Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Petit entraînement en couple [PV : Abuto]
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  EmptyAujourd'hui à 22:15 par Sekken Ryoko

» 2/Final. L'Empire du Feu
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  EmptyAujourd'hui à 21:32 par Gentoku M. Yamiko

» Or et plaisir [Yasei Reikan & Aditya]
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  EmptyAujourd'hui à 21:26 par Date Junko

» Un moment d'égarement × Junko
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  EmptyAujourd'hui à 20:44 par Date Junko

» 2/01. Faire tomber le masque
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  EmptyAujourd'hui à 20:12 par Metaru Itagami

» Mu Staki avec sa gueule de métèque
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  EmptyAujourd'hui à 19:16 par Mu

» Présages et réalités [Pv: Kansei]
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  EmptyAujourd'hui à 18:28 par Suzuri Takara

» Kokuen Akame [EN MODIFICATION]
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  EmptyAujourd'hui à 17:51 par Meikyû Raizen

» 2/02. Recroiser le fer [Victoire : Teikoku]
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  EmptyAujourd'hui à 17:33 par Hayai Taishi

» Cohabitation
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  EmptyAujourd'hui à 17:29 par Joo Jun

Partagez

Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]


Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Empty
Jeu 11 Avr 2019 - 14:12
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Ruelles_Iwa

Quelque part, le fait qu’il ne soit pas Kaminarijine d’origine pouvait être une excuse. Ce pouvait être la raison pour laquelle je ne l’avais point trouvé, ou n’avais point imaginé à la base qu’un utilisateur du Shakuton pouvait résider sur le territoire de Kaminari no sato, mieux encore, dans l’enceinte du village de la foudre.
Ce Kekkai me paraissait ci particulier, ci peu commun, ci rare que la simple idée de tomber sur lui au coin de la rue me paraissait fantasque, mais maintenant que j’avais vu le dossier du genin, tout faisait sens. Un originaire de Kaze no Kuni, le territoire le plus susceptible d’abriter pareille capacité, il ne s’était installé à Kumo que depuis quelque temps et avait finit par rejoindre les forces du village. Déjà quelques missions à son actif, la question était : comment étais-je passée à côté ? C’était bien simple… ces heures englouties à travailler mon chakra et la stabilité de mes affinités Katon Fuuton pour me rapprocher du Shakuton m’avaient demandé tant d’efforts et « énergie que j’avais fini par reléguer toute forme de paperasse au second plan.

Combien de temps cela m’avait-il pris pour le remarquer ? Remarquer que j’avais déjà vu ce visage, fin... vue, aperçu serait le terme le plus approprié. Lors de l’enquête pour déterminer qui avait assassiné cette pauvre jeune fille, je l’avais aperçu, mais il fallait dire que sur le coup, l’enquête se poursuivant et l’idée de laisser un criminel courrier dans les rues me prenant à cœur, je n’avais pas véritablement fait attention à son teint, légèrement plus sombre que la moyenne de Kumo. Quand bien même il n’était pas sûr que j’ai fais le lien avec l’impitoyable chaleur de Kaze no Kuni et encore moins avec les possibilités qu’il soit un Shakuton user…
Je l’étudiais encore cette nuit-là si je me souviens bien, ce Kekkai qui me paraissait aussi loin que mystérieux… enfin. Ceci dit… ne m’arrêtant pas pour autant une nouvelle question courait dans mes neurones accepterait-il d’enseigner pareille particularité à une parfaite inconnue ? Qui plus ai dans un pays qui n’était pas le sien ? Il était hors de question de lui forcer la main, mais je me sentirais aussi particulièrement superficielle de chercher à l’acheter. Ralentissant un peu, le regard froncé sur la photo du jeune home que j’avais en main, j’avais fini par douter.

Levant le regard j’étais arrivé à destination, levant lentement le regard sur le studio s’élevant sur quelque étage, reposant lentement celui-ci sur le rez-de-chaussée. Feuilletant de nouveau le dossier du jeune homme pour m’assurer de l’adresse de ce dernier, j’avançai lentement jusqu’à ce qui était supposé être la porte de son appartement, marquai une pause avant de finalement frapper.
J’avais des sentiments mitigés vis-à-vis de cette situation finalement, je ne savais plus trop comment réagir à tout ça maintenant que j’avais enfin une chance d’avance plus efficacement dans mon apprentissage du Shakuton. Quelque part c’était une excellente nouvelle, mais d’autre part, j’avais la désagréable impression d’avoir renoncé aux efforts que j’avais faits jusqu’alors. Journées de recherche et de pratiques que j’aurais pu éviter… je n’allais pas pouvoir m’enorgueillir d’y être arrivée toute seule…

Un sourire résigner alors que j’entendis des pas se rapprocher, je refermai lentement le dossier, et joignit mes mains dans mon dos tandis que s’ouvrait la porte. Sharrkan c’est bien ça ? fis-je en voyant son visage émerger dans l’encadrement de la porte. Metaru Itagami. Me présentai-je en inclinant légèrement la tête tâchant de me montrer aimable et accessible... n’allez pas croire, je savais ce qui se racontait dans mon dos… toute cette question de noblesse et de connaissances avec le Daimyo avait fini par se faire savoir, ce sans compter sur la notoriété que me donnait mon statut à la raffinerie…
Ne t’inquiète pas il n’y a rien de grave. M’empressai-je d’ajouter avant que ma présence ici ne soit d’une manière ou une autre alarmante. Je suis venu te voir pour une requête un peu plus… personnelle, si tu me le permets. Finis-je un sourire sur les lèvres.

Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Smiling_Ita_another_one

_________________
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Kuu

Mother of two beatiful Angels
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Vfzm

[ Merci pour le Kit <3 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami

Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Empty
Ven 12 Avr 2019 - 14:01
Je contemplais les vastes plaines verdoyantes qui s'étendaient jusqu'à l'horizon. Le vent agitait doucement les brins d'herbes, l'air était doux et agréable. Monté sur mon fidèle destrier, je fixais un point invisible devant moi, ne doutant pas un instant de ma destination. Avec un peu de chance, j'y arriverais avant le coucher du soleil. Je m'arrêtais néanmoins quelques instants pour abreuver ma monture. Rien ne pouvait perturber le calme apaisant du paysage. Rien, si ce n'est... des coups contre la porte. Contre la porte ? Comment c'était possible ? Je regardais autour de moi, mais je ne voyais rien qui pourrait ressembler à une porte.

[ Réveille-toi, quelqu'un frappe à la porte. ]

Forcément, c'était juste un rêve. J'étais toujours coincé à Kumo. La tête dans le pâté, je cherchais quelque chose à enfiler avant d'aller voir qui était la personne qui osait me réveiller à 14h du matin. J'attrapais un t-shirt et l'enfilait rapidement, sans pour autant trouver quelque chose à mettre en bas. Le contraire aurait pu passer, à la limite... Comment c'était possible de perdre un pantalon dans 15m² ? Je regardais sous le clic-clac, balançant les coussins dans toute la pièce, rien.

Soudain, ça me revenait ; j'avais tout mis à laver hier soir. En désespoir de cause et ne pouvant faire attendre plus longtemps la personne derrière la porte, je me ruais à la salle de bain pour nouer une serviette autour de ma taille. Une très jolie serviette d'ailleurs, qui venait de chez moi. Sans regarder de près, on aurait pu jurer que c'était une sorte de longue jupe tissée. Ca ferait l'affaire. Je vérifiais au passage dans le miroir que j'étais plus ou moins présentable. Fallait pas que ce soit pour des pubs ou pour répondre à une enquête, sinon ça me foutrait vraiment les boules.

« - Oui ? »

Je reconnaissais la femme sur mon palier. C'était celle à forte personnalité qui était venue enquêter sur le meurtre dans la ruelle, qui avait envoyé une hyène pour nous dire de nous taire. Elle était de la police ? Elle venait finalement pour m'envoyer en prison. Non, putain, je pouvais pas aller en prison en jupe ! Voyant sûrement mon air effrayé, elle m'assura immédiatement qu'il n'y avait rien de grave, qu'elle venait pour une "requête personnelle".

« - Euh... D'accord. Vous m'accordez une minute ? »

Je refermais vite la porte, sprintant pour rendre cet appartement un minimum présentable. Je remettais vite les coussins sur le canapé, balançant les habits sales dessous. Je ramassais les vêtements propres qui séchaient encore et les jetais dans la salle de bain, refermant la porte. Les restes de nourriture dans la poubelle, la vaisselle sale dans l'évier, un torchon par-dessus pour camoufler. Au passage, je passais un coup de peigne dans mes cheveux et avant de rouvrir la porte, je resserrais le noeud de ma serviette.

« - Vous voulez entrer ? »

_________________
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  D2tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203

Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Empty
Ven 19 Avr 2019 - 18:52
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Ruelles_Iwa

J’attendis quelque seconde sur le pas de la porte, entendant du mouvement à l’intérieur preuve qu’il était bel et bien présent, peut être était-il en train de ranger sa vaisselle et n’avais pas forcément entendu frapper ? Je patientai encore quelques instants avant de me décider à retaper, ceci dit je n’en eus pas l’occasion ; en effet les bruits de pas se rapprochant, je m’en abstins et constatai par moi-même le Kazejin apparaitre dans l’entrebâillement de la porte de sa demeure.
Un teint mate plus ou moins claire sur des cheveux argent, pour le coup il portait mieux cette couleur que Shuuhei. Je profitai de ce temps pendant lequel je le vis pour mieux apprécier l’apparence que j’avais précédemment ratée. C’était… différent, mais justement loin d’être mauvais, plutôt rafraichissant ; ironique lorsque l’on savait qu’il venait du désert, toujours était-il que ça changeait un peu de ces teints clairs pâles que je voyais tout le temps.

Alors que je dissipais les doutes qu’il pourrait avoir sur la raison de ma présence, j’eus un sourire amusé lorsqu’il me demanda quelque temps, pour à en juger par les bruits faire un peu de ménage chez lui. Jaunes… non… vert. Mais ils m’avaient semblé jaunes ; il devait probablement être de ces gens dont la couleur des iris changeait en fonction de la lumière. J’étais de ce même acabit avec les miens oscillant entre vert mer et cyan fonction des angles de vue…
Adossée contre le mur, les yeux fermés, entendant se multiplier bruits de raclement sur le sol, de vaisselle et de tintement métallique, j’en vins à me demander depuis combien de temps n’avait-il pas fait un peu de ménage chez lui. Sans surprise ça lui prit plus d’une minute, mais il finit par se représenter à moi avec une question … un peu en retard * Il aurait peut-être mieux valu la poser avant non … ? *

- Par égard pour ces efforts il serait mal venu de refuser cette invitation. répondis-je avec un sourire chaleureux avant de m’exécuter. Ojamashimasu…

Je tâchai de ne pas me montrer trop curieuse ou contemplative vis-à-vis de son lieu de vie, mais pour ce que je pus en voir il s’agissait d’un studio tout ce qu’il y avait de plus classique. Simplement le nécessaire vital, pas véritablement de personnalisation via œuvre d’art ou autre, il avait emménagé et laissé la demeure telle quel. Des enquêteurs auraient certainement pris ce manque d’implication à se créer un foyer comme une preuve qu’il serait possible de le voir partir un beau jour… espérons que non. Prenant place là où il me l’indiqua, je pris quelque secondes avant de me lancer.

- Beaucoup me connaissent et ne me voit que comme la dirigeante de la raffinerie du village, seulement … je suis aussi une Kunoishi, une Kunoishi qui comme de nombreux shinobis cherche à parfaire son art. me lançai-je enfin ; évitant de lui demander pourquoi il était en serviette.
Non ce n’était pas un pagne, c’était une serviette ; ayant passé un certain à kaze no kuni, j’étais consciente de ceci. À force de recherches et de travaux, j’ai fini par apprendre qu’il m’était possible d’employer un kekkai genkai différent du mien, un kekkai combinant les affinités que j’ai à ma disposition… poursuivis je tranquillement pour lui donner ne serait-ce que la base de tout ceci.

-… il s‘avère qu’avec le Katon et le fuuton, mes prédispositions se tournent naturellement vers … le Shakuton. Soupirai-je en me rappelant de tout ce temps passer à ne serait-ce qu’essayer de comprendre comment fonctionnait cette chose.

Ne l’ayant par contre jamais vu en action, j’ai dû avancer à tâtons et faire au feeling de ce que me renvoyait mes tentatives de combinaison d’élément jusqu’à présent… mais disons que… j’ai essuyé … pas mal d’explosions si l’on puis dire. Poursuivis-je avec un rire gêné… et oui le katon et le fuuton donnaient une combinaison… détonante...

Je suppose que tu dois avoir compris.. repris-je après une courte pause. ayant appris que le Shakuton était ton kekkai d’origine, je me présente à toi pour avoir … de l’aide, sur mon apprentissage de cette capacité… finis-je d’une voix hésitante.

Si bien entendu… cela ne te dérange pas trop… … … bien sûr je n’entends pas que tu me l’enseignes sans rien en retour, mais, pour le coup je ne saurais trop que t’offrir.
continuai-je alors que mes joues prenaient des couleurs. Hum… ça devenait gênant. Mais comme je le pensais… pour certains pays leurs kekkai étaient de véritables secrets d’État… il n’allait peut-être pas simplement dire « Ok let’s go » aussi facilement que ça.

_________________
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Kuu

Mother of two beatiful Angels
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Vfzm

[ Merci pour le Kit <3 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami

Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  Empty
Lun 29 Avr 2019 - 13:25
Après avoir fait le ménage en quatrième vitesse, j'ouvrais à nouveau la porte, invitant la dame à entrer si elle le souhaitait. Elle accepta "par égard pour ces efforts"... Elle avait entendu, bien sûr. Un peu gêné, je me décalais pour la laisser entrer, tout en me grattant le derrière de la tête pour cacher mon embarras.

Une fois à l'intérieur, je tirais l'une des deux seules chaises de la pièce pour l'inviter à s'asseoir, m'asseyant moi-même sur la chaise de l'autre côté de la petite table. Qu'est-ce que j'étais censé faire ? Lui offrir à boire ? Je n'en savais rien. J'avais déjà ramené des amis ici, des conquêtes et même des animaux errants, mais quelqu'un d'important... C'était une première.

Heureusement pour moi, elle enchaîna immédiatement sur la raison de sa présence. Ainsi donc, elle était la dirigeante de la raffinerie. Je ne le savais pas, étant à Kumo depuis pas très longtemps et ne m'intéressant pas forcément à la politique. Mais lorsque je l'avais vue la première fois, lors de l'enquête sur le meurtre, j'avais compris que c'était une personne importante pour le village vu comment l'enquêteur s'était adressé à elle.

Mais que me voulait donc la cheffe de la raffinerie ? Pour une requête personnelle, en plus ? Est-ce qu'elle avait flashé sur moi lors de cette terrible nuit ? L'ambiance à ce moment-là était certes électrique, je ne pouvais le nier ; les meurtres, ça rapproche les gens. Et puis elle était mignonne... Un joli visage, de longs cheveux blonds avec de grands yeux bleus... Mais je n'étais pas un homme facile, ah non. J'avais besoin de sentiments...

[ Hahahaha ! Si j'avais un corps physique, je serais en train de pleurer de rire. ]

Je fus vite ramené à la réalité en entendant le mot "Shakuton". Je n'avais pas vraiment écouté le reste, j'espérais que ce ne soit pas trop important.

« - Oh ! »

Alors c'était mon héritage génétique qui l'intéressait, autrement dit mes bijoux de famille, enfin... Les capacités que j'avais hérité de mes ancêtres, plutôt. Le Shakuton. J'écoutais attentivement jusqu'à la fin, sans lui couper la parole. Et quand elle eut terminé, je me raclais la gorge avant de répondre.

« - Hum, Metaru-san... Je vois tout à fait ce que vous voulez dire, mais pour être tout à fait honnête... Je n'ai aucune idée de comment apprendre le Shakuton à quelqu'un, ni même si c'est possible. Chez moi et comme tous ceux de mon clan, c'est héréditaire, nous naissons avec. »

Je ne m'étais même jamais posé la question.

« - Enfin on fait bien une sorte de rituel pour que les enfants apprennent à maîtriser leur capacité spéciale, mais ça relève plus de la tradition et du folklore que du vrai apprentissage. On passe par plusieurs petits exercices simple jusqu'au jour de la veille de notre septième anniversaire : nous devons passer la nuit dans le désert, tout seul et tout nus. Parce qu'il y fait un temps glacial la nuit, ce qui nous oblige à réguler notre température pour ne pas mourir de froid. »

En le disant à un étranger, je réalisais à quel point c'était stupide et ça pouvait sembler barbare de l'extérieur. Pour les enfants, c'était un défi pris très au sérieux car après ça, nous avions l'impression de faire vraiment partie du clan. Pour les adultes, c'était plutôt une bonne rigolade. Je continuais, un peu embarrassé :

« - Hum... Personne n'est jamais mort, enfin je crois... Ce n'est pas vraiment dangereux, la plupart d'entre nous maîtrisent bien à cet âge là. Et pour ceux qui ont plus de problèmes, ils s'enterrent simplement dans le sable qui a conservé la chaleur de la journée. Mais euh... Je ne pense pas que passer par là vous aide dans vos recherches. »

Même si je n'étais pas contre le fait de la voir nue dans le désert. Woups, ce n'était pas le moment à penser à des trucs comme ça, et surtout pas vu la façon dont j'étais vêtu. Pour éviter que mon corps ne me trahisse, j'enchaînais vite sur le sujet, obligeant mes pensées à redevenir plus sérieuses.

« - Mais si vous pensez que je peux vous être utile dans votre apprentissage, alors je serai ravi de pouvoir vous aider. »

_________________
Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]  D2tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203

Atarashī taiyō ga umareta [ PV : Sharrkan ]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: