Soutenez le forum !
1234
Partagez

Entrainement matinal [Oterashi Yanosa]


Entrainement matinal [Oterashi Yanosa] Empty
Sam 30 Mar 2019 - 23:38
Village de la roche. Village du roc. Village du combat. Difficile d’imaginer que la base recueillant presque l’ensemble de la force militaire du pays de la terre renfermait un tel réseau de duellistes, pas à ce niveau d’engouement pour cet art en tout cas. La venue de l’artisan en ces lieux ne datait que de plusieurs mois tout au plus et chacune de ses requêtes trouvaient souvent réponses, que ce soit via la transmissions de lettre à l’académie ninja et ses professeurs experts en affinités ou parmi le panneau public disposé aux Shinobi.

A tout moment, chacun pouvait y déposer annonce, recherche et autres types de messages pour recevoir une réponse aléatoire, mystérieux voir parfois inconnu mais toujours présent à l’appel. Mieux, on parvenait à obtenir un adversaire en très peu de temps et surtout du type et style souhaité. Une aubaine pour l’homme tatoué dont l’objectif premier était de renforcer ses connaissances sur l’univers des Shinobis au coeur d’Iwa avant d’entreprendre le sérieux de ses périples à l’extérieurs, malgré les missions déjà effectuées.

Aprés Hisa, Tenzin et le jeune Natsuki, Abuto souhaitait maintenant comparer les capacités du Jiongu et son styles de combat par rapport à un combattant au corps à corps, lui même étant assez axé sur ce domaine bien qu’il n’ai aucune technique véritable en Taijutsu ni Bukijutsu. Simplement que son atout majeur agissait aussi dans cette distance d’attaque et se prêtait à une rapidité utile face à ce genre de combattant.

D’ailleurs, la personne qui se trouvait en face de lui au milieu de ces arènes naturelles sur les hauts plateaux s’avérait être la personne ayant répondu à son appel à en croire son allure, son styles visuel. Du moins, de son propre avis, puisque lui aussi évoquait cette idée de sa part sa grande taille et son corps massif, composé essentiellement de matière filaire noir peu visibles de l’extérieur.

« Salut Yanosa, je suis Mugirawa Abuto, je crois qu’on ne se connait pas encore. »

Le guerrier à la chevelure d'ébène n’était pas du genre à faire de longues présentations ou de longs étalages respectueux et polie avant de se lancer dans les choses sérieuses. Au contraire, il se laissait une certaine familiarité naturelle avec les autres, histoires de les mètres assez rapidement à l’aise. Ce serait aussi le cas pour cette personne, bien que seul son nom et prénom lui fusse connu par la réponse reçu quant à sa demande.

« En tout cas tu as été rapide à répondre, pour cet entraînement. C’est cool, vraiment. »

Le colosse fit un clin d’oeil pour le mettre en confiance et le remercier de sa venue, accompagné d’un sourire en coin depuis sa barbe, et ne prit pas de garde particulière malgré le contexte. Juste là, debout, le torse caressé par la brise fraîche qui caressait les hauts plateaux.

« On commence ? Je te laisse l’initiative. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5577-nouvelle-equipe-nouveau-depart-equipe-2-au-dojo http://www.ascentofshinobi.com/t5799-mugirawa-abuto-carnet-de-route#47092

Entrainement matinal [Oterashi Yanosa] Empty
Dim 31 Mar 2019 - 0:56
Un autre jour, un autre temps, mais toujours la même vindicte contre la fatalité qui l’avait privée de plusieurs mois et années de sa vie. Yanosa, dans son corps et dans son âme, luttait depuis son réveil contre la faiblesse qui l’avait envahit, et savait qu’il ne trouverait pas de repos tant qu’il n’aurait pas pu apaiser sa soif de puissance. Ses ambitions n’avaient cependant rien de très grandioses dans ce domaine, et flirtaient même avec le banal. Mais lorsque l’on revenait de si loin comme c’était le cas pour l’Oterashi, beaucoup de choses devait être relativisées, dont sa progression en termes martiaux. Il avait été réintégré, oui, mais seulement au grade de Genin, et tant la fierté que le côté pragmatique du pugiliste lui hurlaient avec rage qu’il se devait de gravir à nouveau les échelons. Son destin, si l’on croyait à ce genre de choses désuètes, était de mener des hommes vers la victoire et vers la réussite de leur grande mission à tous : la défense du Pays de la Terre. Un moyen comme un autre, lorsque l’on y regardait de plus près, pour parvenir à sa plus grande ambition, celle qu’il ne voulait s’avouer à lui-même que lorsqu’il se sentait réellement fort et capable de se projeter. Une chose qui n’était pas toujours aisée pour Yanosa, dans son état de faiblesse actuel.

Toujours dans le but de combler cette faiblesse, il se retrouva rapidement à chercher à nouveau un partenaire pour s’entraîner et, vue la « réussite » plutôt inattendue de la dernière tentative en la matière, il décida d’emprunter le même biais pour cela. Après avoir fait le tour des annonces affichées, l’une d’elle retint son attention en particulier. Une demande pour du corps-à-corps ? L’Oterashi ne pouvait demander mieux que cela et, si il acceptait les risques d’un entraînement à sens unique si son partenaire s’avérait d’un niveau ou d’une compétence supérieurs aux siens, il était par défaut ravi de pouvoir montrer le danger que pouvait représenter un artiste martial dans son genre. Même si, il fallait l’avouer, il n’était plus, ou plutôt pas encore redevenu, un véritable exemple en la matière. Le jour et à l’heure prévue, Yanosa se rendit sur le terrain d’entraînement indiqué pour rencontrer celui qui se faisait appeler Abuto. Lorsqu’il arriva sur les lieux, celui-ci arborait un torse nu semblable au sien dans sa sculpture, mais il était évident que ses muscles semblaient en bien meilleure santé que les siens.

« Non en effet. Mais ça va sûrement bientôt changer. On en apprend beaucoup en croisant les poings avec quelqu’un... »

Les deux hommes se tenaient l’un en face de l’autre, immobiles, à une distance qui laissait déjà présager la tournure qu’allait prendre leur affrontement « amical ». En effet, le pugiliste aux cheveux rouges s’était approché en marchant lentement jusqu’à finalement s’arrêter à à peine deux mètres du Mugirawa.

« Progresser est notre prérogative à tous, après tout, ne me remercie pas... »

Aucun autre préambule n’était nécessaire, les deux combattants savaient à quoi s’en tenir. Le premier, Yanosa adopta une posture d’attaque. Il allait commencer fort et dure, pour tester les valeurs d’Abuto d’entrée de jeu, mais en tout simplicité. De son premier assaut, il gageait qu’il recueillerait déjà les premières informations sur les facultés de son adversaire. D’une vive et précise impulsion du pied, le pugiliste se plaça de trois-quart vers Abuto et envoya un coup de pied à destination du côté du genou droit, un coup que peu de combattants appréciaient pour sa nature vicieuse. Détruire les appuis, pour mieux détruire le corps.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Entrainement matinal [Oterashi Yanosa] Empty
Dim 31 Mar 2019 - 3:34
Fort, robuste et de grande taille … Les deux hommes se ressemblaient pas mal et disposaient d’emblée de certaines points communs qu’appréciait l’artisan au look tribal. Ce dernier partait d’un principe intéressant, privilégiant lui aussi le combat et la confrontation direct pour s’exprimer et transmettre le zèle de ses instincts que de parlement durant des heures. Il le faisait déjà suffisamment dans son véritable métier et surtout ancienne vie, à devoir se conformer aux standard inévitables du commerce et des réunions à enjeux politiques. Mieux encore, le Shinobi ne semblait pas vraiment timide ni renfermé au regard de son âge un peu moins avancé que le sien.

« Faire connaissance en pleine bataille, voilà un concept partagé. »

Abuto n’éprouva pas le besoin d’apporter de commentaire supplémentaire à sa phrase qui résumait l’essentiel de ce qui allait se dérouler et préféra exposer ses crocs blancs en une légère excitation face à l’attente. Pourtant, ce dernier ne se mit pas plus en garde et n’adopta toujours pas de position spécifique devant l’avancé de son interlocuteur. On remarquait sûrement la différence entre leur deux styles, même si le contexte de l’invitation demeurait sur un duel de proximité. Cette distance n’avait pour ainsi dire pas la même valeur pour le maître du Jiongu que le spécialiste en arts martiaux.

« Hmm … Comme un air de déjà vu. On se ressemble. »

Ni une ni deux, le voici en garde et déjà prêt à prendre l'initiative accordé. Un style propre ? Une école de Taijutsu particulière ? L’héritier Mugirawa n’en savait trop rien mais ne démordait pas en termes d’attention, presque imperturbable. L’un aux cheveux flamboyants, l’autres aux iris d’une couleur exactement similaire. Lequel des deux l’emporterait ? En tout cas l’adrénaline monta irrémédiablement parmi la chair du colosse qui suivit du regard la première offensive de Yanosa sans se perdre dans des mouvements parasites. Ce ne fut pas vraiment lui qui agit mais plutôt ses fils qui sortirent rapidement de son corps sans avoir à effectuer de signes incantatoire pour former une protection suffisante - Protection filaire - pour bloquer l’offensive adversaire bien vicieuse.

« Jolie ! »

Ce fut sur ce compliment soudain face au blocage brute de sa technique toujours à distance de corps à corps que le ninja brisa sa stature calme et immobile d’un coup, comme pour le surprendre. Son torse bougea alors comme pour lui donner un crochet de la gauche, sans utiliser de technique spécifique pour. C’était plutôt à vocation de feinte pour attirer son attention vers le haut, alors que depuis la protection filaire jaillissaient plusieurs amas de fils entrelacés à la manière de plusieurs coups d’estoc enchaînés - Nuée de dards -, aux effets perforantes. Rapide et empli d’une envie de le feinter, le Mugirawa désirait tester un peu ses réflexes et le pousser à sortir un peu de sa zone de confort.


Résumé du tour:
 


Dernière édition par Mugirawa Abuto le Dim 31 Mar 2019 - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5577-nouvelle-equipe-nouveau-depart-equipe-2-au-dojo http://www.ascentofshinobi.com/t5799-mugirawa-abuto-carnet-de-route#47092

Entrainement matinal [Oterashi Yanosa] Empty
Dim 31 Mar 2019 - 16:11
Son attaque toucha au but, mais pas de la façon qu’il imaginait. De la peau même d’Abuto avait en effet émergé une masse filaire noire très dense, qui avait totalement annihilé la force de son coup de pied en pointe. Le combattant tatoué n’avait donc pas perdu un iota d’équilibre, ce qui ne l’empêcha pas de saluer l’attaque de Yanosa. Une marque de respect sincère, qui témoignait du fait qu’il avait très bien compris le but de la manœuvre. Un connaisseur. Il aurait été de toute façon assez hasardeux de douter de la compétence d’Abuto, même si les apparences ne faisaient pas tout, car celle du Mugirawa était loin d’être celle d’un poseur. Des fils noirs… En un instant, des informations revinrent à l’esprit de l’Oterashi, qui se souvint de ce pouvoir, le Jiongu. Il n’avait jamais vu de ses yeux un utilisateur de cet art shinobi en action, et se félicitait d’avoir choisi de répondre à l’annonce d’Abuto plutôt qu’à une autre. L’expérience était la connaissance, et cette dernière représentait le plus grand pouvoir que tout être vivant pouvait posséder. L’accroître, c’était s’élever au-dessus du reste et refuser la peur et l’ignorance.

Son attention rivée sur la masse noire qu’il contemplait pour la toute première fois, Yanosa n’en vit pas moins bien venir l’armement du coup de poing du Mugirawa. Mais alors que son propre corps pivotait pour se préparer à la parade, il vit la masse de fil s’animer de plus belle dans sa périphérie active tandis que sa jambe se retirait pour prendre un nouvel appui. Des pointes noires émergèrent alors de la masse comme autant de petits poignards, et le guerrier aux cheveux rouges sut alors quelle attaque devait avoir toute son attention. Tout en pivotant pour se mettre hors de portée de l’éventuel coup de poing, qui pouvait toujours partir, il frappa en revers les pointes noires à l’aide de son brassard en acier pour les balayer sur le côté et les renvoyer d’où elles venaient. Ainsi, il était même capable d’attaquer ainsi avec ces fameux fils ? L’Oterashi se doutait que ce genre de pouvoir pouvait trouver des applications multiples et diverses, mais de voir ainsi leur fonction s’étaler tour à tour sous ses yeux était autre chose que de la simple théorie. Un pouvoir de plus à craindre et à respecter, pour lui qui n’était qu’un artiste martial comme un autre aspirant à prouver que l’absence d’hérédité n’en faisait pas pour autant un sous-ninja.

« Fascinant… ! » lâcha-t-il en plein milieu de son mouvement.

Mouvement qu’il poursuivit d’ailleurs dans la foulée sitôt ses appuis complètement retrouvés : il plaça ainsi au plus vite son pied au bas du mollet de la jambe qu’il avait précédemment tenté de frapper afin de faucher ladite jambe, ce qui ferait perdre l’équilibre de façon plus traditionnelle et moins violente à Abuto. Continuant sur la voie de l’agression, il envoya ensuite un coup de pied latéral à destination de l’abdomen du Mugirawa, frappant avec le tibia pour tester la rapidité de ces fameux fils noirs et leur résistance. Car réussir une parade était une chose, mais que valait ce pouvoir contre des assauts rapides et répétés ?


Spoiler:
 



Dernière édition par Oterashi Yanosa le Jeu 11 Avr 2019 - 12:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Entrainement matinal [Oterashi Yanosa] Empty
Dim 31 Mar 2019 - 17:10
Le ton de cet affrontement était finalement donné, celui de la surprise et de la réactivité. Le Shinobi tatoué se doutait bien qu’une simple diversion de ce genre n’allait pas suffir à atteindre directement un spécialiste du corps à corps. Mais le plus étonnant dans cette affaire résida dans ces brassards à peine perçu depuis le début du combat qui vinrent dévier efficacement sa nuée de dard pourtant véloce et assez direct. Savoir qu’un maître du combat armé serait disposé d’un équipement spécifique était une chose, mais voir un pugiliste déployer ce genre d’outil s’avérait plus surprenant. Ce fameux Yanosa pouvait donc se défendre malgré une utilisation abondante du Taijutsu.

Malheureusement l’instant ne se prêta pas tant à la réflexion puisque l'assaut d'après parade de son interlocuteur atteignit sa cible en le déstabilisant habilement au niveau de la jambe. Abuto se trouva littéralement pied en l’air, entièrement déstabilisé au niveau de sa silhouette, presque sur le point de tomber en arrière, vers le sol même si ce dernier pouvait éventuellement se rattraper avec un peu d’équilibre. Mais la surprise de se confronter à ce genre de technique le laissa vulnérable sur plusieurs secondes de flottement, jusqu’à voir le coup de pied qui lui arrivait droit dans l’abdomen, direct.

Pourtant, le possesseur du Jiongu n’avait pas dit son dernier mot. Là, en pleine perte d’équilibre, il pivota légèrement de sorte à se retrouver un peu plus en face de l’attaque fusant sur lui et exécuta de nouveau sa protection mais de sorte à couvrir l’abdomen et ainsi laisser le pied adverse pénétrer sa garde sans le faire vaciller de nouveau. Le contact demeurait inévitable, surtout dans la proximité où les deux personnes se trouvaient suite à leur échange rapide et difficile à suivre. L’héritier Mugirawa était conscient de son désavantage, mais espérait tout de même faire quelque chose d'intéressant.

Ce blocage lui permit ainsi d'agripper dans le même temps la jambe de son adversaire d’une part pour ne pas tomber mais surtout pour y apposer un sceau explosif depuis sa paume en tout discrétion. D’ailleurs, le fait de s’accrocher au personnage lui permit de se remettre sur pied et reculer un peu pour prendre de la distance et éventuellement lui faire découvrir la présence de son sceau sur sa chair.

« Il va falloir que je fasse attention … Tu n’utilises vraiment que le Taijutsu ? »

Une fois éloigné et prenant un petit temps de pause au milieu de ce premier échange, la matière filaire noir vint entourer lentement son corps de part en part, jusqu’à le transformer en une créature bien étrange après sa réplique. Acculé de la sorte, Abuto risquait d’avoir besoin de nouveaux atouts. Sa voix devint de suite inhumaine, comme si plusieurs échos diaboliques s’entremelaient les unes aux autres pour aboutir à un résultat peu imaginable.

« J’imagine que je dois t’en montrer un peu plus, ahahaha. »



Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5577-nouvelle-equipe-nouveau-depart-equipe-2-au-dojo http://www.ascentofshinobi.com/t5799-mugirawa-abuto-carnet-de-route#47092

Entrainement matinal [Oterashi Yanosa] Empty
Lun 1 Avr 2019 - 22:43
Yanosa sentit la jambe de son adversaire se relever avec pour seule résistance la pression qu’elle exerçait jusque là sur le sol. Si il était trop tôt pour juger ce micro événement comme une règle absolue, il informait malgré tout l’Oterashi sur un point : soit Abuto n’avait pas eu le temps de réagir, soit il avait voulu le faire mais la masse de fils qui constituait vraisemblablement son corps n’avait pas été assez rapide. Mais lorsque son coup de pied suivant fut stoppé net, totalement amorti par une nouvelle masse noire plus large encore, il put assez aisément éliminer sa première hypothèse. Abuto avait cette fois parfaitement réagi à son attaque, certainement car il disposait de matière filaire prête à l’emploi au niveau de son buste, et c’était donc bien car ses fils étaient déjà mobilisés pour se défendre et contre-attaquer qu’il n’avait pas été en mesure d’arrêter le balayage précédent. Cogitant à son prochain mouvement, Yanosa vit et sentit le Mugirawa lui attraper la jambe pour garder son équilibre. L’Oterashi aurait aimé se dire que son coup avait été assez puissant pour déstabiliser son adversaire, mais il savait que ce n’était pas vraiment le cas. Et la vue de ces stries runiques sur son pantalon au niveau du mollet finirent de le conforter dans cette idée : ce saligaud, pensa-t-il, venait de lui apposer un sceau !

Et pas n’importe quel sceau puisque celui-ci ressemblait comme deux gouttes d’eau à celui qui figurait sur les notes explosives qu’il se procurait à l’armurerie. Voilà une difficulté inattendue à laquelle Yanosa allait devoir faire face, mais qui allait positivement changer cet affrontement et sa façon de l’aborder. Sa marque apposée, Abuto recula d’un petit bond, son corps ondulant et mutant sous les yeux de l’Oterashi.

« Si j’avais une religion… ce serait certainement le corps-à-corps », répondit-il instinctivement à Abuto.

Le corps de ce dernier ne cessait de s’agiter et de se déformer jusqu’à, pour ainsi dire… exploser. De toutes ses articulations, de toutes les jointures de son corps, des fils noirs avaient émergé en masse, démultipliant l’ampleur physique du Mugirawa, de même que sa voix qui semblait affectée par son impressionnante transformation.

« Et ben dis moi... » lança Yanosa en s’accroupissant lentement.

D’un geste vif et précis, il attrapa à deux mains le bas de son pantalon en gardant les yeux rivés sur Abuto, puis déchira promptement la section où se trouvait le sceau à priori explosif avant de jeter le morceau de tissu sur le côté au loin.

« Heureusement pour toi, j’en ai dix des comme ça… Koi ! »

Le pugiliste s’était redressé d’un seul coup en exécutant une vive animation guerrière qu’il conclut par une pose de combat différente de la précédente. Lorsque son geste s’acheva, que la paume de sa main tendue vers son adversaire arrêta subitement son mouvement, une petite onde d’énergie émana de son corps en repoussant quelques morceaux de poussière rocheuse. L’esprit comme le corps de l’Oterashi venaient d’adopter la voie du Marteau, mantra de violence et de destruction par excellence, synthèse pratique de ses divers apprentissages théoriques. Et c’est en adoptant pleinement ce style qu’il se décida à passer à l’attaque. Une attaque débridée, sans retenue, dont la pure ambition était d’opposer on meilleur niveau au pouvoir extraordinaire d’Abuto. D’un appui décidé, Yanosa se projeta ver le flanc de la masse filaire noire et animée qu’était devenu le Mugirawa, juste assez loin pour ne pas être immédiatement à portée du Jiongu, mais suffisamment près pour initier son assaut.

Stoppant nette sa charge une fois en position en freinant d’un pied il envoya son autre jambe frapper le côté du genou d’Abuto du plat du pied. Poursuivant son enchaînement, il se rapprocha pour tenter d’aller frapper le Mugirawa dans les côtes d’un coup de poing et envoya son autre main frapper aussitôt après sur l’épaule. Ce dernier coup, toutefois, était porteur d’une force et d’une colère décuplées, et rien ne semblait pouvoir se mettre sur sa route sans en subir les conséquences...


Spoiler:
 



Dernière édition par Oterashi Yanosa le Jeu 11 Avr 2019 - 12:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Entrainement matinal [Oterashi Yanosa] Empty
Mer 10 Avr 2019 - 12:37
Dommage. Ainsi Yanosa avait-il eu le temps de repérer son sceau explosif et de s’en débarrasser en arrachant un bout de son vêtement dans un geste empli de style. Ce sceau aurait pu s'avérer utile plus tard pour le déstabiliser, même si le Mugirawa n’aimait pas vraiment l’idée de le faire exploser directement sur lui. Pas dans ce genre de contexte en tout cas. Mais en dépit de cet échec, on voyait bien dans l’attitude et la gestuelle du guerrier son amour pour la voie du Taijutsu, droit comme un roc.

Ce n'était pas tout. Là, les deux Shinobi embrasés se lançaient dans le vif du sujet, sans ne plus s’attarder sur les fioritures ou les règles de bienséances. En réponse à sa transformation, le pugiliste adopta une posture différente, intrigante et impressionnante qui ne présageait rien de bon, surtout à en croire ce sursaut de chakra qui émana de sa silhouette. Qu’est ce que cela voulait dire ? L'enchaînement des événements n’allaient pas lui laisser le temps de l’interroger, juste de réagir, être prêt et ne pas lui laisser le temps de prendre le dessus. Pas facile avec ses capacités en termes de vitesse …

Ni une ni deux, le protagoniste en question chargea subitement, avec une technique à laquelle Abuto commençait à être habitué depuis ses entraînements face à des utilisateurs de Bukijutsu ou de Taijutsu. Cette course fulgurante s’accompagna évidemment d’une offensive tout aussi imposante avec cependant une certaine différence comparé aux coups de pieds et poings plus basiques et moins véloces de tout à l’heure. Gardait-il ça en secret ? Malin. Heureusement, lui aussi disposait de quelques atouts et comptait bien mettre à profit la vitesse de son adversaire.

En effet, tout en reculant légèrement, la silhouette du colosse au teint bronzé se détacha rapidement de celui de son costume qui lui avança un peu dans un alignement parfait pour surprendre et ne pas se faire remarquer immédiatement. En ce sens, le revêtement filaire devenu maintenant une défense distincte de son possesseur encaissa les premiers coups du combo, se déformant selon la puissance des impacts, simulant une présence humaine en son sein. Dans la furie de cet assaut violent au corps à corps, le manipulateur du Jiongu utilisa le dernier coup de Yanosa contre lui même en activant son piège au moment de recevoir celle-ci sur la forme filaire.

Le poids de l’attaque servi à entrer sa main et son bras directement dans les fils qui se ramollirent pour serpenter autour de ce membre avec une force de constriction importante. Pas seulement. Dans le même temps, ce fut l'ensemble de la matière filaire noir qui s'étendit autour de lui comme une nuée de fils formant une sphère pour achever le piège et le prendre complètement dans sa technique phare censé l’immobiliser totalement. Dans l’idéal, il aurait pu caser d’autres artifices supplémentaire pour rendre la chose plus vicieuse, mais son intention première était de tester son immobilisation lié au Jiongu face au Taijutsu.


Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5577-nouvelle-equipe-nouveau-depart-equipe-2-au-dojo http://www.ascentofshinobi.com/t5799-mugirawa-abuto-carnet-de-route#47092

Entrainement matinal [Oterashi Yanosa] Empty
Jeu 11 Avr 2019 - 12:11
En son for intérieur, le pugiliste à la toison écarlate s’était attendue à une réaction défensive de la part de son adversaire du jour, mais constater son efficacité était une toute autre chose que de la deviner. Cette masse de fils noirs qui émergeait de son corps et s’animait en tous sens, il le savait dors et déjà, était en effet capable de stopper des coups d’une certaine intensité. En utilisant son plus haut niveau de puissance actuel, Yanosa avait voulu le confronter à la fermeté défensive de ce pouvoir qu’il croisait pour la première fois, et il ne fut pas déçu du voyage. Ses deux premiers coups furent en effets absorbés par une masse encore plus importante de fils, déportés de leur propriétaire, qui agirent comme un véritable mur mouvant dans lequel il était très difficile de frapper efficacement. L’Oterashi n’avait jamais auparavant expérimenté telle sensation : s’entraîner à frapper toujours plus fort et plus rapidement semblait l’approche la plus efficace possible lorsqu’il s’agissait de corps-à-corps, mais il put constater l’inefficacité de ses poings en pareilles circonstances. La défense d’Abuto était pour ainsi dire parfaite contre son assaut, grâce à son adaptabilité et sa souplesse, et une fois de plus, Yanosa se retrouvait comme à l’école, les premiers jours à l’Académie Hashira, envahi par ce sentiment d’impuissance face à tous ces pouvoirs tous plus uniques les uns que les autres et chacun, semblait-il, capable de le mettre en échec plus ou moins durement.

Cette observation fataliste, au cœur de son enchaînement pourtant déchaîné et sans répit, fut appuyée par l’ultime farce que lui réservait le Mugirawa, alors que son dernier coup, celui par lequel il convoyait le plus de force et d’impact, termina littéralement englouti par la matière noire dense et mouvante. Écarquillant les yeux, le pugiliste aux cheveux rouges tenta instinctivement de retirer son bras de ce piège, se débattant et reculant en prenant tous les appuis possibles pour échapper aux fils sombres qui commençaient à l’enserrer de toutes part, mais rien n’y fit, et si le guerrier ne finit pas pour autant par rendre les armes, sa résistance se fit naturellement plus étouffée à mesure qu’il se trouvait totalement immobilisé, un rictus enragé plaqué sur le visage. Intérieurement, il s’en fallut de peu pour qu’il perde toute lucidité : la frustration d’une telle mise en échec avait de quoi rendre fou un combattant comme lui, sans don particulier et qui devait sans cesse se battre contre mieux doté que lui, mais les douleurs dues aux mouvements qui se propageaient de ses cicatrices le ramenèrent à la raison.

« Je ne peux qu’imaginer… ce que tu peux faire de moi à partir de là, Abuto… dit-il tout en contractant ses muscles pour tester la solidité de la masse noire qui l’entourait. Une parade parfaite… à laquelle je n’ai pas réagi à temps...»

Plus il contractait ses muscles, plus il sentait la pression des fils augmenter. Si il forçait davantage, avait-il une chance de se défaire de cette emprise ? Il en doutait : à présent que tous les fils étaient fermement refermés sur lui, résister ne pouvait lui causer que davantage de constriction, et rien n’empêchait Abuto de renouveler sa prise ou de la serrer encore davantage si il en sentait la nécessité.

« J’aurai du… réagir bien plus vite… En l’état je ne peux plus rien faire c’est… très énervant. »

Il bouillonnait de rage, mais tentait tant bien que mal de la contenir pour ne pas exploser de colère pour rien dan son linceul macabre. Le temps semblait passer de façon affreusement lente, piégé de la sorte, mais ultimement, Abuto finit par relâcher son emprise en prenant un peu de recul. Humilié, mais toujours autant décidé, Yanosa releva les yeux vers son adversaire. Ils étaient là pour s’entraîner et, assurément, ce combat lui avait déjà appris une belle leçon.

« Ton fair-play t’honore, Abuto… Voyons maintenant… si ton pouvoir est assez réactif… ! »

Renouvelant sa posture d’attaque, bien décidé à s’entraîner encore davantage tout en permettant au Mugirawa de faire de même, Yanosa campa fermement sur ses jambes avant de feinter sur la gauche. Puis, avec toute la vélocité dont il était capable, utilisant toute la puissance musculaire qu’il avait pour l’instant à sa disposition, il chargea dans la direction opposée, si vite qu’il en dépassa presque totalement son adversaire. Prenant un contre appui qui faillit lui vrille le mollet, l’Oterashi s’attaqua à nouveau à la masse noire ou, dans l’idéal, au corps dont elle émanait. Un envoya un premier coup de pied rapide derrière le genou d’Abuto avant de se propulser pour lui destiner un nouveau coup de pied latéral à destination de la tête, des assauts qu’il voulait moins puissants mais plus précis afin d’éviter, si possible, de tomber dans le même piège qu’auparavant. Il allait pouvoir constater à quel point le pouvoir du Mugirawa était réactif, que ce soit à ses dépends ou non.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Entrainement matinal [Oterashi Yanosa] Empty
Jeu 11 Avr 2019 - 14:05
Bien … Finalement son atout le plus puissant parmi son répertoire de technique avait fonctionné à merveille face à des attaques directes au corps à corps, sans armes ou autres formes de ninjutsu. Bon, fallait dire que toute cette préparations issues de ses nombreux entraînements précédents ne sortait pas de nul part. Il avait déjà tenté le coup de façon plus sommaire et moins préparé face à la jeune Hisa, qui de ses compétences de combat à distance malgré la maîtrise du sabre était déjà parvenu à contrer son étreinte du chaos.

Pas seulement, Tenzin aussi à l’aide de ses capacités d’assimilations de vent rendit caduque une telle tactique de capture physique en se dématérialisant littéralement en sa forme affinitaire pour échapper aux mailles du filets. Elle comportait donc encore pas mal de faiblesse et ne pouvait servir dans tous les cas. Mais là, un sourire malicieux et fier se dessina sur les lèvres du Mugirawa alors que son adversaire semblait plutôt énervé et enragé d’être tombé dans ce piège, encore incapables de s’en dégager simplement. Le colosse se concentra un bon moment même si son propre justu l’immobilisait également et testa la force de constriction sur son partenaire d'entraînement, désirant peut être l’améliorer plus tard.

« Hmm … Désolé Yanosa, mais il fallait que je teste cette technique contre un adepte du Taijutsu. Je ne te cache pas qu’elle a été conçu pour ça, essentiellement. Je suis aussi adepte de la courte distance pour l’instant, mais à ma manière, disons. »

Le fameux Oterashi disait vrai, Abuto pouvait aisément utiliser ses fils même dans cette position pour planter et blesser directement sa proie dans sa chair grâce à sa nuée de dard utilisé depuis les fils déjà présents dan sa prison. Surement l’un des avantages les plus grandes du Jiongu, bien que d’autres matières plus solides comme la roche ou le cristal pussent le dépasser sur ce plan. Mais dans l’état, il s’avérait inutile de maintenir indéfiniment sa prison ni de blesser de la sorte son collègue, ceci n’étant pas le but premier de cet entraînement. Ainsi, d’une décision simple et rapide, les fils noirs se rétractérent progressivement jusqu’à revenir autour de son corps, pour lui faire reprendre sa forme monstrueuses. Il en profita aussi pour reculer et faire face à son adversaire.

« On peut reprendre ! »

Reprendre oui, mais l'initiateur de cette seconde étape n’allait surement pas être lui. En une fraction de seconde, la silhouette de Yanosa s’évapora, plus véloce que jamais et lui asséna un premier coup qu’Abuto ne put parer directement puisque malgré la réactivité de ses fils, ce dernier ne connaissait pas la position par où allait attaquer le pugiliste. Ainsi, le temps de le retrouver du regard et estimer sa position, le coup destiné à l'arrière de son genoux toucha sa cible, de sorte à faire vaciller son corps. En effet, sur la puissance de l’offensive, la jambe et le genoux du guerrier tatoué se plia pour être à semi agenouillé, avec la douleur conséquente qui en venait avec.

Pourtant, galvanisé par les dommages infligés sur le moment, ce choix de ne pas se défendre ou même de le tenter lui permit d’observer ses prochaines intentions du spécialiste en Taijutsu pour former sa protection filaire directement depuis la matière filaire à disposition de son costume pour le former avec rapidité sur le point d’impact. Dans le même instant, ce dernier en fit jaillir aussi la nuée de dard qui en allant de pair avec la défense allait profiter de l'assaut adversaire pour le blesser à son tour, sans lui laisse l’occasion de réagir directement, puisqu’il s’agissait là d’un coup de pied et que sa position était assez défavorable en un sens.



Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5577-nouvelle-equipe-nouveau-depart-equipe-2-au-dojo http://www.ascentofshinobi.com/t5799-mugirawa-abuto-carnet-de-route#47092

Entrainement matinal [Oterashi Yanosa] Empty
Jeu 11 Avr 2019 - 16:39
Le pugiliste aux cheveux rouges sentit la masse de fils noirs qui tentait de suivre ses mouvements, et pensa un instant qu’elle parviendrait, une fois de plus, à s’interposer entre lui et le corps du Mugirawa. L’orgueil avait abandonné Yanosa il y avait de ça bien longtemps déjà, aussi ne partait-il pas du principe que sa vitesse, aussi grande soit-elle, pourrait suffire à prendre de court Abuto dans sa forme actuelle. Mais en définitive, c’est ce qu’il parvint à faire. Son coup de pied, à la puissance mesurée, toucha au but en sapant l’un des appuis de l’utilisateur du Jiongu, qui dut le mettre à terre. Il savait, à présent, quelle vitesse était requise pour passer outre la réactivité très importante des fils noirs, et si il y avait peu de doutes sur le fait qu’Abuto ou d’autres possédant le même pouvoirs étaient sûrement capables de s’améliorer et de diminuer leur temps de réaction et d’augmenter la vélocité de leurs fils, lui aussi, en parallèle, avait une grande marge de progression. C’était un succès, se dit-il, mais un succès fugace. Car sitôt le deuxième coup décoché, le guerrier aux cheveux rouges dut déchanter. Sa frappe destinée à la tête du Mugirawa fut en effet stoppée nette, tout comme l’une de ses premières attaques, par un bloc de fils animés et densifiés. Son premier coup bénéficiait ainsi de toute sa vitesse, mais ce n’était pas le cas du second : sa fenêtre de tir en combat réel, si il avait du neutraliser rapidement un tel adversaire, était donc très resserrée.

Mais plus gênant encore que l’étroitesse de cette fameuse fenêtre fut la réaction pour ainsi dire épidermique que les fils noirs eurent à son encontre lorsqu’il les frappa. A l’image de ce qui s’était produit plutôt lors d’un coup de poing, ils dardèrent en effet droit sur sa jambe en réponse, tel un organisme agressé se défendant de manière autonome. Et dire qu’Abuto parvenait à tout cela sans avoir recourt à ses pieds ou ses poings… L’Oterashi était réellement partagé entre son admiration et son envie, lui qui devait se contenter de ses membres naturels. Sa jambe fut tailladée en plusieurs endroits, percée à quelques autres, ce qui la lui fit retirer prestement en faisant valser une petite gerbe de son sang, exécutant dans la foulée quelques pas de recul.

« Un vrai porc-épic… Mais je me demande… ce qui se cache sous la carapace ! »

Sans vraiment laisser le temps à Abuto de méditer sur cette phrase à demi énigmatique, Yanosa rassembla à nouveau toutes ses forces dans ses membres inférieurs en exécutant la même feinte qu’auparavant mais du côté droit, cette fois. Une feinte qui en cachait en réalité une autre, car ce fut cette fois droit devant lui que le pugiliste chargea de toutes ses forces, droit sur le buste du Mugirawa, pour tenter de pénétrer sa garde avec son corps tout entier pour le bousculer dans le même temps. Réussirait-il à se placer correctement, il serait alors en mesure d’enchaîner deux coup de poings dans le poitrail de son camarade Genin en bataillant au milieu de ses fils noirs qui, il n’en doutait pas, lui réserverait tôt ou tard pendant son assaut un nouvel accueil plein de piquant.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Entrainement matinal [Oterashi Yanosa] Empty
Ven 12 Avr 2019 - 13:31
Décidément … Plus ça allait et plus le jeune sauvage se rendait compte de la difficulté à composer avec ces fameuses charges, ces accélérations fulgurantes que parvenaient à réaliser les utilisateurs de Bukijutsu et de Taijutsu. Pour l’instant, ses stratégies contre ce genre d’assaut prenait forme mais ne comblait pas forcément l’écart de vitesse que cela imposait entre eux et le temps de réaction nécessité peu importe le coup porté après la charge. Hmm, que faire … Malgré la réactivité de sa matière filaire noir, il lui fallait plus de liberté d’action, jusqu’à peut être ignorer ces déplacements. Un genre d’armure peut-être ?

Heureusement, dans ce cas précis le petit enchaînement malicieux de l’homme tatoué parvint à toucher sa cible et venir blesser la jambe qui vint lui porter un coup sur la tête. Même si le pugiliste ne parvenait pas totalement à pénétrer sa défense, le manieur de fils demeurait toujours sur la défensive, immobile sur sa position et surement plus acculé qu’on ne le pensait. Cela ne lui plaisait pas vraiment, plusieurs jours de travail allaient s’avérer nécessaire pour remédier à cette faiblesse et gagner en souplesse offensive. Une bonne chose de noté dans un coin de sa tête.

« Touché ! Hmm ? »

En dépit de l’ambiance amicale qui se profilait dans ces échanges de coups avec un soupçon de rivalité, Yanosa ne lui laissait aucun répit quand au rhytme de combat et semblait bien déterminé à le toucher quoi qu’il arrive. C’était étonnant, sachant que le premier à s’exalter de la sorte serait plutôt lui en principe, bien que ce fusse de son initiative que vint l’idée de l'entraînement. Plus la confrontation avançait et moins Abuto se montrait largué par ces assauts prémunis de charges, le schéma se répétant de nouveau une fois de plus. Malheureusement, il ne lui restait plus de quoi surprendre véritablement son partenaire d'entraînement.

Toujours impossible de savoir par où allait provenir les prochains assault tant la célérité du pugiliste le prenait de court, où en tout cas rendait moins prévisibles sa position. En ce sens, Le Mugirawa désira essayer une approche purement défensive dans l'espoir de travailler l’efficacité d’une protection plus contact qu’il développerait pas la suite. Devant ou derrière ? Résidant dans l’incapacité de le deviner, mais conscient que la course accélérée de son adversaire indiquait la même technique, son corps eu le temps cette fois de former à l’aide de ses fils deux murs plus imposant des deux côtés de sa silhouette, de sorte à le couvrir entièrement de haut en bas avec une épaisseur suffisante pour le mettre à l’écart des frappes adverses.

Il s’agissait là d’une technique que lui avait enseigné Toph, une protection différente de celle lié à son costume et destiné à une défense de proximité comparé à sa projection funeste conçu pour la distance. Là, ce devait largement suffire … Chose qui se confirma lorsque l’impact des coups résonnèrent sur les deux amas de fils en un maillage solide, avant que ces dernière se défassent et qu’Abuto prenne un peu de recul. L’ensemble de son costume, de sa matière filaire noir et des murs de rétractèrent alors, son corps et son souffle montrant qu’il ne pourrait surement plus continuer à moins de mettre sa vie en danger.

Fiuuu … C’était moins une. On dirait que j’ai encore du mal avec la vitesse dont vous faites preuves, les spécialistes du corps à corps. Mais là, je suis à sec malheureusement. C’était un super combat en tout cas, je te remercie Yanosa.

Debout, reprenant un peu de souffle et de liberté de mouvement, le guerrier se mit alors à tourner l’une de ses épaules pour relâcher un peu les tensions puis remonter la jambe qui avait encaissé le coup histoire d’en tâter la douleur.

« Je pense bien qu’on puisses partir sur une égalité, qu’en dis-tu ? »



Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5577-nouvelle-equipe-nouveau-depart-equipe-2-au-dojo http://www.ascentofshinobi.com/t5799-mugirawa-abuto-carnet-de-route#47092

Entrainement matinal [Oterashi Yanosa] Empty
Dim 14 Avr 2019 - 16:05
Lorsqu’il sentit le toucher caractéristique froid et filandreux de la masse noire que contrôlait Abuto, Yanosa sut que son assaut était voué à l’échec. Mais cette fois-ci, cela ne s’était pas joué sur un quelconque temps de réaction : il l’avait vu, avant même d’entamer son mouvement, cette masse de fils s’agglomérer de part et d’autre de son adversaire, avec une telle densité qu’il lui paraissait très peu réaliste d’espérer passer au travers. Et quand bien même aurait-il eu la capacité de passer au travers, l’Oterashi savait très bien ce que pouvait lui réserver Abuto à présent : l’emprisonner dans ses fils, le transpercer avec,… Telles qu’étaient leurs forces présentement, il n’avait pas grand espoir de venir à bout des défenses du Mugirawa : sa seule réelle solution aurait été de le prendre à nouveau de vitesse en plaçant immédiatement un coup décisif avant que la masse noire ne puisse réagir, mais savoir qu’il aurait pu aborder le problème sous cet angle était suffisant pour aujourd’hui. Et tandis que sa charge le faisait rebondir contre le mur de fil qui s’opposait à lui, Yanosa frappa malgré tout comme il l’avait prévu, éprouvant la résistance du mur pour ne pas qu’Abuto se repose sur ses lauriers. Mais lorsque son assaut fut conclut et que son adversaire prit quelques pas de recul, rétractant ses fils à l’intérieur de son corps, le guerrier à la toison rouge sut que ce serait tout pour cette session.

Regarder ainsi tous ces fils noirs regagner leur hôte avait quelque chose de captivant et de terrifiant à la fois, mais Yanosa n’en perdit pas une miette quoi qu’il en soit. Intrinsèquement, cela lui permit de mieux assimiler les raisons de son échec, de s’en imprégner, pour imaginer comment il aurait pu agir et avec quel timing pour retourner la mise en échec contre ses futurs adversaires qui pourraient utiliser des pouvoirs et stratégies similaires. Reniflant en reprenant un peu son souffle, l’Oterashi regardant nonchalamment sa jambe blessée.

« Pas assez rapide en ce qui me concerne, j’en ai peur… Et j’ai beau avoir encore des forces en réserves, je ne pense pas qu’elles m’auraient beaucoup servi quoi qu’il en soit. »

Le guerrier aux cheveux rouges étendit sa jambe d’un mouvement vif pour en éjecter le sang qui n’était pas encore séché avant de regagner une position neutre, l’air songeur, son esprit partagé entre la frustration et la volonté ferme et définitive de remédier à ses faiblesses.

« Une égalité ? Si tu veux, Abuto-san… Mais j’ai rarement été aussi fortement mis en échec qu’aujourd’hui. J’ai beaucoup appris, et c’est bien là le principal. Nous nous reverrons, j’en suis sûr. »

Sans plus de cérémonie, le pugiliste quitta les lieux, une mine sombre sur le visage. Récupérer sa force, sa vitesse, tout cela était bien joli, mais le voilà qui se heurtait à nouveau aux réalités du monde ninja, où des pouvoirs extravagants et extraordinairement puissants se révélaient à lui chaque jour. Et toute la connaissance du monde ne pouvait pas lui donner de réponse facile à ses problèmes : seule la voie longue et difficile s’offrait à lui, et il devait l’arpenter, coûte que coûte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Entrainement matinal [Oterashi Yanosa]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: