Soutenez le forum !
1234
Partagez

Know and Bleed ▬ Tengai no Rin


Know and Bleed ▬ Tengai no Rin  Empty
Mar 19 Fév 2019 - 20:56
Lieu : Pays de la Terre.
An : Aux alentours de 201.

. : Know and Bleed : .



▬ Tout est prêt. 
▬ Amenez l’enfant au Temple Aspect. 

Dans les crevasses à ciel ouvert des nombreuses montagnes de Tsuchi No Kuni, un oeil indiscret aurait pu apercevoir une scène qui semblait bien incongrue. Quelques flammeroles dansaient ici et là, disposées en cercle, tenu par des bois massifs et ancestraux. Au loin, on apercevait plusieurs personnes tous vêtues d’un savant mélange de drapés et d’armures emplies de légères ruines, sombres, aux consonances inconnues pour la majeure partie de la population. Certains portaient divers heaumes aux faciès entièrement lisses, visage caché par une harmonie de métal et d’acier.

Le territoire rocheux était composé de plusieurs plaques telluriques qui s’entre-dévoraient, certaines créant quelques pics rocheux auquel il valait mieux faire attention, l’endroit semblait dangereux et objectivement inhospitalier. Sûrement pour cela que ces êtres qui semblaient mystiques quoique bien humains s’étaient tous rassemblés ici, en petit comité, un voile sur leur activité, bien loin de l’imposante métropole anciennement surnommé Rokkusu. Les quelques personnalités se placèrent tous autour d’un faux cercle, créé artificiellement par les flammes volages, libérant chaleur et luminosité dans un ciel qui se teintait de rose et d’orange, signe d’une aube endormi.

▬ Le conseil des Spirites a nommé le jeune roi, Meikyû Yûrei, actuellement rattaché à la voie du Nécromancien, à suivre dès à présent la voie de l’Archiviste. 

La voie de l’Archiviste était une position particulière au sein du Clan. En effet, toutes les voies que tu pouvais prendre tout au long de ta vie restait maudite, sous le signe de ton Art rattaché aux prémisses des inanimés et des revenants. La position était honorifique, notamment pour ton âge, mais cela signait aussi un rattachement et une servitude envers le Clan de plus en plus marquée. À l’entente de ton prénom qui se perdit dans un écho montagnard, tu pénétras à ton tour dans ce fameux cercle, affûté d’une tenue similaire aux autres personnalités, toutes plus âgées que toi. Crinière opalescente tombant nonchalamment sur l’armure runique, tu t’agenouillas immédiatement alors qu’un ancêtre te fit relever le menton avant d’apposer la paume de sa main sur une large partie de ton faciès, gauche.

▬ Selon nos rites, j’appose la Marque du Savoir sur notre jeune roi, qu’il devienne l’étoile offrant la lumière à nos générations futures… 
▬ Le Savoir fait le Pouvoir… 

Avant que tu puises en dire plus, une vague de chakra parcouru la majorité du visage, te déchirant et brûlant ta chaire superficiellement. Un gémissement perça tes lèvres avant qu’un braillement plus épais se développa telle une déflagration sonore contre les parois du Pays de la Terre. Enveloppe corporelle tombant à la renverse, ta main se subtilisa à celui de l’Ancien, grimaçant de douleur, presque, de haine. Flot sanguin, l’inscription gravée dans la peau - typique du clan Meikyû - se dévoila aux yeux de tous, un pentagramme recouvrait dorénavant une partie de ton front, étoile reliée à une ligne verticale et, enfin, à une autre ligne cette fois-ci oblique sous l’oeil.

▬ Jeune roi, te voilà Apprenti Archiviste. 

_ _ _ _ _
Un moment plus tard.

▬ Sors d’ici. 

Alors que les premiers soins de guérison t’avaient été procuré par les manieurs des sceaux ancestraux, et plus précisément l’Ancêtre du Renouveau. Il offrait la possibilité de régénérer avec plus ou moins d’habilité les cellules perdues. Bien entendu, l’objectif n’était pas de faire disparaitre la marque faciale, bien au contraire, simplement de faire en sorte que la cicatrisation se passe sans encombre et reste visible.

Les doigts encore entachés par ton propre sang, tu avais pris de la hauteur dans les pics rocheux, la poussière sableuse se mêlant à ta tenue cérémonielle, les runes et les joyaux se reflétant dès à présent dans les astres spatiaux d’une nuit fraiche qui se voulait maintenant établie.

▬ Nous t’avions repérés bien avant le commencement de la cérémonie, je ne cherche pas le sang versé, seulement la compréhension de ta curiosité maladive… 

Cela sonnait légèrement amer dans ta bouche, mais après tout, les institutions claniques étaient, souvent, des secrets bien gardés par les Anciens. En ce moment le clan était déchiré entre les anciennes et nouvelles générations, un rituel aussi antique que celui-là allait certainement créer des tensions lorsqu’il sera découvert. Au plus proche des étoiles, vous vous trouviez sur une plateforme plus en hauteur, en laissant un oeil dans le vide, la scène religieuse était parfaitement visible.
Enfin, vous, mais pour l’instant tu parlais seul.

▬ J’espère que tu as apprécié le spectacle en tout cas. 

Et toi ?
Douleur à la frontière d’attachement.
Statu Quo ; Syndrome de Stockholm.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5168-les-morts-doivent-rejoindre-nos-rangs-de-crainte-que-nous-rejoignions-les-leurs-meikyu-yurei http://www.ascentofshinobi.com/t5496-meikyu-yurei-carnet-de-bord

Know and Bleed ▬ Tengai no Rin  Empty
Mar 19 Fév 2019 - 23:27
PREVIOUSLY IV – KNOW AND BLEED
Meikyû Yûrei & Rin. Fin d’année 201.

La curiosité était un bien triste défaut qu’une certaine rousse ne savait réprimer. Si la Ryûboku parvenait à garder en vue ses buts, ses choix d’étendre ses savoirs de forgeronne à travers le Yuukan –et à bon escient-, les fonctions de Rin étaient bien moins rangées, catégoriques. C’était d’ailleurs un effet collatéral que la venue d’ailleurs assumait pleinement. Historienne. Géographe. L’un comme l’autre ne pouvait prendre sens s’il n’y avait ni envie, ni désir, ni aventure. La curiosité n’était pas une mauvaise chose en soi. Si autrui ne pouvait pas le voir ainsi, c’était un fait indiscutable. Comme l’Homme n’est mauvais, la curiosité dépendait des desseins à sa suite. Et c’était belle et bien par cette unique voie que la jeune femme s’était retrouvée ainsi perchée en haut d’un mont pour y observer ce qu’il se tramait plus bas.

Prodigieux, terriblement captivant, des heures de préparations probablement pour quelques minutes de barbarie. Non, ce n’était pas barbare, c’était un art. Un rassemblement de personnes toutes aussi semblables les unes que les autres, du moins de son champ de vision ils l’étaient. Des pieux, jamais Rin n’en avaient rencontré, jamais elle n’avait appris de ceux-ci, mais elle en avait déjà entendu parler par le passé. D’une certaine manière, il n’était pas tout à fait erroné d’estimer que le feu Tetsujin –père adoptif- qui l’avait éduquée, était lui aussi un religieux. A sa façon. Mais cette fois il s’agissait d’une toute autre ambiance. Atmosphère à la limite du pesant tant la concentration était à son comble, et lorsque les dernières paroles furent inscrites sur son manuscrit, en cachette, elle ne put réprimer les frissons violents qui lui parcoururent l’échine. Un soupir, une douleur, un hurlement au milieu de ce rien rocheux. La montagne elle-même semblait s’être arrêtée sous la supplication de ce masqué, ce prince. Prince ?

Cachée là depuis des heures maintenant, Rin avait contemplé de A à Z les coutumes de ces inconnus aux longs habits. L’intérêt piqué au cœur, elle ne pouvait se résoudre à partir, elle en voulait toujours plus. Tant de questions se bousculaient. Qui étaient-ils ? Etait-ce en rapport avec des dieux ? Quand bien même elle n’était croyante qu’au monde à son état le plus pragmatique, elle respectait ardemment toutes autres traditions. Ainsi avait-elle été éduquée. Elle était même dans cette position, complètement avachie sur le sol froid et légèrement grêlé par le climat nocturne, assurément pour leur rendre hommage. En tant qu’historienne c’était son devoir !

Mais lorsque tout fut fini, elle se redressa enfin pour suivre les faits et gestes de ce… Prêtre ? Pensa-t-elle d’abord, jusqu’à ce que des bruits de pas résonnèrent tandis qu’ils semblèrent venir dans sa propre direction. Ce n’était pas le moment d’être prise en flagrant délit d’espionnage. Avec les villages ninja à peine construits, elle aurait eu l’air bête si elle était vue comme une ennemie. Ce n’était pas le but. Plutôt que d’affronter l’inévitable inconnu, la rousse tenta une fuite par une fissure dans la roche qui la cachait tant bien que mal. Mince, cul-de-sac. C’était bien sa veine lorsque cette voix, celle qu’elle reconnut dans le timbre étant celle du brûlé lors de la cérémonie. « Je ne suis pas là pour nuire. » Déclara Rin en premier avant de de sortir lentement, les mains à découvert. C’était peut-être la fin de ses trouvailles, de son œuvre sur « l’étrange cérémonial crépusculaire » tel l’avait-elle appelé à défaut de ne pas avoir entendu toutes les conversations.

Découvrant alors le visage de ce jeune garçon, elle resta silencieuse quelques minutes alors que sa question restait en suspens. Elle glissa ses yeux azurés sur les traits de son faciès et regagna finalement la parole ensuite. « Je ne voulais pas être intrusive. » Rin prit sur elle, prenait soin de choisir ses mots et tandis qu’elle s’abaissa respectueusement devant lui, elle reprit plus doucement encore. « C’était très impressionnant. Mais cela a soulevé de nombreuses questions. » La rousse, aussi directe qu’elle pouvait être, ne souhaitant pas passer par quatre chemins, reprit aussi vite en se redressant. « Je m’appelle Rin et je suis historienne, c’est pourquoi il était impossible de ne pas m’intéresser à ce que j’ai vu. »
code by bat'phanie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5651-tengai-no-rin http://www.ascentofshinobi.com/t5661-rin-great-adventures http://www.ascentofshinobi.com/u817

Know and Bleed ▬ Tengai no Rin  Empty
Mer 20 Fév 2019 - 14:33
. : Know and Bleed : .



L’espion se dévoila à toi, l’échappatoire ne semblait pas possible aujourd’hui, la confrontation était donc inévitable. Alors que la brûlure te tirait encore de façon importante, ton regard détailla chaque aspect de la personne devant toi. Sa crinière enflammée était à l’exact opposé de la tienne, ivoire et terne. Légèrement plus âgée ? Peut-être, semblait-il. Confusion dans le savoir ; au vu des traits de caractère de la demoiselle qui semblaient, au premier abord, doux et encore juvéniles. Deux mômes dans la force de l’âge que tout semblait opposer aux premiers abords.

Les Anciens t’avaient envoyé en expédition, certains Senseurs risquaient d’être en attente de résultat et peu d’options s’offraient réellement à toi. Enfin, selon les Anciens encore une fois. Heureusement pour toi, et certainement pour elle, les hauteurs cachaient parfaitement le petit manège qui se mettait doucement en marche. Malgré la proximité des deux groupes, ces derniers évoluaient dans des univers pour l’instant totalement en contradiction. L’inconnue s’agenouilla en signe de respect avant de dévoiler son nom ainsi que sa profession… Historienne ? Ainsi, la curiosité maladive se transformait en curiosité intellectuelle. Rassurant dans un sens, lénifiant dans l’autre.

▬ Rin l’Historienne du Yuukan… 
Tu souris légèrement.
▬ Yûrei, du Clan Meikyû, nos racines sont attachés à Kaze mais nos déambulations nous ont menés ici avec les années, au coeur des montagnes caverneuses. 

Sans t’en rendre compte réellement, ton regard balaya une seconde fois l’enveloppe corporelle de la demoiselle sans aucune gêne ; un « gamin » de ton âge avait encore quelques joutes sociales à comprendre. La démarche n’était pas malsaine, juste curieuse de percevoir des entités humaines autre que les membres du Clan et les Iwajins que tu côtoyais depuis quelques années.

▬ Si tu nous observes depuis le début, tu as bien dû écrire quelque chose sur notre rite, sur nous… Ou bien les historiens apprécient-ils de nager dans la poussière pour le simple plaisir des yeux ?  

C’est ce que tu avais pu percevoir en la dévisageant un peu plus tôt, de la cendre terreuse provenant du sol rocailleux et sans chaleur s’était attachée aux habits de la grue rousse. Apparement, l’observation avait ses défauts, le confort ne semblait pas forcément de mise dans cette profession. Comme celle de ninja, finalement. L’apprentissage des coutumes, inscrire la vérité sur des peaux tannées, le devoir de mémoire déjà présent alors que le monde commençait seulement à prendre un nouveau tournant, une chose était sûre, il valait mieux évoluer avec lui plutôt qu’à contre-courant.

Tu regardas rapidement en bas, le petit groupe s’agitait plus ou moins, on passait lentement d’une cérémonie religieuse à un campement d’une société miniature ; hors de question de revenir à Iwa en pleine obscurité, demain à l’aube le groupuscule regagnera le hameau doré.

▬ Quelles sont tes interrogations et à quelle contrée appartiens-tu ?  

Toutefois, rien n’indiquait que tu souhaitais répondre à ces fameuses demandes, pas pour le moment en tout cas. Bien que l’intrus avait perçu des secrets au travers de vos actes barbares et primitifs, ta nouvelle position au sein de la branche excommuniée de ta caste désertique t’amenait aussi à être Gardien de Vos secrets. On ne dévoilait pas des enseignements ancestraux à un chaland, et encore moins à un explorateur dont la véracité des propos ne tenaient, pour l’instant, qu’à sa simple parole.

Tandis qu’un feu semblait s’installer plus bas, tu restais droit, presque stoïque face à cette jouvencelle nommée Rin, la froide brise naissante des hauteurs structurant un dialogue sondeur. Il y avait déjà eu assez de mal fait à autrui aujourd’hui, intérieurement, tu priais pour que les prochaines paroles soient bienveillantes...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5168-les-morts-doivent-rejoindre-nos-rangs-de-crainte-que-nous-rejoignions-les-leurs-meikyu-yurei http://www.ascentofshinobi.com/t5496-meikyu-yurei-carnet-de-bord

Know and Bleed ▬ Tengai no Rin  Empty
Lun 11 Mar 2019 - 18:25
PREVIOUSLY IV – KNOW AND BLEED
Meikyû Yûrei & Rin. Fin d’année 201.

Qu’il était rare pour Rin de ne pas faire preuve de prudence lorsqu’elle « guettait ». Tel un animal, ceux qu’elle avait observés autrefois, elle demeurait tapie. La patience toujours menée à rude épreuve, que ce soit sous la pluie, sous le vent, l’aride chaleur, ou même sous les blizzards, elle était une traqueuse dans l’âme. Loin des idées noires, la chercheuse faisait tout avec de bonnes pensées. Pour ses recherches. Elle était tombée nez à nez avec bon nombre d’individus aux ambitions différentes et parfois ça n’avait pas été évident. En cet instant la rouquine espérait de tout cœur être face à un jeune homme compréhensif… Autrement il lui faudrait se dépêtrer de cette rencontre.

Pour l’instant le religieux, car telle était l’image qu’elle s’en faisait, n’apparaissait ni hostile ni agacé par sa présence. Il lui délivra même une information qu’elle ne manquerait pas de noter plus tard. Kaze. Ils venaient du pays aux dunes de sable qu’elle avait entendu comme étant spectaculaires, sans fin. Une autre destination qu’elle s’était promis d’aller découvrir en compagnie d’Asa. Une nouvelle question sembla interpeller l’esprit de Rin : Pourquoi venir ici, alors que clan, famille ou amis, étaient très probablement restés si loin de ces lieux ? Ou peut-être étaient-ils tous ici, en bas, à préparer ce qui ressemblait à un campement ? Elle les garda enfouies et retint plus principalement les informations clés, si précieuses, qu’il lui avait fournies.

Meikyû Yûrei semblait à son tour pris de curiosité. De quoi s’inquiéter très probablement de ce qu’avait pu retranscrire la rousse. « Oui, quelques notes pour décrire la coutume que j’ai pu apercevoir. Les palabres de tes pères à ton encontre lors du cérémonial. » En vérité, seul l’évocation d’un jeune roi l’avait intriguée. Cependant, prenant quelque peu le monopole des questions, Rin continua sur la sage voie de la coopération pour tenter de le mettre en confiance. « J’ai commencé mon voyage depuis le pays du fer. Or, je n’appartiens à aucune forme de hiérarchie semblable à celle d’Iwagakure. Je voyage, je découvre, c’est tout. » Quelque peu détendue, et certainement pour qu’il le devienne un peu plus également, l’historienne décocha un sourire sur son pâle visage.

Pouvait-elle enfin laisser libre cours à ses interrogations ? Quand bien même elle n’était pas assurément certaine d’avoir gagné un brin de confiance, elle reprit presqu’aussitôt pour enfin s’abreuver de ce qui lui pendait aux lèvres depuis la fin de la cérémonie. Après tout rien n’arrivait peut-être par hasard, il en valait de même pour sa mauvaise cachette qui avait mené le Meikyû sur plus haut sur la montagne. Elle ne savait plus trop par où commencer, et ce fut pour cette raison qu’elle se sentit maladroite… « Es-tu véritablement un roi ? Qu’est-ce que cela signifie exactement ? » Elle savait ce monde gouverné par les Daimyô alors le terme de roi l’avait grandement intéressée, avait-elle affaire à un héritier ? Un descendant ? Si cela était le cas alors peut-être qu’il s’avérerait être une mine d’informations. Difficile était d’approcher les hautes instances des sociétés si variées qui se construisaient à flots sur ces dernières années. Ou alors peut-être que ce terme était uniquement symbolique. Il n’en était pas moins captivant pour l’historienne. « Ce cérémonial, que représente-t-il pour toi ? » Car pour Rin il s’agissait de quelques lignes supplémentaires sur son carnet. Il s’agissait de coutumes qui lui était parfaitement étrangères et qui, de ce fait, avait piqué au vif son esprit fureteur. Mais qu’en était-il pour le Meikyû ?
code by bat'phanie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5651-tengai-no-rin http://www.ascentofshinobi.com/t5661-rin-great-adventures http://www.ascentofshinobi.com/u817

Know and Bleed ▬ Tengai no Rin

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: