Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Mask On (Tomoe)


Mask On (Tomoe) Empty
Mer 10 Avr 2019 - 0:17
Au coeur de la capitale du pays du feu, l'homme se pavane dans les multiples ruelles de la ville afin de trouver bonheur à son coeur; une auberge au sein de laquelle il pourrait profiter d'un repas digne de ce nom. Car depuis un certain moment, Hasegawa Satoshi parcourt les terres du pays à la recherche de criminel qu'il pourrait arrêter afin de sécuriser ce dernier. Puisque même si Hi no Kuni a été défait de sa vague criminelle à l'arrivée du Soshikidan, le binoclard connait les âmes sombres se trouvants éternellement à travers l'un des plus grand pays du Yûkan. Depuis plusieurs semaines, le shinobi s'efforce de rendre ces terres meilleures qu'elles ne le sont, afin de pouvoir enfin avoir un pays sûr. Un objectif des plus compliqués, lorsque l'ont connait les dangers presque irréels qui jaillissent à travers le monde depuis quelques années. Même depuis quelques mois seulement.

Toutefois, loin de Satoshi l'idée de braver ces derniers pouvant mettre sa vie en péril. Il est bien trop conscient des risques présents et pour le moment, il préfère ne pas y penser. Si les hommes souhaitants mettre ce monde à feu et à sang viennent à lui, alors il agira à ce moment-là. Mais pas avant.

Pour l'heure, le Hijin se contentera d'un bon bol de ramen. Histoire de se récompenser de ces nombreuses heures de marche. Alors entre les établissements privés, coûtant bien trop cher pour ce que s'est, puis les restaurant low cost, l'Hasegawa ne sait pas réellement s'il pourra manger de manière descente d'ici la fin de la journée. C'est donc sans trop s'attarder sur la devanture d'une bâtisse qui ne paye pas de mine à première vue, que le shinobi à la longue tunique blanche, pousse la porte de cette auberge.

À peine rentré, un premier constat se fait alors ressentir; l'odeur. Les effluves gustatives se dégageants des cuisines est alléchante, démontrant une certaine qualité des plats proposés par le chef aux commandes de sa brigade. Néanmoins, faut-il que la qualité proposé plaise à Satoshi, qui reste extrêmement critique et intransigeant lorsqu'il s'agit de nourriture. Malgré qu'il n'affiche pas un physique des plus gras ou propice à l'amateurisme de concours culinaire, l'homme n'apprécie pas manger quelque chose qui puisse le dégoûter.

« Bien le bonjour Aubergiste. J'aimerais déjeuner s'il vous reste une table disponible s'il vous plait.
Oh oui, on a ce qu'il faut ! Amaya, trouve une table pour monsieur et installe le. Il vous faut quelque chose à boire en particulier ?
Je ne serais pas contre une bouteille de saké et une carafe d'eau s'il vous plait. Merci. »

Un sourire joviale s'affiche sur le faciès de Satoshi, reflétant sa bonne humeur civile et son enthousiasme perpétuel à la vue de ce genre de situation. Mais ce visage est néanmoins une mimique, un masque qu'il s'efforce de tenir quotidiennement pour parfaire à la vie du bon citoyen. Car derrière le masque, se cache le démon.

C'est en suivant cette prénommée Amaya que l'Hasegawa est enfin installé, avant qu'il ne passe commande. Tout semble parfaitement bien se passer pour le moment, le mobilier et le personnel semble refléter une image positif des lieux, rassurant l'homme s'apprêtant à déguster leur ramen.

@Chôkoku Tomoe

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mask On (Tomoe) Empty
Jeu 11 Avr 2019 - 0:53
MASK ON
Hasegawa Satoshi & Chôkoku Tomoe
Cela faisait des heures que la possédée était dans ce lieu aussi classieux qu’onéreux. Enfin, tout devenait plus cher payé lorsque l’on dépensait tout en un soir. Tomoe ne savait même pas vraiment pourquoi elle avait jeté son dévolu sur celle-ci, si elle l’avait réellement choisie. Qu’importe, elle ferait au moins le bonheur de son propriétaire puisqu’après s’être rassasiée telle une ogresse, elle était à présent devant une coupelle de saké, la regardant droit… Dans le fond.

La jeune fille semblait d’extérieure très calme, trop même. En fait, c’était un torrent de pensées qui agitaient sa caboche. Devait-elle vraiment retenter l’expérience ? « Mais Fuji-sama, c’est immonde cette chose... » S’était-elle exprimée à sa table. Seule. Elle parlait bien évidemment de la boisson qui lui avait pour la première fois fait tourner la tête plusieurs jours auparavant. Elle l’avait rudement regretté le lendemain. Alors pour cette fois-ci il lui faudrait bien plus qu’un hommage à la feue Washi pour qu’elle porte le breuvage à ses lèvres. N’y avait-il donc rien d’autre qui faisait frémir autrefois la femme qui était son modèle ? La Chôkoku se mit à réfléchir un instant. Si bien sûr…

Elle se retourna pour appeler, bruyamment parce que le respect n’était pas son fort, le bras levé. « Je voudrais un jeu de carte et… Un adversaire ou deux ! » Dans quel ramdam la brunette s’était-elle encore embarquée. Au nom de Fujimi… Toujours pour elle. Son regard se perdit légèrement un temps sur un siège en face du sien, visualisant encore cette hallucination qui devenait de plus en plus récurrente. Celle d’une belle femme aux kimonos les plus apprêtés, faits de soie et de dorures. D’ailleurs, lorsqu’on la découvrait, jamais personne n’aurait pu croire un instant que son foyer résidait au milieu des sauvages, d’une faune hostile et d’une flore envahissante. Pays merveilleux d’Hayashi… Mais Tomoe se souvint également de cette farouche guerrière qui lui avait appris les prémices des arts ninjas. Une impulsion. Morte. Littéralement.

Attendant sans avoir de patience, chose qui la caractérisait depuis toujours, la Hannya regarda le jeu de carte qui fut posé sur sa table. Elle le prit d’une certaine assurance, mais n’en dit pas un mot de plus. Retrouvant la solitude, car visiblement personne n’était intéressé par ce petit jeu, cette petite mascarade qu’elle mettait doucereusement en place, elle se mit à soupirer avant de poser dans un fracas de pièce sa sacoche de ryôs. « Personne d’intéressé ? » Elle voulait ajouter le pari à la mesure. Un bluff qu’elle se découvrait, retraçant ce qu’elle avait témoigné de sa senseï. Tomoe n’était pas particulièrement douée en jeux de carte, mais elle devait bien trouver autre chose que l’alcool… A l’aveugle, la jeune fille tourna simplement la tête sur le côté pour glisser son regard sur une partie de la salle et ce fut sur un binoclard qu’elle s’arrêta, le dérangeant dans son repas. « Même pour de l’argent ? »
☾ anesidora

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6014-tomoe-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u880

Mask On (Tomoe) Empty
Jeu 18 Avr 2019 - 14:07
Le verre claquant sur le bois de la table à laquelle l'Hasegawa est assit, ce dernier constate de nouveau la présence de la prénommée Amaya, posant la commande qu'il vient de passer il y a quelques minutes de cela. Une bouteille de saké ainsi qu'une carafe d'eau. Souriant comme pour masqué son véritable visage sans âme et intérêt pour l'être humain, le Hijin remercie cette serveuse au doux regard avant de commencer à se servir un premier verre d'eau attendant une seconde fois que son bol de ramen n'arrive.

Une fois désaltéré, Satoshi débouche alors cette bouteille de saké de son bouchon de liège avant de s'en servir un verre. Regardant sa liqueur au fond de son crystal, il peut constater la perfection de ce liquide dont l'odeur n'est ni trop forte ni trop faible. Une sorte de perfection qu'il apprécie, à travers ses lunettes quelques peu salis par le voyage. Posant donc son alcool sur la table, le shinobi attrape ses lunettes par l'une des branches pour en nettoyer les verres grâce à un tissu de soie qu'il sort de l'intérieur de son kimono et qu'il secoue crûment.

C'est alors que son plat vient à lui, éveillant son appétit de par les odeurs et les couleurs qui s'en dégagent. Décrochant alors sa paire de baguette, il relate la qualité de ce plat en touillant son met avant de prendre une première gorgée de saké. Mais avant de pouvoir attaquer les choses sérieuses, un brouhaha retentit. Non pas que l'homme pensait être dans une auberge des plus calmes, il faut bien qu'un commerce soit vivant après tout. Mais un brouhaha singulier porter par la voix d'une femme arrive à lui.

Proposant une simple partie de carte à qui souhaite la défier, la jeune femme ne trouve cependant aucun adversaire. C'est alors qu'elle propose de l'argent, alors que cette dernière s'approche du binoclard. De l'argent ? Non pas qu'il n'en avait pas, mais s'il pouvait manger gratuitement en ce jour de retour à Yûgure, ce ne serait pas piqué des hannetons comme dirait l'autre.

« Une partie de carte hein ? Cela pourrait me distraire ... Mais je n'ai pas besoin d'argent. Cependant si je gagne, vous me payez ce délicieux repas que je suis entrain de déguster. Si je perds, c'est moi qui vous payerais alors de quoi manger à cette table. Cela vous parait-il convenable ? » dit alors l'homme à la tunique blanche, s'essuyant le coin des lèvres par sa serviette.

Car après tout, se distraire en mangeant peut être des plus amusants. Qu'il gagne ou qu'il perde, Hasegawa Satoshi aime jouer.



_________________
Mask On (Tomoe) 1555447471-sign2
悪魔はまだ暗闇の中に隠れています


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mask On (Tomoe)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: