Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka

Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka Empty
Sam 23 Fév 2019 - 22:45
ost : witch hunters

Le passage éclair de Sesshū à l’Hôpital Kaguya avait porté ses fruits. Le bâtard ayant accepté la proposition de remise en forme de l’augure, il était attendu au domaine clanique, près du modeste dojo des maîtres de l’os. Face à l’institution qu’était le Grand Dojo des Sabreurs, l’endroit ne manquait pas d’excuses pour rougir ; mais il autorisait toutefois ses combattants à parfaire la maitrise de leur kekkei genkai, ou celle de leur affinité naturelle, quelque fut l'heure de la journée ou de la soirée.

Tout Kaguya était formé à l’Agni Kai dès leur plus jeune âge, sous différentes formes. Ainsi, le futur adversaire du bâtard disposait d’un avantage net face à son homologue, ayant consacré de longues années à l’affrontement d’autres enfants de l’os. Shitekka, quant à lui, était nouveau dans ce banc carnassier. Il avait donc besoin d’une formation accélérée à l’art de vaincre les arcanes du Shikotsumyaku. Pour se faire, l’augure avait recruté une poignée de guerriers partageant les idéaux avant-gardistes de leur chef téméraire, Kaguya Shyko. Bien qu’une majorité d’enfants de l’os prônaient en public leur dévolu pour la politique actuelle, nombre d’entre eux ne méritaient pas la confiance du bâtard. Sesshū avait ainsi séparé le bon grain de l’ivraie afin de proposer les meilleurs partenaires d’entraînement possibles à son frère de clan. Parmi eux, il y avait Hôji, officiant à l’hôpital en tant qu’hôte et médecin, qu’il avait croisé lors de sa visite ; ainsi que son voisin Jikô, un fidèle camarade avec qui l’augure échangeait quotidiennement des services triviaux. En tout, plus d’une dizaine de protecteurs du clan avait répondu présent à l’appel de Sesshū. Et le mieux était qu’ils ne lui devaient absolument rien.

En attendant l'arrivée de la raison de cet attroupement, les enfants de l’os commencèrent à s’échauffer. Le mot d’ordre de l'augure avait été clair : ne pas retenir ses coups.


_________________

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe#67224 http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969 http://www.ascentofshinobi.com/t7859-100-sinaaq-l-homme-qui-n-a-pas-froid-aux-yeux
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka Empty
Sam 16 Mar 2019 - 15:13
Bien des choses s'étaient déroulées avant le retour de mission de Shitekka. Si à présent sa méfiance envers le clan était à son comble, ce dernier attendait pour autant beaucoup de choses de sa part. Le duel organisé contre Kaguya Shintaro, représentant de la faction conservatrice de la famille, en était l'exemple le plus parlant. Malgré son statut de bâtard, l'Urumi n'en restait pas moins un Kaguya, et se devait, au même titre que les siens, le prouver par le combat. Si son enfance dissimulée dans les infranchissables bois de Saroruncasi l'avait protégé des affres de la guerre, il était temps pour le Kirijin de faire ses preuves.

Néanmoins, entre sa victoire peu concluante à l'issue de cette ordalie, l'hospitalisation qui en résulta et la mission de patrouille, de l'eau avait coulé sous les ponts. L'exigence de refaire le combat, formulée par Kaguya Shyko en personne, tenait toujours. Et malgré ses doutes presque morbides à l'égard des siens, Shitekka restait impuissant devant un fait: il avait besoin de gagner en puissance. Face à Hanae Kaguya, il fut d'une bien maigre aide auprès de Sendai Ikaku et de Shimazu Aomine. Pire encore, lorsque le samourai tomba inconscient sous les assauts de l'évadée de Wasure. Le soutien du Kaguya fut si insignifiant que ce fut bien le mercenaire qui s'assura de terminer la mission à la force de ses poings, sans réellement compter sur le soutien de ses alliés. Si son entrainement au sein de Kiri allait bon train, pour Shitekka, la nécessité de franchir un cap de manière disruptive se faisait ressentir.

Afin de gagner en puissance, il put compter sur le soutien d'un des rares alliés dont il disposait parmi la lignée des Kaguya: le dénommé Sesshū. Son discours à l'hôpital invita clairement le sang-mêlé à s'endurcir aux côtés du bienveillant maître des os. Au prime abord perplexe à l'idée de se jeter dans la gueule du loup, Shitekka laissa ses doutes de côté et décida de rejoindre Sesshū à l'occasion d'une session d'entrainement. Cela marquerait l'acte fondateur de sa percée majeure en tant que ninja.

Sur place, le balafré hésita à plusieurs reprises le long du chemin qui le conduisait au dojo clanique. Le son des duels d'entrainement le guida en dépit de ses hésitations, comme envouté par l'appel du combat. Il arriva enfin à l'entrée de la bâtisse dédiée à l'endurcissement des enfants de l'os. Là, il put constater que les Kaguya redoublaient d'effort, même à l'échauffement, pour se tenir au sommet de leur forme. Presque admiratif, un soupçon de méfiance persista dans les méandres de Shitekka. Son regard se voulait dur, inquisiteur devant ses pairs. Il resta ainsi planté au niveau de l'entrée un certain temps. Il observa les combattants à l’œuvre, avant de rentrer à son tour en scène, se rappelant de son objectif premier: devenir plus fort, plus efficace.

Kiri n'avait pas besoin de faibles, il le savait. Encore moins les Kaguya. Surtout s'ils en apprenaient un peu trop. Pour toutes ces raisons, le shinobi entra avec détermination dans le dojo. Il fallait qu'il joue le jeu du Kaguya avide de puissance, aussi bien pour son propre compte que pour affaiblir la méfiance de l'ennemi, présupposé ou non. Dans une ultime once de préparation, il resserra alors la ceinture qui ornait son kaparamip cérulescent et d'un signe de la main annonça son arrivée. Les choses sérieuses commençaient à présent.

_________________


Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka Empty
Mar 30 Avr 2019 - 9:32
ost : witch hunters

Pendant un temps, Kaguya Sesshū crut que son homologue n'allait jamais venir. Après tout, le sang-mêlé était sur son lit d'hôpital lorsque l'augure lui avait proposé de l'entraîner. Cela pouvait en refroidir plus d'un. C'était donc avec une joie sincère, et non dissimulée, que le maître du Shikotsumyaku – et des arcanes telluriques – accueillit son frère et futur compagnon d'armes. Les enfants de l'os invités pour l'occasion regardèrent le nouvel arrivant avec des clichés plein la tête, ayant déjà pu débattre avec eux-mêmes sur son cas avant d'accepter le rendez-vous. Toutefois, tous étaient volontaires quant à tendre la main vers Shitekka ; et d'aucuns ne désiraient voir la tête du semi-étranger sur une lance osseuse acérée. Ainsi, la séance pouvait commencer sans plus de cérémonie.

C'est un plaisir de vous voir en ces lieux, mon frère.

D'une main tendue, complice, il offrit sa poigne au mouton noir du clan Kaguya.

J'ai réuni un panel hétéroclite de guerriers, aux compétences diverses et toutes maîtrisées. Il se peut que vous ne résistiez pas à leurs arts martiaux respectifs, mais ceux-ci ne sont que des variations du Shikotsumyaku. Avec tous ces exemples pratiques, vous deviendrez un maître de ce qui compose les bases de leurs façons de combattre.

Kaguya Sesshū croisa les bras, et se retourna vers l'un de ses confrères. Jikô était son nom ; un camarade et voisin en qui il éprouvait une confiance absolue. Bien que ce dernier n'était pas un expert du combat et de l'Agni Kai, son amitié auprès de l'augure l'avait fait accepter ce duel, dont les fantômes de son enfance le tourmentaient au quotidien, lui ayant laissé de lourdes cicatrices sur le corps et l'âme. Comme prévu initialement par l'augure et, ce jour-là, le maître de cérémonie, Kaguya Jikô pénétra le cercle de combat, les mains moites, un sourire faussement levé pour celer son désarroi. Il ne connaissait pas le niveau de Shitekka ; et, d'un certain côté, ne voulait pas le savoir.

Nous allons monter le niveau progressivement. J'espère que ça vous ira, Kaguya Shitekka. Vous pouvez faire preuve de caprices – ceci a été fait pour vous.

_________________

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka 1200px-Aries.svg


Dernière édition par Kaguya Sesshū le Dim 5 Mai 2019 - 23:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe#67224 http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969 http://www.ascentofshinobi.com/t7859-100-sinaaq-l-homme-qui-n-a-pas-froid-aux-yeux
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka Empty
Dim 5 Mai 2019 - 15:34
Fidèle à ses traits chaleureux, ce fut un Sesshū accueillant qui vint se présenter à son cousin. Au vu du caractère qui faisait la réputation des guerriers Kaguya, l’attitude sympathique de Sesshū aurait de quoi soulever quelques doutes. Mais à l’issue de sa première rencontre à l’hôpital, Shitekka savait qu’il pouvait faire confiance à son parent. Ce fut pour cette même raison qu’il se retrouvait aujourd’hui à ses côtés, entourés d’une petite assemblée de semblables. Le tout dans le domaine d’un clan qu’il essayait d’éviter autant que possible.
« Merci de ton accueil, Sesshū. »
Brisant les codes du vouvoiement, le balafré accepta la poignée de mains tendue par son cousin. Face à une telle organisation, le Kaguya fut presque décontenancé, et partagea cette impression directement auprès de l’investigateur de cette session d’entrainement.
« Je sais pas si je mérite un tel dispositif, mais je tâcherai d’y faire honneur aujourd’hui. »
Tandis que son œillade mordorée survola le visage de ses adversaires du jour, il songea au duel par les os qui l’avait opposé à Shintaro. Il le savait, tôt ou tard, son sang maternel le forcerait à devoir réitérer cet affrontement pour prouver sa valeur en tant que membre de la Horde d’ivoire. Son cousin en était certainement conscient aussi, et à cet effet, avait préparé le meilleur entrainement auquel un prétendant au duel judiciaire clanique pouvait rêver.

Les consignes furent claires : un adversaire à la fois, carte blanche pour Shitekka, et démonstration du Shikotsumyaku pour les autres. Sesshū souligna que chaque participant à cet entrainement avait pris le soin de faire maturer l’Impulsion des os mortels à un niveau personnel, offrant toute une diversité et une complexité capable de forcer Shitekka à s’améliorer à son tour. L’Urumi en question avait par ailleurs sa propre approche de l’art martial de son clan. L’occasion pour lui de la mettre en pratique et de l’approfondir pour être paré le jour venu de l’Agni Kai.

En entrant sur le ring improvisé, le Kirijin fit s’échauffer ses muscles au moyen de quelques étirements, tout en gardant l’œil sur son premier adversaire : un dénommé Jikō. Moins commode que son camarade Sesshū, l’homme parsemé de cicatrices constituerait un combattant de choix pour débuter cette session. Shitekka comptait sur lui pour ne pas lui faire de cadeau, et ainsi le pousser à donner le meilleur à lui. Dans cette optique, malgré son inconfort au corps à corps, l’Urumi déploya l’ensemble de ses os sur son corps, faisant honneur à la Danse du Mélèze.

« On peut y aller. »
Le signal lancé, son opposant ne tarda pas à faire de même, et ce fut un véritable choc d’os qui débuta dans la salle d’entrainement. Dans un ballet de coups d’épieux organiques, chaque arme se percutait à son vis-à-vis, ponctuant la rencontre de l’écho des chocs. À mesure que le duel se déroulait, une tendance semblait se dessiner. Si chaque Kaguya faisait preuve d’un bon contrôle de son pouvoir, un œil avisé pouvait parvenir à distinguer le style de Shitekka et Jikō. Le premier se basait sur ses danses rituelles animistes pour déployer ses os avec une fluidité mêlant agilité et grâce. La Danse du Mélèze revêtait dès lors un caractère cérémonial, plus que martial.

Le second en revanche, mettait à profit ses années d’expérience pour optimiser ses coups. Il n’y avait pas le superflu que l’élégance spirituelle de Shitekka s’efforçait de maintenir. Seulement l’essentiel. L’un privilégiait les retournées, les sauts et autres figures, tandis que le second favorisait l’estoc. Une escrime à plusieurs lames qui ne pouvaient que ravir le regard des spectateurs, patientant calmement leur tour sur le côté.

_________________


Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka Empty
Dim 5 Mai 2019 - 23:55
ost : witch hunters

En dehors du cercle, Kaguya Sesshū ne lâchait pas son homologue des yeux. S'il avait l'habitude de se battre contre Jikô comme de le voir combattre contre autrui, les arcanes du sang-mêlé lui étaient nettement plus inconnues. Sa courte prestation lors de l'Agni Kai l'ayant opposé à Kaguya Shintaro n'avait pas suffi à l'augure pour cerner tout le potentiel – et le niveau – de son ami. Ami, et pour cause, le vouvoiement respectueux avait troqué sa place pour la chaleur du tutoiement, attisée par la complicité.

Tu la maitrises donc. Félicitations.

Ouvrant son troisième œil, celui de la sensorialité, le maître du Shikotsumyaku verrouilla l'Urumi et analysa ses moindres faits et gestes. S'il désirait ressentir les fluctuations du système chakratique de son apprenti ponctuel, il espérait toutefois que celui-ci maîtrise ses énergies physique et spirituelle à la perfection. Après tout, le temps leur était compté ; l'annonce d'un duel pouvait ébranler le Domaine Kaguya d'un moment à l'autre.

Comme Sesshū l'avait entrevu, la brutalité pragmatique de Jikô ne réussit à imposer son rythme sur l'art martial de son adversaire. Et ce fut dans cette finesse, cette grâce, cette poésie, cette lâcheté, que l'augure y trouvait de l'intérêt. Lui-même usait de subterfuges pour arriver à ses fins ; et bien souvent il restait loin de la mêlée pour mieux dominer le champ de bataille – tout l'inverse de ce que le clan de l'os enseignait à ses enfants.

Bien joué, Jikô. Ne vas pas épuiser notre invité trop vite ; nous voulons tous apporter notre aide à Shitekka. Daijirō ? Prends le relais, je te prie. Et... doucement.

Les bras croisés, l'augure contrôlait d'une main de maître cette séance d'entraînement innocente. Même s'il ne l'avouait pas de vive voix, prendre le sang-mêlé sous son aile était une mise potentiellement prometteuse, dans un avenir proche. De quoi lier son image à celle d'un clan Kaguya dans l'air du temps. Le soucis de ne garder que le meilleur entre le passé et le futur, l'histoire et l'espoir. Le jeu muet de la politique, en somme.

Daijirō était un combattant aguerri. Nourri aux dogmes des enfants de l'os depuis sa tendre enfance, il ne passait pas une seule journée sans s'entraîner au dojo du Domaine. Son physique égalait sa technique ; et son Shikotsumyaku servait de parfait support à la rigueur qu'il s'infligeait dans ses combats. Un esprit inflexible, des poings d'acier, un corps incassable. Le parfait pugiliste Kaguya. Inutile de préciser que Sesshū attendait les premiers échanges avec impatience, afin de voir comment l'Urumi allait se débrouiller.

Hajime.

_________________

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe#67224 http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969 http://www.ascentofshinobi.com/t7859-100-sinaaq-l-homme-qui-n-a-pas-froid-aux-yeux
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka Empty
Dim 12 Mai 2019 - 21:17
Pareil à un duel de cerfs se heurtant violemment avec leurs bois, l’entrainement des élus du Shikotsumyaku se déroulait avec la même intensité. Entre deux utilisateurs de cet art unique, les déplacements étaient plus qu’important : un seul faux pas, et c’était l’empalement assuré. Shitekka l’avait appris à ses dépends par expérience plus que par la théorie contre son sensei Shyko. Le jeu de jambes constituait, sans être particulièrement visible, l’une des composantes essentielles d’une joute osseuse entre deux Kaguya.

Grâce à son agilité et sa constitution élancée, l’Urumi parvint dès lors à faire jeu égal avec son opposant. Mais cette même constitution trouva vite ses limites, lorsque les coups s’échangèrent sans réelle interruption. Le balafré, malgré son héritage maternel, n’avait pas pour habitude de prolonger l’affrontement au corps à corps. C’était surtout et avant tout un chasseur qui privilégiait la distance. Le duel revêtit alors une toute autre dimension à mesure qu’il s’éternisa. Par chance, Shitekka put compter sur l’intervention de son bienfaiteur Sesshū pour écourter le combat avant que sa résistance commence à s’éroder. Après Jikō, ce fut au tour de Daijirō. Au cours du bref instant de pause octroyé par l’organisation de Sesshū, Shitekka en profita pour souffler un grand coup. Il n’eut pas le temps de retrouver la fraîcheur avant son arrivée qu’un second enfant de l’os se présenta face à lui. A en croire les propos de Sesshū, ce deuxième challenger avait besoin d’inhiber ses instincts afin que la joute soit équitable.

Au signal de l’arbitre de cette rencontre, le deuxième combat démarra. Les premiers instants, les deux Kaguya se jugèrent du coin de l’œil, tournant autour du cercle de l’arène. L’instant d’après, les os sortis, Daijirō passa à l’offensive. Shitekka fut forcé d’admettre que l’avertissement de Sesshū était justifié. Il ne s’agissait pas d’un simple maître du Shikotsumyaku en face. Daijirō tenait plus du lion que du simple homme aux os de guerre. Avec une violence contrôlée au bout des poings et de ses épieux minéraux, le guerrier faisait montre de toute son expérience. Face à une telle brutalité, Shitekka fut submergé. Sa garde fut mise à mal devant tant de puissance. Son endurance, elle, dévorée par le Lion Blanc.

« Je vais pas avoir le choix… »
À mesure que l’avantage revenait progressivement pour le compte de Daijirō, Shitekka évalua ses options. Le Karamatsu no Mai seul ne suffisait pas face à celle de son antagoniste. Son agilité, elle, paraissait lacunaire pour se frayer un chemin dans la garde de son adversaire. Ne restait plus que la qualité qui faisait la réelle force de Shitekka : sa ruse. Tandis qu’il reculait, mis en difficulté par son opposant, le Kaguya décida de passer à la vitesse supérieure. Consolidant sa garde, il diffusa son chakra élémentaire dans son exosquelette. La suite de l’affrontement fut toute autre. Sous l’impulsion de son Doton, l’écorché renforça la solidité de son Karamatsu no Mai, au point de prendre l’avantage contre Daijirō.

Si jusqu’à présent Shitekka adoptait une stratégie défensive, proche du repli, tout changea à partir du moment où il recourut à son ninjutsu. La dureté de ses os fut telle que des fissures apparaissaient sur ceux de son vis-à-vis. Le sang-mêlé, appréciant ce retournement de situation, retourna dès lors à l’offensive, bien déterminé à achever ce duel au plus vite. D’autres l’attendaient, et pour enchainer, il aurait bien besoin d’économiser son endurance.

_________________


Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka Empty
Mar 14 Mai 2019 - 16:14
ost : witch hunters

Malgré la fatigue de ses deux combats cumulés, Kaguya Shitekka venait de faire preuve, une fois de plus, sa légitimité au sein du clan des guerriers-nés. Grâce à une savante utilisation du Doton – chakra affinitaire d'ailleurs partagé par l'augure – maître et initié du Shikotsumyaku atteignirent enfin un pied d'égalité. Les poings d'acier de Daijirō se brisèrent contre une défense toute aussi solide... sinon plus. Le sang-mêlé retourna dès lors le combat en sa faveur, imposant son rythme, et marchant sur son frère de sang.

L'Urumi aurait très certainement remporté ce duel si un évènement ne vînt pas déranger son bon déroulement. Alors que le partenaire d'entraînement du mouton noir du clan se faisait repousser petit à petit en dehors du cercle, une silhouette, puis deux, puis trois, puis dix, s'immiscèrent dans l'entrée du dojo. S'il était commun que des enfants de l'os convergeaient vers la bâtisse, cet attroupement l'était beaucoup moins. Surtout lorsque leurs œillades, comme leurs messes basses, trahissaient le but de leur présence.

— Eh bien, il y a du monde par ici ~
Mitsuhirō.
— Sesshū, répondit-il en hochant solennellement de la tête. Vous fêtez quelque chose ? Nous n'avons même pas la place de nous entraîner. C'est dommage, n'est-ce pas ?
Les terrains extérieurs ne sont-ils pas assez grands ?
— Nous sommes sensibles au soleil, ces derniers temps. Et puis... échanger des coups dévastateurs entre ces quatre murs... dans cet endroit charnier où tant d'autres enfants de l'os ont déjà combattu... des lopins de terre pourraient-ils concurrencer cela ?

Le Kaguya en tête de file pénétra l'enceinte du dojo, très vite suivi par ses ombres. Leur langage corporel ne laissa paraître aucune envie de croiser le fer, mais il fut évident qu'ils imposaient leur présence dans cette séance privée – et donc, la désacralisaient.

— Nous sommes curieux. Que vaut donc cet étranger autorisé à fouler le Domaine ? Oh, mais, c'était pourtant évident ! s'exclame-t-il d'une octave trop haute. L'étranger doit se préparer pour son Agni Kai. Avons-nous vu juste ?
Tu n'as qu'à demander à te battre, si tu veux régler tes comptes. Ne crache pas des provocations inutilement. Certains pourraient mal le prendre.
— Certains... ?
Certains.

L'un des sbires de Mitsuhirō s'avança d'un pas.

— Mes intentions sont tout à fait sincères, voyons.
Et celles d'Atsushi ? Higashiko ? ... et Kichigorō, sérieusement ? demanda l'augure en promenant son regard sur la troupe. Tu as réuni les pires boucs émissaires.
— Les « pires » ? Un peu de respect, je te prie.
Qu'importe le choix de mes mots. Cela se règlera pendant l'Agni Kai.
— À ce propos...

La dizaine de sbires venait de forcer leur entrée dans l'établissement.

— Pourquoi ne pas nous... entraîner tous ensemble ?

_________________

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe#67224 http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969 http://www.ascentofshinobi.com/t7859-100-sinaaq-l-homme-qui-n-a-pas-froid-aux-yeux
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka Empty
Sam 18 Mai 2019 - 20:29
De l’os, Shitekka passa avec succès à l’ivoire. Dans son duel face à Daijirō, la solidité accrue de son squelette l’emporta sur la dureté naturelle de son opposant. Le bâtard put ainsi compenser son manque d’endurance et de technique avec son agilité et sa ruse. Progressivement, l’écorché dictait la cadence et son jeu de jambes le conduisait vers la victoire. Ce fut sans compter sur la mauvaise réputation que trainait le sang-mêlé qui fit avorter l’issue de ce duel.

En peu de temps, l’ambiance changea du tout au tout dans le sanctuaire du conditionnement physique Kaguya. L’atmosphère studieuse, presque religieuse du lieu dédié à l’entrainement, fut bousculé par l’arrivée impromptue de plusieurs trouble-fêtes à priori peu enclins à la présence de l’hybride Urumi. Ce fut Sesshū, précédemment arbitre, qui endossa la casquette du médiateur dans cette affaire. Si le principal concerné de cette histoire profita du répit occasionné par ce conflit pour récupérer, son cousin lui s’attela à converser avec le chef de file de cette opposition organisée.

Grâce à sa position en retrait, le balafré fut alors en mesure de comprendre les motivations de ses apparentés peu enclins à le laisser profiter des avantages de son clan. Son statut de métèque lui faisait encore défaut, et ce malgré les efforts de son sensei Shyko dans la horde. S’il croyait que cette réputation s’était apaisée depuis, Shitekka resta néanmoins peu sensible aux provocations du dénommé Mitsuhirō. L’habitude, couplée à son expérience de joueur de mahjong, lui permirent de dresser un voile d’indifférence sur son visage en sueur lorsque l’adjectif d’étranger le désigna avec dédain.

Tandis que Sesshū essayait de gérer le conflit, Shitekka observa attentivement la situation. Avec le recul, il comprenait très bien que ce Mitsuhirō essayait de le provoquer pour déclencher un conflit, et s’espérer vainqueur pour asseoir sa domination ainsi que celles de ses idéaux archaïques. Pour le sang-mêlé, il n’y avait aucun doute quant à ses intentions. Et plutôt que de laisser Sesshū s’embourber dans des problèmes causés par la seule présence du Kaguya impur, l’Urumi en question décida de prendre la suite. Alors que l’intrus suggéra que tous s’entrainent ensemble, Shitekka s’occupa de répondre autrement à la question qu’il posa.

« Pourquoi ne pas le faire ? Oh, à tout hasard… ça serait vraiment mal vu que vous respiriez le même air qu’un étranger, que vous fouliez le même sol qu’un étranger. Pire encore, que vous touchiez par inadvertance un étranger sur ce tatami sacré qui a épongé la sueur de plusieurs générations de braves guerriers Kaguya. Non vraiment, ça serait malsain de vous infliger ça. Vous feriez mieux d’aller jouer dehors et prendre le soleil pendant qu’on s’entraine. »
Le cynisme cinglant de l’écorché ne semblait guère plaire à son interlocuteur, dont le visage se crispa de rage.
« Je te déconseille de prendre à la légère nos ancêtres. Tu pourrais le regretter. »
Il refuse. Cela tombait bien, Shitekka l’avait plus ou moins pressenti. Dans cette éventualité-là, il avait également prévu une réponse, ou plutôt une offre déjà préparée. Son regard se plongea dans celui irrité de son interlocuteur, dont la peau pâle et la chevelure décolorée faisaient sa fierté héréditaire de Kaguya. Un sourire narquois se dessinait légèrement sur les lèvres du bâtard.
« Dans ce cas, voilà ce que je te propose, blanchette. L’amour du défi, exalté au gré de ses parties de riichi se ressentait dans ses propos. Toi contre moi, uniquement. Le gagnant décide de faire ce qu’il veut de cet endroit et des personnes qui s’y trouvent pour la journée. »
L’offre était honnête. Shitekka savait qu’en s’opposant au dénommé Mitsuhirō, il donnerait à chacun ce qu’ils étaient venus chercher : le conflit. Mais en provoquant dans un duel singulier le chef de cette troupe de partisans de la pensée de Renzaburō, le Kaguya avait également fait preuve d’un certain tour de force. En exploitant le profond mépris des sangs-mêlés de son antagoniste, l’aborigène poussait ce dernier à s’enorgueillir d’un face à face pour s’en prendre en toute légitimité à l’étranger, comme il se plaisait à l’appeler. Il réduirait ainsi l’affrontement à seulement deux personnes, diminuant par là même tout risque de déboire. Mais c’était sans compter sur le caractère presque pervers de Shitekka qui souhaitait pousser le jeu psychologique jusqu’au bout pour espérer avoir la réponse qu’il désirait à son offre.
« Ça me semble honnête comme plan, qu’est-ce que t’en penses ? Et puis, pour toi c’est tout bénéf je suis sûr : après tout, aucune chance qu’un fier Kaguya ne perde contre un étranger comme moi, n’est-ce pas ? »
Shitekka venait de donner l’ultime coup de marteau qui enfonça le clou dans l’esprit de son potentiel adversaire. Il ne restait plus qu’à attendre de lui la réaction que l’Urumi s’était efforcé de forcer à émerger.

_________________


Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka Empty
Mar 28 Mai 2019 - 19:21
ost : witch hunters

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka DdAvVxU

La ruse de l'Urumi semblait faire mouche. La perche était évidente ; pourtant, Kaguya Mitsuhirō s'y engouffra les deux pieds joints, son sourire indéchiffrable toujours greffé sur le faciès qu'il désirait arborer face à l'étranger. Il acceptait volontiers ce duel amical.

L'honneur était un précepte important chez les enfants de l'os. L'humilité, dans une certaine mesure, également. Si une âme impulsive voulait remuer les foules pour imposer ses paroles ou écraser autrui, il fallait qu'il possède les armes et le talent adéquats. Et pour cause, dans une société où prime la valeur martiale au quotidien, petits étaient les malheureux qui mentaient sur leur instinct de combattant.

Mitsuhirō n'était pas de ceux-là.

Le seul fait qu'il fut à la tête de ce cortège de conservateurs en disait long sur l'éducation militaire qu'il avait dû subir jusqu'à ce jour. La politique était un hobby de niche auquel seule une poignée de Kaguya osait se frotter ; l’extrémiste s'était servi des arts du sabre et de la langue, tous deux aiguisés à en pouvoir trancher les pétales chus de cerisier, pour rassembler sa troupe d'éléments perturbateurs au sein du Dojo du Domaine.

— Un duel en tête-à-tête ? Tu commences à me plaire, demi-frère.

L'épéiste fit signe à ses ouailles de s'écarter du cercle d'entraînement – ce qu'ils firent. De l'autre côté, les regards se soulevèrent de concert pour s'accrocher au visage de l'augure, qui assistait, passif, à la scène. Son compagnon avait l'air d'avoir la situation en main. Du moins, un plan. Que pouvait-il faire d'autre ? Les préceptes du clan interdisait Sesshū de se mettre en travers de ce duel. La balle n'était plus dans ses mains, mais dans celles du symbolisme, qui attendait de lui un signe, ou un mot, pour inviter les enfants de l'os à évacuer la lice. Sans plus de cérémonie, l'augure dodelina de la tête, et se plaça en bordure d'arène afin d'arbitrer l'affrontement. L'un de ses frères, au conservatisme exacerbé, se plaça sur le point cardinal opposé pour équilibrer la balance.

— Fais-moi regretter mes mots, je te prie. Ou quitte notre Domaine à tout jamais.

Mitsuhirō délogea aussitôt un cubitus acéré de son avant-bras.
Son art martial venait d'être dévoilé.

_________________

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka 1200px-Aries.svg


Dernière édition par Kaguya Sesshū le Ven 23 Aoû 2019 - 12:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe#67224 http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969 http://www.ascentofshinobi.com/t7859-100-sinaaq-l-homme-qui-n-a-pas-froid-aux-yeux
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka Empty
Mar 2 Juil 2019 - 22:36
Nombreux auraient été ceux qui se seraient défilés au dernier moment. Au sein du domaine Kaguya, cerné par de farouches opposants à sa présence, Shitekka avait pris le risque d'un duel avec un certain Mitsuhirō. Tout faisait dire que ce simple combat avait bien plus d'enjeux que la simple occupation du terrain d'entrainement. En livrant son sort à son opposant en cas de défaite, le Kaguya de sang-mêlé entretenait ce bizutage séculaire des marginaux du clan. Mais au gré des mois passés dans la Brume, il était bien un fait que le balafré avait assimilé à ses dépends: pour que le clan l'accepte tel qu'il était - et à minima le laisse tranquille - il devait frapper fort.

Ce fut donc avec un sourire plein de malice et l'esprit d'un stratège confirmé de mahjong riichi que Shitekka retourna dans le cercle pour s'opposer à Mitsuhirō. Sous le silence complice de l'arbitre bicéphale - pile un allié, face un ennemi - le combat put commencer. Pour ouvrir le bal, le challenger décrocha sans complexe un os de son bras, déformé en un katana. À cette maîtrise du Shikotsumyaku appliqué au Kenjutsu, Shitekka y opposa une danse du Mélèze triviale. Le Genin n'était pas là pour le spectacle, et débuter le combat ainsi représentait pour lui un moyen de prendre la température.

Le premier échange de coups fut difficile à suivre pour l'Urumi. Peu habitué à affronter des escrimeurs, il fallait tout reprendre. Si le duel entre maîtres de l'ostéogénèse lui avait permis de s'accoutumer à la portée du Karamatsu no Mai et aux réflexes à adopter, l'estoc d'un sabre était une autre affaire, surtout entre les mains d'un obstiné comme Mitsuhirō. Il fallait battre en retraite, forcer son jeu de jambes à suivre la cadence. Il ne restait plus qu'une seule arme pour Shitekka: son verbe acerbe.

« Pour un prétendu maître du Shikotsumyaku, c'est pas très Kaguya, si j'ose dire. Je m'attendais à perdre en quelques instants, honnêtement ! »
Sous son cynisme désespéré, l'enfant de Saroruncasi cherchait surtout à déstabiliser son adversaire, jusqu'à présent sensible aux piques. Depuis le début de leur rencontre, bien avant leur affrontement, il avait appuyé sur la fibre chauviniste du Kaguya pour le forcer à accepter de partir si jamais il concédait une défaite. Même sous la pression de son adversaire, Shitekka comptait bien faire de même pour prendre le dessus.

Petit à petit, mais péniblement, le Kaguya bâtard parvint à s'adapter au rythme de son adversaire. Ce dernier frappait méthodiquement avec des frappes chirurgicales. La force de ses coups, couplé à son agilité trahissait clairement ses intentions: trouver une ouverture et briser la garde de son opposant pour s'y engouffrer afin de délivrer le coup fatal. En l'absence du Karamatsu no Mai, son corps plus véloce lui permettait de prendre du recul avant de revenir toujours plus fort, au grand dam de l'écorché.

Les piques ne suffisant plus, et la fatigue s'accumulant beaucoup trop, le Genin décida de changer de plan. Il ne pensait pas dévoiler son éventail de jutsu, mais le pari qui pesait sur cette rencontre était beaucoup trop lourd pour ne pas exprimer son plein potentiel. Alors qu'il esquiva une énième salve de coups, le Kaguya élabora alors sa stratégie, bien que risquée. Du tout au tout, la fatigue lui fit prendre conscience que l'accumulation des duels avec ses cousins pesait fortement dans la balance tactique. Tant pis, soupira, le bâtard: il fallait définitivement se résoudre à dévoiler son répertoire de techniques. Dans le cas contraire, son antagoniste prendrait entièrement le dessus sur la bataille, exploitant simplement l'usure de son ennemi et sa mobilité.

Mais pour l'heure, Shitekka n'était qu'un ours luttant contre le courant, lisant dans ce dernier pour trouver le moment adéquat pour saisir sa proie. Avec grande peine, il s'efforça de lire celui de Mitsuhirō, sous l’œil impuissant de Sesshū et du reste de l'assemblée Kaguya. Il fallait faire vite avant que le torrent d'ivoire ne l'emporte.

_________________


Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka Empty
Jeu 4 Juil 2019 - 19:28
ost : The Beast of Beauclair

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka DdAvVxU

Malgré le jeu de jambes félin de Mitsuhirō, le sang-mêlé ne s'avouait toujours pas vaincu. Qu'importaient la vitesse d'exécution des passes d'armes de l'épéiste, l'état de fatigue de l'Urumi ayant combattu nombre d'adversaires, et la tension pesante des conservateurs à l'affût du moindre faux pas décisif – Kaguya Shitekka tenait bon. Mais ce manège allait-il pouvoir durer bien longtemps ? Réaliste quant à sa situation, le bâtard essaya de pallier son Shikotsumyaku avec les mots, mais, face à un enfant de l'os ayant voué sa vie à l'affrontement dans toutes ses sphères, l'assaut ne trouva aucune faille. Seul un sourire arracha son visage, signe que son rival fraternel commençait à mêler le devoir au plaisir.

Cette étincelle, dans l’œil de Mitsuhirō, ne put trahir ses profondes motivations. Malgré tous les faux-semblants du monde, au combat, la vérité ressortait toujours tel un tigre enfermé en cage. En pleine transe guerrière, l'épéiste ne pouvait plus se mentir à lui-même, ni à son audience hétérogène : il éprouvait du respect pour son frère.

— J'admire ta maîtrise de la Mélèze...

L'enfant de l'os ne s'arrêta pas pour autant. Allégeant son squelette pour augmenter d'un cran sa vitesse et donc la cadence de ses estocs et entailles, tout en conservant la dextérité fabuleuse dont il avait fait preuve jusqu'alors, il tenta d’acculer son adversaire dans ses derniers retranchements. Sesshū jeta un œil au second arbitre de ce duel improvisé, juste en face de lui. Ils s'échangèrent un regard ; et, grâce à la beauté de ces échanges, s'accordèrent tous les deux un sourire de complicité.

— J'ai entendu dire... que tu ne savais rien de notre don il y a encore quelques lunes !

D'un mouvement brusque, Mitsuhirō se pliant littéralement en deux après avoir tendu au maximum sa jambe droite et s'être rapproché du sol au point de presque l'embrasser, il porta sa main libre vers sa nuque et en arracha aussitôt son entière colonne vertébrale, dotée d'une souplesse horrifiante, dont il se servit pour faucher les jambes du sang-mêlé.

[Lasso rachidien (A) / Kaguya – Spéciale/Bukijutsu – Simple]
Sans le moindre mudrā, l'utilisateur arrache sa colonne vertébrale depuis sa nuque, et se sert d'elle comme d'un lasso pour lancer un assaut très rapide sur sa cible. L'échine étant extrêmement souple, elle s'enroule autour du corps de l'adversaire pour l'immobiliser.

— Merci pour cette rixe !

Des hoquets de surprise s’élevèrent depuis l'extérieur du cercle. L'action était décisive ; Shitekka allait-il prouver une ultime fois sa valeur en esquivant l'attaque signature de Mitsuhirō ? Toutefois, dans le cœur de nombre d'enfants de l'os, l'Urumi avait déjà gagné.

_________________

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe#67224 http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969 http://www.ascentofshinobi.com/t7859-100-sinaaq-l-homme-qui-n-a-pas-froid-aux-yeux
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka Empty
Lun 15 Juil 2019 - 13:51
Le Kaguya de sang-mêlé se retrouva bien vite confronté à un adversaire plus imposant qu'il n'y paraissait. La horde de l'os avait une bien meilleure réputation pour ses guerriers plutôt que ses orateurs, et Shitekka en fit vite les frais. Derrière les menaces de Mitsuhirō, se cachaient un sabreur hors pair, dont le jeu de jambes mettait à l'épreuve la capacité d'adaptation de son adversaire. Il multipliait avec aisance les escarmouches, usant de son agilité naturelle pour passer à l'attaque et partir en retraite en un éclair. Pour l'écorché, c'était une véritable course contre la montre qui s'opérait, avec pour sablier son endurance.

Si le bâtard ne parvenait pas à briser le rythme de son antagoniste, ce serait la fin pour lui. Aucune possibilité de contremesure ne pourrait dès lors se profiler à l'horizon. Il lui fallait désespérément une ouverture. Shitekka pensa même à faire sacrifice de sa garde, le temps de tromper la vigilance de son adversaire. Mais cette stratégie risquée s'avérait suicidaire, songea l'instant d'après le Kaguya: face à un expert du sabre, tout avantage produit par une telle feinte se verrait nullifié par la douleur de l'attaque.

Il était rare de voir le joueur de mahjong dos au mur. L'expression de gêne que tentait de réprimer le visage de l'Urumi trahissait cette difficulté éprouvée au combat. Le chasseur n'avait rien d'un combattant rompu pour les arts martiaux. Il s'était destiné depuis sa tendre enfance au tir à distance, non pas au corps à corps. Pourtant, son cousin Mitsuhirō tâcha de lui rappeler, à coup d'estocs, son héritage maternel.

Malgré son désavantage évident face à son adversaire, le Kirijin au kaparamip cérulescent conserva sa langue bien acérée. Ultime rempart avant de révéler sa faiblesse au grand jour. Quand Mitsuhirō daigna alimenter une fausse rumeur quant aux capacités de Shitekka, ce dernier fut irrésistiblement tenté de le contredire, malgré l'écart de puissance.

« Tu te trompes lourdement, sisam ! »
Le beau parleur était bien tenté d'ajouter qu'il se trompait également s'il pensait pouvoir le vaincre. Mais Mitsuhirō laissa tomber les paroles pour les actes. D'un geste bien maîtrisé, il fit preuve de souplesse pour extirper sa propre colonne vertébrale, transformée en fouet pour l'occasion. Pour des raisons qui lui étaient propres, le Kaguya de sang-mêlé se doutait des intentions de son adversaire. Aussi il décida d'entamer davantage ses réserves de chakra, et par conséquence, ses propres forces, pour augmenter l'écart entre lui et son antagoniste. Le fléau d'ivoire fouetta dans le vide, tandis que Shitekka profita de l'opportunité créée in extremis pour passer à la riposte, quelques mètres plus loin.

Lui aussi, disposait d'une technique analogue. Mais après l'impulsion de chakra nécessaire à son activation, il n'y eut rien d'aussi théâtral que la mise en scène martiale de Mitsuhirō. A la place, il y eut un moment de battement, puis soudain, le premier véritable assaut de Shitekka. Surgissant du parquet, une chaîne de vertèbres se précipita sur le pied vulnérable de l'escrimeur pour s'en emparer. L'assemblée put déceler la supercherie, mais il était trop tard pour l'épéiste: depuis son coccyx, le bâtard avait fait s'étendre son échine afin qu'elle s'enfonce sous le sol jusqu'à venir fondre sur sa proie. Le serpent minéral commença dès lors son étreinte, jusqu'à totalement immobiliser Mitsuhirō.

Malgré ce retournement de situation à son avantage, essoufflé, Shitekka n'avait guère le temps de s'endormir sur ses lauriers. Aussi tâcha-t-il de mettre à contribution ses dernières réserves de chakra pour écourter la rencontre au plus vite. Alors qu'avec son appendice caudal, il maintenait son adversaire, son corps toujours recouvert de cet exosquelette pointu se dirigea vers son opposant. Une pression habilement exercée sur son poignet lui fit relâcher le katana osseux. Le silence de l'assemblée, bien trop préoccupée à assister aux derniers instants de ce duel, fut rompu par le fracas de l'arme rebondissant au parquet. Au même moment, la paume recouverte d'un épieu de Shitekka visa la tête de Mitsuhirō, seule partie à peu près épargnée par l'étreinte du lierre blanc.

« Abandonne maintenant, c'est fini pour toi… »
Le souffle court, l'Urumi espérait dorénavant que son antagoniste obtempère. Il comptait sur sa lucidité pour réaliser que toute chance de victoire était à présent vaine, plutôt que sur la hargne belliqueuse des Kaguya le poussant à prolonger stupidement l'affrontement. Dans le second choix, la fatigue se ferait bien trop écrasante pour poursuivre équitablement, bien que son adversaire se retrouvait à son tour dans une situation indélicate.

_________________


Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka Empty
Dim 28 Juil 2019 - 23:44
ost : witch hunters

Tous les enfants de l’os de l’assemblée purent apprendre quelque chose de cette escarmouche. Malgré leurs origines et talents différents, les deux combattants maîtrisaient leur art au point de sublimer le Shikotsumyaku – que chaque protecteur du clan essayait de s’approprier depuis la nuit des temps. Enivrés par le frisson du combat, les deux guerriers étaient devenus égaux. Et pourtant, lors de cette danse endiablée au sein du dojo du Domaine Kaguya, l’un d’eux l’avait emporté sur l'autre.

Kaguya Shitekka. Le sang mêlé à l’origine de ce rassemblement et de ces tensions.

L’épéiste vaincu se laissa maîtriser par la queue osseuse de son adversaire. Les jambes pris au piège, suivi de près par son bassin impuissant, Mitsuhirō ne pouvait éviter l’excroissance osseuse menaçant son visage suintant, érigée depuis la paume du bâtard pour mettre un terme à ce duel symbolique. L’audience ne put en croire ses yeux. Fidèles comme détracteurs avaient rarement eu l’occasion de contempler la confrontation de tels maîtres du Shikotsumyaku. Sesshū lui-même, malgré son éducation martiale idéale, en était estomaqué. Devant le fait accompli, l’augure dut se rendre à l’évidence : il avait sous-estimé son camarade jugé impur. Peut-être ce rendez-vous n’avait pas servi à grand-chose, sinon de montrer à Shitekka que nombre d’enfants de l’os étaient de son côté. Mais avait-il véritablement besoin d’être entrainé contre la tension de l’Agni Kai ?

C’est fini, Mitsuhirō.

Des excroissances osseuses avaient déjà poussé sur le corps entier de l’épéiste, toute pointe dirigée vers la silhouette de l’Urumi. Si la situation l’avait exigé, nul doute qu’il se serait laissé achever par la botte secrète de son adversaire, en échange d’une myriade de pics osseux visant à l’empaler de toute part. Par chance, ça n’était qu’un duel. Un entraînement. Et au-delà de ça, Mitsuhirō avait pu jauger le niveau de son « frère » pour en sortir ravi.

— On dirait que tu as raison, augure. Quel était le marché, déjà ? Vous disposez du dojo pour la journée ? Ma foi, j’ai donné ma parole…

L’épéiste fit un signe de tête à ses ouailles. En véritable exutoire, l’affrontement avait délivré les enfants de l’os de la tension fratricide qui fustigeait leurs âmes. Les fidèles du conservatisme acceptaient leur sort ; et la reddition de leur meneur enfonça le dernier clou de leur cercueil.

— Cette rencontre était intéressante. Nous vous avons peut-être jugé trop vite ! Veuillez nous excuser, mon frère. J’espère sincèrement que vous pourrez présenter pareille démonstration lors de votre second Agni Kai – s’il a lieu un jour. Nombre d’enfants de l’os pourraient apprendre de votre fourberie. Sur ce… Passez une bonne journée. Et n’abîmez pas davantage le sol de ce bon vieux dojo. Il a encore tant de temps devant lui.

Mitsuhirō se dirigea vers l’entrée de la bâtisse, suivi de près par sa troupe de fidèles claniques – certains visiblement déçus par la tournure qu’avait pris cet affrontement. À hauteur de la porte, il s’arrêta toutefois pour jeter un œil en arrière, par-dessus son épaule. Et la cible de son regard n’était autre que l’étoile de cette journée.

— J’ai hâte de te revoir sur le champ de guerre, mon frère. N’hésite pas à quérir ma présence pour tes prochains entraînements. Je répondrai présent.

L’épéiste hocha de la tête.

— Sesshū.
Mitsuhirō.
— Ma sœur ne cesse de vanter tes mérites de professeur. Je vois que tu ne chaumes pas. Combien as-tu d’apprentis à ton actif ?
Quelques-uns. Je t’invite volontiers à suivre nos échanges, à l’occasion.
— Ma foi, ça ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd. Il faut bien que je surveille l’évolution de ma chère Chihiro. Mais je ne vous retiens pas plus longtemps~

La conclusion avait sonné. L’épéiste avait quitté le dojo du Domaine Kaguya. Après cette soudaine et intense péripétie, le sang-mêlé n’était plus qu’entouré de ses partisans fidèles, tout esprit belliqueux ayant emboité le pas de Mitsuhirō. Mais l’Urumi était-il capable de poursuivre l’entraînement ? Selon toute vraisemblance, une pause était de mise. Afin de prévenir cet inévitable écueil, l’augure sortit divers récipients d’une besace à proximité et les installa à même le sol, proposant mets énergétiques et infusions d’herbe pour raviver le corps et l’esprit de ceux ayant combattu.

Tu aurais dû me dire que tu n’avais pas besoin d’aide. Je me sens honteux de t’avoir sous-estimé de la sorte. Tu pourrais battre n’importe qui dans ce cercle, j’en suis certain.

_________________

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe#67224 http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969 http://www.ascentofshinobi.com/t7859-100-sinaaq-l-homme-qui-n-a-pas-froid-aux-yeux
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka Empty
Dim 11 Aoû 2019 - 20:04
Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka Xhvf

Malgré la fin de l'affrontement, selon l'estimation de Shitekka, il restait encore toute une bataille psychologique à remporter. Celle de l'orgueil exacerbé d'un Kaguya pouvant refuser d'admettre sa défaite. La pugnacité des membres de la Horde d'ivoire n'avait d'égal que l'honneur d'un samourai jurant sur son bushidō. Il se souvenait de son adversaire Shintaro, au cours de ce duel judiciaire, et de la férocité dont il fit preuve. Mitsuhirō, élevé pour sûr avec le même amour du combat, risquait fort d'être du même acabit.

Il en fut autrement lorsque l'escrimeur à l'os fut forcé d'admettre sa défaite, sous le commentaire de l'arbitre que représentait Sesshū. Mieux encore, alors que le balafré aurait pensé son antagoniste rancunier, ce dernier préféra à la place reconnaître la force du bâtard Kaguya. Le combat avait curieusement rapproché les deux hommes, levant toute ambiguïté pour Mitsuhirō quant à la légitimité de son cousin. Face à tant de surprise, Shitekka afficha une mine perplexe devant ce soutien inattendu à sa cause face à Renzaburō. L'écorché n'envisageait pas de si tôt de s'exprimer sur le champ de bataille, encore moins aux côtés de l'escrimeur Kaguya, mais il appréciait la fraternité qu'il éprouva si tôt le duel interrompu.

« J'oublierai pas de faire appel à ma "fourberie" et à ton aide en cas de besoin, indiquait le Kaguya avec une pointe d'humour. Merci à toi. »
Alors que Sesshū reprit la main pour converser avec le défait, Shitekka en profita pour reprendre son souffle. Il avait gagné certes, mais cette victoire tenait presque du miracle, tant son corps était à un doigt de lâcher. Si, mû par un sursaut d'orgueil, Mitsuhirō avait décidé d'ignorer l'ultime avertissement de son adversaire, il était fort probable que la victoire penche en faveur de l'escrimeur. Il était donc important à présent de se reposer autant que possible. Fidèle à lui-même, l'arbitre avait préparé une collation pour les combattants épuisés. Face à l'état de son apparenté, il déploya sur le parquet du dojo tout un tas d'infusions, de fruits secs et noix en tout genre pour redonner des forces.

En faisant l'inventaire de ce banquet sportif, l'Urumi fut interpellé par Sesshū. Le tutélaire de la horde d'ivoire ne manqua pas de complimenter le palmarès du jour de son protégé. Il manquait presque de s'excuser face à ses résultats. Le corps en sueur, et à la recherche d'une fontaine à l'extérieur pour se rafraîchir, le Kaguya de sang-mêlé se tourna vers son gardien au niveau de l'entrée du dojo.

« Je dirai plutôt qu'à l'instant, tu me surestimes, Sesshū. Tu l'as toi-même dit au début : cette séance n'est qu'un entrainement. Mes adversaires, avant Mitsuhirō, n'ont fait que se battre en condition d'entrainement. J'ai donné mon maximum pour tenir la cadence. »
Au loin il apercevait les dernières silhouettes de l'escrimeur à l'os et ses camarades se disperser dans le domaine clanique.
« Quant à Mitsuhirō… s'il n'avait pas été obsédé à l'idée de m'expulser de ce dojo au nom du clan, la donne aurait été sans doute différente. J'ai encore beaucoup de progrès à faire dans l'art du Taijutsu Kaguya. Maintenant, si tu veux bien m'excuser… »
Il se dirigea vers le fontaine située à proximité de la salle afin de se rafraîchir. Après cette rupture, l'aborigène du nord retrouva Sesshū et grignota quelques fruits secs pour reprendre des forces. Face à tant d'efforts de la part de son apparenté, l'ancien chasseur s'installa à ses côtés, assis sur l'entrée du dojo, et essaya de comprendre ses motivations.
« Tu sais, j'ai toujours du mal à saisir pourquoi tu as voulu m'aider. Tu prônes l'unité du clan, mais il te serait bien plus simple de te rallier à des gens comme Mitsuhirō, ou même Renzaburō plutôt que t'éreinter à me faire accepter dans le clan… Même moi je ne suis pas sûr d'avoir vraiment ma place ici. »
Après tout, quel intérêt pour lui à se faire accepter dans un clan qui le considérait comme un bâtard, pour être amené un jour à le quitter pour repartir sur Saroruncasi ? Pour Shitekka, la question restait en suspens, mais peut-être que Sesshū détenait la réponse…

_________________


Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka Empty
Jeu 22 Aoû 2019 - 15:00
ost : witch hunters

La tension retombée comme un soufflet, il était grand temps pour les guerriers du dojo de récupérer leurs forces, autour des mets partagés par l'augure. Très vite, l'ambiance fraternelle des enfants de l'os s'imposa dans l'enceinte de la bâtisse, des éclats de rire et de voix sonnant ci et là lors de blagues et moqueries. Une atmosphère saine – celle d'un troupeau privé de tout mouton noir. Indirectement mis à l'écart, l'augure se concentra pleinement sur les paroles de son demi-frère, dans l'espoir de recueillir son avis quant à la séance d'entraînement. Mais ce fut un sujet bien plus grave qui arriva sur la table.

Tu as du sang Kaguya. Tu maîtrises le Shikotsumyaku. Ces deux seules conditions t'offrent les clés de notre Domaine. Ne reste plus qu'à savoir si tu es prêt à t'en donner les moyens, qu'importent les embuches sur ton chemin. À l'instar de nos frères et sœurs, je prône le dépassement de soi. Peut-être est-ce là notre valeur la plus symbolique.

L'augure saisit la tasse devant lui, et humecta ses lèvres du breuvage tiède.

Brandir les torches et les fourches pour te chasser de notre quotidien est le choix faible, facile. Un comportement indigne de tout enfant de l'os. Vois comment Mitsuhirō lui-même a reconnu ta valeur. Ça n’est pas plus complexe. Nous n'existons que pour combattre nos ennemis, et protéger nos alliés. Pouvons-nous vivre en abhorrant le courage sacrificiel que nécessite ce serment ? Certains se perdent en le pensant.

Malgré les discours, Sesshū ne pouvait forcer la main de son cousin. Si l'Urumi refusait le devoir inhérent à son héritage Kaguya, l'augure serait incapable de l'aider dans la voie du Domaine. Par chance, l'Agni Kai reporté en deviendrait aussitôt caduque. Un mal pour un bien ; de quoi soulager de nombreux dilemmes d'un seul claquement de doigts.

Le sang qui coule dans tes veines n'est pas une tare. Seule ta volonté importe. J'espère de toute âme que tu sauras te décider quant à ta place dans notre société. Et ne te méprends pas davantage, car tu en as une, Kaguya Shitekka. Alors revendique-la !

_________________

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe#67224 http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969 http://www.ascentofshinobi.com/t7859-100-sinaaq-l-homme-qui-n-a-pas-froid-aux-yeux
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka Empty
Lun 2 Sep 2019 - 21:28
Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka Xhvf

La discussion tant redoutée de Shitekka se profila finalement lors de cette pause frugale. En acceptant l'offre d'entrainement de son aîné, le Kaguya de sang-mêlé savait que tôt ou tard, son statut de bâtard serait à nouveau évoqué. Bien que Mitsuhirō intervint sur ce prétexte, ce fut bien l'Urumi qui prit l'initiative auprès de Sesshū. En soulignant la futilité de la prise de position de son cousin, il espérait vainement prendre du recul dans cet Agni Kai qui ne lui apporterait que des ennuis.

Mais un soupir masqué de Shitekka accompagna la réponse de l'Augure. Ce dernier, bien déterminé à soutenir l'intégration de son cousin, argumentait en ce sens. Quitte à embellir les valeurs claniques pour justifier son entreprise, et discréditer celle de ses pairs. L'exaspération de l'Urumi était double. Sesshū avait le don de choisir les mots avec justesse. Il lui paraissait impossible de contester l'argumentaire de son cousin. Pourtant, une profonde lassitude qui gisait au fond de lui intimait à l'enfant de Saroruncasi de reculer devant tous les efforts produits jusqu'à présent.

À défaut d'acquiescer aux propos de Sesshū, le balafré se contenta de prendre à son tour une gorgée d'infusion. Un moyen presque infantile d'admettre sa défaite, pourtant légitime. Puis, son regard balaya les alentours, notant la distance avec le reste du groupe. Le moment idéal pour se confier.

« Tu as probablement raison, rétorqua le métisse, conscient que le "probablement" était de trop. Peut-être que je mérite vraiment le respect des membres du clan. Peut-être que je mérite ma place en tant que Kaguya. »
Un énième regard confirma l'absence d'oreilles indiscrètes à proximité, avant de reprendre.
« Mais… cette place pour laquelle je me bat, ce n'est pas la mienne. Sesshū, depuis notre rencontre lors de l'Agni Kai, tu as toujours été là pour moi. Alors ça me parait normal d'être honnête avec toi. La raison de ma venue à Kiri concerne ma mère, ni plus ni moins. Elle s'est battue pour mon peuple pendant la grande guerre, jusqu'à en tomber malade. Je suis venu à Kiri pour la guérir du Mal Blanc. Cette place pour laquelle je devrai me battre, ce n'est pas la mienne: c'est bien la sienne. »
Quand il évoqua le sujet sensible de sa mère, l'émotion était palpable. Même après des mois d'installation au sein de la Brume, l'émotion restait vive dans l'esprit du Kaguya qui souffrait à la vue de sa génitrice alitée. Et cette douleur s'accentuait au gré des crises de nostalgie…
« Ce n'est pas mon grand-père qui dira le contraire je pense. Aya mérite de retrouver sa place au sein du clan, auprès des siens. Je n'appartiens pas à ce monde. Ma famille, mon kotan, mon peuple, tous m'attendent sur l'île de Saroruncasi. C'est là que j'ai grandi. Mon sang est peut-être celui d'un Kaguya. Mais le cœur qui le fait battre est celui d'un Urumi. Même encore aujourd'hui, je n'ai que peu de repères dans cette ville. Je me sens mal à l'aise, confiné. »
Ses ambres percèrent avec détermination à travers le visage de son cousin.
« Tu… tu as le droit de savoir, je crois, Sesshū. Si je dois me battre, alors ce n'est pas pour moi. Je suis prêt à bien des sacrifices pour ma mère, et si me faire accepter parmi les Kaguya est nécessaire pour guérir ma mère, alors… alors je suis prêt à remporter tous les Agni Kais qu'il faut… avouait-il finalement, à moitié exaspéré. »
Finalement, au gré de son monologue, Shitekka s'était convaincu tout seul de poursuivre ses efforts dans le clan. Le travail de Kaguya Shyko ne semblait pas vain en fin de compte. Restait à présent à déterminer comment Sesshū allait prendre en considération la motivation de son cadet.

_________________


Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka Empty
Mar 3 Sep 2019 - 12:25
ost : what lies unseen

Les motivations du sang-mêlé n'avaient pas besoin de creuser leur chemin pour convaincre l'enfant de l'os. Au-delà des ces dilemmes d'appartenance, il était évident que Shitekka était un homme bon – qu'il fut Kaguya ou Urumi. L'augure dodelina de la tête en recevant la confession de son ami, le visage de marbre, mais les yeux luisant d'une étincelle de fierté. Par sa fraternité, il avait mérité la confiance de son ami.

Tu te bats pour autrui. C'est le vœu le plus noble qui soit. Malgré toutes nos différences, j'ose penser que nos deux clans sont cousins dans bien des domaines.

Après tout, les clans de l'archipel partageaient sans doute les mêmes racines, du fait de la petitesse de Mizu, et des caractéristiques inhérentes à ce biome peu malléable. L'augure avait déjà pu entendre parler des fameux kamuy prônés par le clan Urumi ; le respect admiratif qu'éprouvaient les enfants de l'os envers la nature était-il si différent ?

Reconnais tes repères, et chéris-les. Entoure-toi de frères, et tu n'auras plus besoin de foyer. (Sesshū lui tendit sa main.) Quel que soit ton choix, tu pourras compter sur nous pour le respecter. Mais il faudra certainement décider de marcher sur l'eau, ou la plaine.

Car, à la fin de la journée, un homme ne pouvait pas se prétendre Kaguya sans en accomplir les devoirs, ou en profiter des droits. L'unité du clan pâtirait de ces solitaires.

J'espère seulement que les nôtres sauront guérir ta mère. Les vénérables disposent certainement de secrets pointus vis-à-vis du Shikotsumyaku, mais...

Le Mal Blanc. Un démon indicible se terrant dans l'ombre de chacun, et menaçant de poindre à chaque instant pour condamner sa proie. Le Némésis de tout Kaguya ; le contrecoup impie d'un don inné au potentiel divin. Le futur que l'on tait pour rassurer les adultes, et que l'on partage pour effrayer les jeunes boutures encore turbulentes.

J'espère qu'ils sauront quelque chose. Personne n'a pu quitter l'étreinte du Mal Blanc, et en survivre pour le clamer au clan... mais nos frères et sœurs officiant dans les couloirs de l'Hôpital Kaguya doivent avoir ce but en tête. Peut-être vivrons-nous assez longtemps pour voir apparaître un remède. La création de Kiri nous a donné des clés inespérées.

_________________

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe#67224 http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969 http://www.ascentofshinobi.com/t7859-100-sinaaq-l-homme-qui-n-a-pas-froid-aux-yeux
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka Empty
Mer 4 Sep 2019 - 16:41
Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka Xhvf

Refuser d'embrasser son identité Kaguya en se confiant était un pari osé pour Shitekka. Mais en compagnie de Sesshū, l'un de ses plus fidèles alliés dans la horde d'ivoire, ce risque fut récompensé. Admiré pour son abnégation, l'Urumi confirma s'être entouré d'un soutien de poids en la personne de l'Augure. Mais aussi respectueux était Sesshū envers la cause de son cousin, ce dernier restait tout aussi rattaché envers les valeurs de son clan. Une doctrine que l'aîné embellissait par ses mots pour la rendre plus accessible à autrui. L'écorché ne faisait pas exception au discours de dépassement de soi et de respect que suggérait Sesshū. L'enfant de Saroruncasi n'envisageait clairement pas de finir ses jours dans les ruelles du domaine clanique. Il n'avait aucune ambition de s'affirmer éternellement comme un Kaguya. Mais il avait le devoir de prouver que le sang qui coulait dans ses veines lui octroyait légitimement la maîtrise du Shikotsumyaku. Cette épreuve, le Kirijin consentait à l'accepter, toujours en visualisant les bénéfices de ce geste à l'égard de l'accomplissement de son nindō.
« Je ne peux plus me permettre de défendre l'identité que mon peuple m'a forgé, et refuser l'héritage des Kaguya, concéda Shitekka, acceptant par là même la poignée de main de Sesshū. Si je veux avancer, je dois accepter ma double-nature. Peut-être qu'en faisant ainsi, les plus réfractaires du clan seront alors plus tolérants au fil des générations. »
Outre cette prise de conscience, le Kaguya métisse réalisait qu'une meilleure entente avec sa famille maternelle lui permettrait certainement de s'approcher plus facilement du chemin vers le remède au mal blanc.

Bien que bavard au début, Shitekka se fit plus discret quand son ainé aborda la question du Mal Blanc. Sesshū plaçait ses espoirs en la recherche scientifique initiée par ses pairs, au sein de l'hôpital. Shitekka ne doutait pas de leur bonne volonté à essayer avec leurs faibles moyens à déchiffre l'énigme du Shikotsumyaku qui se retournait contre son utilisateur. Mais il était conscient que par-delà l'enceinte de l'hôpital, et de la Brume, le clan Kaguya avait agi dans l'ombre pour vaincre le Mal Blanc. C'était en tout cas ce qu'il espérait, en ayant été confronté à Hanae et ses révélations sinistres. Le Kirijin hésitait à cet instant à révéler ce qu'il savait à ce sujet auprès de son allié. Au prime abord l'idée paraissait alléchante. Mais la dévotion de Sesshū envers les siens pesait trop sur la balance. Pire encore, quelle serait sa réaction en apprenant que le clan, dont il cherchait péniblement à instaurer l'unité, divisait des familles au nom d'un mal encore inconnu ?

« Je ferai mon nécessaire pour être le premier à clamer avoir vaincu le Mal Blanc. Je ne peux me permettre d'attendre plus longtemps. La simple vue de ma mère me suffit à me motiver de me battre chaque jour pour elle. Je n'imagine pas le sort des autres Kaguya dans la même situation qu'elle… Je sais que l'argent ne résout pas tout, mais je me suis engagé à verser la moindre de mes économies dans la guérison de ma mère, et la recherche d'un traitement. »
Son œillade luisait avec un éclat ambré, reflétant la certitude de ses propos. Après avoir échangé un regard avec Sesshū, ses yeux se perdirent dans les ruelles du domaine.
« Merci pour cet entrainement Sesshū. Plus qu'une épreuve physique, cette séance m'a permis de me recentrer vis à vis de mes objectifs. J'ai encore beaucoup de parcours à faire, mais je connais maintenant quel chemin emprunter pour accomplir mon nindō. »
Ce remerciement sonnait si bien comme un message d'adieu que le Kaguya s'empressa de serrer à nouveau la main de son cousin pour prendre congé.
« Mon corps ne peut plus suivre pour aujourd'hui. Affrontons-nous la prochaine fois, et alors tu verras le fruit de mes progrès. Je ne faillirai pas à la tâche. »
Conscient de son manque d'endurance, et d'expérience face à d'autres adeptes du Shikotsumyaku, Shitekka quitta l'enceinte du dojo, puis du domaine. Sesshū lui avait permis d'avoir toutes les clés en main pour espérer prouver sa valeur en tant que Kaguya. Il ne lui restait plus qu'à mettre en pratique les enseignements de cette journée pour y parvenir.

_________________


Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264

Pris entre deux feux | Ft. Kaguya Shitekka

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: