Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Nō 脳
Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) EmptyAujourd'hui à 2:21 par 

» This is good bye, Destiny [Aimi]
Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) EmptyAujourd'hui à 1:56 par Hayai Taishi

» 08. Demandes diverses
Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) EmptyAujourd'hui à 1:38 par Ikaku Jiro

» Consonne [SOLO]
Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) EmptyAujourd'hui à 1:35 par Ikaku Jiro

» Sur le départ, direction Ame no Kuni [PV. Taishi]
Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) EmptyAujourd'hui à 1:14 par Hayai Taishi

» Collision [Sae]
Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) EmptyAujourd'hui à 0:57 par Ikaku Jiro

» Têtes dures [Jiki Masami]
Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) EmptyAujourd'hui à 0:15 par Oterashi Yanosa

» Sense of Duty | Pv. Higure Mafuyu
Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) EmptyAujourd'hui à 0:04 par Yuki Wataru

» [A/OFFICIELLE/KIRI] HISSER LES VOILES [Part.2]
Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) EmptyHier à 23:53 par Yuki Kaya

» It's over 9000 ! (w/ Takeshi)
Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) EmptyHier à 23:44 par Higure Mafuyu

Partagez

Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae)

Yaoguaï Towa
Yaoguaï Towa

Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) Empty
Lun 18 Fév 2019 - 23:22
Voilà déjà quelques jours qu'il était arrivé au village caché de la Roche, tout y était différent, tout y était... bizarre. C'était un sauvageon, un vrai Hayashijin. Il ne connaissait pas ce mode vie et le dépaysage était bel et bien flagrant chez lui. Towa tentait de faire du mieux qu'il pouvait, il venait tout juste de valider son examen afin d'être genin d'Iwa, il était fier évidemment mais l'examen n'avait pas été dès plus compliqué pour ce garçon qui descendait d'une divinité guerrière. Il avait des facilités, en avait toujours eu en réalité mais il n'arrêtait pas pour autant de s'entraîner et ne se reposait pas sur ses lauriers. Ce n'était pas le genre d'un Yaoguaï.

Il se devait de trouver Sae. Le sauvageon était essentiellement au village pour elle, l'Ancienne lui avait confié une mission dès plus cruciale : être son bouclier, son protecteur et il comptait mener sa mission à bien jusqu'à sa mort. La fille du chef du clan était au courant de sa venue, un parchemin lui était parvenu concernant son arrivée et il ne l'avait toujours pas trouvé. Un nouveau parchemin, signé de sa main, lui indiquait qu'ils devaient se rencontrer.

N'ayant pas l'habitude de ce genre de rendez-vous, de ce genre de communication, tout était assez inhabituel chez lui. Il aurait préféré la voir directement, rien de tout cela ne serait arrivé. Bref, il gambadait dans la rue, cherchant son chemin pour se rendre à l'endroit où il avait donné le rendez-vous. Près des portes du village, c'était jusqu'à maintenant le seul endroit sûr où il savait s'y rendre.

Il attendait la patiemment, facilement reconnaissable par sa crinière rouge feu. Enfin, ils se connaissaient déjà alors il n'y aurait pas de problème pour elle de le reconnaître parmi la foule déjà présente en ce milieu d'après-midi
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5649-yaoguai-towa http://www.ascentofshinobi.com/u663
Yaoguaï Sae
Yaoguaï Sae

Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) Empty
Mar 19 Fév 2019 - 1:15
La mission de sauvetage des enfants qui furent bloqués dans la caverne était terminée et mon équipe et moi-même avions enfin pu rentrer au sein de la cité militaire. Quelques jours avant de partir en mission, j’avais eu l’excellente surprise de recevoir un missive m’annonçant que Towa allait venir vivre à Iwagakure no sato et qu’il allait suivre le même chemin que moi à savoir devenir un shinobi – néanmoins, je n’étais pas au courante de la réelle raison de la venue du jeune homme, cela n’avait pas été écrit dans la lettre. Je lui avais fait parvenir un message juste avant de partir de me retrouver huit jours après la remise du dit message aux portes du village. J’avais prévu plutôt large, le temps pour lui d’arriver ici, de passer son examen et moi de faire ma mission, de revenir de cette quête et d’avoir au moins une journée de repos.

Nous étions le jour j, celui où je devais retrouver l’un des miens, et mon cœur battait la chamade à l’idée de retrouver un compagnon de Yaogakure, j’avais plus que hâte. Je m’étais pressée de me préparer en apportant avec moi tout mon attirail de kunoichi que j’avais finalement adopté. Les rues étaient calmes à cette heure-ci et c’était un véritable plaisir que de se balader à ce moment de la journée.

Il m’avait fallu une bonne demi-heure pour gagner les crocs rocheux et de voir au loin cette chevelure orange que je ne connaissais que trop bien. Towa et moi avions le même âge, son père avait été le bouclier-lige du prédécesseur de mon paternel même s’il était orphelin, il n’avait pas à être triste puisque son paternel était mort en donnant sa vie à son chef. Le jeune homme ne m’avait pas encore remarqué, il fallait dire qu’habiller comme une shinobi sans ma coiffe macabre que j’avais remise à mon cousin le jour de son départ pour qu’il la donne à mon paternel, j’étais plus difficile à distinguer même si ma chevelure émeraude était toujours aussi voyante. Ni une, ni deux, je courais dans la direction du Yaoguaï pour me jeter dans ses bras tout en criant son prénom.

« TOWAAAAAA ! » Hurlais-je en attrapant avec férocité le jeune homme.

Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) 190219012223603393
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878
Yaoguaï Towa
Yaoguaï Towa

Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) Empty
Mar 19 Fév 2019 - 20:38
Attendant patiemment l'arrivée de sa compatriote, le roux regardait attentivement le bandeau de shinobi du village caché de la Roch qu'il détenait entre les mains. Une fierté ? Il ne savait pas, il ne ressentait encore rien pour le village et n'était là que pour une seule et simple raison : protéger la fille du chef du clan. Cependant, l'Ancienne et d'autres connaissances lui avaient précisé également que son niveau et sa puissance augmenteraient en un rien de temps en venant ici. Évidemment, le sauvageon y croyait moyen et ne comptait pas parier là-dessus, si tel était le cas, la surprise en sera plus grande.

La Yaoguaï ne mit guère de temps à arriver, elle semblait bien heureuse de voir son compatriote puisqu'elle lui sauta dans les bras, hurlant son nom à forte décibel. Elle n'avait pas changé après ce nombre de temps où les deux ne s'étaient guère vus. Il entoura le corps de Sae de ses bras fins avant de la lâcher et de se reculer.

Je suis très heureux de te retrouver, Sae-chan.

Elle était la fille du chef, chez les Yaoguai, il n'y avait pas forcément de politesse mais Towa était sûrement l'unique à utiliser à la perfection les termes qu'il fallait. Il préférait garder une distance, bien qu'avoir grandi avec la kunoichi changeait tout.

Comment vas-tu ? J'ai appris que tu étais devenue une fière guerrière ici, à Iwa.

Les rumeurs vont vite, voyant sa carrure, il ne doutait pas qu'elles étaient avérées. Cependant, il constata très vite qu'elle ne portait plus son objet macabre sur le visage, qu'elle n'était plus vêtue de ses vêtements sauvageons qu'elle portait autrefois. Non, elle rentrait clairement dans le moule en utilisant ses objets de combat de shinobi et des vêtements plus citadins.

Towa n'avait, quant à lui, pas encore changé de style vestimentaire. Gardant cette longue tunique noire sur soi, légèrement entrouvert pour montrer son corps musclé. Un accoutrement qu'il avait toujours porté depuis bien des années maintenant.

_________________
Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) X74h
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5649-yaoguai-towa http://www.ascentofshinobi.com/u663
Yaoguaï Sae
Yaoguaï Sae

Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) Empty
Mar 19 Fév 2019 - 21:44
Le rouquin était lui aussi content que nos chemins soient de nouveau entremêler. Il était même heureux pour reprendre ses mots. Il n’avait pas trop changé depuis mon départ. Le jeune homme s’enquérait de mes nouvelles en me demandant comment j’allais. La réponse était évidente, je me portais à merveille même si la forêt ancestrale me manquait énormément.

Un petit rire jaillissait de ma gorge quand j’entendis Towa me dire qu’il avait ouïe dire que j’étais devenue une fière guerrière depuis mon arrivée dans la cité militaire du pays de la Terre. Je ne m’attendais pas à cela. Les mains sur les hanches, je fixais le Yaoguaï comme si j’allais le réprimander.

« Comment ça ! J’ai toujours été une fière guerrière même à Yaogakure. » Disais-je. « Pourquoi t’es-tu décidé à venir ici ? Cette cité est bien différente de tous ce que nous connaissons, quelles sont tes motivations à toi ? » Demandais-je au jeune homme.

Je voulais connaître les raisons qui avaient poussé le rouquin à tout quitter pour venir s’installer ici. En entrant à Iwagakure no sato et plus particulièrement en intégrant l’armée shinobi, il allait renoncer à son bien le plus précieux à savoir sa liberté. Moi-même j’avais dû renoncer à cette dernière, depuis que j’étais Genin, je n’avais plus le droit de me déplacer ayant une interdiction de quitter le village sous peine d’être considérée comme un déserteur et de me voir traquer par les mêmes forces à qui j’avais décidé d’offrir mon bras armé. Il n’existait qu’une seule méthode pour recouvrir à un semblant de liberté, c’était de devenir Chunin, ce grade permettait de pouvoir quitter l’enceinte du village. J’avais hâte d’obtenir ce rang pour pouvoir me balader dans les forêts avoisinantes, je savais qu’elles existaient puisque je les avais vus lors de mon premier voyage dans le pays de la Terre. Sentir l’herbe sous mes pieds, les caresses des feuilles sur mon visage étaient ce qui me manquait le plus. La patience était la plus grande des vertus, si je m’acharnais comme je le faisais depuis les départs de mes cousins germains, j’obtiendrai rapidement l’objet de mes convoitises.

« Je te propose de marcher un petit peu, on ne va pas rester comme des potiches devant ses horribles portes noirâtres. » J’invitais Towa à suivre mon pas.

Sur ces paroles, j'attrapais le bras droit du sauvageon et je me blottissais contre lui. Le fait de retrouver l'un des miens dans la cité militaire du pays de la Terre me remplissait de bonheur que je n'arrivais pas à contrôler.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878
Yaoguaï Towa
Yaoguaï Towa

Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) Empty
Mar 19 Fév 2019 - 22:14
Il se permettait un haussement d'épaules en voyant la jeune guerrière rire jaune à sa réflexion. Towa n'avait jamais douté de la force de sa compatriote, au contraire, elle était, tout comme lui, descendante d'une divinité connu pour sa férocité et sa grande capacité à la guerre. Les deux étaient pareils, le Yaoguaï ne doutait pas aussi de la proximité qu'il pouvait y avoir entre cette déesse et ce dieu.

Une seule chose m'amène ici...

Le tout nouveau Iwajin resta évasif. Il devait trouver les bons mots de peur de blesser son amie, puisque avant d'être une simple compatriote, elle était avant tout son amie. Le sauvageon avait besoin de trouver les mots juste pour donc ne pas la froisser, même si en soi, il n'y avait rien de froissant à être protégé. Au contraire. Sae proposa de marcher dans la cité pour éviter de rester figé comme des poteaux devant ces portes géantes qui obstruaient une si belle vue.

Avec plaisir...

Il l'emboita le pas, elle se colla tout contre lui et le genin rougissait particulièrement vite. Il n'était clairement pas habitué à ce genre de proximité avec Sae, mais bizaremment, cela ne le dérangeait pas plus que cela. Peut-être parce qu'elle n'était pas n'importe qui pour lui, encore plus aujourd'hui.

L'ancienne m'a envoyé ici pour... Il marqua une petite pause avant de reprendre. Elle veut que je te protège. Que je sois ton protecteur tout comme mon père l'a été pour le prédécesseur de ton père.

L'annonce était faite, il redoutait maintenant la réaction de l'Hayashijin. Mais, peut-être qu'il se voilait simplement la face, qu'elle prendrait bien le fait que Towa la protège. Qui plus est, il aurait pu refusé et il avait accepté de la protéger elle en découvrant une vie inconnue jusqu'ici.

_________________
Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) X74h
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5649-yaoguai-towa http://www.ascentofshinobi.com/u663
Yaoguaï Sae
Yaoguaï Sae

Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) Empty
Mer 20 Fév 2019 - 23:24
En attendant les réelles raisons de la venue du jeune homme, je lâchais le bras de ce dernier immédiatement. De quoi se mêlait l’Ancienne ? Genkû et Senkû n’étaient plus là, je me retrouvais sans défense et inapte au combat qu’il me fallait un protecteur ? Towa n’y était pour rien, mais étant donné que c’était lui que j’avais en face de moi il allait prendre pour deux.

« D’abord Père qui refuse de m’enseigner les Portes, maintenant l’Ancienne qui m’envoie un bouclier-lige parce que je suis seule dans ce pays, c’est quoi la suite ? » Demandais-je au rouquin. « On va me demander de rentrer au pays pour ma sécurité c’est ça ? » Je ne laissais pas le temps au Yaoguaï de répondre à ma première question que j’en enchainais par une seconde.

Je commençais à voir rouge. Si je m’étais rendue dans cette cité immonde ce n’était pas pour être choyée comme une princesse, j’étais là pour apprendre une nouvelle conception de la guerre. J’étais prête à mettre ma vie en danger et en péril pour atteindre ce but, alors un bouclier-lige je n’en avais que faire. Et puis pourquoi m’en attribuer un ? Normalement, seul le chef du clan avait le droit à ce privilège, la progéniture n’avait pas ce droit. La vieille avait dû faire cela de façon officieuse, père ne l’aurait jamais toléré. Je me rapprochais du guerrier sauvage pour le regarder les yeux dans les yeux.

« Pourquoi l’Ancienne t’as envoyé ? Il doit bien y avoir une raison, je la vois mal prendre ce genre de décision être le fruit du hasard. Elle ne s’est pas levée un bon matin en se disant, et si j’envoyais l’un des nôtres devenir le bouclier-ligne de la princesse Sae ? Je n’y crois pas, à tous les coups il y a une histoire derrière cette décision ? » Disais-je en essayant d’éluder le problème. « Ne me dit pas que tu es là uniquement pour me protéger ? » La question était posée.

J’espérais que le jeune homme n’allait pas consacrer sa vie pour moi. Premièrement, je ne l’accepterai pas, car je n’avais pas besoin d’une ombre puisque j’en avais déjà une. Deuxièmement, pourquoi ne profiterait-il pas de l’opportunité pour devenir plus fort auprès d’iwajines aux mœurs si différentes de celles que l’on nous avait inculqué enfant. Les bras croisés, j’attendais les réponses à mes interrogations. Dans quoi c’était embarqué Towa, me disais-je.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878
Yaoguaï Towa
Yaoguaï Towa

Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) Empty
Jeu 21 Fév 2019 - 18:35
Immédiatement, Sae prit ses distances avec son compatriote et il s'en doutait : elle ne prendrait évidemment pas bien le fait de sa présence au sein de cette cité militaire. La protéger ? Towa n'y était clairement pour rien, toutefois il comprenait que la kunoichi s'énerve contre lui. Il était seul face à elle, il prenait ainsi pour son père et l'Ancienne. Enfin, quant à son père, le Yaoguaï ignorait totalement les raisons de son refus de lui enseigner les Portes. Qu'elle devait comprendre que lui avait dû se débrouiller seul, elle pouvait clairement le faire également.

Je ne sais pas. Je ne fais que ce que l'on m'a demandé de faire, je le fais avec plaisir néanmoins.

Avoua-t-il. Il appréciait énormément Sae, cependant il ne savait pas s'il se ferait à l'idée d'être shinobi d'un village caché. C'était tout nouveau pour lui, il fallait donc le comprendre. Les deux s'étaient arrêtés en pleine marche, la fille aux cheveux émeraude s'approchait du garçon aux cheveux de feu pour le regarder droit dans les yeux. Elle se doutait de quelque chose. Seul les chef de clan avait l'honneur d'avoir un bouclier-lige.

Comment lui dire qu'elle avait vu une vision d'elle en danger total au pays de la Terre ? Ce n'était pas possible, surtout en sachant que les visions de l'Ancienne se produisaient souvent. Elles étaient réelles, ce n'était pas le simple fruit du hasard.

Qu'aimerais-tu entendre ? Je suis là pour toi, pour te protéger et je compte remplir mon rôle jusqu'à la mort. Comme mon père. Son regard feu plantait dans celui de son amie. De plus, on m'a fait part qu'ici je pourrais progresser également. Je fais d'une pierre, deux coups.

Cependant, sa mission première était de la protéger. Il ne voulait pas encore lui faire part de ce qu'avait vu l'Ancienne.

Tu es ici depuis longtemps, nous ne nous sommes pas vu depuis longtemps. Fais-moi visiter ?

Même si Towa doutait clairement que Iwa ait des endroits aussi beau que peu offrir Hayashi no Kuni et Yaogakure.

_________________
Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) X74h
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5649-yaoguai-towa http://www.ascentofshinobi.com/u663
Yaoguaï Sae
Yaoguaï Sae

Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) Empty
Jeu 21 Fév 2019 - 22:02
« Il ne manquerait plus que ça que je sois une corvée ! » Lançais-je entre rire et colère, car les deux sentiments se mélangeaient parfaitement ensemble.

En m’étant rapprochée drastiquement du jeune homme, je pouvais voir dans ses yeux s’il me disait la vérité. Les yeux étaient le reflet de l’âme, et l’âme ne pouvait pas mentir à l’instar d’une langue bien pendue. Towa me disait ses raisons, et d’une certaine manière il esquivait la réponse par une interrogation. Il me cachait clairement quelque chose, j’en étais prête à mettre ma main à couper. Néanmoins, cela ne servait à rien de chercher à connaître la vérité puisque l’impression que me laissait le Yaoguaï était qu’il n’allait rien dire. Du moins pour le moment, tôt au tard je serais pourquoi ce dernier avait décidé de venir dans la cité militaire du pays de la Terre pour devenir mon bouclier-lige.

« Tu n’as pas intérêt à mourir et encore moins pour moi. » Disais-je au jeune homme.

Quand je siégerai sur le trône de mon paternel je mettrais un terme à cette loi qui stipulait que tout chef Yaoguaï devait avoir plusieurs bouclier-liges. Un leader ne se devait pas d’avoir des boucliers, il était la première lance à combattre, le premier torse à voir son sang versé sur le sol, mais aussi le premier à prendre les vies du camp adverse. Certaines choses devaient disparaître à Yaogakure et quand mon heure viendra, je serais révolutionnée mon peuple.

Le rouquin me demandait de lui faire visiter le village pour mettre un terme à ce petit malaise qu’il y avait entre nous. Il avait raison, il était inutile de se prendre la tête avec les problèmes sauvageons. Même si cela me déplaisait qu’il soit mon protecteur, car de base je n’avais pas besoin d’une telle chose, j’étais heureuse de voir l’un des miens, de pouvoir discuter de chose que seul lui pouvait comprendre, alors il n’était pas nécessaire que je me prenne la tête avec Towa.

« Très bien suis-moi dans ce cas. » J’attrapais le bras du jeune homme pour le forcer à suivre ma future cadence infernale.

Je savais où j’allais conduire le sauvage, au même endroit que m’avait montré Senkû lors de mon arrivée à Iwagakure no Kuni. Au fur et à mesure que nous avancions, on arrivait devant une profonde crevasse. Je m’avançais dangereusement près du bord, des petits cailloux de roche se dérobaient sous mes pieds, les bras tendus je regardais mon comparse. Un petit clin d’œil et je me laissais tomber dans le vide telle une plume. Comment allait réagir le guerrier, j’avais hâte de voir cela.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878
Yaoguaï Towa
Yaoguaï Towa

Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) Empty
Sam 23 Fév 2019 - 13:00
Un simple sourire s'affichait sur le visage du sauvage, c'était un plaisir d'avoir une mission comme son père avait eu autrefois. Certes, Sae n'était pas chef de clan et seul ces derniers pouvaient prétendre à avoir un ou plusieurs bouclier-lige, il n'en restait pas moins que Towa appréciait énormément Sae et avait accepté d'être son bouclier. Plus tard, elle prendra les commandes du clan, il n'en doutait guère et de ce qu'il lui disait, elle devait comprendre que le Yaoguaï lui donnait sa vie, bien qu'elle lui interdisait de mourir et surtout pour elle. Le serment était déjà fait, Towa ne pouvait revenir en arrière.

Préférant ne plus parler de cela, voyant que ça ne lui plaisait pas, le primitif demanda à sa compatriote de lui faire visiter le village, quelques recoins qui pourraient lui rappeler Hayashi no Kuni, peut-être ? En étant arrivé ici, le genin ne s'était clairement pas attendu à une telle chose. Tout était horrible ici, tout était différent, c'était une horreur de vivre dans une telle cité et Yaogakure lui manquait déjà terriblement.

Les deux genins arrivèrent près d'une crevasse, où il n'y avait rien et le Yaoguaï ne comprit pas de suite ce qu'il se passait ici. Surtout, pourquoi l'avoir amené ici ? Sae tendit ses bras avant de se laisser tomber dans le vide. Towa n'eut le temps de rien faire, il tenta de rattraper son amie, mais elle tombait déjà. Ni une, ni deux, le garçon sauta à son tour dans le vide en piquée pour pouvoir rattraper Sae et la sauver.

SAAAAAAAAE !!!!!!

Intrépide, elle l'était. Folle également et lui aussi d'avoir sauté sans penser à la suite des événements. Était-ce déjà la fin de son aventure qui n'avait pas réellement commencé ?

_________________
Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) X74h
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5649-yaoguai-towa http://www.ascentofshinobi.com/u663
Yaoguaï Sae
Yaoguaï Sae

Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) Empty
Sam 23 Fév 2019 - 22:09
Je pouvais entendre mon prénom jaillir dans un hurlement depuis la gorge de celui qui se disait être mon bouclier-lige. Je souriais et je remarquais aussitôt le rouquin se jeter lui aussi dans la crevasse, bien il me suivait. La gravité faisait son travail, mais il était temps de la stopper, je concentrais mon chakra sur la plante de mes pieds pour me coller à la paroi verticale rocheuse et ainsi mettre un terme à ma chute dans le vide. Il n’y avait plus qu’à espérer que le jeune homme en fasse de même ou bien d’user d’une technique lui permettant de s’accrocher à la paroi rocheuse.

« Si tu pouvais éviter de mourir, je n’en serais que plus heureuse ! » Lui disais-je en riant.

Ne voulant pas attendre bêtement, car la position était fort peu agréable puisque j’étais perpendiculaire vis-à-vis de la paroi qui elle était horizontale, je me mettais à courir sur cette dernière. Qu’est-ce que cela était pratique de pouvoir défier les lois de la gravité en mettant du chakra de cette façon. Sans doute l’une des meilleures bases à apprendre lorsque l’on devient Genin dans la cité militaire du pays de la Terre. Senkû m’avait montré ce chemin certes dangereux de prime à bord, mais il était un fabuleux raccourci pour atteindre les Hauts-Plateaux. Cette localisation servait aux shinobis du village comme lieu d’entrainement, mais c’était également un endroit idéal pour observer le soleil se lever ou inversement voir l’astre flamboyant se coucher.

« Ne faiblit pas Towaaaaaa ! » Criais-je en arrière en espérant que le rouquin me suivait bien et qu’il ne s’était pas écrasé au sol.

Après avoir couru sur la paroi rocheuse de la crevasse, il était temps d’escalader la partie montagneuse qui amenait justement sur les Hauts-Plateaux. Quelques minutes me suffisaient pour rejoindre ma destination. Le soleil n’était pas encore couché, le spectacle n’en serait que plus beau. Je me tournais pour pouvoir accueillir le sauvageon lorsque ce dernier arrivera. Normalement, il me suivait même si je n’étais pas sûre de moi totalement, mais bon s’il se prétendait être suffisamment fort pour être mon bouclier-lige, il n’allait pas trépasser aussi facilement, je l’espérais pour lui sinon ce serait une mort très peu glorieuse.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878
Yaoguaï Towa
Yaoguaï Towa

Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) Empty
Jeu 28 Fév 2019 - 15:33
En passant ce fichu examen pour devenir genin, l'Hayashijin avait du apprendre quelques petits choses pour parfaire devant le jury. Manier son chakra vers sa plante voutaire en faisait parti, mais Towa n'y pensa pas en premier lieu. Toujours armé de ses coutelas, il les planta dans la paroi rocheuse pour prendre. Levant les yeux, il aperçut que son amie avait, elle, utilisé la technique des citadins. Le sauvageon soupira, c'était bien mieux d'user de cette technique que de la sienne. Plus longue et fastidieuse pour grimper, il concentra son chakra au niveau de ses pieds puis les appuya contre la paroi.

Le genin grimpa jusqu'à la fin de cette partie rocheuse et commença à escalader pour pouvoir arriver à l'endroit où l'attendait Sae. Un magnifique endroit qu'était ces Hauts-Plateaux. Il n'y avait encore jamais mis les pieds. Un véritable terrain d'entraînement, bien que Towa préférait les terrains sauvages de Hayashi no Kuni.

Tu as facilement appris à maîtriser les manœuvres de cette cité. Tout comme ton accoutrement...

En effet, Towa constatait que Sae avait bel et bien changé. Allait-il lui aussi changer en restant dans la cité militaire ? Il ne l'espérait pas...

Pourquoi as-tu refusé de suivre ton cousin ?

Elle devait s'attendre à ce que Towa lui posa quelques questions sur le fait qu'elle ait décidé de rester ici. Loin, très loin de sa famille.

_________________
Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) X74h
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5649-yaoguai-towa http://www.ascentofshinobi.com/u663
Yaoguaï Sae
Yaoguaï Sae

Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) Empty
Ven 1 Mar 2019 - 21:25
Le jeune homme avait raison, je commençais à m’acclimater dans la cité militaire du pays de la Terre. Si à mon arrivée on m’avait dit cela, je ne l’aurais pas cru, mais étonnamment petit à petit je rentrais dans le moule et d’une certaine manière cela me faisait peur. Néanmoins, avec un nouveau Yaoguaï dans la cité peut-être que l’esprit sauvage allait reprendre de plus belle, pouvoir partager ses coutumes avec quelqu’un était une chose très importante, mais surtout essentielle pour pouvoir les pratiquer. Le rouquin me faisait une remarque sur ma tenue vestimentaire qui n’avait plus rien à voir avec celle que j’arborais d’habitude à Yaogakure no Kuni, pour preuve l’absence de ma coiffe mortuaire.

« J’ai tenu jusqu’au bannissement de Senkû, à ce moment-là j’ai renoncé à mes tenues d’apparats habituelles. On va dire qu’elles ne sont pas optimales pour la vie d’un shinobi, mais ne t’en fait je n’oublie pas d’où je viens Towa, mon cœur est toujours celui d’une Hayahijine. » Disais-je d’un ton neutre.

Le simple fait d’en parler, me faisait me questionner. Étais-je en train de perdre mon esprit sauvageon pour celui des citadins iwajines ? Au fond de moi, je n’avais pas réellement cette sensation, mais étant donné que Towa était le seul du village à connaître ma vie d’antan, ce dernier était capable de se rendre compte si j’avais changé ou non. Malheureusement, il semblerait que j’ai commencé mon processus de changement, ce même processus que j’avais tant critiqué à Genkû lorsque nous nous étions retrouvés la première fois dans la cité militaire du pays de la Terre.

De plus, le sauvageon me demandait pourquoi je n’avais pas suivi les autres, pourquoi j’étais restée ici, dans cet endroit que j’avais tant décrié quand j’étais arrivée ? Beaucoup pensait que je serais partie avec ma famille, mais j’avais fait le choix inverse, car mes plans et mes desseins étaient différents des leurs.

« Je suis restée ici, car j’ai besoin de comprendre le monde dans lequel nous vivons. Qu’on le veuille ou non, les shinobis arrivent bien plus vite que nous le pensions. Père pense que nos forêts nous protègent, mais il a tort. Vois-tu Towa, je veux obtenir une force d’esprit en plus d’une force de combat suffisamment grande pour prendre le trône de mon paternel, mais également de protéger notre peuple des shinobis. Du moins, c’est ce que je me dis. Je vais être honnête avec toi, cette vie dans cité militaire n’est pas si désagréable que je le pensais il y a des côtés plutôt agréables, même si la nature me manque et l’interdiction de sortir du village me frustre. » Je regardais le jeune homme droit dans les yeux.

Le soleil se couchait tout doucement et le spectacle pouvait commencer c’était ce pourquoi nous étions-là, voir le jour disparaître au profit de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878
Yaoguaï Towa
Yaoguaï Towa

Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) Empty
Sam 2 Mar 2019 - 9:07
Towa appréciait de revoir Sae, elle avait toujours été une amie proche au temps où elle vivait à Yaogakure, il faisait parti de ceux n'ayant pas compris le départ de cette-dernière pour Iwa. Et pourtant, lui aussi se retrouvait là. Ses objectifs et sa mission étaient néanmoins bien différents d'elle, il était là pour quelque chose de précis, recherchait quelque chose en espérant pouvoir protéger de son être et de sa vie la princesse du clan. En revoyant la sauvageonne, l'Hayashijin avait pu constaté son changement vestimentaire ainsi que l'absence de sa coiffe. Le Yaoguaï en avait une aussi également, mais il ne l'avait jamais porté... Il n'en trouvait pas l'utilité, quand bien même les coutumes de son clan étaient importantes pour lui.

Sae répondit à sa question, ayant laissé de côté ses vêtements qu'elle portait habituellement pour se permettre une meilleure mobilité et pouvoir ainsi donc être une parfaite kunoichi. En tout cas, apparemment, elle n'oubliait pas d'où elle venait et son cœur restait pour le pays du Bois.

Je l'espère, Sae. Lui répondit-il, sur un ton tout aussi neutre.

Les questions n'étant pas finies, il lui demanda également la raison de son désir de rester ici alors qu'elle aurait pu suivre ses cousins. Towa aurait réellement penser que c'est ce qu'elle ferait, pourtant elle était encore ici, dans la cité militaire de la Roche et il n'arrivait pas à comprendre. Elle expliqua que rester ici pouvait lui permettre d'avoir une plus grande force d'esprit ainsi que de combat, qu'elle souhaitait protéger son peuple des shinobis. Ajoutant également qu'elle se plaisait ici.

Je ne sais pas comment tu fais. J'en tombe malade depuis que je suis arrivé ici. Tout pue, il n'y a plus de nature ici.

Les grandes cités n'avaient jamais été son fort, lui qui avait toujours été habitué aux forêts. Il n'était jamais sorti de Yaogakure, c'était la première fois qu'il avait entrepris un aussi long voyage et qu'il était aussi loin de chez lui. Le soleil commença à se coucher, les yeux du rouquin regardèrent avec désir ce coucher de soleil. La vue était superbe, il n'en avait pas les mots.

Pas même à Yaogakure, nous pouvons voir ça...

La forêt cachait le plus souvent le soleil, bien qu'il y avait quelques clairières et plaines pour leur permettre de voir le soleil. Ici, tout y était dégagé et le Yaoguaï était émerveillé par ce spectacle.

Dis-moi, Sae... Qu'attendent-ils de moi en tant que... Genin ? Lui demanda-t-il, curieux de savoir ce qu'il l'attendrait. Il n'y connaissait justement rien à cette vie de shinobi qui s'ouvrait à lui.

_________________
Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) X74h
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5649-yaoguai-towa http://www.ascentofshinobi.com/u663
Yaoguaï Sae
Yaoguaï Sae

Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) Empty
Lun 4 Mar 2019 - 21:27
Il était vrai que ce spectacle que nous offrait le soleil ne nous était pas accessible à Yaogakure, l’épaisse flore nous empêchait de voir correctement le cycle du jour et la nuit se produire. La cité du pays de la Terre offrait quelques avantages, mais je comprenais le jeune homme qui trouvait cet endroit puant, car j’avais moi aussi eu la même réflexion, je l’ai même toujours bien qu'elle soit moins prononcée aujourd’hui. Towa me demandait ensuite ce qu’attendait le village par rapport à sa situation de Genin. C’était une excellente interrogation que venait de me poser le rouquin, car j’étais moi aussi concernée. Si Senkû était toujours présent, il aurait pu me donner cette réponse, mais je ne lui avais jamais posée cette question quand il était encore un iwajine. Je regardais le sauvageon avant de prendre la parole.

« Je ne suis pas sûre de ma réponse, mais je dirais que l’on doit protéger et servir tout en apprenant afin de devenir plus fort et d’être encore plus efficace. » Je marquais un temps d’arrêt. « Tu dois faire comme moi et te mettre au service de cette cité, nous sommes toujours des Yaoguaï, mais nous avons offert nos vies à ce village et à ses habitants, nous avons donc des responsabilités vis-à-vis d’eux et plus aucune vis-à-vis de nous. » Finissais-je par dire.

Une fois mes paroles prononcées, je m’asseyais à même le sol pour pouvoir profiter tranquillement du spectacle. J’espérais que le rouquin en fasse de même afin de pouvoir poser ma tête sur son épaule et d’entrer dans une phase silencieuse afin de contempler l’astre flamboyant nous faire ses adieux.

Je ne savais pas trop comment allait se terminer cette journée. Allions-nous chacun partir dans une direction différente et nous dire à la prochaine ? Ou plutôt continuer à profiter de ce lieu calme et paisible jusqu’à ce que la lune brille de mille feux ? Ou encore nous battre pour pouvoir jauger notre niveau respectif ? Une seule chose était sûre, j’avais envie de rester auprès du rouquin, sa présence me réchauffait le cœur ainsi que l’âme et je ne souhaitais pas quitter le sauvageon pour le moment, bien que je m’abstenais de le lui dire. Depuis le départ de mes deux cousins germains, c’était le meilleur moment que j’avais pu vivre depuis le bannissement, une partie de moi commençait à se ressourcer et à reprendre le goût à la vie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878
Yaoguaï Towa
Yaoguaï Towa

Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) Empty
Mar 5 Mar 2019 - 19:46
Towa avait réellement du mal à se faire à l'idée qu'il allait vivre dans une cité pareille pendant de nombreuses années, car il ne se voilait pas la face. Sae restera le plus longtemps dans ce pays et ce village, c'était tout simplement évident et il le comprenait... Elle n'était pas partie lorsque sa famille s'en était allée, elle n'avait pas de raison de quitter Iwa surtout si aucun de ses objectifs personnels n'étaient réglés. Peut-être partirait-elle quand il sera temps de prendre en main son clan. Enfin, le Yaoguaï ne l'espérait pas, puisque cela voudrait dire que le paternel de son amie aurait trépassé et il savait ce que c'était de perdre ses parents.

Finalement, le sauvageon s'interrogea un peu sur sa présence ici, tout du moins sur son grade et ce qu'il en découlait. N'ayant jamais été à proprement parler shinobi, il ne savait pas du tout à quoi s'attendre quant aux missions qui l'incomberaient. Towa avait simplement passé l'examen, voilà tout. La réponse de Sae était sûrement imparfaite, elle n'était pas réellement sûre de ses propos.

Je ne peux renier d'où je viens, Sae. Si Yaogakure a besoin de moi, je ne peux ignorer l'appel quand bien même je suis un genin d'Iwa, aujourd'hui. Nous aurons toujours une responsabilité envers notre village. Répondit-il alors en posant son regard flamme sur la jeune kunoichi.

Il finit par se redresser et poser son regard sur la Yaoguaï. Ils n'allaient tout de même pas rester là et regarder le soleil se coucher... Ce n'était du moins pas du genre de Towa.

Montre moi ce que tu sais faire maintenant, Sae... Lui demanda-t-il, la dernière fois qu'il l'avait vu, Sae ne savait pas toujours ouvrir les portes du clans.

_________________
Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) X74h
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5649-yaoguai-towa http://www.ascentofshinobi.com/u663
Yaoguaï Sae
Yaoguaï Sae

Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) Empty
Ven 8 Mar 2019 - 23:37
J’étais d’accord sur le fond avec le jeune homme, nous étions d’abord fidèles à Yaogakure avant Iwagakure. Néanmoins, il fallait que le rouquin mette de côté son passé afin de pouvoir se concentrer sur son avenir. Celui qui se disait être mon bouclier-lige se redressait pour me faire face, je voyais à son visage que la passivité n’était pas son fort, il voulait de l’action comme n’importe quel sauvageon. Towa voulait que je lui montre ce que je savais faire. Je souriais, la perspective de me mouvoir me réjouissait même si j’appréciais l’observation d’un coucher de soleil.

Je me levais donc à mon tour. Je savais ce que j’allais montrer au jeune homme. Je m’écartais donc de ce dernier en reculant de plusieurs pas en arrière. J’affichais un large sourire sur mon visage. Levant les bras à mi-hauteur, je lui faisais signe que cela allait commencer. Je dégainais mon sabre et en l’espace de quelques secondes je me retrouvais nez-à-nez face au rouquin. Ma bouche à quelques centimètres de la sienne, mais surtout le Yoaguaï pouvait sentir ma lame lui caresser le dos.

« Bouh ! » Lui soufflais-je au visage avant de m’écarter du sauvageon tout en prenant le soin de ne pas le blesser avec mon katana que je rangeais ensuite.

Pourquoi lui avoir fait cette démonstration de ma vitesse ? Parce que j’avais l’impression que le jeune homme n’était pas très rapide, mais surtout si ce dernier se voulait être mon bouclier-lige il se devait de pouvoir se mouvoir de la même façon que moi. Il voulait être mon protecteur, il se devait d’être à ma hauteur ou devant moi et non derrière moi, ce rôle étant réservé à mon ombre.

« Si tu es intéressé, je peux t’apprendre ce que je viens de faire ? Ce n’est pas très compliqué à enseigner. » Disais-je en arborant de nouveau mon sourire.

Towa avait le choix, accepter ou refuser mon offre. C’était la première fois que j’allais acquérir ce rôle d’enseignant. Jusqu’alors, j’avais toujours été de l’autre côté, celui de l’élève. Était-ce la cité militaire du pays de la Terre qui m’avait changé et donné cette envie de partager mon savoir ? En tout cas une chose était sûre, je voulais que le jeune homme accepte ma proposition.
ACTION(S):
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878
Yaoguaï Towa
Yaoguaï Towa

Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) Empty
Sam 9 Mar 2019 - 15:32
Mieux ne valait pas continuer ce léger débat sur ce qu'ils devaient faire, les deux amis allaient forcément ne pas être d'accord sur certaines choses et Towa ne pouvait pas renier son village comme Sae semblait l'avoir fait. Il pensait à son avenir, mais... il ne pouvait oublier le village et pays qui l'avaient vu grandir. Se relevant, il demanda alors à sa compatriote de lui montrer ce qu'elle savait faire maintenant qu'elle était au village caché de la Roche. Elle avait déjà dû progressé depuis le temps qu'elle était ici.

Elle se leva puis recula de quelques pas avant de dégainer sa lame. L'Hayashijin se mit en posture de combat, mais la suite, il ne s'y était pas attendu. En effet, à peine avait-il cligné l'oeil que Sae se retrouvait face à lui, katana dans son dos à lui, ses lèvres si proche des siennes qu'il en rougissait presque. C'était une technique surprenante et c'était vrai... Towa n'était pas capable d'être aussi rapide que cela s'il n'utilisait pas ses techniques sacrées du clan. Sae n'avait rien utilisé.

Sae se recula et proposa de lui apprendre cette vitesse, il hocha doucement la tête.

Comment as-tu fait pour être aussi rapide ? Lui demanda-t-il en premier lieu, puis ajoutant alors : Je serai ravi que tu m'apprennes cette technique. Ce sont les Iwajins qui te l'ont enseigné ?

Car si c'était le cas, le Yaoguaï allait avoir pas mal de soucis pour combattre à leurs côtés. Il se devait d'apprendre à être bien plus rapides sans utiliser les portes célestes.

_________________
Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) X74h
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5649-yaoguai-towa http://www.ascentofshinobi.com/u663
Yaoguaï Sae
Yaoguaï Sae

Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) Empty
Lun 11 Mar 2019 - 0:04
Ma petite démonstration avait fait mouche puisque j’avais suscité l’intérêt du jeune homme. Je n’en demandais pas plus. Towa voulait savoir comment je m’y étais prise pour arriver aussi vite devant lui sans avoir utilisé l’art clanique. J’allais donc expliquer en quoi consistait cette technique basique qui ne demandait qu’à utiliser du chakra et rien d’autre, même si moi je l’accouplais avec mon art sur sabre.

« Cette technique te permet d’être plus rapide que sur une courte distance. Avec les Portes Célestes cela devient un tout autre niveau, mais n’ayant pas accès à l’arcane de notre clan, j’ai dû trouver une sorte de simulacre. » Disais-je au rouquin.

Maintenant, je devais dire comment réussir à l’employer. Il savait à quoi elle servait, mais je me devais de lui expliquer l’acheminement à faire pour pouvoir la réaliser sans encombre. Il n’y avait rien de bien difficile dedans, de plus le sauvageon savait déjà faire circuler son chakra dans son corps puisqu’il avait réussir à courir sur la paroi de la crevasse qui nous avait permis d’atteindre les Hauts-Plateaux plus rapidement que le chemin traditionnel.

« La technique n’est pas très compliquée à apprendre. Il faut juste savoir deux trois petites choses. J’utilise mon chakra pour aller plus vite, ce chakra il faut que je le fasse circuler dans le bas de mes jambes. » Je marquais un temps d’arrêt. « Regarde, je vais grossir le trait pour que tu vois le truc. » Je me concentrais une fois ces paroles énoncées.

L’explication dite, il fallait que je refasse la démonstration. Mon chakra commençait à circuler dans mon corps et plus particulièrement dans mes jambes. Néanmoins, j’en utilisais davantage afin que ce dernier sorte de mes membres inférieurs afin de lui montrer la zone en question où devait circuler le chakra. Bien évidemment, il n’avait pas besoin d’autant d’énergie comme je lui avais dit, je grossissais le trait.

« C’est un peu le même principe que lorsque tu mets du chakra sur la plante de tes pieds pour coller aux murs verticaux. La seule différence est que ce chakra tu dois le faire circuler dans tes jambes. Essaye pour voir. » J’invitais le jeune homme à se lancer.

C’était à son tour de s’exécuter. Je croissais les bras et j’attendais.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878
Yaoguaï Towa
Yaoguaï Towa

Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) Empty
Lun 11 Mar 2019 - 21:35
Il est vrai que la rapidité se gagnait facilement à l'aide des techniques arcanes du clan qu'ils partageaient tout deux. Pourtant, il apprenait que Sae n'avait toujours pas su apprendre encore ces techniques secrètes... et ça le surprenait évidemment. Lui qui pensait qu'elle aurait drastiquement progressé sur ce sujet-là.

Je vois... Cela s'y prête fortement, je pensais que tu maîtrisais les portes depuis que tu étais à Iwa... Répondit-il, sur un ton neutre, ne voulant guère la juger ou autre.

En tout cas, la technique ne semblait pas compliquée à apprendre et la genin lui faisait comprendre cela. Towa aimait apprendre, c'était une technique qui allait lui servir lui qui se spécialisait en corps à corps, cela lui permettrait de ne pas user essentiellement des portes qui pouvaient le meurtrir bien plus qu'autre chose. Sae lui expliqua avec des mots simples comment il pouvait réussir à utiliser cette technique. Il l'écouta attentivement avant qu'elle ne lui montre un exemple concret.

Towa vit alors le chakra émaner hors de son corps, précisément au niveau de ses jambes. C'était sur toute cette partie là qu'il devait projeter son chakra... Alors que comme sur la paroi rocheuse, c'était simplement au niveau de sa plante voutaire. Il hochait doucement la tête.

OK, je me lance. Lâcha-t-il avant de se concentrer.

La concentration, c'était son point fort. Il prit une inspiration avant de concentrer son chakra au niveau de ses jambes, ce n'était pas quelque chose de naturel chez lui alors c'était bien compliqué. Finalement, après une concentration ultime de sa part, le chakra émanait tout comme Sae hors de ses jambes mais essentiellement là. C'était soit trop, soit pas assez, il se devait de trouver un juste milieu là dedans.

Une nouvelle fois concentré, il parvint alors à modeler le niveau d'énergie mis dans cet effort là. Ensuite ? Demanda-t-il alors à la Yaoguaï.

_________________
Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) X74h
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5649-yaoguai-towa http://www.ascentofshinobi.com/u663
Yaoguaï Sae
Yaoguaï Sae

Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) Empty
Jeu 14 Mar 2019 - 23:50
Le sauvageon affichait son étonnement en apprenant que les Portes Célestes étaient toujours absentes de ma besace malgré ma vie dans la cité militaire du pays de la Terre qui aurait pu me permettre leurs apprentissages. La vie était faite ainsi, patience était la mère de toutes les vertus disait-on.

« Malheureusement la réponse est négative, je n’ai pas encore appris à maîtriser les Portes Célestes. Mais bon, je peaufine ma maîtrise de l’art du sabre, du vent ainsi que celle de la limaille de fer. J’ai de quoi faire. » Disais-je au rouquin qui me faisait face.

J’observais le Yaoguaï. Le premier coup était un échec même s’il avait compris que le chakra devait circuler uniquement dans les jambes, mais la quantité était bien trop importante. Certes, il pouvait courir plus vite, mais il n’était pas nécessaire d’user autant d’énergie sachant que la technique n’était pas aussi énergivore. Le deuxième essai était concluant même s’il restait sur place me demandant la suite à effectuer.

« Tu cours ! Normalement tu seras capable de faire plusieurs mètres avec une vitesse plus élevée que la normale. » Expliquais-je au jeune homme.

Il ne lui restait plus que cela à faire, courir sur une courte distance. J’en profitais également pour lui expliquer en quoi servait la technique et ce qu’elle pouvait lui apporter dans un futur proche.

« Cette technique n’est qu’une base. Plus tu déploieras du chakra dans tes jambes et de maintenir ce dernier, la vitesse et la durée seront supérieures à ce que je t’enseigne aujourd’hui. Mais, il faut une base avant de penser à atteindre les niveaux supérieurs, néanmoins tu feras cela sans moi. » Je marquais un temps d’arrêt. « Le but est de te montrer la voie pour qu’ensuite tu te l’appropries et qui sait ? Peut-être que ce sera toi qui m’enseignera une technique sur la vitesse dans un futur proche. » Terminais-je par dire avec un sourire sur le visage.

Maintenant, il ne me restait plus qu’à le tester, il avait toutes les cartes en mains.

« Tu vas me faire plusieurs sprints pour voir si tu as assimilé la technique. » Je claquais des mains en même temps.

Je voulais être certaine que Towa maîtrise le jutsu que je lui enseignais. Il n’y avait pas de place pour la chance de la première fois. Si les courtes courses étaient un succès, alors cela signifierait que l’apprentissage était une réussite pour nous deux.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878
Yaoguaï Towa
Yaoguaï Towa

Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) Empty
Ven 15 Mar 2019 - 16:01
Il lui faisait part de son étonnement, évidemment il pensait que l'acquisition des Portes Celestes était déjà faite pour elle mais ce n'était pas le cas. Dommage, c'était un art que très peu de Yaoguaï pouvait s'estimer de contrôler... Il en fallut du temps pour Towa de le maîtriser, il lui restait du chemin encore pour progresser. Néanmoins, il se trouvait que la fille du chef des Yaoguaï maîtrisait toujours la limaille de fer, puis qu'elle contrôlait en plus de l'affinité du vent, son sabre.

Je vois. Tu dois être devenue une forte guerrière, j'en suis persuadé. Lui répondit-il, elle avait réussi à combler son manque des Portes par autre chose. Elle pouvait bien me surpasser, même.

Enfin, l'exercice lui réussissait plutôt bien et il n'eut pas de difficultés particulières à faire stocker son énergie dans ses jambes. Même un enfant pourrait le faire, il en était sûr alors il demanda ce qu'il devait faire désormais, ne pensant pas que la technique s'arrêtait simplement à ça.. et pourtant, si.

Il se devait simplement de courir. C'est tout ? Demanda-t-il alors pour être sûr. Et, Sae lui expliqua alors le principe de la technique. De ce qu'il avait compris, Sae lui apprenait le principe et ce serait à lui alors d'améliorer cette technique là. Pour finir, elle lui donnait la consigne d'effectuer des sprints. C'est parti !

Il se prépara, l'énergie toujours dans ses jambes et parti en trombe. En moins d'une seconde, il se trouvait à quelques mètres et il en fut tout bonnement impressionné. Towa recommençait cela sur plusieurs allers-retours avant de s'arrêter au bout du vingtième aller-retour, complètement épuisé. Epuisant de courir aussi vite mais de maintenir le chakra dans ses jambes.

Cette... technique... est.... tout simplement... géniale ! Articula-t-il entre ses petits suffoquements.

_________________
Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) X74h
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5649-yaoguai-towa http://www.ascentofshinobi.com/u663
Yaoguaï Sae
Yaoguaï Sae

Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) Empty
Ven 15 Mar 2019 - 22:14
Le Yaoguaï s’exécutait en effectuant de nombreux aller-retour avec la charge que je venais de lui enseigner. Il était essoufflé à la fin et cela était normal, car solliciter autant de chakra était fatiguant. De ce que j’avais pu voir, je pouvais constater que la technique était assimilée, il n’y avait aucun doute à avoir, le jeune homme était capable de courir sur une courte distance à une vitesse supérieure à la normal. J’étais contente et je l’affichais sur mon visage tout en me rapprochant du rouquin.

Towa était lui aussi satisfait à travers les paroles qu'ils avaient prononcé entre plusieurs soufflements qu’il ne pouvait pas contrôler. Avec l’arcane des Portes Célestes, il sera capable d’aller encore plus vite et ça ce n’était clairement pas négligeable. Il y avait un petit gout amer de jalousie, mais cette dernière ne durait pas longtemps, elle disparaissait aussi vite qu’elle était apparue. J’étais maintenant à la hauteur du jeune homme et je lui tapotais le dos pour lui montrer qu’il avait bien travaillé.

« Tu t’en es sorti comme un chef Towa. La technique est tienne, à toi de l’adapter avec ton style de combat même si je pense qu’avec les Portes, elle sera encore meilleure. » Lançais-je au jeune sauvageon.

Je regardais le soleil et ce dernier était absent, la nuit venait de tomber. Il n’y avait plus aucun intérêt à rester sur les Hauts-Plateaux et par esprit de tranquillité, j’allais faire prendre le chemin traditionnel au Yaoguaï étant donné que ses réserves de chakra devait être très affaiblies, je ne voulais pas prendre de risque.

« Je t’invite à diner ce soir. » Disais-je à Towa qui reprenait tranquillement une respiration normale.

La nuit étant tombée, il était l’heure de se restaurer et tout comme moi le sauvage devait être mort de fin. Nous avions de la chance, il y avait des sauvageons commerçants dans la cité militaire du pays de la Terre, de cette manière nous allions pouvoir faire un festin digne de Yaogakure malgré les nombreux kilomètres qui nous séparaient de notre village natal.
ACTION(S):
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878
Yaoguaï Towa
Yaoguaï Towa

Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) Empty
Sam 16 Mar 2019 - 2:15
La fatigue était grandissante, il ne s'était pas douté que cette technique utilisait une telle quantité d'énergie en réalité. Cependant, il s'imaginait déjà bien des choses en tête : des combos imparables avec cette rapidité, il allait continuer à l'utiliser, l'améliorer au maximum qu'il le pouvait. Cependant, Sae émettait un point intéressant. Avec les Portes en plus, il serait quasiment inarrêtable. Tentant alors de reprendre progressivement son souffle, il posa son regard sur la genin aux cheveux emeraude.

Merci, Sae... Je te revaudrai ça.

Towa savait déjà ce qu'il pouvait faire en guise de remerciement. La Yaoguaï l'invitait à dîner, il était vrai que cette grosse consommation d'énergie lui avait ouvert grandement l'appétit et en arrivant à Iwa, le sauvageon avait pu constaté quelques étals de son pays d'origine. Ils allaient se régaler. Il pensait également lui parler de son plan pour la remercier de lui avoir appris cette technique.

Avec plaisir, la prochaine fois, ce sera à mon tour dans ce cas. Répondit-il, souriant, à sa protégée.

Les deux prirent le chemin de centre de la cité, inutile de prendre le risque de prendre le chemin de l'aller.

Je suis vraiment heureux de te retrouver après tout ce temps, Sae. J'espère que nous resterons ensemble. De toute manière, le genin avait sa mission : protéger la Yaoguaï, dans ce cas de figure, il allait la suivre n'importe où désormais. Mais, plus que cela, ils avaient toujours été proches et il était donc véritablement heureux de la retrouver.

_________________
Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) X74h
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5649-yaoguai-towa http://www.ascentofshinobi.com/u663
Yaoguaï Sae
Yaoguaï Sae

Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae) Empty
Sam 16 Mar 2019 - 23:18
Towa et moi nous prenions le chemin civilisé qui avait été créé par les habitants de la cité militaire du pays de la Terre. Le rouquin était ravi de son apprentissage et cela me faisait plaisir de le voir heureux. Le simple fait de voir un sourire Yaoguaï me remplissait le cœur de joie et de soulagement, car je n’étais plus seule, j’allais avoir un vrai binôme, quelqu’un qui connaissait ma vie, mes coutumes et mes usages vis-à-vis de mon éducation. Mais, avant tout cela on devait se remplir la panse et comme je lui avais indiqué plus tôt, je l’invitais à diner ce soir puisqu’il l’avait bien mérité.

Malgré tout, je n’oubliais pas dans un coin de ma tête que je trouvais cela surprenant de voir Towa ici, à Iwagakure no Kuni. Il me cachait quelque chose, je le savais, mais je décidais comme tout à l’heure de ne pas chercher à savoir. Je voulais profiter de ces moments calmes où l’on pouvait se détendre avant tout. Une chose était sûre, le sauvageon était content de me retrouver, je l’étais également même si je ne le disais pas de vive voix à l’instar du rouquin utilisateur des Portes Célestes.

« On se fait un festin de roi et de reine ? Grâce à mon statut, les marchands sont assez généreux avec moi, donc on peut y aller niveau nourriture. » Disais-je avec un grand sourire pendant que l’on descendait les marches taillées à même la roche.

Même si je n’avais pas utilisé autant de chakra que le jeune sauvage, je rentrais de mission et le voyage du retour m’avait ouvert l’appétit même si j’avais su résister jusqu’à maintenant. Il était même possible que mon appétit soit davantage prononcé que celui de mon homologue masculin, alors si ce dernier ne souhaitait pas manger un repas gargantuesque libre à lui, moi je n’allais pas m’en priver.

J’attrapais le bras du rouquin et je marchais à ses côtés jusqu’aux étales des marchands dans le cœur commerçant.

FIN DU RP
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878

Bouclier-Lige (Yaoguaï Sae)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: