Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI]


Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] Empty
Lun 18 Mar 2019 - 22:54
L’Académie Hashira était un lieu fabuleux pour trouver des adversaires divers et variés. C’était la troisième fois que je profitais de ce système en demandant un adversaire, une nouvelle fois encore je décidais de choisir les Hauts-Plateaux plutôt que les terrains d’entrainement du bâtiment qui formait les générations futures de soldat pour la cité militaire du pays de la Terre. À l’instar de la dernière fois, j’avais précisé que si je combattais aujourd’hui, je désirais utiliser mon katana et non une arme d’entrainement en bois même si le combat au bokken avait été plaisant à faire.

Je patientais donc tranquillement sur l’un des terrains qui avaient été réservé pour l’occasion, de cette manière nous n’allions pas être dérangés, moi et mon futur adversaire. Je ne savais pas sur qui j’allais tomber cette fois-ci et c’était ce qui faisait la beauté des demandes de combat, ne pas savoir avec qui j’allais m’entrainer donnait un petit air de combat réel comme dans la vraie vie. Ma jarre de limaille de fer était posée à côté de moi, pour le moment il ne m’était pas encore utile de faire sortir le sable de fer et de me parer de mon manteau sombre, dès que mon adversaire serait présent, je le ferai.

Le soleil n’était pas encore à son zénith. Le vent balayait mes cheveux pendant que je tournoyais afin de m’échauffer. Mon corps devait être parfaitement prêt, il n’y avait pas de place pour l’incertitude. J’étais très contentieuse ainsi que méticuleuse lorsqu’il était question d’affrontement. Je n’avais pas peur de perdre, mordre la poussière ne me posait pas de problème, certes j’avais ma fierté de Yaoguaï, mais je savais que ce village avait dans ses rangs des individus tellement plus forts que moi. Après tout, cela ne faisait que quelques semaines que je menais la vie de shinobis, il me restait encore tant à apprendre et les entrainements étaient le meilleur moyen pour progresser.

Soudain au loin, quelqu’un arrivait sur la zone que j’avais bloquée pour ce duel. Au fur et à mesure qu’il avançait, sa silhouette devenait de plus en plus nette.

« Bonjour, je suis Yaoguaï Sae. Vous devez être mon adversaire. Je suis ravie de m’entraîner avec vous. » Lançais-je tout sourire.

Mais, ce sourire ne restait qu’une infime seconde. Je retirais le bouchon de ma jarre et j’enchainais aussitôt les signes incantatoires pour me parer d’un manteau fait de sable de fer. Le combat était lancé, j’étais une femme pressée et chaque seconde était importante dans une vie, il fallait donc en perdre le moins possible puisque cette dernière était bien trop courte.
ACTION(S):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878

Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] Empty
Mer 27 Mar 2019 - 0:39
Un jour d’entrainement. Tsuyoshi avait décidé de répondre à une demande d’entrainement en duo d’une inconnue. Une Yaoguaï. Le nom de famille l’avait interloqué. Il en restait donc dans Iwa malgré le départ de leur leader Senku ? Le Hyûga se souvint de ce jour où l’un des ex homme fort du village avait quitté Iwa emmenant avec lui bon nombre de ninjas. Tsuyoshi se souvint combien il avait été impressionné par la popularité de cet homme, popularité manifestée pleinement ce jour là par le groupe de ninjas qui avait profité de l’ouverture offerte par le Tsuchikage pour s’en aller avec Yaoguaï Senku. Dans le lot, quelques ninjas avec des pouvoirs intéressants comme ce manieur de sable ou encore cette manipulatrice du shoton ou encore le curieux Yaoguaï Genku. Étonné que cette dernière Yaoguaï ne soit pas partie avec le groupe, Tsuyoshi se rendit au lieu de combat avec un certain empressement.

Arrivé sur place, il trouva une jeune femme. L’aspect sauvage du moins dans l’attitude et par rapport aux tatouages sur son corps. Oh, sauvage ici n’est pas un grand mot. Sauvage ici pourrait être assimilé à indomptable. C’était bien l’image qu’elle renvoyait. Le Hyûga fut tout de suite attiré par la beauté de la jeune femme. Elle devait avoir la vingtaine. Blonde aux longs cheveux regard sûr d’elle et assez intimidant. Elle avait ce quelque chose de particulier commun aux Yaoguaï.

_ Enchanté. Je suis Hyûga Tsuyoshi. Je viens en effet répondre à l’invitation d’entrainement. Fit le Hyûga alors qu’il constatait que son adversaire du jour se préparait déjà au combat. Le sourire de bienvenue qu’elle affichait disparut presque immédiatement tandis qu’elle retirait le bouchon de sa jarre et qu’elle effectuait des signes incantatoires. Elle se drapa d’un manteau de fer fin. Elle semblait prête au combat.

_ Eh ben… Vous n’avez pas de temps à perdre on dirait. Détaillant son équipement, du moins ce qui demeurait visible, le Hyûga comprit qu’il n’avait pas intérêt à tenter un combat rapproché avec son adversaire du jour. Cette limaille… il en était certain, ne servait pas qu’à la défense. En voilà une kunoichi dangereuse. Pour il ne savait quelle raison, le Hyûga s’estimait déjà vaincu. Et pourtant, ce n’était guère son genre. Soupirant, il recula en exécutant à son tour des signes incantatoires. Lorsque les mudra furent terminés, Tsuyoshi s’entoura à son tour d’une énergie raiton crépitante.

_ Honneur aux dames ! Fit-il en laissant clairement la latitude à la Yaoguaï de faire montre de ses aptitudes offensives.


Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] Empty
Mer 27 Mar 2019 - 23:28
Mon adversaire me rendait ma politesse en se présentant. Hyuga. Lui aussi appartenait au même clan que la jeune Toph que j’avais rencontré le lendemain du bannissement du Guerrier de 1000 ans. J’avais affaire à un adversaire que je ne devais surtout pas sous-estimer, car si sa puissance était semblable à la jeune adolescente, alors cet entrainement allait certainement tourner en ma défaveur. Mon corps se souvenait encore des chocs qu’il avait reçus à cause de la jeune fille qui était la représentante des siens au conseil de la cité militaire du pays de la Terre.

Ni une, ni deux je décidais de revêtir mon manteau de sable de fer afin de protéger mon corps des assauts du jeune homme, mais également pour avoir la source de mon pouvoir sur moi. Lui aussi exécutait des signes incantatoires et la foudre circulait dans l’une de ses paumes. Mieux valait ne pas me faire toucher par cette dernière, mais d’un côté j’avais ma protection sur moi ainsi que quelques atouts dont ne pouvait pas imaginer mon adversaire du jour. Comme il venait de le dire de vive voix, il me laissait le plaisir de l’initiative et d’ouvrir cet affrontement. Je n’allais pas refuser pareil offre, même si je devais me méfier. En débutant le duel, il pouvait supposer sur mon style de combat, j’allais donc faire en sorte de ne pas trop donner d’indice sur ma façon de gérer un affrontement.

« Quelle galanterie ! » Lançais-je pour me moquer.

Plongeant ma main droite dans mon manteau, j’ouvrais sans qu’il puisse le voir une petite sacoche accrochée à ma ceinture et j’y récupérais une bombe fumigène. La main hors du manteau, je jetais à-même le sol l’objet et une épaisse purée de pois violette apparaissait m’englobant en son sein. Aussitôt, j’enchaînais des signes incantatoires avec mes mains et je faisais jaillir sans qu’il puisse le savoir une lance depuis mon manteau. Une fois la lance faite, j’envoyais cette dernière vers le jeune homme et ensuite je reculais pour ne plus être dans la fumée qui commençait à se disperser à cause des conditions climatiques que l’on pouvait retrouver dans les Hauts-Plateaux, à savoir des bourrasques de vent.
ACTION(S):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878

Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] Empty
Jeu 28 Mar 2019 - 9:10
Le Hyûga laissa fuser la moquerie par-dessus lui. Il ne réagit pas et se contenta d’observer. Tsuyoshi était un shinobi qui en avait vu des combattants. Il ne savait certes pas tout de l’art du combat, mais il savait deviner à peu près à quel style de combattant il avait affaire. Pour celle-ci, il se doutait bien, pour l’avoir vu sur d’autre ninjas au cours de sa carrière, que le manteau de fer était à redouter ne serait-ce que pour ses propriétés défensives. En y pensant bien, la tunique pouvait potentiellement servir de « défense-attaque » en ce sens où elle pourrait s’hérisser de pics de fer de sorte à pouvoir empaler un adversaire trop sûr de ses techniques de corps à corps. Et justement, il semblait au Hyûga qu’il se trouvait dans cette situation. A moins d’en savoir plus, beaucoup plus sur son adversaire du jour, il ne pouvait se permettre de charger à l’aveuglette ou de tenter un rapprochement au corps à corps trop précipité. Qui sait ? Cette jeune femme maîtrisait peut-être aussi les arcanes du corps à corps ? Et cet art de combat combiné à ses jutsus particuliers pouvait faire mal. Très mal…

Tsuyoshi soupira lorsque son adversaire lança une bombe fumigène. Nécessairement c’était pour cacher une action de sa part. Laquelle ? Il ne saurait le dire. Mais tout comme sa galanterie cachait le fait que le Hyûga se sentait démuni au moment d’attaquer de front cette inconnue, cette dernière devait manquer d’artifices pour prendre au dépourvu son adversaire. Du moins, c’était une supposition. La bombe fumigène a pour effet de se cacher derrière un rideau de fumée opaque. Le revers de la médaille est qu’elle biaise également les capacités visuelles de l’adversaire. De plus, utiliser cette technique contre un Hyûga pouvait s’avérer dangereux. Pour autant, Tsuyoshi décida de ne pas utiliser pour l’heure son byakugan. A tort ou à raison, seul l’avenir le déterminera.

Se préparant à recevoir l’assaut de son adversaire, il se décala néanmoins de sa position initiale. Simple précaution. Il avait bien fait, cela dit, il devait éviter la lance qui sortait du nuage de fumée et fonçait sur lui. Une opportunité pour pouvoir surprendre la Yaoguaï ? Exécutant des mudras le Hyûga évita la lance qui lui était destinée et fila sur le côté afin de prendre à revers son adversaire. D’une impulsion, il avait esquivé l’attaque avant qu’elle ne soit près de lui. Son impulsion l’avait mené tout près du nuage de fumée et grâce à elle, alors que ce dernier se dissipait et que réapparaissait la Yaoguaï, le Hyûga désormais proche put terminer sa technique. Apparut dans son bras un lasso de foudre. Lasso de foudre qu’il tenta de faire enrouler sur la jambe de son adversaire. S’il parvenait à la chopper…


Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] Empty
Dim 31 Mar 2019 - 9:50
Dommage, la lance avait été évitée avec facilité. Le jeune homme profitait même de cette esquive pour se rapprocher dangereusement de moi. Ses mains s’agitaient et il formait avec l’une d’entre elle un lasso fait d’énergie. Sans doute était-il fait à base de Raiton ? Il valait mieux ne pas me faire attraper par ce dernier, car c’était à cela que pensait mon adversaire puisqu’il tentait de m’attraper. Mais, avant que le lasso ne s’enroule autour de ma cheville – seule zone accessible de ma jambe, car le manteau descends jusqu’aux pieds – j’esquivais à mon tour, me permettant de me décaler aux derniers moments.

Néanmoins, je n’allais pas me contenter de cela. Avant de m’éloigner de ma position initiale, je composais rapidement des mudrâ avec mes mains et je faisais jaillir aussitôt dix shurikens de mon manteau fait de sable de fer. La distance qui nous séparait entre le Hyûga et moi-même n’était pas encore importante ce qui était un bon point, car de cette manière il allait devoir davantage être réactif s’il désirait ne pas se faire toucher par les projectiles qui allaient dans sa direction. Une fois, l’attaque lancée, je continuais ma route pour cette fois-ci arrivée à la position précédente du jeune homme, celle qu’il occupait avant d’avoir évité ma lance. D’ailleurs, j’en profitais pour rappeler la lance qui était devenue un tas de sable de fer noir à moi. La limaille sur le sol retournait dans mon manteau.

« Dis-moi, es-tu un parent de la jeune Hyûga Toph ? » Demandais-je à mon adversaire.

Certes, cela n’était pas très conventionnel de demander à son adversaire des informations sur sa vie, sa famille ou son entourage lors d’un combat, mais cette question me taraudait l’esprit. J’avais un goût de revanche à prendre suite à mon humiliante défaite face à l’adolescente et si le Destin m’avait mis un parent sur ma route aujourd’hui, alors je ferai tout ce qui était en mon pouvoir pour gagner et laisser un goût amer à mon adversaire. Bien évidemment, le dénommée Tsuyoshi n’y était pour rien, mais si ce dernier avait une puissance similaire comme la gamine, les shurikens ne seraient clairement pas suffisant pour le vaincre, j’allais devoir frapper plus fort.
ACTION(S):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878

Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] Empty
Mer 24 Avr 2019 - 16:22
Il faut dire que cette kunoichi était décidément très réactive… Elle était parvenue à ne pas se faire prendre par le mouvement du Hyûga qui avait tenté une esquive rapide lui permettant de se rapprocher de sa cible. En tentant de faire d’une pierre deux coups, en esquivant et en attaquant, Tsuyoshi s’était finalement fait prendre à son propre piège. Visiblement dotée des mêmes capacités, la kunoichi avait réussi elle aussi à esquiver elle aussi et même à tenter à son tour une attaque bien placée à partir de son manteau. Des shurikens surgirent de la position de la jeune femme alors qu’elle était encore en l’air et ces shurikens fusèrent sur la position du Hyûga. Ce dernier, dans un réflexe produisit presque instantanément une technique défensive clanique : le fameux Kaiten. Il tournoya rapidement sur lui-même en produisant une énergie autour de lui compacte ce qui lui permit de renvoyer les shurikens ou du moins les faire s’écraser sur sa défense et ainsi s’éviter des blessures inutiles. Lorsque son mouvement de parade fut exécuté, le Chuunin respira un bon coup.

_ Tu es une coriace toi… Si on n’élève pas rapidement le niveau je crains que l’on ne passe la nuit ici sans se toucher…

Le Hyûga était passé au tutoiement car la kunoichi qui lui faisait face en avait fait de même. Elle venait un instant avant de lui demander s’il connaissait Toph. La réponse était affirmative. Entre cousins de la branche principale, ils se connaissaient tous. De plus Toph était la représentante clanique. Difficile de ne pas la connaître lorsqu’on est un Hyûga. Il s’agissait tout de même d’une des gosses les plus précoces à tous les niveaux.

_ Parent oui… Quelque part, tous les Hyûga sont parents quoi qu’ils en disent. C’est une cousine à moi. Tu as croisé sa route ?

Il réfléchit un instant et poursuivit :

_ Un combat ? Tu as combattu avec elle ? Elle adore ça j’avoue. Même si personnellement je ne l’ai jamais encore affronté en duel. Mais j’ai vu de quoi elle était capable. Elle est coriace pas vrai ?

Il termina son propos avec un sourire assuré en coin de sa bouche. Toph était une coriace, une dure à cuir. Il était certain que si Sae l'avait affronté, elle avait déchanté. Sans se comparer à sa cadette, bien conscient de son niveau par rapport à elle ne serait-ce que par rapport au chakra, le Hyûga s'apprêter à tirer le maximum d'apprentissage du combat qu'il menait actuellement. Qu'il perde ouq qu'il gagne n'était pas le plus important. Le plus important était l'évolution, l'apprentissage et l'expérimentation de nouvelles situations de combat.
Prenant un impulsion, il chargea alors sans ménagement sa cible et lorsqu’il fut à portée d'elle, presque au corps à corps, il utilisa à nouveau sa technique du Kaiten afin de la repousser et pourquoi pas la déséquilibrer. Si tel était le cas, alors la suite du combat serait plus rythmée car dès qu'elle serait en déséquilibre, le Hyûga pile à la fin de son Kaiten chargerait à nouveau avec cette fois-ci une technique plus offensive dira t-on...


Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] Empty
Dim 16 Juin 2019 - 22:26
Mon adversaire était bien un parent de la jeune Toph, l’ancienne élève du Guerrier de 1000 ans avant qu’il ne se fasse bannir par le conseil de la cité militaire du pays de la Terre. Il avait tournoyé sur lui-même pour se débarrasser avec facilité de mes shuriken à base de limaille, ces derniers étant redevenus du sable tombant à même le sol.

Apparemment, le jeune homme n’avait jamais combattu sa cousine, il avait de la chance même si elle était haute comme trois pommes, elle cognait fort, très fort. Les Hyûga étaient-ils tous semblables ou bien la cadette était à part, dans une autre catégorie ? Cette réponse, j’allais l’avoir. Après avoir fini de tournoyer sur lui-même, l’iwajine entamait une course dans ma direction, sa vitesse était plus rapide que la normale. Je pourrais l’esquiver, mais mon manteau de limaille de fer était également une protection organique, il pouvait encaisser des assauts.

Une fois à ma hauteur, celui qui me tutoyait maintenant, tournait de nouveau sur lui-même projetant une grande quantité de chakra depuis ses mains. En tournant, il formait un dôme avec son chakra, mon manteau encaissait l’attaque, néanmoins je fus projetée. Mes jambes n’étaient clairement pas assez robustes pour supporter une telle pression, si ces dernières étaient prises dans le sol alors j’aurais peut-être pu rester stoïque, mais ce n’était pas le cas. Complètement déséquilibrée, je n’avais pas le choix, je devais opérer de la sorte pour éviter tout assaut supplémentaire de mon assaillant du jour. Mes mains s’agitèrent et mon manteau libérait une quantité de limaille au niveau de mon dos pour former une imposante paire d’ailes aussi noir que les ténèbres. Néanmoins, l’armure ou manteau n’était plus.

Grâce aux ailes, je pouvais m’envoler et éviter par la même occasion une attaque au corps à corps de mon partenaire d’entraînement.

« Ta cousine a déjà vu mes ailes ! On va voir si tu te protèges comme elle. » Lançais-je de vive voix.

Plusieurs mètres au-dessus du sol, le Hyûga pouvait voir que mes mains enchaînaient une nouvelle série de signes incantatoire. Une fois l’enchainement terminé, une pluie de plumes acérées jaillissaient de mes protubérances dorsales pour venir s’abattre et déchiqueter le jeune homme. S’il avait une bonne défense sous le coude, il ne sera pas trop blessé si ce n’était pas le cas, alors dans ce cas je risquais d’avoir le clan des Hyûga sur le dos.
ACTIONS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878

Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] Empty
Lun 17 Juin 2019 - 2:03

Tsuyoshi n’avait pas eu l’occasion de poursuivre le mouvement qu’il avait espéré. Son adversaire lui donnait du fil à retordre. Elle ne voulait pas se laisser avoir, elle ne voulait encaisser aucune attaque et donc se donner toutes les chances de sortir vainqueur du face à face qui l’opposait au Hyûga. Le Chuunin avait tenté de la déséquilibrer par un Kaiten bien senti une fois à sa proximité. Sa tactique avec marché. La kunoichi avait été expulsé plus loin et elle avait été déséquilibrée. Seulement, au lieu de tomber elle avait pu retrouver son équilibre et même sortir de la zone d’influence du Hyûga en produisant des ailes rapidement avant de s’envoler.

Sourire aux lèvres, le Hyûga s’était arrêté. Il porta son regard vers le ciel et vit son adversaire. Au fond de lui, il était désormais conscient d’une chose : elle serait hors de portée, hors de portée de ses assauts au corps à corps. La donne était désormais totalement changée et à moins d’y remédier, le Hyûga aurait probablement du mal à prendre la main et dominer ce combat. Il continuerait alors de subir en tentant de défendre comme il pourrait et contre-attaquer.

A ce propos, il ne répondit rien aux paroles de son opposante. Cette dernière lui avait dit qu’ils verraient tous deux si le Hyûga serait capable de se défendre comme sa cousine, des attaques qu’elle allait déployer. Conscient du danger, le ninja se prépara à recevoir l’attaque. Et l’attaque ne tarda guère ! Les ailes de sable de fer qui avaient permis à la Yaoguaï de s’envoler, lui permettaient à présent d’attaquer. Une attaque rapide qui fusait sur lui. Attendant le bon timing, le Hyûga d’une puissante impulsion, esquiva l’attaque d’un bon latéral sur le côté. Jetant un œil sur la technique alors qu’il effectuait le geste, il comprit qu’il ne s’agissait pas d’une attaque téléguidée. A peine s’était-il réceptionné sur ses jambes qu’il envoyait une impulsion de chakra, le Hakke Kushô sur son adversaire. La technique, sans mudra, était envoyée alors que la Yaoguaï balançait ses dernières plumes de limaille de fer sur la position précédente du Hyûga.

Dès que son Hakke Kushô fut parti, le Hyûga composa des mudra aussi vite qu’il put. Si la Yaoguaï avait réussi à esquiver dans les airs pendant qu’elle attaquait encore la précédente position, alors elle recevrait cette attaque qui fusait alors sur elle. Une attaque qui allait probablement la calmer. S’envoler était probablement une bonne idée de sa part, néanmoins, elle se coupait certainement des moyens de pouvoir réagir vite et bien. Elle n’en aurait probablement pas la capacité, Tsuyoshi en était sûr, il se laissait néanmoins une marge afin de ne pas être surpris au final.



Résumé : Tsuyoshi esquive l'attaque puis profite du fait qu'il peut envoyer un hakke kusho sans mudra pour tenter de surprendre la Yaoguaï qui est dans les airs. Il attaque derrière à nouveau avec un dragon raiton.

Santé : RAS
Chakra : 6B + 3C + 1D


_________________
Spoiler:
 


Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] Empty
Mar 18 Juin 2019 - 14:44
Les plumes faites à partir de sable de fer fusèrent dans la direction du jeune homme, mais ce dernier les esquiva et elles se plantèrent avec violence dans le sol rocheux du terrain d’entrainement. Néanmoins, l’esquive n’avait pas été la seule action du Hyûga, il était rapide et avaient certaines compétences qui me faisait défaut, à savoir la capacité d’utiliser des techniques sans signes incantatoires. Une frappe de chakra me faisait perdre ma concentration tout en me déséquilibrant dans les airs m’empêchant de faire la moindre technique. Malheureusement pour moi, ce n’était pas fini.

Une esquive, une frappe pour me désorienter et maintenant l’attaque. Le jeune shinobi n’avait pas perdu de temps et un dragon de foudre jaillissait de ses paumes pour foncer dans ma direction. Je n’avais pas le temps d’ériger ma barrière, ma série de signe me prendrait trop de temps plus le déploiement du bouclier, le dragon me toucherait. Je n’avais pas le choix. Un seul geste me suffisait, mes ailes de Limaille redevenaient poussière et je tombais des cieux, attirée par la terre et son attraction. Cela me permettait d’éviter l’attaque du Hyûga étant donné que le dragon n’était pas téléguidé, néanmoins la chute allait faire mal.

Crack ! La réception avait été mauvaise, la jambe gauche était touchée. Mais entre me faire électrocuter et une jambe blessée, je prenais la deuxième option sans hésiter. Je dégainais mon sabre qui n’avait pas encore servi durant tout l’entrainement et je courais ou plutôt bondissais sur mon partenaire d’entraînement qui n’y allait pas de main morte. Une fois à sa hauteur, je commençais à tournoyer sur moi-même telle une toupie afin de blesser profondément le cousin de la jeune Toph avec mon sabre. Il était temps pour moi de lui infliger ses premières blessures.

___________________________________________

SANTÉ : Jambe gauche cassée par la chute.
CHAKRA : 6B, 3C (+3C)

Sae se fait surprendre pas ta technique avec la distance + hauteur elle ne prend pas de dégâts, mais elle est dans l’incapacité d’enchainer une série de signe pour se protéger de ta technique Raiton. Néanmoins, elle désactive ses ailes, ce qui fait qu’elle esquive naturellement le dragon de foudre grâce à l’attraction terrestre, mais elle se prend des dégâts de chute.

Je ne fais que 2 techniques, car je considère que l’annulation des ailes permettant d’esquiver peut correspondre à une technique d’esquive.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878

Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] Empty
Mer 19 Juin 2019 - 21:25
La Yaoguaï avait préféré chuter volontairement plutôt que de laisser la moindre attaque du Hyûga la percuter. C’était la défense qu’elle avait trouvé. Sa parade à elle. Une parade bien particulière qui pouvait être véritablement impeccable pour peu qu’elle n’ait pas subi ce qu’elle avait subi. Car en se laissant tomber, un mouvement qui apparemment avait été fait sciemment, la Yaoguaï avait dû chuter et donc heurter le sol. Probablement qu’elle n’avait pas su reproduire à nouveau sa technique de création d’ailes afin de la tirer d’affaire au dernier moment. Un craquement s’était fait entendre dès que son corps avait touché le sol, ou plutôt ses jambes.

Sur le coup, le Hyûga avait froncé ses sourcils. Ils s’entrainaient en réalité. Ils n’étaient pas là pour se faire mal. Pas à ce point. Bien sûr la médecine iwajine, ou shinobi était telle que ce type de blessure pouvait être réparé bien plus rapidement que celle des civiles, et avec de meilleurs succès, mais même ! Il était inutile pour la Yaoguaï d’encaisser pareille blessure. Le Chuunin aurait placé un mot. Il lui aurait dit que le combat était fini, qu’elle n’avait pas besoin de forcer après cela et qu’ils avaient probablement appris tous les deux un peu par rapport à leur face à face. Mais non… Sae, faisant preuve de détermination incroyable ou alors de ténacité, a cloche pied, elle fonçait vers son adversaire du jour après avoir dégainé son sabre.

_ Eh ben ! Avait lâché Tsuyoshi étonné par tant de volonté. Je ne sais pas si c’est nécessaire de continuer…

Il avait pour dû encaisser l’attaque au sabre de son opposante. D’un Kaiten, il avait pu opposer une résistance certaine à la Yaoguaï mais celle-ci avait trouvé les ressources pour pénétrer sa défense. Tournant sur elle-même elle en était venue, à déchirer en plusieurs endroits, la peau de son adversaire du jour. Le Hyûga ne s’était pas attendu à une attaque aussi forte, surtout pas provenant d’un adversaire blessé. Prenant sur lui-même, puisant des forces dans sa volonté et profitant du fait que son adversaire était toujours au corps à corps avec lui, Tsuyoshi Donna un coup de pied bien senti sur la jambe encore valide de la Yaoguaï afin de l’atteindre définitivement par rapport à sa mobilité.

Le Chuunin fit alors un bon en arrière et exécuta des mudra. Une aura d’énergie raiton se mit à circuler dans ses membres, pieds, jambes, bras et mains. La Yaoguaï allait dorénavant nécessairement perdre le combat vu qu’elle avait la jambe cassée. A moins que les blessures du Hyûga n’aient raison de lui. Pourtant, un instant auparavant, jamais le Hyûga n’aurait parié sur une quelconque victoire de sa part dans cet affrontement amical. Au final, victoire ou pas, seul l’apprentissage comptait réellement.

_ Est-ce vraiment nécessaire de poursuivre Sae ? Est-ce raisonnable ? Le Hyûga parlait en reprenant son souffle. Il sentait la douleur fusant de tous les endroits par lesquels son adversaire avait su trouver une faille via son attaque en toupie précédente. Ses vêtements commençaient à être imbibés de sang et la douleur provenant des coupures subies s’accentuaient…


Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] Empty
Mer 19 Juin 2019 - 22:56
Encore cette défense sans signes où le Hyûga utilisait son chakra tout en tournoyant sur lui-même, néanmoins elle n’avait pas été parfaite. Cette fois-ci mon attaque avait réussi à le toucher. Néanmoins, avant de se replier en arrière, le jeune homme en avait profité pour toucher ma jambe valide, me faisait perdre mon équilibre.

A terre, les cheveux dans la poussière, je ruminais de cette situation. Le Hyûga était quelques mètres plus loin. Pendant que je me relevais sans le perdre du regard, ce dernier avait ses vêtements qui devenaient rouge chaque seconde qui s’écoulait. Il était bien touché et un sourire de satisfaction se dessinait sur mon visage à ce moment précis. Mais, il avait raison, l’affrontement n’avait plus lieu d’être. J’étais blessée et je devais m’arrêter, il m’était inutile de continuer pour essayer d’arracher une éventuelle victoire si au passage j’aggravais mes blessures. Je pouvais prendre quelques jours de repos tout au plus, mais pas des semaines sinon je finirai folle.

« Je sais reconnaître ma défaite et quand je dois m’arrêter. Je t’accorde cette manche aujourd’hui. » Disais-je.

Il y avait un peu d’amertume dans le son de ma voix, car j’avais envie de continuer, le côté guerrière Yaoguaï me disait de poursuivre, mais ceci n’était qu’un entraînement après tout. Je n’avais pas besoin de tout donner, la victoire n’était pas importante du moins elle ne m’était pas nécessaire pour un quelconque projet. Néanmoins, cela me permettait de voir ce dont j’avais besoin dans un futur proche, et je devais travailler sur une éventuelle réception en cas de chute dans les airs comme je venais de le faire. Senkû m’avait réceptionné tout comme la jeune Toph, le cousin de cette dernière lui m’avait laissé seule face à mes responsabilités et d’une certaine manière je pouvais le remercier.

« Je crois que je vais avoir besoin d’aide. » Lançais-je de vive voix même si je ne m’adressais pas à mon partenaire d’entrainement.

Quelques signes plus tard et deux clones apparaissaient à mes côtés. Les deux répliques allaient bien et elles me soulevaient avec facilité, chacune prenant un bras tout en le mettant sur ses épaules. Il ne me restait plus qu’à me diriger vers le lieu où je pouvais aller me faire soigner.

« Ah une prochaine fois. » Disais-je au jeune homme.

Sur ces paroles, moi et mes deux doubles nous quittions les terrains d’entraînement.

___________________________________________

Merci pour ce combat et bravo pour la victoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878

Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] Empty
Jeu 20 Juin 2019 - 2:35
La Yaoguaï était tombé finalement après le coup de pied encaissé sur sa jambe encore valide. Il était clair qu’après cela, elle serait bien trop diminuée pour faire une combattante efficace. Elle venait de perdre sa mobilité. Bouger avec sa jambe cassée pouvait être fait tout de suite après le choc qu’elle avait reçu à son membre inférieur. Seulement après être tombé une deuxième fois, elle ne pourrait plus se mouvoir avec cette jambe blessée. C’était impossible. Du moins, à moins de disposer d’une résistance hors du commun. Cela semblait être le cas pour la Yaoguaï, mais dans le même temps, le fait qu’elle tombe montrait bien qu’elle avait atteint ses limites. S’il avait s’agit d’un combat, elle aurait probablement essayé de forcer, mais plutôt pour prendre la poudre d’escampette au lieu de tenter un assaut. A défaut, elle aurait encaissé la fureur des éléments jusqu’à donner une nouvelle ouverture à son adversaire et perdre la vie. Fort heureusement pour elle, tout ceci n’était qu’un entraînement. Elle sut s’en souvenir à temps et reconnaître qu’il n’y avait plus lieu de poursuivre.

_ Tu t’es bien battue Sae. Je ne m’imaginais pas encaisser la moindre attaque… Je devrais plus me méfier des bretteurs à l’avenir j’imagine…

Il s’avança vers la guerrière. Quelque part, ce face à face, même s’il lui avait octroyé la « victoire », lui avait permis de mieux connaître son adversaire. On dit que lorsqu’on affronte un homme ou une femme et que le combat est si équilibré qu’il permet à l’un et à l’autre de donner une large mesure de son être, chacun des protagonistes se découvre et permet à l’autre de mieux le connaître. Tsuyoshi avait découvert que Yaoguaï Sae était fière, courageuse et indépendante. Il avait également le sentiment qu’elle avait un grand cœur, mais cela ne venait à son esprit que sous la forme d’une suggestion, d’un murmure. Il aurait fallu que le combat dure certainement pour qu’il puisse en avoir quelques certitudes. Pour ce qui est de l’indépendance cela dit, la chose se vérifia sur le champ. Alors qu’il s’imaginait l’aider à se tenir debout, Sae après avoir dit à haute voix qu’elle avait besoin d’aide, exécuta des mudra et produit des clones pour le faire.

*Une sacré femme celle-là* Avait pensé le Hyûga respectueux de la personne devant lui aidé de ses clones. Elle dit au revoir au Hyûga. Ce dernier le lui rendit.

_ A bientôt Sae. Porte toi bien… Je passerai te voir dès que j’irai mieux moi-même ahahah…

Le Hyûga lui emboîta le pas en prenant son temps. Bientôt les clones et Sae disparurent de son champ de vision. Lui marchait aussi vite que ses blessures le lui permettaient. Il arriverait à l’hôpital sur ses deux jambes, c’était déjà ça.


Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] Empty
Jeu 20 Juin 2019 - 16:25
Mes deux clones m’amenaient devant les portes de l’hôpital de la cité militaire du pays de la Terre. Nous y entrons et nous fumes accueillies par une infirmière qui fut surprise de voir triple. Je lui expliquais rapidement la situation, disant que j’étais blessée à la jambe gauche suite à un entraînement et que mes doubles m’avaient porté assistance. On amenait une chaise et je m’asseyais dedans, une fois assisse je pouvais stopper ma technique et je pouvais enfin souffler. Maintenir deux clones aussi longtemps avait été énergivore et j’étais plus que ravie de pouvoir me reposer. Néanmoins, l’adrénaline s’était également dissipée et je commençais à ressentir de la douleur sur ma patte brisée. Le verdict était tombée, la jambe était cassée, mais heureusement pour moi le traitement sera rapide.

Quelques heures plus tard, sur un lit.

Je devais rester aliter pendant deux journées entières. La fracture n’était pas trop grave, mais le fait d’avoir continué mon combat malgré la blessure avait été stupide. En tournoyant sur moi-même, j’avais aggravé la fêlure et je ne parlais même pas de ma chute quand le jeune homme avait touché ma jambe valide ce qui m’avait fait mordre la poussière à plate couture.

Pour me faire patienter, on m’avait amené de la lecture. L’infirmière qui s’était occupée de moi m’avait même spécialement apporté un magazine s’intitulant : comment s’entraîner dans de bonnes conditions sans se blesser. La jeune femme m’avait conseillé de commencer par cette lecture, cela voulait tout dire, elle me faisait la morale sans le dire véritablement en passant par ce subterfuge. De toute façon je n’avais pas le choix, je n’allais quand même pas observer le plafond pendant deux journées entières ?

Le magazine ouvert, je lisais. Je passais les pages avec peu de conviction. Ce que je lisais n’était pas vraiment très intéressant, les entraînements qu’il conseillait étaient comment dire, inutiles. Par moment, je souriais, d’autres fois il n’y avait aucune expression sur mon visage. Lire et être dans un lit, ce n’était clairement pas quelque chose pour moi, il fallait que je sorte et vite. Je balançais le journal sur la table de chevet à côté de mon lit et j’essayais dans mon esprit de trouver un moyen pour m’évader d’ici.

Malheureusement pour moi, l’infirmière était revenue et elle m’avait vu redresser sur mon lit prêt à bondir en dehors de ce dernier. Elle me stoppait net, me disant que je ne devais pas bouger que si je voulais pouvoir combattre de nouveau je devais rester allonger pendant deux jours. Elle agitait la carotte et d’une certaine manière cela marchait. Finalement, je décidais de rester jusqu’à quand ? Là était la question. Si je m’ennuyais trop, je pourrais jouer un peu avec ma limaille, après tout je faisais cela quand j’étais petite, cela m’occupait l’esprit et me permettait d’améliorer mon contrôle sur cette matière minérale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878

Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] Empty
Jeu 20 Juin 2019 - 20:46
Ils s’étaient quelques heures avant. Le Hyûga avait dû passer à l’hôpital et se faire soigner. Les coupures qu’il avait subi suite à l’attaque au sabre provenant de la Yaoguaï l’avait laissé dans un sale état. Ensanglanté de partout, le Hyûga avait vu ses vêtements imbibés de sang. Lorsqu’il était arrivé aux urgences, il avait tout de suite été pris en charge par les médecins. Ces derniers l’avaient déshabillé et avait pu sonder l’étendue des blessures. Les nombreuses coupures avaient une certaine profondeur. L’on voyait la chair à vif à bien des endroits et même l’os des fois ! Encore heureux qu’il ait pu contrer l’attaque de la Yaoguaï. Autrement il serait probablement à la morgue à l’heure qu’il est.

Les médecins l’avaient soigné. En lui imposant les mains, et en laissant leur chakra médical pénétrer les tissus de la peau déchirée, ils avaient pu en un rien de temps réparer toutes les blessures subies par le Hyûga. C’était comme de la magie, à la différence qu’il s’agissait là de techniques médicale, de chakra et de jutsus. Des jutsus d’un certain niveau certes, mais des jutsus d’une efficacité effroyable. Le Hyûga était toujours agréablement surpris lorsqu’il venait à rencontrer des médecins et à se faire prendre en charge. Les prouesses que ces derniers réalisaient étaient tout bonnement fantastiques. Sans eux, les entraînements shinobis au village auraient été bien ternes. Imaginez combien de shinobis se faisaient blesser parfois mortellement chaque jour au sein d’Iwa rien qu’à cause des entraînements ? S’il n’y avait pas eu les médecins…

Tsuyoshi était sorti des urgences en remerciant les médecins. Il n’était pas sorti de l’hôpital pour autant. Il avait préféré chercher la chambre de la Yaoguaï après s’être assuré qu’elle n’était elle-même plus aux urgences. Et elle n’y était guère. Demandant à l’accueil dans quelle chambre elle avait pu être acheminée, le Hyûga finit par retrouver rapidement l’emplacement de la Yaoguaï. Il toqua à la porte et attendit un moment. Lorsqu’il entendit la voix de la kunoichi, il entra. Un regard sur la jambe de celle-ci et il put se rendre compte qu’elle avait été réparée. Les médecins iwajins étaient également capables de cette prouesse. Seulement par sécurité, ils avaient probablement demandé à la kunoichi de garder le lit ne serait-ce qu’une journée.

_ Pour le peu que je sais de toi… Tu ne dois pas t’accommoder à rester là alitée. Ce ne doit pas être ton genre…

Il marqua une pause et demeura à l’écoute de son interlocutrice. Probablement qu’elle ne souhaiterait pas trop discuter avec lui. Ils s’étaient certes quitter en bon termes, mais la Yaoguaï avait peut-être un tempérament trop guerrier et une fierté trop immense pour accepter d’être visité alors qu’elle se trouvait en situation de « faiblesse ».

_ Ils m’ont retapé en moins de deux. A ce que je vois, te souder la jambe a dû se faire rapidement aussi. Tu sens plus de douleurs j’espère…

Il ne lui avait pas dit bonjour, à quoi bon, cela faisait à peine quelques heures qu’ils s’étaient quittés. Elle supportée par ses clones et lui se trainant seul comme un grand jusqu’ici.

_________________
Spoiler:
 


Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] Empty
Ven 21 Juin 2019 - 0:36
Plop. Plop. Plop. Je faisais des bruits avec ma bouche pour m’occuper, observant le ventilateur qui se trouvait au-dessus de ma tête tournoyer sur lui-même. L’Hôpital était un lieu extrêmement ennuyeux. Je n’avais qu’une hâte, partir et ne jamais revenir là-bas. Je commençais un peu mieux à comprendre pourquoi certains individus s’initiaient aux arcanes de l’Iroujutsu. Il y avait clairement un avantage à se soigner soi-même plutôt que d’avoir recourt à autrui. Malheureusement, ce n’était pas mon cas, mon Père m’avait toujours proscrit l’apprentissage de cet art, prétextant qu’il était pour les faibles, ceux et celles qui ne méritaient pas le titre de guerrier. Il avait tort.

Plop. Plop. Plop. Je continuais toujours à faire mes bruitages, mais cette fois-ci un autre bruit s’était glissé entre les miens. Quelqu’un venait de frapper à ma porte. J’avais de la visite ? Peut-être Towa qui avait appris je ne sais comment que je m’étais blessée et que je me retrouvais bloquer pendant quelques jours à l’Hôpital. Si c’était lui, cela me ferait au moins de la compagnie familière et le temps passerait un peu plus vite. J’arrêtais donc de faire mes stupides bruits et je m’éclaircissais la voix.

« Oui. » Lançais-je.

La porte principale – il n’y en avait qu’une – de ma chambre s’ouvrait et je fus surprise de voir mon adversaire de tout à l’heure venir me rendre visite. En le voyant, je me redressais, car je me trouvais minable d’être allongée comme une grande blessée.
Le Hyûga avait raison, cette situation ne me convenait pas du tout, bien au contraire il était perspicace sur le coup et je ne pouvais pas le contredire là-dessus. De plus, le cousin de la jeune Toph avait l’air d’aller mieux, ses blessures étaient soignées, tant mieux pour lui-même, mais j’étais jalouse, car lui pouvait se mouvoir.

« Non, la jambe ne me fait plus mal. Je dois attendre deux jours avant de pouvoir reprendre une activité normale. Le prix pour ne pas être électrocutée. D’ailleurs, peux-tu me redire ton prénom, je sais que tu es un Hyûga, mais je n’ai pas réellement mémorisé ton prénom, dans la mesure où je t’ai attaqué rapidement. » Disais-je au jeune homme avec un petit sourire.

Les présentations avaient été faites comme l’usage le demandait, mais en vérité je n’avais pas véritablement cherché à imprimer l’identité complète de mon interlocuteur. Néanmoins, j’avais bien retenu son nom, le clan Hyûga était difficilement oubliable.

« Tu es venue ici pour t’assurer que je serais toujours capable d’être une shinobi ? » Je marquais un temps d’arrêt, mais mon ton était enjoué. « A part lire, je n’ai pas beaucoup d’activité, tu veux me tenir compagnie ? » Terminais-je par dire.

Il s’agissait d’une proposition en tout bien, tout honneur. Mais là, j’avais besoin d’être avec quelqu’un je ne pouvais pas me contenter de faire des « plop » et de fixer d’un air ahuri le ventilateur en plein fonctionnement, sinon je finirai folle avant d’être rétablie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878

Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] Empty
Ven 21 Juin 2019 - 3:13
La kunoichi avait l’air de prendre son mal en patience. Comme il l’avait compris, elle n’appréciait pas beaucoup le fait de demeurer alité. Elle n’était certainement pas du genre à se tourner les pouces ou à demeurer oisive. Il ne s’était pas fait d’idées. A sa manière de se redresser sur son lit, on pouvait également déceler une certaine envie de bien paraître, de paraître forte, de montrer qu’elle n’avait pas besoin d’aide. En réalité, mis à part les soins, Sae n’avait effectivement pas besoin d’aide. Elle avait montré à suffisance qu’elle était du genre indépendante.

_ Tu sais que je n’avais pas pensé à cela ? Au fait que mon raiton aurait pu avoir un effet double en touchant ta limaille de fer… Tu as bien eu raison de l’éviter à bien y réfléchir…

Il souriait, non pas d’un sourire moqueur, mais d’un sourire amical. Sa technique avait pour but de handicaper la kunoichi dans ses mouvements en plus de lui causer des dégâts. Etant en l’air, Sae s’était donné un avantage sur son adversaire du jour. Avantage qui devait être réduit urgemment. Le Hyûga avait misé sur la difficulté pour Sae de pouvoir procéder à des changements de direction subitement et rapidement à volonté en l’air. La chose était plutôt difficile à réaliser. Il ne s’y était pas trompé. Il avait fallu qu’elle annule sa technique pour pouvoir se donner une chance d’éviter ce jutsu qui lui était réservé.

_ Tsuyoshi… Mais tu peux m’appeler Tsu. C’est plus simple.

Il s’était rapproché tandis que son interlocutrice lui demandait quelles étaient les raisons de sa visite. Lorsqu’elle lui dit qu’il pouvait lui tenir compagnie, le Hyûga tira une chaise et s’assis à l’envers. Le dos de la chaise tourné vers son buste, il avait posé les mains au-dessus. Ses jambes gigotaient de temps à autre de part et d’autre de la chaise.

_ Mais non ! Tu feras une excellente kunoichi, je n’ai aucun doute en la matière… En vérité j’étais venu pour discuter un peu et voir comment tu allais. Je trouve une kunoichi en bonne voie de guérison. C’est excellent !

Sourire franc, le Hyûga essayait de réconforter son interlocutrice. En réalité, les mots qu’il avait prononcés étaient véridiques. Il pensait réellement ce qu’il avait dit.

_ Tu es une Yaoguaï tu m’as dit tantôt n’est-ce pas ? Une parente du puissant Senku j’imagine ?

Une question qui pouvait être gênante. Le Yaoguaï le plus connu du village n’était plus membre d’Iwa depuis qu’il avait été libéré par le Yondaime. Evoquer ce personnage pouvait être mal perçu par la Yaoguaï.

_ J’ai connu Yaoguaï Genku… Un Genin intriguant et plein de ressources. Vous avez tous quelque chose d’intriguant vous autres. J’ai l’impression que vous avez en vous une certaine tristesse ou une certaine lassitude quand bien même cela ne vous empêche guère d’être forts. Penses-tu qu’ils aient pardonné Iwa pour ce… cette incompréhension ?

A nouveau le Hyûga s’avançait. Il pourrait se faire virer à tout moment étant donné comment il était entré dans le vif du sujet : les pieds dans le plat comme on dit. Tout l’opposé du tact probablement. Mais il voulait savoir…

_________________
Spoiler:
 


Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] Empty
Sam 22 Juin 2019 - 0:58
« Si les ailes n’étaient pas en contact avec mon dos, j’aurai pu encaisser ton attaque, mais ce n’était pas le cas. » Disais-je en haussant les épaules.

Il y avait un gros défaut de mes créations en limaille, si ces dernières étaient en contact avec ma peau, l’affinité raiton de mon adversaire pouvait mettre fatale étant donné que le sable de fer était un très bon conducteur. Le manteau de Satetsu lui n’avait pas se défaut, car les particules étaient assemblées autour de moi sans pour autant me toucher, si les ailes étaient associées au manteau, le combat aurait connu une fin différente. Néanmoins, le manteau n’était pas là au moment où le dragon du Hyûga fonçait dans ma direction. Les protubérances ainsi que l’armure étaient plus qu’énergivore en chakra et maintenir les deux techniques en même temps me demandait trop d'énergie, ma réserve n’étant pas encore optimale j’évitais de le faire si je voulais combattre un minimum.

« Dans ce cas, je t’appellerai Tsu’ si cela ne te gêne pas. Les médecins ici sont plus efficaces que ceux de Yaogakure. Je serais sur pied d’ici deux jours et je pourrai reprendre l’entraînement par la même occasion, voire peut-être même partir en mission. » Terminais-je par dire.

J’étais attentive à la suite des propos du Hyûga, il me demandait si j’étais parente avec le Sennen Mûcha – surnom de Senku – et cela me faisait sourire.

« Tout à fait, Le Guerrier de 1000 ans ou Senkû si tu préfères et le fils ainé de mon oncle. » Je marquais un temps d’arrêt. « Genkû est le petit frère de Senkû et effectivement il n’avait rien d’un Genin, sa puissance est bien plus effrayante qu’il n’y parait. Si un combat entre les deux frères devait avoir lui, Senkû serait vainqueur si l’affrontement ne dure pas trop longtemps, néanmoins si le combat s'éternise, alors Genkû gagnerait. Les Portes Célestes sont faites pour anéantir rapidement et proprement. » Disais-je fièrement.

Le fait de repenser aux deux enfants de mon oncle, me faisait remémorer l’exil qu’ils avaient choisi de faire. Enfin, Le Guerrier de 1000 ans avait été banni et sept autres personnes l’avaient suivi dans une quête qui m’était inconnue. Le jeune homme m’avait aussi posé une question et techniquement je ne savais pas trop quoi répondre n’étant pas dans la tête de ces derniers, mais je connaissais les Yaoguaï.

« S’ils reviennent un jour ici, ce ne sera que pour une chose, anéantir Iwa ! » Mes yeux fixaient les prunelles obscures de mon interlocuteur.

Peut-être qu’ils ne reviendraient jamais sur ces terres ? Senkû semblait s’être accommodé de la cité militaire du pays de la Terre, je le voyais donc mal tout détruire par simple vengeance. Mais Genkû lui avait une vision bien sauvage, plus Yaoguaï, à savoir le système shinobi est dangereux et il peut être une menace pour Hayashi. Néanmoins, les dragons jumeaux étaient des pacifistes, cela pouvait aider à freiner les ardeurs de certains. Voir ces hommes et ces femmes revenir pour faire la guerre me semblait compliquer.

« Enfin, les chances qu’ils reviennent sont très faibles, car la chose que nous voulons le plus, c’est la protection de notre patrie. Faire la guerre à une autre nation, n’est clairement pas le meilleur moyen pour protéger son peuple et ses terres. » Disais-je toujours en regardant le Hyûga.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878

Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] Empty
Dim 23 Juin 2019 - 3:05
La Yaoguaï avait répondu le plus naturellement du monde. Chose étonnante. Parente de Senku et probablement fort lié à ce dernier, elle aurait pu être moins tranchante dans ses propos, cela dit, elle s’était prononcée visiblement de façon claire et limpide. Donc sans arrières pensées et sans faux semblants. Dans un premier temps, Sae avait établi le lien familial entre elle et les deux seuls Yaoguaï connus par le Hyûga. Il y avait Genku que Tsuyoshi connaissait mieux pour l’avoir côtoyé deux ou trois fois et Senku dont le Chuunin n’avait fait qu’entendre parler de lui et le voir en action, de loin, sans lui parler deux fois. Pour Genku, ce dernier avait été à l’origine d’une transaction qui ne s’était pas déroulée correctement in fine. Ensuite ils avaient participé tous les deux à un combat de groupe dont le Yaoguaï était parti brusquement, entraînant le départ de bon nombre de protagonistes. Des protagonistes qui les avaient suivis d’ailleurs lui et Senku lors du bannissement du dernier cité. Quant à Senku, Tsuyoshi l’avait vu pour la première fois lors de la visite à Iwa du banni Tenshi. Alors que Toph affrontait en combat singulier le nukenin devant les crocs rocheux, Senku était intervenu afin de mettre un terme à ce combat insensé, puis il avait mis aux fers le samouraï Tenshi. Ensuite Tsuyoshi avait vu Senku le jour où ce dernier quittait Iwagakure no Sato.

_ Genkû est donc si puissant que cela ? J’avais vu à travers mon byakugan qu’il décelait une bonne réserve de chakra… Je ne m’étais donc pas trompé. Il marqua une pause puis poursuivi : Oui les portes célestes sont assez déstabilisantes en effet. Je n’ai pas encore vu de combattant les utiliser à plein potentiel, mais je n’ose imaginer quels dégâts ils pourraient causer tant sur l’adversaire que sur l’utilisateur… Tu es une adepte de cette capacité ?

Le Hyûga n’avait pas perdu de vue que la Yaoguaï s’était exprimée au sujet des portes célestes avec un certain intérêt. La kunoichi, cela dit, avait répondu à la toute dernière interrogation du Hyûga, celle concernant l’incompréhension, le quiproquo entre les élites d’Iwa et Senku et ses partisans. Ce dernier pourrait-il jamais pardonner au village le bannissement qu’il avait subi ? A cette question, la Yaoguaï avait répondu par la négation. Comment interpréter autrement les propos terrifiants qu’elle avait prononcé et ce regard neutre qui appuyait ses propos ? Le Hyûga soutint son regard, puis détourna les yeux avant de répondre.

_ Je ne connais pas Senku, mais j’ai de l’admiration pour l’homme, pour ce qu’il a pu réaliser pour le village. Quoi qu’il en soit, je doute honnêtement qu’il revienne un jour avec l’intention d’anéantir Iwa. S’il devait revenir avec des intentions belliqueuses, à mon avis, au regard de son passé, ce serait surtout pour se venger. Mais ce serait probablement une vengeance limitée à des cibles bien précises.

Fort heureusement, la Yaoguaï avait mis de l’eau dans son vin. Elle avait estimé que leur priorité absolue, eux les Yaoguaï, était la protection de leur pays. Chose étonnante, elle s’était inclue dans le truc en utilisant le « nous », la première personne du pluriel. Cela donnait l’occasion au Hyûga de poser la dernière question qu’il l’intriguait par rapport à la Yaoguaï qu’il avait en face de lui.

_ Cela à l’air d’un interrogatoire, mais c’est plus pour calmer ma curiosité… Tu as dit que le but ultime des Yaoguaï est de protéger leur pays : Hayashi no Kuni bien entendu… Alors pourquoi certains s’investissent-ils dans un village ninja ? Pourquoi Iwa ? Pourquoi es-tu restée Sae ? Je t’avoue que je n’ai jamais compris… Tu es chez toi après tout, mais pourquoi ? Sachant que des iwajins de souche ont préféré suivre Senku, pourquoi une Hayashijine a-t-elle voulu rester ?

Les yeux dans les yeux le Hyûga espérait une réponse tout aussi sincère que les premières réponses auxquelles il avait eut droit.

_________________
Spoiler:
 


Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] Empty
Dim 23 Juin 2019 - 23:41
« Malheureusement pour moi, je n’ai jamais été initiée aux arcanes des Portes Célestes. Mon père n’a jamais voulu de moi comme élève et il avait interdit à tout membre de mon clan de mes les enseigner sous peine de connaître son courroux. Elles ne sont qu’un doux rêve inaccessible à mes yeux. » Il y avait un peu de tristesse dans ma voix.

L’arcane des portes était à double tranchant et Tsuyoshi avait raison sur ce point, néanmoins les véritables maîtres de ces dernières savaient comment s’en servir, mais surtout ne pas en ressortir briser à cause de leurs utilisation.

« Les Portes sont effectivement destructrices pour son utilisateur comme pour son ennemi, mais il existe un moyen que certains Yaoguaï utilisent pour n’être dévastateurs que pour l’ennemi. » Disais-je avec un petit sourire sans en révéler davantage.

Le Sennen Mûcha était un homme compliqué et la cité militaire du pays de la Terre l’avait changé. Je m’étais rendue compte de cette métamorphose lors de mon arrivée au village. Certes, il avait toujours ce côté sauvage en lui, mais il ressemblait à un sauvage shinobi. Si on le mettait à côté de mon père, tous les êtres seraient unanimes pour dire que Senkû était devenu un homme civilisé en passant ces trois années derrières les épaisses murailles de la ville.

« Connaissant la fierté Yaoguaï, mais également la façon d’agir, si représailles ils devaient avoir, il chercherait à anéantir la cité dans son intégralité. Il n’y a aucun honneur à faire tomber quelques têtes précises, quant on peut réduire à néant un village comme Iwagakure no Sato. Mais bon, je doute qu’il le fasse, cela me surprendrait. » Terminais-je par dire.

Je souriais. Effectivement cela pouvait ressembler à un interrogatoire vu que l’homme me posait de nombreuses questions. Néanmoins, je n’avais pas la sensation d’être interrogée en ce moment même. L’individu était curieux et il avait des questions, alors il n’y avait aucun soucis pour lui donner des réponses.

« C’est la fameuse question. Pourquoi viennent-ils dans la cité militaire du pays de la Terre ? » Disais-je tout en donnant la fameuse interrogation à mon interlocuteur.

Le Hyûga voulait savoir ce qui poussait mes compatriotes à intégrer une cité militaire. C’était la fameuse question comme je le lui faisais remarquer. Néanmoins, il n’y avait pas de réponse universelle, chacun et chacune nous avions nos propres motivations, mais si mon partenaire d’entrainement voulait savoir quelles étaient justement ces motivations, je pouvais le lui dire.

« Certains diront pour la puissance, car les art shinobis ne peuvent être étudiés que dans une cité ninja. Pour ma part, c’est une tout autre motivation. » Je marquais un temps d’arrêt avant de reprendre la parole. « Si je suis venue à Iwa c’est avant tout pour comprendre comment fonctionne un village Shinobi. Une fois que j’aurais compris le mécanisme d’une cité militaire, je retournerai chez moi. » Terminais-je de dire.

Le jeune homme m’avait posé de nombreuses questions et je n’avais aucuns soucis à répondre à ces dernières tout en faisant preuve d’honnêteté. Je n’avais pas menti jusque-là, je ne me voyais donc m’arrêter en ci-bon chemin.

« Donc si je suis encore là c’est avant tout parce que je n’ai pas encore compris comment marchait un village comme Iwa. » Disais-je pour finir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878

Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] Empty
Hier à 16:13
Yaoguaï Sae expliqua à son interlocuteur qu’elle n’avait pu accéder aux arcanes secrètes des portes célestes. Et pourtant, ce n’était guère l’envie qui lui en manquait. Probablement que si elle avait pu, elle aurait été un maître en la matière. Elle le reconnaissant sans trop de détours. Elle affirma que c’était son père qui l’avait privé de l’accès à cette connaissance, à ce savoir-faire. Le Hyûga, en entendant dire que c’était son père, s’imagina que ce dernier devait probablement être très important dans le clan en question. Que pouvait-il être ? A défaut du chef du clan lui-même peut-être un des grands dignitaires ? La question lui brûlait les lèvres, il se senti obligé de question son interlocuteur.

_ Ton père c’est le chef du clan Yaoguaï ? Vu comment tu parles de lui, il semble avoir du pouvoir.

Les échanges tournèrent ensuite autour de la fierté des Yaoguaï et de leur manière de considérer ce qui était honorable ou non. A entendre les explications de Sae, le Hyûga comprit que ces derniers étaient un réel peuple de guerriers. Un peuple de guerrier avec une vision assez particulière des choses. Par exemple, ces guerriers considéraient qu’attaquer le village en entier était préférable à faire tomber quelques têtes. C’était plutôt étonnant… Le Hyûga avait envie de demander combien ils étaient les Yaoguaï pour que l’éventualité d’une de leur attaques soit évoquée, mais non. Au dernier moment il se ravisa et ne dit rien à ce propos.

_ Penses-tu que les Yaoguaï soient accueillants ? Un jour, en me rendant à Hayashi no Kuni, j’essaierais de passer à votre place forte. Crois-tu qu’ils feraient bon accueil à un iwajin ?

Le Hyûga passait outre les réponses de Sae concernant les raisons pour lesquelles les Yaoguaï se seraient liés au village et pourquoi ils y auraient fait un certain temps. A l’entendre, l’on pouvait aisément s’imaginer qu’à Hayashi no Kuni, il manquait des infrastructure et du savoir-faire concernant l’art militaire moderne en général. Par cela, le Hyûga entendait tant la formation des recrues, la stratégie militaro-politique, l’organisation militaire, la mise en place de missions etc. Bref toute une organisation que seuls les villages ninjas possédaient. En allant vivre chez les samouraïs, les Yaoguaï auraient appris tout autre chose. En y repensant d’ailleurs, probablement que certains d’entre eux avaient intégré d’autres types d’organisation socio-militaire.

Le Hyûga n’eut pas besoin de dire quoi que ce soit suite à la réponse de Sae concernant le pourquoi elle-même était restée à Iwa alors que tous les siens s’en étaient allés. Non, il n’était pas besoin de demander. Il est vrai que Sae, dans ses réponses était tout aussi claire et limpide que de l’eau de roche. Étonnant d’ailleurs. Tsuyoshi s’attendait à un tout autre échange, lui qui avait été plutôt direct dans ses questions. Pourtant Sae avait été vraie, du moins, c’est ce que le Hyûga ressentait.

_ J’imagine que ce sera pour mettre en place quelque chose de similaire sinon de meilleur à Hayashi no Kuni ? C’est légitime…

Il marqua une pause avant de poursuivre.

_ Du coup, je dois t’avouer que j’ai été étonné que tu sois aussi ouverte dans cet échange, surtout par rapport à moi qui me suis probablement montré très curieux.

Il fit une salutation fort polie avant de poursuivre.

_ En tous cas ce fut un plaisir d’échanger avec toi. Porte toi mieux. J’imagine que l’on se reverra sous peu ? Le village est si petit…

Un sourire amical et le Hyûga tourna les talons dès que la Yaoguaï lui laissa entrevoir qu’elle était OK pour qu’il s’en aille.

_________________
Spoiler:
 


Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI] Empty
Hier à 23:07
Tsuyoshi se demandait si mon paternel était le chef du clan des Yaoguaï. Il avait bien déduit en me posant cette question puisque la réponse était « oui », le chef c’était bien lui.

« Tout à fait. Il a gagné le titre en triomphant de son prédécesseur comme le stipule notre loi. Si un chef est vaincu par l’un de ses hommes dans un duel singulier, ce dernier ne peut plus être le chef. » Ainsi était la loi à Yaogakure.

Afin d’éviter une autre question, je prenais les devants pour donner quelques détails supplémentaires sur le combat des chefs, comment ce dernier se déroulait à Yaogakure. Notre méthode n’avait rien de populaire et il y avait peu de clans qui la pratiquaient du moins à Hayashi il y en avait, ce qui ne devait pas être le cas à Tsuchi no Kuni par exemple.

« Si tu te demandes comment fonctionne ce combat des plus particulier, le challenger doit triompher dans ce combat. S’il ne gagne pas, il sera tué par le chef, car on ne défit pas son chef sans crainte. » Je marquais un temps d’arrêt. « Je doute que cette tradition soit similaire dans ton clan ? » Disais-je au Hyûga.

Le jeune homme se demandait s’il lui était possible de visiter notre bastion dans les bois ancestraux et je ne pus pas m’empêcher d’exploser de rire en entendant cette question. Cela n’était pas très sympa de ma part de montrer une réaction aussi excessive, car il ne pouvait pas connaître la réponse en amont, mais cela était plus fort que moi. Une fois le rire passé, je prenais la parole.

« Je n’avais pas ri autant depuis une lune. Si tu venais sur les terres Yaoguaï, tu aurais deux options. Faire demi-tour ou bien rester et mourir dans un combat singulier. Nous n’aimons pas beaucoup les étrangers et mon clan souhaite faire perdurer cela. Il en va de même pour les autres clans d’Hayashi no Kuni, cet accueil n’est pas spécialement réservé aux étrangers des autres nations si cela peut te rassurer. » Lançais-je avec un grand sourire.

Mon adversaire du jour était étonné de cet échange aussi ouvert, j’étais moi-même étonnée de sa phrase, car à aucun moment je n’avais pensé jouer un rôle ou bien de garder certaines informations pour moi.

« Je n’ai pas grand-chose à cacher et surtout je ne perds pas mon temps avec les faux semblants ou ces simulacres qui manquent d’honnêteté. » Disais-je en souriant.

Il était temps de se dire au revoir cette fois.

« Effectivement, cela fut plaisant de discuter avec toi et de répondre à tes questions, j’espère que cela t’auras permis d’en apprendre un peu plus sur moi. Je ne suis pas aussi sauvage que je le prétends en fin de compte. » Un dernier sourire à l’adresse de mon partenaire d’entrainement avant qu’il ne quitte la pièce.

Plop. Plop. Plop. Une fois seule, je continuais mes stupides bruits avec ma bouche et je regardais le plafond et en particulier le ventilateur qui tournait sur lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878

Manger, Dormir, Combattre, Recommencer — [HYUGA TSUYOSHI]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: