Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko]


Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] Empty
Jeu 21 Mar 2019 - 22:12


« - Pfiou... »

Le soleil tapait assez violemment cet après-midi, pour un jour de printemps. Je me dirigeais vers le bord du terrain où j'avais posé mes affaires, me saississant de ma gourde d'eau. Je buvais de grandes gorgées avant de me verser le reste de l'eau sur la tête et le visage. Mes vêtements étaient trempés de sueur. Fallait dire que je me donnais à fond !

Décidément, toutes ces journées passées sur le canapé à me nourrir de chips avaient fait des ravages. Je n'avais pas pris un gramme de gras, non ; mes muscles étaient toujours aussi bien dessinés. Simplement, mon endurance et mes capacités n'étaient pas aussi bonnes qu'à ma sortie de l'académie. J'attrapais une serviette pour m'éponger le visage.

« - Ahhh saloperie... ! »

Plié en deux, les mains sur les genoux, j'essayais tant bien que mal de reprendre ma respiration.

[ Regarde discrètement, mais je crois qu'on a une spectatrice. J'AI DIT DISCRÈTEMENT ! ]

Je jetais un coup d’œil furtif par-dessus mon épaule, digne d'un ninja de haut rang.

[ Ouais ouais, c'est ça. ]

Effectivement, une jeune femme se trouvait à l'autre bout du terrain. Et apparemment, elle regardait dans cette direction. C'était tout ce qu'il me fallait pour me rendre ma motivation et me donner un coup de boost.

« - Ah c'est pour ça, je trouvais qu'il faisait plus chaud tout d'un coup... »

Je ne voyais pas son visage, ni son corps, et je n'avais même aucune idée de son âge, mais dans le doute... J'enlevais mon débardeur de sport d'un geste très théâtral.

[ Pouahaha le frimeur, j'hallucine. ]

Je bombais le torse, contractais les abdos, puis repartais à l'assaut de mon entraînement acharné comme si de rien n'était.

Le but de mon travail ? Améliorer mes esquives ! En tant qu'utilisateur de Taijutsu, je savais facilement esquiver, bien sûr... à condition que mon adversaire soit handicapé. Non, vraiment, quelque chose n'allait pas. Mon endurance n'était quand même pas si terrible que ça, si ? Non, ça devrait être autre chose... Peut-être mon attention.



_________________
Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] D2tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203

Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] Empty
Sam 23 Mar 2019 - 0:06
Etsuko avait choisi de profiter de son séjour à Kumogakure no Sato pour s'entraîner et montrer la véritable envie qu'elle avait, elle et Iwa de manière plus générale, de former une alliance avec le village caché des nuages. En plus de passer son temps, il lui fallait des actions, des preuves concrètes qu'elle souhaitait, et donc son village, se rapprocher de Kumo et de travailler ensemble. Et pour elle, le premier pas à faire était sur les terrains d'entraînement. S'y dirigeant une nouvelle fois, la jônin avait poussé la porte qu'on lui avait indiqué la veille comme étant un lieu souvent libre. Et cette fois encore, elle se retrouva face à une présence autre que la sienne.

Silencieuse, elle resta pour observer le jeune homme qui visiblement s'entraînait dur. Elle restait dans l'ombre de l'entrée, proche d'un arbre dans le coin de la pièce à ciel ouvert. Le jeune homme sembla finalement la remarquer, jetant un coup d'oeil peu discret vers elle comme pour vérifier qu'il l'avait bien vu. Qu'elle était toujours présente. Etsuko fronça légèrement les sourcils en le voyant enlever son haut, ne s'attendant pas du tout à ce genre de comportement d'un jeune shinobi. Était-ce une tentative de séduction grossière ? Elle ne put s'empêcher d'avoir un sourire d'amusement.

La Taicho enleva son manteau et s'avança, sa tenue d'entraînement lui collant au corps pour ne pas la gêner dans ses mouvements. Elle avait son bandeau autour du bras gauche, indiquant sans détour son appartenance à Iwa. Elle le salua d'un geste de la tête, avec un léger sourire toujours présent sur ses lèvres. Il était assez amusant. Elle avait bien observé ses gestes. Frimeur mais pas expert, elle ne sentait pas en lui la puissance qu'elle avait vu chez d'autres. Etsuko prit alors la parole, observant un peu ses réactions.

« Ohayo, c'est bien de s'entraîner si tôt. La motivation, c'est important pour les shinobis. Tu t'en sors tout seul ou tu accepterais un peu d'aide ? J'ai aussi besoin de m'entraîner et toute seule c'est un peu ennuyeux... Utilisateur de taijutsu, je me trompe ? Je m'appelle Naari Etsuko, tu me montres ce que tu sais faire ? »

En garde, la jeune femme attendait de voir un peu à quoi elle avait à faire exactement.

_________________
Theme song : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] Empty
Sam 23 Mar 2019 - 23:23
Je me mouvais rapidement autour des mannequins d'entraînement, affrontant des fantômes, esquivant des frappes invisibles. Assez compliqué de progresser de cette façon, étant donné qu'il était difficile voire impossible de se faire surprendre par des coups imaginaires.

[ Wooow, j'aurais jamais cru que ça marcherait... ]

Que ça marcherait ? Non, je disais justement que ça ne marchait pas, ou que c'était en tout cas complexe.

[ Je parlais du coup du T-shirt... ]

Le coup du... du T-shirt ?! Entendant des bruits de pas, je fis rapidement volte face pour me retrouver nez à nez avec la jeune femme du bout du terrain. La surprise me fit reculer d'un pas. J'avais l'air malin, maintenant.

[ Qui fait le malin, tombe dans le ravin... ]

Elle avait un visage très doux, des cheveux de jais faisant ressortir ses yeux d'un vert hypnotisant ; ce qui ne m'aida vraiment pas à me reprendre.

« - J-je heu... Hum... Bonjour. »

[ Ah non mais là, c'est trop gênant. Même pour moi. Je me déconnecte, salut. ]

Toujours le chic pour m'aider dans les situations compliquées, décidément. Confus, je baissais les yeux, tombant par la même occasion sur son bandeau Iwajin.

« - Oh... »

Elle faisait donc aussi partie de la délégation venant d'Iwa. La jeune femme n'avait pas l'air beaucoup plus âgée que moi, mais elle avait indiscutablement l'air plus mature que moi. Hors de question de faire passer les Kumojins pour des idiots sans manières ! Je devais me reprendre. Je relevais la tête, affichant mon plus beau sourire.

« - Veuillez m'excuser, Naari-san. Je suis Sharrkan, pour vous servir. » Dis-je en effectuant une révérence, marquant une légère pause. « Je serai très honoré de votre compagnie.
Et hum... oui, je m'entraîne au Taijutsu, mais je suis pas très bon.
»

Je me grattais l'arrière de la tête, preuve de mon embarras. Inutile de mentir, elle s'en apercevrait très vite de toute façon. Je trottinais quelques mètres en arrière, m'arrêtait quelques instants, soulevant la poussière du terrain. Je chargeais directement sur le mannequin, enchaînant sur un coup de poing simple. J'esquivais deux frappes imaginaires avant de revenir à la charge avec un side-kick, puis esquivant à nouveau de quelques mètres. Je stoppais là, haletant, avant de me pencher comme si je recevais des applaudissements. J'espérais qu'elle ait le sens de l'humour, sinon j'allais avoir l'air encore plus stupide...

_________________
Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] D2tn


Dernière édition par Sharrkan le Sam 30 Mar 2019 - 22:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203

Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] Empty
Jeu 28 Mar 2019 - 4:56
Etsuko observa avec attention les mouvements du jeune homme. C'était... Un débutant. C'était certain. Mais il était motivé, c'était à vrai dire la seule chose qu'elle demandait à un élève. Avec de l'attention bien sûr, sans quoi la motivation se dissipait et disparaissait dans des sentiments négatifs. Il baffouilla un peu, sans doute prit par surprise, ne s'attendant pas à une telle réaction de la jônin qui sourit légèrement, amusée.

« Enchantée, Sharrkan. Ne t'en fais pas pour ton niveau actuel, il faut bien commencer quelque part. Je suis certaine qu'un jeune shinobi déterminé comme tu sembles l'être n'aura aucun mal à apprendre et à devenir meilleur que ses ainés. »

En ajoutant un peu histoire de tester sa réaction, elle le laissa se placer. Alors qu'elle pensait qu'il lui montrerait en l'attaquant elle directement, il préféra se mettre face aux mannequins, ce qui la laissa pensive. Il faisait des mouvements de recul, sans doute pour mimer des esquives, mais il semblait s'emmêler tout autant. Il enchaina quelques mouvements, l'attaque démontrant un niveau correct pour un débutant. C'était cependant dans ses esquives qu'il pataugeait. Sans doute à cause de l'absence de véritable opposant. Pensive, la jeune femme eu un nouveau sourire amusé après un instant d'incompréhension face à ses salutations. Visiblement, il aimait faire le pitre, restant heureusement dans des proportions acceptables pour le moment. Un entraînement trop sérieux n'était pas toujours la seule solution, encore moins la meilleure. Elle applaudit doucement avant de s'avancer vers lui sans un mot.

Précise, elle l'attaqua d'abord une fois. Assez lente, elle était facilement prévisible. Poing fermé, estoc droit vers son ventre, elle s'était légèrement courbé pour l'atteindre en gardant une certaine distance. Ses appuis étaient reposés, elle n'était pas véritablement en position de combat.

« Voilà comment tu attaques pour l'instant. Tu as envie, mais tu es trop franc, trop direct. Tu ne penses pas à tout ton corps. »

Se reculant d'un petit bond en arrière, la jônin changea totalement de posture. Toujours un peu en avant, elle l'était cependant beaucoup moins et elle jouait avec son propre poids, le faisant basculer avec finesse d'un pied à l'autre. Elle bougea alors beaucoup plus vite et se rapprocha de lui.

« Attaque moi en même temps que je t'attaque. »

Elle arriva alors à portée d'attaque et mima une nouvelle frappe en utilisant l'énergie qu'elle avait dans les jambes. Beaucoup plus dangereux, celui-ci laisserait sans doute un beau bleu au jeune homme s'il ne parvenait pas à l'esquiver. De son côté, malgré son apparente ouverture du fait de son attaque, elle était sur ses gardes et ses appuis mouvants lui offraient la réactivité dont elle avait besoin pour esquiver, qu'importe l'attaque. La première étape était ici. Pour bien combattre au corps à corps, il devait savoir bouger. Savoir utiliser son corps entier. Et pour cela, de véritables esquives et non des imaginaires parades seraient bien plus efficaces. Du moins c'était là la vision de la Taicho d'Iwa.

_________________
Theme song : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] Empty
Jeu 28 Mar 2019 - 13:12
J'étais plutôt fier de mon enchaînement, me tenant droit comme un I, les poings sur les hanches. Naari-san eu l'air d'apprécier la petite blague, applaudissant doucement et souriant. Elle s'approcha lentement, tout en souriant, sans dire un mot.

[ Euh, ça sent la douille, là. ]

Elle se pencha en avant, visant mon estomac d'un coup de poing. J'écarquillais les yeux, n'étant absolument pas préparé à ça. J'eus le temps de me reculer un peu, son poing frôlant mon ventre. Même sans réel impact, j'avais ressenti la puissance qui émanait d'elle. Si elle avait vraiment voulu m'atteindre, elle n'aurait eu aucun problème à ça, c'était sûr. Et je n'aurais rien pu faire.

La kunoïchi recula, me laissant le temps de me préparer à la prochaine attaque. Elle tint un discours qui fit écho à mes oreilles : Shin m'avait dit presque la même chose. Les mots n'étaient pas les mêmes, mais le sens demeurait ; trop brusque, pas assez de finesse. Mais je voyais mal comment je pouvais faire dans la finesse avec mon gabarit...

« Attaque moi en même temps que je t'attaque. »

Est-ce que j'avais vraiment le droit de l'attaquer, même dans un combat amical ? Et je ne me demandais pas ça parce qu'elle était une femme. J'avais appris très tôt qu'il ne fallait pas sous-estimer les femmes ; c'était elles qui portaient les coups les plus douloureux. Non, c'était plutôt vis-à-vis de son statut. Porter des coups contre une délégation étrangère... J'allais aller en prison, non ?

[ Pas le temps de se poser des questions ! ]

Le second coup arriva, beaucoup plus furtif que le premier. Je n'eus aucun de mal à faire la différence avec le premier lorsque celui-ci m'atteint de plein fouet. "Ouf" fut le bruit de l'air se vidant de mes poumons. Je souriais tout en serrant les dents. Non, elle ne faisait pas semblant, et elle ne comptait pas m'épargner. Je devais absolument me concentrer.

Son attaque laissa une ouverture, m'invitant à riposter. Mais s'il y avait bien quelque chose que j'avais compris en grandissant, c'était que les occasions trop belles étaient truffées de pièges. A la place, je tentais de mettre à profit ce que j'avais appris avec son collègue. Je concentrais le chakra dans mes orteils, cherchant à passer dans son dos pour l'avoir à revers. Je pensais bien que ça ne suffirait pas pour l'avoir, la jeune femme semblant avoir beaucoup d'expérience en combat. Mais au moins, je lui montrais que j'arrivais à réfléchir. Parfois. Quand je me concentrais.

Je tentais un coup de pied circulaire dans ses jambes, tout en attendant une riposte directe, n'ayant toujours pas décidé si ça valait le coup d'aller en prison.

_________________
Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] D2tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203

Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] Empty
Sam 30 Mar 2019 - 0:40
Etsuko observa un peu les réactions du jeune homme. Toujours un peu trop stable sur ses appuis, trop pesant. Elle l'avait touché avec une certaine facilité, mais c'était bien normal puisqu'il était un apprentit, un genin qui en était au début de sa voie quand elle-même était bien avancée. Alors qu'elle s'attendait à une réponse assez brutale et directe face à son coup qui avait atteint le ventre du jeune kumojin, elle fut agréablement surprise de le voir tenter quelque chose de moins prévisible.

« Pas mal ! »

Utilisant ses appuis, elle fonça d'un seul coup droit devant elle, prenant deux mètres de distance avant de se retourner vers lui.

« Comme tu peux le voir, être sur ses appuis permet de réagir très vite. Si tu es sur tes talons, tu es trop stable. Trop passif. Essaie de rester sur l'avant de tes pieds, prêt à réagir. Pour le reste, tu n'as qu'à te laisser porter par ton instinct et tes sens. Pressent quand une attaque t'arrive dessus, comprend le mouvement et trouve par où tu peux te déplacer pour ne pas la prendre de plein fouet. Maintenant que tu as pu voir l'exemple, à ton tour d'essayer. »

Elle se mit en garde et lui fit face. Après quelques instants de placement qu'elle offrit au jeune homme, elle revint sur lui, commençant à enchaîner les coups. Au début, elle faisait des mouvements prévisibles. Des coups de poing droit devant elle et assez lents, des coups transversaux. Puis elle commença petit à petit à accélérer, jouant plus sur la surprise et la feinte.

L'esquive n'était pas quelque chose qui s'apprenait comme une technique habituelle. Elle ne pouvait pas enseigner les bases pour petit à petit faire prendre conscience à son élève chaque élément qui composait la technique en question, et comment les mettre en oeuvre parfaitement jusqu'à ce que cela devienne un automatisme. Ici, il s'agissait d'une capacité à lire les mouvements, à comprendre ce qui allait se passer. Et c'est seulement ceci qui leur permettrait de comprendre comment se déplacer. Une fois la question des appuis réglée, il ne restait plus que l'exercice à ses yeux de véritablement valable. Si elle avait du lui enseigner le blocage, ça aurait été une autre histoire puisque les mouvements étaient répétitifs, mais l'esquive était avant tout, pour elle, la compréhension des actions de son adversaire. L'anticipation qui ne s'apprenait que par la pratique.

Accélérant encore, la jeune femme finit par tenter de lui mettre un véritable coup de pied sans pour autant y accorder toute la puissance qu'elle y mettait en combat, son coup de pied fouetté latéral et semi-circulaire ne s'enflammant pas cette fois-ci. Elle ne voulait pas le blesser, simplement tester ce qu'il avait pu comprendre de ce qu'elle venait de lui raconter et de ce qu'elle l'avait fait appréhendé juste avant. Elle s'arrêta après ce coup, lui faisant face, souriante.

« Alors ? Comment te sens-tu ? Tu penses que tu peux continuer ou tu as besoin d'une petite pause ? »

_________________
Theme song : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] Empty
Sam 30 Mar 2019 - 22:12
Comme prévu, la feinte ne réussit pas. Elle s'éloigna de quelques mètres mais au moins, je n'avais pas encaissé d'autres coups. La kunoïchi se déplaçait comme si elle volait, comme si elle flottait à quelques centimètres au-dessus du sol. Je voyais le résultat attendu, mais j'avais beaucoup de mal à le mettre en pratique. Elle m'expliqua que c'était à cause de mes talons, que j'étais trop stable. Que je devais plutôt m'appuyer sur la pointe de mes pieds.

« - Alors on en revient à mes orteils... » Marmonnais-je.

Les deux Iwajins que j'avais rencontrés en quelques jours m'avaient tous les deux parlé de mes orteils. Etait-ce vraiment là la solution ? Est-ce que les orteils étaient la réponse à tout ? Ou est-ce que les habitants du pays de la terre vouaient une obsession assez particulière aux doigts de pieds ? Je n'en savais rien, et ce n'était pas à moi de juger. Mais ça valait le coup de suivre ces conseils ; ça avait bien marché, la première fois.

Elle continua ses explications, énumérant les principes même d'une esquive : être prêt à réagir, pressentir, analyser, comprendre, agir. Ça faisait beaucoup de choses à faire avec son cerveau en moins d'une seconde. Je n'étais pas sûr d'être assez intelligent pour faire ça aussi rapidement, déjà qu'il me fallait trois quarts d'heure tous les matins pour décider de mon petit-déj, alors que je prenais tous les jours la même chose depuis des années...

Bon, alors, première étape : s'appuyer sur le devant de ses pieds plutôt que sur les talons. C'est assez étrange, surtout quand on a pas l'habitude. Il fallait déplacer complètement son point d'équilibre. J'avais l'impression d'être une ballerine, alors que j'en étais pourtant très loin. Deuxième étape, se tenir prêt ; se mettre en garde, ça allait, je gérais. Ensuite pressentir... Plus facile à dire qu'à faire, mais juste avant qu'elle s'élance, j'avais pu remarquer que son buste s'était penché un peu plus en avant. Maintenant, suivre son instinct et ne pas s'en prendre plein la tronche. Facile.

Elle s'élança, toujours aussi légère, enchaînant les coups. Etsuko-san commença par des coups simples et assez prévisibles, pour monter petit à petit la difficulté. Garder la tête froide, ne pas se laisser déconcentrer même si je n'arrivais pas toujours à esquiver.

Soudain, du coin de l'oeil, je la vis balancer son poids sur l'autre pied, comme au ralenti, et en même temps très vite. Je bondis sur le côté opposé. J'avais réagi sans réfléchir, comme par... Instinct. La théorie commençait à rejoindre la pratique, apparemment. Elle s'arrêta, souriant.

« - S'arrêter alors que vous vous occupez si bien de moi ? » Dis-je en souriant. « Plutôt être damné ! »

Sentant quelque chose de chaud et poisseux sur ma lèvre, je levais le poignet pour l'essuyer, trouvant un mince filet de sang. À quel moment avait-elle réussi à m'atteindre le visage ? Cette femme était une vraie panthère ; aussi rapide et aussi agile dans ses mouvements. Je craquais ma nuque, me remettant en position de combat.

« - Je sens que la pratique commence à faire son effet. Je suis prêt, sensei ! »

_________________
Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] D2tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203

Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] Empty
Dim 31 Mar 2019 - 16:36
Etsuko hocha la tête. Il pouvait continuer, parfait. Et elle n'allait pas diminuer le rythme, bien au contraire. Il commençait à ressentir ce qu'il devait, utiliser correctement ses perceptions pour réagir en conséquence. Elle eut un léger sourire à ses remarques successives. Il aimait bien l'apprentissage et il se débrouillait sans trop de soucis. Autant continuer donc !

Elle se relança à l'assaut, continuant de l'enchainer sans trop lui laisser de répit. Après cinq minutes de ce traitement pendant lequel elle avait analysé ses mouvements, elle s'arrêta et lui expliqua ses défauts un à un et comment les corriger. Son centre d'équilibre un peu plus au centre pour ne pas tomber si jamais il était prit par surprise, ses appuis devaient être assurés et assez stables malgré tout, il ne fallait pas qu'il tombe à cause d'un coup de vent. Ses yeux et ses oreilles toujours en alerte, certaines méthodes de leurre pouvant tromper facilement ou une bombe fumigène qui peut causer de gros dégâts si on ne prête attention qu'à la vision...

Elle reprit ensuite l'entrainement physique avant de faire une nouvelle pause, et continua ainsi pendant près d'une heure avant de s'arrêter. Elle attrapa sa gourde dans son sac et bu un peu avant de s'en passer sur le visage, donnant de son énergie pour pouvoir lui apprendre les bons gestes. Ne pas oublier la possibilité de se baisser, de sauter en l'air quand les côtés ou l'arrière n'étaient pas des bonnes solutions, parfois même vers l'avant si on se trouve face à une arme d'hast... Elle essayait de penser au maximum de possibilités pour qu'il perfectionne ses esquives puisque c'était là la première étape. Elle-même avait commencé son apprentissage des combats à mains nues par les blocages, l'étape précédente.

« Bien. Bois un peu toi aussi, après on fait un dernier test où je vais vraiment t'attaquer, si tu parviens à esquiver ce sera bon je pense. Mais il faudra que tu continues de t'entrainer durement et si possible avec quelqu'un d'autre les prochains jours, pour que ça finisse de rentrer dans ta mémoire à long terme et que ton corps prenne bien les mécanismes. En garde ! »

Elle lui fonça alors dessus et cette fois-ci, elle ne se retint plus du tout. Son premier coup fut une frappe directe mais surpuissante, aidée par ses capacités d'eisennin. L'hyperforce était une partie de ses capacités qu'elle n'utilisait que très peu, mais elles n'en étaient pas moins oubliables. Elle enchaina par un coup de pied fouetté latéral qui, cette fois-ci, s'enflamma et termina dans une toupie de coups de jambes, en appuis sur sa main principale. Ses jambes s'étaient cependant recouvertes d'électricité, annonçant clairement la couleur s'il se laissait atteindre. Les trois attaques étaient esquivables certes, mais elles ne laissaient pas le droit à l'erreur. Une bonne manière de voir s'il était prêt.

Les techniques:
 

_________________
Theme song : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] Empty
Mar 2 Avr 2019 - 20:30
Etsuko-san ne se fit pas prier pour continuer l'entraînement. De mon côté, la fatigue commençait à se faire ressentir. Il fallait dire que ça faisait déjà un moment que j'étais sur ce terrain avant qu'elle n'arrive...

Elle enchaîna les coups rapides mais simples, j'en esquivais la plupart, encaissant certains. La demoiselle aux cheveux corbeau notifia chacune de mes erreurs, mais m'expliquant à chaque fois comment y remédier. Elle s'était très investie dans l'apprentissage, la pédagogie semblant faire partie entière de sa personnalité. Le rôle de mentor lui allait à merveille.

[ Et tu as droit à des cours particuliers, petit chanceux... ]

J'essayais de ne pas écouter les commentaires plus ou moins déplacés qui résonnaient aléatoirement dans ma tête, ma concentration étant entièrement dévouée à ma sensei actuelle.

[ Y'a peut-être autre chose que tu pourrais lui dévouer... ]

Je changeais d'appui, m'accroupissant au sol pour éviter un autre coup de poing. Prenant bonne note de tous ses conseils, je faisais en sorte de les appliquer dès que l'occasion se présentait. Mes appuis étaient déjà beaucoup plus assurés qu'au début, mon centre d'équilibre s'étant habitué au léger changement. Après plus d'une heure, une pause plus que bienvenue s'imposa. Suivant ses conseils, je finissais ma réserve d'eau, que j'avais réussi à répartir de façon à tenir tout l'entraînement.

Par contre, je sentais bien moins ce dernier test. J'étais pour ainsi dire, totalement épuisé. Si je ne les contrôlais pas, j'étais sûr que mes genoux se mettraient à trembler. Je me sentais mal rien que d'imaginer les terribles courbatures du lendemain et certainement des trois jours à venir. Mais un autre problème subsistait : je ne gérais pas forcément mon chakra comme un pro, mais je sentais bien que ma réserve arrivait au bout. Néanmoins, je ne pouvais me permettre de la décevoir. Suivant ses ordres, je me mettais en garde.

Elle fonça. Tous mes sens en alerte, mon instinct me prévint que ce coup ne ressemblerait en rien aux autres. Lorsqu'elle leva le poing, arrêtant ses appuis, je bondis sur le côté, plus loin que lors des assauts précédant.

Et effectivement, ce coup était d'une puissance énorme. Tellement puissant qu'il généra une sorte de petite onde de choc, me repoussant sans me toucher. Je recentrais mon point d'équilibre pour ne pas tomber à la renverse. Vu mon état actuel, si ce poing avait atteint sa cible, j'aurais été K.O.

Fonçant à nouveau, elle leva la jambe pour m'avoir d'un coup de pied fouetté. Essayant de mettre en pratique ce qu'elle m'avait enseigné auparavant, je me rapprochais plutôt que de m'éloigner. J'évitais le coup de pied, mais je ne m'étais pas préparé aux flammes qui en sortiraient. Les flammes léchèrent mon bras, me gratifiant d'une belle brûlure dégueulasse qui sentait la viande grillée.

Je n'eus cependant pas le temps de m'apitoyer sur mon sort, car la belle n'avait toujours pas décidé de m'épargner. Prenant appui sur sa main au sol, elle envoya un coup de ses jambes, couvertes... D'électricité ? Elle voulait vraiment en finir avec moi, en fait ?

Je ne su dire si c'était les cours ou simplement l'instinct de survie, certainement une combinaison des deux, mais je réussis in extremis à m'élancer en arrière, tombant hors de portée de sa technique mais à plat, sur le dos. Je puisais dans les toutes dernières réserves de mon chakra pour ériger un mur de terre entre elle et moi, au cas où elle n'ait pas vu que j'étais complètement HS.

« - SENSEI... ! »

Ne sentant pas le coup de grâce arriver, je me permis d'ouvrir les yeux. Si cela avait été un vrai combat, j'aurais été mort. J'avais des plaies qui saignaient, des bosses sur la tête, des bleus de partout, plus la vilaine brûlure.

« - Désolé, Etsuko-san, j'aurai dû vous dire que je n'avais presque plus de chakra. Je ne peux plus du tout combattre. En fait, je sais même pas si je peux me relever... »

_________________
Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] D2tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203

Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] Empty
Mer 3 Avr 2019 - 19:16
Etsuko venait d'enchainer trois coups puissants sans laisser de répit au jeune kumojin, un test bien efficace pour voir s'il était prêt. Et si elle y était allé un peu violemment, elle n'était malgré tout pas trop déçue du résultat. Évidemment, c'était complexe pour lui de tout éviter, surtout enchaîné à un tel rythme. Mais il s'en sortait et c'était satisfaisant. Il avait réussi à esquiver les trois techniques plutôt puissantes bien que la plupart du temps à un cheveux de se faire raffler et envoyer au tapis.

Elle ne put retenir un sourire en le voyant créer un mur et crier, comme affolé. Elle fit le tour de la défense de doton avant de lui tendre une main ouverte, l'air amusé.

« Allons allons, rassure-toi ! Je suis habituée à enseigner, je ne t'ai pas dit que j'étais professeure à l'Académie d'Iwagakure ? »

Elle eut alors un instant de doute, fronçant un peu les sourcils tout en aidant le jeune homme à se remettre debout.

« Ah non... Maintenant que j'y pense, je ne te l'ai pas dit... Bref ! Je suis habituée à enseigner, je sais visualiser l'état de mes élèves et déterminer leurs limites. Je pense simplement que si on s'arrête trop tôt avant la limite, on n'apprend qu'une toute petite partie de ce qu'on pourrait découvrir en poussant un peu les efforts et en cherchant dans la difficulté les solutions à nos problèmes. Et tu t'en es très bien sorti, rassure-toi ! »

Elle s'étira un peu avant d'aller chercher une serviette dans son sac pour essuyer un peu la sueur qui perlait dans son cou. Une heure d'entraînement, ça demandait de l'énergie, qu'importe le niveau de combat de l'individu, elle ne faisait pas exception. Elle but les dernières gorgées de sa gourde puis se retourna vers lui.

« Tu es presque au point, il ne te reste plus qu'à t'entrainer régulièrement pour parfaire tes esquives, mais elles sont déjà d'un niveau respectable. Mes trois dernières attaques étaient réelles, mais si jamais je t'atteignais, j'ai quelques cordes à mon arc pour éviter un drame. Tu ne risquais rien en réalité. »

Souriante et plutôt satisfaite de cet échange, elle estimait avoir fait une première preuve de sa volonté d'alliance entre Iwa et Kumo. Affirmer sa position pour effacer les doutes de la Raikage et en même temps aider ses futurs alliés. Elle fit alors un mudra pour vérifier qu'elle ne s'était pas trompée avant de hocher la tête.

« Tu n'as rien, c'est bon ne t'en fais pas. Des questions sur l'entraînement ou sur la suite pour bien maîtriser les esquives ou tu te sens capable d'en faire sans soucis ? »

Technique:
 

_________________
Theme song : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] Empty
Ven 5 Avr 2019 - 9:36
J'étais là, couché dans la poussière comme un chien, ne sachant pas si mon heure avait sonné et si j'étais censé faire mes dernières prières. Je n'étais pas très croyant et encore moins pratiquant, alors j'avais du mal à savoir vers quel dieu me tourner. Ceux du désert, sans doute, ceux qui m'avaient accompagnés à ma naissance. À moins qu'ils soient fâchés que je sois parti de Kaze ? Mince. Les dieux des shinobis, peut-être ? Cela semblait être le plus approprié, même si je n'étais pas un parfait guerrier. Les dieux des idiots, par contre, m'accueilleraient sûrement les bras ouverts.

Etsuko contourna le petit mur, le sourire aux lèvres. Je pouvais pas lui en vouloir de se foutre de ma gueule, après tout, je serai certainement en train de rigoler aussi si j'avais pas la lèvre inférieure aussi enflée.

Elle m'annonça que je ne craignais rien, que de toute façon elle était prof à Iwa. Ceci expliquait cela, mais je ne me souvenais pas du tout qu'elle l'ait mentionné avant.

Néanmoins, j'acceptais volontiers sa main tendue, me remettant maladroitement sur mes pieds. On avait beaucoup discuté du point d'équilibre et tout mais là, wow, je savais pas où il était parti. Tout tournait autour de moi.

« - Vous avez sûrement raison, » articulais-je difficilement. « Mais si vous pensez que je m'en suis bien sorti, alors je suis content. »


J'avais essayé de dire ça en souriant mais vu ma tronche déformée, ça devait plus ressembler à une grimace. Pour la drague, c'était mort. À moins que Quasimodo soit son fantasme absolu, mais j'en doutais.

« - Je n'y manquerait pas, oui, mais pas demain en tout cas ! »

J'étais presque un peu déçu d'apprendre que je ne risquais rien du tout, mais n'étant pas au courant de ça avant le combat m'avait permis de me donner à fond.

Elle fit un mudra que je ne reconnus pas, puis m'annonça que je n'avais rien. C'était peut-être le cas, mais j'allais quand même surveiller cette sale brûlure de près.

« - Pas de questions sur la technique, non... Je pense que c'est bien assimilé, en tout cas théoriquement. Pour la suite, je vous aurais bien invitée à prendre un verre, mais je crois que je vais plutôt aller faire une sieste de deux ou trois jours. »


Sans blaguer, je penchais mon buste en signe de respect.

« - Merci beaucoup, Etsuko-san. Je n'oublierai pas. Et passez le bonjour à Shin-san de ma part ! »

Décidément, je les aimais bien, ces Iwajins.

_________________
Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] D2tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203

Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] Empty
Sam 6 Avr 2019 - 21:07
La jeune femme aux yeux émeraude remarqua l'air moins certain qu'elle du jeune garçon face à la brûlure qui l'avait éraflé. Son coup de pied était peut-être passé un peu plus près que ce qu'elle ne l'aurait cru, mais son analyse lui avait assuré qu'il n'avait rien de grave physiquement parlant. Elle fit alors un autre petit mudra, infusant ainsi un peu de son énergie médicale en lui pour lui guérir les petites blessures et contusions qu'il pouvait avoir. Ainsi, il n'aurait définitivement plus de quoi s'inquiéter et il serait peut-être sur pied demain un peu plus tôt que prévu.

« Voilà, avec ça, tu devrais être rassuré. Repose toi bien oui, c'est aussi important que l'exercice. Le corps continue de travailler même après le repos, les muscles et l'afflux sanguin continuent leur effort pendant près d'une heure. Pense à bien t'étirer et à boire de l'eau aussi en arrivant chez toi. Les courbatures, c'est toujours ennuyeux. »

Elle fit un petit sourire amusé, racontant les conseils de base qu'elle avait elle-même entendu de nombreuses fois. Un petit rappel ne faisait jamais de mal. La Naari allait partir lorsqu'elle l'entendit mentionner Shin. Elle rougit alors violemment et tourna les talons.

« Oui, oui, je n'y manquerai pas... »

Il le connaissait ? Quoi qu'il en soit, il venait d'aborder un sujet encore complexe pour la jeune femme qui préféra ne pas s'attarder et rentra à la maisonnette qui leur était allouée pendant leur séjour ici.

~~~~~

Le lendemain matin, à l'aube, la kunoichi aux cheveux corbeau s'était levée pour aller s'entrainer. Elle traversa la ville déjà agitée par les marchands et leurs livreurs, une ambiance légèrement similaire à celle d'Iwa bien que l'énergie qui s'en dégageait n'était pas aussi éclectique. Les carioles transportaient plus d'armes, de métaux, mais moins de livres, de sculptures, de meubles, de denrées en tout genre qui avaient des valeurs très inégales. La jeune femme sourit légèrement, ayant une petite pensée pour ses parents qu'elle espérait revoir bientôt, n'étant pas habituée à partir longtemps de son village. Même son séjour à Kaze n'était que d'une semaine, et elle savait déjà que celui-ci serait plus long, déjà partie depuis six jours.

Elle retrouva alors le terrain à ciel ouvert où elle savait ne déranger personne et commença à s'étirer. Son échauffement était lent mais précis et complet. Elle vérifiait bien qu'elle réveillait chaque muscle pour limiter au maximum les chances de blessure, les erreurs arrivant très vite. Même si elle avait la capacité de guérir quasimment tout ce qu'elle pouvait se faire toute seule, elle savait aussi que des blessures trop répétées, même soignées, finiraient par fragiliser son corps et risquait de la rendre moins efficace pour un bon moment, alors autant s'éviter ce genre de troubles.

Alors qu'elle était au milieu de cet échauffement matinal, elle entendit des bruits de pas arriver dans sa direction, un peu pressés. Elle reconnut alors Sharrkan qui semblait chercher quelque chose ou quelqu'un, sans qu'elle ne put déterminer quoi, n'ayant de toute manière aucune idée de son emploi du temps habituel.

« Ohayo gozaimasu Sharrkan. Tu cherches quelque chose ? Quelqu'un ? Je peux t'aider peut-être ? »

Technique de soin:
 

_________________
Theme song : Ici


Dernière édition par Naari Etsuko le Sam 6 Avr 2019 - 23:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] Empty
Sam 6 Avr 2019 - 22:50
Je me réveillais le lendemain matin après l'entraînement avec Etsuko-san. Je pensais me retrouver en miettes, des douleurs dans tout le corps, le visage enflé, mais il n'en était rien. J'avais bien sûr des courbatures, mais je m'étais attendu à pire. Sûrement grâce au dernier mudra qu'elle avait composé avant de partir.

Et pourtant, j'avais un beau mal de tête et des cernes de trois kilomètres sous les yeux. Alors que je ne pensais qu'à dormir, j'avais passé une nuit terriblement agitée. Et la terreur de cette nuit me poursuivait encore ce matin. Il fallait que j'agisse, et vite.

Débarbouillé et habillé, je me précipitais aux terrains d'entraînement de la veille, espérant y trouver la belle Iwajine. Et fort heureusement, elle se trouvait là. J'avançais d'un pas pressé vers elle, ne pouvant attendre plus longtemps. Elle remarqua ma présence, puis mon empressement, avant de me demander ce que je cherchais. Ce que je cherchais...? Je venais de le trouver.

« - Vous... ! C'est vous que je suis venu chercher ! »

Suite à cette tirade mélodramatique, je tombais à genoux devant elle. Non, je n'avais pas réalisé cette nuit qu'elle était l'amour de ma vie et que je ne pouvais pas la laisser repartir à Iwa. Pas du tout.

« - J'ai fait un cauchemar cette nuit ! Ou plutôt plusieurs ! Non en fait, toujours le même, mais plusieurs fois ! Il faut que vous m'aidiez, Etsuko-sensei, je ferai tout ce que vous voudrez ! »

Je m'agrippais à ses jambes.

[ Relève-toi, bon sang, tu m'fous la honte... ]

Baissant la tête, je me redressais lentement. Il fallait absolument qu'elle comprenne la situation.

« - J'étais quelque part dans Kaminari, et un ennemi inconnu nous attaquait. Il voulait détruire Kumo. Je me dressais, prêt à défendre mon village. L'adversaire attaquait et au moment fatidique, je suis resté paralysé ! Je n'ai pas pu esquiver l'attaque ! »

« - Ça aurait pu en rester là, mais... à chaque fois où j'étais censé mourir et me réveiller, je revenais quelques minutes avant le combat. Et tout se déroulait de la même façon, même en sachant que l'attaque venait, je n'arrivais pas à esquiver. En boucle. Je savais que ce n'était pas vrai mais je n'arrivais pas à me réveiller. Et tout semblait si réel... Comme si c'était une vision... »

Je restais un moment dans mes pensées, revoyant les images bien trop nettes qui m'avaient envahi toute la nuit. Est-ce qu'Etsuko-san serait d'accord de m'aider ? Je me doutais qu'elle avait certainement un planning chargé et mieux à faire que d'aider un pauvre Genin perturbé, mais je ne savais pas vers qui me tourner.

« - Je vous en supplie, Etsuko-san... Aidez-moi à maîtriser parfaitement l'esquive. » Dis-je en prenant un air de chien battu.

Les chiens, ça marche toujours avec les filles.

_________________
Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] D2tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203

Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] Empty
Dim 7 Avr 2019 - 0:23
Des élèves incertains, qui paniquaient un peu le moment venu, la jeune femme en avait vu. Mais celui-ci était d'un tout autre niveau. Des cauchemars ? Une attaque inesquivable en boucle ? Était-il si peu confiant ? C'est vrai qu'elle lui avait roussi quelques poils sur son coup enflammé, mais tout de même. Etsuko sourit un peu cependant, lui faisant un geste doux de la main de se calmer.

« Tout va bien, ne t'en fais pas. Là. Tu n'as pas beaucoup dormi, je me trompe ?.. Bon, en temps normal je t'aurais dit de retourner te coucher mais j'ai l'impression que si je te dis de faire ça, tu vas faire le même cauchemar et ne pas te reposer. Donc autant se remettre au travail pour que tu aies plus d'assurance. Commence par faire comme moi. Étire toi longuement, prend le temps de réveiller tes muscles et de t'échauffer. Normalement si tu as bien fait ce que je t'ai dit en rentrant chez toi, ça va suffire à faire disparaître les seules petites courbatures que tu peux avoir. »

Recommençant ses étirements avec lui pour tout lui montrer étape par étape, la Naari vérifia qu'il suivait bien ses consignes. Au vu de son état, elle devait être particulièrement prudente pour ne pas qu'il se blesse et qu'il apprenne bien. Passant ainsi près de quinze minutes en étirements, elle passa ensuite à l'échauffement, le faisant courir un peu avec elle et tester ses articulations. Une fois prêts, elle s'étira à nouveau en lâchant un petit baillement presque totalement contrôlé. La jônin se racla un peu la gorge avant de faire face à son élève qui avait encore un peu besoin d'elle.

« Pour commencer, mets toi en garde et dis moi un peu ce qui t'inquiète le plus. Est-ce que c'est la prévision, est-ce que c'est ton temps de réaction, est-ce que c'est la fluidité de tes mouvements. Si j'en crois la description que tu m'as fait de ton cauchemar, je dirais que c'est la deuxième. Je me trompe ?.. »

Elle écouta sa réponse avec attention, hochant un peu la tête.

« Quoi qu'il en soit, on va refaire le même chemin qu'hier en raccourci pour se concentrer sur la partie qui gêne. D'abord, trois tests de cinq minutes, à chaque fois tu me dis ce que tu penses qui va pas, on voit comment le rectifier et au final tu me dis comment tu te sens, qu'est-ce qui te gêne le plus. »

Elle lui sourit, avenante et calme. Etsuko n'était pas spécialement gênée par le fait qu'il revienne la voir, simplement soulagée qu'il ne lui reparle pas de Shin dans la foulée. Elle ne s'était pas du tout contrôlée face à lui et elle ne savait pas comment il pouvait le prendre. Est-ce qu'il allait la déconcidérer, elle et ses conseils avec son air de gamine écervelée à rougir ainsi à la seule mention d'un nom ?.. Il ne pouvait pas savoir que le jeune homme en question venait de lui déclarer sa flamme et que personne ne l'avait fait avant lui pour elle. Secouant un peu la tête, elle se lança dans l'entraînement de Sharrkan, se concentrant sur lui uniquement.

Elle décela quelques erreurs de placement, des petites hésitations, mais globalement, il s'en sortait bien mieux que le jour précédent. Elle reconnaissait cependant qu'il avait encore quelques affinements à faire s'il voulait éviter de sentir le cochon grillé à la première attaque de katon qui lui arriverait dessus.

« Alors, je t'écoute, le bilan ? Maintenant que tu t'es remis dans le bain, qu'est-ce qui t'inquiète le plus ? »

_________________
Theme song : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] Empty
Dim 7 Avr 2019 - 12:44
Heureusement, l'Iwajine était assez gentille pour accepter de m'entraîner à nouveau. Elle aurait pu me rire au nez ou m'expédier sur la lune d'un coup de pied dans le c... dans les fesses, mais elle n'en fit rien. Sûrement que pour une prof, sa vocation ne se limitait pas aux frontières.

« - Merci Etsuko-sensei... » Dis-je en reniflant doucement.

Je l'imitais immédiatement dans ses mouvements. Les étirements, les échauffements, je savais l'importance de ces étapes et pourtant, je les oubliais bien trop souvent. Ou plutôt, je ne prenais pas le temps de les faire, me disant que je m'en sortirais tout aussi bien sans. Mais ça n'avait aucun rapport avec le fait que je me blessais tout le temps, bien sûr. Rien à voir.

Après un bon quart d'heure d'étirements, la Naari décida de continuer sur une petite course. Je ne fis aucun commentaire ou blague, bien trop effrayé à l'idée qu'elle laisse tomber. Comme demandé, je me mettais en garde.

« - Je sais pas trop... Peut-être un mélange des trois ? Oui, sûrement. »

L'enchaînement commença, cinq minutes où je devais esquiver, m'évaluer. La différence entre hier et aujourd'hui était flagrante, l'entraînement ayant porté ses fruits, et pourtant... La boule au creux de mon estomac ne disparut pas. Mais je n'arrivais pas vraiment à mettre le doigt dessus. Mes esquives étaient globalement bonnes, même que parfois trop hésitantes ou floues, alors qu'est-ce qui n'allait pas ?

[ Le problème, c'est que t'es pas assez musclé. Go muscu. ]

« - Je crois que j'ai peur de pas réagir assez vite, de pas analyser assez vite. Ne pas réussir à prendre une décision le moment venu. C'est comme devoir choisir entre aller à droite ou aller à gauche pour au final foncer dans le mur au milieu, vous voyez ? »

Je me grattais la nuque, fixant mes chaussures et les particules de poussière sur le sol.

« - Peut-être que je réfléchis trop justement, ou que je manque de confiance en moi... Après l'Académie, je ne savais pas vraiment quoi faire, vers quoi me tourner, alors j'ai simplement... Rien fait. Ce qui m'a seulement aidé à creuser mes lacunes. Ça doit être ça. »

Perdu quelques instants dans le vide, je réalisais soudain ce que je venais de dire.

« - Oh ! Pardon sensei, je n'ai pas à vous raconter tout ça. Ce n'est pas votre problème. Merci de m'aider. »

Je tournais la tête sur le côté, regardant quelque chose d'invisible derrière moi, sentant que mon visage devenait brûlant. Pour un utilisateur du Shakuton, c'était un comble.

_________________
Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] D2tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203

Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] Empty
Dim 7 Avr 2019 - 13:47
Etsuko entraînait le jeune homme avec la même dédication que celle qu'elle offrait aux iwajins qui venaient la voir à l'Académie, que ce soit pour des techniques de katon ou autres. Elle n'avait pas de préjugés, un élève était un jeune qui souhaitait apprendre à faire de son mieux, et Reiko serait bien obligée de constater que les efforts de la Taicho étaient sincères, qu'elle souhaitait vraiment, tout comme son pays, cette alliance.

Le climat était aussi tendu et risquait de s'enflammer puisqu'elle soupçonnait les fanatiques de préparer quelque chose. Une libération d'un dieu, ce genre de chose. Et rien que cette pensée, au souvenir des évènements de Kaze, lui glaçait le sang. Elle avait vu le dieu du désert. Et cette... chose... était meurtrière. La Naari secoua alors un peu la tête pour se reconcentrer et écouta le monologue du genin sur sa situation. Elle sourit un peu, légèrement amusée. Mais au lieu de lui répondre par une phrase réconfortante, elle choisi cette fois une autre méthode pour le faire revenir sur terre.

Sans un mot, elle prit d'un seul coup son appuis sur sa jambe gauche et envoya un puissant coup de pied enflammé sur le jeune homme, le forçant à réagir sans plus se poser de questions. Il était face au danger, il devait jouer sur ses réflexes et se positionner correctement pour éviter sans être préveni auparavant cette fois-ci. Aucun doute sur le visage d'Etsuko, elle avait foi en lui. Reposant le pied au sol après son mouvement, elle soupira un peu.

« Tu as bien cerné le problème. Tu te laisses dévorer par tes pensées. Tu n'es pas assez concentré sur le combat pour lâcher prise. On ne peut pas avoir un raisonnement précis et développé au cours d'un combat. On doit s'adapter et se laisser porter par le plus important uniquement. Si tu veux une explication, on a tendance à tout analyser autour de nous de manière naturelle. La distance à laquelle est cet arbre, la couleur du ciel, l'heure qu'il est en fonction de la luminosité, la température extérieure... Il y a énormément de données qu'on regarde et qu'on déduit sans y penser. Le combat doit devenir comme ça pour toi. C'est comme ça qu'on parvient à esquiver sans sortir un parchemin et se mettre à calculer la vitesse, l'angle de frappe, de mettre un exposant en fonction de la nature du chakra... Ce genre de chose. Ferme les yeux, respire. Fais le vide dans ton esprit et concentre toi uniquement sur le combat, pas sur "Est-ce que je vais réussir mon esquive face à cette attaque ?". C'est ça qui t'empêche de la réussir. Allez, on reprend. »

La mise au point faite, Etsuko recommença avec trois nouvelles sessions de cinq minutes. Petit à petit, elle le sentait plus sûr de lui. Son sermon l'avait aussi un peu recadré.

« Laisse la réflexion aux temps qui sont prévus pour ça et laisse toi porter par ce que tu sais et ce que tu sens. »

Sans plus attendre, elle lui renvoya un coup de pied similaire à celui qu'elle lui avait mit avant les explications et les trois nouveaux temps d'acclimatation qu'elle lui avait offert. S'il n'y parvenait toujours pas à l'esquiver entièrement et correctement, alors c'est qu'il y avait un autre problème, ou qu'elle n'avait pas réussi à surmonter le blocage qu'il se faisait.

Technique:
 

_________________
Theme song : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] Empty
Dim 7 Avr 2019 - 18:03
Alors que j'avais la tête tournée pour éviter de regarder Etsuko en face, je vis un mouvement dans ma vision périphérique. Sans avoir eu le temps de réfléchir ou d'analyser, j'avais fait un bon en arrière. J'avais... esquivé ? En voyant son pied couvert de flammes, j'écarquillais les yeux. C'était le même qui m'avait cramé hier ! Mais là, je n'étais pas brûlé. J'avais réagi par instinct.

« - Faire le vide... »

Une belle expression, que je n'arrivais pas du tout à mettre en place. Pour moi, c'était quasiment impossible de "faire le vide". Je réfléchissais tout le temps, à tout et n'importe quoi. Si je devais écrire mes pensées dans un cahier, ça ne voudrait absolument rien dire car chaque mot appartiendrait à une pensée différente. Me concentrer sur un seul sujet... C'était difficile.

« - Respirer... Faire le vide. »

C'est ce que j'essayais de faire malgré tout, m'accrochant à cette petite phrase, la répétant en boucle dans ma tête à défaut de pouvoir l'avoir totalement vide. C'était cette méthode que j'employais avec les trois nouvelles sessions d'attaque. Mais comment étais-je censé faire le vide dans ma tête alors que je n'étais même pas seul dedans ?

[ Ah ouais, alors maintenant ça va être ma faute en plus ? ]

J'accusais personne, je me disais juste que peut-être... Bref.

[ Ok, alors débrouille-toi hein. Faudra pas venir pleurer quand tu te sentiras seul. ]

Est-ce que c'était vraiment comme ça que faisaient les plus grands guerriers ? Sans analyser, sans réfléchir ? Juste à l'expérience et à l'instinct ? Déjà, il me manquait la première, quant au deuxième... Et bien, j'étais toujours en vie, ce qui prouvait que j'en avais quand même un peu.
Les trois sessions de cinq minutes étaient terminées, mais je commençais à connaître la manière de faire de ma sensei. Si le premier coup m'avait pris par surprise, je me doutais qu'elle tenterait à nouveau un coup du genre. Malgré moi, je me tenais sur mes gardes. Mais c'était pas ce que j'étais censé faire !

Et comme la voix dans ma tête avait décidé de bouder, je devais me le dire moi-même. N'y pense pas, Sharrkan, fais le vide, respire... Faire le vide. C'était comme regarder le pain dans le grille-pain. On sait que le pain va bientôt nous sauter à la figure, on a quand même toujours un moment de recul. Quoi que, la métaphore ne s'appliquait pas vraiment à la situation actuelle. Ou bien si ? Nan, c'était le contraire, je devais pas m'y attendre. Mais voilà, à peine je lâchais ma concentration et mon esprit repartait sur des sujets débiles.

Respirer... Faire le vide. Respirer... Faire le vide. Voilà mon nouveau mantra.

Et comme je m'y attendais ou justement ne m'y attendais pas... (c'était à s'y perdre), Etsuko-sensei tenta un nouveau coup de pied. Sans calculer, sans analyser, sans réfléchir si je devais plutôt me jeter à droite ou à gauche, j'esquivais, tout simplement.

_________________
Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] D2tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203

Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] Empty
Dim 7 Avr 2019 - 18:55
La jeune femme était plutôt satisfaite de son évolution. Elle s'arrêta alors, reposant son pied au sol, observant un peu les réactions de Sharrkan. Voyant qu'il avait esquivé sans trop de problèmes, elle hocha la tête.

« Bien, j'ai l'impression que tu as compris maintenant. »

Elle s'étira un peu, observant le garçon et vérifiant son état physique.

« Bien sûr, ce que je te dis là, c'est pour apprendre à te battre. Petit à petit, cette action deviendra naturelle. Esquiver se fera sans réfléchir et tu pourras alors te concentrer sur tout le combat. Comprendre les intentions de ton adversaire et les anticiper pour le vaincre. Voilà comment tu devras combattre plus tard, quand tu seras sûr de toi. »

La Naari s'approcha alors de lui, vérifiant un peu son état physique. Il n'était pas blessé cette fois-ci, et elle lui posa une main sur l'épaule.

« Je pense que cette fois tu es prêt, mentalement comme physiquement. Est-ce que tu veux encore un petit test ou est-ce que tu te sens bien ? »

Selon sa réponse, elle lui referait trois petites sessions de cinq minutes avant de revenir avec à chaque fois vers lui pour déterminer s'il était enfin prêt, terminant par non pas un coup de pied mais deux coups de pied du Dragon enchaînés.

« Voilà, tu peux être confiant maintenant. Vas te reposer, tu en as besoin. Bon repos à toi Sharrkan ! »

Elle lui sourit en le laissant repartir, enfin prêt à faire des esquives dignes de ce nom.

_________________
Theme song : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] Empty
Dim 7 Avr 2019 - 22:50
J'étais prêt. Ou du moins, c'est ce que pensait Etsuko-sensei. Moi, je savais pas trop. J'esquivais toutes les attaques qu'elle m'envoyait et la boule dans mon ventre avait disparu, mais... Voilà. On est jamais sûrs à 100%, pas vrai ? En plus, cette histoire de "faire le vide" me perturbait. Hors de question que je perde contre un truc qui existait même pas physiquement !

« - Encore une fois, merci beaucoup Etsuko-sensei. J'espère que les négociations avec Kumo se passeront bien pour vous, vous êtes quelqu'un de bien. »


Je saluais la Naari respectueusement avant de suivre ses conseils : aller me reposer.

_______________________________________________________

Mais malgré tout, je n'arrivais pas à dormir. Je n'avais pas peur de refaire ce stupide cauchemar, mais cette histoire de vide m'obsédait. Pourtant y'avait vraiment pas de quoi en faire tout un fromage, je le savais, mais bon...

J'eus soudain une idée. Je me levais rapidement de mon clic-clac pour aller chercher de quoi faire une flamme.

J'avais déjà essayé la méditation, visualiser le chakra qui parcourt le corps, l'ancrage, sans jamais avoir de vrais résultats. Mon esprit n'était jamais complètement détendu, ce qui m'empêchait de me concentrer. Mais une image s'était affichée dans mon esprit. Moi, enfant, écoutant les histoires de la doyenne de notre tribu autour d'un feu de camp. J'avais beau me concentrer pour écouter les histoires de mes ancêtres... Mes yeux se retrouvaient inexorablement fixés sur le feu. Et avec cette vision envoûtante, mon esprit se taisait. Tout était silencieux. Je n'entendais plus les récits de grand-mère Feuillage, ni les bruits de la nuit. Ma tête était vide.

Je craquais une allumette dans l'obscurité, focalisant tout mon être dessus, laissant le feu engloutir tout ce qui aurait pu me passer par la tête. C'était... littéralement vide, mais incroyablement apaisant. Plus rien n'existait en dehors de cette flamme. Et lorsque celle-ci se consuma entièrement, j'en allumais une autre, puis une autre, répétant le processus à chaque allumette. Entre deux, j'essayais de m'accrocher au souvenir de la flamme pour ne pas perdre la concentration. Arrivé au bout de la troisième boite d'allumettes, je pouvais visualiser la flamme sans l'allumer. Je la voyais dans mon esprit aussi nettement que si elle était réelle et ici aussi, elle chassait toute pensée parasite, absorbant tout ce qui se trouvait autour d'elle, pour ne laisser rien d'autre que...

Le vide.

_________________
Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko] D2tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203

Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord [Etsuko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: