Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Pugilat organisé [Han Musashi/Yaoguaï Sae]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Pugilat organisé [Han Musashi/Yaoguaï Sae] - Page 2 Empty
Jeu 11 Avr 2019 - 0:44
Pugilat organisé [Han Musashi/Yaoguaï Sae] - Page 2 Iwagak12

PUGILAT ORGANISÉ !

-------------

« Hum, encore cette jarre… » Fis-je, à voix basse.

En faisant appel à une nouvelle jarre, la jeune kunoichi n’eut pas difficulté à contenir mes aiguilles de raiton. Je pensais qu’avec l’explosion, le problème que causait son sable de fer serait résolue, mais il fallait croire que non… tant pis. Ainsi, je me vis donc contraint de stopper la course de mon clone, le faisant reculer de plusieurs pas pour mettre un peu de distance avec la jeune kunoichi. De l’autre côté, sur le flanc droit, mon clone, celui se trouvant à mi-chemin entre Yanosa et la kunoichi exécuta quelques mudras, espérant ainsi créer une décharge électrique sous les pieds de la kunoichi.

Pendant ce temps, Yanosa semblait déterminé à lancer une énième offensive, sans doute la dernière. Cependant, j’étais malheureusement sa cible, et de ce qui préparait, cela n’annonçait rien de bon, me contraignant ainsi à me préparer au mieux pour l’accueillir.

« Tu es vraiment chiant comme adversaire, hein… » Commençai-je, en exécutant des mudras.

Je me mis à peine à exécuter les mudras que l’homme au nombreux cicatrices me chargea, me laissant ainsi peu de chance d’éviter sa prochaine offensive. D’ailleurs, il avait parcouru la distance qui nous séparait à une telle vitesse que je ne pus à peine exécuter le deuxième mudra de ma technique… Cependant, Yanosa oublia de prendre en compte quelque chose d’important, à savoir mon clone. Il se tenait juste près de moi, sans compter celui qui se tenait derrière au cas où les choses n’iraient pas de mon sens. Si ce dernier était inutile compte tenu de la vitesse de mon adversaire, celui qui se tenait près de moi n’hésita pas à me pousser, se sacrifiant ainsi pour ralentir Yanosa. Ce petit instant de gagner me permis d’ériger mon mur sur lequel devait probablement buter mon adversaire. Ses coups étaient d’une telle férocité que mon mur ne semblait pas pouvoir tenir, se fissurant de part et d’autre, nécessitant ainsi une vive réaction. Je pensais tout d’abord lui porter un coup de katana, mais au vu de son état, je jugeai que c’était bien trop dangereux pour lui. Ainsi, mon clone réagit, en lui envoyant, une fois de plus, une dizaine d’aiguilles de raiton, cherchant à le neutraliser une bonne fois pour toute. Cinq aiguilles visaient sa jambe gauche, tandis que cinq autres visaient sa jambe droite, de quoi l’empêcher de bouger, tout du moins je l’espérais. Le regardant à travers l’immense mur de cristal que je fis contraint d’ériger, je ne manquai pas de féliciter mon adversaire du combat qu’il livra :

« En d’autres circonstances, tu m’aurais probablement battu, aucun doute là-dessus… Cela dit, quelque chose m’échappe te concernant, j’espère qu’on n’aura l’occasion d’en discuter, histoire que tu m’éclaires un petit un peu… » Fis-je, d’un air neutre.

En effet, beaucoup de choses m’échappaient concernant ce type… J’avais du mal à le comprendre et j’espérais qu’il me donnera l’occasion d’y remédier à cela. Quoi qu’il en soit, maintenant il restait la femme à la jarre, et pour tout vous dire… il ne me restait que très peu de chakra…


ACTIONS:
 

_________________
Pugilat organisé [Han Musashi/Yaoguaï Sae] - Page 2 Musa

« Le meilleur savoir-faire n’est pas de gagner cent victoires dans cent batailles, mais plutôt de vaincre l’ennemi sans combattre »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 http://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995

Pugilat organisé [Han Musashi/Yaoguaï Sae] - Page 2 Empty
Jeu 11 Avr 2019 - 13:38
A ce stade, tout baigné qu’il était dans sa transe guerrière qui inhibait ses douleurs et débridait ses capacités à résister et à frapper avec toujours plus de résolution, Yanosa ne se faisait plus tellement d’illusion sur l’issue de cette petite bataille tous azimut. Au fond, c’était même l’une des raisons qui lui avaient permis de livrer ainsi son dernier assaut sans aucune limite et en s’affranchissant de toute mesure : il savait que ses adversaires, Musashi en l’occurrence, étaient capables de se défendre, et de se défendre bien, et il n’avait donc aucun doute sur le fait qu’il saurait se défendre comme il le fallait ou, dans le pire des cas, qu’il éviterait toute blessure trop importante. Un aspect du combat qu’il avait lui-même fortement négligé, mettant sa sécurité et sa santé sur la sellette comme il le faisait très souvent, même lors d’entraînements solitaires, afin de s’endurcir encore davantage. Il savait qu’il devrait travailler davantage sur l’évasion et la conservation, mais son état d’esprit ne le lui permettait pas encore. Son coma était trop récent, sa convalescence encore trop incomplète, pour qu’il puisse envisager de s’en remettre à des stratégies d’évitement. Il devait redevenir fort et vigoureux, autant si ce n’était plus qu’il ne l’était jadis, et pour cela il devrait se faire mal.

Et se faire mal était pour ainsi dire devenu son cheval de bataille en ce jour : tandis que son premier coup terminait dans l’un des clones de Musashi, qui venait de le bousculer pour lui sauver la mise, l’original terminait des signes incantatoires de justesse pour pouvoir accueillir les deux attaques suivantes. En effet, lorsque l’Oterashi voulut poursuivre comme une bête féroce sa cible de choix, un mur de cristal s’érigea rapidement devant lui pour intercepter ses poings. Ainsi, le voilà qui s’affichait enfin, ce pouvoir qu’il avait cru déceler plus tôt… Yanosa pouvait voir, par transparence, le Genin qui se cachait derrière : son deuxième coup commença à fissurer la protection, qui tombait à point nommé. Le troisième et dernier, quant à lui, délivré avec encore plus de puissance, se fraya un chemin à travers la fissure, brisant sa structure et envoyant quelques éclats de matière minérale vers Musashi. Le mur était toutefois très épais, et les ressources physiques de l’Oterashi arrivaient à leurs extrêmes limites, et alors qu’il faisait tous les efforts du monde pour tenter de soustraire son bras au trou qu’il avait pratiqué dans la surface de cristal, il sentit de nouvelles piqûres électriques lui étreindre les jambes et le buste, lui arrachant un râle féroce. Un autre clone s’était déplacé pour lui envoyer une nouvelle volée de projectiles, réalisa-t-il. Ce Musashi manoeuvrait décidément dans tous les sens et tirait parti au maximum de cette fameuse technique de clonage…

Dans un dernier souffle, le pugiliste à la toison écarlate s’affaissa sur le côté, son bras toujours coincé dans le mur de cristal se frayant un chemin à travers celui-ci en le « coupant » au passage pour s’en défaire, ce qui lui valut des coupures supplémentaire sur le biceps. Tombant à genoux, Yanosa respirait bruyamment et cherchait son souffle, cherchait une parcelle d’énergie pour rester conscient. Bientôt, ce fut un coude qu’il dut poser au sol, éreinté.

« Peut-être… ou peut-être pas, Musashi… Mais… Hnnngh…. Je ne doute pas… qu’on aura encore beaucoup à apprendre… l’un de l’autre…. Kkkh…. »

Parler était devenu un effort en soit, et la seule raison qui lui permettait de le faire était qu’il savait que ses compatriotes ne s’abaisseraient pas à le blesser davantage. Mais en situation de combat, si il en venait à se trouver dans cet état, pourrait-il trouver encore davantage de ressources enfouies, les extirper et les exploiter pour exécuter un dernier lancer, un dernier coup, une dernière roulade salvatrice ? Cherchant en lui-même la réponse, l’Oterashi pensait que oui… mais à cet instant précis, il n’avait plus aucune envie de pousser plus loin, et n’aspirait plus qu’au repos.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Pugilat organisé [Han Musashi/Yaoguaï Sae] - Page 2 Empty
Ven 19 Avr 2019 - 17:13
Encore de la foudre, toujours de la foudre. La Main Géante qui me servait principalement de bouclier ne pourrait pas me protéger de l’attaque dont j’étais la cible puisque la foudre était à même le sol. Le petit vicieux, il voulait m’électrocuter par les pieds. Heureusement pour moi, son attaque était ciblée et non une technique de zone, sinon je n’aurais pas eu le choix que d’emprunter la voie aérienne pour m’en défaire. Ni une, ni deux, j’esquivais l’attaque avec aisance et agilité, ma main géante me suivant. Quelques mètres en arrière, je composais des signes de mains. Ma poitrine se soulevait et ma cage thoracique se gonflait et une énorme rafale de vent jaillissait de ma bouche, soufflant et balayant tout ce qui se trouvait devant moi. Limaille, clones, blessé et original tous étaient visés dans cette puissante rafale qui avait pour but de tout repousser.

Cette technique avait puisé profondément dans mes réserves. Il était inutile que j’aille dans la zone rouge surtout pour un entrainement. Je décidais donc d’arrêter le combat, et puis qui sait le blondinet ne pouvait plus combattre après cette dernière action de ma part ?

« Piouuu. C’était plutôt amusant comme entrainement. » Disais-je après avoir effectué mon attaque de type Fûton. « Va falloir que je rappelle toute ma limaille, elle est éparpillée partout celle-là. » Un petit sourire sur le visage.

Levant les bras au ciel, je me concentrais et je dirigeais toute la limaille qui était sur le terrain d’entrainement des Hauts-Plateaux entre les deux gourdes géantes qui étaient sur les lieux. La Main qui flottait autour de moi redevenait sable et suivait la même trajectoire. Une fois cela fait, je récupérais ce qui était à moi.

« À la prochaine vous deux ! » Disais-je sans donner pour autant mon identité et sans demandant la leur.

De toute façon s’ils désiraient savoir qui j’étais, ils n’avaient qu’à aller à l’Académie Hashira et de demander à l’administration s’il connaissait l’identité d’une femme blonde tatouée maniant la Limaille de Fer. Étant la seule à répondre à cette description, il ne faisait aucun doute que mon identité pouvait être facilement obtenue. De plus, je pouvais moi aussi en faire de même, un homme à la crinière flamboyante couvert de cicatrice et combattant principalement au corps-à-corps et de l’autre un blondinet fourbe qui adorait faire des clones tout en usant de l’affinité Raiton, mais également d’un autre attribut élémentaire que je ne serais décrire.

Il était temps de rentrer et de me reposer en plus j'étais chargée comme une mule avec mes deux gourdes géantes, donc je n'allais pas traîner dans les rues et ruelles de la cité militaire du pays de la Terre.

FIN DU RP POUR SAE
________________________________________

SANTÉ : Douleurs et engourdissement sur la partie droite ; Légère douleur à la tête.
CHAKRA : 1A 7B 11C 3D



Ps : très sympa comme petit rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878

Pugilat organisé [Han Musashi/Yaoguaï Sae] - Page 2 Empty
Sam 20 Avr 2019 - 22:11
Pugilat organisé [Han Musashi/Yaoguaï Sae] - Page 2 Iwagak12

PUGILAT ORGANISÉ !

-------------

Yanosa était définitivement à terre. N’empêche qu’il en avait fallu du temps et des efforts pour le neutraliser, mais au moins c’était fait. Il ne restait désormais plus que la femme à la jarre qui, malheureusement, était beaucoup trop m’éloigner pour que je puisse tenter directement quelque chose contre elle. De plus, l’offensive de mon clone avorta, et il ne me restait désormais plus qu’une petite quantité de chakra. Une quantité qu’il fallait utiliser correctement, sans quoi ce sera à mon tour d’être mis au tapis.

« Hum… » Fis-je, d’un air pensif.

Mes clones commençaient alors à s’approcher de la kunoichi, pendant que de mon côté je me débarrassais des fragments de cristal qui s’étaient logé un peu partout sur mon corps, dernier cadeau laissé par ce sacré Yanosa. Soudain, alors que je pensais être prêt pour tenter une ultime tentative, la jeune femme provoqua une incroyable tempête qui balaya tout sur son passage. Mes clones furent vaincus sans qu’ils n’eurent le temps de tenter quoi que ce soit. Mais au-delà de ça, la tempête arrivait droit sur nous, nécessitant ainsi une vive réaction, sans quoi l’écarlate et moi serions balayés comme des vulgaires insectes.

« Hum, je pense qu’on dire que cet entraînement est définitivement fini » Fis-je, à voix basse, en composant rapidement quelques mudras, conscient que je ne pourrais plus rien tenter par la suite.

Je matérialisais ainsi un dôme de cristal qui nous protégea du bourrasque, Yanosa et moi. Après quoi, la kunoichi s’évapora dans la nature, tandis que mon dôme se fissurait, puis disparu soudainement, faute de chakra. Je ressemblais malgré tout mes dernières forces, portant ainsi Yanosa sur mon dos pour l’amener à l’hôpital. Il était vachement plus lourd que ce je pensais, mais je me devais de tenir jusqu’à l’hôpital, après tout c’était la moindre des choses que je pouvais faire…


ACTIONS:
 

_________________
Pugilat organisé [Han Musashi/Yaoguaï Sae] - Page 2 Musa

« Le meilleur savoir-faire n’est pas de gagner cent victoires dans cent batailles, mais plutôt de vaincre l’ennemi sans combattre »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 http://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995

Pugilat organisé [Han Musashi/Yaoguaï Sae]

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: