Soutenez le forum !
1234
Partagez

Mutation et flemmingite aiguë [PV : Borukan Muramasa]


Mutation et flemmingite aiguë [PV : Borukan Muramasa] Empty
Jeu 21 Mar 2019 - 22:04
Après être passer à l'hôpital, Ryoko se sentait capable de marcher, les médecins ont fait un bon travail en la soignant et elle pouvait donc se balader librement, histoire de se dégourdir les pattes. Elle voulait profiter un peu de ce temps de répits pour repenser à ce qui lui arrive depuis tout ce temps, toutes ses transformations qui n'ont aucunes raisons valables d'avoir lieu ... c'est assez effrayant non ? Elle n'avait pas la conscience tranquille à propos de ça, elle voulait avoir une réponse précise sur ce qui lui arrive en ce moment. Elle veut attendre le retour d'Estuko, puisqu'elle est médecin et qu'elle la connaît bien, elle pourrait l'aider à avoir des réponses sur ces modifications physiques qu'elle ne contrôle pas. Mais Ryoko ne pouvait pas se payer le luxe d'attendre ... surtout en ce moment où elle a failli y passer sans avoir de réponses claires !

Elle est donc allée à l'académie, bon sang que ça lui rappelle des souvenirs, et dire qu'elle parcourait ces couloirs et ces salles avant de devenir Genin. Maintenant, elle est toujours Genin, mais diplômée depuis un moment, bon, elle aurait pu être un peu plus présentable qu'avec ces bandages sur son corps qu'elle doit garder le temps de que cela se guérisse en bonne partie tout seul. Enfin, la rose n'est pas là juste pour replonger dans ses souvenirs pré-Genin, mais pour trouver une personne assez spéciale qui travaille ici : Borukan Muramasa. C'était un autre médecin, elle ignore à quel niveau il se trouve par rapport à la Taicho du Shishiza, mais elle pense lui faire confiance quand même. Elle espère ... enfin, elle finit par attendre au niveau de la porte où se trouve normalement le concerné.

Visiblement, il n'est pas encore là, donc Ryoko décide d'attendre. Il ne devrait normalement pas prendre beaucoup de temps avant de venir dans sa salle ... si ? Il a des horaires à respecté normalement ... en tout cas, elle a hâte de le rencontrer, espérant qu'il puisse lui apporter des réponses à ce qui lui arrive physiquement. Et puis, cela pourrait être un bon moyen de se faire connaître à Iwa ... de montrer ses talents de Suiton. Qu'est-ce qu'elle dit ? Evidemment que non ! Il ne voudra pas qu'elle inonde son bureau, enfin, c'est ce qu'elle pense ... ou alors peut-être qu'il voudra un peu de nettoyage ? C'est vrai que l'eau ainsi que sa capacité à générer du savon peut-être bien utile pour rendre propre l'académie en un claquement de doigt, mais ce n'est pas pour faire la femme de ménage qu'elle est venue jusqu'ici ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603

Mutation et flemmingite aiguë [PV : Borukan Muramasa] Empty
Sam 30 Mar 2019 - 17:17
Mutation et Flemmingite Aiguë
Muramasa x Ryoko

Scheming in the darkness can not be called real subterfuge.
True strength is being able to mislead the eye under the light of day.
Fact and fiction are opposite sides of the same sheet of paper.
Who can see beneath the surface and glimpse my true nature ?





L'Académie Hashira était sombre et emplit de terreurs. Un théâtre où moult âmes innocentes se retrouvaient noyées dans les miasmes des savoirs interdits et des arcanes semant la destruction, se retrouvant dévorées vivantes par la bête hantant les lieux. les inconscients n'avaient aucune chance de se sortir des griffes funestes agrippant leur chair douce et tendre de manière sibylline et spectrale, mais les plus vaillants réussissaient à s'en sortir autant que faire se peut. Dans le dédale du savoir, plus désert que les contrées arides du Pays du Vent, les élèves joufflus qui osaient se présenter devant le sphinx ne s'avéraient point légion. Pourtant, une Kunoichi traînait dans les parages, sans avoir conscience du danger l'épiant à l'orée des ombres. Qui osait faire montre de sa présence devant les portes conduisant au sanctuaire du Directeur, véritable bouche de l'enfer que tous se faisaient devoir d'éviter comme la peste. Une intrépide inconsciente, pour sûr.

Une voix espiègle résonnait dans un écho s'évaporant dans les limbes éternelles de la nuit des temps, tandis qu'un regard d'un mauve ambré et luminescent se dévoilait à travers les ténèbres diurnes.

« Vous êtes vous perdue ? Aucun élève n'a été convoqué au bureau du directeur, tout comme il n'y a pas d'entrevue planifiée selon le carnet de rendez-vous. » -feuilletant un étrange livre en affichant un air sournois-

Il s'agissait de la secrétaire du Directeur, surnommée Haiiro pour des raisons mystérieuses, qui venait s'enquérir de la raison de la visite de la jeune femme en ces lieux où nulle âme ne venait s'y risquer.

« Vous ? Vous n'êtes pas élèves. » -fixant la Kunoichi dans les yeux- « Je suis la secrétaire personnelle et dévouée du Directeur de l'établissement, que puis-je pour vous aider ? »

Haiiro se chargeait de toutes les démarches administratives les plus importantes, comme démarcher de nouveaux enseignants ou remplacer le Borukan lorsqu'il était absent à cause de mission ou autre. Si le Parangon était un homme de marbre au sérieux implacable et à la verve abyssale, la vipère s'incarnait aussi sombre qu'une nuit sans étoiles. Malgré ses airs hautains et narcissique, la secrétaire se montrait bien plus redoutable que le médecin de par sa nature mystérieuse. Malgré les apparences, l'obscure était sans doute bien plus qu'une simple employée candide se cantonnant aux taches administratives, mais est-ce que la savonneuse arriverait à saisir la véritable nitescence de son interlocutrice ?





_________________

Even a storm that could ruin an umbrella
is not enough to halt a man’s journey.
Tread through wind and rain, and you’re bound to encounter a muddy stream.
And if it must be crossed, it is best to do so unclad.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa#37838 http://www.ascentofshinobi.com/t1934-muramasa-monogatari

Mutation et flemmingite aiguë [PV : Borukan Muramasa] Empty
Lun 1 Avr 2019 - 1:54
Ryoko continue d'attendre, jusqu'à ce qu'elle se fasse accueillir par une demoiselle. Elle qui s'attendait à un homme - car jusqu'à preuve du contraire, Muramasa est un homme -, se retrouvé face à une femme est surprenant, mais justifiable, cette femme doit être sa secrétaire en charge de recevoir durant son absence les différents rendez-vous qu'on veut lui proposer. Enfin, au moins, elle a une chance de pouvoir le voir ... elle espère, sinon cela voudrait dire qu'elle a fait ce voyage vraiment pour la nostalgie du coup. C'est dommage, elle aurait aimé vouloir voir à quel point la direction de cet établissement à changé depuis, même si ça se trouve, elle n'a pas beaucoup changé. En tout cas, il faut bien plus que des couloirs lugubres, un peu de noirceur et une demoiselle aux allures sombres pour ébrouer son courage. La Sekken l'observe, visiblement, il fallait prévoir un rendez-vous avec lui ... rah, si elle avait su !

- Un rendez-vous ? Il fallait demander un rendez-vous pour rencontrer Borukan Muramasa-san ? Rah, si j'avais su, j'aurai réservé la semaine dernière ... quoique, je suis pas sûre que ça marche comme les restaurants, et puis, c'est logique, en tant que directeur de l'académie, il doit être beaucoup demandé, pourquoi n'y ais-je pas pensé plus tôt ?

Elle soupire, enfin, puisqu'elle est là, elle peut tenter de savoir où est-ce qu'il se trouve n'est-ce pas ? La rose se tourne donc vers la sombre et lugubre personne, bien inconsciente des dangers qui se dressent devant elle - si elle avait su que l'académie cachait autant de dangers ... en fait, c'est Poudlard ici, version PS2, avec des salles remplis de flammes et de piège en tout genre -, et surtout, bien inconsciente de la dangerosité de la personne en face d'elle. Après tout, elle se disait être la secrétaire de Muramasa-san, n'est-ce pas ?

- Non, je ne suis pas une élève. Enfin, je ne le suis plus, j'ai été diplômée ici même, mais il y a un moment déjà. Cela fait de moi une ancienne élève, n'est-ce pas ? Enfin, je suis à la recherche de Borukan Muramasa-san, c'est pour avoir besoin de ses talents pour quelques ... questionnements à mon égard.

Elle n'a rien à caché - de toute manière, la rumeur comme quoi une sirène est présente à Iwa doit s'être propagé comme une traînée de poudre, merci Tsuyochi le lâche ! -, mais elle a du mal à expliquer ce qui lui arrive, et c'est justement pour ça qu'elle veut voir ce fameux docteur, même s'il doit certainement mieux avoir à faire que de répondre aux questionnements d'une Genin quelconque sur des transformations physiques - ou des mutations -.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603

Mutation et flemmingite aiguë [PV : Borukan Muramasa] Empty
Dim 28 Avr 2019 - 15:28
Mutation et Flemmingite Aiguë
Muramasa x Ryoko

Scheming in the darkness can not be called real subterfuge.
True strength is being able to mislead the eye under the light of day.
Fact and fiction are opposite sides of the same sheet of paper.
Who can see beneath the surface and glimpse my true nature ?





La secrétaire était un peu dubitative sur les paroles de la femme à l'opulente poitrine, qui défiait les lois de la gravité en rebondissant outrageusement devant son nez à chaque mouvement de la visiteuse l’arborant en toute impunité. En effet, la rivalité qui opposait chaque femme depuis la nuit des temps, s’incarnait dans leur soutien-gorge pour des raisons insaisissables. Croisant les bras, tout en fixant d’un regard noir la savonneuse, la sombre reine des coulisses du théâtre hashirique lui tint alors ce langage.

« En effet, Muramasa-sama est un homme très sollicité et son temps est précieux. Maintenant que vous le mentionnez, je crois que votre visage (plutôt poitrine) m’est familier(e). »

En tant que secrétaire du directeur, il était tout à fait normal que la femme connaisse les anciens élèves et d’autres détails plus obscurs de l’Académie. Il n’y avait pas de doute, elle avait déjà vu ces melons arrogants qui concurrençaient les siens avec tant d’impudence. Ce qui était inadmissible, mais pas répréhensible pour autant d’une peine de salle de retenue. Le pire dans tout ça, c’est qu'elle était chargée par le Borukan de faire les démarches de recrutement des professeurs. Et l’une de ses pires rivales incarnait le choix le plus prometteur dans les arts interdits du Suiton. Fronçant des sourcils un instant, en remettant le nom sur les traits (ou plutôt les courbes) de l’identité de la savonneuse, la muse vespérale fit le rapprochement dans un désarroi des plus total. Déjà qu’elle avait enduré l’arrivée d’une professeur de Katon plus chaloupée qu’une frégate de Yu no Kuni, voilà qu’une Némésis de plus risquait de se faufiler dans les rangs de la sainte institution où l'obscénité était prohibé. Avoir des melons pouvait passer, mais des pastèques était inadmissible. De plus, des rumeurs rocambolesques, parlant d’une mystérieuse sirène, commençaient à faire échos tant et si bien que le fameux journal à scandale -Les Katons de la Roche - y consacrait moult de son encre noircissant son papier immaculé. Tout était donc lié, au creux de la Roche aussi solide que brûlante un jour d’été.

« Une ancienne élève ? Ne seriez-vous pas… une adepte des arcanes interdites de l’eau qui jamais ne dort ? Vous tombez bien. Muramasa-sama a un rendez-vous avec le fameux journal de l’académie. Les Katons de la Roche. Vous devez connaître, non ? Cela se passe dans la salle du club, vous l’y trouverez là bas. »

Essayant de voir si son interlocutrice était une fervente passionnée du nouveau quotidien en plein essor, qui se dressait contre la barbarie et l’injustice, à contrario d’un certain kunai bien trop émoussé par le vice. Car oui, il s’agissait bien de l’oeuvre d’élèves passionnés par la vérité, se mouvant dans les ombres d’un mouvement à la plume assassine.



_________________

Even a storm that could ruin an umbrella
is not enough to halt a man’s journey.
Tread through wind and rain, and you’re bound to encounter a muddy stream.
And if it must be crossed, it is best to do so unclad.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa#37838 http://www.ascentofshinobi.com/t1934-muramasa-monogatari

Mutation et flemmingite aiguë [PV : Borukan Muramasa] Empty
Dim 28 Avr 2019 - 23:26
Alors que Ryoko parle presque à elle-même à haute voix, la demoiselle plutôt sombre semble se concentrer sur son opulente poitrine. Ainsi, même les femmes semblent se concentrer sur ses arguments très avantageux, la rose lâche un petit sourire sournois alors que le regard noir se pose sur elle, serait-ce un soupçon de jalousie qu'elle doit interpréter en étant la cible de ce regard ? Ou bien est-ce à cause de ce qu'elle vient de dire, que Muramasa doit être beaucoup demandé ? Cela devait être logique, mais la demoiselle n'y a pas vraiment pensé, il faut dire qu'elle y a pensé à l'instant à allez le voir ... Enfin, au moins, elle aura essayé de le voir directement. D'ailleurs, l'assistante lui a dit que son visage - ou plutôt, sa poitrine - lui rappelait quelque chose, certainement l'avait-elle vu auparavant lorsqu'elle était élève ici. En tout cas, la demoiselle remarque qu'elle se rappelle bien plus de sa poitrine que de son visage.

- Eh bien, si même les femmes sont concentrées sur ma poitrine plutôt que sur mon visage, c'est que "mes charmes" fonctionnent bien mieux que je le pensais, fufufu ~.

Enfin, en lui disant qu'elle est une ancienne élève d'ici, on dirait qu'elle se rappelle d'elle un petit peu. Visiblement, étant l'une des rares élèves manipulant l'art du Suiton, il semblerait qu'elle sorte un peu du lot. Il y a aussi sa capacité clanique qui est assez original, mais visiblement, la manipulation de l'affinité aqueuse semble plus lui revenir en tête, preuve que son clan mérite d'avoir plus de notoriété même au sein de l'académie.

- Interdite, ça je sais pas, impopulaire ça oui, les disciples du Suiton sont si peu présents à Iwa que je serais capable de les compter sur les doigts de ma main.


C'est vrai que les manipulateurs Suiton sont rares, surtout à Iwa. Il faut dire que la présence assez importante de manipulateur Dôton n'aide pas malheureusement. Mais la savonneuse est tout de même conscient des véritables avantages du Suiton par rapport aux autres affinités primaires. Enfin, la demoiselle lui parle ensuite du magazine les Katons de la Roche, un genre de journal scandale qu'elle ne trouve pas très intéressant à lire : souvent basé sur des rumeurs injustifiées, selon elle. Peut-être y a-t-il une part de vrai ... mais présenter comme ceci ... bref, c'est pas le genre de lecture qu'affectionne la rose.

- Je connais oui, mais je dois avouer que ce n'est pas ma tasse de thé ce genre de lecture. Je préfère les faits concrets que les rumeurs souvent infondées. Plus sérieusement, quelles preuves ont-ils qu'une sirène est apparue à Iwa, hormis les dires d'un Hyûga obnubilé par les femmes à fortes poitrines comme nous deux ?

Elle soupire, enfin, au moins, elle sait où se trouve Muramasa, au club du Katon de la Roche ? Eh bien, pourquoi ne pas leur rendre visite, et justement leur en dire un peu plus sur cette fameuse sirène que ce naze de Tsuyoshi aurait aperçu.

- Enfin, je vous remercie madame, je pourrais faire d'une pierre deux coups comme ça, voire Muramasa-san et éclaircisse cette histoire de sirène.

Elle roule des yeux en disant ça, puis se dirige vers le club de ce journal à scandale, ils risquent d'être surpris par la vérité, mais au moins, les gens vont arrêter de penser qu'une femme à moitié poisson hante les eaux d'Iwa.

_________________
Mutation et flemmingite aiguë [PV : Borukan Muramasa] Ondo
Merci cerise pour la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603

Mutation et flemmingite aiguë [PV : Borukan Muramasa] Empty
Dim 5 Mai 2019 - 18:03
Mutation et Flemmingite Aiguë
Muramasa x Ryoko

Scheming in the darkness can not be called real subterfuge.
True strength is being able to mislead the eye under the light of day.
Fact and fiction are opposite sides of the same sheet of paper.
Who can see beneath the surface and glimpse my true nature ?





L'invitée inattendue se montrait bien étrange, parlant d'une histoire de sirène mystérieuse hantant la Roche dont la secrétaire n'avait point connaissance. Surement une nouvelle qui serait affichée au grand jour grâce à la plume aiguisée du journal de l'Académie Hashira dans un futur très proche. Il semblait que ce genre littéraire n'était pas au goût de la savonneuse, mais nul doute qu'elle reconsidérerait sa position une fois qu'elle aurait découvert les coulisses se dissimulant derrière les feux embrasant la roche.

« A très bientôt... » -affichant un sourire sardonique-

Au bout des couloirs lugubres et hantés par les fantômes du passé, la descente dans les entrailles les plus ténébreuses de l'institution se poursuivait pour la manipulatrice des arcanes aqueuses. Pas le moindre chat ne se présentait sur son chemin, preuve qu'il s'agissait là d'un endroit manquant de popularité. La plupart des élèves joufflus préféraient s'empiffrer à la cafétéria ou gambader gaiement sur les terrains d'entraînements leur offrant la liberté. Une fine nitescence émanait à travers le vitrail opaque longeant la fameuse salle où la vérité coulait le long de la plume aux milles et unes encres de l'effroi. Des silhouettes dansaient dans une représentation ombragée, donnant une atmosphère spectrale et irréelle, alors que les bruits stridents prouvaient une agitation frénétique de vie se livrant en cette antre abyssale. Soudain, une porte s'ouvre devant la Sekken qui ne peut s'échapper du théâtre horrifique, laissant apparaître une engeance cauchemardesque aux yeux vitreux et aux cheveux gras. En regardant de plus près, la pénombre s’avérait peu flatteuse, car il ne s’agissait que d’un homme au teint livide et portant des lunettes, et non d'une terrifiante créature de la nuit semblable à autres zombies ou buveurs de sang.

« Vous êtes en retard ! C'est bien vous l'informatrice ? L'affaire de Sirène ? » -parlant à voix basse-

Ce n'était point le Directeur de l'Académie, mais un personnage des plus blafards et inquiétant qui apparaissait devant l'adepte du Suiton. Comment allait-elle réagir à cette rencontre pour le moins surprenante ? Où était donc le médecin qui devait être dans les parages ? Quelle était cette histoire de sirène provoquant des rumeurs abracadabrantes ? Mystères...



_________________

Even a storm that could ruin an umbrella
is not enough to halt a man’s journey.
Tread through wind and rain, and you’re bound to encounter a muddy stream.
And if it must be crossed, it is best to do so unclad.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa#37838 http://www.ascentofshinobi.com/t1934-muramasa-monogatari

Mutation et flemmingite aiguë [PV : Borukan Muramasa] Empty
Dim 5 Mai 2019 - 22:59
Ryoko salue la demoiselle aux allures sombres, se dirigeant à travers le chemin montrer par cette dernière vers le club des scribes écrivant le fameux journal les Katons de la Roche, enfin, fameux, ça dépend le goût de chacun, selon celui de Ryoko, il y a mieux comme lecture. Enfin, au moins, elle pourra éclaircir cette histoire de sirène, une histoire lancée par Tsuyoshi, hormis lui, personne n'était au courant de sa "transformation", enfin, il y a Toph aussi, mais elle elle pensait que c'était une histoire d'hormones, donc rien à voir avec cette histoire de sirène, et puis, c'est ce Hyûga pervers qui s'est enfui rien qu'en voyant une paire de branchie, même pas une queue de sirène, juste des trous derrière les oreilles. Chacun ses phobies, lui, visiblement, c'est celui des trous, à se demander pourquoi il aimait les femmes du coup.

Bref, Ryoko remarque assez évident que les couloirs ne sont pas fréquenter, pourtant, elle en entendait du bruit. Certainement est-ce les ébats qui a eu lieu dans ce fameux journal, cet échange de nouvelles et d'informations qui nourrit les pages des Katons de la Roche, à croire que c'est vraiment une activité à part. Elle se demande vraiment ce qui rendait un journal de la sorte aussi populaire ... certainement le fait que c'est uniquement composé de scandale. Elle soupire, à croire que les gens aiment ça, les scandales, mais elle n'est pas sûre que cette histoire de sirène satisfait des personnes mise à part les fans de cryptides qui doit se compter sur les doigts de la main. Et encore une fois, qu'est-ce qu'ils ont comme preuve ? Si ce n'est qu'un témoignage hasardeux, alors ils sont loin de connaitre la vérité. Mais heureusement, elle est là pour y mettre un peu de lumière, même si cette soi-disant sirène n'est que sa personne.

Enfin, avant de mettre un peu de lumière là-dessus, la voilà en train de tomber nez-à-nez avec une entité, pas un homme, enfin si, c'est un homme, mais c'est certainement ce que les gens appellent "une personne sédentaire". Son teint est si blafarde qu'il jalouserait un albinos et ses cheveux si gras qu'on pouvait y produire une bouteille d'huile avec tout ce qui est sur sa tête. Elle soupire, c'est donc lui le rédacteur du Katons de la Roche ? Ou un des rédacteurs en tout cas ... il lui demande si c'est elle son "informatrice" sur la soi-disant sirène ... probablement pas, mais puisqu'il attendait une personne pouvant l'aider à comprendre cette histoire ...

- Certainement pas celle que vous avez prévue, mais la meilleure que vous pourrez avoir sur cette histoire !

Voilà qui devrait déjà le satisfaire ... maintenant, à elle d'être satisfaite : visiblement, pas de trace du directeur Muramasa, est-il dans le coin ? Est-il dans ce club ? Visiblement, pas du tout. Elle soupire, l'observant en attrapant une mèche de ses cheveux.

- Par contre, vous allez vraiment vous présentez devant le directeur avec des cheveux dans cet état ? Sérieusement, on dirait que vous ne vous êtes pas laver depuis une semaine, c'est un scandale ! Heureusement que je suis là ! Vous avez un bureau privé ou un endroit où on ne sera pas déranger pour que je puisse arranger ça ?

Elle ne lui a même pas laisser le temps de répondre qu'elle le porte sur son épaule, entrant dans la salle à la quête d'un endroit où laver ces cheveux. Sérieusement, le seul scandale ici, c'est sa coiffure oui ! Mais Ryoko va devoir utiliser ses arts les plus secrets pour nettoyer cette chevelure graisseuse.

_________________
Mutation et flemmingite aiguë [PV : Borukan Muramasa] Ondo
Merci cerise pour la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603

Mutation et flemmingite aiguë [PV : Borukan Muramasa] Empty
Sam 25 Mai 2019 - 15:48
Mutation et Flemmingite Aiguë
Muramasa x Ryoko

Scheming in the darkness can not be called real subterfuge.
True strength is being able to mislead the eye under the light of day.
Fact and fiction are opposite sides of the same sheet of paper.
Who can see beneath the surface and glimpse my true nature ?







Une étincelle apparue subrepticement dans l’œil terne et morne du blafard hôte de ces lieux, lorsque la visiteuse affirmait de vive voix être la fameuse informatrice tant attendue devant fournir le bois pouvant alimenter les brasiers du journal à scandale. Un sourire vicié se dessinait aux coins de ses lèvres décolorées, tandis qu’il s’enquerra hâtivement des précieuses données que pouvait lui transmettre la jeune femme.

« Excellent. Je veux tout savoir ! N’oubliez aucun détail ! Surtout les plus croustillants… Mes cheveux ? Que baragouinez-vous... AH ! MAIS QUE FAITES VOUS !!!? » -écarquillant les yeux en tentant de se libérer en vain-

La femme lui tenait des propos étranges, comme si elle était une commerçante tenant une échoppe de service capillaire, mais le pire était qu’elle venait de le soulever sur son épaule - tel un vulgaire sac à patate - et le transportait comme une hors la loi enlevant une princesse afin d’assouvir de noirs desseins.

« NON, LACHEZ CHEZ-MOI !!! Vous êtes un assassin envoyé par le fichu Kunai Émoussé pour me faire taire ! C’est ça, hein !? Les Katon de la Roche survivront et brûlerons pour toujours !!! » -Tentant de se débattre désespérément-

L'énergumène devait être de nature paranoïaque, ce qui n’était pas étonnant vu son activité professionnelle. La rivalité journalistique était sombre et emplit de terreurs. Il n’était pas étonnant que la presse tente de faire disparaître un concurrent gênant en le faisant assassiner grâce aux talents de Shinobi peu scrupuleux qui désiraient mettre un peu de beurre dans leur ramen.

Entrant dans la pièce, les regards médusés de l’auditoire mirent en exergue le rocambolesque du spectacle dont ils étaient témoins. Alors que la réunion qui concernait la nouvelle édition du célèbre concours de Yukata de l’inestimable festival de l’été de la Roche se déroulait paisiblement, les cris de détresse du rédacteur en chef, ainsi que l’arrivée de la sirène ravisseuse, venaient faire rage. Heureusement, le Directeur de l’Académie était présent pour mettre au clair l’incroyable accident qui se présentait alors dans le théâtre d’encre et de papier.

« Est-ce vrai ? » -dit-il, en regardant la mystérieuse inconnue qui ressemblait à quelqu’un dont la savonneuse réputation la précédait-




_________________

Even a storm that could ruin an umbrella
is not enough to halt a man’s journey.
Tread through wind and rain, and you’re bound to encounter a muddy stream.
And if it must be crossed, it is best to do so unclad.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa#37838 http://www.ascentofshinobi.com/t1934-muramasa-monogatari

Mutation et flemmingite aiguë [PV : Borukan Muramasa] Empty
Mer 29 Mai 2019 - 1:05
Visiblement, à peine rentrée, l'homme commence à paniquer, comme si elle lui avait avoué qu'elle allait le torturer dans un coin, pourtant, ses yeux semblaient pour la première fois animé de quelque chose, sans doute d'une soif d'apprendre comme un kumojin qui venait de découvrir un livre inédit, mais ça n'a pas durer longtemps lorsque Ryoko, animée elle d'une bonté grandiose, voulait lui laver les cheveux afin qu'ils ressemblent à quelque chose avant de se présenter devant Muramasa. Elle est donc entré dans cette pièce où les ménages chauffent comme dans une forge, sauf qu'ici, les seuls armes autorisés semblent être des plumes créant des mots aussi fatales que des coups de couteau. La rose, elle, continuait cependant son chemin, toujours en gardant le jeune homme sur son épaule.

- Allons, soyez intelligent, pensez-vous vraiment que je vais vous assassiner alors que je passe sous le regard de tout vos collègues ?

Enfin, la rose vit l'homme qu'elle cherchait depuis son arrivé ici, Borukan Muramasa, directeur de l'académie et membre du conseil. Elle voulait en effet le voir pour des raisons personnelles, avoir des réponses sur ce qui lui arrive en ce moment ... des réponses sincères et pas venant d'une bouche d'un Hyûga pervers et lâche, celui d'un professionnel. Elle se tourne vers lui, toujours en tenant le rédacteur en chef de ce journal, est-ce vrai ? Était-ce une vraie question ou alors était-ce rhétorique ?

- Ah, vous voilà Muramasa-san, non, je ne compte pas assassiner ce pauvre homme, je comptais juste lui donner une estéthique capillaire un peu plus présentable avant de vous voir, mais visiblement, c'est un échec. En tout cas, promis juré, je ne comptais pas lui faire du mal, à moins qu'il développe une allergie à l'eau, ce qui n'est pas très commun avouez-le ...

Elle réfléchissait, avait-elle vraiment l'allure d'un assassin discret faisant du travail sans remord ? Si c'est le cas, elle doit être doté d'un camouflage qu'elle-même ne connait pas, elle qui est pourtant tout l'inverse de la discrétion - bien qu'étant capable de se camoufler -, elle n'imaginait pas qu'on la prendrait vraiment pour une assassine, et ce, sur les paroles d'un homme visiblement très paranoïque.

- Enfin, je voulais vous voir pour vous parler d'un problème que je subis en ce moment, donc votre secrétaire m'a emmené ici, secrétaire très attachée à vous d'ailleurs. Je pense que vous avez une prise ... ou une très très grande fan.

_________________
Mutation et flemmingite aiguë [PV : Borukan Muramasa] Ondo
Merci cerise pour la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603

Mutation et flemmingite aiguë [PV : Borukan Muramasa] Empty
Sam 8 Juin 2019 - 2:38
Mutation et Flemmingite Aiguë
Muramasa x Ryoko

Scheming in the darkness can not be called real subterfuge.
True strength is being able to mislead the eye under the light of day.
Fact and fiction are opposite sides of the same sheet of paper.
Who can see beneath the surface and glimpse my true nature ?





La lumière d'une lune sombre et amère tamisait l'atmosphère lourde et pesante qui régnait dans l'antre des encres calomnieuses, mais si délicieusement empoisonnées que les âmes brillaient de mille et une flammes aux nuances subtiles. Dans la catharsis d'un mirage décoiffant, l'ébouriffé convulse dans une enivrante folie le conduisant au zénith de sa paranoïa alambiquée.

Les plumes reprennent leur souffle, le temps que les yeux mornes et nimbés de cernes se déposent un court instant sur l'origine des tumultes grandiloquents. Le temps reprend son court, les encres -habituées aux aurores les plus rocambolesques - coulent de plus belle en reprenant là où elles se suspendirent en apesanteur.

Le Directeur de la sacrale institution fixe la bien étrange Kunoichi d'améthyste, se grattant la tempe en guise de réflexion appuyée. La raison de l’innocence se dévoile sous la langue habile de la sirène, qui tente de défendre son honneur des accusations fallacieuses et hâtives de l’écrivain à l’imagination aussi fertile que les demoiselles en présence d’un Borukan viril et musclé.

« Vi… vipère ! Je ne mange pas de ce pain là ! » -s’exclamait le binoclard, complètement offusqué par les propos de sa détractrice-« Le Kunai Émoussé ne reculerait devant rien pour tenter d’étouffer le brasier naissant du feu de la vérité qui commence à se répandre aux quatre vents ! »

L’individu était en plus extrêmement vexé, car la femme aux formes outrageusement développées au niveau du décolleté ne faisait que de le calomnier sur sa mise en pli capillaire. Néanmoins, le pire affront était le fait qu’elle sous-entendait qu’il ne méritait pas qu’un assassin soit envoyé l'occire en raison de son travail de visionnaire et de défenseur de la vérité qui n’hésitait jamais une seule seconde à se faire des ennemis au nom de la liberté d’expression. Cela était impardonnable, surtout pour un esprit aussi égocentrique que celui du mal coiffé.

« Posez-moi ! Sacré nom d’une pipe en Mokuton ! » -gesticulant de manière peu élégante pour tenter de se libérer de l’étreinte de sa ravisseuse-

Tout cela était bien sûr évident que l’homme aux cheveux gras était un peu trop suspicieux, voyant le mal partout. Il était assurément vrai qu’une bonne retouche ne pouvait pas lui faire de mal, mais que du bien. Muramasa croisa les bras, concluant que le mieux était de faire ainsi, puis de s’entretenir dans un cadre plus privé avec la Kunoichi de son problème touchant très surement de l’ordre médical.

« Ma secrétaire est adorable, je le concède volontiers. Alors... C’est elle qui vous a envoyée ici ? Surprenant. Cela doit être d’une importance capitale. Je vous propose de vous occuper du rédacteur en Chef et de sa chevelure un peu trop délaissée au profit de son travail passionné. Ensuite nous pourrons discuter de votre soucis dans un endroit plus approprié.» -dit-il, en fixant la Kunoichi amatrice de coiffure et la victime qui se tétanisait en ouïssant les la discussion qui l’offrait en pâture aux griffes pleines d’écaille d’une succube des profondeurs abyssales-

Admirer la technique d’une personne qui semblait pouvoir user d’arcanes aqueuses n’était pas dénué de raison. Il s'agissait peut-être d’une épreuve tacite où les services d’une sirène de talent ouvrirait un insondable chemin vers la gloire.



_________________

Even a storm that could ruin an umbrella
is not enough to halt a man’s journey.
Tread through wind and rain, and you’re bound to encounter a muddy stream.
And if it must be crossed, it is best to do so unclad.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa#37838 http://www.ascentofshinobi.com/t1934-muramasa-monogatari

Mutation et flemmingite aiguë [PV : Borukan Muramasa] Empty
Sam 8 Juin 2019 - 16:21
Le rédacteur en chef n'est toujours pas aussi convaincu qu'il a tord de penser qu'elle est une assassin envoyée par le Kunaï Emoussé, mais juste une kunoïchi d'Iwa qui venait de base juste pour voir Muramasa, mais puisque les Katons de la Roche souhaitent parler de cette sirène, autant faire d'un Dôton deux coups, elle va parler à Muramasa et leur dire que cette fameuse sirène n'a pas raison d'être, même si celle qui est la cible de ces rumeurs est en train de porter sur son épaule le responsable de ce journal remplis de scandales. Enfin bref, il tente de se débattre en vain, le gardant toujours sur son épaule, elle tente de trouver un endroit où le poser le temps d'une coiffure, surtout que Muramasa semble lui donner le feu vert pour le rendre un minimum présentable, c'était la moindre des choses : comment un rédacteur en chef d'un journal aussi "célèbre" que les Katons de la Roche puisse avoir une telle dégaine ?

- Eh bien, pourquoi ne pas faire les deux en même temps, vous parlez de mon problème en même temps que m'occuper de la chevelure du prestigieux rédacteur en chef de ce journal ? Car cela tombe bien, mon problème et cette "sirène" partagent quelques traits communs.

Et puis, cela lui ferait un peu d'échauffement, pour sa manipulation Suiton, mais aussi sa capacité à fabriquer du savon, elle sortait que très récemment de l'hôpital où se trouvait Abuto, donc elle a besoin de se dérouiller un peu. Elle cherche donc un endroit où ils peuvent parler en privé, bien que les écrivains retournent à leur plume, elle n'a pas envie de faire une démonstration devant tout le monde, déjà pour éviter la honte du rédacteur paranoïaque devant ses collègues, c'est un bon point. Mais elle ne voit aucunes autres portes donc elle pose le rédacteur sur une chaise dans un coin de la pièce avant de former avec son savon un mur à partir de son corps, donc en créant une mare de savon duquel sort un mur. Une fois fait, elle rassemble les cheveux du rédacteur dans une main avant d'incanter une version miniature de sa prison aqueuse, lui englobant uniquement sa chevelure comme s'il avait un casque.

- Bien, maintenant qu'on est un peu plus en privé, je peux vous expliquer ce qui m'arrive récemment : j'ai, depuis quelque jours, une sorte de source de chakra que je n'avais pas de base qui fait opérer des transformations sur mon corps.

Elle génère ensuite du savon à partir de ses mains, venant frotter généreusement la chevelure du rédacteur en chef, il fallait déjà dégraisser tout ça, et ce n'était pas chose aisée. Heureusement, l'eau n'était ni trop froide, ni trop chaude, c'était dans une constante honorable.

- Cette source de chakra est apparue lors d'un entrainement, d'abord il m'a permis de respirer sous l'eau en créant sur mon corps des branchies, vous l'avez compris, c'est à partir de cette "transformation" que cette rumeur de sirène s'est créé.

Une fois ses cheveux bien dégraisser, elle manipule la petite prison aqueuse pour qu'elle reste "solide", la posant dans un coin en la maintenant avec l'aide d'un peu de chakra, puis génère ensuite un autre genre de savon pour redonner un peu plus de peps à ses cheveux.

- Ce n'est bien sûr pas la seule chose que ça fait, en plus des branchies, d'autres organes apparaissent, des organes qui génèrent de l'électricité. J'ignore comment ça marche je l'avoue, et c'est justement pour ça que je viens vous voir.

Après lui avoir bien shampouiner la tête, elle attendit un moment, le temps que le savon fasse effet, puis le rince en faisant un mudra et en crachant un peu d'eau qu'elle manipule pour le rincer sans que ça mouille le sol, bien que les cheveux gouttent un peu du coup, avant de former une autre mini-prison qu'elle pose à côté de la première. Elle manipule ensuite l'eau présent sur les cheveux du rédacteur en chef pour la retirer de ses cheveux et les faire sécher plus vite, ça lui donnait déjà de l'allure alors qu'elle ne l'a même pas encore coiffé ce cher monsieur, ce qu'elle fait avec un peigne fait avec du savon, donnant ainsi une odeur plus agréable aux cheveux du rédacteur en chef. Une fois bien coiffé, elle libère le pauvre jeune homme qui a une chevelure digne des plus grand rédacteur en chef.

- Et voilà ! Avouez que ce n'était pas si insupportable que ça, fufufu~.

_________________
Mutation et flemmingite aiguë [PV : Borukan Muramasa] Ondo
Merci cerise pour la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603

Mutation et flemmingite aiguë [PV : Borukan Muramasa] Empty
Jeu 13 Juin 2019 - 14:45
Mutation et Flemmingite Aiguë
Muramasa x Ryoko

Scheming in the darkness can not be called real subterfuge.
True strength is being able to mislead the eye under the light of day.
Fact and fiction are opposite sides of the same sheet of paper.
Who can see beneath the surface and glimpse my true nature ?





La proposition du Borukan semblait du goût de la jeune femme, qui proposait même de faire d'une pierre deux coups sans plus attendre. L'idée n'était pas mauvaise, permettant de gagner du temps. Le médecin acquiesçait au chant de la sirène mégalomane, qui était dotée d'un tempérament qui était digne de tout membre des prestigieux Katon de la Roche. EN effet, l'impitoyable vocation de journaliste demandait de ne pas avoir froid aux yeux, mais surtout de savoir se mouiller afin d'assurer des lendemains plus proches de la vérité à leurs fidèles lecteurs assidus.

La Kunoichi évoquait un problème de sirène, ce qui était un peu surprenant. Néanmoins, il fallait la laisser s'exprimer plus en détail sur ce sujet pour savoir si tout cela n'était point affabulation. Apparemment, la savonneuse ne voulait pas trop faire montre de ses talents en présence des manieurs de plumes. Vu la taille de son uniforme d'initiée aux arts obscurs, la dichotomie entre pudeur et exhibitionnisme exultait avec fureur.

Une fois dans un coin de la pièce, et que le arcanes interdites offraient une orée plus propice au spectacle des secrets, la mise en plis du rédacteur récalcitrant commença de manière magistrale. Alors que les pouvoirs obscurs du Suiton se mirent à déferler de toutes parts, puis que les vertus pernicieuses du savon exultèrent de mille et une bulles, le récit de la coiffeuse se fit accompagné des gémissements incompréhensibles de sa victime.

« Blop ! Arrr... etez ! Guwalala pwbab ! Chaaa Pi... Pique... Yeux !!! Bwahhhh ! Glob glob ! » -convulsant-

Les propos était surprenant, voguant le fait d'une transformation corporelle tendant vers les créatures dignes des abysses. Le médecin pensait avoir tout vu, mais si ce que la femme racontait était véridique, il s'agissait d'une découverte scientifique pas piquée des hannetons. Le Borukan écoutait attentivement, adoptant un air pensif sur la légende de la sirène de la Roche.

« Si je comprends bien, vous me dites que vous présentez les symptômes d'une transformation corporelle qui tendrait vers la sirène ? Surprenant... Pourtant, je ne me souviens pas avoir déjà lu des histoires de sirènes qui produisent de l’électricité. Elles sont en général vantées pour leur incroyables capacités dans les arts de l'Onkyoton et du Genjutsu qu'elles exploitent malicieusement, afin de séduire les hommes pour les dévorer...»

Le Rédacteur en chef reprit ses esprits à la fin du traitement, découvrant une chevelure soyeuse digne des plus grands adorateurs de scandales et de rumeurs.

« Mais ! Ma chevelure n'a jamais été aussi soyeuse ! » -s'écriant en se passant la main dans ses cheveux avec un effet majestueux qui semblait figer la scène an le temps et l'espace- « Une chevelure digne des Timotei ! » -dit-il, en se gaussant et en se pavanant comme un goguenard personnage-

Muramasa était intrigué par l'histoire de la Sekken, mais lui accordait tout de même le bénéfice du doute avant de la faire interner dans l'aile psychiatrique de l’hôpital.

« Il existe des Shinobi qui peuvent se transformer en animal. Les Yasei notamment, mais vous n'êtes pas l'une des leurs. J'imagine que vous commencez à développer des capacités similaires à ces derniers. Vous pourrez certainement vous transformer en animal aquatique si vous réussissez à exploiter ce nouveau chakra qui est dans votre cœur. »
Le médecin connaissait bien feu un certain personnage tentaculaire, mais aussi la terrible capacité des Yasei pour avoir croisé un homme pouvant se transformer en scorpion noir. Le Yuukan était sombre, et emplit de terreurs.



_________________

Even a storm that could ruin an umbrella
is not enough to halt a man’s journey.
Tread through wind and rain, and you’re bound to encounter a muddy stream.
And if it must be crossed, it is best to do so unclad.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa#37838 http://www.ascentofshinobi.com/t1934-muramasa-monogatari

Mutation et flemmingite aiguë [PV : Borukan Muramasa] Empty
Jeu 13 Juin 2019 - 23:04
Après avoir rendu les cheveux du rédacteur si chatoyante et soyeuse que même les femmes présentes entre ses murs en seraient jalouses - et encore, en ayant vu vite fait l'état de ses pauvres âmes ayant soif de vérité devant leur page, plume à la main, elle a bien l'impression que l'hygiène de ces personnes sont à redoutés -, le rédacteur en chef, malgré ses gémissements, est impressionné et semble déjà se sentir comme étant un homme nouveau. Elle ignore qui sont ces Timotei, mais certainement est-ce des hommes classes vu comment il en parle. Enfin, elle a expliquer pendant cette petite interlude hygiénique et sanitaire pour expliquer à Muramasa son problème, et si lui aussi semble aussi dubitatif quand au fait de dire que c'est elle "la sirène" - l'expliquant clairement que les sirènes, ça fait pas des décharges, mais ça chante pour se dépêtre de la chair d'hommes -.

- Ah, je ne suis pas la seule à dire que cette comparaison est totalement débile et infondée. Pourquoi une sirène sérieusement ?

Elle hausse les épaules alors que le rédacteur semble perdu dans une faille spatio-temporelle en train de bouger ses cheveux dans une séquence qui semble durer des heures et des heures, au moins, ça veut dire qu'il adore sa nouvelle coupe. Et encore, elle n'a rien toucher au niveau des vêtements, mais il y a moyen de voir comment rendre ça encore plus élégant et raffiné, de quoi vraiment ressembler à un vrai rédacteur en chef. Enfin, Muramasa explique qu'il existe des shinobis capable en effet de se transformer en animal. Elle réfléchit, en effet, elle ne fait pas partis de ces "Yasei", en tout cas, ce nom ne lui dit rien.

- Mais comment je me suis retrouver avec cette capacité à me transformer en un animal aquatique et électrique ? C'est la question que je me pose ... et surtout, pourquoi il se manifeste sans que j'en ai le contrôle ? J'arrive toujours pas à comprendre comment j'en suis arrivé avec ce chakra qui s'amuse à modifier mon corps comme un chirurgien fou.

Enfin, au moins, elle sait qu'un autre clan est capable de faire ça aussi ... mais comment en rencontrer un ? Ce n'est pas comme si tout était accessible ... mais bon, certainement est-ce encore pour bien plus tard, ce clan n'est pas à Iwa, donc pour les voir, il aurait fallu qu'elle soit Chunin ... ce qu'elle n'est pas malheureusement.

- Mmm ... vous connaissez un de ces Yasei ? Peut-être qu'ils pourront m'aider aussi ... au moins à contrôler cette ... chose.

_________________
Mutation et flemmingite aiguë [PV : Borukan Muramasa] Ondo
Merci cerise pour la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603

Mutation et flemmingite aiguë [PV : Borukan Muramasa] Empty
Sam 15 Juin 2019 - 12:09
Mutation et Flemmingite Aiguë
Muramasa x Ryoko

Scheming in the darkness can not be called real subterfuge.
True strength is being able to mislead the eye under the light of day.
Fact and fiction are opposite sides of the same sheet of paper.
Who can see beneath the surface and glimpse my true nature ?





Une énigme se terrait au plus profond de la Kunoichi, qui s’avérait être un cas rare et surprenant appartenant aux terreurs emplissant les ténèbres du Yuukan. En tant que scientifique, le Borukan n’avait aucune certitude sur l’étrange phénomène de mutation que traversait la savonneuse. Néanmoins, il pouvait se risquer à émettre certaines hypothèses pour tenter de déchirer le voile du mystère. Alors que le rédacteur en chef s’extasiait de sa nouvelle chevelure soyeuse et brillante, n'accordant que peu d’importance à la discussion entre les deux Iwajin, qui commencèrent à essayer de résoudre la fable planant autour des sirènes et de leur légende.

« Je ne vois que deux possibilités expliquant la mutation de votre chakra. Premièrement, vous avez peut-être été exposée à une source qui à déclenché des perturbations dans votre organisme. Une sorte de contamination chakratique. Vous devez connaître ces légendes autour des suceurs de sang, dont la morsure suffirait à transformer la victime en créature de la nuit. Je ne me souviens pas de légende similaire concernant les sirènes… On dit que toute légende à pour origine une part de vérité. Deuxièmement, ce chakra sommeillait déjà en vous à la base et quelque chose l’a réveillé. Vous aviez peut-être un ancêtre Yasei dans votre arbre généalogique. Enfin, tout cela est nébuleux.»

Le parangon est un peu songeur sur le problème de l’origine de ce chakra mystérieux, mais de nombreux secrets entouraient le chakra et ses pouvoirs.

« Je ne connais aucun Yasei. De ce que je sais, la plupart sont originaires du pays du vent. Néanmoins, énormément de Kazejin aime voyager. Vous devriez être capable d’en croiser un avec un peu de chance. Vous pourriez aussi émettre un contrat qui demande des informations à ce sujet. »

Le médecin fixait la jeune femme qui arborait une tenue assez suggestive pour laisser planer le doute sur ses activités nocturnes, constatant que la sirène mutante ne devait pas rouler sur l’or et donc travailler dans le quartier d’Iwajuku en tant qu'hôtesse de bar ou coiffeuse pour mettre du saumon sur ses sushis. Triste monde tragique. La savonneuse ne devait pas avoir les moyens pour émettre un contrat dans la quête de vérité qui la taraudait nuit et jour.

« Je dois en savoir plus sur votre environnement de vie. Exercez vous des activités hors du cadre de votre vocation de Kunoichi par exemple ? Dites m’en plus.»



_________________

Even a storm that could ruin an umbrella
is not enough to halt a man’s journey.
Tread through wind and rain, and you’re bound to encounter a muddy stream.
And if it must be crossed, it is best to do so unclad.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa#37838 http://www.ascentofshinobi.com/t1934-muramasa-monogatari

Mutation et flemmingite aiguë [PV : Borukan Muramasa] Empty
Sam 15 Juin 2019 - 16:09
Alors que le rédacteur en chef était en train de s'extasier de sa nouvelle chevelure, semblant dans un autre monde actuellement que ceux dans lequel se trouve la savonneuse et Muramasa, ce dernier réfléchissait à des suppositions quand à l'arrivé soudain de ce chakra : il propose deux solutions à cette énigme, d'abord il pourrait s'agir d'une contamination de chakra, et dans ce cas, cela voudrait dire qu'elle a été en contact avec une Yasei qui l'a mordu, mais ce n'est pas vraiment le cas pour Ryoko. La seule Yasei qu'elle connaît était un chat, et comme on dit si bien, les chiens ne font pas les chats, alors elle ne verra pas pourquoi cette Yasei la transformerait en anguille électrique. Donc cette solution ne doit pas être la bonne, mais ensuite, il lui dit qu'elle devait avoir ce chakra qui sommeillait en elle depuis tout ce temps et qu'il commence à se manifester par n'importe quelle manière. Elle se rappelle que c'était pendant un combat contre Toph.

- Je vois, le second cas me semble le plus envisageable ... je me rappelle pas avoir été contaminé, que ce soit par morsure ou autre moyen de propagation, par un Yasei, je n'en ai croisé qu'une au court de ma vie à Tsuchi no Kuni, et elle n'avait rien d'un poisson.

Enfin, l'homme ne connait pas de Yasei, qu'elle tristesse. Elle soupire un bon coup en l'entendant lui demander si elle pouvait émettre un contrat. Bien sûr qu'elle le peut, mais d'un, même si elle a les moyens de le faire, ça coûte cher, et elle préfère investir dans l'immobilier pour accueillir les membres de son clan à Iwa, et de deux, elle n'a pas beaucoup de temps. Entre les missions, le dojo de Toph à protéger - parce que bon sang, elle a pas mal de personne qui n'aime pas ce dojo - et le garder en activité, elle n'a pas beaucoup de temps libre. Enfin, l'homme voulait en savoir plus sur son environnement de vie, visiblement après avoir reluquer sa tenue actuelle.

- Je vis très bien vous inquiétez pas, et en dehors de mon travail de shinobi, je m'occupe généralement de protéger le dojo de Toph lors de son absence et d'apprendre quelques techniques Suiton dans le mien, une idée de Toph ça aussi lorsqu'elle a abandonné la voie du pugiliste pour se tourner vers les arcanes sombre du Bushido. Sinon je fais aussi un peu dans l'immobilier, mais j'ai pas beaucoup de temps à y consacrer avec tout ça ... et pourquoi me posez-vous cette question, est-ce ma tenue qui vous procure cette mauvaise sensation que je vis dans la misère ?

Elle le regardait, un sourire sournois sur le visage, encore un qui est tombé dans le piège charnelle de Ryoko, un homme qui n'arrive pas à voir au-delà de l'apparence, se concentrant sur la rose et non pas sur les épines qui l'entourent.

_________________
Mutation et flemmingite aiguë [PV : Borukan Muramasa] Ondo
Merci cerise pour la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603

Mutation et flemmingite aiguë [PV : Borukan Muramasa]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: