Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Mission Officielle A {Partie 3}] Voir à travers les nuages [Ft. Karasuma Shin]


[Mission Officielle A {Partie 3}] Voir à travers les nuages [Ft. Karasuma Shin] Empty
Mer 6 Mar 2019 - 18:57

La fin du voyage naval avait été bien rapide. Suite à leur entrainement qui était plus une sorte de test des capacités de Shin au corps à corps par la Naari, ils avaient continué de voguer jusqu'à atteindre la côte le lendemain. La marche jusqu'à Kumo avait quant à elle était très expéditive, le temps se faisant court dans cette période de conflits. Il fallait avancer, et il fallait avancer vite. Filant donc sans plus perdre de temps, le duo arriva finalement aux portes de Kumo à la fin de la troisième journée une fois à terre. Le voyage s'était un peu compliqué sur le dernier jour, les sentiers rocailleux étant beaucoup plus durs et incertains que le reste des routes du pays, mais en tant qu'habitants d'Iwa, cela ne leur faisait guerre obstacle, habitués à des conditions similaires pour rejoindre la Roche.

Se présentant ainsi au passage menant à la cité des nuages, la jeune femme s'était mise légèrement en avant, exposant bien son bandeau d'Iwa, attendant que les gardes de la cité arrivent et se montrent pour parler. Patientant ainsi jusqu'à ce que finalement, deux hommes sortent de leur poste pour aller les rejoindre devant l'Arche Grise, l'entrée immense de Kumo. Si elle en avait déjà entendu parlé, Etsuko n'avait jamais vu la chose. Elle se sentait miniscule face à cet ouvrage détaillé de métal, imposante construction devant la faille qui menait au village caché. Affichant un sourire aimable ainsi que ses mains en évidence, Etsuko salua les hommes puis prit la parole.

« Messieurs, je suis Naari Etsuko, Jônin et Taichô du Shishiza à Iwagakure no Sato et membre de son Conseil. Et voici Karasuma Shin, mon camarade qui m'accompagne pour cette mission. Nous venons afin de pouvoir rencontrer les hautes instances de votre village pour discuter des rapports entre nos cités. Je possède avec moi une lettre du Yondaime Tsuchikage à l'intention de vos dirigeants. Pouvez-vous leur transmettre cette lettre ou mieux, pouvez-vous nous guider à quelqu'un qui pourra nous recevoir pour cette rencontre s'il vous plait ? »

Très polie, souriante, la jeune femme comptait sur la missive qu'elle venait de sortir pour leur montrer notamment le sceau ainsi que sur une certaine coopération, au moins le temps de mettre les choses au clair. En attendant, elle ne pouvait qu'espérer que tout se passe bien, prête cependant à faire des efforts pour que cela soit le cas. Elle parlerait médecine ensuite, ce n'était après tout que secondaire.

HRP:
 

_________________
Theme song : Ici


Dernière édition par Naari Etsuko le Jeu 7 Mar 2019 - 12:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

[Mission Officielle A {Partie 3}] Voir à travers les nuages [Ft. Karasuma Shin] Empty
Jeu 7 Mar 2019 - 9:38





Voir à travers les nuages



Le jeune samouraï se contentait de suivre maintenant la gradée, après tout, il n'était là qu'en « soutien » si l'on peut dire. Il ignorait les raisons du pourquoi il avait était choisit lui, mais il ne s'en plaindrait pas, bien au contraire. Pour lui, c'était même une opportunité à saisir, découvrir une autre occupation que la guerre et les combats. Il avait certes déjà voyager, mais pas pour les mêmes raisons, et pas aussi agréablement. Il s'arrêta donc devant les portes avec la brune, s'inclinant respectueusement quand elle se présenta et le présenta à la suite.

- Nous avons une missive signée de la main de notre Kage avec son sceau si vous désirez une preuve officielle de notre présence et sa raison, plus, je suppose que votre chef doit être au courant de notre venu, bien qu'il n'est pas eût vent de la date exacte de cette rencontre par soucis de sécurité. Vous comprenez certainement qu'avec les temps qui court, il n'est pas bien prudent de se faire remarquer. Bien sûr, nous espérons tout de même ne pas tomber à un mauvais moment, et espérons pouvoir être reçu par quelqu'un à même de s'occuper de notre affaire.

Il se remit alors bien droit, croisant les bras calmement en attente d'une réponse des gardes, voir se faire escorter jusqu'à l'endroit de rencontre, après tout, même s'il était possible qu'elle se déroule hors du village, avec les fanatiques et prisonnier qui traînent dehors, pas sûr que cela soit l'idée du siècle. D'autant plus que pour une mission diplomatique, il préférerait dans la mesure du possible laisser son arme dans son fourreau. Il n'y avait aucune raison que cela se déroule mal après tout, Iwa et Kumo étaient des amis de longue date, et si tout se déroulait bien, lui et sa camarade n'étaient là que pour reconfirmer ce fait de façon officielle. Il espérait tout de même ne pas repartir immédiatement après être arrivé, après tout, vu le voyage il serait dommage que la discussion se limite à un bonjour, au revoir. Non, il y aurait sûrement certains termes à renégocier, de nouveaux arrangements à faire, ce genre de choses. Il n'était certes pas un diplomate affirmé, mais toute nouvelle expérience était bonne à prendre, et il était du genre curieux, donc tout n'était que bénéfice pour lui dans cette mission. Il avait bien remarqué que les missions architecturales l'ennuyait, mais serait-ce de même pour la diplomatie ? Il n'en savait rien, ce qu'il savait, c'est qu'il essaierait, et verrait bien. Il était peut-être même possible qu'il décide de se joindre à l'unité spéciale en rapport avec cela, le Manazaru.






Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission Officielle A {Partie 3}] Voir à travers les nuages [Ft. Karasuma Shin] Empty
Sam 9 Mar 2019 - 14:32
Le duo Iwajin avait fini par rejoindre le village des nuages alors que les dernières lueurs de cette journée se couchaient peu à peu sur le pays de la foudre. L’heure était-elle donc toujours à la rencontre avec un haut-gradé du village ? Probablement pas. Ils n’avaient qu’à arriver plus tôt. Néanmoins, cela ne retirait rien à « l’hospitalité » que pouvait offrir le village caché envers ce qui ressemblait le plus, à cet instant T, à un allié. En effet, rien durant ces derniers mois ne pouvait permettre de penser qu’une tension subsistait entre les deux villages ; si ce n’était l’évident silence qui avait animé leurs derniers échanges -et cette sombre histoire de Daimyo...

D’abord accueillis par les gardes du village, ce fut rapidement l’un des visages connus de ce dernier qui vint à la rencontre des deux Iwajins. L’un des conseillers et plus proche collaborateur de la Raikage : Akahoshi Hisao.
Spoiler:
 

« J’ai été informé de votre arrivée et de vos demandes. Malheureusement, du fait de l’heure, aucun entretien ne pourra avoir lieu aujourd’hui. Mais, Reiko-sama devrait pouvoir vous recevoir demain, à la première heure. Les gardes vous escorteront jusque vos quartiers, et, je vous prie de ne pas prévoir de promenade nocturne. Ah, j'allais oublier : Bienvenue. »

Une intervention aussi brève que précise de la part du conseiller Kumojin. Puis il les laissa là, sans rien ajouter, aux mains des gardes qui d’un signe leur fit comprendre de les suivre. Après une brève marche dans les rues maintenant éclairées de Kumo ; ils arrivèrent devant une maison. Une simple maison, d’un étage, petite.

« Vous résiderez ici jusqu’à votre départ. Evitez de vous faire remarquer le temps de votre séjour. »

Ainsi se termina la rencontre entre les Iwajin, et les Kumojin. Le lendemain serait un autre jour, rencontrer la Raïkage dont la personnalité était précédée de sa réputation n’était pas commun, comme affronter son caractère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission Officielle A {Partie 3}] Voir à travers les nuages [Ft. Karasuma Shin] Empty
Sam 9 Mar 2019 - 21:45
Etsuko patienta ainsi jusqu'à ce qu'un troisième homme n'arrive. Les cheveux noirs, bandeau de Kumogakure no Sato sur le front, il semblait bien plus important que les deux gardes un peu hébétés jusque là. Lui semblait savoir de quoi il retournait puisqu'il n'hésita pas un instant en leur répondant. La Naari l'écouta avec attention, rangeant dans la large poche de son habit la lettre cachetée qui visiblement n'intéressait pas encore cet homme qu'elle n'était pas sûre de reconnaître, ne l'ayant jamais rencontré. Ses informations et sa possibilité de déclarer quand ils allaient être reçus ainsi que de donner des ordres aux gardes si facilement. Elle supposait donc qu'il s'agissait de Akahoshi Hisao, sans pour autant pouvoir en être certaine malgré l'attention qu'elle avait porté à Kumo depuis qu'elle était dans les hautes sphères d'Iwa. Elle se contenta donc de hocher la tête aux informations de l'homme, ne faisant aucun commentaire.

Elle suivit ensuite les gardes sans faire d'histoire, se doutant qu'ils ne seraient pas libres dans le village, au moins le temps qu'ils aient l'accord de la Raikage. Enfin, ils espéraient l'avoir, et la situation ainsi que les liens entre leurs villages avaient apparemment tout pour que la réponse soit positive. Ne restait plus qu'à espérer que l'explosive dirigeante du village caché des nuages ait le même but. Elle hocha la tête aux conseils des gardes, préférant obéir pour éviter toute mauvaise surprise tant à leurs conseils qu'à ceux de l'homme rencontré plus tôt.

« Merci de votre hospitalité messieurs. »

Les saluant respectueusement, la Taichô se détendit légèrement lorsqu'ils partirent, faisant rapidement le tour de la maisonnette avant de se choisir une chambre pour y poser ses affaires à l'étage. Elle redescendit, s'asseyant dans un fauteuil de la pièce principale, sortant son carnet pour commencer à dessiner à la lueur d'une bougie avant de relever les yeux vers Shin.

« Tu as pensé quoi de cette première rencontre ? J'espère que la Raikage aura la même vision des choses que nous, même si pour l'instant ils semblent surtout tendus. Pourvu que tout se passe bien... »

Elle soupira un peu avant de reprendre son dessin, continuant un petit moment avant de faire une pause pour manger en même temps que son collègue. Elle ne traina cependant pas trop avant d'aller se coucher, gardant ses pensées sur l'accueil des Kumojins pour elle pour le moment.

Le lendemain matin à l'aube, la Naari était prête à sortir de la maison dès que nécessaire, attendant que les gardes ou n'importe quel autre kumojin gradé vienne les chercher pour rencontrer la dirigeante du village caché. Ils n'avaient pas eu d'information particulière sur l'heure de réception, aussi la Taichô avait préféré ne pas traîner au lit pour être prête à tout instant, comme elle pouvait l'être à Iwa après tout. Pensive, elle se perdait à nouveau dans ses dessins, représentant le peu qu'elle avait vu de la ville ainsi que des fleurs qui les avaient accompagnés dans la partie terrestre de leur voyage qu'elle n'avait pas prit le temps de représenter jusque là. Katana à la ceinture, elle surveillait régulièrement la porte d'entrée pour se lever au moindre bruit, prête à accueillir un éventuel visiteur matinal.

HRP:
 

_________________
Theme song : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

[Mission Officielle A {Partie 3}] Voir à travers les nuages [Ft. Karasuma Shin] Empty
Dim 10 Mar 2019 - 14:18





Voir à travers les nuages



Inquiète. C'était le mot exact pour définir l'état d'esprit de la Jônin. Calmement, il se leva de son lit et s'installa près d'elle, la prenant doucement avec lui sous un drap. Il la regarda ensuite droit dans les yeux, les lumières de la bougie se reflétant dans ses yeux d'or. Il secoua un peu la tête et lui sourit, se voulant rassurant.

- Détendez-vous. Il n'y à aucune raison que cela se déroule mal, pour la simple raison que la Raikage n'aurait très certainement pas prit la peine de nous recevoir si elle ne comptait pas au moins autant que nous renouer notre alliance, vous ne pensez pas ? Ce que je pense de cette rencontre, c'est qu'on nous à fourni un toit, et une escorte. Ils sont tendus, c'est normal. Vous ne le seriez pas vous à leurs places ? Surtout en vu des événements à Tetsu, ils doivent se douter que nous désirons venger nos morts Notre alliance est fragile, et nous n'avions d'allié que le nom jusqu'à cet instant. La Raikage doit savoir qu'en vu des circonstances actuelles, une alliance avec notre village serrait bien plus bénéfique qu'une guerre ouverte. Donc n'ayez crainte, ayez foi en notre mission, et tout se passeras bien.

La vérité était qu'il était lui aussi un peu inquiet, après tout, il n'y avait aucune garantie quant au rétablissement de cette alliance entre les deux villages cachés, mais un tel accueil ne signifiait qu'une chose... Ce n'était pas un refus catégorique de parlementer. Calmement, il massa les épaules de la brune pour l'aider à se détendre, regardant droit devant lui.

- Vous avez su me réconforter si l'on peut dire lors de notre première rencontre, en m’écoutant sans me juger, en ayant eu de la tristesse à mon égard. Vous n'êtes pas seule pour cette mission, alors laissez-moi vous aidez. Ne serait-ce que cette nuit, à vous détendre et ne pas vous en faire.

Il sourit de nouveau, sincèrement, poursuivant calmement le massage, jusqu'à l'heure du repas. Il mangea donc avec elle, calmement. Peut-être y avait-il était un peu trop fort ? Un peu trop tactile ? Il n'en savait rien, il n'avait pas vraiment l'habitude de consoler les gens... Il soupira mentalement et s'inclina légèrement devant sa camarade de voyage, allant se coucher à peu près en même temps qu'elle. Son sommeil était toutefois agité, il se tracassait quant à ses agissements vis-à-vis de la demoiselle. Le lendemain, un peu avant les premières lueurs de l'aube, il décida de se mettre à méditer, jusqu'au réveil de la jeune fleuriste. Il la salua donc calmement.

- Je tenais à m'excuser pour hier soir, je me dis que je vous est peut-être gênée, voir froissée, et je m'en excuse. Je ne suis pas vraiment... Habitué, à ce genre de chose, donc je vous prie de ne pas me tenir rigueur si j'ai étais trop abrupte avec vous.

Il s'inclina alors, offrant ainsi une excuse des plus traditionnelles, pour ensuite se redresser calmement, allant chercher son katana qu'il glissa dans son obi, retournant ensuite vers elle. Il était prêt, et sentais que leur escorte n'allait pas tarder à les amener voir Reiko, la dirigeante de ce village.







Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission Officielle A {Partie 3}] Voir à travers les nuages [Ft. Karasuma Shin] Empty
Mer 13 Mar 2019 - 14:18
Les iwajins avaient donc respecté les consignes de leurs hôtes. Les gardes en faction à chaque bout de la rue abritant la demeure des invités n'avaient pas eu à intervenir ni à réprimander les deux jeunes gens; cela leur faisait il marquer des points ? Rien n'était moins sûr; mais au moins ils n'auraient pas à répondre de quoi que ce soit, tout au moins concernant leur présence et leurs mouvements à Kumo.

Sans que personne ne vienne interférer avec leur nuit dont ils avaient sans doute besoin après un si long voyage, malgré la hâte et la vigueur militaire qui les avait animé; les premières lueurs du soleil naquirent éclaircissant lentement mais sûrement le ciel de ce qui allait être une belle journée. Avec elles, un Chuunin et le fameux Hisao s'étaient rendus à "leur" porte et y frappèrent, trois coups distincts.

Les deux Iwajins s'attendaient sûrement à leur venue, après tout il était clair que les autorités ne voulaient pas les laisser libres de leurs mouvements, pas comme ça. La porte s'ouvrit finalement, et le conseiller, les saluant de la main prit la parole.

« Il est l'heure. Reiko-sama vous attend. Suivez-nous. »

Puis, accompagné de l'autre ninja; il fit volte-face et se mit en route. L'assemblée serait leur prochaine destination, là où se trouvait le bureau de la Metaru. Sur le chemin, il leur parla.

« J'espère que vous avez pu vous reposer. Je ne sais plus si je me suis présenté... Je suis Akahoshi Hisao, juunin, et conseiller de Kumo. »

Dit-il en tirant une un peu sur sa longue pipe et recrachant un fin filet de vapeur. Puis ils continuèrent jusqu'à ce que l'assemblée de Kumo et son long et large escalier se dresse devant eux. Ils le gravirent, pénétrèrent dans l’édifice et, au détour d'un couloir bordé de petites fenêtres donnant sur le village; se retrouvèrent devant une porte. Il se retourna vers le chuunin.

« Restes là, préviens quiconque vient que nous sommes occupés. »

Puis, frappant trois fois à la porte, ayant entendu une voix venant de l'intérieur; ouvrit la porte et invita les deux invités à entrer, puis referma la porte derrière lui. Observant les deux Iwajin, il leur indiqua les deux chaises se trouvant devant un large bureau couvert de dossiers tous bien ordonnés, et fermés; et derrière se bureau, les scrutant : La Raïkage. Hisao alla quant à lui s'installer sur une chaise, à l'écart.

« Naari Etsuko et... Karasuma Shin ? Exposez-moi la raison de votre venue ici. »

Avait-elle dit sur un ton plutôt froid exprimant sans doute son premier à priori quant à ces deux ninjas, croisant les mains devant-elle, les fixant sans jamais les lâcher de son regard fatigué. La Raïkage avait bien pris connaissance de leur lettre, mais souhaitait visiblement entendre tout ceci de leur bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission Officielle A {Partie 3}] Voir à travers les nuages [Ft. Karasuma Shin] Empty
Sam 16 Mar 2019 - 0:20
Etsuko était concentrée, réfléchissant aux derniers évènements et à la rencontre qui allait se passer sans aucun doute dès le lendemain matin. Plongée dans ses pensées, elle sursauta légèrement quand Shin s'approcha, un peu gênée mais n'osant le repousser. Il semblait juste s'inquiéter et elle sourit un peu puis hocha négativement la tête.

« Ça va aller ne t'en fais pas. Et je n'ai fait que mon devoir de Taicho, je dois m'occuper de la sécurité de tous et cela ne doit pas se limiter à mon avis à la seule protection des portes du village. »

La Naari termina donc sa journée tranquillement, se reposant suite au voyage et continuant de réfléchir à la manière dont elle présenterait ses arguments le lendemain. Il faudrait sans doute être efficace, concis. La Raikage avait une réputation qui la précédait et elle n'était pas la plus douce ni la plus patiente des Ombres que le Yuukan ait put connaître, elle le savait. Elle s'endormit pendant sa réflexion profonde sur le sujet, trop fatiguée pour tenir plus longtemps.

Le lendemain, elle sourit légèrement à Shin lorsque celui vint s'excuser, inquiet de sa conduite alors qu'elle patientait en regardant la porte d'entrée, attendant les coups qui ne manqueraient pas de frapper cette dernière.

« Ne t'en fais pas, je ne t'en veux pas. Concentre-toi juste sur notre tache, c'est le plus important. »

La jeune femme aux yeux émeraude se leva et ouvrit la porte quand finalement elle entendit les tocs successifs qui annonçaient l'arrivée de leurs hôtes. Elle était prête, tenue soignée, katana à la ceinture. Son arme était plus cérémonielle que pratique mais elle était également prête à s'en défaire à la demande d'un kumojin si l'un d'entre eux le souhaitait ou le percevait comme une menace. Après tout, le katana d'apparât était tout de même aiguisé, prêt à trancher si c'était nécessaire. Elle salua donc celui qu'elle pensait être Hisao ainsi que les gardes avant que le conseiller de la Raikage ne se présente finalement.

« Nous avons pu nous poser un peu en effet, merci de votre hospitalité. Enchantée de faire votre connaissance. Je suis Naari Etsuko et voici Karasuma Shin. »

Elle avait préféré redire leurs noms pour que lui aussi les sache puisqu'il n'était pas encore là quand elle avait parlé aux gardes, la lettre cachetée du Tsuchikage étant dans son kimono. S'ils avaient bien reçu celle du Daimyo, celle que Etsuko avait sur elle confirmerait leurs identités et leurs volontés ainsi que leurs bonnes intentions. Ils rentrèrent ainsi dans l'immense bâtisse qui renfermait sans doute le bureau de la chef de Kumo. S'inclinant légèrement à spn entrée dans le bureau que leur ouvrit le conseiller, la Fleuriste s'avança, l'air très sérieux, ne voulant pas passer pour une écervelée. Le sujet était important, il fallait faire preuve de rigueur et non de sympathie au vu de l'accueil.

« Hajimemashite, Raikage-sama. Ce sont bien nos identitées, en effet. »

Sortant la lettre scellée d'une poche intérieure de son kimono en s'avançant, Etsuko la posa sur le bureau de la Sandaime avant de s'assoir sur la chaise de gauche comme elle avait été invitée à le faire, reprennant la parole.

« Si nous sommes ici, c'est pour définir les relations entre nos villages, le rôle que peut avoir le fils de votre Daimyo, Kojima Reijirô, dans les évènements de Tetsu no Kuni ainsi que ses éventuels liens avec d'autres personnes de Kaminari no Kuni. »

Reprenant sa respiration un instant pour mieux trouver ses mots, la Taicho enchaîna ensuite.

« Tout d'abord, soyez bien certains que nous n'avons aucun soupçon et nous n'avons aucun sous-entendu de lien entre Kumogakure na Sato et le prince héritier, vos shinobis nous ont bien aidé sur place et ont sans doute permi d'éviter bien des problèmes là-bas, ce pour quoi nous vous sommes très reconnaissants. Il s'agit plus là de déterminer le mal qu'il a pu faire et ce qu'il a pu voler, puisque vos hommes nous ont informé que des livres nécromantiques avaient été pris dans votre bibliothèque. »

Elle prit une nouvelle petite pause, l'éclaircissement étant fait pour éviter tout mauvais départ, elle enchaîna sur le sujet principal, les relations entre Iwa et Kumo.

« La raison première de notre déplacement est donc, suite à ces évènements, de pouvoir savoir si vous souhaitez, tout comme nous l'espérons, fonder une alliance solide suite à celle qui a pu être faite lors des affrontements contre le Soshikidan. Des successions bien trop violentes et malheureuses d'Ombres ont empêché une clarification de nos liens et un renforcement de ces derniers, et nous souhaitons aujourd'hui les réaffirmer afin de fonder une alliance qui nous sera à tous profitables en ces temps troubles, suite notamment au scandal de Wasure no Kuni. »

Elle savait qu'elle n'avait pas besoin d'expliquer plus longuement ce sujet, ils avaient eu leurs propres ninjas sur place et avaient pu être témoins des mêmes évènements que les envoyés d'Iwagakure no Sato.

« Pour toutes ces raisons ainsi que pour essayer d'en apprendre plus sur l'Homme au Chapeau, ses pouvoirs et ses intentions qui semblent bien chaotiques, nous pensons que recréer cette alliance et la faire perdurer dans les temps futurs est une bonne chose pour nos deux pays et nous permettra de progresser et de développer nos forces. »

Ayant exposé les raisons de la rencontre et les intérêts de cette alliance, elle laissa quelques instants à la Sandaime pour assimiler ce qu'elle venait de dire avant de terminer son monologue.

« La lettre que j'ai déposé sur votre bureau est signée de la main de Bakuhatsu Kyôshirô, le Yondaime Tsuchikage, comme preuve de nos identités et de nos intentions diplomatiques. Et c'est ce qui m'amène à la dernière raison de notre venue. Vous ne le savez peut-être pas, mais en tentant de couvrir la retraite des shinobis présents lors de la destruction de la Prison du pays oublié, notre Yondaime a perdu un bras. Or malgré nos recherches et nos tentatives jusqu'alors, nous n'avons pas encore trouvé de solutions pour le lui rendre. Nous souhaiterions donc savoir si nous pourrions rencontrer certains de vos médecins pour échanger sur le sujet. Je suis moi-même eisennin et j'ai déjà travaillé sur une opération de ce genre pour un succès malheureusement de courte durée et à prix élevé. Un échec en somme même si c'est un premier pas. De manière plus générale, former un lien de connaissances notamment médicales entre nos pays pourrait renforcer l'alliance que nous souhaitons aujourd'hui recréer et définir. »

La chef de la police d'Iwa se tut finalement, laissant Shin ajouter des détails s'il le souhaitait ou s'il en avait en tête, ou tout simplement laisser le loisir à la Raikage de répondre à sa présentation des problèmes, raisons et solutions qu'Etsuko prévoyait.

Résumé:
 

_________________
Theme song : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

[Mission Officielle A {Partie 3}] Voir à travers les nuages [Ft. Karasuma Shin] Empty
Sam 16 Mar 2019 - 9:53





Voir à travers les nuages



Le samouraï de la roche était soulagé. Elle ne lui en voulait pas, ce qui en soit, était un véritable poids en moins sur sa conscience. Il se retourna ensuite vers la porte quand il entendit des bruits de pas, sur ses gardes, mais se détendit en se disant que si c'était une menace, la Jônin serait très probablement sur la défensive. Il se remit alors bien droit, s'inclinant ensuite légèrement quand le petit groupe de Kumojin venait ouvrir. Il nota durant le trajet la présence de garde un peu partout.

- Enchanté, Hisao-sama. Je vois que la sécurité ici n'est pas vraiment à prendre à la légère, vu les circonstances actuelles, cela peut se comprendre.

Ils arrivèrent finalement devant le bureau de la raikage, une nouvelle fois, le shinobi de la roche s'inclina respectueusement devant Hisao et le reste du, les remerciant pour l’escorte et la nuit de repos. Mais le véritable challenge ne faisait que commençait, devant eux se tenait Reiko, la Raikage des nuages. Elle était très probablement au courant de la raison de la présence des envoyés du village de la roche ici, mais avait envie de l'entendre de vive voix. Une nouvelle fois, il s'inclina avec respect devant la raikage, se présentant donc avec Etsuko, puis il se redressa, écoutant l'échange qui avait lieu.

- Comme l'as souligné mon aînée, nous somme là pour renforcer les liens entre nos deux villages en ces temps de troubles mondiaux. Une vague de prisonnier shinobi en colère et des fanatiques religieux sillonnent le monde, en plus de l'homme au chapeau qui agit dans l'ombre et renforce très certainement ses troupes à l'heure où nous parlons, voir forger des alliances pour le moins dérangeantes pour nos deux pays. Je pense très sincèrement qu'une alliance entre nos deux villages par ces temps de crise nous serait à tous bénéfiques. Nous ignorons les agissements actuels de l'homme au chapeau, mais pour avoir était confronter à lui, je peux vous affirmer qu'il n'est pas prendre à la légère. Notre chef à perdu un bras en se confrontant à un de ses lieutenants, or, les hommes ne suivent que rarement plus faible qu'eux, donc je crains que l'homme au chapeau, dont l'identité reste encore un mystère, ne soit bien plus puissant que ce que l'on peut supposer. Je pense donc très sincèrement, et selon moi à juste titre, qu'une relation amicale entre nos villages nous serait bien plus bénéfique qu'une guerre ouverte. Si nous envions à entrer en guerre, en plus de devoir gérer prisonniers, fanatiques et très probablement l'homme au chapeau dans un futur proche... Aucun de nous ne serait en mesure d'en sortir sans de lourdes pertes. Je ne doute pas de vous et vos hommes, mais je parle par expérience en disant qu'une guerre sur plusieurs fronts n'est jamais bonne pour els camps y étant confrontés. Je ne doute pas que vous êtes le genre de chef à ne pas vouloir envoyer ses troupes à une mort certaines, votre village semble avoir confiance en vous. Bien entendu, je ne suis qu'un pauvre genin, ici uniquement pour accompagner Naari Etsuko, qui est la personne en tête de cette mission, mais je suis à même titre qu'elle, un ninja de la roche. Notre dirigeant pense vraiment qu'une entente entre nos pays est faisable, sinon il ne nous aurait pas envoyé ici, et je suis donc prêt à croire en cette possibilité. Bien sûr, la décision ultime vous revient, mis je compte sur votre sagesse en tant que dirigeante de ce pays, pour au moins réfléchir sérieusement à cette proposition d'alliance.

Le samouraï inclina légèrement la tête. Peut-être avait-il trop parler ? Peut-être pas assez ? Il avait en tout cas dit ce qu'il avait sur la conscience.Il espérait toutefois avoir bien fait, mais elle semblait du genre raisonnable, et il était intimement convaincu que si les chances d'alliances étaient nulles, qu'elle les auraient simplement renvoyés à l'entrée du village sans chercher à parlementer.







Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission Officielle A {Partie 3}] Voir à travers les nuages [Ft. Karasuma Shin] Empty
Lun 18 Mar 2019 - 18:06
La jeune Raïkage observa les deux invités de Kumo, impassible. Elle les écouta aussi, les laissa exposer tous leurs... arguments. Ces derniers sonnaient étrangement à son oreille. La Metaru n'était pas connue pour son tact et encore moins pour sa philosophie. Elle s'était assise au fond de son fauteuil, les bras croisés, à côté le conseiller Hisao les observait. Ce dernier était un peu moins borné que sa supérieure directe, néanmoins il n'allait jamais à l'encontre de ses décisions. Tous savaient dans quel village ils se trouvaient. Tous étaient avant toute chose des militaires.

« Je vois. Tout un tas d'informations qui ne concernent en rien votre pays, et votre Tsushikage. »

Des mots dans sa bouche aussi tranchant que le fil d'un sabre, et encore, la Raïkage se tenait et faisait preuve, à sa façon, de tact. La dirigeante de Kumo semblait, à ceux qui la connaissaient, plus apaisée, plus calme qu'auparavant; mais cela ne retirait rien à son tempérament de feu.

« Je trouve ça intéressant... De voir qu'Iwa revient vers Kumo lorsqu'il en a le plus besoin. La question étant : Kumo a-t-il besoin d'Iwa ? »

Avait-elle dit un sourcil arqué, s'étant accoudée à son bureau, toisant les deux ninjas du regard. La jeune femme était lasse de toutes ces manigances diplomatiques, tentatives d'alliance et de rapprochement qui n'aboutissaient à rien d'autre qu'au pillage camouflé du savoir faire et des connaissances dont regorgeait Kumo.

« Avoir un ennemi commun n'est pas suffisant à réaffirmer notre "relation". Kumo, et Kaminari; contrôlent la majeur partie de la production d'armes du Yuukan, notre centre scientifique ne cesse d'innover; et nous avons repoussé chacun de ces prisonniers et fanatiques sans essuyer de pertes. Qu'est ce qu'une alliance changerait à tout ceci ? »

Son regard s'était ouvert, légèrement écarquillé. La cheffe du clan des Metaru se demandait, en effet, ce qu'une alliance pouvait apporter à Kumo, que Kumo n'avait pas déjà. Kaminari état un pays prospère même s'il ne disposait pas d'un système économique aussi florissant que celui du pays de la terre. Mais les Kaminarijins pouvaient compter sur des éléments bien plus probants et significatifs que des Ryos.

« La guerre, qu'elle soit menée par des alliés, ou pas; fera toujours des victimes. Il n'y aura jamais de moindre pertes. Les Shinobi des nuages ne vont pas à la mort, ils se battent pour défendre l'idéal de leur pays. Avec, ou sans allié. Enfin... Si vous avez autre chose à proposer qu'une "alliance"... »

Finalement, elle prit la lettre et la transmit à son bras droit, l'Akahoshi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission Officielle A {Partie 3}] Voir à travers les nuages [Ft. Karasuma Shin] Empty
Mar 19 Mar 2019 - 11:49
Du point de vue de l'iwajine, cette femme ne souhaitait pas se montrer coopérative. Elle avait peut-être même en mauvaise vue le village de la Roche. La convaincre serait complexe. Elle encaissa sans broncher les réponses aggressives de la chef qui ne voyait pas le danger qui se profilait. Une ombre qui voulait faire cavalier seul dans des temps troubles, avec des menaces omniprésentes qu'elle croyait maîtrisables sans doute par sa seule force de caractère. Elle la laissa terminer avant de répondre, sûre d'elle, ne flanchant pas un instant.

« La réponse est certaine et unique, Raikage-sama. Oui, Kumo a besoin de l'appuis d'Iwa au même titre que Iwa a besoin de Kumo. Nous avons besoin de forces unies pour contrer ce qui arrive. Je ne suis pas certaine ce que c'est, mais ces... fanatiques... Ils vénèrent des dieux. Dont un que nous avons déjà croisé à Kaze no Kuni. »

Prenant une petite pause pour laisser à la dirigeante ce qu'elle venait d'affirmer, elle echaîna.

« Croire que ces prisonniers et fanatiques vont s'arrêter à ces petites attaques intempestives facilement arrêtables est une erreur grave. Ce n'est que le début. Ils ne vont pas se contenter de nous faire quelques égratignures, et l'Homme au Chapeau ne va pas juste se mettre à regarder de loin. Il va continuer à agir. C'est peut-être même lui qui va diriger tout ceci. Nous avons quelques connaissances à son sujet, mais peu. Trop peu. Et à mon humble avis, nous devons les partager. Cependant il est clair que si vous ne le souhaitez pas, que vous préférez attendre seuls dans votre village que l'attaque irrepressible et pourtant prévisible qui se profile arrive, soit. Je ne suis pas Yamanaka, je ne vais pas vous retourner le cerveau pour vous forcer à accepter une alliance profitable à tous que vous jugez simplement sur la situation actuelle et des banalités sans nom. Oui, la guerre fera toujours des morts. C'est le principe de la folie humaine qui veut ça. »

Toujours calme mais bien moins gentille avec cette Ombre capricieuse, la Naari avait changé d'approche diplomatique. La brosser dans le sens du poil ne marchait pas du tout, lui rentrer dedans serait peut-être suffisamment impactant pour lui faire ouvrir les yeux. Du moins elle l'espérait. Elle ne voulait pas non plus se retrouver executer ici, mais il leur fallait une réponse positive. C'était obligatoire. Enfin, ça l'était dans son esprit.

« Iwa a également ses idéaux et nous ne vous demandons en aucun cas de vous mettre à les appliquer. Culture, protection, commerce... Des mots qui ne veulent peut-être rien dire à vos yeux vu la manière dont vous prenez de haut notre proposition. Ce que l'alliance changera se trouve dans la situation future et dans les liens qu'elle peut nous permettre de former, qui accélèreront et faciliteront le développement et le commerce de nos deux villages, qui aidera à la réaction en force sur nos territoires et les territoires voisins en cas de force majeure, qui permettra de conserver des défenses solides même si nos objectifs et le problème le plus grand se trouve ailleurs. Cette alliance permettra d'échanger les savoirs que chacun nous développons. Les scientifiques le savent, plusieurs esprits sont plus forts qu'un seul. Et c'est tout aussi vrai dans le domaine militaire. Plusieurs armées sont plus fortes qu'une seule. »

Elle s'arrêta un instant, pour laisser à ses paroles le temps de prendre leur ampleur.

« Je vous ai donné toutes les raisons qui me paraissent les plus importantes pour lesquelles nos villages doivent coopérer pour avancer dans les moments sombres qui approchent. Je ne vais pas vous faire de fausse promesse, vous révéler de secret caché sur l'art d'être immortel que les eisennins détestent et veulent éviter que vous ne le découvriez, vous inventer une puissance démentielle capable d'anihiler vos ennemis en un claquement de doigts sans la moindre perte dans vos rangs. Vous avez les cartes en main. Si vous avez des questions, nous pouvons y répondre. Pour le reste, je ne vais pas vous inventer de raisons supplémentaires. Nous vous souhaitons en partenaires, pas en acheteurs. Soyez-en certains. »

Se taisant et s'assurant d'un signe de la main que Shin ne continue pas sur sa lancée cette fois-ci pour éviter de briser l'impact qu'elle avait essayer d'y donner, elle salua la Raikage d'un salut respectueux avant d'ouvrir la bouche une dernière fois.

« Nous ne vous demandons pas une réponse immédiate, nous sommes prêts à patienter avant de rentrer à Iwa ou de commencer la coopération ici-même à l'instant de votre réponse. En attendant, pouvons-nous nous retirer pour vous laisser le loisir de réfléchir ? »

Faisant de son mieux pour continuer à rester aussi neutre que possible malgré les mots qu'elle avait choisi pendant son monologue, la Naari attendait la réponse, prête à retourner à la maisonnette où ils se trouvaient en résidence surveillée pour leur séjour.

HRP:
 

_________________
Theme song : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

[Mission Officielle A {Partie 3}] Voir à travers les nuages [Ft. Karasuma Shin] Empty
Mar 19 Mar 2019 - 14:55





Voir à travers les nuages



Le Karasuma se contenta d’écouter, après tout, il ne pouvait pas vraiment faire grand-chose, il n'était qu'un simple Genin du village de la roche, une escorte pour la Naari qui était la véritable représentent du village. Il croisa alors les bras calmement, hochant la tête aux dires de la femme, calmement. Il n'en dirait pas plus, après tout, que pouvait-il bien ajouter d'autre. Il lâcha un léger soupire cependant, regardant à l’extérieur, par la fenêtre. Il avait conscience que les négociations étaient mal parties, mais il avait aussi compris une chose. Si la raikage envisageait un refus catégorique, pourquoi avait-elle accepté cette entrevue en premier lieu ?

Il s'inclina légèrement devant la raikage, les bras le long du corps, dans un signe de révérence traditionnel. Il ne pouvait rien dire de plus, rien apporter d'autre à cette conversation que sa camarade n'avait dit avant, il se redressa ensuite, calmement. Il s'inclina alors une seconde fois, les yeux clos, se penchant presque à quatre-vingt-dix degrés, avant de se reculer, regardant avec détermination la femme à la tête de ce village. Il était certain que c'était une personne sage et intelligente, mais serait-elle capable de voir au-delà de l'évidence du moment et voir les bénéfices d'une alliance ? Elle devait très certainement la sentir elle aussi, l'odeur de mort planant sur ce monde. Une odeur qu'il ne connaissait que trop bien. Il en était sûr, elle avait comprit elle aussi que quelque chose de gros se préparait, sans quoi elle n'aurait pas perdu de temps avec une entrevue dont elle savait déjà la réponse. Non, ce qu'elle voulait, c'était très vraisemblablement voir la détermination des émissaires que lui et la policière représentait en ce moment. L'ex mercenaire la fixa alors, il comprenait sa méfiance et ses interrogations, qui ne serait pas sur ses gardes avec les récents événements ? Le mouvement de l'homme au chapeau... La libération des prisonniers et l'apparition des fanatiques et de leurs « dieux ». Non, la question n'était pas si elle se méfiait, ou pourquoi, mais comment lui faire comprendre que cette méfiance n'était pas utile.

Il ne voulait pas désobéir aux ordres de sa supérieur, se contentant de reculer ensuite pour laisser les deux femmes parlementer, tendis qu'il se contenta de rester en retrait. Si la raikage désirait entendre son point de vu, il parlerait, dans le cas contraire, il ne dirait rien, car tel étaient les ordres de la Jônin.







Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission Officielle A {Partie 3}] Voir à travers les nuages [Ft. Karasuma Shin] Empty
Mar 19 Mar 2019 - 23:23
La Raïkage les écouta expliquer longuement le pourquoi du comment elle avait peut-être, ou pas, tort. Hisao en faisait de même et les deux restaient impassibles. Kumo n'avait jamais rien eu contre Iwa, et il n'y avait jamais rien eu entre les deux pays par le passé si ce n'était une alliance infructueuse. Lorsque finalement la Naari eut terminé, la Metaru prit la parole...

« Vous pouvez disposer. »

Se contentait elle de répondre aux deux ninjas en ouvrant une main, leur indiquant la porte du bureau. Hisao se leva aussi, prêt à quitter le bureau mais Reiko lui demanda de rester. Le Chuunin à l'extérieur avait dû entendre une bonne partie de la discussion vu qu'il avait ouvert la porte. La Raïkage l'observa de son regard fatigué, mais ne vilipenda pas.

« Veuillez reconduire Naari Etsuko et son genin à leurs quartiers. Vous serez reconvoqués d'ici quelques jours. Évitez de quitter le village... »

Leur adressa-t-elle avec cette même froideur. Puis lorsque la port fut close, elle se tourna vers l'Akahoshi.

« Es-tu sûr qu'ils ne sont pas les meurtriers de Fujimi ? »
« Certain. Mes hommes ont gardé leur quartier toute la nuit. »
« C'est bien dommage... J'aurais eu une bonne raison de refuser cette alliance. On va réunir les autres, et on discutera de tout ceci... »
« Il y a toujours moyen de leur faire porter le chapeau, si tu le souhaites vraiment, Reiko-san. »
« Non, non... c'est inutile et contreproductif. Des nouvelles d'Hayashi ? »
« Aucune, mais comme on dit : pas de nouvelles, bonnes nouvelles. Bien, je réunis les autres. Bien sûr, Sazuka ne sera pas présente... »


Elle le regard, regard blasé, et soupira en lui faisant signe de s'en aller....

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission Officielle A {Partie 3}] Voir à travers les nuages [Ft. Karasuma Shin] Empty
Mer 20 Mar 2019 - 18:47
« Très bien, Raikage-sama. Nous nous tenons à votre entière disposition. »

Etsuko salua respectueusement la Raikage et son conseiller avant de se retirer. Ne laissant transparaître aucune de ses émotions, elle avait essayé de mettre la dirigeante de Kumogakure no Sato devant ses failles. Cette dernière ne jugeait que par le passé et le présent, et semblait totalement oublier de se projeter vers l'avenir. Et c'était une erreur énorme aux yeux de la Naari. Une erreur qui n'était pas du niveau qu'elle aurait jugé normal pour une Ombre, ce qui la perturbait d'autant plus. Était-ce un test pour eux ? Ou un jeu ? Elle avait accepté de les voir. Était-ce par simple politesse ou avait-elle entrevu la possibilité de se laisser convaincre ? Cette femme ne laissait rien filtrer, c'était très complexe pour la jeune fleuriste d'estimer ce qu'elle pensait, d'utiliser ses envies pour la persuader d'accepter ce qui était, à ses yeux, le mieux pour leurs deux villages. Elle soupira un peu en se dirigeant vers la maisonnette sous laquelle on les avait placé le temps de leur séjour ici-même.

Elle regarda un peu Shin, lui faisant un sourire reconnaissant. Il avait compris son geste plus tôt et avait accepté de lui faire confiance, elle en était satisfaite. Ce n'était pas contre lui, elle avait un plan en tête et donner plus d'informations ou en répéter certaines risquait surtout d'énerver la femme impatiente qui ne se satisfaisait pas de raisons logiques pour accepter une alliance dans laquelle elle n'avait rien à perdre, seulement à gagner si elle jouait bien ses propres pions. Ajoutez à cela la menace actuelle qui pesait sur les villages, Etsuko voyait comme évident le fait que quelque chose de plus grand se préparait dans les ombres, ce qui l'inquiétait grandement. Une alliance était en cela rassurant qu'elle rendait possible l'aide d'un pays par l'autre ou l'aide de leurs forces assemblées sur les pays voisins.

Même si les Hijins n'avaient jamais bien vu leurs interventions et qu'elles étaient, à coup sûr, le résultat d'erreurs de jugement et d'actions mal menées, Etsuko serait sans aucun doute l'une des premières à vouloir aller les aider. À la condition unique qu'Iwa ne soit pas déjà sous le joug de problèmes plus graves qui exigeaient son attention. Remerciant le Chûnin pour son escorte, elle rentra dans la bâtisse avant d'aller s'assoir à la table, sortant un carnet pour faire un rapport de la première entrevue. Si jamais il y avait un problème quelconque, le carnet pourrait servir de rapport directement. Terminant d'écrire, elle referma le petit livret avant de relever les yeux vers Shin.

« Tout d'abord merci de m'avoir fait confiance pendant l'entrevue. J'ai essayé de lui faire comprendre un peu directement les dangers de son raisonnement... C'était déjà certainement déplacé de ma part mais je voulais vraiment éviter que l'on en dise plus suite à cela. Les derniers mots sont souvent les plus impactants, avec les premiers d'une conversation. Ensuite, fait attention. C'est très bien de vouloir participer et aider, mais répéter une information déjà donnée peut s'avérer très dangereux face à certaines personnes, et la Raikage ne m'a pas l'air d'être quelqu'un de très patient. Elle tient plus des Borukans explosifs que des calmes Nagamasa pour faire la comparaison avec notre village... »

Elle eut un petit sourire à ces mots, pensant à Hana et à Ryoku. Elle avait confiance en eux pour protéger le village en son absence, tout comme en Ichimaru. Son trio de camarades de la police était sans doute les meilleures personnes à qui elle pouvait confier Iwa. Elle avait une confiance totale en eux, que ce soit pour leur droiture ou leur efficacité.

« Est-ce que tu as des questions par rapport à l'entrevue d'ailleurs ? Je ne suis pas Chiryou mais j'ai eu le temps d'apprendre un peu la diplomatie à force d'échecs flamboyants. »

Elle sourit à nouveau, étant visiblement en paix avec ses anciennes erreurs de résolution pacifique de conflits de manière générale. Au fond d'elle, un cas continuait de la perturber, mais elle ne laisserait rien transparaître.

« Et nous sommes "libres" désormais, mais je pense que suivre le conseil des gardes est toujours d'actualité. Évitons de nous faire trop remarqués pendant nos sorties, d'accord ? Pas d'explosions, évitons les défis si ce n'est dans un cadre d'arène ou de terrain d'entraînement à leur Académie. De mon côté, je vais essayer de prendre contact avec leurs médecins et de voir s'ils acceptent de partager des savoirs. Enfin... J'hésite encore un peu, Metaru Reiko-sama n'a rien dit à ce sujet après tout... »

HRP:
 

_________________
Theme song : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

[Mission Officielle A {Partie 3}] Voir à travers les nuages [Ft. Karasuma Shin] Empty
Jeu 21 Mar 2019 - 8:52





Voir à travers les nuages



Le shinobi de la roche suivit alors la jônin en silence, pensif. Il ignorait s'il avait vraiment bien fait de ne pas parler, mais un ordre restait un ordre, peu importe que celui-ci soit formuler de vive voie ou pas. Il rentra donc avec la Naari dans leurs appartements en retirant son haori une fois arriver, afin de rester avec son haut de kimono sans manche, jetant celui-ci sur son lit en s’asseyant par la suite, soupirant légèrement. Il secoua ensuite doucement la tête aux dires de la femme, tapotant une place à côté de lui sur le lit.

- Pour être franc, je comprends la façon de penser de la Raikage. Notre dernière alliance n'avait d’alliance que le nom et vu le chaos qui règne en ce moment dans le Yukan, elle ne peut se permettre d'avoir d'alliances inutiles à gérer en plus des problèmes internes de son pays. Je ne suis donc pas surpris, en fait, je m'y attendais.

Il déposa doucement une main sur celle de la jônin, sur le lit, lui souriant légèrement. Il voulait la rassurer, lui faire comprendre qu'il n'y avait pas à s'en faire. Il soupira un peu et regarda le sol calmement.

- Nous avons au moins éviter un refus catégorique, ce qui est un exploit vu le caractère de la femme avec qui nous devons négocier. Et puis, vous avez vu l'agitation dehors ? Ma main à couper qu'il y a eu un meurtre. A force de se balader de villes en villes, on sait lire l'ambiance. Et là, c'est la même que quand on retrouve un cadavre dans la rue. Si j'ai raison, ça tombe vraiment mal... Mais d'un autre côté, si ils nous pensaient lier à ça ils nous auraient très certainement déjà jeter en cellule, et Reiko-sama se serait servis de cela comme prétexte pour refuser l'alliance. Après, je peux me tromper, peut-être qu'ils préparent un festival ou que sais-je d'autre. Si c'est le cas, nous devrions y faire un tour, histoire de s’imprégner un peu de la culture Kumojin et chercher des informations sur les différents membres du conseil. Si nous ne parvenons pas à convaincre la Raikage, il serait toujours bon d'avoir un carte sous notre manche. Après tout elle à beau être la cheffe militaire du village, elle ne peut prendre aucune décision politique sans le conseil. Donc si nous parvenions à convaincre un ou plusieurs membres... Cela pourrait jouer en notre faveur pour la suite des négociations.







Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission Officielle A {Partie 3}] Voir à travers les nuages [Ft. Karasuma Shin] Empty
Sam 6 Avr 2019 - 23:01
Dans le bureau de la Raïkage étaient réunis trois personnes, toutes connues au sein de Kumo. La kage elle même et ses deux conseillers dont un qui n'en était plus vraiment. Akehoshi Hisao, Kizuato Daisuke étaient sollicités assez régulièrement pas la jeune Metaru, pas seulement pour l'aider et aiguiller ses décisions mais aussi et surtout parce qu'ils le devaient, tout comme elle. Ils ne pouvaient choisir sans le Raïkage, et le Raïkage ne le pouvait sans eux; c'était un système assez simple, qui fonctionnait particulièrement bien à quelques détails prés.

« Merci d'être venu Daisuke, toi aussi Hisao. »
« Ouais! Mais c'est la dernière fois, cette fois. Je suis sensé être à la retraite...»
« Je sais. Mais en attendant de te trouver un remplaçant... »
« Aaah. Bon, on est là pour parler de... d'Iwa ? Quand vous voulez... »

Ainsi les trois personnages de notoriété publique discutèrent longtemps, très longtemps de ce sujet épineux sur lequel la Raïkage ne s'était pas prononcée face aux Iwajin, car il en avait été décidé ainsi, pour qu'aucune bévue ne soit commise comme cela avait était le cas avec l'ancien Raïkage. Finalement la Metaru n'était pas si brutale et irréfléchie que cela... Enfin, lorsque leurs échanges animés furent terminés...

« Bien, merci pour vos éclaircissements. »
« A votre service Raikage-Sama. Et trouvez moi un remplaçant!»
« De rien Reiko. »

Plusieurs jours après leur arrivée et leur première rencontre, les Iwajin avaient reçu une nouvelle convocation, ou tout au moins invitation remise en mains propres par un chuunin. Le moment était venu pour eux de connaître la réponse de la Raïkage, entre autre.

« Naari Etsuko, Karasuma Shin. J'espère que votre séjour à Kumo se passe bien. »

Avait-elle rapidement dit sans grande conviction.

« Nous avons pris une décision concernant votre "offre". Après mure réflexion et compte tenu du contexte actuel, nous acceptons une Alliance... Militaire avec votre village. »


Dit-elle en tendant aux deux Iwajins un document portant le sceau du Raïkage et les signatures des deux conseillers Kumojin. Comme un contrat comportant toutes les conditions de cette probable nouvelle situation qui allait s'installer entre les deux villages.

« Kumo s'engage à soutenir Iwa en cas de conflit, et Iwa doit s'y engager envers Kumo. Vous aurez accès à notre machine de guerre industrielle à tarif préférentiel. Nous verrons ensuite, en fonction de cette alliance, si nous étendons cet accord ou pas. Sauf si vous avez quelque chose à redire; c'est la seule offre que nous pouvons vous faire. »


Elle les observa un moment, et avant qu'ils n'en placent une; reprit, sur un tout autre sujet.

« Je suppose que vous êtes au courant des... troubles que traverse Kumo. Sachez que vous avez été disculpés et êtes au dessus de tous soupçons. »

Elle croisa alors les bras devant elle, attendant une quelconque réaction des deux ninjas.


Spoiler:
 





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission Officielle A {Partie 3}] Voir à travers les nuages [Ft. Karasuma Shin] Empty
Dim 7 Avr 2019 - 23:44
La jeune femme aux yeux émeraude avait profité du temps offert pour s'occuper de divers personnes et les aider dans leurs entraînements au village, montrant son envie d'échanges entre Iwa et Kumo, son envie d'une alliance qui serait la clef du futur de tous leurs habitants. Elle avait eu un peu de mal à rester près de Shin les premiers jours mais petit à petit, elle avait réussi à se maîtriser et à redevenir plus naturelle. À reprendre le contrôle de ses sentiments perturbés en somme. Elle avait donc sans hésitation répondu au plus vite à la convocation de la Raikage pour se rendre dans son bureau, espérant qu'il s'agissait d'un verdict positif pour leur demande d'alliance entre les deux cités cachées.

Rentrant dans le bureau, Etsuko avait fait un salut sobre mais respectueux à la femme qui dirigeait le village caché de Kaminari no Kuni. Elle ne semblait encore une fois pas très motivée par cet échange, comme si elle était déçue de la réponse à laquelle elle était parvenu. Ce qui laissait la Naari un peu mitigée dans ses attentes. Ne laissant rien paraître, elle hocha la tête à l'annonce de l'acceptation de la proposition sous certaines conditions expliquées dans la foulée. Une alliance militaire qui serait effective par un soutien dans les deux sens et l'accès pour Iwa à des tarifs préférentiels pour le commerce avec Kumo. C'était en soi une victoire énorme, mais l'absence totale de mention du côté médical ennuyait la jeune femme aux yeux verts. Elle hocha à nouveau la tête à la mention des troubles, choisissant alors de remonter la conversation de la fin vers le début pour y répondre point par point.

« Merci de nous recevoir à nouveau Raikage-sama. Notre séjour s'est passé de la meilleure des façons et nous sommes heureux que votre réflexion vous ait conduit à accepter notre proposition. Pour ce qui concerne les troubles que vous traversez, j'ai rencontré Meikyu Raizen par deux occasions et je l'ai vu à l'oeuvre contre le Dieu du Désert. Si tous vos policiers sont au moins à moitié aussi efficaces que lui, ce dont je ne doute pas, alors il était évident pour nous que vous parviendriez à bout de ces problèmes. J'espère de tout coeur que ce n'est pas trop grave mais nous avons préféré, en tant qu'invités, ne pas nous mêler de ce qui demeurent vos affaires privées. Si vous souhaitez cependant notre assistance avec cette alliance, nous serons ravis de vous venir en soutien, bien évidemment. »

Reprennant un peu son souffle et se tenant un peu plus droite, la jeune femme se relança dans son monologue.

« Il y a cependant un point qui nous est d'une importance majeure, un point dont nous vous avons parlé à notre arrivée. Notre dirigeant, Bakuhatsu Kyôshirô, a perdu l'usage de son bras et si nos médecins sont en train de chercher des solutions, nous aimerions savoir si des échanges pourraient être organisés avec vos chercheurs en médecine afin que nous puissions discuter de la greffe ou de la réparation des tissus et autres liens qui permettent aux membres de fonctionner correctement. Si vous le refusez, nous n'insisterons pas plus bien évidemment, l'offre que vous nous proposez étant déjà très appréciable et Iwa fera de son mieux pour être à la hauteur de vos attentes dans cette initiative d'alliance. »

Terminant son discours par un nouveau salut respectueux, la jônin attendait désormais la réponse de la Raikage. Voudrait-elle un peu plus de temps pour réfléchir à ce point ou était-ce en sous-texte de sa première réponse que cette partie des demandes d'Iwagakure no Sato serait refusée ? Elle espérait que ce soit un simple oubli suite aux mouvements qui agitaient le village ces jours-ci en plus de la question principale de l'alliance, mais elle ne pouvait en être certaine.

HRP:
 

_________________
Theme song : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

[Mission Officielle A {Partie 3}] Voir à travers les nuages [Ft. Karasuma Shin] Empty
Lun 8 Avr 2019 - 9:56





Voir à travers les nuages



Le verdict final allait enfin sonné. Voilà que le duo de la roche était convoqué pour donner suite à cet entretien diplomatique laisser en suspend quelques jours plus tôt. Durant ce temps, il s'en était passé des choses, et non des moindres. Sa rencontre avec une ombre du passé, l’entraînement d'un genin de ce village, l'entraînement avec Ryû... Enfin. Il marcha calmement avec sa supérieure jusqu'au bureau de la kage, sans escorte cette fois, ce qui en disait long sur la confiance accordée au duo. Il s'inclina légèrement devant la raikage, écoutant ce qu’elle avait à dire, sans prononcer un seul mot, laissant dans un premier temps sa partenaire parler. Il fût soulagé d'apprendre qu'ils n'étaient pas soupçonnés pour ces histoires de meurtre, encore heureux, cela aurait était embêtant pour la suite des événements. Il prit la parole, une fois que la femme à ses côtés eût terminé son monologue.

- Notre séjour s'est plutôt bien passé, même mieux que je ne l'aurais espéré pour être franc, j'y ai fait des rencontres intéressantes, et goûter votre délicieux sake. Si j'ai votre autorisation, bien que cela n'est rien à voir avec notre mission ou autre, j'aimerais ramener quelques bouteilles avec moi.


Il prit ensuite un regard sérieux, observant la femme se tenant devant lui, calmement, observant par la fenêtre par la suite, il reporta son regard sur la femme, silencieux dans un premier temps.

- Excusez mon audace mais... Vous ne sembliez pas très emballée à la simple idée d'une alliance de quelque forme que ce soit avant, pourrais-je savoir la raison de ce changement si cela ne vous dérange pas ? Il est toujours plus agréable de savoir par quel fil tien une alliance afin de ne pas le rompre, vous comprenez ? Je ne critique en aucun cas votre décision, au contraire, je suis plus qu'heureux de pouvoir en ce jour nous considérer comme allié, surtout après avoir retrouvé dans votre merveilleux village une personne très importante pour moi. Je suis simplement curieux. J'irais même jusqu'à proposer une petite fête pour célébrer cette nouvelle alliance si ça ne tenait qu'à moi, mais je doute que ce soit une excellente idée, en vu des temps qui courent. Ma collègue vous à déjà bien expliquer la seconde raison de notre venue ici, et comme elle l'a dit, nous n'insisteront pas, nous somme déjà pleinement satisfait de cette alliance, en espérant qu'elle sera fructueuse et nous permettra d'améliorer davantage nos relations au fil du temps. Pour ma part, je suis plus un combattant qu'un diplomate, mais sachez que j'aiderais volontiers votre village en cas de conflit, et je pense sans me tromper, qu'il en va de même pour plusieurs membres de mon village.

Il croisa ensuite e=les bras, regardant la Naari du coin de l’œil. Il reprit ensuite la parole, calmement.

- Si vous acceptez toutefois de nous aidez également sur le plan médical, vous vous doutez bien que nous devrions rester ici quelque temps de plus, et c'est donc pour cette même raison que je vous demande l'autorisation d'envoyer un rapport à notre Kage lui faisant état de l'avancé des négociation et de notre mission en règle général, afin que d'ici notre retour, il puisse mettre en place le nécessaire au bon entretien de nos liens. Sauf si bien sûr, vous désirez envoyer vous-même une délégation à Iwa pour lui annoncer la nouvelle de vive-voie ?






Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission Officielle A {Partie 3}] Voir à travers les nuages [Ft. Karasuma Shin] Empty
Lun 27 Mai 2019 - 15:39
La Raïkage de nouveau les écouta, semblant un peu plus apaisée qu'à l'ordinaire. Un léger froncement de sourcil, par réaction involontaire, intervint alors que le jeune Iwajin évoquait la possibilité d'une "entraide" scientifique. A peine avaient-ils accepté les termes de ce traité qu'ils en demandaient plus. Mais, pour une fois, la Metaru ne s'énerva pas; gardant son calme comme à l'esprit ce qu'elle avait retenu de sa discussion avec la Directrice de l'Institut.

« Je ne peux pas vous empêcher de vous renseigner. Mais pour ce faire, si vous voulez discuter médecine; il vous faudra rencontrer la Directrice du Complexe Scientifique qui est actuellement indisponible. »

Puis elle revint sur un autre sujet qui l'avait interpellé.

« Si Iwa en a besoin, c'est tout Kumo et Kaminari qui seront mobilisés, pas seulement "plusieurs membres". »

Avait-elle sèchement ajouté en réponse au ninja de la roche qui sortait un peu trop du cadre de ses fonction au goût de Reiko. Reportant son attention sur la supérieure évidente de ce duo; elle reprit.

« Votre rapport passera par le service de vérification du courrier qui le sécurisera avant envoie; c'est une information qui ne pourra être lue que du -daime Tsushikage. Une fois que cela sera fait, vous serez libres de partir, en attendant... ne faites pas de vagues, et profitez du temps qu'il vous reste dans ce village pour... Faire ce que vous avez à faire. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission Officielle A {Partie 3}] Voir à travers les nuages [Ft. Karasuma Shin]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Arche Grise
Sauter vers: