Soutenez le forum !
1234
Partagez

Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]

Metaru Itagami
Metaru Itagami

Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Empty
Jeu 11 Avr 2019 - 14:12
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Ruelles_Iwa

Quelque part, le fait qu’il ne soit pas Kaminarijine d’origine pouvait être une excuse. Ce pouvait être la raison pour laquelle je ne l’avais point trouvé, ou n’avais point imaginé à la base qu’un utilisateur du Shakuton pouvait résider sur le territoire de Kaminari no sato, mieux encore, dans l’enceinte du village de la foudre.
Ce Kekkai me paraissait ci particulier, ci peu commun, ci rare que la simple idée de tomber sur lui au coin de la rue me paraissait fantasque, mais maintenant que j’avais vu le dossier du genin, tout faisait sens. Un originaire de Kaze no Kuni, le territoire le plus susceptible d’abriter pareille capacité, il ne s’était installé à Kumo que depuis quelque temps et avait finit par rejoindre les forces du village. Déjà quelques missions à son actif, la question était : comment étais-je passée à côté ? C’était bien simple… ces heures englouties à travailler mon chakra et la stabilité de mes affinités Katon Fuuton pour me rapprocher du Shakuton m’avaient demandé tant d’efforts et « énergie que j’avais fini par reléguer toute forme de paperasse au second plan.

Combien de temps cela m’avait-il pris pour le remarquer ? Remarquer que j’avais déjà vu ce visage, fin... vue, aperçu serait le terme le plus approprié. Lors de l’enquête pour déterminer qui avait assassiné cette pauvre jeune fille, je l’avais aperçu, mais il fallait dire que sur le coup, l’enquête se poursuivant et l’idée de laisser un criminel courrier dans les rues me prenant à cœur, je n’avais pas véritablement fait attention à son teint, légèrement plus sombre que la moyenne de Kumo. Quand bien même il n’était pas sûr que j’ai fais le lien avec l’impitoyable chaleur de Kaze no Kuni et encore moins avec les possibilités qu’il soit un Shakuton user…
Je l’étudiais encore cette nuit-là si je me souviens bien, ce Kekkai qui me paraissait aussi loin que mystérieux… enfin. Ceci dit… ne m’arrêtant pas pour autant une nouvelle question courait dans mes neurones accepterait-il d’enseigner pareille particularité à une parfaite inconnue ? Qui plus ai dans un pays qui n’était pas le sien ? Il était hors de question de lui forcer la main, mais je me sentirais aussi particulièrement superficielle de chercher à l’acheter. Ralentissant un peu, le regard froncé sur la photo du jeune home que j’avais en main, j’avais fini par douter.

Levant le regard j’étais arrivé à destination, levant lentement le regard sur le studio s’élevant sur quelque étage, reposant lentement celui-ci sur le rez-de-chaussée. Feuilletant de nouveau le dossier du jeune homme pour m’assurer de l’adresse de ce dernier, j’avançai lentement jusqu’à ce qui était supposé être la porte de son appartement, marquai une pause avant de finalement frapper.
J’avais des sentiments mitigés vis-à-vis de cette situation finalement, je ne savais plus trop comment réagir à tout ça maintenant que j’avais enfin une chance d’avance plus efficacement dans mon apprentissage du Shakuton. Quelque part c’était une excellente nouvelle, mais d’autre part, j’avais la désagréable impression d’avoir renoncé aux efforts que j’avais faits jusqu’alors. Journées de recherche et de pratiques que j’aurais pu éviter… je n’allais pas pouvoir m’enorgueillir d’y être arrivée toute seule…

Un sourire résigner alors que j’entendis des pas se rapprocher, je refermai lentement le dossier, et joignit mes mains dans mon dos tandis que s’ouvrait la porte. Sharrkan c’est bien ça ? fis-je en voyant son visage émerger dans l’encadrement de la porte. Metaru Itagami. Me présentai-je en inclinant légèrement la tête tâchant de me montrer aimable et accessible... n’allez pas croire, je savais ce qui se racontait dans mon dos… toute cette question de noblesse et de connaissances avec le Daimyo avait fini par se faire savoir, ce sans compter sur la notoriété que me donnait mon statut à la raffinerie…
Ne t’inquiète pas il n’y a rien de grave. M’empressai-je d’ajouter avant que ma présence ici ne soit d’une manière ou une autre alarmante. Je suis venu te voir pour une requête un peu plus… personnelle, si tu me le permets. Finis-je un sourire sur les lèvres.

Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Smiling_Ita_another_one

_________________
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  True_kuu

Ma Naïveté nous a perdu... ça ne se reproduira pas


Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Aho6

Mother of two beatiful Angels
Spoiler:
 


[ Merci pour les Kits Sazuka san<3 ]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami
Sharrkan
Sharrkan

Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Empty
Ven 12 Avr 2019 - 14:01
Je contemplais les vastes plaines verdoyantes qui s'étendaient jusqu'à l'horizon. Le vent agitait doucement les brins d'herbes, l'air était doux et agréable. Monté sur mon fidèle destrier, je fixais un point invisible devant moi, ne doutant pas un instant de ma destination. Avec un peu de chance, j'y arriverais avant le coucher du soleil. Je m'arrêtais néanmoins quelques instants pour abreuver ma monture. Rien ne pouvait perturber le calme apaisant du paysage. Rien, si ce n'est... des coups contre la porte. Contre la porte ? Comment c'était possible ? Je regardais autour de moi, mais je ne voyais rien qui pourrait ressembler à une porte.

[ Réveille-toi, quelqu'un frappe à la porte. ]

Forcément, c'était juste un rêve. J'étais toujours coincé à Kumo. La tête dans le pâté, je cherchais quelque chose à enfiler avant d'aller voir qui était la personne qui osait me réveiller à 14h du matin. J'attrapais un t-shirt et l'enfilait rapidement, sans pour autant trouver quelque chose à mettre en bas. Le contraire aurait pu passer, à la limite... Comment c'était possible de perdre un pantalon dans 15m² ? Je regardais sous le clic-clac, balançant les coussins dans toute la pièce, rien.

Soudain, ça me revenait ; j'avais tout mis à laver hier soir. En désespoir de cause et ne pouvant faire attendre plus longtemps la personne derrière la porte, je me ruais à la salle de bain pour nouer une serviette autour de ma taille. Une très jolie serviette d'ailleurs, qui venait de chez moi. Sans regarder de près, on aurait pu jurer que c'était une sorte de longue jupe tissée. Ca ferait l'affaire. Je vérifiais au passage dans le miroir que j'étais plus ou moins présentable. Fallait pas que ce soit pour des pubs ou pour répondre à une enquête, sinon ça me foutrait vraiment les boules.

« - Oui ? »

Je reconnaissais la femme sur mon palier. C'était celle à forte personnalité qui était venue enquêter sur le meurtre dans la ruelle, qui avait envoyé une hyène pour nous dire de nous taire. Elle était de la police ? Elle venait finalement pour m'envoyer en prison. Non, putain, je pouvais pas aller en prison en jupe ! Voyant sûrement mon air effrayé, elle m'assura immédiatement qu'il n'y avait rien de grave, qu'elle venait pour une "requête personnelle".

« - Euh... D'accord. Vous m'accordez une minute ? »

Je refermais vite la porte, sprintant pour rendre cet appartement un minimum présentable. Je remettais vite les coussins sur le canapé, balançant les habits sales dessous. Je ramassais les vêtements propres qui séchaient encore et les jetais dans la salle de bain, refermant la porte. Les restes de nourriture dans la poubelle, la vaisselle sale dans l'évier, un torchon par-dessus pour camoufler. Au passage, je passais un coup de peigne dans mes cheveux et avant de rouvrir la porte, je resserrais le noeud de ma serviette.

« - Vous voulez entrer ? »

_________________
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  D2tn
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 http://www.ascentofshinobi.com/u1005
Metaru Itagami
Metaru Itagami

Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Empty
Ven 19 Avr 2019 - 18:52
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Ruelles_Iwa

J’attendis quelque seconde sur le pas de la porte, entendant du mouvement à l’intérieur preuve qu’il était bel et bien présent, peut être était-il en train de ranger sa vaisselle et n’avais pas forcément entendu frapper ? Je patientai encore quelques instants avant de me décider à retaper, ceci dit je n’en eus pas l’occasion ; en effet les bruits de pas se rapprochant, je m’en abstins et constatai par moi-même le Kazejin apparaitre dans l’entrebâillement de la porte de sa demeure.
Un teint mate plus ou moins claire sur des cheveux argent, pour le coup il portait mieux cette couleur que Shuuhei. Je profitai de ce temps pendant lequel je le vis pour mieux apprécier l’apparence que j’avais précédemment ratée. C’était… différent, mais justement loin d’être mauvais, plutôt rafraichissant ; ironique lorsque l’on savait qu’il venait du désert, toujours était-il que ça changeait un peu de ces teints clairs pâles que je voyais tout le temps.

Alors que je dissipais les doutes qu’il pourrait avoir sur la raison de ma présence, j’eus un sourire amusé lorsqu’il me demanda quelque temps, pour à en juger par les bruits faire un peu de ménage chez lui. Jaunes… non… vert. Mais ils m’avaient semblé jaunes ; il devait probablement être de ces gens dont la couleur des iris changeait en fonction de la lumière. J’étais de ce même acabit avec les miens oscillant entre vert mer et cyan fonction des angles de vue…
Adossée contre le mur, les yeux fermés, entendant se multiplier bruits de raclement sur le sol, de vaisselle et de tintement métallique, j’en vins à me demander depuis combien de temps n’avait-il pas fait un peu de ménage chez lui. Sans surprise ça lui prit plus d’une minute, mais il finit par se représenter à moi avec une question … un peu en retard * Il aurait peut-être mieux valu la poser avant non … ? *

- Par égard pour ces efforts il serait mal venu de refuser cette invitation. répondis-je avec un sourire chaleureux avant de m’exécuter. Ojamashimasu…

Je tâchai de ne pas me montrer trop curieuse ou contemplative vis-à-vis de son lieu de vie, mais pour ce que je pus en voir il s’agissait d’un studio tout ce qu’il y avait de plus classique. Simplement le nécessaire vital, pas véritablement de personnalisation via œuvre d’art ou autre, il avait emménagé et laissé la demeure telle quel. Des enquêteurs auraient certainement pris ce manque d’implication à se créer un foyer comme une preuve qu’il serait possible de le voir partir un beau jour… espérons que non. Prenant place là où il me l’indiqua, je pris quelque secondes avant de me lancer.

- Beaucoup me connaissent et ne me voit que comme la dirigeante de la raffinerie du village, seulement … je suis aussi une Kunoishi, une Kunoishi qui comme de nombreux shinobis cherche à parfaire son art. me lançai-je enfin ; évitant de lui demander pourquoi il était en serviette.
Non ce n’était pas un pagne, c’était une serviette ; ayant passé un certain à kaze no kuni, j’étais consciente de ceci. À force de recherches et de travaux, j’ai fini par apprendre qu’il m’était possible d’employer un kekkai genkai différent du mien, un kekkai combinant les affinités que j’ai à ma disposition… poursuivis je tranquillement pour lui donner ne serait-ce que la base de tout ceci.

-… il s‘avère qu’avec le Katon et le fuuton, mes prédispositions se tournent naturellement vers … le Shakuton. Soupirai-je en me rappelant de tout ce temps passer à ne serait-ce qu’essayer de comprendre comment fonctionnait cette chose.

Ne l’ayant par contre jamais vu en action, j’ai dû avancer à tâtons et faire au feeling de ce que me renvoyait mes tentatives de combinaison d’élément jusqu’à présent… mais disons que… j’ai essuyé … pas mal d’explosions si l’on puis dire. Poursuivis-je avec un rire gêné… et oui le katon et le fuuton donnaient une combinaison… détonante...

Je suppose que tu dois avoir compris.. repris-je après une courte pause. ayant appris que le Shakuton était ton kekkai d’origine, je me présente à toi pour avoir … de l’aide, sur mon apprentissage de cette capacité… finis-je d’une voix hésitante.

Si bien entendu… cela ne te dérange pas trop… … … bien sûr je n’entends pas que tu me l’enseignes sans rien en retour, mais, pour le coup je ne saurais trop que t’offrir.
continuai-je alors que mes joues prenaient des couleurs. Hum… ça devenait gênant. Mais comme je le pensais… pour certains pays leurs kekkai étaient de véritables secrets d’État… il n’allait peut-être pas simplement dire « Ok let’s go » aussi facilement que ça.

_________________
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  True_kuu

Ma Naïveté nous a perdu... ça ne se reproduira pas


Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Aho6

Mother of two beatiful Angels
Spoiler:
 


[ Merci pour les Kits Sazuka san<3 ]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami
Sharrkan
Sharrkan

Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Empty
Lun 29 Avr 2019 - 13:25
Après avoir fait le ménage en quatrième vitesse, j'ouvrais à nouveau la porte, invitant la dame à entrer si elle le souhaitait. Elle accepta "par égard pour ces efforts"... Elle avait entendu, bien sûr. Un peu gêné, je me décalais pour la laisser entrer, tout en me grattant le derrière de la tête pour cacher mon embarras.

Une fois à l'intérieur, je tirais l'une des deux seules chaises de la pièce pour l'inviter à s'asseoir, m'asseyant moi-même sur la chaise de l'autre côté de la petite table. Qu'est-ce que j'étais censé faire ? Lui offrir à boire ? Je n'en savais rien. J'avais déjà ramené des amis ici, des conquêtes et même des animaux errants, mais quelqu'un d'important... C'était une première.

Heureusement pour moi, elle enchaîna immédiatement sur la raison de sa présence. Ainsi donc, elle était la dirigeante de la raffinerie. Je ne le savais pas, étant à Kumo depuis pas très longtemps et ne m'intéressant pas forcément à la politique. Mais lorsque je l'avais vue la première fois, lors de l'enquête sur le meurtre, j'avais compris que c'était une personne importante pour le village vu comment l'enquêteur s'était adressé à elle.

Mais que me voulait donc la cheffe de la raffinerie ? Pour une requête personnelle, en plus ? Est-ce qu'elle avait flashé sur moi lors de cette terrible nuit ? L'ambiance à ce moment-là était certes électrique, je ne pouvais le nier ; les meurtres, ça rapproche les gens. Et puis elle était mignonne... Un joli visage, de longs cheveux blonds avec de grands yeux bleus... Mais je n'étais pas un homme facile, ah non. J'avais besoin de sentiments...

[ Hahahaha ! Si j'avais un corps physique, je serais en train de pleurer de rire. ]

Je fus vite ramené à la réalité en entendant le mot "Shakuton". Je n'avais pas vraiment écouté le reste, j'espérais que ce ne soit pas trop important.

« - Oh ! »

Alors c'était mon héritage génétique qui l'intéressait, autrement dit mes bijoux de famille, enfin... Les capacités que j'avais hérité de mes ancêtres, plutôt. Le Shakuton. J'écoutais attentivement jusqu'à la fin, sans lui couper la parole. Et quand elle eut terminé, je me raclais la gorge avant de répondre.

« - Hum, Metaru-san... Je vois tout à fait ce que vous voulez dire, mais pour être tout à fait honnête... Je n'ai aucune idée de comment apprendre le Shakuton à quelqu'un, ni même si c'est possible. Chez moi et comme tous ceux de mon clan, c'est héréditaire, nous naissons avec. »

Je ne m'étais même jamais posé la question.

« - Enfin on fait bien une sorte de rituel pour que les enfants apprennent à maîtriser leur capacité spéciale, mais ça relève plus de la tradition et du folklore que du vrai apprentissage. On passe par plusieurs petits exercices simple jusqu'au jour de la veille de notre septième anniversaire : nous devons passer la nuit dans le désert, tout seul et tout nus. Parce qu'il y fait un temps glacial la nuit, ce qui nous oblige à réguler notre température pour ne pas mourir de froid. »

En le disant à un étranger, je réalisais à quel point c'était stupide et ça pouvait sembler barbare de l'extérieur. Pour les enfants, c'était un défi pris très au sérieux car après ça, nous avions l'impression de faire vraiment partie du clan. Pour les adultes, c'était plutôt une bonne rigolade. Je continuais, un peu embarrassé :

« - Hum... Personne n'est jamais mort, enfin je crois... Ce n'est pas vraiment dangereux, la plupart d'entre nous maîtrisent bien à cet âge là. Et pour ceux qui ont plus de problèmes, ils s'enterrent simplement dans le sable qui a conservé la chaleur de la journée. Mais euh... Je ne pense pas que passer par là vous aide dans vos recherches. »

Même si je n'étais pas contre le fait de la voir nue dans le désert. Woups, ce n'était pas le moment à penser à des trucs comme ça, et surtout pas vu la façon dont j'étais vêtu. Pour éviter que mon corps ne me trahisse, j'enchaînais vite sur le sujet, obligeant mes pensées à redevenir plus sérieuses.

« - Mais si vous pensez que je peux vous être utile dans votre apprentissage, alors je serai ravi de pouvoir vous aider. »

_________________
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  D2tn
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 http://www.ascentofshinobi.com/u1005
Metaru Itagami
Metaru Itagami

Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Empty
Mer 22 Mai 2019 - 19:06
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Ruelles_Iwa

Oui… je m’étais attendue à avoir ce genre de… mésentente. Les jeunes hommes étaient du genre à se laisser entrainer par leur libido, raison pour laquelle ce « Oh » presque déçu ne me surprit pas plus que cela. Répondant à celui-ci d’un simple sourire navré, j’avais incliné la tête dans l’idée de demander ce à quoi il s’attendait, mais restai simplement silencieuse, laissant le langage corporel s’exprimer ici. M’enfin, dans sa tenue actuelle, son corps aurait vite fait de le trahir ; j’espérais surtout qu’il… nous épargnerait ce moment de « solitude ».

Ses premiers mots me confortèrent dans l’une des idées que j’avais à ce sujet. Pour eux qui avaient ça dans le sens, expliquer la gestion de ce chakra était un tout autre cas pour nous qui devions le recréer avec les affinités qui le recomposeraient… Si le Kinton était le résultat d’une combinaison, je ne serais certainement pas véritablement capable d’aider qui que ce soit désirant l’obtenir ; là où moi, comme lui pour son Shakuton n’avions qu’à y penser et nous contrer un peu là-dessus, les imposteurs à nos clans respectifs devraient travailler davantage, aussi bien maintient, qu’apport en énergie et ce sans oublier la précision que tout ceci demanderait pour que les affinités ne partent pas volo dans des actions inattendues.
Restant silencieuse, consciente de la possibilité qu’il venait d’énoncer, j’avais en réalité autre chose en tête et était prête à lui en faire part, lorsqu’il reprit la parole ; me donnant les grandes lignes d’un rituel comment aux utilisateurs du Shakuton à Kaze no Kuni.

- … Seul en tenue d’Ève dans le désert… hum… vu les température de Kaze no kuni que j’ai vécue à l’époque… ça fait sens. répétai-je un air incrédule sur le visage. Hormis toutes les questions de pudeur que ceci soulevait, je devais reconnaitre l’ingéniosité de l’idée. Ceci marcherait certainement mieux pour des utilisateurs du Shakuton qui l’avaient dans le sang, mais pour nous autres ce type d’épreuves se révèleraient être un véritable combat contre l’hypothermie.

Il était assez aisé de reproduire le froid glacial du désert, se piéger dans un cube de métal plusieurs mettre sous l’eau parviendrait à imposer ce froid mordant… cela me demanderait contrôle et m’obligerait à essayer de trouver l’équilibre parfait du Shakuton, car y allumer un feu ne ferait que consommer l’oxygène dont je disposerais à ce moment… pensant de plus en plus sérieusement à cette option, je l’entendis s’empresser d’ajouter qu’à sa connaissance il n’y avait point eu de décès à ce jour et connaissant les Kazejin, aimant de leur peuple, l’inverse m’aurait étonné.
Un rire amusé quant à l’idée qu’il avait dû se faire en m’imaginant dans cette situation, je quittai ma chaise. Pour répondre à sa dernière intervention :

- Oui oui, je pense bien que tu peux m’aider dans cette quête Sharrkan kun. Fis-je avec un fin sourire, le regard mis clos posé sur mon interlocuteur. l’un des éléments qui me fait le plus défaut présentement est de n’avoir jamais vu le Shakuton en action. Expliquai-je quant à la raison de ma présence en sa demeure. Dans mes nombreux tests, il est possible que j’aie déjà atteint la concentration affinitaire nécessaire pour atteindre le Shakuton, mais n’ayant aucune idée de ce à quoi ressemble un jutsu de ce type, je ne saurais dire si oui ou non j’ai atteint mon objectif.

Fis-je en croisant lentement les bras sous mon buste, l’esprit vagabondant parmi les nombreux échecs, explosions et disparition due à une trop faible concentration d’un tel ou un tel autre élément lors de mes tests avec des clones et des dummy target. Avancer ainsi à tâtons était une manière de faire, mais chaque ratée était un jeu dangereux avec un bâton de dynamite. Je ne pouvais me permettre de trop fortes concentrations pour justement éviter de perdre des morceaux de moi-même, mais ne pouvais me permettre d’être trop pingre sur l’énergie investie, sinon le jutsu perdait toute forme de consistance.

- Ce que j’aimerais te demander Sharrkan c’est de me faire une démonstration de certain de tes jutsus Shakuton, voire m’attaquer avec certain d’entre eux, que je puisse, sentir et comprendre comment fonctionne votre Kekkai. repris-je en reposant le regard sur lui.

je suis sure de l’avoir déjà atteint, au moins une fois, mais passant mon temps à zapper d’une concentration affinitaire à une autre, j’ai probablement raté le coche sur lequel me concentrer pour créer des jutsus liés à la chaleur. Fis-je finalement en plongeant mon regard dans le sien.

Saurais-tu faire ça pour moi ? Ceci m’arrangerait beaucoup… ! … mais… pas avec cette serviette par contre ajoutai-je avec un rire amusé, attendant la réponse de ce dernier.

_________________
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  True_kuu

Ma Naïveté nous a perdu... ça ne se reproduira pas


Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Aho6

Mother of two beatiful Angels
Spoiler:
 


[ Merci pour les Kits Sazuka san<3 ]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami
Sharrkan
Sharrkan

Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Empty
Dim 26 Mai 2019 - 2:11
La blonde avait semblé surprise voire choquée lorsque je lui avais expliqué le rituel clanique de mon clan. Je ne pouvais lui en vouloir bien sûr, les traditions et les coutumes varient tellement d'une culture à une autre ! Et si certaines valeurs de mon pays me semblaient plus humaines que d'autres, je reconnaissais absolument que certains de nos rituels pouvaient sembler barbares.

Mes yeux se mirent à briller lorsqu'elle évoqua Kaze no Kuni, mon pays de naissance.

« - Oh ! Vous êtes déjà allée dans le désert de Kaze ? »

Mon ton pouvait paraître trop excité pour le contexte mais je ne pouvais m'en empêcher. À chaque souvenir me rappelant mon désert natal, je passais dans une phase d'excitation avant de sombrer dans un état d'esprit un peu plus mélancolique. Ma famille, ma maison me manquaient, c'était indiscutable. Je savais que devenir shinobi dans le pays de la Foudre venait avec son lot d'inconvénients, mais je ne pensais pas que j'en souffrirais autant.

« - Je serai heureux d'en discuter avec vous un jour ou l'autre. Je ne croise pas beaucoup de personnes ici y étant déjà allés. »

Et ça se comprenait aisément ; même si les plages semblaient plus qu'attrayantes, la chaleur pouvait être mortelle pour celui qui n'y est pas bien préparé.

« - Sinon pour votre requête, comme dit précédemment, je serai ravi de vous aider. Je suis aussi assez curieux de voir comment on peut recréer le Shakuton en mélangeant plusieurs affinités, alors que je ne savais même pas que c'était possible. »

Suite à sa remarque sur ma serviette, je détournais le regard mais en souriant, un peu gêné. Forcément, pour quelqu'un ayant déjà séjourné à Kaze, il était facile de reconnaître que ce qui était noué autour de ma taille était une serviette.

« - Hum, oui, bien sûr... Si vous avez du temps libre devant vous, je peux aller m'habiller et puis nous pouvons sortir faire quelques tests. Qu'en dites-vous ? »

_________________
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  D2tn
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 http://www.ascentofshinobi.com/u1005
Metaru Itagami
Metaru Itagami

Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Empty
Mer 12 Juin 2019 - 15:56
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Ruelles_Iwa

J’en un petit rire lorsqu’il détourna la tête, un semblant de rose teintant ses joues basanées alors qu’il comprenait que je savais… qu’il s’était présenté devant une dame avec une tenue… peu recomendabe pour ce type de situation. Amusée, je lui fis comprendre que j’attendrais devant sa porte le temps qu’il se prépare, de nouvelles pensées pour Kaze no Kuni plein la tête.
Pourquoi ? C’était assez simple en réalité, les étoiles dans ses yeux lorsque je fis mention de son pays ne surent que davantage renforcer la nostalgie que j’éprouvais vis-à-vis de Kaze… j’y étais à l’époque allée avec Anzu chan et un autre Nara, maintenant que j’y pensais c’était probablement la première fois que je rencontrais en personne cette jeune femme que j’avais faite entré dans ma vie. Elle était si introvertie à l’époque… m’enfin, maintenant que j’avais le fin mot de l’histoire je pouvais assez aisément comprendre le pourquoi. La vie ne l’avait pas épargnée, lui montrant jour après jour son côté le plus sombre, jusqu’à ce qu’enfin elle commence petit à petit à s’ouvrir à ce monde, et aux gens qui lui tendaient la main…

Adossée, au mur, un fin sourire sur les lèvres pour un regard Mi-clos, j’explorais cette période passée, du moins ce que j’en avais conservé comme souvenir, le peuple de Kaze, l’accueil de son dirigeant, leurs coutumes, leur bienveillance à notre égard et bien sure le point auquel nous avions été bien traités à l’époque lorsque j’y étais retournée avec Hisao et Raizen pour cette fameuse mission diplomatique ; peut-être devrais-je considérer ce pays comme éventuel exil si quelque chose venait à arriver à Kumo… Un nouveau regard sur la ville, un bref rire me secoua : qui serait assez fou pour prendre des montages d’assaut ? Ça n’avait pas de sens !
Par cor contre, c’était plus l’entrainement en question qui me rendait un chouia nerveuse, je voulais y croire, je voulais croire en la possibilité de rapidement mettre le doigt sur ce qu’il me fallait, ainsi que les dosages d’énergie nécessaire pour parvenir à l’utilisation du Shakuton. Comme je le craignait n’ayant jamais vraiment vu quelque en en faire usage devant lui de la sorte, il n’avait que peu d’info sur le fait d’y aller par fusion affinitaire… heureusement là n’était pas l’idée que j’en avais.

Les méthodes de Kaze concernant ce clan me paraissaient plus que rustres, voire même dangereuses, ils n’y avaient selon lui jamais eu de morts ; mais ça, c’était à sa connaissance. Ce genre d’informations avaient toujours été connues pour n’être que rarement rendues publiques. Il fallait dire qu’un clan sacrifiant la vie de ses jeunes descendant pour le simple fait de leur faire découvrir leur habilité… passerait plutôt mal dans la presse…
Fronçant le regard, je raffermis la poigne que j’avais sur mes bras croisés. Qui étais-je pour juger ? Non… non en réalité cette question n’était que trop mal formulée me concernant. De qui me moquais-je ? N’en avais pas moi-même formé ? Des enfants soldats… Ce qui différenciait Kuu des autres était qu’elle je lui donnais l’amour nécessaire pour qu’elle en oublie la difficulté de l’entrainement… Alors de près comme de loin, je n’avais aucun droit de contester ce que ce clan faisait… sous un certain point de vue, bien au contraire même… ils éduquaient leurs enfants avec hargne pour les préparer au monde cruel dans lequel nous vivions… nous étions les coupables pour les avoir mis au monde ici… ainsi… c’était normal d’être dur avec eux pour ne pas que ce monde, ses principes et sa soif de sang ne les dévore…

Poussant un soupir, j’entendis la porte sur mon côté cliqueter puis s’ouvrir : Alors… prèt ? l’accueillis-je avec un sourire. Gardant le silence un instant, j’entamai le pas vers le terrain d’entrainement où j’avais déjà réservé une place ou nous pourrions nous exercer en paix.

- Tu voulais changer quelques mots sur Kaze… à dire vrai, j’apprécierais moi aussi… fis-je le regard tourné vers le ciel. Il faut dire ce qui est Kaze n’est pas très accueillant…. Il y fait chaud, il y fait sec, si les températures jouant au Yoyo n’essaient pas de nous tuer, ce sont les chacals, vautours, scorpions ou serpent qui tenteront leur chance… ou viendront se servir sur ce que la météo leur a laissé… Fis-je sachant pertinemment que je n’étais pas tendre avec sa si bien aimée nation.
, MAIS ! J’y retournerais volontiers… fis-je en retournant vers lui un visage souriant.

Si la nature ne nous apprécie pas, les Kazejin eux sont un peuple que j’aimerais revoir… à certains égards ta nation m’a donné un nouveau point de vue sur l’humanité. S’unir pour vaincre le désert, aidant ceux dans le besoin au sein de ces terres voraces… fis-je de nouvelles pensées pour le peuple ; le comment ils m’avaient appris à vivre dans le désert, comment ils m’avait appris à vaincre le désert… comment il m’avait accepté au sein de leur village ou de leurs caravanes lorsque j’en croisais sur ma route…

j’aurais voulu faire tellement plus pour eux, pour vous lorsque j’y étais… … … Fis-je avec un soupir de déception…, Mais ma mission à cette époque ne me le permettais guère… Continuai-je sur ce timbre déçu…

_________________
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  True_kuu

Ma Naïveté nous a perdu... ça ne se reproduira pas


Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Aho6

Mother of two beatiful Angels
Spoiler:
 


[ Merci pour les Kits Sazuka san<3 ]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami
Sharrkan
Sharrkan

Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Empty
Mer 19 Juin 2019 - 15:38
La Metaru avait eu la délicatesse d'attendre devant la porte le temps que je me change. Que je me change avec quoi en fait ? Tous mes habits étaient mouillés. Grognant de frustration, je ramassais tous les vêtements que j'avais jetés sans ménagement dans la salle de bain pour enfiler ceux qui étaient le moins humides. Berk ! Je détestais la sensation d'humidité... Mais au moins, je pouvais me consoler en me disant qu'avec la chaleur et le soleil d'aujourd'hui, cette situation ne durerait pas longtemps.

Je rejoignais la blonde dehors après m'être assuré que je n'oubliais rien et que la porte était bien fermée à clé.

« - Je suis prêt ! Et vous ? » Répondis-je avec un petit sourire légèrement provocateur.

Nous marchions côte à côte et en silence quelques instants, direction les terrains d'entrainement, avant qu'Itagami-san ne relance la discussion sur Kaze no Kuni. Elle aussi semblait nostalgique de son temps passé dans le désert, une certaine tendresse dans la voix qui tranchait avec ses paroles.

« - Haha, je ne peux pas vous contredire sur ça. Même s'il est plus facile d'y vivre pour les autochtones, j'ai moi-même faillit mourir plusieurs fois. Morsure de serpent, déshydratation après m'être perdu en étant petit... Mais comme on dit, ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. »

Une idée me traversa la tête, et je la formulais immédiatement sans y réfléchir.

« - D'ailleurs ! Si un jour vous devez vous rendre là-bas et que vous cherchez une escorte, pensez à moi ! Je pourrais vous guider dans le désert, je vous promets que je me perds plus maintenant ! Et si nous n'arrivons pas à trouver une solution pour votre problème par rapport au Shakuton, peut-être qu'un des sages de mon clan pourrait vous aider... »

Hum, est-ce que ce n'était pas un peu déplacé de demander ça de but en blanc ? On ne se connaissait pas depuis si longtemps... Et j'espérais ne pas trop m'avancer par rapport aux vieux sages, je ne connaissais pas du tout leur opinion sur le fait d'enseigner le Shakuton à des étrangers.

« - Hé bien... Merci pour eux. Ça fait plaisir d'entendre que notre hospitalité est appréciée, c'est quelque chose de très important dans notre culture. Nous mettons un point d'honneur à accueillir tout le monde les bras ouverts, Kazejins ou non. Même s'il me semble que certains clans ne partagent pas cette philosophie. Si vous n'avez pas eu à faire à eux, tant mieux ! »

Une légende dans Kaze, un peuple ne faisant qu'un avec le sable, protégeant le désert. Certains affirment que ce sont des humains qui existent bel et bien, d'autres que ce sont les dieux protecteurs de notre pays sous forme d'animaux, des fennecs. Je ne pouvais pas parler d'expérience.

« - Faire plus ? » Je ne voyais pas vraiment où elle voulait en venir, mais je tentais de la rassurer. « Ne vous inquiétez pas Itagami-san, le peuple du désert existe depuis toujours et je pense qu'il existera jusqu'à la fin des temps. »

Nous arrivions vite aux terrains d'entraînement. Je comptais faire ma technique secrète pour me jeter sur le premier terrain de libre avant d'apprendre que la Metaru avait réservé un terrain exprès pour nous. Chose logique, bien sûr... mais peu dans mes habitudes, d'où ma surprise.

« - Bon alors, commençons ! »

Je me tenais face à elle, composant des mudras pour créer une faible vague de chaleur qui allait l'entourer avant de disparaître, juste assez forte pour qu'elle la ressente sur son visage et les endroits où sa peau était à nue. C'était toujours un peu gênant de faire démonstration de mes pouvoirs sans réelle intention de combattre. Je trouvais ce geste un peu trop... Sensuel. Ou peut-être était-ce l'utilisation que j'en avais eu quelquefois par le passé qui entachait maintenant ma perception ?

_________________
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  D2tn
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 http://www.ascentofshinobi.com/u1005
Metaru Itagami
Metaru Itagami

Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Empty
Sam 22 Juin 2019 - 23:44
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Ruelles_Iwa


- Et ces Scorpions… Grand Jashin ces scorpions sortant parfois de nulle part… Soupirais-je amusée alors qu’il me listait les éléments de la nature qui avait failli avoir sa peau au détour dudit désert.

Pour la majorité il répondit surtout aux différents points que je soulevai concernant le désert, plus nous en parlions, plus se faisait importante la différente en Kaze et Kaminari no Kuni. Mais par la même occasion, il y avait aussi cette sensation de dépaysement qui, bien que quelque part dérangeante n’en restait pas moins intéressante pour ce qui me concernant.
Comme Shuuhei me l’avait dit un jour, ce dont je manquais cruellement était de connaissance concernant l’extérieur de cette chaine de montagnes au sein de laquelle nous vivions. Pour avoir très, très, très peu voyagé, je chérissais ces souvenirs que j’avais de Kaze, c’était l’un des premiers pays dont j’avais véritablement un bon ressentit… l’autre pays étant Hi no Kuni… ce n’était pas bien compliqué en fait ; ce paysage, ce monde, ce nouvel aspect de la nature comme de l’humanité, c’étaient tant de choses que je voulais que Kuu puisse vivre.

Forcément j’avais croisé des membres de clan peu enclin à accepter des étrangers au sein de leur patrie, mais ceci valait aussi pour Kumo Gakure, nous aussi avions des… « patriotes » parfois un peu trop zélés ; peut-être aurais-je été de leur avis si justement je ne m’étais pas aventurée hors du village pour me retrouver confronté à… ce genre de rejet, aussi inutile que peu profitable pour le village.

Le regard levé vers le ciel, un fin sourire sur les lèvres, je répondis à sa dernière affirmation concernant Kaze dans un murmure : Hum.. Je l’espère oui… J’espérais vraiment pour eux qu’ils pourraient continuer de prospérer malgré les morsures du soleil… Après avoir réfléchi tant de temps et enfin trouver une utilité au Kinton dans ce monde aride, leur offrir ce présent était l’un de mes vœux les plus chers.
Une dernière pensée pour ces fameux plans, le regard baissé vers la main que j’utilisais à cette époque pour les modeler, je fermai celle-ci, un petit rire s’échappant de mes dernières pensées nostalgiques ; le terrain d’entrainement était enfin en vue.

--------------------------------------------------------

Répondant d’un signe de tête à son entrain à m’aider dans mon entreprise, j’avançais jusqu’au centre du terrain en question. Prenant un temps pour réfléchir à la manière la plus efficace d’étudier le plus d’éléments possible concernant l’utilisation de ce Kekkei, je composai tranquillement plusieurs séries de signes a la suite, faisant apparaitre plusieurs clones de ma personne à la suite.
Décidément, plus progressait mes recherches, plus efficace se faisait ce jutsu, Le Kage bunshin me paraissait littéralement être plus efficaces pour acquérir de l’expérience en doublant son potentiel de rétention et découvertes d’éléments, que pour le combat. Une dizaine de clones, valait mieux ne pas aller au-delà pour le moment…

- OK, attaque-nous, sans retenues, utilise tout ton panel de jutsu Shakuton si possible… Fis-je tranquillement. ne t’inquiète pas de les détruire ou autre, c’est le but de l’exercice. Les plus d’attaques nous encaisserons, le plus d’informations j’en obtiendrais. Continuai-je en expliquant les raisons derrière cette demande qui semblerait très certainement farfelue aux yeux de quiconque. dans un premier temps, il faut que je voie comment fonctionne le Shakuton sur un point de vue offensif, comment il se comporte et quels effets je dois en attendre…

Prenant toutes une position défensive, mes clones et moi nous préparions à ce que débute la séance ; probablement Rude certes, mais les plus courts chemins demandaient parfois de faire des sacrifices. Ne te retiens pas… si j’en ressens vraiment le besoin, je saurais me protéger… Bien que ce soit fort peu probable, pour... d'autres raisons.

Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Smiling_Ita_another_one

Jutsu Utilisé:
 

_________________
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  True_kuu

Ma Naïveté nous a perdu... ça ne se reproduira pas


Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Aho6

Mother of two beatiful Angels
Spoiler:
 


[ Merci pour les Kits Sazuka san<3 ]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami
Sharrkan
Sharrkan

Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Empty
Ven 19 Juil 2019 - 20:23
La blonde invoqua immédiatement deux clones d'elle-même pour ma démonstration, m'affirmant de ne pas me retenir et de lui montrer toutes mes techniques Shakuton. Et c'est précisément à ce moment-là que je me suis senti un peu beaucoup con.

« - Vous me surestimez Itagami-san... Même si c'est mon pouvoir de naissance, je n'ai en fait pas beaucoup de jutsu du Shakuton. Déjà, je ne maîtrise pas beaucoup de jutsu tout court... Mais en plus je me sers du Shakuton uniquement comme support, pas pour faire de réels dégâts. Pas que j'aimerais pas hein ! Mais pour l'instant je n'y ai pas vraiment travaillé. Peut-être que quand je serais plus fort. Ou alors je ne vois pas ma capacité comme étant offensive. J'sais pas trop. Breeef... »

[ On a compris que t'essayais de gagner du temps mais laisse tomber. Fallait peut-être y penser avant, tu crois pas ? ]

Hahahaha, comme si c'était possible que je fasse quelque chose en pensant aux conséquences.

« - Mais hum... Je vais vous montrer quand même, du coup. Je m'en sers surtout pour déclencher des Genjutsu discrétos. Vous voyez, le mec il sent un peu de chaleur et boom ! Genjutsu. »

Une technique de lâche certes, mais j'en étais cependant très fier. Je composais des mudras pour envoyer une vague de chaleur en direction d'un clone, puis en étant à peu près sûr que l'affaire soit conclue, je déclenchais le genjutsu. Le clone pouvait maintenant admirer une trentaine de clones de moi-même. Chanceuse.

« - Je viens de lancer un Genjutsu sur votre clone, qui vous racontera sûrement. Maintenant, une autre application directe. »

A nouveau des mudras, cette fois-ci la chaleur allait directement toucher les yeux du deuxième clone, l'aveuglant momentanément.

« - Je sèche les yeux de l'adversaire. Ça fait pas vraiment de dégâts, mais ça me laisse un peu de temps pour manoeuvrer pendant que mon ennemi est privé de sa vue. Plutôt pratique, et plutôt cool. Et pour le prochain tour de magie, je vais avoir besoin de votre collaboration. Pouvez-vous tenir ça, Itagami-san ? »

Je sortais un large kunai de mon sac avant de lui tendre. Je composais des mudras et tout en faisant bien attention de ne pas viser la poignée, je chauffais la lame de l'arme dont le métal se mit à rougir.

« - Ça peut s'avérer utile dans certaines situations, notamment pour cautériser une plaie dans l'urgence. Et sinon voilà, vous avez eu un bon aperçu de mes capacités. Je peux faire d'autres Genjutsu si vous voulez, mais je pense que vous avez saisi le principe. Par contre je peux vous remontrer les mudras si vous voulez et sinon, vous pouvez essayer de me montrer pour qu'on regarde ensemble ce qui cloche ? »


_________________
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  D2tn
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 http://www.ascentofshinobi.com/u1005
Metaru Itagami
Metaru Itagami

Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Empty
Mar 30 Juil 2019 - 0:23
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Ruelles_Iwa


Mes clones et moi attendions de pied ferme que se manifeste le jeune Sunajin, concentrées pour ne pas rater une miette de l’enseigner qu’il devait nous prodiguer, d’une manière ou d’une autre, nous patientions avec une certaine appréhension ses premiers mouvements ; mais après un court moment de silence, une expression gênée sur le visage, le jeune homme au teint mat finit par nous dire la vérité :

- Ha ! Fit-on toutes trois en baissant lentement notre garde, comprenant mot après mot qu’il ne pourrait pas nous attaquer aussi directement que nous l’aurions voulu.

Petit à petit, au fil de ses excuses et explications, nous finîmes par lui offrir un sourire tout aussi gêné que le sien, autant étions-nous désolées de l’avoir à ce point poussé sans vraiment lui demander s’il pouvait le faire, que… l’entendre et le voir ainsi s’épancher en excuse avérait un côté aussi amusant qu’un peu mignon sur les bords, il nous rappellerait presque Nobusuke au moment où il avait compris que j’allais pleinement accepter ses pulsions meurtrières. Le sourire qu’il eut ce jour-là, détonait tellement avec sa personnalité de base qu’il était resté gravé dans ma mémoire, comme étant un souvenir que je chérirais des années durant.
Écoutant quand même avec attention, le Sunajin finit par arriver dans le vif du sujet le concernant ; c’était un utilisateur de Genjutsu… oui… j’avais quelque chose contre le genjutsu. Des niaiseries peut-être trop chevaleresques pour le monde dans lequel nous vivions, mais j’étais une adepte des combats directs et francs, pas vraiment des jeux d’esprit et autre. Cependant, cet art tait redoutable et toute franche que j’étais dans ma manière de me lancer dans des affrontements, j’étais clairement parmi les mieux placé pour savoir à quel point c’était efficace ; surtout si j’en suivais la manière dont il appliquait l’utilisation de son Kekkai et de l’art des illusions…

- Un coup de chaud et c’est déjà trop tard… Murmurai-je en voyant le clone pris dans un genjutsu.

Dans le feu de l’action c’était effectivement particulièrement efficace, la victime craindrait plus l’arrivée d’une technique Katon, ou l’activation d’une note explosive, plutôt que d’un genjutsu… comment y réagirais-je moi-même ?
Dans la seconde qui suis il expliquait son jutsu suivant… encore une dirty tactique, bien que je dusse avouer qu’elle était… aussi efficace que fourbe, devoir fermer les yeux suite à la très très trèèèès désagréable sensation que les sentir brusquement sécher dans leurs orbites était absolument tout sauf plaisant. M’accrochant pour ne pas pousser de jurons, j’avais fait volteface et m’étais accroupie un instant le temps que mon corps réhydrate de lui-même la zone devenue… douloureusement agréable. Et non Sharrkan kun ne s’était pas trompé, en me préparant j’avais la certitude qu’il exécuterait ses techniques les plus « dangereuses » sur les clones, c’était pour ça que j’avais échangé ma place avec l’une d’entre elles dans la fumée de leur création…

Si un Kage bunshin était pratique pour la collecte d’information, il était beaucoup moins pour le cas échéant, à savoir retransmettre la douleur et les sensations dérangeantes. C’était pour ça que je m’étais mise aux premières loges, pour vivre ses jutsus comme il se devait… et bien moi qui avait espéré une attaque frontale…on peut dire que je l’avais dans l’Os.
Finalement, il expliqua le dernier point au clone qui suivit sans le contredire sur le fait qu’elle était l’originale, se contentant d’exécuter la demande de celui-ci pour tenter de comprendre… non, plutôt percer le secret derrière ce jutsu. Pour le coup, l’apport en chakra la manière dont il était géré, la distribution de ce dernier…

- Hum… dis-moi tu maitrises le Kage Bunshin ? demanda le clone après la dernière expérience, tandis que je recouvrais lentement le plein usage de mes yeux. ça nous permettrait de plancher sur plusieurs points à la fois. D’une part tu pourrais me remontrer ce dernier jutsu, mais avec un support plus imposant… Fit-elle en créant une sphère de métal, grosse comme le boulet d’un prisonnier jugé dangereux.

et d’autre part, tu pourrais m’aider à perfectionner mes mudras et la régulation de mon chakra pour arriver à un mélange correct de mes affinités ; un mélange qui serait suffisamment pur et homogène pour ressembler à ton chakra lorsque tu utilises le Shakuton… Renchéris-je en les rejoignant, me frottant encore les yeux qui… n’avais vraiment pas apprécié ce traitement. on avancerait de manière plus… efficace.

_________________
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  True_kuu

Ma Naïveté nous a perdu... ça ne se reproduira pas


Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Aho6

Mother of two beatiful Angels
Spoiler:
 


[ Merci pour les Kits Sazuka san<3 ]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami
Sharrkan
Sharrkan

Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Empty
Sam 10 Aoû 2019 - 10:16
Ma démonstration s'était mieux passée que prévu, finalement. J'étais même assez fier de moi. Je croisais les bras sur ma poitrine, un petit sourire insolent sur les lèvres avant de lever la tête vers Itagami-san. Enfin... Vers les Itagami-san. Les clones étaient vraiment très ressemblants à l'originale.

[ Hum attends, je crois que t'as pas bien compris le concept de "clones"... ]

Ce que je voulais surtout dire, c'est que j'avais du mal à retrouver l'originale. Ce qui pouvait s'avérer assez embêtant, même si je lui faisais tout à fait confiance pour se défendre. Mais quand même... Je ne m'y connaissais pas trop en clones, mais est-ce que ma technique n'aurait pas dû être suffisante pour le faire disparaitre ?

« - Arf... Non... Même si je commence à comprendre leur utilité », répondis-je à une des Metaru.

Cette dernière créa une énorme boule de métal, me demandant de la faire chauffer comme précédemment. Et c'était... Assez ouf, pour être honnête. Je comprenais vraiment pourquoi elle souhaitait coupler le Shakuton avec son pouvoir de naissance. Répondant à sa requête, je m'éxecutais immédiatement. Cette boule de métal chauffée à blanc s'avérait être une arme redoutable. J'imaginais assez bien les résultats si une telle création entrait en contact avec de la chair.

Une autre Itagami pris la parole, celle qui avait pris la technique dans les yeux. Mais je n'arrivais pas à me concentrer sur ses paroles : j'étais pris d'un doute affreux. Ce ne pouvait pas être l'originale, pas vrai ? Elle m'aurait déjà défoncé la gueule si c'était le cas, non ? Ou alors elle était assez sympa pour comprendre que j'étais juste un gland et que j'avais pas fait exprès ?

« - H-Hum, Itagami-san... Euhh... Laquelle est l'originale, au fait... ? »

J'étais en train de grave paniquer.

[ Hahaha mec, t'es tellement mort. ]

Néanmoins, j'éxecutais ses demandes d'une main tremblante. Pas la prison pitié, pas la prison... Je préférais encore me prendre une raclé.

_________________
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  D2tn
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 http://www.ascentofshinobi.com/u1005
Metaru Itagami
Metaru Itagami

Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Empty
Mer 9 Oct 2019 - 12:12
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Ruelles_Iwa


Clignant encore des yeux, les frottant quelque pour accélérer ne serait-ce qu’un peu leur humectation, je me rapprochais de mon « professeur » du jour qui m’affirmait ne malheureusement pas connaitre la technique de clonage. À mon sens ce jutsu représentait la base de tout enseignement et collecte d’information ; il devrait même être utilisé par les genin lors de leur apprentissage ne serait ce que pour voir leur permettre de suivre plusieurs classes en même temps. Certes le retour d’information pouvait être violent si on ne gérait pas bien les données transmises, mais… ceci devrait être le travail des professeurs de correctement réguler ceci… et quel temps monstrueux ça leur ferait gagner. Des clones en classe d’apprentissage théorique et leur version d’origine en apprentissage pratique pour construire du muscle et de la mémoire musculaire… il allait falloir que je garde cette idée en tête…

- Tu devrais, crois moi… ça ne te ferait que du bien… répondis-je maintenant face au jeune homme au teint mate.

Posant le regard rougit par la précédente agression sur le clone qui essayait de comprendre comment fonctionnait la technique, non sans lutter conte le fait de s’approcher un peu trop près d’un objet chauffé à blanc, je finis par la faire disparaitre avant que son visage n’en dise trop sur mes penchants. Derrière le clone encore dans l’illusion finit par lui aussi tirer sa révérence, tous deux m’informant de leurs nouvelles découvertes, compréhension et pseudo ressenties vis-à-vis des expériences qu’elles avaient traversées.

- Et comme tu peux le voir je suis l’original… Fis-je en gardant les yeux sur lui, froncés pour un peu mieux le voir au milieu des larmes qui petit à petit réhumidifiait mes globes oculaires. Gardant quelque temps de silence, je lui fis signe de me donner sa main en reprenant la parole : ne t’inquiète pas, c’est moi qui l’ai décidé ainsi, si les clones sont pratiques dans les missions d’espionnage et éventuellement dans un système éducatif, ils le sont moins pour transmettre de sentiments, ressentit et douleur… pour le coup j’avais donc besoin d’une véritable directe expérience avec ton shakuton pour mieux le comprendre … Fis-je dans l’optique de le rassurer comme quoi, même s’il m’avait directement « attaqué » le fait que je me fasse avoir était de mon propre chef, il n’avait donc rien à se reprocher.
Je lui pris la main puis la lâchai quelque temps après, quelques fils de fer attachés à celle-ci et liés à la mienne. Créant une nouvelle sphère de métal, plus imposante que la précédente donc demandant plus de chakra je m’atteler à la tâche de sorte à avoir le meilleur retour possible quant au chakra qu’il utilisait, son type, sa quantité, sa qualité, etc etc…

- Bien il est fort dommage que le kage bunshin ne fasse pas partie de ton répertoire, mais on va donc faire sans… Fis-je mouchoir en main, m’essuyant les yeux de la main libre qu’il me restait. on va reproduire l’exercice de tout à l’heure… j’aimerais que tu utilises le shakuon pour chauffer cette sphère… de l’intérieur. Fis-je un peu plus sérieuse.
Le métal que j’ai utilisé pour la concevoir est une réplique des métaux conducteurs de chakra que tu devrais connaitre. Ça devrait te prendre moins d’énergie et être plus efficace, mais dans la mesure du possible essaye de le faire lentement en créant un noyau de chaleur au sein de la sphère et le faire croitre petit à petit tout autour de son centre jusqu’à ce que ce nouveau sujet d’expérience soit entièrement chauffé à blanc … peux-tu faire ça pour moi ?

En soit c’était la manière la plus simple de parvenir à mes fins, passer par quelque qui utilisait déjà cette capacité si particulière, voir comment il faisait, sentir comment il procédait, ajuster ma méthode à la sienne et joindre en un tout toutes ces nouvelles données pour tenter de comprendre le tout. Les filins joignants nos mains ne servaient qu’à me transmettre davantage d’informations sur le chakra qui allait y circuler.
Quant à la sphère de maintenant près d’un mètre de diamètre, mon chakra la parcourant pour lui permettre de garder sa forme même en atteignant sa température de fusion, allait aussi servir d’instrument de mesure et d’analyse du chakra Shakuton du Kazejin… recréant un nouveau clone pour avoir un regard extérieur et de nouvelles mesures, ma copie posa une main sur l’objet de métal et nous fis signe après y avoir synchronisé sa propre énergie.

- à toi d’ouvrir le Bal Sharkan… fis-je avec un sourire… je devais l’avouer un peu plus excitée de découvrir ce que j’allais apprendre ainsi.

_________________
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  True_kuu

Ma Naïveté nous a perdu... ça ne se reproduira pas


Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Aho6

Mother of two beatiful Angels
Spoiler:
 


[ Merci pour les Kits Sazuka san<3 ]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami

Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: