Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Je suis venu vous dire...
Blâme [Pv: Kyōhei] EmptyAujourd'hui à 13:05 par Chiwa Aimi

» [Mission rang D] Où est la nourriture ? [PV Jiki Masami]
Blâme [Pv: Kyōhei] EmptyAujourd'hui à 12:21 par Miyamoto Teruyo

» Petite demande pour un MCU
Blâme [Pv: Kyōhei] EmptyAujourd'hui à 12:09 par Invité

» Revanche aux hauts plateaux |PV TENTEN|
Blâme [Pv: Kyōhei] EmptyAujourd'hui à 12:06 par Nihito Meho

» Avengers, assemble ! [Equipe 2]
Blâme [Pv: Kyōhei] EmptyAujourd'hui à 12:01 par Chiwa Aimi

» Problème avec les topsites
Blâme [Pv: Kyōhei] EmptyAujourd'hui à 11:44 par Jiki Masami

» Monochrome | Solo
Blâme [Pv: Kyōhei] EmptyAujourd'hui à 9:26 par Ōryū Yūgiri

» Besoin de soins — [HARUMI]
Blâme [Pv: Kyōhei] EmptyAujourd'hui à 8:46 par Kobane Harumi

» violence matinale (Hikoko)
Blâme [Pv: Kyōhei] EmptyAujourd'hui à 5:13 par Asaara Riku

» Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko]
Blâme [Pv: Kyōhei] EmptyAujourd'hui à 4:17 par Hayai Taishi

Partagez

Blâme [Pv: Kyōhei]


Blâme [Pv: Kyōhei] Empty
Mar 5 Mar 2019 - 18:01

L'Ogura approchait à grand pas.
Festival quasi-rituel d'abord réservé au clan, il n'était pas rare que son déroulement débouche sur une ouverture au public et participe ainsi à l'ambiance générale de la ville ; l'art et le partage y étant à l'honneur, bien des gens du peuple pouvaient y trouver leur compte, sans parler des liens étroits qui existaient entre les membres du clan et certains shinobis, amenant des opportunités naturelles à ces derniers. Aussi des affiches et peintures murales gagnaient les rues de Kumogakure en cette période de l'année, rappelant la présence du clan et son essor toujours effectif.
Pourtant en cette période-ci, l'engouement ne se transmettait plus comme auparavant. Au contraire, rapidement des échos de dégradations, détournements ou arrachages purs et simples de l'estampe Suzuri étaient parvenus au clan. Ce dernier même s'il optait d'avantage pour le déni ou l'acceptation qu'autre chose n'en restait pas passif pour autant, et voilà que certains de ses membres rattrapaient les bêtises anonymes en embellissant à nouveau les annonces festives.

Takara s'était proposée. D'ordinaire discrète, elle ne reniait pas non plus les traditions claniques et n'appréciait pas cette perte d'estime généralisée à l'égard des siens. Néanmoins il ne fallait pas se leurrer, le clan collectionnait les casseroles depuis quelque temps ; à commencer en partie par un soutien au trucage des élections du Shodaime, puis aux retournements de veste de certains de leurs ressortissants tels que Kaldea et possiblement Wo. Le recul qui les caractérisait jusqu'à présent prenait subitement des airs complotistes selon l'avis de certains, et les rumeurs se muaient en condamnation, quand bien même secrètes.
La trentenaire avait son avis sur la question, comme toujours. Même si la critique ne l'atteignait pas tant elle la connaissait jusqu'aux bouts des ongles, et ce au delà de la banale politique.

Encore une... Soufflait-elle en dévisageant un muret dont l'annonce avait été condamnée d'une croix rouge.

Déployant ses encres, elle en balayait la surface pour toute reprendre à zéro sans considérer la petite populace témoin de cette correction.
Peut-être que parmi eux se trouvaient des personnes réticentes, peut-être que dix minutes après son départ le mal serait à nouveau perpétré.
Peu importe, elle agissait sûrement, de sa grâce naturelle. Ceux qui ne portaient plus le clan Suzuri dans leur cœur n'aurait qu'à intérioriser leurs émotions et ignorer l'événement, voilà tout. Delà à en priver les potentiels intéressés, il n'en était pas question.

_________________
Blâme [Pv: Kyōhei] A0pmQDC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara

Blâme [Pv: Kyōhei] Empty
Mar 5 Mar 2019 - 21:59
Je me retrouvais une nouvelle fois seul chez moi à attendre une nouvelle mission, un appel pour une nouvelle équipe ou autre chose. Un peu d’action dans la vie morne et non intéressante que je menais. J’avais beau m’entraîner tous les matins. Si rien d’autre ne se passait dans mes journées, je deviendrai assez rapidement comme Sharrkan. Fou.

L’heure du repas de midi approchait à grands pas et je décidais de me rendre en ville afin de sustenter mes besoins qui m’appelaient de plus en plus. Ramen ? Gyoza ? Mon choix n’était pas encore réellement fait, la seule chose sûre, c’était que mon estomac réclamait son dû après cet entraînement du matin. Je me levais de mon lit afin de saisir mon masque – dont je ne me séparais rarement hors de mon appartement – afin de prendre la route de l’échoppe la plus proche afin de me nourrir.

Sur le chemin, rien de spécial. Certains magasins étaient fermés pour les heures de midi, d’autre ouvert. Le bar miteux du coin de ma rue régurgitait les déchets de la société qui ne trouvaient pas d’autres choses à faire que de boire de l’alcool depuis les premières heures de la journée. Non pas que je n’appréciais pas un bon verre d’alcool, mais il fallait savoir le déguster et seulement lors de grandes occasions.

J’allais enfin arriver vers mon magasin de ramens préférés lorsqu’au loin, sur ma droite au détour d’une ruelle bien passante, je repérais un petit attroupement. Ma curiosité avait été piquée. Que pouvait-il bien se passer de si intéressant ?

Je m’avançais d’un pas décidé en direction du petit groupe et me frayait un chemin afin d’y voir quelques choses. Et je comprenais rapidement. Je pouvais bien essayer de comprendre les agissements de ses fauteurs de troubles, mais je n’y arrivais pas. Non. N’étions-nous pas tous Kumojin ? Oui, certains Suzuri n’étaient peut-être pas les plus loyaux du monde, mais cela n’en était pas une raison. Pas le moins du monde. Il n’était pas nécessaire de punir tout un clan, tout un village, nous empêcher de festoyer pour les fautes de quelques-uns. L’unité de Kumo était pour moi, beaucoup plus importante.

Je décidais ensuite de m’approcher de la jeune femme qui s’entêtait tant bien que mal à redonner de la vitalité aux affiches annonçant le début des festivités de ce clan, l’Ogura. Je me raclais un peu la gorge afin d’annoncer ma présence à la Suzuri qui se tenait en face de moi.

« Désolé pour leurs agissements… Je m’appelle Kyōhei. » Je marquais ensuite une petite pause avant de continuer. « Besoin d’un peu d’aide ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5625-kawashima-kyohei-terminee#45207 http://www.ascentofshinobi.com/u992

Blâme [Pv: Kyōhei] Empty
Mar 5 Mar 2019 - 23:20

Elle l'avait entendu, sans pour autant se retourner aussitôt.
A peine la question avait-elle été posée que les encres colorées se figeaient sur la façade adjacente, ensuite seulement Takara pivotait pour faire face à l'individu. Sa mine alors sévère n'augurait pas la sympathie aux premiers abords, mais rapidement elle hochait la tête en signe de respect ; son regard avait brièvement balayé les environs comme pour palper les intentions des gens disséminés ici et là.

Suzuri Takara, enchantée.
Je te remercie pour ta considération mais tu n'auras pas de mal à imaginer que j'irai tout aussi vite seule. A moins que tu aies repéré d'autres affichages dans le même état, il n'y a pas de raison que tu perdes ton temps...


La trentenaire plaçait sa paume sous son châle, y refermant un sceau d'où elle puisait cette importante quantité d'encre. Ses yeux de jade inspectaient finalement le jeune garçon au masque partiel l'espace de quelques secondes, ce qui l'amenait finalement à se détendre. Celui-là avait l'air avenant, l'idée de lui propager son irritation ne plaisait donc pas à la Suzuri. Elle relançait donc la conversation d'un timbre plus cordial.

Il n'y a pas de quoi en faire toute une histoire - On récolte ce que l'on sème, la bêtise humaine est prévisible.
Si l'on passait plus de temps à chercher des solutions que des coupables, nos problèmes seraient certainement moins amers. Mais comme je le disais, la bêtise humaine est prévisible, et ce n'est pas pour rien.
Tranchait-elle dans le vif avant de se tourner vers l'horizon urbain.

Bien partie pour faire le tour du quartier, l'heure lui rappelait néanmoins qu'une pause s'imposerait sous peu. Ne sachant pas encore si le garçon comptait passer son chemin ou continuer la discussion, elle signifiait donc simplement de manière non verbale qu'il lui restait du travail.

_________________
Blâme [Pv: Kyōhei] A0pmQDC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara

Blâme [Pv: Kyōhei] Empty
Mer 6 Mar 2019 - 18:14
Suzuri Takara, je n'avais jamais entendu ce nom auparavant. Le regard qu'elle avait lancé aux alentours avant de le répondre me prouvait au moins une chose ; elle ne se sentait pas forcément en sécurité. Ou alors je me faisais des films et celle-ci jaugeait uniquement le nombre de personne présente ? Cela dit, je devais lui répondre.

« En effet, je ne maîtrise pas votre art et vous irez tout aussi vite sans moi... » Je marquais une très légère pause avant de continuer. « Je n'ai pas fait attention aux éventuelles affiches dégradées, mais si cela peut vous aider, je peux aller en repérer quelques-unes. »

Peut-être acceptera-t-elle mon aide, je n'avais de toute façon pas mieux à faire... Mais le gargouillis qui s'échappait de mes entrailles me rappelait la raison de ma sortie.

La Suzuri semblait ensuite - enfin ? - s'intéresser un peu plus à moi et me reluquait de haut en bas. Avais-je dis quelque chose qu'il ne fallait pas ? Sa prise de parole suivante répondait négativement à ma dernière interrogation.

J'écoutais attentivement ses dires tout en acquiesçant afin de prouver qu'elle avait encore mon attention. Je n'étais pas forcément d'accord avec ses dires. Parfois, il nous fallait des coupables, mais seulement les vrais responsables. Pas tout un clan ou toute une famille pour la bêtise de l'un des leurs..

« Je pense que vous avez en partie raison en effet, mais... laissez-moi émettre quelques doutes sur vos paroles. »

Tout en l'observant d'un peu plus prêt et en analysant un peu mieux son visage, je commençais à saisir une chose. Elle était bien plus âgée que moi. Mon sang ne fit qu'un tour et mon estomac se noua aussi rapidement qu'il m'en fallait pour dire pardon.

« Par... » Je me ressaisissais avant de reprendre. « Pardon, mais je m'en allais manger, je connais un restaurant de ramens pas trop loin d'ici. Si vous le souhaitez, nous pouvons continuer cette conversation autour d'un bon plat et ensuite retournez au travail ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5625-kawashima-kyohei-terminee#45207 http://www.ascentofshinobi.com/u992

Blâme [Pv: Kyōhei] Empty
Mer 6 Mar 2019 - 19:44

La Suzuri ne manquait pas d'être surprise par l'invitation. Proposer son aide relevait plus de l'empathie qu'autre chose, et face à cela il n'y aurait eu nulle autre réaction qu'un refus cordial. Néanmoins l'audace du garçon même si cela restait dans le registre précédent suffisait à la convaincre de mettre ses occupations de côté. D'ordinaire c'était elle qui s'immisçait brièvement dans le quotidien des autres, l'inverse ne se réalisant pour ainsi dire pratiquement jamais ; peut-être que malgré sa bienveillance, le temps l'avait affublé d'une aura plus froide ou en tout cas moins avenante de prime abord.
L'amusement de la trentenaire restait donc contenu lorsque son interlocuteur lui demanda pardon, et elle lui répondait directement sans laisser d'avantage de place à la réflexion.

Bonne idée. J'ai plutôt l'habitude de manger ce que je cuisine, ça me changera. Confiait-elle.
Et puis si tu tiens tant que ça à rendre service, je m'en voudrai d'accepter si tu te tords tout du long comme cela... Même si j'insiste, tu n'as pas besoin de perdre ton temps à cela, surtout à ton âge. De toute manière les dégradations sont aussi une manière de faire parler de l'Ogura aux intéressés. Les paroles sont souvent plus vives que les écrits.

Loin de l'affecter, ce constat venait de tomber sur le ton de l'humour même s'il n'était pas vraiment faux. Les relents de disgrâce attribuaient d'avantage de visibilité quant aux actions du clan, ce qui n'était ni bien ni mal, seulement un nouveau fait à prendre en compte. Kumogakure restait un village shinobi et le clan Suzuri demeurait l'un de ses piliers - Même une mauvaise passade comme celle-ci ne pouvait briser ces concepts. Il fallait vivre avec, simplement. Le changement opérerait tôt ou tard.

Enfin. Je te suis, Kyohei.
Parle-moi plutôt de ces doutes. Tu avais bien quelque chose à dire, je me trompe ?


Takara se laissait donc porter, aussi bien physiquement que par la conversation. Ainsi fonctionnait-elle dans ce type de situation, attentive et consciencieuse, il ne s'agissait pas tant là d'une envie de débattre mais plutôt de s’enquérir d'une autre façon de penser que la sienne. Sans le connaître, et sans foncièrement le juger, elle percevait chez le garçon une certaine maturité qui l'amenait à vouloir en apprendre d'avantage.

_________________
Blâme [Pv: Kyōhei] A0pmQDC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara

Blâme [Pv: Kyōhei] Empty
Sam 16 Mar 2019 - 16:35
La Suzuri acceptait mon invitation et nous pouvions enfin nous rendre au restaurant, heureusement. Je n’aurais pas tenu encore bien longtemps avec cette faim qui me tiraillait l’estomac. Je lançais un sourire et acquiesçais lorsque celle-ci disait que les dégradations faisaient au moins parler de l’Ogura.

« Oui, vous avez raison… il n’y a pas forcément de mauvaise pub. »

Takara s’invitait enfin à me suivre et encore une fois, heureusement. Je me serai bientôt évanoui. Je lançais donc la très courte marche qui nous séparaient du restaurant tout en réfléchissant à ma réponse à sa question, comment tourner ceci d’une façon polie et surtout, compréhensible. Car oui, j’avais souvent des problèmes à me faire comprendre.

« Suivez-moi alors, ce n’est pas bien loin… » Je marquais une petite pause avant de répondre à sa question. « Alors, je voulais parler des coupables. Je pense, à mon avis, que parfois il faut quand même des coupables. On ne peut pas dire à une famille qui vient de perdre l’un des siens – par exemple tué au combat par un frère d’armes déserteur – qu’il n’y a pas de coupable. Il y en a un, nous savons qui s’est. Ces personnes concernées ont le droit de savoir. Après, oui. Il faut aussi chercher une solution. Pourquoi a-t-il déserté en tuant son compagnon de mission ? Qu’est-ce qui l’a mené à ça ? Si on pouvait déjà répondre rien qu’à ses deux petites questions, nous pourrions nous trouver une solution… »

Je respirais un grand coup, ma tirade nous avait permis d’arriver jusque devant l’établissement. J’ouvrais ensuite la porte et laissais passer Takara devant moi.

« Entrez seulement. » Je la suivais ensuite de prêt. « J’espère avoir été assez clair sur ma réponse. »

Je m’asseyais ensuite au bar, sur la droite de la Suzuri et jetais un coup d’œil à la carte tout en sachant pertinemment ce que j’allais prendre. Une petite façon d’échapper quelques secondes à la confrontation de nos idéologies peut-être. Certainement même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5625-kawashima-kyohei-terminee#45207 http://www.ascentofshinobi.com/u992

Blâme [Pv: Kyōhei] Empty
Sam 13 Avr 2019 - 16:37

La trentenaire emboîtait donc le pas. Naturellement réceptive, elle écoutait l'explication sans que cela ne semble la choquer. Il avait raison, mais là n'était pas le vrai problème. Entre faire justice et sombrer dans la chasse aux sorcières se situait un gouffre pas toujours si visible que ça pour certains.

Oui face aux crimes, les coupables sont rapidement nécessaires j'en conviens. Mais tu te rendras rapidement compte que les gens ont une fâcheuse tendance à chercher des responsables à leurs propres troubles, parfois seulement émotionnels. Nul besoin d'actes pour cela, la peur seule suffit à agiter les esprits.

La peur, entre autre ; car la convoitise aussi dominait le Yuukan et comptait son lot de méandres. Dans ce monde de malhonnêteté, les raisons de sombrer du mauvais côté pullulaient même parmi les personnes démontrant des prédispositions à agir avec "justesse" - Combien parmi ceux prompts à agir avec leur cœur se retrouvaient finalement les mains tâchées de sang au gré d'intérêts dits "supérieurs" ? Rien n'était ni tout noir ni tout blanc, mais au sein de cette grisaille, l'important demeurait de ne pas oublier qui l'on était, et jusqu'où l'on est prêt à aller sans nuire à sa propre conscience.
En ces temps de guerre, de craintes, de préventions, la frontière morale disparaissait et les points de non-retour se donnaient aux pantins bellicistes de façon aussi ouverte que sournoise.

L'exemple que tu cites est d'ailleurs parlant: La désertion est punie par la mort. Les shinobis engendrent des enfants qui dès leur plus jeune âge prêtent serment, un serment qui éveille peut-être chez eux de belles choses à cet instant, mais qu'ils ne peuvent entièrement comprendre alors. Sauf que le temps, la destinée, nous façonnent autant que notre éducation. Ainsi lorsqu'un esprit rompu à l'art des belliqueux se trouve dos au mur, il n'a à ses yeux d'autre choix que de tuer ou d'être tué. Nous en venons donc à ces conclusions, ce cercle de vengeance et de colère.

Le système actuel ne laisse que très peu de place à l’ambiguïté et ce malgré sa si fragile cohérence.
Sans un certain détachement, toutes ces notions ne peuvent que déboucher sur du chaos, tôt ou tard.


La Suzuri s'arrêtait là. Avec elle, les conversations se muaient facilement en réflexions politiques ou spirituelles, ce qui n'était peut-être pas au goût de son interlocuteurs.

_________________
Blâme [Pv: Kyōhei] A0pmQDC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara

Blâme [Pv: Kyōhei] Empty
Mar 23 Avr 2019 - 18:26
Elle parlait beaucoup, mais bien. Certainement la sagesse de son âge avancé. (Pardon la vieille). Mais elle et moi avions raisons, où du moins c’était ce que je pensais. Je ne pouvais qu’acquiescer.

« Certes, vous avez certainement raison et… je suis d’accord avec vous. »

J’allais continuer lorsque le serveur me coupa afin de venir prendre notre commande. Connaissant un peu la carte, je jetais un rapide coup d’œil à celle-ci afin de retrouver le numéro des produits m’intéressant.

« Si jamais les ramens et les gyôzas sont très bons, Takara. » Je me tournais ensuite vers le serveur. « Le 5 pour les gyôzas ainsi que les shios ramens, numéro 9 s’il vous plait… Et je prendrais un verre de limonade avec ça. »

Je réfléchissais ensuite quelques instants et l’information me frappa ensuite rapidement. Je n’étais jamais allé à l’Ogura des Suzuri. Cette année, ce sera fait. Je me demandais de quoi un festival d’artistes dans ce style pouvait cacher d’autre que… des peintures. Notre commande avait été passée et nous allions maintenant encore devoir attendre d’être servi, pour le plus grand malheur de mon estomac.

« Parlez-moi un peu de l’Ogura. J’en ai déjà entendu parler et dans l’ensemble, je sais ce que c’est… » Je marquais ensuite une légère pause avant de reprendre. « Mais par contre, je n’y ai jamais mis les pieds. L’édition de cette année sera là pour y remédier. » Ajoutais-je en souriant.

Ma question était un peu vague, mais je savais que la Suzuri avait assez de matière et avait compris où je voulais en venir.

_________________
Blâme [Pv: Kyōhei] E23l
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5625-kawashima-kyohei-terminee#45207 http://www.ascentofshinobi.com/u992

Blâme [Pv: Kyōhei] Empty
Mar 23 Avr 2019 - 19:24


Takara acquiesçait instinctivement à la recommandation, même si son regard s'était directement posé sur ce qui allait être son seul choix instantané : Ramen au miso et shiitake. Simple mais aux produits précieux, et qui rentrait dans ses habitudes alimentaires dépourvues de viande et autres ressources animales. Un régime qui s'était naturellement greffé à sa vie depuis sa toute enfance, alors d'avantage rompue à l'art de la cueillette que de la chasse. Elle se contenterait de cela, ne buvant de toute manière jamais au cours du repas - Ce qui s'avérait de toute façon peu nécessaire avec tout le bouillon présent. La trentenaire espérait seulement que les algues accompagnant le tout soit finement coupées pour se se lier au reste des ingrédients sans dénoter, et que le miso ne soit pas en surabondance. A dire vrai, elle n'en attendait rien d'exceptionnel, ne s'essayant jamais à ce genre de lieu à la va-vite.

L'Ogura ? Pour nous les Suzuri, c'est une coutume précieuse. Symbole de l'unification familiale mais aussi une étape annuelle pour consigner notre propre progression ou élévation. Ce jour ci il n'y a aucune barrière entre les aînés et les plus petits, chacun est libre d'exprimer son art et d'y démontrer sa sensibilité. Cela peut paraître abstrait, mais un œil averti peut en apprendre beaucoup sur quelqu'un rien qu'en jaugeant sa façon de calligraphier. Et dans notre art, ses subtilités sont importantes.

Tout en discutant, son curieux regard s'attardait sur les tierces rangements de l'arrière-comptoir, puis enfin sur la préparation des commandes. Cela l'amenait à marquer une pause modérée dans ses explications. Puis elle reprenait.

Mais ce spectacle s'est très vite étendu aux curieux et aux enfants, et peu à peu les portes se sont ouvertes à tous. Shitaderu et le clan sont profondément liés, je crois que cela s'est fait naturellement. Déjà quand j'étais petite, l'Ogura rassemblait bien du monde sans faire de distinction ; les temps n'étaient pas les mêmes et l'engouement autours du développement de la cité encourageait cela.
Aujourd'hui... Ce n'est plus aussi simple.
Se contentait-elle d'avancer en guise de conclusion, repensant aux affiches.
Tu es évidemment le bienvenu. Hélas depuis la trahison de Kaldea l'Ogura n'est plus aussi jovial que par le passé. La gravité s'est installée et ne va pas en s’arrangeant...

_________________
Blâme [Pv: Kyōhei] A0pmQDC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara

Blâme [Pv: Kyōhei] Empty
Dim 28 Avr 2019 - 11:51
Il était vrai que depuis quelques temps et quelques trahisons de membre de son clan. La réputation de l’Ogura en avait pris un coup, tout comme la réputation du clan. Mais pour moi, cela n’avait rien à faire dans notre village et encore une fois je me répétais. L’unité des nôtres devrait être primordiale face aux événements de ce style. Mes pensées furent rapidement stoppées, le serveur nous apportait nos plats respectifs.

Je prenais mes baguettes et les coinçaient entre mes index et mes majeurs, avant de porter mes mains ensemble, et tout en me penchant j’ajoutais.

« Itadakimasu ! » Une formule de politesse qui remerciait la nature pour ce repas.

Avant de commencer à manger, j’ajoutais à l’attention de Takara.

« Je pense que je vais venir cette année. » Je marquais ensuite une légère pause avant de reprendre. « Mais d’abord, si tu acceptes mon aide, on va devoir s’occuper des affiches. » Lui disais-je tout en souriant.

Je me jetais ensuite sur mon repas, commençant par les gyozas que je trouvais excellent. Mes ramens ne durèrent pas bien longtemps non plus. Je mangeais comme à mon habitude très rapidement et sans bruit. Après tout, je mourrais de faim.

Quelques dizaines de minutes plus tard
Le repas s’était terminé sans encombre et comme j’avais invité Takara, je me proposais à régler sa note.

« J’ai invité, c’est moi qui paye, si tu veux bien. »

Je la regardais afin de voir sa réaction, si elle acceptait mon offre. Pendant ce temps, je soupesais ma bourse et il est vrai qu’elle n’était pas très remplie, mais cela n’allait pas non plus me mettre dans l’embarras.

Quelques minutes plus tard
Et ensuite, après avoir payé nous nous retrouvions devant le parvis du restaurant. Je m’étirais quelque peu et lui demandais donc.

« Est-ce que je t’aide alors ? Cela ne me dérange pas du tout. Je n’avais pas prévu grand-chose cet après-midi et si je peux aider ton clan, j’en serai ravi. » Disais-je en souriant.

Maintenant, si elle acceptait mon aide, qu’allais-je bien pouvoir faire pour l’aider ? Je rigolais intérieurement en m’imaginant peindre, mais cela ne serait très certainement pas mon travail…

_________________
Blâme [Pv: Kyōhei] E23l
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5625-kawashima-kyohei-terminee#45207 http://www.ascentofshinobi.com/u992

Blâme [Pv: Kyōhei]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: