Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Enquête sur contrat [Amazones, Katsuko]


Enquête sur contrat [Amazones, Katsuko] Empty
Mar 9 Avr 2019 - 23:24
La Hyûga avait surveillé sa cible, en avait déduite son emplacement. Après quelques jours, elle était en mesure d'en savoir suffisamment sur elle pour arranger cette entrevue. D'où sa lettre. La kunoichi avait répondu "deux heures", ce que Toph avait deviné en lisant sur ses lèvres - une autre de ses techniques pratiques.

La suite avait été aisée. Accompagnée de ses deux amazones, elles avaient établi un périmètre de sécurité dans le vieux bâtiment, ainsi qu'une route pour s'échapper en cas de pépin. Toph avait gardé sa vigilance en maintenant sa technique de sensorialité avancée. Quand elle vint à sa rencontre, elle était déjà au courant et l'avait surveillé pour s'assurer qu'elle ne vienne pas accompagné de plus de deux personnes.

Elle était seule, ce qui la rassurait. Elle fit signe à ses deux camarades amazones que tout se passait comme prévue, et accueillit Katsuko en se penchant.

Bonsoir, informatrice. Cela fait un petit temps que nous ne nous sommes perdues de vue il me semble. Prenez place, je vous en prie.

Toph lui désigna une table très sommaire à sa gauche, avec plusieurs vieilles chaises récupérées dans l'immeuble. Rien de très folichons, mais cela ferait l'affaire pour cette entrevue. Après tout, elle n'avait pas envie de gérer cette entrevue de la manière forte, même si elle s'y préparait malgré tout.
Spoiler:
 

_________________
Enquête sur contrat [Amazones, Katsuko] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Enquête sur contrat [Amazones, Katsuko] Empty
Mer 10 Avr 2019 - 13:46
Katsuko s'était préparée rapidement pour rejoindre cet inconnu qui lui avait adressé une lettre pour la "convoquer" dans une usine désaffectée. La vampirette avait décidé qu'elle ne risquait rien, non par la présence de tentatives de la rassurer dans le courrier, mais dans le fait que la personne, si elle était véritablement capable de la surveiller ainsi, ne pouvait être liée au gouvernement. Ces imbéciles étaient bien trop à court d'argent public pour se permettre ceci désormais et la perte récente de leurs armes ne leur laissait pas trop de possibilités, leur mercenaire ayant échoué à les défendre.

Katsuko avait choisi de n'emmener personne avec elle, se considérant plus capable de fuir que n'importe qui d'autre dans les personnes qui étaient disponibles à ce moment. Et elle ne comptait pas mettre en danger le Prince pour quelque chose qui pouvait s'avérer être un piège. Avant de rentrer dans le bâtiment, elle fit quelques mudras pour trouver où était son recruteur, se dirigeant ainsi sans mal dans la ruine moderne pour arriver dans une pièce où elle découvrit enfin la personne qui l'avait contacté. Fronçant les sourcils quelques instants, elle fit ensuite un sourire narquois et, sans rien dire, elle s'installa sur une chaise et croisa les jambes. Toujours moqueuse, elle attendit d'entendre la demande de la jeune fille.

« Salut. Tu m'avais pas manqué tu sais. Alors, il est où ton seigneur Fujiwara ? Planqué à Iwa ? Ou dans un coin de la pièce avec sa sale bête ? Tu es venue toute seule comme une grande ? Non... Non, t'as fait un geste bizarre, t'as des amis. Rassure-toi, moi, je suis seule. Alors, pourquoi exactement tu voulais que je t'aide ? Juste te donner des infos sur le contrat ? Et pourquoi je le ferai ? Après tout, la dernière fois que t'es venue, c'était pour me voler un jouet qui aurait pu être utile pour moi. Et d'ailleurs, t'en as fait quoi ? Tu l'as cassé ? »

Moqueuse, elle se jouait de l'iwajine. Elle était en position de force, c'était elle qui détenait les informations. Quand bien même elle ignorait le sujet exact puisqu'elle savait malgré tout que l'autre voulait en savoir plus sur ce contrat.

« En plus, tu lis le Kunai Émoussé, t'as du voir l'article sur mon groupe. Tu sais que tu as encore fait du mal à un pays qui t'a rien demandé. Vous aimez bien vous acharner sur Ame pas vrai ? »

Comme souvent dans ses conversations, elle testait les limites de son interlocutrice. Et si, comme elle le pensait, cette dernière avait consommé pas mal de chakra pour pouvoir conserver une vision sur elle comme elle l'avait déclaré.

« Alors, chère Hyûga ? Vas-tu enfin te présenter dignement et faire une proposition décente ou vas-tu tenter de réitérer ton exploit d'il y a quelques mois ? Allez, dis-moi ce que j'ai à gagner à collaborer avec toi. J'aime bien savoir pourquoi je travaille. D'ailleurs, si tu permets, moi aussi je vais prendre quelques précautions. »

Elle fit alors quelques mudras lents, utilisant peu de chakra et ne créant rien d'offensif. Cette technique lui permettrait cependant d'en apprendre plus sur la jeune fille qui lui faisait face, ce qui pourrait bien l'aider en cas de problème.

HRP:
 

_________________
Enquête sur contrat [Amazones, Katsuko] 4MfBa8H


Dernière édition par Chinoike Katsuko le Ven 12 Avr 2019 - 12:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336

Enquête sur contrat [Amazones, Katsuko] Empty
Mer 10 Avr 2019 - 20:23
Le signe attendu de la Hyûga attira l'attention de la fille du vent. Elle s'était positionnée en hauteur dans le bâtiment en ruine et avait une bonne vision de ce qu'il pouvait se tramer dans les alentours. Cela faisait quelque heures à présent qu'elle pouvait observer la ville qui entourait le lieu de la rencontre sans vraiment aimer ce qu'elle pouvait y voir. C'était bien différent de ce qu'on pouvait trouver dans son pays à elle ou même le pays du fer, bien plus rural.

L'informatrice était donc là, et Toph se préparait à entamer la conversation. Elle analysa rapidement la personne qui pouvait se trouver en face de la Hyûga, et comme l'image du pays qu'elle s'était faite, elle n'inspirait pas vraiment la confiance. Plus que ça, elle était étrange sous bien des aspects.

Son hakama, plus gris que blanc maintenant, était toujours à moitié trempé par la météo du coin. C'était épuisant comme environnement et elle ne s'y voyait pas rester une longue période. Elle attrapa son yumi pour le mettre à l'épaule, pour enfin redescendre et rejoindre la petite réunion discrète qui avait commencé plus bas.


- Enchantée, Je me nomme Gabushi. Dit-elle en entrant dans la pièce, profitant que la discussion s'était brièvement éteinte pour faire preuve de politesse.

Elle allait rester à l'écart maintenant, c'était à Toph de jouer. C'était son contact et son plan, à voir comment les choses pouvait tourner. Bien sûr, elle restait sur ses gardes vu qu'elle était dans la même pièce que l'inconnue, restant à une certaine distance, proche de la porte de sortie et dos au mur.

L'observation de la diplomatie de la maitresse Jishin pouvait commencer.

_________________


Dernière édition par Ashikaga Gabushi le Ven 12 Avr 2019 - 23:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi

Enquête sur contrat [Amazones, Katsuko] Empty
Ven 12 Avr 2019 - 12:04
Cela faisait déjà quelques jours que nous nous étions installées à la capitale du pays de la Pluie. Pendant que Toph s’était chargée de traquer son contact et d’organiser une rencontre, j’avais parcouru les cieux recouvrant la ville sur le dos de Yuusuo pour en découvrir ses recoins. Malgré l’aide immensurable de mon mentor dans cette tâche, je n’avais jamais vu une ville d’une telle taille. Il était bien difficile d’en déceler les mystères. La nature était morte en ces lieux qui semblaient pourtant grouiller de vie, ne s’imposant aux humains qu’au travers de cette pluie incessante et implacable.

Pour la rencontre que nous anticipions depuis notre arrivée, je vins également accompagnée de Yuusuo. Je le laissai s’éloigner pour éviter d’augmenter la tension qui allait sûrement régner. J’accompagnais alors la jeune chuunin tandis qu’il allait s’occuper de voler autour du bâtiment, surveillant ses alentours. Habillée d’une tenue de pluie colorée pour enfant que j’avais acheté à mon arrivée, je dissimulais mon apparence et mes sabres au travers du tissu qui recouvrait mon corps et une bonne partie de mon visage. Je ressemblais ainsi bien plus à une gamine perdue dans un territoire hostile qu’à une Samouraï en pleine mission.

La sobriété était culturellement imbriquée dans le pays du Fer, mais les extravagances qui avaient lieux en ces terres me décontenancèrent bien vite et il me fallait m’y adapter. Je n’avais pas la même réputation que Toph ici et mon identité n’avait pas besoin d’être cachée aux yeux des autochtones, mais mes premiers jours à la capitale m’avaient déjà appris qu’il n’était pas bon se faire voir comme une touriste.

L’informatrice de Toph se présenta finalement au rendez-vous, se montrant naturellement méfiante, mais surtout impertinente. Ses mots étaient cinglants et démontraient une certaine remontrance envers ma coéquipière. J’ignorais les détails de leur précédente rencontre, mais cela correspondait bien à ce que nous avions prévu.

Bien que je restasse en retrait, préférant ne pas intervenir dans une conversation qui s’annonçait déjà très tendue, je suivis l’exemple de Gabushi en me présentant.

— Enchantée de vous rencontrer, je me nomme Hisa, du clan Nagamasa.

_________________
Enquête sur contrat [Amazones, Katsuko] 1535023072-ezgif-com-add-text
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

Enquête sur contrat [Amazones, Katsuko] Empty
Ven 12 Avr 2019 - 16:01
L'informatrice semblait aussi aggressive dans ses souvenirs. Elle mitrailla Toph de questions - cette dernière tint à répondre sur un seul point. Un point pour se positionner dans la suite de la discussion. La Chunin était quelqu'un d'honorable qui respectait ses promesses.

Je t'avais prévenue par lettre que trois nous serions. Trois nous sommes. Je n'ai pas pour habitude de mentir, bien qu'on ne puisse pas dire la même chose de tout le monde présent dans pièce.

A moqueuse, moqueuse et demie. Toph avait déjà établie que cette informatrice n'était pas du genre à dire la vérité. C'était compréhensible, vu sa fonction. Même si c'était aussi paradoxale, vu sa fonction.

Hisa et Gabushi entrèrent à leur tour dans la pièce. Fortes. A ses côtés. Toph ne tourna même pas la tête vers elles - ses alliées n'avaient jamais quitté sa vision du Byakugan et elle se savait en sécurité avec de telles personnes dans son dos. Par conséquent, elle n'avait pas été surprise et savait pertinemment leurs positions respectives. Quoi qu'il en soit, Toph était encore aux aguets, vérifiants que personnes ne s'approchaient de l'endroit. Dans les faits, rien ne poussait Toph à se présenter, sinon la courtoisie. Et la courtoisie était affaire de deux personnes.

Hyûga Toph. Je pourrais te demander ton nom, petite informatrice, mais je crains que tu n'y apportes pas autant d'importance que nous, et que cela ne soit qu'un label parmis d'autres.

Petite informatrice était une petite pique que la Hyûga se permettait devant les affronts répétée de l'informatrice. C'était d'autant plus drôle qu'elle ne devait pas être plus grande que la Hyûga. Toph laissa parler l'inconnue qui faisait preuve d'un certain manque de respects et de fake news. Ces médisances n'affectaient pas vraiment la chunin qui la laissa faire couler son venin. Elle avait d'autres chats à fouetter.

A toi de vivre dans tes propres illusions, petite informatrice, mais petit conseil. Ce n'est pas bon pour ton métier.

Iwa, et même Tsuchi dans sa globalité, n'avait simplement pas de contact avec Murashigure, et n'avait rien fait de mal à Ame. Elle pouvait penser ce qu'elle désirait cela dit, car elle venait de tendre une perche à la Hyûga. Elle semblait se soucier du sort d'Ame.

Mais ce patriotisme pour Ame n'est pas pour me déplaire. Car vois-tu, contrairement à ce que tu professes, nous ne sommes pas là pour semer le chaos et la zizanie. Nous accomplissons notre mission, et nous préférons le faire dans le calme et la discrétion. Et nous arrivons dans cette ville avec ce contrat qui attire tous les rénégats et pire malfrats du Yuukan. Et une de mes compagnes m'a soulever un point fort pertinent. Ce contrat risque de mettre le feu aux poudres à Ame, en commençant par imploser à Murashigure. Est-ce voulu par ta faction ?

C'était le premier vrai point à aborder ici. Que l'informatrice pensait ce qu'elle voulait. Elle avait le derrière sur un baril de poudre dans une maison en proie aux flammes et devrait s'en rendre compte. Collaborer était l'optimum pour tous. Enfin, ce n'était pas certain que cela devienne aussi catastrophique, mais c'était un risque surtout si le contrat n'était pas poussé par une des deux factions en poste. Car il n'y aurait personne pour les retenir avec une main-mise sur la récompense.

Et voici ce que je te propose, informatrice. Une collaboration. Nous cherchons une personne en particulier, attiré par ce contrat. Tu peux refuser de nous aider, et nous accomplirons notre mission. Ou, tu peux accepter, et nous accomplirons notre mission d'une façon qui sera plus efficace et moins dangereuse pour Ame et, pourquoi pas, moins coûteuse à ta faction.

Essentiellement, un pacte de non-agression contre des informations. C'était un deal comme un autre. Si l'informatrice refuserait, Toph chercherait à la manière un peu plus brutale, en balayant tout Murashigure de ses Byakugans - et en espionnant l'informatrice de manière plus poussée, peut-être des kages bunshins par exemple.
Spoiler:
 

_________________
Enquête sur contrat [Amazones, Katsuko] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Enquête sur contrat [Amazones, Katsuko] Empty
Ven 12 Avr 2019 - 19:08
Katsuko fit un simple sourire à la première tentative de Toph. L'information, c'était son domaine. Et cette gamine iwajine pensait qu'elle n'allait pas mentir ? Qu'elle n'allait pas travestir les informations ? C'est si mignon...

« Je ne te reproche pas de venir avec des camarades voyons. Je préfère juste voir les gens avec qui je traite. »

Elle fit un petit sourire à Gabushi puis à Hisa qui se montraient l'une après l'autre en se présentant.

« Voilà qui est mieux... Et tu as oublié mon nom ? Voilà pourtant une chose où je ne t'ai pas menti. Je me nomme Neiko, et cela n'a pas changé depuis la dernière fois. On m'appelle aussi Bellone en tant que lieutenante de Seichi, mais c'est secondaire. »

Elle eut un grand sourire face à la réaction de Toph quand elle l'attaqua un peu plus. Elle ne réagissait pas trop, ou plus exactement, elle ne fléchissait pas. Mais elle réagissait bien puisqu'elle tenta immédiatement une contre offensive.

« Tu veux pas me parler de ton gorille alors ? Ni de Deku ? J'aurais bien aimé avoir de ses nouvelles, c'est rare qu'on parvienne à me voler un homme après tout... »

Elle croisa les bras quand Toph changea de sujet. Voilà qu'elle redevenait sérieuse. Elle disait être là pour une mission, retrouver quelqu'un en rapport avec le contrat... Intéressant. Katsuko n'avait pas encore eu le temps d'en apprendre énormément sur le sujet, elle comptait bien rendre une petite visite au Collectif à ce sujet.

« Ce contrat n'a aucun rapport avec nous. Et je doute très sincèrement que le gouvernement y soit pour quelque chose. Ils sont incapables de protéger un arsenal ou d'atteindre un seigneur libre, ils n'ont aucune chance de parvenir à mettre en place un tel vol que celui qui a eu lieu à Kaze. Donc c'est un troisième groupe et ces enfoirés ont juste choisi notre pays comme terrain de jeu. Comme vous il y a un an. Une vraie petite manie. »

Elle eut un sourire moqueur avant de revenir au sujet principal.

« Mais j'ai beaucoup de contacts par ici et je comptais leur rendre visite pour en savoir plus. Ce ne sera qu'une question de plus. Quelle est cette cible que vous cherchez et pourquoi vous la cherchez ? Qu'est-ce qui vous fait croire que cette personne aurait un rapport avec ce qui se prépare ici ? »

Continuant sa technique d'analyse, Neiko se balançait un peu sur sa chaise, parfaitement relaxée. Elle n'avait pas peur de la situation. Elle ne leur avait donné que très peu jusque là, le trio ne pouvaient pas se permettre de la perdre. Et si jamais elles osaient l'attaquer, elles comprendraient rapidement que la vampire n'était pas n'importe qui.

« Votre homme m'intéresse aussi, donc j'accepte de vous aider si ce n'était pas clair pour vous. Mais garde en tête que le Collectif nous soutient. Donc ne fais pas n'importe quoi sinon nous ne vous laisserons pas sans punition adéquate. Je n'aime pas les menaces à demi voilées. Je pensais que vous l'aviez compris, mais si vous insistez, je devrais arrêter d'être laxiste. »

Croisant les bras, la jeune femme qui avait son arme à la ceinture observait le trio, attendant ses réponses. Sereine.

HRP:
 

_________________
Enquête sur contrat [Amazones, Katsuko] 4MfBa8H
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336

Enquête sur contrat [Amazones, Katsuko] Empty
Dim 14 Avr 2019 - 10:02
Et pourtant elle mentait quand même sur son nom. Encore une fois. La technique de Toph était formelle dessus. Mais elle ne s'en souciait guère. Cela confirmait juste ce qu'elle pensait de l'informatrice - qu'elle n'était pas tout à fait fiable. Ou qu'elle cachait son origine. Peut-être avait-elle un passé à oublier ou à dissimuler. Elle demanda également des informations sur Senku ou Denku.

Ce genre d'informations se monnaie dans le coin, j'ai cru comprendre non ?

Un petit sourire aux coins des lèvres. Senku n'était plus iwajin, et c'était une information qu'elle pouvait distribuer librement en théorie. Mais elle espérait piquer la curiosité de l'informatrice et, pourquoi pas, essayer d'en retirer quelque chose de plus dans leur deal.

L'informatrice parla, plus dans le sérieux de la conversation.

Toph eu la confirmation de ce qu'elle soupçonnait - Neiko travaillait pour la faction rebelle et non la gouvernementale. Cela n'allait pas changer sa vie ni sa mission, mais c'était important de savoir sur quel pied elle risquait de marcher et sur qui elle pouvait un tant soit peu compter en cas de problème. Parfois, simplement lâcher un nom avec beaucoup de conviction suffisait à ouvrir des portes. Que sa faction soit alliée au Collectif était aussi quelque chose d'intéressant à noter, car ce n'était pas un groupe inconnu dans le monde shinobi.

En outre, elle eu la confirmation du pire scénario - il y avait un troisième acteur en jeu. Cela n'était pas le Yoake, ils n'auraient aucune raison de s'attaquer à leur propre institution. Récemment on parlait beaucoup d'un certain groupuscule Tsukimono qui aurait fait exploser un convoi à Hi - et les rumeur circulaient qu'il s'agissait d'une Chokoku qui avait tout fait péter. Impossible pour Toph de ne pas penser à son sensei et à certains iwajins qui l'avait accompagné. L'Homme au Chapeau était une possibilité, bien que cela ne lui ressemblait pas. Un village voisin ? Un coup de Daiki ? La question était ouverte. Trop pour avoir des indices.

Cela ne plaisait pas à Toph. Même si Ame était composé de criminels en majorité, elle préférait éviter les massacres et l'instabilité dans la région tant que possible.

C'est inquiétant. On ne parle pas d'un simple terrain de jeu. J'ai déjà pu constater avec mon Byakugan que le nombre de mercenaires dans Murashigure a drastiquement augmenté depuis notre arrivé. Il va y avoir des débordements. La cupidité et l'avarice feront leurs premières victimes avant même le début de ce contrat. Et s'ils sont plus d'une centaine en ébullition, toute la population de Murashigure risque d'en faire les frais.

Même des shinobis de villages commençaient à arriver dans le coin. La situation devenait complexe. Toph ne regrettait pas d'avoir choisit de contacter Neiko-au-faux-nom. Mais il n'était pas question de trop lui en dire sur leur mission non plus. L'invasion de Tetsu devait rester secrète jusqu'au dernier moment. Elle se contenta du stricte minimum.

Nous cherchons un Bakuhatsu de Tetsu. Il est vraisemblablement déjà dans le coin mais la ville est grande.

Et ce fut tout ce qu'elle dit sur sa cible. S'il y avait plusieurs Bakuhatsu à Murashigure, elle n'aurait qu'à tous les voir les uns après les autres, mais elle penserait qu'il n'y aurait probablement que sa cible, et bien planquée. Neiko n'était pas stupide. Elle verrait un lien avec le pays de Tetsu, mais l'information était trop vague pour valoir quelque chose pour le shogun, ou pour lui indiquer une invasion.

Toph ne s'en faisait pas outre mesure pour leur mission. Mais elle préférait trouver leur cible avant ce fameux contrat. Une fois en action, il serait aisé de voir un Bakuhatsu maitriser des explosions dans un lot de mercenaires. Mais tout l'incertitude de ce contrat lui déplaisait. Si travailler avec cette informatrice pouvait lui permettre d'éviter cette incertitude, qu'il en soit ainsi. Elle pouvait même penser qu'elle était indispensable si elle le souhaitait. Il n'en était rien.

Juste plus facile. Et avoir un contact avec la pègre locale était utile.

Bien, je pense que nous pouvons travailler en ce sens. Nous ne sommes pas du style à faire des dégâts collatéraux, nous nous en tiendrons à notre mission et notre objectif. Je vous propose également un partage d'informations sur ce contrat. Je vais continuer d'enquêter de mon côté et délivrer des estimations sur les effectifs des nouveaux arrivés. Je vous offre ceci gratuitement en gage de bonne foi.

De cette manière Toph se rendait également utile à l'informatrice. Créer un tel besoin lui permettrait un semblant de protection, pour elle et ses deux amazones. En outre, si cela pouvait les aider à protéger les populations civiles et à mettre en place des mesures de préventions... C'était du win-win.

Et sachez que si vous voulez faire du commerce avec Iwa, nous disposons de certains contacts.

Toph disposait d'une liste avec des parchemins. Quelques lettres lui permettraient d'en faire commerce entre des iwajins et des amejins. Les taux ne seraient pas standard, bien entendu, mais qu'importe. L'important était de proposer ce service pour montrer leur bonne volonté. Et si l'informatrice était intéressée... Et bien elle saurait qui contacter.

_________________
Enquête sur contrat [Amazones, Katsuko] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Enquête sur contrat [Amazones, Katsuko] Empty
Lun 15 Avr 2019 - 1:24
La jeune vampire observa l'iwajine. Elle lui fit alors un sourire moqueur. Comme si payer lui faisait peur. Mais ce n'était pas le coeur du problème, et même pour de l'argent, elle doutait sincèrement que cette jeune Hyûga ne lui donne des infos sur un de ses alliés.

« Allons allons, tu vendrais ton seigneur ? Voilà une bien basse méthode. »

Passant au sérieux, elle haussa un peu les épaules. Inquiétant, oui et non. Prévisible à vrai dire. Ame était un ramassis de criminels, s'il n'y avait que Seichi et le gouvernement qui agissaient, ce serait inquiétant. Les autres devaient soit se positionner par rapport à eux -puisque Seichi avait largement prouvé sa capacité à faire changer les choses sur place- soit tenter de raffler le gâteau pour eux-même. Puisque s'ils restaient inactifs, ce serait bientôt Kadachi au pouvoir, qu'ils le veuillent ou non.

« Je m'attendais à ce que d'autres agissent, mais je ne m'attendais pas vraiment à cette méthode. Et je n'ai pas encore pu récolter d'informations à ce sujet. Je comptais aller voir le Collectif mais je n'en ai pas encore eu le temps et il me faudra encore quelques jours de préparation pour ne pas leur faire perdre du temps inutilement. »

Toph reprit la parole et lui indiqua finalement la cible précise, un Bakuhatsu.

« Quelque chose sur ce Bakuhatsu ? Un nom, un signe distinctif, un tic de langage ou gestuel, un accent particulier peut-être ? Un habillement ou un compagnon caractéristique ? Une petite description au moins peut-être ? Ou, à la rigueur, une date, sinon une période d'arrivée dans le pays ? Plus vous avez d'informations de base, plus ce sera facile et rapide de vous le retrouver ce gaillard, qui qu'il soit et qu'importe comment il se cache dans ce pays. »

Elle observa alors un peu la jeune fille et ses acolytes silencieuses puis soupira.

« Et tu m'as précisé de Tetsu. Il y a une raison particulière à ça ? Des évènements qui ont court ou ont eu cours dont j'aurais besoin de prendre connaissance pour mes recherches ? Je suis surtout centrée sur Ame et ses pays voisins, Tetsu est un peu loin et mon seul autre voyage a été à Wasure pour vous permettre d'apprendre ce qu'il s'y tramait. Ohana ne se balade pas toute seule pour des missions pareilles, heureusement pour les habitants du Yuukan sinon qui sait ce que vos camarades auraient pu tenté là-bas pour que la nouvelle ne se répende pas... »

Une petite pique accouplée d'une information sur sa propre personne et ses déplacements. Peut-être cela aiderait-il à délier les langues sur ce qu'elle semblait ne pas lui dire encore, pour quelque raison que ce soit.

« Faites de votre mieux alors, jeunes filles. J'ai une certaine haine envers les dommages collatéraux. En particulier ceux à l'encontre d'Ame. Pour ton information, tout est bon à prendre je suppose... »

En vérité, les hommes de Seichi faisaient déjà des calculs pour étudier combien de personnes étaient présentes, surveillant les différentes entrées principales de la ville. Une seconde estimation permettrait de recouper l'information et de la cadrer de manière plus certaine, c'était déjà ça. La dernière phrase de Toph la fit cependant éclater de rire, la vampirette ne s'y attendant absolument pas. Un rire franc, non moqueur pour une fois.

« Du commerce ? Tu as vu ce pays ? Allons... Laisses-nous déjà le sauver de sa ruine. On verra après pour le commerce. Mais je prend note de la proposition. Peut-être que si elle est toujours valable dans quelques années, elle intéressera le prince, une fois le pays redressé. »

_________________
Enquête sur contrat [Amazones, Katsuko] 4MfBa8H
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336

Enquête sur contrat [Amazones, Katsuko] Empty
Mer 17 Avr 2019 - 13:40
L'informatrice avait ses liens avec le collectif. Elle le confirmait dans ses propos. C'était toujours une information intéressante à disposer. Toph avait vaguement connaissance de certains dossiers les concernant - mais rien de dangereux pour Tsuchi ou Iwa. Ce n'était pas du bluff non plus, et elle semblait parfaitement honnête dans ses propos. Puis elle demanda quelques informations supplémentaires sur leur cible.

Informations que Toph aurait eu du mal à fournir, n'en ayant pas des masses. Et elle devait éviter de parler de l'auberge ou de sa soeur - en effet, cela permettrait en théorie de remonter jusqu'aux Amazones via une enquête. Non, le mieux était de se contenter d'informations pertinentes mais vagues vis-à-vis de la source.

Les Bakuhatsu viennent principalement de Tetsu - c'est un clan qui maitrise les explosions prenant source de leur propre corps. Celui-ci y était récemment, et est parti à Ame pour participer à ce contrat et ramener la récompense. Il devrait être dans le coin à Murashigure depuis au grand maximum quelques semaines. Il sait se battre et se débrouiller, sans pour autant être un guerrier de haute renommée. Je ne pense pas qu'il y en ait énormément de mercenaires qui correspondent à cette description et qui trainent dans le coin. Si vous le trouvez, faites-moi signe.

S'il avait été doué d'un énorme chakra, Toph l'aurait vu avec son doujutsu et ses techniques de sensorialité. Elle était également capable de percer certains camouflages. Soit il était plutôt médiocre et se perdait dans la masse, soit il était également capable de se dissimuler comme un expert. Le rasoir d'occram penchait plutôt dans la première possibilité. Ceci permettrait de limiter les recherches sans pour autant trop en dévoiler.

Bien malin qui penserait que chercher un Bakuhatsu de cette manière pouvait indiquer quoi que ce soit de la part d'Iwa.

L'informatrice fit une énième tentative de pêche aux informations. Toph n'y attachait pas trop d'importance. Elle avait déjà lu le rapport des évènements de Wasure. Elle était donc la garde du corps de la journaliste. L'information fut stockée dans la mémoire de la chunin. Elle ignora la pique, car la question était circulaire. Se poser des questions sur un passé alternatif ne pouvait rien apporter. Son daimo avait endossé toute la responsabilité de la situation et suite au vote, avait été maintenu à son status.

Et puis, une prison secrète ne dégoûtait pas Toph dans l'absolu. Elle comprenait le besoin de faire disparaitre des adversaires politiques. Elle était membre du Sazori, après tout. Ce qui était plus dérangeant étaient les dérives du système, notamment sur les tortures. Mais c'était un autre débat.

Une énième tentative d'intimidation. Toph ne l'écouta même pas complètement. Elle lutta avant tout contre l'envie de rouler des yeux vers le haut. Ame était un pays minuscule face à Tsuchi; Toph ne les craignait pas vraiment. Mais objectivement, ce n'était pas son style de faire des dégâts collatéraux non plus. Au contraire - son équipe d'Amazones avait été d'une précision chirurgical contre le Samourai Déchu. Ce n'était donc pas une concession qu'elle faisait ce faisant à l'informatrice. Elle offrait quelque chose qu'elle donnait gratuitement pour augmenter son capital sympathie auprès de l'informatrice. C'était une technique de négociation comme une autre, tout comme sa proposition d'offrir des informations.

Informations qu'elle controlerait au besoin, bien entendu. Mais elle comptait dans une situation nominale, obtenir la confiance de cette faction rebelle plutôt que sa trahison. De ce fait, elle devait se rendre utile pour éviter toute trahison de dernière seconde.

Ma proposition visait surtout des achats ou des ventes de parchemins typiquement. Cela reste un moyen rapide d'apprendre des techniques ou de se faire de l'argent. L'un ou l'autre peuvent être utiles dans la situation actuelle. C'est une entreprise de commerce par correspondance, simplement. N'hésitez pas à en parler autours de vous, ou à votre prince.

Toph regarda ses deux compagnons qui étaient restées silencieuses, puis se retourna vers l'informatrice - notant par ailleurs l'information sur ce fameux "prince". Son Byakugan ne voyait toujours personne de suspect dans les alentours. Tout avait été discuté et arrangé. Ne manquerait plus que de trouver ce Bakuhatsu et de trouver des informations sur ce fameux contrat.

Bien, je pense que nous pouvons clôturer cette rencontre.

Toph se leva et fit un petit salut à la Sanguine avant de faire mine à Hise et Gabushi de la suivre pour revenir à leur auberge. A moins que la petite Katsuko ne les retienne une fois de plus ?

_________________
Enquête sur contrat [Amazones, Katsuko] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Enquête sur contrat [Amazones, Katsuko] Empty
Dim 21 Avr 2019 - 11:27
Si Katsuko avait bien choisi ses mots jusque là, alors elle avait disséminé suffisamment d'informations à Toph pour que cette dernière lui fasse suffisamment confiance. Et elle ne risquait alors que peu une trahison des trois iwajines qui avaient tout intérêt à ce que ça continue dans ce sens puisque c'était ainsi qu'elles auraient leurs informations. Et elles savaient ce qui pouvait leur tomber dessus si elles se trompaient de méthode. En somme, elles avaient tout intérêt à ce que tout se passe bien.

« C'est... Peu d'informations ça, pour retrouver quelqu'un... Surtout que quelqu'un qui manipule les explosions aura sans doute évité de s'en servir, trop reconnaissable. Trop facilement traquable. »

Elle eu un petit sourire à l'absence de réponse face à sa question sur la raison du rapport à Tetsu. Juste parce que le clan vient de là hein ?.. Le monde se mettait en mouvement, elle n'était pas aveugle à ce genre de manifestation. Il devait s'y passer quelque chose, là-bas aussi. Ce Bakuhatsu était peut-être un témoin d'une incartade avec l'Homme au Chapeau ? Il était un peu partout celui-là et il causait beaucoup de soucis aux villages. Ou alors ça n'avait aucun rapport et il était juste un criminel qui s'était caché dans son clan avant de le quitter pour venir ici après avoir fait du tort à Iwa, comme Deku quoi.

Neiko secoua un peu la tête de gauche à droite en soupirant. Elle se reconcentra à la déclaration de Toph. Ainsi elle pensait faire du commerce par lettre ? C'était... Original. Typique de Tsuchi cependant, pays du luxe et de la profusion des marchandises. Non pas que Katsuko n'ait jamais connu ces choses, même si elle en profitait seulement quand elle n'était pas en mission ou dans l'arène en train de se battre pour sa vie et le plaisir des spectateurs du Colisée.

« Je vois... Commerce de luxe donc. J'en informerai le Prince, il verra ce qu'on fait à ce sujet. Et à qui on donne l'information que ce système est possible surtout. »

Laissant la Hyûga partir, Neiko se bascula un peu sur sa chaise, en arrière. Elle regardait le plafond, pensive. Elle repensait à tout cet échange et essayait de déterminer ce qu'il lui manquait pour agir.

« Dis-moi, Toph, comment je ferai pour te dire que j'ai trouvé tes informations ? Tu vas pas me surveiller tout le temps, parce qu'en plus d'être sacrément ennuyeux pour moi, tu risques d'énerver mes informateurs et on perdrait les chances de trouver ce qu'on veut. Et ça doit aussi te manger pas mal d'énergie. Et si t'en as plus, ce sera compliqué d'arrêter ce Bakuhatsu. D'ailleurs, il est fort ou pas ? Que je sache à quel point je dois m'en méfier et comment je dois agir. »

La vampirette la regarda et l'écouta répondre avant de reposer ses yeux sur Gabushi, armée d'un arc. Elle lui fit un léger sourire qui flotta un peu dans l'air.

« Et toi, Gabushi, t'es aussi une samouraï ? De quel clan pour être ainsi équipée, les arcs c'est pas l'arme la plus courante. Simple curiosité bien sûr, tu n'es pas obligée de répondre si tu as peur. »

HRP:
 

_________________
Enquête sur contrat [Amazones, Katsuko] 4MfBa8H


Dernière édition par Chinoike Katsuko le Lun 22 Avr 2019 - 1:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336

Enquête sur contrat [Amazones, Katsuko] Empty
Dim 21 Avr 2019 - 12:29
L'informatrice ne semblait guère convaincue de la faisabilité de la recherche. Ou au minimum, que cela serait difficile. C'était une réalité que Toph n'ignorait pas mais elle ne choisit de ne pas répondre. L'absence de réponses était une forme de réponse, en soi, mais face à une informatrice c'était le choix le plus judicieux pour ne rien laisser filtrer quand à la volonté du Conseil d'envahir Tetsu. Ou un quelconque indice qui permettrait de remonter cette piste. Que cela donne de potentiels maux de tête à la jeune femme face à elle, c'était que du bonus pour son petit plaisir personnel.

Après tout, si son Byakugan n'avait rien trouvé, rien ne serait simple. C'était assez logique qu'elle devait tenter avec ses amazones une méthode transversale. D'où leur présence à toutes en ces lieux.

Elle compris un peu mieux ce que Toph proposait en terme commerçant. Le message était passé, à voir si cela permettrait des échanges ou non à sa société mercantile. Elle n'avait pas besoin de parler des commissions ni des prix ici. Si la faction rebelle d'Ame était intéressée, elle reviendrait vers elle, tout simplement.

Katsuko demanda enfin comment les retrouver, ou les contacter. Toph se permit une petite boutade. Elle émit un petit rire avant de dire.

Tu es une informatrice compétente et tu as nos descriptions, retrouver l'endroit où on crèche devrait être un jeu d'enfant pour toi non ?

Elle eut un large sourire. C'était un peu facile sans doute, mais ce n'était pas fait avec de mauvaises intentions. Toph balaya l'espace devant elle de sa main et repris son air plus sérieux.

Boutade à part, je te transmettrais notre adresse d'ici quelques jours, si tu ne nous a pas trouvé entre-temps. Quant à la cible... Je ne l'ai jamais affronté ni observé à l’œuvre donc je ne peux pas m'assurer de sa force. Ce n'est pas une qualité facile à déterminer, je connais des genins plus forts que des jonins. Il faut s'en méfier bien entendu. Comme n'importe quel participant intéressé par ce contrat, et confiant en ses capacités. En outre, les Bakuhatsus ne sont pas connus pour leur cérémonie de thé, si tu vois ce que je veux dire.

Toph attendant à côté de la porte. Katsuko semblait s'intéressé à ses compagnons. Dans d'autres circonstances, la samourai du clan Hyûga aurait sans doute préféré ne pas laisser une telle opportunité se présenter. Néanmoins, par la jeunesse et son manque d'expérience, elle n'y prêtait guère attention et laissa la chunin en devenir tout le loisir de répondre et d'interagir avec l'informatrice.
Spoiler:
 

_________________
Enquête sur contrat [Amazones, Katsuko] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Enquête sur contrat [Amazones, Katsuko] Empty
Dim 21 Avr 2019 - 14:36
L'Ashikaga était restée silencieuse pendant la discussion, elle n'avait pas grand chose à dire ou faire de toute façon. C'était clairement une discussion entre la maîtresse Jishin et "quelqu'un" d'Ame. Peut-être n'était-elle pas habituée à ce genre de personne pour le moment, elle qui n'était qu'une fille des champs il y a peu encore. Mais Neiko était étrange de bien des façons, que ce soient ses manières particulières et éloignées de celles de Gabushi ou encore son discours malicieux et visiblement calculé pour son propre bénéfice, tout intriguait l'archère.

Un sujet en particulier vint perturber son observation de l'amejin, le nom du pays oublié avait tendance à capter l'attention de l'Ashikaga. Autant de part sa nature étrange que les évènements qui s'y était produit, il avait tendance à être évoqué en des situations graves et complexes. Elle ne comprenait qu'à moitié à l'époque où elle se trouvait dans la prison pour escorter le Tsuchikage qu'en vérité, c'était un moment important qui avait servi de levier pour déclencher d'autres évènements. La portée d'action des évènements de la prison lui échappait encore, mais elle cernait déjà un peu plus ce que pouvait signifier sa présence là-bas.
Neiko aussi, était là-bas. Elle n'avait pas pu faire attention à toutes les personnes des quatre coins du monde qui se trouvait sur place, mais le dilemme du kunai émoussé était bien présent dans son esprit. Ce n'était pas son choix, ca ne l'avait jamais été. Le Tsuchikage était présent et elle avait suivi ses ordres, évitant donc un conflit avec la personne qui était dans la même pièce qu'elle à cet instant, qui avait elle aussi joué les gardes du corps.

Le monde était décidément petit, elle ne pouvait que venir à cette conclusion en observant les joutes verbales que se lançaient les deux en face-à-face. L'objectif de Toph était accompli, son informatrice était apparemment décidée à les aider dans leur quête contre les choses que pouvait lui offrir Toph et la roche. C'était donc là le début d'une relation entre Iwa et Neiko, voir plus, en échange de son aide pour retrouver le Bakuhatsu en voyage dans son pays.


- Je ne suis pas samourai et je n'appartiens à aucun clan. Dit-elle en inclinant légèrement la tête vers Neiko en restant le plus humble possible. Je ne suis qu'une pratiquante de Bukijutsu et une fière genin d'Iwa. Elle releva la tête avec un sourire chaleureux, avant de prendre un ton bien plus décidé. Et je n'ai pas peur. Ce fut un honneur de faire votre rencontre, Neiko-san. Au plaisir de vous recroiser un de ces jours et encore merci de nous avoir accordé votre attention.
Point de doute quant à la position de Gabushi à propos de la situation, elle n'avait aucune envie de prendre le place de Toph dans une nouvelle palabre interminable.

Elle rehaussa son yumi sur son épaule, avant de tourner le regard vers la cheffe de l'équipe. Elle n'attendait pas une nouvelle conversation ou quelque chose qui retiendrait autant le groupe que Neiko-san dans sa nouvelle mission. Se replaçant intentionnellement comme une simple suiveuse de la situation, comme elle l'avait déjà fait plusieurs fois dans le passé, elle encourageait tout le monde à terminer l'entrevu dans les plus brefs délais en essayant de rester subtile et de ne froisser personne.

Pendant qu'elles étaient toutes là, à discuter, la cible était dehors quelque part. Et Tetsu était encore sous le joug du félon shogun.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi

Enquête sur contrat [Amazones, Katsuko] Empty
Mar 23 Avr 2019 - 9:08
Katsuko haussa un peu les épaules. Oui, les trouver n'était pas dur. Du moins si elles ne faisaient rien pour se cacher. La vampirette ne s'était pas encore penché sur l'apprentissage des techniques de détection de large zone, ayant préféré s'adonner à celui des techniques plus précises qui l'intéressaient plus particulièrement. Neiko hocha la tête quand la gamine reprit un peu de sérieux, utilisant des expressions bien étranges pour son âge. M'enfin, la jeune femme aux yeux rouge sang les connaissaient bien aussi, sans doute venait-elle d'un milieu noble tout comme elle.

« Je vois. Très bien, je ferai mon possible pour le trouver. Ça risque d'être un peu long avec si peu d'informations et s'il est assez malin pour se cacher, mais personne ne m'échappe très longtemps. »

Elle fit un sourire un peu mystérieux. Elle aimait bien laisser place à la réflexion des gens avec qui elle discutait pour comprendre ce qu'elle disait exactement, ce qu'elle pouvait sous-entendre même si elle n'avait pas d'arrières-pensées. Un jeu toujours amusant puisqu'il suscitait toujours des réactions intéressantes, certains prenant peur tandis que d'autres se mettaient sur leurs gardes, peu confiants. Ou d'autres encore ne comprennaient tout simplement pas ce qu'elle s'amusait à faire, c'était ceux-là les moins marrants.

L'archère prit alors la parole, surprennant un peu la sanguine. Elle haussa un sourcil. Elle l'avait jugé un peu vite. Entourée de deux autres jeunes femmes maniant apparemment le katana, elle était l'unique qui ne s'adonnait pasau maniement de cette arme. Elle aurait bien vu les deux samouraïs en gardes du corps de la petite Hyûga qui semblait avoir un certain statut avec la sureté qu'elle démontrait malgré son jeune âge. Ou peut-être était-ce juste son tempéramment très fermé bien qu'elle semblait être capable de s'accorder quelques écarts.

Gabushi semblait aussi moins stricte dans son comportement, souriant d'une manière bien moins contrôlée, factice. Neiko la trouvait plus humaine en ce sens. Mais ce n'était en aucun cas un indicateur de sa puissance, puisque la vampirette le savait bien, le caractère n'était jamais une donnée à rapprocher de la puissance sans quoi il y avait d'énormes erreurs à faire. Et à regretter. Elle sourit à son tour à la jeune femme, toujours un peu penchée en arrière sur sa chaise, les bras derrière la tête.

« Ok, ok... À la prochaine, jeunes filles. Je vous retrouverai quand j'aurais vos informations. Si vous avez besoin de me revoir plus tôt, vous pourrez me contacter au nom de Bellone à l'adresse où vous avez laissé la lettre. Si vous pouvez éviter de me regarder de la même manière, ça m'arrangerait. J'aime pas particulièrement être observée quand je me détend en bonne compagnie... »

Faisant un sourire amusé au trio, elle se leva et s'étira avant de remettre la capuche de sa tenue. Neiko leur fit alors un petit salut de la main avant de se retourner et d'enfoncer ses mains dans ses poches, rentrant tranquillement à la taverne de Seichi. Elle avait terminé sa technique d'analyse, elle n'avait plus besoin de rester près de la Hyûga. Baillant un peu, elle observa le ciel en traversant les rues de Murashigure.

L'avenir proche s'assurait incertain.

HRP:
 

_________________
Enquête sur contrat [Amazones, Katsuko] 4MfBa8H
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336

Enquête sur contrat [Amazones, Katsuko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Ame no Kuni, Pays de la Pluie :: Murashigure
Sauter vers: