Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

KAISŌ ๑ Chōkoku Tomoe

Aller à la page : Précédent  1, 2

KAISŌ ๑ Chōkoku Tomoe - Page 2 Empty
Jeu 11 Avr 2019 - 22:39
KAISŌ
Tomoe & Xûen | 197 - Rokkusu
L’aînée de ce combat avait bien plus d’un tour dans son sac, et sans répondre aux affronts du jeunot, elle se contenta d’agir. Elle savait bien plus de chose qu’il n’aurait osé l’imaginer, alors, oui, elle connaissait ce groupuscule religieux. Non pas personnellement, ni par adversité, son âge avait porté ses fruits. Cependant, son statut de doyenne d’un clan de renom au sein du pays l’avait obligée à maintes reprises de ne plus aller courir le Yûkan. Probablement un point commun avec sa petite fille, mais que la vieille femme avait su brider à temps. Une envie muselée qu’elle ne saurait accepter à Tomoe.

Les lames de vent menaçantes, ce fut finalement un nouveau mur de terre qu’elles rencontrèrent. Il se brisa évidemment mais avait suffi à dissipé l’effet tranchant pour ne laisser qu’un petit courant qui ne les avait qu’à peine décoiffé. Alors qu’elle ordonna à son prodige de lui fournir de l’argile, elle créa des dizaines de mouches toutes aussi dangereuses les une que les autres, mais toutes firent subir différentes petites déflagrations sur le large geyser qui les avait protégé.

La petite brune, les poings serrés -et dans l’un le kunaï- était restée à couvert derrière le jeune homme. « Je ne veux pas retourner là-bas.. » Souffla-t-elle alors que très probablement il ne l’entendrait pas. La jeune fille le poussa alors de toutes ses forces lorsqu’elle vit cette patte griffue qui leur fit de l’ombre. De cette hauteur, il ne devait probablement ne pas la voir… Alors lorsqu’elle fut sûre d’être à la vue de tous, Tomoe se jeta simplement sur l’étranger, comme pour le protéger. C’était pathétique, médiocre. « Arrête-toi. » Mais cela fonctionna. Cette chose qui semblait dépasser les quinze mètres de hauteur retira sa menace. A y regarder un peu mieux sous le clair de lune, on pouvait y déchiffrer un gigantesque rat. A oublier tous les préjugés sur cette espèce, car celui-ci était un prince. Doté et parsemés d’habits de soie, de pierres précieuses et de dorures. Il n’en fallait pas moins pour la maîtresse invocatrice des rats ninjas.

« Xûen, il faut trouver quelque chose... Tu n’y arriveras pas. Obasan est une élite du clan. » Et le mot était faible tandis que la jeune fille avait placé ses bras en arrière mais de telle sorte à ce qu’ils fassent barrière devant le bretteur. Son visage légèrement tourné pour qu’elle puisse le regarder du coin des yeux. Aussi égoïste pouvait-elle être, Tomoe ne pouvait cependant pas se résoudre à le quitter maintenant, lui qui semblait être sa meilleure chance de liberté.
☾ anesidora

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6014-tomoe-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u880

KAISŌ ๑ Chōkoku Tomoe - Page 2 Empty
Dim 14 Avr 2019 - 15:51




« KAISŌ »
回想
réminiscences ft. @Chôkoku Tomoe



Rokkusu, cité commerçante
Tsuchi no Kuni - 197

Il lui sembla entendre la voix de Tomoe dans le tumulte tempétueux. D’un regard, même si ses mots s’étaient perdus dans les flots intangibles, il sembla comprendre ce qu’elle voulait énoncer dans son regard. Mais le temps n’était pas à la discussion ou pour rassurer qui que ce soit. Ici Xûen défendait ses convictions contre un adversaire qui avait l’avantage de l’expérience et du terrain, mais il ne s’en formalisa pas.

Quand la patte se dirigea vers lui, ses fins doigts allaient retirer sa lame de son fourreau mais il n’en eut pas le temps, poussé au sol par la seule personne qu’il ne considérait pas comme une menace. Ce fut salvateur puisque la créature sembla ne pas vouloir blesser la demoiselle, sous l’impulsion de sa grand-mère.

C’était une stratégie, se servir d’elle pour que les attaques de zone ne la touche pas ; mais aussi un grand danger. Toutes les offensives ne pouvaient être interrompues et les dommages collatéraux n’étaient pas rares dans ce genre de combats. D’un mouvement de main vers elle, le vent se leva encore et la poussa à plusieurs dizaines de mètres, sans la blesser pour autant, comme une large main la mettant hors d’atteinte du conflit.

« Ne t’en fais pas, il faudra plus d’un gros rat et d’une mégère pour terrasser Shanbala no Xûen. » Il lui adressa un sourire sincère et rassurant puis tourna son visage vers ses adversaires. Dans l’interstice, son faciès avait perdu toute forme d’amicalité. Le froid immense du désert.

Plusieurs mûdras, ce qui était inhabituel de sa part. Derrière lui s’érigea quatre géants venteux qui dégainèrent chacun ; et tous visèrent la tête de l’énorme nuisible sauf un qui tailla horizontalement dans le but d’éliminer les nuisibles Chôkoku. Déjà, Xûen passait à côté de l’invocation pour couper en deux la vieille femme.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6062-moningusuta-no-xuen

KAISŌ ๑ Chōkoku Tomoe - Page 2 Empty
Dim 14 Avr 2019 - 22:07
KAISŌ
Tomoe & Xûen | 197 - Rokkusu
Le soulagement de ne pas avoir été témoin du déclin d’un homme par sa faute. A cette époque, il restait encore un brin d’empathie, au fond de son cœur. Surtout lorsqu’il s’agissait de quelqu’un qui voulait l’aider avec sincérité. C’était ce qu’elle osait croire, peut-être naïvement ? Non. Tomoe l’observa se relever, vaillant ou trop téméraire, avant de soupire doucement. Elle se résignait à le laisser faire. Impuissante, comme elle l’avait toujours été, elle se retrouvait à quelques mètres des feux et se releva. Si elle n’était pas une guerrière –pas encore- alors elle n’aurait qu’à le soutenir… L’encourager ? Si seulement cela avait pu avoir un quelconque effet cette nuit-là.

De son côté, la vieille Chôkoku ordonna dès lors à son lié par le sang d’attaquer les géants de vent. De sa gueule d’où ressortaient quatre incisives immense jaillit une épaisse coulée de boue sous haute pression pour les faire reculer avant de faire ressortir de ses pores une véritable armure de terre solide. Si la première attaque ne passa pas, la deuxième brisa sa défense et l’entailla sur le côté gauche.

La Obasan, à l’affût fit un geste à son prodige petit fils de rester en retrait lorsque d’un nouveau coup de canne sur le sol sortit un véritable rempart de terre qui ne fut affecté que peu par le nouvel assaut du Kazejin. Sûre d’elle, elle sauta au sommet de celui-ci avant de faire sortir une dizaine de lances d’argile qu’elle fit s’abattre droit sur le bretteur avant de les faire exploser un par un, suivant les mouvements du jeune homme. Il était coriace, c’était au moins ça qu’elle se devait d’admettre. Mais lorsque la dernière explosion s’enclencha, au même instant l’aînée descendit de son perchoir. Elle lui fit face de nouveau et s’exprima. « C’est tout ? Mon jeune ami, tu n’es pas de taille, va-t-en loin d’ici ou je devrais sévir. » Son ton était des plus sévère, comme ses petits yeux qui semblaient presque s’ouvrir à présent. Malgré ses mots, à présent elle le prenait véritablement au sérieux.
☾ anesidora

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6014-tomoe-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u880

KAISŌ ๑ Chōkoku Tomoe - Page 2 Empty
Lun 15 Avr 2019 - 19:32




« KAISŌ »
回想
réminiscences ft. @Chôkoku Tomoe



Rokkusu, cité commerçante
Tsuchi no Kuni - 197

Les assauts de la Chôkoku avaient le mérite d’être précis et millimétrés. Trop de paramètres à prendre en compte et pourtant. Se heurtant littéralement à un mur quand il chargea, il prit appui pour se propulser plus loin à la vue de l’offensive de la Rokkusujin. Les premières lances furent trop lentes pour espérer toucher le prodige venteux mais leur nombre et l’écart de temps entre elles réduisit peu à peu l’écart qu’il avait réussi à gagner et l’onde de la dernière explosion le propulsa contre un tronc qui craquela sous le choc. Sans se faire attendre ni plaindre, le Kazejin se releva avec une lueur bien plus mauvaise dans le regard, le goût du sang dans la bouche.

Ses mains composèrent des mûdras et plusieurs Xûen apparurent. Chacun se mit alors en position, et deux d’entre eux se mirent en tenaille pour tenter de découper la vieille femme par ses flancs tandis que le troisième chargeait à une vitesse encore plus rapide son petit-fils. Il avait sacrifié l’honneur d’un un versus un car ce qui était en jeu dépassait les préceptes d’un code tel que le Bushidô.

Il ne laisserait pas la demoiselle retourner dans les abysses d’un tel traitement. Pas sans se battre.

Les poumons de l’original se gonflèrent et il s’extirpa de sa bouche un fin jet qui s’il n’était pas conséquent semblait avoir emmagasiné assez de pression pour couper facilement à travers sa terre. Pour ce qui était du rat, le Bushi ne l’avait pas oublié et dirigea latéralement le jet vers son énorme ventre dans le but de le percer.

Son chakra moins développé que de nos jours commençaient chaque minute à disparaître un peu plus et quelques gouttes suintaient sur son épine dorsale. Il fallait trouver une faille pour terminer tout cela dans un éclat. Sa botte secrète ? Elle n’était pas au point et c’était bien trop dangereux mais il devrait faire avec, selon le résultat de cette offensive.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6062-moningusuta-no-xuen

KAISŌ ๑ Chōkoku Tomoe

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: