Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

en 192, à Yugure


en 192, à Yugure Empty
Mar 12 Mar 2019 - 17:13


A cette époque, Hoshiyo avait 10 ans, et vivait à Yugure avec ses parents. Elle était une gamine pleine d’insouciance -et elle l'est toujours actuellement!- comme les autres gamins de cet âge normalement. Elle ne savait pas encore ce-dont elle était capable, et ses parents non, en théorie. Dans la capitale du feu elle n'était donc qu'une banale enfant, joyeuse, plutôt aimante avec sa famille mais aussi très espiègle. A cette époque, Yugure était plutôt paisible même si le pays était en proie à quelques troubles, de temps en temps; mais ça, la petite Hoshiyo s'en foutait, dans le fond, elle ne savait rien de tout ça, ses parents l'en protégeaient.

Et comme chaque jour à cette époque, alors que sa mère ou son père ne travaillait pas, elle se promenait avec l'un ou l'autre dans la ville, profitant du temps agréable que leur offrait la position idéale de Hi. Bien-sur il y a avait l'école, toutes ces occupations auxquelles étaient obligés les enfants de Yugure pour en faire des personnes pas trop bêtes. Mais à cette période dite "sans travail"... Elle ne faisait... que faire l'enfant. Elle aimait tout particulièrement aller dans jardins de la capitale, accompagnée de son père, voir les fleurs, les arbres, et courir dans tous les sens; sa petite poupée de chiffon à la main.

De loin son père la surveillait toujours, mais la confiance entre les habitants de cette ville -en dehors du quartier des pauvres- régnaient, il n'y avait rien à craindre, les forces de l'ordre étaient toujours présentes, veillant au grain. Et c'était en cette journée plutôt douce, presque chaude, que la fillette, armée de sa poupée "rencontra" un jeune homme; plus jeune que homme d'ailleurs! Il était assez grand; bien plus qu'elle; des cheveux noirs assez longs... Enfin, rien qui ne sortait vraiment de l'ordinaire!

"Bonjour Monsieur, vous jouez avec moi ?!"

Avait elle dit de sa voix enfantine et fluette en brandissant sous les yeux de ce garçon sa poupée de chiffon à l'effigie d'une petite dame. Une poupée colorée dont elle ne se séparait jamais. Hoyoshi, à cette époque, avait l'habitude d'aller à la rencontre des "étrangers". Personne n'était vraiment étranger ici; c'est ce qu'elle disait, sûrement. Qui sait ce que peut se dire une fillette de 10 ans ? Mais souvent, les gens acceptaient de jouer avec elle sous le regard attentif et bienfaisant de son père, un homme d'une quarantaine d'année aux cheveux blonds, assez costaud et l'air plutôt sévère; malgré qu'il était tout à fait gentil.

@Hyûga Tsuyoshi

_________________
en 192, à Yugure F70m


Dernière édition par Endo Hoshiyo le Dim 17 Mar 2019 - 12:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

en 192, à Yugure Empty
Dim 17 Mar 2019 - 12:01
En ce temps-là Tsuyoshi était dans sa seizième année. Il était déjà un ninja confirmé de son clan et participait à de nombreuses missions plus ou moins importantes. Il le faisait déjà depuis au moins cinq, six ans et avait débuté sa formation très très jeune. Ce jour-là pourtant il n’avait pas été envoyé en mission par son clan. Il avait été laissé libre de vaquer à ses occupations. La consigne qui lui avait été donnée, était de se préparer à une mission prochaine hors du pays du feu. Pour cela, il avait seulement besoin de maintenir quelques entraînements et éviter de se blesser. A cause de cette dernière consigne, le jeune homme avait réduit un maximum ses entrainements, du moins, ceux qui consistaient à faire face à un autre ninja du clan histoire de pousser au maximum ses capacités. Il préférait depuis quelques deux jours flâner, rencontrer du monde, échanger… Bref tuer le temps comme il aimait à le raconter souvent. Le plus clair de son temps, il le passait avec ses deux acolytes. Il s’agissait de ninjas de la branche parallèle du clan. Ces ninjas étaient du même âge que lui, de la même génération que lui. Des cousins à lui mais nés avec une certaine dose de malchance puisqu’étant à vie destinés à servir leurs frères « bien nés ». Pour autant, aux yeux de Tsuyoshi, ses compagnons comme il l’aimait à les appeler n’étaient guère des esclaves. Il les voyait plutôt comme des amis ayant un rôle tout de même de garde du corps mais aussi de partenaire d’entrainement.

Couché sur une pelouse dans le jardin du village, Tsuyoshi rêvassait donc ce jour-là seul. Il repensait de temps en temps à la mission prochaine qui allait lui être confiée. Profitant de la verdure tout autour de lui, il laissait son regard se promener de temps à autre ci et là essayant de s’arrêter sur une scène intéressante que la nature voulait bien lui offrir. Un coup ce fut un papillon qui voletait maladroitement probablement en quête de quelques fleurs sur lesquels se poser. Un autre coup ce fut un oiseau dans son nid s’égosillant en union avec ses petits. Un autre coup ce fut un scarabée s’obstinant à pousser quelque chose en forme de boule on ne sait où. Au final, le jeune homme se rapprocha d’une scène qui lui parut plutôt hallucinante. Il s’agissait d’insectes, plus précisément de fourmis qui semblaient se livrer à… une guerre. Clignant des yeux, bouche en forme de cul de poule, yeux ronds et grands ouverts, le Hyûga se plut à observer cette scène inédite. Il savait les fourmis capable de bien des choses, mais jamais il n’avait eu le loisir d’assister à un massacre en règle entre fourmis apparemment de la même… race si l’on peut parler ainsi. N’était-ce pas seulement les humains qui étaient capable de pareilles folies ? Continuant à tenter de percer un mystère qu’il ne s’expliquerait probablement jamais, il fut interrompu par une fillette. Elle lui demandait de jouer avec elle. Son regard se porta rapidement sur l’objet que la fillette tenait : une poupée. En second lieu, il détailla du regard l’enfant. Elle devait avoir la dizaine. Cheveux rouges et long, beau visage elle semblait bien entretenue.

_ Moi jouer avec toi ? A la poupée ? Fit le Hyûga dans un premier temps étonné. Il se reprit rapidement. Je veux bien jouer avec toi mais à un autre jeu : l’explorateur.

Jouer à la poupée ? Il n’en avait guère envie. Puis c’était un jeu de fille non ? Puis s’il se faisait surprendre ici à jouer avec cette enfant à ce genre de chose, qu’est-ce qu’on aurait pensé de lui ? A la place, le Hyûga, lui, proposait autre chose. Un jeu qu’il s’imaginait être refusé par la fillette. Comme ça elle le lâcherait tiens. Pourtant en la regardant un peu plus, surtout ce regard, il comprit avant qu’elle ne s’exprima qu’il avait affaire à quelqu’un d’assez curieux sur les bords. Jouer à l’exploratrice risquait probablement de grandement lui plaire !

_ Tu te promènes seule ? Où sont tes amies ? Tu t’appelles comment ? Moi c’est Tsuyoshi… Tu peux m’appeler Tsu !

Le Hyûga tendit la main à la fillette. A peu près six ans d’écarts environ entre eux n’était pas insurmontables pour un jeu même si le Hyûga était désormais un ado et qu’un ado a plutôt tendance à s’amuser avec des ados comme lui. Mais un enfant demeure un enfant et quand il n’a aucune autre option, il fait avec ce que la vie lui offre…

_________________
Spoiler:
 


en 192, à Yugure 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

en 192, à Yugure

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: