Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Une transaction qui lui tient à coeur [Shin]


Une transaction qui lui tient à coeur [Shin] Empty
Jeu 7 Mar 2019 - 10:04
Tsuyoshi revenait d’une entreprise récemment créée qui faisait dans l’achat et la vente de rouleaux de techniques. Il avait eu connaissance de cette entreprise par le biais d’affiches qu’il avait vues un peu partout dans le village. Lorsqu’il s’était rendu sur place, il avait pu constater que l’entreprise en était à ses débuts, certes, mais qu’elle semblait sur la bonne voie. En échangeant avec les responsables de la vente présents sur place, il eut vite fait de découvrir que c’était sa cousine, Hyûga Toph, qui en était la propriétaire. Il eut un sourire aux lèvres en y pensant. Décidément, Toph était quelqu’un de particulièrement dynamique. Son énergie était telle qu’elle était probablement incapable de demeurer oisive. C’était bien ce trait de caractère positif qui la poussait à tout enchaîner. Le dojo et maintenant les business.

Tsuyoshi s’intéressa à ce qui lui semblait le plus urgent dans son cas : trouver des rouleaux de parchemins concernant les arcanes Hyûga. Une particulièrement lui tenait à cœur : les 64 coups du Hakke. Bien entendu il avait pu les réaliser étant jeune, dans une situation létale pour lui. C’était sortir un coup de génie ou périr. Bien sûr depuis ce fameux jour, jamais plus il n’avait pu produire ladite technique à volonté. Il y était arrivé aux trois quarts une fois lors d’un entrainement avec sa cousine Toph justement. Mais c’était tout. Tsuyoshi désormais cherchait à trouver un parchemin clanique qui lui permettrait d’en savoir plus sur cette arcane. Peut-être que décrite par les maîtres du clan, il saurait mieux l’appliquer et la produire ?

Se remémorant l’épisode où il avait failli entrer en possession de cette arcane pendant une négociation plus ou moins douteuse, avec un dénommé Yaoguaï Genku, désormais ex iwajin, Tsuyoshi put se rendre compte que le parchemin que lui avait refilé le bonhomme était incomplet. Il expliquait certaines arcanes de la technique, mais pas tout. Il en manquait la fin. Tsuyoshi ne l’avait pas remarqué du premier coup c’est bien après leur transaction qu’il en avait fait le constat. Et dire qu’il s’était lié par serment pour venir en aide au Yaoguaï lorsque celui-ci aurait eu besoin des services du Hyûga… ce serment était brisé et Tsuyoshi aurait tôt fait d’en avertir le Yaoguaï et de lui rendre son parchemin à la première occasion qu’ils se reverraient. Ce parchemin incomplet d’ailleurs était toujours sur lui, dans sa sacoche, bien pliée afin qu’elle n’occupe pas trop de place.

Tsuyoshi avait pris connaissance de l’existence d’un autre parchemin du style dans l’enceinte d’Iwa. L’entreprise de Toph ne l’avait pas en sa possession mais un certain Karasuma Shin lui si. Demandant son adresse, le Chuunin finit par se rendre chez le bonhomme en question. Après plusieurs minutes de marche, il finit par arriver devant la porte du Karasuma et toqua trois fois poliment. L’homme en question finit par arriver. Du moins, Tsuyoshi espérait que c’était lui. Il se présenta directement et présenta également l’objet de sa visite :

_ Bonjour Shin San. Je suis Hyûga Tsuyoshi. J’ai fait un tour dans l’entreprise de vente de parchemins et rouleaux de techniques et on m’a dit que vous étiez en la possession d’un de ces rouleaux. Il s’agit d’une pièce rare contenant une arcane du clan Hyûga. J’aimerai si elle est toujours en votre possession l’acquérir…

Il venait de tout lui dire là sur le pas de sa porte. La transaction pouvait être rapide pour peu que le bonhomme le veuille. Attendant patiemment la réaction du Karasuma, le Hyûga se contenta de le détailler du regard. Il l’avait déjà croisé dans le village, mais il ne le connaissait guère.


@Karasuma Shin

_________________
Spoiler:
 


Une transaction qui lui tient à coeur [Shin] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Une transaction qui lui tient à coeur [Shin] Empty
Jeu 7 Mar 2019 - 10:31





Une transaction qui lui tient à cœur



L'albinos était en train de s’entrainer dans le dojo de sa demeure, calmement, en utilisant un sabre en bois lors d'un combat contre un clone, le sabre en bois n'était cependant pas normal, non, il était chargé en chakra, le rendras ainsi tranchant. Il entendit alors frapper trois coups à la porte, haussant un sourcil, il leva la main, faisant signe au clone que l’entraînement était en pause. Il dissipa le chakra dans la lame et se dirigea alors vers la porte, calmement, laissant traîner derrière lui quelques gouttes de sang. En effet, l’entraînement n'était pas vraiment ce que l'on pouvait appeler sans risque, le jeune Genin était parsemé de plusieurs coupures sanguinolentes ici et la, il ouvrit donc la porte et regarda la personne se tenant devant celle-ci, il essuya d'un revers de la main le sang perlant d'une coupure sur sa joue et le regarda de nouveau. Il écoutait, calmement, malgré les multiples coupures dont le sang gouttait sur le plancher en bois.

- Hm ? Ah oui, j'ai eût vent que Tophette avait ouvert une entreprise de vente de parchemin c'est vrai..


Une arcane rare du clan ? Il devait très probablement faire référence aux 64 coups du hakke. Il se décala alors d'un pas sur le côté, invitant le jeune homme à entrer chez lui, le temps qu'il retrouve le rouleau, il n'allait quand même pas le laisser dehors, c'était impoli, et il s'agissait d'un membre de la famille de la Hyûga, et de l'autre membre de son équipe, Kurise. Il le laissa donc suivre les traces de sang jusqu'au dojo, où le clone était encore là, avec sa lame charger en chakra dans la main. Il le rejoignit par la suite, tenant en sa main un rouleau aux bordures mauves, rouleau qu'il déposa sur la petite table dans le coin du dojo en s’asseyant, invitant d'un geste de la main à son hôte a faire de même. Il déroula ensuite le rouleau et le fit glisser en poussant dessus avec deux doigts vers le Hyûga, le regardant ensuite calmement.

- Vous pouvez utiliser le Byakugan pour vérifier son authenticité si vous le souhaitez.

Il déposa ensuite ses mains sur ses cuisses, assis à genoux de l'autre côté de la petite table en observant calmement l'homme. Ce qui était sûr, c'était qu'il était bien différent de son amie Toph, il n'avait pas le même regard, et il avait aussi les cheveux un peu plus long ? Enfin, lui-même les avaient relativement long, donc il n'en dirait rien.






Rouleau:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Une transaction qui lui tient à coeur [Shin] Empty
Jeu 7 Mar 2019 - 11:17
Il avait vu juste dès le premier coup. En y repensant, il se dit qu’il était pourtant probable que quelqu’un d’autre que le dénommé Shin vienne lui ouvrir la porte. Mais finalement, tel n’avait été le cas. Ce fut un albinos qu’il eut en face de lui. A vrai dire, le Hyûga ne s’y attendait pas, mais il n’eut aucun geste de recul. Comme il l’avait pensé, il l’avait déjà vu dans le village. Un homme tel que lui malheureusement passait difficilement inaperçu. Un détail qu’il n’avait pas remarqué au premier coup, c’était les tâches de sang. Elles provenaient de coupures visibles à travers des parties d’habit déchirées et sanguinolentes ou directement à travers la chair. S’entraînait-il ? C’était l’une des seules hypothèses correctes qui vinrent à l’esprit du Hyûga. Pour le reste, des idées saugrenues telles qu’un possible combat avec un chat ou encore une chute d’une escalier lui vinrent à l’esprit mais il les chassa bien vite.

_ Vous connaissez Toph ? C’est une cousine à moi… Fit le Hyûga tandis qu’il répondait à l’invitation du Karasuma à entrer dans sa demeure. Ce dernier n’avait rien dit, mais un mouvement de pivot de son corps et une porte qui s’ouvrait tandis qu’il se dégageait un peu de la porte en voulaient dire plus que des paroles.

_ Merci. Fit le Hyûga en entrant dans la maison. Tout de suite il remarqua les tâches de sang. Sur indication toujours non verbale du Karasuma, il suivit alors le mouvement, mouvement qui le faisait suivre les tâches de sang jusqu’à ce qu’il découvre une espèce de dojo dans lequel une parfaite copie du Karasamu se trouvait. D’un geste de main avec un sourire malicieux, le Hyûga salua le clone. Il remarqua la lame chargée en chakra dans les mains du clone. Tout de suite il se fit une idée plus claire de ce qui se tramait ici. Lorsque celui qu’il estimait être l’original –à cause du sang qui coulait sur lui refit son apparition avec un parchemin au bout des doigts, il lui demanda sans détour :

_ Vous vous entraînez à l’esquive ou à des techniques de parades au kenjutsu ? Il le dit parce que ce n’était probablement pas raisonnable que le clone soit encore debout vivant tandis que l’original lui saignait. Le Karasuma ne devait probablement pas attaquer son bunshin, afin de ne pas avoir à gaspiller de l’énergie à chaque fois à en recréer un…

Le Karasuma s’assis à une table et le Hyûga en fit de même. Le premier nommé poussa du doigt le parchemin ouvert en direction de Tsuyoshi. Shin suggéra au Hyûga d’utiliser son byakugan pour en vérifier l’authenticité. Ce dernier lui jeta un regard à l’évocation de cette possibilité. Ce n’était pas idiot comme idée même si quelque part Shin avait certainement pu en valider la qualité sans pour autant utiliser ce procédé dans la mesure où lui n’était pas Hyûga. Pourtant… Posant le parchemin bien en évidence devant lui, le Hyûga exécuta des mudra et ses yeux devinrent immédiatement blanc tout en adoptant la caractéristique si spéciale du clan : ces vaisseaux gonflés à blocs qui partaient des extrémités des yeux vers la droite et vers le bas du visage. Tsuyoshi immédiatement constata que ce parchemin était chargé en chakra. Il ne lui en fallait pas plus pour savoir que c’était un original. Il en lut alors le contenu… C’était bien un parchemin complet, différent de ce que le Yaoguaï lui avait vendu.

Désactivant son byakugan, tandis que les vaisseaux se rétractaient vers le blanc de l’œil et vers l’iris qui lui virait progressivement au noir classique, Tsuyoshi porta son regard sur le Karasuma. Il lui dit alors :

_ C’est un vrai. Vous en demandez combien ?

Les mains sur la table croisées le Hyûga attendit. Désormais la discussion entrait dans la phase de négociations.

_________________
Spoiler:
 


Une transaction qui lui tient à coeur [Shin] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Une transaction qui lui tient à coeur [Shin] Empty
Jeu 7 Mar 2019 - 12:54





Une transaction qui lui tient à cœur



Il observa calmement le Hyûga, qui ne perdit pas de temps à identifier le rouleau comme étant véritable. Il hocha donc la tête, satisfait. Lui, il savait que c'était un vrai, mais c'était surtout pour rassurer le Hyûga et ainsi faciliter les négociations. Il croisa par la suite les bras, l’écoutant parler et remarquant par la suite les gouttes de sang au sol, il secoua négativement la tête.

- En fait, je suis en train de développer une technique. Mais le souci étant que si je l’exécute sur un clone se faisant détruire au moindre choc, cela me reviendrait trop cher en chakra, donc c'est le clone qui exécute la technique. Dans une puissance restreinte, bien entendu, il serait bête que je me tue durant la création de cette corde à mon arc. Les résultats sont pour le moment assez concluant, bien qu’il es difficile de déterminer sa véritable efficacité tant que je ne l'utiliserais pas à pleine puissance. Mais ne nous éloignons pas trop du sujet de cette visite, je doute que mes occupations soient d'une quelconque utilité pour vous, Tsuyoshi-san.

Il sembla par la suite réfléchir à un prix... Il avait connaissance des prix de vente, donc ce n'était pas un problème. La question suivante étant... Devrait-il tenter de le vendre un poil plus cher ? Quelques Ryos en plus étaient toujours bon à prendre, mais il avait fait le déplacement et semblait être de bonne foi. Il secoua la tête mentalement et reprit la parole par la suite, d'une voie toujours aussi calme et neutre que depuis le début de la conversation, visiblement ses coupures ne le faisait pas souffrir, où plutôt il s'en fichait éperdument. Néanmoins, le sang collant à ses vêtements devenait ennuyeux. Il attrapa alors quelques bandages et fit tomber le haut de son kimono, commençant à se bander en continuant de parler. Ce qui était frappant, c'était la présence d'autres cicatrices, plus vieilles. Brûlures, perforations, tranchage, peau arrachée, il y avait de tout.

- Disons... Un million de Ryos, vu la rareté de cette pièce, cela me semble être un prix raisonnable.

Il redressa ensuite son regard vers l'homme se tenant devant lui, remettant son haut de kimono une fois les saignements entravés par les bandes en tissus, ce qui le gênait tout de suite beaucoup moins.






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Une transaction qui lui tient à coeur [Shin] Empty
Jeu 7 Mar 2019 - 13:45
Karasuma expliqua qu’il était effectivement en train de s’entrainer. Il tentait de développer une certaine technique dont il ne dévoila rien. Il avait bien raison. Un ninja devait toujours savoir garder secret un maximum de ses techniques et savoir-faire martiaux. Du moins, c’était ainsi que le Hyûga concevait l’art ninja. Il ne fut pas étonné que le dénommé Shin fasse preuve de retenue à ce sujet encore mois qu’il tente d’écourter la discussion à ce sujet pour la recentrer sur l’essentiel : ce qui menait réellement à l’échange entre les deux interlocuteurs. Satisfait de ce pragmatisme, le Hyûga répondit au Karasuma :

_ Bien entendu… C’était uniquement pour entretenir la discussion…

Aussitôt, le bonhomme se reconcentra pour peu qu’il y ait lieu de le faire, sur les propos de son interlocuteur. Du moins les propos qui allaient être tenus par le Karasuma. Tsuyoshi avait formulé une demande. Il souhaitait savoir à quel prix son interlocuteur souhaitait vendre le parchemin. Il n’y avait guère de raison de tourner autour du pot. La transaction était la seule chose qui intéressait le duo. Dès lors il était tout naturel que tous deux en viennent au fait. Alors que Shin se mis à réflechir, Tsuyoshi se contentait de le regarder. Comment aborderait-il ces négociations. Offrirait-il un prix raisonnable ? Puis qu’est-ce qu’était un prix raisonnable ? Un prix similaire à ceux du marché ? Un prix inférieur pour écouler rapidement la marchandise ? Tsuyoshi était curieux de voir l’approche qui serait adoptée par le dénommé Shin. Et ce dernier finit par parler après un petit rituel pendant lequel il se bandait les cicatrices encore béantes. Au passage Tsuyoshi pu remarquer combien son interlocuteur était un bagarreur. Il était certain qu’il avait eut à faire face à de nombreuses situations difficiles. Il était probable qu’il se soit pas toujours facilement tiré d’affaire au vu de ses cicatrices…

_ Un million ? Tsuyoshi répéta sereinement le montant formulé par le Karasuma. Il s’adossa à nouveau à son siège et posa la tête sur le repose tête. Les yeux vers le ciel, il se mit à réfléchir. Un million de ryos. Cela faisait beaucoup. Il se redressa.

_ Un million de ryos ça fait cher. C’est tout de même l’équivalent de quatre mois de solde environ L’air songeur il baissa les yeux. Sourcils froncés, il sut qu’il allait devoir taper dans ses économies. Puis en prenant le temps de bien réfléchir, il finit par se rendre à l’évidence. C’était à peu près le prix pratiqué sur le marché. Il avait déjà vu à moult reprises des techniques inférieures vendues la moitié du prix proposé par le Karasuma. Lâchant un soupir il finit par dire :

_ C’est OK ! Je te le prends pour un million de ryos !

Fouillant dans sa sacoche il finit par sortir les liasses de billet qu’il avait par devers lui. Après tout, il était sorti de chez lui aujourd’hui uniquement à la recherche de cet artefact ou au pire à la recherche d’un artefact de valeur similaire. Il avait été très chanceux de le trouver aussi vite, aussi facilement. Il n’y avait plus lieu de tergiverser. Il compta minutieusement ses sous et rassembla la somme qu’il remit au Karasuma. Il lui restait plus que très peu de billets, mais fort heureusement, il avait encore quelques économies. Lorsque Shin compta son argent et qu’il fut satisfait, Tsuyoshi agrippa alors le parchemin qu’il regarda à nouveau longuement. Puis, lâchant un sourire, il se leva de son siège et saluant le Karasuma il le remercia avant de prendre congés de lui. Arrivé au pas de la porte, il lui dit :

_ Au plaisir de nous revoir Shin San et merci encore.

Sourire franc aux lèvres sans que celles-ci ne se décollent l’une de l’autre, yeux fermés exprimant une grande joie, le Hyûga s’en alla d’un pas princier. Il n’était plus qu’à quelques encablures de la maîtrise de cette technique qui lui avait causé tant de soucis à pouvoir intégrer.


Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


Une transaction qui lui tient à coeur [Shin] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Une transaction qui lui tient à coeur [Shin]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: