Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2

Aller à la page : Précédent  1, 2

Mer 13 Mar 2019 - 19:32
Et bien non, l'homme ne se décida pas à se calmer après l'intervention d'Hisa. C'était définitivement problématique, le groupe d'Iwajin allait devoir calmer de force le sauvage qui paraissait bien éloigné de l'image qu'avait l'Ashikaga des samourais. Peut-être que même dans ce groupe d'individus avec un code strict et des règles sévères, il existait des gens qui étaient profondément mauvais au point de les tordre à leurs aises. Gabushi fut triste que le premier samourai qu'elles croisèrent dans le pays du fer soit un moins-que-rien, mais c'était peut-être à l'image du pays du nouveau shogun ? C'était même probable, la certitude viendra à mesure qu'elles avanceraient dans le pays.

Il était hostile, c'était une évidence. Mais l'archère ne comprit pas son premier mouvement qui était visiblement dirigé vers la Nagamasa. Une technique camouflée peut-être ? En tout cas, Hisa s'était défendu et le combat entre samourai débutait.
L'archère aurait bien planté une flèche entre les deux yeux du type avant d'avancer sans plus de cérémonie, mais si elle se faisait passer pour une dame d'un samourai important, elle n'allait pas se jeter dans la bataille au premier malandrin venu. Il fallait donc jouer cette partie autrement et faire confiance à ses équipières, elle jeta un regard à Toph de faire un signe du menton vers le samourai en colère.


- Neutralisez ce grossier personnage, Mikasa-san. Aidez Hisa-san et accélérez les choses.

Elle resta à l'entrée en faisant bien attention de ne pas tourner le dos d'aucune façon au samourai belliqueux, en attendant simplement que ses deux camarades s'en débarrasse d'une manière ou d'une autre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi

Mer 13 Mar 2019 - 22:07
Toph n'avait cessé de faire face au mécréant, surtout qu'il devenait de plus en plus bruyant et grossier. En temps normal, Toph ne se prierait pas pour le corriger. Quand il attaqua - ou plutôt fit mine d'attaquer sa collègue, sa main s'était portée par réflexe sur son sabre mais devant l'absence d'une véritable attaque, s'était retenu.

S'il désirait se ridiculiser en agitant son sabre comme un novice, libre à lui. Hisa semblait réagir pour une raison inconnue. Toph esquissa un sourcil, puis entendit l'ordre de son autre collègue. Gabushi. Elle lui ordonna de prêter main forte à Hisa. C'était tout ce dont elle avait besoin.

Bien, Dame Gabushi.

Toph en avait déjà pris la décision intérieurement, mais avait du attendre les ordre de sa Dame pour ne pas briser sa couverture. Elle avança vers le samourai tout en observant sa collègue trancher avec une technique défensive... de l'air ? La chunin avait déjà vu cette technique d'Hisa à l'oeuvre dans l'un de leur duel. Elle avait trancher une ses projections de chakra avec - la technique était spécifiquement conçue pour cela, mais l'utiliser ici ne semblait propice en rien. Car son sabre ne fendait rien, sinon du vide. Hors... cela paraissait particulièrement peu optimale. Une potentielle fourberie était à l’œuvre, peut-être ?

Hisa-san, vous tranchez du vide.

La main sur sa garde elle était presque à hauteur du samourai qui faisait tournoyer son sabre dans les airs. Enfin, à hauteur... C'était une façon de parler car la Hyûga ne faisait qu'un mètre quarante cinq de haut, même si son chapeau de paille lui donnait quelques centimètres de plus. Elle s'adressa directement à sa cible.

Le Bushido est ma seule loi. Vous déshonorez la voie. Vous insultez Dame Gabushi et l'ordre de mon suzerain...

La main agrippée à Byakuya vola dans les airs avec force et fulgurance. La lame blanche sortit du fourreau et s'élança en même temps vers la gorge du samouraï. Elle visait pour tuer avec efficacité. Elle jouerait son rôle sans détour, et laissait agir sa facette samouraï. Cette parodie vivante ne méritait pas de mourir par le iai - l'arcane célèbre des Samouraï. Mais cette attaque disposait de ses propres avantages, et pouvait en surprendre plus d'un au milieu d'une phrase.

Surtout s'il sous-estimait une fillette de quatorze ans.

... est sans appel.

Ce qui techniquement n'était pas un mensonge, même si son suzerain était le Tsuchikage. Toph recula aussitôt de deux pas et releva la tête, observant les mouvements de cette brute épaisse tout en posant sa main sur son deuxième sabre - Kansho. Dans l'hypothèse où il survivrait à cet assaut, elle en aurait probablement besoin pour se défendre. Utiliser ses arts Hyûgas était effectivement proscrit dans cette mission d'infiltration. Mais ce n'était pas pour autant qu'elle était prise au dépourvu. Elle s'était durement entrainé au kenjutsu depuis six longs mois. Il était temps qu'elle voie le fruit de son travail.
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Jeu 14 Mar 2019 - 14:39
La technique du samouraï semblait prendre effet. A peine celui-ci avait commencé son enchaînement dans le vide que la femme dissidente se débattait d’ors et déjà, usant d’un maniement à l’arme qu’il était rare de rencontrer. Un tumulte de pensée vint alors frapper l’esprit de l’enragé, alors même qu’il constatait, à ses dépends, être tombé face à un groupe d’étrangers réellement bizarres. Il ne s’agissait évidemment pas de simples voyageurs, c’était clair pour lui. Tout devenait plus compliqué d’un coup, le samouraï comprenait dorénavant qu’il n’était en aucun cas possible de se reposer sur ses lauriers.

Mais alors qu’Hisa se débattait, une autre femme du groupe se mit à s’approcher, la main posée sur son arme.

Quelque chose ne tournait pas rond.

D’un coup d’arme d’une vivacité rare, l’homme se vit prit d’un réflexe de survie, prenant un très rapide appuie sur le sol au moment où la lame de son adversaire sortait de son fourreau, s’approchant à une vitesse affolante de son visage.

Citation :
Esquive Majeure [A]
Simple
Samourai – Bukijutsu

L’utilisateur esquive en parcourant une longue distance à une grande vitesse.

Le bond propulsa la cible jusqu’à l’autre bout de la salle, le faisant traverser l’espace environnant en bousculant et renversant tous les meubles et personnes rencontrées pour finalement le faire heurter le mur, dos à celui-ci dans un bruit sourd d’os frappant un bois dur. A une telle vitesse et dans la précipitation, impossible de se rendre compte de la force mise en cause, seule la survie comptait.



Alors nous en sommes là…

Le regard dirigé vers le sol, le samouraï releva lentement le regard vers Toph, le sourire qu’il venait de perdre reprenant de sa vigueur.

La scène eut un effet rapide et violent sur la foule, provoquant un vent de panique alors que la majorité des gens présents désertaient l’endroit.

Un combat prenait place.


Vous goûterez à la fureur de Tetsu.

Décrochant le dos du mur, le samouraï ne perdit pas de temps pour reprendre une posture de combat, prêt à en découdre. D’un enchainement extrêmement rapide de mudrâs, l’homme se mit à gonfler la bouche, alors même que de la fumée bouillant commençait à s’échapper du clos orifice.

D’un crachat, le chakra fut libéré, balançant une traînée d’huile embrasée dans la direction des combattantes.

Citation :
Crachat embrasé [B]
Simple
Huile/Katon – CS2

L’utilisateur crache une lourde traînée d’huile embrasée sur une zone d’une taille moyenne.

Deux techniques par personne autorisée ce tour-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 14 Mar 2019 - 18:57
Il ne fallut pas bien longtemps pour que les multiples lames de chakra lancée par le mécréant se dissipassent sous mes yeux. La phrase de Toph me confirma alors rapidement que celles-ci n’étaient que le fruit d’une illusion dont j’avais été victime. La jeune chuunin avait d’ailleurs traversé la pièce rapidement pour s’approcher de l’individu afin de lui appliquer la peine qu’il méritait amplement. Son coup de sabre magistralement effectué ne fut cependant pas suffisant pour le surprendre et il réussit à éviter la lame d’un grand bond à travers la salle. En démontrant ainsi des talents de combattants inattendus vu son état, il nous fit comprendre qu’il n’était pas un adversaire à prendre à la légère.

— Comment osez vous parler au nom de notre patrie tout en risquant la vie d’innocents ?! N’avez vous donc aucun honneur ?

Si je ne faisais pas partie de ceux qui s’amusaient à converser au milieu d’un combat, je ne pouvais laisser des mots aussi pitoyables sans réponse. J’ignorais si ses paroles signifiaient qu’il avait réussi à comprendre que nous n’habitions pas à Tetsu no Kuni, mais s’il voulait vraiment dévoiler aux yeux de tous le visage de la fureur d’un Tetsujin, je comptais bien lui montrer qu’il n’en avait pas le monopole.

Il exécuta alors une technique que je n’avais jamais vu jusqu’alors, projetant une traînée d’huile embrasée à travers la salle. Incapable d’endiguer son attaque, j’étais contrainte de faire confiance en mes équipières pour protéger les clients de l’auberge qui restaient et moi-même. Face à un individu aussi dangereux et en présence d’autant de dommage collatéral potentiel, nous n’avions pas d’autres choix que de chercher à l’éliminer le plus rapidement possible.

Je concentrai donc du chakra dans la lame de mon wakizashi et effectuai une coupe horizontale avec ce dernier pour projeter une violente lame de chakra en direction du Samouraï avant de répéter la même technique une seconde fois pour assurer un minimum d’efficacité. Mes réserves de chakra s’épuisaient très rapidement à ce rythme, mais l’enjeu de cet affrontement était trop grand pour agir autrement.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

Jeu 14 Mar 2019 - 22:01
L'archère continuait de suivre l'action du regard, la Hyûga se dirigeait vers l'individu pour lui donner un coup avec lequel il ne se relèverait pas. L'Ashikaga pensait déjà à comment enchaîner avec les personnes autours, ils devaient être habitués à des disputes d'honneur entre samourai, mais elles étaient là pour poser des questions, alors il fallait la jouer fine une fois le lourdeau K.O. Sauf que la technique de Iaijutsu de Toph fut rapidement esquivé avec une habilité qui n'était pas vraiment commune, si l'Ashikaga avait été distraite, elle aurait probablement loupé l'action. Vigilante et sur ses gardes, elle pu discerner les mouvements de l'individu qui étaient particulièrement rapides. Et c'était à ce moment-là qu'elle prit la décision de prendre son arc qui était resté sur son épaule depuis le début de l'interaction avec décidément un bien étrange type. Ce n'était pas un samourai ivrogne dénué d'honneur qui traînait dans cette taverne, c'était un samourai ivrogne dénué d'honneur et particulièrement puissant, ce qui n'allait pas faciliter la tâche au groupe Iwajin.

Mais Gabushi n'était visiblement pas au bout de ses surprises, le samourai utilisa une technique d'huile encore inconnue dans une zone qui ignorait apparemment complètement où il se trouvait et les gens qui l'entouraient. En plus d'être un samourai irrespectueux des autres, il était visiblement tout sauf bienveillant vu qu'il attaquait sans discernement les membres de l'équipe Iwajin et les personnes présentes dans l'auberge. C'était maintenant un danger bien trop grand pour que l'Ashikaga reste sur le côté et elle décida de lever son arc pour décocher une flèche dans la direction du type.
Pas n'importe quelle flèche, une de ses plus puissantes dans son arsenal qui était là clairement pour terminer le combat. Hisa avait d'ailleurs réagi de la même façon et n'y allait pas avec des pincettes non plus.
Le projectile au moment où il se fit décocher se transforma en véritable tourbillon venteux qui réduisait en morceaux ce qui pouvait se trouver sur son passage. La pointe était encore visible, mais agissait comme catalyseur d'une machine de mort redoutable qui filait rapidement vers sa cible. Autant dire qu'en intérieur, l'archère était à proximité de son adversaire et donc en désavantage, mais cela voulait aussi dire que ses traits avaient moins à parcourir pour toucher.

La fille du vent comptait là-dessus pour surprendre le samourai, était-ce cependant suffisant ? Avait-il d'autres surprises dans les manches de son kimono ? S'il était si fort, probablement. C'est pourquoi après avoir relâché son trait, l'Ashikaga enclencha une technique de sensorialité pour surveiller le samourai dans le déroulement du combat.


Spoiler:
 

_________________


Dernière édition par Ashikaga Gabushi le Ven 15 Mar 2019 - 5:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi

Jeu 14 Mar 2019 - 23:06
Son coup ne toucha pas sa cible. C'était avec amertume que Toph constata que le samourai s'était jeté en arrière avec force et vivacité. Elle ne pouvait que reconnaitre qu'il avait fait ça avec maitrise et compétence. Enfin, sauf quand il se cogna contre le mur de l'auberge.

Il leva lentement les yeux. Il parla de la fureur de Tetsu. Et Toph allait répliqué, car c'était son style de faire des répliques, de ne pas laisser de telles paroles vides et sans retour.

Mais ce fut Hisa qui prit la parole, et Toph jeta un regard à sa sensei.

...

Non, il n'y avait rien besoin de dire de plus. Hisa avait parfaitement répondue. Elle était plus tetsujin que lui ne le serait jamais. Mais il se mit à composer des mudras. Toph planta son sabre dans le sol. Alors que sa bouche se gonfla et de la fumée sortait de ses narines, elle avait déjà décidé de ce qu'elle ferait.

Après tout, elle était maitresse doton. Et si ce fou était suffisamment... ben fou... pour lâcher une technique katon en plein milieu d'une auberge, elle avait le contre parfait - qui mit néanmoins un petit temps supplémentaire avant qu'elle ne touche le sol de ses mains. Temps qui ne fut pas perdu pour ses deux collègues. Des projectiles de chakra et de vent partirent à toute vitesse tandis que la création de Toph s'éleva.

Un mur de pierre s'érigea du sol, mais ce n'était pas le bête mur que tout shinobi maitrisait. Non, Toph avait perfectionné sa maitrise des murs, après moults apprentissages et des cours en architecture, jusqu'à être capable d'ériger un long mur sur tout un périmètre. Sa capacité défensif s'en retrouvait localement diminuée, certes, mais dans ce cas-ci elle éviterait les dégâts collatéraux. De plus, elle permettrait de limiter la propagation de l'huile, et d'entourer le malandrin de mur de pierre.

Qu'il essaie d'esquiver la prochaine attaque, des murs s'érigeaient sur ses côtés pour l'en empêcher.

D'ailleurs, l'huile qu'il avait projetée rencontrait désormais un mur en face d'elle. Elle coulait au sol, et risquait définitivement de revenir sur ses pieds par le principe que tout liquide épouse la forme de son constituant, et le samourai était du coup dans une cuve faite maison. C'était le coup de l'arroseur arrosé. Au napalm.

Toph souffla. Cette dépense en chakra... avait été plus importante que prévue. Elle dégaina son sabre du sol et s'adressa aux infortunés de l'auberge.

Mettez-vous à l'abri. Vite !

Puis elle s'apprêta, le sabre haut. Il fallait faire taire ce méprisant personnage rapidement.
Spoiler:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Ven 15 Mar 2019 - 16:19
La fureur déchargée parmi l'espace environnant ne pu voir son courroux s'acharner. La traînée d'huile, bien qu'embarsée et prête à faire fondre ce qu'elle touche, fut rapidement bloquée par l'une des techniques du groupe féminin. Une muraille, ou plutôt une cage sans barreaux venait de se créer, encaissant la technique brûlante pour que celle-ci heurte une large parroi de terre. S'il était possible de voir de la vapeur s'échapper par le haut, tant la température de l'huile combinée au feu était dangereuse, le mur tenait bon.

Pour le samouraï, cele faisait bien longtemps qu'un adversaire compétent ne s'était pas opposé à sa violence, et mieux encore, il s'agissait là de trois adversaires, des étrangers qui plus était. Personne dans ce périmètre n'aurait osé combattre la persévérance et la combativité de celui qui faisait trembler la bourgade.

Mais alors que la muraille semblait l'entourer au niveau du sol, un choc puissant se fit entendre, combo d'une série d'attaque qui laissait hors d'haleine le combattant. Une première lame de chakra venait de percuter la terre pour la réduire en miette, juste avant qu'une deuxième ne traverse l'espace pour fuser dans sa direction, accompagnée d'une petite ombre qui semblait être un projectile.

Pour le samouraï, son esprit logique et sa réactivité ne perdirent pas de temps avant qu'il ne plante son arme au sol, libérant au passage une forte rafale de vent au potentiel défensif important. Repousser ses projectiles ? Simple comme bonjour.

Et pourtant, bien que la lame de chakra pu être déviée, non sans mal, le frôlant de peu tant la force de frappe paraissait lourde, la flèche s'engouffra dans le vent, luttant avec puissance tandis que le samouraï maintenait sa technique du mieux qu'il le pouvait à mesure que les vents se libéraient chaque dixième de seconde.

Le projectile de vent, luttant élément contre élément fut arrêté, libérant une bourrasque contraire au maintient de la technique qui repoussa l'homme sur plusieurs mètres à la fin de la lutte finaaaleuh (♫), brisant ce-même maintient.

Citation :
Tempête du sacrement [A]
Maintenue
Fûton ─ Affinitaire

L’utilisateur plante son arme au sol et la maintient avec ses deux mains. L’action libère une violente rafale de vent qui se met à englober l’utilisateur et tournoyer continuellement de sorte à repousser la plupart des assauts et techniques entrant en contact avec la sphère de vent.

Il venait une nouvelle fois d'heurter le mur se trouvant derrière lui. Décidément, difficile pour un samouraï au tempérament si imprévisible et incisif de tenir contre quelques fillettes ? Ce fut la pensée motivatrice qui traversa l'esprit du perverti. Il n'en était pas à son coup d'essai, néanmoins, lointaine était la véritable force des iwajins comparée à celle qu'il imaginait d'elle. Un homme imbu de lui même n'ayant de cesse de se rappeller être le meilleur.



C'est un très bon début, femmes. Mais j'en ai impressionné des plus tenaces.

Il ne fallut pas longtemps au samouraï avant que celui-ci ne s'emplisse d'une envie de risposter et de la mettre à exécution. Toph avait été celle qui avait protégée ses comparses, il l'avait vu et en faisait maintenant une affaire personnelle. S'il voulait atteindre les autres, l'utilisatrice de doton serait la première étape.

A cette pensée, l'homme prit un appuie rapide pour effectuer un bon au dessus de la muraille. Son but ? Atteindre Toph de l'un de ses enchainements. Une tentative ultime face à un combat en infériorité numérique qui se ferait ressentir sur la longueur.

Citation :
Charge majeure [B]
Simple
Samourai ─ Bukijutsu

L'utilisateur fonce vers sa cible et parcourt une grande distance en peu de temps, laissant à son adversaire à peine quelques instants pour réagir.
Citation :
L'opiniâtre toupie [A]
Simple
Samourai ─ Kenjutsu

L’utilisateur tournoie extrêmement rapidement sur lui-même en assénant une longue série de coups de lame recouverts de chakra qui en augmentent grandement la pénétration et le tranchant.

Plus de limitations de techniques spécifiques, on arrive ce tour-ci aux règles, 3 techniques par tour (+ 1 kuchi), par personne.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 15 Mar 2019 - 17:40
Alors que mes lames de chakra fusaient à travers la pièce, une véritable muraille de terre s’éleva du sol pour s’interposer en l’ennemi et le reste de la salle. Si je savais ma camarade excellente en sa maîtrise du Doton, je restais impressionnée par l’ampleur et le contrôle de sa technique qui vint stopper net l’huile dans sa course. Ma première lame fut également stoppée par sa technique, mais créa ainsi une brèche laissant la suivante poursuivre sa route vers sa cible. Le projectile que lança Gabushi avec son arc se faufila également à travers le passage.

Le Samouraï nous démontra alors qu’il n’était pas le seul à avoir sous-estimé la difficulté de cet affrontement en se défendant avec efficacité de nos assauts. Bien que la flèche le mît quelque peu en difficulté, il ne s’en sortait pas si mal par rapport à la puissance qui avait déversée sur lui.

À ce niveau, il semblait dorénavant impossible de résoudre cette situation conflictuelle sans verser le sang. Ce n’était de toutes façons pas mon intention, l’individu nous avait démontré son ignominie et je ne pouvais laisser une telle personne en liberté.

Lorsqu’il bondit par dessus la muraille pour venir attaquer Toph, je réalisai aussitôt une série de mudras pour effectuer une technique de Genjutsu. C’était précisément le genre de situation pour laquelle j’avais pris la décision quelques mois auparavant d’apprendre cette discipline auprès de Koda. J’envoyai donc un souffle Fûton dans la direction de l’adversaire.

Sans perdre de temps, j’enchaînais mon illusion d’une lame de vent majeure projetée d’un mouvement horizontal avec mon wakizashi. Il s’agissait du même enchaînement que j’avais effectué contre Toph quelques jours plus tôt, mais cette fois-ci mon adversaire allait devoir faire face aux assauts de trois personnes différentes.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

Sam 16 Mar 2019 - 10:43
Décidément, l'adversaire commençait à être même effrayant devant les exploits qu'il était capable d'accomplir. La fureur d'Hisa et de Gabushi n'était pas suffisante devant les techniques défensives qu'il était capable d'employer. Pourtant, c'était la technique la plus dévastatrice de l'archère, sa flèche parfaite, celle qu'elle n'osait pas utiliser contre ses propres camarades en entraînement à cause de la puissance destructrice qu'elle laisse dans son sillage. Peut-être qu'elle surévaluait la force de sa technique ? Peut-être. Le lieu n'était pas propice à l'introspection et il fallait réagir vite.
Déjà, il était sur l'offensive à peine les deux attaques dissipées. Le samourai voulait priver au groupe l'utilisatrice de doton et il était hors de question de le laisser faire. Qui plus est, c'était une erreur de laisser l'Ashikaga agir à sa guise, les Iwajins qui l'avaient déjà affronté le savent bien. Elle prit le temps de craquer sa nuque devant le samourai qui faisait la toupie au côté de la Hyuga avant d'attraper trois flèches dans son carquois. Gabushi prit son temps pour ajuster son tir, utilisant toute la traction et la puissance que son imposant Yumi pouvait déployer. Une inspiration, une expiration et le projectile mortel était pointé sur l'adversaire alors que les deux autres attendaient bloqués entre ses doigts libres, prêt à prendre la place de celle qui allait filer vers le samourai.
Ses camarades étaient proches de la cible et peut-être qu'elle n'aurait pas osé faire ces tirs si elle n'avait pas confiance dans son Kyujutsu. Elle était hors du corps-à-corps avec tout le loisir de viser et de tirer à son aise. Elle ne toucherait pas ses camarades à moins d'un rebondissement inattendu de la part du samourai, cela ne faisait aucun doute.

Dans un sifflement, la première se décida à quitter les doigts de l'Ashikaga pour se diriger vers l'ennemi. Elle décida de laisser un espace entre chaque flèche assez conséquent, obligeant son adversaire à utiliser une défense pour chaque vu qu'il maîtrisait la flamme et le vent. Et un autre sifflement, projectile mortel qui trouvait son chemin vers l'adversaire. Et finalement, le dernier quitta les doigts de Gabushi pour lui aussi siffler dans la taverne. L'action était courte et rapide, mais l'écart entre les tirs était régulier et net. L'Ashikaga avait réajusté sa mire à chaque fois que le samourai bougeait pour ne lui laisser aucun répit.
Laisser seule l'Ashikaga dans un combat de groupe était inévitablement une erreur, elle n'était pas sûre de ses capacités ou de ses compétences pour gagner un combat, mais elle savait qu'en groupe elle était un atout majeur si elle était ignorée comme le faisait à ce moment-là le type plus que dangereux.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi

Sam 16 Mar 2019 - 17:34
La stratégie permis de minimiser les dégâts à l'auberge. Néanmoins, la défense eut un penchant négatif, celui de limiter l'assaut de ses deux collègues. Elle ferait mieux la prochaine fois. L'Evil Samourai se protégea des deux assauts avec une technique futon assez développée, mais se mangea une fois de plus le dos contre le mur de l'auberge. Et il osa se la ramener une fois encore.

Je n'ai rien vu d'impressionnant pour l'instant.

Elle eu un sourire aux lèvres. Le samourai semblait faire de Toph sa cible désormais - et c'était parfaitement en accord avec la philosophie de Toph. Elle avait maint outils défensifs à sa disposition. Quand le samourai arriva à toute allure à sa hauteur, la Hyûga ne stressa point. Elle avait déjà eu affaire à ce genre de déplacement rapide. Sa main gauche dégaina rapidement Kanshu - son second sabre à lame noire - et se défendit de l'assaut avec concentration. Les sabres crissaient à chaque contact, et le chakra neutre de l'un rencontrait celui de l'autre. L'un tranchant, l'un spécifiquement défensif. Il n'y avait dans cet échange ni vainqueur ni perdant.

Une danse non chorégraphiée, avec une certaine dose d'imprévue. Son attention en face d'elle, la chunin ne fit guère attention aux actions d'Hisa, que cela soit par son genjutsu ou sa lame de vent. Toph n'était pas directement dans le champ d'action, heureusement, mais l’extrémité de la technique - dans le katon de l'action - avait légèrement coupé son épaule gauche. Cela ne serait que superficiel, heureusement. Son attention était focalisée sur son duel en cours. Sabre contre sabre.

Sauf que Toph manipulait deux armes. Elle tenta d'abord de porter un coup d'estoc pendant l'assaut ennemi, mais la situation ne s'y prêtait guère. Alors elle décida de faire la chose la plus sensée face à un samourai au corps-à-corps. Elle tenta de le désarmer. Byakugan fila avec pour cible le sabre adverse tandis que Kanshu se défendait encore de l'assaut effréné. Toph frappa et envoya une projection de chakra via son arme spécifiquement conçue pour envoyer l'arme au loin.

Après tout, un samourai sans sabre était une cible facile. Et Gabushi n'était pas loin à envoyer des projectiles dangereux sur le maniaque.

Puis, elle attendit avec sourire une potentielle ouverture avant de lancer un croissant de chakra affuté. Une technique samourai classique mais qui avait l'élégance et la simplicité comme principal atout. Cela, et la capacité à pouvoir faire une bien belle large entaille dans la gorge d'un imprudent.
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Lun 18 Mar 2019 - 21:56
A peine le samourai avait-il foncé sur Toph pour la ruer de coups que celle-ci s'était empressée de se défendre à de multiples reprises, usant simultanément d'un enchainement de blocages et parades pour mettre à mal la technique du mystérieux samouraî de l'auberge. A la fin, comprenant qu'il allait être ciblé par les autres combattantes, celui-ci eu le réflexe de sortir une deuxième arme, plus petite, un Wakizashi, tout comme Hisa, faisant partie de l'armada des deux lames utilisées par l'homme. Ce fut d'ailleurs à ce moment-ci que la tentative de désarmement de Toph démarra, forçant l'homme à lutter un très court instant avant de lâcher prise, bien trop désireux de parer la lame de vent dans sa direction... D'un unique geste.

Citation :
Dispersion Avancée [B]
Simple
Samourai ─ Kenjutsu

L’utilisateur recouvre sa lame de chakra alors qu’il donne un coup vide dans l’air. L’attaque découpe, d’une entaille large et haute, le chakra qu’elle rencontre pour le disperser.

D'autant que ce ne fut pas seulement la lame qui fut dispersée, mais également le chakra de la première flèche de Gabushi qui fut victime de la défense, dépossédant, du coup de la large et haute entaille, le potentiel de perforation du projectile, avant que celui-ci ne se plante dans le flanc droit du samouraï, à quelques centimètres à l'intérieur de son corps.


ARGH!"

A ces mots, une seconde flèche vint atteindre le Tetsujin enragé, celle-ci bien encline à utiliser la force de l'élément imbibé pour perforer sa jambe gauche, la traversant complètement pour laisser un trou dans sa chair, ainsi qu'un début d'explosion de sang, non mortel, mais bel et bien loin de l'esthétique du corps humain.

Il n'avait pas été possible pour le samouraï de parer celle-ci. Et pour cause, l'un des vents qu'il pensait avoir dispersé en même temps que la première lame Futon semblait ne jamais s'arrêter de souffler, ralentissant ses mouvements de manière assez troublante.

Mais alors qu'il ne restait à l'homme plus que sa plus petite lame pour se battre et qu'un vent démentiel semblait fuser continuellement dans sa direction, il ne lui restait plus qu'une solution pour se défendre efficacement de l'attaque de Toph qui n'attendait qu'une ouverture pour être envoyée, ainsi que de la troisième flèche, pouvant lui être fatale, que Gabushi préparait.

D'un saut au plafond, trop prévisible pour lui permettre d'esquiver quoique ce soit, le samouraï fini par utiliser une grande partie de ses ressources pour venir l'aider au combat. De quelques signes extrêmement rapides, un sceau prit place sur le plafond de la salle, dont l'espace avait déjà été ravagé.

Une ombre fit son apparition, immense et annonciatrice de la destruction d'une bonne partie de la taverne.

Ce fut la chose qui en sortit fini par encaisser les coups, laissant entendre un cri animal de détresse. Le monstre était blessé, alors même que la poussière relâchée par les dégâts encaissés par le batîment ne permettaient pas encore de constater exactement de quoi il s'agissait.

Au fil des secondes, l'ambiance évolua, laissant peu à peu apparaître ce qui semblait être le bas du corps d'un animal sauvage rare dont deux pattes avaient déjà été amochées par les techniques de Toph et Gabushi. Pas assez pour l'indisposer, mais bien suffisamment pour que chacun comprenne que la fureur du samouraï ne venait pas seulement de lui, mais faisait partie d'un tout dont il était pour le moment difficile de comprendre les tenants et les aboutissants.

Citation :
Invocation du Buffle [A]
Simple
Neutre ─ Invocation Kuchiyose

L’utilisateur fait appel à un buffle d’une dizaine de mètres de haut, dont les cornes sont ornées de chaînes d’or et la tête couverte d’une couronne à la brillance inégalée.

Mais ce ne fut pas seulement la bête qui se mit à émerger de la concentration de poussière qui avait pris l'endroit. Un croissant rouge de chakra brûlant concentré se mit à traverser l'espace, ciblant la première forme que le samouraï avait pu repérer approximativement, en direction de Gabushi.

Citation :
Sulfu-iai[A]
Simple
Samourai/Katon ─ Kenjutsu/Affinitaire

D’un mouvement, l’utilisateur assène un coup de lame dans le vide qui expulse un large croissant de chakra concentré imbibé de Katon, extrêmement rapide, la lame fuse jusqu’à une distance moyenne pour aller brûler et découper la chair de sa victime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hier à 11:41
Je n’étais vraiment pas habituée aux combats de ce type. Bien que nous avions l’avantage numérique, il m’était difficile d’avoir une lecture précise de l’ensemble des actions de mon équipe et de mon adversaire. Si mon genjutsu réussit à atteindre le Samouraï, ma lame de vent fut stoppée nette par une dispersion non sans avoir partiellement atteint la jeune chuunin à cause de mon incompétence. Cette dernière réussit d’ailleurs à désarmer l’ennemi qui avait malheureusement un second sabre en réserve. Les flèches de Gabushi furent cela plus efficaces, réussissant à l’atteindre à deux reprises avant qu’il n’eut le temps de sauter au plafond pour réaliser une invocation.

Si l’auberge commençait à être mis dans un état déplorable depuis le début de l’affrontement, l’apparition d’un buffle géant, bien plus imposant que tout autre animal que j’eus l’occasion de voir, rendit la confusion générale bien plus importante. Be fut d’ailleurs ce buffle qui encaissa la dernière flèche de l’archère et l’attaque de l’hyûga, rugissant en conséquence de douleur.

Si j’avais déjà compris que j’avais sous-estimé le Samouraï, celui-ci continuait de prouver que son talent pour le combat était proportionnel à son irrespect du Bushido.

Alors qu’il envoyait une technique impressionnante à Gabushi dont je ne pouvais rien faire, je bondis dans sa direction sur le dos de l’animal. Mes réserves de chakra commençaient à atteindre leurs limites et cela ne s’annonçait pas glorieux pour la suite de la mission, mais nous n’avions plus le choix. Il nous fallait abattre cet individu si nous voulions rester en vie, notre mort signifiait l’échec de notre mission et probablement une diminution des chances de renverser l’usurpateur du trône de Fer.

Arrivant à portée de mon adversaire, je saisis la garde de mon katana puis d’un seul mouvement rapide, je le dégainai dans son cou. Il avait déjà prouvé être capable d’esquiver un tel assaut contre Toph, mais il s’agissait de ma technique la plus efficace et avec ma technique illusoire précédente, je pouvais espérer que ses mouvements fussent trop lents pour s’en sortir à nouveau.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

Hier à 19:30
Ses attaques n'avaient pas eu l'effet espéré, loin de là même. Certes, deux touches c'était mieux que rien et c'était aussi un progrès dans le combat contre ce qui était probablement le type le plus fort que l'Ashikaga ai eut à faire face. Mais le fait est que les techniques qui se déversaient contre lui était détournées et bloqués de manière déconcertante et impressionnante. Il profitait des attaques utilisés par le groupe pour en bloquer plusieurs dans le même mouvement, en plus de l'économie de chakra que cela apportait, c'était un indicateur que le samourai n'était pas n'importe qui.

L'archère suivait des yeux le tetsujin pendant qu'il esquivait, parait et combattait au corps-à-corps avec ses camarades. Puis finalement, d'un saut au plafond, il invoqua une grosse bestiole. Comme Etsuko ou Hisa savait le faire, mais la chose qu'il avait appelé était bien plus imposante, ce qui finissait de réduire l'auberge en un tas de bois prêt à s'effondrer. Les planches et autres morceaux de la charpente avaient presque réussi à boucher la vue de l'Ashikaga, mais elle parvint à distinguer une technique qu'elle connaissait bien pour l'avoir vu plusieurs fois. Elle se préparait à utiliser sa phase, imaginant que le samourai avait deviné que la laisser faire ses trucs n'était une bonne idée pour la suite du combat. Mais le chakra de la lame de vent était diffèrent et étrangement, c'était exactement le contre à ses techniques habituelles d'assimilateur. Elle n'eut le temps que de se jeter sur le côté maladroitement, se rapprochant de Toph qui était la muraille de l'équipe.

Décidant de faire entièrement confiance à la Hyûga, elle n'hésita pas pendant sa chute pour continuer à faire pleuvoir ses projectiles sur le samourai décidément bien têtu. Elle allait s'écraser par terre, l'épaule en avant suite à ses deux tirs et peut être même se faire trancher en deux vu que sa cascade n'était clairement pas suffisante pour prendre de vitesse le projectile de l'adversaire. Mais elle réussit à tirer deux projectiles vers l'adversaire en utilisant plus de rapidité que de précision.



_________________


Dernière édition par Ashikaga Gabushi le Mar 19 Mar 2019 - 23:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi

Hier à 22:43
Si l'Homme prenait des libertés étranges envers le Bushido, il y avait une chose qu'on pouvait lui admettre. Il savait encaissé des assauts et survivre. La première flèche dans la poitrine le ralentit à peine. La seconde qui perfora sa jambe devait lui faire excessivement mal. Il s'échappa de peu à deux assauts supplémentaires en invoquant un énorme Kuchyiose qui détruisit une partie de l'auberge.

Une pensée traversa l'esprit de Toph.

Pourquoi tant de haine ? Pourquoi tellement de destruction autours de lui ? N'avait-il aucune envie de préserver son propre pays ? Depuis le début du combat, il n'avait eu de cesse de lancer des techniques plus destructrices les unes que les autres. Un iwajin qui aurait fait de même aurait rapidement trouver le chemin des prisons insalubres du pays de la terre. En parallèle de ça, quelqu'un capable d'invoquer un tel animal ne pouvait pas être n'importe qui. Par erreur, son équipe avait probablement dérangé un capitaine de l'armée de Tetsu, au minimum. Un seigneur local, peut-être ? Mais qu'importe. Son bushido n'aurait toléré tel comportement bien longtemps.

L'Homme, pour autant, ne se laissa pas faire. Il répliqua par un croissant de chakra qui puait le katon à des kilomètres et qui visait l'assimilatrice. Toph devint pâle d'un seul coup. Pour avoir beaucoup affronté tant Tenzin que Gabushi en combats amicaux, elle savait pertinemment leur faiblesse vis-à-vis de l'élément enflammé. Cette technique... était potentiellement très dangereuse.

Dame Gabushi !

Elle agit par pur réflexe, engrangé par des années d'entrainement à faire ce mur (et au moins cinq apprentissages sur le sujet). Toph lâcha ses armes et composa des mudras à toute vitesse avant de les plaquer au sol. In extrémis, un mur surgit devant Gabushi. Un mur solide - de la pierre à l'état brute qui éclata en morceau suite à l'assaut du samourai et se fissura. Une partie glissa sur la diagonale, car plus rien ne la soutenait. Mais l'assaut avait été évité. Il n'y aurait pas de friture d'assimilateur ce soir au menu.

Par contre du sashimi de samourai ? C'était très possible, avec la charge rapide d'Hisa qui arriva sur l'invocation et tenta de trancher dans le vif du sujet.

Toph repris ses deux sabres - Gabushi tira deux flèches en plus. L'Homme était coriace. Jusqu'à quel point tiendrait-il devant cet assaut d'amazones en furie ? La respiration lourde, Toph trancha en X de ses deux sabres devant elle. Byakuya et Kenshu. Deux croissants de chakra filèrent dans la taverne, intégralement contrôlée par la Hyûga. Elle leur fit faire comme trajectoire deux arcs de cercles opposés. Deux courbes spécifiquement conçue pour éviter Hisa tout en prenant en étau la gorge de ce samourai trop fier.

Sa tête roulerait peut-être sur le sol d'ici peu.
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

[Mission rang A] Prêt a battre le fer | Part 2

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Tetsu no Kuni, Pays du Fer
Sauter vers: