Partagez | 

On va bien s'amuser [Fujin, Kira & Haino]


Jeu 20 Juil 2017 - 21:22
Il s'en est passé des choses en si peu de temps. Rien que pour le jour de l'élection, il y a eu un sacré bordel entre l'attaque à la bibliothèque et celle de la raffinerie. Je pensais pas que la situation tournerait ainsi quand j'étais avec Shuuhei et Kahei. Déjà le premier qui c'était mit à danser pour rien et ensuite le voilà qui m'attaquait, sans oublier le pauvre dernier, qui c'est fait couper la main.. J'espère qu'il va mieux en tout cas. J'ai eu extrêmement peur pour lui. Et cette c'était terminé en beauté aussi, avec l'élection de Seijiro, enfin, sur ce coup, c'était prévisible, mais il a eu de la chance quand même, cinquante-cinq pourcent des voix, ce n'est pas un score très élevé, mais je suis certain qu'il fera du bon boulot. Après donc tout les événements cités, les gradés de Kumo ont eu le droit à une belle lettre recommandé chez eux, et bien-sûr, j'en faisais parti. Je vais vous la faire vite sur son contenue. Il était temps de former les premières équipes ninja. J'avais également le nom des Genin que j'allais prendre sous mon aile. Au total, il y en avait trois, dont deux que je connaissais déjà. Tant mieux, les présentations iront plus vite. Sans plus attendre, j'ai donc envoyé une missive à chacun d'entre eux avec inscrit la date ainsi que le lieu de rendez-vous.

Me voilà donc sur le terrain d'entraînement de Kumo. Bon, rien de bien spécial comme endroit, à vrai dire, je savais pas où je pouvais faire notre première rencontre. J'ai pensé au bar, mais bon, j'étais pas certain ça plaise à tout le monde. Donc un terrain d'entraînement, c'est bien, c'est parfait, ça reste sobre. Mais j'avoue que j'avais quand même un peu le trac. J'ai pas du tout l'habitude de faire ce genre de chose. C'est bien la première foi d'ailleurs depuis longtemps que je suis un peu stressé. Je suis loin d'être un gars comme ça pour tant. Mais le fait de m'occuper de jeunes pousses et bah ça me bloque un peu. Quelque part, j'ai toujours attendu ce moment, mais maintenant que le jour J arrive, je sais pas vraiment comment je vais tenir la route en tant que sensei. Mais je ne dois pas avoir peur de ce qui m'attend, au contraire ! Je dois être fier d'avoir été nommé chef d'équipe ! Cela montre que le village compte sur moi, et par la même occasion, je vais pouvoir former des jeunes qui sont l'avenir de notre beau village ! Bon, je crois que je m'enflamme un peu... ça se trouve ils vont me détester dès le début. Ça me prend vraiment la tête cette histoire ! J'ai hâte de passer cette première journée pour passer à autre chose, et d'aller au bar pour me prendre un bon pichet de saké pour me détendre.

Faut dire que j'étais en avance moi.. Et de plusieurs heures en plus, j'ai donc tout mon temps pour me préparer mentalement comme il faut. Récapitulons, j'ai qui comme élève déjà ? Ça va pas le faire si j'oublie déjà qui j'ai à ma charge ! Heureusement que j'ai gardé ma petite liste.. Bon, Inuzuka Fujin, c'est le seul que je connais pas, sinon pour Metaru Kira et Keiji Haino. Bon Kira ça fait déjà un bon moment que je le connais et c'est de la même famille que Shuuhei, puis Haino, c'est le médecin hippie. Je pense avoir un groupe assez hétérogène sur le coup. Tien, je me demande comment ça se passe pour Shuuhei d'ailleurs. Je me demande qui il va avoir dans son équipe. Le connaissant, ça va être que des gonzesses pour lui, le coquin ! Enfin bref, j'ai plus qu'à attendre tranquillement, en essayant de ne pas trop me prendre la tête. J'ai toujours ma réserve de cigare et ma petite fiole de saké, ça devrait le faire. Faut juste que j'essaye de ne pas être bourré quand les Genin arriveront quoi.

J'étais donc bien assis sur ma petite chaise de bois, regardant le ciel de Kumo. Il était maintenant l'heure prévu pour le rendez-vous, les recrues ne tarderaient pas à faire leurs apparitions. Je fumais mon cigare, comme d'habitude. Le stress commençait petit à petit à redescendre, j'avoue que je me suis mis la pression un peu pour rien sur ce coup.. Le terrain d'entraînement était vide, il n'y avait que moi, quand je pu voir arriver les autres gars. Je pense que c'était eux, mais vu la distance, j'étais pas très certain. Bon, je vais leurs faire comprendre qu'ici, ça rigole pas.

« VOUS ÊTES EN RETARD !!!DÉPÊCHEZ VOUS DE RAMENEZ VOTRE CUL ICI !! » Criais-je sur eux.. Bon, ils n'étaient pas en retard, mais vu que personne n'est arrivé en avance à part moi, ça compte pareil.



_________________

"La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485

Ven 21 Juil 2017 - 11:46

Fujin déplia avec attention le parchemin qu'on venait de lui apporter, tout en sirotant un thé. Il lut les premières lignes, et, alors que ses yeux continuaient de parcourir les mots, il manqua de s'étrangler avec sa boisson. Il toussa violemment, attirant les regards inquiets de Kong, et relut frénétiquement le paragraphe qui avait failli causer sa perte. "Vous avez été affecté à une équipe ..." "Rendez-vous aux terrains d'entraînement ...". Il jeta un regard vers la pendule: il avait encore le temps de se présenter à l'heure au lieu de réunion.

Il sauta de table, s'habilla en vitesse, Kong sur ses talons, jappant d'excitation. Fujin noua son bandeau de Shinobi autour de son bras, laça ses chaussures et sauta sur le dos de son compagnon canin. Il était plein d'une excitation qu'il ne se connaissait pas.

"Aux terrains d'entraînement, mon gars ! On va rencontrer notre nouvelle équipe !"

Et ils disparurent d'un bond dans les rues du village.

Fujin aurait eu du mal à dire s'il était très impatient à l'idée de rencontrer les membres de cette nouvelle équipe, ou s'il était au contraire très nerveux de se confronter à ce type d'environnement de travail tout à fait nouveau pour lui. Il n'avait même pas pris le temps de lire les noms de ses autres coéquipiers tant son départ avait été précipité. Maintenant, la missive était oubliée à côté de sa tasse de thé à moitié vidée. Tant pis. Ce serait certainement la surprise ? Une bonne, il fallait espérer. De toute façon, Fujin ne connaissait pas grand monde à Kumo. Il y avait de très faibles chances qu'il tombe sur quelqu'un qu'il ne pouvait pas blairer.

A l'approche des terrains d'entraînement, Fujin croisa une troupe de trois Genins, l'air complètement affolé. Ils murmuraient pour eux-mêmes des paroles paniquées, et ils avaient véritablement l'air en état de choc. A bien les regarder, on aurait dit qu'ils fuyaient quelque chose.

"Nan mais t'as vu comme il nous gueulé dessus direct ?

-Un taré j'vous dit !

-La prochaine fois on prend un autre chemin ..."

Fujin leva un sourcil, mais poursuivit sa route, toujours juché sur le dos de Kong. Il arriva finalement devant le terrain d'entraînement dont il avait été question sur la missive. Là, seulement, il descendit de sa monture, qu'il gratifia d'une tape affectueuse sur le dessus du crâne. Et ils s'approchèrent tous deux de l'homme seul, assis sur une petite chaise.

"Vous devez être mon nouveau senseï, j'me trompe ? Je suis Inuzuka Fuji, et voici Kong. Et vous, vous êtes ... qui ?"


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t511-inuzuka-fujin-en-reflexion http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485

Lun 24 Juil 2017 - 3:38
Keiji était toujours passé à travers les mailles du système. Pour une raison quelconque, il n'était que rarement affecté à des missions, il ne tenait aucune responsabilité et il se trouvait rarement impliqué dans les évènements du village. Pour beaucoup, il était un inconnu. Et Keiji pouvait entrevoir quelques explications. Premièrement, même pour un genin, il était assez faible. Sa force sur le terrain résidait dans le travail de groupe, individuellement il avait l'impact d'une brindille. La seconde explication, serait que les hauts gradés de Kumo sachent qu'il travaille souvent sur ses expériences. Peu probable. Troisième explication. C'est juste une grosse merde. C'était l'explication la plus plausible. Et elle ne le dérangeait pas.

Keiji n'avait de complexe d’infériorité, contrairement à la plupart des genins. Ils se voient tous en tant que futur sennin, en tant que personne supérieure, dotée de qualités cachées, ignorée par le système par défaut. Non, il était faible, et il ne se cachait pas derrière des mensonges qu'il créait de toute pièce pour se rassurer. Au contraire, sa situation lui plaisait. Pas la plus glorieuse des payes, mais il avait du temps pour lui, au moins. Et puis, c'est un peu moins dangereux de faire du rangement de rations que de se battre pour la fameuse patrie en dehors du territoire.

Alors lorsqu'il reçut la missive, sa seule réaction fut une moue qui dura quelques secondes. En un sens, cela signifiait la fin de la quiétude. Tant pis, il ne pouvait pas se défiler. Et puis, peut être qu'il était enfin le temps de se bouger le cul. Comme à son habitude, le jeune adulte se déplaça à travers les toits pour arriver à destination. Il faisait chaud, et il était absorbé dans une profonde réflexion lorsque son regard se figea sur un chat présent avec lui sur un des toits du centre ville. Il avait pris la précaution de sortir en avance, il pouvait bien se permettre un petit moment de détente... Le nain s'était pris d'une certaine affection pour les animaux au fil du temps. Son rêve était un jour d'avoir sa propre invocation. Là aussi, il était assez excentrique. Là où les shinobis se voyaient combattre à côté de Lions féroces ou de géants mammifères redoutables, lui se plaisait à rêver d'invocations moins usuelles... Comme un canard, par exemple.
Keiji sortit un biscuit de sa poche. Le félin, qui semblait affamé, mangea la maigre ration d'un appétit effrayant. Assez pour pouvoir profiter de sa confiance, le jeune homme le glissa dans sa poche. Il se dit qu'avoir un animal de compagnie chez lui ne serait peut être pas une si mauvaise idée que ça. Il continua son chemin à travers les toits, puis les arbres, direction les terrains d'entrainement. Il pouvait apercevoir deux hommes au loin, dont un qu'il semblait connaître. Daisuke faisait figure d'un homme tout à fait honorable pour Keiji, aussi, il fut un peu rassuré. Il sauta de l'arbre, pour se retrouver nez à nez avec les deux hommes... Et le chien.

Il sentait son chat s'agiter pour sortir de sa poche. Car oui, c'était son chat, maintenant. Oh, oui. Je vois. Il semblait avoir trouvé un adversaire de taille... Keiji, tout comme son chat, semblait avoir oublié tout le monde autour. Il ne restait plus que le chien. Son félin se dégourdit les jambes, fixant le canin d'un air moqueur. Il le jaugeait, d'un regard méprisant. Le jeune médecin essaya de répliquer ce regard, avec un peu moins de réussite.

- TOI ! OUI TOI ! Mon chat valeureux chat Crotus te défie en duel, espèce de chien à Punk. Relève tu le défi ?

Oui, oui. Il s'adressait bien au chien. Et oui, il avait bien appelé son nouvel ami Crotus, en attendant d'avoir un meilleur nom. Il avait pensé à Crominispé pour Micro Penis en verlan mais il n'avait pas encore eu le temps d'inspecter l'appareil génital de son animal afin de confirmer la véracité de cette hypothèse. Et puis, comme si il s'était tout d'un coup rappelé les formalités..

- Oh, salut Daisuke Sensei ! Content d'être dans ton... Votre équipe. Je suppose que je vais plus pouvoir vous tutoyer pour un moment. Désolé, je suis entrain d'entrainer mon pokémon il est encore niveau 1 ce fils de pute. J'aurais vraiment dû choisir le singe avec les flammes là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 25 Juil 2017 - 21:54

S'il y a bien une chose que je ne souhaitais pas, c'est celle-là! Faire partie d'une équipe? Et puis quoi encore... Comme si j'avais encore besoin des conseils prodigués par un Senseï! J'ai assez d'expérience et de pratique pour m'affranchir de ces imbécillités. À croire que l'administration a décidé d'enfoncer le clou malgré des mois de prison. À moins que ce ne soit du fait de notre nouveau Raïkage? Je sais bien que Seijiro a une dent contre moi. Sentiment amplement partagé, par ailleurs. Serait-ce une manière de me rappeler que je suis à nouveau en bas de l'échelle militaire? Oui, je suis certain que ça lui ferait plaisir...

Malheureusement les ordres ont ceci d'irritant qu'ils ne sont guère discutables. Et que refuser de s'y plier équivaut à un aller simple en cour martiale. Chose dont je me passerais bien. Alors j'ai beau détester l'idée de travailler en équipe avec des bleus, je suis tout de même en train de me rendre au point de rendez-vous! Et pourtant j'ai longuement hésité avant de faire ce choix, partagé entre le désir de démissionner et l'obligation d'obtempérer. Mais que ferais-je? Forgeron? Non merci! C'est beaucoup trop tranquille! J'ai besoin d'adrénaline au moins autant qu'un insecte à besoin de sucre! Et on ne peut pas vraiment dire que frapper du métal - fusse-t'il de mon clan! - peut vous en procurer...

C'est donc mon habituelle clope vissée au coin de la bouche et du haut de ma démarche nonchalante que j'arrive vers ce qui constituera la fameuse équipe. Les mains dans les poches, le regard sceptique, j'observe alors les deux Genins avec qui je devrai passer bien plus de temps que nécessaire. J'en connais déjà un. Et le moins que l'on puisse dire c'est que notre relation n'est pas exactement au beau fixe. Je regarde de la tête au pied l'Inuzutruc puis sa bestiole apprivoisée avant de lâcher un reniflement de dédain. Dites-moi que je rêve...

L'autre m'est en revanche inconnu. Il semble avoir des goûts similaires à notre collègue en matière capillaire. Et s'il a eu le bon goût de ne pas se teindre les cheveux en rose il n'est pas irréprochable pour autant. Qu'est-ce que c'est que ces... amoncellements de cheveux sales? Je confirme: c'est bien une punition qu'on m'a infligée! Je me retrouve avec la lie de Kumo en guise de coéquipiers. En fait ça semble tomber sous le sens maintenant que j'y pense: ces deux-là n'ont pas été sélectionnés par les différents Senseïs disponibles. Et comme personne ne souhaitait également m'avoir sous ses ordres j'ai donc été placé avec eux. Une vraie team de rejetés...
"On va mettre directement les choses au clair: je ne suis pas votre pote et vous n'êtes pas mes égaux! Inutile de me bassiner avec le règlement, vos idées à la con ou l'intérêt d'avoir une équipe soudée!" dis-je en guise de préambule avant d'aller droit à l'essentiel: "En fait, évitez simplement de me parler!"
Je continue mon observation du clébard et croit déceler un regard qui n'a rien de bien amical. Difficile d'être sûr avec ces bestioles. Je n'ai jamais été très chien... Et je ne suis d'ailleurs pas davantage chat. Les animaux doivent rester à leur place. C'est à dire dans nos assiettes. Je ne vois pas l'intérêt d'avoir une bête à ses côtés si ce n'est pour combler un éventuel manque affectif. Ces lâches du Feu ont véritablement un problème...
"Ha et si ce truc essaie ne serait-ce que de m'approcher, je le bute façon Metaru!"
Mais ça le gaijin le sait déjà, j'ai été très clair à notre première rencontre. D'un certain côté je dois reconnaître que j'aimerais bien qu'une telle situation se produise. Les fourrures sont pratiques pour palier au climat difficile de ces montagnes. Je lâche un nouveau soupire de dédain avant de reporter mon attention sur celui qui est sensé être notre chef d'équipe. Je le connais davantage que les deux autres. Mais ça se limite à ça...
"Bon et si on passait au moment où tu m'annonces qu'il y a une erreur et que je ne suis pas dans cette équipe de dégénérés? Que je puisse retourner tranquillement pioncer dans un coin..."
Je me surprends à espérer que ce soit bien le cas. Même si, dans le fond, je sais bien que ma punition est bien réelle. Et qu'elle ne fait sûrement que commencer...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t410-metaru-kira-uc

Mer 26 Juil 2017 - 18:45
Bon, c'était loin d'être gagné tout ça.. Mais je récapitule d'abord. Je croyais avoir gueulé sur mes futurs élèves, mais au final, vu comment ils ont décampé, ce n'était pas eux.. Rapidement, un premier arriva. Un mec avec une crête de punk accompagné d'un chien, j'imagine que c'était l'Inuzuka. Il me demanda si j'étais bien son sensei. S'en suivit alors l'arrivé d'un petit gars que je connaissais déjà mais qui était de loin le mec le plus bizarre que je pouvais avoir dans mon équipe. C'était Keiji, le rastaquouère de Kumo. Comme d'habitude, il était complètement à côté de la plaque, mais ça ne me choque plus vraiment maintenant, je commence à être habitué de lui. En plus, il avait rapporté un chat avec lui, ce qui créa directement une tension entre lui et Fujin. Puis pour finir, comme je m'en doutais, Kira est arrivé le dernier, traînant les pieds à l'idée de faire parti d'une équipe. Ce gars là est un ancien Jônin, c'est donc normal qu'il soit dégoûté de revenir à la case départ. Mais il n'avait pas le choix, les ordres sont les ordres.

En voyant les trois, j'avais l'impression d'avoir le début d'une mauvaise blague.. Un Inuzuka, un Metaru et un … je sais même pas ce qu'il est Keiji... Kira à directement mit l'ambiance, pour lui, il n'avait rien à faire ici. Il préférerai je pense partir au bar, ce que j'aimerais aussi faire mais j'avais pas trop le choix. Enfin bref, maintenant qu'ils étaient tous là, on allait pouvoir commencer les présentations. Je me suis donc levé de ma petite chaise qui était bien pittoresque comparé à mon gabarit, puis j'ai ensuite fixé du regard chacun des morpions qui étaient devant moi. La journée allait être longue..

« Bon. Maintenant que tout les monde est là, on va pouvoir faire les présentations, même si deux d'entre vous me connaissent déjà. Moi, c'est Kizuato Daisuke. Mais pour vous, ça sera juste Daisuke. Notre Raikage à décidé de faire des équipes ninjas, et vous faites donc parti de la mienne. On va pas tourner au tour du pot pendant longtemps, j'attends de vous de la rigueur, de l'obéissance, on est pas chez mémé ici, je dis surtout ça pour toi Kira, même si je connais déjà tes compétences. Enfin bref, vous allez me faire une petite description de vous, pas besoin de me raconter les détails du genre vos loisirs etc... n'est-ce-pas Keiji. Je veux juste savoir l'essentiel de vous. Fujin, tu vas commencer, étant donné que tu es arrivé le premier, ensuite ça sera au tour de Keiji et pour finir le meilleur pour la fin, Kira. »

Je suis vraiment loin d'être le meilleur pédagogue du monde. Bon, c'est pas des gosses non plus, mais j'ai pas l'habitude de tout ça. Je suis plus du genre à travailler avec des Jônins, alors m'occuper d'une bande de Genin, ça va pas être de la tarte tout ça. Je me demande pourquoi j'ai eu Kira dans mon équipe d'ailleurs. Vu son niveau, il pourrait largement repasser Jônin. Il doit bien y avoir une raison à tout ça. Puis entre nous, c'est loin d'être le mec le plus agréable du Yuukan.

Je ne connaissais pas du tout les Inuzuka, à part le fait qu'ils utilisaient un clébard pour se battre et qu'ils sont originaires de Hi no Kuni. Il y a tellement de clan qui viennent de là-bas en même temps. J'espère juste qu'il n'est pas du genre tête brûlé. J'ai déjà assez à faire avec Kira. Enfin, si ça pouvait motiver par la même occasion Keiji pour être un peu plus actif, ça serait pas mal. J'attendais donc la réponse de Fujin, tout en buvant une gorgée de ma fiole qui contenait du saké, puis en allumant par la suite un énième cigare.



_________________

"La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485

Mer 26 Juil 2017 - 19:12

Fujin avait pu observer ses nouveaux coéquipiers à mesure qu'ils faisaient leur entrée sur le terrain d'entraînement. Le premier était ... particulier ? Il semblait bien jeune, en tout cas. Et son attitude le montrait bien. Kong considéra le chat surgi de la poche du garçon d'un air suspicieux, avant de tourner la tête vers Fujin. Tous deux n'y comprenaient pas grand chose, à vrai dire. Et Fujin n'était pas des plus doués en ce qui concernait la patience à l'égard des enfants. Il sentait d'avance que celui-là allait lui taper sur le système. Aussi, il ne se donna pas la peine de répondre à la provocation en duel du gamin, et se contenta de s'allumer une cigarette. De toute façon, le gosse avait déjà changé de cible et s'en prenait maintenant à leur nouveau senseï. Avec un langage pour le moins fleuri.

Arriva ensuite le dernier membre de l'équipe. Fujin crut un instant qu'il était en plein rêve lorsqu'il le vit arriver d'une démarche qui lui sembla la plus irritante possible. Parmi tous les Shinobis du village, il avait fallu qu'ils soient tous les deux réunis dans la même équipe ? N'y avait-il donc aucune justice dans ce bas monde. Même Kong grogna légèrement à l'approche de l'individu. Ses premiers mots donnèrent le ton, mais n'avaient rien d'étonnant pour Fujin, qui les trouva même très légers en comparaison du souvenir qu'il avait de leur dernière rencontre. Il dit à demi-mot, mais de façon tout à fait audible pour le reste du groupe:

"Eh ben, proférer autant de menaces pour tuer un animal et même pas être foutu de les mettre à exécution ... Ca promet pour les missions."

Vint finalement le moment où le chef d'équipe se présenta. C'était bien le seul sur lequel Fujin n'avait pas eu le temps de s'attarder, à vrai dire. Kizuato Daisuke ? Un nom qui lui disait vaguement quelque chose. Sans doute faisait-il partie de cette frange des Shinobis du village dont la réputation s'était bâtie pendant que le village faisait de même avec ses murs. Et il devait déjà connaître les deux autres, et leurs noms. L'individu tant honni s'appelait donc Kira ... Et le gamin Keiji.

"J'm'appelle Fujin, j'suis un Inuzuka. Lui, c'est Kong."

Le ninken ponctua cette dernière phrase d'un jappement joyeux, puis d'un regard hautain à l'adresse de Kira.

"J'viens de Hi no Kuni, où j'ai lâchement fui la guerre -regard entendu à l'adresse du Metaru- après que mes parents se soient fait buter. Du moment que vous m'causez bien, ça devrait le faire entre nous, j'imagine."

Et voilà qui conclut cette présentation riche de joie de vivre.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t511-inuzuka-fujin-en-reflexion http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485

Dim 6 Aoû 2017 - 13:32
Le chien à Punk s'était lachement défilé. Mort de rire. Keiji regarda son chaton avec fièrté. Il avait déniché un veritable monstre, capable de battre un chien ninja rien que par la force visuelle et l'intimidation. Le jeune adulte avait vraiment l'oeil pour dénicher les talents rare. L'etoffe de crotus n'était plus à discuter. C'est donc d'un air nonchalant qu'il revint dans la doublure de la veste de Keiji. Le dernier arrivant était une personne de type putassier. Le type putassier est un type de personne très étrange. La légende dirait que pour chaque personne de type putassier morte dans d'atroces souffrances, le monde se porterait mieux. Les personnes de type putassier ont souvent un complexe d'infériorité, ou sont rejetées de la société, ou les deux, ce qui crée un désir naturel chez eux de balancer ce sentiment en se comportant... Comme des putes. Et oui, Keiji ne se cantonne pas uniquement à l'aspect physique de la medecine. Il avait développé des connaissances psychologiques approfondies, avec un vocabulaire technique qu'il s'était lui même forgé. Les personnes de type putassier ne sont qu'une des 32 personnalités, sans compter les hybridations. Mais bref, nous aurons l'occasion d y revenir plus tard.

Le putassier, car c'est comme ça que nous allons desormais l'appeler, n'était pas vraiment ami avec le Punk du chien à Punk. Car oui, Keiji allait aussi s'adresser au chien, pas au punk du chien. C'est comme ça qu'il avait décidé. Le putassier et le chien à punk, tel sera le nom de ses coéquipiers.

Bref, après que le putassier eut vociféré quelques insultes, c'était au punk du chien de répondre. Keiji s'attendait à quelque chose de grandiose, au moins aussi violent que l'attaque du putassier. Mais le punk du chien à punk n'en fit rien. Et le maître ne fit rien pour rattraper le coup... Désolant de se dégonfler à ce point...

- Chien, tu vas pas laisser ton punk se dégonfler comme ça voyons...

Malheureusement, pas le temps d'attendre la réponse du chien, Daisuke était déjà entrain de mettre de l'ordre. Keiji n'avait pas tout entendu, juste que fallait se presenter et que le meilleur était pour la fin, donc logiquement, dans un ordre croissant, il était meilleur que le chien... Putain il devait vraiment puer la merde ce con. Et à sa grande surprise, c'était le punk du punk à chien qui se présentait. D'abord dubitatif, Keiji finit par comprendre au bout de quelques temps... Le punk n'était pas seulement au service du chien, il faisait aussi office d'interpréte... Décidemment, il se mettait bien ce con. Ils devaient avoir un systeme de télépathie. Lorsque l'interpréte finit, c'est à Kong, qu'il pensait être Fujin, que le nain s'adressa.

- Enchanté Fujin, c'est un magnifique punk que tu as là ! Moi c'est Keiji, je suis medeçin et je fais exclusivement dans le soin et les défenses. Ne comptez donc pas sur moi pour tuer, de toutes les façons je ne compte pas le faire. Mon passé n'est pas important et très banal, tout comme mes buts.

C'est tout ce qu'ils avaient besoin de savoir. Inutile de leur balancer à leur gueule dés maintenant ses objectifs bisounours, ni de leur parler de cette chambre qui hantait sa vie.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

On va bien s'amuser [Fujin, Kira & Haino]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: