Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Un professeur extraordinaire [Libre]


Un professeur extraordinaire [Libre] Empty
Dim 10 Mar 2019 - 19:51
Ses affiches avaient visiblement payées. Souriant en se frottant les mains intérieurement, il accueillit avec joie chacun des Genins sur le terrain d’entraînement, chacun venant payer la leçon en glissant quelques billets dans la tirelire cochon rose sur la table qu’il avait déplié et sur laquelle il avait disposé quelques gâteaux, chips et sodas (avec les verres qu’il fallait, ils n’étaient pas des sauvages). Mais la pause arriverait après !

Tout le monde était visiblement arrivé, il pouvait donc commencer la leçon. D’abord la théorie et ils enchaîneraient ensuite avec la pratique. Le dialogue serait un brin scolaire, mais au moins filles comme garçons auraient l’opportunité de l’admirer en silence pendant plusieurs minutes. En espérant qu’il ne soit pas une distraction trop importante pour ses élèves.

- A nouveau, bonjour à vous, Genins délaissés par vos professeurs respectifs ! Ne disposant pas encore de complexe shinobi -la construction allant enfin sur sa fin de ce que j’ai cru comprendre perso-, je me suis permis de réserver ce terrain d’entraînement, veuillez ne pas trop l’abimer sinon ma caution sautera ! Mais bon normalement, on devrait bien s’en sortir, la leçon du jour se focalisant sur l’apprentissage des clones, une technique pas trop trop destructrice en temps normal.

Claquant des doigts bruyamment, son visage auparavant tout sourire se figea dans une mimique menaçante alors qu’il dévisageait les deux apprentis d’une douzaine d’années qui chuchotaient entre eux au premier rang.

- Si j’vous emmerde vous pouvez vous casser, on a tous plus important à faire que gaspiller notre temps ici je pense.

Se râclant la gorge après ce court interlude, il reprit son discours d’introduction.

- Bon pour avancer sur la théorie je suppose que vous connaissez tous le principe grossier des clones : créer des répliques de vous-mêmes, jusqu’à trois à la fois, puisant dans votre chakra pour attaquer, chacun possédant sa propre capacité de réflexion, et donc étant capable d’accumuler de l’expérience qu’il vous remontera une fois détruit.

La base donc. Mais qui s’accompagnait d’une petite nuance qui déterminerait pour chacun le type d’apprentissage qu’il souhaiterait suivre pour le reste de la journée.

- Cependant au cas où vous ne le sauriez pas il existe deux variantes : les clones d’ombre, capables d’utiliser tout votre panel de techniques, et les clones élémentaires, capables d’utiliser uniquement les techniques de l’élément dont il sont composés. Un désavantage compensé par la possibilité de les accompagner d’un effet caché qui fera souvent la différence lors de combats : imaginez des clones katon explosant dans une déflagration de petite ampleur s’ils sont détruits surtout au corps à corps, des clones aqueux collants, des clones doton plus résistants et la liste peut continuer un long moment, puisqu’il existe pour chaque élément énormément de possibilités.

Petite pause, il vit une des apprenties prendre ses notes dans un petit carnet. Ah qu’il aimait être écouté. Peut-être même le dessinait-elle, ce n’aurait rien de surprenant car après tout dans le lot des inscrits, plusieurs devaient en réalité constituer son fanclub qu’il commençait lentement mais sûrement à se construire.

- Des questions pour le moment ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5218-yamanaka-jun#41172 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri

Un professeur extraordinaire [Libre] Empty
Lun 11 Mar 2019 - 19:43
Un matin à se lever, s'étirer, s'extirper de ses rêves et s'éclaircir les idées. Le temps n'était pas des plus ensoleillés, ce qui affectait mon tempérament. La pluie ne me gênait guère, mais il est vrai que la lumière du soleil avait tendance à réchauffer les cœurs et à se sentir plus heureux et apaisé. Ryuu avait laissé quelques mets sur la table de son salon, je m'installe sur les genoux, fais une prière et me mets à manger le pain et la confiture. Un petit verre de lait était mis à disposition avec un petit mot « Yuna, je ne serai pas disponible de la journée. "N'hésite pas à te balader et évite de suivre n'importe qui". Ces derniers mots me mirent mal à l'aise, néanmoins, je pouvais faire ce que je voulais. Une fois le petit-déjeuner terminé, je me mis à nettoyer et ranger les affaires, prit une douche rapide et mis mes affaires de cuir. Telle une vagabonde, encapuchonnée, je sors de la maison et me retrouve à l'extérieur, cherchant quelque chose pour m'occuper.

Le temps passa, j'avais l'impression que les secondes étaient des heures. Je n'avais aucune idée où aller, ni quoi faire. L'ennui m'assaillit. Me posant près du ponton, j'écoute attentivement le bruit environnant. Les gens ne sont pas très bavards aujourd'hui. Songeant au débat d'hier soir avec Ryuu sur la situation de Kiri, je me mis en quête de partir en direction de la bibliothèque, afin de trouver des renseignements plus poussées. Je finirai par donner de bons arguments à la question sur « comment une meilleure gestion du pays finirait-elle par nous rendre meilleur ? ». Je suis encore bien trop jeune et je sais pertinemment que mes lacunes dans ce domaine sont énormes. C'est avec détermination que je me dirige, d'un pas décisif, en direction de la bibliothèque.

Quelques centaines de mètres plus tard, une fois à l'intérieur de l'édifice, je me mets à chercher des réponses en feuilletant des livres traitant de politique et de gestion telle que « Statu quo de Kiri No Kuni » ou encore « Les merveilles du pays ». Il faut dire que je m'y perdais et il y avait des termes techniques beaucoup trop compliqué à comprendre. Je me sentais bien trop désoeuvré face à toutes ces spécificités : gestion, Pouvoir, Manipulation, Population. Je pouvais imaginer la dure responsabilité d'être un Kage et devoir gérer tant de domaine différents. Alors que mon regard s'extirpa de cette masse d'écriture, mes yeux se dirigèrent sur une petite affiche. Me levant avec légéreté, ma main se saisit du papier et en lut rapidement le contenu. Étant une débutante en ninjutsu et en général, ce serait avec plaisir de pouvoir contacter quelqu'un d'autre que Ryuu. Bien que mon gardien soit l'homme d'une grande majorité de toutes les situations auquel j'ai pu faire face, il était temps que je grandisse et en prenne de la graine. Reprenant les livres avec hâte, je les replace et me dirige vers le grand dojo. 

Le temps passe, quelques personnes d'à peu près mon âge se tiennent devant le dojo et rentre au compte goutte. Il était indiqué qu'il fallait donner quelques ryos pour pouvoir entrer et participer au cours. Je regarde ma besace et constate avec effarement qu'elle est vide. Prise d'une petite panique, je commence à me poser des tas de question. « Comment vais-je faire ? Et si je volais un gamin ? Non, c'est mal ! Et si on demandait poliment ? Je me ferai sûrement rejetée. Ils sont là pour les mêmes raisons que moi après tout. Réfléchis, réfléchis ! ». La réponse n'était pas très loin, à dire vrai. Quelques enfants comptaient encore leurs piécettes pour pouvoir déposer le montant exact pour accéder au cours. Me passant la main sur le nez, relevant mon buste, je marche d'un pas assuré. J'observe les autres, des costauds et des plus timides se groupent autour de la porte. J'aurais aimé me faufiler discrètement jusqu'à cet homme pour apprendre. Je n'ai pas trop le choix, je décide de demander à un gamin un peu en retrait s'il veut échanger quelques ryos contre un service. Le gamin, plutôt intéressé, me dit de continuer. Je lui explique que, contre quelques sous, je serai prête à l'aider à frapper quelqu'un le jour où il aura besoin de moi. Lui, méfiant, me demande qu'elle est ma garantie en l'échange de quelques ryos. Je crache dans ma main et lui tend, le regardant droit dans les yeux et lui expliquant que ceci est un pacte. Il me regarde, dégoûté, me dit qu'il n'a pas besoin de mettre sa main dans la mienne pleine de salive. Il me passe la monnaie qui me serviront à payer mon premier entraînement avec un autre homme que Ryuu. Le petit cochon rose était rempli. 

Une fois à l'intérieur du dojo, l'homme en face de nous se met à parler de la leçon du jour. Le clonage. Il explique que cela devrait se faire rapidement si nous étions bien concentrés et motivés. Le problème fut évoqué dès les premières secondes où il évoqua le chakra. Moi-même, je n'ai jamais réellement utilisé mon chakra et j'avais même cette étrange sensation de me dire que j'étais née sans cette énergie. Pourtant, chez les Hase, le chakra coulait dans notre être. Il évoqua les clones élémentaires, ce qui me paraissait une excellente idée pour se développer. Lorsqu'il demanda si nous avions des questions à poser, je redoutais de lever ma main et de dire «Monsieur, je n'ai jamais réellement utilisé mon chakra et mon affinité, vous me conseillez quoi ? ». Oh non. Je ne voulais pas être la risée de tous ces petits garnements autour de moi. La mine renfrognée, je me tais. J'attends la suite avec impatience. Un enfant se déplace en avant et lui demande « C'est quand que l'on commence ? ». La partie allait débuter.


Dernière édition par Hasu Yuna le Mer 13 Mar 2019 - 12:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5912-hasu-luviel

Un professeur extraordinaire [Libre] Empty
Lun 11 Mar 2019 - 20:53
Un entraînement à onze heures du matin, quelle idée ce Jun ? Incapable de se lever à une heure décente pour s'entraîner. Tant de temps perdu entre le lever du soleil et son arrivée quasi imminente à son zénith. "De part ma propre expérience..." attention mONssieur Jun Yamanaka ce ninja expérimenté susceptible de vous enseigner au mieux cette technique basique du répertoire ninja. On continue "la maîtrisant pleinement, je me sens en mesure de partager avec vous mon savoir...", le savoir de mONssieur blondinet étaler à qui veut bien l'entendre, quel programme alléchant.
"Vous ne comprenez pas la subtilité de ce choix ? Ce n’est pas grave, tout vous sera expliqué..." nous voilà rassuré, merci Jun-sensei d'être si bon et généreux pour nous pauvre genin inférieur.

"... modique somme de _____ ryos !" Arata s'étrangla avec le sashimi au thon rouge qu'il était en train d'ingurgité en lisant l'affichette arrachée au Grand Dojo quelques minutes plus tôt. En plus, il se faisait payer l'enflure la générosité de Jun-sensei avait des limites après tout. Le membre du clan des sceaux souriait, il se moquait intérieurement de son co-équipier, mais le ninjutsu n'était pas vraiment son point fort. Il aurait bien besoin d'apprendre à créer des clones d'ombres pour le coup, mais comment, il ne pouvait pas se présenter à Jun comme élève. Bien qu'il soit ami, au sein d'une équipe il y a toujours une saine rivalité qui s'installe et les deux genins n'y échappaient pas. Surtout que le Yamanaka était plus âgé qu'Arata et qu'il avait tendance à le prendre parfois pour un enfant, alors que le binoclard était un adolescent de bientôt 16 ans.

Le Meikyū avait bien l'intention de suivre son cours ne serait ce que pour le fun de voir son camarade donner un cours, mais aussi pour son propre bien. Il aurait pu demander à Akane-sama, mais celle-ci n'était pas versé dans les arts du ninjutsu. Hors, la technique de clonage était bien du ninjutsu comme le précisait Jun dans son annonce. Il devait trouver une solution pour se rendre au cours sans alerter Jun avant le lendemain...


-----------------------------------------------


Le lendemain à l'heure donnée Arata était bien présent avec tous les autres gugus prêt à donner de l'argent à Jun pour qu'ils leur apprennent le fameux kage bunshin. Cependant, il avait opter pour un déguisement chakratique pour suivre le cours incognito. Il savait le Yamanaka être un shinobi de type sensoriel, mais celui-ci n'avait aucune raison de détecter ses jeunes élèves. Il avait donc opté pour une apparence, sous henge, un peu plus jeune pour coller avec la moyenne d'âge du cours. Et pour être sûr de ne pas attirer l'attention, il allait jouer le rôle d'une fille à peu près de la même taille que son véritable corps. Cheveux très clair, blanc même peau laiteuse et blanche et pupille d'un gris des pâles hivers de Yuki no kuni. L'air un peu timide. Tenue classique de kunoichi, pas voyante pour deux sous.

Un professeur extraordinaire [Libre] 8c569310

Comme tout le monde Arata avait donné la "modique somme" dans un cochon tire-lire, ridicule cette mise en scène. Peu importe, il était là pour apprendre en katimini. Le garçon s'était inscrit sous le prénom de Kikyō. Et tandis que Jun argumentait, il prenait note dans un petit carnet pour mieux travailler ensuite chez lui. Bien sûr le genin connaissait déjà la théorie sur le bout des doigts même s'il n'avait pas pu la pratiquer, c'est d'ailleurs plus de pratique dont il avait besoin. C'est en cela qu'Arata avait besoin de son co-équipier. Les clones élémentaires étaient intéressants aussi, mais chaque chose en son temps la binocle souhaitait pour l'instant apprendre le kage bunshin...

Un instant Arata se crut découvert alors que Jun le regardait tandis qu'il prenait ses notes sous l'apparence candide de Kikyō. Le professeur improvisé demanda s'ils avaient des questions, ce n'était pas le cas du Meikyū.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord

Un professeur extraordinaire [Libre] Empty
Mer 13 Mar 2019 - 0:22
Pas de question ? Eh bien … C’était une surprise. Agréable même étant donné qu’il s’attendait à une vingtaine d’interjections autocentrées du style « Je n’ai pas de nom de famille et je manie le bois, donc mon clone peut bien être en bois ? » ou « Tu peux vraiment m’apprendre à faire un clone suiton alors que t’es pas suiton ?! » ou bien encore « je suis nain car Kazejin mais est-ce que je peux faire des clones de plus d’un mètre cinquante ? » mais non, rien. L’ambiance était donc plus que studieuse.

Clin d’œil à la jeune fille qui continuait de noter avidement, il reprit sur sa lancée après avoir fait un signe de main de haut en bas d’un petit air détaché.

- Oui oui, la pratique on va y venir. Mais la théorie reste tout de même importante, afin que vous vous décidiez quel type de clone vous souhaiteriez former dès le départ. Et je vous conseille d'y réfléchir dès maintenant même si vous mettez sur pause l'effet en cas de clone élémentaire.

Laissant les apprentis et Genins discuter entre eux pour réfléchir à ce qu’ils souhaitaient respectivement apprendre exactement, le blond écouta d’une oreille amusée, son regard se portant distraitement sur le cochon rose… Muhihihihi, ce n’était pas beaucoup, mais il pourrait faire prochainement des folies, et ça tombait bien, la saison des soldes arrivait bientôt à Kiri. Pourvu qu’elle s’applique également aux armes, car dépenser un million de ryos pour un lame émoussée ou un marteau de seconde qualité était un peu du vol.

Spoiler:
 

Tapant du pied, le sol sur lequel il se trouvait se suréleva de quelques dizaines de centimètres pour lui permettre d’être vu.

- La technique de base se compose d’une dizaine de mudras, mais par habitude et en gagnant en aisance vous y arriverez en un seul. Mais peut-être qu’il y a un génie parmi nous qui y arrivera du premier coup … ?

Autre que lui-même cela allait de soit. Après tout s’ils étaient aussi intelligents et géniaux que lui qui n’avait eu qu’à griller quelques neurones pour apprendre cette technique en plein entraînement (tricheur aherm), ils ne seraient pas venus et n’auraient pas sorti leur portefeuille.

Reprenant la parole, il détailla les dix mudras, en indiquant où se situait le mudra élémentaire à remplacer dans la série. Pour les clones affinitaires ou spéciaux, ils n’auraient en effet qu’à remplacer ce symbole par le mudra phare de leur panel de techniques du genre, et pour les autres, celui du tigre, plus neutre, suffirait.

- Bien si tout le monde a retenu, vous pouvez faire un essai. Malaxez bien votre chakra, il faut que vous le sentiez au creux de l’estomac, et visualisez-le comme ce qu’il est : pas une force inconnue qui réside en vous mais une extension de vous-mêmes et rien d’autre. Instinctivement vous devriez sentir le chakra que vous malaxiez suivre votre visualisation. Ne forcez pas la chose au risque que votre affinité ressorte et explose à la figure de tout le monde -ah oui écartez vous les uns des autres- et à cet instant formez rapidement vos mudras qui donneront forme à votre visualisation.

Ton relaxant pour changer, le blondinet forma ses propres mudras sur son estrade et fit apparaître trois clones, les clones descendant du podium, pour se répartir un peu sur le terrain afin d’aider différemment les personnes au cas où elles auraient des questions individuelles.

Comment ça le blondinet avait une personnalité totalement différente de d’habitude ou même d’il y avait cinq minutes ? La compartimentation Yamanaka tout simplement ! Mais plus sérieusement, ces cours magistraux lui rappelaient l’enseignement auquel il avait très courtement participé lors de ses errances à Hi, s’étant arrêté quelques mois dans l’un des temples du pays réputé pour son taijutsu. L’atmosphère sereine de ce lieu lui manquait occasionnellement, et quand l’ambiance s’y prêtait comme actuellement, il s’y réhabituait assez vite. Cela dit il gardait quand même le nord : en regardant au loin ses clones s’entretenir avec les élèves en difficulté, il restait convaincu d’être le shinobi le plus beau gosse du pays, voire même du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5218-yamanaka-jun#41172 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri

Un professeur extraordinaire [Libre] Empty
Mer 13 Mar 2019 - 9:43
ça faisait déjà maintenant un bon moment que j'étais présent dans cette zone, étant bien au dessus de la tête de chaque participant à cet entraînement du haut de mon mètre 90, et de la quasi-montagne de muscles que j'étais. Un sourire sur mes lèvres, je regardais un à un les participants. Evidemment, eux aussi étaient là pour apprendre le multi-clonage. Une technique des plus utiles sur laquelle je ne me suis jamais penchée, et plutôt que de l'apprendre seul chez moi ou à un terrain d'entraînement, pourquoi ne pas le rejoindre à un endroit où je pourrais faire tout un tas d'autres rencontres, n'est-ce pas ? C'est pourquoi je restais constamment souriant, non pas parce que c'était forcé, mais parce que je me sentais plutôt bien.

Une fille aux cheveux blancs et peau de la même couleur attirait mon regard. Parce que j'étais certain de n'avoir jamais vu quelqu'un avec des cheveux de sa couleur ici. C'est pourquoi j'étais assez curieux de savoir qui c'était, et j'étais très loin de me douter que ça pouvait être cette fameuse personne contre qui je me suis déjà battu, Arata. Mais je n'allais pas marcher jusqu'à elle pour la déranger, après tout ça serait assez irrespectueux quand moi comme elle, on voulait travailler pour avoir cette technique n'est-ce pas ?

Etonnant aussi était une autre personne qui me passait dans les yeux pendant un moment. Regardant de nouveau, croyant que je me suis trompé, je remarquais que non, je ne m'étais pas trompé. Une petite fille, très petite de mon point de vue, était présente. Tellement petite que de mon "perchoir" je ne l'avais presque pas remarquée. Je me demandais ce qu'une petite fille faisait ici, mais sa présence voulait forcément dire qu'elle était aussi une kunoichi, enfin j'osais l'espérer. L'homme apprenant ces techniques n'allait quand même pas laisser une petite fille qui n'avait rien à voir avec tout ça ici, en la faisant payer. N'est-ce pas ? ... N'est-ce pas ? Bon, certes, ce type aux cheveux blond paraissait bizarre et avait sûrement des gouts tout aussi excentrique qu'il l'était, mais il avait l'air d'être un bon gars.. Non ?

Ayant au préalable déjà mit l'argent dans le petit cochon nécessaire, je restais au milieu du groupe. Une dizaine de mudras ? C'était pas vraiment pratique ça en plein combat. Imaginez si quelqu'un doué au Bukijutsu ou Taijutsu vous charge dessus, le temps de faire des mudras risque d'être tendu. Ou peut-être pas, mais vous auriez sûrement seulement le temps de faire ça. Il faudrait donc effectivement réussir à faire passer cette technique à un seul mudra, comme l'a présenté cet homme. Je me creusais donc la tête, mais c'était plutôt flou de mon point de vue, ne m'étant jamais réellement dirigé en direction de ce genre de techniques. Certes, depuis un moment j'ai appris à faire quelques trucs, mais ça s'arrêtait là.

"-Hmm, ça a l'air cool tout ça."

Je riais calmement alors que je le regardais faire ses mudras. Pour malaxer le chakra, j'avais déjà aisément réussi cette étape il y a des lustres. Seulement, c'était plutôt pour le reste que je devais me pencher. Pour effectuer tous ces mudras rapidement. Puis je n'allais sûrement pas y réussir du premier coup, mais tant pis, si je devais travailler trois fois plus que quiconque ici, je le ferais. Je n'allais pas être gêné pour autant haha. J'étirais calmement mes épaules, puis mes poignets. Mes mains se mélangeaient pour former les signes incantatoires nécessaires, alors que je malaxais mon chakra dans le chemin prévu dans mes méridiens, le faisant passer là où il devait passer pour ma technique. Et suite à ce qui pouvait s'apparenter à un petit nuage blanc à mes côtés, en ressortait un unique clone, plus frêle que moi -bien que plus frêle que moi était normal pour les autres-.

"-Eeeh, décevant. J'me suis trompé où ?"

J'appelais un des clones -ou même l'original- pour venir à mes côtés. Après tout j'ai choisi un clone neutre personnellement. Le regardant droit dans les yeux, je souriait amicalement en me présentant d'abord.

"-Salut, moi c'est Keitei, enchanté. Des idées sur où j'ai pu m'tromper ? J'suis presque certain d'avoir tout fait correctement là haha."

Je me grattais l'arrière de la tête d'un air relativement gêné, malgré ce sourire amical sur mes lèvres. Après tout, ce n'était que mon premier essai, plutôt normal que je fasse quelques erreurs quand durant des années je ne me suis consacré qu'à la perfection de mon art du Taijutsu.

_________________
A fighter enjoys the thrill of battle and the taste of blood. He fights for pleasure, not out of pain.
You live for battle. You thrive on glory. You need nothing else, for what else is a warrior but the sum of his battles.
You continue your path. Known by many names, but mostly known by what you leave behind.
In your wake is nothing. You know no family. Your joy is the clash of steel, the spray of blood, the carnage of killing.
Loneliness is a success. It means everything has fallen to you already.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5167-tashida-keitei-les-muscles-avant-tout?nid=1#40684 http://www.ascentofshinobi.com/t5702-tashida-keitei-carnet-du-best-boi

Un professeur extraordinaire [Libre] Empty
Mer 13 Mar 2019 - 12:46
Le jeune homme qui se trouvait devant nous, semblait rempli d'assurance. Il avait beau avoir un beau visage, cela n'attirait pas plus mon attention, mis à part les soupirs de quelques demoiselles qui fantasmaient dans leur coin. Lorsqu'il évoqua de réfléchir aux effets de clonage, une bonne partie des genins se mit à murmurer et à innover des stratagèmes farfelues. Quant à moi, cela était une véritable épreuve. Je n'avais jamais prêté attention à mon potentiel sachant que j'utilise très rarement mon chakra. Je suis fille de la glace, je devrai pouvoir imaginer toute une configuration pour mon futur clone ! Pourtant, mon esprit restait vide. La concentration s'emparait de moi, je calquais mes idées sur ce que j'avais pu lire dans des manuscrits ou dans des romans. Un gamin se tint à côté de moi, celui à qui j'avais échangé mes services contre quelques ryos. Il ne semblait pas mal intentionné le bougre. Il me posa la question « Alors, tu sais ce que tu vas faire ? Quelles sont tes techniques ? » Je n'ai su lui dire qu'un seul mot « Shôton ». Il me fit des grands yeux et me tapota l'épaule « Tu vas pouvoir faire des clones hyper cools en vrai ! J'ai hâte de voir ce que tu vas nous montrer ». Sueurs froides. Non. Je n'ai pas envie de te montrer mon incapacité.

Le professeur se plaça un peu plus en hauteur pour que tout le monde le distingue bien. Il évoqua les mudras et demanda de faire un essai. Malaxer son chakra qu'il dit. Plus facile à dire qu'à faire ! Les genins se séparèrent un petit peu afin d'avoir chacun son espace vital. La plupart commençaient à se concentrer, d'autres réussir une parfaite adaptation d'un clone élémentaire. Je me mis en position, les mains jointes et ferma les yeux. Visualiser... Visualiser… Rien du tout. Le néant. Le trou noir. Le fond du sac. Le gouffre sans fond. Un puis inexorablement profond. Bon dieu, Ryuu j'ai besoin de toi ! Non. Non ! Reste concentrée Yuna. Tu peux le faire !

Je ressentais cette étrange émotion, un flux qui se baladait dans mon corps. C'est déjà un bon point, j'ai la capacité de percevoir mon chakra ! Tandis que tous les gamins autour de moi créaient leurs clones, je me retrouvais dans une position de méditation sans créer ne serait-ce un morceau en cristal. Je me visualisais, me connaissant parfaitement dans tous les recoins. Rien n'y fais. Je commençais à bouillir de l'intérieur, une énorme envie de défoncer les portes et de jeter des cailloux, crier un bon coup ! Ce ne serait pas très réfléchi ni très concluant. Je soupire, j'inspire, j'expire. Je relève les yeux vers le maître, qui me toise du regard, je le sens. Bon dieu, je ne veux pas paraître faible ni inexpérimentée. Je déteste le regard d'autrui alors que je suis en pleine évolution. J'aimerais que l'on m'admire, que l'on découvre mon véritable potentiel. Peut-être n'est ce qu'un rêve de gamine ? Je ne dois pas me décourager.

Une autre grande inspiration, les mains jointes, mes pensées créent une image miroir. Je souhaiterais créer un clone de cristal, aussi dur que de la roche et aussi transparent que de l'eau. Je recentre mon énergie et commence à ressentir une sensation de déjà vu. L'air se mit à vibrer autour de moi, mon chakra parcourt un certain chemin tandis que j'exerce les signes. De là, un clone apparaît. Pas parfait, il manque des détails et il n'est pas entièrement en cristal. Seul le bout de ses doigts avait réussit à être dans cette matière aussi dur que la roche. Je regarde le senseï, me rapproche de lui, un peu honteuse.

- Monsieur, pourriez-vous éclairer ma lumière sur cette technique ? Je suis une véritable débutante et n'ai aucune expérience. Aidez-moi, s'il vous plaît !

Désemparée mais ne manquant jamais de détermination, même si des enfants ou des adultes pouvaient se moquer de moi-même ou de mes techniques laborieuses, je leur montrerai qu'un jour, je n'aurai plus besoin de personne pour réussir. Pour l'instant, vaut mieux en prendre plein dans les dents avant de se prétendre au dessus des autres. On commence tous par le bas de l'échelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5912-hasu-luviel

Un professeur extraordinaire [Libre] Empty
Jeu 14 Mar 2019 - 17:10
Bon, bon, bon, Arata avait décidé de partir sur des kage bunshin classique, il n'avait donc pas à se préoccuper de la liaison affinité élémentaire et chakra. Non, le genin avait donc simplement besoin de se servir de son chakra neutre. Un clone neutre, sans effet à la clef, mais qui lui permettrait de réaliser l'ensemble de son panel technique. Pour l'instant Arata trouvait cela plus utile, même s'il ne manquerait pas de bien conserver ses notes pour la création futur d'un clone élémentaire. Pour l'heure concentration maximale portée sur le clone d'ombre. Une pause dans le cours permis à l'ensemble des genins et aspirants genin de se faire une idée sur ce qu'il souhaitait réalisé, Arata étant sûr de son choix, il ne s'étendit pas en palabre avec les autres. Bien que certains venaient l'aborder, il répondait poliment dans son rôle de jeune fille prude et timide qu'il allait faire des clones simples. Quelques-uns avaient des réactions très enfantines, disant textuellement que je cite "C'est nul, les kage bunshins !" ou encore "Mes clones doton, vont être dix fois plus cool que tes clones d'ombres." ou bien plus simplement "Oh ! Tu n'es pas marrante !".
Ah les affres de la niaiserie, incapable de réfléchir avec un minimum de stratégie et de compréhension. Le fait de pouvoir produire plusieurs clones susceptible d'utiliser toutes ses techniques intéressaient plus Arata pour le moment, simplement.

Passé ce temps de bavardage, Jun dispensa ses conseils à l'ensemble de l'assistance. Le partenaire du Meikyū expliqua que la technique de base nécessitait une bonne dizaine de mudras pour être utilisé. Cependant, il précisa aussi qu'avec l'expérience nécessaire Arata et les autres pourraient se contenter d'un simple signe incantatoire. L'idée était plaisante.

Donc voilà les dix signes incantatoires nécessaires, pour le membre du clan des sceaux la série ne changeait pas, mais ceux qui souhaitaient lier leur affinité devrait remplacer le tigre par le signe qui était propre à leur élément. Très bien. Malaxer son chakra au creux de l'estomac, oui, un peu comme pour son offensive élémentaire récemment apprise. Visualiser le clone, cela s'avérait bien plus difficile que prévu déjà parce qu'Arata ne se regardait jamais dans le miroir ou très rarement. Enfin, c'était surtout qu'il n'essayait pas de faire un clone de lui-même, mais de l'apparence de son henge ce qui était encore moins aisé. A l'intérieur de son corps, la binocle senti ses tenketsus se gorger de chakra prêt à emploi puis, il se lança en formant les mudras assez lentement pour être sûr de ne pas en oublier, un. A sa grande surprise à côté de lui un clone se forma, parfaitement réaliste, mais complètement immobile. Et surtout, il était seul le genin avait directement tenté la création de trois clones comme Jun l'avait fait. L'affaire allait être plus compliqué que prévu. Fidèle à son rôle de grande timide, il préféra ne pas poser de question tout de suite à Jun et d'observer les autres...

Dans l'assistance, il reconnu Keitei son adversaire matinale des terrains d'entraînement extérieur, toujours aussi grand. On eu dit qu'il était encore plus trapu que lors de leur dernière rencontre, son clone n'était pas au mieux de sa forme et était rachitique à côté de l'original. A moins que le musclé soit devenu complètement squelettique et qu'il est cloner une version améliorée de lui...
Enfin, une toute jeune fille était présente, toute jeune, tout est relatif elle ne devait avoir que quelques années de moins qu'Arata tout au plus. La petite semblait se débrouiller comme il faut et demanda de l'aide à leur professeur du jour. Arata se résigna lui aussi à faire de même:

Euh.. s... s... s'il vous plaît, professeur. Je crois que j'arrive à f.. enfin... f.. faire un clone, mais il reste immobile ? Comment je peux faire ? Et aussi... je voudrais en faire plusieurs, demanda le shinobi déguisé avec une voix chevrotante de timidité ?

Le genin avait évidemment changer sa voix à l'aide du henge et jouait le rôle d'une jeune fille extrêmement timide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord

Un professeur extraordinaire [Libre] Empty
Ven 15 Mar 2019 - 0:52
Tous des gros nullards. Mon dieu, quelle bande d’incompétents. L’avait-il déjà dit que lui avait réussi du premier coup à créer trois répliques de lui-même toutes les trois absolument parfaites ? Ce n’étais pas dur pourtant… Il suffisait juste de visualiser, effectuer les mudras, et dépenser 40 neurones. Ah oui la difficulté venait de ce dernier point : sans la dépense c’était sûrement un chouia plus compliqué car il fallait réellement justifier l'apprentissage.

Tout le monde s’entraînait donc, chacun étant visiblement concentré sur son travail personnel à vouloir reproduire l’exploit qu’il avait démontré à l’aide des mudras effectués sur l’estrade. Regardant ses trois clones J, U et N se balader dans les rangées, ils se firent chacun apostropher par les différents élèves, l’original lui-même devant mettre la main à la patte avec les Genins du premier rang.

* * J * *
@Tashida Keitei
Quelque peu déconcentré par l’apparence charnue de son interlocuteur alors qu’il avait le visage d’un gamin pleurnichard d’un mètre quarante et pas dégourdi pour un sou, le blond se rapprocha de son interlocuteur et de sa minable création qu’il regarda avec une moue de pitié.

- Hello Keitei, appelles-moi Jun. Hmmm clairement l’un des problèmes … c’est que ton clone est assez faiblard, obviously.

Et comme pour prouver ses dires, il toucha du doigt la création qui partit en fumée dans un petit *pop* lamentable.

- Le problème doit donc venir de la dose de chakra versée. C’est normal au début de mal doser tes dépenses, mais vise plutôt à surdoser que l’inverse. Car oui ça sera du chakra inutilement gaspillé mais à force d’usage et de maîtrise, ton aisance fera que le surplus sera de plus en plus faible jusqu'à trouver une juste balance. Alors que si tu t’habitues d’ores et déjà à faire le radin au cas où le village se ferait attaquer subitement -ce qui devrait pas non plus arriver avant longtemps quand même soyons honnêtes- tu garderas cette habitude et tes clones seront à jamais … un peu nazes. Réessaie à malaxant plus de chakra, avec la même idée et la même exécution, visiblement ça marchait, mais cette fois forme le jusqu’au bout.

* * U * *
@Hasu Yuna
- Sensei …
- Attends mon grand, les PJ d’abord.


S’éloignant du petit brun au visage quelconque qui venait de l’interpeller, U se rapprocha de la jeune fille qui se diminuait bien inutilement comparée à d’autres. Moue approbatrice, il inspecta le clone avant de donner son avis.

- Sans expérience je veux bien vu que le village ne laisse pas sortir ses Genins mais, pas si débutante que ça non plus. Alors oui les traits paraissent grossiers comparés à l’original/ – clin d’œil aguicheur – mais ça s’annonce plutôt pas mal au moins sur la forme. Peut-être que dans le fond l’utilisation de techniques de ton répertoire sera plus compliqué.

Le clone disparaissant, plusieurs petits cailloux tombèrent au sol, cailloux qu’il ramassa en se baissant. Que … tenant l’un des morceaux à la lumière, il crut comprendre le problème.

- Ah tu partais pour un clone élémentaire c’est ça ? Ouais ok sur ce point t’es un peu loin du résultat que t’espérais. Mais tout de même, la base neutre était pas dégueu. Tu peux me montrer le mudra phare de ton élément ? En général chaque capacité en a un, mais il s’avère aussi qu’une capacité puisse en avoir non pas un mais une série de deux, peut-être le cas ici ? Et donc en remplaçant la mudra du tigre par la série tu te rapprocherais davantage de ce que tu vises ?

Répétant le reste des mudras au besoin pour qu’elle l’imite, le clone Yamanaka attendit qu’elle réessaie tout comme J et N attendaient également que leurs propres élèves retentent leur technique.

* * N * *
@MeikyŪ Arata
Le troisième dieu vivant traînant dans les rangées, ses yeux devinrent flous un brève instant, illuminés par la douce voix transparente de la jeune fille. Devant diminuer la luminosité de son écran, N se rapprocha d’elle et de sa statue … euh clone.

- Ah … ah oui c’est une erreur … originale en quelque sorte.

Se grattant le menton et ne voulant pas perdre la face, il remarqua que la statue possédait une paire de lunettes rondes a contrario de l’originale. Tiens ? Elle avait voulu personnaliser sa création ? Pourquoi pas après tout. Ces jeunes et leur volonté de toujours vouloir faire dans l’original… Les lunettes étaient toutefois marrantes. Habituellement on souhaitait les perdre plutôt que l’inverse.

Elles lui faisaient d’ailleurs penser à celle de son petit comparse. Quel dommage qu’il ne soit pas venu. Mais Kazejin comme il était, il avait dû tout placer dans la Banque Sabaku et devait préférer arpenter la bibliothèque à la recherche d’un manuel sur le clonage que dépenser trois sous. Ah … ces Kazejins. Au moins son argent était à l’abri, c’était toujours ça. Éclatant la statue, il se retourna vers la gamine fan de son corps.

- Plusieurs explications, la première et je m’en excuse c’est sans doute ma faute mais t’étais trop subjuguée par … par moi tout simplement. Donc si vraiment je te déconcentre tant, ferme les yeux et visualise les instructions du début en respirant normalement, sans te raidir.

Allant pour toucher son épaule, il se retint, ne souhaitant pas qu’elle s’évanouisse dans la minute car Jun l’avait touchée. Ah les filles...

- La deuxième peut venir d’un blocage, d’un manque … d’instinct. Sois naturelle. Dans les deux cas le soucis doit être au niveau mental. Même si tu ne te visualises à la perfection en reproduisant le moindre détail, concentres-toi sur tes mouvements, ta façon de te mouvoir, ta manière d’être au quotidien. Garde ça à l’esprit alors que ton chakra malaxé attend les consignes dictées par tes mudras et réitère l’action... En fermant les yeux cette fois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5218-yamanaka-jun#41172 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri

Un professeur extraordinaire [Libre] Empty
Dim 17 Mar 2019 - 14:40
Il y avait bien une raison pour laquelle je n'avais pas réussi directement à faire autant de clones parfaits que je le voulais. Certains diront que c'était parce que je n'avais pas mit assez de chakra dans ce clone, d'autres parce que je n'avais que rarement utilisé de jutsu de la sorte. Et encore d'autres diront que c'est parce que pour un apprentissage, ne faire qu'une réponse puis partir ne serait pas la chose la plus logique au monde, il en faut quelques-uns, c'est un fait. Enfin, passons. J'écoutais la présentation du clone de l'homme, hochant calmement la tête. C'est vrai que je n'avais pas remarqué que mon clone était faible comparé à moi. Enfin, si, j'étais juste sarcastique. Souriant calmement je hochais la tête en réponse.

"-C'est vrai, il est pas assez musclé. Hmm.."

Puis j'écoutais ensuite son explication assez longue. Il avait raison sur un point, il valait mieux mettre plus de chakra que ne pas en mettre assez. C'était un fait. Alors je réfléchissais calmement. Je décidais d'abord d'interrompre ce clone, avant de refaire les signes incantatoires précédents, conduisant le chakra dans un paterne précis. Infusant cette fois-ci plus de chakra qu'auparavant, le clone qui en ressortait était ma copie conforme. Un sourire satisfait siégé sur mes lèvres. Enfin un de réussi, plus que trois maintenant, alors il fallait s'y mettre de ce pas !

Je tournais calmement mon corps de nouveau en direction du clone qui était là pour moi. Le remerciant d'un hochement de tête tout en commençant à parler afin de le remercier de ses conseils.

"-Hm, merci pour ces conseils alors"

Je faisais de nouveau disparaître ce clone, réfléchissant seul pendant un bon petit moment. Certes, je doute qu'il ait tord sur un de ses précédents points, comme par exemple que je ne devrais pas être radin sur ma consommation de chakra, comme par exemple si Kiri se faisait attaquer. Bien que c'est impossible, il n'y a pas une intrigue sur plus ou moins ça après tout ahah. Enfin, passons ! Mes mains se joignaient de nouveau entre elles afin de faire ces fameux signes incantatoires, insufflant mon chakra dans la technique que je voulais faire. A présent, à la fin de tous ces signes, c'était deux clones qui venaient à se faire créer. Le premier était une copie parfaite de moi-même -bel homme d'ailleurs #NoHomo-, alors que l'autre était à peine plus petit et un peu moins musclé. Hmm, encore une erreur.

"-Hm, faut que j'm'améliore. C'est amusant aussi de faire ça ahah, même si ça l'est moins que mon entraînement de d'habitude !"

Une nouvelle fois, je faisais disparaître ces clones, réfléchissant tout en me retournant en direction du clone à mes côtés, si jamais il avait de nouveaux trucs à me dire afin que je m'améliore. Par exemple, peut-être que je n'avais pas mit assez de chakras ? Une petite erreur dans un de mes signes ? Je n'savais pas vraiment, donc autant voir ce qu'il avait à me dire, histoire de faire continuer un petit peu plus cet apprentissage.

Mes yeux se tournaient aussi brièvement en direction des deux autres personnes que j'avais remarqués précédemment, qui eux aussi galéraient à créer leur clone. Je n'avais pas envie de me moquer, mais actuellement je ne pouvais pas y aller pour aller les encourager moi-même. J'avais bien envie d'y aller pour leur remonter un moral probablement bas, mais j'agonisais de ne pas y aller ! Oooh, tragédie !

_________________
A fighter enjoys the thrill of battle and the taste of blood. He fights for pleasure, not out of pain.
You live for battle. You thrive on glory. You need nothing else, for what else is a warrior but the sum of his battles.
You continue your path. Known by many names, but mostly known by what you leave behind.
In your wake is nothing. You know no family. Your joy is the clash of steel, the spray of blood, the carnage of killing.
Loneliness is a success. It means everything has fallen to you already.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5167-tashida-keitei-les-muscles-avant-tout?nid=1#40684 http://www.ascentofshinobi.com/t5702-tashida-keitei-carnet-du-best-boi

Un professeur extraordinaire [Libre] Empty
Dim 24 Mar 2019 - 11:21
* * J * *

@Tashida Keitei

Il avait corrigé rapidement son erreur et attaquait déjà la suite de la leçon. Comme quoi, s’adapter au rythme de chacun était le mieux. Regardant l’original qui invoquait trois nouvelles copies pour couvrir plus de participants, J resta avec le bonhomme aux cheveux verts.

- Pas si mal, t’en as déjà deux même si le deuxième est tout aussi nul que ton premier essai. Dis-moi dans les jutsus que tu maîtrises, y a pas à tout hasard une technique qui te force à séparer ton chakra à un moment donné en deux parties équitables ? Style accumulation de chakra dans tes deux poings.

Hypothèse la plus valable au vu de son physique endurci, indice qu’il n’était pas une quiche au combat au corps à corps. Après le physique ne faisait pas tout, il connaissait d’autres combattants en taijutsu qui étaient loins d’être des armoires à glace : Akane qui misait plus sur son agilité et sûrement le tranchant de ses griffes, Arata avec ses sceaux – en espérant qu’avec sa carrure il ne comptait pas trop sur sa force- et Aditya qui semblait se rapprocher du style de combat d’Akane.

- … Ou lancer de deux ou plusieurs projectiles. La clé ici est de séparer équitablement le chakra malaxé. Visiblement y en avait assez cette fois, car si la répart’ était équitable et qu’il y avait pas assez de chakra ils seraient tous les deux rabougris. Recommence et les fais pas disparaître tout de suite. Fais les s’affronter à l’écart, histoire de vérifier qu’ils manipulent bien tes techniques et sont aussi résistants qu’ils devraient l’être.

Car oui les clones qu’ils devaient faire devaient manipuler l’ensemble de leurs techniques et être capables de frapper sans disparaître. Et ces deux points n’étaient pas nécessairement les plus simples. Mais bon son élève du moment étant arrivé à deux clones si rapidement, il ne se faisait pas beaucoup de soucis sur le fait qu’il maîtriserait le tout avant la fin de la journée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5218-yamanaka-jun#41172 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri

Un professeur extraordinaire [Libre] Empty
Dim 24 Mar 2019 - 21:14
Arata voyait bien que Jun pataugeait un peu dans la semoule avec son problème ou alors est-ce qu'il était déconcentré par l'avatar féminin imaginé par le genin. C'est vrai qu'il l'avait fait plutôt jolie, mais ce n'était pas une raison son physique était celui d'une mineure et le Yamanaka était majeur depuis un moment. Quel filou ce Jun, il n'en ratait pas une.
Oh ce qu'il ne fallait pas entendre, subjugué par le grand Jun Yamanaka et ses boucles blondes voyante au possible. Il se prenait vraiment pour le beau gosse de Kirigakure no sato, c'était un fait le genin manipulateur passait son temps à moitié dénudé pour montrer ses muscles saillants. C'était un dragueur invétéré, d'ailleurs la première fois qu'ils avaient rencontré leur sensei Yasei Akane, il s'était carrément arrêté de bosser pour la draguer. Si cela avait été une vraie mission cela aurait été un clair manque de professionnalisme. D'ailleurs, Arata se demandait toujours pourquoi Akane n'avait pas sévit suite à cet épisode fâcheux. Était-elle sous le charme de la silhouette athlétique du senseur ? Rien n'était moins sûr, en tout cas les airs vantards de Jun pouvait parfois être assez agaçant. Comme si le Meikyū était déconcentré par son professeur du jour, drôle d'idée...

Non le genin était persuadé d'avoir des difficultés en ninjutsu, il contrôlait parfaitement son chakra quand il s'agissait de le transférer dans un sceau, de le maintenir dans un sceau et de le laisser se rompre avec force comme lors de l'utilisation de son bakuhatsu, le sceau explosif. Il était aussi très doué dans l'utilisation de son chakra par énergie physique pure lorsqu'il se battait au corps à corps ou lorsqu'il infusait du chakra dans ses muscles pour se propulser avec vitesse sur l'ennemi.
Par contre, lorsqu'il s'agissait de donner forme et vie à son chakra comme lorsqu'il donnait vie à son anguille raiton, il avait beaucoup plus de mal. Et finalement, Arata dans sa première tentative avait maîtrisé la mise en forme de son chakra si ce n'est ce léger détail qu'était les lunettes. Il ferait plus attention à ce sujet au prochain coup. Cependant, Jun lui demandait maintenant de se concentrer sur le mouvement, la démarche et la façon d'être d'une personne vivante. Et là c'est donner vie à son chakra. Le Yamanaka demanda un deuxième essai à Arata avec quelques conseils supplémentaires...

Arata se concentra ferma les yeux, puis laissa couler le chakra à l'intérieur de tout son corps depuis l'estomac en passant par la totalité de ses tenketsus. Il visualisa de nouveau l'image de son henge féminin à la chevelure de neige, puis maintenant il l'imagina bouger les lèvres et parler. Il continua en l'imaginant marcher et se mouvoir, taper de mains, parler en même temps avec les mains... Une fois prêt, il relâcha son chakra pour former un clone d'ombre parfait qui bougeait de manière naturelle. Il lui fit même parler à Jun de sa voix d'adolescente timide:

Merci, professeur, il ne me reste plus... qu'à... qu'à en créer plus.

Le remerciement était plus un jeu de rôle qu'autre chose, car finalement ce n'était pas tant les conseils du senseur qui avait eu raison de la difficulté du genin, mais bien sa propre réflexion. En réalité, Arata aurait dû s'entraîner tranquillement chez lui pour réussir cela à l'aide d'un bon bouquin traitant de ninjutsu. Bon, il admettait que la méthode d'enseignement de Jun avait peut-être accélérée le processus et la leçon n'était pas terminée, il devait encore maîtriser le multi-clonage maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord

Un professeur extraordinaire [Libre] Empty
Lun 25 Mar 2019 - 1:04
* * N * *
@MeikyŪ Arata

Brûlant à nouveau ses rétines en lisant les paroles cyan fluo de son interlocutrice, le blondinet sourit en retour à la gamine, approuvant de la tête l’usage fait en laissant le clone parler. Cette fois-ci le clone n’était pas autant rigide que tout à l’heure visiblement et les détails étaient là.

- Parfait. Avant de t’attaquer à la suite, pourquoi ne pas tester que ton clone est en mesure d’utiliser tout ton panel de technique ?

Regardant autour pour voir où en étaient J et U, il eut le déplaisir de voir une autre fournée de clones de son original, comme si lui et ses deux frères originaux ne suffisaient pas. Ils allaient voir. Il allait faire de cette gamine sans talent une as du clonage.

- Tu sais quoi ? Invoques-en un à nouveau et fais les combattre. Tu auras du coup une première approche du multiclonage, tes deux clones puisant dans ta réserve de chakra, et nous testerons leur efficacité.

Oui. Une as du clonage, il en ferait sa mission, et lorsque l’original les rappellerait tous il ne pourrait que constater qu’il avait été le meilleur d’entre eux.

- Car bien que les clones d’ombre soient censés disparaître au premier coup, il ne faut pas qu’ils ne soient qu’un simple artifice, une simple illusion sans substance. Il faut avant tout qu’ils soient en mesure de frapper sans disparaître à l’impact et d’être les véhicules de ton style de combat.

Paré d’un sourire encourageant, il vit du coin de l’œil J obtenir des résultats bien meilleur avec son propre élève. Ils étaient déjà à deux clones, hmpf, mais il n’était in fine pas tant en avance que ça. L’une des copies paraissait toute rabougrie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5218-yamanaka-jun#41172 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri

Un professeur extraordinaire [Libre] Empty
Lun 25 Mar 2019 - 17:12
Jun semblait satisfait de l'effort de son élève à la chevelure blanche immaculée. Tester le clone avec un panel de technique, l'affaire semblait compliqué. Comment Arata allait-il dévoiler ses techniques devant le Yamanaka qui connaissait déjà son potentiel ? Oh, mais il avait de quoi épater son professeur du jour à bien y réfléchir. Depuis leur dernière fois avec Akane, la binocle avait développé des techniques. Et celles-ci, il ne les avait encore jamais utilisé devant le ninja sensoriel. Oui ça devrait le faire.
Conformément à la demande du Yamanaka, la jeune fille qui cachait en réalité l'identité d'Arata se concentra dans une moue enfantine pour créer un nouveau clone d'elle-même. Une tentative à nouveau couronnée de succès et désormais deux clones trônait aux côtés de l'original pas si original qu'était le shinobi.

Voilà, j'ai encore réussi professeur, donc maintenant je les fais combattre. Euh... allez... combattez...

Ah autre paires de manche, maintenant qu'il avait deux clones était-il capable de s'en faire obéir ? Là était toute la question, car les deux clones ne semblaient pas du tout enclin à s'affronter. L'un d'eux sifflota même l'air peu concerné. Evidemment, Arata se rappela avoir lu quelques choses bien que les clones soient une extension de lui-même, ils avaient une conscience propre. En gros, les deux imitations avaient un libre-arbitre et ne pouvait pas être simplement contrôlés. Arata pouvait à la limite imaginer des choses en esprit qui serait transmise comme des idées, des propositions ou des suggestions et libre à eux de réaliser ou non les idées de l'original. Le tout était maintenant de réussir à instiguer dans l'esprit de ses copies l'intention de s'affronter mutuellement afin de mieux progresser.
A ce moment à la simple pensée que cette pratique permettrait de progresser Arata sût qu'il avait touché son propre subconscient. L'idée même de s'améliorer était comme inscrite dans son A.D.N et avait forcément été transmise à ses clones. Hors, sa théorie se confirma très vite lorsqu'il vit les deux Kikyō se faire face et se mettre en garde. Une garde bien trop similaire à celle d'Arata lorsqu'il se battait, il instigua vite l'idée de changer de garde avant que Jun s'en rende compte. Les clones obtempérèrent sans sourciller de peur eux aussi d'être découvert, ne pas perdre la face devant le Yamanaka semblait aussi inscrit dans son subconscient. Rire.

C'est parti.

La Kikyō "A" se mit en mouvement fonçant vers Kikyō "B" qui se préparait déjà à la recevoir, le clone A tenta un enchaînement de coups vifs espérant trouver une faille dans la garde de B. Sans succès, B finit par arrêter de parer les coups de A pour mieux esquiver avec agilité et pour mieux porter un coup de pied ravageur dans l'estomac de A. Cependant, A ne l'entendait pas de cette oreille et en profita pour marquer d'un sceau la jambe de B qui fut soudain prit de raideur dans celle-ci. Incapable d'utiliser sa jambe B se tenait maintenant sur une jambe, A fit une pirouette arrière et lança plusieurs mudras d'affiler à une vitesse folle dégageant un chakra raiton conséquent qui forma une onde raiton semblable au corps d'un serpent. La technique n'avait pas d'autres formes particulières.
D'ordinaire, la nouvelle technique ninjutsu d'Arata prenait la forme d'une anguille, mais il avait mit le soin d'instiguer la pensée à son clone de ne pas lui donner de forme propre. Sait-on jamais si Jun fait le lien plus tard dans le cas où il aurait l'occasion de voir le nouvel atout d'Arata. D'ailleurs, il instigua aussi l'idée au clone A de ne pas répliquer à la technique pour éviter qu'il n'absorbe d'un sceau fuinjutsu le raiton de la technique. Jun aurait deviner en voyant l'un de ses sceaux fétiches pour se défendre des techniques élémentaires.

Le clone A disparut rapportant une source d'information au genin impressionnante il venait de revivre tout le mini-combat en une fraction de seconde, il pouvait apprendre par le biais de ses clones. Génial.

INFO:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord

Un professeur extraordinaire [Libre] Empty
Lun 25 Mar 2019 - 23:13
* * N * *
@MeikyŪ Arata

- Alors ?

Petit sourire en coin, le Yamanaka regardait amusé la jeune fille qui écarquillait les yeux à la disparition de son clone. Faisant dépop le deuxième clone d’un petit coup sur la tempe, la Genin put revivre l’expérience. Ses clones étaient capables de penser, d’agir, de manipuler les techniques de l’utilisatrice qu’elles soient de taijutsu, de ninjutsu ou de fuinjutsu, et enfin le retour d’information était effectif. Ne restait qu’un détail.

- Je vois que t’as réussi l’expérience de faire une réplique réfléchie, qui puise dans ton chakra et tes compétences, et qui t’est suffisamment liée pour te retourner son expérience acquise.

Dernière faculté assez intéressante pour les plus bosseurs ou ceux qui étaient justes désireux de s'améliorer au plus vite. Lui-même avait testé cette méthode d’apprentissage. Mais n’étant que nouveau Genin il galérait encore à maintenir ses clones suffisamment longtemps pour que l’exercice soit réellement profitable niveau accumulation d’expérience.

- Ne reste que la fin : former plusieurs clones sur la même base que les deux derniers mais en même temps. Même exercice que tout à l’heure niveau malaxage de chakra et mudras, mais à la fin de ta technique, imagine dissocier le chakra malaxé tout comme tu le dissocierais pour créer différents projectiles simultanés raiton… Ou poser deux sceaux en même temps. Ne te restera plus qu'à réitérer encore et encore l'exploit. Pas nécessairement aujourd'hui, t'as déjà dû consommer une bonne partie de ton chakra mais une prochaine fois.

Un élève l’appelant à côté, il ébouriffa la tête de la gamine avant de lui adresser un petit sourire espiègle.

- Allez je te laisse Crevette, t’y es presque. Si soucis, hésites pas à m’appeler.

S’éloignant, il écouta attentivement ce nouvel élève. Un effet de giga explosion à la destruction de clones Katon ? Hmmmm. Déjà il allait falloir se calmer sur le terme giga … et également ils allaient devoir s’éloigner du reste du groupe. En espérant que ce nouvel élève ci réussit aussi bien que le dernier, sinon ce serait un séjour direct à l'hôpital.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5218-yamanaka-jun#41172 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri

Un professeur extraordinaire [Libre] Empty
Mar 26 Mar 2019 - 0:40
Kikyō était toute retournée d'avoir réussit l'exercice et heureuse comme tout... euh Arata était très content d'avoir maîtrisé la technique apprise par Jun. Il allait enfin maîtriser les kage bunshin. Et merde si même moi le narrateur, j'en oublie que mon petit gars est un petit gars rien ne va plus. Reprenons.
Le membre du clan des sceaux était donc très heureux de réussir l'exercice et écouta attentivement les derniers conseils de son camarade. Maintenant, il allait être question de former plusieurs clones et de manière simultanée, la technique était censé à terme ne pas nécessiter plus de chakra que jusqu'ici. Arata ne savait pas si sa maîtrise du chakra était suffisante, mais il allait devoir tenter l'expérience. Cependant, pas tout de suite. La succession de tentative et le dernier exercice lui avait demandé beaucoup de chakra. Le genin avait besoin d'un peu de repos et Jun allait prendre congé de lui.

CREVETTE ! Et merde Jun l'avait repéré, il allait en entendre parler pendant des plombes lors de leurs prochaines missions. Il voyait déjà la scène à la moindre utilisation en mission, il sentait bien le Yamanaka lui faire des remarques. Par exemple "On dit merci qui ? Merci Juny !" ou encore "Tu m'en dois une, là !" ou bien "Hey ! C'est moi qui lui ai appris à faire ça !". Le sourire du henge Kikyō avait disparue et mâchait mollement une barre de chocolat. Le genin espérait se requinquer vite pour mieux en finir avec cette leçon de la honte. Il aimait apprendre, mais si seulement il ne s'était pas laissé tenter par l'apprentissage payant de son camarade. Bon tant pis, maintenant c'était fait.

En attendant d'être plus en forme, Arata regarda les autres s'exercer certains avaient vraiment de l'imagination. Un genin se servait de son affinité doton pour créer un clone qui emprisonnait le membre à sa disparition. Une sorte de boue argileuse s'engluait autour du bras de l'adversaire jusqu'au coude. Alors, à défaut d'immobiliser complètement le membre l'opposant ne pouvait plus pratiquer de mudra à deux mains. Utilisation très intéressante, Arata la nota dans un coin de sa tête, il en ferait peut-être part à Jun qui était un utilisateur de doton. Ah bah, non il était au courant puisqu'il faisait cours. D'ailleurs, le Yamanaka avait peut-être proposé ce cours aussi pour piocher des infos et des techniques chez les autres. En tout cas, ce ne serait pas bête de sa part.
Plus loin une jeune kunoichi, appliquait son suiton pour immobiliser l'adversaire elle aussi, mais au niveau des jambes. Son clone à la disparition se muait en une eau sirupeuse qui tombait en flaque sur les pieds de l'adversaire le clouant au sol par les membres inférieurs. Pas bête du tout...

Enfin, Arata se sentait d'attaque pour retenter son expérience. Il concentra de nouveau son chakra pour recréer l'image de son henge en triple. Trois clones d'ombres apparurent parfaitement identique à l'original féminin d'Arata. Puis il leur instigua l'idée de s'affronter et ils s'affrontèrent cette fois avec tout le panel technique du genin. Et c'est le clone C qui l'emporta de justesse sur A et B qui s'auto-mirent K.O. Le combat avait été superbe et un peu éprouvant. Remerciant mentalement Jun pour la leçon, il prit congé des autres en saluant inconsciemment Keitei qui devait se demander ce qu'une jeune fille inconnue lui voulait à le saluer ainsi...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord

Un professeur extraordinaire [Libre] Empty
Mar 26 Mar 2019 - 18:57
J'écoutais minutieusement chaque conseil que pouvait me donner le clone qui était là pour me diriger sur comment faire les clones. Il avait bien raison, j'avais déjà réussi à en créer deux, mais un était aussi mauvais que le premier essai. C'était peu dire, mais il avait raison sur un point. Je devrais les laisser dehors de sorte à les entraîner et voir s'ils étaient capable d'utiliser les techniques que je possédais. Pas des choses bien grandioses, à vrai dire, mais au moins c'était ça pour l'instant. Je construisais les fondations de mes futures techniques. J'avais déjà des idées en tête, et plus j'ouvrais de nouvelles portes, plus je serais capable de faire de nouvelles choses que je qualifierais de.. formidables.

D'un mouvement de tête, j'envoyais les deux clones d'un côté. Le musclé se tenait en face du rabougri. Le combat s'annonçait déjà en un signe de tête des deux clones en même temps. Assez rapidement, le chétif se baissait légèrement, et tournant sur lui-même pour profiter de la force de rotation, envoyait une de ses jambes pour balayer celles du musclé. Il arrivait facilement à l'esquiver en un bond pour passer au dessus, écrasant lourdement son pied en direction de la tête du chétif. Celui-ci envoyait sa paume pour parer le coup de pied et dévier ce coup qu'il allait recevoir, mais malheureusement, ça ne se passait pas comme il aurait pu le prévoir. Il n'était pas assez musclé, et ce coup n'était pas vraiment parié, si ce n'était un petit coup de paume sur la cheville, ce qui n'a rien changé sur le moment. Un énorme coup dans la tête, et le clone disparaissait dans un nuage de fumée blanchâtre. Je faisais disparaître le second par la suite, récupérant l'expérience des deux.

"-Hm, une technique qui permettrait de diviser mon chakra en deux ? Pas vraiment. Mais j'vois c'que tu veux dire. Un peu comme diviser ma concentration pour penser à plusieurs trucs en même temps ? Hm, ouais, j'peux essayer ça."

Je réfléchissais un instant. Malaxer mon chakra. Je faisais circuler mon chakra à travers mon corps, le concentrant au niveau de mes paumes. Mes paumes qui, aussitôt, se joindraient pour former des signes incantatoires. Le chakra que j'avais accumulé bougeait en fonction de chaque signe, tandis que dans mon esprit je m'imaginais une forme mentale. Je m'imaginais le couper en trois parties égales, et puissante en chakra. Suite à quoi, au dernier signe, c'était à présent trois clones qui apparaissaient en face de moi. Trois petits clones. Enfin, "petit", c'est vite dit étant donné qu'ils avaient ma taille. La seule chose étrange cette fois, était qu'un des clones était totalement différent. Il était littéralement petit, comme une version enfantine de ma personne. J'étais assez perturbé, car je n'y suis pas directement arrivé. Argh, il faut faire monter ce compteur pour l'apprentissage encore une fois, pardi !

"-Hm.. Encore une erreur, j'ai l'impression de rater au moment crucial à chaque fois. J'ai fais une erreur quelque part ? C'est assez embêtant, eh.."

Je me grattais l'arrière de la tête avec une de mes mains, riant légèrement avec une teinte de gêne. C'est vrai que rater autant de fois était assez embêtant pour quelque chose qui pouvait paraître si facile à première vue. Mais bon, ça pouvait se comprendre à cause de mon focus entier sur le meilleur art, celui du Taijutsu.

_________________
A fighter enjoys the thrill of battle and the taste of blood. He fights for pleasure, not out of pain.
You live for battle. You thrive on glory. You need nothing else, for what else is a warrior but the sum of his battles.
You continue your path. Known by many names, but mostly known by what you leave behind.
In your wake is nothing. You know no family. Your joy is the clash of steel, the spray of blood, the carnage of killing.
Loneliness is a success. It means everything has fallen to you already.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5167-tashida-keitei-les-muscles-avant-tout?nid=1#40684 http://www.ascentofshinobi.com/t5702-tashida-keitei-carnet-du-best-boi

Un professeur extraordinaire [Libre] Empty
Mer 27 Mar 2019 - 15:08
Je me demandais si tout ceci n'allait pas encore plus me ridiculiser. Il faut dire que je n'ai pas pour habitude de me montrer, entourer par ce beau monde dont je ne reconnaissais pas les visages. Mon courage n'allait pas partir aussi vite, il fallait persévérer et se concentrer sur les mudras. Il faut dire que je n'avais pas la science infuse, surtout en ce qui concerne parfaitement tous les signes. Ce qui pouvait expliquer mes erreurs. Lorsque le professeur me demanda mon mudra phare, je le regardais avec des gros yeux et lui dit qu'il s'agissait du cristal. M'extirpant de mes mauvaises pensées et me sentant faible par rapport au reste du groupe, je fis tant bien que mal un nouveau test pour créer un autre clône. Malheureusement, le succès n'était pas encore pour aujourd'hui. Déjà, pourquoi n'ai-je qu'un seul clone ? Je regarde mes mains, désemparée. Je ne souhaite pas renoncer à mon rêve et pourtant, ce qu'il y a en moi semble ne pas vouloir m'aider dans ce but. Je peine à créer la forme que je visualise dans mon esprit, sans résultat. Je regarde mon senseï et lui explique mes appréhensions.

- Je ne connais pas les signes par cœur. J'aurai besoin de répéter encore et encore les mudras, afin de pouvoir faire des clônes parfaits. Il faut que je vous dise, je ressens une profonde tristesse vis-à-vis de mon chakra. J'ai l'impression que quoi que je fasse, même, en redoublant d'efforts, il va me falloir énormément de temps pour comprendre les mécanismes.

Il est vrai que la mémoire des enfants est, en général, plus malléable que celle d'un adulte. Néanmoins, je ne comprenais pas pourquoi mes clônes semblent si passif. Allez, encore un effort, que dirait mon gardien s'il me voyait dans cette situation ? Encore un soupir, mes sourcils sont froncés, mon souffle est régulier, j'imagine à ce que je ressemblerais si j'étais dans du cristal. J'exerce une pression sur mes pieds, stabilisés sur le sol et commence à faire les signes un à un. Vais-je trop lentement ? En tout cas, suite à ça, une apparition se fait à mes côtés, cette fois-ci, le bras droit était en cristal tandis que le reste était normal. Le professeur répétait les mudras afin que je puisse l'imiter, encore et encore. Je finirais par retenir. Je me sentais désolée du fait que je n'avais pas un potentiel extraordinaire et qu'il devait rester à mes côtés jusqu'à ce que je réussisse. Après tout, son rôle est celui d'enseigner et de parfaire la technique, même si cela implique de devoir continuer sur du long terme.

Me repositionnant, j'effectue une série de signes et essaie de nouveau de créer un clone élémentaire. Cela semble porter ses fruits, par contre, je n'en ai toujours qu'un seul. La mine renfrognée et les joues gonflés, je tente de raisonner dans ma tête et me calmer les idées. La colère s'insinuait en moi tandis que mes petits poings se serraient. Quel serait le moteur qui me permettrait de pouvoir me dupliquer moi-même en X fois ? Mon regard alla à gauche et à droite, j'observais les autres genins qui semblaient tout aussi concentrer, d'autres s'amusèrent ou ratèrent leurs essais. Je n'étais pas toute seule, c'est ce qu'il fallait que je me dise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5912-hasu-luviel

Un professeur extraordinaire [Libre] Empty
Sam 30 Mar 2019 - 18:03
* * J * *
@Tashida Keitei
Se caressant le menton d’un air pensif, le Yamanaka ne savait pas trop quoi répondre à son homologue. Des problèmes du genre il n’en avait jamais eu ayant acheté la technique … aherm il voulait dire ayant appris comme un grand tout seul instantanément. Pourtant il y était presque. Il lui suffisait de réitérer encore et encore l’exercice… Mais peut-être pouvait-il le guider.

- Sûrement encore un problème de dosage et de répartition de chakra. Si tu me permets, je te montre directement ok ?

Tendant ses bras devant lui, il se projeta dans la conscience du garçon aux cheveux verts, s’emparant de son esprit.

- Ok, je vais faire la technique en te laissant de continuer de ressentir les fluctuations de ton chakra, concentre toi sur mon usage.

Pas besoin nécessairement d’en dire plus, le meilleur apprentissage se faisant toujours par la pratique que la théorie. Il n’était juste pas précisé que la pratique ne pouvait pas se faire faciliter par quelqu’un d’autre. Le genin musclé possédé accumula donc une certaine dose de chakra au niveau de l’estomac et formula ses mudras, séparant équitablement chacune des parties suffisamment alimentées en chakra pour créer trois nouvelles répliques identiques.

Rompant le lien, l’esprit du clone réintégra son corps qui s’était assis en tailleur pour ne pas tomber dans les vapes de trop haut, et se releva.

- En toute logique t’as pu sentir tout le processus d’accumulation et de répartition, je t’ai laissé suffisamment les rênes pour ça. Essaie de réitérer mais de toute façon ça viendra par habitude. Garde en tête de toujours juste plus consommer au début.

S’assurant que le Genin n’avait plus besoin de rien, J partit vers d’autres cieux, à la recherche d’autres gamins à aider. Fiou l’exercice s’avérait plus fatigant pour lui qu’il ne l’aurait cru. La prochaine fois il tenterait de se faire de l’argent sur le dos des autres plus facilement que ça.

* * U * *
@Hasu Yuna
- C’est tout à fait normal de prendre du temps pour maîtriser une nouvelle technique tu sais. Notamment pour la technique de clonage, en sachant que tu dévies de celle que je peux enseigner.

Regardant autour de lui en se grattant le menton, U reporta son attention sur la jeune fille en désignant un jeune garçon qui essayait de former un clone entièrement composé d’eau.

- Regarde autour de toi, tous ceux qui ont décidé de faire des clones élémentaires ont tout autant de mal et c’est normal, cet aspect ajoute une difficulté à cette technique en plus de celles existantes...

Levant ses doigts à mesure qu’il les énumérait, le blond continua.

- Il faut déjà composer un clone tangible, mobile, intelligent, capable d’utiliser ton chakra, en faire éventuellement plusieurs, et faire en sorte qu’ils retournent l’expérience acquise à leur destruction. C’est tout sauf de la tarte.

Paroles rassurantes sur paroles rassurantes car elle semblait en avoir besoin, il répéta les mudras avec elle afin qu’elle réitère l’exploit.

- Fais le créer quelque chose, un petit ninjutsu pour voir s’il fonctionne ?

Attendant que la jeune fille s’exécute avec succès, il sortit un kunai et le planta dans le dos du clone, la métamorphose disparaissant pour ne laisser qu’une silhouette de cristal.

- Eh entièrement constitué de ton élément. Et si tu as senti la douleur du kunai ça voudrait dire que tu parviens à accumuler l’expérience également. Prochaine étape, visualiser une séparation de ton chakra quand tu le relâches à la fin des mudras. Comme si tu créais différents projectiles de ton élément en même temps… Tu dois visualiser ça non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5218-yamanaka-jun#41172 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri

Un professeur extraordinaire [Libre] Empty
Sam 6 Avr 2019 - 14:05
Cela faisait plusieurs jours, plusieurs semaines même, il ne le savait plus, que cet objet trainait dans son appartement. C’était un objet presque anodin pour le jeune homme, au point d’être posé dans un coin de la petite pièce faisant office de domicile. Si le rouleau paraissait insignifiant au prime abord pour Shitekka ce n’était pas simplement par pure ignorance d’Urumi : après avoir hérité du parchemin en guise de récompense d’une mission, le Kirijin ne savait guère quel usage faire de ce rouleau. On lui avait expliqué que ce rouleau, bien que sans contenu apparent, disposait de la capacité de sceller un jutsu afin d’en étudier le contenu et pourquoi pas l’assimiler. Pour le chasseur, le souci d’un tel cadeau, c’était qu’il fallait au préalable disposer d’une technique digne d’intérêt pour être ainsi photographiée par le rouleau.

Tout changea lorsqu’une affiche apposée à proximité de la bibliothèque où il participait assidument aux sessions d’écriture l’interpella. Son attention fut en effet attirée par une sorte de publicité, à propos de sessions d’apprentissage. Son organisateur, le dénommé Yamanaka Jun, proposait à quiconque versait un certain tribut d’enseigner la technique du clonage de l’ombre. Si ce jutsu relevait toujours du fantastique pour Shitekka, il n’en restait pas moins lucide à son sujet : le Kage Bunshin présentait bien des avantages, tant en combat qu’en dehors, et à son niveau, il lui semblait à présent nécessaire de s’essayer à la pratique de cet arc presque typique du Ninjutsu.

Il releva mentalement l’emplacement, la date et l’heure de l’évènement, et se prépara à y aller en temps voulu avec son rouleau. Il était temps que cette récompense de mission cesse de prendre la poussière inutilement dans son domicile. C’était un risque à prendre, mais le Kaguya décida d’arriver un peu plus tard à la séance d’entrainement. Il était conscient que la plupart du public qui envisagerait de rejoindre Yamanaka Jun serait là pour apprendre à ses côtés pendant un certain temps. Ce n’était pas le cas de Shitekka, qui n’avait besoin que d’une signature avant de repartir d’exercer en solitaire. Sur place, le Kirijin put constater que le Yamanaka avait mobilisé un certain nombre d’intéressés. Il fut assez aisé, en observant les différents groupes, de discerner l’investigateur de cet évènement. Un blond, l’air fier, qui supervisait chaque groupe grâce à la technique qu’il enseignait : le Kage Bunshin no jutsu.

À défaut d’être en mesure de discerner le vrai des copies, Shitekka se dirigea au hasard vers l’un des Jun pour l’interpeller et discuter avec lui à part.

« Bonjour. J’ai aussi vu votre annonce, mais je n’en aurai pas pour longtemps. Je dispose de ceci – il désigna le rouleau vierge qu’il sortit de son kaparamip – afin d’apprendre un jutsu. Je voulais du coup pouvoir obtenir le Kage Bunshin que vous proposez pour l’étudier par la suite à mon rythme. Bien entendu, je payerai le service, tout comme ceux qui sont venus apprendre avec vous aujourd’hui.»
L’idée de se séparer de son précieux argent chagrinait toujours Shitekka. Après tout, il ne vivait que pour sa mère, et l’abreuver financièrement afin qu’elle trouve un remède à sa maladie. Alors pour se rassurer, tel un investisseur, il songea à un placement effectué dans cette transmission de savoir. Un savoir d’une grande utilité dont il saurait tirer parti autant que possible par la suite…

_________________


Un professeur extraordinaire [Libre] 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264

Un professeur extraordinaire [Libre] Empty
Sam 6 Avr 2019 - 18:12
Plissant des yeux légèrement surpris quant à la requête quelque peu étrange du garçon qui lui demanda son aida, le blond haussa finalement les épaules. Bah pourquoi pas.

- Hello … Et bien, ok pas de soucis, est-ce que tu aurais un stylo ou un pinceau que je pourrais utiliser ?

Fit-il en l’enjoignant à le suivre jusqu’à la table du goûter où il bougea quelques chips et une ou deux bouteilles.

- Sers toi si tu veux ! Le temps que j’te trouve ça, c’est une requête un peu spéciale mais bon ça reste totalement réalisable d’apprendre dans son coin. Surtout quand on t’inscrit la technique à assimiler telle quelle -tu veux bien les clones d’ombre hein, pas de clonage élémentaire spécial rassures-moi.

S’accroupissant pour fouiller dans son sac, il continua à parler dans sa barbe alors que ses copies continuaient de faire cours.

- J’ai moi-même appris le clonage comme ça. Mais bon après forcément faut trouver un rouleau chakratique du genre, capable d’être imbibé d’autre chose que d’encre. C’est le cas là hein rassures-moi ?

Trouvant un pinceau et un petit pot d’encre, il déroula le rouleau du bonhomme et se remémora avec attention celui qu’il avait déjà lu. Répétant les caractères et la forme du fuinjutsu censé accueillir la technique, il pratiqua les mudras du clonage et apposa sa main juste au-dessus du rouleau afin de ne pas se salir les doigts de l’encre encore fraîche.

Son chakra se déversant dans le rouleau, un caractère apparut à l’intérieur du fuinjutsu, signe que la technique avait bien été transmise. Balayant l’encre d’un petit courant d’air même s’il maitrisait le doton juste quelques minutes auparavant afin de le faire séché, il le roula enfin et le présenta à l’inconnu.

- Et voilà ! Au fait j’ai pas saisi ton petit nom !

Le laissant ou pas lui dire, il le salua de la main avant de retourner auprès de ses élèves. Parlez d’argent facile !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5218-yamanaka-jun#41172 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri

Un professeur extraordinaire [Libre] Empty
Sam 6 Avr 2019 - 19:42
Au prime abord suspicieux sur le caractère du professeur de clonage, Shitekka fut rassuré de voir que Yamanaka Jun était en réalité quelqu’un d’accueillant. En témoignait son tutoiement direct à l’égard de son homologue Kirinin, s’affranchissant ainsi des conventions de la société Yuukajin. Bien que la demande de Shitekka ne faisait pas de lui réellement un élève à proprement parler, il fut reçu comme tel, et invité à se restaurer auprès d’une collation à proximité du terrain d’entrainement. L’ambiance se rapprochait davantage d’un goûter d’anniversaire entre enfants que d’une réelle séance d’apprentissage entre guerriers de la Brume Sanglante.
« Désolé, j’ai pas pensé à ramener de quoi écrire. »
À vrai dire, Shitekka n’écrivait que très rarement chez lui. A la place, il préférait emprunter le matériel de la bibliothèque lorsque le besoin s’en faisait ressentir. Son appartement était trop petit et encombré pour dédier une partie de son espace de vie à la noble activité qu’était l’écriture. Le membre du clan Yamanaka s’empressa alors de fouiller dans ses affaires à la recherche de quoi écrire. Pendant ce temps, le Kaguya considéra les vivres accumulés sur la table. La nourriture Yuukanjin, plus particulièrement celles des kombinis, n’inspiraient guère grand-chose auprès de l’Urumi. La nourriture de masse était souvent trop salée, ou trop sucrée, s’acclimatant à des palets détraqués par la vie en société des Yuukajins. C’était du moins l’impression que partageait Shitekka, qui se contenta alors d’observer les chips sans éprouver le moindre appétit.
« Oui oui, j’ai le rouleau, t’en fais pas. C’est une récompense de mission qui commençait à prendre la poussière, et ton annonce était l’occasion rêvée de lui donner une utilité. Et oui, je veux bien apprendre le clone de l’ombre. »
Développer une technique de clonage élémentaire n’était pas du goût du Kaguya. On lui avait appris que les clones de l’ombre possédaient un répertoire de techniques exploitables semblable à celui de leur créateur. Les copies élémentaires en revanche étaient limitées à leur matériau de base.

Quelques courtes minutes s’écoulèrent après que Jun trouva son bonheur dans ses affaires. Shitekka l’observa compléter le parchemin vierge. Rédigeant les instructions nécessaires à l’apprentissage du Kage Bunshin no jutsu, le blond apposa ensuite sa senestre sur le papier encré. Son chakra circula dans le parchemin, avant qu’un kanji ne confirme la transposition du jutsu dans le rouleau. Il ne restait plus qu’à partir pour le Kaguya, qui rangea le parchemin tendu par Jun dans un des replis de son kaparamip.

« Moi, c’est Shitekka. Du clan Kaguya. Merci pour ton aide. »
Acceptant la poignée de main proposée par Jun, Shitekka se présenta avec sa fâcheuse habitude de mettre à l’écart ses origines maternelles. Mais il n’eut guère le temps de voir la réaction de son allocuteur que ce dernier retourna vaquer à ses occupations de professeur. A la limite de l’insouciance, ce dernier n’avait pas laissé le temps au Kirijin de lui payer sa contrepartie. Bien que l’idée de se séparer de ses précieuses économies afflige le Kaguya, celle de filouter son bienfaiteur en omettant de laisser un pourboire lui était impensable. Du peu de fierté dont il disposait, non pas en tant que Kaguya, ni en tant que ninja, Shitekka sacrifia alors une part de sa bourse, remplie pour l’occasion, et déposa le montant sur la table, espérant que Jun la remarque tôt ou tard. Ceci fait, il tourna les talons, et retourna chez lui pour décortiquer le parchemin complété par le Yamanaka. Désormais, le Kaguya avait du pain sur la planche.

_________________


Un professeur extraordinaire [Libre] 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264

Un professeur extraordinaire [Libre] Empty
Sam 6 Avr 2019 - 21:52
Arata n'avait pas vraiment quitté les lieux de l'entraînement de Jun, en réalité il ne sentait pas encore cette technique comme étant complètement acquise. Le genin maintenant découvert avait repris son apparence normal, mais il était à bonne distance du Yamanaka et de sa bande d'élève. Non, maintenant qu'il avait les bases, il allait bosser de son côté pour maîtriser pleinement cette nouvelle faculté. Jusqu'ici son style de combat se résumait à foncer sur son agresseur pour frapper, marquer ou immobiliser son adversaire puis repartir dans l'autre sens afin de mieux se protéger. Il recommençait le cycle indéfiniment jusqu'à se fatiguer, fatiguer l'adversaire, perdre ou bien gagner. Le style de combat d'Arata lui faisait prendre de gros risques. Bien sûr tous les risques pris par le Meikyū étaient calculés et ses ancêtres du clan des sceaux lui avait donné pour héritage la maîtrise du sceau du renouveau. Un sceau permettant à son utilisateur de régénérer tous types de cellules. Ainsi donc l'adolescent était capable de s'auto-régénérer tant qu'il avait du chakra à revendre, mais justement il n'était pas encore assez puissant pour se permettre de tels risques. Aller au devant du danger sans prendre de gant et en négligeant sa douleur ou son intégrité physique face à des camarades d'entraînements kirijins passaient encore, mais le faire à l'extérieur ou en mission relevait pour le moment de l'inconscience ou du courage des simples d'esprit.
Non, Arata devait maîtriser les clones d'ombre à la perfection dans l'optique de ne pas perdre vu que sa vie est précieuse. Et pour cela, il avait une idée...

Le Meikyū se concentra pour créer de nouveaux trois clones d'ombre comme le lui avait appris Jun, mais la soif de connaissance d'Arata était déjà colossale lorsqu'il n'avait qu'un cerveau alors avec quatre il dévorerait le monde pour en apprendre plus. Le genin intima l'idée à ses clones de retourner se mêler à la ribambelle d'élèves qui suivaient encore le cours du membre du clan de l'esprit. Il espérait travailler ainsi la connivence entre lui et les doubles de lui-même c'était aussi une forme de travail selon lui.
Arata regarda donc ses clones se séparer puis se mêler aux étudiants du clonage pour en apprendre plus sur la technique.

Clone A, écoutait les conseils que procurait l'un des clones du Yamanaka à une toute jeune fille elle semblait avoir du mal avec la création d'un clone élémentaire, elle n'avait pas choisi le plus facile pour débuter. Jun répéta les mudras devant la jeune fille et le clone A les répéta aussi pour mieux les retenir et en faire transmission à Arata à sa destruction.

Clone B, lui s'était rendu auprès d'un clone du professeur improvisé qui prodiguait aussi de menus conseils à Keitei Tashida. Malheureusement, la moitié de l'explication si ce n'est les trois quarts se passèrent en esprit et en corps. Jun fit une démonstration chakratique à Keitei pour lui faire ressentir la technique directement, mais le clone n'avait pas accès à cette sensibilité puisque ce n'est pas à lui que l'on faisait la démonstration.

Clone C, avait trouvé un autre genin en train de s'entraîner à créer des clones d'ombre. Lui semblait très bien y arriver. Il ne lui manquait qu'une chose de la confiance en lui. Le petit que le clone entendit qu'on nommait Hiroshime exécutait parfaitement les mudras que Jun avait enseigné à l'assistance précédemment. Il créait trois clones tous doués de paroles, tous doués de mouvements et d'un cerveau. Chacun savait reproduire les techniques de son répertoire. Pourtant, le jeune Hiroshime semblait marmonner dans sa barbe qu'il n'y arrivait pas. L'aspirant ninja était accompagné d'une camarade qui l'encourageait:

Allez ! Hiroshime, je sais que tu peux le faire.

Le clone C se demanda ce que la jeune fille pouvait bien espérer de son ami qui réalisait à la perfection la technique.

Tu peux réussir à ouvrir les yeux, j'en suis sûr, admet-le, tu sais produire parfaitement des clones d'ombres. Je suis sûr que tu peux prendre confiance en toi et tu peux me faire confiance à moi, s'exclama la kunoichi.

Alors, ce garçon n'avait aucun problème pour maîtriser la technique, mais son problème c'était qu'il ne voyait pas qu'il savait déjà la faire. Eh bien ses problèmes étaient bien éloignés de ceux de son original. Clone C se demanda vraiment ce qu'il avait appris d'intéressant pour rapporter à son créateur et original, mais le temps qu'Arata avait accordé à ses clones étaient dépassés et C disparut... pouf... comme ça.

D'un coup d'un seul, le genin se trouva submerger de souvenirs vécu par ses trois autres versions de lui-même faites d'ombres. Et Arata comprît, il maîtrisait la technique du kage bunshin tout ce qui lui manquait s'était de l'admettre et d'avoir confiance en ses capacités. Il s'était jusqu'ici réprimé et brimé en matière de ninjutsu, mais un nouveau monde s'offrait à lui désormais. Nul doute que cette prise de conscience lui avait sans doute ouvert de multiples possibilités, mais surtout lui avait fait acquérir expérience en matière de ninjutsu et donc concernant la technique des clones d'ombres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord

Un professeur extraordinaire [Libre]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: