Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Chp 6 - Meian [PV: Nara Seijiro & Yamanaka Washi]


Ven 21 Juil 2017 - 11:38
Le Shodaime, Nara Seijiro, venant d'être élu, la première ombre de la foudre, le village commençait doucement à se mettre en route. Comprenez que, même si Shitaderu existait déjà avant, il fallait d'une certaine manière faire table rase du passé et promouvoir un nouveau système. Seulement quelques jours après la fin de la fête - oui, les Kumojins savent fêter comme il se doit, l'air pure de la montagne vivifiant nos corps, nous résistons à la nuit et aimons observer le soleil levant qui perce la mer de nuage nous environnant - un système d'équipe avait été mis au point. Chaque genin, tout du moins la plupart, serait assigné à un groupuscule actif pour se perfectionner et améliorer le niveau global des troupes du nuage.


J'avais la veille reçu une invitation assez simple :

Sur une note on a écrit:
Hotaru Köda, genin, vous avez été affecté à la quatrième unité de Kumo, nommée Meian. Rendez-vous demain pour l'heure du déjeuner à la Foudre mugissante pour rencontrer le reste de votre équipe.

Un tampon officiel et une signature d'une secrétaire ornaient le bas de la feuille. Je fus surpris de ne pas connaître mes futurs coéquipiers, au moins le ou les autres genins. Mais bon, que voulez-vous que j'y fasse. Je devais suivre les règles du jeu.

Ainsi donc, le fameux jour, je me rendais dans les quartiers sud pour tomber sur un petit restaurant spécialisé dans les grillades, de viande et de poisson. Un sourire illumina mon visage: j'allais manger dans un établissement d'aspect fort sympathique. La disposition intérieure était assez simple. Une fois un rideau passé, on se trouvait face à un grand comptoir de pierre à la mode du siècle passé. Le patron serait-il un peu nostalgique de la bonne vieille époque ?

Chaque table était équipée de banquettes éprouvait accueillir une à cinq ou six personnes, selon les gabarits. Une jeune serveuse aux cheveux couleur d'or vint m'aborder. Elle me demanda si j'étais bien Hotaru Köda, ce à quoi je répondis par l'affirmative, et me guida dans une petite pièce à l'étage car, je cite, nous aurions probablement besoin d'intimité pour la conversation à venir. Soit.

Elle n'avait probablement pas tord. Le supérieur chercherait probablement à en savoir plus sur nous. Et tous ne sont pas aussi à l'aise que moi lorsque j'évoque les méandres de mon passé. Perdu dans mes pensées, j'entendis à peine que quelqu'un d'autre montait les escaliers. Lorsque l'autre Genin fut dans la pièce, annoncé par la serveuse, je me redressais pour lui dire :

Hotaru Köda, enchanté, j'espère qu'on fera du bon travail ensemble. Comment vas-tu ?

Avec un peu de chance, mon teint blafard et mes cotes légèrement saillantes ne provoqueraient pas les habituels dégoût, pitié ou inquiétude. Cela avait tendance à m'agacer en profondeur.


Dernière édition par Hotaru Köda le Jeu 10 Aoû 2017 - 22:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t493-hotaru-koda-finie http://www.ascentofshinobi.com/t615-equipe-4-meian-kumo http://www.ascentofshinobi.com/t557-hotaru-koda-les-peregrinations-d-un-avide

Ven 21 Juil 2017 - 14:34
Cinq coups retentissent. Washi se presse d'ouvrir la porte de son habitation pour distinguer la silhouette d'un messager. Après une brève salutation il tend une lettre au shinobi qu'il ouvre dans la volée.
« C'est vraiment officiel ? Désespère l'aspirant ninja lors de la lecture. L'agent répond positivement puis s'extirpe de la vision du blondinet. Ce gaillard vient de perdre de bonnes et précieuses secondes contre l'agacement d'un moins-que-rien sur l'échelle hiérarchique. Cette connerie c'est vraiment sérieux ? Déjà qu'actuellement le temps est une ressource rare pour le Monzenja et il va devoir se coltiner une équipe dans les pattes ? Il faut impérativement retourner la situation. Washi doit tirer du bénéfice dans cette équipe à l'apparence néfaste pour ses activités ludiques. M'enfin pas le temps de réfléchir vu que le rendez-vous va se dérouler dans deux heures. Totalement énervé sur l'instant présent il broie littéralement la feuille maintenue dans sa paume droite. Il jette ensuite la boulette de papier sur une commode près de l'entrée. L'aspirant claque la porte dans un petit excès de rage : il n'aime pas être contrecarré.

LETTRE OFFICIELLE
Yamanaka Washi.

Suite à la nouvelle réforme du Shodaime Raikage, nous avons le plaisir de vous informer que vous êtes affecté à l'équipe numéro quatre de Kumo intitulée Meian. Vous êtes invité à partager un repas à la Foudre mugissante en compagnie des deux autres membres de l'équipe pour faire plus ample connaissance ce jour même aux environs de midi.

Un restaurant... La Foudre mugissante ! Washi tente de vider son esprit pour se calmer. Actuellement dans les rues en direction du bistrot situé au quartier sud il décide d'un seul coup d'attirer son attention sur les rues commerçantes sans ralentir, pour autant, le rythme de sa marche. Rapidement le jeune se présente à l'entrée du bâtiment. À peine il pose un pied à l'intérieur qu'une serveuse à la chevelure dorée l'interpelle :
Vous êtes Washi ? L'aspirant lâche un petit mouvement de tête d'haut en bas. Très bien, suivez-moi.
Les pas du shinobi résonnent au premier étage de ce restaurant familial. Rebelote : il est directement interpellé par un type.
Hotaru Köda, enchanté, j'espère qu'on fera du bon travail ensemble. Comment vas-tu ? Quel ton sympathique !
Mais Washi ne répond pas et préfère dévisager l'interlocuteur, ou plutôt, son futur coéquipier. Même si la première impression est cruciale le blondinet favorise un petit silence.
Eh bien... Il observe le teint blafard de Köda. Yamanaka... Le jeune pose son attention sur la musculature de son égal. Washi... enchanté. Blablablabla blablabla bon travail nous serons la meilleure équipe oui !!! Bon travail oui ! C'est quoi ces foutaises ? Inutile d'y répondre... Tranquille et toi ? questionne-t-il calmement en s'asseyant à la table. Le regard de Washi se bloque sur les escaliers. Deux autres membres... Nous sommes deux... il en manque un. Par pitié qu'il ne soit pas en retard et ne me laisse pas seul avec ce type à l'allure... exotique.

Le comble de cette histoire c'est qu'il sait pertinemment qu'il ne faut juger une personne en fonction de son allure.


Dernière édition par Yamanaka Washi le Mar 8 Aoû 2017 - 11:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t642-monzenja-washi-il-etait-une-fois-termine http://www.ascentofshinobi.com/t615-equipe-4-meian-kumo

Sam 22 Juil 2017 - 3:02
Bien ! Les deux jeunes hommes qui avaient été convoqués étaient visiblement à l’heure. Caché sous sa capuche le récemment élu Shodaime Raikage était sur le toit d’en face, assis sur les tuiles à attendre que les deux convoqués n’arrivent. Premièrement, voir s’ils étaient à l’heure. La ponctualité était de mise, non pas que Seijiro n’avait pas que ça à faire, mais son temps était malheureusement compté. Depuis son élection, Seijiro n’avait pas eu une seconde pour lui, trop occupé à gérer seul tous les problèmes et solutions de tout un pays, y comprit ceux de sa capitale : Kumo. Cependant, une partie de son programme visait dans la mise en place d’équipes de trois : un sensei Jûnin ou Chûnin avec deux élèves du grade de Genin afin de les former, de leur apprendre à commander et à gagner en force. C’était l’objectif de militarisation de la foudre, ou plutôt d’enseignement. Le Nara n’aimait pas employer ce terme, il trouvait que cela faisait trop strict, comme si l’on obligeait les Genin à subir cette réforme alors qu’au final, ils auraient tout bénéfices à se faire former par plus expérimenté qu’eux.

Malgré son manque de temps, c’était à Seijiro de montrer l’exemple. Récemment, il avait envoyé une lettre à certains futurs chefs d’équipe avec une assignation de plusieurs genin chacun. Le Nara avait donc formé sa propre équipe qu’il avait nommé Meian en référence à l’ombre et à la lumière. C’était l’équipe numéro cinq de Kumo et il avait bien l’intention d’en faire l’une des meilleurs de tout le pays. Il avait donc convoqué deux Genin afin de devenir membres à part entière de l’équipe numéro cinq. Ils étaient tous les deux arrivés au niveau du restaurant de la Foudre Mugissante. Ils s’étaient tous les deux assis au niveau d’une table. C’était là le moment qu’avait choisit Seijiro pour descendre de son toit et pousser la porte du restaurant, ayant bien évidemment enlever sa capuche rouge avant d’entrer. L’une des serveuses qui connaissait la raison de l’entrée du Raikage se contentait alors de désigner une table d’un simple mouvement de tête avant de le saluer respectueusement et de partir à ses occupations. Faisant quelques pas, il finit par s’asseoir en face des deux hommes.

« Bonjour à vous deux. Je me nomme Nara Seijiro. Même si beaucoup trouvent bête que je continue de me présenter je ne perds pas l’habitude. Vous avez été convoqués tous les deux pour représenter l’équipe numéro cinq de Kumo nommé Meian. Elle ne sera constitué que de vous deux en tant qu’élèves, et je m’occuperai de la partie formation en tant que votre supérieur direct dans la formation de cette équipe. »

Il formait une courte pause, accentué par le fait que la serveuse en question vint alors au niveau de la table avec trois menus du restaurant afin qu’ils puissent manger. Un chacun. Seijiro se contentait alors de regarder les deux homologues Kumojins en face de lui avant de préciser : « Prenez ce que vous voulez, c’est mon cadeau pour m’excuser de vous imposer le travail en équipe que peut-être vous ne vouliez pas ». Dit-il avant de plonger son regard sur la carte. C’était un restaurant assez côté du village, mais Seijiro avait beaucoup de moyens. Non pas qu’il gagnait plus maintenant qu’il était Kage, mais surtout que ce n’était pas un homme qui dépensait beaucoup. Cependant, il travaillait beaucoup. Donc il avait bien plus d’argent qui renrait dans sa caisse que ce qui en sortait. Il pouvait donc payer un repas copieux à ses deux jeunes hommes. Une fois les commandes passées, Seijiro rendit la carte à la jeune femme avant de reprendre une fois celle-ci repartie.

« Comme vous le savez certainement tous les deux, Kumo à subit des intrusions le jour de mon élection. Les autorités du village se sont donc rendus compte que nous ne prenions pas assez à cœur la formation des pousses de Kumo. Raison pour laquelle les autorités.. J’ai décidé de former des équipes shinobis. Cela forme les senseis dans la capacité d’apprentissage et de transmission d’expérience bon pour les équipes, et pour les élèves, ils gagnent l’expérience, la sagesse et la force de leurs ainés. J’ai formé l’équipe Meian dans ce but. Je vais vous transmettre tout ce que je sais, et en échange de votre oreille, vous gagnerez expérience, force, grade voir peut-être même des responsabilités. Vous comme moi avons tout à y gagner. »

Il marquait une courte pause avant de reprendre.

« Je vais avoir besoin de quelques informations avant de continuer à parler. J’aimerais une description complète de chacun d’entre vous : nom, prénom, âge, pouvoirs, type de combat privilégié, vers quelle spécialisation vous voudrez vous tourner plus tard, vos projets et pour finir, vos loisirs. Je commence. Seijiro du clan Nara. J’ai vingt neuf ans. Je maîtrise le Kagemane et je préfère le corps à corps. Je n’ai pas de spécialisation et mes projets sont de respecter mon programme. Je n’ai pas de loisirs haha, je n’ai pas le temps. A vous. »

_________________



◊ Connais ton ennemi et connais toi toi-même; eussiez-vous cent guerres à soutenir, cent fois vous serez victorieux.
◊ Si tu ignores ton ennemi et que tu te connais toi-même, tes chances de perdre et de gagner seront égales.
◊ Si tu ignores à la fois ton ennemi et toi-même, tu ne compteras tes combats que par des défaites.
Sun Tzu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t85-nara-seijiro-100

Dim 23 Juil 2017 - 12:16
Haha, encore un qui est frappé par mon aspect ! Cela pourrait sûrement me servir un jour, étant donné que nous allions sûrement passer un bon bout de temps à travailler ensemble. J'allais lui répondre quand des pas se firent entendre. Le sensei était-il enfin arrivé ? Avait-il fait exprès d'entrer après nous ? Nous avait-il observé, épié ? Probablement. Je fus juste rassuré qu'il ne s'agisse pas de la serveuse qui aurait, de ce fait, très très bien joué son rôle de Jenesuispersonne. Mais non. Ce fut le Shodaime qui entra. Oui. Le Shodaime, Nara Seijiro. Je ne pu m'empêcher de lâcher un bref :

Fatch...

Oui. J'étais surpris, presque choqué. Je répondis d'un simple Bonjour. alors qu'il parlait. J'allais être formé par le chef du village. Je ne sais pas si vous imaginez l'excitation qui bouillait en moi. Je désirais le pouvoir, comme aujourd'hui, et je redoutais d'avoir un absolu crétin incapable comme sensei. Il avait balayé mes doutes juste en entrant. En plus de cela il s'agissait d'un Nara, réputés dans le monde ninja pour leur intelligence et leurs stratégies. C'était absolument parfait. On aurait pas pu mieux faire.

Lorsque la serveuse arriva et nous tendit les cartes, je savais déjà plus ou moins ce que je voulais. Brochettes de porc, boeuf grillé et quelques condiments pour se donner bonne conscience. Ainsi qu'un bol de riz à la sauce caramel. Mon favori et de loin. Ne croyez pas que je suis maigre parce que je mange trop peu. C'est simplement mon métabolisme qui surelimine les calories. Pour le meilleur et pour le pire. Je la remerciais une fois qu'elle eut noté ma commande.

Il reprit ensuite son discours, évoquant l'utilité des équipes. Un blabla légèrement mielleux mais fondamentalement vrai et logique. Peut être un peu long de mon point de vue. Lorsqu'il eut fini de se présenter, je pris la parole. Pas par orgueil ou pour avoir plus d'attention que Shizume mais simplement parce qu'il fallait bien que quelqu'un parle. Pour une fois, j'étais bien intentionné.

Köda, du clan Hotaru, 23 ans. J'utilise le Haiton, c'est à dire la cendre, et selon le test de la feuille de chakra, je pourrai également utiliser la foudre. Je suis plus un support au combat, je cherche en premier lieu à géner et entraver mon ennemi. Je compte me spécialiser dans les domaines de la sensorialité et du fuinjutsu afin de devenir un bon traqueur. En terme de loisirs, j'apprécie la lecture, peu m'importe le pays d'origine de l'auteur, et sortir profiter de ma jeunesse.
Et en terme de projets... Haha... Je compte obtenir votre poste un jour. Soyez en sûr.


C'était maintenant au tour de Washi. Que pouvait-il bien avoir à nous apprendre que lui et à apporter à l'équipe ? Nous le saurions très, très rapidement.


Dernière édition par Hotaru Köda le Jeu 10 Aoû 2017 - 22:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t493-hotaru-koda-finie http://www.ascentofshinobi.com/t615-equipe-4-meian-kumo http://www.ascentofshinobi.com/t557-hotaru-koda-les-peregrinations-d-un-avide

Lun 24 Juil 2017 - 0:43
La poitrine de Washi palpita une nouvelle fois à l'entente des pas qui provenaient des escaliers. Dans l'instant l'aspirant âgé de dix-sept ans détourna son regard – sans pour autant relâcher son attention sur Köda – en direction des échos. Il reconnaissait parfaitement cette tête : une chevelure blonde accompagnée d'un regard cyan perçant. Alors qu'il écarquilla les yeux l'instructeur s'assit et le second genin le salua. Quant au petit blondinet il restait vraisemblablement bloqué sur la silhouette du Shodaime Raikage. Aucun son ne sortait des cordes vocales mais un léger mouvement de tête amplifié du dos servit de salutation.

Et c'est là qu'une flopée de questions assaillirent l'originaire de Hi no Kuni. À moitié dans son petit monde Washi écoutait à moitié – non pas par insolence – la présentation de l'homme le plus influent du village. Néanmoins le Monzenja retint une phrase : Je m’occuperai de la partie formation en tant que votre supérieur direct dans la formation de cette équipe. Comment devait-il interpréter le fait que le Raikage en personne allait l'entraîner ? Était-ce par pur hasard ? Pour l'approcher – légèrement paranoïaque cet étranger – et lui porter atteinte plus facilement ? Il était tellement absorbé qu'il mit plusieurs secondes à réagir concernant la serveuse. Dans le calme le plus total il déclina l'offre généreuse de son supérieur direct.

À moitié libéré des questions Washi tendait l'oreille afin de se concentrer sur les paroles de Seijiro-sama. Des intrusions... Transmission d'expérience. L'aspirant ne lâchait pas le Raikage du regard. Au lieu de l'observer droit dans les yeux il prêtait plus d'importance – sans pour autant que ce soit flagrant – aux membres. Évidemment le compère Hotaru Köda était également surveillé du coin de l'oeil. Voulait-il l'endormir ou faire baisser sa garde avec ce baratin ? Après une courte pause l'instructeur répondit à ses questions de type nom, prénom, âge – pour l'instant le minimum requis – puis pouvoirs, type de combat privilégié – le sujet commençait à devenir trop personnel au goût de Washi – et enfin les autres conneries du genre ambition et loisir. À peine eut-il le temps de terminer que le fameux Köda enclencha sa version : Köda du clan Hotaru, vingt-trois ans, J'utilise le Haiton – c'est quoi ça encore ? –, affinité élémentaire, ambitions... Vous connaissez le topo.

C'est désormais le tour de notre valeureux – ou plutôt hasardeux – shinobi. Alors que tous les regards étaient orientés sur lui il déglutit silencieusement.
« Je me nomme Yamanaka Washi et suis originaire de Hi no Kuni – vu sa gueule de blond il aurait pu se faire passer pour un Kumojin mais le Raikage n'était pas dupe – J'ai dix-sept ans. Une petite pause était audible comme si les réponses suivantes traitaient de sujets sensibles. Malheureusement Washi était contraint de continuer avec une once de dégoût. J'emploie l'affinité du Raiton et mon style de combat... ah... – il fait mine de ne pas avoir sauté volontairement une information – Eh bien faute d'être fort je suis rapide et agile. J'applique ce qu'on m'a inculqué : frapper sous la ceinture et ne jamais offrir d'occasion à un adversaire de me toucher si frêle soit-il. – il tente d'esquiver la question – Pour les spécialisations je ne sais pas... À partir de ce moment l'intonation de Washi changea radicalement. Une sorte de passion est facilement audible. Concernant mes loisirs et mes ambitions ?! Pour le premier la lecture des tomes de Récits Héroïques du Ninja Téméraire et Récits Héroïques du Ninja au Coeur Pur ! D'ailleurs si vous les avez croisé à la bibliothèque je suis preneur ! Pour mes projets. Washi racla sa gorge puis prit un air sérieux. Tout d'abord rendre honneur au blason de mon clan puis leur procurer une aide. Je désire même apporter ma pierre à l'édifice en soutenant les clans d'Hi no Kuni dans le besoin.

Drôle d'ambition pour un môme sans capacité. Enfin, après la courte présentation il se tut et vogua à ses occupations – épier les mouvements de Köda et de son instructeur. Pour un petit repas détente il était bien nerveux ce petit Washi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t642-monzenja-washi-il-etait-une-fois-termine http://www.ascentofshinobi.com/t615-equipe-4-meian-kumo

Chp 6 - Meian [PV: Nara Seijiro & Yamanaka Washi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: