Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

La naissance (ft. Team)


Ven 21 Juil 2017 - 13:47
Apparemment, pas de repos pour l'adolescent. Il n'eut le temps de récupérer totalement de sa blessure qu'il fut missionné pour prendre une équipe sous son aile. Kahei était encore en période de rééducation, tous les deux jours, il rencontrait un médecin qui l'aidait à reprendre du poil de la bête. En dehors de ses séances, il essayait lui-même de reprendre les bonnes habitudes avec sa main en métal. D'ailleurs, il n'eut l'occasion de remercier l'homme qui s'occupa de la création de la prothèse. Même son nom, il ne le savait pas. Un jour, il faudra qu'il lui rende la pareille. De toute manière, même s'il avait encore quelques problèmes au niveau de ses mouvements, rien de ne l'empêchait de faire partager son savoir à ses futurs élèves. Tout comme leur dicter des consignes. Cette première expérience allait sans doute lui faire du bien. Il se changerait certainement les idées. Puis, il pourrait en profiter pour se remettre au niveau en compagnie de ses frères d'armes. Alors même si on pouvait prendre méchamment cet ordre consistant à s'occuper de deux Genins avec son état actuel, ça restait bénéfique pour lui. Mais en dehors de sa petite personne, il ne fallait pas oublier les intérêts du villages. Kahei fut mis au courant du discours du Shodaime Raikage : Nara Seijiro. Le premier point qu'il aborda durant celui-ci se porta sur l'intrusion des deux individus. Parmi eux, il y avait bien évidemment le quarantenaire qui avait tranché la main du manipulateur de métal. Ce qui l'intéressait le plus était forcément cette fameuse enquête consistant à mettre la main sur ses deux criminels. Difficile de dire que le Chûnin mettrait de côté cette histoire. Bien évidemment, il la suivrait de très près et chercherait même à participer aux investigations si l'opportunité se présentait. Selon lui, c'était son combat, sa revanche, sa vengeance. Lorsqu'il revoyait son visage, il s’imaginait déjà à lui sectionner ses membres à son tour. Et pour négocier afin de prendre part aux recherches, il avait un argument tout de même solide : la connaissance, même minime de l'ennemi. Enfin bref, sa vendetta arriverait bien tôt ou tard.

Pour le moment, il fallait qu'il se concentre sur ses nouvelles responsabilités : celles de professeur. Autant le dire, il fut tout de même surpris d'apprendre qu'il aurait des personnes à sa charge. En dehors de sa reconnaissance en tant que ninja de classe moyenne et sa fidélité prouvée au village lors du soir tragique, il ne sait pas s'il en était véritablement capable. Déjà le premier point, son âge. Comment réagiront ses futurs élèves en apprenant qu'ils étaient plus vieux que lui ? Dans sa période actuelle, il n'avait clairement pas la tête pour des rapports de forces inutiles. Le deuxième, qu'est-ce qu'il allait bien pouvoir organiser ? Rien que pour cette journée, il n'avait rien prévu. Le dernier et le troisième point, sera-t-il un bon enseignant ? Cette première journée lui servira de test. Tout d'abord, il pourra voir comment le contact se fera. Ainsi, il sera en mesure d'avoir des réponses à ses interrogations et d'organiser différentes choses correspondants à tous.

Le lieu de rencontre donnait sur une aire d'entrainement. Une chose était sûr, aujourd'hui, le garçon ne comptait pas combattre. A la limite observer ses deux compagnons le faire, mais il ne prendrait pas part à un affrontement. Néanmoins, ce lieu sera souvent fréquenté par cette équipe. Alors autant commencer la rencontre là où ils se verront le plus souvent. Une seule entrée amenait sur ce terrain, Kahei se trouvait dos à elle. Vêtu de sa très longue veste qu'il n'avait pas porté depuis un moment, sa manche droite vide virevoltant au vent de cette matinée. Le regard vers les cieux, observant les oiseaux en plein vol, il attendait le regroupement de l'équipe trois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t25-metaru-kahei-terminee-et-corrigee http://www.ascentofshinobi.com/t626-equipe-3-rakkan-kumo

Ven 21 Juil 2017 - 17:28
Le parchemin expliquait que le jeune shinobi allait entrer dans une équipe de ninja. Il sourit, enfin il était intégré à une équipe. L'équipe allait être dirigé par un certain Metaru Kahei, il ne connaissait pas grand chose, même rien du tout, à son propos. Si ce n'est qu'il était chûnin. Shôran allait pouvoir s'améliorer, grandir et forger des liens avec l'équipe à laquelle il était affecté. L'équipe trois. Il n'avait plus qu'à s'y présenter, sur le parchemin tout était indiqué. Heure, lieu, date. La date était pour le lendemain, l'heure était placé dans l'après-midi tandis que le lieu de rencontre était donc dans une aire d'entraînement. Il ne manquait plus qu'un repos bien mérité pour ce soir, il fallait que le nécromancien soit en pleine forme pour pouvoir montrer à son professeur ce qu'il valait.

A vrai dire, le garçon eut du mal à trouver le sommeil. A la fois l'excitation et les questions l’empêchèrent de trouver le sommeil et de s'endormir paisiblement. Il avait hâte de montrer ce qu'il valait, mais il avait peur de se faire juger par sa capacité spéciale. L'Ombre avait été clair à ce propos, il n'avait pas à se cacher mais le monde n'était pas aussi conciliant que lui. Enfin, il verrait bien. Le sommeil le prit alors.

Le réveil sonna. Il était onze heures. Un bon repos pour être en forme, il allait enfin commencer sa premier journée au sein de l'équipe trois. Le nécromancien s'était habillé avec ses vêtements habituels et il se rendit alors à l'aire d'entraînement. Sur place, il remarqua donc un homme le dos tourné à la route principale. Il s'approcha, avant de prendre la parole.

« Bonjour. Je suis Aami Shôran, genin dans votre équipe. Enfin, si vous êtes bien Metaru Kahei ? Parce que sinon... La honte, j'me suis trompé de personne. »

Il souriait, hâte d'en savoir plus. L'homme au dos tourné ne semblait pas plus grand en taille que Shôran, il avait hâte de voir le visage de celui qui allait être son professeur.

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Ven 21 Juil 2017 - 20:04
Je m’étirai calmement sur le rebord de la fenêtre. Je venais de passer la journée à m’entraîner. Avec l’arrivée du Raikage, et son installation à la tête du village, l’activité du village pour les missions allait bientôt prendre un tournant. J’en étais convaincu, et il fallait bien que je sois au top de ma forme pour y faire face. À peine avais-je franchi la fenêtre que Shikarin hurla mon nom dans les oreilles.

- T’es obligé de brailler comme ça à chaque fois… Qu’est-ce qu’il y a ?
- Un shinobi est venu apporter une missive pour toi, dit-il en me tendant le parchemin comme s’il n’avait pas entendu ma remontrance.

Je lus promptement le bout de papier. Sans que je pusse le contrôler, le sourire me vint aux lèvres. Je venais enfin d’être affecté à une équipe. J’étais d’autant plus intéressé lorsque je vis le nom de mon sensei. Metaru Kahei. Est-ce un pur hasard ou avait-il glissé mon nom ? Je le saurais sans doute demain. Le rendez-vous était pris, demain, midi pile, au niveau de l’aire d’entrainement.

- Alors c’est quoi !?
- J’ai été assigné à une équipe, on verra ce que ça donne demain. Tu commences l’académie toi, c’est tout aussi important. Il n’y aura pas que des Nara là-bas, tu auras intérêt à te tenir.

Quand j’y pense… Ce Kahei doit avoir l’âge de mon frère et il est déjà Chûnin. Chaque clan, ne faisait pas forcément pareil pour élever ses jeunes, s’était intéressant. C’est aussi ce qui faisait le charme et la diversité de Kumo. Mais désormais, même si je n’étais pas encore de la voie que je voulais emprunter, j’étais de plus en plus sûr d’une chose. Je souhaitais vraiment devenir un shinobi talentueux, sur qui l’on pouvait compter.

Le lendemain, l’entrée à l’académie de Shikarin, fut mouvementée. Comme à son habitude, il ne s’était pas pressé et on avait pris beaucoup de retard. J’avoue que j’ai vraiment du mal à le cerner celui-là des fois, pourtant, je le connais mieux que quiconque.
Je courrais à toute allure dans les rues de Kumo. Cette andouille de Shikarin avait encore réussi à me mettre en retard. Je crois que je n’ai jamais couru aussi vite de toute ma vie. En arrivant à la hauteur de l’aire d’entraînement, je reconnu le Metaru qui parlait avec quelqu’un. Merde. Je n’avais pas réussi à rattraper mon retard malgré la course. Doucement, afin de reprendre mon souffle, j’approchai pour me présenter à eux.

- Bonjour. Je suis navré, je vous présente toutes mes excuses pour le retard.

Je gardais mes deux interlocuteurs avec gêne, puis je tournai mes yeux vers la personne avec qui discutait le manipulateur de métal, pour me présenter à lui, puisqu’on ne se connaissait pas.

- Je suis Nara Shikarai, enchanté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t345-fini-nara-shikarai http://www.ascentofshinobi.com/u279

Ven 21 Juil 2017 - 20:49
Une première personne venait d'arriver au sein du terrain. Le nécromancien, du nom d'Aami Shôran. Kahei eut l'opportunité de choisir lui-même ses élèves. Alors en se renseignant un peu plus sur les Genins disponibles pour être assigné à une équipe, le garçon attira vite son attention. Non pas spécialement à cause de son profil, mais plutôt de ses capacités. Non, il ne voulait pas profiter de cet élève et de son pouvoir à ses fins personnels. Le manipulateur de métal adorait découvrir de nouvelles choses. Que ce soit au sein même de son propre village ou à l’extérieur. L'art que maîtrisait Shôran était une première pour le nouveau professeur. Toujours dans son optique de soif de savoir, il ne pouvait ignorer cet individu. Il voulait en apprendre plus, autant sur sur la maîtrise des morts que sa personne. D'une part, comment fonctionnaient réellement ses techniques ? D'une autre, quelle limite pouvait-il atteindre ? Ce pouvoir devait regorger bien des mystères. Si l'utilisateur serait en mesure de ramener le cadavre d'un grand shinobi à la vie et d'utiliser ses propres atouts, nul doute qu'il serait une personne très puissante. Mais qu'en était-il de son caractère ? Il est vrai que jouer avec les morts pouvait donner d’innombrables clichés. Du genre à être froid, distant, mystérieux. Ce genre de traits qui feraient de lui une personne souvent isolée rejeté par les villageois. En conséquence, il souhaitait voir et surveiller sa progression. D'ailleurs, Kahei aura la chance de le faire en tant que son supérieur. Autant ce pouvoir pouvait être puissant, il pouvait attirer les plus mal intentionnées. Désormais, c'était son rôle de veiller sur lui.

« Bonjour Shôran. C'est bien moi, nous allons attendre quelques minutes le temps que notre camarade vienne. » — Des paroles sans prendre la peine de tourner le regard vers son premier élève. Comme à son arrivée, il resta figé en observant devant lui. Sans doute devait-il être dans ses pensées.

Puis rapidement après la venue de Shôran, ce fut au tour d'un manipulateur d'ombre de venir. Nara Shikarai. Celui-ci, il le connaissait déjà. Il l'avait rencontré pendant qu'il s'entraînait avec ses projectiles. C'est justement en lui venant en aide qu'une relation commença entre ses deux personnages. Le garçon se rappelait de son commentaire, qui disait de lui du bon en matière d'enseignement. En apprenant qu'il devait créer et diriger une équipe, il savait d'ores et déjà qu'il allait prendre Shikarai à ses côtés. En choisissant quelqu'un qu'il connaissait plus ou moins, il pouvait se sentir à son aise.

« Bonjour Shikarai. Ne t'excuse pas pour ton retard. » — Le garçon se tournait une fois la venue du deuxième élève. Il fit un signe de tête avant de prendre la parole. La journée pouvait donc commencer.

« Très bien. Comme vous avez dû le voir sur l'ordre de mission, je suis Metaru Kahei. Désormais, nous formerons ensemble l'équipe numéro trois de Kumo, aussi appelée Rakkan. » — Un court blanc se marquait pour assurer sa transition. « Cette journée servira à nous connaître un peu plus tous les trois. Même si j'ai vaguement pris connaissance de vos profils, je ne vous connais pas réellement. Vous pouvez dire ce que vous voulez, néanmoins j'aimerais entendre deux points. » — Il leva sa main gauche, en dressant son index. « Quel est, ou quels sont vos objectifs ? Que ce soit au sein du village ou même en dehors. » — Vint ensuite le majeur. « Comment percevez-vous notre monde ? »

La première question consistait à savoir jusqu'à quel point les deux pouvaient être ambitieux. Jusqu'à quelle échelle désiraient-ils s'élever ? La deuxième, tout simplement connaitre leur vision des choses sur le monde actuel. Cela lui permettait de savoir s'ils pensaient comme lui avant son incident.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t25-metaru-kahei-terminee-et-corrigee http://www.ascentofshinobi.com/t626-equipe-3-rakkan-kumo

Sam 22 Juil 2017 - 13:41
A son arrivée, le chuunin ne s'était pas retourné. Faisait-il exprès ? Ou alors, il ne l'écoutait pas du tout. Le nécromancien restait là, alors que Kahei le salua ajoutant qu'ils allaient attendre le dernier camarade à arriver. Qui était-il ? Un autre genin, il le savait. Faisait-il parti d'un clan ? Bien des questions tournaient dans la tête de Shôran. Il s'attendait à tout, vraiment. L'autre personne arriva avec quelques secondes à peine de retard, Shô tourna son regard sur lui. Il avait les cheveux noirs et longs, retenus par un bandeau avec un symbole. Il avait la classe, quand même. Il se présenta au nécromancie en tant que Nara Shikarai. Ainsi, il ne doutait pas que le symbole sur son bandeau était celui de son clan.

« Aami Shôran, salut ! »

Il sourit, ravi que l'équipe comptait en son sein de bons éléments. Un Nara, un Metaru et un nécromancien. Un sacré mélange. Après que le manipulateur d'ombre se soit présenté, ce fut au tour de leur chef de groupe de prendre la parole, enfin. Alors, le regard gris du nécromancien se posa sur lui. L'équipe numéro trois, appelée Rakkan. L'optimisme ? Cela convenait parfaitement au nécromancien. Il avait toujours été quelqu'un de positif. Il fallait désormais se présenter, maintenant que Shôran était arrivé en premier, il décida de prendre la parole.

« Alors, je suis arrivé à Kumo, il y a deux ans. Avant cela, j'ai toujours vécu seul avec ma famille. Un village de pas même dix habitants. Quant à mes capacités... Je... Je veux me spécialiser en Sensorialité ou Taijutsu. Je ne sais pas, pour l'instant je suis heterogène quant à tout ça. Mon objectif est d'intégrer une Unité Spéciale afin de protéger le village. Et d'apprendre à gérer certaines capacité. » Il fit une légère pause, avant de reprendre. « Ensuite. Le monde est vaste, je ne connais pas grand chose à part le Pays de la Foudre et celui du Feu. J'aimerai tout visiter, que tout les conflits s'arrêtent. C'est sûrement utopique, mais c'est mon rêve. »

Là, il s'arrêta de parler. Le nécromancien ne voulait pas parler de sa capacité spéciale, il ne voulait pas effrayer ses deux nouveaux équipiers. Il ne doutait pas un instant que le Metaru connaissait son secret. Personne ne le savait, mis à part le Shodaime Raikage et Shizume, le marionnettiste. Maintenant, il était temps au Nara de se présenter.

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Sam 22 Juil 2017 - 15:20
En approchant, je remarquai que Kahei était en fait de dos, je n’y avais pas fait attention au départ, car il était partiellement caché par l’autre interlocuteur. Celui qui allait être élève avec moi, se présenta en tant que : Aami Shôran. Il n’avait pas le nom d’un clan, du moins, pas un dont j’avais connaissance, cela m’intéressa d’autant plus pour savoir qui il était.

Le manipulateur de métal me salua alors sans perdre plus de temps, en m’indiquant qu’il n’était nécessaire que je m’excuse. Puis finalement, il se retourna enfin, et présenta sa personne, ainsi que notre équipe, l’équipe trois, l’équipe Rakkan. Cela correspondait plutôt bien avec ma manière de voir les choses, pensais-je. Cette première visait à apprendre à nous connaître, d’après Kahei, cela me sembla logique. Cela dit, il allait falloir parler un peu de soi, ce qui n’était pas forcément mon fort.

Il souhaitait plus particulièrement que l’on précise deux points. Assez théâtralement, il leva alors son poing gauche, et en dressa son index. Cela me surprit un peu, lors de la séance de lancer, il avait eu l’air d’être droitier, ce n’était donc pas très naturelle qui lève cette main, mais je n’y prêtai guère attention, me focalisant plutôt sur ce qu’il indiqua. Tout d’abord, il voulait connaître nos objectifs, puis il leva son majeur pour le second point, qui réclamait notre vision du monde.

Sans perdre de temps, Shôran commença, même si j’allais forcément devoir le faire moi aussi, cela m’arrangeait assez qu’il prenne les devants. Il présenta brièvement sont histoire avant d’enchaîner sur les objectifs demandés par Kahei. Il marqua une hésitation en parlant de ses capacités, je sentais une pointe de nervosité ou bien de gêne, avant qu’il se reprenne. Il n’avait sans doute pas tout dit. Cela se confirmait un peu pour moi, lorsqu’il évoqua ses objectifs, il souhaitait entrer dans une Unité Spéciale pour protéger le village, et aussi, apprendre à contrôler « certaines capacités »… Hum… Lesquelles ? Pensais-je. Il marqua une courte pause, avant de dépeindre sa vision du monde, elle était très proche de la mienne, cela me rassura.
C’était à moi de parler. Qu’allais-je bien pouvoir raconter ? Bon, il fallait que je me lance avant que le blanc laissé soit trop long, et crée une quelconque gêne.

- Comme nous allons faire équipe, même si je n’aime pas spécialement en parler, je crois qu’il faut que vous sachiez que je suis orphelin et que je vis avec mon petit frère depuis une dizaine d’années. Mes parents se sont fait tuer lors d’une mission au Pays du Feu. Je ne suis pas quelqu’un qui parle beaucoup, mais lorsque je parle, je sais rarement faire court. Mes objectifs, vaste question, j’ai envie de devenir bon, très bon, dans le but de servir mon pays et le Shodaime Raikage, du mieux que je le peux. Moi aussi, je pense que pourrait être intéressé pour rejoindre une Unité Spéciale.

Je laissai un petit temps pour que mes interlocuteurs et moi puissions respirer un peu.

- Je n’ai pas l’habitude de porter un quelconque jugement sur les autres, sans les connaître. Je crois qu’il y a suffisamment de conflits en ce monde, qu’il soit encore souterrain ou en pleine lumière, pour ne pas en rajouter. Malgré cela, je suis emplie d’espoir pour le futur et la paix, tout comme toi Shôran.

_________________

ߦ Team Rakkan 雷雲 #40826d ߦ
thème de Shikarai

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t345-fini-nara-shikarai http://www.ascentofshinobi.com/u279

Sam 22 Juil 2017 - 16:27
Place aux présentations, accompagnées des objectifs, tout comme la vision de ce monde. Le nécromancien venait d'un petit bourg et désirait se perfectionner dans les domaines du corps-à-corps et sensoriels. Le Nara lui fit part de sa situation forte malheureuse. En effet, lui et son petit frère étaient orphelins. Même si l'adolescent ne traita pas de ses deux sujets sur le moment, il serait faux de dire qu'il s'en foutait. Sûrement allait-il se servir de ses informations dans le futur. Étonnement, les deux élèves semblaient se rejoindre aux vues des réponses données. Tout d'abord, il y avait Shôran. Son objectif était clair : intégrer une unité spéciale dans le but de défendre sa patrie. Puis Shikarai laissait aussi dégager un intérêt pour ce groupe d'élite. Néanmoins, Kahei ressentait comme un doute pour le manipulateur d'ombre. Comme s'il n'était lui-même pas convaincu de cet objectif. Depuis le discours du nouveau dirigeant du village, Nara Seijiro, le sujet de différents groupuscules formés pour remplir différentes missions capitales faisaient fureur. On en parlait tellement que c'était limite devenu à la mode. En même temps, on parlait de ninja d'élite. Autrement dit, parmi les meilleurs shinobis du village. Que ce soit dans un domaine précis ou en général. Tout cet engouement autour de ses unités était donc logique et compréhensible. Si on aspirait à devenir quelqu'un de fort, d'influent, d'important dans le village, ce choix de carrière semblait être le meilleur. Si les deux élèves avaient les idées claires, il ne restait plus qu'à avoir de la motivation pour les accomplir.

Quant à la perception de ce monde, là aussi ils se rejoignaient. Une question pouvant être difficile à traiter. En même temps, ils ne connaissaient réellement que le village des nuages. Et encore, même Kumo avait ses propres mystères. Quant à leur connaissance du Pays du Feu, elle devait être minime. En revanche, un seul et même avis ressortait de la bouche de ses élèves : la paix. Même s'ils étaient conscients des conflits dans le monde, -d'ailleurs Kumo venait d'être un le parfait exemple avec les élections- ils croyaient en la paix. Autrefois, le manipulateur de métal pensait tout juste comme eux. Depuis son affrontement au sein de la Raffinerie, cette vision s'était complètement évaporée.

« Vos objectifs sont clairs. C'est une bonne chose. Mais la question est : jusqu'où êtes-vous capables d'aller pour les réussir ? La vie vous réserves bien des obstacles. Serez-vous capables de tous les franchir ? » — Puis en marquant une courte pause, il reprit ses paroles sur un ton plus glacial. Le même que son ex-mentor lorsqu'il lui avait rappelé la dure réalité de ce monde. « Ce monde est en réalité rempli de monstruosités. Nous sommes tous trois des shinobis, mais connaissons-nous réellement les enjeux de ce rôle ? Mon ancien professeur m'avait dit une chose : forge ton mental pour le jour venue. Ce jour est d'affronter ce moment fatidique et ne pas fléchir face à la dure réalité qui compose notre monde : celle de la mort que tu coïteras en tant que shinobi de Kumo. » — Des paroles prononcées par Suzuri Shinobi. L'ensemble des phrases n'étaient pas exactes, mais le message restait le même. Kahei vint ensuite à ouvrir sa longue veste, laissant apparaître son bras droit qu'il avait jusqu'à ce moment caché. En pliant le coude, il observait sa prothèse faite en métal. « Je pensais comme vous. Mais la réalité est que même en période de paix, il y aura des conflits. Si je vous le dis maintenant, c'est car je ne prenais pas encore conscience des paroles de mon professeur. Jusqu'à ce jour.. » — Il restait figé sur cette nouvelle main, qui lui rappelait à chaque fois sa faiblesse. Qui lui rappelait les paroles de Shinobi qui lui disait de ne pas fléchir au moment opportun. « Shôran. Shikarai. Soyez forts. Car vous, tout comme moi, n'êtes pas au bout de vos surprises. » — C'est sûr une ambiance glaciale qu'il avait laissé ses élèves, sans les aider à rebondir sur le sujet. En se souvenant cette tragique soirée, le garçon s'était complètement perdu dans ses pensées.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t25-metaru-kahei-terminee-et-corrigee http://www.ascentofshinobi.com/t626-equipe-3-rakkan-kumo

Sam 22 Juil 2017 - 16:58
La présentation de Shôran avait été faite, il avait préféré cacher le fait d'être nécromancien. Il ne pouvait pas nier que Shôran ne faisait encore pas confiance à ses deux nouveaux coéquipiers pour tout lui avouer. Comment allaient-ils réagir si leur camarade était capable de ramener les morts à la vie ? Combattre à l'aide de morts-vivants ? Le nécromancien avait encore une fois cette petite hantise d'être rejeté à cause de ses pouvoirs. Il avait bien besoin de temps pour juger si Kahei et Shikara étaient apte à entendre tout cela. Pour revenir à la réalité, le manipulateur d'ombre expliqua à son tour sa petite histoire, ses objectifs et sa vision du monde. D'une oreille attentive, le nécromancien écouta alors ce qu'il avait à dire. Il avait un frère, et ils étaient orphelins. Triste nouvelle, ses parents étaient décédés lors d'une mission pour le Pays du Feu. Son objectif était d'être très bon pour le Pays. Sa vision du monde était similaire à la sienne, il sourit. Ce serait une belle équipe avec des visions pareilles.

Le nécromancien tourna ensuite son regard sur leur senseï. Il était clair : malgré nos objectifs clairs, il y aura également des obstacles. Shôran en était conscient. Le professeur continua à parler, mais cette fois ci, il semblait plus sombre. Plus ténébreux. Il se déshabilla, exhibant une main... faite en métal. Ainsi, le nécromancien comprenait où Kahei voulait en venir. Même si aujourd'hui, le village semblait en paix, il y aura toujours des conflits où la mort et les blessures graves seraient présentes.

Kahei était dans ses pensées. Le nécromancien s'avança, pour prendre la parole.

« Le métier de shinobi n'est pas comme les autres. Nous savons déjà que pour arriver à nos objectifs, pour protéger le village et le pays, il faut savoir sacrifier certaines choses. Comme nos vies. J'en suis conscient, je suis prêt à payer le prix pour. »

Il regarda à la fois Kahei, puis Shikarai avant de regarder le sol. Là où les cadavres qu'il réanimait sortaient de leur sommeil continuel.

« Vous avez... perdu votre main pour protéger Kumo et le Pays. Vous pouvez en être fier. Aujourd'hui, nous sommes une équipe et plus nous sommes solidaire, mieux nos ennemis feraient d'éviter notre chemin. Je ne vous ai pas tout dit. »

Le discours de leur professeur lui faisait comprendre certaines choses. Cacher son pouvoir risquait de mettre en danger la vie de ses camarades. Ainsi, il leva son regard, prêt à tout dire.

« Je suis un nécromancien. »

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Sam 22 Juil 2017 - 18:30
Suite à la fin de ma prise de parole, c’est un tout autre Kahei que celui que j’avais rencontré il y a quelques jours auparavant qui prit la parole. Cela me troubla, habituellement, j’étais plutôt doué pour cerner la part visible des gens que je rencontre, sans pour autant bien sûr en présumer, mais tout de même, c’était surprenant, son regard n’était plus le même. A mesure qu’il parlait, mes constations se confirmaient, un froid désarmant enveloppait ses paroles. Était-il en train d’essayer de bousculer nos objectifs premiers pour mettre à jour la force de notre volonté à les réaliser ? Oui, c’était sans aucun doute. Je ne sais pas si ses questions attendaient vraiment de réelles réponses. Elles visaient sans doute à nous faire réfléchir.

A l’opposé même du nom de notre équipe, il dressa un constat assez noir de notre monde. Puis il cita les paroles de son ancien sensei. Je ne le savais pas encore, mais j’étais à deux doigts d’enfin comprendre pourquoi, sa vision semblait être bien différente de celle que j’avais eue de lui au premier abord. Il ouvrit sa veste en silence, dévoilant son bras droit. Ce n’était plus le même, il était fait de métal. Kahei observa son coude, et recommença à s’exprimer. Le ton de sa voix prenait une tout autre dimension avec cette relation. Cette lourde blessure… Oui, il l’avait sans doute obtenu ce jour-là, celui de l’intrusion, c’était bien lui dont parlaient les rumeurs.

Il nous expliqua que lui aussi, avant cet évènement, avait la même vision. Mais la paix avait aussi son lot noirceur. Rien n’était jamais tout blanc, voilà la leçon que voulait nous transmettre le jeune professeur. Il termina sur un message d’encouragement, un peu énigmatique, qui avec le ton froid qu’avait revêtu sa voix, prenait à mon sens une dimension assez dramatique. A cet instant, je pensai à ma famille, mes parents, mon frère. Kahei resta figé sur sa main, il semblait noyé par ses pensées.
Je me demandais ce que penserait mon père de tout cela, ce qui lui aurait répondu, qu’est-ce que je pouvais lui répondre moi, Shikarai Nara ? Qu’est-ce mon nouveau co-équipier allait lui, lui répondre ? Cette dernière question ne resta pas en suspend bien longtemps car le brun s’avança pour lui répondre. J’étais d’accord avec, cependant, ce qu’il disait rester des paroles, on avait beau avoir conscience de cela, il fallait souvent le vivre pour vraiment en saisir la profondeur. C’était l’épreuve auquel venait confronter le jeune Metaru.

Shôran repris la parole après nous avoir successivement regarder puis avoir planté son regard dans le sol. Je ne sais pas s’il tentait vraiment de réconforter Kahei, en tout cas, il reconnut à Kahei tous le mérite de son sacrifice pour notre pays. La fin de son discours fut pour le moins déroutante elle aussi.Il semblerait résolu à dévoiler quelque chose, et c’est ce qu’il fit. Sa faculté à lui, probablement celle qui l’avait fait hésiter quelques minutes plus tôt, était plutôt macabre. Mais je comprenais mieux, son hésitation était très compréhensible maintenant. Cela dit, pour moi ça ne changeait strictement rien. Je ne portais pas de jugement sur les gens. Il était peut-être nerveux en disant cela…

Même si je ne connaissais pas son âge, j’étais sans doute plus vieux que lui. Je n’étais pas le genre à prêter grande attention à l’âge mais dépensant aussi en taille mes deux interlocuteurs, je me permis de m’approcher un peu plus moi aussi. Puis, je m’autorisai alors une petite familiarité. D’abord envers Shôran, que je remerciais en quelque sorte de sa franchise, et à qui je signifiais que rien ne changer pour moi, en lui tapotant dans le dos.
Ceci fait, il faillait maintenant prendre la parole, et donner moi aussi mon point de vu.

- Il est vrai… Le monde est loin d’être tout blanc. Mais si un jour il venait à devenir noir, je crois qu’il ne le serait jamais non plus complétement. Le monde est juste fait de nuance de gris. La paix sera sans doute toujours une chimère. Pour autant, ce en je crois, c’est que même si jamais nous ne pourrons atteindre la paix absolue, que ce soit à cause des différentes sensibilités de chacun, des jalousies, et des conflits et de la haine que cela engendre. C’est que malgré tout cela, nous devons nous battre pour elle, quitte effectivement à y laisser notre vie.
Avant nous, les shinobis des générations qui précèdes, ont combattu en donnant leur vie pour une paix, même ne serait-ce qu’illusoire c’est vraie. Mais une vie sans problème ne serait pas une vie. Même sans les conflits humains, il y aura toujours une catastrophe pour nous rappeler à quel point notre vie est futile et insignifiante.


Je posai ma main dans le dos de Kahei en finissant :

- Vous êtes maintenant notre sensei. Apprenez-nous à devenir des shinobis accomplis, et à vivre et mourir en tant que tels.

_________________

ߦ Team Rakkan 雷雲 #40826d ߦ
thème de Shikarai

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t345-fini-nara-shikarai http://www.ascentofshinobi.com/u279

Lun 24 Juil 2017 - 0:22
Tout comme Suzuri Shinobi, l'adolescent se perdit dans ses propres paroles. Bien que la situation ne fût pas la même, il ne pouvait rien faire lorsqu'il discutait de nouveau de cet événement. Ce sentiment de faiblesse l'accompagnait depuis le moment tragique. Elle la suivait partout et lui rappelait ses torts à chaque fois qu'il regardait sa main métallique. La réalité de ce monde faisait même bien plus que le suivre, elle le hantait. Les cauchemars survenaient chaque soirs en répétant la scène, sans prendre fin. Comme si on voulait faire plier le garçon dans ses retranchements, le faire craquer en public. Même s'il essayait de profiter de toute cette souffrance pour la transformer en une force de frappe, rien n'y faisait. Une chose qui ne l'arrangeait pas forcément dans cette période de rééducation. Tout comme la période de professeur, avec des élèves qui attendaient quelque chose de lui. Mais pour le coup, ce fut grâce à eux que Kahei put revenir à la réalité. Bien que sa phrase laissait une ambiance glaciale, ils n'eurent aucune difficulté à rebondir dessus. Une bonne chose, signifiant une prise de conscience de la part du nécromancien et du manipulateur d'ombre. S'ils comprenaient le ressenti du Metaru, l'équipe partait sur une bonne note. Car tous les trois savaient ce qui pouvait arriver dans le futur. En conséquence, ils seraient aptes à se préparer face à ce monstrueux moment qui semblait obligatoire pour un shinobi.

Aami Shôran lui avait directement compris. Pour preuve, il se disait complètement conscient de devoir un jour donner sa vie pour sa patrie. S'ensuivit une révélation du moins surprenante, l'annonce de ses capacités à ses nouveaux frères d'armes. Si Kahei en savait un minimum sur le sujet lors de la sélection de ses élèves, ça ne devait pas être le cas du Nara. Une annonce qui avait le mérite d'être saluée. Après-tout, cacher ses compétences à ses frères d'armes n'était pas le meilleur plan d'action. Au contraire, cela montrait que Shôran ne leur faisait pas confiance. Le but de cette première journée consistait justement à se connaître les uns des autres. Pour le coup, c'était parfait. Bien que les paroles du professeur ne cherchaient pas à entendre des aveux.

Nara Shikarai lui rebondissait sur les paroles du manipulateur de métal. Selon lui, bien que le monde ne pouvait être tout rose, il ne pouvait pas non plus être tout noir. En notifiant notamment un point important : la sensibilisation différente des hommes.

« Tu viens de dire une chose importante, Shikarai. Si la paix n'existe pas, c'est tout simplement à cause de l'être humain. Cet être qui ne pense qu'à sa petite personne. Qui agit seulement dans le but de répondre à ses désirs. C'est le poison de notre monde. » — Une pause se marquait. « Enfin, je manque à mes obligations. Metaru Kahei. Ma vision sur ce monde, vous venez de l'apprendre. Quant à mon objectif.. » — Il refermait ensuite sa veste, adressant un dernier regard à sa prothèse avant de la cacher de nouveau. « C'est de montrer à un homme que désormais, je suis tout aussi clairvoyant que lui. » — En disant ça, il faisait référence au quarantenaire. La clairvoyance, ce fut un mot prononcé avant que sa main soit tranchée. Ainsi, celui qui désirait être reconnu par les siens, souhaitait désormais avoir sa revanche. « Réfléchissez à ce que nous venons de dire. Je vous contacterais prochainement. »

La rencontre assez courte s'achevait donc sur cette note.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t25-metaru-kahei-terminee-et-corrigee http://www.ascentofshinobi.com/t626-equipe-3-rakkan-kumo

La naissance (ft. Team)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: