Soutenez le forum !
1234
Partagez

ISOGI ๑ Yuki Kaya

Shinkirō no Xūen
Shinkirō no Xūen

ISOGI ๑ Yuki Kaya Empty
Lun 8 Avr 2019 - 22:52




« ISOGI »
回想
hâte ft. @Yuki Kaya



Adossé au dossier d’une grande chaise, le shinobi avait emmené sa propre lecture dans la grande bibliothèque. Sous ses yeux luisants dans l’obscurité quasi-totale, au vue de l’heure tardive, ni poème ni philosophie. Pas de conte. Un livre à la reliure de cuir épais et tané, d’un foncé qui présageait de son contenu. Une copie du Bingo Book de son village, ouverte et lisible grâce à la nyctalopie de son lecteur.

Et l’or de ses mirettes parcourait les descriptifs, les noms. Certains étaient des patronymes centenaire, de grands clans qu’il n’avait pas eu besoin de voir inscrit ici pour savoir dangereux, sans connaître particulièrement les membres eux-mêmes.

Il y avait aussi des totals inconnus. Mais chaque information était bonne à prendre et une fois au courant des actualités, il le referma pour aller ensuite le ranger avec soin. Les livres étaient les témoins du passé et parfois, les guides vers un futur plus grand. D’une bourrasque, il avait quitté la bâtisse pleine de bois et de papier pour se retrouver dans une partie plus éloignée du village, juché sur les tuiles d’un toit. Fils du Vent, il aimait le contact de ce dernier, loin d’aimer s’étouffer dans les ruelles ; bien que la Guerre Civile en avait élagué certaines.

Non loin, il semblait apercevoir le domaine Yuki, où de multiples lumières brillaient, comme autant de torches dans les chambres. Ce dernier semblait avoir été plus ou moins épargné.



Ses pérégrinations le menèrent peu à peu vers celui-ci, comme une luciole attirée par les flammes produites. Alors qu’il descendait et que ses pas lui permirent d’apercevoir le grand portail, il bouscula par inadvertance une demoiselle qui semblait pressée d’y rentrer. Après avoir analysé ses traits, il la reconnue. L’ancien bras-droit de Shiori, qu’il avait entraperçu à l’époque où elle était encore en exercice. Sans vraiment chercher à discuter, ses lippes s’ouvrirent néanmoins dû au petit choc entre eux.

« Konbanwa. Vous semblez pressée. » Sans vraiment s’intéresser à ce qui pouvait animer une telle rapidité, il s’en questionnait -et elle par la même occasion. Elle semblait presque remise, néanmoins. Mais certaines blessures cicatrisaient seulement par le garrot resserré au fil du temps...




Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6062-moningusuta-no-xuen
Yuki Kaya
Yuki Kaya

ISOGI ๑ Yuki Kaya Empty
Lun 8 Avr 2019 - 23:25

Cette période à l’hôpital n’avait pas été la plus joyeuse de sa vie de ninja. A vrai dire, c’était la première fois qu’elle était si grièvement blessée. Il faut dire qu’en face d’elle s’était dressé un adversaire tout à fait redoutable, dont la puissance n’avait d’égal que son embonpoint. C’est-à-dire beaucoup. Ces derniers temps, le tempérament de la jolie blonde avait un peu changé. En effet, elle ne se montrait plus autant qu’avant, et essayait de faire un peu profil bas. Elle ne planifiait pas de coup d’état obscur ou tout autre chose malsaine, mais préférait se ressourcer un peu dans l’enceinte de son clan.

Les raisons étaient simples. Entre le fait qu’elle devait soigner ses blessures profondes, l’attente de la restructuration du village avec le nouveau Mizukage, et surtout le fait que sa peau était affublée de diverses blessures, elle n’avait pas tellement envie de sortir de sa zone de confort. D’ailleurs, elle optait systématiquement pour des tenues cachant son ventre désormais, car celui-ci était recouvert par des bandeaux l’aidant à la soigner, et cachait aussi des cicatrices qu’elle espérait voir disparaître. Elle qui avait pourtant la réputation de porter des tenues totalement inadaptées au froid ambiant…

Enfin, ce soir-là, elle avait été obligée de se rendre au centre du village pour assister au premier conseil de la brume sous l’ère du Rokudaime Mizukage. De ce fait, elle portait sa robe blanche assez formelle, bien que possédant un joli décolleté, et était plutôt pressée de rentrer à sa maison. Fatiguée par ses blessures, ses sens n’étaient pas les plus affûtés, et effectivement elle ne remarqua pas que quelqu’un se trouvait sur son chemin, juste au niveau du grand portail. Ils se percutèrent, et Kaya poussa un petit soupir avant de poser une main sur son ventre, où se trouvaient ses blessures les plus douloureuses.

« Mes excuses, je n’étais moi-même pas vraiment attentive… Effectivement, j’ai passé une journée épuisante, et rentrer dans mes appartements me ferait le plus grand bien. »

Mais alors qu’elle s’apprêtait à repartir, son regard aux pupilles bleues glaciales si particulières s’arrêta quelques instants sur cet homme. Elle l’analysait de la tête aux pieds sans gêne, avant de hausser un sourcil. Elle en était sure, ce n’était pas un Yuki. Mais pourtant, ils venaient de se percuter non loin du portail.

« Vous revenez de l’enceinte du clan ? Excusez moi d’être méfiante mais … Qui êtes-vous ? Je n’ai pas entendu parler d’une visite externe aujourd’hui. »

Son ton était autoritaire, mais pas méchant pour autant. Elle semblait vraiment étonnée et curieuse, plus qu'accusatrice.

_________________
ISOGI ๑ Yuki Kaya 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini
Shinkirō no Xūen
Shinkirō no Xūen

ISOGI ๑ Yuki Kaya Empty
Lun 8 Avr 2019 - 23:49




« ISOGI »
回想
hâte ft. @Yuki Kaya



Le brun vit très bien le corps de la blonde se crisper à son contact et il comprit assez vite que les blessures zébrant son épiderme n’étaient pas disparus, malgré la qualité des soins fournis à l'hôpital Kirijin. Il ne connaissait pas les circonstances exactes de ce qu’elle avait vécu, mais l’une des plaies semblait localisé à son ventre à voir son premier geste après le choc. Loin d’être malpoli, il ne fixa pas son geste ni même son décolleté. Non pas qu’il était de l’autre bord, mais son veuvage l’avait privé de l’attrait charnel ou d’un quelconque intérêt allant dans ce sens. C’était bel et bien le regard glacial de Kaya qu’alla chercher le sien.

Mais l’âme de la cheffe de clan n’avait pas quitté son enveloppe charnelle meurtrie. À l’invective, ses lèvres se plissèrent pour afficher un sourire discret.

« Je passe seulement devant, sans réel but pour être tout à fait honnête. Nous n’avons pas eu le plaisir d’être introduit l’un à l’autre ; je suis Xûen. » À défaut d’avoir un patronyme, même moins prestigieux que celui de son homologue, il se contenta de donner son prénom. « Je ne voudrais pas vous déranger plus longtemps si votre intention était de vous dérober à la faveur d’un peu de repos, Sanjikan. » Il n’inclina pas la tête tout de suite, attendant de voir une quelconque réaction de la part de la gradée.

Il était assez étonnant que le Mirage lui soit inconnu ; mais il opérait après tout souvent en dehors des murs. Ses comptes, il les rendait à Nâam, son responsable pour ce genre de missions, bien que non-affecté au Kenpei. Le vieil homme était simplement son référent.





Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6062-moningusuta-no-xuen
Yuki Kaya
Yuki Kaya

ISOGI ๑ Yuki Kaya Empty
Mar 9 Avr 2019 - 8:49

La faible luminosité de la nuit ne l’aidait pas à identifier l’homme qui se trouvait face à elle. Et en plus, avec les récents événements, la dame de glace n’était pas aussi perspicace et concentrée qu’auparavant. Ce n’était que temporaire, mais ces histoires l’avaient affectées. Lorsqu’il prononça son prénom, ce dernier résonna dans sa petite tête. Elle le connaissait. Au moins de nom.

“Xûen… Vous êtes bien un Jonin de Kiri si je ne me trompe pas…? Veuillez m’excuser, je suis un peu perturbée en ce moment.”

Dit-elle en soupirant, avant qu’elle ne pose sa main sur son propre ventre, en concentrant discrètement son chakra dans cette dernière, qui devient alors extrêmement froide. S’il était observateur, il pourrait voir le tissu de sa robe se rigidifier à cause des résidus d’eau qui gèleraient sur cette zone.



“Et je pense que je n’ai pas besoin de me présenter, vu que vous semblez savoir quel est mon grade, j’imagine que mon nom ne vous est pas étranger.”

Sa justification était en tout cas convaincante. Il se baladait juste, et lorsqu’il prononça ces mots, il ne semblait pas mentir. Aucun signe non verbal de stress à déplorer. Un peu gênée de l’avoir presque accusé de la sorte, la jolie blonde avait à coeur de se rattraper. Rien d’indécent, évidemment, et puis en plus, il faisait parti des rares personnes dont le regard ne quittait pas ses pupilles si froides. Il devait surement être de l’autre bord.

“Si le domaine vous intéresse néanmoins, je peux vous proposer d’y rentrer pour le visiter rapidement, si vous le souhaitez. Peu de personnes y ont accès, et au final il y a quelques rumeurs farfelues à notre sujet, mais en vérité, il n’y a rien d’extraordinaire, je trouve.”

Il avait la liberté d’accepter ou non sa proposition. Kaya tentait juste de se montrer un peu plus sympathique qu’au début de cette rencontre.


_________________
ISOGI ๑ Yuki Kaya 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini
Shinkirō no Xūen
Shinkirō no Xūen

ISOGI ๑ Yuki Kaya Empty
Mar 9 Avr 2019 - 19:29




« ISOGI »
回想
hâte ft. @Yuki Kaya



Il n’était pas étonnant que son appellation évoque quelque chose chez la plantureuse blonde, pour cause des multiples services rendues à la Mère Patrie. Le Guerrier du Désert fit mine d’ignorer le phénomène qui refroidissait légèrement l’air autour des doigts de la Diplomate et lui répondit sur un son ton habituel, empreint d’un respect signifiant mais étrange.

« C’est cela. » Il ne vit pas l’intérêt de s’emporter ou même de relever ses excuses qui n’avaient pas lieu d’être ; mais il n’était pas assez sympathique pour lui présenter les raisons qui l’empêchait de voir la justesse de ce petit oubli.

Il ne répondit pas non plus à l’affirmative, taciturne qu’il était. Evidemment que le Mirage savait qui était Yuki Kaya, tête d’un des clans les plus éminents de la Brume ; bien que ce dernier avait essuyé moults débandades.

Pouvait-on par exemple reprocher à la demoiselle celle en rapport avec les déserteurs partis pour Iwagakure no Satô ? Il n’en savait rien et ressasser cette partie du passé de son village ne l’intéressait guère.

Ses atouts étaient voyants, même un peu trop pour une personne occupant son poste. La question de son envie d’attirer la gent masculine l’effleura mais il n’en fit pas une réflexion, ni mentale, ni orale.

« Je dois admettre qu’il m’est totalement inconnu. Ce serait un plaisir. » Le Jônin n’allait pas refuser une telle invitation ; une opportunité d’en apprendre plus sur ce clan centenaire, ses coutumes et peut-être encore d’autres secrets, lui qui adorait contes et autres histoires, sordides ou non. Sans se montrer insistant, il se prépara à suivre sa partenaire de discussion.






Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6062-moningusuta-no-xuen
Yuki Kaya
Yuki Kaya

ISOGI ๑ Yuki Kaya Empty
Mer 10 Avr 2019 - 10:29

Il acceptait de visiter l’enceinte du clan Yuki, ce qui ne l’étonna pas. Qui aurait refusé de découvrir l’enceinte d’un clan qui n’était pas ouverte à tout le monde, et qui pouvait - selon les rumeurs - abriter des secrets inavouables. L'inaccessible est souvent source d’idées saugrenues. Enfin, au final il n’y avait rien de vraiment exceptionnel à cet endroit de Kiri. Le lieu était vraiment beau et bien entretenu, mais s’il s’attendait à découvrir les secrets les plus intimes des Yuki, il serait déçu. Non pas qu’il n’y en ai pas, mais ils sont bien cachés.

“Eh bien dans ce cas allons-y sans plus tarder!”

Dit-elle avec un sourire chaleureux qui contrastait avec ses airs parfois froids et hautains. Elle recommença alors à marcher en direction du grand portail à l’entrée de l’enceinte de son clan. A ses côtés se trouvait le jonin de la brume, et lorsqu’elle arriva proche des deux gardes, elle posa une main sur l’épaule intérieure de son camarade.

“Il est avec moi, c’est un ami.”

“Très bien, dame Kaya”

Les gardes firent une révérence au duo qui s’avançait alors à travers le portail pour enfin pénétrer dans ce lieu secret pour les étrangers du clan Yuki. Elle retire alors sa main, puis s’avance vers la place principale, sur laquelle trône en son centre un grand cerisier. Le sol est constitué de pierres taillées en pavés, et l’ensemble est clairement bien entretenu. Le clan semble jouir d’une grande richesse, en atteste l’entretien méticuleux du domaine ainsi que la qualité visible de chaque bâtisse et chaque objet visible.

“Bienvenue chez nous, Xuen.”

Elle gardait un petit sourire, pas peu fière de présenter ce lieu mystique pour certains.

“Nous sommes ici sur la place principale. Tu peux observer en face de toi le Dojo d’entraînement du clan, et sur la droite ma demeure.”

Cette dernière semblait luxueuse, à l’image de la cheffe de clan qu’elle était. Le Dojo, lui, était assez classique dans sa construction, et on pouvait y entendre des fracas de glace venant de l’intérieur, visiblement, les jeunes Yuki étaient en train de s'entraîner d’arrache pieds. Son bras montre ensuite un bâtiment un peu plus important en hauteur, situé sur la gauche.

“Et ça, ce sont les archives du clan. On y trouve de nombreux ouvrages sur les arts ninjas, et plus particulièrement sur la manipulation du Hyoton évidemment. Mais pas que! Des livres sur la construction de Kiri, sur la conquête de Mizu…”

Elle pousse un petit soupir et réfléchi aux choses qu’il n’avait pas le droit de voir.

“Nous pouvons y jeter un oeil, si vous voulez. Je ne pourrais pas vous montrer toutes les étagères, vous vous en doutez bien…”


@SHINKIRŌ NO XŪEN

_________________
ISOGI ๑ Yuki Kaya 1512773259-kaya-sign


Dernière édition par Yuki Kaya le Jeu 11 Avr 2019 - 20:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini
Shinkirō no Xūen
Shinkirō no Xūen

ISOGI ๑ Yuki Kaya Empty
Jeu 11 Avr 2019 - 0:07




« ISOGI »
回想
hâte ft. @Yuki Kaya



Xûen continua donc sa route en ajustant le pas sur celui de la meneuse, calqué sur sa vitesse. Il n’était pas l’heure de courir et il avait tout son temps faute de mieux à faire et d’autres responsabilités à honorer. Sans surprise, elle les introduit dans le terrain gardé par deux personnes ; vraisemblablement des membres claniques placés là pour éviter les indésirables. Le toucher de Kaya put lui révéler la douceur et la qualité du tissu de son veston noir brodé d’or ; il continua quand elle se remit en route en rendant la politesse de façon mesurée aux deux larbins.

Quand elle lui souhaita la bienvenue, il perdit quelques secondes ses yeux sur les détails ; la coupe millimétrée des branches du cerisier en fleur, la finesse des pierres juxtaposées. Mais il n’y avait là rien qu’il n’avait déjà vu ; les banquiers de Sabaku possédaient des demeures d’hiver à en faire pâlir Amaterasu de leurs joyaux.

L’endroit avait tout de même un certain charme et il se demanda quelques secondes si l’argent investit ici l’était pour une bonne raison ou s’il n’aurait pas fallu l’injecter dans les murs du village. Peut-être auraient-ils encore tenus debout.

« C’est très harmonieux. » Les bruits d’affrontements attirèrent son oreille mais pas ses yeux et le dojo, bien qu’intriguant, n’avait rien à lui apprendre. La suite, quant à elle…

« J’aime beaucoup ce genre de lectures, vous imaginez bien que je ne refuserais donc pas une telle invitation. » Il n’était sûrement pas le seul étranger à avoir posé les yeux sur ces livres mais cela restait un privilège dont le Mirage comptait bien exploiter les moindres secondes.

Bien sûr, comme tout clan il avait ses secrets, plus ou moins inavouables. Il jeta un rapide regard sur le dos de Kaya et sa stature, jugeant son port de tête et d’autres détails. À cela, il décela une bonne éducation dans les standards de Mizu.

Pourtant son esprit vagabondait sur ses dires et sur la conquête du Pays de l’Eau. Elle ne le savait probablement pas, mais le jeune Xûen avait payé de son sang le tribu pour acquérir la paix et déblayer le passage au premier village ninja.

Toujours calme, il ne trahissait pas son envie d’aller s’infiltrer dans ce bâtiment mystérieux aux milles promesses.




Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6062-moningusuta-no-xuen
Yuki Kaya
Yuki Kaya

ISOGI ๑ Yuki Kaya Empty
Dim 28 Avr 2019 - 1:20

Evidemment, l’invitation ne fut pas refusée par Xuen, qui semblait très emballé à l’idée de visiter la bibliothèque du clan. La cheffe du clan esquisse alors un bref sourire de satisfaction avant de se diriger vers ce fameux bâtiment, dont la bâtisse faisait un peu plus ancienne que les autres constructions autour. Elle marchait jusqu’à la porte d’entrée, le dos droit et le regard fier, dans cette posture inculquée depuis son plus jeune âge. Elle poussa délicatement les portes en bois massif, mais ne fit pas entrer son invité en premier, cette fois. Ce n’était pas un manque de politesse, mais une réelle nécessité. Elle voulait s’assurer que le lieu était en parfait état pour être montré, et aussi que les choses cachées l’étaient.

« Bonjour dame Kaya, c’est un honneur de vous accueillir à la bibliothèque. Que puis-je faire pour vous ? »

« Bonjour, je viens accompagnée. La bibliothèque est bien libre, hm ? »

La phrase paraissait anodine, mais elle avait en réalité un sens tout autre. En demandant à cet homme dans la force de l’âge qui s’occupait de la bibliothèque si elle était libre, elle voulait surtout savoir si les ouvrages défendus n’étaient pas sortis pour une raison quelconque. Il l’avait bien compris, et après une très courte réflexion et un regard jeté aux étagères et aux tables, il hocha la tête.

« Entièrement libre, et à votre disposition. »

« Merci bien. »

Elle fit ensuite un signe de la main à Xuen, afin qu’il puisse approcher d’avantage, et finalement pénétrer dans la pièce principale du bâtiment. Des grandes étagères tapissaient les murs, et les ouvrages étaient religieusement triés par thème. Les arts ninjas, manipulation du Hyoton, histoire du clan, histoire de la création du village et la grande purge… Vraiment, il y avait de quoi s’instruire sur de nombreux sujets fortement intéressants.

« Voilà notre bibliothèque ! Comme vous pouvez le voir, il y a quelques heures de lectures à prévoir si vous voulez tout lire… »

Elle s’approche alors de l’étagère qui se trouve en face de l’entrée, la où se trouvent les livres liés à l’histoire du clan et du village. Elle glisse son fin index sur les ouvrages, jusqu’à s’arrêter sur une tranche bleue marine.

« Ce livre, par exemple, retrace les événements ayant amené la création du village caché de la brume. Les combats avec les criminels installés ici auparavant, et autres joyeusetés. »

Elle laisse apparaître un petit sourire sur son visage, avant de poursuivre, très honnêtement.

« Cet ouvrage est assez précis, même s’il y a un paramètre à ne jamais oublier. Ce sont les vainqueurs qui écrivent l’histoire… »

Effectivement, même si les faits étaient avérés, la tournure des récits pouvait mettre plus en valeur un camp que l’autre. Kaya lui avait montré ce livre car elle le jugeait intéressant, mais il était libre de regarder les ouvrages qui se trouvaient dans les parages. Les livres défendus n’étant évidemment pas facilement accessibles.


_________________
ISOGI ๑ Yuki Kaya 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini
Shinkirō no Xūen
Shinkirō no Xūen

ISOGI ๑ Yuki Kaya Empty
Mar 30 Avr 2019 - 18:16




« ISOGI »
回想
hâte ft. @Yuki Kaya



Peu à peu ils arrivèrent donc aux larges gonds de ce lieu privé que Kaya fit grincer en s’infiltrant en première sous les pierres. C’était un des rares endroits de la cité qui avait encore des secrets pour le Mirage. Plus jeune, par défi, il avait maintes fois pensé à venir s’immiscer entre les gardes pour s’y glisser et assouvir sa soif inextinguible de connaissances. Mais la raison l’emportait souvent dans l’esprit du Bushi.

Ils furent accueillis par un vieil homme auquel Xûen ne lâcha qu’un rapide coup d’oeil en apparence tout en le saluant comme il était d’usage, son regard se portant vite sur les innombrables ouvrages glissés entre les étagères et aux nombreux kanjis inscrits sur les tranches. L’histoire de Mizu no Kuni privatisée par ceux assez riches pour la reproduire sur papier.

À la réaction de l’octogénaire, Xûen qui fit mine d’être toujours absorbé comprit que quelque chose était passé entre eux ; effectivement il était moins doué que la cheffe de clan pour camoufler ses pensées. C’est dans son regard fuyant qu’il eut l’indice mais n’en fit pas une grande affaire. Chacun avec ses secrets, après tout.

Quand elle l’introduisit dans cette immense dédale de bois et de papier dédié au savoir, il fit quelques pas pour se rapprocher encore de tout cela. Ses pupilles assimilaient titres et auteurs, la curiosité ne l’empêchant pas de ouïr chaque mot prononcé par la blonde pulpeuse.

« J’ai vécu ces événements, mais les voir retranscrits a un certain charme. » Lui qui aimait les contes, faire partie de l’un d’eux lui arracha un petit rictus.

Suivant l’index, il s’approcha assez près pour sentir le parfum du livre et celui de la Yuki. « Effectivement et certaines vérités sont mieux tapies dans les mémoires que couchées sur le papier. » Adjoignant le geste à la parole, il feuilleta l’ouvrage avec précaution et beaucoup de ce qu’il racontait lui rappela des souvenirs. La purge. Les noms et même le sien que son propre index gauche effleura, comme pour le rendre tangible. Tous ignoraient son importance dans le conflit et c’était pourtant inscrit ici, noir sur blanc. Après être resté une petite minute à contempler celui-ci, il jeta son dévolu vers une étagère où les tranches paraissaient récentes, bien plus loin.

« Je crois apercevoir un recueil sur le règne du Nidaime, là-bas. Contient-il des informations sensibles sur ce qui a déchiré votre clan ? » Celui qui avait été Banni était revenu et avait gouverné. Cette période, il l’avait passé en temps qu’Amiral. En savoir plus sur les actes de Sôsuke était une chose très intéressante bien qu’il n’en soit pas tout à fait ignorant.





Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6062-moningusuta-no-xuen
Yuki Kaya
Yuki Kaya

ISOGI ๑ Yuki Kaya Empty
Lun 6 Mai 2019 - 3:31

Voir ce regard assoiffé de connaissance devant tous ces livres fit chaud au cœur pourtant glacial de la jolie Yuki. Elle avait vraiment l’impression de faire sa bonne action du mois en lui présentant le domaine et sa bibliothèque. En tout cas, le livre qu’elle pointait du doigt semblait l’intéresser puisqu’il le fit glisser hors de son rang pour le feuilleter brièvement. Elle le laissait lire sans l’interrompre, se contentant d’observer un petit sourire apparaître parfois sur son visage lors de cette lecture.

Après avoir rangé le livre à sa place originale, elle l’accompagna vers une autre étagère. Cette dernière était remplie d’ouvrages effectivement plus récents, dont celui retraçant le règne de Yuki Sôsuke, Nidaime Mizukage. La question que posa ensuite Xuen était loin d’être anodine. Des informations sensibles sur ce qui a déchiré le clan… C’était possible. Mais Kaya n’en était pas sure. A priori, aucun livre compromettant ne se trouvait ici, mais parfois certains faits sont publics et pourtant toujours aussi difficiles à entendre.

« Sensibles peut-être, secrètes surement pas. Enfin, je l’espère, sinon je vais devoir remonter les bretelles de certaines personnes… »

Elle faisait clairement référence au vieillard s’occupant de la bibliothèque. Il faisait bien son travail à priori, personne ne s’était jamais plaint. Il faut aussi dire que les visites extérieures dans la bibliothèque étaient assez rares.

« Les informations classées secrètes ne sont pas ici, vous vous en doutez bien… Mais après tout, vérifions. »

Son index se plaça au-dessus de ce livre qu’elle fit glisser sur la tranche avant de le poser sur une table située non loin d’eux, afin qu’ils puissent jeter un œil à deux sur l’ouvrage. Kaya chercha l’index afin de voir rapidement ce qui pouvait se trouver sur ces pages.

« Visiblement, ça ne parle pas de son accession au pouvoir. Plutôt des actions prises durant son règne. Le premier discours d’intronisation, les premières réformes et … oui voilà. L’épisode du traité. Il doit surement y être retranscrit le refus de signer de Yuki Eiichiro, ce qui aura pour conséquence d’exclure notre clan de la vie militaire du village et la désertion d’une partie de nos membres. Une réelle scission des opinions… »

Elle avait dit cela en pointant du doigt le chapitre retranscrivant ces événements douloureux dans l’index, laissant au passage un petit soupir s’échapper de ses lèvres. S’il souhaitait en apprendre plus, libre à lui d’ouvrir le livre à cette page, ou à une autre d’ailleurs.

« Ce n’est pas une période très joyeuse de notre histoire, et la traque l’est encore moins d’ailleurs. Même si elle n’a pas vraiment porté ses fruits, le principe même est dérangeant. »


_________________
ISOGI ๑ Yuki Kaya 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini
Shinkirō no Xūen
Shinkirō no Xūen

ISOGI ๑ Yuki Kaya Empty
Mar 7 Mai 2019 - 20:28




« ISOGI »
回想
hâte ft. @Yuki Kaya



Ignorant les menaces ne lui étant pas adressées, le shinobi non-loin de la trentaine bien qu’elle se dessinait dans un horizon lointain se mit en branle vers l’une des choses les plus intéressantes à trouver par ici. Ou l’une d’elles.

Opinant du chef quand elle parla de vérifications, Xûen la suivit jusqu’au dit ouvrage qu’elle ôta de son perchoir pour l’ouvrir, donnant tout loisir au Kazejin de l’observer avec une certaine tranquillité qui camouflait toute hâte ou impatience.

Tandis qu’elle parlait pour résumer grossièrement le contenu de certains chapitres, le Mirage lui avait déjà parcouru chaque kanji peuplant l’index.

« J’ai eu vent de cela ; la cassure qui a entraîné les renégats à s’enfuir pour chercher asile à Iwagakure. Quel dommage que les Oïnins n’aient été dépêchés plus tôt. » Lâcha-t-il avec un sourire faisant froid dans le dos, alors qu’il parlait d’homicide de masse. Mais trahir la Mère Patrie était certainement le plus grand des crimes et la chose pouvant le mieux légitimer telle pitrerie.

« J’imagine, je ravive sûrement des souvenirs qui sont bien mieux scellés ici. Vous m’en voyez désolé. » Il s’inclina très légèrement pour marquer son propos puis passa sa main derrière son crâne. « J’ai bien connu Sôsuke mais beaucoup de choses le concernant restent très mystérieuses; trop même. Boh ; je trouverais bien les réponses à force de chercher. » Témoignant de sa détermination sans forcément blâmer Kaya de lui cacher quoi que ce soit, il fit un tour de la bibliothèque à la seule aide de ses yeux puis haussa les épaules. Ce qu’il cherchait n’était visiblement pas ici.

« Je vous remercie Saijikan, vous avez bien égayé ma soirée. » Finit-il par lâcher, un maigre rictus aux lèvres.



Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6062-moningusuta-no-xuen
Yuki Kaya
Yuki Kaya

ISOGI ๑ Yuki Kaya Empty
Ven 24 Mai 2019 - 18:31
Alors qu’elle tentait de le guider dans la découverte de cet ouvrage, l’homme avait déjà pris les devants et en plus semblait plutôt calé sur le sujet. Presque trop pour quelqu’un qui voulait en savoir davantage. La jolie blonde haussa alors un sourcil lorsqu’il fit sa petite remarque. Cet homme n’avait visiblement aucun tabou en ce qui concernait cette période de l’histoire, et encore moins lorsqu’il s’agissait d’exécution. Elle n’était pas choquée, juste étonnée, mais au final de façon plutôt agréable. Ces gens, il est préférable de les avoir dans son camp que dans celui opposé. Elle finit par lui retourner un petit sourire, afin de montrer que son point de vue n’était pas aberrant.

« Ils n’auraient peut-être pas pu aller bien plus loin, c’est vrai… »

Elle pousse par la suite un petit soupir, en effet, parler de cette façon de membre de son clan, et donc de sa famille, n’était peut-être pas très politiquement correct. Mais si elle était restée à Kiri, c’est qu’il y avait une raison. Son regard retrouva alors celui de cet homme bien mystérieux qui lui plaisait bien au final, avant qu’elle hoche négativement la tête.

« Ne vous en faites pas. Nous ne pouvons pas changer le passé. Il est ce qu’il est, c’est vers le futur qu’il faut se tourner. »

Dit-elle de façon presque philosophique. Sôsuke le préoccupait toujours autant, et cet ouvrage ne semblait pas combler sa soif de connaissances à son sujet. S’il cherchait des données plus confidentielles, elles n’allaient évidemment pas être exposées publiquement, sauf erreur de leur part. C’est pourquoi, en cherchant assez brièvement du regard d’autres ouvrages peut-être plus intéressants pour lui, il en ressortit bredouille. Faisant alors une petite moue face à cette probable déception, la jolie blonde se permit de poser une main sur son épaule.

« Le plaisir était pour moi. Je suis navrée que vous n’ayez pas pu trouver votre bonheur ici. Parfois, le temps suffit à trouver les réponses les plus complexes. Et puis, souvent, les secrets sont de moins en moins bien gardés avec ce même temps. »

Dit-elle avant de retirer sa main amicale, pour laisser s’en aller celui qui semblait vouloir retourner vaquer à ses occupations.

« Si vous avez besoin d’autre chose, n’hésitez pas à me contacter, je pense que vous savez où me trouver. »

_________________
ISOGI ๑ Yuki Kaya 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini
Shinkirō no Xūen
Shinkirō no Xūen

ISOGI ๑ Yuki Kaya Empty
Mar 28 Mai 2019 - 16:40




« ISOGI »
回想
hâte ft. @Yuki Kaya



Comme son titre le laissait présager, la blonde pulpeuse au regard plus froid que les banquises Yukijines et pourtant doux et compréhensif était une interlocutrice éloquente et disposée à entretenir un dialogue intéressant.

Elle avait raison quant au futur et il signifia être sur la même longueur d’onde d’un simplement hochement de tête passif sans cracher le moindre mot, tant il n’avait rien à rajouter. Et pourtant le passé le définissait, sa très-chère et les siens perdus. Xûen n’avait aucune raison de vouloir savourer un hypothétique futur si ce n’était pour le rendre plus propice aux vies des siens, de ceux de Kiri, Kaze. Pour le Yûkan. Voilà pourquoi son individualité était si effacée.

Il ne s’effaça pas suite au contact, l’appréciant même pour ce qu’il était et écouta ses mots une lueur succincte traversant ses yeux mordorés. « De sages paroles. Ce n’est qu’une question de perspectives, après tout et je suis sûr qu’il est là, quelque part. » Lâcha-t-il tandis qu’elle enlever sa dextre, un sourire aux lèvres. « À m’attendre. »

Il n’était certes pas un optimiste mais bien peu de choses avaient résistés à sa détermination. Conquérir sa belle, défaire le premier Cercle, atteindre le grade d’Amiral, celui de Jônin…

« Voilà qui est très sympathique, je ne manquerais pas de compter dans mes alliées une femme telle que vous. » Doucement, il s’inclina poliment et le vent sembla se lever. En un battement de cil l’homme de chair et de principe venait de s’effacer en laissant retomber la fine brise dans l’endroit exigu, laissant au Mirage le loisir d’inhaler son parfum fruité tandis qu’il s’éclipsait comme à son habitude.

Le clan Yuki était un mystère et ses membres bien différents les uns les autres. Certainement qu’il faudrait compter sur sa cheffe pour composer dans le futur.



Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6062-moningusuta-no-xuen

ISOGI ๑ Yuki Kaya

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: