrement rassurant. Je me contentai donc d’acquiescer à ses directives n’ayant rien de plus à ajouter. Ce d’ailleurs Yuusuo qui le fit à ma place à ma grande surprise.

— Dans l’idéal, il faudrait que vous couverture vous permette de garder vos armes avec vous. Sauf si l’une de vous est en mesure de les stocker, mais même dans ce cas là, vous n’allez pas tous pouvoir dissimuler votre chakra. Une famille de Samourai rentrant voir un mari blessé peut-être, Hisa, tu dois bien connaître quelques noms de famille qui rendraient cela crédible ? Mais montez sur mon dos, on pourra discuter de ça en vol.

Tout en réfléchissant à sa demande, je m’installais sur son dos alors qu’il se penchait pour nous aider à grimper.

— Oui, le clan Nagamasa est loin d’être le seul qu’abrite le pays du fer, j’en ai un ou deux en tête qui pourraient correspondre.

Je ne cherchai pas à creuser le sujet plus, laissant mes coéquipières juger de son avis. S’il s’occupait depuis quelques temps de l’ensemble de mes entrainements et de mes études, j’en arrivais tout de même à oublier que son expérience en mission était largement supérieure à la mienne. Le clan Kyuushuu avait beaucoup appris sur le métier de shinobi en travaillant avec mon oncle et mon grand-père, au point où ils finirent même par adopter leur propre version du bushido. La vision du monde de Yuusuo n’avait rien à voir avec celle d’un humain, mais cela lui offrait une perspective différente se révélant souvent utile. Quand tout le monde fut prêt au départ, il décolla alors, non sans attirer l’attention des passants surpris. Alors que le village s’éloignait de plus en plus de nous, dévoilant à notre regard l’étendue de la chaine montagneuse qui l’entourait, je le contemplais un peu plus longtemps qu’à mon habitude, sachant que je n’allais pas le revoir avant un moment. Le voyage commença alors.

Après de nombreuses heures de trajets alternant des phases de vol rapide et des courses à pieds permettant à Yuusuo de regagner son endurance, nous réussîmes à traverser $ù#*^$ no Kuni, le fameux pays qui séparait Tetsu de Tsuchi. Le rythme de vol s’interrompit grandement dès lors que la frontière de notre objectif était en vue.

— Alors, on dépasse la frontière en volant suffisamment haut pour pas qu’ils nous repèrent ou vous avez une meilleure méthode ?

Je tapotai alors la tête de Yuusuo pour le remercier du temps qu'il nous avait déjà fait gagner, mais il semblait déjà bien trop concentré sur son observation de la frontière pour y prêter attention. J'enlevai alors au passage mon bandeau d'Iwa en le rangeant dans une sacoche avant de faire de même pour ma tunique arborant le blason Nagamasa. Cela me faisait mal au cœur d'en venir à cela, mais nos chances d'accomplir cette mission en m'annonçant à tous étaient nulles.

Spoiler:
 

_________________
[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 1535023072-ezgif-com-add-text
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Empty
Dim 24 Fév 2019 - 9:54
La fiche de route était déjà tracé de part les capacités qu'apportait la Nagamasa au groupe, c'était une évidence pour les trois jeunes filles que la voie des airs était la meilleure méthode pour se retrouver de l'autre côté de la frontière sans soucis. Peut-être un peu trop sûre d'elle d'ailleurs, Gabushi ne pouvait imaginer les contre-mesures possibles à une infiltration aérienne, mais ce n'était pas impossible. Dans tous les cas, c'était la meilleure option sur le moment.
Toph prit son rôle de chuunin au sérieux et l'archère trouvait ça plaisant d'avoir enfin quelqu'un aux commandes de l'équipe et de façon officielle. Jusqu'à présent, les missions accomplies s'étaient fait à l'improvisation, mais l'importance de la phase un du pays du fer ne permettait pas ces aléatoires. Gabushi retira le bandeau qui était noué autour de son carquois pour le ranger précieusement à l'intérieur, n'affichant plus les marques d'appartenance à son village pour s'infiltrer en territoire adverse.


- Cette couverture me va, je pense pouvoir gérer ça. Mais il va falloir me briefer plus précisément pour ne pas faire d'erreur. Je compte sur vous deux pour me guider, je dois avouer ne pas être vraiment à l'aise dans le rôle d'espion.

Les flash-back de sa mission chez les cultistes avec Kami et Tsubaki lui revenait en tête, des mauvais souvenirs pour une toute jeune genin qui n'était pas expérimentée. Elle avait bien changé depuis ce temps-là, c'était une évidence. Mais cela lui avait donné une allergie prononcé aux mensonges et à la tromperie que pouvait parfois exiger sa condition de genin. Mais elle était prête à faire un effort pour cette-fois, l'offensive sur Tetsu no kuni en dépendait.

Le voyage se terminait à la vue de la frontière et les choses sérieuses allaient commencer maintenant que le territoire hostile était en vue. L'Ashikaga regardait le sol en laissant une oreille distraite surveiller les conversations de ses camarades. Elle n'avait pas la vue de Toph ou de Yuusuo et c'était peut-être superflue de sa part, mais son inquiétude ne pouvait être apaisée que par un excès de vigilance.

- Je n'ai pas de meilleur plan, si l'altitude peut nous permettre de dépasser la frontière sans risque, c'est bon pour moi. Dit-elle en regardant la chuunin en charge de la mission pour confirmation.

Son yumi ne voulait pas rester en place dans sa main, trahissant une angoisse profonde au retour dans ce pays maudit qui l'avait hanté pendant longtemps.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Empty
Dim 24 Fév 2019 - 10:02
Toph retira son bandeau ninja et le dissimula à l'intérieur de son kimono. Il n'était pas question de prendre de risque - cet objet devait être caché à l'intérieur de ses vêtements. Son sabre... Elle le garderait. Ce n'était pas quelque chose de rare dans le pays des samourais, et bien au contraire, elle pouvait prouver son appartenance à cette caste en démontrant ses propres compétences de novices en la matière.

Elle était également d'accord sur la couverture décidée par l'ensemble du groupe. Une famille samourai qui rejoignait un mari blessé. Pourquoi pas ? En tout cas, Toph devrait porter un chapeau de paille pour cacher ses yeux. Cela n'était pas trop un souci dans ce pays, et avec sa taille, elle ne risquait que très peu de se faire observer par quelqu'un plus grand qu'elle.

La conversation alla sur la stratégie à adopter sur le court terme pour pénétrer dans le pays. Toph ne connaissait pas la géographie du pays du fer, et se reposait sur les connaissances de ses deux équipières pour combler cette lacune. Par contre, elle écouta attentivement la proposition d'Hisa sur l'utilisation de son Kuchyiose à haute altitude pour éviter des regards de curieux. C'était une solution élégante - et la Hyûga se doutait que très peu de shinobi pouvaient se vanter de pouvoir faire pareil que la jeune Nagamasa. Une technique de dissimulation sensorielle aurait été encore plus adaptée pour accompagner ce voyage, mais Toph s'était plus développée dans la détection et la traque que le penchant furtif de la branche sensorialité.

Bon plan.

C'était la vérité et il fallait admettre qu'Hisa avait là un très sérieux atout dans sa manche. Toph monta sur le faucon et ajouta son grain de sel.

Gabushi, on aura tout le loisir de se construire une fausse histoire, ne t'inquiète pas. J'aimerais que tu scrutes le ciel - vérifies que nous ne sommes pas suivit ou préviens nous si un orage pourrait nous surprendre.
Je propose de voyager au-dessus d'une zone naturelle. La silhouette d'un faucon attirera moins l'attention dans cet environnement, et il y aura moins de curieux tout simplement. Pour ma part, même si je fais confiance aux yeux de ton faucon, je chercherai également avec mon Byakugan des zones à éviter - des tours de gardes, des patrouilles, des campements ou des villages. On n'a pas envie de passer au-dessus de ce genre de situations, même à haute altitude. A contrario, je chercherai également un endroit où se poser sans danger.


La messe était dite. Le plan était dressé. Les rôles de chacune déterminée dans cette première phase d'exploration. La mission pouvait commencer. Le faucon s'envola avec ses passagères. Cette infiltration serait une première pour ces kunoichis. Et l'avenir de l'invasion de Tetsu en dépendant véritablement.

A l'approche de la frontière, Toph activa son Byakugan et, surtout, sa technique pour voir de loin. Avec, elle pouvait voir à plusieurs kilomètres - y compris les sources de chakra. Ce n'était pas tout - cette mission était également une mission de récolte d'informations, et à ce titre, Toph utiliserait n'importe quelle opportunité disponible pour lire sur des lèvres de gardes ou samourais imprudents afin d'en savoir un peu plus sur ce qu'il se passait au sein du pays. Et quand on peut voir à quelques kilomètres, c'est plutôt discret comme méthode.
Spoiler:
 

_________________
[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Empty
Dim 24 Fév 2019 - 12:14
Des deux options d'approche qui vous semblaient proposées, ce fut la seconde que vous décidâtes de choisir. Mais mieux que simplement vous enfoncer dans la forêt frontalière du Pays du Fer, vous pûtes grâce au faucon d'Hisa perfectionner votre stratégie et vous envoler. Cela allait d'ailleurs tout accentuer : il allait être encore moins évident de vous repérer certes, mais si jamais vous deviez l'être, il serait sans doute impossible de vous en sortir avec une bonne justification.

Vous voilà donc à bonne altitude. En bas, personne ne se doutera qu'au-dessus de cette silhouette de faucon se trouvent trois shinobis. D'ailleurs, en plus de la vue imprenable sur la frontière est de Tetsu no Kuni, le Byakugan d'Hyûga Toph vous permet de voir avec une précision presque naturelle les différentes options qui s'offrent à vous.

Car oui, maintenant que vous vous êtes infiltrés dans le Pays du Fer, il est maintenant question de remplir l'un de vos deux objectifs. Et le contact avec les Tetsujins semble obligatoire. Vous observez donc les possibilités actuelles. Directement en-dessous de vous, deux signatures de chakra semblent parcourir la forêt. A deux kilomètres plus au nord, des silhouettes semblent passer par une voie marchande. Enfin, plus loin, vous pouvez apercevoir un petit village, comptant sans doute quelques dizaines d'habitants.

Se diriger seule ou à plusieurs vers les signatures de chakra parcourant la forêt en-dessous de vous.possible puisque vous avez employé une technique de détection

Se diriger seule ou à plusieurs vers la voie marchande et vers les possibles marchands qui la traversent.

Se diriger vers le village à quelques kilomètres plus loin.

Rester dans les airs et poursuivre la progression dans le pays.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Empty
Dim 24 Fév 2019 - 13:40
Désormais débarrassées de tout symbole nous affiliant à Iwa, nous poursuivîmes notre trajet à travers la frontière de Tetsu. Entrer à nouveau dans mon pays me procurait des émotions partagées entre la nostalgie et l’horreur des évènements de la fin de l’été dernier. Le passage se passa comme nous l’attendions, sans soucis. Si la carrure de Yuusuo l’empêchait de passer inaperçu lorsqu’il était proche, à l’altitude où nous volions, il était impossible de faire la différence sans technique appropriée. J’étais d’ailleurs moi-même incapable de discerner quoi que ce soit au sol. Heureusement pour l’escouade, la vue de Yuusuo, mais surtout les capacités claniques de la chuunin se révélaient bien plus efficaces. Des signatures de chakra furent observée dans la forêt tandis que la route commerciale principale était parcourue par bien plus de monde. Aucune de ces deux possibilités ne me plaisaient. Tomber sur des gardes pouvait être une solution pour obtenir directement les informations que nous recherchions, mais des gardes frontaliers n’étaient probablement pas les meilleurs interlocuteurs possibles. Le village à proximité était une alternative convenable, mais l’idée de commencer notre enquête aussi proche de la frontière restait risquée.

— Je propose qu’on continue de voler pendant quelques dizaines de minutes, le temps de nous éloigner de la frontière. Cela nous laissera le temps de trouver un endroit idéal où atterrir et commencer notre couverture.

Grâce à la vitesse de vol de Yuusuo, il était facile de traverser de longues distances rapidement et bien qu’il ne fût pas capable d’endurer cela sur une longue durée, il pouvait très bien nous faire gagner quelques dizaines de kilomètres. Il était toutefois agréable de remarquer que la protection des frontières ne semblait pas être une priorité pour le nouveau Shogun. Si la présence de gardes pouvait être inquiétante, leur faible nombre suffisait à me rassurer. La possibilité de nous faire repérer était cependant toujours présente et voler sur un faucon géant à la vue de tous pouvait finir par se retourner contre nous, nous empêchant de compter sur l’aide de Yuusuo pour l’ensemble de la mission.


Spoiler:
 

_________________
[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 1535023072-ezgif-com-add-text
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Empty
Lun 25 Fév 2019 - 8:46
Les capacités sensorielles de Toph étaient quand même incroyables, bien au-dessus de ce que pouvait faire Gabushi avec ses techniques venteuses, c'était une évidence après la démonstration qu'elle venait de faire. Même à une certaine hauteur dans le ciel, la Hyûga était capable de percevoir des patrouilles en petit nombre qui semblait se mouvoir en dessous d'eux et ce, probablement pour garder la frontière. Ils pouvaient détenir les informations qu'elles étaient venue chercher, mais comme le disait la Nagamasa, s'éloigner de la frontière était une meilleure idée aux yeux de Gabushi. Elle ne doutait pas de la puissance qu'elle pouvait avoir toutes les trois pour venir à bout des adversaires au sol, mais c'étaient des risques probablement inutiles avec la possibilité du vol de Yuusuo.

L'archère avait beau regarder elle aussi vers le sol, n'ayant pas grand chose à faire d'autres pour le moment, elle ne distinguait rien. Des routes ici et là, un village plus loin, le reste n'était que paysage calme. Elle espérait que si un danger se présentait, Toph les avertirait. Parce qu'autant, elles étaient hors de porter de la détection et offensive ennemi, autant elle était plus vulnérable là qu'au sol.


- Je suis d'accord, passons au-delà de la défense frontalière. Il devrait y avoir moins de danger là où ils ne nous attendent pas. Nous pourrons glaner des informations plus facilement sans devoir éviter des patrouilles de samourai.

Du moins, elle espérait qu'à l'intérieur des terres, les patrouilles se fassent moins nombreuses. Peut-être qu'ils avaient une vision différente de la protection du pays ici, l'Ashikaga n'en savait rien et ne pouvait que déduire. Mais c'était encore une fois à Toph d'avoir le dernier mot, cheffe de la mission tout autant que ses yeux. Gabushi restait passive pour le moment coincé entre le pilote et l'autorité de la mission.

En espérant être un peu plus utile plus tard dans l'expédition, parce que pour le moment, ce n'était pas brillant.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Empty
Lun 25 Fév 2019 - 10:16
... donc voici mes différentes nouvelles capacités au combat. Waw, je pensais pas que j'allais parler aussi longtemps, désolée pour le monologue.

... Oui, Toph était un peu une geekette kunoichi, et elle avait tenu à expliquer en long et en large ses possibilités en combat sans rien cacher à ses deux coéquipières et amies. Si la Hyûga ne leur avait pas tout montré lors de leur récent duel, elles étaient désormais au moins vaguement au courant de ce qui existait dans son panel des possibles, tant en sensorialité et en capacité de traque qu'en kenjutsu ou en ninjutsu. La dangerosité de la mission ne justifiait pas une rétention d'informations. Toph n'avait jamais tenu à cacher ses techniques à ses soeurs Amazone d'iwa. Mais c'était parfois plus une question d'avoir le temps pour ça.

Globalement, le temps de n'avoir rien à faire. Car à iwa, Toph était une vraie fourmi et avait un planning très chargée, malgré un emploi assez répété de Bunshin de l'Ombre. Véritable pile électrique, elle était difficile à arrêter. Elle discuta ensuite de la couverture. Le problème était le suivant : Toph avait une réputation, surtout depuis le tournoi de Kaze. Utiliser son vrai nom en publique n'était peut-être pas un grand risque... Néanmoins, le prénom était peu répandue, et si son accoutrement et ses sabres pouvaient la différencier de la "Toph de Kaze", elle n'était pas prête à tout miser uniquement là-dessus.

... par conséquent, je pense qu'un autre nom est de rigueur. Mikasa, par exemple. Pour cette mission, cela sera ma couverture.

Pendant ce temps de papote, Toph était toujours aux aiguets, scrutant le sol avec l'acuité visuelle que seul son clan était capable. Ce n'était pas une arcane aussi basique qu'il y paraissait. La Hyûga avait eu une mission particulièrement difficile où la sensorialité avait été de mise. Elle avait échoué, ce jour-là. Depuis, elle avait mis de côté une partie de son temps à remonter son niveau dans ces arcanes. Ce fut d'ailleurs comme cela qu'elle vit deux signatures chakratique dans la forêt. Elle en parla directement à ses deux coéquipières. C'était certainement des gardes frontaliers... Et c'était pour cette raison qu'il fallait absolument les éviter. Ils ne sauraient probablement pas grand chose, et c'était très risqué.

Mieux valait s'en éloigner.

Le village semblait une meilleure solution. Mais que dix habitants ? Et si proche de la frontière ? Ce village... n'était peut-être pas la meilleure solution non plus. Cela risquait d'être un village sous surveillance, ou peut-être avec d'autres gardes dedans. Oh, c'était certain d'y trouver de l'information. Mais est-ce qu'il en valait la prise de risque encourue ? La mission n'avait pas ce grading par plaisir - si elles étaient trouvées, elles risquaient toutes les trois la mort. Cela serait la responsabilité de la chunin de quatorze ans. Toph regardait toujours au sol, et encore plus loin, mais les arguments de Gabushi et d'Hisa sonnèrent justes à ses oreilles.

Je n'ai rien à ajouter. Continuons notre route un petit peu. On pourrait s'arrêter au prochain village, par exemple.

Et Toph reprit son travail, cette fois-ci parlant moins. Car elle avait déjà pas mal parlée, et sa gorge devenait un peu sèche. Elle profitait de l'air frais qui glissait dans ses cheveux. C'était une bien agréable sensation que de voler à dos de Kuchyiose.
Spoiler:
 

_________________
[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Empty
Mar 26 Fév 2019 - 16:01
Malgré toutes les options qui s'offraient à vous, vous avez choisi celle de la prudence. Votre raisonnement, pourtant, se tient : certaines possibilités semblaient risquées - surtout celle de la forêt qui cachait sans doute des gardes frontaliers Tetsujins - et vous étiez toujours assez proches de la frontière. Et puis, que pourriez-vous craindre à vous enfoncer un peu plus à l'intérieur du pays, à moins que le Pays du Fer ait des experts ornithologues là où vous vous dirigez ?

Ce n'est évidemment pas le cas. Les minutes passent et votre vol à dos de faucon continue de se dérouler sans accroc. Derrière vous, la première forêt s'éloigne. La route commerciale, elle aussi, semble désormais derrière vous. Il ne vous reste alors que le petit village, qui est désormais bien plus proche de vous.

Il y a même autre chose : loin au nord, vous pouvez apercevoir un grand bâtiment dont l'architecture ne laisse aucun doute sur sa nature. Il s'agit d'un des Dojos des Samouraïs, Nagamasa Hisa pourra le confirmer. Même si y aller semble être une opération risquée, elle pourrait néanmoins s'avérer utile pour votre second objectif qui était de trouver ou vous faire un allié Tetsujin. Si vous tombiez sur un Samouraï opposé au nouveau Shogun voire un Nagamasa, ce serait idéal, mais vous avez sans doute autant voire davantage de tomber sur des hommes de Taira Fugaku.

Entre le village et le dojo : que faire ?

Se diriger seule ou à plusieurs vers le Dojo au nordconnaissance du dojo puisqu'un Nagamasa est dans votre équipe

Se diriger vers le village qui se trouve en-dessous.

Rester dans les airs et poursuivre la progression dans le pays.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Empty
Mar 26 Fév 2019 - 16:32
Si le trajet à travers les cieux de Tetsu no Kuni se déroulait sans accroc, l'ambiance sur le dos de Yuusuo était radicalement différente de celle d'avant. Nous savions tous les risques que comportait une telle opération et la moindre erreur pouvait se révéler fatale pour nous et très dommageable pour le village. En passant la forêt frontalière et les éventuels postes de garde, nous évitâmes la première difficulté qui nous était imposée, mais le temps d'une décision allait finir par arriver. Bien que l'idée de traverser l'ensemble du pays dans les airs était attractive, ce n'était pas une solution envisageable. On allait devoir nous poser tôt ou tard, sous peine de finir par nous faire repérer ou d'atteindre les limites de l'endurance de Yuusuo.

Le village que nous avions repéré au loin était bien plus proche et la vision de Toph et de Yuusuo nous apprirent qu'un large bâtiment traditionnel se trouvait loin au Nord. Leurs descriptions ne firent aucun doute pour moi, il s'agissait là d'un Dojo Samouraï. Quelques mois plus tôt, j'aurais probablement décidé de m'y rendre de suite, comptant sur l'honneur des miens sans la moindre hésitation, mais j'avais bien réalisé que tous n'étaient pas fiables. Il était d'ailleurs peu probable que le Dojo abritait des potentiels alliés et encore moins des membres de mon propre clan, les Nagamasa se faisant assez rares à Tetsu. Le risque de s'y rendre directement était grand.

- Nous pourrions nous rendre au village pour essayer d'obtenir des informations, notamment sur les occupants du Dojo. Si nous ne pouvons pas savoir sur qui compter dans ce pays, nous pouvons au moins être sûres de ceux qui ne nous aideront jamais. Il serait pu utile de risquer la mission sur une si faible probabilité de résultat.

Cela me faisait mal au cœur de parler ainsi des samourais de mon pays d'origine, mais je ne pouvais me permettre d'ignorer les faits, c'étaient ceux-ci qui avaient tué le Sandaime Tsuchikage et l'ancien Shogun, c'étaient même des Nagamasa qui nous avaient attaqué aux portes du palais. La confiance n'était plus de mise.

Spoiler:
 

_________________
[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 1535023072-ezgif-com-add-text
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Empty
Mar 26 Fév 2019 - 20:08
Le paysage continuait de se dérouler en dessous du quatuor, la frontière s'éloignant à l'horizon pour laisser place au cœur du pays du fer. La tension elle, ne retombait pas. Gabushi qui était une habituelle angoissée, même si elle faisait passer ça pour de la vigilance, ne quittait pas le sol des yeux et l'arc de sa main. Ils pouvaient être attaqué à tout moment à présent qu'ils étaient où ils se trouvaient. La preuve en été que la dernière fois que l'archère avait mit les pieds ici, il y avait eu des morts plus que marquantes.

Une décision s'imposait et elle n'était pas la seule à faire cette constatation. Hisa qui "pilotait" ou du moins, guidait Yuusuo sur le chemin à prendre penchait pour se rendre au village qui se présentait et pas le dojo qui s'était découvert juste avant. Par mesure de prudence, sûrement, il était plus simple de demander aux gens et de poser des questions que de se jeter dans la gueule du loup directement. Elles étaient là pour faire de la reconnaissance après tout.


- Il faut espérer que les villageois ne soit pas trop dévoués à leur maître pour lâcher des informations à des étrangers. Dans tous les cas, il faut bien commencer quelque part.

Forcement que la suite des évènements impliquaient plus de risque qu'avoir les fesses posées sur le dos d'un faucon en altitude. Mais elles étaient là avec un objectif en tête et il était temps d'entrer en scène.
L'archère s'assura rapidement et inutilement, vu qu'elle l'avait déjà fait avant le départ de la mission, qu'elle avait bien le nombre de flèche requis dans son carquois si les choses venaient à dégénérer. Elle ne doutait pas des capacités d'infiltration du groupe, mais elle avait un terrible mauvais pressentiment qui ne l'avait pas quitté depuis qu'ils avaient quitté le gris des plaines de roche du pays de la terre.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Empty
Mar 26 Fév 2019 - 22:35
Les yeux blancs de Toph aperçurent une structure au loin. Elle la décrivit et Hisa put déterminer sans peine qu'il s'agissait d'un dojo. C'était intéressant... même si risqué. En cela, Hisa était assez claire, et Gabushi la suivait dans son raisonnement. Rien ne nous prouvait qu'il s'agissait de samourai proche de la cause Iwajin. Le plus logique était de rencontrer des opposants, loyaliste au clan Taira.

Le choix n'était pas compliqué à prendre. Surtout quand les deux autres kunoichis avaient donnés un avis du même type.

Le dojo serait une piste potentielle pour des alliés, mais y entrer à l'aveugle me parait risqué. Le village peut se révéler comme une bonne source d'informations pour celui-ci. D'abord l'un puis l'autre, en fonction de ce qu'on apprendra dessus. Essayons de réfléchir à une bonne histoire qui nous autoriseraient à poser des questions et à fouiner.

La route était tracée. Toph regarda ses deux partenaires dans les yeux, et y lu du courage en majorité. Peut-être un peu de douleur, chez Hisa. Elle posa sa main sur son épaule. La Nagamasa portait le fardeau le plus lourd de toutes. Cela n'était pas sans rappeler la situation d'exil de Senku à Iwa pour Toph. La patrie ou l'Honneur. Ou était-ce l'inverse ? La relation entre le clan Nagamasa et Tetsu était symbiotique. Est-ce que Toph pouvait vraiment comprendre ce qui se tramait dans la tête de la jeune adolescente ?

Encore moins que de savoir ce qui se passait dans la tête de Gabushi, sans doute. Fi des spéculations.

Nous pouvons descendre un peu avant le village et le rejoindre à pied, mesdames. Soyez prêtes.

Les trois kunoichis se révélèrent plutôt en accord les unes avec les autres. Cela allait hâter la tâche, il n'y avait nul besoin de discussions. Gabushi s'affairait avec son arc et ses flèches pendant qu'Hisa pilotait le faucon millénium à bon port. Toph, scrutait une dernière fois les alentours pour s'assurer qu'il n'y aurait pas de surprise, puis se prépara à la descente et à l'investigation dans le village.
Spoiler:
 

_________________
[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Empty
Ven 1 Mar 2019 - 18:28
Sans y être en plein coeur, vous avez suffisamment voyagé pour vous assurer d'être loin des frontières du pays. A l'intérieur de Tetsu no Kuni, vous choisissez sans doute l'option la plus sûre qu'il vous restait pour désormais attaquer pleinement votre mission. Car si la première étape consistait à arriver jusqu'ici sans accroc, c'est bien la récolte d'informations concernant la localisation du clan Bakuhatsu sur laquelle reposait la réussite de votre action. Et vous avez choisi ce petit village comme lieu de départ pour vos recherches.

En prenant soin d'atterrir à l'abri des regards indiscrets, vous retrouvez sous vos pieds la sensation d'une foulée qui vous mènera bientôt à pénétrer dans ce petit bourg Tetsujin. Mais vous pouvez déjà avoir la confirmation sur la petitesse et la simplicité de ce dernier : il serait sans doute rare d'y trouver plus d'une centaine d'habitants. Est-ce là l'endroit idéal pour en savoir plus sur le clan Bakuhatsu, ou pour peut-être trouver un agent Iwajin ?

Seul le temps vous le dira. Mais pour l’heure, il vous faut vous décider sur la stratégie à adopter. Alors que vous allez bientôt pénétrer dans le village, déciderez-vous de vous séparer, quels lieux chercherez-vous et quel comportement adopterez-vous ?

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Empty
Sam 2 Mar 2019 - 16:39
Alors que nous venions de trouver un endroit idéal pour atterrir sans attirer l’attention, Yuusuo piqua vers le sol à notre demande. Il nous fallait descendre le plus rapidement pour être repérable le moins longtemps possible. La vitesse n’était cependant pas un souci pour lui. J’invitai rapidement mes équipières à s’accrocher tandis que nous chutions. Malgré les risques liés à notre mission, la sensation de liberté et de vitesse qu’offrait un piqué sur le dos de Yuusuo se révélait particulièrement grisante. Après une poignée de secondes semblant durer une éternité, la partie la plus désagréable du vol arriva lorsqu’il se redressa pour atterrir, mais ce n’était rien d’insurmontable pour des shinobis comme nous. On descendit alors rapidement de son dos le laissant disparaitre pour se reposer. J’avais envisagé de lui demander de continuer de travailler en faisant du repérage dans la région ou de la surveillance autour du village, mais il avait besoin de repos et il restait potentiellement repérable.

— Commençons.

Fouler pour la première fois depuis des mois le sol de Tetsu était particulier, tout comme me diriger vers un village tetsujin, tout me semblait si familier et à la fois si distant après ce qui s’était passé et mes années à Iwa. Heureusement, nous étions simplement là pour obtenir des informations et je pouvais encore espérer à ne pas avoir à sortir mes lames contre mon peuple.

— Je suppose que nous devrions probablement rester groupées et trouver un lieu où s’installer pour ne pas éveiller les soupçons. Si l’idée de se faire passer pour les membres d’un clan Samourai vous convient, on devrait choisir le clan Hōjō, ils sont peu influents et habitent de l’autre côté du pays. Je ne sais pas ce qu’ils sont devenus ces dernières années, mais je doute que des villageois vivant ici soient beaucoup plus informés. Faudrait cependant trouver une bonne justification pour notre présence ici.

Mon ton était hésitant, je n’avais jamais eu à faire de missions de ce genre et les cours de l’académie n’étaient pas vraiment suffisants pour maitriser le sujet. Je faisais bien plus confiance en Toph, ou même en Gabushi, qu’en mes propres idées. Toute la théorie allait devoir être testée et cela allait arriver bien vite puisque nous approchions du village.

Spoiler:
 

_________________
[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 1535023072-ezgif-com-add-text
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Empty
Sam 2 Mar 2019 - 21:23
Le majestueux faucon d'Hisa se mit à piquer vers le sol dans une chute vertigineuse et surprenante, qui manqua de désarçonner Gabushi malgré l'avertissement de la Nagamasa. Elles allaient gagner rapidement le sol pour éviter de se faire repérer, multipliant les actes de prudence pour éviter que la mission connaisse une fin abrupte et probablement sanglante. Une fois au sol, il était de bon ton d'ajuster les pendules de tout le monde pour les évènements à venir.

- C'est une bonne idée, nous faire passer pour un clan de samourai sans grande ambition peut éteindre les soupçons de certain avec les évènements politiques du pays. Je ne porte pas de sabre alors le mieux est que je me fasse passer pour une épouse d'un membre du clan, mon yumi servant de protection pendant le voyage. Hojo Mikasa, Hisa et Gabushi voyagent à travers le pays pour affaires privées. Pour moi, le plan est bon.

Elle n'avait fait qu'un bref résumé en ajoutant sa petite touche personnel. Il fallait à présent que Toph, la chuunin du groupe, valide le plan d'action et les choses sérieuses pouvaient commencer. L'archère ne se sentait pas vraiment à l'aise à l'idée de s'infiltrer parmi de potentiels adversaires, l'idée même d'utiliser la tromperie pour parvenir à l'objectif était contre nature pour la jeune fille. Mais en plus de ça, elle avait une mauvaise expérience avec tout ce qui se rapprochait de prêt ou de loin à l'infiltration depuis la "fameuse" mission. Tant qu'elle ne se retrouvait pas une nouvelle fois sans vêtement, cela devrait aller cela dit.

L'Ashikaga qui observait le village depuis leur position d'atterrissage, pu discerner un des bâtiment de la communauté qui devait probablement être la taverne ou l'auberge. L'endroit où elles pourraient probablement glaner des informations utiles ou non. Dans tous les cas, l'endroit parfait pour trois voyageuses avec une envie d'escale dans leur périple, donc là où leurs nouvelles identités auraient le moins de chance de se faire découvrir.

- Nous devrions trouver les informations sur le dojo qui se trouve plus loin là-dedans. Dit l'archère en pointant du doigt la bâtisse. Peut-être même des informations sur les choses qui nous intéresse avec un peu de chance.

Elle évita soigneusement, même en terrain non-hostile, de divulguer l'objectif de leur venue sur ces terres. Peut-être de la paranoïa de la part de Gabushi, mais elle avait l'étrange sensation qu'on l'observait. L'effet d'être derrière les lignes ennemis probablement.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Empty
Sam 2 Mar 2019 - 23:05
Comment décrire la sensation de voler ? C'est merveilleux. Les cheveux aux vent. Une impression de liberté, même si c'est effrayant de ne pas avoir le sol sous ses pieds. Comment décrire la sensation d'une chute à dos d'un prédateur ? Et bien, ce n'est pas rassurant du tout. Du coup, Toph vomit un peu.

... Bah quoi ? Elle est du style très terre à terre, et le vol c'est pas sa tasse de thé.

Une fois arrivée au sol, elle prit une demi-minutes à se remettre de ses émotions. Elle écouta pendant ce temps ses alliés et but un peu d'eau. Hisa et Gabushi n'avaient pas l'air très certaines d'elles. Pourtant, la chunin trouvait leur plan assez bien ficelé. Ne manquait plus que l'exécution.

Je valide la couverture. Ne t'inquiète pas, Gabushi. Tu t'en tireras très bien, j'en suis certaine. L'auberge ne me dérange pas, mieux qu'une taverne puisque nous ne sommes pas sensé boire beaucoup d'alcool. Au besoin, Hisa tu pourras nous prévenir si la situation demande un comportement spécifique. Je compte sur ta connaissance approfondie des us et coutumes de Tetsu et du bushido pour tâter le terrain et analyser la situation.

Elle fit un sourire à ses deux compères. Tout semblait presque parfait dans ce qu'elles avaient énoncé. Aussi, elle avait validé leur plan de base. Mais Toph désirait aller un peu plus loin que cela. Un peu plus dans les détails. Elle développa d'abord un premier point - les informations sur le dojo proche d'ici.

Il faudrait une bonne raison de demander des informations sur un dojo proche. Peut-être demander un endroit où l'une de nous deux pourrais parfaire son kenjutsu ? En l'absence d'un époux pour apprendre ces derniers, nous apprendrions pendant le voyage. En ce qui concerne les Bakuhatsu, je n'ai pas d'idée en particulier, je pense qu'il faudra improviser et voir le flot de la conversation.

Toph proposait une ouverture de questionnements qui pourrait être entièrement justifiée. Maintenant, si ses partenaires avaient d'autres idées, elle les laisserait faire. En effet, elle avait une idée particulière en tête pour sa part. Une de plus. Ses dons en sensorialité étaient très important à bien utiliser pour les deux objectifs de leur mission. Et elle avait ici une opportunité particulière.

Par contre, je vous préviens, ma concentration sera un peu ailleurs. Je peux lire sur les lèvres et surveiller les alentours. J'utiliserais les deux en conjonction pour prévenir de toute situation dangereuse qui pourrait surgir et pour voir si des conversations intéressantes ont lieu ailleurs... et en capter un maximum. Cela m'empêchera de faire très attention à ce qu'il se passe ici, ma capacité d'attention étant limité. Mon Byakugan sera caché par mon chapeau de paille. Bien, allons-y.

Toph remit correctement son chapeau de paille de sorte à ce qu'un adulte normal ne voie de près que ses lèvres. Puis elle fit un mudra et activa sa technique de sensorialité. Elle ferait maintenant attention à trouver des cibles de choix pour sa technique de lecture labiale, tout en s'assurant que le groupe ne tombe pas dans un guet-apens. Des personnes aisés, des samourais, des personnes essayant de rester discrètes ou simplement des gardes au repos, toutes ces cibles étaient potentiellement détentrices d'information qui leur serait utile pour l'un ou l'autre de leurs objectif.

Lire sur les lèvres était une connaissance assez pratique pour retrouver un dialogue d'une distance où on ne pouvait rien entendre. Cumuler avec la technique sensorielle du clan pour voir aux travers des matériaux et sur plusieurs centaines de mètres de périphérie... Et bien, l'un cumulé avec l'autre permettait à Toph de jouer au parfait espion sans très grand risque en-deças de la portée maximum de son doujutsu. C'était la première innovation que Toph avait apportée à son clan, et si un jour elle devait en devenir la Matriarche, elle obligerait tous ses membres de clan à apprendre une telle connaissance aux maintes applications dans le domaine de l'espionnage.

Par contre, cela serait assez fatiguant en terme intellectuel, et même si Toph était une femme accomplie, elle ne disposait pas encore de la légendaire capacité féminine à multitasker à l'infini. Elle suivrait ses équipières et n'attirerait pas l'attention à elle, mais ne pourrait que peu les aider à diriger une dialogue ou une conversation.

En cas d'assaut rapide et brutal, elle risquait également d'être un tantinet moins apte à répliquer au quart de tour.
Spoiler:
 

_________________
[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Empty
Mar 5 Mar 2019 - 16:18
Vous décidez unanimement que vos recherches doivent débuter dans un lieu sans doute commun à tous les villages du Grand Continent : l’auberge. Le bourg dans lequel vous vous trouvez est d’ailleurs petit, comme vous aviez pu le souligner, et vous permet de ne pas avoir à trop chercher si un tel bâtiment existe. Non seulement c’est le cas, mais vous trouvez facilement sa localisation.

Les techniques de sensorialité de Toph et son Byakugan vous aident à acquérir une certaine sérénité dans vos déplacements. Vous pouvez alors pénétrer dans l’établissement sans crainte, personne ne semble vous avoir suivi avant. Mais vous comprenez immédiatement que la difficulté n’a pas besoin de venir de l’extérieur puisqu’à l’intérieur de l’auberge, un spectacle inattendu s’offre à vous.

Un homme, peut-être ivre, a hurlé sur une femme qui partageait sa table. Si l’action se déroule au coin de la taverne, vous ne pouvez pas la manquer, tant la violence qui se dégage de cet inconnu est perceptible et palpable. Ses vêtements et ses équipements ne vous laissent d’ailleurs pas de doute sur ses aptitudes : il s’agit d’un shinobi, ou bien d’un guerrier qui pourrait bien être un mercenaire.

Difficile de savoir ce qu’il reproche à la jeune femme : sont-ils ensemble dans la vie, se connaissaient-ils, lui a-t-elle fait quelque-chose ? Ces questions sont néanmoins balayées lorsque vous voyez le mouvement de l’homme en question.

Sa main levée ne laisse aucun doute sur ses intentions : il compte frapper la jeune femme.

Autour de vous, certains esquivent les regards, d’autres font semblant de ne pas voir ou entendre. Mais vous, vous savez que vous êtes en mesure de stopper la violence à venir.

Une seule question se pose alors : le ferez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Empty
Mar 5 Mar 2019 - 18:58
Grâce aux facultés de la jeune chuunin, nous pûmes traverser le village sans craindre d’être suivies ou surveillées par des gardes. Ce n’était d’ailleurs pas un luxe inutile, la pression de la mission pesait de plus en plus sur mes épaules. Il ne nous fallut d’ailleurs pas bien longtemps pour trouver une auberge où nous diriger. Je n’étais pas habituée à fréquenter ce genre d’établissement, mais j’avais au moins la chance de ne pas avoir à me prendre la tête sur ma couverture. Contrairement à mes deux équipières qui allaient devoir se baser sur leurs connaissances et leurs intuitions pour incarner leurs rôles, je n’avais qu’à ne pas me tromper de nom et omettre mon affiliation au village d’Iwa.

Ce ne fut que lorsque j’entendis un hurlement en entrant dans l’auberge que je réalisai que tout ne pouvait être simple dans une mission comme celle-ci. Cette intonation m’était bien trop familière, celle de l’homme ivre et colérique qui déchargeait ses émotions par la violence sur autrui. Je fus contrainte de réfréner mon premier réflexe de porter ma main à mon sabre, ne voulant pas compromettre notre mission aussi rapidement, mais je ne pouvais m’empêcher d’agir pour autant.

D’un coup maîtrisé, je frappai une table à proximité avec la garde de mon katana toujours accroché à ma ceinture. Ce n’était pas suffisant pour l’endommager, mais mon objectif était simplement de faire suffisamment de bruit pour attirer son attention et interrompre un quelconque coup de sa part contre celle qui l’accompagnait.

— Je vais devoir vous demander de vous restreindre de toute violence en présence de dame Gabushi. Elle n’a pas à se voir infliger un tel spectacle.

Je replaçai alors correctement mon arme dans une position adéquate avant de saluer respectueusement l’occupant de la table en question pour m’excuser du dérangement. Il ne me restait plus qu’à espérer que l’individu n’allait pas chercher à insister.

Spoiler:
 

_________________
[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 1535023072-ezgif-com-add-text
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Empty
Mer 6 Mar 2019 - 15:42
Gabushi avait déjà eut des excursions dans des auberges plus calmes, elle fut même surprise que la fois où elle put finalement voir un comportement irrespectueux et non civilisé fut dans une auberge au cœur du territoire des samourais. Elle ne comptait pas réagir tout d'abord, incertaine quant à la couverture que le groupe Iwajin avait adopté et ne voulant pas faire de vague. Mais son sentiment de révulsion et de profonde révolte n'était pas seul et Hisa réagit immédiatement à la situation, faisant preuve de bien plus de courage que l'Ashikaga pour imposer sa présence et faire stopper immédiatement l'individu de son acte infâme.

C'était d'ailleurs une réaction subtile et très bien vu, qui faisait honneur au discernement de la Nagamasa qui restait tout de même prudente, malgré un visible sentiment de vouloir être plus directe. Mais cela poussait l'archère à changer de registre pour appuyer les dires de la samourai. Elle regardait la scène derrière la jeune Hisa du coin de l'oeil, le menton légèrement levé avec une légère expression de sévérité en s'appliquant pour ne pas en faire trop, juste pour exprimer sa désaprobation au yeux de tous.

Elle n'était pas sûre de son jeu d'acteur, mais faisait de son mieux pour ne laisser rien paraître de la tension qui pouvait soudainement s'accumuler dans tout son dos. En particulier la hauteur et la noblesse, elle avait du mal à jouer des sentiments et un statut aussi éloigné de sa personne. La tromperie était un mal nécessaire pour le moment, leur objectif était bien plus grand que ce qu'il pouvait se passer dans cette taverne.
Elle resta silencieuse, préférant laisser parler ses deux fausses servantes à ce malotru irrévérencieux. S'il ne faisait pas plus de vague, elles pourraient toutes les trois rediriger leurs attentions ailleurs pour continuer leur route, il n'y avait aucune raison que les choses se passent mal avec l'autorité de deux samourai dans les frontières de Tetsu...

N'est-ce pas ?


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Empty
Mer 6 Mar 2019 - 20:29
Un homme s'apprêtait à battre une femme. Toph eut immédiatement un regard vers Hisa. Il savait son amie impétueuse pour ce genre de chose et son père... Son père n'était pas un bon exemple d'autorité paternelle, il avait trop tendance à abuser de la boisson. Elle porta sa main sur le bras d'Hisa... puis la laissa faire. Elle semblait avoir une idée en tête, et Toph espéra très fortement qu'il ne consistait pas en lâchant un iai.

Au contraire, elle improvisa un rôle de servante qui veut que la violence cesse pour sa maitresse. C'était... bien joué de sa part. Toph, pour sa part, avait remarqué les regards gênés des autres tenanciers, et se décida à ajouter une phrase. Ou plutôt, une remarque du Bushido qui s'appliquait à cette situation. Le Bushido n'était pas une philosophie aussi stricte et rigide qu'on pouvait croire. Il en existait plusieurs interprétations et plusieurs écoles.

Le sujet invoqué par Toph n'était pas le plus fréquent, mais il méritait une attention particulière dans ce cas-ci.

De toutes les vertus du Bushido, la bienveillance est la plus difficile à mettre en place. Elle nécessite une vigilance constante, et une grandeur d'âme. C'est un précepte important.

Toph ne mentait pas - elle suivait le bushido après tout. Cela ne pouvait que renforcer leur image d'appartenance à Tetsu, et les rapprocher d'un éventuel samourai dans la pièce tout en empêchant cet homme de frapper la femme en face de lui. Le raisonner par le Bushido - si cela pouvait être possible dans un pays c'était bien à tetsu. Ou au moins permettre une distraction pour que la femme puisse s'enfuir.

Toph verrait bien la réaction de la brute. S'il cessait son comportement, elle se contenterait de suivre Gabushi à table et de jouer le rôle d'une servante aux origines samourai et reprendrait son rôle d'espionnage des alentours et des conversations grâce à sa lecture des langues labiales. Gabushi avait d'ailleurs joué la noble dame avec une belle qualité d'actrice - ses vêtements étaient peut-être un poil trop classique pour qu'elle se fasse passer pour un noble vraiment riche et importante.

Si l'homme se révélait plus belliqueux... Et bien, peut-être qu'une technique samourai lui remettrait les idées en place. Mais une autre vertu était celle du contrôle de soi. Et Toph devait travailler là-dessus.
Spoiler:
 

_________________
[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Empty
Mer 13 Mar 2019 - 0:43
Si l’ambiance de la taverne semblait altérée, peu de ceux présents eurent la présence d’esprit d’essayer de s’interposer, ou plutôt, peut-être était-il d’une peur viscérale de ce qui pourrait en découler. Les regards de certains laissaient entendre qu’il s’agissait d’une scène ordinaire, sûrement pas au sein de Tetsu, mais possiblement par rapport à l’individu violent lui-même.

Les sourcils froncés, l’homme ne pouvait s’arrêter de hausser la voix, les mots emplis d’une haine difficilement dissimulable alors même qu’il s’approchait de la femme, cible de l’altercation, pour lever la main et se préparer à lui asséner une gifle monumentale. Les tremblements même d’un bras contracté prêt à se déchainer, prouvant une force surpuissante, celle d’un individu entraîné au combat.

D’un tapotement sur l’une des tables de l’établissement, certains esquissèrent un regard avant de détourner la direction de celui-ci dans la direction opposée. Ils étaient apeurés, prit d’un désir puissant d’éviter tout combat ou problème avec le samourai.

Figé durant une courte seconde semblant éternelle, l’homme la laissa son bras en direction du plafond, l’humeur massacrante préparée à essayer de découvrir l’inopportun ayant osé l’interrompre.

D’un mouvement vif, l’homme tourna la tête, zyeutant Hisa de manière à la dévisager, en faire un état rapide des lieux. De bas en haut, l’oscillation de sa vision ne pu que le forcer à baisser sa main au même moment où son corps effectuait une rotation, le parfait déplacement pour se placer face à la samouraï dont les motivations lui étaient encore inconnues.

Alors que Toph se permit de lui adresser quelques mots, une sorte de citation déplacée difficile à digérer pour un homme au tempérament bouillonnant, la phrase de trop pour celui dont la colère semblait ne jamais s’arrêter de croître.

Un cri de la femme ciblée auparavant se mit à retentir dans la salle.

Elle n’avait pas été frappée, non, celle-ci implorait l’homme de ne pas s’en prendre à l’impertinent groupe féminin qui venait de prendre place au sein de l’auberge.



Il suffit. Ferme-là. Ton tour viendra.

Immobile, le corps du samouraï n’attendait plus qu’à se libérer de la rage l’habitant. Plus simplement, il lui fallait cogner sur quelque chose. Peut-être la table proche, probablement la femme, voire même le groupe arrivant dont les visages ne lui évoquait qu’un physique étranger à l’endroit.

Comment osez-vous m’interrompre ?

Son œil se mit à briller, au même moment où un large sourire carnassier se mit à arborer les traits de son visage, bien trop dessinés et profonds pour être l’oeuvre d’un homme honnête. Non, il s’agissait là d’une vision de psychopathe.

Vous êtes bien présomptueuses, femmes. Ici, c’est moi qui fait la loi.

D’un geste léger n’évoquant aucune attaque particulière aux premiers abords, l’homme dégaina le sabre se situant à sa ceinture, juste avant de le mettre à tournoyer. Une sorte de mise en bouche, une préparation physique à botter du cul.

Cependant, était-il possible ne vraiment comprendre que les mouvements de l’arme allaient directement cibler la Nagamasa, celle même qui avait osé s’interposer d’un simple bruit sur la table. Indice de l’égocentrisme du samouraï.

Oui. Il ne s’agissait en fait pas d’une simple passe de préparation, mais bel et bien d’une illusion au caractère destructeur pour l’esprit des moins préparés.

Citation :
Haute voltige [B]
Simple
Fûton ─ Destruction
L’utilisateur fait tournoyer son épée pour générer le son de multiples courants d’airs et ainsi espérer les faire entendre à son adversaire. Une fois ayant entendu ces bruits, le cible est plongée dans une illusion lui faisant croire que l’utilisateur génère de son arme une multitude de très grandes lames de chakra fusant dans sa direction pour venir violemment le découper.


Une seule technique autorisée pour ce premier tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 Empty
Mer 13 Mar 2019 - 9:26
Lorsque l’individu se tourna vers moi après ma remarque, j’eus l’espoir l’espace d’un instant que mes paroles allaient suffire à le calmer. Je réalisai la triste réalité en croisant son regard. Si je n’avais probablement jamais vu cet homme, cela ne m’empêchait de reconnaître son regard et la haine qui l’habitait. Il était commun à tous ces soi-disant samouraïs qui ne pouvaient compter que sur la violence pour défendre leur vision pervertie de l’honneur. C’était d’ailleurs une bonne leçon pour mes deux équipières sur les dérives que pouvaient entraîner cette philosophie chez certains.

Il n’y avait malheureusement qu’une seule méthode à ma connaissance pour calmer ces individus, la domination physique. Ne voyant pas l’intérêt de poursuivre la conversation, je me contentai de m’attendre au pire, les mains posés sur mes sabres. Cela arriva d’ailleurs rapidement puisqu’il n’attendit pas plus pour dégainer son sabre.

Je sortis aussitôt mon wakizashi de son fourreau, plus adapté que son frère pour des lieux restreints comme cette auberge. L’individu hostile se mit alors à effectuer des mouvements étranges avec son sabre comme s’il souhaitait s’en prendre à l’air de la pièce. Je n’eus cependant pas plus de temps pour analyser ces mouvements puisqu’une série de lames de chakra imposantes fusèrent dans ma direction.

Si l’esquive était habituellement ma première réaction à toute attaque, le lieu dans lequel nous nous trouvions m’en empêchait. Il y avait bien trop de civil à proximité et si ces lames ne m’atteignaient pas, je ne pourrais garantir leur sécurité. Ma marge de manœuvre était trop limitée. Toute en concentrant du chakra dans mon arme, je saisis la table à côté de moi qui se trouvait sur le trajet de son attaque et la repoussa violemment sur le côté pour dégager le civil qui mangeait dessus de l’axe des lames. Je ne pouvais me protéger entièrement d’une attaque de cette ampleur, mais cela n’allait pas m’empêcher d’essayer. J’annulai la première lame d’un coup de wakizashi avant d’encaisser les suivantes en toute impuissance.

Spoiler:
 

_________________
[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2 1535023072-ezgif-com-add-text
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Tetsu no Kuni, Pays du Fer
Sauter vers: