Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Snake ? Snake ? Snaaaaaaake ? [Konran Tenzin]


Dim 17 Mar 2019 - 17:55
Spoiler:
 



Jamais n’aurait-il imaginer développer une idée de combat de ce type, pas avant de réaliser des missions pour le Manazuru et découvrir l'existence de professeurs académiciens de renommé. Être passé par Toph pour l’apprentissage d’une technique via la liste de chaque maître affinitaire lui ouvrit les yeux d’une certaine façon sur les possibilités offerts par le village en dehors de sa propre formation. Pour évoluer, le Shinobi se devait de proposer lui même un parcours personnel dans l’évolution de ses facultés de combat, dont la dissimulation et éventuellement la détection, deux points sur lequel il souhaitait exceller et en comprendre les différentes facettes.

En ce sens, le colosse au teint bronzé se trouvait en ce moment même parmi une multitudes d'arbres gigantesques, au coeur d’une forêt de taille moyenne parmi les dédales des hauts plateaux. Si la majorité des terrains d'entraînements demeuraient plat et à découvertes, ce genre de paysages soigneusement préservé servait à se former pour des missions spécifiques et contextes de confrontations excentriques, parfois plus proches de la réalité du terrain. Le Genin avait déjà affronté Hisa sur un terrain plat, à découverte et le jeune Natusiki dans le Dojo même de Toph dont le plafond très bas opposait une autre forme de contrainte.

Ici cependant, les règles favorisaient davantage la discrétion et la réaction face à l’inconnue, couplé à une gestion du chakra évident. Les deux protagonistes devaient pénétrer dans la forêt par une direction aléatoire non connue l’un de l’autre et entamer leur bataille dés la première seconde en mettant à profit l’environnement. Pas de carte, pas de visite préalable, pas de contact spécifique précédent leur arrivé. Seul un échange par lettre lui servit de contact avec le fameux maître du vent et de l’assimilation, faculté sur lequel Abuto ignorait tout à part une théorie difficile à concevoir.

Hmm … La forêt est plus grande que prévu. Si j’en crois le niveau de mon adversaire, je suis désavantagé. Si je ne tourne pas ces arbres en ma faveur, ça risque d’être difficile.

Le guerrier à la chevelure d'ébène semblait dubitatif depuis l’épaisse branche sur lequel sa silhouette siégeait à moitié agenouillé un Kunaï à la main, établissant de brèves pauses dans son parcours pour observer les environs et écouter plus attentivement les bruits aux alentours, même si l’agitation du feuillages et des animaux divers rendait l’acte peu aisé. Cela ressemblait vraiment au jeu du chat et de la souris, un petit jeu de cache cache qui avait le mérite de faire naître en son être une tension pleine d’excitation couplé à l’adrénaline parcourant sa chair. La possibilité de tomber sur son opposant à tout moment ou se de faire prendre en traître s’avérait palpable, délicieux.

Bien, si je reste prêt des sentiers pour l’instant ça devrait le faire pour le moment. Une fois plus avancé dans la forêt, j'essaierai peut-être de créer une diversion. Konran Tenzin … Voyons quelles surprises tu me caches, hmm.

Depuis son arrivé sur les lieux, le jeune homme portait avec lui une précaution quant à la détection de chakra à l’aide de sa propre dissimilation lié au Jiongu. La technique se disait bien pratique dans sa vie précédente, enseigné par son mentor d’antan afin de ne pas trop s’exposer durant les missions d’escortes jusque dans les champs de batailles afin d’exercer son métier. Cela consommait du chakra dans le temps mais lui assurait un minimum de discrétion, histoire d’échapper à d’éventuel radars Shinobi.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5577-nouvelle-equipe-nouveau-depart-equipe-2-au-dojo http://www.ascentofshinobi.com/t5799-mugirawa-abuto-carnet-de-route#47092

Dim 17 Mar 2019 - 19:37
J'avais reçu plus tôt une lettre d'un valeureux genin qui était vraisemblablement dans l'équipe de Toph. Il me proposait une sorte d'entraînement que je n'avais jamais pratiqué auparavant, mais qui pourrait s'avérer aussi bien pour lui que pour moi. Je ne savais pas exactement comment il avait réussi à me contacter, étant donné que la seule fiche -pratiquement- me concernant était celle figurant à l'Académie, là où j'étais professeur de fūton. Mais ce qu'il me proposait n'avait rien à voir avec l'art du vent. Tout du moins, pas comme il l'entendait, même si cela en avait un pour moi. Cependant, j'appréciais énormément la démarche, et je m'empressai de répondre à mon correspondant. Mugirawa Abuto. Après plusieurs autres lettres, nous nous mîmes d'accord pour un lieu et une heure, et le tour était joué.

C'était un nouveau type d'entraînement, basé sur la discrétion et la capacité à détecter son adversaire dans un environnement dense et peu visible. J'avais déjà joué à cache-cache avec Toph, et autant dire qu'avec ses capacités, cet exercice s'était avéré particulièrement embêtant. Surtout dans un environnement qui lui était particulièrement favorable. J'avais rarement eu à utiliser ma dissimulation dans mes autres combats, même si j'avais dû l'utiliser à maintes reprises cette compétence lors de ma première épreuve dans l'intention de devenir un Tengu. J'avais l'impression que de manière générale, elle me serait bien plus utile dans ce genre de missions. Mais cela ne faisait pas de mal de s'y entraîner, surtout pour être prêt le jour venu.

Comme convenu, nous nous rendîmes sur les Hauts-Plateaux, l'un des seuls endroits où l'on pouvait trouver une forêt à Iwa, et nous y rentrâmes chacun par un côté distinct. Et à partir de ce moment là, l'entraînement débutait. Un sourire enjoué et excitait flirtait sur mon visage ainsi qu'un frisson dans mes membres. Cependant, j'étais prêt. Et pour commencer, j'avais décidé de grimper sur un arbre. C'était probablement ce qui était le plus judicieux ici. Avoir une vue en hauteur était toujours un avantage. Mais se déplacer sur les arbres, cela faisait du bruit. Et la forêt était à la fois assez grande pour qu'on ne se repère pas tout de suite, mais aussi assez petite pour pouvoir se repérer rapidement grâce au son. C'est ainsi que je pris deux précautions plutôt qu'une.

-Commençons, Mugirawa Abuto, allons voir de quoi tu es capable.

J'allégeai mes pieds de manière à rendre mes déplacements aussi silencieux qu'une petite brise. Dans le même temps, j'activai ma détection et laissai mon chakra se répandre dans l'air. Je n'y avais pas énormément de chakra, elle ne serait pas la plus précise, mais elle serait suffisante pour repérer mon adversaire et avoir sa position approximative. D'un autre côté, je ne pouvais pas me permettre d'utiliser trop de chakra d'un seul coup. Auquel cas, il prendrait rapidement l'avantage s'il avait des techniques adéquates. Je me déplaçai donc silencieusement à travers les arbres, sans faire le moindre bruit. Bientôt, le vent ne tarda pas à me signaler une source en mouvement. Je pouvais sentir qu'elle se déplaçait, et la direction qu'elle prenait. Un petit sourire s'afficha lorsque je me rendis compte qu'elle se dirigeait vers moi. Je déposai un petit parchemin explosif caché sur un arbre, et une fois fait, je contournai ma cible et me rapprochai par derrière, jusqu'à avoir un visuel sur elle. Grâce au bruit de ses pas et ma détection, je pus rapidement le repérer. Il était recouvert de...fils noirs ? Je ne connaissais pas cette capacité, mais j'étais à présent intrigué. Dans tous les cas, il se rapprochait du parchemin explosif. Et lorsqu'il fut assez près pour que je puisse déclencher l'explosion pour le blesser, sans le tuer, je fis un simple mudra d'une main et déclenchai l'explosion. Alors Abuto ?


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Lun 18 Mar 2019 - 13:38
Où ? Quand ? A quel moment ? Perdu dans ces mystères impossibles à résoudre au fil de son parcours, la silhouette ombragé soutena son avancé dans ces immenses bois, les sens en éveils. De droite à gauche, de gauche à droite, son regard ne cessait de balayer les étendus verdoyant de cette partie d’Iwa, à défaut de talents dans le domaine de la détection. Il s’avérait bien plus basé sur la discrétion et la dissimulation, bien que ses connaissent soient encore rudimentaires sur ce domaine. Et pourtant … Cela ne lui suffit pas à se mettre en sécurité, à passer outre la garde adversaire et le prendre par surprise comme espéré.

Parmi ses innombrables pas posé sur les branches robustes de ces colosses de bois, le dernier devint fatale pour lui au moment où siffla le bruit d’un parchemin explosif en pleine activation. Comment était ce possible ? Déjà ? Ni une, ni deux, l’explosion fit trembler les feuillages aux alentours, détruisant par la même occasion les supports de bois les plus fragiles sur son chemin. Accompagné des battements d’ailes propres aux oiseaux quittant la zone, Abuto se retrouva lui aussi à dégager de cette position mais plutôt via le souffle de la détonation qui vint le projeter dans le vide, face à un autre arbre.

Aaaah putain, je me suis fait avoir ! Mais d’où ? Comment a-t-il fait ? Il me voit ?

Son corps flotta quelques instant en l’air, les bras croisés devant son visage et son corps recouverts d’une couche épaisse de fil sur le torse suffisamment pour protéger ses points vitaux. Il avait de la chance de disposer d’une défense assez rapide, même si l’offensive sembla mesuré en vue du contexte. Le colosse parvint donc à éviter des blessures graves mais se retrouva avec des brûlures sur les bras et d’autres moins importantes aux niveaux des jambes recouvert à moitié de son short mi long de type cargo. Par contre, faire cela lui demanda de mettre fin à son camouflage.

Durant son envol, son dos heurta le versant d’un arbre qui se situait en face avec un choc léger, désagréable. Cependant ce fut le déclencheur pour reprendre ses esprits et stopper sa chute en utilisant ses pieds pour de raccrocher à l’horizontale sur ce support verticale. Pour l’instant, rester dans la fumée de l’explosion et le bordel causé par celui-ci était plus prudent. Juste le temps de se saisir Kunaïs dans sa sacoche relié à un fil sur lequel était relié son propre parchemin explosif. Ce dernier vola sur un autre arbre situé à la diagonale afin de se nicher parmi plusieurs de ses branches légères et se coincer dedans.

Pour l’instant Abuto n’avait aucune idée de l'élément permettant à Tenzin de le retrouver, mais le fait de l’avoir dans son champ de vision s’avérait clair. Poser ce parchemin avec préméditation l’exigeait de toute manière, pas besoin d’être un génie pour ça. En ce sens, il décida non pas de fuir la zone d’explosion puisque ce dernier avait réussit à y joindre une défense mais plutôt de grimper plus haut sur l’arbre où il se situait pour se planquer, immobile sous couvert de la fumé et du grabuge se dissipant lentement. Immobile, les yeux en alertes, celui-ci tira avec délicatesse sur le fil d’acier très fin pour faire bouger les branches de l’autre arbre plus loin et en diagonale, histoire de tromper son adversaire et lui faire croire de sa fuite vers cet endroit.


Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5577-nouvelle-equipe-nouveau-depart-equipe-2-au-dojo http://www.ascentofshinobi.com/t5799-mugirawa-abuto-carnet-de-route#47092

Lun 18 Mar 2019 - 21:17
Je constatai avec une petite joie que ma stratégie avait bien porté ses fruits. Bien qu'il semblait totalement alerte, concentré sur ce qui se passait autour de lui, il ne m'avait pas détecté. Il n'avait pas non plus détecté le parchemin explosif que j'avais placé sur sa trajectoire avant qu'il n'explose. Cependant, le regardant du couvert des arbres, je pus voir qu'il réagit néanmoins promptement. Les fils noirs qui semblaient tantôt le recouvrir se mobilisèrent pour amortir une partie du choc, de telle sorte qu'il ne ressortit de l'explosion qu'avec de légères brûlures. Cependant, cette manoeuvre lui avait demandé de retirer les fils sur son corps, et il ne lui restait plus grand chose pour se protéger du souffle de l'explosion. Je pus entendre le jeune Mugirawa pester de ma position, juste avant que son dos ne cogne un arbre et qu'il se reprenne immédiatement. Usant si bien de l'art basique des ninjas, il stoppa sa chute en s'accrochant perpendiculairement à l'arbre grâce à son chakra. Je pouvais constater qu'il avait de bons réflexes. Mais il ne semblait pas avoir de technique de détection. Que comptait-il faire maintenant ?

J'avais d'abord pensé qu'il s'en irait dans la direction opposée à l'explosion, mais il n'en fit rien. Bien au contraire, il plongea dans les restants de fumée qu'avait créée mon parchemin. Je souris face à cette démarche qui était, ma foi, bien plus efficace que la fuite. Il avait du comprendre que je le voyais de ma position. Il avait donc utilisé la fumée pour se cacher à nouveau. Bien que je sentis ses déplacements dans l'air, je ne pouvais savoir exactement dans lequel de ces feuillages il s'était caché, ni ce qu'il préparait. Je restai donc sur mes positions, sans faire le moindre geste. Lorsque je sentis à nouveau du mouvement dans l'air, très vif, mais dont la taille ne semblait pas adapter à un humain. En corrélation, un bruit aiguë d'objet fendant l'air se fit entendre avant de se planter dans un arbre, dans la même direction que le mouvement que je repérais grâce à ma détection. Un shuriken, un kunai ou un senbon certainement. Même si ce dernier aurait certainement fait un peu moins de bruits après mûre réflexion. En suivant la trajectoire, je repérai du mouvement sur un des arbres. Un nouveau sourire face à cette tentative qui ne s'avérait pas mauvaise, mais insuffisante pour me duper. Je me déplaçai rapidement et tout aussi silencieusement que précédemment pour avoir un contact oculaire avec son projectile.

Suspendu à quelques mètres de l'arbre en question, je remarquai le kunai planté là, qui ne semblait nullement dangereux. A celui-ci était accroché un fil d'acier par lequel le genin semblait faire bouger l'arbre. La fumée s'était déjà dissipée, mais il restait quand même assez difficile d'estimer la position exacte de mon adversaire du jour. En m'aidant du fil et de ma détection, j'estimai une position très approximative et me focalisai sur celle-ci. Pour remonter la trace du fil, j'avais toutefois dû me rapprocher suffisamment pour pouvoir le remonter. Je ne me trouvais qu'à quelques mètres du kunai. De plus, si je lançais une attaque immédiatement, j'allais sans aucun doute révéler ma position, tout du moins ma position approximative. Il serait ensuite plus facile pour mon adversaire de me retrouver. Mais c'était un jeu à double tranchant, et ce n'était pas pour me déplaire. Qui plus est, le tranchant était la nature même du fūton. M'armant de ma faux, je visai l'un des arbres, celui que j'estimais être le plus proche de sa position, et je lançai une rafale de vent en direction de ses hauts feuillages. La rafale prendrait toutes les branches, et entaillerait ma cible sur tout son corps si celle-ci s'y trouvait bien. Dans le cas contraire, j'aurais révélé ma position, et il allait falloir passer à une autre phase du jeu.

-Kama Itachi !


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Sam 23 Mar 2019 - 14:19
Le mystère demeurait entier alors que notre homme secouait le fil d’acier dans sa main pour appâter - du moins essayer - son adversaire dans un piège bien rudimentaire. En y réfléchissant, les moyens déployés pour réaliser ce piège s’avérait digne d’un film surréaliste, d’une improvisation complètement loufoque. Malheureusement, débuter dans l’art de ninja et ne pas disposer d’un répertoire suffisamment fourni poussait à composer avec les moyens du bords, contrairement à sa vie d’avant ou de simples techniques couvraient bien des situations.

Et pourtant … Contre tout espoir, la tension du fil et la surveillance active depuis ses pupilles flamboyantes lui indiquèrent enfin la position et surtout l’apparence du protagoniste acteur de leur défi. Mais comment ? De quelle façon ? L’individu en question était bel et bien arrivé sur l’arbre dont le feuillage vibrait au gré des secousses sans aucun bruit. Ni ses pas, ni ses déplacements ni le reste, aucune de ses actions ne permettait de le repérer normalement. Intéressant … Ce serait surement un savoir faire qu’Abuto tenterait de lui soutirer par le biais d’un apprentissage, si jamais sa dissimulation était reproductible, quelle qu’elle soit.

Cependant notre homme n’eut pas le temps de se reposer tranquillement, puisque Tenzin semblait avoir aussi repérer sa propre position et envoya d’emblée une première attaque de l'élément du vent, conformément à la description de l’académie. Terminé le petit jeu de cache cache. Maintenant, les choses sérieuses commençaient. Le guerrière à la chevelure argenté savait que ses réserves de chakra ne tiendraient pas forcément le change sur le long termes, surtout si le Chunin combattait essentiellement à distance. Il devait frapper vite et fort.

D’un seul signe, Abuto profita de sa seule occasion pour faire sauter le parchemin explosif pendant que le vent fusait vers lui, avec une férocité évidente. Tout ce qui résidait autour de lui, branches, feuilles, fruits éventuels succombèrent devant la lacération, le laissant à nue, visible. Heureusement avait-il activé sa défense filaire qui jaillit depuis son corps, la silhouette semi accroupi histoire d’encaisser toute l’attaquer. Ce petit instant lui permet ainsi d'exécuter de courts signes et plonger ensuite sa main dans sa sacoche et apposer sur le métal noir d’un Kunaï un sceau explosif. Cet arme ninja pris en main lui servirait assurément par la suite.

Enfin, profitant du chaos provoqué par l’explosion de tout à l’heure, l’héritier Mugirawa fit un rapide tour au niveau du tronc lui servant de support pour se transformer en une créature étrange et horrifique sur cette courte période de dissimulation. Sa nouvelle forme lui permettait de se déplacer tel une araignée sur ces parois verticales, de sorte à ajouter une petite aura folklorique à sa capacité spéciale. Une fois sortit de l’autre côté du tronc de bois, sa silhouette sembla bondir vers l’arbre où se trouvait le jeune Konran tout en lançant le Kunaï piégé vers là où celui-ci se trouvait pour l’enclencher et le surprendre une fois de plus.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5577-nouvelle-equipe-nouveau-depart-equipe-2-au-dojo http://www.ascentofshinobi.com/t5799-mugirawa-abuto-carnet-de-route#47092

Dim 24 Mar 2019 - 0:43
La chasse continuait petit à petit, et il s'avérait que ma stratégie payait jusqu'à maintenant. J'avais remonté la piste jusqu'à un arbre qui se voulait être un leurre pour m'attirer. Certainement un leurre pour me forcer à révéler ma vraie position. Mais malgré l'évidence qui pointait dans ce sens, si je voulais le retrouver et l'attaquer, il allait bien falloir que je me mette un peu à découvert. Je remontai le long du fil qui reliait le kunai à la possible position d'Abuto, même si je ne pouvais le localiser avec précision. J'estimai donc ainsi l'endroit où il pouvait être, et d'un mouvement de faux je lançai la première vraie attaque de cette partie. Mais alors que le vent fusait de ma faux pour aller débarrasser les arbres de ses feuilles, une lumière attira mon attention à l'endroit où se trouvait le kunai. Une lumière qui n'était pas sans rappeler celle des parchemins explosifs. Je compris bien rapidement que son leurre n'avait pas pour seul but de me faire révéler ma position. Il y avait aussi posé un piège.

-Eh zut !

La surprise de la soudaine explosion me fit lâcher ma technique de détection et celle que j'utilisais pour couvrir le son de mes pas. Prenant un appui, je m'éloignai de la zone d'un déplacement rapide mais toutefois léger et aérien. Ainsi, je me mis hors de danger de l'explosion et du souffle créé par le parchemin explosif qu'il avait savamment posé sur son arme. A la fin de mon saut, je me réceptionnai sur un autre arbre à l'horizontal car celui-ci ne comportait pas de branches sur lequel je pouvais me poser. Pendant ce temps, je gardai un oeil sur mon attaque, et alors que je pensais qu'elle ferait mouche, elle se heurta à quelque chose qui ressemblait à un mur fait de maillages en fil noir. L'arbre quant à lui ne s'était pas fait épargné et ne dissimulait à présent plus rien de la cachette du genin. Je fronçai néanmoins les sourcils face à cette protection filaire. Je l'avais bien vu utiliser des fils noirs un peu plus tout, des fils noirs qui le recouvraient et qui le protégeaient. Mais c'était la première fois que je voyais cette capacité. Je n'y connaissaient rien, mais un sourire étira mes lèvres. Lorsqu'il rétracta ses fils, il s'élança un kunai à la main, et d'un coup, ses fils le recouvrirent à nouveau alors qu'il arborait une fort digne de films d'horreurs, avec laquelle il se déplaçait néanmoins avec grâce.

-Tu sembles avoir une capacité intéressante ! D'où viennent ces fils ?

Alors qu'il se balançait aux arbres avec un quelque chose de fantasmagorique, il se dirigea alors dans ma direction. Il lança alors l'arme qu'il tenait dans la main tout en me visant naturellement. Il pensait certainement que le jeu de cache-cache était fini et que le combat allait commencer. Mais il se trompait lourdement. J'avais encore quelques petites surprises pour le jeune membre de l'équipe de Toph. Inspirant une brève seconde, je relâchai un souffle de vent pour repousser aisément le kunai qui se dirigeait vers moi.

-Fūton Daitoppa !

Alors que ce dernier était repoussé de sa trajectoire initiale, un sceau que je n'avais pas remarqué auparavant se mit à briller sur son manche et une nouvelle explosion retentit. Une technique de sceau explosif ? Intéressant. Il avait dû le placer là au moment où il était dissimulé par ses fils noirs. Cependant cette fois, le kunai avait explosé assez loin de moi pour que je n'ai pas à m'inquiéter de devoir bouger pour échapper à la brûlure ou au souffle. Mon adversaire fonçait toujours vers moi, cependant il m'avait donné l'occasion parfaite pour utiliser ma seconde technique. Alors que le bruit de la seconde explosion était encore vif et que la fumée qui en résultait me dissimulait à la vue de mon adversaire, je laissai le chakra me parcourir et grâce à ma capacité spéciale, je revêtit les couleurs du vent. Devenant ainsi invisible à l'oeil nu, je profitai du chaos pour pénétrer le nuage de fumée et me déplacer quelques secondes afin d'augmenter un peu l'élément de surprise. Puis je restai immobile. Dans un soucis d'économie de chakra, je n'avais pas utilisé le jutsu plus avancé qui me permettait de réaliser des techniques et de me mouvoir à ma guise en étant visuellement camouflé. Cependant, je pouvais toujours bouger -moins vite pour autant- et je comptais bien en profiter. Il était maintenant l'heure de m'enquérir des capacités sensorielles du genin. Auquel cas je me rapprocherais lentement mais sûrement de sa position.


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Dim 24 Mar 2019 - 12:43
Il ne comprenait toujours pas, malgré ses efforts et ses initiatives d’être ingénieux et novateur. Son camouflage n’avait visiblement aucun intérêt dans cette situation, ni même ses attaques et l’effet de surprise souhaité. Rapide, clairvoyant et disposant de techniques lui étant inconnu, ce professeur du vent le dépassait dans beaucoup de domaines mais surtout l’un bien précis qui commençait à attirer son attention, sa curiosité. Au fil des secondes, le fait de toucher devenait de moins en moins important à ses yeux tant les secrets d’une telle dissimulation et d’une telle détection s’avéraient utiles en combat.

Le bonhomme sentait que ce combat partait en sa défaveur. Là, après son saut et la petite passe d’arme, il s’étonnait de ne plus du tout l'apercevoir, d’être encore largué dans ses capacités de perceptions humaines alors qu’une bonne partie des arbres autours d’eux voyaient leurs feuillages balayés, détruits. La créature filaire finit son saut en demeura appuyé sur l’arbre de sa destination, une fois ses propres techniques contrés. Rien ne le touchait, rien ne semblait le perturber. Affrontait-il un fantôme ?

Pour le coup, Abuto demeura immobile, à la vue libre de son adversaire et se concentra dans un élan de réflexion active. Utiliser un fumigène et se dissimuler ne servirait à rien, surtout que son stratagème précédent ne fonctionnerait pas deux fois. Masquer son chakra ne servirait à rien non plus. Que pouvait-il faire ? Tenter une dernière chose. Attirer son partenaire d'entraînement vers lui pour le piéger en un assaut ultime ? Ce devait être la dernière solution. De toute manière, tenir le rythme en matière chakratique s’avérait difficile dans cette situation, contrairement à son précédent combat contre Hisa qui prenait un thème plus brutal, plus ouvert.

Tel un prédateur, Abuto se calqua sur son propre souffle pour se vider légèrement l’esprit et fixer toute son attention sur l’ouïe et la vie, de sorte à agir directement au moindre bruit susceptible d’être un humain. A priori ils devaient être seuls en ces lieux. Qui plus est, l’homme tatoué ne disposait pas encore de techniques liées à la détection. C’était mal barré. Peut être que ce maître du vent pouvait lui enseigner les principes de ces arts particulier après cet entraînement ? Qui sait, il ne connaissait pas vraiment son caractère, même si la question auquel le Genin ne répondit pas dans l’instant indiquait une certaine sympathie en ce protagoniste.

Là !

D’un coup, surpris par un buisson bougeant anormalement comme le ferait une personne avant d’entreprendre une offensive, le colosse au teint bronzé projeta son enveloppe filaire dans la direction avec une bonne rapidité, avant d’enclencher sa technique d’immobilisation depuis sa forme filaire au loin, histoire de capturer ce qui se trouver derrière. Trouvé ? Malheureusement, ce furent plutôt des couinements d’un renard piégé qui jaillirent depuis la forêt plutôt que celui de son adversaire. Hmm … Un échec cuisant ?

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5577-nouvelle-equipe-nouveau-depart-equipe-2-au-dojo http://www.ascentofshinobi.com/t5799-mugirawa-abuto-carnet-de-route#47092

Dim 24 Mar 2019 - 18:32
La situation avait rapidement tourné au conflit direct, et Abuto pensait certainement que c'était le chemin vers lequel allait s'orienter la suite du combat. Mais sa proposition de procéder à cet entraînement un peu atypique restait toutefois assez intéressante, et me poussait à penser qu'il s'intéressait un peu à la sensorialité et ses différents aspects. Et dans cette perspective, il était intéressant que je lui montre quelques autres jutsus dans ce sens. C'est ainsi qu'après la dernière explosion, j'avais disparu du champ de vision de mon adversaire afin de le surprendre par la suite. Profitant du bruit et de la fumée, je me déplaçai de manière à brouiller les pistes sur ma position initiale. Une fois que le nuage se dissipa, je repérai Abuto qui était visiblement entrain de chercher ma position. Cependant, comme je le pensais initialement, il n'avait pas de techniques pour repérer quelqu'un autre que par ses sens humains basiques. Ce qui n'allait pas beaucoup lui servir dans ce contexte.

Il aurait eu n'importe quel moyen de détection basé sur autre chose que la vue simplement, il aurait pu me trouver. Par le chakra, ou encore s'il possédait un moyen d'amplifier son sens de l'ouïe ou l'odorat. Ces deux derniers moyens étaient souvent bien plus efficaces que le premier. Les shinobis qui étaient un minimum doué en sensorialité savaient en général dissimuler leur chakra. Cependant dissimuler sa forme, son odeur ou le bruit de sa respiration ou son rythme cardiaque étaient des choses bien plus compliquées. En revenant à nos moutons, je constatai que le jeune genin qui avait d'abord été sur le qui-vive et semblait un brin tendu, s'était maintenant détendu. Sa respiration s'était faite plus lente, et ses mouvements plus infimes. Il était en full alerte, certainement à l'affut du moindre bruit ou de la moindre information qui trahirait ma présence. Je souris face à la grande concentration que pouvait faire preuve le Mugirawa. Il arborait toujours sa forme étrange et horrifique, recouvert de fils noirs étranges, mais il n'avait rien fait de plus. De mon côté, je me trouvais derrière un jeune buisson, j'attendais le bon moment pour fondre sur ma proie, lorsqu'un évènement non attendu se produisit.

Un petit canidé à la fourrure rousse s'approchait de ma position, lentement mais sûrement. Le museau au sol, il semblait inquiet, mais toutefois très intrigué. Il reniflait le sol par à coups, puis relevait le museau pour regarder dans ma direction. Cependant, il ne voyait rien du tout, et cela le perturbait grandement. Il avait flairé mon odeur, qui lui indiquait que j'étais juste là, cependant ses yeux lui envoyaient un message tout à fait contradictoire. Il avança petit à petit vers moi, suivant son odorat à petit pas, et de mon côté, les muscles de mon corps se tendirent. S'il continuait à avancer, il allait trahir ma position. Cependant, si je bougeais, j'allais l'effrayer et révéler ma position de la même manière. Il ne me restait qu'à attendre, et espérer que le renard ne sabote pas mes efforts. Mais au moment où l'animal pénétra dans les buissons à ma recherche, le bruit attira l'attention de mon adversaire. A peine le bruit eut-il retentit qu'il réagit au quart de tour. Tous mes muscles se tendirent à nouveau, prêt à esquiver, cependant je n'étais pas la cible. Avec une précision plus que respectable, les fils qui constituaient son corps se détachèrent de son corps et se projetèrent sur sa cible. En moins d'une seconde, le renard fut prit dans les fils qui vinrent le maintenir au sol alors qu'il couinait son malheur et sa surprise. Je notai quelque part dans mon cerveau que le genin n'avait besoin d'aucuns mudras pour manipuler sa matière filaire.

J'attendis patiemment qu'Abuto relâche sa prise sur le renard, et guettai la fraction de seconde où son attention se relâcherait pour se reconcentrer sur son environnement pour passer à l'offensive. Pointant deux doigts vers lui, je laissai s'échapper une balle de vent qui fusa vers lui à toute vitesse pour le surprendre, alors que mon invisibilité se brisait.

-Fūton Dangan !

Je voulais ainsi le pousser à avoir une réaction rapide, tel un réflexe pour l'obliger à bloquer mon attaque. Puis d'une impulsion au sol, aidé par une puissante bourrasque, je me propulsai à toute vitesse vers mon adversaire et passer sur le côté de sa possible défense -ou esquive- pour pouvoir le surprendre. Puis armant un coup de pied, je frappai en direction des côtes du genin et libérai une frappe de vent au même moment.

-Fūton, Fuujin-Geki !


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Snake ? Snake ? Snaaaaaaake ? [Konran Tenzin]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: