Soutenez le forum !
1234
Partagez

Charognarde(s ?) [Jun Joo]

Suzuri Tegami
Suzuri Tegami

Charognarde(s ?) [Jun Joo] Empty
Dim 24 Fév 2019 - 17:54

I will become what you wanted me to be.


Des affiches, des portraits, des annonces. Les panneaux informatifs ne manquaient pas à Kumo et débordaient d'une platitude qui t'en crevait les yeux. Tantôt des dictons, des lois, des conseils. Même les affiches festives étaient monotones et sans goût. Vraiment, tout dans ce village puait la modération et l'hypocrisie mondaine. Chaque ruelle se ressemblait, chaque bâtiment transpirait la répartition hiérarchique. L'originalité ? La méritocratie ? Une douce utopie pour une des cités mères du Yuukan.

Une lettre murale attire cependant ton attention. Sobre et élégante, calligraphiée dans le plus traditionnel des style. Encre noire sur fond blanc, quelques signes. Il n'en faut pas plus pour briller parmi tout les torchons qui traînaient autour. Pour autant, son message grise ton visage. « Ogura » Un nom qui fait échos à des rêves d'enfants vite écourtés. La jeune adulte n'avait plus le droit aux songes. Ta main se lève et recouvre une nuque meurtrie, dont le feu se réveillait dès que le cœur et l'esprit s'accordaient à songer au passé. La mélancolie, avec le temps, s'était transformée en une aigreur avide et affamée.

L'Ogura était la fête symbolique de ton clan. Des réunions majeures qui reflétaient des coutumes de sagesse, d'espoir et de recueil. Vous fêtiez la survie d'un clan, la prolongation de ses connaissances. L'âme d'une culture amassée génération après génération, que vos talents marquaient à l'encre pure pour garder des traces du vécu de jadis. Chaque membre y avait sa place, son mot à dire. C'était un temps de partage et de réunion, ou les histoires s’entremêlaient et les morales dansaient ensemble. Visuellement comme émotionnellement, c'était un souvenir qui avait bercé ton passé ; Qui faisait de toi ce que tu étais ; Une déchue privée de tout ça.

Une mâchoire serrée, de l'amertume à en vomir. Il ne te faut pas plus que quelques secondes pour toucher d'un doigt l'affiche et effacer son contenu. Quelques secondes plus tard, un seul kanji avait remplacé l'annonce et les belles promesses du papier ; « Imposteurs ». Le style était moins rigoureux, mois parfait. L'encre coulait, meurtrie, imagée ; comme une affiche de guerre qu'on dessine de son sang. Voilà ta déclaration de guerre. Voilà ton visage. Celui forgé par un clan de traîtres qui avaient préféré pointer du doigt une innocente plutôt que d'avouer leurs propres péchés.

Ceux qui t'avaient tourné le dos avaient cacheté leur sort d'une signature millénaire ; Ils t'avaient montré en exemple de parjure ; Ils verraient alors à quel point tu pouvais faire honneur à ce terme. Ta vie serait le fardeau qu'il avaient nommé sans connaître.

Tu fais alors volte-face, tournes en charognarde affamée dans les rues, renverse chaque tonalité d'affiches croisées ; L'Ogura serait oubliée, blasphémée, accusée. Ce clan soudé aurait le masque qu'il mérite : Un chien crevant de la galle.

@Jun Joo



Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/u436
Joo Jun
Joo Jun

Charognarde(s ?) [Jun Joo] Empty
Dim 24 Fév 2019 - 22:26
-Tiens tiens tiens.

Des délinquants dans un village censé être avant tout être soudé? C'était ironique, les mauvaises herbes s'affichant ouvertement dans les rues, que même minime l'opposition existe bien dans ces terres régis par une petite minorité. Qui s'opposait-donc à qui exactement? Des caricatures de rebelles, n'ayant probablement jamais mit les pieds en dehors du villages depuis un moment. Que revendiquait-donc la jeunesse dorée de Kumo? Contre qui ces jeunes la fleur au fusil mais désireux de changer les règles établis, se battaient-ils? Et derrière son masque, son regard rubis une folle lueur y dansant se posa sur la fauteuse de trouble. Portant cigarette à son masque et l'allumant, inhalant les bouffés de nicotine, fumant par le nez Jun observa la dernière oeuvre en date de la tatouée.

-T'es énervée contre qui ?

Pourquoi? Après, encore fallait-il savoir contre qui cette haine, ces injures et cette insulte était dirigée. Une affiche vantant les mérites d'une fête? Une fête de clan? Des histoires bien sombres que celles des clans. Cousins, neveux et oncles se battant pour la supériorité et l'emporter pour régner sur un clan. Naître dans un grand clan, était une autant chance qu'un fardeau et certains ne s'en remettaient jamais. Combien de déserteurs, de bannis et autres rejetons des clans hantaient désormais le monde?

-T'as une dent contre les Suruzi?

Jun connaissait déjà une Suzuri, Takara une grande blonde un penchant trop avenante, son clan était l'une des têtes d'affiches du village. S'opposer donc, et se faire prendre en flagrant délit pouvait donc rapidement mal finir. Surtout si un Suzuri cramait ces tags, haussant les épaules Jun s'accouda au mur, éteignant son mégot sur l'affiche. Passant du tag à sa créatrice, posant une main sur le fourreau de son arme.

-Jun Joo, je suis pas Suzuri et pour être franc les clans je m'en branle, alors je risque pas de te balancer.

Instaurer un début de conversation, qu'il était étrange de se retrouver dans ce rôle d'inconnu tentant d'enclencher une discussion. Habituellement et pas sociable Jun laissait les autres venir à elle, mais cette rencontre marquait sa première fois dans cette posture. Capter son interlocuteur et tenter de pas la faire fuir, au pire des cas une petite baston de rue lui conviendrait tout autant.


_________________
Charognarde(s ?) [Jun Joo] 15502810
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 http://www.ascentofshinobi.com/u886
Suzuri Tegami
Suzuri Tegami

Charognarde(s ?) [Jun Joo] Empty
Jeu 28 Fév 2019 - 11:27

I will become what you wanted me to be.

- Tiens tiens tiens

Ton regard virevolte, observe, juge. Il slalome de haut en bas, de gauche à droite. Un visage déformé par un masque, une tenue sombre ; une identité qui t’était inconnue. Une renarde faussement souriante, vu le ton qu’elle employait pour t’interroger. Mais la réprimande n’arriva jamais ; La femme semblait complètement désintéressée de l’acte en lui-même, mais curieuse (un peu trop ?) des motivations liées. Légère déception ; toi qui voulais abuser de ton statut de brebis galeuse, voilà que le loup ne se présentait même pas à l’appel.

- Une dent ? La gueule entière oui

Chaque mot, chaque souffle, chaque regard ou murmure ; tout ce que tu avais à donner aux Suzuri transpirait la rancœur. Tu n’avais pas qu’une simple amertume, mais un profond désir salvateur. Missionnée pour illustrer leurs propres critiques, tu prendrais visages et attitudes nécessaires à leur contemplation perverse. Tu serais aussi hideuse que leurs idéaux.

- Suzuri Tegami, et pour ma part... Et je suis loin de m’en foutre, je crois que ça se voit ?

Tu tenais à ton clan, à ta façon. Tout ce que tu désirais était à portée humaine ; la rédemption. Le retour des valeurs justes et normées. Les Suzuri s’étaient égarés dans des débats trop pompeux, la recherche de la perfection. Hors ce qui faisait la beauté d’un art, c’était aussi ses erreurs. Une rature peut avoir son cachet, son expression, pour peu qu'on décider de l'assumer. Savoir rebondir dessus était toute la difficulté d’un expérimentaliste. Fallait-il qu’il y aie une première personne à ouvrir la porte des pudeurs ? Si chaque Suzuri avait écouté son cœur à l’époque, tu ne serais probablement pas dans cet état ; un hybride entre le dégoût et la passion.

C’est parce que tu aimais ton clan que tu lui en voulais encore plus. C’est parce que ton cœur se tournait sans arrêt vers eux qu’il s’empalait tout seul sur les barrières maintenant dressées. Tu voulais aller à l’Ogura, tu voulais témoigner, hurler à tes confrères ton expérience, ta vision du monde. C’était ton droit ! Et aujourd’hui on voulait te le retirer. Tes bras se croisent sur ta poitrine alors que tes prunelles replongent vers l’affiche.

- Disons que mes amis ne m’ont pas invitée à leur petite fête, j’ai de quoi être un peu vexée… Non ?

Le sarcasme à son apologie, une ardeur maquillée. Tu n’avais plus d’amis là-bas. Cette réunion clanique n’avait rien d’une fête aujourd’hui. Et tu n’étais pas vexée, tu étais mortifiée. Pour ce genre de détail, pour une tradition refusée, tu allais jusqu’à t’imaginer t’inviter de force, par toi-même. En Suzuri autoproclamée, celle qui se pointerait au nom de la seule chose qu’ils ne pouvaient pas te retirer ; ton héritage.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/u436
Joo Jun
Joo Jun

Charognarde(s ?) [Jun Joo] Empty
Jeu 28 Fév 2019 - 21:14
-T'es le vilain petit canard du clan? Pour que tu exprimes ta haine ouvertement, malgré ton apparence à ton clan c'est que la petite sauterie se passe bien de ta compagnie. Ce qui veut dire, que Suzuri Tegami t'as surement fait quelque chose, les clans n'excluent pas les leurs sans un fondement.

Et son regard, montrait un appétit sans fin pour les problèmes. Et pour le trouble, dubitative face à la hargne que semblait déployer la manieuse d'encre, comme quoi même les clans semblant afficher un visage uni, celui d'une famille pouvait donner naissance à des rejetons terribles. Enfants du drame et du malheur la seule question, que jugeait bon de poser l'errante concernait le pourquoi du comment. Mais ne pas donner trop de crédit aux mots d'une adolescente taguant les affiches d'un festival, la jeunesse dorée qui continuait de se plaindre quitte à détruire cet environnement enchanteur par pur vengeance. Qu'était prête à faire Tegami pour se venger des siens? Désirait-elle une vengeance?

-Tu parles beaucoup, j'ai bien comprit ton ressentiment. Qu'est ce que tu serais prête à faire pour changer les choses? Et malgré la protection et la vigilance du village, serais-tu prête à enfreindre le règlement par pur vengeance égoïste? Chez d'ou je viens, quand on a une dent contre quelqu'un en général on règle les problèmes soi même. Et ça finit pas dans des câlins et une embrassade collective, ça signifie que si la moitié du clan doit être passé au fer, alors il est en ainsi. Mais plus je te sonde, plus je ne vois qu'un simple geste rebelle, n'osant aller au bout de son idée. Veux-tu que je te montre ce que c'est avoir une gueule entière contre quelqu'un?

La folie dansait avec la violence, cette femme avait réveillée ses sombres instincts. Doucement, Jun se rapprocha sans jeter un regard derrière elle, devant la tatouée. Son regard carmin plongeant dans le sien, haussant les épaules et passant une main derrière sa nuque. Soit la Suzuri était en crise d'adolescence, soit elle cherchait vraiment à provoquer un début de révolte contre son clan. Dans les deux cas, comme dehors lorsqu'elle devait opérer en équipe autant connaître les couilles que pouvait avoir ou non son interlocuteur. Elle laissa tomber le masque, sans détourner le regard affichant ouvertement mais à l'abris des regards des passants, sa gueule cassée.

Une dentition apparente, des canines bien limés, la peau semblait avoir mieux cicatrisé depuis sa rencontre avec Chiaki, mais comme une poupée de chiffon tombant en lambeaux, sa gueule était bien apparente, les muscles à vif et la chair qui ne revenait pas. Comme les titans des mythes lointains, colossaux Jun affichait ouvertement sa blessure. Parce qu'elle avait mûrit, parce qu'elle voulait connaître le degré d'implication de Tegami dans une éventuelle vengeance. Remettant son masque, allumant une cigarette la passant dans une fente prévue à cet effet, dans son masque. La nicotine s'échappant de ses narines, de la gueule du renard et l'errante détournant un instant le regard.

-En général, quand un inconnu voit mon véritable faciès, je l'affronte et jusqu'à présent les indésirables n'ont jamais eu le temps de conter à quiconque mon visage. Alors j'ai pas de clan, et j'y connais pas grand chose en liens familiaux, parce que j'ai toujours été seule. Mais quand je veux quelque chose, quand j'ai envie de me venger ou que la colère prend le contrôle de mon corps, ce n'est pas en taguant que j'affronte mes ennemis. Mais bien avec armes et détermination.

De trois quarts, jaugeant la situation et les environs.

-Possèdes-tu la détermination Tegami?

_________________
Charognarde(s ?) [Jun Joo] 15502810
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 http://www.ascentofshinobi.com/u886
Suzuri Tegami
Suzuri Tegami

Charognarde(s ?) [Jun Joo] Empty
Sam 9 Mar 2019 - 18:34

I will become what you wanted me to be.

La masquée posait des mots sauvages, comme si tes aversions nourrissaient sa curiosité morbide. Elle semblait jouer de ta condition sans que tu comprennes pourquoi. Si ta noirceur l’intriguait, elle n’en profitait pas pour autant pour t’enfoncer dans tes propres amertumes. Comme si elle cherchait à te faire cracher ton venin pour qu’elle s’en délecte ? Le serpent et le loup, étrange duo que vous formiez.

- Coupable sur le papier, triste ironie pour l’héritière d’un clan qui est censé marquer le papier d’une encre juste et neutre.

Tes yeux slaloment entre l’affiche reformulée et les yeux de la charognarde. Son instinct éveillait le tien, en t’incitant à en dire plus, à t’agacer différemment. Les envies internes que tu avais imaginé prenaient ainsi un autre visage. Bien sur que tu voulais agir, depuis le début, mais l’idée d’intervenir faisait son chemin dans une tête en éveil permanent depuis que tu avais été bannie et marquée du fer que la louve semblait prôner.

Ta paume caresse une ultime fois l’endroit que tu pensais percé à jour ; Une nuque brulée, vite recouverte de tatouages pour en détourner le sens. Le sceau de l’exil, la damnée. La plupart des gens, en te regardant dans la globalité, n’apercevaient jamais le sens même de cette marque, parce qu’elle s’était noyée dans un flot encré et narratif. D’animal sauvage à la flore envahissante ; ton corps était désormais une véritable peinture d’expression ouverte qui changeait en fonction de tes humeurs, de tes envies. Tantôt les houles marines qui s’abattraient bientôt sur ton clan tout entier, tantôt ces bêtes sauvages et mythiques, qui rendraient justice aux innocents. Ton heure viendrait.

A la fin de sa sentence, Jun Joo fait tomber son masque, dévoilant une gueule ouverte, qui expliquait d’un coup son aisance à l’ouvrir sans retenue. Elle n’avait plus de filtre, tant moral que physique. Simplement des crocs bestiaux, offerts à ta vue par gratuité ou par démonstration. Était-ce ça l’image d’une âme affamée ? Les plaies ouvertes, la douleur que l’on devine, à chaque mot, à chaque souffle. Certains endroits étaient encore rougeoyants de chair fraîche. Une cicatrisation encore en cours, indiquant que ses belles paroles ne s’échappaient que depuis peu par des pores inexistants.

Inconsciemment, ta main se lève, s’approche, presque tentée de plonger vers l’essence même de la déshumanisation. Ton geste s’arrête à quelques centimètres de la bête, de sa chair et de la chaleur qui s’en échappait. Tu te ravises, mais ton regard n’en démord pas pour autant.

Dis, Joo, est-ce que tu souris ?

Ravalant des pensées intriguées, tu rentres alors dans son jeu animalier. Chasseur chassé. Proie qui devient traqueur. Si elle ne pouvait pas afficher un rictus narquois, tu le faisais pour elle.

- J’avais bien une petite idée… Une petite virée dans une fête clanique, c’est tentant non ?

Tes prunelles tombent avec sadisme sur la dernière affiche que tu souillerais ; tu avais désormais une motivation plus ambitieuse. Peut-être dû au fait qu’une renarde solitaire t’y aies délibérément poussé. La balade des charognardes, une visite de courtoisie. L’Ogura n’attendait plus que vous.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/u436
Joo Jun
Joo Jun

Charognarde(s ?) [Jun Joo] Empty
Sam 9 Mar 2019 - 23:22
-J'adore les histoires tristes.

C'était faux, la plupart du temps les gens préférant s'accabler plaindre la vie, maudire les cieux ou se résigner. Pourtant c'était face au mur, dépossédé de tous ses biens que l'homme redevenait à sa nature primitive. Animal sanglant plus intelligent que le règne animal, mais laissant pulsions et instinct rythmer la marche à suivre. Et cela, cela c'était la dope de Jun attiser lentement mais surement la tension, se nourrir comme un vampire du malheur des autres. Inciter à l'interdit, et toujours vers une fin similaire. Le meurtre, le sang coulant et le bruit des combats, une enfance dans l'intensité des combats dans la rue, à survivre comme la majorité des gosses orphelins. Seule, seule Jun est devenue ce qu'elle désirait, s'élevant au dessus de la masse pour vivre chaque jour comme le dernier. Ce n'était pas les enceintes d'un village qui l'empêcherait de répandre la discorde, après ne faisait-elle pas qu'aidée une bannie de manière injuste, à revenir dans son clan?

-Seront-ils enchantés de te revoir, enfant prodige?

Bien sur que non, cela ne passerait pas inaperçue le clan ne laissant probablement pas une étrangère et une bannie participer à un festival. Ou alors, l'hospitalité deviendrait leur perte, car ce n'était pas sans arrière pensée que proposait Tegami de participer à l'Ogura. Participer ou envahir les lieux? Une partie de Jun rêve sans le cacher d'un jolie massacre, les Suzuri mélangeant sang et encre pour offrir une jolie peinture. Le regard pourpre brûlant d'un feu malsain, dans ses entrailles et ses tripes une faim délirante. Faim de sang, enfermée depuis trop longtemps. Avait-elle seulement jamais dépassée le statue d'enfant sauvage? Comme un fauve depuis trop longtemps affamée, à la moindre occasion ses instincts parleraient. Commettre l'irréparable? Elle s'était montrée insensible au geste de la Suzuri, d'habitude le katana aurait sans doute trancher doigts et main. Mais, mais rencontrer une bannie au sein d'un village vantant l'unité, de rencontrer cette rebelle s'affichant ouvertement et n'ayant sans doute pas connue la vie en du village. De la voir se rebeller, et refuser son châtiment et sa place. Oh que oui, cela lui plaisait cela l'incitait même à continuer, la pousser toujours face à un choix sans proposer de marche arrière. Vers l'infini et l'au delà.

-Dit moi Princesse, que veux-tu? Il risque d'y avoir du grabuge non? Sauras-tu assumer si les choses dérapent? Je n'ai aucun problème à faire une virée, mais les pots cassés ne se répareront pas tous seuls.

Posant délicatement sa main sur celle de la Suzuri, son regard pourpre sondant son âme lui dévoilant que le corps de l'errante, ne laissait pas de place pour une âme. Pas d'équilibre, pas de karma ou de bonne conduite, mais une relative paire de couilles à tenir en cas d'emmerdes. Pour être cru et même malpolie, c'était aussi être le vilain petit canard, assumer d'être en marge et s'en nourrir pour devenir plus fort. Craquant son cou et ses articulations, tapotant le bout du fourreau de son katana.

-Après toi?

_________________
Charognarde(s ?) [Jun Joo] 15502810
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 http://www.ascentofshinobi.com/u886
Suzuri Tegami
Suzuri Tegami

Charognarde(s ?) [Jun Joo] Empty
Mer 3 Avr 2019 - 17:05

I will become what you wanted me to be.


De la curiosité à outrance, bientôt engloutie dans les attentes obscures de la renarde. Tu la fixes sans la regarder, bien trop occupée à déchiffrer ses crocs presque limés, bestiaux. La norme aurait préconisé la pudeur et une regard qui se dévie, mais le tien était grandissant d’intérêt. Aussi sincèrement qu’elle le soit, ta paume avait voulu gratter une plaie ouverte, intriguée, peut-être pour la consoler aussi ? Tu n’avais rien de néfaste en toi qui ferait plaisir à la bête, pour autant ses commentaires te poussaient à tenter le tout pour le tout. Tes idées noires avaient aujourd’hui un autre visage ; Tu pourrais l’en remercier plus tard, peut-être en dressant son portrait, qui sait ?

- Bien sûr qu’ils seront ravis ! Après tout l’Ogura est née d’un besoin ardent d’acter les faits les plus importants de l’année. On y grave nos souvenirs à l’encre indélébile, on y appose nos mots de nos plus belles calligraphies. On garde le meilleur et le pire ; Ils ont déjà le meilleur, donnons-leur le pire.

Sourire à l’unisson. Ils avaient voulu faire de toi l’exilée, tu leur donnerais donc une cérémonie digne des plus grandes réunions clanique. L’attractivité d’un élément perturbateur, celui qui faisait que l’histoire avait un sens, un but. Si tu devais être la vilaine pour que le clan progresse et non régresse, alors soit, tu revêtirais avec ta bête trouvée une peau métamorphe et souple. Une parure qui fait peur, la métaphore même de ce que le clan redoutait : La révolte et l’impulsivité.

- Ce que je veux ? …

Si l’idée paraissait grosse, elle traînait dans les tréfonds de tes tripes depuis le début ; Renverser l’idéologie actuelle des Suzuri, démanteler une hiérarchie hypocrite et imbue d’elle-même. Secouer un arbre sacré pour en faire tomber les fruits. Planter des graines de discordes, qui feront naître d’autres pousses. Une action néfaste pour un cercle vertueux.

- Le gosse qui nous sert de chef de clan ne mérite pas cette place. Les Anciens qui abusent de sa jeunesse ignare pour faire passer leurs règles… méritent le pire. Notre hiérarchie a été souillée depuis la traîtrise de Kaelda. Des noms, des images, des bien-pensants. Tout ce que je veux, c’est la fin de ce règne stupide.

Un putsch, ni plus ni moins. Qui serait mené par une bannie et une charognarde ? Dont les arguments oraux ne seraient même pas écoutés. En revanche, une intervention plus véhémente pourrait ouvrir une première porte ; Peut-être pas celle de la destitution tant désirée, mais celle du doute, et de la remise en question. Tu serais celle qui crierait tout haut ce que d’autres pensaient tout bas. Et tu porterais, en martyr, le poids de leurs immondices afin de réveiller les endormis et les aveugles.

- En route ? …

Pas vraiment une question, puisque ton corps s’était déjà faufilé dans l’ombre d’une ruelle, longeant les murs tel un serpent qui fonçait droit vers sa proie. Silencieusement, méticuleusement… De sang-froid.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/u436

Charognarde(s ?) [Jun Joo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: