Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

[Mission B] La Déesse de l'eau


[Mission B] La Déesse de l'eau Empty
Lun 11 Mar 2019 - 20:43
Le ciel bleu sur nous peut s'effondrer et la terre peut bien s'écrouler, peu lui importait si elle avait un bol de riz et des tranches de poulet à faire griller, elle se foutait du monde entier. Tôt ce matin – ou était-ce tard cette nuit, elle n’en saurait que dire – l’alerte avait été donnée par la Mizukage : Kiri était victime d’une attaque. Là où les choses se corsaient, et qui expliquaient sans doute sa position de dévoreuse de riz qu’elle occupait au moment où ses supposés frères d’arme mouraient pour défendre le village et l’honneur de son Ombre, c’est que l’attaque était orchestrée non pas par un adversaire pour qui les Kirijins feraient front commun, mais par l’un des siens ; un certain Yami, selon les dernières informations.

Et que cela soit dit : il n’y avait que deux issues ; soit Shiori et ses soutiens l’emportaient, soit Yami réussissait à récupérer ce qu’il était visiblement venu chercher. L’un dans l’autre, il fallait choisir un camp. Et cela, Ayumi le refusait. Non pas qu’elle en avait quelque chose à faire de l’un ou de l’autre, justement. Elle se fichait bien de savoir qui allait prendre la tête du village caché par la brume, elle s’assurait juste que qui que ce soit le gagnant, on ne lui reproche pas d’avoir parié sur le camp d’en face. Comme elle ne connaissait rien des forces engagées, elle préféra rester chez elle, attendant que la tempête se calme. Généralement, les vainqueurs se souviennent de ceux qui les ont trahis ou qu’ils ont affronté, pas de ceux qui les ont épaulés. Un grand drame et une vérité implacable que les gens préféreront éviter : le monde est hypocrite. Préférer la vengeance et la punition au remerciement et à la gratitude, c’était révélateur de ce qu’étaient réellement les gens. Ils pouvaient se pavaner et se donner des grands airs, se faire passer pour bon, bienveillant, altruiste même, il n’en était rien. Ils étaient tous les mêmes : des gens égoïstes prêts à tout pour assouvir leur propre volonté. Ayumi différait d’eux, non pas dans la manière d’agir, mais dans la manière de le montrer. Elle se revendiquait égocentrique et égoïste, n’essayant pas de cacher sa véritable nature sous des artifices qui, en vérité, ne réussissaient rarement à tromper qui que ce soit.

Alors qu’elle profitait pleinement de l’agitation urbaine qui secouait le village depuis sa fenêtre, un bruit fort se fit entendre : trois coups ont été portés à sa porte. Agrippant l’une de ses lames en se dirigeant vers l’entrée, elle plissa légèrement les yeux. Le village était à feu et à sang, qui voudrait lui emprunter du sucre à cette heure-ci ? Ouvrant rapidement, elle vit en face d’elle un gradé du village.

« Yamanaka Ayumi ? »
« Ca… dépend. C’est pour quoi ? »

A vrai dire, elle n’avait pas songé à la possibilité qu’on vienne la chercher directement ; lorsque son village est en proie aux envahisseurs, la bienséance veut qu’on le défende. Elle était genin de Kiri, sa place était sur le champ de bataille, pas dans son lit. Elle se préparait à tout face à cet homme qui était sans doute là pour la sermonner sur son inaction… voire pire. Au lieu de ça, il lui tendit un parchemin. Elle arqua un sourcil en prenant le papier dans la main tendue de l’homme.

« C’est pour aller se battre ? Vous avez désespérément besoin d’une Genin pour faire la différence ? »
« Pas exactement. Vous quittez le village. »
« C’est pas très poli ça. »

Mais à peine eut-elle terminé sa phrase que l’homme disparut dans un nuage de fumée. Elle ouvrit le parchemin secret et mysérieux – qui ressemblait quand même vachement à un ordre de mission – et le lit. A sa grande non-surprise, c’était un ordre de mission. Et elle quittait effectivement le village ; elle avait rendez-vous aux portes – pas celles qui étaient prises d’assaut, d’autres – où elle partirait dans les meilleurs délais pour une mission qui semblait être capitale.

Elle soupira, attrapant sa deuxième lame et son sac à dos. Un regard sur la table lui permit de vérifier que le beurre était bien rangé avant de partir. Au moins n’aurait-elle pas un mot stupide de son stupide frère (qui lui était parti se battre). Puis, elle partit, esquivant du mieux qu’elle pouvait toutes ces effusions de sang et ses lames qui s’entrechoquaient. Kiri la missionnait, et elle irait jusqu’au bout du monde, elle se ferait même teindre en blonde, si elle le lui demandait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5645-yamanaka-ayumi http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416

[Mission B] La Déesse de l'eau Empty
Mar 12 Mar 2019 - 2:10
Tout n'était que chaos. Décidément, le village de Kiri avait ce don de la guerre civile. C'était à se demander si au même titre qu'un défilé militaire ou qu'un feu d'artifice, le Village de la Brume n'avait pas fait de l'émeute sa tradition nationale. Cela dit, pour son troisième - Il en avait perdu le compte - théâtre d'affrontements de rues généralisés au Pays de l'Eau, Fanghe avait remarqué que cette fois-ci il n'était pas question d'une organisation extérieure à la Cité Fortifiée mais bel et bien d'un mouvement intérieur. C'était une première. Kiri faisait des progrès.

Cela dit, contrairement à lors de l'attaque du clan Hyôsa, le jeune brun avait décidé de ne pas prendre part aux événements. Certes, il avait assisté au discours de la figure politique du Village; la Cinquième Ombre de l'Eau. Mais une fois cette prise de parole terminée, le jeune homme décida tout simplement d'errer dans les rues de la Cité en proie au chaos. Étant originaire du Pays du Feu, Fanghe avait une science de ce qu'était la guerre civile et son chaos inhérent. Cette expérience lui a permis, premièrement, de ne pas paniquer lorsqu'impliqué dans un tel contexte. Mais, deuxièmement et certainement le point le plus fondateur de la psychée du personnage, cela lui avait inculqué un goût du chaos.

Le désordre social était le tableau qui seyait le plus à cet ambitieux veinard. Pour lui, l'instabilité était propice à l'installation de monopoles, cela rendait aussi les exigences injustifiées plus difficilement contestées, mais surtout, cela rendait le cadre juridique bien plus flexible. Dans cet univers, le Yamanaka se sentait libre. Bien sûr, le Village Caché dans la Brume était bien loin d'être dans une telle situation. Mais des trois grands villages shinobis, c'était bel et bien le plus proche de cet état de chaos.

Pourquoi donc ne pas participer à ce désordre ? Autant l'amplifier s'il lui sied si bien ? Ce qui plaît à Fanghe dans l'instabilité, c'est le fait d'être libre. Et il ne peut atteindre cette liberté qu'en maîtrisant une situation que les autres ne maîtrisent pas. Or, il ne saurait être maître d'un mouvement qu'il ne comprenait pas et dont il ignorait l'arrivée. Il lui fallait d'abord assimiler ce désordre, en analyser la structure, la fonction, le processus mais surtout l'origine. Et se fier aux discours d'une instance officielle ou même juste tiers était bien le pire moyen de devenir maître d'un mouvement, d'une situation. Le jeune brun se devait de comprendre par lui-même.

En ce sens, le voici, là, à parcourir les rues du village. Parfois gêné voire aveuglé par la fumée qu'engendrent les conflits armés, mais jamais importuné par les casseurs ou les défenseurs de l'état installé. Étonnamment, il pouvait errer à la vue de tous sans être entraîné dans le conflit. Sûrement que chacun était trop occupé à se battre. Il pensait donc pouvoir poursuivre le reste de sa journée ainsi jusqu'à ce qu'il se fasse finalement interrompre par l'arrivée d'un confrère kirijin. À en juger par sa tenue, il s'agissait d'un gradé, un supérieur hiérarchique de Fanghe. Un envoyé du Palais de la Brume, donc, au premier abord. Était-il temps pour lui de rendre compte de son inactivité relative à la protection du Village ? Ou bien s'agissait-il d'un des acteurs du Coup d'État déguisé en agent du gouvernement pour mieux assaillir ses cibles ? Quelle que soit la réponse à ces questions, le repos de l'Homme en Kimono était terminé, et ça il l'avait compris. Mais il se devait de rester sur ses gardes. L'hypothèse d'un agresseur n'était pas à exclure.
Ainsi, le jeune homme jaugea tout simplement son perturbateur, sans l'aborder, laissant ce privilège à celui-ci. Avec un peu de chance (et de politesse), cet énergumène commencerait par s'excuser ?

- Yamanaka Fanghe ?

Raté. Pas d'excuse.

- Lui-même. Que voulez-vous ?

L'hijin restait ferme. Il avait beau être dans son élément, il se devait de rester concentré et vigilant, au risque de perdre la vie dans ce contexte de guérilla urbaine.

- Vous avez été missionné par les autorités pour une mission. Celle-ci n'a rien à voir avec le coup d'état qui est en train de se dérouler. Dans tous les cas, vous devez quitter le village. Le chaos actuel est propice à un départ discret de votre part. Ne prévenez personne.

Ainsi, sans laisser de plus amples explications, le gradé disparaissait. Il laissa malgré tout derrière lui un parchemin à l'attention du genin. Rien de plus n'était mentionné dans l'ordre de mission, si ce n'est qu'il devait se rendre aux Portes du village. Fanghe fit un petit détour chez lui afin d'enfiler une tenue plus adaptée. Tout d'abord, un kimono plus ergonomique. Mais surtout, il se recouvra d'une cape blanche et fine reliée à une capuche. Le genre d'accoutrement qui convient à une mission nécessitant une certaine discrétion. Une fois cela fait, le voilà en route pour les Portes de la Cité Fortifiée de Kiri.

Accoutrement:
 

Résumé:
 

_________________
[Mission B] La Déesse de l'eau 1548114346-gen-boutons

- Paroles
« Pensées »


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4995-terminee-yamanaka-fanghe http://www.ascentofshinobi.com/t5459-l-equipe-2-premiere-rencontre-feat-fanghe-et-zo http://www.ascentofshinobi.com/t5402-yamanaka-fanghe-le-courant-vertueux#42924

[Mission B] La Déesse de l'eau Empty
Mar 12 Mar 2019 - 5:03
Voilà ce que Mysto redoutait le plus.. Voir ses confrères s'entretuer pour on ne sait quelle raison. Un village qui se déchirait de l'intérieur même, ceux qui hier se serraient les coudes étaient désormais en train de se livrer une bataille acharnée, pensant chacun avoir la réponse à un problème dont on ne connait ni les arguments d'un camp ni de l'autre. Tout n'était basé que sur des dires, des rumeurs, et le jeune homme, assit sur le toit de la taverne où il séjournait depuis plusieurs mois maintenant, regardait le spectacle avec un sourire caché par cette main greffée sur son visage. Oui.. Un sourire, car ce n'était plus Mysto qui était maitre de ce corps mais Otsym, son Némésis qui avait réussi à prendre le dessus.

Rien que le fait d'entrer dans ce village était pour lui un dilemme afin de se contrôler depuis la mort de son frère. Mais désormais, voir autant de chaos, voir les ténèbres qui le rongent de l'intérieur, se donner en spectacle juste devant ses yeux avaient fait qu'il ne pouvait résister plus longtemps, s'endormant à son tour et laissant le côté sombre de son esprit mener la carcasse tel une marionnette.

Satisfait par cette vision mais pas assez, Otsym se leva prêt à sauter dans les rues de Kiri afin de participer lui aussi à ce carnage.. Du moins c'est ce qu'il pensait et espérait jusqu'à ce qu'un ninja, plutôt gradé à en croire sa tenue ainsi que son arrivée discrète, surgit pour l'interpeller.

- "Hiruko Mysto ?
- .. Si on veut."


S'approchant du jeune homme, l'homme lui tendit un parchemin sur lequel était inscrit une missive de la plus haute importance. Les dirigeants avaient attendu que tout le monde soit occupé par cette guerre intérieur pour envoyer quelques rares spécimens qui avaient décidé de ne pas prendre part au combat.. Ou du moins qui n'avaient pas encore eu le temps pour Otsym.

Ouvrant le parchemin afin de le lire, il comprit qu'il devait se rendre aux portes du villages, afin de le quitter et partir en mission. A la lecture de cette nouvelle, Mysto se réveilla, reprenant le dessus sur son Némésis. C'était exactement ce qu'il attendait pour être sauvé, une opportunité de quitter ces terres qui ne lui donnaient qu'une envie, faire couler encore plus de sang.

Sans perdre un instant, il rentra dans sa chambre par la fenêtre, récupérant une sacoche qu'il accrocha à sa jambe avant de s'en aller après s'être assuré que son foulard était bien attaché, couvrant tout son visage horrible sauf son œil gauche afin de pouvoir bénéficier de la vue. Le trajet ne lui prit qu'une dizaine de minute, se tenant la tête entre les mains tout en se déplaçant de en toit, esquivant les combats, il se dirigea à l'endroit indiqué. Une fois sur place, il patienta sur une branche l'arrivée de ses partenaires, se préparant et se réjouissant de s'éloigner de tout ce bordel.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4794-hiruko-mysto-termine#37217 http://www.ascentofshinobi.com/t4818-carnet-mysto

[Mission B] La Déesse de l'eau Empty
Jeu 14 Mar 2019 - 9:23
« Ramenez-vous, les gosses. J’sais qu’vous êtes dans l’coin. On s’tire d’ici rapidement. »

Même si aucun ne semblait s’y intéresser, la guerre civile rendait tout de même paranoïaque tout bon shinobi qui se respectait. Ainsi, et malgré leur convergence commune, aucun des trois genins ne se montra aux autres avant d’être sûr que l’ordre de mission n’était pas une ruse de la part d’un des deux camps. En tout cas, c’est la raison pour laquelle Ayumi était restée un peu en retrait, laissant les autres membres de son escouade se dévoiler en premier. Il n’en fut rien ; on vit d’abord un homme d’âge mûr, la quarantaine à tout casser, une cigarette à la main, des cheveux en bataille et une barbe de trois jours depuis une dizaine de jours au menton.

Aux mots du gradé, les Genins finirent par se regrouper enfin, l’occasion pour la jeune femme de remarquer que la présence de son coéquipier, qu’elle ne connaissait pas si bien que ça au demeurant, et d’un autre garçon qu’elle reconnut comme étant lui aussi un Yamanaka mais dont elle n’avait jamais croisé le chemin. Elle arqua tout de même un sourcil sur la composition de l’équipe : si elle n’avait aucun doute en sa propre capacité à mener à bien une mission qui s’annonçait dangereuse, elle doutait du village à assigner trois « débutants » à la tâche. Elle soupira discrètement, s’encapuchonnant dans sa longue cape blanche pendant que le gradé donnait les consignes élémentaires de sécurité. Une fois ce long moment inutile passé, ils prirent la route vers leur objectif : la cascade Namida.

Sur le chemin, Ayumi ne prêta pas réellement attention aux discussions d’usage – elle ignorait même s’il y en avait. Elle se contenta juste de répondre brièvement et de manière concise aux ordres et indications qui lui étaient adressés. En vérité, elle était plongée dans ses pensées, intriguée bien plus qu’il ne le fallait sur l’immense pouvoir dont il était question. Bien sûr, elle savait que des gens à travers le monde possédait des capacités hors normes, bien plus impressionnantes que d’insuffler du poison à deux lames qui se contrôlaient comme des fouets en gardant la solidité et le tranchant de sabres de haute moulure, mais elle trouvait ça presque… subjuguant qu’un pouvoir puisse être trouvé. Depuis qu’elle avait pris son indépendance, elle avait mis un point d’honneur à suivre les ordres, ceux qu’on lui donnait depuis qu’elle avait décidé de rejoindre Kiri, bien sûr, mais aussi les induits qu’elle recevait lorsqu’elle acceptait un contrat. Elle avait dû faire des actes abjects, pour cela, mais jamais elle n’avait dérogé à ce précepte qu’elle s’était prescrit.

Et pourtant, pour la première fois, elle remettait en question ces valeurs. L’occasion, si elle mettait la main sur cet « immense pouvoir » que Kiri craignait assez pour extirper de ses rangs des shinobis en pleine guerre civile, d’en donner plutôt que d’en recevoir. Mais la crainte aussi des représailles : même si elle l’obtenait, elle ne savait rien de lui. Elle pourrait être impuissante face à la rage des gradés de Kiri, face au mécontentement de ceux qui lui étaient hiérarchiquement supérieurs, et toutes ces années de travail tomberaient alors à l’eau, pour une fois où elle aurait désobéi. Cruel dilemme qu’était le sien.

Mais avant de décider quoique ce soit, il y avait de toute façon un gouffre à franchir. Un gouffre représenté aujourd’hui par une immense chute d’eau, devant laquelle les trois genins et leur gradé du jour se trouvaient. La cascade Namida.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5645-yamanaka-ayumi http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416

[Mission B] La Déesse de l'eau Empty
Ven 15 Mar 2019 - 2:58
« Reste prudent. Il pourrait très bien s'agir d'un piège.»


C'était ce que se répétait Fanghe à mesure qu'il se rapprochait des Portes de la Cité, lieu de rendez-vous donné pour sa prétendue mission. Il fallait bien avouer que si l'ennemi voulait se débarrasser du beau brun - qu'il s'agisse des Loyalistes ou des Trublions - pour X raison, il lui faudrait ruser, établir un plan. On ne se débarrasse pas de Yamanaka Fanghe aussi facilement. Il fallait faire preuve de tact, d'intelligence. Cela dit, plus la distance se raccourcissait entre le genin et le lieu de rassemblement, moins il voyait pourquoi vouloir spécifiquement l'éliminer lui.

Malgré le nombre de desseins frôlant l'illégalité qui traversaient la tête du jeune homme, ceux-ci n'avaient fait qu'être pensés, prévus, mais pas encore exécutés. Ce mobile-ci n'est donc pas valide. Peut-être était-ce à cause de son sang, de son origine extérieure ? Pas sûr. L'édification du Village de Kiri a amené une vague massive de migration vers le Pays de l'Eau, et la Cité est depuis autant constituée d'étrangers que de Mizujins. Et cette altérité n'a jamais semblé gêner (exception faite des Hyôsa) le peuple local. Les arcanes claniques du jeune homme, cela dit, pourraient bien être craintes. Un tel motif saurait être valable.

« Surveillons nos arrières. »


Tout en suivant la logique de cette dernière pensée, l'Altère-Esprit quittait la hauteur des toits une fois arrivé à environ trois-cents mètres des Portes du Village de la Brume. En favorisant les ruelles plutôt que les grands chemins, il pouvait s'assurer de réduire le champ de vision nécessaire pour le repérer (plutôt que le large panorama offert par les toits), en plus de repérer plus facilement un éventuel poursuivant.

Rien. Personne. Fanghe se trouvait presque vexé de ne pas être poursuivi.

« Enfin ! Je dois bien être considéré comme dangereux par quelqu'un dans cette ville ! Que quelqu'un me haïsse, bon sang ! »


Mais rien n'y fait. Même les combats se faisaient silencieux dans cette zone apparemment épargnée du grabuge et de l'agitation. Dans sa figure rêvée d'élément perturbateur, le jeune brun au bouc marqué se persuada de tout de même rester à une cinquantaine de mètres autour du point-même de rendez-vous en prévision d'un piège au final presque attendu voire désiré. Il y eut bien une lueur d'espoir en voyant que personne ne l'attendait aux Portes; ni compagnons, ni supérieurs. Mais ce semblant de joie fut vite éteint lorsqu'un gradé fit son apparition, en demandant aux genins de sortir de leur cachette.

Cette fois-ci, le jeune brun ne prenait même plus la peine d'être suspicieux et, vêtu de sa large cape blanche et recouvert de sa capuche, sortit des murs étroits de sa ruelle sombre, rejoignant son groupe.

À sa grande surprise, cette mission lui demandait de coopérer avec Hyruko Mysto pour la troisième fois d'affilée.

- Mysto. Cette fois-ci, ce n'est plus un hasard. Notre travail a définitivement été remarqué.

Une sourire sans bien grande profondeur fut ensuite lancé vers son partenaire. Non pas que Fanghe fut content de le voir, cela reviendrait à employer de biens grands mots. Mais à force de missions en commun, leur relation avait franchi un stade où la présence de cet homme masqué ne dérangeait plus le Yamanaka. Plus par la force des choses que par un lien fort, certes, mais il s'agissait malgré tout d'un haut-fait dont peu de gens pouvaient se vanter d'avoir accompli.

Ah. Oui. Accessoirement, une deuxième personne avait été désignée pour épauler Fanghe. Celui-ci ne s'attarda pas réellement sur elle. La petite, cependant, devrait se sentir reconnaissante de sa présence anecdotique. Bien des gens ont pu faire les frais de la froideur du fameux brun face aux inconnus.

Qui que puissent être ses collègues, il y avait une mission à accomplir. L'ordre était de partir à la recherche d'une source de puissance inhabituelle. Il s'agissait seulement d'un repérage, cela dit. Le groupe avait pour interdiction de tenter de ramener ce pouvoir au village immédiatement. Il leur fallait commencer par rendre compte.

« Tant de précautions. Cette source doit avoir le potentiel d'une véritable arme. Récoltons le maximum d'informations, gardons quelques données secrètes. Et lorsque le moment sera venu, profitons de ce savoir pour obtenir plus de pouvoir. »


Fanghe maudissait son statut actuel. Il se devait de rester docile pour l'instant. Il n'était même pas encore au stade où il pouvait étaler ses cartes discrètement. Pour satisfaire ses desseins, il devait encore jouer profil bas. Encore un peu.

Résumé:
 

_________________
[Mission B] La Déesse de l'eau 1548114346-gen-boutons

- Paroles
« Pensées »


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4995-terminee-yamanaka-fanghe http://www.ascentofshinobi.com/t5459-l-equipe-2-premiere-rencontre-feat-fanghe-et-zo http://www.ascentofshinobi.com/t5402-yamanaka-fanghe-le-courant-vertueux#42924

[Mission B] La Déesse de l'eau Empty
Dim 17 Mar 2019 - 2:06
Une fois assuré qu'aucun piège n'avait été tendu et que le rendez-vous était bien assuré pour une mission officielle, Mysto ainsi que ses partenaires sortirent chacun de leur cachette, se dévoilant aux autres devant les portes du village. Ils étaient fin prêt à partir. A la plus grande surprise du jeune garçon, les deux personnes qui allaient l'accompagner étaient des têtes connues. Ayumi, nouveau membre de l'équipe 6 et qu'il avait rencontré lors d'un entrainement entre les deux Genins ainsi que Saji, leur sensei. Le second équipier n'était autre que Fanghe, de même, il avait déjà effectué quelques missions avec lui, non pas spécialement proche mais leur travail d'équipe avait fait ses preuves et cela allait surement continuer.

D'ailleurs, à leur arrivé, Fanghe salua son partenaire et était persuadé que leur collaboration avait été remarquée. Hochant simplement la tête, le garçon ne répondit pas, encore concentré sur ses propres problèmes mentaux, luttant contre Otsym qui tentait tant bien que mal de prendre le dessus. Et ce silence avait duré durant tout le trajet, les trois compères n'étaient pas les plus bavards et une certaine pression se faisait ressentir.

Pour le psychopathe, une partie de lui voulait absolument récupérer ce pouvoir immense tandis que l'autre souhaitait seulement mettre un terme à cette mission en l'accomplissant comme demandé. Resserrant son foulard qui permettait de masquer son immonde face, Mysto restait en fin de fil, derrière ses partenaires afin de ne pas être aperçu lors de ses migraines qui le prenaient de temps à autre, l'obligeant à ralentir la cadence afin de compresser sa tête entre ses mains tandis que son Némésis tentait de le convaincre de le laisser faire.

- "Toi qui aimerais protéger tes proches.. Imagine avec un pouvoir bien plus grand que celui que tu possèdes... Plus personne ne mourrait sous tes yeux.. Plus aucun jour comme celui où tu as perdu ton petit frère.

- ..N..non. Je comprend déjà pas d'où tu viens.. Alors un immense pouvoir engendra encore plus de problème et je n'accepterais pas une troisième personne dans ce corps.. Endors-toi et laisse moi tr..
- Je ne te demande pas ton AVIS ! Tu verras au moment opportun.."


Alors que la voix d'Otsym s'éteignit dans la tête du garçon, le groupe arriva en face d'une immense chute d'eau qui les empêchait de continuer leur route. S'arrêtant à la hauteur de ses compagnons, les genins restèrent postés en face de la chute d'eau, attendant les ordres de la part du gradé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4794-hiruko-mysto-termine#37217 http://www.ascentofshinobi.com/t4818-carnet-mysto

[Mission B] La Déesse de l'eau Empty
Lun 18 Mar 2019 - 11:42
Le Chûnin qui était avec vous n’avait qu’un seul objectif : vous escorter et vous permettre d’assurer vos arrières pendant que vous accomplissez votre mission. S’il reste à votre disposition pour potentiellement vous aider sur d’autres tâches : vous êtes vos seuls maîtres et décisionnaires pour ces recherches.

Car c’est bien de recherches dont il est désormais question. En effet, votre voyage jusqu’à l’île nord de l’Archipel de l’Eau s’étant déroulé sans accroc, vous ne pouvez manquer l’immense Cascade Namida. Que ce soit la grande étendue d’eau dans laquelle elle se jette ou alors les quelques bois l’entourant, cette merveille naturelle vous fait presque oublier ce qu’elle a pu cacher pendant des années : nombre de criminels et barbares Mizujins qui avaient pu menacer votre village et le reste des îles.

Votre mission, si vous aviez besoin de vous rafraîchir la mémoire – ce qui serait alors assez cocasse pour deux d’entre vous – est de trouver ou faire émerger un immense pouvoir. Mais la seule chose dont vous pouvez être sûrs en arrivant sur les lieux : c’est que la Cascade Namida ne semble rien cacher de particulier. Sa majesté n’a rien à envier à sa tranquillité.

Mais c’est au moment où vous vous demanderiez comment entamer vos recherches que les choses changent subitement. Vous entendez un bruit et devant vous… l’immense chute d’eau se met à trembler.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission B] La Déesse de l'eau Empty
Mar 19 Mar 2019 - 10:59
L’exploit aura finalement été de réussir à supporter son équipe plusieurs heures sans se plaindre une seule fois. Car malgré tout ce que l’ordre de mission pouvait promettre en terme d’action, de trouvaille et de mystère, les genins et leur chef du jour se retrouvaient à contempler une cascade, certes très belle, mais tout ce qu’il y avait de plus banale. Si un quelconque pouvoir s’était trouvé ici, il n’y était plus. Adossée sur un arbre, les bras croisés, Ayumi ne dit pas un mot. Elle laissa le soin aux autres de débattre de l’utilité de cette escouade, de l’intérêt de la cascade, de la température de l’eau même si ça les chantait : à vrai dire, elle ne pensait plus qu’à une seule chose : rentrer chez elle. Elle avait déjà assez perdu de temps comme cela. Elle n’avait rien à faire, mais elle préférait le faire chez elle.

Oh bien sûr, ils auraient pu commencer à fouiller, chercher des preuves, des indices, des pistes qui les auraient menés sur quelque chose à suivre d’intéressant. Nul doute que Kiri n’envoyait pas quatre shinobis pour le goût de l’aventure, mais parce qu’ils avaient des informations précises sur ce qu’il se passait ici ; qui plus est en pleine guerre civile. Mais force était de constater que soit leurs informations étaient datées, soit leurs informateurs étaient peu fiables. L’un dans l’autre, ils perdaient leur temps.

Mais alors qu’elle allait clamer haut et fort que les autorités de Kiri s’étaient trompés, et qu’il n’y avait rien à faire ici, quelque chose vint troubler le calme des lieux. En une fraction de seconde, une légère secousse se fit ressentir sous leurs pieds tout d’abord, avant qu’ils ne constatent que c’était la cascade Namida elle-même qui était prise de secousse. Exécutant quelques mûdras, elle activa sans se concerter avec ses coéquipiers une technique basique de sensorialité. Une fois ses sens en éveil, elle prit en main ses deux lames qui se posèrent au sol dans un bruit métallique. Les bras ballants, elle se dirigea derrière un arbre proche afin d’être prête à se cacher s’il y avait le moindre problème apparent.

Il était temps. Temps qu’elle cesse d’être cette misanthrope exécrable pour devenir cette kunoïchi pragmatique qui la caractérisait tant. Elle n’était toujours pas ravie de travailler avec eux, mais si elle voulait réussir cette mission, il fallait collaborer. Et encore plus si elle voulait trouver la source de ce mystérieux pouvoir immense. S’avançant d’un pas, elle jaugea la situation, vérifiant si d’autres personnes qu’eux se trouvaient sur les lieux.

« Attendez. Je vais vérifier s’il y a quelqu’un. »

Car c’était bien d’exécuter la technique, mais s’ils devaient travailler ensemble, c’était encore mieux que les autres sachent ce qu’elle faisait. Kiri lui aura au moins permis d’apprendre qu’elle était capable de travailler en équipe. Et mine de rien, c’est bien plus que tout ce que sa mère avait pu lui apprendre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5645-yamanaka-ayumi http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416

[Mission B] La Déesse de l'eau Empty
Mar 19 Mar 2019 - 16:47
La cascade Namida était en face des trois genins ainsi que le Chûnin. Mais à part elle, rien d'autre n'était présent sur les lieux. Mysto pensait que le haut gradé allait leur indiqué qu'ils devaient trouver un passage secret ou autre mais il n'en était rien, ils restèrent tous debout, en face de cette eau qui s'écoulait attendant quelque chose. Quelque chose mais personne ne savait quoi exactement. Les minutes passaient et toujours rien ne se montraient, de même rien ne faisait ressentir, si une telle puissance était bien présente, ils auraient dû la sentir depuis un moment déjà.

Mais alors que tout le monde devenait pessimiste, une forte secousse se fit ressentir. Un tremblement plus exactement. Comme si la cascade était vivante et qu'elle se réveillait, tel un volcan endormi qui décidait de faire des siennes. Sans perdre la moindre seconde, tous se préparèrent, alors qu'Ayumi tentait de trouver d'où venait ce tremblement en essayant de repérer une possible cible, le jeune homme au visage masqué lui, sauta dans les airs avant de relier plusieurs fils noirs pratiquement invisible à l’œil nu sur quelques branches afin de pouvoir se déplacer sans se tenir au sol. Une fois fait, il se percha sur l'un des fils, le regard braqué vers le sol, notamment vers sa coéquipière de l'équipe six, afin d'espérer avoir plus de détail sur ce qui se passait.

- "Ah.. ça devient intéressent on dirait.. J'ai hâte de rencontrer ce monstre. Tu crois qu'il est aussi cool que moi ?
- .. J'en doute pas.. En espérant qu'il soit pas aussi timbré que toi."

Une forte migraine le prit ensuite, surement Otsym qui tentait de prendre le dessus sur le corps du garçon qui se tenait la tête entre les mains, toujours en regardant en direction de sa partenaire. Il ne pouvait pas se permettre de perdre ses objectifs de vue, bien que la complexité pour lui, en plus de la mission, était de se contrôler soit même. Il ne savait pas comment la suite allait se dérouler, mais il croisait les doigts pour que la créature ne soit pas trop attirante pour son Némésis.. Auquel cas, ce dernier ferait tout son possible pour se montrer et cela deviendrait simple pour lui si le jeune homme se concentrait sur son combat.

Mais pour le moment, il n'en était pas encore là, il leur fallait d'abord trouver d'où provenait exactement ce tremblement et qui en était le responsable.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4794-hiruko-mysto-termine#37217 http://www.ascentofshinobi.com/t4818-carnet-mysto

[Mission B] La Déesse de l'eau Empty
Mer 20 Mar 2019 - 20:00
Mysto avait l'air bien étrange. Il n'avait même pas répondu aux salutations de Fanghe. Le jeune brun repensait à tous ces moments où l'homme-fil agissait bizarrement. À commencer par ce visage qu'il bandait constamment. Et aujourd'hui, le voilà bien silencieux, se tenant le crâne tout au long du voyage. Était-il pris de migraines chroniques ? Quoi qu'il en soit, le Yamanaka pressentait qu'il ne devait envahir l'esprit de son partenaire sous aucun prétexte. Une sorte de prescience du danger le suppliait de ne pas s'aventurer dans la tête de celui-ci, cette même prescience qui vous fait sentir observé alors que rien ne vous l'indique.

Qu'importe. Le groupe était en mission. Et le jeune brun était bien loin de se préoccuper de l'intégrité de son camarade. Non, si la question "Mysto" se posait dans sa tête c'était par pure frustration de Fanghe qui n'arrivait pas encore à percer la psyché de ce personnage au visage bandé. Mais cette problématique sera à étudier plus tard. Pour l'instant, il fallait penser à la mission.

Le groupe était arrivé devant la Cascade Namida, ce bijou de la nature, cette gemme azure. Quoi que saisi par ce spectacle, l'homme sous son accoutrement immaculé se devait de se focaliser sur la mission. Et comme tout travail de recherche une question se posait : Par où commencer ? Ils étaient arrivés à destination. Et maintenant ? Fanghe lista rapidement quelques options :

« S'approcher de la cascade ? Risqué. Des pièges pourraient s'activer. Lancer une technique de détection ? En plus de, personnellement, ne pas disposer de tels talents, s'il suffisait d'une tactique si rudimentaire pour déceler une source de puissance anormale et convoitée, alors quelqu'un l'a sûrement déjà dérobée. Alors que faire ? »

Alors perdu dans ses réflexions, un tremblement sourd vint réveiller le jeune homme. Que se passait-il ? Pas le temps de réfléchir. Instinctivement, le bel homme pensait à un tsunami, sans réel élément logique pour appuyer son intuition. C'est bien dans la précipitation que les idées les plus saugrenues vous traversent. Afin d'être un minimum à l'abri de ce qui arrivait, peu importe ce que cela puisse être, le genin se rua contre un arbre et se projeta vers une de ses branches. Profitant ainsi d'un abri en hauteur en plus d'être à l'abri des regards.

Résumé:
 

_________________
[Mission B] La Déesse de l'eau 1548114346-gen-boutons

- Paroles
« Pensées »


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4995-terminee-yamanaka-fanghe http://www.ascentofshinobi.com/t5459-l-equipe-2-premiere-rencontre-feat-fanghe-et-zo http://www.ascentofshinobi.com/t5402-yamanaka-fanghe-le-courant-vertueux#42924

[Mission B] La Déesse de l'eau Empty
Jeu 28 Mar 2019 - 22:02
Si vous pouviez vous douter que les ondulations de la chute d'eau n'étaient probablement pas signes de bon présage, il vous aurait été impossible de prévoir ce qui allait arriver ensuite sans une technique adéquate. Grâce à Yamanaka Ayumi, dont les connaissances en sensorialité allaient vous permettre de profiter d'une technique de repérage, vous n'eûtes pas à attendre trop longtemps. Votre coéquipière vous confirma ce que vous auriez pu redouter : il y avait quelqu'un derrière la cascade.

Les ondulations de la Cascade Namida se transformèrent alors en réelles perturbations et de cette chute d'eau naquit un grand dragon aqueux. Fort heureusement, vous aviez déjà pris vos distances et sur les arbres alentours, vous ne risquâtes pas d'être touchés par le Suiton de votre potentiel adversaire.

Un ennemi qui, d'ailleurs, s'empressa de profiter du flou créé par sa technique pour s'enfuir par le côté. Mais c'était sans compter sur votre équipe, qui n'allait probablement pas laisser cet homme filer...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission B] La Déesse de l'eau Empty
Sam 30 Mar 2019 - 12:30
Jackpot. Perchée sur son arbre, Ayumi arbora un léger sourire tandis que le dragon leur passa à côté, déchaînant ses eaux sur les troncs des arbres bien trop robustes pour céder à l’assaut de la technique. Prenant ses appuis sur la branche sous ses pieds, elle se prépara. Ses récents talents de sensorialité lui avaient permis de prendre un avantage considérable dans cette mission, car elle avait pu déterminer que, derrière cette immense chute d’eau, un ennemi au moins s’y trouvait. Preuve, s’il en fallait, qu’ils n’étaient pas là pour rien, surtout au vu de la réaction véhémente de la personne à la vue des shinobis de Kiri.

« Y’a quelqu’un derrière la cascade. Seul, visiblement. »

Elle n’avait pu déterminer si, plus loin, d’autres assaillants se trouveraient, mais une chose était sûre, c’est que le seul visible prenait ses jambes à son cou. Fronçant un peu les sourcils dans un air sérieux et déterminée, elle renforça un peu plus ses appuis, ne perdant pas de vue la proie qui tentait de s’enfuir.

« Ah. Et il se tire. »

A peine eut-elle terminé sa phrase qu’elle se servit de ses pieds pour charger à toute allure vers le lieu de repli de sa cible. Elle espérait pouvoir le rattraper, même si ses talents devraient lui permettre d’atteindre son objectif. Au fond, elle avait prévenu les deux autres par pure conscience professionnelle. S’ils avaient pu savoir que l’objet de leur mission était en train de fuir, ce n’était que grâce à elle. Ils s’étaient contentés de se cacher, attendant que quelque chose se passe, sans prendre d’initiative, sans prendre les devants.

C’était pour cela qu’Ayumi détestait de travailler en équipe. Les lauriers seraient partagés, équitablement, s’ils réussissaient. Même si l’un d’entre eux – et en l’occurrence, l’une d’entre eux – avait été bien plus performant que les autres. Ils seraient tous remerciés de la même façon, malgré l’implication différente de chacun, malgré la décision de chacun dans l’affaire, malgré leur rôle plus ou moins crucial. Ils pourraient à présent briller dans ce qui va se passer, rien n’aurait été possible sans elle. Mais ça, personne n’en aurait conscience.

Que ces pécores restent cachés. De toute façon, elle s’en sortirait bien sans eux. Et peut-être même mieux.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5645-yamanaka-ayumi http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416

[Mission B] La Déesse de l'eau Empty
Lun 1 Avr 2019 - 14:19
Heureusement que toute l'équipe avait eu le réflexe de se mettre à l'abri. En effet, après le tremblement, un dragon aqueux surgit de nul part, fonçant dans la direction des ninjas qui n'étaient déjà plus sur place. Après quoi, grâce à Ayumi, ils furent tous au courant qu'un individu était caché et tentait désormais de s'enfuir. Il n'y avait pas de temps à perdre, après avoir prévenu ses coéquipier, la Yamanaka se mit à la poursuite de leur cible en le suivant de prêt.

Mysto, posé sur l'un de ses fils ne tarda pas à se mettre en route à son tour. Stockant son chakra au niveau de ses pieds, il se propulsa à toute vitesse afin de ne pas perdre de vue l'individu qui tentait de s'échapper. Il se retrouva aux côtés d'Ayumi durant leur course, ne prêtant pas attention à si leur "sensei" ainsi que Fanghe avaient suivi la cadence ou s'ils étaient toujours là-bas.

Otsym devenait de plus en plus instable durant ce temps, sentant que tout pouvait partir en vrille d'un moment à l'autre. Il était déjà prêt à se montrer et faire des siennes, il n'attendait qu'une chose. Que Mysto perde sa concentration.. Au moment où il baissera sa garde concernant son esprit, celui-ci pourrait enfin prendre le dessus sur le contrôle de la carcasse dans laquelle il était enfermé.

Passant de branche en branche, le duo continuaient son chemin, essayant tant bien que mal à garder un visuel sur leur proie. Mais une question tournait dans la tête du garçon.. Était-ce réellement cette personne qui était à l'origine du tremblement ressentit antérieurement ? Pourquoi chercherait-elle à s'enfuir si elle était si puissante que ça ?

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4794-hiruko-mysto-termine#37217 http://www.ascentofshinobi.com/t4818-carnet-mysto

[Mission B] La Déesse de l'eau Empty
Lun 1 Avr 2019 - 18:46
Alors que Fanghe eut la merveilleuse idée d'aller chercher refuge dans le feuillage de l'arbre le plus proche, un dragon aqueux se rua sur les shinobis de la Brume. Sans succès cela dit, comme en témoigne l'état du groupe. Très peu de temps après, la genin indiquait en portant sa voix la présence d'une autre personne derrière ces cascades.

« Et tu as trouvé ça toute seule, intrépide détective ? »

Mais l'information la plus importante n'était pas la présence de cet(te) inconnu(e), mais bien le fait qu'il s'échappait. Refusant de reconnaître que lui et son groupe avait été repéré, le Yamanaka ne crut qu'à une coïncidence. Et puis, qui sait ? Peut-être qu'ils n'ont bel et bien pas été repérés ?

Afin de ne pas se révéler tout de suite et dans le but de pouvoir assister ses camarades de mission en cas de piège ou si les choses tournent mal, Fanghe, contrairement aux deux autres, ne chargeait pas l'ennemi. Au lieu de cela, il gardait ses distances, ne bougeant pas de sa branche perchées, et fixait de loin la cible. Une fois celle-ci en ligne de mire, le jeune homme lançait une technique afin de s'immiscer dans l'esprit du/de la traqué(e). En un sceau, l'Homme dans sa cape blanche était un invité dans les pensées de celui qu'il visait.



Rends-toi. La zone est quadrillée par des shinobis confirmés. Tu es encerclé. Tu n'as aucune chance de fuite. Arrête ta course et tout se passera bien pour tout le monde.

Ce n'était bien entendu qu'un fin tissu de mensonges, une ruse basique mais qui savait avoir son efficacité. Un ninja se devait de mentir. Et Fanghe espérait que sa tactique saurait stopper sa cible dans sa course, facilitant le travail pour tout le monde.

Résumé:
 

_________________
[Mission B] La Déesse de l'eau 1548114346-gen-boutons

- Paroles
« Pensées »


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4995-terminee-yamanaka-fanghe http://www.ascentofshinobi.com/t5459-l-equipe-2-premiere-rencontre-feat-fanghe-et-zo http://www.ascentofshinobi.com/t5402-yamanaka-fanghe-le-courant-vertueux#42924

[Mission B] La Déesse de l'eau Empty
Mar 2 Avr 2019 - 22:55
Sans hésitation, vous vous étiez tous jetés vers l’inconnu qui avait lui-même bondi hors de la cascade. Le plus ironique, c’était que ce dernier avait lui aussi prévu d’augmenter sa vitesse au dernier moment pour vous semer. Il ne s’attendait vraisemblablement pas à ce qu’après son dragon Suiton, vous adoptiez vous aussi la même stratégie, et la même pointe de vitesse. Très vite, il s’était retrouvé entouré.

Il lâcha le kunaï qu’il avait pris par réflexe, symbole d’une capitulation qui ne faisait aucun doute. D’ailleurs, en le regardant, vous compreniez qu’il n’était de toute façon ni un immense guerrier, ni un shinobi expérimenté.

« O-oui je me rends ! »

Etrange mission que celle-ci. Alors qu’on vous avait envoyé pour potentiellement découvrir un pouvoir des plus terrifiants, vous n’aviez finalement fait que tomber face à un piètre mercenaire Mizujin. Mais ce qu’il vous apprit allait peut-être consoler vos penchants d’aventurier ou courageux. Cet homme était chargé de surveiller la Cascade Namida, lieu d’un repère réinstallé pour quelques mercenaires et criminels de l’Archipel. Ses compagnons étaient partis à Ame no Kuni.

Pourquoi ?

« Ils sont partis accomplir « le plus grand contrat de l’histoire ». Vous me croyez pas ? Regardez l’édition du Kunai Emoussé dans le campement ! »

Derrière la cascade, il y avait effectivement ce petit campement dont votre prisonnier s’occupait en l’absence de ses comparses. Vous y trouvâtes un journal. C’était la dernière édition du tant réputé Kunaï Emoussé. Et il y était vraiment question d’un contrat dont la récompense serait « incommensurable ».

Vous n’alliez donc pas rentrer les mains vides : vous aviez capturé un piètre mais vrai brigand et mis la main sur une information capitale qui aurait peut-être mis plusieurs jours cruciaux avant d’arriver en temps normal.

Et surtout, vous alliez confirmer aux instances du village que la piste de la Déesse était fausse. Quant à savoir pourquoi elle vous aurait menti – à moins qu’elle n’ait fait que se tromper ? – il vous faudrait attendre encore un peu…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission B] La Déesse de l'eau Empty
Sam 6 Avr 2019 - 23:57
« Pitoyable. »

Au fond d’elle, elle bouillonnait. Elle avait envie de lui trancher la gorge, et de lui faire boire son propre sang. On l’envoyait, en pleine guerre civile, accomplir une mission aux allures des plus importantes. Elle se retrouvait face à un minable à peine sorti de l’école qui s’était rendu à peine était-elle parvenue à son contact. Et tout ça, pourquoi ? Pour un vieux casse qui n’intéressait personne d’autre que les Amejins.

Fort heureusement, elle avait passé sa vie à gérer ses émotions ; si bien que, de sa rage intérieure, rien ne transparaissait. Elle rangea ses deux lames, empoigna le journal qui traînait dans un coin et tourna les talons. Elle n’avait plus rien à faire ici : sa mission était terminée. Ils pourraient s’occuper du mercenaire comme ils l’entendaient, il n’avait strictement aucune utilité. Sa mission consistait à découvrir la source de ce « pouvoir » : la « Fanatique » (ou peu importe ce qu’elle était) avait menti, et derrière la cascade se trouvaient des mercenaires de pacotille qui préparaient un coup à Ame.

Elle attendit à peine ses coéquipiers et le gradé qui les accompagnait pour repartir. Elle resta parfaitement silencieuse sur le chemin du retour, regrettant ce temps perdu durant lequel elle aurait largement préféré ne rien faire. Plus le temps passait, et plus elle regrettait son choix. Elle aurait été sans doute plus heureuse à continuer ses affaires au pays du Feu. Son orgueil était en train de la tuer à petit feu.

Une fois Kiri en vue, elle ne prit même pas la peine d’attendre ses coéquipiers pour se rendre au bureau des missions. Le temps depuis leur départ était passé, et la guerre civile avait cessé. Elle se foutait bien de qui l’avait emporté, même si elle garda dans le coin de sa tête que son frère avait participé à cette guerre stupide. La nuit était tombée sur le village, la brume ayant envahi les rues. Il devait être presque 3H du matin. Pourtant, ils étaient attendus pour le rapport, qu’elle fit le plus succinctement possible, en posant le numéro du Kunaï émoussé sur la table du Jônin qui les écoutait. Quand ce fut fini, elle partit sans un mot, en direction de chez elle.

Elle passa par la fenêtre pour rentrer, retrouvant son grand appartement, dont le calme et la paix contrastaient crument avec les rues sinistres que le village avait durant cette nuit. Elle posa ses affaires, ses sabres, et se posa dans le canapé, en soupirant, sa nuque se posant sur le dossier et son regard sur le plafond. Elle baissa légèrement les yeux, dans un sourire.

« Faut absolument que je te raconte comment j’ai perdu deux jours de ma vie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5645-yamanaka-ayumi http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416

[Mission B] La Déesse de l'eau

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Marécages brisés
Sauter vers: