Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Yokan Kuro, Un loup solitaire. [Terminé !]
Répercussions [PV : Ashitaka] EmptyAujourd'hui à 3:23 par Yokan Kuro

» Ono Fumito
Répercussions [PV : Ashitaka] EmptyAujourd'hui à 3:22 par Ono Fumito

» Nō 脳
Répercussions [PV : Ashitaka] EmptyAujourd'hui à 2:21 par 

» This is good bye, Destiny [Aimi]
Répercussions [PV : Ashitaka] EmptyAujourd'hui à 1:56 par Hayai Taishi

» 08. Demandes diverses
Répercussions [PV : Ashitaka] EmptyAujourd'hui à 1:38 par Ikaku Jiro

» Consonne [SOLO]
Répercussions [PV : Ashitaka] EmptyAujourd'hui à 1:35 par Ikaku Jiro

» Sur le départ, direction Ame no Kuni [PV. Taishi]
Répercussions [PV : Ashitaka] EmptyAujourd'hui à 1:14 par Hayai Taishi

» Collision [Sae]
Répercussions [PV : Ashitaka] EmptyAujourd'hui à 0:57 par Ikaku Jiro

» Têtes dures [Jiki Masami]
Répercussions [PV : Ashitaka] EmptyAujourd'hui à 0:15 par Oterashi Yanosa

» Sense of Duty | Pv. Higure Mafuyu
Répercussions [PV : Ashitaka] EmptyAujourd'hui à 0:04 par Yuki Wataru

Partagez

Répercussions [PV : Ashitaka]

Sekken M. Ryoko
Sekken M. RyokoEn ligne

Répercussions [PV : Ashitaka] Empty
Mar 26 Fév 2019 - 1:02
Cela faisait un moment qu'elle a finit cette fameuse mission pour le Shishiza, et Ryoko voulait savoir où ça en est. Elle avait réussi à obtenir la permission d'utiliser tous les habitations du quartier qu'elle voulait et dont elle pense encore que c'est le meilleur endroit pour y mettre le commissariat. Elle a donc hâte de voir comment ça va se passer, si Etsuko a elle aussi été dragué par le propriétaire de la boutique de vêtement, si elle a eu envie elle aussi d'éclair au chocolat ... mais surtout, elle voulait avoir des informations sur le commissariat, plus d'informations, pleins d'informations. Comment il sera ? De quelle couleur il sera ? Est-ce qu'il y aura un endroit où dormir pour les employés ? Un endroit où manger ? Elle espère avoir toute sorte de réponse comme ceci ...

Elle vient voir la créatrice de fleurs, sautillant presque sur place avec sa nouvelle tenue qui, il faut l'avouer, a finit par lui plaire, elle qui n'aime pas les robes, eh bah ... c'est une surprise de se sentir aussi libre dans une robe comme celle-là ! Et si ça gêne, elle a une veste autour de la taille au cas où, évidemment, mais elle a pratiquement la même robe qu'Estuko en y repensant ! Enfin, elle vient la voir pendant qu'elle la voit en dehors de sa boutique.

- Konnichiwa Etsuko-san ! Alors ? Comment s'en sort la construction du commissariat ? Il sera de quelle couleur ? Est-ce qu'il y aura un dortoir et/ou une cantine ? Il pourra accueillir combien d'employée maintenant au total ? Est-ce qu'il y a eu des problèmes ?

Elle continue de poser pleins de questions de la sorte, en espérant avoir un maximum de réponse évidemment.

Nyanchyose no jutsu !:
 


Dernière édition par Sekken Ryoko le Mer 5 Juin 2019 - 20:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603
Borukan Ashitaka
Borukan AshitakaEn ligne

Répercussions [PV : Ashitaka] Empty
Mar 4 Juin 2019 - 0:53
Ashitaka discutait avec la Taichô du Shishiza à son échoppe fleurie lorsqu'une voix les interrompit. La jeune femme aux cheveux de jais lui avait donné quelques consignes sur des projets qu'elle voulait que ses subordonnés lancent pendant son absence. Le rouquin lui aurait bien dit qu'elle aurait mieux fait de se contenter de rester ici pour les mener à bien elle-même, mais elle savait ce qu'elle faisait. Elle était adulte et il ne la connaissait pas tant que ça après tout.

« Bonjour Ryoko, te voilà. Excuse-moi mais je ne vais pas pouvoir tenir ma promesse. Mais ce jeune homme pourra, je n'en doute pas, t'aider pour ce que je vais te confier. »

Le Borukan fronça légèrement les sourcils. Quoi ? Il se retrouvait à faire le babysitter donc ? Il hocha légèrement la tête. On ne refuse pas une mission lorsque l'on veut progresser. Il agirait comme il faudrait.

« Borukan Ashitaka-san, je souhaiterais que vous accompagniez Sekken Ryoko pour ce travail et que vous m'en fassiez un rapport, est-ce possible ? »

Il hocha la tête. Mission ingrate mais mission quand même. La Naari de son côté enchaîna avec les explications à la jeune fille aux cheveux roses.

« Ryoko, pour tes réponses, le poste avance bien, il n'y a aucun problème et il devrait être fini dans les prochains jours. Mais ce que je voulais te confier aujourd'hui, c'est une mission liée à l'une des entreprises avec qui tu as échangé pour obtenir les locaux. Une entreprise qui avait ses bureaux ici, dans ton rapport il y avait inscrit qu'il y avait eu un problème par rapport à un employer. La femme que tu avais sauvé alors, la DRH, est venue pour nous demander de l'aide, il semblerait que les cas se multiplient, et les hommes poussés à bout sont toujours approchés par la même entreprise. Il faudrait que tu ailles sur place et ce cher Borukan t'accompagnera si ça te va. Vous pourrez me faire un rapport d'ici mon retour de Kumo ? »

Nouveau hochement de tête.

« Aucun problème, Naari-Taichô. Je m'en occuperai. »

Sourire de la jeune femme aux yeux émeraude, le Loup aux yeux ambrés hocha à nouveau la tête puis se tourna vers la Sekken.

« Sekken, c'est bien ça ? Je te suis. Je ne suis pas de la police mais ce genre de travail ne devrait pas être trop spécifique, je devrais pouvoir t'aider en cas de problème. »

Katana à la ceinture, un haut léger et un pantalon en lin, l'homme qui avait tout l'air d'un touriste était parfaitement sérieux, ne montrait aucun signe d'agacement malgré la soudaineté avec laquelle cette mission lui tombait dessus. Il agissait pour rendre Iwa meilleure, ce ne serait qu'une marche parmi d'autres pour l'y aider. Et puis de nouvelles rencontres étaient toujours appréciables.

Silencieux, il se contentait de marcher à côté de la jeune fille qui était assez petite comparé à son mètre quatre-vingt-dix. Elle semblait énergique, volontaire. Un bon membre pour Iwa. Elle était motivée et devait être compétente pour que la Taichô considère que lui seul suffirait à la supporter dans une affaire qui semblait bien trouble à première vue.

_________________
Répercussions [PV : Ashitaka] Ashii
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/u563
Sekken M. Ryoko
Sekken M. RyokoEn ligne

Répercussions [PV : Ashitaka] Empty
Mar 4 Juin 2019 - 17:49
En s'approchant d'Etsuko, la Taicho actuelle du Shishiza, Ryoko remarque la présence d'un homme, ayant sur lui aussi peu de vêtements que Ryoko en a actuellement, quoique, avec son haut et son pantalon, si on compte les sous-vêtements et les chaussures - chaussettes comprises -, il est plus habillé que la savonneuse présente devant la personne responsable de l'unité spéciale en charge de la protection intérieur d'Iwa. C'était un homme assez grand, visiblement plus vieux qu'elle - bien qu'elle paraisse plus jeune, donc il y a triche monsieur l'arbitre -, de plus, selon son nom, il s'agissait d'un Borukan, un manipulateur de lave, rien que ça ! En vérité, elle espérait qu'il ne soit pas aussi frileux que le Borukan qui l'a accompagné lors d'une de ses missions, ce qu'elle peut comprendre, eux qui peuvent manipuler un "élément" si chaud, se retrouver dans la neige, ça doit pas être agréable.

Enfin, il semblerait que le poste avance bien, cependant, un autre accident s'est passé au niveau du bureau d'affaire. Encore un ? Elle espère qu'il n'y a pas de pyromane comme l'autre employé ... qui a failli mettre le feu au bureau où se trouve la DRH du bâtiment. Voilà qui est étrange, l'employé a été renvoyé pour espionnage industrielle et pour avoir voler dans la caisse, il s'est manifesté parce qu'il trouvait cela "injuste", mais y avait-il des preuves ? Ryoko réfléchit, l'homme semblait vraiment croire à son innocence, mais de son côté, la DRH est persuadée qu'il était bien un espion. Quelque chose tourne pas rond dans cette équation qui n'arrive pas à s'équilibrer, peut-être manque-t-elle justement une variable à celle-ci. Dans tous les cas, c'est sa toute première enquête ! Que c'est excitant !

- Il y aurait d'autres personnes qui ont été renvoyés puis se sont attaqués à la DRH ? L'employé qui a été renvoyé l'a été pour espionnage et vol ... mais il était persuadé qu'il a été renvoyé injustement, d'où l'attaque ...

Elle se dirige donc vers l'entreprise en question, accompagné de l'homme auquel elle a été confiée, à moins que ce soit l'inverse ? Elle génère un peu de savon au niveau de ses pieds, assez pour glisser en laissant derrière elle une petite traînée peu glissante, c'est l'avantage d'être pieds nus et de pouvoir créé du savon à partir des pores de sa peau.

- Oui, c'est bien ça, je suis Sekken Ryoko, du clan Sekken ! Vous êtes un Borukan c'est bien ça, ça veut dire que vous pouvez manipuler de la lave, c'est ça ? L'un de mes compagnons de mission en était un, mais il a vite abandonné parce qu'on se trouvait dans un milieu trop froid pour lui. Enfin, "abandonné", disons qu'il a servi quand même à quelque chose, c'est lui qui a escorter les villageois pendant que je convainquais Hohou Jitan de sortir de sa maison.

Enfin, le nouveau duo se dirige vers la fameuse entreprise, première mission, retrouver la DRH, l'endroit doit maintenant être vachement gardé, suite aux attaques des employés mécontents, il y a de bonnes raisons de garder l'endroit.

- Bon, nous devons rencontrer la DRH de cette entreprise, on doit lui demandé pourquoi il y a eu cette vague de renvois qui a conduit à ces attaques. Je doute qu'elle soit totalement responsable de ces renvois cependant ... même si elle a une place assez élevé dans l'entreprise, elle a un supérieur, lui aussi doit être au courant de certaines choses ...

_________________
Répercussions [PV : Ashitaka] 3hon
Merci cerise pour la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603
Borukan Ashitaka
Borukan AshitakaEn ligne

Répercussions [PV : Ashitaka] Empty
Mer 5 Juin 2019 - 11:02
La première chose que remarqua le Loup fut qu'il s'était trompé sur la savonneuse. Elle n'était pas énergie, non. Elle était survoltée. Cette remarque interne le fit légèrement sourire. Il avait pu être comme ça quand il était plus jeune lui aussi. Mais il avait prit le temps de se recentrer, de se calmer pour mieux analyser ce qu'il entourait. Après, d'autres parvenaient à faire tout ceci en gardant cette énergie débordante constante. À voir de quel bord elle serait.

Sans attendre, elle se lança vers la mission, le guidant sans hésitation à travers les rues d'Iwagakure no Sato, bien calmes en cette fin de printemps. Il l'écouta, tournant de temps en temps la tête vers elle pour lui montrer qu'elle avait son attention et qu'il ne la snobait pas totalement. Il avait appris par le passé que c'était une marque de respect qui tenait aux gens, quand bien même lui se moquait un peu que son interlocuteur le regarde ou non tant que ce dernier avait écouté et retenu les informations nécessaires.

Il sourit légèrement en la voyant faire du savon pour glisser sur le sol. Elle était encore assez enfantine dans son comportement malgré son physique avantageux pour une jeune femme, lui faisant légèrement penser à certaines gamines de son clan qui s'amusaient à éclater les pantins d'entraînement au dojo clanique bien qu'elles aient presque son âge. À croire que c'était un trait commun de nombreuses iwajines.

« C'est ça, je maîtrise le Yôton. Et un Borukan, trop froid ? Tu aurais son prénom et sa description s'il te plait ? J'irais lui dire deux mots. Enfin, s'il n'a pas totalement abandonné, je saurai être magnanime. »

Un Borukan frileux. Qu'est-ce que c'était que ce délire... Le clan avait la lave qui bouillonnait en lui, comment l'un d'entre eux pouvait avoir froid ? Un simple prétexte pour éviter une mission, ridicule qui plus est. Ashitaka avait suffisamment de notoriété au sein même du clan sans être un décideur actuel pour se permettre de remonter les bretelles à un genin fainéant. Et il ne s'en priverait pas.

« Compris. Soyons efficaces alors. Des troubles pareils dans les entreprises iwajines ne représentent rien de bon. Et d'ailleurs tu peux me tutoyer. Je suis pas si vieux que ça. »

Alors qu'ils continuaient à avancer, l'ancien poste de police où l'entreprise était désormais installée apparut au bout de la rue. Quelques minutes plus tard, ils étaient devant la bâtisse à l'air calme, bien rénovée elle aussi. Leurs propres travaux n'avaient pas traîné mais il était visible qu'une fenêtre avait déjà été brisée et n'avait pas encore pu être réparée. Soupirant un peu à cette vue, Ashitaka se retourna vers Ryoko.

« Alors, comment tu veux procéder ? Parce qu'il semblerait qu'on soit au bon endroit. »

_________________
Répercussions [PV : Ashitaka] Ashii
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/u563
Sekken M. Ryoko
Sekken M. RyokoEn ligne

Répercussions [PV : Ashitaka] Empty
Mer 5 Juin 2019 - 19:58
Il est vrai que ces rues étaient bien calme, bizarre parce que le coeur commerçant était à quelques pas d'ici. Certainement est-ce parce que tous les gens sont déjà là-bas, pourtant, l'endroit se trouve justement entre la partie commerce et la partie habitable d'Iwa. Tout Iwa ne s'est quand même pas déjà réveillé pour allez faire leur marché, non ? Bah, évitons de parler du cycle nocturne des iwajins et revenons sur nos moutons, Ryoko se demandait quel intérêt une entreprise a à licencier autant de gens, si les attaques se multiplient, c'est qu'il y a de plus en plus de personnes qui se font licencié, n'est-ce pas ? Pourquoi donc une entreprise, aussi prestigieuse et puissante soit-elle, se met-elle à volontairement réduire son effectif ? Il ne peut quand même pas y avoir une vague d'espions industriels quand même ...

- Son nom ? Je crois qu'il s'appelait Hoto, Borukan Hoto. Il avait pas l'air de savoir totalement manipuler la lave par contre ... enfin, je ne l'ai pas vu faire des merveilles avec quoi ... voir rien du tout.

Elle hausse les épaules, tout ce qu'elle sait, c'est qu'il a servi de radiateur ambulant pour éviter qu'une mère de famille meurt suite à un choc thermique en étant malade. C'est au moins ça, même si Ryoko a dû tout faire pour convaincre les villageois de partir, lui étant venu après la guerre ... enfin, "la guerre", c'était pas compliqué, même convaincre ce vieil aigri n'était pas compliqué vu qu'elle a réussi à le forcer à sortir, et sans employé la force de plus est, ce que d'autres auraient certainement fait ... Enfin, les voilà devant l'entreprise après avoir parcouru une bonne partie de la ville sans voir personne ... depuis quand Iwa s'est devenu silencieux ?

- Comment procéder ... et bien, moi, je vais poser des questions à la DRH, je lui ai sauvé la vie, elle devrait pouvoir répondre à toutes mes questions. Pendant ce temps, il faudrait que tu cherches comment les employées se sont attaqués à l'entreprise, est-ce qu'ils ont utilisés la même technique que l'autre employée la dernière fois ? Ont-ils utilisés des moyens plutôt coûteux ou sophistiqués pour s'y prendre ? Cela pourrait nous aider à savoir si ce sont des attaques de leur plein grès ou si des personnes les ont convaincus de le faire.

Sur ce, elle se dirige vers l'entreprise, demandant à voir la DRH, en espérant qu'elle ne se fasse pas sortir dehors. Mais il n'y a pas de raison, elle l'aime bien la DRH ... n'est-ce pas ?

_________________
Répercussions [PV : Ashitaka] 3hon
Merci cerise pour la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603
Borukan Ashitaka
Borukan AshitakaEn ligne

Répercussions [PV : Ashitaka] Empty
Jeu 6 Juin 2019 - 11:22
Hoto Borukan donc. Bien, Ashitaka le trouverait pour discuter un peu avec lui. Il n'aimait pas que son clan renferme des fainéants. Leur expliquer l'importance de faire bonne image surtout face aux autres iwajins était l'une des choses pour lesquelles il n'hésiterait pas à prendre un peu de son temps. Il hocha un peu la tête en réponse à la savonneuse, continuant de marcher avec elle.

Ils traversèrent ainsi Iwa pour arriver devant un bâtiment, un ancien poste de police retapé en bureaux d'entreprise, sans doute celle dont la Taichô avait parlé. Il écouta la proposition de la jeune fille pour ce qui concernait la méthode à employer, mais il fit une petite moue peu convaincue. La directrice du Shishiza lui avait assez explicitement demandé d'observer Ryoko pour faire un rapport, aussi se voyait-il mal se séparer d'elle le temps de la mission.

« Hmmm... En temps normal je t'aurais dit oui mais pour cette mission je pense qu'il est préférable que je reste avec toi. Allons voir cette DRH alors. Et les questions que tu me dis, je suis certain que cette femme saura y répondre. Enfin, si elle s'est faite attaquée, elle est plutôt bien placer pour en parler. »

Suivant la rose qui était décidément bien capable d'assumer ses décisions et d'avancer efficacement, Ashitaka rentra dans le bâtiment à sa suite. Après un échange bref à l'accueil, on leur indiqua un bureau au deuxième étage où la DRH en question les attendait. Un peu surpris par cette formulation, le Borukan ne fit cependant aucune remarque. La porte s'ouvrit face à eux et ils purent rentrer, la femme les invitant à s'assoir.

« Ohayo gozaimasu Sekken-san, monsieur... Je suis contente que vous ayez pu vous libérer si vite pour que nous puissions discuter de ce... problème...
- Libérer ?..
- Oui, j'ai demandé l'aide de la police, on ne vous l'a pas dit ?.. »

Ashitaka laissa échapper un "Ah" un peu étonné. Visiblement, une information était mal passée entre la Taichô et celui qui avait reçu la demande, ou entre la Taichô et eux, allez savoir. La DRH se mit un peu plus droite avant de reprendre la parole.

« En fait, ça fait un moment qu'on a remarqué plusieurs cas de tentative d'espionnage sur notre entreprise, mais nous ne sommes pas les seuls. À chaque fois, ceux qui tentent de nous voler des informations sont des employés avec peu d'argent, ils ont souvent des prêts ou des dettes. Vous vous en doutez bien, quand on a commencé à voir que plusieurs personnes de nos employés se mettaient à nous espionner et à voler dans nos caisses, on s'est posé des questions et on a commencé à fouiller... Il y a deux autres entreprises qui ont vu des choses similaires et avec qui on a échangé, elles travaillent toutes dans la gestion comme nous. »

Ashitaka laissa alors le flot de la conversation s'écouler, concentré sur celle-ci mais aussi sur les réactions de Ryoko. Il n'avait pas l'habitude de mal faire son travail, celui-ci ne serait pas l'exception.

« On a cette recrudescence et on cherche comment l'arrêter, parce qu'on se retrouver obligés de virer des employés qui sont dans un mauvais état financier tant pour le bon exemple, on ne peut pas féliciter les voleurs et les espions, que pour nos finances, on ne peut pas se permettre de perdre de l'argent comme ça. Et ces personnes poussées à bout ne semblent avoir aucun moyen de repli, enfin de ce que j'ai compris de la dernière qui a fondu en larmes dans mon bureau quand je lui ai annoncé qu'elle était virée... On a besoin de votre aide s'il vous plait... »

Ne laissant rien paraître, Ashitaka laissa Ryoko se lancer dans son interrogatoire ou tirer les déductions qu'elle pensait justes.

« Alors ? »

_________________
Répercussions [PV : Ashitaka] Ashii
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/u563
Sekken M. Ryoko
Sekken M. RyokoEn ligne

Répercussions [PV : Ashitaka] Empty
Jeu 6 Juin 2019 - 18:20
Il refuse d'obéir à Ryoko, c'était prévisible, déjà parce que c'était son supérieur - donc c'est pas elle qui décide comme dirait un personnage à la chevelure inexistante et ayant le nom d'une boisson orangée -, mais surtout parce qu'Etsuko, qui semble être sa boss, lui a donné l'ordre de garder les yeux sur elle, donc hors de question de se faire "avoir" sur quelque chose d'aussi enfantin pour la laisser sans surveillance, après tout, on ne doit jamais laisser les gosses sans surveillance, ça finit toujours mal. Enfin, elle hausse les épaules, elle n'allait pas insister plus que ça, c'était l'ordre de sa future supérieure, alors elle ne va pas se mettre en tête de désobéir à cette ordre alors qu'elle n'est qu'une aspirante.

- Bon, bah on va la voir à deux du coup. Essaies de ne pas lui faire peur, je la soupçonne de couver une phobie du feu à force de subir toutes ces attaques. Enfin, je dis ça uniquement si les employées sont tous aussi "originaux", certains pourraient avoir de nouvelles fantaisies ... l'esprit humain peut se montrer parfois très créatif quand il s'agit de faire du mal.

Elle entre donc, se faisant accueillir en même temps que le Borukan par la DRH, elle s'installe donc sur une chaise, et avant même qu'elle commence les questions, elle se met à lui expliquer la situation. Voilà qui réponds déjà à pas mal de questions, ça tombe bien, ça ira plus vite comme ça. Ryoko écoute donc attentivement les dires de la DRH, visiblement, tous les employés ont un point commun : leur situation financière est exécrable. Dans ces situations, lorsqu'on vit dans une cité où il faut avoir de l'argent pour survivre, se retrouver avec à peine assez d'argent pour vivre force à faire des choses immoraux.

- Je vois ... ces gens sont dans une impasse financière et ils essaient de s'en sortir, une ou des personnes ont dû les contacter et, en échange d'une grosse somme d'argent, ils ont acceptés de livrer quelques informations sur les entreprises où ils travaillent, ils sont dans un état très facilement exploitable, et pour eux, la fin finit par justifier les moyens.

Elle soupire, se mettant à réfléchir, les attaques ne doivent pas être perpétue sous l'ordre de quelqu'un, mais visiblement, ce sont les conséquences de leur renvoi : les employés deviennent fous de rage et se mettent à attaque celle qui les empêche de vivre une vie normale. Malheureusement, eux-seuls sont responsables au nom de la loi, leur action sont immoraux, peu importe de quel côté de la balance on regarde.

- Si ces gens vous ont attaqués, c'est parce qu'ils étaient fous de rage de ne plus pouvoir être payer, un renvoi est très mal vu par n'importe quel entreprise, et comme ils ont peu d'argent, ils doivent travailler, mais comment trouver un travail si on est mal vu partout ? Mais cela ne concerne probablement qu'une infime partie de ces employées, d'autres pleureront, tandis que le reste poussera le pas encore plus loin ...

Elle préfère ne pas sortir le mot "suicide", cela culpabiliserait cette pauvre femme qui se retrouve à devoir licencier à la pelle des employés qui veulent juste gagner plus d'argent pour sortir de leur situation financière désastreuse. Malheuresement, seuls eux sont à blâmer, c'est horrible à dire, mais s'ils voulaient de l'argent en plus, ils n'avaient qu'à trouver un autre travail honnête, même si c'est qu'à mi-temps.

- Bien, je vous remercie de toutes ces précieuses informations, je n'aurais du coup qu'une seule question : où se trouve cette femme que vous avez renvoyé ? On doit lui poser des questions à elle pour trouver qui à œuvrer à mettre en place ce réseau d'espionnage en se basant sur les faiblesses humaines.

_________________
Répercussions [PV : Ashitaka] 3hon
Merci cerise pour la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603
Borukan Ashitaka
Borukan AshitakaEn ligne

Répercussions [PV : Ashitaka] Empty
Ven 7 Juin 2019 - 22:11
Ashitaka se cotenta d'hocher la tête et de suivre Ryoko. Ils écoutèrent alors la DRH qui présenta un peu tout ce qu'elle savait, tandis que les deux shinobis l'écoutaient. La Sekken en fit finalement un petit récapitulatif pour s'approprier les informations, ce à quoi Gakudo Nami, la jeune femme face à eux, répondit par un hochement de tête.

Elle écouta alors la suite du déroulement des idées de la jeune savonneuse en même temps qu'Ashitaka, aucun des deux ne l'interrompant pour le moment. Cette dernière continuait ainsi de dérouler son raisonnement, d'une manière plutôt efficace, il fallait l'avouer. La DRH semblait assez mal à l'aise, n'aimant visiblement pas comment les choses se passaient actuellement. Sans doute parce qu'elle était impuissante et voyait des gens tomber dans le malheur sans qu'elle ne puisse l'empêcher malgré son statut.

Lorsque Ryoko reprit son discours pour conclure, elle posa une nouvelle question à Nami, ce qui sembla aider cette dernière à sortir d'une mauvaise spirale de pensées.

« Où elle se trouve ?.. Attendez, je vais vous chercher son dossier, j'en ai pour une minute ! »

La DRH se leva rapidement et passa dans le bureau d'à côté, laissant le duo shinobi seul quelques instants. Ashitaka en profita pour détailler un peu la pièce. Sobre, le bureau était bien rangé, rien ne dépassait. Une exigeance était ici mise en avant sur la tenue tant vestimentaire -celle de la Gokudo était impeccable- que sur la tenue des lieux. Peut-être ceci avait un impact sur la stabilité initiale des employés. Ils se sentaient forcés d'atteindre le même niveau, s'épuisaient à essayer de l'atteindre quitte à faire des achats hors de leurs moyens pour s'habiller plus dignement et ainsi finissaient par avoir des problèmes financiers ?.. Ou alors il n'y avait aucun rapport. Trop peu d'informations sur ça pour le moment. Ryoko avait sans doute raison, il fallait aller rendre visite à l'une des personnes renvoyées, et cette femme récemment anéantie semblait être le contact idéal.

La DRH revint rapidement avec un dossier et en sortit une feuille avec des informations détaillées dessus. Elle attrapa alors son bloc-note qui était posé sur le coin de son bureau ainsi qu'un stylo et griffonna une adresse dessus accompagnée d'un nom. Baeli Mina. Elle habitait non loin du quartier Chôkokû, une rue assez large, dans un quartier bien entretenu. Nami se leva alors et leur tendit le papier avant de leur tendre la main.

« Voici l'adresse ! Encore merci de vous occuper de cette affaire je... Je ne supporte plus de voir mes employés tomber ainsi dans ce genre de piège sournois et je ne savais pas quoi faire... Bon courage, et si vous avez besoin de n'importe quoi d'autre, je me tiens à votre disposition ! »

Il était facile de voir l'inquiétude sur le visage de la DRH qui les raccompagna à la sortie. Ashitaka se laissait guider tranquillement, surveillant toujours les actions de Ryoko et travaillant sur sa mémoire pour bien retenir le parcours qu'elle choisissait.

« Bien, Sekken-san, qu'est-ce que tu penses de cette DRH ? Elle nous ment ou elle dit la vérité pour toi ? Et maintenant, on fait quoi ? »

Attendant les réponses de la jeune fille, il était face à elle, ne prenant volontairement aucune direction pour ne pas lui induire un choix. Il savait ce qu'il ferait personnellement à ce moment là mais il voulait voir le choix de Ryoko.

_________________
Répercussions [PV : Ashitaka] Ashii
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/u563
Sekken M. Ryoko
Sekken M. RyokoEn ligne

Répercussions [PV : Ashitaka] Empty
Sam 8 Juin 2019 - 15:42
Ryoko voyait bien que la DRH était mal à l'aise, soit elle feintait et c'était une excellente actrice, soit elle se sentait bien plus responsable que prévu du renvoi des employées, encore une fois, ce n'est pas sa faute, c'est les employées qui sont dans le tord, c'est eux qui ont choisi l'illégalité pour gagner leur vie, même si c'est cruel et qu'il y a pire comme illégalité, cela restait des espions, peut importe la raison ou le but recherché, cela reste immoralement inacceptable de faire de l'espionnage pour de l'argent. Si une personne en tue une autre, sauf si c'est de la légitime défense, même si les raisons et le but sont nobles, cela reste un tueur. Enfin, la demoiselle finit par arrêter de se torturer mentalement, allant chercher le dossier de l'employée demandé par Ryoko. Ashitaka semble en profiter pour inspecter son bureau, regarder comment il est bien rangé et tout ... c'est vrai que cela paraît loin d'être une pièce modeste. Certainement est-ce ça qui les boost à vouloir vivre dans un milieu de vie similaire à leur milieu de travail.

Finalement, ils obtiennent l'adresse et le nom de la demoiselle, Ryoko prend le bout de papier, remerciant la DRH avec le sourire, avant de lui dire au revoir. Ils n'avaient besoin de rien d'autre, la rose ne voit pas quoi lui demander pour le moment, mais si elle a une nouvelle question, elle reviendra. Après tout, les enquêtes se passent souvent comme ça, en faisant des allez-retours souvent. Elle observe le bout de papier, Ashitaka semble lui poser des questions à l'égard de la DRH, elle commençait à voir le rôle qu'a le Borukan dans cette affaire.

- A moins que ce soit une bonne actrice, elle n'a pas l'air de mentir. Elle semble inquiète et, lorsque j'ai parlé des conséquences des renvois, elle a l'air de se torturer elle-même. Elle semble vraiment vouloir que ça s'arrête, malheureusement, je pense que pas mal de gens vont être renvoyé une fois l'affaire résolue, cela va certainement engendré bien plus de colère et de tristesse sur le court terme.

Elle observe l'adresse, c'était proche du quartier Chôkokû, un quartier plutôt jolie et bien entretenu, et donc par extension, plutôt cher à la location. S'il est aussi large, peut-être s'agit-elle d'une mère de famille, il faut de la place pour que les enfants se défoulent dehors après tout, et il faut un quartier qui est bien entretenu et sécurisé pour éviter toutes sortes de malveillance à l'égard des enfants.

- Allons nous rendre chez cette Baeli Mina, nous en saurons en allant la voir et nous aurons peut-être des informations sur qui les "emploie" pour espionner l'entreprise.


Elle montre le chemin vers le quartier Chôkokû, se déplaçant toujours en glissant, essayant de ralentir le rythme pour pas perdre le Borukan.

_________________
Répercussions [PV : Ashitaka] 3hon
Merci cerise pour la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603
Borukan Ashitaka
Borukan AshitakaEn ligne

Répercussions [PV : Ashitaka] Empty
Sam 8 Juin 2019 - 20:21
Remplissant son rôle attribué par la Taichô, le Borukan se contentait d'être efficace dans son travail. Il n'allait pas résoudre une affaire qui ne lui était pas destinée, il serait simplement là en tant que guide et protecteur si jamais il arrivait quelque chose. Suffisamment expérimenté pour réagir rapidement en toute situation, il n'arriverait pas de malheur tant qu'il serait ici. Il en était certain.

Il écouta alors la tirade de la rose qui expliqua son point de vue comme il le lui avait demandé. Ainsi, elle voyait la DRH comme une personne honnête et attristée de la situation, qui avait véritablement à coeur le bonheur de ses employers. Le Borukan avait la même idée de la chose, aussi se contenta-t-il de hocher la tête.

Ils avancèrent ainsi jusqu'à la maison de la Baeli, bien entretenu, proche du quartier Chôkokû. Voyant que la Sekken était obligée de ralentir avec son jeu de glissements savonneux, l'homme se décida à trottiner pour suivre le rythme, sa condition physique le lui permettant sans trop d'efforts. Il se perdit un instant dans ses pensées, les Yuki étant aussi de fervents aficionados du patinage. Peut-être devrait-il essayer lui aussi... Ça semblait agréable à faire et amusant.

Ils arrivèrent ainsi à la porte de la demeure qui, au premier abord, semblait en parfait état, comme toutes les autres maisons du quartier. Après quelques instants, des bruits de pas se firent entendre à l'intérieur, suivie d'une voix un peu larmoyante. Ils étaient au bon endroit.

« J'a... J'arrive !.. »

Ashitaka laissa alors Ryoko passer devant lui, lui faisant un geste de la main pour qu'elle passe devant. Non seulement elle était la chargée de mission, mais en plus son visage était plus agréable à voir que celui du Borukan de grande stature pour une pauvre femme éplorée. Autant augmenter leurs chances d'être bien reçus.

La porte s'ouvrit donc et une petite silhouette en sortie, les yeux rouges, une petite laine sur le dos malgré le temps agréable qui enveloppait Iwagakure no Sato en cette douce journée. Encore une fois, le Borukan ne dit pas un mot, laissant la jeune fille lancer l'interrogatoire. Si jamais elle se perdait, il l'aiderait, mais il le ferait le moins possible.

« Qu'est-ce... Qu'est-ce que je peux faire pour vous... Messieurs-dames ?.. »

La mine un peu déconfite, la dénommée Mina semblait au bout de sa vie, incapable de se contenir totalement dans cette débauche de misère. Malgré sa maison à l'allure très admirable, sa tenue à elle était désordonnée et n'avait rien à voir avec l'image qu'elle semblait chercher à donner. Et un coup d'oeil à l'intérieur derrière elle confirma rapidement au Borukan ce qu'il pensait. Si la façade de la demeure affichait un certain rang, le manque de mobilier et de décoration était flagrant. Sans doute vendu récemment ou jamais possédé, ce qui était le symbole de la véritable richesse d'un toit était ici absent.

_________________
Répercussions [PV : Ashitaka] Ashii
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/u563
Sekken M. Ryoko
Sekken M. RyokoEn ligne

Répercussions [PV : Ashitaka] Empty
Mar 11 Juin 2019 - 21:09
En voyant le Borukan trottiner, Ryoko comprenait qu'elle pouvait accélérer la cadence, plus qu'à voir s'il arrivait à la tenir. Elle n'a pas de doute là-dessus, il a l'air costaud en plus d'être une personne visiblement bien battit, donc niveau endurance, ça devrait allez. Elle continue son bout de chemin pour se rendre au quartier Chokokû, et encore une fois, le chemin pour se rendre là-bas se passe silencieusement, toujours trop au goût de la rose. Elle trouve toujours ça étrange de se promener près d'une zone habitable sans voir un chat, il y a quelque chose qui se passe au marché qui a rameuter tout Iwa ou quoi ? Elle soupire, certainement est-ce parce qu'elle est dans le contexte d'une enquête que ça lui fait bizarre de voir les rues vides, certainement devrait-elle se détendre un peu.

Elle se retrouve devant la maison de la jeune femme, une jolie maison comme elle pensait. Elle regarde la façade extérieur, le loyer doit coûter bonbon mensuellement, pourquoi vivre dans un endroit pareil avec des difficultés au niveau budget ? Pour bien se faire voir ? Eh bien, c'est raté, et en ouvrant la porte, c'est une jeune femme en larmes avec un mobilier inexistant derrière elle. La rose l'observait, elle semble se morfondre après son renvoi, visiblement, elle n'a pas encore cherche un emploi et le loyer venait de tomber.

- Baeli Mina-san je suppose ? Enchanté, nous sommes venus ici pour vous posez quelques questions. Pouvons-nous entrer ?

Difficile de dire si elle est assez stable pour voir si elle est capable de répondre correctement aux questions ou non, mais une chose est sûre : ça va être compliqué de communiquer, mais elle doit répondre aux questions le plus vite possible, afin d'éviter que des cas comme elle survienne.

_________________
Répercussions [PV : Ashitaka] 3hon
Merci cerise pour la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603
Borukan Ashitaka
Borukan AshitakaEn ligne

Répercussions [PV : Ashitaka] Empty
Sam 15 Juin 2019 - 14:06
Ashitaka se tenait près de Ryoko, prêt à l'aider si elle avait besoin mais surtout surveillant son attitude, ses choix, ses gestes. Chaque chose avait son importance. Mina de son côté était assez fébrile. Elle s'essuya les yeux et hocha un peu la tête.

« C'est... C'est bien moi... Oui, vous pouvez... Entrer... Suivez-moi... »

La femme renifla un peu et s'essuya à nouveau le visage avec ses manches tout en leur tournant le dos, les guidant dans la demeure presque morbide tant elle était vide. Après quelques minutes, ils arrivèrent dans une pièce, sans doute une des seules qui étaient meublées. Quelques chaises autour d'une table d'un côté, une cuisine minimale de l'autre.

« Vous voulez du thé ?.. »

Le Borukan hocha la tête, comptant sur cet élément pour l'aider à trouver un certain appuis, pensant qu'elle aurait ainsi de quoi se concentrer sur une activité qu'elle devait certainement bien maîtriser pour penser à la proposer dans une situation pareille. Mais lorsqu'elle eut terminé de faire chauffer l'eau à l'aide d'un feu dans l'âtre de la cheminée, elle la renversa sur le sol avant de s'effondrer en larmes, sans doute à bout.

L'homme respira un coup pour être bien calme et la rejoignit avant de l'aider à se relever et de la faire s'assoir sur la chaise. Il avait repéré un peu où elle avait prit l'eau, ramassa la casserole et relança la préparation pendant qu'elle essayait de se calmer.

« Commencez. Je m'occupe du thé. Où sont les tasses et les herbes ? »

La femme semblant au bord du désespoir lui indiqua ainsi une étagère puis un tiroir qu'il put ouvrir pour en tirer tout le nécessaire. Agissant rapidement, il fit ensuite un mudra pour rassembler l'eau étalée sur le sol et la ramener jusque dans un récipient pour la laisser refroidir. Une fois à température correcte, elle pourrait servir à arroser les quelques plantes qui semblaient en mauvais état dans la pièce, sans doute manquant d'entretient ces derniers jours.

Une fois le thé prêt, Ashitaka servit les tasses puis les ramena sur la table, s'installant avec les deux femmes pour écouter l'entretient.

_________________
Répercussions [PV : Ashitaka] Ashii


Dernière édition par Borukan Ashitaka le Mer 19 Juin 2019 - 20:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/u563
Sekken M. Ryoko
Sekken M. RyokoEn ligne

Répercussions [PV : Ashitaka] Empty
Lun 17 Juin 2019 - 21:15
La jeune femme finit par les laisser entrer, toujours paraître sincère dans ses intentions. Elle était toujours au bord de pleurer, cela se voyait, difficile de ne pas paraître indifférent devant un citoyen en galère. Mais Ryoko ne pouvait rien faire pour elle malheureusement, c'est elle-même qui s'est mise dans cette misère, et si elle voulait en sortir, il fallait que cela vienne d'elle et uniquement d'elle, ça, elle n'a pas l'air de le comprendre, toujours en train de se morfondre de son état actuel. Enfin, la rose entre avec Ashitaka, acceptant volontiers la proposition du thé.

Enfin, ce qui arriva finit par arriver, Mina finit par s'effondrer en larme, manquant de se brûler en faisant le thé lorsqu'elle finit par se mettre à pleurer. Ryoko fait comme le Borukan, elle inspire profondément, puis expire, restant calme même malgré la situation. Elle aide aussi la femme à se lever, puis à se mettre assise sur une chaise, avant de s’asseoir en face d'elle, de manière plus décontracté, l'observant encore triste, toujours calme.

- Allons, inutile de vous acharner sur votre sort de la sorte. Je vois bien que vous êtes au bord de la misère, mais du nerf voyons ! Le marché du travail est encore florissant, vous pouvez toujours trouver un emploi pour payer vos facture. Commencez déjà par changer de maison, prenez une maison plus modeste, ça vous fera des économies en moins.

Elle soupire, puis continue de regarder la demoiselle en restant sérieuse, avant de revenir sur ses moutons.

- Enfin, si on est ici, c'est pour en savoir plus sur ceux qui vont on proposé de servir d'espion et qui vous on foutu dans cette misère.

_________________
Répercussions [PV : Ashitaka] 3hon
Merci cerise pour la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603
Borukan Ashitaka
Borukan AshitakaEn ligne

Répercussions [PV : Ashitaka] Empty
Sam 6 Juil 2019 - 8:12
Ashitaka laissa Ryoko s'occuper de la femme, préparant le thé que cette dernière avait voulu faire pour éviter qu'elle ne s'entête et se mette désormais à table. La Sekken commença par la booster un peu, essayant de la rassurer pendant que la femme sanglotait.

« Mon... Mon mari est parti... Avec ma fille... Et les huissiers... Ils vont revenir pour prendre... Le reste... Et personne voudra me réembaucher... Je ne sais plus quoi faire... Madame... »

Un renifflement piteux plus tard, elle continua pour répondre aux questions de la savonneuse jeune femme aux cheveux violacés.

« C'est... C'est l'entreprise... Norashi... Qui m'a contacté... J'étais déjà chez Iwa Service depuis quelques années déjà... Mais j'avais plus trop d'argent... Vous comprennez... La DRH... Gakudo Nami... Elle est si brillante, on est... Enfin, on doit faire honneur à la maison... Quand on en fait parti... Alors on essaie de travailler au mieux et d'avoir de belles maisons et... Et tout... Pour aider l'entreprise à grandir... Lui donner bonne image... Mais ça a fini par être trop... Et quand ça a commencé à être limite au niveau financier, c'est là qu'ils m'ont contacté... Ils m'ont proposé beaucoup d'argent... Contre des informations, des copies de certains documents... Ça semblait pas si grave... Et puis ça me permettait de continuer tout ça... Alors j'ai fini par accepter après plusieurs demandes... »

La femme se remit à pleurer, mettant un moment avant de réussir à se calmer et être à nouveau compréhensible.

« Quand je leur ai donné les informations... Les premières fois c'était des plus petits trucs, ils me payaient à la fin et me donnaient un nouveau travail... Pour compléter mon salaire vous comprenez... Il y avait aussi une offre d'emploi s'ils arrivaient à grossir suffisamment et que ça allait mal de mon côté... Mais au dernier travail, ils... ils ont prit les informations et j'ai plus entendu parler d'eux... Norashi... Il n'y avait plus aucune trace de l'entreprise... Et j'ai jamais eu l'argent... Et c'était de pire en pire puisque c'est à ce moment que... Iwa Service m'a dit qu'ils allaient me demander de partir... Ils m'ont donné une petite indemnité de départ mais... Mais c'est là que mon mari a vu que j'avais perdu mon travail et qu'il est parti... Quand il a su pourquoi... J'ai voulu retourner voir la DRH, elle m'a accueilli mais... Elle m'a dit qu'elle pouvait rien faire de plus et... J'ai craqué... J'ai pleuré dans son bureau et... Je suis rentrée... Et les huissiers sont venus pour... Pour reprendre ce qui appartenait à mon mari... Mais c'était pas assez avec la valeur de la maison... »

Ashitaka observa un peu les réactions de la Sekken à ce discours larmoyant mais aussi empreint d'erreurs de la jeune plaignante. Comment la policière allait-elle réagir à la vision de cette "victime" tout aussi coupable que ceux qui l'avaient visiblement manipulé ? Et surtout, qu'allait-elle trouver ici qui allait faire avancer l'enquête, puisqu'elle ne s'arrêterait pas ici ? Silencieux dans un premier temps, il prit ensuite la parole.

« Vous comprenez cependant que vous avez fait plusieurs erreurs et qu'à ce titre, vous ne pouviez pas vraiment vous en tirer sans retombées, même s'il semblerait que vous avez été particulièrement malchanceuse si on peut le dire ainsi. Est-ce que vous avez eu une adresse, un mot, quelque chose de cette agence Norashi ? Même si elle a disparu bien sûr. Tout ce que vous pourrez nous dire sur eux pourra nous aider. »

Jetant un oeil à Ryoko, il vérifia qu'il n'avait pas dit de bétise ou ne s'était pas enfoncé dans une voie qu'elle ne souhaitait pas prendre. Après tout, c'était elle la directrice de cette enquête, il n'était qu'un accompagnant, un surveillant d'examen en somme.

_________________
Répercussions [PV : Ashitaka] Ashii
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/u563
Sekken M. Ryoko
Sekken M. RyokoEn ligne

Répercussions [PV : Ashitaka] Empty
Sam 6 Juil 2019 - 15:59
Ryoko se met à soupirer légèrement, cette femme a vraiment tout perdu sur le coup, l'emprisonner ne serait qu'aggraver la situation du coup. Enfin, son renvoi et la perte de son mari et de son enfant est déjà une bonne punition à son goût. Elle se met ensuite à écouter ce qu'elle a à dire à proposer de l'entreprise Norashi, une entreprise factice qui demande des informations en échange de rémunération. Visiblement, ils étaient près à se ruiner pour plaire à cette Nami, pour coller à l'image de l'entreprise ... la rose trouve cela un peu ... trop exagéré en fait. Ok, ils veulent paraître plus "riches", mais tout de même ... juste pour coller à une entreprise comme celle d'Iwa Service ? Drôle de nom d'ailleurs pour une entreprise de tissus ... enfin elle ne va pas se plaindre.

- Bien vous habillez aurait suffit vous savez, c'est une entreprise de tissus, ce n'est pas non plus une entreprise immobilière ...

Enfin, Ryoko se met à utiliser ses fins connaissances en femme d'affaire dans l'immobilier pour se mettre à réfléchir, de ce qu'elle sait, elle peut pour l'aider un minimum, au moins pour la remercier pour ces informations. Elle a bien une idée pour l'aider, mais pour le reste, ce ne sera qu'à elle de faire le reste. Elle se met donc assise correctement pour reprendre sa casquette de policière. Ashitaka avait raison, il allait y avoir des retombés, cependant, elle devait trouver un moyen de les faire, ces retombés. Ce n'est malheureusement pas à la rue qu'elle payera une amande pour espionnage industrielle, s'il n'y a qu'une amande du moins.

- Je ne pense pas que cette agence ait un autre nom et une adresse, Ashitaka, ça m'a l'air de n'être qu'une couverture. Cependant, madame, s'ils sont entrés en contact avec vous, quels moyens ils ont utilisés ? Vous ont-ils vu ? Vous ont-ils envoyés des lettres ? Et comment vous avez envoyés vos informations ? Devez-vous la déposer à certains endroits ?

Elle attendait quelques réponses, espérons que ce soit les bonnes.

_________________
Répercussions [PV : Ashitaka] 3hon
Merci cerise pour la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603
Borukan Ashitaka
Borukan AshitakaEn ligne

Répercussions [PV : Ashitaka] Empty
Sam 24 Aoû 2019 - 14:45
Ashitaka laissait la main à Ryoko qui s'en sortait plutôt bien même si la femme cafouillait beaucoup. Une vision d'ensemble de son histoire se dégageait petit à petit et le Borukan commençait à comprendre comment fonctionnait cette société écran qui avait réussi à obtenir des informations sans se mouiller tout en perturbant le bon fonctionnement de leur concurrent.

La jeune femme ne semblait cependant pas penser que d'anciens locaux soient une bonne source d'information, mais le Loup savait que les traques ne pouvaient se permettre d'éluder le moindre indice. Il la laissa pourtant rejeter cette proposition, se demandant si elle avait une autre idée en tête pour avancer, puisque sans cela, sans fouiller l'un des seuls lieux présentant éventuellement des aides, il serait complexe de les atteindre. Elle posa quelques questions auxquelles la femme éplorée mit un peu de temps à répondre, le temps de se reprendre un peu. La patience était décidément de mise avec elle.

« Je... J'ai reçu une lettre... »

Elle se leva alors et marcha doucement jusqu'à un placard qu'elle ouvrit pour en sortir une boite.

« J'avais gardé ces lettres... Au cas où... Mais c'est trop tard maintenant... Je n'ai rien pu faire... Et maintenant j'ai tout perdu... »

Elle posa la boite sur la table devant le duo. Ashitaka laissa à la Sekken le premier regard, patientant le temps que la femme avance dans son histoire.

« Ils me les envoyaient ici et... Je devais poser les informations à l'adresse qu'ils m'avaient donné, dans la boite aux lettres... Ils avaient fait une façade pour leur entreprise, tout semblait normal et... Du jour au lendemain... Plus rien... Et ils ont disparu... »

Elle montra une lettre qu'elle avait écrite où l'adresse était inscrite dessus.

« Je comptais la leur envoyer mais... Quand j'y suis allé pour la déposer... Le cauchemar s'est empiré... Ils n'étaient plus là... Il n'y avait plus rien du tout... »

Si ses longues lamentations mettaient leur patience à rude épreuve, cela avait fini par payer puisqu'ils avaient désormais le mode d'action et le lieu qui l'avait piégé elle. A voir s'ils arriveraient ainsi à remonter la piste. Le Loup regarda alors la jeune femme aux cheveux violacés et attendit d'entendre ce qu'elle avait en tête.

_________________
Répercussions [PV : Ashitaka] Ashii
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/u563
Sekken M. Ryoko
Sekken M. RyokoEn ligne

Répercussions [PV : Ashitaka] Empty
Sam 24 Aoû 2019 - 17:26
Ainsi, le moyen qu'on eu ces hommes de contacter cette femme était par le biais de courrier, classique, mais tout de même embêtant. Quoique, il est peut-être possible d'avoir des indices grâces à ces lettres, déjà leur adresse. Cette adresse lui disait quelque chose, mais ça n'a rien à voir avec une quelconque entreprise ... pourquoi cela lui disait quelque chose ? En tant que femme d'affaire en plus de shinobi, cette adresse elle l'a déjà entendu quelque part, mais pas pour lui rendre visite, mais plutôt pour s'en méfier. Ryoko réfléchit en écoutant la femme continuer, ouvrant une lettre pour tenter de découvrir un autre, remarquant qu'une certaine odeur s'en dégage. Cela lui disait aussi quelque chose, donc elle s'approche, utilise ses talents sensoriels au niveau odorat pour détecter cette odeur, insuflant du chakra dans son nez pour l’amplifier. Il n'y a plus de doute possible : ça sent le tournesol, et visiblement, cette femme n'en possède pas, et il ne s'agit pas de parfum, sinon elle aurait senti de l'ammoniac avec.

- Je reconnais cette adresse ... c'est une société de domiciliation. Des sociétés utilisent souvent cette adresse quand ils n'ont pas d'adresse fixe ... je crois qu'elle a fermer récemment car beaucoup d’arnaqueurs utilisaient cette adresse pour créer de fausses sociétés. Nodashi est donc bien une de ces fausses sociétés il semblerait ... il utilise la boîte aux lettres de la société pour pouvoir avoir un endroit où recevoir les lettres qui soit "officiel" ...

Elle se lève cependant, puis tend la lettre à Ashitaka, lui demandant de la renifler - si possible sans la brûler -, lui demandant s'il ne sent pas lui aussi l'odeur de ces tournesols. Enfin, elle les a aider à avoir un indice, un lieu où trouver les responsables de cette société. Mais cela ne faisait que rendre leur piste encore plus vaste, s'étendant à un village entier, ce qui est déjà moins pire que de circuler dans tout Iwa. Mais peut-être qu'en se rendant à cette société, il y a des chances qu'ils peuvent trouver un profit de personne. Peut-être demander au voisinage ... sinon, il allait falloir se rendre à Tsumago.

- Je vous remercie de l'aide précieuse que vous nous avez donner. Pour la suite, je vous conseille de vous rendre à Inakuni, l'immobilier là-bas est plus bon marché qu'ici. Ca vous donnera un toit qui vous ruine pas en attendant de pouvoir remonter la pente.

Enfin, elle se tourne vers Ashitaka, l'observant pour lui dire que, s'il souhaite rajouter un truc, il peut. C'est peut-être sa "nounou", mais il peut quand même proposer des trucs.

_________________
Répercussions [PV : Ashitaka] 3hon
Merci cerise pour la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603
Borukan Ashitaka
Borukan AshitakaEn ligne

Répercussions [PV : Ashitaka] Empty
Dim 25 Aoû 2019 - 22:55
L'employée se moucha bruyamment tandis que le duo réfléchissait aux nouvelles informations qu'ils venaient de récupérer. Elles leur permettrait d'avancer de manière certaine. Ryoko semblait d'ailleurs s'y connaître un peu puisqu'elle expliqua quel genre d'adresse était celle d'une société de domiciliation, qui revendait des droits pour pouvoir recevoir des courriers et ainsi éviter de devoir donner une adresse personnelle ou d'entrepot qui n'était pas faite pour recevoir livraisons postières et clientèle. Ele expliqua à voix haute sans trop se préoccuper de la femme qu'il y avait beaucoup d'arnaques qui avaient tourné autour de cette adresse, la conduisant à perdre ses droits d'agir ainsi.

Le rouquin soupira lorsqu'elle lui tendit la lettre, ne s'attendant pas à devoir renifler le papier pour y trouver une odeur quasimment inexistante. Si la savonneuse avait un bon odorat, sans doute lié à sa capacité spéciale, le Loup n'avait jamais été reconnu pour ce talent particulier. Lui pouvait reconnaître des différences évidentes, mais percevoir une odeur aussi fine qui datait de plusieurs jours qui plus est, ça lui était totalement impossible. Il regarda simplement en détails l'enveloppe sans y trouver plus de contenu intéressant et la rendit à la Sekken.

« Désolé, je ne saurai pas dire si c'est bien le cas. Je te fais confiance là dessus. »

La femme de son côté finit par se calmer et écouta le conseil de la jeune policière, hochant un peu la tête en la remerciant. Ashitaka approuva en silence cette proposition, la femme étant au final plus une victime qu'autre chose malgré la bétise de l'erreur. Elle n'avait pas été très maligne, s'était laissée ennivrée par une possible rentrée d'argent et s'était faite roulée. Quand Ryoko se tourna vers lui le regard interrogateur, il prit la parole.

« Nous allons vous laisser madame, merci pour votre coopération. »

Sortant de la bâtisse, il attendit que la Sekken le rejoigne pour continuer.

« Je pense qu'aller sur les lieux et rendre visite à l'ancien propriétaire de la société de domiciliation seraient les deux choses à faire. On commence par quoi ? »

_________________
Répercussions [PV : Ashitaka] Ashii
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/u563
Sekken M. Ryoko
Sekken M. RyokoEn ligne

Répercussions [PV : Ashitaka] Empty
Lun 26 Aoû 2019 - 20:05
Le duo d'enquêteurs sortent d'ici, Ryoko attendait une réponse d'Ashitaka quand à la lettre, mais il ne semble qu'approuver sans avoir quoi faire, peut-être n'a-t-il pas le flair aussi bon que celle de Ryoko, il faut dire qu'en injectant du chakra dans son nez, cela lui a permis de sentir plus facilement les odeurs. Un truc de sensorialité basique, rien de bien étonnant après tout, mais c'est vrai que ce n'est pas tout le monde qui l'utilise cette sensorialité, et pourtant, qu'est-ce qu'elle peut être utile ... Enfin, la rose a désormais un endroit où pourrait se trouver ces voleurs de données confidentielles et arnaqueurs, et en échange de ça, Ryoko a donner quelques conseils immobilier à cette jeune femme avant de repartir, c'est que la rose s'intéresse un peu à ce domaine, mais c'est un peu une passion secrète, bien qu'elle ne le cache pas tant que ça qu'elle s'y connait en affaire. Ryoko se tourne vers Ashitaka qui lui demande s'ils doivent se rendre à cette adresse, elle hoche la tête positivement à cette question.

- Rendons-nous là-bas, surtout que je sais où pourrait se trouver le ou les responsables de cette affaire ...

Dit-elle en se déplaçant, suivie d'Ashitaka, toujours la lettre en main. L'endroit n'est pas si loin du coeur commercial, c'est souvent ce genre de zone qu'utilise les sociétés de domiciliation pour servir d'adresse à d'autres entreprises, car souvent proche des entrepôts ou des entreprises qui se servent de cette adresse. Le chemin allait donc être un peu long, et Ryoko décide d'en profiter pour mettre un peu Ashitaka au parfum.

- J'ai vu que tu avais du mal à sentir l'odeur qui s'est imprégné sur cette lettre, en fait, cela sentait le tournesol. Je suis sûre que ce n'est pas un parfum artificiel, je n'ai senti aucuns traces d'ammoniac, mais cela veut dire que l'endroit d'où provient la lettre regorge de tournesol, et il n'y a qu'un village qui possède un champ complet de ces fleurs au alentour d'Iwa.

Ashitaka était maintenant au courant de ce que Ryoko avait en tête, et ce qu'elle veut donc demander à cette société, c'est si l'un de leur emprunteur se trouve au alentour du village de Tsumago, voire dans ce village lui-même. Après tout, personne ne remarquera une fausse entreprise dans un village aussi pittoresque que celui-ci, surtout s'il s'agit en vérité d'une simple maison. Enfin, Ryoko se retrouve devant le bâtiment, en espérant que le propriétaire de cet endroit soit ici. Elle se met donc à toquer pour voir s'il y a encore quelqu'un dans ce bâtiment, sinon, la police devrait les aider à savoir où se trouve le responsable actuel de cette société.

- Bonjour, il y a quelqu'un ?

Elle espère ne pas tomber sur un bide.

_________________
Répercussions [PV : Ashitaka] 3hon
Merci cerise pour la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603

Répercussions [PV : Ashitaka]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: