Derniers sujets
Partagez | 

Une des épreuves ! [FT - Nara Seijiro]


Mer 19 Juil 2017 - 23:47
Une semaine venait de passer depuis l'élection de Nara Seijiro au poste de Raikage. Durant la moitié de ce temps, j'avais réfléchi à ce que m'avait annoncé notre nouveau leader. Il me donnait clairement ma chance pour passer Chûnin après avoir vu que j'étais un Shinobi digne du village. Le seul point négatif était qu'il voulait me tester en combat et que ce n'était pas du tout ma spécialité. Moi qui développais plutôt des techniques de traques, de captures et surtout d'espionnages, je n'étais vraiment pas à la hauteur surtout contre un Kage. Il me fallait donc un plan pour réussir le combat que Seijiro m'avait proposé.

En trois jours, j'avais réussi à bloquer une heure du planning du Raikage grâce à l'une de ses secrétaires. J'avais dépensé pas mal d'énergie pour réussir à avoir ce créneau, notamment en venant tous les matins à l'aube et à attendre dans le hall d’accueil pour prouver ma détermination. Pour au final avoir mon rendez-vous au petit matin.Il me restait donc plus que deux jours pour me préparer contre lui.

N'étant que Génin et Seijiro Jonin, mes seuls atouts étaient la patience, la stratégie, la surprise et surtout ma détermination. J'avais choisi comme lieu un endroit qui m'était familier, celui de ma première rencontre avec Kizuato Daisuke, une petite plaine entourée par une dense forêt à cinq minutes de marche du village. Celle-ci situé sur un petit plateau à flanc de montagne pouvait mettre particulièrement utile pour divers projets.

Pendant les deux jours de préparation, je me levais à l’aube pour me rendre sur le lieu, histoire de peaufiner mon fameux plan. J'avais besoin de modifier quelques aspects du terrain pour mon combat et je n'avais que très peu de temps. Muni de câbles, de kunais, de parchemins et d'une hache j'installais quelques pièges et je me creusais aussi des caches dans les arbres. J'étais partie sur une stratégie d'attaque éclair, mais pour cela il me fallait de quoi battre en retraite à chaque fin de cycle d'attaque.

Pendant mes déjeuners, je m'interrogeais quand même sur un point. Je me demandais comment Seijiro allait prendre le fait que je me prépare pour le combat. Car s'il voulait voir ma force pure, j'étais en train de faire l'opposé de ce qu'il pouvait espérer. Mais dans ma tête, l'anticipation et la stratégie militaire étaient le meilleur atout pour un Shinobi et je comptais lui montrer de quoi j'étais capable dans ses disciplines.

Les quarante-huit heures s'étaient déroulées à vitesse éclair. Je me trouvais là, assis en tailleur, au milieu de la plaine en attendant l'arrivée du Raikage. Mon Onkyoton était activé depuis pas mal de temps car si je pouvais installer des pièges, il pouvait essayer de m'attaquer par surprise. Il n'y avait pas de règles dans un vrai combat et je savais trop bien qu'il voulait me tester en situation le plus réel possible. Dans ma main gauche un kunai se tenant prêt à être utilisé et dans ma main droite un câble camouflé dans les herbes patientait tranquillement le temps que Seijiro fasse son apparition.

J'allais affronter le Raikage...

_________________

"Un farm de qualité pour un rp saint !"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t379-ogawa-kintaro-le-chemin-de-l-ascension#2167

Jeu 20 Juil 2017 - 7:13
Spoiler:
 

« Seigneur Raikage, vous avez un rendez-vous dans un lieu étrange avec.. »
« Sur un terrain avec Ogawa Kintaro pour lui faire passer un test spécial. Merci Kohana, je m’y rendais justement. Et pour la centième fois, arrête de m’appeler Seigneur. » Dit-il tout en quittant l’Assemblée. De loin, il pouvait entendre la voix diminuer de Kohana.
« Je n’y peux.. » Finit-il par entendre avant que la porte de l’Assemblée ne se referme sur sa phrase.

En effet, pour le coup, il n’avait pas eu besoin de Kohana pour se rappeler le rendez-vous qu’il avait en cette belle journée.. Belle ? Pas exactement. La météo n’était pas clémente aujourd’hui, et cela faisait sourire Seijiro en pensant que Kintaro maudirait sûrement que le rendez-vous prit et le combat se déroule sous un tel climat. Il faisait froid, il y avait beaucoup de vents et les nuages s’épaississaient à vue d’œil, mais tout bon shinobis se devait de savoir combattre et ce, même quand la situation n’était pas optimale. Le Nara s’était habillé en conséquence, il portait une veste longue avec une cape encapuchonnée pour le protéger du froid et du vent. Il avait prit avec lui tout son attirail shinobis, oui, il allait combattre sérieusement. Sur un air de musique celtique où s’alliaient tambours et hurlements de loups au clair de lune, notre protagoniste prit une grande inspiration avant de bondir de toit en toit pour se rendre sur les lieux du combat. Il avait prévenu Kohana que lorsque Kintaro se présenterait, il pourrait choisir lui-même l’endroit Après tout, il était déjà désavantagé du grade. Non pas qu’il désirait se lancer des fleurs, mais Kintaro allait tout de même affronter le Shodaime Raikage.

Quelques minutes plus tard, Seijiro arrivait aux pieds d’une montagne, sur une pleine ou se trouvaient quelques rochers. Etudiant le terrain, il vit avec satisfaction qu’il avait pensé à tout, tout pour tourner le combat à sa faveur. Il y avait pas mal d’obstacles derrière lesquels il pouvait aisément se cacher ou esquiver les attaques du Shodaime. Pendant les quelques minutes de courses de Seijiro, le temps s’était encore dégradé. Au delà du vent qui continuait de battre avec fureur, une petite et fine pluie s’était mise à tomber. Il faisait froid, mais alors qu’il avançait sur cette plaine, il vit alors un Kintaro bien déterminé à en découdre, il le voyait dans ses yeux. L’homme avait un kunai dans la main, visiblement prêt et décidé. Avec un sourire, Seijiro ne prit pour une fois pas la parole, il se contentait de rester là, debout, pendant quelques minutes avant de finalement bouger rapidement le bras. Glissant le long de sa manche, il fit alors apparaître lui aussi une arme blanche, un shuriken qu’il lançait immédiatement sur Kintaro.

Tout en regardant le shuriken tourner toujours plus vite en direction du Genin, Seijiro décidait alors de se lancer sur lui directement au corps à corps. Mais il ne l’attendrait pas tout de suite, il avait laissé une bonne distance entre eux. Voyant que Kintaro n’avait pas lancé immédiatement d’attaque, il allait se diriger vers lui avec hâte pour un combat au corps à corps, à l’ancienne mode de chez nous. Comment allait-il réagir ? Chacun de ses choix pourrait lui être fatal !

Citation :
HRP : Avec ou sans FT c'est toi qui choisit pour le coup ! Bonne chance !

_________________



◊ Connais ton ennemi et connais toi toi-même; eussiez-vous cent guerres à soutenir, cent fois vous serez victorieux.
◊ Si tu ignores ton ennemi et que tu te connais toi-même, tes chances de perdre et de gagner seront égales.
◊ Si tu ignores à la fois ton ennemi et toi-même, tu ne compteras tes combats que par des défaites.
Sun Tzu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t85-nara-seijiro-100

Jeu 20 Juil 2017 - 12:37

J'attendais au centre de la plaine, les genoux au sol, l'arrivée de mon adversaire. Au fil des minutes la météo annonçait un sombre événement, la pluie ruisselait de plus en plus sur mon visage et le vent levait les feuillages dans les arbres. Malgré tous ses éléments naturels, ma concentration restait à son maximum. Je pouvais entendre tous les sons autour de moi, de la branche craquante à cinquante mètres à ma droite, aux feuilles se soulevant dans les airs par le souffle de la nature. Mon Onkyoton était actuellement à un taux de perfection que j'avais rarement atteinte à mon niveau.

Quelques minutes passaient jusqu'à l'arrivée de Seijiro,. J'avais pu entendre son arrivée qu'au dernier moment avant son apparition malgré ma capacité de repérage. Cela me prouvait que la différence de niveau était élevée et que j'allais devoir me donner à fond pour le combattre.

Toujours sur le sol, je regardais notre Shodaime Raikage droit dans les yeux, pour lui prouver que j'étais capable de l'affronter avec honneur. Il ne disait d'ailleurs pas un mot à mon égard, il avait surement très bien compris que je ne m'étais pas donné autant de mal en préparation pour n'avoir qu'un petit discours. Nous étions là, en face de l'autre, sans que chacun d'entre nous ne bougions le moindre muscle pendant de courtes minutes que je comptais en heure. Jusqu'à que le combat commence.

Seijiro engageait le combat en premier en me lançant un shuriken. Celui-ci virevoltait dans les ais en ma direction, en brisant les fines gouttelettes d'eau. Pendant le trajet de cet objet venant vers moi, je ne bougeais pas d'un pouce alors que mon adversaire se lançait dans ma direction. Ce n'était qu'à la vision de celui-ci s'avançant vers moi que je débutais mon combat. In extrémiste, je parvenais à dévier le shuriken avec mon kunai qui s'en alla se planter contre le sol en arrachant une meute de terre. Le coup de poignée du Raikage était puissant et son shuriken avait suffi à laisser une marque sur la lame de mon arme.

Je profitais de la déviation et aussi que le grand blond se rapproche de moi pour sauter en arrière, arrachant avec moi la fine ficelle en acier que je tenais en main. Seijiro pouvait voir maintenant que je ne m'étais pas contenté de faire un simple combat de bourrin. J'avais un plan, j'avais des pièges et j'avais préparé le terrain à mon avantage. La surprise était là, surtout quand deux parchemins de fumigènes viennent à se déclencher à ma gauche et à ma droite recouvrant la vision qu'il pouvait avoir sur moi.

Encore en l'air en train de me donner de la distance entre lui et moi, je lançais une de mes techniques Futon en toute hâte pour ne pas laisser le temps à Seijiro d'esquiver. L'épaisse fumée qui venait d’apparaître l'empêchait de voir ce que je préparais, mais n'importe quel ninja ne pouvait se faire duper plus de quelques secondes par ce stratagème. Ici, ma seule chance était l'effet de surprise. Surtout que le brouillard opaque ne restait pas plus d'une dizaine de secondes à cause du vent qu'il y avait.

Mais mutras effectués, j'envoyais dans la dernière position connue du Raikage une salve de lame de vent venant transpercer les fumigènes. Je n'attendais pas grand-chose de cette technique mais si elle pouvait seulement toucher sa cible, cela m'aiderait un peu pour la suite.


Spoiler:
 

_________________

"Un farm de qualité pour un rp saint !"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t379-ogawa-kintaro-le-chemin-de-l-ascension#2167

Sam 22 Juil 2017 - 7:14
Le combat venait de débuter lorsque déjà le jeune Kintaro surprit le Shodaime dans sa manœuvre. Tout d’abord, il se contenta de sortir un kunai pour dévier le shuriken que Seijiro venait de lui lancer dessus. Celui-ci terminait sa course profondément dans le sol, laissant une marque indélébile sur la terre aux pieds de Kintaro. Par la suite, alors que l’homme à la chevelure blonde fonçait en direction de son opposant, ce dernier fit quelques pas en arrière en tirant d’un seul coup sur une sorte de fil de fer. Le bruit engendré alertait immédiatement le manipulateur du Kagemane qui s’arrêtait aussi rapidement qu’il le put malgré la vitesse qu’il avait déjà prit. La vitesse cinétique l’empêchait de s’arrêter d’un seul coup avant que les parchemins de l’Ogawa ne se déclenchent. En plein dedans, des bombes fumigènes éclatèrent pour envahir la zone où se trouvait le Shodaime. Astucieux, l’homme avait donc préparé le terrain avant de venir à la rencontre de Seijiro. Depuis combien de temps était-il venu ? Combien de stratagèmes avait-il mit au point avant d’entamer ce combat ? Ce devait être pour cette unique raison qu’il semblait si confiant.

Il savait bien que la différence de niveau était énorme. Il avait donc préparé le terrain, mais sans prévenir le Raikage. Très rapidement, Seijiro conscient d’être dans un piège fit un grand bond en arrière. Ce ne pouvait pas être juste ça, Kintaro avait très certainement préparé une attaq.. Ah bah, quand on parle du loup, on en voit la queue. Alors que le Raikage s’était très rapidement déplacé en ligne droite, en arrière pour sortir du nuage de fumée, celui-ci fut soudainement brusqué par quelque chose. La fumée avait brusquement eut un mouvement en direction de Seijiro. Il pouvait le voir à l’œil nu. Kintaro maîtrisait très certainement le Fûton. Une bourrasque de vent atteint alors le Nara qui essayait de lutter contre la force de cette attaque. Regardant ses bras avec lesquels il était en train de protéger son visage, il fut des éraflures déchirer ses vêtements et lui entailler la peau. Assez pour faire couler un peu de sang, mais pas assez pour le blesser réellement. Une technique de rang D, ou C peut-être. Mais la stratégie était bonne. La chance sourit aux audacieux.

La première étape de Seijiro était faite. En cas de charge, conscient de la différence de niveau qu’il y avait entre un genin et le nouveau chef d’un village, il avait décidé d’éviter le contact avec le Shodaime. Très bon point. La deuxième étape était déjà en cours. Effectivement, s’il n’avait pas esquiver la bourrasque de vent, c’était surtout pour ne pas perdre de temps, garder le pouvoir de la contre-attaque et profité du peu de fumée qu’il y avait sur le terrain. Bien qu’il commençait à pleuvoir des cordes, la lumière du soleil provoquait une ombre au Shodaime. Une ombre étrange dont plusieurs fines cordelettes étaient d’or et déjà partit de son ombre. Cette technique était une basique du clan Nara. Des fils d’ombres fait pour transpercer l’adversaire faiblement. Il allait donc de ce pas vérifier si Kintaro pouvait réagir à une rapide contre-attaque et voir comment il pourrait se défaire de ce genre de technique.



_________________



◊ Connais ton ennemi et connais toi toi-même; eussiez-vous cent guerres à soutenir, cent fois vous serez victorieux.
◊ Si tu ignores ton ennemi et que tu te connais toi-même, tes chances de perdre et de gagner seront égales.
◊ Si tu ignores à la fois ton ennemi et toi-même, tu ne compteras tes combats que par des défaites.
Sun Tzu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t85-nara-seijiro-100

Dim 23 Juil 2017 - 21:57

L'épaisse fumée grise se dispatchait en seulement quelques secondes devant mes yeux et c'était seulement en une seconde que le Raikage avait lancé sa contre-attaque. À travers les voiles que ma technique avait provoqués je pouvais distinguer les ombres du clan Nara en train de fendre la grisaille. Sans n'avoir vraiment le temps d'esquiver une attaque aussi rapide, je n'avais réussi qu'à mettre mon bras en guise de protection. Le temps d'une transmission nerveuse, d'un battement de cils, je ressentais et voyais plusieurs petites cordelettes planter dans mon biceps et mon avant-bras.

La fumée se dissipait très vite à cause du vent et je pouvais voir le bas de Seijiro déchirer par mes lames de Futon et j'en déduisais de suite qu'il avait volontairement pris mon premier assaut pour mieux contre-attaquer par la suite. C'était une stratégie qui fonctionnait très bien vu notre différence de niveau, mon bras et pour ainsi dire mon corps était maintenant sous son emprise. Si je ne me dégageais pas très rapidement, l'art des ombres allait m'engloutir sans aucun problème.

Sans prendre la peine de réfléchir, ma main armée du kunais se leva en l'air pour s'abattre de toute sa force sur la technique du Raikage. Je réussissais d'ailleurs à me détacher quasiment de son contrôle, mais malheureusement sur les quelques piques un étais resté intact pendant que les autres se brisaient en laissant leurs pointes planter dans ma chair. Je n'avais pas vraiment le choix pour me défaire du lieu qui me raccordait à Seijiro. Je pris sur moi-même et j’effectuai un bon en arrière pour m'arracher à ses griffes noires.

Le sang chaud coulait sur mon bras tachant le sol de son empreinte pourpre. Mes muscles me criaient de ne pas faire appel à eux tant que ses embouts d'ombres étaient encore présents. Mais je devais continuer le combat malgré tout, même si je n'avais plus qu'un bras de disponible.

Je pris alors la décision de foncer sur lui pour l'affronter au corps-à-corps malgré ma faible chance. Avec ses mouvements réduits par les blessures de ses jambes, j'avais peu être mes chances contre lui.

Je me rapprochais rapidement de lui pour venir au contact, puis je pris une grande respiration. Mon kunai en l'air, je me préparais à lui infliger un coup.

Mais au dernier moment mon bras s’arrêta dans les cieux et mon corps continua à avancer proche de celui-ci de Seijiro. Ma bouche expira toute la puissance de l'Onkyoton. Mon cri perçait le souffle du vent et surtout s’abattait tel un tonnerre dans les tympans du Raikage.

Mon but de mon rapprochement n'était pas de l'affronter au Taijutsu, je n'étais quand même pas suicidaire. Mais de le surprendre et de perturber son esprit le temps que je puis prendre plus de distance entre nous pour arracher ses piques d'ombre de mon bras pour pouvoir de nouveau l'utiliser malgré la douleur que j'allais endurer.



Spoiler:
 

_________________

"Un farm de qualité pour un rp saint !"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t379-ogawa-kintaro-le-chemin-de-l-ascension#2167

Une des épreuves ! [FT - Nara Seijiro]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: