Soutenez le forum !
1234
Partagez

Fuin Service ¤¤ Aditya

Meikyū Arata
Meikyū Arata

Fuin Service ¤¤ Aditya Empty
Mar 26 Mar 2019 - 17:04
Voilà Arata de nouveau devant le restaurant Takotako à Kirigakure no sato, le genin entre à l'intérieur de l'établissement la salle est presque vide seulement une petite famille de quatre personnes sont déjà attablées. Il est tôt et Aditya à donner rendez-vous à Arata en début de service. Le serveur se présente devant le genin avec un léger sourire:

Eh bien, vous êtes déjà de retour, content que la cuisine du chef vous plaise, prononça l'employé du restaurant en élargissant son sourire. Vous serez combien, demanda-t-il ? Toujours avec votre ami de ce midi ? Vous faites un joli petit couple.

Le Meikyū écarquilla les yeux devant le toupet du serveur, de quel droit se mêlait-il de ce qui ne le regardait pas. D'autant, qu'il se trompait lourdement sur la nature des relations entre son comparse Yamanaka et lui. Qu'est-ce que c'était que ces manières à l'encontre de toute déontologie professionnelle ?

Pardonnez-moi, mais premièrement cela ne vous regarde pas, deuxièmement ce ne sera pas avec l'ami de ce midi comme vous dite et troisièmement nous serons deux, répondit acerbe le jeune adolescent.

Il était rare de voir le rat de bibliothèque sortir les gros yeux derrière ses lunettes parfaitement rondes, mais le ton était sans équivoque. Le serveur l'avait vraiment fâché, non pas qu'il se sente concerné par ces allusions déplacées. Seulement, il détestait le manque de professionnalisme lui-même étant toujours très professionnel. Il demanda au serveur une bouteille d'eau gazeuze en attendant son ami Aditya à la table à laquelle on l'installa.

Le genin avait été surpris de recevoir le courrier de l'utilisateur de mokuton hier en début d'après-midi. Celui-ci l'invitait à manger un morceau dans le but de discuter de sa technique de sceau explosif. Visiblement, elle avait impressionnée le shinobi et il espérait qu'Arata lui transmette par le biais d'un rouleau à technique. Les fameux rouleaux venus du Bois Ancestrale d'Hayashi no kuni. Arata avait déjà reçu un rouleau de cette nature de la part de son sensei Yasei Akane, mais n'avait pas encore prit le temps de se pencher dessus. D'ailleurs, il ne pouvait l'utiliser pour le moment ne sachant pas si le pouvoir de son ancêtre était compatible avec ce rouleau.
Néanmoins, il était heureux de revoir son camarade d'entraînement avec lequel, ils avaient produit un excellent combat applaudis même par les shinobis venus s'entraîner ce jour-là au Grand Dojo. Il avait hâte de le voir arriver par la porte du restaurant et de passer un bon moment avec lui. Par la même occasion, il était content de l'aider dans sa démarche de maîtrise du fuinjutsu...
@Aditya


Dernière édition par Meikyū Arata le Mer 27 Mar 2019 - 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord
Aditya
Aditya

Fuin Service ¤¤ Aditya Empty
Mer 27 Mar 2019 - 11:37
Fuin service

ft. Meikyû Arata


Printemps de l'an 203, Village de Kiri, Enseigne de Takotako, fin de matinée.


Aditya foulait de nouveau du pied la fameuse échoppe de Takotako, tandis que l’odeur famillière des grillade teriyaki emplissait d’ores et déjà ses alentours. Alors qu’il soulevant les pans en tissus qui recouvraient l’entrée, il adressa une œillade à l’intérieur, remarquant la silhouette de son comparse ainsi que celle de quelques âmes venues leur tenir compagnie en ce début de service. Takotako, fidèle à sa réputation, revêtait encore, tel un couvre-chef cette amusante pieuvre, qui contrairement à sa précédente visite, avait vraisemblablement été privée d’une de ses tentacules – tranchée pour des raisons mystérieuses. Nul doute qu’avec cette amputation, elle devait avoir effrayé plus d’un shinobi qui se rendait dans ces lieux pour la première fois, si la rumeur qui l’entourait de l’avait pas d’ores et déjà fait ; était-elle vivante ? un simple chapeau atypique ? ou bien séchée ? Nul ne le savait.

Après avoir commandé une portion d’amaguri – des châtaignes grillées, l’un des plaisirs coupables d’Aditya – il s’avança vers Arata, dont la frimousse ronde semblait avoir substitué son habituelle détermination à une petite colère.

« Quelque chose ne va pas ? », glissa-t-il sur un ton rieur.

Mais il délaissa bien vite ce genre de plaisanterie, pour saluer le Meikyu avec plus de sérieux. Il prit place en face de lui alors que son met était apporté par l’un des serveurs – qui sans qu’Aditya ne le sache, était le même qui avait mit son comparse dans un tel état – qu’il eut tôt fait de remercier. Et vu la manière dont il fuit après avoir jeté un coup d’œil à Arata, quelque chose lui démangeant visiblement la langue sans qu’il n’en prononce mot, cela ne put que mettre la puce à l’oreille au blond qui délaissa un petit rire.

« On dirait que tu as fait passer un sale quart d’heure à ce pauvre homme. »

Alors qu’il plaçait la barquette au centre de la table pour l’inviter à s’en repaître si le cœur lui en disait, il ficha son pic dans l’une des châtaignes, l’air enfantin, l’espace d’un instant. Ni une ni deux, elle avait déjà disparu au fond de son gosier.

« Merci d’avoir accepté de m’aider avec mon fuinjutsu. Je ne suis encore qu’aux bases, et si ta technique avait l’air assez simpliste pour que je puisse l’apprendre sans problème, j’avoue avoir sous-estimé le fait de pouvoir créer des kibaku fuda aussi simplement lors de notre combat. »




_________________

_


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Meikyū Arata
Meikyū Arata

Fuin Service ¤¤ Aditya Empty
Mer 27 Mar 2019 - 20:09
Enfin, boucle d'or arrivait au Takotako et surtout, Arata avait la chance de voir le gérant. Cela faisait plusieurs fois qu'il venait dans ce restaurant sans jamais le croiser, il était donc heureux de pouvoir enfin admirer ce chapeau mythique. Il était bien comme on lui avait décrit en forme de poulpe. En tout cas, son camarade passa commande au comptoir avant de venir s'asseoir et parler à son cadet.

Non, ne t'en fais pas je m'énerve rarement, peut-être que je suis un peu fatigué rien de plus, expliqua gentiment le genin. Et ce pauvre homme comme tu dis devrait tenir sa langue et ne pas tirer de conclusion hâtive, répondit le shinobi sans amertume aucune calmé par la présence de son collègue.

En même temps que les châtaignes grillées du mokutiste étaient amenées à la table, la bouteille d'eau pétillante du Meikyū arriva. Il se servit une grande rasade, leva son verre et le but d'une traite pris d'une soif violente et subite. Il posa ses coudes sur la table prit ses mains l'une dans l'autre avec le menton posé sur celles-ci et un regard sérieux. Le binoclard était prêt à écouter son camarade venu lui demander un peu d'aide.
Aditya remercia d'abord Arata, puis poursuivit. Visiblement, sa technique Bakuhatsu shīru, sceaux explosif avait tapé dans l'œil du ninja végétales. Sous-estimer, le fuinjutsu est l'erreur que font beaucoup de shinobis.

Ah, mais ne t'inquiètes pas. Beaucoups de shinobis sous-estiment le pouvoir du fuinjutsu, marquer d'un sceau quelqu'un est particulièrement efficace. Le marquage est une branche particulière du fuinjutsu qui permet notamment de marquer une cible de ce que tu appels un kibaku fuda, expliqua avec passion Arata. En réalité ça ne marche pas tout à fait comme une note explosive au sens ou tu l'entends, puisqu'il ne s'agit pas de dessiner un sceau sur un parchemin, mais bien de l'apposer à même une surface qu'elle soit vivante ou non. En gros c'est une question de rapidité autant que de mémoire, il faut connaître par cœur les lignes et tracés du sceau en question. C'est assez aisé pour un sceau tel que le sceau explosif que je possède, mais cela peut devenir compliqué lorsque le sceau devient plus complexe et donc plus dur à mémoriser. En gros, c'est pour cela que certains ninja préfère l'utilisation de parchemin à leur mémoire propre. Pourtant, je préfère ma mémoire, car je ne serais jamais à cours d'imagination alors qu'à cours de parchemin sûrement, précisa le genin en souriant. La qualité d'un utilisateur de fuinjutsu se résume à peu de choses, le nombre de sceaux qu'il peut retenir et/ou le nombre de sceaux qu'il peut transporter. Bien sûr, il faut une bonne dose de maîtrise et d'imagination.

Un deuxième plat arriva, la commande qu'Arata avait faite en entrant, des takoyakis bien épicés, il en prit un puis en proposa bien sûr à son camarade avant de reprendre:

Certains, utilise aussi le tatouage comme pense bête ou pour gagner du temps, mais c'est relativement plus utilisé pour une autre branche du fuinjutsu, le stockage. Tu as du parchemin pour que je te montre comment tracé le sceau explosif, demanda la binocle ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord
Aditya
Aditya

Fuin Service ¤¤ Aditya Empty
Ven 29 Mar 2019 - 13:44
« Je vois. », lâcha-t-il sur un ton entendu alors qu’il lui confiait brièvement les raisons de sa mauvaise humeur. Il ne s’étendit pas là-dessus cependant, puisque le brun s’aventurait d’ores et déjà sur un autre sujet après avoir séché la moitié de son eau pétillante.

Il ne put qu’acquiescer ses dires, puisqu’à ce jour, il était vraisemblablement le seul utilisateur du Fuinjutsu qu’il avait rencontré dans sa vie de ninja, et plus encore, malgré ses voyages à travers le monde. Un art gardé secret, mais qui détenait des arcanes secrètes et insoupçonnées qui s’avèrerait sans aucun doute redoutable dans la main d’une personne éveillée à de telles pratiques. Aditya porta une oreille attentive à ses précisions quant à l’existence de différentes « branches » qui régulaient les différents moyens d’utilisation de cet art – chose commune avec l’apprentissage du Genjutsu qu’il avait reçu d’un gredin du nom de Fanghe. Curieux personnage.

Visiblement, celle qu’avait utilisé Arata pour lui apposer un tel sceau explosif était réservée au marquage, qui permettait de reproduire les symboles si particuliers du Fuinjutsu sur n’importe quelle surface, que ce soit la peau humaine, du tissu ou un mur. Un art bien sombre et complexe, en totale opposition avec la « facilité » avec laquelle il avait assimilé les techniques de ninjutsu, qui lui semblaient naturelles désormais. Et si les arts illusoires requéraient une méthode pointilleuse afin de faire sien l’esprit de son adversaire, celle des sceaux s’avérait tout autant redoutable ; en soit, tout était possible. Et l’attention avec laquelle Arata semblait aborder le sujet ne pouvait que confirmer ses doutes ; ce domaine ne comptait vraisemblablement pas de nombreux adeptes au village de la brume, si ce n’est peut-être dans le monde.

Il hocha brièvement la tête avant d’agripper du bout des doigts un rouleau fin, dont la délicatesse avec laquelle avait été tissés les brins végétaux retraçait l’origine précieuse du parchemin ; peu d’exemplaires vierges comme celui-ci se trouvaient éparpillés dans le monde, puisqu’ils provenaient de la forêt luxuriante d’Hayashi no Kuni. Aditya le déposa entre eux afin de parvenir à sa demande, son autre main agrippant quelques châtaignes grillées.

« Désolé de devoir faire ça en coup de vent sans que l’on s’attarde sur une explication plus poussée que le tracé du sceau. Une prochaine mission m’attend, et je crains avoir sous-estimé le temps que je doive accordé à sa préparation. », il glissa un petit sourire à son comparse, se sentant assez coupable d’abuser de son temps de la sorte.




_________________

_


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Meikyū Arata
Meikyū Arata

Fuin Service ¤¤ Aditya Empty
Ven 29 Mar 2019 - 14:21
Aditya en réponse à sa demande de support pour tracé le sceau explosif sorti un rouleau de parchemin finement tressé. Une qualité peu commune, ils étaient rares ses rouleaux-là et provenait sûrement du pays du bois. Le genin se demanda comment boucle d'or s'était procuré ce rouleau vierge, on en trouvait plusieurs dans lesquels étaient contenues des sceaux de techniques préconçus. Pourtant, les vierges, Arata n'en avait jamais vu encore.
L'utilisateur de mokuton s'excusa quasi instantanément pour ce rendez-vous rapide, mais nécessaire pour lui avant de partir pour une prochaine mission. Le Meikyū ne lui en voulait pas du tout, faire passer son devoir avant le reste paraissait tout à fait logique pour un kirijin. Il allait donc s'appliquer à ne pas lui faire perdre trop de temps.

Le membre du clan des sceaux pris en main le rouleau délicat de son camarade et l'installa sur la table qu'il a préalablement débarrassé des plats en les posant sur la chaise d'a côté. Le binoclard sortit son attirail de pinceaux et d'encre, puis il s'aménagea un petit poste de travail. Avant de regarder de nouveau son comparse:

Regarde bien comment le tracer et pour le mémoriser, tu regarderas toutes ses lignes en détails avant de t'endormir chaque soir et ce jusqu'à ce que tu sois capable de le tracer de mémoire sans pause. Si tu es capable de le dessiner, mais en ayant un trou de mémoire de quelques secondes tu te mets en danger sur une situation réelle, argua très sérieusement le jeune Meikyū. Oh et regarde bien le tracé qui se fait dans un ordre précis de symboles, sans jamais que le pinceau ne quitte le parchemin, précisa le genin.

Arata commença son oeuvre il traçait lentement pour qu'Aditya puisse bien suivre le mouvement et commencer à mémoriser le sceau. Tel un orfèvre et un artiste, Arata faisait courir le pinceau sur le papier d'un poignet délicat et sûr de lui. L'encre imbibait juste ce qu'il faut de parchemin pour que les tracés soient nettes, mais qu'ils n'abîment pas l'oeuvre des hayashijins. Une fois fini, il présenta son travail face à Aditya:

Voilà, camarade. Tu peux utiliser ce rouleau tel quel, mais je te conseille vivement de l'apprendre, ce sera plus pratique pour toi et on ne pourra plus te voler ce savoir. Dis-moi, loin de moi l'idée de vouloir te retenir plus longtemps, mais ôtes moi d'un doute. Nous n'avons pas eu le temps de faire plus ample connaissance la dernière fois au Grand Dojo. Tu es originaire d'Hayashi no kuni, interrogea le curieux ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord
Aditya
Aditya

Fuin Service ¤¤ Aditya Empty
Ven 29 Mar 2019 - 15:34
Aditya adressa une œillade intéressée aux symboles qu’Arata inscrivait à la surface du rouleau, dans un geste qui était sans nul doute entretenu par l’habitude. Il était loin de prendre les mises en garde de son comparse à la légère, ayant lui-même averti Reikan sur les dangers d’un tel moment d’égarement lorsqu’il s’était attaché à lui inculquer les secrets d’une technique de rupture d’illusion. Si d’aventure un de ses assauts tenait ce sceau explosif comme pièce maîtresse, et que le moment venu, un trou de mémoire s’imposait à lui, il se retrouverait bien penaud. Les quelques secondes qui lui faudrait pour retrouver le tracé ou remplacer cette technique par une autre pourraient être utilisées au profit de son adversaire pour contre-attaquer. Et se retrouvant sans défense, cela pourrait le mettre en très mauvaise posture en fonction de la situation. Et si ses paroles pouvaient revêtir des aspects d’injonctions, cela ne le gênait en rien ; il savait qu’elles n’étaient poussées que par une inquiétude à son égard.

« Ne t’en fais pas, je suis assez à cheval là-dessus d’ordinaire. Et puis… je ne compte pas me mettre dans une position défavorable, là où un oubli pourrait avoir des conséquences insoupçonnées avant que nous n’ayons pu renouveler notre combat. » , glissa-t-il sur un ton léger, mais qui ne cachait pas son engouement quant à la possibilité de l’affronter à nouveau.

Il glissa ses doigts sur le bord du rouleau lorsqu’Arata le lui retourna, son ouvrage à présent terminé. Il n’avait pas menti sur ce point ; ses tracés étaient précis, si bien qu’il pouvait y coupler ses observations de plus tôt pour se rappeler de l’ordre avec lequel chacun des traits du sceau avaient été dessinés. Le tout rendait une impression de mystère : pour la première fois de sa vie, Aditya avait l’occasion d’observer un Fuinjutsu de près, chose que son affrontement avec le Meikyū n’avait pas permis une fois empêtrer dans la ferveur de l’adrénaline. Quant au conseil qu’il lui donna, il devait avoué que ce dernier n’était pas dépourvu d’intelligence.

« Cela me prendra peut-être un peu plus de temps pour l’assimiler, mais le jeu en vaudra la chandelle. Après tout, un sceau posé sur un parchemin ne dure que pour une utilisation, alors qu’une fois ton sceau appris… je pourrais l’utiliser à n’importe quel moment. »

Ses yeux s’attardèrent encore quelques secondes sur les symboles alors que la couleur noire de l’encre ne perde en contraste au fur et à mesure qu’elle s’imprégnait dans le parchemin et n’y scelle ses tracés. Il releva cependant un regard curieux, le sourcil relevé, à la question du brun. Il délaissa un sourire humble, alors qu’il s’apprêtait à lui répondre ;

« En effet. J’y ai passé la majeure partie de mon enfance, dans un village paysan loin d’égaler la technologie de celui de la brume. Nous n’avions pas d’hôpital, mais la guérisseuse faisait un travail tout autant honorable. Je dois avouer… que parfois ces étendues forestières me manquent. J’espère pouvoir y retourner un jour, lorsque je serai habilité à sortir du village. Qui sait, peut-être qu’une ouverture diplomatique s’ouvrirait entre mes deux villages. »

Il se surprit lui-même à parler de Kiri comme l’un de ses villages, lui qui n’éprouvait aucun sentiment à son égard lors de son arrivée, de l’indifférence, tout au plus. Mais les choses avaient bien changé depuis.




_________________

_


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Meikyū Arata
Meikyū Arata

Fuin Service ¤¤ Aditya Empty
Ven 29 Mar 2019 - 16:04
Son apprenti improvisé en matière de fuinjutsu semblait beaucoup s'intéresser aux tracés du jeune Meikyū. Il était très respectueux des conseils d'un adolescent pourtant son cadet de quelques années, Arata appréciait de pouvoir lui être utile. D'ailleurs, il appréciait tout simplement la personne qu'était Aditya, ils avaient tous les deux des similitudes. Un caractère compatible sans doute donnait l'impression au genin qu'ils étaient proches lui et le grand blond.
Boucle d'or rassura le membre du clan des sceaux quant à son sérieux à propos de l'apprentissage du Bakuhatsu shīru. En réalité, le genin n'était pas inquiet, il se doutait qu'Aditya était parmi les plus consciencieux ninja de sa génération.

Arata songea aux genins rencontré ses dernières semaines, tous avaient un formidable potentiel Kirigakure no sato avaient vraiment touché une génération dorée. L'avenir semblait assuré malgré les événements gravissimes qui se déroulaient dans tout le Yuukan. Wasure no kuni et l'évasion des prisonniers ainsi que l'arrivée de ces fanatiques en première ligne bien sûr. Le rat de bibliothèque aurait vraiment aimé pouvoir faire plus pour son village, mais du haut de son grade de subalterne, il lui était difficile d'entreprendre des initiatives personnelles. Il avait donc trouvé un moyen à sa mesure de soutenir la brume, s'entraîner lui-même rigoureusement, effectuer ses missions avec sérieux et réussites et bien sûr aider du mieux qu'il le pouvait ses camarades de la génération dorée à progresser ensemble.

Tu soulèves un point intéressant, en effet ce parchemin demande du temps pour être chargé en chakra, là il l'est en le traçant j'ai usé de chakra pour lui donner son pouvoir. Tu n'auras jamais le temps de le recharger en combat, donc oui là est tout l'intérêt de l'apprendre, ajouta l'utilisateur de fuinjutsu.

Comme le pensait Arata, son comparse était originaire des bois mystérieux d'Hayashi no kuni. La conversation l'intéressait beaucoup, mais il savait Aditya pressé et ne souhaitait pas le retenir torp longtemps. Néanmoins, l'utilisateur de mokuton précisa un fait intéressant son désir de visiter son ancien village et l'éventualité lointaine d'une alliance avec le pays du bois. Cela lui rappelait sa conversation avec Akane-sama, son sensei. Il lui avait émis l'hypothèse de nouer des liens diplomatiques avec différentes nations et autres clans. Ils avaient notamment parlés des Yasei, des Meikyū, des Umi, de Kaze aussi...
En réalité, l'idée devenait de plus en plus précise dans l'esprit d'Arata, il souhaitait vraiment se diriger dans cette voie. Les relations internationales...

C'est éminemment intéressant et si un jour tu y retournes, j'espère avoir l'occasion de t'y accompagner. Je ne te retiens pas plus longtemps, je te souhaite une bonne mission, fais attention à toi surtout si tu veux que nous affrontions à nouveau un jour, rappela le genin en réponse à l'allusion de son camarade plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord
Aditya
Aditya

Fuin Service ¤¤ Aditya Empty
Ven 29 Mar 2019 - 17:31
Aditya délaissa un sourire quant aux paroles du Meikyū, ravi de savoir que si d’aventure il venait à revenir sur les traces de son histoires et poser à nouveau pied dans les contrées sylvestres d’Hayashi no Kuni, ce serait accompagné d’un ami. S’il comptait tout d’abord obtenir une promotion pour se défaire des lois de la brume quant aux escapades des genins hors du village, et proposer à Reikan de le rejoindre dans ce périple, la présence d’Arata ne serait que bienvenue. Un jour peut-être, lorsqu’ils auront chacun prouvé leur valeur au village.

« J’en serai ravi. »

Ses doigts vagabondèrent sur le rouleau dont l’encre était désormais sèche en s’abandonnant à un bref moment d’absence, l’esprit embrumé par ses souvenirs. Il dévora les dernières châtaignes alors que son index retraçait les parcours sinueux du sceau, pour finalement venir enrouler le parchemin sur lui-même, et de le refermer au sein de sa cordelette nouée. Devant les presque adieux que lui adressaient Arata, il ne put s’empêcher de penser qu’ils se reverraient bien assez tôt. Même si les temps étaient troubles pour la brume… quelque chose lui disait que tout rentrerait bientôt dans l’ordre, que ce soit après un chaos infernal, ou simplement un mauvais augure trop persistant.

Il se redressa, ramenant le tabouret de bois sous l’ombre de la table alors qu’il empoignait le parchemin dans sa main demeurée libre. Aditya déposa quelques ryôs sur la table en adressant un remerciement à Takotako, qui ne semblait pas chômer derrière ses cuisines. Alors qu’il prit la route de la sortie, sa main vint se poser sur l’épaule de son comparse, l’espace d’un instant.

« A bientôt. Et... merci encore. »

Sur ces mots, il quitta les lieux, en ne laissant que cette barquette vide pour seule trace de sa présence passée. Désormais, ses temps libres, s'ils n'étaient pas consacrés à la préparation de sa mission future ou à ses devoirs envers le temple Seidou n'auraient que pour seule occupation l'étude de ce sceau, aux côtés de ses recherches en Iroujutsu.




_________________

_


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese

Fuin Service ¤¤ Aditya

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: