Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Petit entraînement en couple [PV : Abuto]
À la recherche des pépites  EmptyAujourd'hui à 22:15 par Sekken Ryoko

» 2/Final. L'Empire du Feu
À la recherche des pépites  EmptyAujourd'hui à 21:32 par Gentoku M. Yamiko

» Or et plaisir [Yasei Reikan & Aditya]
À la recherche des pépites  EmptyAujourd'hui à 21:26 par Date Junko

» Un moment d'égarement × Junko
À la recherche des pépites  EmptyAujourd'hui à 20:44 par Date Junko

» 2/01. Faire tomber le masque
À la recherche des pépites  EmptyAujourd'hui à 20:12 par Metaru Itagami

» Mu Staki avec sa gueule de métèque
À la recherche des pépites  EmptyAujourd'hui à 19:16 par Mu

» Présages et réalités [Pv: Kansei]
À la recherche des pépites  EmptyAujourd'hui à 18:28 par Suzuri Takara

» Kokuen Akame [EN MODIFICATION]
À la recherche des pépites  EmptyAujourd'hui à 17:51 par Meikyû Raizen

» 2/02. Recroiser le fer [Victoire : Teikoku]
À la recherche des pépites  EmptyAujourd'hui à 17:33 par Hayai Taishi

» Cohabitation
À la recherche des pépites  EmptyAujourd'hui à 17:29 par Joo Jun

Partagez

À la recherche des pépites


À la recherche des pépites  Empty
Lun 18 Fév 2019 - 22:48
Une mission pour moi ? Elle me faisait confiance la senseï ! Bon en même temps, elle semblait partie en vacances alors elle me refilait du boulot. C'était super mais aussi comique à la fois, apparemment ça ne la dérangeait pas de me faire travailler pendant qu'elle sirote des cocktails. Cela dit je devais faire confiance à Anzu-senseï et en mes capacités, la damoiselle m'avait donné une mission et je me devais de l'accomplir. Tout était renseigné dans un dossier légèrement -beaucoup épais-, apparemment il y avait une liste de candidats pour rejoindre l'équipe et je devais en chercher deux parmi ceux-là. Pas trop typique comme mission mais franchement je trouvais ça cool, ça allait me permettre de trouver ceux qui s'accorderont le mieux avec mes capacités et ma personnalité. Il y avait un hic par contre... je n'étais pas trop fort pour interroger et cerner les gens. J'avais déjà fait ami ami avec les pires avant de me rendre compte de ce qu'ils étaient vraiment. Comment j'allais faire ? Je ne le savais pas le moins du monde, au feeling peut-être ?

D'ailleurs je devais chercher deux personnes... Au début j'avais cru mal lire le truc mais non, Anzu-senseï ne s'était pas trompée. J'espérais que ce n'était pas à cause de la mésaventure dans le salon de massage qu'il avait été éjecté. J'avais un peu peur pour ma place du coup, à la moindre erreur je pouvais dégager. La senseï ne rigolait pas du tout et j'étais mal barré, j'enchaînais gaffe sur gaffe... la fois dernière, en mission, je m'étais trouvé au beau milieu d'un bain avec des damoiselles nues... Le moment le plus gênant de ma courte vie sans doute. Je priais chaque jour les dieux de la famille pour que l'information ne parvienne jamais aux oreilles de la Sendai, je craignais pour ma vie.

Enfin, je ne devais pas penser au passé mais au présent. Si les dieux me le permettaient, il était possible que je rencontre mes futurs partenaires. Vêtu de ma tenue habituelle pour les missions/entraînements, je naviguais dans les rues du village à la recherche du domicile de la première personne sur la liste. D'après ce que je pouvais lire sur elle, elle se nommait Hiiro et seulement Hiiro. La damoiselle passait son temps dans son atelier et confectionnait des marionnettes en tout genre, un peu étrange mais quand même intéressant. Ça pouvait être passionnant d'ailleurs ! Une personne manuelle et créative dans une équipe... trop cool ! Rien que l'idée de la rencontrer m'emballait vraiment. Il y avait une photo d'elle dans les dossiers et à première vue, elle semblait assez jeune, un peu comme moi. C'était un autre bon point, il fallait que je me lance !

Une fois devant sa porte, je tapais quelques fois et affichais mon plus grand sourire. Il fallait que je lui donne envie de rejoindre ma superbe dream team après tout ! La porte s'ouvrit et je pus voir la dénommée Hiiro. À l'intérieur de chez elle, c'était très sombre, je ne voyais rien. Bon la curiosité ça pouvait être mal pris, ne voulant pas la vexer je pris aussitôt la parole pour me présenter.

Hiiro:
 

« Salut toi ! Je me présente Sakana Ayanokoji. Sakana comme le poisson que tu manges oui, j'anticipe la vanne héhé... »

Le public n'était pas au rendez-vous, elle ne lâcha pas un seul sourire ni même une simple expression.

« Je suis mandaté par la grande Anzu-senseï, kunoïchi renommée dans le monde entier et particulièrement à Kumo pour ses multiples talents ! » Moi abuser ? Noooooon, pas du tout !

Toujours pas de réactions...

« Elle m'a donné pour mission de recruter les deux prochains membres de l'équipe d'élite et du coup je voulais te rencontrer pou-.. »

Tout à coup une fumée blanche apparut autour de la damoiselle et je fus agrippé par deux fils au niveau de mes épaules avant de me faire expulser quelques mètres en arrière. Hiiro claqua violemment la porte, apparemment elle ne semblait pas sensible à ma prospection. Punaise... Je rassemblais mon dossier qui s'était éparpillé et essuyais par la même occasion mes vêtements. Je pris la précaution de m'écarter de quelques mètres avant de me plaindre le bras levé.

« Aucun respect pour ses confrères ! Retourne faire mumuse avec tes jouets ! Et d'ailleurs une langue ça sert à parler ! DISCUTER ! Nous ne sommes pas des animaux mince »

Oops dans sa fiche il était noté qu'elle était muette. Bon, j'avais foiré et je n'avais pas tout lu mais de toute façon elle n'était pas commode. Je ne devais pas me décourager, je pris alors une nouvelle direction dans un quartier plutôt modeste. Cette fois-ci la cible était un dénommé Sharrkan, plutôt bel homme et un peu plus âgé que moi. Je n'avais pas trop d'informations sur lui, juste la base pour pouvoir le rechercher à travers Kumo. Je devais revoir ma stratégie, ma présentation n'avait peut-être pas était la meilleure. Une nouvelle approche ? Pourquoi pas ! J'étais motivé à donner le meilleur de moi même.

Toquant à la porte avec un peu d'appréhension, une silhouette apparut et ça avait bien l'air d'être le bonhomme recherché.

« Bonjour, je me présente Sakana Ayanakoji... oui comme le poisson ! Je suis envoyé par la grande Anzu-senseï, fière Kunoïchi de Kumo qui cherche à rassembler une équipe d'élite afin d'accomplir de nombreuses missions.. et entre nous, les plus périlleuses. » Dis-je en baissant un peu la voix. «  Elle m'a donné la liste des prodiges du village et m'a chargé de la sélection. »

J'avais encore ma tête et n'étais pas encore dégagé, un petit pas pour l'homme mais un grand pas pour Aya !

« Si vous avez quelques minutes à m'accorder Sharrkan-senpaï ça serait cool. »

Je lui fis un grand sourire comme je savais le faire, le plus angélique que je pouvais faire.

« J'ai un paquet de questions à vous poser, où est-ce qu'on peut faire ça ? »

Ok, je m'avançais un peu mais au moins, je montrais ma détermination.

Spoiler:
 

_________________
À la recherche des pépites  B8qu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

À la recherche des pépites  Empty
Lun 18 Fév 2019 - 23:48
« - Bouuuuhouuuuu personne me veut dans son équiiiiiipe... »

J'étais allongé sur le canapé (qui me servait aussi de lit, de chaise, de table) depuis le début de l'après-midi, à me lamenter sur mon sort en PFS (position foetale de sécurité). C'était pas le tableau le plus glamour, mais faut faire avec ce qu'on a. Et pourtant, la journée avait bien commencé... Je m'étais levé de bonne humeur, j'avais pris deux ou trois cafés avec une banane ; le parfait petit-déjeuner. Mais le calendrier m'avait vite remis à l'ordre : aujourd'hui, ça faisait un mois que j'avais envoyé mon dossier pour trouver une équipe de shinobis.

[ Je t'avais dit de pas écrire ces trucs. Mais nooon, t'en fait qu'à ta tête, comme d'habitude. Et voilà où ça nous mène. On va mourir seuls. T'es fier de toi, j'espère ? ]

« - Bouuuuuh j'veux pas mourir seuuuuul... »

Et alors que je pensais pleurer toutes les larmes de mon corps jusqu'à m'endormir d'épuisement, un drôle de bruit se fit entendre.

« - C'est toi qui a fait ce bruit ? »

[ Hein ? Mais t'es con ou quoi ? ]

« - Y'a eu un bruit là, comme si on tapait sur quelque chose. »

[ Oui, genre quelqu'un qui frappe à la porte, donc. ]

Quelqu'un frappait à la porte ! C'était peut-être pour l'équipe ! J'essuyais vite fait mes joues, remerciant mentalement le moi de ce matin d'avoir pensé à s'habiller. J'ouvrais la porte à la volée. Et ce que je vis à ce moment-là va vous étonner.

Rien. Je ne vis rien.

Heureusement, mon instinct de guerrier suprême m'incita à baisser les yeux. Et là, je le vis. L'auteur des violences à l'encontre de ma porte d'entrée. Qui n'était autre qu'un enfant. Il commença un long monologue, mais je n'entendais rien. Le choc était bien trop grand.
J'attrapais une mèche de mes propres cheveux pour la regarder de près, comparant avec ceux de l'enfant en face de moi. Aucun doute possible. Je le soulevais par les aisselles pour l'avoir en face de mes yeux.

[ Qu'est-ce que tu fous... ]

Mais je n'entendais toujours rien. J'étais sous le choc. Encore plus lorsque j'arrivais à une seule conclusion.

« - Si tu es là, ça veut dire... »

Mes larmes coulaient de plus belle. Si mes parents m'envoyaient un frère que je ne connaissais pas, cela ne pouvait signifier qu'une chose. Ils étaient morts. Mes parents étaient morts. Je savais bien que cette journée était pourrie.

[ Non ! Mais non ! ECOUTE-MOI ! ]

Je serrais le gamin dans mes bras, essayant de déclamer l'horrible vérité. C'était atroce pour moi, mais ça devait l'être tout autant pour lui. Et si mon frère orphelin et inconnu avait pris la peine de venir me l'annoncer en personne, je pouvais au moins faire ça pour lui.

« - Bouuuuhhh... Ils... Ils sont morts ? C'est ça ? Nos... Nos parents.... ? »

[ Mais Sharrkan, réfléchis bon sang ! Tes parents sont partis il y a à peine trois ans ! C'est juste impossible qu'ils aient un enfant de cet âge ! Il est venu te parler d'équipe. Et tu viens juste de foutre en l'air nos chances. Encore. ]

Effectivement, il me semble l'avoir entendu mentionner une équipe. Je le reposais au sol doucement. Et en regardant plus attentivement, il ne me ressemblait pas.

« - Euh, hem, il semblerait que je me sois un peu emporté et que je t'ai confondu avec quelqu'un d'autre. Pardon. Tu disais... ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203

À la recherche des pépites  Empty
Mer 20 Fév 2019 - 22:39
Non mais ! Le dénommé Sharrkan avait ouvert la porte mais pour au final ne pas remarquer. Bon ok j'étais un petit petit mais quand même, pour mon âge c'était encore cohérent ! La joue droite gonflée, je fis une moue un peu vexée avant de l'observer prendre une mèche de ses propres cheveux, quelque peu interrogatif. Qu'est-ce qu'il pouvait bien penser dans sa petite tête ? Troquant ma grimace pour un sourire, je tentais une approche diplomatique et douce.

« Sharrkan-senpaï ? Un problème avec vos cheveux ? Si vous voulez je connais un bon shamp-.. »

Je fus interrompus par mon futur-peut-être-partenaire qui me souleva comme une vieille chaussette. Non mais oh ! Si des gens passaient par là, qu'est-ce qu'ils pourraient bien penser de la situation ? J'étais petit ok et on me disait souvent que j'avais la tête d'un enfant de huit ans mais pourtant ce n'était pas le cas hein. Battant des pieds et des mains, le visage tout rouge, je repris la parole.

« Comment dire senpaï que : JE NE SUIS PAS UN ENFANT ! »

Il fallait qu'il se mette ça dans le crâne. Ça ne me dérangeait pas d'être pris pour le petit frère ou l'enfant du groupe, j'avais déjà vécu la situation avec ma famille adoptive mais quand même fallait pas trop pousser le bouchon. En fait plus les secondes passaient et plus je pensais qu'il n'écoutait pas ce que je disais. C'était très mal barré honnêtement mais comme on m'avait appris à toujours persévérer et à ne pas juger à tort, je voulais retenter l'expérience. Peut-être que je devais tout reprendre depuis le début ? Peut-être même que c'était ma faute en fait, j'avais sûrement raté mon introduction, la présentation de l'équipe... Aïe aïe aïe je voyais déjà Anzu-senseï me juger à propos de ça. Je ne la connaissais pas tant que ça non plus, on avait pas élevé les dindes-à-la-perfection ensemble mais quand même... quel idiot. Prêt pour le second round, je m'apprêtais à reprendre la parole quand tout à coup il me serra contre lui...

Honnêtement je ne comprenais rien à son charabia mais ça avait l'air important pour lui... De plus il ne semblait pas être un mec qu'on enfermerait en prison pour son attirance envers les « enfants ». Puisque je voulais mettre en situation les prétendants, je devais moi aussi faire un effort de ce côté là.

« Héhé oui je suis là, je suis là. »

Tapotant son épaule, je sentis quelques gouttes au niveau de mes joues. Non mais ça n'allait pas un peu trop loin là ? J'avais loupé un épisode ? Peut-être qu'il était dans ses habitudes de saluer comme ça ? Je ne connaissais pas toutes les coutumes du coin mais ça me semblait quand même un peu exagéré. Anzu-senseï m'avait confié une mission mais côté social et humain, j'étais vraiment trop à la ramasse. Je n'étais même pas capable de comprendre autrui. Plus j'avançais dans ma vie de Shinobi, plus je découvrais des lacunes. Ça ne me faisait pas peur mais j'avais du pain sur la planche ! Je fus tiré de mes pensées par des mots qui sortirent de nulle part, nos parents ? Gné ?

« Nos... nos... parents ? Ils sont morts ? »

Ah mais... je venais de comprendre !!! Il me considérait comme un membre de sa famille à cause de mes cheveux. Je comprenais le coup des cheveux et ensuite ses larmes... Il était sûrement coupé de sa famille. Je ne pouvais pas lui en vouloir franchement, j'aurais sûrement fait la même chose. Sharrkan s'excusa avant de me demander de répéter. Les joues rouges, je me grattais la tête avant de lancer un sourire à mon interlocuteur, cherchant à lui transmettre toute ma compassion.

«  Désolé que vous m'ayez confondu avec votre p'tit frère ! En tout cas comme vous semblez très famille, il doit en avoir de la chance. J'espère que vos parents et lui vont bien héhé. »

Ne devant pas trop m'écarter de mon but initial, je repris la parole avec le sourire.

« Boooon ! Comme je disais à la base, j'ai été mandaté par Sendai Anzu, une kunoïchi reconnue dans le pays, voir le monde entiers ! La damoiselle cherche à créer une équipe rassemblant l'élite de l'élite, les meilleurs des meilleurs, la crème de la crème, la cerise... ou plutôt les cerises sur le gâteau. Naturellement... elle a confié à moi même la mission de porter sa parole. »

Oulalala, j'avais répété mon texte, c'était N-I-C-K-E-L, je me croyais trop dans un épisode de Shinobi Zero. Affichant une mine assez fière et ne laissant pas l'occasion à Sharrkan de rebondir, je continuais mon monologue.

« Mission que j'ai accepté bien sûr car aider ma senseï c'est comme aider mon village ! J'ai déjà recalé une fille quelque peu étrange et peu sociable, je pense que pour créer une équipe d'exception il faut créer une ambiance d'exception... C'est ptêtre un peu naïf mais une équipe où les membres s'apprécient et s'entraident... ça peut être pas mal non ? »

Ne voulant pas -trop- monopoliser la parole, je laissais le temps à Sharrkan-senpaï de répondre pour ensuite commencer l'entretien !

« Pour commencer Sharrkan-senpaï, je peux savoir quelles sont vos motivations ? En tant que Shinobi, que cherchez vous à accomplir ? »

Et de une...

« Quelles sont vos capacités exactement ? C'est écrit hein mais je ne comprends pas tout dans ce dossier, celui qui a écrit doit être un docteur ce n'est pas possible. »

Et de deux...

« Sinon est-ce que vous aimez les fléchettes ? Personnellement je me débrouille pas mal, à l'occasion on peut se faire une partie ! »

Et de trois ? Non peut-être pas.



_________________
À la recherche des pépites  B8qu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

À la recherche des pépites  Empty
Lun 25 Fév 2019 - 20:52
Je n'arrivais pas à croire que je m'étais autant laissé emporter. C'était vraiment pas, mais alors totalement pas mon style. Ce que je m'empressais de préciser.

« - Encore désolé, j'arrive pas à croire que je me sois autant laissé emporter. C'est vraiment pas, mais alors totalement pas mon style. Pardon. »

J'avais aussi marmonné quelque chose du genre "j'ai même pas de petit frère", mais inutile de le dire à voix haute et intelligible, j'avais eu mon quota de "passer-pour-un-idiot". C'était le moment de se concentrer sur ce que disait le p'tit, sinon j'allais devoir le faire répéter une troisième fois.

Sendai Anzu, kunoïchi reconnue, mhmm, équipe... Aider le village, une fille bizarre, ah ouais. S'apprécier, s'entraider, OK. Mais... Pourquoi il me racontait tout ça à moi ? Voyant qu'il attendait une réponse j'improvisais un petit truc vite fait bien sympa.

« - Et bah... Bon courage. Désolé, je peux pas aider, je connais pas de shinobi d'exception. »

J'allais refermer la porte lorsque le gamin commença à me poser des questions. J'avais pas accepté de répondre à une enquête, mais bon, je m'étais servi de son t-shirt comme kleenex, je pouvais bien faire ça pour lui.

« - Mes motivations ? En tant que Shinobi ? Euh... »

[ L'argent ! La gloire ! Le sexe ! ]

« - Je veux me surpasser ! Défendre mon village, gagner le respect de mes pairs à la sueur de mon front, être le bouclier humain qui défendra la nation.»

[ Ennuyeux. ]

« - Mes capacités ? Je suis plutôt pas mal pour me défendre avec mes poings, et sinon, je maîtrise la chaleur. C'est un vieux truc de famille, assez sympa. »

Normalement, j'avais une technique toute trouvée pour les gens qui me demandaient ce que je savais faire, mais hors de question que je fasse ça à un gosse. Je me contentais d'un mudra qui lui enverrait un peu de chaleur sur le visage.

« - Sinon est-ce que vous aimez les - »

[ FAIS RÔTIR LE GAMIN ! ]

Putain, bien joué, à cause des fantasmes criminels de Malphas, j'avais pas entendu la fin de la phrase. Quelque chose qui finissait en -ett' ? Je tentais le bluff.

« - Oui, j'aime bien les nuggets. La pizza aussi, les frites aussi, et tout ce qui est plus ou moins comestible. Quand j'étais gosse, j'adorais les brochettes de scorpion. »

Un peu étrange cette enquête... Y'avait une tombola à la fin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203

À la recherche des pépites  Empty
Dim 3 Mar 2019 - 10:41
Bon, c'était officiel, ce mec était vraiment barré. Quand il me dit que ce n'était pas son style de s'emporter comme ça, je ne le crus qu'à moitié. J'avais l'impression d'être face à un rigolo et franchement, ça ne me déplaisait pas ! Oui alors, j'étais aussi un peu étrange de temps en temps alors un bonhomme encore plus fou que moi à mes côtés, ça pourrait atténuer un peu mes défauts et mes conneries ? Pourquoi pas. J'avais émis le souhait de recruter des Shinobis d'exceptions et quand il entendit ça, il voulut fermer la porte... mais il le faisait exprès ?

J'allais peut-être un peu loin en même temps, à aucun moment je ne me considérais comme un Shinobi d'exception. J'étais peut-être le premier de ma génération mais en partant de la fin, un peu comme le raté des ratés. J'avais commencé mon cursus en retard et en plus de ça, je ne savais même pas maîtriser mon Hachimon : zéro pointé.

En tout cas, le Sharrkan me fit plaisir en me disant qu'il souhaitait être le bouclier qui défendrait la nation. Ses mots étaient si beaux que j'avais les yeux qui pétillaient. Il avait raison, c'était notre rôle et je ne pouvais être que d'accord avec ses paroles. Le m'sieur voulait aussi gagner le respect de ses pairs et je le rejoignais aussi dans cette idée. Il parlait peut-être de sa famille, son clan ou autre mais moi je voulais le faire à plus grande échelle : Kumo. Je me doutais que ça n'allait pas être facile, partant de zéro mais bon !

Plus je discutais avec le gus, plus je l'appréciais. Sa folie, son envie de grimper dans la hiérarchie, son envie de défendre sa patrie... Sharrkan était le candidat parfait pour rejoindre l'équipe de Anzu-senseï. J'avais un peu dérapé en parlant de jeu des fléchettes mais j'étais comme ça, j'adorais y jouer alors trouver un partenaire me ferait vraiment plaisir. Sauf que comme mon interlocuteur était lui aussi un peu perdu, il me répondit carrément à côté.

Je ne pus m'empêcher de rire quand il me parla de pizza et de scorpions. Il était carrément à côté de la plaque !

«  Ahah je vois, je vois ! Bon euh... que dire... je ne suis pas un expert en relation hein, je suis vraiment zéro mais j'ai l'impression que vous êtes honnête senpaï. »

Je fis quelques dessins sur son dossier, histoire de faire genre de prendre des notes. J'espérais que ce n'était pas ce qu'avait demandé la senseï, je notais tout dans ma tête de toute façon !

 « Pour moi tout est bon, vous avez l'air franchement cool. Je suis un peu rêveur et quand vous avez parlé de défendre la patrie et tout et tout, j'ai adoré ! J'espère que notre équipe sera en capacité de le faire dans le futur héhé... »

Dis-je les joues légèrement roses.

« Euh sinon... je parlais de Shinobis d'exceptions mais je voulais plutôt parler de ceux à en devenir. C'était une petite subtilité, pas de problème si vous n'êtes pas le meilleur des meilleurs hein. »

Comment lui dire que j'étais le plus mauvais des mauvais ?

« Si vous êtes d'accord, vous pouvez rejoindre mon équipe, est-ce que ça vous dit ? Pour être un peu plus sérieux, je pense qu'on aura une réelle utilité pour Kumo en la rejoignant et puis, c'est comme le début d'une nouvelle aventure non ? On va s'éclater ! »

Pour les modalités et tout et tout bah... je n'en savais strictement rien. Il fallait attendre le retour de Anzu-senseï pour la suite car moi je ne faisais que du porte à porte.

« Ooohhh, j'ai une idée... Le prochain candidat se nomme Shikaïmatsu Kazushi, j'ai son dossier sous la main. Vous voulez faire l'entretien ? En tant qu'expert, je vous épaulerai bien sûr héhé. »

_________________
À la recherche des pépites  B8qu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

À la recherche des pépites  Empty
Mar 5 Mar 2019 - 12:01
Le gamin continua de me parler de son équipe d'élite, mais je comprenais toujours pas pourquoi il me parlait de ça. Il essayait de me narguer ou quoi ? Du genre, "J'ai 8 ans mais j'ai une équipe de fou et toi t'as rien, looser" ? Non mais sérieux, à notre époque, y'avait plus de respect pour les plus âgés. Bon, il avait dit qu'il me trouvait cool, et ça c'était quand même sympa à entendre.

Je commençais à décrocher de son monologue lorsqu'une phrase retourna complètement mon cerveau. Si je voulais faire partie de son équipe ?

« - Moi ? Dans ton équipe ? C'est super sympa comme proposition, mais tu crois que ta sensei serait d'accord ? Enfin après tout, si c'est toi qui choisit, elle doit te faire confiance, hein ? Je voudrais pas précipiter les choses, mais je signe direct. Hop, pas de rétractation possible, c'est trop tard ! »

J'avais une équipe ! J'avais une équipe ! J'étais tellement survolté que je sautillais sur place. Si je n'avais pas déjà tenté l'expérience quelques minutes plus tôt, j'aurais serré le mioche dans mes bras. Mais avec toute cette excitation, j'en oubliais de poser les bonnes questions. J'étais désespéré, mais il ne fallait quand même que je sache où je mettais les pieds.

« - La sensei... Elle est comment ? Jolie ? »

[ Avec ta chance, on va sûrement tomber sur une vieille sorcière avec des pustules et un nez crochu... ]
__________________________________________________

J'avais accepté de suivre mon futur coéquipier pour le recrutement du dernier élève. J'avais fait semblait de consulter mon agenda totalement vide, puis avait accepté en prétextant un moment de creux entre deux rendez-vous. En chemin, j'avais pu profiter pour faire un peu plus connaissance avec Ayano.

« - Mais en fait, t'es pas un peu petit pour faire partie d'une équipe shinobi ? T'es un surdoué ou quelque chose dans le genre ? Et arrête de me vouvoyer, tu crois que j'ai 50 ans ? »

La conversation était facile, on s'entendait plutôt bien. On arriva assez rapidement chez le prochain candidat. Et comme c'était apparemment à moi de faire l'entretien, je frappais à la porte. Si on m'avait dit ça ce matin, je vous aurais pas cru.

Le dossier dans les mains, j'attendais devant la porte, totalement prêt. Mais lorsque Kazushi, le prétendant suivant, ouvrit la porte de chez lui, ma mâchoire se décrocha. Juste là, devant mon nez, se tenait un véritable Apollon.

« - Ouais ? »

Les mots me manquaient, l'air me manquait. L'homme n'était vêtu que d'une simple serviette très courte nouée autour de la taille. Ses cheveux mouillés faisaient couler des gouttes le long de son torse parfaitement musclé. Un énorme tatouage parcourait la moitié de son corps, ne le rendant que plus sexy. J'avais totalement oublié pourquoi j'étais ici.

Kazushi:
 

« - Bon, j'ai pas que ça à foutre. Salut. »

Il claqua la porte, me ramenant à la réalité. Je tournais mon visage écarlate vers Ayano, qui était resté un peu en retrait.

« - Hum, désolé, j'ai pas assuré. Je crois que c'est mieux si c'est toi qui fait les interrogatoires. »

Même Malphas était resté silencieux.

[ WOOOW MAIS C'ÉTAIT QUOI ÇA ? T'AS NOTÉ L'ADRESSE ? T'AS NOTÉ ? ]

Ouf, j'avais presque eu peur.
__________________________________________________

Le nom du deuxième candidat m'était familier, et pour cause : nous avions été à l'Académie ensemble. Assez solitaire, le Kawashima ne semblait pas nourrir de sentiments d'amitié à mon égard. Ou à l'égard de qui que ce soit, en fait. C'était un mec assez froid et distant. Mais moi je l'aimais bien !

« - Euh, le prochain candidat est disons... Un ami à moi. Ce serait peut-être mieux qu'il ne me voit pas, ok ? Pour pas influencer son choix et tout. Je vais me cacher par là-bas. »

_________________
À la recherche des pépites  D2tn


Dernière édition par Sharrkan le Ven 22 Mar 2019 - 14:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203

À la recherche des pépites  Empty
Mer 6 Mar 2019 - 21:33
« Bien sûr comme je t'ai dit j'ai été manda-... »

Ah bah non, en fait il voulait juste mener en bateau ! Il était taquin ce Sharrkan-senpaï, j'étais sûr de ne pas m'ennuyer avec lui et tant mieux. Tant qu'il se mouchait par sur mes vêtements, ça ne me dérangeait pas, on pouvait même être copain. Comme je m'imaginais déjà un peu pote avec lui, j'eus une folle envie de lui parler de mes passions, genre les fléchettes, la lecture et tout et tout. Sauf qu'il me coupe dans mon élan en me parlant de Anzu-senseï. En théorie, il avait raison c'était bien le sujet du jour mais il me demanda comment était la Sendai, genre physiquement. Euuuh... je rougis aussitôt, plantant mon regard au sol.

« C'est-c'est-... bizarre de demander ça non ? C'est une très belle femme mais-... »

Tout à coup, mon esprit aussi taquin que Sharrkan-senpaï me ramena quelques semaines en arrière. Lors d'une mission avec Yoshino Kei, je m'étais retrouvé face à une dame complètement nue. Cette pensée me transforma en tomate humaine, laissant de la fumée s’échapper de mon visage. Toujours le regard au sol, je me tapai le front comme pour me réveiller avant de demander Sharrkan-senpaï de se déplacer.

« On... on y va ? »

Oui on devait y aller et vite oublier ce que j'avais en tête. Bien sûr j'étais attiré par les femmes hein mais la seule femme nue que j'avais vu, c'était sans son consentement et par mégarde. En plus que ça soit honteux, c'était tout simplement du gâchis-...

Pendant qu'on rejoignait la planque de ce Shikaïmatsu Kazushi, on put tranquillement discutailler ensemble. Il avait beau être un peu barré que franchement, c'était plutôt cool de parler avec lui. En fait on était peut-être un peu idiot tous les deux, au fond, ça ne pouvait qu'aider. Puis mon nouveau partenaire parla de mon âge, ainsi que de ma taille. Il se demandait si j'étais surdoué ou quoi avant de m'inviter à le tutoyer. Oh cool ! Franchement je n'attendais que ça, c'était plus sympa de pouvoir tutoyer son partenaire quand même.

« Ok cool je te tutoie ! Sinon, je dois avouer que... tu n'as pas tout à fait tort. J'étais en quelque sorte premier de ma promotion... mine de rien ça aide vachement ! » Dis-je en gonflant mon torse.

Que ça soit clair, j'étais toujours honnête avec tout le monde. Le mensonge pour moi, ce n'était pas possible. J'étais de ma promotion oui mais en partant de la fin, donc en soit, je n'avais pas du tout menti à mon partenaire. On arriva finalement à la demeure de Kazushi-senpaï et comme prévu, c'était à Sharrkan-senpaï de prendre la main. Il tapa à la porte et sortit ensuite le fameux bonhomme. Alors comment dire qu'il avait sûrement oublié à quoi servait les vêtements ? Je plaçai ma main droite devant mes yeux afin de m'épargner cette vue. Le bonhomme était baraqué oui -comme moi- mais fallait pas pousser mémé dans les orties quand même. En plus il avait une serviette pour se couvrir le bras mais un coup de vent et on voyait tout, franchement...

Le Kazushi semblait un peu désinvolte et notre visite ne paraissait pas trop appréciée ; Il nous ferma donc la porte au nez. J'enlevai ma main de mon visage pour observer Sharrkan-senpaï avec une mine un peu gênée. Oui j'étais gêné pour lui, après tout c'était dégueulasse ! Nous on venait pour le sortir de sa solitude, lui proposer l'élite de l'élite et lui faisait quoi ? Il nous recevait en string limite ! Roooh... Voulant rassurer Sharrkan-senpaï, je lui tapotai son épaule en balançant quelques mots gentils.

« T'inquiète ce n'est pas de ta faute, de nos jours ils en ont plus rien à faire ! La politesse est portée disparue, tout autant que le respect d'ailleurs ! »

Pour épargner une nouvelle défaite à mon partenaire, j'étais d'accord pour m'occuper du prochain entretien. Nous nous dirigeâmes donc en direction de la demeure de ce bonhomme prénommé Kawashima Kyohei. D'après mon copain, il se connaissait et souhaitait donc rester à l'écart pour éviter des conflits. Oh, c'était franchement très professionnel de sa part, la classe ! Le bonhomme avait déjà tout compris.

« Aye ! Pas de problème, c'est vraiment très pro de ta part, la classe senpaï ! »

Allez, je ne devais plus tarder, il était temps d'interroger le prochain candidat. Je tapai à sa porte quelques fois, me grattai la gorge avant de débuter mon monologue.

« Bien le bonjour Kawashima Kyohei, je suis Sakana Ayanokoji genin de Kumo et fier membre de l'équipe de Sendai Anzu. Cette dernière recherche à rassembler l'élite de l'élite, la crème de la crème , les cerises sur le gâteau du village... Elle m'a donc chargé ou plutôt... »

Je lui fis un grand sourire et gonflais le torse.

« J'ai été mandaté pour trouver les perles rares et l'équipe qui sera proposée pour les missions les plus exceptionnelles et importantes du pays. Vous êtes dans la liste que m'a donné Anzu-senseï, est-ce que cette offre vous intéresse ? Pour information, Sendai Anzu est l'un des piliers de ce village... ça vous donne un petit aperçu de la chose ! »

Ce n'était pas mon genre d'en rajouter honnêtement, je préférai faire simple.

Spoiler:
 

_________________
À la recherche des pépites  B8qu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

À la recherche des pépites  Empty
Mer 13 Mar 2019 - 19:40
Comme à mon habitude à cette heure-ci de la journée, je rentrais chez moi après mon entraînement du matin. Et comme à mon habitude, je n’avais pas grand-chose à faire de la journée. Je décidais en cette journée tout à fait banale de passer par mon restaurant de ramens préférés afin d’y prendre un bon bol de mes ramens préférés à l’emporter. Certains préféraient le McShinobi, moi je préférais mon bon vieux restaurant de ramens. J’entrais donc dans l’échoppe.



J’attendais ensuite mon plat tout en me posant plein de questions sur le vieil homme. Pourquoi ? Il paraissait si jeune… mais il était si vieux. Il devait certainement abuser de substances illicites, ou alors avait-il mit au point une arcane secrète lui permettant de rajeunir. Mon esprit travaillait à plein régime et je ne fus sorti de mes songes lorsque celui-ci vint poser le bol et son sachet sous mon nez. Je le remerciais avant de m’en aller en direction de mon appartement.

« C’est quand même bizarre… » Pensais-je à voix haute.

Je n’arrivais vraiment pas à me sortir ces idées de la tête à tel point que je passais devant Sharrkan – qui essayait de se cacher – sans même le remarquer. Je continuais d’avancer et remarquait enfin le petit bonhomme placé devant ma porte. Je m’arrêtais une seconde avant de continuer mon chemin en direction de mon appartement.

Dois-je lui parler maintenant ? Non. Je concentrais mon chakra dans ma main afin d’activer le mécanisme fuinjutsu que j’avais mis en place afin d’ouvrir la porte de mon appartement automatiquement, car oui, j’arrivais très souvent les mains prises.

La porte commençait à s’ouvrir et je commençais à monter les quelques marches qui menaient à mon appartement lorsque le jeune homme commençait à parler. Parler. Parler. D’équipe, l’élite, Sakana Ayankojajaoa ? Je ne comprenais pas grand-chose. De plus, ne remarquait-il pas qu’il parlait à… personne ? Cette journée était devenue folle. J’arrivais ensuite à sa hauteur, je me posais derrière lui, me grattait la gorge et lançais.

« Je peux t’aider ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5625-kawashima-kyohei-terminee#45207

À la recherche des pépites  Empty
Dim 17 Mar 2019 - 18:57
Oui la porte c'était ouverte, du coup moi je m'étais lancé dans mon petit speech de la mort qui tue en espérant toucher les foules... et... bah non ! Ça m'apprendra à faire un peu plus attention dans le futur. En fait mes doutes se confirmèrent après avoir entendu quelqu'un de gratter la gorge. Oui oui, le bruit qui fait « Hum hum » version très grave. Comme pris sur le fait -alors que je n'avais rien fait de mal- je mis quelques secondes à me retourner complètement. Je fis un grand sourire au bonhomme -qui était à coup sûr celui que je recherchais- avant de me gratter la tête, la mine un peu gênée.

« Euuh... donc comme je disais... »

Devais-je refaire mon speech ? Le destin avait fait en sorte jusque là que ça ne serve pas à grand chose, peut-être qu'il fallait changer de disque tout simplement ?

« Alors euh... »

Non, punaise, je ne savais pas quoi dire d'autre en fait. Peut-être que mon nouveau partenaire Sharrkan aurait pu m'aider mais il avait préféré être très professionnel et me laissait faire. C'était classe de sa part hein mais ça n'arrangeait pas forcément mes affaires.

« Bon ! Pour tout vous dire, je ne sais pas si vous m'avez entendu mais je me nomme Sakana Ayanokoji. Ma senseï, une déesse lunaire... »  Mince, j'étais reparti dans un mauvais délire. « Euhhh, l'étoile montante de Kumo je veux dire, excusez moi. Enfin la damoiselle m'a demandé de réunir une équipe digne de ce nom, le genre d'équipe qui pourra surmonter toutes les épreuves. Le genre d'équipe, qui une fois lancée ne s'arrêtera plus ! »

J'avais reçu une formation Shinobi et encore, la moitié d'un cursus seulement. Comment dire que je n'étais pas vraiment doué en communication ? J'avais passé la moitié de mon enfance à naviguer, la terre ferme pour moi c'était un supplice, tout autant que parler avec des étrangers d'ailleurs. J'avais réussi à surmonter ça mais je n'étais pour autant pas une flèche « en société ».

« Et donc c'est pour ça que j'ai tapé à votre porte, vous me semblez être un candidat idéal ! Je ne suis pas là pour faire passer un test de force ou quoi hein, à vrai dire vous m'écraserez à coup sûr. Je veux juste vous poser quelques questions... Dans un premier temps, est-ce que ça vous intéresse ? »

Moi j'étais à fond, en fait j'avais tellement attendu d'avoir une équipe que rien que l'idée de participer à sa création me rendait heureux. C'était comme un cadeau d'anniversaire en avance, l'idée de pouvoir me servir de mes capacités pour la bonne cause m'intéressait beaucoup. Je ne pensais pas être un cas isolé, peut-être que Sharrkan ressentait aussi le besoin d'utiliser ses pouvoirs à bon escient ? Kyohei aussi ? Si tel était le cas, bah on formerait une équipe du tonnerre.

« Pour continuer un peu sur les questions, qu'est-ce que vous cherchez à accomplir en tant que Shinobi ? »

Prêt à faire le scribe, j'étais devant mon dossier en attente de ses réponses.

« Quelles sont vos capacités ? En fait c'est très mal écrit dans mon dossier. Je l'ai déjà dit au précédent candidat hein mais franchement... ils n'ont pas fait d'efforts, regardez... »

Je lui montrai le dossier où se trouvait sa tête et un court descriptif de ses capacités. À côté de sa tête, j'avais dessiné un mouton en l'attente de ses réponses. Ça ne faisait peut-être pas très pro...

« Si vous deviez faire une auto-évaluation, que diriez vous de votre niveau au Jan Ken Pon ? Êtes-vous.. : »

  1. Fort
  2. Moyen
  3. Mauvais

Mine de rien c'était important, ça pouvait sauver des vies !

_________________
À la recherche des pépites  B8qu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

À la recherche des pépites  Empty
Sam 23 Mar 2019 - 14:17
J’avais très bien compris ce que cette personne m’avait dit, mais bon, apparemment c’était important pour lui de me répéter pratiquement les mêmes choses. Il me parlait de Déesse Lunaire, d’étoile montante de Kumo. Était-il fou ? Je n’en pensais pas moins. Son offre était intéressante oui, et après tout, pourquoi pas. Le plus important dans une équipe, c’est la cohésion et le senseï. J’avais déjà entendu parler de la Sendai et je pensais qu’elle pouvait convenir à mes ambitions. La cohésion en revanche… avec l’énergumène qu’est cet Ayanokoji, j’en avais presque peur pour le troisième membre. Mais au moins, cela se travaillait.

« Pose moi les questions que tu veux… » Je marquais une légère pause avant de reprendre. « Bien sûr que ça m’intéresse… j’aurai moi aussi quelques questions, mais commence seulement. »

Oui, je pouvais bien lui faire confiance. Il continuait ses longues phrases inutiles dans le but de me demander ce que je souhaitais accomplir en tant que shinobi. Elles avaient comme une odeur de réchauffé ses questions. Je poussais un soupir avant de répondre.

« Comme beaucoup de monde, devenir l’un des meilleurs, protéger les habitants de Kumo, Kaminari et être reconnu par mes pairs. Entrer dans une unité spéciale éventuellement si j’en ai la possibilité. » Je levais ensuite les yeux au ciel afin d’y trouver un peu d’inspiration, mais rien ne me venait en plus. « Et… c’est tout. »

Mes capacités… surtout que. C’était lisible et compréhensible ! Savait-il lire ? Je me saisissais du dossier, posais le doigt au début de la ligne qui définissait mes capacités et commençait la lecture.

« Capacité spéciale : Dokuton ; Domaines maîtrisés : Fuinjutsu, Ninjutsu, Taïjutsu ; Affinités : Inconnnue. » Je posais ensuite un regard dépité sur le Sakana avant de rajouter. « C’est écrit, noir sur blanc… »

Il n’arrêtait donc jamais ?! Cela commençait gentiment à me ressortir par les oreilles lorsque sa dernière question avait eu le don de me faire tilter. Mon œil tressaillait à mesure que j’essayais de me contenir, mes poings se seraient et j’avais la tête d’une personne en train de faire un AVC. Mais tout allait bien. Je plantais mes yeux injectés de sang en plein dans les siens.

« T’es sérieux ?! À moi de te poser des questions maintenant. » Je marquais une légère pause avant tout en poussant un très grand soupir dans le but de me calmer un peu. « Est-ce que tu as un retard mental ? Parce que bon… t’es quand même étrange comme type. Et aussi, une équipe, on est trois élèves, qui sera le troisième ? »

Je craignais le pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5625-kawashima-kyohei-terminee#45207

À la recherche des pépites  Empty
Dim 24 Mar 2019 - 23:29
« C'est tout » ? Hey, c'était déjà pas mal du tout. Enfin quand ça sortait de sa bouche, malgré son air un peu las, je trouvais ça vraiment cool! En plus de ça, le bonhomme m'avait dit être intéressé par ma proposition... franchement ça sentait très très bon et non je ne parlais pas de mon gel douche ou quoi. Autre qualité de Kyokyo -oui je me permettais-, il avait réussi à lire le parchemin qu'on m'avait filé. Peut-être qu'il l'avait écrit lui même dans son propre dossier ? Ça ne me semblait pas impossible mais ça restait quand même peu probable.

« Oh... bien vu... Dokuton... hein... très intéressant. »

Qu'est-ce que ça pouvait bien être ? Ne voulant pas passer pour un idiot, je notai ça dans ma liste des choses à faire : « Apprendre ce qu'est le Dokuton - Grande Bibliothèque ». Sinon mon probable-futur-partenaire semblait maîtriser le Fuinjutsu, Taïjutsu et Ninjutsu ; Wow la classe, il savait en faire des choses, il pourrait d'ailleurs peut-être m'apprendre deux trucs à l'avenir ? Il me manquait encore beaucoup à apprendre en Taïjutsu par exemple et vu qu'il me paraissait plus expérimenté... pourquoi pas ?

Soudainement, juste après une question ultra importante, le bonhomme commença à s'emporter. Non mais ! Comment il pouvait s'énerver pour si peu? Je ne lui avais rien fait de mal hein. Il vint même à me demander si j'avais un retard mental... C'était peut-être une question pour savoir s'il devait me ménager ? Bon... un autre aurait pu le prendre mal mais perso' je me disais juste que c'était mon interlocuteur qui avait du mal à s'exprimer. Je lui fis un grand sourire, une mine angélique et je répondis à ses interrogations.

« Pour la première question : non, c'est un peu bizarre mais gentil de demander ça. Pour la deuxième, c'est... »

Je tournai la tête à droite puis à gauche à la recherche de Sharrkan. Où l'avais-je laissé déjà ?

« C'est un certain Sharrkan, il m'a d'ailleurs dit te connaître, c'est plutôt une bonne chose non ? Au moins les présentations sont déjà faites et puis l'entente ne pourra qu'être meilleure ?  Enfin pour en revenir à l'entretien, franchement ça a l'air pas mal ! Je ne suis pas un expert dans ce genre de chose de toute façon... Anzu-senseï aura le dernier mot. Moi malgré ton visage de fourbe et tes questions bizarres, je pense que tu pourrais convenir... »

Il ne m'avait pas répondu pour le Jan Ken Pon, franchement, il abusait un peu ! C'était quelque chose de super important pour moi, pas mal de décisions « futiles » se décidaient avec ce jeu et je voulais savoir si j'allai partir avec un désavantage pour nos prochaines excursions... Et mine de rien, observer l'adversaire, anticiper ses attaques et tout et tout, ça ne pouvait qu'être bon pour nous.

« On peut appeler Sharrkan si tu veux... Héooooooooooooooo Sharrkkaaaaaaan, viens ici ! »

J'avais crié un peu trop fort certes mais au moins c'était sûr que ça lui parvienne. En attendant, sans vraiment m'en rendre compte, je posais une nouvelle fois la question fatidique...

« Et sinon pour le Jan Ken Pon ? »

Oui, j'avais remis ça.

_________________
À la recherche des pépites  B8qu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

À la recherche des pépites  Empty
Mar 26 Mar 2019 - 0:25
J'étais là, caché à quelques mètres de la porte d'entrée de Kyohei, juste à l'angle d'une petite impasse perpendiculaire. Vu la tonne de géraniums qui était étalée ici, je ne risquais pas d'être découvert. Non, tranquille, je me fondais parfaitement dans le paysage. Est-ce que c'était honnête de me cacher pour ne pas que Kyohei me voit ? Non, certainement pas. Est-ce que c'était honnête d'avoir laissé sous-entendre à Ayano que j'étais ami avec le Kawashima ? Non plus. Mais est-ce que j'avais fait ce qu'il fallait pour que tout fonctionne pour tout le monde ? Parfaitement. Et c'était à ça qu'on reconnaissait un héros : se sacrifier pour le bien de tous.

[ Tais-toi et écoute, tu me déconcentres. ]
Ah, maintenant je n'avais même plus le droit de parler dans ma tête, super, génial, fantastique. J'observais donc Ayano s'avançant vers l'antre du malin... Ah en fait, c'était pas super sympa de l'envoyer tout seul là-bas. Il allait certainement se faire envoyer bouler. Mais bon, il était encore jeune, il fallait qu'il s'endurcisse avec l'expérience. Oui, voilà. Encore une fois, j'agissais pour le mieux.

J'entendis des bruits de pas dans la ruelle. J'eus tout juste le temps de me saisir d'un pot de géraniums pour le mettre devant mon visage. J'avais eu chaud. Kyohei lui-même venait de passer. Il ne m'avait pas vu, non, c'était sûr ; déjà parce que mon camouflage était imperceptible, mais aussi parce que si c'était le cas, il m'aurait tabassé pour avoir fait le stalker devant chez lui.

Bref, la conversation commençait. J'étais un peu loin pour tout entendre, je saisissais seulement quelques mots. Tout d'un coup, je sentis de l'humidité sur mon oreille et dans mon cou. Surpris, je me retournais pour tomber nez à nez avec une petite vieille avec des bigoudis. Apparemment, elle n'appréciait pas trop que je campe devant sa fenêtre ou que je touche à ses précieux géraniums, vu qu'elle m'aspergeait d'eau avec un vaporisateur.

« - Pschitt ! Pschitt ! Pschitt ! »

Non mais ça va pas ? Elle était folle, la vieille ? Déjà qu'elle était en train de ruiner mon brushing, en plus elle refaisait le bruit du vaporisateur. Sérieux, cette génération partait vraiment en steak.

« - Chut ! Stop ! Mais chut ! » Chuchotais-je tant bien que mal, essayant de ne pas dévoiler ma position.

[ FAIS CRAMER LA VIEILLE ! SES CHEVEUX ! SES GERANIUMS ! ]

Ah ouais, non, elle était pas sympa mais quand même, faut pas déconner. Je n'eus pas le temps de partir en guerre contre mémé ; Ayano m'appelait déjà, ce qui signifiait sûrement que le contrat était signé. Me recoiffant, j'avançais vers mes deux nouveaux coéquipiers.

« - Salut Kyohei ! Belle journée, hein ? Le soleil, les oiseaux, la légère brise... Sympa ton t-shirt, tu l'as acheté où ? »

La séduction, tout un art que je maîtrisais à la perfection.

_________________
À la recherche des pépites  D2tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203

À la recherche des pépites  Empty
Mar 26 Mar 2019 - 19:37
Je craignais le pire.

Et j’avais eu raison. Sharrkan. Pitié. Pourquoi lui, Ayanokoji n’était-il déjà pas assez attardé pour qu’on me refile encore un autre cas-social ? Enfin, ils étaient venus me chercher, peut-être allaient-ils faire des efforts ? J’y croyais peu, mais au moins j’espérais.

« On se connait… on peut dire ça oui. » Répondais-je au Sakana avant de replanter mes yeux fous dans les siens.

Il avait recommencé ! Cet… abruti. Il me tapait déjà sur les nerfs. Beaucoup plus que Sharrkan ne l’avait fait durant TOUTE l’académie et UNE mission entière. J’essayais de me contenir tout en voyant Sharrkan sortir des géraniums de ma voisine. J’étais donc passé à côté de lui sans même le remarquer ?

« Ton Sven Glen Ken Pon là tu peux te le foutre où je pense, s’il te plait ? »

J’attendais ensuite que Sharrkan fasse encore les quelques pas qui le séparait de nos positions. Toujours la même tête d’ahuri ceci disait. Il commençait donc sa prise de parole afin de me saluer. Il n’était pas tout à fait comme d’habitude. Il avait donc un cerveau ?! Quoique…

« Certes, il fait beau. Comment vas-tu ? » Je baissais ensuite les yeux afin de regarder mon t-shirt.

Mais… je n’avais pas de t-shirt. Ma veste était fermée.

« Mon t-shirt ? » Je marquais une légère pause avant de reprendre. « Bon, une autre bonne nouvelle à m’annoncer où je peux aller ranger mes courses ? J’dois mettre quelques trucs au frigo. Et… » Oui, il le fallait bien après tout. « Venez donc boire un verre chez moi. »

J’étais fou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5625-kawashima-kyohei-terminee#45207

À la recherche des pépites

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: