Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Je suis venu vous dire...
Former l'élite (Ryu) EmptyAujourd'hui à 12:51 par Sakana Ayanokoji

» [Mission rang D] Où est la nourriture ? [PV Jiki Masami]
Former l'élite (Ryu) EmptyAujourd'hui à 12:21 par Miyamoto Teruyo

» Petite demande pour un MCU
Former l'élite (Ryu) EmptyAujourd'hui à 12:09 par Invité

» Revanche aux hauts plateaux |PV TENTEN|
Former l'élite (Ryu) EmptyAujourd'hui à 12:06 par Nihito Meho

» Avengers, assemble ! [Equipe 2]
Former l'élite (Ryu) EmptyAujourd'hui à 12:01 par Chiwa Aimi

» Problème avec les topsites
Former l'élite (Ryu) EmptyAujourd'hui à 11:44 par Jiki Masami

» Monochrome | Solo
Former l'élite (Ryu) EmptyAujourd'hui à 9:26 par Ōryū Yūgiri

» Besoin de soins — [HARUMI]
Former l'élite (Ryu) EmptyAujourd'hui à 8:46 par Kobane Harumi

» violence matinale (Hikoko)
Former l'élite (Ryu) EmptyAujourd'hui à 5:13 par Asaara Riku

» Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko]
Former l'élite (Ryu) EmptyAujourd'hui à 4:17 par Hayai Taishi

Partagez

Former l'élite (Ryu)


Former l'élite (Ryu) Empty
Lun 25 Mar 2019 - 23:04
Un bon matin, j'avais décidé de m'entraîner au lieu de m'engouffrer dans les livres de la grande bibliothèque. En fait je voyais surtout les remarques de mon oncle venir « Olalalala, tu devrais t'entraîner à la place de lire tes conneries » et moi lui répondre « Ne cherche pas la bagarre... allez viens que je te règle ton compte » avant de déguerpir à toute vitesse. Pour éviter ces esclandres bah... j'avais décidé d'améliorer ma vitesse de déplacement. Alors dit comme ça, ça semblait facile hein. Ce n'était pas quelque chose qu'on pouvait apprendre en une séance, ça se travaillait après tout. J'avais beau un peu avoir la tête dans les nuages que je n'en étais pas moins bête. J'avais lu pas mal de livres pour m'aider, il y avait comme toujours, l'étape du malaxage de chakra. Pour moi en fait c'était un supplice, j'avais beaucoup de mal à gérer ça...

C'était d'ailleurs peut-être pour ça que j'étais prédisposé au Hachimon ? Ou alors les dieux m'avaient tout simplement mis à l'épreuve... des marrants hein. Au moins ça m'enlevait un certains poids quand je laissais les portes « ouvertes ». Le flux de chakra était tellement puissant que je n'avais pas à le gérer, juste à l'épuiser jusqu'à m'écrouler.

M'enfin bref, une fois équipé, en tenu et échauffé, je rejoignis le premier terrain d'entraînement libre. Aujourd'hui il n'y avait pas foule, c'était plutôt bien pour moi. Je n'aimais pas trop me ridiculiser devant les autres, j'essayais de faire au mieux hein mais des fois c'était un peu ridicule. Tandis que je touchais mes pieds avant mes mains, j’aperçus quelques cailloux empilés les uns sur les autres, trop cool ! Curieux, je me plaçai accroupi devant et observer le chef d’œuvre. Je voyais ça comme de l'art, franchement l'équilibre était parfait. Ça se voyait que l'auteur avait vraiment réfléchi et avait été très minutieux dans son travail. Une idée me traversa alors l'esprit, pourquoi ne pas sublimer l’œuvre ? Un génie ! Héhé en plus peut-être que l'artiste en serait content ? M'amuser et rendre service en même temps, la bonne affaire.

Étant très dégourdi, dés lors que je touchai la pièce placée sur le haut de la pile, le tout s'effondra. Ah... bah... super ! Très gêné, je fis un 360 afin de vérifier si quelqu'un m'avait vu commettre le larcin. J'étais dégoûté franchement, la honte... Après quelques essais, je ne parvenais pas à reproduire le chef d’œuvre.

Résigné, je pris la décision de jouer avec les cailloux. Un semblait plus petit que les autres j'allais donc m'en servir de cible. Je pris quelques mètres de distance et une fois accroupi, je me concentrai afin de viser juste...

« Comment ça s'appelle ça ? Il me semble que c'est de la pétanque. » Pensais-je à voix haute.

Sans la moindre technique, j'envoyai en l'air la première boule -le caillou- en direction de la cible et malheureusement pas assez proche. Argh, après avoir réfléchi quelques secondes je décidai cette fois de mettre un peu de chakra dans mon bras droit afin d'améliorer la force de mon geste. Et ce fût... extraordinairement dégueulasse, j'avais envoyé le cailloux une dizaine de mètres trop loin.

« Peut-être que je suis meilleur pour tirer que pointer... je vais travailler ça même si mon sport favori reste les fléchettes. »

Soudainement, comme un éclair de génie, je me rappelais de ma présence ici : je voulais m'entraîner. Un soupir plus tard, je me mis en position pour tenter de parcourir une certaine distance le plus rapidement possible. Bien sûr, en y mettant le chakra ainsi que la volonté nécessaire (et en gardant en œil sur mes boules de pétanques, je comptais bien y rejouer pendant la pause).

Spoiler:
 

_________________
Former l'élite (Ryu) B8qu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

Former l'élite (Ryu) Empty
Jeu 28 Mar 2019 - 12:37
Depuis son retour de Hi no Kuni, Ryû avait passé le plus clair de son temps à s'entraîner. La séparation avec Chiaki était dure, à plusieurs égards, mais surtout en ce qui concernait ses personnalités. Yokka devenait de plus en plus difficile à gérer, s'ennuyant de ces sessions d'amélioration de potentiel qu'il jugeait inutiles. Nibanme devenait de plus en plus irritable avec les personnes que rencontrait Hatsu. De son côté, Hinoe restait assez calme, la chirurgienne n'étant pas là, il n'avait pas besoin d'être invivable... Mais le Nozomi, entre le manque de lecture, les entraînements répétés et éreintants, et cette cohabitation insupportable, commençait à ressentir une certaine fatigue. Néanmoins, devenir fort n'était pas donné à tout le monde, et encore moins en ne faisant rien. Son visage, de nature assez jovial, était sombre. Son attitude devenait de pire en pire, et c'était à peine si son sourire avait pu apparaître, depuis quelques jours. Il ne venait pas à la rencontre des quelques personnes qu'il connaissait... Et pour tout dire, son chemin normal était : de chez lui au terrain d'entrainement et inversement.

Comme chaque matin, le Chûnin sortit avec difficulté de son lit, courbaturé et épuisé, prenant un petit déjeuner - essentiellement constitué d'un morceau de pain et d'un verre d'eau - puis une douche, et se lavant les dents avant de s'habiller pour partir devenir plus fort... N'était-ce pas un peu le contraire qui se produisait ? Difficile à dire. Mais le jeune homme était un peu naïf, et sans sa professeure pour le guider, lui qui n'avait pas beaucoup pratiqué dans sa vie, il risquait juste d'être contre productif. Parcourant les rues désertes, il se réveillait peu à peu, mais le reste était toujours présent. Il posa un premier pied sur l'herbe verte de ce lieu où se retrouvaient souvent des shinobis en quête de puissance, et avança encore, jusqu'au centre. Ici, il s'arrêta, ferma les yeux et se concentra énormément pour refouler les voix agaçantes dans sa tête... Un être bien étrange, pour le commun des mortels... Celui qui entend des voix que personne d'autre ne peut entendre, qui change de personnalité comme on change de chemise, qui peut aussi bien tuer une personne que l'aimer...

Ryû tenta aujourd'hui d'améliorer sa technique du marécage boueux, souhaitant en agrandir la taille. Il créa donc plusieurs fois celui qu'il maîtrisait, mais la zone devenait de plus en plus difficile à pratiquer, et il finit par changer de terrain, tout en sachant que celui-ci reviendrait à son état normal sous peu. Ce fût en se déplaçant qu'il croisa cette personne, non loin, qui s'entraînait aussi, et pour une raison inconnue, il l'interpella. Peut être étaient-ce ces cheveux blancs, lui faisant penser à Yahiko, qui lui donnèrent envie de discuter...

"Bonjour. Il est rare de croiser des gens qui s’entraînent de si bonne heure ici... Hum, le terrain d'à côté est impraticable, je l'ai entièrement transformé en mare de boue..."

Cela n'intéresserait pas la personne en face, mais si celui-ci avait prévu de changer de lieu pour pratiquer, alors il valait mieux le tenir au courant. La tête du Nozomi était effrayante, les cernes le rendant presque méconnaissable...


_________________
Couleur des dialogues : Nozomi "Hatsu" Ryû Hayasu "Nibanme" Shimega Sasayo "Hinoe" Tokebi Katsu "Yokka" Bakatsu Pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Former l'élite (Ryu) Empty
Dim 31 Mar 2019 - 13:51
Tandis que j'étais enfin chaud bouillant pour m'entraîner, je sentis une présence derrière moi. Une fraction de seconde plus tard, je pus entendre une voix. J'ai d'abord cru aux Dieux ou aux esprits mais finalement c'était un bonhomme. Enfin un bonhomme ? J'avais un doute, vraiment. J'aurais pu le confondre avec un mort-vivant, oui un mort-vivant ! J'avais lu des histoires effrayantes sur la nécromancie et... Non non non, je ne pouvais pas le croire. Rester sérieux, rester sérieux, rester sérieux. Le mort-viv-... non mon interlocuteur me salua avant de m'expliquer que le terrain adjacent au mien était... impraticable. Ah bah ! C'était pratique ça pour les jeunes pousses voulant s'entraîner... Oh mais... De la boue ? Il avait bien parlé d'une mare de boue ? Waaaaw ! Les poings contre mon torse je sautillais, trouvant cette technique coolissime. Avec autant d’entrain, je répondis au vivant.

« Bonjour ! Franchement c'est trop la C-L-A-S-S-E ! Est-ce que c'est une technique secrète ? »

Oui je préparais le terrain -qui lui serait praticable ?- dans l'idée de lui demander s'il pouvait me l'apprendre. Trop excité, je repris la parole aussitôt.

« Est-ce que vous pouvez me l'apprendre s'il vous plaît senpaï ?  Euh c'est peut-être un peu trop demandé, on se connaît même pas... »

Et la politesse elle était où ? Portée disparue ? Oui peut-être, ce jutsu m'avait complètement chamboulé la tête. En fait je me voyais déjà l'utiliser -alors qu'il ne m'avait jamais dit oui à ce moment là- dans de nombreuses situations. Premièrement, pour me venger de mon oncle, je me voyais créer une mare de boue devant notre porte afin de l'embourber voir le faire tomber. Héhé, rien que d'y penser j'étais vraiment pressé. Deuxièmement, la frime, oui la frime ! « Héo Anzu-senseï, Sharrkan-chan, Kyo-chan, regardez ce que sait faire l'élite. ». Troisièmement le combat, en effet j'étais quand même Shinobi avant tout.

« Gomen je ne me suis pas présenté, je me nomme Sakana Ayanokoji, genin ! Je suis dans l'équipe encore pas très officielle de Sendai Anzu-senseï. Une femme plutôt forte, vous voyez ? » Oui je l'avais affronté et... comme on pouvait s'y attendre j'avais été mauvais.

Ayant peur qu'il ne me prenne pas au sérieux, j'eus -encore- une idée de génie. Et si je lui montrais ce que je savais faire en Dôton ? Car oui, il devait maîtriser cette affinité pour faire ça, j'en étais certains.

« Oh mais attendez, je vais vous montrer que je suis un potentiel élève sérieux. Regardez ! »

Je me mis en position, les jambes fléchies et joignis rapidement mes mains. J'eus pendant un petit instant un doute sur le premier signe mais ça me revint rapidement. J'effectuais donc fièrement quelques mudras et soudainement un petit mur de terre jaillit sous mes pieds en soulevant la terre déjà présente. Un sourire d'ange plus tard à mon interlocuteur, je sentis comme la terre se fondre sous mes pieds. En même pas 5 secondes mon mur fut détruit. Grâce à mon équilibre légendaire je pus sauter en avant et ne pas tomber comme une crêpe.

« C'est ce que c'est mais... voilà quoi, je le maîtrise. » Dis-je d'une mine un peu gênée.

Et il n'avait pas encore tout vu, j'avais aussi une technique pour me planquer en cas de problème -ou tout simplement quand j'ai peur d'utiliser le Hachimon-. Je fis donc la même manœuvre en changeant les mudras et rapidement la moitié de mon corps se retrouva sous terre. C'était un peu de sensorialité qu'on m'avait dit, j'avais vraiment travaillé dessus.

« Je n'ai pas encore eu l'occasion de l'utiliser en mission mais bon, je me dis que ça peut être utile. »

En m'aidant de mes bras, je sortis doucement avant de me placer devant mon professeur -pitié-.

« Alors vous êtes d'accord senpaï ? Dites ouiiiiii ! »


Spoiler:
 

_________________
Former l'élite (Ryu) B8qu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

Former l'élite (Ryu) Empty
Dim 31 Mar 2019 - 20:47
Il était évident que Ryû avait l'air d'un zombie, entre la fatigue physique et mentale qu'il subissait, mais cela n'empêcha pas le garçon aux cheveux blancs de lui faire une demande à la fois précipitée et dynamique. Le fait que le Chûnin puisse réaliser un marécage sembla l'exciter un peu trop, et ce-dernier devint vite très insistant pour que le Nozomi lui apprenne. L'idée d'avoir un nouvel élève éphémère - le premier et dernier ayant été un homme de trente-six ans, Shisei Suzuri - ne l'aurait pas dérangé en temps normal, mais aujourd'hui, Hatsu était épuisé, même si cela ressemblait à un prétexte. Il était sur le point de le refouler, pourtant, quelque chose chez lui retint la réponse un moment. Peut être son énergie ? Son entrain ? Hum, sa tendance facilement devinable à devenir chiant si on lui refusait quelque chose ? Difficile à dire... Mais Ryû sentit une énergie émaner en lui, comme pour le pousser à accepter... Il voulait l'aider, mais en avait-il les moyens ? Dans sa tête, Yokka semblait déjà apprécier ce petit Ayanokoji, car tel était son prénom. Un élève de Sendai Anzu ? Le Nozomi avait rencontré une personne portant le même nom, et étrangement il avait la même couleur de cheveux que le Sakana, et sa particularité était de manipuler le chakra pur. Cette sensei pouvait aussi le faire ? Impossible à dire avec certitude. Le bleu écoutait attentivement les propos, et suivait ses gestes également, et c'est la raison pour laquelle il dû réprimer un rire lorsque le mur s'effondra lamentablement. Cette scène lui rappela son propre entrainement avec Chiaki, où il avait été tout aussi ridicule. Mais maintenant, il était un fier Chûnin du village caché dans les nuages, donc le Genin lui faisant face avait tout autant d'avenir, il en était certain.

Une autre technique fût utilisée par Ayanokoji, semblable à sa propre dissimulation terrestre, ce qui lui arracha un sourire. La suite lui arracha plutôt une crispation, lorsqu'une tentative violente du quatrième pour prendre le contrôle lui infligea une grande douleur... Regarde-le ! Enfoncé dans le sol comme ça, on a plus qu'à lui donner un coup de marteau, comme au tape-taupes ! Laisse-moi le tuer, les gens niais me font vraiment beaucoup de bien ! Portant rapidement sa main à son œil droit, le be Nozomi cacha le changement soudain de kanji. Il resta ainsi un instant, et le un, devenu quatre, redevint un. Une force immense lui fût nécessaire pour ne pas le laisser surgir et causer du grabuge... Shimi avait presque fait les frais de ça, quelques semaines avant, le petit pitre ne serait pas non plus une victime de Yokka. Relâchant la partie droite de son visage, Ryû réussit à arborer un air moins effrayant, même si la fatigue se devinait toujours autant.

"Je m'appelle Nozomi Ryû, je suis un Chûnin... Ma Sensei est Chiaki Sentetsu, une grande chirurgienne en devenir... Mais cela n'est pas très important."

Le bleu avait opté pour copie de la présentation du Genin, mais c'était rendu compte que cela le rendait aussi ridicule que son interlocuteur. Il sourit d'ailleurs en pensant à cela... Il était très naïf, tout comme Ayanokoji, et il aurait peut être tourné ainsi, dans la vie, s'il n'avait pas été hanté par trois autres personnalités.

"Je n'ai pas de problème quant au fait de te transmettre cette technique, mais es-tu sûr d'en être capable, Ayako... Ayani... Je... peux t'appeler Aya-kun ? J'ai un peu de mal avec les prénoms un peu longs..."

En prononçant ces mots, son sourire avait gagné en ampleur, une envie assez étrange de rire aux éclats l'assaillant. Mais le Chûnin se contint, le plus important étant que son air était devenu bien plus agréable à regarder... Celui qu'il avait en arrivant n'aurait pas donné envie à sa moitié de l'embrasser, ni même de le prendre dans ses bras, pour sûr !



_________________
Couleur des dialogues : Nozomi "Hatsu" Ryû Hayasu "Nibanme" Shimega Sasayo "Hinoe" Tokebi Katsu "Yokka" Bakatsu Pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Former l'élite (Ryu) Empty
Mar 2 Avr 2019 - 19:58
Hé... mais... avait-il un problème de vu ? Oui, il avait soudainement couvert un de ses œils. Peut-être que c'était un problème de fatigue hein, vu sa tête ! Perso, ça m'arrivait de temps en temps le soir sur mon lit. Il m'arrivait souvent de lire -et relire encore et encore- les histoires du Shinobi Zéro jusqu'à tard dans la nuit et de temps en temps, j'avais l'impression que mes yeux tremblaient tout seul ! Je me disais donc que ça pouvait être le cas de mon futur-senseï de ce jour. Ce n'était pas impossible non ? Quoi qu'il en soit, mon interlocuteur me répondit en me donnant aussi le nom de sa senseï. Apparemment elle était destinée à une bonne carrière en médecine, oh cool ! C'était bon à savoir le jour où je me foulerai la cheville, au top du top. Une question me titilla tout de même et sans même tourner ma langue dans ma bouche, je pris la parole.

« Chirurgienne hein, c'est bien ! Dites moi senseï... Question peut-être étrange hein mais est-ce que c'est une bonne situation docteur ? J'ai parlé avec un scribe un jour qui m'a fait comprendre qu'il n'y avait pas de bonne ou de mauvaise situation et que sa vie se résumait surtout à des rencontres. C'est aussi le cas pour les docs' ? »

Un débat philosophique plus tard, le senseï me répondit favorablement. Ooooow, j'étais trop content ! J'arrivais tellement à me projeter à me voir l'utiliser. Je fis un des plus grands sourire à Ryu-senseï avant d'abaisser le haut de mon corps pour le côté un peu plus formel bien éduqué et classe.

« Arigatooooooo Ryû-senseï, je vais tout faire pour en être capable. On commence par quoi ? »

Sans même attendre sa réponse, j'eus le réflexe d'étirer mes muscles mais... en fait on allait faire du Ninjutsu et non quelque chose de physique, quel idiot je devais faire ! Faisant comme si rien n'était, j'avais saisis l'occasion pour discuter du petit surnom qu'il souhaitait me donner.

«  Bien sûr, les gens ont l'habitude de m'appeler Aya. N'hésitez pas senseï hein, vous pouvez même m'appeler directement par mon prénom si vous voulez, après tout je suis votre élève nan ? »

Et oui, je n'avais pas démissionné auprès de ma ancienne-nouvelle-future-senseï de toute façon. Je comptais bien lui montrer mes progrès à son retour ! D'après les dires, elle était peut-être sur un coup dangereux et avec pas mal de challenge, je priais de temps en temps pour qu'elle revienne à nous sain et sauve. J'avais eu beau de ne pas avoir trop d'échanges avec, elle comptait quand même à mes yeux héhé.

Maintenant qu'on était plus ou moins proche avec Ryû-senseï, je voulais m'assurer son état de santé avant d'entraîner l'élite de l'élite.

« Et aussi... euh... vous semblez un peu fatigué. Vous êtes sûr que ça va aller ? Mon oncle a un dicton bien à lui, il me répète souvent : »

Je pris une voix un peu grave tout en gonflant le torse.

« Pourvu qu'on ait la santé, on peut toujours se pendre après. »

Euh... après coup c'était peut-être une expression hors contexte. Est-ce que mon senseï allait le prendre en compte dans ma notation finale ? Pitié non.

_________________
Former l'élite (Ryu) B8qu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

Former l'élite (Ryu) Empty
Mar 2 Avr 2019 - 20:30
Les phrases de ce gai luron n'étaient pas toujours très compréhensibles, mais il semblait plein d'énergie et d'envie. Une envie d'apprendre qui semblait forte, et cela faisait sourire le Nozomi. Il était cela dit interrogateur quant à sa phrase. Le jeune homme ne c'était jamais vraiment posé la question, et l'avait encore moins posée à Chiaki, mais avec le temps passé à la pratique de son autre métier, il paraissait évident que sa situation était ... bonne. Il tilta cependant sur cette histoire de "rencontres"... Pour sûr, la brune en avait au moins fait une, de rencontre, et pas des moindres... Il se mit à repenser à leur moment de très forte intimité, que l'on pouvait associer à ... Mais il se ressaisit, se secouant la tête, et tenta une réponse assez approximative...

"Je ... pense que c'est une bonne position... euh... situation, pardon. Oui, elle est très douée de ses mains ! Enfin, en tant que chirurgienne hein..."

Le bleu se rendit compte qu'il ne s'était pas assez secoué la tête pour chasser les (belles) images de leur "partie de jambes en l'air", et ses propos en avaient été affectés, ici. Mais le garçon qui lui faisait face ne relèverait rien, il avait l'air assez naïf... Ou peut-être le faisait-il croire ? Il était maintenant temps de passer à l'apprentissage de la technique. Sans s'en rendre compte, le Chûnin avait reprit du poil de la bête, et petit à petit, son air macabre redevenait comme à l'accoutumée : un air angélique, le genre de visage qui séduisait toutes les femmes âgées. Mais... Aya ne semblait pas en avoir fini, en fait. Il fit même une imitation de... son oncle ? Cela arracha un petit rire incontrôlé de la part du Sensei éphémère, qui s'en excusa aussitôt...

"Pardon, c'était une belle imitation ! Je vais bien, c'est juste que je m'entraine beaucoup, dernièrement, un peu de surmenage..."

Du surmenage ? Un réel euphémisme. Le Chûnin avait passé plus de temps à s'entrainer, au quotidien, qu'à dormir, depuis environ une semaine. A ce stade, il serait dans la tombe dans moins d'une semaine... Mais la force n'arrivait pas par enchantement. Il adopta donc l'air le plus rassurant possible, lorsqu'une voix surgit de nulle part, le faisant presque sursauter, tant il ne l'attendait plus... J'aime bien son idée, au petit ! Il a l'air d'être en bonne santé, pourquoi ne pas le pendre à l'arbre, juste derrière ? L'air rassurant devint vite agacé, mais l'idée lui arracha un sourire, étrangement.

"Bon, passons à la technique. Je vais te la montrer une fois, et je te laisserai essayer ensuite... Pour ce qui est des signes : tigre, rat, tigre. Aussi simple que cela."

Hatsu réalisa ensuite ces mêmes signes, tout en concentrant son chakra dans tout son corps. Il posa alors les deux mains par terre, et relâcha ce qu'il avait accumulé dans le sol. Devant lui, la terre commença à changer de consistance... Petit à petit, elle devenait moins dur, sur un petit périmètre, et finit même par être totalement boueuse. Tu peux le planter dans le dos et le balancer la dedans, personne ira le chercher !

"Bien, je te laisse essayer, si tu n'as pas compris comment ça fonctionne, je te donnerai d'autres indications !"





_________________
Couleur des dialogues : Nozomi "Hatsu" Ryû Hayasu "Nibanme" Shimega Sasayo "Hinoe" Tokebi Katsu "Yokka" Bakatsu Pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Former l'élite (Ryu) Empty
Ven 5 Avr 2019 - 21:54


Très douée de ses mains ? Ah bah ça je l'imaginais bien. Mine de rien, ça devait être très très délicat de se servir d'un scalpel par exemple. Il fallait faire attention lors de la pénétration, ça pouvait faire mal hein ! Je n'imaginais même pas si ça devait toucher trop profondément, genre un autre organe... beurk. Mon oncle m'avait prêté un livre de fiction sur les docteurs, c'était trop bizarre j'avais l'impression qu'ils passaient leur temps en salle de pause à dormir ensemble au lieu de vraiment faire leur travail... un livre nul de chez nul...

Je voulais être sur que Ryû-senseï était suffisamment en forme pour m'apprendre la technique de la gadoue. Ce n'était pas pour seulement pour moi hein, je ne voulais pas faire l'égoïste après tout. On pourrait tout à fait se revoir plus tard si besoin, ça ne me dérangeait pas du tout du tout. Finalement ça semblait ok, il s'était même permis de rigoler un peu de ma prestation. C'était peut-être ma gueule d'ange qui faisait ça car après tout, mes démonstrations étaient parfaites -ou presque-.

« D'accord senseï ! Si vous avez besoin de repos, n'hésitez pas hein on peut faire une pause ou tout simplement reprendre plus tard. Vous semblez déjà bien balaise, n'abusez pas trop des entraînements sinon je vais avoir du mal à vous rattraper vous et les autres Shinobis du coin héhé. »

Oui moi je souhaitais vraiment devenir un pilier du village, ça semblait un peu cliché comme objectif et j'en étais conscient. Personnellement je souhaitais juste servir la patrie à travers le monde, le rendre meilleur et me nourrir de mes voyages. Je ne comptais pas passer ma vie dans ces murs, ça, c'était sûr.

Ah mais... je n'avais pas tilter au début mais il parlait d'imitation ? Naniiiii ?! Je n'étais pas loin de bouder hein, ce n'était pas une imitation mais bien une démonstration de mes talents. Il avait de la chance, je n'avais pas sorti l'artillerie lourde avec mes portes célestes. En même temps je les utilisais seulement en cas d'extrême urgence sinon je finissais à l’hôpital.

Finalement mon senseï de ce jour afficha une mine plutôt cool, c'était sûrement l'heure de la leçon, trop content -et bien sûr à l'affût- je me mis moi aussi en position en lui lançant un sourire coquin du genre « Je suis prêt à tout défoncer ». Il me donna donc les bases, à savoir les mudras à effectuer.

« Ok, j'y vais senseï ! »

Les jambes fléchies, je ne mis pas longtemps à malaxer du chakra dans mon corps afin de pouvoir exécuter un jutsu. C'était un peu toujours la même chose de toute façon, la base de la base. Le visage concentré, je joignis mes deux mains, l'une contre l'autre. Laissant un blanc de quelques secondes... je pris la parole d'une petite voix :

« Vous avez dit quoi déjà pour les signes ? »

Quelle buse sérieux ! J'étais rouge comme une tomate, rouge de honte. Je devais être plus concentré afin de faire honneur à son talent et au temps qu'il prenait pour moi. Comme si les dieux étaient avec moi, ils me soufflèrent les signes à exécuter -ou tout simplement mon cerveau s'était réveillé-..

« Euh nooon non, je me souviens en fait. Tigre, rat, tigre, chimpanzé et sauterelle... »

Ce n'était pas le moment de déconner mais c'était sorti tout seul.

« Non je blague héhé.... » très marrant. « Tigre, rat, tigre... »

Dis-je en faisant les signes doucement, histoire de prendre le coup de main. Oui cette fois je ne voulais pas vraiment créer de la boue, juste faire un premier test. J'étais maintenant prêt à exécuter la technique en lui donnant un nom cool afin de faire honneur à mon senseï de la gadoue.

« Gadoue des enfers démoniaque !!!! » Balançais-je très motivé tout en exécutant les signes rapidement.

Résultat ? Une petite fissure à quelques mètres de moi.

C'était presque ça.


_________________
Former l'élite (Ryu) B8qu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

Former l'élite (Ryu) Empty
Lun 8 Avr 2019 - 21:15
Ayanokoji n'était pas idiot, loin de là, mais son attitude pourrait facilement le laisser penser. Ryû n'était pas du genre à juger au premier abord, et là où beaucoup verraient un jeune homme mentalement déficient, le Nozomi pouvait assez aisément percevoir un garçon au potentiel immense, qui ne devait pas rechigner à s'entrainer. Cela n'était pas compliqué à déceler, puisqu'il avait sauté sur l'occasion de demander de l'aide au bleu alors même que celui-ci avait simplement fait mention d'une technique. D'un autre côté, il devait posséder une grande bonté d'âme, car il semblait insister sur l'état de fatigue du Chûnin. Cela inspirait beaucoup de fierté, chez Hatsu, qui voyait en ce Genin un possible futur grand shinobi, qui ne suivrait pas sa voie, indéniablement. En fait, il était possible que le bleu se voit lui-même en la personne du Sakata, et qu'il imagine ce à quoi il aurait pu ressembler s'il n'avait pas ses autres personnalités pour lui pourrir l'existence. Mais l'heure n'était pas aux réflexions personnelles, il fallait être présent pour la "jeune" génération...

"Si mon état de fatigue devient préoccupant, je mettrai fin à cette session improvisée... En attendant, je pense que tu pourrais simplement te concentrer et cela nous fera gagner du temps, non ?"

Le sourire qui accompagnait la phrase pouvait dénoter le fait qu'elle ne soit pas à prendre comme une critique éventuelle, mais une boutade, que le garçon aux cheveux blancs comprendrait probablement. La suite fût assez décevante, Aya ayant oublié les signes incantatoires avant de se les remémorer de lui-même, évitant à son professeur de montrer de nouveau ce dont il avait déjà fait la démonstration. La suite fût assez drôle, lorsque le résultat du jutsu surgit. L'échec faisant partie de l'apprentissage, le premier essai n'était jamais concluant, même chez les plus grands génies. Alors ce petit cratère était simplement quelque chose sur lequel il fallait se concentrer pour réussir à faire mieux.

"Bien, c'est un début, tu as réussi à faire bouger la terre, même si c'est de pas grand chose. Maintenant, je vais t'aiguiller un peu, mais tu dois trouver la suite par toi-même... Un indice : la réponse n'est pas dans la quantité, mais dans la disparité."

Le Chûnin effectua des mudras, les mêmes que précédemment, et posa alors ses mains au sol. Il y insuffla une quantité modérée de chakra, mais le fit parcourir le sol, à une mince profondeur, et lorsque la zone estimée fût suffisante, l'énergie se propagea un peu plus, transformant ainsi la terre en une épaisse boue... Il jeta alors un regard au blanc, lui donnant ainsi le signal pour réessayer. La disparité du chakra était le plus important, il fallait le répandre assez loin pour qu'il puisse atteindre la zone souhaitée, puis le faire pénétrer un peu avant de faire ... l'autre chose, qui pourrait venir ensuite.





_________________
Couleur des dialogues : Nozomi "Hatsu" Ryû Hayasu "Nibanme" Shimega Sasayo "Hinoe" Tokebi Katsu "Yokka" Bakatsu Pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Former l'élite (Ryu) Empty
Dim 14 Avr 2019 - 10:25
Me concentrer, ok senseï ! Il avait raison, il était assez grand pour savoir quand s'arrêter de toute façon. Son petit sourire me fit deviner que c'était pas une phrase méchante ou quoi, il m'incitait juste à reprendre l'apprentissage et à me concentrer. Je lui rendis son sourire par un aussi joli avec ma tête d'ange habituelle -il faut aussi imaginer l'auréole sur la tête-. Comme prévu par les dieux, ma première tentative fut un échec. C'était un peu logique hein, je m'y attendais. J'avais juste créée un petit trou dans le sol, on pouvait à peine y mettre un plant de tomate d'ailleurs, j'étais encore loin de pouvoir créer de la gadoue.

Ryû-sensei reprit la parole pour me guider, m'aiguiller comme il le disait si bien. J'appréciais bien sa façon de m'expliquer le truc. Honnêtement, c'était assez pédagogue et ça m'indiquait la démarche à suivre sans pour autant me mâcher tout le travail, j'aimais beaucoup ! J'avais eu beaucoup de chance en ce jour, franchement. Je prévoyais même de lui payer un petit repas si l'envie l'en prenait, honnêtement il le méritait rien que pour réussir à me supporter, moi le nullos de Kumo.

J'avais un autre indice, la position de départ. Mon senseï avait posé sa main sur le sol et après une certaine concentration avait réussi à créer de la boue sur une petite zone... j'étais vraiment dubitatif, comment avait-il fait ? Alors que je me grattais le menton et réfléchissais à ça, je repensais soudainement à ma partie de pétanque. Je n'avais pas été si mauvais que ça hein, peut-être que je devrais proposer un tournoi international de pétanque au sein du village ? Je voyais déjà les gens dire « Mais nous ne sommes pas un village de guignols quand même, nananana ! » Des rabat-joies, peut-être que mon senseï de ce jour lui était plus disposé à accomplir des prouesses sportives au travers du jeu de boules ? Je lui proposerai à l'occasion. Quelques instants plus tard, une petite voix dans ma tête me rappela brusquement que j'étais ici pour M'ENTRAÎNER. Oulaaaaa, je divaguais encore. Heureusement que je ne pensais pas à voix haute sinon mon senseï m'aurait sûrement noyé dans la boue.

Dooooonc, la disparité qu'il avait dit. La dis-pa-ri-té, tout était dans la DIS-PA-RI-TE. Que voulait-il dire par là ? Le sens du mot me semblait assez clair hein -j'étais loin d'être déb... ah si peut-être-. Comment faire pour l'imiter ? Mon erreur peut-être était d'avoir voulu créer la boue à un seul endroit, c'était déjà dur de me concentrer sur un point mais les mots de mon senseï me disaient de faire autrement...

« D'accord senseï je vais essayer... »

Ah non pas essayer, on avait dit «  essayer c'est échouer ». On va le faire !

Avec cette motivation sortie de mes tripes, je m'accroupis doucement avant de poser ma main droite sur le sol. Mine de rien ça avait du sens de mettre sa main par terre, je trouvais ça plutôt logique que de créer un lien avec la nature de l’élément qu'on souhaitait manier...

Pour la seconde tentative, je ne prononçais aucun mot, me concentrant sur « l'irrigation » de mon chakra sur plusieurs points. Ce n'était pas facile, j'avais essayé de schématiser quelque chose dans ma tête mais c'était très beaucoup galère. Vint alors l'étape de la création de la gadoue... qui se solda pas un échec cuisant. Mon chakra s'était dispersé hein mais je n'avais même pas réussi à faire une fissure. Champion Aya !

Pour la troisième tentative, je pris quelques instants pour me concentrer -toujours les mains au sol- et visualisais dans ma tête le tracé de mon chakra à travers le sol. Une fois que ça me semblait assez bien, j'utilisais mon art :

« Gadoue des chevaliers de l'apocalypse entraînés par le diable en personne no jutsu !! »

Eeeeeeeeeet bim, quelques bulles apparurent face à moi. La terre commençait à comprendre où je voulais en venir héhé, c'était pas mal. Fier de moi, je me tournais vers mon senseï avec un sourire d'ange.

« Alors senseï vous en dites quoi héhé ? C'est pas mal hein ! »

_________________
Former l'élite (Ryu) B8qu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

Former l'élite (Ryu) Empty
Mar 16 Avr 2019 - 12:36
Moins de réponses et plus d'actes. Ayanokoji semblait devenir de plus en plus sérieux à mesure que le temps avançait, et c'était un bon point, aux yeux de Ryû. Enfin, tout cela n'était qu'en apparence car le bleu ne savait pas ce qu'il pouvait se passer dans sa tête. Il paraissait comprendre où voulait en venir le Nozomi, du moins le laissait-il entendre. Attentif à sa nouvelle tentative, Hatsu espérait déjà une première avancée. En fait, à ce stade, s'il réussissait à modifier ce qu'il avait entrepris la première fois, alors il serait déjà en bonne voie. Mais il pouvait aussi bien échouer, cela n'était pas un problème.

Les signes, puis les mains au sol... Ses gestes étaient bons, mais de toutes façons ils n'étaient pas compliqués. L'important dans cette technique était vraiment le contrôle de son chakra. S'il n'était pas capable de le propager de manière grossière, alors cette technique n'était pas faite pour lui. Mais il montra déjà un progrès impressionnant, à son échelle, car il avait déjà réussit à presque créer de la boue. De rapides applaudissements de la part du Chûnin se firent entendre, puis il prit la parole à nouveau.

"Bien, très bien, je trouve que tu progresses vite... Enfin, compte tenu du fait que je ne connais pas ton expérience dans le ninjutsu de type Doton... Je trouve cela assez époustouflant."

Les propos étaient peut-être forts, mais honnêtes. Le garçon aux cheveux blancs n'était pas un boulet, loin de là, et possédait en lui le potentiel et la détermination pour devenir un puissant shinobi, s'il n'était pas happé par les affres de la guerre. Mais le village était sûr, donc il avait du temps devant lui, Kumo n'allait pas disparaître du jour au lendemain...

"Concernant ce qu'il te manquait... Je dirais la quantité de chakra, mais aussi... concentre toi plus, disperse le encore un peu, essaie de voir les limites de la zone que j'ai moi-même créée... Et réessaie. Tu es proche du but, je te l'assure..."

Et comme si cela ne suffisait pas, le Nozomi ajouta autre chose pour pimenter le tout.

"Si tu y parviens assez vite, je te montrerais une technique étonnante, tu en resteras bouche bée !"


_________________
Couleur des dialogues : Nozomi "Hatsu" Ryû Hayasu "Nibanme" Shimega Sasayo "Hinoe" Tokebi Katsu "Yokka" Bakatsu Pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Former l'élite (Ryu) Empty
Jeu 18 Avr 2019 - 19:19
Moi progresser vite ? Moi n'avoir jamais entendu ça de quelqu'un, entendre ça être complètement fou !

C'était trop cool, je crois qu'on ne m'avait jamais dit ça dans le passé. J'avais bien eu des compliments de la femme plutôt forte qu'était ma Anzu-senseï mais bon ! Ryû-senseï avait même prononcé le mot époustouflant. Comment dire que j'étais encore plus heureux à l'entente de ces mots ? C'était vraiment un bon encouragement pour moi, qui me considérais comme le plus nul des genins. Je ne pus m'empêcher de lâcher un sourire très naturel en me laissant submerger par une petite couleur rose au niveau de mes joues. Son visage bien que très fatigué me laissait penser à une honnêteté la plus totale... ce qui franchement me donnait envie de faire de même :

« Merci Ryû-senseï vous êtes trop gentil, arigatoooooooooo ! »

Dis-je en baissant le haut de mon corps pour le remercier avant de reprendre.

« Sinon pour être honnête euh... j'ai passé des mois et des mois à m'entraîner au Dôton, malgré ça je continue à faire des trucs un peu bancals mais bon, je fais au mieux héhé. »

Oui c'était vrai, entre deux séances de Shinobi Zero -mon héro préféré- bah j'avais emprunté un livre à la Grande Bibliothèque, qui était par ailleurs un de mes lieux favoris à Kumo. Ce livre s'intitulait : « Le Dôton pour les nuls (mais vraiment pour les nuls) ». Il était intéressant hein, je ne pouvais pas dire le contraire. Ça m'avait aidé à apprendre les bases et à travailler toussa. Mais un livre ne faisait pas le poids face à un Ryû-senseï équipé de la tête aux pieds. Il était fatigué -oui comme déjà dit- mais quand même plus qu'efficace, il me poussait vraiment à me donner le meilleur de moi-même.

Si bien qu'il me donna encore des conseils afin d’accélérer mon apprentissage. Avant je m'étais concentré sur la disparité en visualisant une zone de mon propre chef mais ptêtre que comme il le disait, j'aurais du directement me calquer sur lui. Le senseï de la Vega, il savait y faire hein, il me promettait de me montrer une autre technique si je parvenais à exécuter la technique de la Gadoue Légendaire Supra-démoniaque.

« Oooooh, trop coool ! Je suis pressé de voir ça senseï ! »

Mon corps sautillait tout seul d'excitation quand je fus arrêté par une idée de génie. En plus de vouloir lui payer un morceau à manger, il me vint l'idée du siècle. Je me voyais en haut du colline aux côtés de Ryû-senseï observant une foule à nos pieds. Une foule réunie pour un et seul but : le tournoi international de pétanque. Et si... et si... et si nous étions nés pour être les précurseurs de ce mouvement sportif ? Cette vision n'était pas due au hasard mais plutôt au destin.

« En échange moi je vous proposerai quelque chose qui vient de me passer par la tête, un truc qui pourrait révolutionner nos deux vies senseï... mais pour le moment je me concentre sur l'apprentissage héhé. »

Après quelques instants à chasser ces idées de génies de ma tête, je me mis à nouveau en place en essayant de délimiter la zone...

Premier essai : raté.
Second essai : la belle bleue j'avais fait les mudras pour créer un mur de terre. -dans la précipitation-
Troisième essai : raté.

« Ah ! » Comme dirait Denis.

Et... le quatrième essai me semblait être un succès. J'étais parvenu à créer une zone plutôt correcte, couvrant même celle de mon senseï.

« Oléééééé, un point pour Ayaaaa. Vous en dites quoi? Un génie hein ? »

_________________
Former l'élite (Ryu) B8qu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

Former l'élite (Ryu) Empty
Ven 19 Avr 2019 - 10:48
Ayanokoji était plein de bonne volonté et très poli, le genre de shinobi pour lequel on avait facilement envie de faire des efforts, et à qui l’on pouvait aisément apprendre des choses utiles pour qu’il puisse survivre longtemps et transmettre sa bonne humeur sur les champs de bataille. Mais s’il gardait ce qui semblait être cette si grande gentillesse, personne ne pouvait dire combien de temps il allait justement survivre, sur le champ de bataille. Ryû ne pouvait ni ne voulait changer sa personnalité, la sienne ayant déjà bien souffert, le rendant très différent de celui qu’il aurait dû être. Cependant, il pouvait au moins le mener vers la puissance en étant un bon professeur. D’ailleurs, le Nozomi espérait sincèrement qu’il obtiendrait une bonne notes sur « Sensei Advisor », car même si c’était improvisé en ce jour, il avait beaucoup d’espoirs de transmettre son savoir et ses compétences à d’autres Genin pour rendre Kumo fort.

Mais l’heure n’était pas à penser aux autres. Son élève du jour était devant lui, et faisait preuve de beaucoup d’envie d’apprendre. Il était entêté et semblait avoir passé beaucoup de temps à travailler, d’après ses propres dires, ce qui expliquait sans doute ses facilités, même si l’apprentissage de quelque chose que l’on n’avait jamais fait était au fond d’une grande complexité même pour le plus grand des shinobi. Le bleu l’écoutait, mais ne disait rien, acquiesçant simplement, puis le laissant se concentrer. Sa proposition assez étrange titilla la curiosité du Chûnin, mais celui-ci ne préféra pas demander pour l’instant, ce n’était pas encore le moment de se déconcentrer du travail. Alors Aya retourna à ses tentatives.

Les essais se suivaient mais ne ressemblaient pas… Littéralement. Tantôt une chose qui se rapprochait d’une flaque de boue, tantôt un … mur ? Genre, comme avait-il pu créer un mur au lieu d’une mare ? Basiquement, les deux choses ne se ressemblaient pas et n’avaient pas vraiment de points communs : l’un servait à défendre, l’autre à entraver. Heureusement, Hatsu se trouvait dans le dos du Sakana, qui ne put constater sa main s’écraser sur son visage, dans un véritable facepalm. Mais il ne perdait pas espoir, à même titre que son apprenant, qui tenta à nouveau. Le visage de Ryû s’illumina comme dans un espoir regagné, perdu il y a trop longtemps (environ deux minutes avant). Il s’approcha et posa une main sur l’épaule du blanc… Bien, maintenant tu prends un kunai et tu lui tranche une artère incognito, personne ne verra ça, t’en fais pas ! Le jeune homme ignora Yokka et prit la parole…

« Extraordinaire, tu as déjà maîtrisé cette technique ! C’est … »

Ses mots s’interrompirent lorsqu’il posa le pied dedans… En théorie, il aurait dû s’enfoncer un peu, au moins jusqu’aux chevilles, mais sa semelle n’était même pas totalement recouverte de cette fine couche de boue. Il ôta sa main du garçon, et se gratta l’arrière de la tête… Bon, ce n’était pas grand-chose, mais c’était du travail honnête… Le Nozomi n’allait pas l’accabler car il y était presque, juste un peu plus et il pourrait reproduire la même chose…

« Vois-tu… Aya, c’est bien, tu as presque atteint le but. Je te laisse rectifier le tir et finaliser tout ça. »

Il recula un peu, le laissant comprendre de lui-même et attaquer sur la tentative finale. Ensuite, le bleu pourrait lui montrer sa technique ultime de gadoue…


_________________
Couleur des dialogues : Nozomi "Hatsu" Ryû Hayasu "Nibanme" Shimega Sasayo "Hinoe" Tokebi Katsu "Yokka" Bakatsu Pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Former l'élite (Ryu) Empty
Sam 20 Avr 2019 - 22:51
Bon ok il y avait eu une petite erreur de parcours avec mon mur Dôton mais mis à part ça, j'étais plutôt fier de moi. Un bon senseï, l'élite de demain, ça donnait du chocap-.. un apprentissage d'enfer ! Alors que je sentais l'ultime compliment venir à moi, le senseï posa son pied dans la gadoue avant de s'arrêter brusquement. Il avait peut-être sali ses plus belles chaussures ? Après tout il était venu à l'entraînement comme ça hein, ce n'était pas très très bien réfléchi, ça m'étonnait même pour une étoile montante de Kumo.

J'étais peut-être dans le tort en fait, je n'avais peut-être pas été au bout de la technique... Mhmm-... que pouvais-je faire de mieux et surtout... comment ? Comment parvenir à maintenir une certaine zone après tant d'essais tout en travaillant sur la puissance, la profondeur de la technique. J'avais compris hein, son pied ne s'était pas enfoncé assez loin -oui ce n'était pas à cause de ses belles chaussures-.

« Restez bien installé dans votre siège... que vous n'avez pas aujourd'hui ptêtre mais, je vais vous montrer senseï !  Rappelez vous de ce jour où vous avez été témoin de la puissance démoniaque de Ayanokoji Sakana, le seul, l'unique !»

Après ça je ne devais pas me rater, ça la foutrait un peu mal pour mon image. J'étais considéré comme un nullos par beaucoup mais ça m'embêtera it que ça soit de même pour Ryû-senseï. Lui m'avait fait un tas de compliments et me voyait peut-être d'un bon œil, il fallait que ça continue comme ça ! Je pris donc pour se faire, une trèès grosse respiration avec de poser la main au sol. Cette fois-ci, je devais envoyer la sauce et ne pas retenir mes pouvoirs ultra-démoniaques -je m'y croyais peut-être un peu trop oui-.

« Gadoue des enfers, je t'invoque ici bas pour ensevelir le moooooooonnde. »

Stylé, oui très stylé.

« Viens à moi ! »

Oh magnifique ! Oui c'était magnifique, je me croyais dans un livre de Shinobi Zéro. J'étais sûr que mon senseï allait apprécier la scène. À côté de ces petites bêtises, je m'étais tout de même attelé au malaxage de chakra et à l'exécution de la technique. Bien sûr j'avais retenu l'essentiel :

  • Disparité
  • Largeur
  • Profondeur

Très concentré, je fis donc apparaître sur la même zone que précédemment, un tas de gadoue. Suite à l'exécution de cette technique, je m'étais permis de lâcher un petit soupir de fatigue. C'était peut-être le chakra qui commençait à manquer ? Pourtant il ne me semblait pas avoir tant forcé que ça mais bon.

De ma main droite, j'indiquais à mon senseï -avec une attitude très confiante- de tester la marchandise.

_________________
Former l'élite (Ryu) B8qu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

Former l'élite (Ryu) Empty
Dim 21 Avr 2019 - 13:22
Ayanokoji, un enfant plein d'énergie et d'optimisme, redonnant une foi en l'humanité dont Ryû ne doutait pas du tout, était présent ici pour maîtriser une technique assez évidente pour le bleu, mais pas pour quelqu'un qui ne l'avait jamais vu auparavant, et encore moins essayée. Le Nozomi recula comme il était prudent de le faire, et assista à la nouvelle tentative du Genin. Cette façon de se lancer était vraiment particulière, et le jeune homme ne pourrait jamais le faire de cette manière. Bien trop extraverti à son goût, et aussi... ce n'était pas très utile au fond. Mais le tout n'était pas les mots, en fait, l'important se trouvait dans les actes, et le Sakana ne décevait décidément pas. Il effectua les mudras, toujours les bons - si on enlevait le mur - comme jusqu'ici. Il posa ses mains au sol, et la mare se créa de nouveau. La taille était bonne... Le sensei du jour s'approcha, puis s'accroupit, posant ses doigts dans la matière... qui était bonne. Un peu visqueuse, liquide, pratique pour obstruer les mouvements, la texture était parfaite. Puis Hatsu se releva, avant d'avancer dedans, littéralement. Sa jambe s'enfonça peu à peu, jusqu'à atteindre son genou. Parfait, elle était réalisée avec brio. Il s'extirpa avec un peu de difficulté, sa jambe étant bien salie, ce qui n'était pas agréable, et surtout pas très beau à voir.

"Eh bien... On dirait que tu y es parvenu. Tu as l'air plus fatigué que moi, maintenant, je ne vais donc pas te demander de réitérer... Cependant, il faudra que tu t'entraines de ton côté, je n'ai plus rien à t'enseigner pour cela, mais si tu as des soucis, n'hésite pas à venir me voir, je t'aiderai avec plaisir."

Un grand sourire se dessina sur son visage. Le bleu avait encore de l'énergie, et pouvait se permettre de lui montrer sa récompense... Il se retourna, vers la partie du terrain qui était plus ou moins intacte, ce qui représentait un bon trois quarts de la zone, et effectua des mudras un peu plus complexes. Il prit une grande inspiration et prononça discrètement une phrase, même si celle-ci pouvait être audible par Aya.

"Que ce terrain soit recouvert, jusqu'à ses plus lointaines extrémités..."

Il posa alors les mains au sol, et en un instant, la totalité de la zone encore praticable se transforma en une boue similaire à celle de l'autre technique. La différence notable ? Tout était devenu boue, et la profondeur était d'un tout autre niveau, pouvait atteindre jusqu'à la poitrine d'une personne de la taille de Ryû, qui n'était pas petit... Du haut de ses un mètre quatre-vingt. Il se retourna, essoufflé, et regarda son élève.

"Voilà ce à quoi tu pourras parvenir en persévérant dans cette voie. Avec ce genre de technique, tu pourras ensevelir tous tes adversaires... Mais attention à ne pas t'entraver toi-même."

Seul une petite parcelle de terre, sous leurs pieds, était restée normale. Le jeune homme avait fait un grand effort pour cela, et ne pouvait se le permettre en combat, mais son autre affinité lui permettait de palier à cela. Il effectua de nouveaux mudras avant de poser à nouveau les mains par terre. Il fit alors apparaître une plateforme de bois qui leur permettrait de rejoindre la terre ferme, de l'autre côté. Cette journée avait été éreintante, mais il attendit avant de partir, pour écouter les derniers propos du garçon...

"Bien, je vais aller me reposer, pour ma part... As-tu quelque chose à me demander avant que je ne parte ?"



Spoiler:
 

_________________
Couleur des dialogues : Nozomi "Hatsu" Ryû Hayasu "Nibanme" Shimega Sasayo "Hinoe" Tokebi Katsu "Yokka" Bakatsu Pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Former l'élite (Ryu) Empty
Mar 23 Avr 2019 - 22:46
Il avait la jambe embourbée jusqu'au genou, pari réusssssiiii ! J'étais tellement content de voir ça. Si bien que je ne pus cacher ma joie en sautillant de partout comme un malade. J'avais même zappé la première partie de sa phrase qui semblait pourtant cool. Le senseï qui était un fin observateur en plus d'être pédagogue me fit remarquer mon état de fatigue... Il n'avait pas tort, je me sentais très fatigué, trèèès fatigué. Le fait d'utiliser du chakra de cette façon, non maîtrisée je veux dire, c'était vraiment galère. Comme si c'était psychologie , les mots de Ryû-senseï me firent poser les fesses au sol. C'était si violent qu'on entendit un p'tit bruit sur la terre encore dure mais bon, mon corps n'en pouvait plus.

« Merci senseï, vous êtes trop bon ! »

Oui je devais le remercier, mine de rien il acceptait de m'aider dans le futur, au besoin.

« Je vais rester assis quelques minutes hein, comme vous l'avez si bien remarqué ça m'a épuisé ! »

Apparemment les démonstrations n'étaient pas terminées. L'étoile montante se retourna avant d'exécuter quelques mudras. Oula, je ne voyais presque rien de ma position. À quatre pattes, je me hissais jusqu'à lui afin d'observer le travail. Il était concentré, très concentré... qu'allait-il me montrer ? Une fois un jeune de mon âge m'avait fait le coup, soit-disant il avait appris un jutsu légendaire et bim il s'était transformé en travesti... merci le jutsu! Boh apparemment ce n'était pas l'idée de mon senseï car les mots que je pus à peine entendre semblaient bien sérieux eux.

Un instant plus tard, une zone entière se transforma en boue... juste devant mes yeux. Ma bouche tomba toute seule... c'était impressionnant, magnifique. J'en pleurais presque. Comment dire que c'était émouvant sans passer pour un p'tit gars pas très solide ? Je m'imaginais faire ça dans le futur, était-ce seulement possible ? Devenir aussi fort que Ryû-senseï, aussi fort que Anzu-senseï... était-ce la première marche à gravir ? Oui finalement j'en étais convaincu. Ça me motivait et franchement ça me donnait envie de me dépasser. C'était comme si ma fatigue s'en était allée, je pensais encore pouvoir m'entraîner un petit peu ; Certes je ne pouvais pas encore produire quelque chose d'aussi fou mais avec du travail, j'y croyais.

« Vous m'avez cloué le bec Ryû-senseï. Franchement, j'comptais vous proposer d'être mon second pour créer un tournoi international de pétanque mais... Je pense que ça peut attendre. Si vous le permettez, je vais rester un peu et travailler. Je croyais être épuisé mais avoir vu ça... bah ça me motive grave ! »

Dis-je en me relevant tout en ayant le sourire. Je le pensais vraiment !

« Je vais abuser de votre gentillesse mais... Dans quelques mois, si les dieux nous permettent encore de fouler cette terre, accepteriez vous de vous mesurer à moi ? Ça serait cool ! »

J'en demandais peut-être beaucoup trop mais bon, en tout cas j'étais super excité.

« Arigato senseï, à la prochaine. »


Spoiler:
 

_________________
Former l'élite (Ryu) B8qu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

Former l'élite (Ryu) Empty
Ven 26 Avr 2019 - 21:20
Le petit Ayanokoji, ce pitre encore faible mais doté d'une profonde détermination, semblait pratiquement à bout. Son professeur l'était aussi, en fait, et n'allait pas tarder plus que cela. Il écouta tout de même les remerciements, bien qu'il n'ait pas fait cela pour en recevoir, et esquissa un sourire lorsque le Sakana finit par s'assoir, preuve de son épuisement. Les commentaires quant à la technique de niveau supérieur utilisée étaient également plaisants, mais le Nozomi ne pouvait se permettre de rougir. Il avait été professeur aujourd'hui, pour la première fois, et cela se reproduirait dans le futur.

"Je ne dirai pas que cette technique n'était pas grand chose, car ce serait te mentir, mais elle n'est pas hors de ta portée, si tu persévères."

Son envie de continuer à travailler était louable, et dans un élan de fierté, le bleu lui tapota la tête, après qu'il ne se soit relevé. Il était doué, ce jeune homme, et probablement le meilleur élève qu'un professeur eût pu espérer pour une première fois. Le Chûnin ne fit pas particulièrement attention à cette histoire de pétanque, se disant que si un jour il avait à choisir entre tirer et pointer, alors il saurait le faire de manière prompte et improvisée.

"Je compte sur toi pour te servir de cette technique avec brio, mais ne te pousse pas trop loin, si tu meurs j'aurais l'impression d'avoir perdu mon temps ici. J'accepte ta proposition, reviens plus fort et nous nous affronterons pour voir si l'élève a dépassé le maître."

Il prit alors la direction de la sortie, faisant un signe de main au blanc. Il était fort possible que le garçon devienne plus fort que lui, dans les prochains mois, car lui-même était modeste et ne pouvait se dire que personne ne risquait de le rattraper, mais le Genin avait tout de même du chemin à parcourir. Cette future confrontation serait vraiment intéressante...

Spoiler:
 



_________________
Couleur des dialogues : Nozomi "Hatsu" Ryû Hayasu "Nibanme" Shimega Sasayo "Hinoe" Tokebi Katsu "Yokka" Bakatsu Pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Former l'élite (Ryu)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: