Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Devenir une ombre [Solo]

Nozomi Ryû
Nozomi Ryû

Devenir une ombre [Solo] Empty
Ven 5 Avr 2019 - 23:30
Tout bon prédateur était supposé se targuer de savoir se camoufler facilement pour mieux saisir sa proie. Si Yokka était parfait dans ce rôle, Hatsu avait des difficultés à l'imiter, mais son entrée au Keikaimushô serait compromise s'il ne pouvais pas au moins se déplacer sans éveiller de soupçons ou l'attention de ses ennemis. Dans le domaine de la sensorialité, il existait deux possibilités dans lesquelles évoluer : la détection, permettant de repérer ses ennemis à l'avance, mais aussi d'anticiper des embuscades, des pièges et des attaques en traitre... Il était aussi possible de repérer une personne dans une foule dense, selon la maîtrise que l'on en avait, ou encore de découvrir une personne cachée, déguisée voire même métamorphosée. Mais d'un autre côté, on retrouvait la dissimulation, un art visant, à l'inverse du premier citer, à disparaître des radars ennemis. Devenir... une ombre. Si de son côté le quatrième nommé parmi les "Ryû" était un maître pour effacer sa présence, le premier était un réel novice. Lui demander des conseils était bien entendu hors de question, alors le jeune homme décida de s'entrainer sans relâche, durant les prochains jours. Chiaki et lui n'étaient plus ensembles depuis à peine un jour, mais il ressentait déjà comme un vide, qui le tiraillait... Passer son temps à pratiquer serait donc un bon moyen de s'occuper l'esprit, et qui sait, peut-être qu'elle aimerait ce qu'elle allait voir en rentrant ?

Le bleu se trouvait donc sur un terrain d'entrainement, et créa un clone d'ombre, à qui il demanda de se tourner, et d'attendre son signal. Le but était assez simple: au top départ, le double allait tenter de détecter le chakra de l'original, et s'il y arrivait, alors cela signifierait un échec. Il recommencerait autant que nécessaire, bien entendu. Le Chûnin s'assit, se positionnant en tailleur, et commença à se concentrer. Il n'avait jamais fait ce genre de choses, plutôt adepte du repérage, il ne s'était jamais penché sur la question de se cacher... Il tenta donc quelque chose, au lieu de malaxer son chakra, et de le faire jaillir de sa peau comme pour une technique normale, il commença par le malaxer, puis réduisit peu à peu le flux qui le parcourait. Il était arrivé à un stade où même une technique de rang D ne pourrait être créée, mais ne trouvait pas cela suffisant... Il devait aller plus loin, car une personne douée pourrait repérer même une infime quantité de cette énergie particulière... Il se concentra donc sur quelque chose de plus petit, plus nombreux aussi... Les méridiens du chakra, ces fameux points dans le corps qui faisaient office de valves, permettant la régulation de ce-dernier... Il les visualisa, et tenta de les fermer de lui-même... Mais rien ne se passa, alors il insista, tant et si bien qu'il créa une sorte de rupture, comme un rejet, qui le poussa à... l'évanouissement.

Les ombres se projetaient de toutes parts, le monde était imperceptibles, mais il tremblait indéniablement... Le haut, le bas, la gauche et la droite... Qui était qui ? Où se trouvait sa perception des directions ? Allait-il mourir ? Avait-il brisé sa source de chakra, entrainant une fin prématurée de sa vie ? Ce n'était pas impossible, mais une sensation de froid intense lui fit comprendre ... que non. Une vision, encore, une nouvelle... Mais il savait maintenant, que cela n'était pas une série de fantasmes absurdes, qu'il s'agissait là de souvenirs, mais de qui ? Au travers des yeux de qui voyait-il tout cela ? La question resterait en suspens... La femme enceinte était bien là, mais pas au même endroit. Le désert était loin, ce pays était ... différent. Le moment suivant allait devenir un instant décisif dans la vie de Ryû, fils des Nozomi.

Un bon nombre de gens entouraient son lit, et son ventre était plus gros que la dernière fois, mais qui était-elle ? Elle, avec ses cheveux d'un bleu assez particulier, et des yeux tout aussi azurs... Des ressemblances qui ne sautaient pas aux yeux du bleu... Un homme entra, et le Chûnin eût le souffle coupé... Il fit un signe, et l'assemblée s'éloigna... La femme poussa un grand cri, l'accouchement était pour bientôt, mais les yeux du pauvre "Hatsu" étaient rivés sur cette personne, stupéfait, associant les morceaux un à un... Son père. Il avait un regard dur, qu'il ne lui connaissait pas, et il regardait sévèrement la femme...

"Anima... Vile créature, tu as osé tenter de fuir ? Tu étais pourtant d'accord pour que cet enfant nous serve de cobaye ! Tu ne le voulais pas !"

Elle se mit à pleurer, tenant son ventre, comme si elle était désolée... Inconsciemment, le spectateur commença à verser des larmes, tendant sa main, souhaitant l'aider, cette "Anima", qu'il pouvait maintenant reconnaitre, sans l'avoir vue auparavant... Sa dextre se heurta à un mur invisible...

"Cet enfant, personne ne le veut, pas même sa mère. Son père ? Un bandit de grand chemin qui t'a violée pour t'engrosser avant de repartir... Personne ne l'aime, il n'est même pas désiré... Laisse-lui cette chance d'accomplir des choses, pour la science, pour le ninjutsu..."

Elle attrapa un vase à proximité et lui lança en plein visage. L'homme saigna, c'était donc l'origine de sa cicatrice au front ? Il avait toujours dit à son "fils" que cela lui venait d'un combat contre dix Jônin d'Iwa... Un beau mensonge, comme tout le reste... Tout, oui, il y avait beaucoup à relier à cela. Ses parents l'avaient protégé, non pas par amour, mais seulement parce qu'il s'agissait d'un cobaye, un vulgaire enfant non désiré qui pouvait servir à des expériences répugnantes... Trois criminels, Hayasu "Nibanme" Shimega, Sasayo "Hinoe" Tokebi, et le pire... Katsu "Yokka" Bakatsu. Ses informations n'étaient jusqu'alors pas connues du bleu, mais elles étaient apparues dans son esprit, comme par enchantement... La salle commençait à disparaitre, devant ses yeux, mais une dernière phrase fût audible...

"Bien, je vais appliquer le dernier sceau, celui qui lui donnera des bribes de souvenir pour découvrir son histoire... Et le jour venu, il retrouvera nôtre secte, les Faucons Noirs de Kaze, pour que l'on puisse juger de sa valeur..."

Tout était calculé, comme le fait qu'il revienne à lui à ce moment. Ses pensées se bousculaient, mais plus que jamais, son envie de voyager était grande. Le Keikaimushô pourrait lui permettre de retrouver les fanatiques, vils criminels responsables du traumatisme de Chiaki, mais aussi ces "Faucons Noirs de Kaze", responsables de tout. Absolument tout. Définitivement, un groupe à éradiquer... Tu ne feras jamais le poids... Même si tu as tué ce faux père, les faucons sont puissants, et incroyablement discrets. Ils se moquent des guerres et du monde qui les entoure, et ne vivent que pour créer des abominations ! AHAH ! Mais je les aime bien, leurs sceaux sont drôles ! D'ailleurs, fais gaffe qu'ils ne t'aient pas mis un sceau t'empêchant de lever la main contre eux, tu pourrais avoir des surprises ! Un monologue bien long, de la part de Yokka, mais très utile, pourtant. Hatsu était un peu inquiet, cela dit, qu'il ait pu dire la vérité. Mais tout ceci n'était qu'un grand paquet de données, les traiter pouvait attendre... Il retenta donc son exercice précédent. Son chakra se faisait de moins en moins sentir, jusqu'à un point qu'il ne put dépasser... Il fit alors signe au clone, en claquant des doigts...

Le double se concentra, utilisant d'une bonne détection, et finit par trouver la présence de son maître... Un premier échec. Alors il devait aller plus loin... Il ne se contenta pas de ses méridiens, cette fois, mais visa directement la source de son chakra... Si tout ennemi pouvait le ressentir via celle-ci, alors il devait faire en sorte de n'apparaître que comme un simple civil, démuni de tout chakra. Il tenta plusieurs choses, comme le perturber, faisant preuve d'une grande dextérité, mais échoua. Il tenta de baisser rapidement son malaxage, mais échoua de nouveau. Alors, pourquoi pas l'inverse ? Cette fois-ci, il tenta de surcharger la base même de son chakra... Mais cela ne fonctionnait pas. Il opéra alors d'une façon différente. Vidant ses méridiens, il accumula son chakra à sa source, créant probablement un énorme flux facilement repérable de très loin. A ce moment là, il manipula une légère quantité, avec laquelle il recouvrit la zone surchargée, formant un genre de barrière de chakra à l'intérieur même de son corps...

Ceci fait, il s'attela à réduire progressivement la quantité de chakra de la barrière, jusqu'à arriver à une quantité tellement faible qu'elle était à peine perceptible. Ryû sentait que de cette façon, son chakra était bloqué... Par son propre chakra, en fait. Il ne pouvait le faire circuler, et de ce fait, personne ne pourrait le sentir. Il claqua alors des doigts, mais sa concentration se relâcha aussi, et un nouvel échec... Il tenta alors à nouveau, mais le plus dur était de bien le garder en quarantaine. Au bout d'une dizaine de minutes, transpirant comme jamais, il finit par réussir à le contenir totalement, et claqua de nouveau des doigts. Le clone se retourna après quelques secondes à le chercher, se demandant si c'était une plaisanterie... Mais il était bien là, derrière lui. La pression se relâcha... Ce n'était qu'un début, il n'était pas maître de la technique et devait encore la peaufiner, mais il avait finalement repéré la façon d'opérer... Les prochains jours seraient cruciaux.



_________________
Couleur des dialogues : Nozomi "Hatsu" Ryû Hayasu "Nibanme" Shimega Sasayo "Hinoe" Tokebi Katsu "Yokka" Bakatsu Pensées
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Devenir une ombre [Solo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: