Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Oxygéner l'esprit [Feat.Musashi Han]


Mar 5 Mar 2019 - 0:02
Les hauts-plateaux étaient le théâtre de bien des scènes insolites. Ce lieu incarnait pour beaucoup un havre de paix sans égal à des kilomètres à la ronde, pour d’autres, c’était un exutoire idéal pour vomir toute sa haine, ou déchainer sa colère, isolés de tous. Fidèle à lui-même, le samouraï cherchait un refuge, loin du tumulte de cette société cachée dans la roche, pour réfléchir sur son avenir et se recentrer sur lui-même, en faisant, notamment, le point sur ses objectifs. Les vents nouveaux se levèrent, au fur et à mesure qu’il poursuivait son ascension vers les hauteurs, fauchant les quelques fleurs qui poussaient péniblement, débarrassant cette roche polie du cumul de sa poussière.

Il y avait un jeune homme sur son habituel lieu de recueillement, qui avait, semblait-il, ses propres réflexions à mener. C'était la raison qui l'avait conduit à venir ici, comme à son habitude. L'idée de rebrousser chemin lui traversa l'esprit, mais ce dernier n'en fera rien, au contraire, il engagea la conversation.

« J'ai rarement vu des personnes se poser aussi haut sur ces plateaux,
Est-ce l'air pur de ces lieux qui t'attire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 5 Mar 2019 - 19:51


OXYGÉNER L'ESPRIT

-------------

Après l’arrière-cour de l’académie, les hauts-plateaux étaient presque devenus mon deuxième lieu de prédilection. En effet, après un bon entraînement bien épuisant, rien ne valait mieux que de contempler le paysage magnifique que nous offrait cette vue. De plus, en ces lieux, il y régnait un calme absolu, de quoi profiter pour faire la part des choses dans mes émotions et mes objectifs. D’ailleurs, si j’en avais la possibilité, je créerais sans doute une petite cabane en ces lieux, loin de toutes vies et surtout de toutes agitations, demeurant ainsi pour « l’éternité »...
Bref, je profitais de ce moment paisible pour faire le point sur ma situation. Mon intégration au sein du village était plutôt réussie, bien que mes objectifs soient quant à eux encore loin d’être atteints. En effet, mes entraînements ne portaient pas vraiment leurs fruits, et cela pourrait être quelque peu problématique, surtout si jamais mon grand-père décidait de resurgir soudainement. Il cherchera d’ailleurs à m’éliminer, nulle doute sur cela. Je me devais donc de bien me préparer aussi physiquement que mentalement pour ce jour. Même si en vérité, j’aimerai tellement le convaincre de laisser sa rancune de côté, de passer ainsi à autre chose, comme par exemple chercher à faire le bien autour de lui en espérant ainsi obtenir, un jour, la rédemption. Après tout, il était à l’origine de la mort de ma mère, de la mort de mon père, ainsi que de la mort de tous mes camarades, que ce soit directement ou indirectement.

Bien sûr, je lui en voulais terriblement d’avoir fait de ma vie un cauchemar. Mais aujourd’hui, on pouvait d’une certaine manière dire que j’en ressors grandi de tous ces horreurs, et que je savais que la vengeance ne me mènerait à nulle part, si ce n’était que de devenir pire que la personne que je détestais tant. En soi…
Alors que j’étais en train de faire la part des choses dans ma tête, la présence d’un inconnu m’extirpa de mes pensées. L’individu en question m’interpella, déclarant qu’il n’avait encore jamais vu quelqu’un se poser aussi haut sur ces plateaux. Ainsi, il lui arrivait également de roder par ici ? Quant à sa question en ce qui concerne ma présence et l’air pur des lieux, il avait effectivement raison même si la raison de ma présence allait bien au-delà de cela. Quoi qu’il en soit, je me tournai légèrement pour l’observer, l’accueillant d’un agréable sourire :

« Pas vraiment, et toi, est-ce pour cette raison que tu es venu jusqu’à ici ? » Fis-je, amicalement. « Regarde ! » Poursuivis-je, lui indiquant de regarder attentivement l’horizon. « C’est pour cette raison que je suis ici. » Repris-je, d’un air mystérieux.

Ma phrase pouvait être interpréter d’une et mille façons, et c’était justement pour cela que j’avais choisi de le prononcer de la sorte.

« Au faite, moi c’est Musashi, Han Musashi. Et toi, qu’elle est donc ton nom ? » Demandai-je, d’un air amical. « Viens donc t’asseoir, je crois qu’il y a largement assez de place pour nous deux, pas vrai ? » L’accueillis-je, d’un ton ironique.



_________________
« Le meilleur savoir-faire n’est pas de gagner cent victoires dans cent batailles, mais plutôt de vaincre l’ennemi sans combattre »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387

Oxygéner l'esprit [Feat.Musashi Han]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: