Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Debrief Post-Cataclysme [Umeka|
L'épreuve des lames — ft. Nobuatsu Saji EmptyAujourd'hui à 5:23 par Meikyû Raizen

» Meilleur PNJ
L'épreuve des lames — ft. Nobuatsu Saji EmptyAujourd'hui à 4:39 par Meikyû Raizen

» Meilleur Event
L'épreuve des lames — ft. Nobuatsu Saji EmptyAujourd'hui à 4:39 par Meikyû Raizen

» Meilleur Kage
L'épreuve des lames — ft. Nobuatsu Saji EmptyAujourd'hui à 4:38 par Meikyû Raizen

» Parce qu'il faut bien essayer de comprendre pour tenter d'accepter [Taishi]
L'épreuve des lames — ft. Nobuatsu Saji EmptyAujourd'hui à 4:20 par Hayai Taishi

» Deuil Diurne [Pv: Kansei]
L'épreuve des lames — ft. Nobuatsu Saji EmptyAujourd'hui à 2:27 par Suzuri Takara

» 03. Questions sur le système de combat
L'épreuve des lames — ft. Nobuatsu Saji EmptyAujourd'hui à 2:06 par Ikeda Sazuka

» Les grands de ce monde | Asaara Kô
L'épreuve des lames — ft. Nobuatsu Saji EmptyAujourd'hui à 1:47 par Yongenso Hoan

» Une triste nouvelle - Hyûga Toph
L'épreuve des lames — ft. Nobuatsu Saji EmptyAujourd'hui à 1:42 par Asaara Kō

» Le vent qui nous porte [Pv Aimi]
L'épreuve des lames — ft. Nobuatsu Saji EmptyAujourd'hui à 1:34 par Chiwa Aimi

Partagez

L'épreuve des lames — ft. Nobuatsu Saji


L'épreuve des lames — ft. Nobuatsu Saji Empty
Dim 7 Avr 2019 - 17:32







L’épreuves des lames

ft. Nobuatsu Saji & Gardien du Dojo



Le grincement d'une large porte de bois, un rempart, symbole d'une ouverture à ce monde de fer et de sang qu'il avait tant recherché. Une marche prudente, teintée de claquement significatifs, qui résonnaient dans l'amplitude de ces lieux vides à chacun de ses pas. Une main résolue, qui enlaçait de son étreinte rassurante la garde de l'épée à son dos, fermement maintenue par une chaînette de bronze autour de son buste. Mais devant le calme désert qui régnait au sein du grand dojo des sabreurs... Shironome ne put que délaisser un soupir, et ramener ses doigts fins le long de son corps. Mauvais timing, ou absence habituelle ? Cherchant du regard une âme vivante en ces lieux démunis, il s'avança à tâtons, ne sachant réellement ce qu'il espérait trouver.

Ses pupilles céruléennes s'échouèrent sur un balais abandonné, mais néanmoins précisément disposé contre l'un des renforts du mur, prêt à l'emploi. Un hymne sourd s'éleva dans ce silence, suivant un rythme mélancolique. Finalement, on dirait que je ne suis pas seul. Une silhouette imposante se dégagea de l'ombre des murs, vêtue d'un kimono sombre. Son attention fut attirée par l'épée cinglante qui trônait à ses hanches, de laquelle émanait quelques cliquetis discrets. La chappe de son fourreau n'a pas l'air d'être refermée sur la lame... Il est donc prêt à dégainer son sabre à n'importe quel moment. Un seau en métal, tenu dans la main adjacente à l'épée dont il était pourvu, dont quelques bulles de savon émanaient de son sommet. Gaucher et... concierge ?

Un colosse qui semblait avoir remarqué sa présence, peut-être même dès son entrée dans ces lieux. Le récipient posé à terre, il s'avançait en direction de l'enfant, son regard retranscrivant une indifférence sempiternelle, bien que mêlée à une fervente suspicion. Un échange muet, où chacun jaugeait l'autre, s'enquérant d'autant d'informations que leurs langages corporels pouvaient laisser filtrer par un défaut d'inadvertance.

Quelle impression pouvait-il donner, en se présentant ainsi sous les traits d'un enfant, jugé pour beaucoup comme trop jeune pour supporter le poids du fer dans son dos ? La candeur qui marquait encore les traits de son visage suffisait à elle-même pour effacer cette crédibilité recherchée ; tant de fois, il avait tâché de la substituer à un sérieux propre aux adultes, de grandir trop vite, sans attaches, sans repères, autour de cette seule certitude qui demeurait la même depuis son éveil au sein de ce désert de glace... celle d'un nom et d'un sabre, qui semblaient résonner en une profonde harmonie. Se refusant à rompre leur contact visuel, il révéla à cet inconnu les raisons de sa présence, portées par une voix calme et assurée.

« Hyōsho Shironome. Je souhaite intégrer les Épéistes de la Brume. »

Ni plus, ni moins, une intention sous-entendue. S'il ne savait pas à cet instant précis quel rôle revêtait ce concierge, cette ignorance fut bien vite rattrapée par la lecture d'un kanji unique, finement brodé sur le poitrail de son vis-à-vis. « 守 », le Gardien. Faisait-il partie de la Confrérie ? Cela, Shironome ne pouvait le déduire, avec les maigres informations dont il disposait ; elles étaient gardées secrètes, et connues uniquement de ses membres ; en ces temps, l'ordre des sabreurs se paraît de cette atmosphère mystérieuse qui faisait sa renommée par-delà les mers, et qui avait tant su attirer l’enfant en ces lieux sanctuaires. Une seule question demeurait dans son esprit, portée par l’espoir que le clan n’ait pas été annihilé par la guerre civile qui avait ravagé les terres brumeuses.

Ai-je fais le bon choix ?





_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6018-hyosho-shironome-terminee#49431 http://www.ascentofshinobi.com/u853

L'épreuve des lames — ft. Nobuatsu Saji Empty
Mar 9 Avr 2019 - 12:44
« Merci maître Sabreur. » Reconnaissant, le jeune pratiquant du kendô s’incline devant le masqué qui lui fait alors signe de se redresser.

Tandis que son élève se retire, il expire avec un air relaxé. Un cours de plus de terminé, désormais ses responsabilités au Grand Dojo s’amoncèlent au sortir de sa nouvelle promotion officielle à la tête du clan des Sabreurs, succédant à dame Watanabe, même si celle-ci n’a plus fait honneur de sa présence depuis qu’il est arrivé. Encore moins maintenant, vu qu'elle est décédée. Officiant en tant que porte-parole depuis la réunion de crise sur Wasure, il s’est assuré de la gestion et de l’entretien de l’espace public, géré le budget, travaillé à garder le lieu dans un état suffisamment correct pour que tous puis s’entraîner adéquatement. Même si la malice peut des fois s’emparer des plus vils, portés vers le vandalisme afin de se donner de l’importance, l’ordre règne grâce à la présence du Gardien, comme on le surnomme par convenance.

Pourtant rien ne change dans le quotidien du jônin, si on le considérait jusqu’ici comme le chef des Sabreurs – au point de faire croire aux nouvelles recrues telle que la Yamanaka que c’était le cas, ce titre est désormais officiel, grâce à l’annonce du Rokudaime au Shozai : le Premier Conseil. Un nouveau rôle qui tout au plus l’indiffère, ne voyant dans ces titres qu’un meilleur moyen de jouer sa part dans le redressement de la Brume, comme il s’y est de tous temps appliqué. Déambulant dans la bâtisse après avoir rempli son enseignement de la matinée, il se permet un intermède en faisant chemin vers la sortie, de façon à se restaurer dans l’établissement qu’il a coutume de fréquenter. C’est alors qu’il tombe nez-à-nez avec le Gardien faisant le ménage à l’entrée, jusque-là rien de curieux, si ce n’est la présence d’un garçon équipé d’une arme dans le dos, qui ferait presque sa taille. Ce qui a pour effet de susciter une interrogation du muet :

« Un autre candidat ? »

« Oui, c’est le troisième de la journée. »

« Ok. Ne l’envoie pas à l’Hôpital s’il te plaît. »

« C’est entendu. »

Recevant les dernières instructions du bretteur masqué qui quitte les lieux en passant à côté du « troisième de la journée », le Gardien d’un air détaché pose son seau au sol et dépose son balai contre le mur, suite à quoi il fixe de ses iris le jeune homme à la crinière blanche et la dégaine indolente. Tâtant de ses doigts la garde de son arme dont le fourreau est lié à sa ceinture par une dragonne en cuir, le concierge de la demeure prend une légère inspiration avant de s’avancer vers le candidat, prêt à lui faire un accueil en bonne et due forme, au bas des marches du Grand Dojo.

« Suivez-moi. »

Retirant délicatement l’acier de son étui, l’homme en kimono plante ses geta, laissant une marge vis-à-vis de son prochain adversaire – au moins trois pas. Tout cela, avec un air solennel, puisque ce combat traditionnel est censé tester la valeur des candidats extérieurs prétendant avoir l’étoffe d’un Sabreur. Pointant le kissaki à l’adresse du chétif, il annonce de sa voix rauque :

« C’est l’heure… du d-d-d-d-duel ! » Pris par l’excitation sûrement, sa langue fourche tandis qu’il court en assénant un simple coup de taille horizontal au niveau du ventre. Un yoko guruma, comme on l’appelle dans le jargon du kenjutsu.

Spoiler:
 

_________________
L'épreuve des lames — ft. Nobuatsu Saji 3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

L'épreuve des lames — ft. Nobuatsu Saji Empty
Jeu 11 Avr 2019 - 21:27
Un coup d'oeil vif, adressé à l'homme masqué qui prenait congé du repère des épéistes de la brume. Des yeux nébuleux se plissèrent en remarquant l'ombre singulière de lames jumelles croisées à son dos, dont les pommeaux outrepassaient la lisière de ses épaules. Deux sabres et un masque... Ne s’agit-il pas de l’un des membres du clan ? Le second de Dame Watanabe, à qui le poste se devrait de revenir suite à son décès ? Ces pensées éphémères trouvèrent le repos dans l’éclat de voix du colosse, qui tâcha de ramener Shironome à la raison première de sa venue. Un hochement de tête subtil mais nécessaire survint à l'injonction du gardien qui le menait avec précaution au centre de l'édifice, chacun de ses pas résonant dans son immensité vide lorsque ses getas rencontrèrent le bois dur et vernis qui tapissait le sol de la place principale. Adepte des codes par lesquels étaient dictés les combats au sabre, les pupilles azurées de l'enfant se dardèrent sur la position de celui qui serait son adversaire, étant donné la distance rituelle qui les séparait, et l'acier dégainé qui trônait désormais entre ses doigts assurés.

Un éclat de surprise traversa ses iris lorsque le charisme de cet inconnu fut heurté dans sa noblesse, lorsqu'un bégaiement fugitif se substitua à sa confiance de plus tôt. Ses sourcils froncés retranscrivaient toute la suspicion qui s’était emparée de lui en l’instant présent. Ce type n'est pas net. Portés par le doute, il ne parvint à en conclure si l'avatar de son épée, ayant les traits d'un dragon de glace – et de fait, blanc – et à la couleur bleue des yeux de Shironome devaient trouver un quelconque sentiment familier dans cette référence des plus amusantes.

Un coup sec, net, porté à son encontre. Un simple coup d’œil suffit à sa frêle figure pour comprendre qu’aucun mouvement n’était porté par le fruit du hasard ou la nonchalance de l’inutilité. Maîtrisé, son sabre se glissait selon les mouvements de son bras avec une fluidité que Shironome ne pouvait qu’espérer égaler. Une main emplie de ferveur enserra la garde du sabre trônant dans son dos. D’un mouvement vif et vertical, une épée rencontra sa consœur dans un bruissement métallique, tandis que les débris frêles et fantomatiques d’un fourreau semblaient s’évaporer autour de la garde. Fondu dans l’impatience d’une réplique, il avait laissé sa place à une lame dépourvue de toute entaille.

Les prunelles du jeune homme trouvèrent un écho dans le regard exalté de son vis-à-vis, tandis que leurs lames cessant de s'entrechoquer trouvèrent refuge dans une distance mesurée. Méthodique et réfléchi, la silhouette cadette tenta de frayer un chemin à sa lame au-delà de la garde faussement rompue du colosse, cherchant, au-delà de la volonté de porter un coup unique, à forcer une posture de garde de sa part. Voyons voir... comment va-t-il réagir ? Dessiné selon l'arc d'un croissant lunaire, son assaut laissa s'échapper trois fines aiguilles gelées.

La particularité de son arme ainsi révélée aux yeux aguerris par les combats du Gardien, Shironome maintenait cette expression impénétrable qui ne saurait quitter ses traits infantiles ; son regard, lui, n'aurait su retranscrire avec une plus fervente exactitude l'impatience froide qui s'était emparé de ses pupilles, dardant son adversaire avec une sempiternelle hardiesse.


Spoiler:
 



_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6018-hyosho-shironome-terminee#49431 http://www.ascentofshinobi.com/u853

L'épreuve des lames — ft. Nobuatsu Saji Empty
Sam 13 Avr 2019 - 16:13
Un duel ni plus ni moins, visant à tester la valeur au combat du candidat Sabreur, ne se laissant pas trahir par une quelconque expression de fébrilité. Effectuant un simple coup transversal de façon à trancher l’apprenti au niveau du ventre, celui-ci bloque avec dextérité, démontrant avec cette parade qu’il dispose au moins d’un minimum de défense à son éventail de techniques. Une attaque qui, s’il ne l’avait pas bloqué, l’aurait sûrement valu d’être disqualifié. Tous ne peuvent se targuer de bloquer le fameux coup qui donne la honte du Gardien, la plupart des apprentis submergés par la vergogne détalant jusqu’à l’Hôpital pour ne plus revenir jamais. Heureusement pour le visiteur tout de blanc vêtu, il semblerait qu’il soit doté de capacités extraordinaires, faisant s’esquisser un sourire sur le visage du colosse gardant l’entrée.

Une parade suivie d’une réplique immédiate, puisque le chétif imprègne alors son acier d’un gel, produisant à partir de la lame des aiguilles de glace fusant en direction du Gardien lequel arque le sourcil, constatant de ses propres yeux le pouvoir du sabre légendaire détenu par l’étranger. Du Hyôton, semblable au Kekkei Genkai des Yuki, sauf que celui est généré à partir de son arme.

« Intéressant… »

Faisant un pas en arrière, il effectue un coup vif de façon à trancher dans un même mouvement les trois projectiles arrivés à sa hauteur, retombant en plusieurs morceaux à ses pieds. Peu inquiété par la contre-attaque, son intérêt est désormais attisé quant au potentiel de l’arme détenue par le garçon. Avec davantage de maîtrise, le porteur de la lame pourrait atteindre un grand niveau de puissance, jusqu’à égaler les plus grands. Toutefois, la pré-épreuve n’est pas encore terminée.

« Voyons comment tu te défends contre ça, avorton ! »

Un halo écarlate enveloppant le tranchant de son arme, le Gardien montre un large sourire, des fines tresses de fumée se dégagent de l’acier de son nihonto dont l’envergure suffit à impressionner. Une chaleur extrême s’en dégage si bien que l’on devine qu’au moindre contact avec la glace, son arme serait capable de la faire fondre avec facilité. Fondant sur son adversaire avec célérité, les doigts tirant sur la garde pour exécuter un coup de taille ascendant d’une grande force, il ne tient qu’au jeune bretteur de prouver s’il est vraiment digne de faire partie des Sabreurs. En survivant à cette attaque pour commencer, puis en montrant que son jeu de jambes est suffisamment rapide pour que l’on puisse ne serait-ce que considérer qu’il gagne l’Epreuve des Lames et affronter l’esprit du sabre qui est enfermé.

Pendant ce temps, dans un silence propice à la dégustation, le sabreur masqué au comptoir du restaurant attend encore son plat de nouilles qu’il vient de commander. Un yakisoba à base de pousses de soja et champignons noirs, comme il les aime, agrémenté de sauce sésame, un vrai délice pour les papilles gustatives. Un dilemme cornélien s’offre à lui : devrait-il opter plutôt pour des yakitoris afin de faire varier les plaisirs, ou alors rester dans la même routine au risque de lasser son palet ? Un choix des plus délicats. Hum… peut-être la prochaine fois.

« Aller, donne tout ce que t’as ! » S’exclame le gardien en chargeant tel un taureau sur sa proie pour lui infliger une salve frénétiques de coups de lame.

Résumé du tour:
 

_________________
L'épreuve des lames — ft. Nobuatsu Saji 3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

L'épreuve des lames — ft. Nobuatsu Saji Empty
Dim 14 Avr 2019 - 2:24
Un air impassible trônait sur le visage de Shironome bien que son adversaire ait révélé détenir l'ascendant élémentaire lors de cet affrontement ; une lame chauffée à blanc, depuis laquelle s'éveillait une vapeur légère qui retranscrivait toute la facilité avec laquelle elle pourrait venir à bout de l'épée de givre. Néanmoins, une main téméraire resserrait d'ores et déjà son emprise sur la garde, dépourvue de ne serait-ce qu’une trace de doute qui viendrait empoisonner ses mouvements. Ses pupilles céruléennes se déposèrent l’espace d’un instant sur le visage du Gardien, qui animé par une fougue renouvelée semblait être en proie à une certaine impatience qui contrastait avec l'indifférence dont faisait preuve l'enfant. Malheureusement, cet avantage ne sera pas aussi utile qu’il le croit. Un dos droit, des pieds ancrés fermement dans le sol, une lame abaissée… sa posture ne laissait planer aucun doute ; son esprit demeurait aussi limpide et exempt d'incertitudes qu'il n'avait pu l'être lors de son entrée dans le Grand Dojo. Bien que l'on aurait pu croire qu'il s’était résigné, qu’il avait baissé sa garde devant l’assaut fulminant du colosse, il n’en était rien ; Shironome était bel et bien décidé à poursuivre le combat.

Ainsi lorsque son opposant fondit sur lui, son expression demeura stoïque, calculée. D'un revers, la pointe de son sabre fendit le sol. Une épaisse couche de givre recouvrit l'éclatant métal, laissant s'ériger devant lui un épais rempart de glace invoqué par ses atouts singuliers. Si cette silhouette en apparence chétive était pertinemment consciente qu'il ne résisterait pas longtemps contre les escarmouches du Gardien, dont seules les émanations ardentes de la lame suffiraient à annihiler sa création, cela n'était pas dans un tel but qu'il s'était prémuni d'une pareille défense. Car bien que cette chaleur spectrale lui permette de trancher aisément la glace qui distinguait l'épée entre ses mains de toutes les autres, elles trahissaient maladroitement ses coups et leur position ; à chaque assaut, une marque indélébile demeurerait ancrée sur la surface gelée. Dès lors que les coups du colosse heurteraient sa défense, il serait à même de connaître le moment opportun pour frapper : analyser la situation avec un œil éternellement critique, afin de faire de ses points faibles de fervents avantages était sans nul doute le domaine dans lequel Shironome se distinguait le plus brillamment.

Comme convenu, sa stratégie ne manqua pas de se voir couronnée de succès : bien que contrés en partie, les coups de son adversaire ne tarderaient pas à venir à bout de l'effigie glacée. Mais ne fallut pas plus de temps pour que des doigts téméraires s'imprègnent de parcimonie et ne relève une lame gelée à l'instant précis où le mur s’apprêtait à voler en éclats. L'acier fondit sur le Gardien dont la garde s'était abaissée lors de son assaut sans retenue. Risquait-il de le blesser avec une telle percée ? Assurément. Mais ne lui avait-il pas confié à demi-mot de placer toute la ferveur qui l'animait dans cet entraînement ? De lui prouver à quel point le désir d'intégrer la confrérie imprégnait chacun de ses gestes ? Il n'aurait su faire preuve d'une telle insolence envers son aîné et de ne serait-ce supposer que lui faciliter la tâche lui serait d'un quelconque bénéfice. La folie n'avait pas encore empreint ses pensées pour qu'il pense intégrer ainsi le clan des sabreurs sans démontrer ce dont il était réellement capable.

Un éclat de glace surgit du point de contact, semblable à la somptueuse éclosion d'une fleur de givre ; avait-il seulement réussi à l'atteindre ?

Spoiler:
 




_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6018-hyosho-shironome-terminee#49431 http://www.ascentofshinobi.com/u853

L'épreuve des lames — ft. Nobuatsu Saji Empty
Lun 15 Avr 2019 - 23:16
« Et un yakisoba pour monsieur ! Un ! » Annonce le serveur en déposant délicatement le bol fumant sous les yeux du Sabreur, lequel se munit prestement de ses baguettes en humant patiemment son plat.

De ce dernier se dégagent des effluves irrésistibles à base d’émincés de bœufs revenus dans l’huile de sésame, des nouilles sautés en harmonie avec des champignons noirs fondant en bouche ainsi que des œufs brouillés parfumés à la ciboule (miam), sans oublier les pousses de soja pour ce côté croquant en bouche, pour une dégustation riche en surprises et volupté. Itadakimasu, il est temps de manger. Vient alors la première bouchée, suivie d’une autre. Avec un appétit non dissimulé, la bouche découverte et le masque retroussé, le muet déjeune tranquillement tandis qu’à quelques pas dehors, un duel à très haute tension se déroule aux portes du Grand Dojo.

Les lames fendant le mur de glace avec une efficacité sans conteste, détruisant à une allure inquiétante la protection dressée par le jeune sabreur aux cheveux d’argent, vraisemblablement serein et nullement perturbé par l’avantage de son adversaire maniant une lame Shakuton face à son Hyôton. Dans une déferlante de coups effrénée, il parvient à faire s’effondrer la sculpture de glace, brisée en un rien de temps, une ouverture qu’il croyait s’offrir mais qui n’est autre qu’un piège tendu par le candidat, le garçon profitant de ce moment pour frapper à son tour.

Jaillissant tel un serpent fondant sur sa proie, le petit prince agite son sabre et dans un mouvement sec et précis, tente de trancher le Gardien. Ce dernier esquissant un sourire mauvais, lâche son arme pour bloquer à l’aide de la paume de ses mains la lame givrée arrivant dans l’axe. Le kissaki manquant de peu de fendre le haut de son crâne, il stoppe net le sabre avant de déclarer avec le même dédain :

« Tu as failli me surprendre. » Un compliment avec une pointe de hauteur, le Yukijin aura beau faire pour se dégager de ce blocage, il pourra observer que la pression des mains du colosse sur son arme est telle qu’il lui est impossible d’effectuer le moindre mouvement. « Et maintenant… »

Tirant la lame vers le côté avec brutalité, il parvient à l’aide de sa force brute et à sa supériorité physique à arracher l’arme des mains du chétif, le désarmant immédiatement sans qu’il ne puisse résister. Chutant lourdement au sol dans un bruit métallique, l’arme légendaire se plante loin de leur position, suite à quoi le Gardien enchaîne en tentant d’agripper son adversaire en le prenant par le col, tournant sur lui-même et à la force des hanches le projette au sol avec une rapidité d’exécution digne d’un expert en arts martiaux. Car oui, non seulement sait-il manier la lame, mais il est aussi capable de faire du judo.

« Ayaaaaa ! »

Une projection d’une virulence telle, usant d’une rotation de son corps et son épaule comme point de balance, il accroche et tire sur la manche pour envoyer son adversaire au sol, pour le neutraliser et lui infliger de lourdes contusions internes par le choc du dos contre terre.


Résumé du tour:
 

_________________
L'épreuve des lames — ft. Nobuatsu Saji 3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

L'épreuve des lames — ft. Nobuatsu Saji Empty
Mer 17 Avr 2019 - 12:02
Un bruit sourd, suivi d’un craquement. Un souffle avorté s’échappa des lèvres de l’enfant, son visage meurtri par les ondes de douleur diffuses qui parcouraient son buste, première victime du mouvement de son adversaire qu’il n’aurait su pouvoir bloquer une fois sa lame arrachée. Un assaut frontal, bien que prémédité, engendrait obligatoirement de telles conséquences ; en voulant se créer une telle ouverture, sa garde s’était abaissée ne serait-ce qu’une seconde… une seconde que le Gardien avait su tourner à son avantage.

Un souffle revint de nouveau hanter les poumons de Shironome. Des doigts fins vinrent enserrer son épaule fébrile, inerte. Une grimace douloureuse fendit les traits de son visage lorsqu’il sentit ses os se déloger sous ce contact opportun ; son bras s’était visiblement brisé sous le choc. Avoir privilégié sa main dominante au profit du sacrifice sa consœur s’était avéré être un choix salvateur ; il était toujours en mesure de manier sa lame, bien que cet affrontement serait marqué du poids du préjudice. …On dirait que cela va s’avérer plus difficile que prévu. Ça n’est pas étonnant, de la part du Gardien d’un tel lieu.

Ce corps chétif se releva péniblement, dardant ses pupilles céruléennes sur chaque recoin de la pièce, afin de tenter de recouvrer une vue familière de cet environnement nouveau. Sa paume enserra de nouveau la garde de cette lame gelée, dont la séparation lui avait coûté bien des meurtrissures. Néanmoins, son esprit demeura froid, limpide, analytique. Il lui faudrait désormais être à même de ne formuler aucun mouvement inutile et de faire preuve de finesse pour les escarmouches à venir. Shironome n'avait pas dit son dernier mot, et bien qu'il ait essuyé une défaite certaine à la suite de cet assaut, celui-ci ne ferait pas état de référence.

La lame de givre vint se planter dans le sol tandis que l'enfant ne cessait d'observer son adversaire et d'en étudier les mouvements ; voilés à sa vue, ses doigts avaient agrippé avec témérité l'un des outils ninja en sa possession. Si je ne peux plus me permettre d'attaques frontales... je crains de devoir jouer de fourberie pour faire mes preuves. Un instant plus tard, un nuage opaque s'éleva dans la cour intérieure du Grand Dojo ; une bombe fumigène, dont la purée de poids saurait le dissimuler et aveugler son adversaire le temps que son plan ne vienne à sa conclusion. D'un geste léger et précis, un kunai affublé d'un parchemin explosif fusa sur le flanc droit de son adversaire ; chutant en cloche, il n'aurait su donner quelconque indication à son adversaire sur sa position puisque aucun son n'en réchappait, poussé ainsi par la gravité.

Le piège une fois tendu, Shironome s'empara de nouveau de son sabre, les paupières plissées afin de ne pas subir le même sort que le Gardien. Quel assaut va-t-il privilégier ? Une ombre fondit sur le flanc opposé en se remémorant la position maintenue par son adversaire. Les blessures essuyées commençaient à foudroyer ses côtes d'ondes diffuses à chacun de ses pas, un douloureux rappel doublé d'interdiction au surmenage. Tandis que son porteur haletait, sa lame se ficha dans l’arrière de la cuisse du colosse, laissant éclore de nouveau cet éclat de glace si singulier tandis que l’explosion du parchemin rugissait tout entier à proximité de l’imposante silhouette. Mais alors que l’enfant tentait de fuir ce corps-à-corps exposé, sa cheville se déroba l’espace d’un instant sous son poids. Réagissant sous le joug de l’instinct, il déploya une saie de glace depuis la garde de sa lame ; il ne pouvait de nouveau être vulnérable, quitte à sacrifier un peu plus d’énergie à ériger un rempart éphémère.

Agissant à la manière d’un cocon protecteur, Shironome put en profiter pour reprendre son souffle et s’enticher de nouveau à supporter les foudroyantes conséquences de son inadvertance. …On dirait que j’ai sous-estimé mes blessures. Dès lors qu’il eut reprit possession de son corps, sa silhouette perça le smog pourpre. Ni trop éloigné, ni trop proche, cet esprit nébuleux attendait la disparition de ce manteau nuageux.

L'épée de givre se planta de nouveau dans le sol ; cette fois-ci, non pas pour attaquer, non pas pour élaborer une stratégie. Elle serait simplement source de repos pour son manieur dont les blessures devenaient trop lourdes à porter. Le souffle court, ses phalanges blanchies par la prise maintenue sur le pommeau... il demeurait droit et digne, malgré les douleurs lancinantes qui parcouraient son corps, dont les rémanences s’inscrivaient sur son visage. Cette ténacité n’avait été poussée que par une fierté renouvelée, mais au bout du compte, il demeurait tout aussi affaiblit que son corps ne pouvait le laisser paraître. Néanmoins… Shironome n'avait pas perdu une once de cette détermination froide qui l'habitait dès son entrée au Grand Dojo et dardait un regard emplit de défi au Gardien des lieux.


Spoiler:
 


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6018-hyosho-shironome-terminee#49431 http://www.ascentofshinobi.com/u853

L'épreuve des lames — ft. Nobuatsu Saji Empty
Sam 20 Avr 2019 - 1:30
Rien de tel pour récupérer d’une matinée chargée qu’un bol de nouilles sautées. Se tâtant l’abdomen après avoir englouti tout son plat en un temps record, il hésite à redemander une fournée au serveur lui tournant le dos. Il soupire en se souvenant qu’il doit reprendre plus tôt, d’autres affaires l’attendant au Grand Dojo : notamment la gestion du clan, les finances dont les frais d’entretien, le programme de formation des néophytes, … Moult sujets à aborder à la réunion d’aujourd’hui. Se donnant encore quelques secondes de répit, il se gratifie d’une dernière lichée d’alcool de pruneau puis le repose fermement. Résolu, il se lève en déposant une poignée de ryôs sur le comptoir en adressant d’un signe de la main ses salutations au personnel du restaurant qui le connaissent bien.

Tandis que le Sabreur est en chemin pour rentrer au quartier général, sur les lieux se conclue l’affrontement du Gardien contre le bretteur venu d’ailleurs, le chétif n’ayant visiblement pas dit son dernier mot malgré la rouste qu’il a subie. Au moins personne ne pourra pas lui reprocher de ne pas y mettre de l’envie, se dit-il en admirant la vaillance de son adversaire, dont le niveau est certes inférieur au sien, mais qui a démontré jusqu’ici dans la mesure de ses moyens une certaine maîtrise du corps-à-corps. Il remarque aussi chez lui une aptitude à utiliser le pouvoir de son sabre, alors qu’il n’a pas encore passé l’Epreuve des lames. Comment son lien avec l’esprit de son arme peut-il déjà être aussi solide ?

Soudain, un nuage épais vient couvrir la vision du Gardien. Un tour de passe-passe visant à tromper sa vigilance et à lui porter un coup décisif, une intention qui n’échappe guère à un homme aussi rôdé au combat que lui. Une vaine distraction et néanmoins une ingéniosité digne d’un shinobi, palliant sa faiblesse grâce à son intelligence du moment. Le kunaï retombant à ses pieds, le parchemin qui y est accroché provoque une explosion dont la portée est suffisante pour le déraciner de sa position les avant-bras en face de lui encaissant l’essentiel des dommages. Immédiatement il se dérobe mais se retrouve piégé sur le côté par une attaque venant du flanc opposé.

Une lame vient se ficher dans sa cuisse, faisant tiquer le colosse aux pieds d’argile. Si elle est le résultat d’un effort méritoire, la blessure infligée reste bénigne et fait à peine grincer l’homme en kimono noir. C’est alors qu’un éclat de glace vient élargir la plaie et empire son état, déchirant le bas de son kimono jusqu’ici si impeccable. Sa tension artérielle monte d’un cran, comme provoqué dans son ego son impulsivité reprend le dessus et guide sa prochaine action. Voyant devant lui le bouclier de glace déjà levé par le lionceau blanc, il éclate la couche de givre en mille morceaux à l’aide de sa force brute, son poing chargé de Katon.

Le bouclier de glace vole en éclats, faisant s’effondrer le bouclier cristallin, exposant le chétif aux prochains assauts du Gardien. Celui-ci esquisse un sourire satisfait en levant sa main dans les airs, prêts à la faire descendre sur la tête de son adversaire arrivant à peine à tenir sur ses jambes, usant de son sabre comme support. Alors que son poing s’apprêtait à fendre le crâne chevelu du jeune bretteur, il s’arrête dans son élan puis dévie son regard, comme s’il venait de ressentir une présence. Le maître des lieux étant revenu, il s’incline légèrement d’un air désolé, laissant le chef du clan prendre le relais. Le muet affublé de son casque à visière argentée, il inspecte l’état du candidat tandis que le Gardien à ses côtés ne dit plus rien.

« Rejoignez-moi demain à la première lueur de l’aube au port Naragasa, nous partirons à l’île d’Ue passer l’Epreuve qui déterminera si oui ou non vous pourrez nous rejoindre. » Sur ces paroles formelles formulées via télépathie, il lui adresse un simple courbement de tête et se retire de la salle en compagnie de son confrère.

_________________
L'épreuve des lames — ft. Nobuatsu Saji 3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

L'épreuve des lames — ft. Nobuatsu Saji

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: