Soutenez le forum !
1234
Partagez

Billy the kid [Yamiko]


Billy the kid [Yamiko] Empty
Sam 23 Fév 2019 - 20:59
Une explosion.

Une traînée incandescente, et une ombre surgissant de la fumée. Sa chevelure blanche, émergeant de ses habits noirs, semblant un instant observer la situation. Haussant machinalement des épaules, et s'étirant. Son regard se perdant dans le spectacle en contrebas, et le reflet des flammes dansant au fond de ses prunelles. Une folie, une attente et une anticipation. Et si le crépitements du bois qui se consume, les cris des civils fuyant la scène ont de quoi la déconcentrer il en est rien, et sans signe extérieur apparent. L'adolescente plonge dans le vide, les deux pieds en avant.

Mettant la capuche de son manteau, et se glissant dans la populace agitée, Jun prend la direction indiquée par son commanditaire, ne regardant pas derrière elle. L'adrénaline redescendant provoquant maugréant et colère dans la démarche de l'adolescente, allumant une cigarette dans son masque, la fumée sortant par ses narines. Un constat d'échec et le sentiment d'avoir presque trop facilement fait le boulot. Pas qu'il soit nécessairement complexe, après tout elle a l'habitude des missions expéditives, des vendetta ou des simples meurtres. Troquant ses talents de shinobi contre de l'argent, nécessaire pour survivre dans ce monde violent, surtout quand beaucoup individus pouvaient tout autant être des shinobis plus puissants qu'elle. Son absence, c'est comme ça qu'elle brillait en ne marquant pas forcément les esprits s'assurant d'être relativement à l'abris en cas de pépins avec son commanditaire ou des proches des victimes.

Enfant soldat, désormais mercenaire en pleine évolution il lui fallait du concret. Et même si la mort pouvait toquer à tout moment dans le retro, et que dans la fleur de sa jeunesse Jun pouvait disparaître, qu'importe. Aimant tant ce mode de vie, qu'étant addict aux frissons qu'elle ressentait quand elle ôtait la vie. Se détachant avec aisance des sentiments, des émotions entraves naturel à ce que considérait les naïfs et faibles comme l'ultime excès de violence de rage, mais parfois dans l'équilibre naturel il fallait des pertes pour assurer la pérennité de l'espèce. Mais ça aussi Jun n'y croyait pas.

Non, comme à cet instant on son agresseur tentait bêtement de l'attaquer par derrière, ce qu'elle aimait c'était lire sur le visage de son adversaire. De se nourrir de ses mouvements, dans un duel entraînant la mort, comment réagir? Que faire? Laisser ses pulsions dicter votre conduite, se laisser aller en tentant une ultime charge ou au contraire épuiser l'autre si vos moyens le permettent. Attrapant le bras droit du misérable, et sans un regard plongeant son katana entre ses omoplates. Le cri d'agonie étouffé par sa main, les yeux vitreux et doucement la vie qui quitte un corps. L'âme? C'est à cet instant que pour ceux qui y croient, que l'âme quitte le corps.

Lors du dernier soupir.

L'imbécile l'avait suivit devant le repère de son commanditaire. Nettoyant son sabre sur les habits du macchabée, et observant une ombre s'approcher.

-J'ai rendez-vous.

_________________
Billy the kid [Yamiko] 15502810
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 http://www.ascentofshinobi.com/u886

Billy the kid [Yamiko] Empty
Mer 13 Mar 2019 - 23:34

[Tetsu no kuni - l'an 200]

>> Elle a été suivie jusque devant notre repère !
>> Je vous avais bien dit qu’elle était incompétente !
>> Au moins elle a réussi là où tu aurais pu échouer.
>> Pfffff … j’aurais mieux fait que cette gamine !
>> Je concède que pour ce qui est de la discrétion, aucune de vous deux ne semble savoir s’y prendre mais toi tu aurais laissé les ennemis d’identifier. Or, si on a engagé cette gamine c’est pour que nous restions dans l’ombre … Je ne comprends pas d’ailleurs pourquoi le Parrain t'a laissé nous accompagner. Tu n'as rien à faire dans cette mission !

En vérité, tu n'avais pas demandé l'autorisation du Parrain pour venir. Tu t'étais ajoutée au duo envoyé dans ce pays pour faire tomber un petit groupe de malfrats qui était à l'origine des trafics d'armes blanches qui faisaient de l'ombre aux affaires de votre organisation. Le Parrain avait jugé nécessaire de se débarrasser des indésirables avant qu'ils ne parviennent à "voler" une importante part du marché dont il souhaitait avoir le monopole à Kaminari, pays où étaient forgés les plus belles armes de Yuukan grâce au talent de forgeron des Metaru.

Tu ne t'intéressais pas à la culture de Tetsu no kuni mais en venant ici, tu espérais pouvoir croiser le fer avec quelques uns des membres des clans de ce pays mais, malheureusement pour toi, tu ne pouvais pas faire ce qui te chantait sans risquer de faire capoter la mission du duo. Et ne désirant pas contrarier le Parrain, qui était le seul être en ce monde dont tu ne souhaitais que le bonheur, tu t'abstenais donc de commettre de balourdise.

>> Va la chercher ! Ordonne le donneur d'ordres à son acolyte avant de s'adresser à toi. Yamiko ! Essaie d'être un peu utile ! Débarrasse-nous de ce corps avant que quelqu'un ne le remarque !
>> Pourquoi devrais-je nettoyer derrière cette gamine ? … Tu n'as qu'à lui dire de faire son boulot proprement !
>> Exécutes ou je te laisse pour mort dans ce pays ! Lâche l'homme d'un ton froid et en te fixant d'un regard tout aussi glacial. Tu crois que je ne sais pas que tu es venue sans informer le Parrain ? … Si tu disparaissais donc ici, personne ne m'en tiendrait rigueur !
>> Tsssss … fais-tu avant de se diriger vers la sortie.

Tu savais que cet homme serait en effet capable de se débarrasser de toi qu'il avait toujours considérée comme un élément perturbateur au sein de l'organisation. A cause de ton sale caractère, tu n'étais pas très aimée des autres membres du groupe. Chose qui ne te dérangeait guère mais cet homme nourrissait carrément une véritable haine à ton égard et présentement il était bien plus fort que toi. Si un combat devait éclater entre vous, tu n'avais aucune chance de l'emporter bien que tu étais considérée comme un des éléments les plus à craindre de l'organisation.

Alors que le second homme amène la gamine voir le premier; tu attrapes le corps sans vie par un bras afin de le tirer sans ménagement jusqu'à un puits qui se situait à l'arrière-cour. Tu prends le temps de dépouiller le cadavre avant de le précipiter au fond du trou. Puis, au lieu de rejoindre les autres, tu te perches sur le toit, guettant les rues ou plutôt la sortie de la gamine qui était en train de recevoir sa récompense pour un travail que tu considérais pourtant comme très brouillon …

_________________
Billy the kid [Yamiko] 1561235103-yamikoko1
(c) Signature par Mouton <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

Billy the kid [Yamiko] Empty
Mar 19 Mar 2019 - 0:45
Les porcs parlent beaucoup.

Le fermier parle peu, posant un regard lassé sur les deux malfrats, bien sur qu'elle s'était faite suivre. Si jamais, le rendez-vous tournait mal, si jamais ils ne comptaient pas la payer il fallait bien avoir de quoi semer la division. Les amateurs arrivaient la bouche en cul de poule, prêt à recevoir une paye sans un seul instant, remettre en cause l'intégrité des commanditaires. Après tout, ils étaient aussi des bandits et l'éthique ne variait pas dans le milieu. En revanche, Jun hausse un sourcil en apercevant une figure féminine dans le lot. Celle là même qui met en cause ses compétences. Rien de pire qu'une pie incapable de faire autre chose qu'ouvrir sa bouche, Jun ne doutait pas, que n'importe qui aurait sans doute mieux fait qu'elle. Mais au delà de la discrétion, le donneur d'ordre marquait un point.

Ils souhaitaient ne pas être identifiés, et Jun ne souhaitait pas laisser de traces. Du coin de l'oeil elle guetta l'ombre féminine disparaître, et cela l'embêtait. Les trois au même endroit, les trois en même temps, tout le plat d'un coup quitte à risquer l’indigestion. Haussant les épaules, l'errante suivit l'acolyte de celui qui serait nommé le porc. Le porc, hurlant des ordres à tout le monde se croyant sans doute le plus gros poisson des environs. L'information néanmoins la plus intéressante concerna la femme, Jun n'avait finalement pas à s'emmerder à tuer le trio, deux suffiraient et la jeune femme serait surement accusée du meurtre.

Le plan parfait, surtout qu'en suivant l'acolyte du porc Jun se rend compte que le payement est plus léger que prévu initialement. Pourquoi? Parce qu'elle a ramené un indésirable jusqu'ici? Si ils croient pouvoir s'en sortir ainsi. Et ils s'en sortiront ainsi, après tout un rapide examen de la situation et une hypothèse sur les forces de ses adversaires et le calcul mène droit vers une seule réponse. Jun n'est pas assez forte pour vaincre deux adversaires, pas encore et visiblement eux en sont conscient. En témoigne la paye amoindrie que reçoit l'errante masquée pour son travail, inutile de dégainer si demain elle veut se réveiller. Ronger son frein comme souvent en s'inclinant et en se dirigeant vers la sortie. Le porc remporte la partie, mais le destin souvent se charge des indésirables.

Et Jun espère que le sien ne sera pas clément, son comportement et sa manière systématique d'hausser le ton et de donner des directives. Une sorte de petit dictateur se soumettant à son supérieur, et ainsi de suite. Il y a toujours quelqu'un au dessus de vous la hiérarchie, pour être complètement libre il faut sortir du système. Et souvent, la liberté ne rime pas forcément avec l'idée qu'on s'en fait. Idéalisant l'idée même de pouvoir faire ce qu'on veut, oubliant la véritable définition de la liberté. Pour être libre il faut s'en donner les moyens et bien souvent accepter des sacrifices. Aujourd'hui est un exemple parfait.

En sortant dans la rue, sans avoir revue la trogne de la figure féminine parmi les mafieux Jun arque un sourcil.

Qui était le chat et qui était la souris?

_________________
Billy the kid [Yamiko] 15502810
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 http://www.ascentofshinobi.com/u886

Billy the kid [Yamiko] Empty
Lun 25 Mar 2019 - 23:49
Loin de se soucier de ce qui se passait à l'intérieur, tu patientes, allongée sur le toit et les yeux surveillant la ruelle.

Une camarade digne de ce nom serait restée certainement auprès des seins au cas où les choses tourneraient mal, comme c'était souvent le cas quand il s'agissait de paiement car il arrivait fréquemment que la somme n'était pas celle qui avait été promise. Mais, en plus de n'avoir cure du sort de tes acolytes, tu savais que la Gamine - bien excellait dans son art - ne serait pas de taille face au "petit boss" que toi-même évitais de trop chercher.

Il arrivait qu'un simple homme parvenait à surpasser un shinobi ou un samouraï standard comme vous l'étiez toi et la Gamine. Le Parrain était même d'un niveau à rivaliser un guerrier aguerri car c'était un combattant endurci bien qu'il ne fût qu'un simple hors la loi qui avait appris à combattre tout seul. La raison pour laquelle tu admirais tant cet homme. Il avait sû se hisser très haut grâce à sa seule force et une volonté sans faille. Tu n'espérais pas lui ressembler un jour. Rester à ses côtés afin de pouvoir l'admirer sur son trône te suffisait amplement. Tu n'étais pas une ambitieuse. Tu ne convoitais ni fortune, ni gloire mais seulement une puissance suffisante pour survivre auprès de cet être que tu idolâtrais presque.

Les minutes s'écoulent et tes oreilles aux aguets finissent par entendre des bruits de pas juste en dessous. Tu te redresses alors pour te tenir débout sur le rebord de la toiture, les yeux rivés en contrebas. Ton regard se pose sur l'être tout de noir vêtu puis un sourire s'esquisse sur tes lèvres. La Gamine n'avait pas levé la tête vers toi mais tu étais certainement qu'elle avait remarqué ta présence que tu ne cherchais point à cacher. Feignait-elle de t'ignorer ? Peu importait car tu te décides de te manifester à son regard en sautant juste devant elle. A quelques centimètre près, tu aurais pu lui tomber dessus mais là n'était pas ton souhait.

>> Salut ma jolie ! Fais-tu sereinement alors que ton visage se peignait de cette expression vicieuse qui pousserait bien des honnêtes gens à la méfiance. Maintenant que tu as ta paie, tu m'invites à boire ?

_________________
Billy the kid [Yamiko] 1561235103-yamikoko1
(c) Signature par Mouton <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

Billy the kid [Yamiko] Empty
Jeu 11 Avr 2019 - 21:52
-Tiens mais qui voilà donc.

Un péché en rencontrait un autre, les deux femmes partageaient un attrait commun pour le mal et désormais que la figure sortait de l'ombre pour s'afficher sans vergogne devant elle, il devenait évident pour la masquée que jamais une réponse négative ne satisferait l'inconnue. Les rencontres avec des anciens clients, ça n'arrivait jamais mais après tout puisque l'effrontée semblait avoir la langue pendue, c'était qu'elle avait quelque chose en tête. C'était vrai, la paie venait d'arriver dans ses poches, et pourtant était-elle en obligation de payer un coup à cette méchante femme? Face à face après sa pirouette, les formes généreuses et le regard mauvais brillant dans celui de son interlocutrice poussa Jun sur une option diplomatique. Le plus vite cette affaire réglée, le plus vite un autre contrat pourrait-être remplie. Un mal pour un bien, après tout apprendrait-elle quelque chose avec l'inconnue. Esquissant un sourire derrière le masque, passant une cigarette dans la fente de l'objet, inspirant bouffée de nicotine et soufflant fumée en l'air, tournant autour de l'ombre.

-Et si tu me disais ton nom? Je n'ai pas pour habitude d'inviter des inconnues à boire, je me préserve pour des visages familiers, du moins moins hostiles.

L'invitant ainsi à donner son nom, et à la suivre dans les ruelles malfamées de la ville. Les environs n'étaient pas surs mais après tout, après tout pour deux bandits elles ne risquaient pas grand chose. Boire un verre dans un quartier malfamée ce n'était pas plus mal, l'inconnue paraissait sereine. Dégainer sa paie pour offrir deux verres bien chargés d'un alcool d'une qualité douteuse, il ne tenait qu'à l'ombre inconnue de se dévoiler et alors peut-être que les conversations divergeraient sur leurs points communs? La réussite se chargera du bruit, car Jun avait un pressentiment. Si cette femme s'était montrée à elle, visiblement l'autre avait un plan en tête.

-Tu bosses pour eux depuis longtemps?

_________________
Billy the kid [Yamiko] 15502810
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 http://www.ascentofshinobi.com/u886

Billy the kid [Yamiko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: