Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen)


Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) Empty
Sam 6 Avr 2019 - 10:22
Le Sendai se remettait petit à petit de ses blessures liées aux récents événements, il ne s'était pas rendu compte mais l'Ombre était morte. Sa technique l'avait tué, pour autant, il ne regrettait pas, ne s'en voulait pas. C'était un dommage collatéral, elle avait laissé une ouverture et le Sendai en avait tout simplement profité. Elle connaissait les risques, c'était aussi son travail : protéger le village caché de la Brume. Enfin, personne ne le lui en tira rigueur, il l'espérait car il serait triste de se mettre tout un village à dos.

Le chûnin s'était ramené jusqu'à ce qu'il restait du Palais de la Brume, c'est-à-dire plus rien. Les techniques dévastatrices de Shiori, Inja, Kewashiioke et Ikaku avaient complètement tout rasé, il allait falloir tout reconstruire. Lui qui avait voulu trouver des adversaires puissants... Il avait été servi, se rendait compte qu'il avait également beaucoup de travail à faire. Inja était un shinobi puissant, à deux, ils avaient du mal à s'en débattre et c'était à l'usure qu'ils l'avaient eu. Kewashiioke... Ikaku n'avait plus de chakra, mais ils avaient dû s'y mettre à plusieurs pour en arriver à bout. Encore une fois, l'ancien mercenaire se disait être bien tombé.

Il observait les dégâts, commençait à marcher dans les débris. Plus rien, tout était vide, tout avait ratissé. Il finit par soupirer.

Sacré bordel... Lâcha-t-il dans un murmure.


@SHINKIRŌ NO XŪEN

_________________
Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) L9c3
Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku http://www.ascentofshinobi.com/u882

Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) Empty
Dim 7 Avr 2019 - 2:10




« De Ame à Kirigakure no Satô »




La destruction et pourtant. Au creux de ces rochers renaissait l’espoir d’une Nation qui avait survécu à un putsch, une lancinante douleur interne, une épine dans le pied qui avait été coûteuse à arracher. Mais ils en étaient dorénavant là, dans les ruines de leurs projets et de nouveaux remplaçant les anciens. Le cercle habituel de la Haine et du Pouvoir, ce qui n’avait pas étonné le sabreur. Cependant, il était difficile pour lui de comprendre comment cela avait pu dégénérer autant sans aide extérieur cachée ou non. Rien ne l’empêcherait de mener son enquête et déjà, il avait réuni quelques bribes d’informations le mettant sur la possible voie de la Vérité.

Ce jour-là, il se rendit sur les lieux du crime le plus sanglant et impressionnant de tous, débarrassé alors des cadavres de dignitaires et de ceux des badeaux. Là au loin, une chevelure bleu électrique attira son regard et il s’afficha sur son faciès un air joyeux, jusqu’à qu’il soit assez proche pour comprendre que ce n’était point Hanzô du Torrent mais bel et bien le Sendai qui avait participé à la farouche bataille. De cette dernière, il avait cru entendre que c’était lui, Ikaku, le responsable de la mort de Shiori. Pourtant, il se tenait là à la vue de tous ; le Mirage pensa donc avec les doutes raisonnables que ses confrères l’avait jugé bien intentionné et que tout cela n’était que les affres de la Guerre avec un G majuscule, celle qui prend et qui force à commettre parfois l’irréparable. Arrivé à son niveau, il le jaugea d’un rapide coup d’oeil en coin et s’arrêta à son niveau.

« C’est une façon approprié de qualifier cela. Tu étais sur les lieux, n’est-ce pas ? Je n’ai pas eu cet honneur. Je suppose que je te devrais te remercier d’avoir aidé à sauver notre village ? Je ne t’avais jamais vu ici. » L’air amical et le ton s’en approchant, il n’était cependant en rien un ami de longue date ni un gueux venant remercier ceux s’étant foulé assez pour apprendre à manier le chakra. Voilà ce qu’était le début d’une investigation poussée pour définir selon ses propres critères qui était le Sendai, et ce qu’il avait fait. La lecture de son dossier n’était en rien suffisante.







Dernière édition par Shinkirō no Xūen le Dim 7 Avr 2019 - 13:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6062-moningusuta-no-xuen

Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) Empty
Dim 7 Avr 2019 - 10:30
Il n'arrêtait pas d'y penser : Shiori était morte sous ses mains. Heureusement, les shinobis présents avaient constaté que ce n'était pas intentionnel : Ikaku avait simplement profité d'une ouverture de sa part en lançant une de ses techniques ultimes. Il devait chasser ses pensées de son esprit, à vrai dire, il se sentait devenu plus sympathique. Loin de ce qu'il avait montré en arrivant, mais sa force ne changeait en rien.

L'ancien mercenaire regardait le terrain rasé, c'était réellement un sacré bordel (et il pensait plus à voix haute). Une voix le faisait sortir de sa rêverie, il tourna son regard azuré et constata un homme qu'il n'avait jamais vu jusqu'ici. Ikaku le savait : bon nombre de villageois était au courant de ce qu'il avait fait durant cette guerre civile. Cet inconnu lui avait parlé amicalement, bien qu'ils ne se connaissaient ni d’Ève, ni d'Adam.

J'imagine que t'le sais déjà. Commença-t-il par dire au début. J'suis arrivé au village que y'a quelqu'semaines. Il n'était pas là depuis bien longtemps maintenant.

Le chûnin finit par se tourner vers cet interlocuteur inconnu jusqu'à maintenant. Qui était-il ? Cet homme semblait avoir une assurance énorme et une puissance cachée, Ikaku pouvait ressentir ce genre de choses.

Et t'qui ? Un shinobi d'Kiri ? Demanda-t-il alors.

_________________
Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) L9c3
Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku http://www.ascentofshinobi.com/u882

Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) Empty
Dim 7 Avr 2019 - 13:30




« De Ame à Kirigakure no Satô »




De prime abord, le Sendai sembla rustre au vu de sa façon de s’exprimer, bien moins formelle et appliquée que celle du Guerrier du Désert. Ce dernier ne s’en préoccupa visiblement pas et commença à le toiser étant un peu plus grand que lui sans que cela ne soit compréhensible comme du dédain. Calmement il écouta la réponse de son interlocuteur à la crinière azurine, fléchissant quelque peu ses appuis pour ramasser au sol un bandeau de Kirigakure no Satô traînant là, abîmé par le conflit. Son propriétaire était peut-être même mort.

« Soka. Oui, un fils adoptif mais un fils de la patrie tout de même. Je suis Xûen. » Lâcha-t-il un oeil luisant d’une certaine réflexion fixé sur l’objet ninja dont les bandes servant à l’attacher pendaient de chaque côté de sa main.

« Qu’est-ce qui a bien pu t’emmener à rejoindre le village ? » Faisant mine d’ignorer complètement son passé, ce qui était partiellement faux, il braqua ses pupilles luminescentes dans celles du Chûnin en attente d’une réponse, afin d’avoir sa version de l’histoire et peut-être des bribes de son anamnèse.

C’était un pion de taille sur l’échiquier de Mizu, mais même une pièce simple pouvait causer du dégât à son propre camp si elle était mal utilisée ou estimée. Bien sûr, il n’avait en rien le rôle de police interne et ce n’était que par devoir personnel que Xûen estima devoir en apprendre plus. Plus sur chaque Mizujin capable de tenir une arme.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6062-moningusuta-no-xuen

Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) Empty
Dim 7 Avr 2019 - 16:01
Bien que cela faisait quelques semaines que le Sendai était présent sur le Territoire de l'Eau, il n'avait pas drastiquement changé. Son comportement restait assez sauvage, il n'avait jamais appris la courtoisie, politesse lorsqu'il était alors esclave au pays du Vent. Il était rustre, bien pire qu'un paysan mais ses capacités faisaient en sorte qu'il était bel et bien un shinobi de la Brume. Le schizophrène se rendait souvent compte des différences linguistiques avec les autres Kirijins, mais... Il s'en fichait pas mal, ce n'était pas ce qui l'empêchait de faire comprendre son ressenti.

L'inconnu se faisait appeler Xûen, il ramassait un bandeau de Kiri. Un bandeau qui n'appartenait à personne désormais. Les autorités du village lui en avaient passé un, Ikaku ne l'avait jamais porté. Il n'était pas du genre à porter ce genre de chose. La seule chose désormais qu'il avait sur lui : ce masque d'os crée par un Kaguya qu'il portait au niveau de son visage droit. Les brûlures lors du combat face à Inja lui avait infligé une blessure difficilement corrigeable, il aimait avoir des cicatrices mais celles-ci étaient bien trop voyantes : ce masque d'os lui donnait un air bien plus intimidant.

L'argent. Lâcha-t-il. Pourquoi mentir ? Il n'avait jamais menti jusqu'à maintenant. Quand j'suis arrivé l'première fois. M't'nant... Kiri est ma patrie.

Sois sociable, c'était ce qu'il se répétait à chaque journée qui défilait. Le Sendai devait se sociabiliser, avoir quelques connaissances dans ce village qui l'avait dès lors recueilli.

Fils adoptif... D'où t'viens ? Demanda-t-il alors, curieux pour une fois dans sa vie.

_________________
Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) L9c3
Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku http://www.ascentofshinobi.com/u882

Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) Empty
Lun 8 Avr 2019 - 1:07




« De Ame à Kirigakure no Satô »




L’attrait pécunier. Voilà qui était un bas instinct, qu’il abhorrait, tel l’anachorète que Xûen incarnait jusqu’au bout des ongles. Un sage qui n’aimait pas la nature Humaine mais qui se voyait parfois parcouru d’un frisson d’empathie pour ses semblables, comme quand il avait croisé la jeune Yasei au temple. Mais ce n’était que l’amorce et Ikaku semblait maintenant éprouver une certaine loyauté envers Celle qui l’avait recueilli, lui aussi.

« Et si je te proposais plus d’argent pour quitter le pays, maintenant ? » Ses traits se durcirent et le mat de sa peau laissa transparaître le froid calculateur qui était pourtant exceptionnellement rare de voir apparaître si facilement. Puis il disparut, affichant un simple rictus satisfait de sa gausse. « Ahah. » Un simple rire qu’il lâcha entre le moment où il parla et celui où le Sendai reçut l’information. Comme si ce n’était qu’une plaisanterie. Quel shinobi formait pouvait révéler ses intentions en une simple réaction ? Beaucoup.

« J’ai grandi à Kaze no Kuni. Qu’en est-il de toi ? Si tu étais apatride avant et que te voilà devenu Kirijin, je suppose que tu étais un errant, tout au plus un mercenaire ? » Il ne se révélait pas insultant, seulement pragmatique. Et son partenaire de discussion semblait un être rustre. Autant éviter trop de faux-semblant et de miel dans ses mots.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6062-moningusuta-no-xuen

Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) Empty
Lun 8 Avr 2019 - 22:38
Proposer plus d'argent pour quitter le village, voir même le pays de l'Eau ? Quelques semaines encore, Ikaku aurait forcément accepter l'offre cependant sa vision des choses avait changé, bien plus encore depuis cette guerre civile qui avait fait éclaté le village. L'homme ria et rendit assez perplexe le schizophrène. Devait-il répondre réellement à cette question ? Mieux le valait probablement.

J'le quitterai pas. Répondit-il tout aussi rapidement qu'il avait eu son rictus. Ikaku ne donnait pas sa parole pour rien. Au Colisée, c'était tout ce que possédait les esclaves : leurs paroles.

Le fait qu'il était un fils adoptif lui fit comprendre qu'il n'était pas un originaire de l'Eau comme la majorité des habitants de ce village caché. Il venait d’autre-part, il fut surpris d'apprendre qu'il était alors un Kazejin. Faisait-il parti des esclavagiste ou avait-il été esclave tout comme lui ? La question taraudait l'esprit du Sendai.

Esclave ou esclavagiste ? Sa réponse changerait le cours de la discussion. J'n'suis pas sans patrie. Mercenaire, j'l'étais. J'suis né à Ame no Kuni, avant d'être vendu au Colisée à Kaze no Kuni, fils du Vent. C'était ainsi qu'était appelé ceux venant du pays du Vent.

Son regard était fixé sur celui lumineux de Xuen. Il attendait qu'il réponde à sa première question, surtout.

_________________
Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) L9c3
Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku http://www.ascentofshinobi.com/u882

Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) Empty
Lun 8 Avr 2019 - 23:02




« De Ame à Kirigakure no Satô »




La réponse de l’homme à la mâchoire osseuse fut celle que Xûen voulait entendre. Il ne paraissait pas homme à se draper de manipulation, mais les apparences étaient trompeuses. Il nota tout de même cela dans un coin de son esprit, répondant à sa négative par un simple sourire n’affichant pas l’ivoire de ses dents.

« Homme libre et combattant pour cela, en tout temps. » Devait-il lui révéler que les siens et lui-même avaient combattus maintes fois pour stopper cette aberration ? Ce n’était que se jeter des fleurs et ce n’était pas le style de l’épeiste qui en dit assez pour faire comprendre au mercenaire qu’il n’était effectivement pas un faiseur d’esclave, n’ayant jamais gagné un ryô sur le dos d’un innocent. Certes, Brise-Glace avait coupé des têtes ; mais seulement celles des primés qu’il avait jugé indigne de respirer le même air que lui.

« Nous sommes donc nés et avons grandis au même endroit, vraisemblablement dans des circonstances différentes. » S’il avait survécu à l’Arène, cela ne faisait aucun doute de ses aptitudes martiales et de sa participation à l’affrontement de la Tour sans en mourir.

Les deux hommes se tenaient là dans les décombres, leurs regards ne se lâchant pas l’un l’autre. « Comment as-tu quitté l’arène ? J’ai entendu parler de certains qui avaient achetés leurs libertés. D’autres secourus par des Kazejins ; ou encore quelque histoire d’un esclave qui avait tué son maître. » Il y avait certainement d’autres moyens de se libérer de ce joug ; voilà ce que Xûen connaissait grossièrement.

Nima était après tout elle aussi une rescapée de cet affreux complexe. Sa mâchoire se serra à sa pensée.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6062-moningusuta-no-xuen

Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) Empty
Mar 9 Avr 2019 - 22:16
Ils étaient en ce cas bien différent. Alors qu'il avait grandi en esclave, lui avait grandi en tant qu'homme libre et Ikaku se demandait ainsi si sa vie aurait changé s'il avait grandi dans ce même cas de figure. Quel genre d'homme aurait-il été ? Serait-il tout de même devenu schizophrène ? Le Sendai se doutait bien que ce trouble de la personnalité était dû à ce qu'il avait vécu, vu jusque maintenant. Il acquiesça d'un simple hochement de tête avant de lui dire qu'il n'était pas apatride. Amejin de naissance, il avait grandi à Kaze no Kuni en tant qu'esclave du Colisée.

Le brûlé apprit alors que son interlocuteur était également né au pays de la Pluie mais avait grandi dans celui du Vent. Le même trajet, des circonstances différentes, il se retrouvait désormais tout les deux au village caché de la Brume. Il semblait curieux, demandait comment avait-il pu quitter l'arène s'il était esclave.

L'plupart des esclavagistes sont faibles. J'ai fui et j'ai rejoint l'Yoake. Il souriait. 'Sont rares ceux qui achètent leur liberté. Plus rares ceux qui tuent leur maîtres. La plupart des esclaves se demandaient ce qu'ils feraient une fois parti. Ikaku s'était également posé la question.

Le Sendai fixait du regard Xuen, leurs vies étaient bel et bien différentes. L'un avait eu la facilité, l'autre avait grandi dans la difficulté.C'était tout ce qu'il ressentait.

La vie était pas mal non plus au Colisée. Avoua-t-il alors. Il suffisait d'aimer les combats et de ne pas mourir pour vivre une vie assez bonne.

_________________
Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) L9c3
Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku http://www.ascentofshinobi.com/u882

Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) Empty
Mar 9 Avr 2019 - 23:26




« De Ame à Kirigakure no Satô »




C’était ridicule de se dire que des civils lambdas pouvaient posséder des shinobis et les obliger à se battre entre eux contre leur accord ; comment ces derniers qui n’avaient qu’à exécuter un simple jutsu pour les réduire au néant pouvaient supporter cela ? L’argent achetait le pouvoir et le service d’autres ninjas. Les esclaves voyaient donc leurs confrères agir sous l’impulsion d’un petit homme potelé incapable de malaxer son énergie spirituelle. À cette idée, cela conforta sa vision du monde.

Le Yoake… Il eut une multitudes de souvenirs à leur sujet. Sa mâchoire se crispa complètement le temps d’une seconde puis il revint peu à peu à un faciès exempt de tout signe ostentatoire. Ikaku croyait avoir une vie plus difficile car il avait connu la servitude ; Xûen lui aurait démontré qu’il se trompait. Les épreuves, il les avait affronté à bras le corps. Les cicatrices physiques et morales, il les portaient toutes avec fierté désormais.

« Si tu aimes le sang et les combats sans autre objectif que de tuer ou mourir, alors j’imagine. » Il lâcha ses pupilles pour contempler la Tour Brisée. Celui-là, le Sendai l’avait mené pour quelque chose de plus grand et le samurai ne doutait pas que cela lui avait plu. La sensation grisante d’appartenir à une cause qui le dépassait.

« As-tu côtoyé des Meikyû au sein du Yoake, récemment ? » Il repensa à sa belle-famille. Rapidement.

« Maintenant que Shiori est morte, un nouveau chef prendra sa place. Tu connais l’odeur du sang, alors je ne te ferais pas l’affront.. Il va bientôt pleuvoir du carmin sur le Yûkan. Les hommes de ta trempe peuvent le sentir, n’est-ce pas ? » La prophétie du Sage Batracien était appuyé par ce conflit et l’ambiance électrique inter-villages.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6062-moningusuta-no-xuen

Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) Empty
Mer 10 Avr 2019 - 18:10
Ikaku n'avait jamais eu à se plaindre au Colisée : les combats majoritairement gagnés, il n'avait jamais eu de problèmes. Mais... C'était la personnalité de Boryoku qui se sentait bien dans l'Arène, cela était un peu plus compliqué pour Heiwa. La phobie du sang et des combat le tétanisait à chaque fois, il était resté en sommeil pendant tellement d'années... D'ailleurs, il ferait peut-être bon de sortir de cette phase de sommeil, cette conversation ennuyait déjà l'alter-ego bien plus virulent. Fermant les yeux un court instant, lorsqu'il les rouvrit, son visage s'était largement adouci, plus calme, plus tolérant.

Des Meikyû ? Je n'ai jamais côtoyé de personnes portant ce nom-là... Mais, j'ai été présent lors de la création de cette organisation, je n'y suis cependant pas rester bien longtemps. Disait-il d'une voix plus calme et bien plus poli que tout à l'heure.

Les gens étaient toujours choqués de ce changement radical lorsqu'ils le voyaient, Ikaku tentait de le montrer moins souvent. Cependant, Heiwa avait envie de discuter avec cet homme qui avait eu le même trajet de vie que lui.

Il parla de sang, de combat à venir sur le Yuukan. Le schizophrène en trembla... Il ne voulait pas combattre, du moins Heiwa ne souhaitait pas combattre.

Je ne pense pas que le combat soit la meilleure solution pour les problèmes du monde. La discussion est le point d'ancrage pour amener la paix dans un monde. Mais, pour cela, il fallait avoir un peu de jugeote... N'import'quoi! Faut tous les tuer! Qu'il gueulait maintenant. A n'y rien comprendre pour une personne à l'extérieur du corps du Chûnin de la Brume.

_________________
Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) L9c3
Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku http://www.ascentofshinobi.com/u882

Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) Empty
Jeu 11 Avr 2019 - 1:56




« De Ame à Kirigakure no Satô »




Il s’adressait à un individu et s’était calibré de façon à être compris par lui mais visiblement, c’est une autre personne qui lui répondit. Décontenancé bien que restant aussi expressif que l’était l’eau dormante, il arqua simplement le sourcil et écouta sa voix changée ainsi que son vocabulaire, ne mâchant plus ses mots de façon rustique. Comme si le patois avait été remplacé par une prose plus claire. Mais le discours lui-même sembla vite changer aussi.

Dédoublement de personnalité ? Schizophrénie ? Les raisons pouvaient être nombreuses. « Soka. » Ils ne pouvaient avoir tous les points communs du monde, et celui-ci fut vite raturé par le Mirage.

Voilà qu’il se mit à frémir. C’était assez étonnant de voir la cohabitation de deux pensées diamétralement différentes dans un seul être. À voir cela et ce qui suivit, ça lui évoqua les notions de son enfance, personnifiées par des voix, des manières et même une posture différente. Ce Ikaku-là n’aurait pas fait long feu dans la bataille qui avait foudroyée la Tour de la Brume.

Alors qu’il allait répondre, la voix habituelle le coupa et un débat animé sembla naître au sein du Sendai.

« Deux points de vue qui se défendent. Tu sembles vraiment partagé, Sendai. Y a-t-il une raison particulière qui te pousse à cohabiter ? » Lequel des deux était le vrai Ikaku ? Peut-être que c’était le mélange de ces deux parties. Peut-être que le Colisée avait prostré l’être faible qu’il fut au point de l’écarter pour y mettre, dans la lumière, une version moins réfléchie et plus féroce. Un phénomène somme toute intéressant.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6062-moningusuta-no-xuen

Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) Empty
Jeu 11 Avr 2019 - 20:10
Les raisons de sa schizophrénie étaient totalement obscure, pour lui-même également. Ikaku n'avait jamais cherché à comprendre, se doutant que son passage au statut d'esclave fut ce qui révéla ces deux personnalités bien distinctes et ô combien opposés. Pour autant, les deux entités arrivaient à cohabiter, quand bien même l'être le plus féroce et violent avait toujours le devant. Le plus faible des deux n'était pas la personnalité la plus appropriée dans ce monde où ils vivaient.

Ce qu'il aimait? Voir les visages changés et ne rien y comprendre à ce qu'il se passait devant leurs yeux, du moins Boryoku aimait ça et Heiwa aimait l'expliquer. Du moins, préciser cet handicap s'il pouvait en être un. Les deux n'avaient jamais considéré cela comme tel.

Si raison il y a, elle nous est totalement obscure. Commença-t-il à dire. Nous cohabitons depuis bien des années de notre passage du pays de la Pluie à celui du Vent.

Lui devait-il des explications pour autant? Peut-être pas, mais il aimait parler, discuter et avoir d'autres avis sur le sujet. Heiwa, le plus calme des deux entités du corps, pensait à se rendre chez un eise-nin pour se faire diagnostiquer mais à quoi bon ?

Je suis Heiwa, l'autre est Boryoku... Mais pour des facilités de compréhension, nous nous faisons appeler Ikaku. Imagine ce que cela serait d'avoir deux prénoms. Invivable. Lui expliqua-t-il alors. Je suis un peu plus pacifiste, disons que je n'aime pas les combats et plus précisèment le sang. Je lui laisse le plus souvent les commandes. - C'parc'qu'il est une poule mouillée. Et, l'est trop faible. Cracha le plus colérique des deux.

_________________
Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) L9c3
Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku http://www.ascentofshinobi.com/u882

Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) Empty
Ven 12 Avr 2019 - 1:22




« De Ame à Kirigakure no Satô »




S’il venait à affronter Ikaku un jour, arriver à mettre Heiwa sur le devant de la scène assurait une victoire immédiate ; bien qu’il ne sut pas exactement s’il y avait des déclencheurs particuliers. C’était le propre d’un esprit comme celui du Kazejin, à chercher les failles et à établir des plans qui n’auraient peut-être jamais lieu d’être. Peut-être.

Xûen continua d’écouter le bleuté avec un air quasi-intéressé sans paraître effarouché par ces révélations. Comme l’aurait fait un médiateur, il prit la parole après que les deux facettes aient dit ce qu’elles avaient à ajouter à cette discussion qui prenait une tournure étonnante.

« J’imagine que si vous êtes les deux parties d’une même personne, le fait d’être complet ne pourrait être qu’un avantage. Je suppose qu’y réfléchir ne vous coûterait pas plus que cela apporterait. » Il se dessina sur ses lippes un maigre rictus, indiquant son conseil comme une possible façon de rendre le Sendai plus dangereux encore. Mais dans quel but ?

« Tu sais ce que tu vas faire, une fois la cité reconstruite ? J’ai cru entendre de noires nouvelles du continent. As-tu des intérêts à retourner vers Kaze et Ame no Kuni ? » Avoir un autre natif dans son camp pouvait se révéler utile, d’autant plus s’il était puissant.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6062-moningusuta-no-xuen

Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) Empty
Sam 13 Avr 2019 - 12:41
Le conseil du jônin était fort intéressant, il n'y avait jamais pensé comme cela. Malheureusement, était-ce possible ? Heiwa détestait la vue du sang, était bien capable de s'évanouir à la vue de celui-ci... Les deux entités devaient y réfléchir, poser le pour et le contre car les deux avaient des qualités qui associer pouvaient le rendre bien plus dangereux encore. Stratégie et réflexion du côté du pacifiste, puissance et terreur du côte de l'alter-ego. Intéressant, à y réfléchir, en effet.

C'est un sujet à réflexion, en effet. - Mouais. Les deux étaient d'accords, un fait assez rare pour le signaler en effet.

L'homme aux yeux de lumière demandait au Sendai s'il savait ce qu'il ferait à la suite du reconstruction du village... A vrai dire, il n'en savait rien. Vivre sa vie comme il l'avait toujours fit ? Ikaku n'avait pas d'objectif à proprement parler, il venait tout juste d'être promu dans cette unité des Eclairs de la Brume. Une fierté selon certains au vu de son grade actuel.

Retourner à Kaze no Kuni n'était pas envisageable. Qu'y ferait-il là-bas ? Rien de bien étonnant... Concernant le Pays de la Pluie... Il n'y avait aucune attache là-bas, n'était même pas sur que sa famille proche soit encore en vie depuis toute ces années.

P'quoi r'tourner là-bas? C'mon passé, j'préfère l'laisser derrière. T'comptes y r'tourner toi ? Demanda-t-il alors, avait-il des choses à faire. Tu parles du vol de la banque du Vent ?[/i]

_________________
Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) L9c3
Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku http://www.ascentofshinobi.com/u882

Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) Empty
Dim 14 Avr 2019 - 15:28




« De Ame à Kirigakure no Satô »




Visiblement son point de vue n’avait pas provoqué d’autres disputes entre les facettes de Ikaku. Bien qu’instable, il semblait capable de raisonner même au milieu de ces deux voix bien différentes. Xûen lui n’en entendait qu’une et elle était bien difficile à gérer alors cela forcer le respect.

La question du Chûnin souleva des interrogations au sein de son for intérieur, bien qu’il ne parut pas affecté. C’était un dilemme de toujours. Mais pour y faire quoi ? Les réminiscences acquises au sein des dunes lui étaient ardues à oublier, même des années après alors retourner sur les terres qui en avaient été témoins ne semblait pas sage.

Mais malgré sa dite sagesse, il n’était qu’homme et son peuple d’autrefois, son climat et Kaze no Kuni venaient parfois à lui manquer. Mais le sabreur était un homme de foi et de préceptes.

« J’y pense, parfois. Si d’aventure Kirigakure no Satô avait besoin d’un homme sur le terrain là-bas, je mentirais en disant que je ne serais pas intéressé. Pour ce qui est d’Ame, ça n’a jamais été ma terre. » C’était assez proche de la vérité bien qu’il passa sous silence les démons tapis dans le flot sablonneux, guettant son éventuel retour.

« Par exemple. Mais il me semble dur à croire que quelqu’un puisse s’y infiltrer et tout emporter. Même le Jikûkan ne serait pas suffisant quand on sait les montagnes de ressources cachées là-bas. Il serait moins ardu de cambrioler un Kage ou un Daimyô. » Il se questionna quelque peu à ce propos, comme il l’avait fait en apprenant la nouvelle. Xûen finirait bien par retourner sur ces lieux qui l’avait vu grandir et avec qui il avait été en affaires, parfois. Il saurait alors la justesse de ces allégations qui avaient selon le Mirage peu de justesse.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6062-moningusuta-no-xuen

Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) Empty
Dim 14 Avr 2019 - 16:20
Retourner à Kaze no Kuni n'était pas envisageable. Il y avait bien trop de souvenirs douloureux dans ce pays et il avait même tenté de faire parti d'une organisation pour tenter de relever le pays du Vent après tout les événements qu'il a pu connaître. L'esclavage, c'était cela qu'il avait fui du pays... Il aimait bien trop sa liberté et quand bien tout y avait changé désormais, il n'était pas concevable pour lui d'y retourner. Concernant Ame no Kuni, il n'y avait aucun intérêt à s'y rendre si ce n'était que de rencontrer des personnes intéressantes pour combattre. De ce qu'il savait de ce pays là, tout y était dans la violence, le banditisme, tout ce qui correspondait au Sendai.

Il demandait alors si lui comptait y retourner. Apparemment, ce-dernier était bien attaché à Kaze no Kuni tandis qu'il n'avait, comme Ikaku, aucune attache pour Ame. Il hocha doucement la tête, comprenant tout à fait ce qu'il voulait dire. Du moins, Heiwa comprenait, et d'ailleurs cette personnalité demandait s'il parlait du vol de la banque du Sable.

Heiwa s'intéressait à tout, il avait évidemment entendu parler de ce vol. Un fait bien trop rare pour le signaler, puisque la Banque du Sable se targuait d'être imprenable. Il s'était fait prendre.

Je suis d'accord. Cela semble bien louche, lorsque nous exercions au Colisée... Les maîtres nous disaient souvent que même mille des meilleurs shinobis ne pouvaient voler cette Banque. Et, il avait toujours pensé qu'ils exagéraient.

J'ai entendu qu'un contrat s'était fait connaître pour tenter de récupérer le butin et attraper les voleurs. Et, Xûen avait forcément dû en entendre parler.

_________________
Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) L9c3
Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku http://www.ascentofshinobi.com/u882

Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) Empty
Lun 15 Avr 2019 - 18:38




« De Ame à Kirigakure no Satô »




Ses propos trouvèrent une oreille attentive et cela corroborait son hypothèse ; qui en restait une jusqu’à preuve du contraire. S’il avait été plus zelé et naïf, il aurait déjà pris la route en faisant fi des ordres et de la hiérarchie. Xûen avait été un guerrier au service de Mizu pendant la purge, mais le reste de son anamnèse n’était qu’une longue série de voyages divers et variés et se retrouver en laisse n’était en rien un but en soi.

Mais il avait vieilli, acquis en sagesse. Et Kirigakure no Satô avait besoin du Mirage dans ses rangs pour se protéger de ce qui allait arriver et surtout pour se reconstruire. Du moins c’est ce qu’il croyait.

« J’ai entendu la rumeur aussi. N’est-ce pas étrange ? Un contrat aurait forcément été mandaté par la Banque elle-même. Et si c’est une autre partie concernée, pourquoi chercherait-elle les coupables ? Peut-être qu’un soi-disant bien dérobé leur appartenait. Ou peut-être qu’il y a des choses dont nous sommes encore ignorants. Après tout, suivre les rumeurs et les journalistes revient souvent à marcher les yeux bandés. »

Il haussa légèrement des épaules. Ne pas être décisionnaire l’empêchait d’avoir à trancher sur cette sombre affaire.

« J’ai rejoint le Shiden récemment. Peut-être que certains membres de l’escouade ont déjà ou seront dépêchés pour en apprendre plus. Il ne reste plus qu’à attendre que le Rokudaime décide de la suite logique. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6062-moningusuta-no-xuen

Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) Empty
Lun 15 Avr 2019 - 20:05
Il se posait évidemment la question... Tout Kazejin qui se respectait savait pertinemment que la Banque Sabaku n'était pas prenable. Mais, il ne fallait jamais dire jamais et Ikaku ne le savait que trop bien. Bien du monde lui avait dit qu'il était impossible de s'enfuir du Colisée, que jamais personne n'avait réussi, pourtant il avait réussi là où les autres avaient échoué. En tout cas, l'Amejin de naissance pensait exactement pareil que le Mirage. Le Kunai Emoussé et les rumeurs n'étaient pas toujours véridique.

Il soupira, alors qu'il fut interpellé par son annonce. Ainsi, ce Xûen faisait également parti de cette unité spéciale le plus souvent appelé Eclair de la Brume. Le Sendai n'était pas le seul à avoir été promu, alors.

Nous avons également été promu au sein de cette unité spéciale. Avoua-t-il, continuant alors sur sa lancée. J'imagine que deux Amejins seront le plus aptes à s'y rendre selon les autorités compétentes.

Enfin, cela paraissait logique pour Ikaku. Bien que les deux avaient très vite quitté le pays de la Pluie, il n'en restait pas moins qu'ils connaissaient à peu près les us et coutumes de ce pays et de sa capitale.

_________________
Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) L9c3
Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku http://www.ascentofshinobi.com/u882

Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) Empty
Lun 15 Avr 2019 - 20:28




« De Ame à Kirigakure no Satô »




Il afficha une mine qui n’avait rien de surprise quand Ikaku lui révela qu’il était aussi l’un des nommés à la fameuse brigade. L’honneur était mérité au vu de ses récentes actions et sa loyauté prouvée -bien qu’il avait tué Shiori, sans que cela soit vraiment voulu- Kirigakure avait donc récompensé l’un de ses fils. Pour Xûen, c’était son passif avec l’Amirauté, ses compétences martiales et son passé ainsi que son aide lors de la Purge qui avait servi de passerelles. Plus la discussion avança et plus les points communs semblaient se multiplier entre les deux entités. Tous deux Kazejins. Tous deux nés sur les terres propices à la violence. Tous deux appliquant cette dernière pour accomplir leurs objectifs. Tous deux maintenant sous la bannière de l’Eau en lui ayant juré fidélité. Tous deux récompensés du même titre.

« Tu es très clairvoyant, Heiwa. Ca me semble possible, bien que mes intérêts et mon instinct me pousserait à rester ici si c’est possible. La Patrie a besoin de ses plus féroces soldats tant qu’elle est au plus bas. Encore une fois, nous ne déciderons pas de tout cela. »

Xûen respectait la hiérarchie mais cette dernière ne lui avait pas toujours rendu la pareille. Restait qu’il accepterait la mission et l’accomplirait du mieux qu’il le pouvait si d’aventure cela tombait bien sur lui, comme il l’avait toujours fait.

Même si la dernière en date il avait dû sacrifier sa bien-aimée et ses plus proches amis, ceux qui l’avait élevé et avait façonné l’orphelin Amejin en véritable homme. C’était là la preuve d’une loyauté et d’une détermination sans faille. La personnification de la hardiesse, avec ses bons pendants et…

Ses plus mauvais.

« Si d’aventure nous venions à combattre ensemble, je n’oublierais pas ce que tu m’as appris. Mais je pars avec un avantage considérable ; ton nom t’associe à ton don héréditaire ou qu’importe ce qu’il est vraiment. Pour ma part, je suis un Bushi. » Un rictus témoignant de son amusement s’immisça sur le halé de sa peau.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6062-moningusuta-no-xuen

Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) Empty
Lun 15 Avr 2019 - 21:23
Les chemins des désormais deux néo-Eclairs de la Brume étaient bien différents, pourtant à l'instant présent, ils se trouvaient tout deux au même stade, quand bien même Xûen était Jônin et lui n'était qu'encore Chûnin. Il fallait avouer que son interlocuteur était présent dans ce pays depuis bien plus longtemps que lui... Ils vinrent rapidement à parler de ce contrat mis au goût du jour afin de trouver les cambrioleurs de la banque Sabakyu et le fameux butin volé. Se rendre à Ame no Kuni... Il était fort probable que les deux Amejin de naissance soient des candidats éventuels pour le Rokudaime.

Je pense que les plus gros dangers ont été écarté... Et il y a d'autres éléments puissants dans le village. Je ne doute pas que tout se passera bien pour Kirigakure. Répondit-il avec une sérénité implacable.

Il arqua un sourcil avant de rire discrètement. Son nom ne voulait strictement rien dire quand bien même ses techniques pouvaient se baser sur cette manipulation de l'énergie la plus pure qu'elle soit. Un comble au vu de sa personnalité qui n'avait rien de pur, il fallait avouer.

Nos capacités sont nombreuses... Je ne doute pas que Boryoku ne montre pas tout son potentiel avant d'être retranché le plus possible. Il est bien trop fier. Heiwa parlait avec moins de sérénité ayant peur d'attiser la colère de son alter-ego. Mais, il n'y répondit pas. Nul doute que nos chemins se recroiseront! Boryoku se fera un plaisir de t'affronter, je n'en doute pas.

_________________
Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) L9c3
Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku http://www.ascentofshinobi.com/u882

Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) Empty
Mar 16 Avr 2019 - 14:49




« De Ame à Kirigakure no Satô »




Leur avis était différent sur cela et ce n’était sûrement pas le seul qui diffèrerait si d’aventures ils en venaient à discuter de façon plus philosophique. Certes, ils avaient des points communs mais Ikaku et Xûen ne rentrait pas dans la même case, du moins tant qu’il était ainsi partagé et peut-être même sans cela.

« Je n’en doute pas. Seulement la sécurité de mon pays est quelque chose que je préfère garder entre mes mains plutôt que de la savoir entre d’autres. » Son regard quitta celui de Ikaku et alla se poser sur les décombres. Exemple parfait du déluge subi en son absence. Cela ne pouvait arriver encore et même si certains étaient possiblement meilleurs que lui et plus à même de défendre la Brume, il préférait le faire de ses deux bras.

Visiblement, il n’était pas du même avis que lui sur son patronyme. Pourtant il n’était pas le seul Sendai et leur Kekkei, bien que déclinable en une multitude de possibilités, n’avait de champ d’action que ce que son sang lui permettait, combiné toutefois avec d’autres domaines. C’était un atout de savoir cela en tant que coéquipier ; encore plus en tant qu’ennemi.

Xûen laissa paraître pour la première fois un sourire dans les teintes identiques à celle de Heiwa, posant l’index délicatement sur le haut du manche de son sabre tandis que ses autres doigts pendaient, tels pantins inarticulés.

« Nul doute à avoir, les conditions restants inconnues toutefois. Puisse les Kami nous mettre dans la même direction et ne point nous opposer. Qui sait, je pourrais offrir plus de résistance que Shiori ou Kewashiioke. » Un minuscule soufflement de nez s’extirpa d’entre ses narines, tandis qu’il regardait le côté masqué de son interlocuteur. Une lueur macabre orna ses pupilles d’or.

Doucement, il s’éloigna en allant vers les décombres de la tour entouré par des piquets et de la corde, à la recherche de quelque chose...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6062-moningusuta-no-xuen

Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) Empty
Mar 16 Avr 2019 - 20:32
Ils ne pouvaient être d'accords sur tout, chacun avait sa pensée et sa vision de la vie. Bien qu'il remerciait grandement l'accueil du village et la confiance qu'il lui donnait, il n'en restait pas moins que Kiri était habité par de puissants shinobis. Evidemment, il repensa à son combat contre le Rokudaime et il avait montré une puissance telle qu'il ne savait pas si aujourd'hui il pouvait se targuer de pouvoir le vaincre. L'ombre était censé être le shinobi le plus puissant du village... Il méritait ainsi ce statut là, quand bien même il n'avait jusqu'à maintenant pas vu tout les shinobis se battre.

Le Sendai était persuadé qu'ils se recroiseraient, que l'alter-ego plus virulent le défierait tôt ou tard. Le village n'était finalement pas si grand que cela... Toutefois, Ikaku n'espérait pas être opposé à cet homme là. Après tout, il était Kirijin tout comme lui aujourd'hui mais il avait raison sur ce point là. Demain était inconnu encore, il ne savait pas ce qu'il se passerait à l'avenir.

Le néo-Eclair de la Brume observa l'individu se pavaner sur les débris de la bataille, comme s'il recherchait quelque chose.

T'cherche quoi? Lui demandait alors le Chûnin, plutôt curieux pour le coup.

Lui était venu pour admirer les dégâts causés par cette bataille grandiose, mais que faisait-il là lui ? Il n'avait pas été présent durant ce combat.

_________________
Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen) L9c3
Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku http://www.ascentofshinobi.com/u882

Des Amejins à Kirigakure no Sato (Xuen)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Palais de la Brume
Sauter vers: