Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Suite logique (Sentetsu Chiaki)


Suite logique (Sentetsu Chiaki) Empty
Ven 22 Fév 2019 - 16:51

Suite logique

Complexe Scientifique - Après-midi

Sentetsu Chiaki






Le départ pour Hayashi approchait à grands pas, le bon Kenshin avait quasiment terminé le projet que je lui avais confié, à la lui et son supérieur qu’était le Nara. Quant à moins, et bien, j’attendais patiemment le jour où nous repartirions pour le pays des mille mystères et en attendant ce jour j’avais donné un nouveau rendez-vous à la Sentetsu, cette « apprentie-chirurgienne » que j’avais intégrée à l’institut. Je n’étais pas douée pour déterminer quelle personne convenait le mieux pour réaliser telle ou telle tâche, et je m’appuyais souvent sur les conseils des autres ; mais celle-ci… Disons que je n’étais pas déçue, pour le moment.

Le rendez-vous allait prendre place dans cette même salle d’entraînement, celle où nous avions déjà passé de nombreuses heures. Pour une raison ou une autre, j’aimais bien partager des choses avec elle, j’avais l’impression d’avoir trouvé… Comme mon alter-égo en cette jeune femme ; enfin pas tout à fait, nous étions vraisemblablement différentes à bien des niveaux, et dans bien des aspects de nos vies et de nos personnalités. Mais professionnellement parlant… Oui, je pouvais l’affirmer sans trop avoir –encore- à y réfléchir. Trouver quelqu’un d’aussi passionné, aussi intéressée par ce qu’elle faisait, était rare ; et encore plus une personne capable de maîtriser mes… « techniques ».

Les heures passèrent et celle de la rencontre arriva. J’étais déjà dans la salle blanche bardée de capteurs dissimulés ; en train de réfléchir à ce que j’allais faire. Même si finalement j’appréciais plutôt Chiaki, je ne savais néanmoins pas si partager cela avec elle était si judicieux. Un grand pouvoir impliquait… de grandes responsabilités ? Enfin, on poussa la porte et je vis apparaître la brunette dans sa blouse blanche, en parfaite scientifique. Sans y mettre ma main à couper –certainement pas de toute façon- je pensais qu’elle se doutait, au minimum, de la raison de sa présence ici. C’était… comme ça, à chaque fois. Plus ou moins.

-Ah bonjour Chiaki ! Ou… rebonjour… peu importe.. Dis-je avec un doute, et souriante. Tu es prête ? Lui demandais-je sans penser que, comme elle ne pouvait que vaguement savoir ce que nous allions faire, sa réponse ne serait pas forcément un « oui ». Enfin, comme j’allais lui dévoiler le secret de cette entrevue… cela ne changeait rien. Comme… Tu pratiques l’Iroujutsu et… Dis-je pensive, cherchant mes mots un instant. Enfin, j’ai pensé… que tu voudrais apprendre un nouveau jutsu… Et je me rendis compte cette fois que c’était moi qui la sollicitait pour lui apprendre quelque chose, c’était… un comble, et un grand changement ! Sûrement dû à Umeka… Bref, c’est un jutsu offensif, ressemblant un peu au dernier… que tu as appris.



_________________

Suite logique (Sentetsu Chiaki) Vl8k
☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Suite logique (Sentetsu Chiaki) Empty
Mar 26 Fév 2019 - 0:11
Nouvel horizon.

Tout a commencé par un rendez-vous donné par Sazuka. Une journée à l’Institut comme les autres, peu avant le départ de sa supérieure à Hayashi. Ce départ, elle en a pas mal entendu parler. Ça a bousculé les habitudes de l’Institut, changé quelques emplois du temps et tâches attribuées. Non seulement ça a modifié cet aspect de leurs vies quotidiennes, mais, en plus, ça implique que sa supérieure directe s’en aille, en même temps que son véritable Sensei. Autant dire que les deux personnes qui lui apprennent potentiellement le plus de choses dans ce village vont donc … S’en aller. Chiaki ne peut s’empêcher de soupirer face à cette perspective. Certes, c’est très bien pour Kumo, les substances qu’ils vont ramener vont grandement faire progresser la science, mais … Mais ils vont partir, pour une durée indéterminée. C’est le problème. Le danger ? Oh, non. Avec Sazuka dans leur petit groupe, Chiaki ne se fait aucun souci pour toute la troupe.

La journée passe tranquillement, la brune travaille sur un petit projet au sein de l’Institut, libérée de ses obligations de chirurgienne pour la journée. Les médicaments sont toujours un sujet très sensible au village, il faut savoir quoi faire, de façon à ce que ça bénéficie à tout le monde … Il ne faut pas que le médicament présente un quelconque problème éthique, ni un danger pour qui que ce soit au sein du village. En somme, créer une substance utile mais totalement sûre est un véritable défi. Chiaki a noté toutes les informations qui lui sont nécessaires sur son petit carnet. Elle relève le nez et constate l’heure : il lui faut aller au rendez-vous !

La salle d’entraînement, une salle que l’apprentie chirurgienne commence à connaître, à force. Elle pousse la porte et entre, constatant que Sazuka s’y trouve déjà. Un sourire étire ses lèvres. Sa supérieure n’est jamais en retard, parfois même en avance. La demoiselle la salue d’un signe de main, suivi d’une courbette respectueuse. Quand la brune lui demande si elle est prête, Chiaki ne sait pas quoi dire. À tous les coups, leur rendez-vous ici est pour s’entraîner, c’est sûr, mais à quoi ? La demoiselle arque doucement un sourcil et penche la tête. Elle n’est pas certaine de savoir quoi répondre, à vrai dire. Dans le doute, la jeune femme attend de voir ce que Sazuka va lui dire avant de répondre.

Le secret est rapidement dévoilé. Sa supérieure lui a demandé de venir aujourd’hui pour une raison plutôt particulière, mais qui entre dans le cadre de ce que la salle d’entraînement permet : l’apprentissage d’une nouvelle technique. Le sourire de Chiaki s’agrandit, débordant sur la totalité de son visage. Elle hoche la tête plusieurs fois.
« Je serais folle de refuser une telle proposition, Sazuka ! »
La brune s’approche plus encore, jusqu’à complètement être entrée dans la salle d’entraînement, face à la directrice. Ses prunelles la détaillent. Chiaki brûle d’une impatience impossible à contenir. Un nouveau jutsu ! Apprendre de Sazuka, encore ! Quelque chose de similaire à ce qu’elles ont déjà fait … La demoiselle penche la tête et la regarde avec une grande curiosité.
« Un coup de paume, alors ? Ça m’intrigue déjà. Qu’est-ce que celui-ci a de plus que le premier ? »
Son entrain est remonté à pleine vitesse. À l’origine, Chiaki a intégré l’Institut pour y apprendre de nouvelles choses et mettre son savoir à profit du village, en plus de son rôle de chirurgienne. Si on lui avait dit qu’en plus, elle apprendrait de Sazuka, elle s’y serait jetée plus vite encore.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4648-sentetsu-chiaki-100 http://www.ascentofshinobi.com/t5326-kumo-equipe-11-seikaku http://www.ascentofshinobi.com/t5633-chiaki-dossier-de-la-chirurgienne http://www.ascentofshinobi.com/u883

Suite logique (Sentetsu Chiaki) Empty
Mer 27 Fév 2019 - 22:59




Toujours le même enthousiasme, comme si je pouvais de la part de cette femme m’attendre à quelque chose d’autre. Son avidité de connaissances et sans doute l’idée d’en acquérir de nouvelles, la rendait un peu… comme frénétique, comme une junkie à laquelle on venait d’apprendre qu’elle allait avoir sa dose. Un état que je trouvais amusant même s’il était en réalité très éloigné de celui d’un véritable drogué. Oui, elle, elle ne bavait pas encore et n’était pas prise de convulsions incontrôlées ou de tremblements par manque.

Enfin, j’entrai donc dans le vif du sujet :

-C’est en fait une version évoluée de cet autre coup que je t’ai appris. Et, tu ne l’essayeras pas sur moi. Rigolais-je. Ce coup demande un plus haut niveau de concentration, et plus d’entrainement. Le coup lui-même est toujours aussi simple à porter, mais le chakra que tu y concentreras devra être plus… Dis-je en cherchant mes mots. … Hum.. plus… concentré ? Repris-je pensive. Mais alors comment procéderait-on pour qu’elle puisse s’essayer à ce nouveau jutsu dont les effets étaient dévastateurs ? J’y avais réfléchi.

-Comme j’ai déjà dû t’en parler, les murs de cette salle sont bardés de capteurs cahkratiques, conçus avec le bois d’Hayashi. On va donc s’en servir. Un détail, une solution à laquelle j’aurais dû penser plutôt, cela m’aurait évité bien des tracas… Et j’ai sutbilisé ceci au labo « technologique ». Dis-je en montrant un boitier avec une aiguille, que j’avais déjà utilisé dans des expériences, avec Kenshin –notamment sur les radio- et qui permettait de mesurer le chakra. Ce sera mieux que… Enfin, ce coup est capable de « détruire » ce qu’il touche. Des muscles jusqu’aux os. Tu comprends donc pourquoi… Je ne vais pas servir de « mannequin ».

Pour le coup c’était plutôt justifié. Malgré la capacité de se soigner, subir un tel coup pouvait être… douloureux ? En plus de nécessiter plus que quelques soins…

-Donc, je vais frapper le mur pour mesurer le chakra dégagé, et tu le frapperas ensuite. Souris-je. Mais, ça va te demander plus de concentration que l’autre coup de paume. Tu connais le principe des scalpels de chakra ?




_________________

Suite logique (Sentetsu Chiaki) Vl8k
☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Suite logique (Sentetsu Chiaki) Empty
Mer 6 Mar 2019 - 0:28

Suite logique.


Qu’est-ce qui est mieux qu’une journée à l’Institut ? Qu’est-ce qui est mieux qu’une journée à l’hôpital ? Qu’est-ce qui rivalise avec une opération chirurgicale ? Pour Chiaki, deux choses peuvent égaler ces journées si particulières, deux choses simples, mais qui fonctionnent à tous les coups : d’un côté, la nourriture. La nourriture n’échoue jamais, sauf quand elle est vraiment de piètre qualité. Mais quand la bouffe est mauvaise, le restaurant ne tarde pas à disparaître. Ou revoir sa carte, dans le meilleur des cas. De l’autre côté ? Un apprentissage avec Sazuka. Beaucoup diront que ce n’est pas forcément intéressant, qu’il y a mieux. Pour Chiaki, passer du temps avec sa supérieure est toujours particulièrement instructif. Parfois, cela lui permet d’apprendre quelques petites choses, comme détecter les mensonges … D’autres fois, pour se prendre une belle rouste en combat au corps-à-corps … Et d’autres fois encore, Sazuka agit comme un véritable professeur avec la Sentetsu, en lui transmettant ses propres techniques de combat. Ces journées rivalisent avec de nombreuses journées passées au bloc opératoire.

Aujourd’hui ? Aujourd’hui est un tournant. Un jour à marquer dans le calendrier. Après avoir appris un coup de paume et une technique pour percevoir les mensonges, Chiaki va apprendre de l’Ikeda un nouveau coup. Une nouvelle capacité, semblable à celle qu’elles ont pratiquée quelques temps auparavant mais … En mieux. En plus brutal. Les prunelles de la brune n’ont pas cessé de briller, depuis que Sazuka a commencé à lui expliquer la base de leur entraînement du jour. Un coup de paume. Le même. En beaucoup, beaucoup plus fort. Une question éclot doucement dans l’esprit de la chirurgienne : le premier avait déjà demandé un cobaye, celui-ci aussi ? Mais s’il est beaucoup plus fort, elles risquent de tuer quelqu’un … non ? Sazuka, déjà bien préparée, calme les inquiétudes de la petite brune assez rapidement. Les murs de la salle d’entraînement, composés de capteurs chakratiques. La technologie Kumojine, encore, toujours. Chiaki hoche la tête. Un sourire amusé étire ses lèvres quand la doctoresse lui montre un boîtier, « emprunté » au labo technologique. Tout pour s’entraîner, hein ?

Quand elle enchaîne sur les possibilités permises par le coup de paume, les prunelles émeraudes, qui scintillaient déjà, sont traversées d’une lueur plus présente, plus brillante encore. Un coup capable de détruire les muscles et les os. Beaucoup rêveraient de maîtriser une telle technique … non ? Chiaki opine du chef. Ceci explique évidemment pourquoi Sazuka ne sera pas le cobaye du jour. Et pourquoi elle n’a pas pensé à un combattant de substitution. Bref, toutes les pièces du puzzle s’emboîtent les unes aux autres presque naturellement.

La doctoresse pose les bases qui permettront au cours de commencer. Chiaki s’avance en souriant. Les scalpels de chakra, hein ? Tout de même … Son sourire amusé revient, plus grand, il s’affirme sur son visage. Demander à une chirurgienne – apprentie ou non – si elle connaît le principe des scalpels de chakra revient à demander à un médecin s’il sait soigner les plaies les plus basiques. La brune hoche la tête.

« J’imagine que je te décevrais si je ne connaissais pas leur principe … »

Chiaki compose rapidement les signes du scalpel. Sa main s’entoure d’une aura verdâtre. La mimique sur ses lèvres se mue en un sourire satisfait. Les scalpels sont un peu sa spécialité, à vrai dire. Mais là n’est pas la question.

« Le fait de les maîtriser va m’aider pour le coup de paume, j’imagine ? Pour la concentration ? »

L’aura disparaît de la main de la chirurgienne. Un coup de paume plus brutal que le premier … Cela signifie qu’il ressemble au premier, finalement. Le principe est le même, bien qu’il demande une meilleure concentration, un apport plus conséquent de chakra … Et une volonté suffisante pour se dire que le coup pourra briser un os ou détruire un muscle. Hm … ça … ça ne devrait pas être trop compliqué.

« De la même manière, la quantité de chakra que tu relâcheras … Je devrais plus ou moins l’égaler ? Sinon ça n’aura pas le même impact, et ça ne ressemblera qu’au coup de paume que tu m’as déjà enseigné, je dirais. »

Progresser. Approfondir les premières compétences apprises, pour en faire de plus puissantes. Oui, Chiaki aime beaucoup cette idée. Et les journées où Sazuka lui transmet son savoir font véritablement partie des meilleures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4648-sentetsu-chiaki-100 http://www.ascentofshinobi.com/t5326-kumo-equipe-11-seikaku http://www.ascentofshinobi.com/t5633-chiaki-dossier-de-la-chirurgienne http://www.ascentofshinobi.com/u883

Suite logique (Sentetsu Chiaki) Empty
Ven 8 Mar 2019 - 15:36




-Me décevoir ? La repris-je avant qu’on ne commence l’exercice. Non. Il n’y a pas grand-chose qui me déçoit, à part les personnes qui abandonnent. Dans leur quête de savoir, pas pour le reste. Fuir un combat perdu d'avance me semblait plus intelligent que lâche... Et je sais très bien que tout le monde ne peut avoir mon « niveau ». Une phrase qui sonnait bizarrement, entre le sarcasme et l’égocentrisme ; mais il n’y avait ni l’un ni l’autre derrière ces mots, juste une réalité. Si je pouvais parfois paraître taciturne, mélancolique et même très bizarre plus généralement entre les quelques sourires qui me donnaient un air plus sympathique, ce n’était que pour une seule raison : le monde et les gens me paraissaient… insipides et m’exaspéraient, la plupart du temps. Seuls quelques attraits chez ces derniers, chez certains -rares- m’y maintenaient, dans ce monde. Sans doute l’un des défauts de l’exigence… Oui, la concentration, mais aussi savoir ce que tu dois faire précisément avec ce coup. Comme tu ne peux t’exercer sur un être vivant…

On aurait pu imaginer que des prisonniers détenus dans les geôles de Kumo auraient pu servir de cobaye mais… J’avais compris avec le temps que tout le monde n’était pas prêt à recevoir cette idée. A priori, les « autres » accordaient bien plus de valeur à la vie que moi, même celle de prisonniers. Nous n’avions pas la même conception de la science et sans doute pas, non plus, le même degrés d’éthique. Pourtant… j’avais fait des efforts…

Puis, c’était contraire aux règles de l’Institut, que je dirigeais ; ce qui était plus pratique et me permettait un genre de « Faites ce que je dis, pas ce que je fais », et comme personne ne savait vraiment ce que je faisais au final… Enfin, c’était une autre histoire et pour l’instant nous bénéficions de cette salle et de ses dispositifs de détection et de mesure du chakra. Il fallait en profiter. Viendrait bien un jour où la Sentetsu aurait l’occasion d’employer ce jutsu.

Je donnai alors le boitier de mesure à la chirurgienne.

-Je vais frapper le mur, regarde bien l’aiguille, elle t’indiquera une valeur ; et lorsque ce sera à ton tour, ton objectif sera d’atteindre cette… valeur. Sans plus attendre, je me plaçai en position de combat face au mur composé de multiple plaques blanches ; et après un bref instant infligeai un coup de paume à ce dernier. On put voir émaner de ma main au moment de l’impact une légère aura verte, à peine visible. Je reculai de quelques pas et observai le point d’impact. Il était impossible de deviner si ce mur venait de subir une attaque ; en revanche, s’il avait été un être humain ; sans doute celui-ci serait-il… mort, dans d’atroces souffrance mais néanmoins très courtes. Bien, maintenant, c’est à toi !




_________________

Suite logique (Sentetsu Chiaki) Vl8k
☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Suite logique (Sentetsu Chiaki) Empty
Ven 15 Mar 2019 - 18:19

Suite logique.


Les personnes qui abandonnent, hein ? Un fléau inarrêtable, problématique. Il est vrai que ces personnes-là sont les plus … compliquées. Elles lâchent prise, on ne sait pas forcément pourquoi, mais on ne peut pas les en empêcher. Les projets tombent à l’eau et tous ceux qui auraient pu y être liés se retrouvent désormais dans la panade. Une panade difficile à gérer. Et puis, le lâche qui abandonne finit par avoir cette fuite sur la conscience toute sa vie. Mieux vaut avoir des remords que des regrets. Aller au bout de chaque projet, y croire, lui donner une chance. Chiaki n’abandonne pas, jamais. Sauf quand c’est perdu d’avance, mais dans ce cas, parle-t-on de lâcheté ou d’instinct de survie ?

Un sourire illumine son visage. Sazuka fait disparaître ses réflexions avec cette petite phrase. Son niveau, hein ? Oui, il est élevé. C’est une réalité que personne ne pourrait ou saurait contredire. Quelque chose que Chiaki admire, à vrai dire. Cette femme lui transmet tout son savoir, de médecin à médecin, de ninja à ninja … De mentor à élève. Comment remettre en question ses capacités, au final ? Après avoir passé tant de temps à ses côtés, au sein de l’Institut ou ailleurs, Chiaki sait pertinemment que cette femme à un niveau suffisant pour repousser n’importe quoi. Directrice d’Institut, un rôle plutôt pratique, qui lui donne accès à son métier de médecin, mais lui permet aussi d’agir à sa guise. Aaaah … C’est une chance de travailler à ses côtés, la chirurgienne ne le sait que trop bien.

Une technique qui ne peut être appliquée sur un être vivant, basée sur le même principe que le coup de paume déjà enseigné par Sazuka. Intéressant, hein ? Un coup qui demande une approche différente, mais qui fait des dégâts non-négligeables. Chiaki regarde sa supérieure se mettre au travail. Elle réceptionne le boîtier et l’observe avec une grande attention. Le coup part, avec une puissance fulgurante. L’aiguille s’affole, grimpe très haut, très vite. Chiaki écarquille les prunelles. Voilà donc la différence entre le premier coup de paume et celui-ci, alors ? Comment va-t-elle pouvoir infuser autant de chakra dans sa main, sans se dire qu’elle va tout détruire ? Enfin … Au fond, peut-être est-ce le but, non ? Tout casser, tout détruire, simplement avec une main. Juste ce coup, là, capable de mettre à mal une personne pour de bon. Capable de la tuer. Chiaki plisse les yeux, intriguée. Une technique vraiment redoutable.

« D’accord ! »

Mais il ne faut surtout pas se laisser abattre, au contraire. Leur monde est basé sur un principe simple : Tuer ou être tué. Vouloir sauver le maximum de personnes est une chose, mais il faut être capable de se défendre. Préserver sa propre vie. Après tout, un médecin ne soigne plus, s’il meurt. Et cela vaut pour tout le monde. L’instinct de survie plus fort que la compassion. Plus fort que le serment des médecins.

Chiaki se met en position et s’approche du mur. C’est son tour, maintenant. Comment a fait Sazuka pour impulser autant de chakra dans sa main, juste dans sa main ? Habituellement, c’est dans le poing, c’est plus simple … Mais là, c’est la paume. Il faut répartir son énergie de la bonne façon, pour causer des dégâts sans pour autant se briser ses propres os. La chirurgienne inspire profondément. Le tout est d’abord de commencer. Chiaki concentre du chakra dans sa main et le libère contre le mur. L’aiguille n’a probablement pas atteint le niveau du coup précédent, voire même certainement. La brune soupire et se tourne vers sa cheffe.

« J’ai peur que le choc cause un recul qui me brise le poignet. J’imagine que c’est dans ma tête, non ? Ou alors, c’est une possibilité, mais elle se contrôle. Et dans ce cas … Je m’en remets à toi. »

Un sourire étire doucement ses lèvres. Sazuka, son héros de tous les jours, qui lui transmet ses capacités et lui apprend à employer ses facultés d’une manière toujours différente. Un véritable mentor, en soi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4648-sentetsu-chiaki-100 http://www.ascentofshinobi.com/t5326-kumo-equipe-11-seikaku http://www.ascentofshinobi.com/t5633-chiaki-dossier-de-la-chirurgienne http://www.ascentofshinobi.com/u883

Suite logique (Sentetsu Chiaki) Empty
Dim 31 Mar 2019 - 18:32




Voilà tout l’intérêt du bois d’Hayashi et de ses étonnantes facultés à retenir le chakra. Nous permettre ce genre d’exercice, de concevoir de nouvelles « technologies ». Sans ce bois, il m’était difficile d’enseigner ce genre de « technique » qui n’avait pas d’impact visible à l’œil nu.

Son développement et sa maîtrise m’avaient demandé du temps, des mois, peut être des années ; je ne m’en souvenais plus clairement ; alors je ne m’attendais pas à ce que la jeune femme, aussi douée fut-elle ; parvienne à un résultat équivalent en si peu de temps.

Comme je lui avais dit, ce coup demandait une maîtrise avancée, si ce n’était parfaite ; de son chakra. Autant celui permettant l’emploi de l’Iroujutsu, que le chakra neutre. Une technique qui ne reposait pas sur la force que nous pouvions développer par l’intermédiaire de nos facultés mais sur un « élément » bien plus subtile.

Oui, même si l’impact interne de ce coup était dévastateur, il était bien plus subtil qu’un coup de poing, plus vicieux sans doute aussi. Le regard posé sur le compteur, je pus m’apercevoir que la jeune femme n’atteignait pas exactement la valeur que j’avais atteinte; ce qui n'était pas une surprise, définitivement.

Ainsi, avant qu’elle reprenne ses tentatives, j’ajoutai une information qui venait de traverser l’esprit et à laquelle la jeune chirurgienne avant sûrement pensé, sans doute.

-Tu te souviens de l’autre coup de paume ? C’est en quelques sortes le même principe. Sauf que tu « injectes » davantage de chakra. C’est un peu comme un scalpel de chakra mais… plus subtil et éphémère. Dis-je en l’observant un moment et esquissant un léger sourire. Donc, tu n’as pas de recul à craindre, ce coup ne repose pas sur ta force, mais bel et bien sur ta maîtrise du chakra. Avais-je repris en espérant que ces nouvelles explications puissent l’aider à mieux comprendre le fonctionnement de cette technique.

Elle allait devoir réfléchir et visualiser ce qu’elle voulait faire ; car je ne pouvais pas l’essayer sur elle, ni sur quiconque. Elle ne pouvait pas étudier le jutsu directement. Mas, par la suite, sans doute aurait elle l’occasion de s'exercer, sur autre chose. Je réfléchissais déjà à la suite et une idée semblait se faire un chemin dans mon crâne. Nous verrions par la suite.




_________________

Suite logique (Sentetsu Chiaki) Vl8k
☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Suite logique (Sentetsu Chiaki) Empty
Mar 2 Avr 2019 - 11:54

Suite logique.


L’autre coup de paume, hein ? Très attentive, la petite brune hoche doucement la tête. Oui, la première capacité apprise ensemble, Chiaki s’en souvient. Ce puissant coup de paume qui fait bouillonner le corps de sa victime et cause des dégâts internes et non externes. Une destruction silencieuse et pernicieuse. Jusque-là, oui, la chirurgienne suit. La nouvelle technique sur laquelle les deux femmes travaillent aujourd’hui est donc similaire, mais elle demande beaucoup plus de chakra, donc une meilleure maîtrise. L’idée du scalpel de chakra est intéressante, ceci dit, parce que Chiaki perçoit beaucoup mieux comment s’y prendre. Relâcher une grande quantité de chakra médical, d’un coup, de façon subtile. Juste un coup, juste un. Pas beaucoup plus. Elle hoche la tête. Un peu comme un scalpel, bien.

Sazuka approfondit son explication en répondant à la question de Chiaki, lui enlevant un autre poids. Pas de recul à craindre, vu que ce n’est pas sa force qui va compter, mais sa maîtrise du chakra. Autrement dit, il lui suffit simplement de bien manipuler l’énergie et elle ne risquera pas de se briser le poignet. Pas de contre-coup. Nouvel hochement de tête. La chirurgienne inspire profondément et réfléchit. Comment s’y prendre. Faire comme un scalpel … Est-ce qu’elle peut, déjà, faire un scalpel demandant autant de chakra ? Heh, il n’y a qu’à essayer. Chiaki se concentre et ferme les yeux. Ramener le chakra jusqu’à sa main … Et l’entourer de cette aura verdâtre. Le scalpel apparaît rapidement, de petite taille d’abord. Il faut le grandir, le grandir, concentrer beaucoup de chakra dedans pour qu’il soit plus fort, plus large. Chiaki ajoute encore du chakra. Le scalpel prend toujours plus de force, d’ampleur. Une grande aura verdoyante finit par se manifester. Un sourire étire ses lèvres.

« Quelque chose de ce genre. Autant de chakra, mais retenu dans la paume … Avant de le relâcher. »

Le scalpel lui paraît tellement plus simple à manipuler, parce qu’il est à l’extérieur. Il est là, visible. Mais, comme Sazuka lui a dit, Chiaki ne risque pas de se briser le poignet, ni quoi que ce soit, en portant ce coup. Il faut réitérer l’expérience. Concentrer autant de chakra, mais le conserver dans sa main. Bien. Elle fait disparaître le scalpel et se concentre, exactement de la même manière. Faire passer le chakra de ses entrailles jusqu’à son bras … De son bras jusqu’à sa main … Et éclater contre le mur.

La brune envoie sa paume et frappe, en relâchant toute l’énergie emmagasinée. Cela lui paraît mieux, mais peut-être n’est-ce pas suffisant. Il faut aussi se dire que cette technique peut causer la mort, elle n’est pas à prendre à la légère. Taper sur un mur, c’est facile, au fond. Il ne risque pas de couiner, pleurer, souffrir. C’est quand même plus simple. Chiaki soupire et met ces considérations de côté. Elle regarde le capteur. Son sourire revient.

« Je me rapproche ! »

Une nouvelle victoire. De petit pas en petit pas, jusqu’à la réussite. C’est quand même une bonne chose. Mais … Mais la mimique sur ses lèvres s’assombrit, jusqu’à devenir une simple moue.

« Hum … Sur le mur, ce sera facile, je vais pouvoir mettre toute ma puissance. Mais sur un adversaire ? Je ne suis pas sûre d’avoir le courage de tirer pour tuer … »

Chiaki soupire et détourne le regard.

« C’est un peu nul, dit comme ça non ? Peut-être que tu as un conseil ? »

Quelle question étrange, finalement … Demander conseil à sa supérieure pour avoir le courage de frapper pour tuer … Pour en être capable. Peut-elle vraiment aller au bout des choses ? Être capable d’attaquer dans cette optique ? Au fond … Au fond, leur monde exige d’avoir un tel courage. Une force mentale suffisante pour en être capable. Alors … Cette question n’est peut-être pas si bizarre, juste logique, au fond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4648-sentetsu-chiaki-100 http://www.ascentofshinobi.com/t5326-kumo-equipe-11-seikaku http://www.ascentofshinobi.com/t5633-chiaki-dossier-de-la-chirurgienne http://www.ascentofshinobi.com/u883

Suite logique (Sentetsu Chiaki) Empty
Sam 18 Mai 2019 - 15:03




L’aiguille sur le compteur ne faisait que se rapprocher, lentement mais sûrement, des valeurs que j’avais atteinte, comme beaucoup de choses il n’était là question que de temps avant que la jeune chirurgienne ne parvienne à maîtriser ce jutsu. Du temps, et de l’entraînement donc. J’acquiesçai donc à sa première remarque, continuant d’observer la répétition de ce coup, écoutant entre chaque essai ses auto-encouragements, jusqu’à ce qu’elle évoque la pratique, ce dont elle doutait pouvoir faire ou pas.

-Il est sûr qu’en tant que médecin, infliger la mort paraît… contradictoire. Mais en tant que shinobi… Pas tant que ça. Affirmais-je ouvertement… Après tout, n’était-ce pas l’objectif des ninjas que d’éliminer leurs cibles ? Il me semblait rare que des ninjas, quels qu’ils soient ; remportent la victoire sans avoir tué qui que ce soit… Décidemment, j’avais bien du mal à comprendre tous ceux portant le « titre » de shinobi de Kumo. La plupart éprouvait une certaine difficulté avec ce type de situation… Les seuls qui paraissaient l’avoir accepté… étaient les Metaru, étonnement.

Si je lui apprenais ces choses, c’était dans cet unique but, éliminer ses opposants, un moyen radical de mettre un terme à une vie ; ou tout au moins rendre une personne si handicapée qu’elle ne représenterait plus une menace. Mais, personnellement, je préférais –lorsque l’occasion se présentait- me débarrasser de mes ennemis. Laisser l’un d’entre eux vivants revenait à s’exposer à la vengeance ; et à vrai dire, dans ce qu’avait fait Kumo et Iwa à Hi no Kuni ; c’était bien le seul point que je pouvais le reprocher. Un travail fait à moitié qui engendrerait tôt ou tard un conflit. Cela se passait toujours ainsi…

-Lorsque tu affronteras un Samouraï qui tentera de… séparer ta tête de ton corps... Dis-je en l'observant un moment de haut en bas... tu seras « contente » de pouvoir lui porter un coup aussi… mortel. Affirmais-je de nouveau. Evidemment, comme je n’aimais pas les Samouraïs –euphémisme- c’était l’exemple qui m’était venu, mais sans doute y avait-il d’autres menaces qui sauraient être les cibles de ses paumes. Mais si tu penses ne pas en être capable ; alors limite toi à la seule médecine. Avais-je ajouté plutôt sèchement. Sinon, reprends ton entraînement, et arrête de te poser ce genre de questions… inutiles. Soupirais-je finalement.




_________________

Suite logique (Sentetsu Chiaki) Vl8k
☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Suite logique (Sentetsu Chiaki)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: