Soutenez le forum !
1234
Partagez

Runaway [Sae]


Runaway [Sae] Empty
Ven 22 Fév 2019 - 19:19
Merde.

Là c'était pas une mince affaire, enfin si justement c'était justement une si mince affaire que l'errante ne comprenait pas comment elle avait réussit à se retrouver dans cette situation. Le Katana dans sa main droite, la gauche une lance de foudre. Et sur ses arrières? Des poursuivants, et en nombre. Devant? L'inconnu, un pays qu'elle ne connaissait pas, pas bien. Les alentours et la périphérie de l'endroit de sa mission restait flou pour Jun. Elle n'aimait pas ça, son masque et ses habits étaient tachetés de sang. Du sang frais, aussi frais que celui du malheureux qui à cet instant se jetait sur elle.

Pour recevoir une lance raïton dans le torse, arrachant des cris de douleurs et retombant lourdement au sol. Et qu'importe le nombre, comme des ombres sans vies, comme des mannequins il semblait à Jun qu'ils ne s'arrêtaient pas. Ne pas céder à la panique, la peur était son alliée et pas son adversaire. Elle se jeta en avant, dans le vide, pour retomber sur une branche, sautant de branche en branche sans retomber au sol. Ne s'arrêtant pas, et pourtant derrière déjà dans la foret de Hayashi les lueurs des torches comme des des créatures dans l'obscurité de la jungle, scintillaient au loin.

Et puis Jun loupa une branche, chutant en maudissant son destin. Au sol, couverts d’égratignures son manteau légèrement déchirés. Au bord de la crise de nerf et pour ne pas se mentir les yeux légèrement humides qu'elle sentit une présence devant elle. Se levant en maugréant et brandissant son sabre elle se prépara à un duel.

Survivre ou mourir encore et toujours.

_________________
Runaway [Sae] 15502810
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 http://www.ascentofshinobi.com/u886

Runaway [Sae] Empty
Dim 24 Fév 2019 - 13:02
Elle était tombée, son pied avait heurté une branche et inexorablement cela l’avait déséquilibré et la gravité faisait le reste. J’entendais au loin des hommes qui hurlaient des ordres. Était-elle poursuivie par ces individus ? Sans doute, la jeune femme m’avait dit qu’elle tuait pour survivre, venait-elle d’ôter la vie d’un des leurs ? Du haut de mon perchoir je la voyais qui essayait de se relever péniblement, j’en profitais pour sauter et me retrouver devant elle avec un petit sourire sur le visage. Joo se redressait et cette dernière avait dû sentir ma présence puisqu’elle dégainait son arme et qu’elle me menaçait avec elle sans savoir que ce n’était que moi, la pacifiste sauvageonne de l’autre soir.

« Si tu veux me combattre je n’y vois pas d’inconvénient, mais tes chances de survies vont considérablement s’amoindrir étant donné que les personnes qui te poursuivent seront là d’un instant à l’autre. Je dirais que tu as deux minutes d’avances sur eux, pas plus. » Lui disais-je afin que la femme masquée prenne sa décision.

Je savais comment arranger le coup pour Joo, si elle suivait mes directives, elle serait en mesure de pouvoir observer ce soir l’astre flamboyant se coucher, mais aussi de se lever demain. Toujours avec un sourire, je m’adressais de nouveau à celle avec qui j’avais partagé une coupe d’alcool une nuit précédente.

« Grimpe sur l’arbre et sert-toi du feuillage pour te masquer, je m’occupe des hommes qui te poursuivent. Comme tu me l’as dit, avoir un clan est un avantage, surtout quand on est la fille de l’homme le plus fort du pays. » J’observais avec mes grandes prunelles émeraudes celle qui avait du sang sur les mains et vêtements.

Je me demandais bien qui elle avait pu tuer. Nous n’étions pas très loin d’un village, néanmoins, ce dernier n’était pas régi par un clan barbare semblable au mien. Sans doute des hommes qui avaient ployé le genou devant le dirigeant du pays du Bois, des politiciens, une vermine qui parasitait notre si belle nation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878

Runaway [Sae] Empty
Dim 24 Fév 2019 - 22:15
-Encore toi?

Jun rangea son arme, signe qu'elle ne considérait plus vraiment son interlocutrice comme un adversaire. Alors qu'elle aurait eu sans doute un tout autre comportement, après tout son interlocutrice était originaire du pays, une native couvrant une tueuse? Avait-elle de la chance, Sae était-elle altruiste à ce point? Mais la chasseuse disait vrai, Jun ne disposait pas de beaucoup d'avance sur ses poursuivants, et le temps jouait contre elle. Améliorer cette relation avec sa camarade d'un soir? Après les débats philosophiques désormais, les glaives étaient de sortis et la chasse au sorcière ne s'arrêterait pas comme ça.

Sautant en hochant la tête pour se cacher sur un arbre, soufflant un instant accolée à l'immense tronc lui servant de couverture. L'errante avait tout de même sortie son katana de son fourreau, son orgueil et son manque de confiance jouant contre Sae. Après tout dans la possibilité ou elle s'était trompée sur son compte, la chasseuse pouvait tout à fait la dénoncer et indiquer sa position. Et alors, la masquée serait tombée dans le piège parfait. Tendant l'oreille pour écouter ce que disait son mécène miraculeux, derrière son masque et dans les feuillages analysant la situation.

Qui avait-elle tuée pour qu'un village la poursuive comme ça, quel était la vraie nature de son contrat? Dans l'obscurité, Jun s'essaya à la réfléxion. Puis arrivant rapidement à la conclusion que cela ne changerait rien à sa situation actuelle, elle préféra revenir dans le vif du sujet. Sae avait bien dit qu'elle était la fille de l'homme le plus fort du pays? Dans quoi s'était encore embarquée l'errante.

Si son paternel était une force de la nature, était-ce le cas? Le talent était-il héréditaire, et d'ailleurs qui était en vérité Sae? Beaucoup de questions, pas de réponses du temps de perdu donc.

Aurait-elle à tuer encore bientôt?

_________________
Runaway [Sae] 15502810
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 http://www.ascentofshinobi.com/u886

Runaway [Sae] Empty
Lun 25 Fév 2019 - 17:17
La jeune femme acceptait ma proposition, de toute façon elle n’avait pas vraiment le choix si elle souhaitait vivre. Je la voyais donc bondir vers l’arbre que je lui avais indiqué et se cacher dans son épais feuillage. Normalement personne ne pouvait la voir, je dégainais mon sabre et mon regard observait l’horizon qui allait bientôt être peuplé d’hommes prêts à en découdre. J’avais vu juste puisque ces derniers surgissaient comme des bêtes féroces, arme à la main. Néanmoins, ils stoppaient leur frénétique course en m’apercevant, la lame sortie de son fourreau, je les accueillais sans dire le moindre mot.

« Hors de notre chemin, femme ! » Disait un homme un kimono noir et blanc.
« As-tu vu une femme masquée, couverte de sang ? » Un autre homme prenait la parole et me questionnais.
« Tu veux te battre contre nous ! Tu es seule et nous sommes sept. » Trois guerriers se mettaient en garde suite à cette réplique.
« Stop ! » Un jeune homme demandait d’arrêter les hostilités. « Je-je crois que c’est une Yaoguaï. Regardez ses vêtements. »
« Il a raison, elle porte un crâne. »
« Un crâne ! Oui, c’est elle, celle qui possède la coiffe mortuaire, la fille de Yaoguaï Dokai. »
« »
« Nous sommes navrés, on ne vous avez pas reconnu. Est-ce que vous avez vu une femme masquée dans les parages ? »
« Elle est partie à gauche. » Disais-je en tendant le bras avec mon sabre.
« Merci. »

Les hommes se mettaient de nouveau en route et je les fustigeais du regard, ils n’osaient pas jeter un coup d’œil en arrière. Je rangeais mon sabre dans son fourreau et j’attendais que ces hommes disparaissent dans l’épaisse flore du pays du Bois. Tout doucement, je m’approchais de l’arbre qui servait de perchoir et de cachette à la jeune femme. Elle ne craignait plus rien pour le moment, néanmoins il ne fallait pas qu’elle reste dans le coin, tôt au tard ces hommes reviendraient par ici et se douteront que je les ai berné.

« Tu peux descendre Joo, ils ne sont plus là. » Criais-je la tête lever au ciel.

J’attendais que ma comparse décide de me retrouver sur la terre ferme afin qu’elle m’explique pourquoi elle était poursuivie. J’avais ma petite idée là-dessus, mais j’avais besoin d’entendre la version de celle qui se disait apatride. Cette journée débutait sur les chapeaux de roues, car je ne m’attendais pas à autant d’actions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878

Runaway [Sae] Empty
Sam 2 Mar 2019 - 2:08
La situation était presque surréaliste, une femme seule arrêtant une foule de villageois assoiffés de sang comme si rien n'était. Qu'il était étrange ce pays boisé, qu'elle était étrange cette femme et qu'il était surtout effrayant la manière dont la conversation avait rapidement changée de ton, une fois les marauds se rendant compte du statu de Sae. Cette femme, sauvage aux yeux des villageois descendait donc d'un homme craint et respecté dans tout le pays, pour qu'on ne s'attaque à aucun de ses rejetons. Intéressant, flippant également cela signifiait que si d'aventure la conversation ou la suite des évènements dégénérait, dès lors Jun aurait au cul probablement trop gros gibier pour qu'elle ne puisse en venir à bout. Cette idée ne l'enchantait guère, autrement dit il fallait rester ami, du moins cordial avec elle, tant que Jun n'était pas certaine de quitter le pays rapidement.

Pour le moment il fallait la jouer discrète, descendant de son perchoir au signal sonore de la native d'Hayashi, retombant sur ses pattes comme un chat. L'errante, à travers son manteau noir et avec son regard carmin, observa les alentours avant de ranger son arme dans son fourreau. Une vie de voyou avait forcément des inconvénients, repensant à ce qu'avait dit Sae à leur première rencontre et haussant les épaules, Jun alluma une cigarette qu'elle porta dans l'ouverture de son masque. Haussant les épaules, s'accoudant un instant au tronc d'un arbre avant de reporter son regard en direction de Sae.

-Je suppose que, et même si cela n'est pas dans mes habitudes je te dois un service Sae. Je n'aime pas dépendre des autres, mais pas ingrate pour un sous, merci de m'avoir esquivé un probablement mauvais moment en prévision.

Tirant une bouffée de nicotine avant de marcher de deux pas en avant, tournant sur elle même et tentant de se rendre plus présentable. Qu'attendait de plus Sae? Allait-elle reprendre sa route maintenant? Jun en doutait et puis si la foule revenait se venger sur la native, et si son père l'apprenait non hors de question d'être recherchée sur quelconque territoire. Et puis, finalement cette sauvage était plus sympathique.

-Tu veux que je te raconte pourquoi j'en suis là? Je pense que tu le sais déjà, j'ai tué et maintenant ils veulent me tuer. Ne restons pas ici, ils vont revenir et je m'en voudrai si mon mécène rencontrait des problèmes par ma faute, combattre ne me dérange pas mais depuis notre dernière rencontre, ce sont tes terres. Ceux de ton peuple, les couvrir de sang ne ferait pas de moi quelqu'un de pas très gentil?

Haussant les épaules, si elle avait pu rire probablement que c'était parti pour un fou rire. Sa situation risible, la ramenait vers une ancienne rencontre, l'occasion d'établir des liens plus solides? Probablement, qu'importe comment la journée se finirait aujourd'hui contrairement à la première fois, les deux femmes avaient la journée devant elles.

-Un endroit ou on sera en paix? Tu vas devoir jouer, je crains les guides.

_________________
Runaway [Sae] 15502810
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 http://www.ascentofshinobi.com/u886

Runaway [Sae] Empty
Sam 9 Mar 2019 - 21:04
La jeune femme décidait de descendre de son perchoir une fois les hommes suffisamment éloignés de notre position. Je la sentais hésitante même si ses pieds avaient touché le sol ferme, Joo restait sur ses gardes. Elle portait à son visage une chose étrange qui produisait une fumée et une odeur nauséabonde. Je grimaçais. La fuyarde m’expliquait qu’elle n’aimait pas se sentir redevable, mais elle constatait qu’elle me devait à ce jour un service, une dette. Les dieux étaient témoins de la grâce que je venais de faire preuve en sauvant une étrangère au profit d’individus venant des mêmes contrées que moi. Néanmoins, elle avait de la chance, car ceux qui n’étaient pas des Yaoguaï, je les considérais comme des étrangers même s’ils venaient du pays du Bois.

« J’en prends bonne note. » Disais-je pour lui notifier que je garderais dans un coin de mon esprit cette dette ou service.

La tueuse me racontait de façon très laconique la raison de cette poursuite dans les bois, elle venait de tuer l’un des leurs et maintenant ils la traquaient comme un animal. Ce n’était pas très intelligent, elle aurait dû faire cela de nuit, m’enfin je n’étais pas là pour juger. Joo me conseillait de mettre les voiles car tôt au tard, les hommes de tout à l’heure reviendraient sur leurs pas, elle avait raison sur ce point. Néanmoins, avant de prendre la route je devais clarifier d’une chose.

« Ce pays et ces habitants ne sont pas mon peuple. Ma terre, c’est celle de mon village et mon peuple ces habitants, le reste ce ne sont que des étrangers et leur sort m’importe peu, alors vivant ou mort cela ne change rien pour moi. » Lançais-je à la femme masquée. « On va se mettre en route. » Je faisais signe à mon interlocutrice de me suivre.

Il fallait prendre une direction différente, celle de l’opposé me semblait la plus juste. Je prenais donc la tête et je me mettais à courir, il fallait que Joo en face de même. Je savais où j’allais l’emmener, non loin de Yaogakure, néanmoins je ne lui montrerais pas où se trouvait le village, elle n’avait pas besoin de le savoir, car si elle trainait trop près de nos frontières, elle serait abattue sur le champ. Mais les hommes qui la poursuivraient ne soupçonneraient jamais que la meurtrière se trouvait là-bas et puis même s’ils le savaient, ils ne viendraient pas de peur de mourir par la main des terribles sauvageons du pays du Bois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878

Runaway [Sae] Empty
Mar 19 Mar 2019 - 1:12
-Tu ne considères donc pas, tout le pays comme ton peuple? Hayashi n'est pas donc pas ton pays.

Si comme elle le disait si bien, ce pays et les habitants n'étaient pas de son peuple, cela revenait à avouer qu'il y avait un pays au sein du pays. Et que visiblement les frontières officielles ne montraient pas tout, les coutumes et mœurs de tout à chacun, Jun s'en moquait en revanche s'intéresser, après avoir entendu le discours de Sae, aux origines de la chasseuse cela était plus envisageable. Après tout cette dernière lui avait permit de s'extraire d'une délicate situation, et puis leur première rencontre s'était relativement bien déroulée non? Si les deux femmes continuaient de parler, de voyager à travers l'épaisse végétation, c'était qu'elles étaient les deux meilleurs amies du monde. Il n'y avait pas de demi-mesure avec Jun, tout était blanc ou tout était noir, le gris non seulement c'était moche comme couleur mais cela ne voulait rien dire. Bien sur que tout n'était pas simple dans la vie, mais justement arriver à simplifier le bien et le mal ou du moins les personnes, c'était justement preuve de sagesse.

Sae connaissait les terres du pays du bois, suffisamment pour que l'errante accepte de la suivre. Et quelle choix avait Jun de toute manière? Sae pouvait tout autant l'emmener à la mort que cela ne changeait rien, en suivant la sauvage à travers la foret et en mettant son destin à cour terme entre les mains d'une inconnue. Jun prenait sur elle, du moins tentait de faire des efforts, car Sae au delà du rôle providentielle, laissait transparaître beaucoup d'informations sans donner trop de détails. Signe évident qu'il y avait matière à creuser, mais également que si son interlocutrice n'était pas bavarde c'était pour une raison.

-Te sens-tu étrangère à tes propres terres? Ou bien Hayashi est destinée uniquement aux tiens ? La dernière fois que nous sommes vu, tu disais pourtant clairement être une fille d'Hayashi d'ou ma question. Qui sont les étrangers et qui sont les habitants du pays du bois?

Il fallait commencer quelque part. Et tant pis si sa curiosité était déplacée, tant pis si cela gênait Sae. Jun faisait confiance, en son hôte pour lui dire en toute honnête de plus aborder le sujet.

_________________
Runaway [Sae] 15502810
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 http://www.ascentofshinobi.com/u886

Runaway [Sae] Empty
Mer 27 Mar 2019 - 21:08
« Hayashi est un pays vaste où vivent de nombreux clans. Les terres que nous sommes en train de fouler sont les miennes, néanmoins les habitants ne sont pas pour autant mon peuple. Il n’y a que mon clan qui compte à mes yeux, les Yaoguaï sont mon peuple, les autres ne sont rien. Un jour, les terres d’Hayashi appartiendront aux Yaoguaï et les autres clans devront se soumettre à nous. Dans ce cas de figure on pourrait dire que tous les habitants du pays du Bois sont mon peuple, car nous les aurons assimilés. » Lançais-je à l’assassine masquée.

La jeune femme me posait de nouvelles questions. Cela se voyait qu’elle cherchait à comprendre comment je fonctionnais, mais surtout qu’elle était ma vision des choses. Grâce à mes réponses, Joo comprendrait pourquoi je l’aidais aujourd’hui, alors que normalement j’aurai dû l’abattre au nom de la justice d’Hayashi. Mais, ce que ne savait pas la femme masquée était que les lois d’Hayashi n’étaient pas les lois de Yaogakure.

« Non Jun. Je ne me sens en aucun cas comme une étrangère. Comme je viens de te le dire, je souhaite que les Yaoguaï dominent Hayashi. Dans ma vision des choses, je serais à la tête de mon clan et de mon pays. Les bois ont besoin d’une Reine et non d’un Charpentier. » Je répondais à une première partie de ses questions.

Je tournais légèrement la tête pour vérifier que personne n’était en train de nous suivre. Pour le moment notre course effrénée dans les bois était réussite, mais il ne fallait pas faiblir, nous devions conserver cette bonne allure. Une fois mes vérifications faites, je reprenais là où j’en étais.

« Les étrangers qui sont-ils ? La réponse est simple, tout ce qui n’est pas Yaoguaï m’est étrangée. Je sais que c’est une vision restreinte sur les autres, mais elle est ainsi. Je vais te prendre un exemple. Si tu vivais dans mon village et ce pendant des années, tu serais intrinsèquement une alliée, une amie, néanmoins tu serais toujours une étrangère. À mes yeux, il n’y a que le sang qui compte. » Terminais-je par dire.

Normalement, avec tous ces éléments Joo pouvait comprendre mon état d’esprit, mais également les valeurs claniques auxquelles j’aspirais. Je ne cachais rien à la jeune femme, de toute façon qu’allait-elle bien pouvoir me faire ? J’étais en train de lui sauver la mise, elle ne pouvait m’en être que reconnaissante. Même si les étrangers n’avaient pas de réelles valeurs, ils pouvaient apporter une chose, la reconnaissance. Une dette était toujours une dette et parfois il était important de rendre service afin qu’à l’avenir il y ait cette réciprocité.

« Nous devrions ne plus tarder à arriver en sécurité. » Lançais-je à la tueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878

Runaway [Sae] Empty
Mar 2 Avr 2019 - 17:21
-Ta conception de foyer est étrange Sae, tu te limites aux lopins de terre que ton clan possède. Ton rêve de conquête en revanche m'intéresse déjà plus fortement, une Reine? Penses-tu posséder les épaules pour gouverner? Il est plus aisé de faire chuter quelqu'un du trône que de le garder. Et je sais de quoi je parle, j'ai passé la majorité de ma vie à exécuter des besognes dont rechignait à effectuer les commanditaires. A faire disparaître les fauteurs de troubles, à accomplir la vengeance de familles lésés, à opprimer parfois la veuve et l'orphelin. Je suis parmi les ombres Sae et c'est souvent les ombres qui font précipite la lumière vers une éclipse.

Comprendrait-elle le message que passait Jun derrière cette plutôt jolie métaphore? Le désir de reconnaissance, de pouvoirs et la colère que semblait nourrir Sae envers le dirigeant du pays ne prouvait qu'une chose, un jour sans doute son clan partirait en guerre contre les dirigeants de ce pays, des forets sortiraient les semblables de la chasseresse, assumerait-elle de combattre des civils? Visiblement oui, le discours s'articulant autour de l'importance des liens du sang, les clans étaient ainsi ne protégeant que leurs membres parfois même les bannissant, mais tous n'avaient pas le même discours. Devenir Reine? Féodalisme et le pays du bois? C'était bien aux antipodes de l'impression que possédait l'errante de ces terres.

-La bestialité règne sur ces terres, tu privilégies les liens du sang et pourtant tu souhaites assimiler les autres clans? N'est ce pas paradoxale? Pour diriger il ne suffit pas d'exercer pression et sévérité Sae, je ne suis pas Reine mais j'observe que mes contrats m'appellent dans des contextes sociaux tendus, j'imagine qu'un bon dirigeant c'est quelqu'un qui doit incorporer chacun dans une immense famille, bien sur il faut forcer les autres à ployer le genou mais dès l'instant ou tu montreras un instant de faiblesse.

Un instant de silence, allumant une cigarette continuant de suivre sa guide. Passer au fil de l'épée la majorité de la population locale, ne conduirait guère à régner sur un pays affaiblit et potentiellement ouvert à des incursions étrangères. Car si le terme étranger avait une signification forte chez le discours de son accompagnatrice, Jun imaginait pour autant que les non Hayashijins n'étaient pas les mêmes étrangers que ceux vivant sur ces terres. Pourtant Sae admettait sa vision restreinte, et elle ne devait pas nécessairement changer de point de vue mais la diplomatie et l'exercice du pouvoir demandait de concilier, de revenir sur ses positions du moins en publique.

-La force, tu parles de force penses-tu la posséder maintenant? La force de l'esprit est aussi importante que la force physique, les étrangers en dehors du pays du bois sont-ils donc les mêmes que ceux habitants ici? Car les habitants de Hayashi se sentent chez eux, et combattront les menaces externes, une guerre civil est-elle la solution? Sae fille de l'homme le plus fort d'Hayashi, qui es-tu vraiment?

_________________
Runaway [Sae] 15502810
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 http://www.ascentofshinobi.com/u886

Runaway [Sae] Empty
Mer 19 Juin 2019 - 16:38
La traquée par mes concitoyens m’exposait sa vision des choses. Je l’écoutais, elle parlait beaucoup. Je ne disais rien, la laissant poursuivre jusqu’au bout afin de lui donner une réponse plus courte et globale.

Il y avait de bonnes idées dans ce qu’elle disait, néanmoins certaines n’étaient pas applicables dans l’enceinte d’Hayashi. Il fallait être du pays du Bois pour comprendre comment ce dernier fonctionnait. Certes, il y avait un Daimyo, mais avant que cette institution ne soit créée le pouvoir était divisé, chaque clan avait un chef qui possédait cette autorité. Aujourd’hui, les chefs ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes, puisque le Seigneur des Bois avait récupéré tous ses fragments dispatchés pour n’en former plus qu’un. Néanmoins, les clans étaient toujours là, pour le moment ils étaient amoindris, mais un jour la balance penchera de leur côté, le Daimyo chutera et mon clan devra être celui qui prendra le dessus sur ses homologues.

Je me décidais de donner un bout de réponse à l’une de ses questions et en l’occurrence la dernière puisqu’elle me concernait directement.

« Qui je suis ? Une sauvageonne des bois bien sûr. Il est inutile de te poser des questions sur comment je gouvernerai untel dans la mesure où je ne suis pas encore en capacité de revendiquer pareil titre. » Lançais-je à la jeune femme masquée.

Elle savait donc maintenant qui j’étais. La fumeuse me suivait, et nous n’étions plus très loin des terres de Yaogakure. Néanmoins, je ne ferais pas entrer la jeune femme dans l’enceinte du village, les étrangers n’étaient pas la bienvenue, mais elle pourra continuer sa route sur un chemin où les individus qui la traquaient ne prendront jamais le risque d’emprunter. Les Yaoguaï n’aimaient pas les étrangers et cela était de même pour les autres habitants du pays du Bois, tout ce qui n’est pas de notre sang, n’était pas la bienvenue.

Je stoppais net ma marche, l’arbre qui se trouvait sur ma gauche plus gros que la majorité servait de marqueur pour annoncer que l’on venait de pénétrer sur les terres de mon paternel. Je me tournais légèrement pour observer la femme masquée qui répondait au nom de Jun.

« Ici tu es en sécurité. Même si les hommes surgissaient à ce moment précis, ils ne feront rien, nous sommes sur les terres de mon père et le sang ne doit pas être versé sous peine de voir une armée de sauvage jaillir prête à massacrer ceux qui l’ont fait couler. Il en va de même pour toi bien évidemment. Même si nous sommes archaïques, nous sommes avant tous des pacifistes et une guerre est inutile pour le moment. » Disais-je à la jeune femme.

Si l’intéressée avait d’autre chose à me dire, c’était le moment, car le temps était compté et je retournerai bientôt auprès des miens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878

Runaway [Sae]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: