Soutenez le forum !
1234
Partagez

Leur arracher les yeux à la petite cuillère [Ayumi]

Yamanaka Jun
Yamanaka Jun

Leur arracher les yeux à la petite cuillère [Ayumi] Empty
Dim 7 Avr 2019 - 20:26
- Gnuuuh fous moi la paix ça attendra demain putain.

Grognant, il tourna la tête de côté afin d’échapper à la lumière de la cuisine qui avait inondé sa chambre alors que sa sœur enfin revenue de mission ouvrait sa porte pour lui raconter sa mission. Si elle était revenue c’est qu’il n’y avait pas mort d’homme. La porte se refermant dans un claquement mécontent, il se rendormit, rêvant de hiboux et de chutes d’arbres avant de se réveiller plus tard et de s’enfuir dans la nuit en laissant un simple mot à sa frangine.

Absent plusieurs jours, il revint enfin chez lui avant de s’avachir dans le canapé, faisant un petit sourire à sa soeur pour se faire pardonner de lui avoir fait faux bon, Ayumi trainant également par là.

- Déso pour lundi, c’était l’enfer. Mais comme j'te l'ai dit dans mon mot fallait que j'le fasse tout seul. Ces trous du cul auraient trouvé un moyen de t'embarquer dans leurs conneries de promesses indélébiles. Sans compter que tu semblais claquée.

Soupirant longuement, il enleva ses chaussures et se passa une main dans les cheveux, son sac et son arc traînant pitoyablement dans l'entrée. Bah il les rangerait après.

- Entre ça, et mes coéquipiers pour surveiller une prison de merde pendant que tout le village cramait ça m’a vidé. Sans compter que maintenant ils mobilisent tout le monde pour aider à reconstruire leur village de ploucos. Qu’ils fassent participer les mecs qui peuvent construire des trucs en entier genre un mec Mokuton. Qu’est-ce qu’ils pensent que nous on va faire ? Gâcher trois heures de notre vie alors qu’un mec avec le bon pouvoir le ferait en deux minutes ?

Se massant les tempes, il organisa son esprit, avant de demander au passage à sa jumelle de lui envoyer une bouteille de cidre à la poire, bouteilles qu’il avait acheté dans l’un des commerces encore intact avant de partir en mission de sauvetage pour hiboux.

- Et toi du coup ta mission au fait ?



Dernière édition par Yamanaka Jun le Lun 8 Avr 2019 - 1:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5218-yamanaka-jun#41172 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t7417-yamanaka-jun-carnet-de-route-uc
Yamanaka Ayumi
Yamanaka Ayumi

Leur arracher les yeux à la petite cuillère [Ayumi] Empty
Lun 8 Avr 2019 - 0:49
Ce qu’elle aimait beaucoup, c’était d’être chez elle, sortant de la douche, le repas mijotant dans la casserole, les pieds nus sur le tapis et admirant les rues noires et brumeuses de ce village qu’elle apprenait de plus en plus à détester. Elle n’avait fait, récemment, que des missions de pacotille : des sauvetages à la noix qui lui prenaient maximum deux heures ; des enquêtes inutiles qui auraient pu être résolues par un enfant de trois ans ; des résolutions de problèmes aussi complexes qu’une addition ; au mieux, l’arrestation d’un voleur incapable de dépasser en vitesse de pointe une vieille en déambulateur. Tels étaient les missions que l’on confiant aux débutants, aux genins du village. Elle avait accepté, malgré son passif, de commencer tout en bas, mais force était de constater qu’elle ruminait de plus en plus d’être prise en cage comme elle l’était.

Pour la première fois depuis quelques jours, son observation aux fenêtres fut couronnée d’une activité. Jun était revenu.

« J’ai bien cru que tu reviendrais jamais. T’as eu le droit à une mission importante ? T’as eu combien de gradés pour veiller sur ta pauvre petite personne faible de Genin ? »

Pendant qu’il s’affalait sur le fauteuil en lui racontant des bribes de tout ce qu’ils avaient à se dire, elle se dirigea vers la cuisine, sortant deux assiettes. Elle avait préparé de l’Oyakodon, ayant eu tout le temps de faire les courses vu le peu de travail qu’elle avait eu aujourd’hui. Elle en mit une bonne platée à Jun et lui ramena son assiette, s’asseyant près de lui.

« Euh… Improbable. »

Elle n’avait pas besoin de demander plus de précisions, elle savait à quelle mission il faisait référence. Il y a plusieurs jours, elle était revenue en pleine nuit, folle de rage et lasse, avec l’envie d’exploser. Son frère avait été la première personne à qui elle avait envie d’en parler, mais il dormait quand elle était rentrée et il était reparti quand elle s’était finalement réveillée. Pendant qu’il mangeait, elle lui racontait le début de son incroyable histoire de journal.

« Figure toi que quand Madame Pécore et Monsieur Pignouf ont décidé qu’ils n’étaient plus très copains, et que j’en avais légèrement rien à foutre, on est venu me chercher ici pour m’envoyer en mission loin de Kiri, bien que le village soit en pleine guerre civile. Paraîtrait qu’ils avaient eu des informations selon lesquelles un immense pouvoir se cachait derrière la cascade Namida… »

Elle avala une bouchée, laissant une pause de suspens à son récit palpitant.

« On m’a donc collé avec Aimable et son orchestre pour aller à la poursuite de ce pouvoir. Yavait Fanghe, un Yamanaka que tu connais p’tete, et Mysto, t’sais le gars chelou qui parle avec ses mains de mon équipe, là… Et un gradé qui nous y a emmené. Ils ont été sans surprise inutiles, tous autant qu’ils sont. »

Elle gardait en tête ce moment gênant où ils se regardaient en chien de faïence et où, au moment où quelque chose se passait, ils n’eurent d’autres réactions que d’aller se cacher derrière des arbres.

« Quand on est arrivé sur place, il a fallu un petit moment avant qu’il ne se passe quelque chose. J’ai pu capter qu’une espèce de mercenaire nous attaquait de derrière la cascade. J’ai à peine pu l’atteindre que cette chochotte se rendait… pour nous dire ce que cachait vraiment la fameuse cacade Namida. »

Elle posa ses couverts, en soupirant, s’essuyant la bouche avec une serviette et se désaltérant d’une gorgée de thé glacé à la mangue bien frais.

« Et bien figure-toi que mes efforts à supporter Jean-Michel et Jean-Luc n’ont pas été vains, parce que je suis désormais détentrice d’un immense pouvoir dont les seules limites sont celles de ton imagination. »

Elle se pencha sur le côté, sortant un numéro de kunaï émoussé qu’elle s’était finalement procurée, en souvenir de cette mission si importante dans son histoire.

« Un journal. »

Devant son air renfrogné et la façon rageuse dont elle accentua le mot « journal », la véracité des propos ne pouvait pas être discutable. Y repenser réveillait en elle son envie de tout cramer.

« Je pense qu’ils ont sorti leurs informations du trou du cul d’un coq, ou une connerie dans le genre, parce que la cascade Namida était le repaire d’une troupe de débilos qui vont visiblement s’attaquer à une banque à… Ame. »

Elle soupira une nouvelle fois, son assiette presque terminée.

« Toute une épopée quoi. Des heures perdues pour me faire un nouveau pote de clan, pour renforcer mes liens si forts avec mon coéquipier et surtout pour récupérer un exemplaire du torchon du coin. Un bonheur. »

Elle s’affala à son tour dans le fauteuil, son grand verre à moitié vide à la main.

« Et toi, cette guerre civile ? »

_________________


Leur arracher les yeux à la petite cuillère [Ayumi] Ayumi_sign_001
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5645-yamanaka-ayumi http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416
Yamanaka Jun
Yamanaka Jun

Leur arracher les yeux à la petite cuillère [Ayumi] Empty
Mar 9 Avr 2019 - 20:37
Eclatant d’un petit rire alors qu’il dévorait le repas de sa soeurette -qui l’eut cru grande cuisinière ? Certainement pas lui au début quand elle s’était proposée de faire à manger après son emménagement-, il rinça le tout d’une gorgée de son cidre à la poire.

- Le gars chelou qui parle avec ses mains dans ton équipe c’était pas ton sensei ? Le mec sabreur ? Sinon ça me dit rien. J’vois Fanghe, il avait pas l’air méchant. Pas nécessairement utile au combat, mais pas méchant.

Nouveau coup de fourchette. Il appréciait d’autant plus son repas que sa sœur fulminait de frustration et crachait son venin sur leur village. Jetant un regard au journal au question, il le prit dans sa main libre.

- Un journal ? Et y a des trucs utiles dedans ? Ahah ‘tin j’suis dégouté. En voyant l’ordre de mission en rentrant le jour de l’attaque j’te cache pas que j’pensais vraiment que t’allais retrouver le Dieu de l’Eau ou au moins faire un truc stylé que tu pourrais me raconter en avant-première. Surtout que l’info semblait de venir de la Fanatique … Quelle connasse putain.

Parcourant du regard le journal en haussant les sourcils, sceptique qu’il était, il commenta sa lecture distraitement.

- Ils ont été au courant vachement rapidement pour la Mizukage et l’attaque n’empêche. Et putain j’aurais bien aimé voler cette Banque Sabaku, fait chier… Ah oui scuse. La Fanatique c’est l’un de ces prisonniers trop oufs dont ils parlaient dans la dernière édition de ton torchon préféré. Les évadés de la super prison de Wasure no Kuni. Elle avait été arrêtée -enfin concrètement s’était rendue- après avoir massacré tout un petit village, pour collaborer avec Kiri pour retrouver un fameux « Dieu de l’Eau ».

Finissant son bol, il le posa à côté en reprenant sa bouteille de cidre pour continuer.

- Et grosso modo voilà j’ai surveillé sa cellule cachée t’sais dans le bois un peu au nord-est du village. Rien de palpitant, j’étais avec une Genin qu’avait peur d’utiliser des techniques pour attaquer, et un Chunin qui gaspillait du chakra dès qu’il pouvait. Et grosso modo j’ai un peu tout fait. Genre on a eu le coup du mec en henge qui veut nous backstab mais que j’ai repéré à temps, puis j’ai pas mal protégé la prison avec mon doton –‘tin ça va me manquer ça de plus avoir de défense solide- des attaques d’un … tiens toi bien c’est pas la même chute que pour ton journal … ancien Mizukage réanimé. Le deuxième. Eh oui. Et pour avoir possédé le bonhomme, c’était pas de la réanimation de chochotte !

Gorgée, soupir, il se renfonça dans leur canapé, fatigué.

- Et bon bah il s’est enfui, j’avais dû lui faire peur. Puis j’suis retourné au village, merdier total j’ai aidé un petit peu. Et le soir où t’es rentrée, petit courrier des familles de nos bons vieux potes les hiboux qui me demandaient d’honorer ma dette envers eux pour t’avoir sauvé quand tu t’étais faite enlevée comme une nullarde quand on était mioches. T’sais les trous ducs vachement hautains. Bref ils avaient recueilli une autre meuf Yamanaka qui les a réduit en esclavage, j’les ai délivré, pif paf pouf j’suis leur dieu et j’maîtrise maintenant le kuchiyose des Hiboux.

Montrant son tatouage de folie sur son avant-bras droit, il fit un petit sourire narquois à sa sœur. Il s’était excusé juste avant de ne pas l’avoir embarqué dans ses aventures, mais est-ce que ça suffirait ?

- Mais t’’aurais dû voir comme elle les contrôlait tous. C’était … bluffant. Elle les avait corrompus petit à petit sans vraiment s’en rendre compte, en leur laissant l’impression d’avoir leur libre arbitre alors qu’elle envahissait leurs rêves, les taraudant constamment à coup de fausses suggestions. Et petit à petit ils étaient tombés sous sa coupe, obéissant au moindre de ses ordres. Une génie, j’te jure …

Ses yeux brillants, il ne retenait pas son excitation, et pour cause, il n’avait jamais caché à sa jumelle ses désirs de grandeur. Et au lieu de gagner le cœur des foules, cette rencontre l’avait convaincu sur une chose : il serait plus facile pour lui de forcer leur dévotion aveugle que de la mériter, car obtenir un dévot qui le suivrait jusqu’au bout du monde était extrêmement fatigant… en attestent les situations dans lesquelles il se mettait depuis plusieurs moi pour son plus jeune coéquipier et futur lieutenant : Meikyu Arata.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5218-yamanaka-jun#41172 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t7417-yamanaka-jun-carnet-de-route-uc
Yamanaka Ayumi
Yamanaka Ayumi

Leur arracher les yeux à la petite cuillère [Ayumi] Empty
Mer 10 Avr 2019 - 14:53
« Non, c’est un Genin aussi. Enfin cela dit Saji a l’air muet aussi, lui. J’ai été mise à l’EHPAD du coin, en fait. Ils m’ont pris pour une infirmière… »

Elle fit une grimace, les yeux perdus dans le ciel nuageux de la fenêtre qui se trouvait face à eux, jouant légèrement avec le fond de son verre de thé glacé.

« Remarque… Ce serait cohérent. Tu sais qui c’est le troisième membre de mon équipe ? Ren… P’tain j’suis vraiment leur aide-soignante, c’est dingue. »

Ayumi écouta le reste du récit de Jun, qui visiblement avait plus d’informations qu’elle sur la propre mission qu’elle avait menée. Des détails que, apparemment, Kiri n’avait pas jugé bon de lui transmettre. Elle soupira une nouvelle fois.

« Donc c’est ça, le mal du siècle ? Les Fanatiques qui recherchent des Dieux ? C’est original, ça. Je comprends pas en quoi c’est notre problème, par contre ? Le Dieu se serait caché derrière une cascade ? Tu te rends compte quand même qu’en pleine guerre civile, ils ont envoyé trois genins s’occuper visiblement de ce qu’ils pensaient être un Dieu ? »

Léger rictus. L’incompétence des autorités augmentaient de minute en minute, un exploit peu enviable et surtout d’une rareté proche de l’unicité. Elle se délecta à son tour des déboires de son frère, dans son équipe qui n’avait visiblement rien à envier à celle qu’elle avait eue. Elle écouta avec plus d’attention encore son récit sur les hiboux, esquissant une grimace quand elle entendit la partie sur la Yamanaka qui soumettait tous les volatiles.

« Vraiment un super pouvoir, ça, Yamanaka. »

Elle lança un regard noir à son frère. Ayumi n’avait qu’un seul et unique complexe, datant de sa plus tendre enfance et qui avait façonné sa vie, ses rêves et ses objectifs. Son orgueil et son ambition étaient nés de son incapacité à maîtriser son pouvoir clanique. Elle voulait dépasser au combat tous les membres de son clan, les humilier, eux qui avaient ce pouvoir dont elle n’avait pas hérité. A terme, cette obsession s’était muée en volonté de surpasser tout le monde et d’être la kunoïchi la plus puissante du Yuukan. Volonté que partageait son frère, à un détail près : la puissance ne l’intéressait guère. Il convoitait l’admiration. Elle eut finalement un sourire.

« Pour que le premier pécore venu ruine le travail que tu auras fait ? Jun, tu viens toi-même de démontrer qu’en trois jours, un seul mec est capable de faire voler en éclat toutes les suggestions Yamanaka que tu aurais pu faire. Tu vaux mieux que ça. »

Elle avait lu dans les yeux de son frère que ses rêves de grandeur allaient être éclipsés par des rêves de domination mentale. Elle l’adorait, mais il était au même niveau qu’elle : encore bien trop bas pour rivaliser avec leurs espérances. S’il stoppait ses progrès dès maintenant pour se consacrer à truander l’admiration, il n’irait sans doute pas très loin ; surtout au sein même d’un village ninja.

« En fait, on vaut mieux que tout ce qu’on vit. Kiri m’ennuie et m’exaspère en même temps. La brume, les marais, les gens, l’humidité : tout me gave dans ce village. Hi me manque. »

_________________


Leur arracher les yeux à la petite cuillère [Ayumi] Ayumi_sign_001
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5645-yamanaka-ayumi http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416
Yamanaka Jun
Yamanaka Jun

Leur arracher les yeux à la petite cuillère [Ayumi] Empty
Sam 13 Avr 2019 - 15:42
Eclatant de rire quand elle lui parla de Ren en membre complémentaire de sa team de bras cassés, il continua son histoire, Ayumi l’interrompant à nouveau pour exprimer son mordant habituel : elle n’était visiblement pas au courant de l’objectif principal de sa mission. Quoi de plus normal après tout, visiblement les autorités kirijines semblaient vouloir tout leur cacher concernant ce fameux dieu. Le chunin random qui l’avait aidé à protéger sa cellule y compris ! Terminant son histoire sur ses hiboux avec un petit pincement au cœur quand elle parla du pouvoir clanique qu’elle ne possédait pas, il se remit à siroter son cidre.

- Non mais oui bien sûr que je vaux mieux que ça. Je compte pas faire pareil … Mais c’est la preuve qu’en déformant les souvenirs et pensées des gens on peut les asservir… Dans mon cas, faire quelques suggestions chakratiques par ci par là peut suffire à aider à développer de vraies relations.

Finissant son cidre, il la posa à côté, utilisant ses mains nouvellement libres pour conduire davantage ses propos – pas par langage des signes comme les abrutis avec qui sa jumelle était-, emballé, malgré le scepticisme de la jeune femme.

- Une des chouettes avec lesquelles elle traînait depuis le début était tellement corrompue qu’elle était irrécupérable, sans pouvoir faire de distinction entre sa psyché initiale et ces déformations. Je pourrais faire pareil, de manière beaucoup plus subtile par exemple en insufflant une pensée ou une envie dans l’inconscient de quelqu’un, je pourrais faire en sorte qu’il se l’approprie et la fasse grandir.

Enfin bref, il était visiblement le seul vraiment heureux à cette idée de génie, et il n’était guère surpris. Être admirée de tous n’avait jamais été une priorité d’Ayumi qui, elle, pour parler à son complexe clanique, avait toujours voulu faire ses preuves à la force de ses propres accomplissements.

- Mais ouais je te rejoins, on vaut mieux que tout ça. Cependant ça paie regarde, j’me sens bien plus fort que depuis que je suis rentré dans ce village de gueux, j’ai appris quelques tuyaux. Toi aussi visiblement, surtout que tu apprends à maîtriser pleinement tes sabres… Faut qu’on supporte un peu le truc. Puis on pourra retourner à Hi.

Réconfortant, il sourit quelque peu à sa sœur. Oui ils draineraient de Kiri tout ce qu’ils pourraient obtenir. Quitte à souffrir en y habitant et en s’y investissant, ils profiteraient pleinement de tous les avantages qu’offrait le village… Quand ils n’étaient pas obligés de le réparer.

- Sans compter qu’on se fait des connaissances. Certaines utiles, d’autres moins. Et que plus on grimpera dans le village plus on sera au courant de secrets à l’image de cette histoire de Dieu de l’Eau. J’lisais le Kunai Emoussé récemment d’ailleurs et ça parlait juste d’un autre Dieu. Celui du Désert, Ichibi, une créature monstrueuse et incroyablement puissante. Ça te donne pas envie de creuser d’avantage ces histoires-là ? Histoire par exemple de savoir comment détourner leur pouvoir pour nous les approprier ? A continuer notre petit train train de vagabonds on aurait du mal à s’améliorer tout en obtenant ce genre d’infos … J’dis ça j’dis rien.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5218-yamanaka-jun#41172 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t7417-yamanaka-jun-carnet-de-route-uc
Yamanaka Ayumi
Yamanaka Ayumi

Leur arracher les yeux à la petite cuillère [Ayumi] Empty
Dim 14 Avr 2019 - 19:57
Elle lâcha un soupir d’exaspération.

« Bien sûr, Jun, que si tu implémentes l’idée que tu es leur idole, ils te prendront pour leur idole. C’est le principe de ton pouvoir stupide. Mais t’es largement capable d’arriver à tes fins sans passer par ce moyen débile. »

Elle n’avait jamais ne serait-ce qu’apprécié la façon dont la plupart des Yamanaka se battait : en groupe. Pendant que l’un faisait mumuse à se transposer dans le corps de son adversaire, l’autre s’occupait de l’entraver, de la dépouiller, voire pire. Avoir besoin d’autres personnes pour réussir, c’était vraiment le signe d’un échec flagrant dans sa façon de s’entraîner.

« Enfin… Après oui, si ça peut accélérer la chose, pourquoi pas. Mais n’en viens pas à devenir ce genre de mégalomaniaque qui ne vit que grâce à la chance d’avoir la capacité adéquate. »

Vint la discussion sur les raisons pour lesquelles ils étaient encore ici. Elle eut un léger sourire quand il eut terminé, se redressant légèrement. Elle énuméra avec ses doigts les problèmes qu’elle voyait.

« Primo, mon entraînement au sabre est quasi-inexistant pour l’instant. Il n’est jamais qu’avec moi et on fait mumuse à la balle quand on s’entraîne.
Deuxio, je ne suis pas toi. J’arrive pas à être sociable avec les gens qui me gavent, et j’ai pas croisé une seule personne qui en vaille vraiment la peine.
Tertio, ça va prendre combien de temps pour qu’on arrive à accéder à des informations intéressantes ? J’ai été envoyée en mission sans même qu’on m’en donne les tenants et les aboutissants, alors que ça me concernait directement. Les Dieux, les pouvoirs, c’est bien, mais ça va prendre combien de temps ? »


Nouveau soupir. Elle devait avouer cependant qu’il l’avait eue en parlant de quitter ce pays de marécages et d’humidité. Ses cheveux ne le supportaient plus. Et elle encore moins.

« Mais soit. Et du coup, c’est quoi le plan ? Je deviens une gentille petite fille qui veut aider tout le monde, hyper souriante et motivée à secourir mamie qui a besoin de bras pour porter ses poireaux ? »

Elle savait le faire, mais elle avait subi une grosse baisse de motivation en voyant la différence entre ce qu’elle s’imaginait vivre dans la cité et ce qu’elle vivait réellement. Au fond, peut-être que sa façon de faire n’était pas la bonne. Et son frère avait une qualité qu’elle n’avait jamais eue : il savait se faire apprécier des gens. Sans qu’elle comprenne pourquoi, car il partageait le même avec qu’elle sur cette bande burlesque de demeurés : ils étaient idiots.

_________________


Leur arracher les yeux à la petite cuillère [Ayumi] Ayumi_sign_001
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5645-yamanaka-ayumi http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416
Yamanaka Jun
Yamanaka Jun

Leur arracher les yeux à la petite cuillère [Ayumi] Empty
Dim 12 Mai 2019 - 0:06
Il en était capable certes mais cela demandait tellement d’efforts, comment pouvait-elle lui demander de se compliquer autant la vie, lui qui avait pour habitude que tout lui soit servi sur un plateau ? Lui en demandait-il réellement autant de se conformer en partie aux idéologies du village ?

- Toi hyper souriante à secourir mamie ? J’aimerais bien voir ça.

S’amusant de l’idée, il lui adressa un petit sourire avant de reprendre.

- Mais non jamais je te demanderais un truc aussi inhumain. Juste … sois plus volontaire, garde contact avec les mecs avec qui t’as fait des missions, entraîne-toi avec, propose-leur même de leur apprendre des techniques par exemple. Fais-toi respecter.

Petite gorgée.

- Depuis qu’on est gamins t’as jamais attiré la sympathie soyons honnêtes. Mais on peut que respecter ta force, et ce même si t’as hérité du mauvais côté de la famille pour ce qui est des arcanes claniques. Montre ce que tu vaux, fais le sans trop remballer les gens, et à défaut de vraiment le penser, donne leur l’impression que tu les estimes également, tu sais très bien que ça paierait à terme.

Faisant rouler la capsule de la bouteille de cidre entre ses doigts, il s’arrêta sur son jeu, réfléchissant à la suite de ses paroles, continuant de donner ses consignes à sa sœur.

- On est tous les deux venus ici pour s’améliorer. Et on est tous les deux d’accord pour dire qu’on finira par se casser en raison des règles trop strictes, des incompétents au pouvoir et du fait qu’on pourra en toute honnêteté jamais bosser pour quelqu’un d’autre que nous indéfiniment.

Aveux quand tu nous tiens.

- Mais rien ne nous oblige à partir que tous les deux quand on partira. On n’est sûrement pas les seuls à vouloir poursuivre nos propres agendas dans un futur plus ou moins lointain. Il suffit de trouver ces personnes et s’assurer que ce ne sont pas des branquignoles et qu’elles nous traitent comme il se doit. Qu’elles soient de Kiri ou non.

Oui dans leur départ de base il n’incluait pas Ren, au vu du dégoût qu’il inspirait pour sa sœur. Ni Shinka, espérant qu’elle ferait de même pour lui.

- Tu me demandais combien de temps tout ça prendrait, je ne sais pas en réalité. Mais il faudrait a minima passer le grade de Chûnin pour pouvoir sortir du village et profiter de nos missions à l’étrangère pour … vadrouiller un peu. J’ai quelques connaissances à Hi à qui je pourrais rendre visite et Wasure me fait pas mal de l’œil. Et toi aussi avec ton orientation professionnelle tu devrais avoir quelques noms qui pourraient à terme nous aider à bâtir notre réseau quand nous quitterons Kiri.

S’arrêtant de jouer avec la capsule, il leva les yeux vers sa sœur, serein, sérieux, impatient.

- L’idée reste bien évidemment à creuser mais on pourrait partir de ça : un petit groupuscule loin des querelles des villages, avec chacun son réseau, ses envies, et ses outils à apporter aux autres. Pour ma part je te l’ai déjà dit : je me verrais bien à la tête d’un empire commercial, à vivre dans le luxe en marchandant biens et informations, entouré de disciples prêts à se battre pour mes faveurs. Qu’en dis-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5218-yamanaka-jun#41172 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t7417-yamanaka-jun-carnet-de-route-uc
Yamanaka Ayumi
Yamanaka Ayumi

Leur arracher les yeux à la petite cuillère [Ayumi] Empty
Sam 18 Mai 2019 - 12:28
Elle eut un léger sursaut d’yeux lorsqu’il lui dit « fais toi respecter » en suite de ses conseils : caler un sourire pendant qu’elle joue les pédagogues à un demeuré incapable de se débrouiller tout seul, ça crée le respect ? Première nouvelle. Elle ne voulait pas le gagner par d’innombrables faux-semblants, des efforts inconsidérés pour plaire à des hypocrites notoires, mais elle voulait l’inspirer, elle voulait imposer le silence sans le demander, elle voulait que les gens connaissent son nom sans l’avoir jamais vue.

Mais elle devait se rendre à l’évidence : tout cela nécessitait un travail préalable. Cette réputation, elle se construisait. Elle n’était pas persuadée que jouer aux jeunes filles agréables et modèles allait permettre d’atteindre ses objectifs, mais elle savait aussi qu’elle ne pouvait vraiment inspirer autre chose que le dédain actuellement. Pour être crainte et respectée, elle devait commencer par être connue. Elle ne donnait même pas son prénom à tous ces pécores qu’elle croisait. Elle soupira.

« Ok. Je ferai au mieux. »

C’était quelque chose qu’elle avait appris à faire de toute façon. Elle savait paraître autre chose qu’elle était. Il suffisait de se dire qu’elle était en permanence en mission, manipulant ses interlocuteurs. Elle ne pourrait sans doute pas chasser entièrement son naturel, mais être moins rude permettrait sans doute d’augmenter sa popularité et son nombre de connaissances. Quant au projet… la gloire et le luxe l’intéressaient, mais pas autant que la puissance et le pouvoir.

« Pourquoi te limiter à un empire « commercial » ? »

A Hi, elle avait effectivement rencontré de nombreuses personnes, de nombreux shinobis, de nombreux commerçants, de simples paysans également. Elle connaissait le paysage politique, les forces militaires et la notoriété des grandes pontes du pays. Et elle était sûre d’une chose : Kiri et Mizu ne leur offriraient rien de ce que l’un et l’autre souhaite.

« T’as raison. Il faut qu’on monte rapidement pour pouvoir se tirer tout aussi rapidement. »

Et là, ils partiront à la conquête du monde. Ça prendra du temps. Il faudra de l’abnégation et de nombreux efforts. Mais elle le voyait déjà, cet avenir radieux qu’ils s’étaient promis à eux-mêmes. Elle aurait aimé que ce soit dans les forêts luxuriantes du pays du feu, à pouvoir se prélasser dans une prairie fleurie, à côté d’une rivière d’eau cristalline qui s’écoulerait lentement. Mais elle en connaissait les risques. Et elle en savait le prix. Il lui faudra trouver un autre moyen, une autre méthode pour diriger ces terres qu’elle aimait tant. Et elle avait une idée, qui germait depuis quelques temps dans son esprit et qui prenait de plus en plus forme. Une idée qui lui plaisait. Les sarouels lui allaient si bien.

« Quant à toi, tu devrais veiller à ne pas trop utiliser ton cœur d’artichaut pour te faire des amis et des connaissances. C’est bien de se créer un réseau, mais je te rappelle que tu le fais pour le quitter, du moins en partie. Il serait étonnant que tous te suivent. »

Et elle connaissait son frère : mine de rien, sous cette tête blonde et sous toutes ces tonnes d’arrogance et de prestance, il y avait un petit cœur qui battait fort. Et elle ne voulait pas essuyer ses échecs si, finalement, il regretterait certains Kirijins qui ne l’avaient pas suivi et qui, finalement, seraient payés pour le tuer.

_________________


Leur arracher les yeux à la petite cuillère [Ayumi] Ayumi_sign_001
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5645-yamanaka-ayumi http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416

Leur arracher les yeux à la petite cuillère [Ayumi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: