Soutenez le forum !
1234
Partagez

Il n'y a pas de fumée sans feu | Ft. Mamoru Honō

Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Il n'y a pas de fumée sans feu | Ft. Mamoru Honō Empty
Dim 3 Mar 2019 - 12:38
ost : piano bar I

L’assimilateur de feu n’était que défi et surenchère. Même lorsqu’on lui proposait d’aller se mettre quelque chose sous la dent, ou d’hydrater sa gorge asséchée, il trouvait matière à jouer à qui aurait la plus grosse… soif. Mais Sesshū avait l’impression qu’il commençait à comprendre son homologue shinobi, et se lier d’affection avec lui. Une fois le manque de respect et l’impulsivité passés, Mamoru Honō détenait de précieuses qualités, dont une chaleur de vivre résistant à toute épreuve – inhérente à sa nature flamboyante. On ne pouvait pas s’ennuyer avec le bandit – quitte à ne pas se reposer non plus. Ce fut le genre d’énergumènes à toujours viser la lune, et à convaincre indirectement son entourage à en faire de même pour le surpasser... et le faire taire.

Nous ne sommes plus très loin.

Rapidement, les deux compagnons arrivèrent à destination, devant cet établissement expérimental, de niche, « Le Fumoir », maladroitement placé dans une modeste ruelle du centre-ville pour n’attirer que les connaisseurs du genre. Sesshū prit les devants et s’engouffra dans l’allée. Croisant le chemin d’un civil sortant du bar discret, il le laissa passer du mieux qu’il put, se collant presque au mur – et le salua d’un geste poli de la tête. Il était commun, entre gentlemen, de partager le même code de conduite.

L’endroit exige une certaine… tenue. Je ne me fais pas de soucis pour toi, mais veille à ne pas ternir notre réputation. Ce serait dommage d’être radié du cercle.

Un vigile accueillit les deux shinobi, et leur ouvrit la porte menant dans l’enceinte du « Fumoir ». En face d’eux, directement, se profilait un bar d’accueil, et ses trois tabourets en plein duel mexicain. Le serveur fit un signe de la tête aux nouveaux arrivants, un sourire amical greffé sur le visage. Il posa un premier verre en cristal devant lui, qu’il était en train d’astiquer d’une fine étoffe ; rapidement suivi de son jumeau venu de nulle part, sinon des étagères sous le comptoir. Au loin, un pianiste promenait ses doigts sur son instrument, dans un coin de la salle de vie depuis laquelle il œuvrait. Sa mélodie se propageait à travers tout le bâtiment, attisant la chaleur des lieux avec brio.

— Messieurs. Que puis-je faire pour vous ?
Mon ami est néophyte. Que lui conseillez-vous pour commencer ?

Le serveur se permit de reluquer le bandit de la tête aux pieds. D'aucuns pensaient que l'homme disposait d'un don sensoriel poussé lui permettant de ressentir les envies spiritueuses de tout être au moindre regard. Un don qui trouvait toute son utilité au sein du Fumoir. Il se retourna alors, saisit une bouteille de bourbon, ôta son bouchon de liège d'une main ferme, et versa un fond de liqueur dans le verre du shinobi.

— Dix ans d'âge. Pour habituer votre palais, sir. Et pour vous, ce sera ? ... Ne dites rien, je sais. Liqueur de datte, Kaze no Kuni, infusée de son fidèle scorpion... venimeux.

Le connaisseur posa une bouteille transparente devant les deux hommes. La dépouille d'un scorpion décantait bel et bien au fond, inerte, rongé par les sucs du spiritueux. Il porta le goulot de la flasque sur le bord du verre de l'augure, et en versa un fond.

— Bonne dégustation.


_________________

Il n'y a pas de fumée sans feu | Ft. Mamoru Honō UfV1OWm
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969
Mamoru Honō
Mamoru Honō

Il n'y a pas de fumée sans feu | Ft. Mamoru Honō Empty
Mer 6 Mar 2019 - 9:04
« Mh, en effet, dix ans d’âge. Un bon bourbon. »

Je pris le verre et en gouttai deux grosses gorgées. Le bourbon était également un whisky, je reconnaissais chez ce barman un certain talent pour deviner les goûts de ses clients, bien que je le trouvais le mélange légèrement faible. Je n’aimais pas particulièrement manger, mais j’aimais tout particulièrement boire et notamment les alcools les plus forts. Enfin, ce qui m’étonnait, c’était le fait qu’il me serve un verre. N’était-on pas supposé fumer ?

Sourcils froncés, j'observais les environs, le man, le bar, le barman, tout ça avec une pointe de curiosité dans mes yeux. Perplexe. Dubitatif. Je regardais, à droite à gauche, chaque indication sur les murs, chaque nom sur les bouteilles, l'esprit complètement dissipé dans ce lieu à l'ambiance raffinée où le code vestimentaire avait son importance. Je n'étais pas spécialement propre ou maître en hygiène, mais j'avais des vêtements habillés et j'en étais fier, c'était une de mes richesses. Ils me permettaient de rentrer sans souci dans ce genre de lieu. Mais malgré mon apparence, c’était la première fois que je venais.

En un sens, je me sentais complètement dépaysé, sorti de mon environnement naturel où en temps normal je traînais avec, soit des voyous qui vivaient dans la rue, soit des shinobis qui rampaient dans les terrains d'entraînement. Cela me faisait étrange d'être éloigné de toute poussière. Mais en un autre sens, je me sentais dans un environnement familier où il y avait une atmosphère des bars avec une sombre luminosité et une multitude d'alcools disposés sur l’étagère - sans oublier cette petite musique de fond qui jouait en continue donnant un air mystérieux et accueillant au lieu..

Mais ce qui m’étonnait le plus dans tout ça, c’était le fait que mon partenaire soit habitué à ces lieux. En effet, qui aurait cru que l'augure serait le genre de personne à venir dans tels lieux. Je me tournai vers ce dernier et affichai un léger sourire amusé.

« T’en as pas l’air.. Ainsi, t’aimes aussi ce genre d’endroit.. Depuis combien d'temps t’connais c’lieu ? J’en ai déjà entendu parler par des compères de boissons, mais j'avoue que c’la première fois que j'viens.. J’n’aurais jamais cru que ce serait toi qui m’emmènerais ici.. »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Il n'y a pas de fumée sans feu | Ft. Mamoru Honō Empty
Dim 10 Mar 2019 - 12:01
ost : piano bar I

Sesshū promena ses doigts sur le contour de son verre en se laissant bercer par le piano à queue de la salle annexe, et les paroles de son ami juste à côté de lui. Aussi loin qu’il remontait dans le temps, l’augure embrassait déjà l’hédonisme, et s’évertuait à caser des sorties dans tel restaurant, ou tel bar, dans son emploi du temps surchargé. L’enfant de l’os n’avait aucun complexe ; ainsi, il profitait de ces nouvelles expériences, parfois dangereuses pour son intégrité physique et son image, afin de garder la tête au-dessus de l’eau, et respirer. Le Fumoir lui avait été conseillé par un ami de son grand-père, quelques jours après le dernier souffle de Kaguya Hiroko. L’homme l’avait pris sous le coude et, dans le but de chasser ses idées noires, l’avait emmené entre ces quatre murs.

Le coup de foudre avait été immédiat.

Deux ou trois ans, tout au plus. Ça te surprend ? Tu te focalises bien trop sur le bâton qui ressort d'habitude de mon séant. Je suis un homme avant tout.

L’augure porta ses lèvres sur sa boisson, et en captura une petite partie. Il laissa tourner le breuvage sur sa langue, s’imprégnant des saveurs de datte et de… scorpion ? Un arrière-goût incisif vint le percuter, balayant la sensation qu’il avait jusqu’alors de la liqueur pour lui en donner une toute autre. Sesshū finit par avaler le nectar, un sourire fin se frayant de concert sur son visage. Toutefois, il manquait quelque chose à cette soirée.

Que pouvez-vous nous conseiller en matière de cigare ?
— L'entrée vous a-t-elle conquise ?
Parfaite – comme d'habitude.
— C’est un honneur de l’entendre. Veuillez donc me suivre, messieurs.

Le serveur emporta ses deux bouteilles avec lui, fit un signe à un collègue au loin, et s’aventura alors hors de son comptoir pour fouler les tapisseries du Fumoir. Les deux compagnons d’armes emboitèrent son pas, et atteignirent ainsi un cagibi singulier, de trois personnes de largeur, où des myriades de cigares attendaient l’odorat d’un client, dans leurs boites respectives. L’employé jeta un dernier œil aux shinobi, un brin plus insistant, puis promena ses doigts sur les étagères afin de sélectionner un éventail de cigares de toute taille, de tout parfum, et de tout prix.

— Nous avons reçu une nouvelle recette, monsieur, à base de feuilles de menthe noire, oxydées, séchées. Le goût intrinsèque de la plante emporte sur tout le reste.
Avez-vous des vues sur de nouveaux ? Néophytes ?
— La maison altère sa politique, en effet.

Le spécialiste saisit un coupe-cigare entre ses doigts et décapita la tête de l’un d’entre eux, de première gamme, devant les deux témoins. Lorsque l’homme tendit le cigare à Sesshū pour qu’il continue la préparation, celui-ci accepta d’un signe de la tête, prit une bougie posée là, et vint lécher timidement le bout de l’objet par la flamme.

— Ceci est un classique. Mais il sublimera ce bourbon – tout aussi emblématique.
À toi l'honneur, Mamoru Honō.

L'augure tendit le cigare à son ami pour déterrer la hache de guerre. Le serveur, quant à lui, préparait déjà deux nouveaux fonds de bourbon afin d'emporter ses clients dans une fusion parfaite des saveurs. La soirée ne faisait que commencer...

_________________

Il n'y a pas de fumée sans feu | Ft. Mamoru Honō UfV1OWm
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969
Mamoru Honō
Mamoru Honō

Il n'y a pas de fumée sans feu | Ft. Mamoru Honō Empty
Mar 12 Mar 2019 - 0:11
J’étais assez surpris de la suite. En effet, je ne m’attendais pas vraiment à voir une suite - ou du moins, pas à voir une suite semblable. Après avoir terminé mon verre de bourbon, je me fis inviter vers l’intérieur de l'établissement dans une sorte de cagibi, une sorte petite pièce relativement étroite. Je me fis la remarque intérieurement, comme quoi personne n’avait intérêt à être claustrophobe au vu du peu d’espace à notre disposition.

Toutefois, mon attention fut vite attirée ailleurs par l’odeur particulière qui régnait dans l’espace. Je possédais un odorat assez développé et ce petit détail me fit immédiatement tilt. C’était du tabac. Je devinais que nous allions donc fumer. Alors que je découvrais avec once de surprise présent dans mon regard, mon partenaire semblait des plus habitué. Lorsque celui-ci me tendit le cigare, j’eus un court instant d’hésitation avant de finalement accepter son offre.

« Mh.. »

Je le coinçai entre mes lèvres et j’aspirai une grande bouffée de cet air qui traversai mes poumons et ressorti sous la forme d’un nuage de fumée depuis mon nez. Tel un doux poison qui traversait mes poumons, la nicotine venait revigorer mon corps. Toutefois, je demeurais assez dubitatif à propos du goût. Alors que je rendais ma cigare, le serveur me tendit à nouveau un verre de bourbon.

Le mélange des deux donnaient une saveur bien particulière. J’avais l’impression de goûter de la haute gastronomie où le premier verre était l’apéritif et où on attaquait l’entrée. Toutefois, je ne saurais dire si c’était vraiment bon. Je n’étais pas habitué à ce genre de luxe et de saveurs recherchés. J’étais habitué à du rustre et ce changement me rendait totalement dépaysé. J’haussai un sourcil.

« Ce.. N’est pas mauvais. »

C’était en effet la seule chose que je pouvais dire qui était tout à fait véridique. Ça n’avait pas mauvais goût. Après tout, comment le tabac ou l’alcool pouvait avoir mauvais goût ? À ce même instant, je lançai un regard curieux en direction du Kaguya pour voir comment il "savourait" ce genre de chose.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Il n'y a pas de fumée sans feu | Ft. Mamoru Honō Empty
Mar 30 Avr 2019 - 9:47
ost : piano bar I

Le maître du Shikotsumyaku était aux anges. Bien qu'il ne s'offrait pas assez de temps pour fouler du pied cet endroit quasi-sacralisé, il était évident que l'augure était un client habituel des lieux, et qu'il maîtrisait déjà les mimiques inhérentes aux fins connaisseurs. Prenant le bout du cigare en étau entre ses lèvres, il embrasa la cendre à l'autre extrémité de brèves mais puissantes succions, avant de recracher son nectar volatile sous la forme d'une fumée opaque et odorante. Dès lors, il se laissa choir en arrière, sur son siège ; et saisit la boisson que lui avait conseillé l'hôte pour danser avec les effluves rémanents du tabac. L'enchaînement des deux plaisirs mortels condamna le stoïcisme de Sesshū, parfois jugé trop droit et ennuyant, pour la soirée. Mais il était un homme différent dans l'enceinte du « Fumoir » – comme nombre d'habitués l'avait déjà compris.

L'augure profita pleinement de cette énième expérience, délaissant son partenaire néophyte aux conseils du serveur. Chaque être dispose de ses propres affinités ; ainsi l'augure ne pouvait pas imposer une certaine combinaison, un certain cocktail d’arômes, à l'assimilateur des flammes sans le connaître davantage, ni posséder un talent particulier.

Prends tes aises, Mamoru Honō. Je vais faire un tour des lieux ~

Gardant le cigare en bouche, et son verre de bourbon en main, il se leva de sa place et fit un signe de la tête à ses deux compagnons, qu'il quitta. Il n'était pas rare que des visages familiers fassent de l'établissement leur point de chute pour la nuit. Peut-être que le Kaguya allait rencontrer l'une de ces connaissances lors de son tour du propriétaire.

HRP :
 

_________________

Il n'y a pas de fumée sans feu | Ft. Mamoru Honō UfV1OWm
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969

Il n'y a pas de fumée sans feu | Ft. Mamoru Honō

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: