Soutenez le forum !
1234
Partagez

La recherche d'un trésor

Ochobo Hana
Ochobo Hana

La recherche d'un trésor Empty
Sam 30 Mar 2019 - 12:51
Cela faisait quelques semaines qu’Hana passait le temps libre qu’on lui accordait à arpenter les rues de la ville, Kumo. Elle avait emprunté à son paternel un des portraits les plus récents qu’il avait de Nanako, sa mère. Même si son travail en tant que Genin lui prenait beaucoup de temps et se révélait plus fatiguant que lire des livres, l’objectif de retrouver sa maman pour rendre à son père l’être le plus cher à son cœur la motivait assez pour se lever aux aurores et agacer les commerçants et voisins des quartiers populaires. Faute de trouver d’autres idées et faute de moyens financier, Hana zigzaguant entre les portes résidentielles pour y toquer et montrer le portrait de sa mère à ceux qui ouvraient et les marchés et commerçants, interrompant avec une certes gêne mais une résolution implacable les jeunes comme les plus âgés dans leurs activités.

Pourtant pleine d’implication et de motivation, Hana n’était pas dupe pour autant. Sa mère avait disparu il y a plus de six ans, et si quelqu’un s’en rappelait, les informations obtenues seraient totalement dépassées. Et encore fallait-il qu’ils ne se trompent pas avec une autre femme, car il était certain que le faciès de Nanako avait bien dû changer depuis ces dernières années.

Hana pensait bien à quelques idées qui pourrait l’aider, notamment vérifier les archives d’entrées et de sorties de Kumo, mais Kumo n’existait même pas il y a six ans, ou juste à peine. Et quand bien même leurs archives étaient tenues à jour et complètes, est-ce qu’ils gardaient des informations aussi vieilles dans leur base de données ?

En y pensant, même Satoru, son père, ne savait pas réellement ce qu’elle était allée faire. Avec le temps, le doute s’était emparé des souvenirs qu’il possédait, et la certitude qu’il avait à propos de sa femme partie pour visiter sa famille s’était évanouie. Il l’avait avoué à sa fille dernièrement, et cela lui avait brisé le cœur. Des idées farfelues avaient commencé à germer dans l’esprit d’Hana, qui s’inventait une mère héroïque, qui avait du quitter sa famille pour combattre un ennemi, ou dans un élan de sacrifice, avait décidé d’abandonner sa famille parce qu’elle était une espionne recherchée. Et ces théories saugrenues avaient été réfuté par son père à maintes reprises, décrivant sa femme comme un être simple et dévoué, qui ne cachait rien ou si peu, douce et sans secrets. Mais dans ce cas-là, d’où venait ses capacités à utiliser le papier ou même le vent ? Ce n’était certainement pas de son géniteur qu’elle avait hérité de ces compétences…

L’esprit de la jeune Kunoichi n’était pas encore suffisamment ancrée dans le monde Shinobi pour comprendre tout ce qui l’entourait ou comment les capacités et le chakra fonctionnait, ni l’hérédité, mais elle était au moins sur la bonne piste. Et son père, malgré ce qu’il disait, ne savait plus vraiment non plus, il semblait. Hana s’ouvrait donc à toutes les possibilités.

Il restait encore une petite heure avant de déjeuner avec son père, qu’Hana utilisa pour continuer son tour dans la grande rue, harponnant qui se trouvait sur son chemin pour espérer qu’au moins une personne se souvienne du visage dessiné sur le portrait qu'elle tenait à bout de bras.

« Bonjour, avez-vous vu cette personne récemment ? ... Bonjour madame ! Connaissez-vous ce visage ? ... Monsieur, excusez-moi, reconnaissez-vous cette femme ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6027-ochobo-hana#49536 http://www.ascentofshinobi.com/t5326-kumo-equipe-11-seikaku http://www.ascentofshinobi.com/t6047-ochobo-hana#49703
Suzuri Shisei
Suzuri Shisei

La recherche d'un trésor Empty
Lun 1 Avr 2019 - 20:21
Derrière la jeune fille, une voix surgit en un râle rauque. "T'es la petite de Satoru ?" La constatation, plus qu'une véritable question, avait été lancée, comme une corde que l'on envoie à un naufragé qui se noie. Shisei s'était approché de l'enfant lorsqu'il l'avait remarquée, à contre courant de la foule entrain de se débattre avec ses propres fantômes. La petite Ochobo, à l'instar de beaucoup d'autres, vivait dans l'ignorance d'un secret, dans l'ombre d'une disparue inconnue de tout Kumo, ou presque. Car la cité s'était construite sur la mémoire de Shitaderu, et de ce passé subsistait encore bon nombre d'habitants, dont Shisei et son clan.

Le tatoué attrapa la photo tenue par Hana et l'approcha de son visage avant de la lui rendre, un sourire espiègle aux coins des lèvres. "Suis-moi." L'injonction tomba alors qu'il bifurquait déjà à travers foule pour s'engouffrer dans les ruelles de la ville, en direction du cœur de l'ancienne cité.

Il existait parmi les Suzuri une longue lignée de mémorialistes, des grattes papiers incompris du trentenaire, mais qui se révélaient plus qu'utiles en pareille circonstance. Perdus dans les méandres poussiéreux de la vieille Shitaderu, ces agents du temps en extirpaient la plus insignifiante des informations et ce, avec une facilité déconcertante. Mais pour profiter de leur magie et déverrouiller les secrets du passé, il fallait réussir l'exploit d'en convaincre l'un des anciens. Epreuve qui attendait la jeune Hana.

-"Tu vois la boutique d'antiquaire, au coin de la rue ? Demande le vieux Shūmei et montre lui ta photo. Je t'y rejoins dans cinq minutes." Avec Shisei, le conformisme et la politesse des présentations s'étaient suicidés il y a bien longtemps. Ceux qui le connaissaient faisaient avec, les autres... passaient simplement leur chemin. Quant au mystère qu'il laissait consciemment planer, cela ne reflétait qu'un amusement bien personnel. Il était con, certes, mais un con d'élite !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4702-suzuri-shisei?nid=1#36628 http://www.ascentofshinobi.com/t4469-sasayaki-tsukiko#34174
Ochobo Hana
Ochobo Hana

La recherche d'un trésor Empty
Dim 7 Avr 2019 - 16:20
La Kunoichi fut prise d’un petit coup de panique lorsqu’elle entendit une voix rauque derrière elle prononcer le nom de son père. Se retournant avec rapidité, Hana sentit son cœur battre lourdement dans sa poitrine. Elle s’était déjà fait reprendre par certaines personnes au sujet de plaintes faites à son encontre pour trouble à l’ordre public, ce qui déteignait sur la réputation de Satoru. Bien que cela lui était futile, le fait de savoir que sa fille recherchait sa mère le mettait dans une certaine tristesse, ce qu’Hana essayait d’éviter au maximum.

Le portrait de sa mère lui fut pris des mains sans qu’elle ne s’y attende. Le sentiment qu’elle expérimenta fut très désagréable, comme se sentir déposséder de la chose la plus importante à ses yeux. Ni une ni deux, Hana suivit l’homme qui lui avait pris la photo, sans faire attention à l’endroit où elle pouvait être amené, ni aux gens qu’elle bousculait. Son objectif dans l’instant était de reprendre la photographie de sa génitrice.

L’homme sembla s’arrêter dans une vieille ruelle qu’Hana ne connaissait pas encore pour lui dire de rejoindre une boutique d’antiquaire où il faudrait qu’elle montre ladite photo. Objet qu’elle reprit avec une vitesse incroyable pour la serrer contre son cœur. Lui assénant le regard le plus noir qu’elle n’est jamais fait à quelqu’un, Hana se prit d’une curiosité pour le « vieux Shûmei ». Le barbu lui indiqua le chemin avec deux, trois instructions à tout casser. Si Hana n’était pas aussi désespérée à l’idée de trouver ne serait-ce qu’une miette d’information sur sa mère, elle n’y serait jamais allée. Mais l’espoir embrigadait même le plus sage des hommes dans la plus grande des aventures.

Marchant doucement en direction de la boutique, la jeune fille accéléra le pas, de plus en plus vite, jusqu’à finalement courir jusqu’au coin de la ruelle, l’espoir enroulé autour de son cou comme un nœud de pendu. Ses pas s’arrêtèrent sur la devanture de la boutique où trônaient de vieilles babioles. Hana passa la porte avec hâte, haletant légèrement après sa course, jusqu’à se retrouver devant un veil homme très grand et très âgé.

« Bonjour » fit-elle, le portrait de sa mère toujours dans ses mains. « Je suis à la recherche du vieux Shûmei. Je viens pour lui demander s’il connaît ma mère, Nanako. » demanda-t-elle avec fermeté, comme elle le faisait depuis des semaines dans les rues, présentant le portait à l’inconnu qui se tenait devant elle.

Le regard de l’homme sembla intéressé. Ce n’était pas tous les jours qu’une jeunette de fille rentrait dans sa boutique pour lui demander s’il connaissait une personne sur un bout de papier.

« Est-ce que j’ai la tête d’un policier, mademoiselle. Pourquoi est-ce que je connaîtrais ta pauvre mère. Ici, je vends des antiquités, de très grandes valeurs, et rien d’autre. » Son ton se voulait dur, pour autant, Hana ne se sentait pas décousue pour autant.

« C’est un homme barbu un peu vieux, qui a des cicatrices et des tatouages qui m’a dit de venir ici vous trouvez. Pourquoi m’aurait-il dit de venir ici si vous ne savez rien. »

Piqué au vif. Shûmei savait beaucoup de choses. Et de voir se faire rabrouer par une enfant, c’était plutôt nouveau. Un sourire en coin sur le visage du vieil homme fut la porte ouverte pour Hana, qui s’empara de la première babiole qui traînait devant ses yeux.

« Je vous l’achète si vous m’aidez à trouver ma mère ! » lança-t-elle, pleine d’assurance devant ce sourire en coin.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6027-ochobo-hana#49536 http://www.ascentofshinobi.com/t5326-kumo-equipe-11-seikaku http://www.ascentofshinobi.com/t6047-ochobo-hana#49703
Suzuri Shisei
Suzuri Shisei

La recherche d'un trésor Empty
Lun 8 Avr 2019 - 19:52
Le rictus du vieil homme s'élargit avant d'éclater d'un rire franc, en voyant l'enfant agiter l'objet sous son nez. Elle était trop jeune pour déceler la lubricité de ce qui semblait n'être qu'un chandelier excentrique... . "Posez donc ça, mademoiselle..." et puisqu'il tenait un commerce avant tout, Shūmei lui exposa une alternative tout aussi onéreuse. "... optez plutôt pour un objet qui vous correspond davantage."

-"Donne lui simplement l'info, Shūmei." Shisei venait d'entrer dans la boutique, un paquet entre ses mains. Il glissa le colis sur le comptoir du marchand, le laissant s'émerveiller de ce qu'il en extirpa : un petit vase ornée de motifs Hijin.

-"Tu l'as trouvé ! Haha, splendide. Soit, des réponses contre l'urne." Le vieux Suzuri disparut dans l'arrière boutique quelques minutes -temps que le tatoué mit à profit pour faire le tour des dernières babioles exposées entre deux tas de poussière-, puis en ressortit un pendentif pendu à ses doigts.

Le centre du bijou contenait une marque ancienne, dont la signification restait sujette à interprétation, même pour le vieil homme. "Il me semble que cela veut dire Sept. Ou Sang. Difficile à dire, la gravure a souffert d'une usure anormale et il en manque un morceau." Il l'approcha de ses yeux pour tenter de retrouver la zone aux bords brisés avant de le tendre à l'enfant, pointant de son long doigt rachitique la cassure sur l'une des arabesques.

-"C'est la femme de votre photo qui me l'a vendu, y'a peut être... sept ou huit ans." Sa main s'agita pour mimer l'approximation, le temps lui avait apporté bon nombres d'objets et le lui en avait ôté tout autant, il lui était alors difficile de retrouver à travers les méandres du passé un fantôme en particulier.

Mais ce pendentif... cette babiole brillait parmi ses rares échecs, en huit ans il ne parvint ni à en percer les mystères pour le revendre à sa juste valeur, ni même à la revendre à un prix totalement arbitraire.

-"Ca te dit quelque chose ?" L'énigme attisait tout autant la curiosité du barbu que l'émotion d'Hana.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4702-suzuri-shisei?nid=1#36628 http://www.ascentofshinobi.com/t4469-sasayaki-tsukiko#34174
Ochobo Hana
Ochobo Hana

La recherche d'un trésor Empty
Mar 9 Avr 2019 - 17:15
C’est vrai qu’au demeurant, le truc qu’elle avait pris en main était vachement laid, mais bon, c’était pour le principe et pour bien marquer son point. Son intérêt pour l’objet que le vieux Shûmei allait lui montrer s’envola lorsque le Shinobi de tout à l’heure coupa l’ancêtre. Regardant la scène défiler sous ses yeux, Hana se voyait trépigner d’impatience. Peut-être qu’enfin elle pouvait avoir une piste au sujet de sa maman. Le vase avait l’air vraiment très beau et Hana se trouva forcée de remercier l’inconnu qui était en train de lui payer l’information qu’elle tentait d’obtenir du vieil homme.

« Merci beaucoup. » fit-elle, alors que le Shinobi faisait le tour des babioles de ce trou perdu.

L’ancien revint avec un collier pendu au bout de sa main, un très vieux collier qui avait déjà du vécu il semblait. Le regard de la Kunoichi ne déviait pas du pendentif. Était-ce un objet rare ? Une breloque d’un ancien temps qui permettait de rentrer en contact avec les morts qui savent tout ? Un collier maudit qui renfermait l’âme d’un sorcier puissant ? Oui, elle lisait bien trop de bouquins pour sa propre santé mentale.

* Sept ou sang ? * Le regard de la Kunoichi était perdu, elle-même était perplexe, jusqu’à ce que le vieil homme prononce ces quelques mots : « C'est la femme de votre photo qui me l'a vendu, y'a peut-être... sept ou huit ans. » Le cœur de la jeune fille sembla s’arrêter de battre pendant ce qui semblait être une éternité pour elle. Enfin, enfin elle avait une piste, ou pas une piste, mais quelque chose, même cette babiole faisait l’affaire.

Hana ne reconnut absolument pas l’objet en question, ni la gravure, mais son père Satoru devait forcément le savoir. Elle devait absolument le lui ramener.

« Vous êtes sûr ? Elle allait bien ? Pourquoi vous l’a-t-elle vendu ? Et elle n’est jamais revenue ? Elle vous a dit quelque chose en le vendant ? »

Les questions fusaient à toute allure, alors qu’elle s’emparait du bijou pour l’admirer de plus prêt. Le vieux Shûmei balbutia quelques réponses, mais qui laissait simplement entendre à la jeune fille qu’il n’était pas archiviste, qu’il n’était plus tout jeune et qu’il n’avait pas que ça à faire de se souvenir de choses si triviales.

« Il faut que je montre ça à mon père. Lui il doit forcément savoir ce que cela veut dire ! »

Ce pendentif devait forcément avoir un intérêt pour Nanako. En tout cas, il avait un intérêt pour Hana. C’était un point de départ, un bout de piste, une bouffée d’espoir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6027-ochobo-hana#49536 http://www.ascentofshinobi.com/t5326-kumo-equipe-11-seikaku http://www.ascentofshinobi.com/t6047-ochobo-hana#49703
Suzuri Shisei
Suzuri Shisei

La recherche d'un trésor Empty
Dim 14 Avr 2019 - 20:14
"Oui... je... c'est que... heu... mais... " Les questions de l'enfant frappèrent l'ancien d'une tétanie propre à la submersion de l'esprit. Son flot de parole le noya dans l'incapacité de finir son raisonnement et, de fait, d'apporter les réponses à Hana. "Wow, éh !" Sa main s'était levée pour mettre l'enthousiasme de l'enfant sur pause.

-"Je ne suis pas une encyclopédie sur patte, moi. La plupart des gens qui me donne des objets le font pour combler un problème d'argent. Du reste, le temps a suffisamment joué avec mes souvenirs pour m'empêcher de raccrocher des détails à un visage... . La porte de votre quête vient de s'ouvrir mais il ne tient qu'à vous, jeune fille, d'en passer le pas et d'en fouler les pavés." "Un pas, une pierre, un chemin qui chemine..." comme lui avait chanté, un soir d'automne, une étrangère de passage dans son magasin. Ses paroles brillèrent alors d'un sens nouveau pour Shūmei.

Shisei posa son regard sur Hana et lui rendit son sourire, mélangé à une pointe de tristesse. Ce genre de quête aboutissait rarement, le père Ochobo en avait payé le prix une première fois, et le Suzuri -père lui aussi-, ne pouvait s'enlever l'idée qu'il en paierait tout autant une seconde fois. Mais aussi difficile fut cette exploration dans le passé d'une mère, Hana en sortirait grandie. Un apprentissage qu'aucun parent ne pourrait empêcher au risque de détruire son enfant.

-"Qu'est-ce que t'attends gamine, pars retrouver ton vieux." Il lui décocha un clin d'œil complice et d'une amicalité sincère. Nul doute qu'elle saurait à qui s'adresser pour retrouver le tatoué, au besoin d'une aide future.

Et alors qu'elle disparaissait du magasin, le trentenaire fredonna la chanson pensée par l'ancien. Comme s'ils furent connectés sur la résonnance de ce chant en pareille circonstance, comme un partage d'antan qui émergeait de nouveau, un cycle qu'y s'initiait une fois de plus, l'accompagnement d'une jeune fille sur la voie qu'elle choisit, à l'instant où le pendentif atterrit dans ses petites mains innocentes.

Mais Shūmei comme Shisei savaient tous deux qu'il s'agissait avant tout d'un écho du passé, une promesse muette faite à Nanako qu'aucun ne pouvait briser et encore moins révéler à Hana... .

"Un pas, une pierre, un chemin qui chemine. C'est le pied qui avance à pas sûr, à pas lent. C'est une main qui se tend, c'est une pierre qu'on lance. La promesse de vie, le mystère profond. Un reste de racine, c'est un peu solitaire..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4702-suzuri-shisei?nid=1#36628 http://www.ascentofshinobi.com/t4469-sasayaki-tsukiko#34174

La recherche d'un trésor

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: