Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Monochrome | Solo


Monochrome | Solo Empty
Dim 24 Fév 2019 - 14:36
Une fine bruine tombait des cieux, qui se nimbaient du manteau nuageux d'un gris si ténébreux que la tempête menaçait inéluctablement à l'horizon. Le vent sifflait son hurlement, battant avec une violence cathartique sur les terres désolées sur lesquelles il courait comme un possédé. Les ruines se révélaient à travers la végétation qui se courbait sous le souffle humide des éléments en furie, alors que pléthores de silhouettes bravaient les intempéries se dressant face à eux. le cortège s'engouffrait dans le chemin les menant droit vers la bouche des enfers. Une expédition emprunte d'une teinte de folie, mais qui devait avoir ses raisons pour oser pareille épreuve que de s'aventurer dans les terres inhospitalières où la faune et la flore se targuaient d'une malveillance glaçant l'échine des âmes les plus courageuses.

Les contours d'une grande bâtisse délabrée se dessinait dans le vespéral, formant une union macabre avec le temps. Les ombres laissaient imaginer des épines acérées, dignes d'une engeance venu des profondeurs de mondes sibyllins, alors qu'il s'agissait simplement de la végétation qui avait étendu ses griffes.

« Halte ! » -scandait une voix se perdant dans les échos infinis- « Nous passerons la nuit ici, préparez le campement ! » -annonçant au convoi qu'il n'irait pas plus loin dans la nuit inconnue et sombre-

Les aventuriers commencèrent à se répartir les tâches, certains s'affairant à essayer de faire un feu de camp malgré l'humidité qui rendait les branches inutilisables, tandis que d'autres mettaient en sûreté les chevaux qui étaient éreintés, alors que quelques uns vérifiaient si l'endroit était sécurisé.

« Cette vieille ferme abandonnée est parfaite pour passer la nuit. » -dit l’un de ceux aillant vérifier les alentours-

« On a rien trouvé pour faire du feu, le bois est trop humide. » -examinant le mobilier hantant l’abri, complètement pourri et rongé par les nuisibles-

Le chef de l’expédition fit signe à tous de venir, dépliant une carte sur le sol afin de l’examiner.

« Nous sommes là… et ce que nous cherchons devrait être dans cette zone. » -dessinant un cercle assez grand afin de montrer l’endroit- « Nous ne sommes donc plus très loin. »

« C’est une sacrée étendue quand même… On va surement devoir passer plusieurs jours à examiner tout ça... » -semblant exaspéré-

« Certes ! Mais lorsque nous l’aurons découvert… Nous aurons une belle prime. » -dit-il, le regard emplit d’avarice- « Bon, trouvez un moyen de faire un feu ! Sinon nous allons crever de froid ! »

Les aventuriers semblaient regretter de s’être engagé dans une telle mission, du moins la plupart d’entre eux auraient bien rebroussé chemin.

Les cieux commençaient à se déchirer sous le tonnerre frappant violemment, tandis que la pluie se faisait plus violente que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5454-oryu-yugiri-u-c

Monochrome | Solo Empty
Dim 17 Mar 2019 - 17:41
La pluie s'était abattue tout au long de la nuit, laissant dans son sillage aucune consistance à la rosée matinale qui aurait dû recouvrir de sa fine présence le paysage sauvage. Aucune trace ne subsistait, noyée pour toujours dans les résidus des larmes célestes, si belles mais impitoyables dès que ses liens de simple ondée se brisent. Sous les premières lueurs du jour, l'expédition pouvait alors reprendre sa route sur un chemin détrempé.

Les aventuriers poursuivirent la marche, traversant monts et vallées méconnus, se plongeant toujours plus profondément dans les entrailles obscures de paysages rocambolesques. La destination finale était plus proche que jamais, mais cela ne marquait qu'un nouveau commencement et non une triste fin.

« Vous y sommes ! » -dit le chef- « Établissez le campement sur le champ. » -donnant les directives, tandis que sa main ridée par le temps caressait sa longue barbe d’un blanc grisonnant-

« Vous êtes sûr ? » -portant son regard au loin, l’encapuchonné était un peu sceptique-

Il n’y avait rien qui sortait du lot, une étendue déserte se dessinait à perte de vue, où la végétation se jumelait avec la topographie qui ne présentait rien de particulier.

« Bien sûr ! La nécropole perdue est forcément ici. » -lui donnant un coup de canne violemment sur le haut de la tête du sacripant qui émettait des doutes sur son jugement-

un bruit sec se fit, accompagné de cris de douleur pas piqués des hannetons.

« MAIS AIIIIEEE !!! » -se frottant la belle bosse qu’il venait de gagner à cause de son impudence- « Pas la tête ! »

Les autres membres de l'expédition regardaient la scène qui offrait un spectacle fort passionnant, si ce n’est presque. Les deux lurons se connaissaient bien, l’un étant un vieil archéologue et l’autre son fieffé apprenti.

« Une fois le camp fait, nous ferons une réunion pour organiser les fouilles. »

Les ordres du vieux connaisseur en patrimoine perdu dans le temps et l’espace furent suivis, et un fier bastion se dressa depuis le néant. Dans la plus haute et imposante tente, les intrépides se réunirent tous de manière solennelle. Le grisonnant les invitèrent à se poser autour du feu afin de faire le point sur la suite des opérations.

« Chers compatriotes, c’est un grand jour pour le monde que voici... »

Un discours allait prendre place et faire rage, alors que le soleil commençait à décliner derrière les confins du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5454-oryu-yugiri-u-c

Monochrome | Solo Empty
Jeu 18 Avr 2019 - 13:51
A l'aube du jour suivant, dès que les premiers rayons solaires venaient disperser les ténèbres, les aventuriers se préparaient à commencer les recherches avec un enthousiasme plus ou moins présent chez chacun d'entre eux. Ce genre de mission pouvait prendre des semaines, voir des mois, sans offrir aucun fruit. Néanmoins, c'était dans ce genre de situation que les hommes prouvaient à quel point leur volonté pouvait aller toujours plus loin afin d'assurer de meilleurs lendemains. Ou peut-être s'agissait-il simplement de l'avidité de l'âme qui poussait à des aspirations insensées. Un mystère reposant dans l’abîme de la nuit des temps. Les trésors les plus somptueux demandaient encore à être découverts à la lumière du jour, attendant patiemment que les plus intrépides se risquent à perdre la vie afin de s'en emparer.

Alors que les directives du chef en charge de l'opération avaient été données, l'un des groupes mandatés en éclaireur quittait le campement à la recherche d'indice. Ils étaient trois, tous emmitouflés de larges manteaux vieillis par les voyages à l'orée de l'inconnu. Un homme trapu et à la barbe plus drue que les forêts d'Hayashi, dont l’œil terne et vitreux prouvait qu'il n'était point à sa première campagne. D'ailleurs, le grand marteau qu'il portait toujours appuyée sur son épaule portait les rides du temps, affichant qu'elle avait grandement servie... peut-être même un peu trop. Une jeune femme aux lunettes saillantes et toujours le nez dans une carte, paraissant moins rodée que le gaillard de petite taille, mais plus intellectuelle que ce dernier. Enfin, une autre femme, assez mystérieuse et peu loquace, formait le dernier membre de cette équipe de choc.

« Par ma barbe, on est perdu ! » -dit-il, en passant sa main sur la pilosité hirsute prolongeant son menton- « Fichu bonne femme, tu ne sais donc pas lire une carte ? »

« Le but d’explorer, c’est de découvrir. » -ajustant de son index ses lunettes en les remontant sur son nez mutin, tout en affichant un air hautain- « Espèce de rustre sans cervelle. »

« Tais-toi donc, morue ! Si tu n’es pas capable de nous guider, on va perdre face aux autres. Et moi, Jinpachi, n’aime pas perdre. » -tapotant son énorme instrument sur son épaule-

Une légère tension était palpable entre les deux zigotos, tandis que la dernière était simple spectatrice muette de ces querelles enfantines. La binoclarde se tourna vers la coéquipière, à cause de la curiosité la taraudant.

« Nous n’avons même pas eu l’occasion de nous présenter. Je suis Sumiko, et le désagréable c’est Jinpachi. » -tentant d’établir une conversation-

« Vous pouvez m’appeler Yu. »

« T’es nouvelle, mais t’en fais pas. On a l’habitude Jinpachi et moi de participer à ce genre de travail. »

« Vous semblez bien vous entendre, en effet. » -dit la mystérieuse au prénom monosyllabique-

« Ah ah ah. » -s’esclaffant à travers sa barbe- « J’aime ton sens de l’humour, petite. » -sortant une pipe en bois étrange et l’allumant en inspirant bruyamment-

Une équipe tout en finesse et en subtilité, du moins, autant que faire se peut...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5454-oryu-yugiri-u-c

Monochrome | Solo Empty
Sam 18 Mai 2019 - 23:28
Sumiko ajustait fébrilement ses lunettes sur son petit nez mutin, clignant des yeux comme si le mirage lointain d’une oasis chimérique se présentait dans un désert aride et mortifère. Pointant le doigt de la révélation vers la source de son attention incrédule, la gourgandine en herbe balbutiait quelques mots à ses vaillants compères.

« Là… Là-bas... » -déglutissant, avant de reprendre sa phrase- « Qu’elle est... cette.diablerie ? »

Portant leur regard dans la direction indiquée, les deux autres aventuriers furent témoins de la même vision qui remettait en question l’ordre de la nature. Une nitescence spectrale palpitait faiblement à travers les feuillages épais qui décoraient le théâtre smaragdin avec placidité.

« Par ma barbe ! » -s’esclaffant vigoureusement, en palpant la pilosité prononcée de son menton comme pour vérifier si celle-ci était toujours bel et bien là- « Allons voir de quoi il retourne ! »

Ni une, ni deux, les trois courageux explorateurs se dirigèrent vers la lumière aveuglante qui les appelait malicieusement dans les méandres des profondeurs les plus lugubres. Les branches feuillues obstruaient l’avancée de la fine équipe, mais ne firent pas des obstacles insurmontables pour les intrépides qui ne reculeraient point face à l’adversité.

« Je sens une perturbation dans la force... » -avouait la femme au prénom monosyllabique, qui ressentait quelque chose de mystérieux- « … Restons prudents. »

Arrivant sur une motte de terre surélevée, la découverte du spectacle se déroulant en contrebas était une vision horrifique des plus réelles. Le camp d’une faction d’exploration rivale était alors découvert, mais aussi et surtout un événement des plus singuliers. Les badauds étaient pris d’une panique cathartique, certains poussant des cris de souffrance atroces avant d’exploser dans un florilège de lumière éblouissante, d’autres se transformaient en amas de chairs difformes avant d’imploser en répandant leurs entrailles aux quatre vents, tandis que la plupart s’évaporaient dans une explosion élémentaire si chatoyante que la poésie artistique faisait rage.

« Bon sang de bois, mais qu’est ce qui se passe ? » -sortant son énorme maillet au clair, circonspect par la scène dont sa barbe hirsute était témoin-

La malvoyante aux épaisses lunettes restait figée par l’atrocité sublime qui se dressait en ce lieu maudit, commençant à trembler comme une feuille morte menaçant de choir sous le zéphyr strident et impitoyable. L'Encapuchonnée restait assez stoïque, bien que choquée par ces présages sombres et abyssaux.

La résonance apportait l'effroi aux quatre coins du Yuukan, sans distinction aucune. Si les manants de cette entreprise rivale était balayée par les miasmes primordiaux du cataclysme; quel serait les chances pour que les compères de la compagnie des vaillants troubadours se trouvassent épargnés ? Mystère, plus épais encore que le fait que nul des trois hurluberlu ne furent mystérieusement victimes du stigmate céleste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5454-oryu-yugiri-u-c

Monochrome | Solo Empty
Mar 18 Juin 2019 - 18:46
Des dizaines d’âmes furent victimes du rugissement du cinglant cataclysme qui venait de frapper sans discernement. Alors que la teinte des cieux oscillait entre l’ambre et l’améthyste, les trois aventuriers avait du mal à comprendre le spectacle dont ils furent témoins. Un décor désolé et ravagé, une abîme profonde. La pluie des cendres - encore chaudes - de la destruction poursuivait son inexorable chute, couvrant du manteau translucide de l’épais mystère qui l’entourait.

Un cri rauque et fugace vient esclaffer son râle strident de désapprobation, mais surtout d’incompréhension..

« NNNNAAAONNN !!! » -Attrapant sa tête barbue dans ses grosses paluches érodées par le temps et les aventures- « Diablerie !!! Diiiaaableriiiiiiiiie !!! »

L’encapuchonnée restait silencieuse, calme comme le flot d’une rivière paisible. Tout le contraire de la binoclarde, qui s’était roulée en boule dans un coin et qui tremblait en sanglotant.

Le barbu de service commença à convulser, prit d’une crise d’épilepsie. Du moins en apparence, car la réalité était tout autre.

« Mes… mes veines ! Par ma barbe ! Ça brûle !!! Ça brûle comme les brasiers des enfers !!! » -ricanant comme un possédé, les yeux révulsés et la bave aux lèvres- « Muhahaha Muha Mu hahaha !!! »

La rose des vents regardait la scène, tandis que son aura chatoyante et nébuleuse pouvait laisser transparaître l’imperceptible nitescence d’une triste mélancolie. Sa voix est d’une douceur qui en ce monde tragique paraît irréelle, tranchant la barbarie macabre qui faisait diaboliquement rage dans le théâtre des horreurs.

« Il devrait y avoir des survivants...» -ajustant sa capuche de manière placide- « Je ne sais pas ce qui est arrivé à ces messieurs, mais cela n’est pas joli joli. » -toussotant légèrement à la fin de sa phrase afin d’éclaircir sa voix qui n’avait pourtant rien à envier à la plus cristalline ataraxie des anciens temps- « Je ne sais pas ce qui est arrivé à ces messieurs, mais cela n’est pas joli joli. »

Un doux euphémisme, un constat enjolivant la sombre toile au fusain irrémédiablement brisé.

Balbutiant quelques mots, la malvoyante aux quatre yeux sombrait dans l'aliénation qui la dévorait. Se levant péniblement, puis agrippant la cape de l’aquarelle monochrome, l'effrontée s’alarmait des angoisses de la nuit.

« Ils sont morts ! Ils sont tous morts ! » -légère étincelle de folie traversant ses pupilles dilatées, la guide se noyait au plus profond du tumulte crispant et glaçant sa chair- « On va tous mourir !!! »

Passant sa main sur l’étoffe qui était tiraillée par la foldingue, puis repoussant son étreinte malaisante, la muse de la nuit des temps répondit à ses lamentations larmoyantes.

« Votre ami semble un peu étrange... » -pointant de son petit nez mutin l’énergumène en question- « Qu’est ce qui lui arrive ? »

La résonance était sombre et emplit de terreurs...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5454-oryu-yugiri-u-c

Monochrome | Solo

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Jôheki no Kuni, Pays du Rempart
Sauter vers: